Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Only Lovers Left Alive (KALLA)

Kamen Yordanov
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : slytherin
Célébrité : Ash Stymest
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 2418 Gallions : 394 Date d'inscription : 01/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t304-kissing-death-and-losing- http://www.mumblemumps.com/t310-you-re-poison-runnin-through-my-veins-kamen#3919 http://www.mumblemumps.com/t975-kamen-flask http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

Only Lovers Left Alive

Kalla
La nouvelle année l'avait totalement bouleversé. Il ne s'était pas attendu à ce que son royaume s'écroule sans prévenir, à ce que ses loyaux sujets tombent un à un. Son château n'était plus qu'un tas de cartes qui s'étaient envolées sans son accord. Le jeune Serpentard ne regrettait pas d'être resté à Poudlard pendant les vacances finalement, il n'aurait pas pu rentrer et croiser le regard malheureux de sa mère. Il n'aurait pas pu regarder son père en face, dans les yeux, sans vouloir lui arracher la tête. Il n'était plus le même depuis qu'il avait appris la nouvelle, depuis qu'il savait que son frère était mort. Pourtant, Poudlard semblait vouloir le protéger de ses idées noires. Même si les verts et argents n'étaient pas la maison la plus bienveillante – à ce qu'on disait – le jeune slave avait trouvé un semblant de famille parmi ses camarades. Il y avait Lou, même si il faisait tout pour l'éviter ces derniers temps, il y avait son frère évidemment, il y avait Teodor qu'il détestait mais dont il dépendait beaucoup, et il y avait l'anglaise. Cette fille qui lui faisait tourner la tête. Depuis leur rencontre à Pré-au-Lard, ils ne s'étaient pas adressés la parole. Peut-être qu'elle l'évitait, elle devait avoir eu peur de ses avances. Peut-être qu'elle ne voulait pas qu'il s'approche d'elle, parce que maintenant qu'il connaissait son secret, il avait du pouvoir sur elle. Mais Kamen, aussi orgueilleux soit-il, n'avait pas l'intention de la briser. Il ne voulait pas faire du mal à la seule personne qui avait su lui tendre la main à Poudlard. Alors il patientait, il attendrait qu'elle soit prête. Évidemment, son rapprochement avec Willa n'avait pas arrangé sa situation avec Lou. Cette dernière n'était au courant de rien, mais si elle venait à le savoir, il risquait beaucoup. Il l'aimait, bien plus que n'importe qui, mais il voulait la protéger. Qui sait ce dont il était capable et il ne pouvait pas lui faire plus de mal encore. Il ne voulait pas blesser Willa non plus, mais avec elle c'était différent. Il se tourmentait seul, et ça l'agaçait. Mais c'était toujours mieux de penser aux filles, plutôt que d'imaginer le meurtre de son frère.

Il pensait à Zahari très souvent le soir, avant de dormir. Malgré le fait qu'il prenait des potions pour dormir, le jeune homme n'avait de cesse de s'imaginer la mort de son demi-frère. Il rêvait de son père qui l'assassinait. Parfois, il s'imaginait à la place de Zahari. Il se réveillait alors en sursaut, en sueur. Cette nuit là, cela se produisit. Quand il prit une longue inspiration à son réveil, il mit quelques temps avant de réaliser où il était. Cela semblait si réel. Il avait vraiment l'impression de voir son père au dessus de lui, en train de l'étrangler. Suffoquant, il décida qu'il fallait qu'il prenne l'air, le dortoir était trop enfermé pour lui. Il jeta un œil sur son frère qui dormait dans le lit à côté de lui. Yassen s'éloignait de lui depuis la mort de Zahari, et il ignorait ce qu'il prévoyait avec Oxana, mais cela ne présageait rien de bon. Les Yordanov étaient plus divisés que jamais, alors qu'ils auraient du s'unir au contraire. Kamen soupira et descendit doucement les escaliers qui le menèrent jusqu'à la salle commune. C'est là qu'il la vie. Elle était assise tranquille auprès du feu qui avait bien diminué. Elle ne dormait pas, elle lisait quelque chose, il ne savait pas quoi. Quand il arriva dans la salle commune, elle l'entendit et aussitôt se leva et cacha ce qu'elle tenait derrière elle, mais Kamen reconnut la lettre qu'elle avait plié plusieurs fois et qu'elle avait du lire des centaines de fois. C'était la lettre de ses parents. La jolie blonde au sourire si rare semblait troublée. Elle ne s'était pas attendue à le voir, et lui non plus d'ailleurs. « Willa... Cela fait longtemps qu'on a pas eu l'occasion de parler. » Mais elle ne semblait pas vouloir parler. Pensait-elle que ce qu'il s'était passé à Pré-au-Lard, la connexion qu'ils avaient eu, ne signifiait rien pour lui ? Elle se trompait. Et il voulait lui prouver.

Des milliards de pensées se bousculèrent dans la tête du bulgare Il n'arrivait pas à comprendre ce qu'il se passait, ce qu'il lui arrivait. Tous les deux étaient incapables de se comprendre, pour la première fois. C'était comme si ils parlaient un langage codé. C'était le monde qui tournait à l'envers. Poussé par une force invisible, il la prit dans ses bras avant qu'elle ne s'en aille. Il ne pouvait plus penser aux conséquences, il devait agir. Il oublia Lou, il oublia sa famille, il ne voyait plus qu'elle. La sensation du baiser de Willa sur ses lèvres lui donna l'effet d'une décharge électrique. C'était comme si il recevait des centaines de poignées de châtaignes sur chaque particules de sa peau. C'était comme si sa colonne vertébrale allait de travers. C'était comme si on lui brûlait le corps. Il était un Yordanov, un séducteur, et des baisers il en avait donné des tas. Mais il en avait reçu rarement. Alors au fond, peut-être qu'il avait tout fait pour que Willa le remarque, peut-être qu'il avait peur de ne pas compter, car au fond, il n'avait jamais compter pour personne, il n'était qu'un pion dans le jeu de son père. Il n'était qu'un misérable, il en avait conscience, et c'était pour ça qu'il agissait avec autant d'arrogance et de dédain au quotidien, parce qu'il voulait se protéger des sentiments humains. Mais, il ne pouvait plus se protéger de Willa, elle l'avait cerné, elle avait tout compris. Alors Kamen n'avait plus qu'à abandonner, il n'avait plus qu'à lâcher prise et enfin s'avouer à lui-même ses secrets enfouis.

Une seconde s'était écoulée, mais on aurait dit qu'une éternité venait de passer. Kamen sentit parfaitement les lèvres de Willa sur les siennes, et alors que sa tête était prête d'exploser, le vert et argent ferma les yeux à son tour, et se jeta dans cet enfer qui s'annonçait. Il embrassa la belle blonde, lui offrant ses lèvres. Il l'embrassait avec de la douceur, du désir, et de la colère aussi, la passion l'emportait. La fougue le transportait dans une danse mouvementée qui lui faisait tout oublier. Il se détendit, relâchant ses muscles, et la serra contre lui. Il lui prit la taille, et la souleva un peu, pour qu'elle puisse être à sa hauteur. De l'autre main, il lui caressa le visage, sa peau était douce, il pouvait sentir sous ses doigts la chaleur et la fragilité de Willa. Elle était comme un oiseau courageux qui voulait à tout prix s'envoler. Elle cachait quelque chose en elle qui voulait à tout prix se montrer. Et peu à peu, ses caresses se firent de plus en plus entreprenantes. Kamen décida dr franchir le barrage de ses lèvres pour venir entremêler sa langue à la sienne. Il n'avait jamais ressenti cela avant. Chaque particules de son être se décomposaient. Toutes les certitudes qu'il avait eu jusqu'ici se brisaient. Kamen était en train de tomber, et ce baiser était la seule chose à laquelle il pouvait se raccrocher.

camo©015

_________________
destructive love
Ce baiser est mille fois mieux que tout ceux qu’il a pu recevoir et donner dans sa vie. C’est un baiser chaud, langoureux, qui vient du cœur. Un baiser beaucoup plus fort que n'importe quel poison.



Revenir en haut Aller en bas
 
Only Lovers Left Alive (KALLA)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» 03. This is the way you left me
» DOA : Dead or Alive /!\
» Oriane Ω stay alive. (finiiiiiiii)
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: one shot-
Sauter vers: