Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

ÉVÈNEMENT ♦ LA MARCHE BLANCHE

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Zirwya Izlechen
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Officiellement, infirmière à l'école. Officieusement, médicomage envoyée à Poudlard pour travailler sur l'épidémie
Célébrité : Zoe Kravitz ♥
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 1432 Gallions : 80 Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t439-zirwya-chaos-is-raining-down-aro http://www.mumblemumps.com/t448-zirwya-held-hands-like-we-were-17-again http://www.mumblemumps.com/t1313-zirwya-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake


Zirwya n’avait aucun disparu à pleurer. C’était des élèves pour la plupart, qui n’avaient pas donné signe de vie depuis plusieurs mois maintenant. Elle ignorait si ça avait un quelconque lien avec cette épidémie à laquelle elle ne trouvait aucune solution. Elle avait simplement envie d’être là pour eux, pour tous ces élèves ayant perdu un être cher. Elle encadrait, évitait les débordements, comme tous les autres membres du personnel, mais il y avait quelque chose d’autre dans cette marche pour Zirwya. Quelque chose d’intime et de profond. Et si la prochaine fois, ça tombait sur l’un de ses proches ? Elle n’osait imaginer si c’était Svetlana parmi les disparus. Elle ne s’en remettrait probablement pas. Si c’était l’un de ses collègues ? Ou même quelqu’un qu’elle soignait régulièrement à l’infirmerie ? Elle n’osait trop y penser tant les possibilités l’effrayaient. Elle se trouvait au milieu du peloton, entendait les élèves chahuter. A vrai dire, elle n’avait pas la tête à leur dire quoi que ce soit. Elle entendit Sabal les réprimander, puis Circea. Elle aperçut aussi Heathcliff dans les parages, alors la médicomage se dit qu’elle pouvait bien passer la main pour cette fois.

Elle ralentit un peu le pas. Elle avait aperçu James en bout de fil. Lui non plus n’avait pas l’air dans son assiette, semblait perturbé par tout ça. Alors Zirwya se mit sur le côté, laissa passer la flopé d’élève et quand il arriva à sa hauteur, elle lui emboita le pas, d’abord silencieusement, elle n’osait pas parler, ne voulait pas le déranger. C’était avant tout une marche de recueillement. Il semblait avoir perdu quelqu’un, elle le remarqua tout de suite. Elle était douée pour remarquer la peine des gens, sans doute l’avait-elle déjà trop vue sur les visages de son entourage, c’était peut-être pour ça qu’elle la reconnaissait si bien. « On les retrouvera. » osa-t-elle enfin après un moment. Elle en était persuadée. Il se passait des choses bien étranges mais tout finirait par rentrer dans l’ordre, ça avait toujours été ainsi dans le monde magique. Même quand tout semblait perdu, quand les évènements les dépassaient, ils finissaient toujours par trouver la lumière. Elle l’avait appris à ses dépens lors de sa période mangemort. Elle avait été trainé au fond et pourtant, par elle ne savait trop quel miracle, elle s’en était sortie. Le monde magique s’en était sorti. Tous ces gens, disparus, ils devaient être quelque part, elle en était persuadée. C’était évident. « Je sais que c’est dur d’y croire. Mais il faut s’en persuader, sinon, on ne vit plus. » Elle qui avait osé penser qu’après la guerre ils pourraient vivre en paix. Elle était loin d’imaginer qu’on les priverait de leur liberté encore une fois, que le doute et la peur s’immiscerait encore. Qu’ils ne vivraient encore plus que ça. Et pourtant, malgré tout, Zirwya savait qu’elle pourrait fuir. Rien ne l’attachait vraiment ici. Elle pourrait décider de retirer Lana de Poudlard en cours d’année, de partir avec sa sœur et Olga dans un autre pays, loin, loin de tout. Mais son cœur le lui en empêchait. Elle avait une envie maladive de rester au coeur des problèmes et d’aider à les résoudre. C’était dans sa nature. « Ne jamais se laisser abattre, James, pour eux. » Elle désigna alors tous les élèves qui marchaient. Ils étaient encore là, eux. Et le rôle des professeurs était de les protéger, envers et contre tout. Zirwya avait beau ne pas vraiment apprécier son double-rôle au sein de Poudlard, chaque élève était devenu sa responsabilité. Elle avait un devoir envers eux.

_________________

- a magic world in my baby's arms -
Revenir en haut Aller en bas
Andreï Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Serpentard, 9ème année en Politique Magique
Célébrité : Stephen James
Pseudo : Loupiotre Âge : 30 Parchemins : 604 Gallions : 256 Date d'inscription : 17/11/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
80/100  (80/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t632-like-a-russian-party-andrei#1147 http://www.mumblemumps.com/t2363-andrei-you-are-on-your-own-lost-in-the-wild-so-come-to-me-now http://www.mumblemumps.com/t1752-les-courriers-d-andrei

Bordel. Tu ne connaissais même pas ceux qui avaient disparu. La seule question qui tourbillonnait dans ton esprit, c’était de savoir si eux aussi avaient commencé à perdre leur pouvoir. Encore une raison pour que tu fermes ta gueule. En attendant, à cause de ces disparus, tu te retrouvais à piétiner autour du lac. Tu réajustas ton écharpe en enfonçant ton nez à l’intérieur de celle-ci. Tu n’avais pu t’empêcher de rire à la remarque de Kamen. Jusqu’à ce qu’un Gryffondor s’en mêle. Du coin de l’oeil, tu vis même ce qui te servait de soeur se glisser au côté de la Lundgren. Pourquoi cela ne t’étonnait pas plus que cela qu’elle soit proche d’elle ? Tu allais ramener ton grain sel à l’histoire quand Lou apparut devant toi. « Je t'en prie n'en rajoute pas une couche je crois qu'on se montre assez en spectacle comme cela… » Tu fronçais les sourcils légèrement contrarié de ne pas participer comme tout le monde… Tu lançais un regard par dessus Lou, ce qui n’était pas bien compliqué vu sa taille et enfonçait les mains dans tes poches. « J’ai le droit de fumer au moins ? » Devant le regard de la Tsarine en herbe, tu haussas les épaules innocemment. « En fait, tu as complètement raison. Il faut savoir rester à sa place parfois. »

Un petit rire s’échappa d’entre lippes, alors que ton regard accrochait Pandore qui était un peu plus loin. Tu donnas un léger coup d’épaule à Lou avant de t’éloigner d’elle. Tu n’aimais pas spécialement voir le Azarov proche de ton petit jouet. Tu t’approchais d’elle, glissant ton bras autour du sien. « Tu m’accompagne Pandore ? » Ce n’était pas vraiment une question puisque tu l’entrainais presque à ta suite. « J’imagine que ces cérémonies ne t’amuse pas beaucoup. » Tu imaginais déjà le regard assassin de Lou si elle t’entendait. Elle serait certainement en train de te maudire pour être un si fieffé menteur et manipulateur.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comme Une Ombre
Je serai l'accident sur le bord de ta route. La larme du poison cachée entre les gouttes. Le joueur de pipeau qui fait danser les serpents. Je serai comme une ombre à chacun de tes pas. Comme une maladie qui frappe et qui s'en va.


Mum Awards  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] :
 
Revenir en haut Aller en bas
Pandore L. Heather
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Gryffondor, 1ère année GISIS médecine magique
Célébrité : Gabriella Wilde
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 2348 Gallions : 438 Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/0  (100/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t460-pandore-heather-deux-ames http://www.mumblemumps.com/t461-pandore-heather-la-musique-seul-miroir-de-l-ame#7460 http://www.mumblemumps.com/t624-pandore-heather-owls-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Marche Blanche
~ Tribute to the missing~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

P
andore ne comprenait pas trop ce qui semblait se passer, mais elle n'avait pas bouger d'un pouce tant qu'elle n'était pas sûre que son amie ne risquait rien... Et elle n'aurait probablement pas bougé d'ailleurs, si elle n'avait pas sentie sur sa peau le doux picotement des doigts d'Andreï qui s'enroulaient autour de son bras... Comment avait-elle fait pour savoir que c'était lui avant même d'entendre sa voix, avant même qu'il entre dans son champ de vision? Elle n'avait pas eu besoin de se poser la question, elle n'avait même pas sursauté, elle savait que c'était lui. Au moment où son bras l'avait touchée elle avait su. Parce qu'elle avait ressentie la même chose que lorsqu'il lui avait brièvement tenu la main la dernière fois qu'ils s'étaient vus, son monde avait changée et elle s'était sentie irrémédiablement attirée vers lui, comme terre autour du soleil... Il lui était plus facile de s'écarter de Cassandre, comme si d'un coup elle ne ressentait plus autant ce besoin de la protéger, elle le ressentait toujours mais, beaucoup moins violemment que lorsque les émotions de Keith était mélangée aux siennes... Elle en venait même à se demander pourquoi est-ce qu'elle avait eu peur et pourquoi  Cassandre aurait craint quoique ce soit? Avant même qu'elle ne puisse réellement répondre à toutes ces questions, elle se retrouvaient légèrement à l'écart du groupe aux côtés d'Andreï Dimitrov.

Elle entendait sa question mais, ne répondait pas tout de suite son regard se tournait de nouveau vers ceux qu'elle venait de quitter afin d'être certaine qu'elle pouvait avancer sans crainte. Ensuite son visage se tournait vers le russe à ses côtés, n'en revenant pas vraiment qu'il soit venue la chercher elle, au milieu de tout le monde ne lâchant même pas son bras... Elle était de nouveau perdu Pandore, comme c'était souvent le cas dès qu'Andreï se trouvait près d'elle. "Disons que cela à tendance à faire remonter certains souvenirs à la surface... J'imagine que je dois me consoler en me disant que moi je sais au moins que Keith est mort... Eux ignore totalement s'ils sont en vie ou non..." Répondait-elle d'une voix assez basse pour tenter de respecter le silence qui les entourait à présent. Est-ce qu'Andreï pouvait réellement comprendre ce qu'elle ressentait? Elle ne savait pas vraiment mais, elle se surprenait à être contente qu'il soit là, à faire cette marche à ses côtés. "Evidemment, il y en a toujours qui font les malins." Disait-elle en levant un regard sur Kamen Yordanov elle savait qu'il devait faire partie de la famille de son père dont elle ignorait tout mais, Avec lui elle voyait la vie différemment, il la faisait se sentir vivante mais, en ce moment elle se demandait si elle devait vraiment les connaitre... Perdu dans ses pensées, elle ne fit pas attention et son pied se pris dans une petite racine qui dépassait du sol et elle n'aurait pas manqué de tombé si elle n'avait pas pu s'accrocher au bras d'Andreï afin d'éviter la chute. "Pardon." Murmurait-elle tout en se sentant légèrement idiote, se disant qu'elle ferait mieux  de se remettre au silence et de pensée aux disparues, ceux pour qui ils étaient là.

AVENGEDINCHAINS

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Unforgettable in every way
Unforgettable, both near or far. Like a song of love that clings to me. How the thought of you does things to me, never before, has someone been more.

Andore:
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Atos W. Leiden
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : 1ère année de GISIS - sécurité magique
Célébrité : Bill Skarsgard
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 632 Gallions : 117 Date d'inscription : 17/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t813-atos-sinking-in-the-pool-of-your http://www.mumblemumps.com/t851-atos-so-drink-for-me-drink-for-me http://www.mumblemumps.com/t2117-atos-schreiben http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake

Avant qu’il ne s’en rende compte, il a une fiole dans les mains, Atos. Il semblerait que Kamen ait autant d’idées intelligentes que lui. Un poison. Voilà qui rendait le tout encore plus amusant. « On va peut-être avoir un peu d'action ! » Discrètement, il lance un regard vicieux au serpentard. La question n’était pas de savoir si Atos aurait le cran de le faire, ça, personne n’en doutait. Non, c’était de savoir s’il aurait l’occasion de le faire sans que la jolie blonde ne s’en aperçoive. Ca serait franchement dommage pour sa cotte. Peu de filles acceptaient de sortir avec celui qui s’amusait à faire des blagues crasseuses à leur cher et tendre. Quoique. Les plus drôles peut-être, mais elle ne semblait pas de ce goût là. Il tourna la tête, observa encore le petit couple. Ils semblaient bien trop heureux, ça lui donnait la gerbe. Il sentit un coup sur son épaule, une fille (Ielena) lui était rentrée dedans, il ne l’avait jamais vue. Ou peut-être qu’il ne se rappelait pas. Après tout, lui et les visages… Il ne se souvenait que de ceux qui l’intéressaient vraiment. « Atos ! Pardon, je ne voulais pas ! » Elle, elle semble le connaître pourtant. Drôle de situation. Elle devient encore plus cocasse lorsque la gryffondor – au vue de sa robe de sorcier, décidément, ceux-là, ils ne les comprendraient jamais – se colla encore un peu à lui, ridiculisa un peu son camarade puis vint glisser sa main dans la sienne. Il y avait quelque chose d’étrange dans sa façon d’être. Une inconnue subitement sous le charme du serpentard et qui plus est une gryffondor qui se retournait contre son propre camp. Ca ne courrait pas les rues. Pire, c’était impossible, un schéma bien trop douteux. Atos continue de serrer bien fort la fiole, elle tente de le charmer, de lui faire ouvrir la paume pour mieux qu’il abandonne tout projet. Le serpentard hésite à la laisse s’adonner à tout ce qu’elle veut, pourvu qu’il rende jalouse Adélaïde. Il sait qu’elle regarde sûrement, derrière. Il sent son regard posé sur lui. Il ne savait pas à quoi elle jouait elle non plus. Les filles…

Il observa le jeu de la rouge et or, ça puait le faux. « T’es qui toi ? A quoi tu joues ? » Il n’avait pas vraiment envie de plaisanter, ni de prendre des pincettes. Il avait d’autre chat à fouetter, Atos, il était pas mal occupé à vrai dire, pour un gars qui était censé marcher. « Tu m’excuseras j’ai pas pour habitude de trainer avec les deuxième année. » balança-t-il sans mâcher ses mots avant de balayer la main de la fille avec celle qu’il avait encore de libre. Il en profita pour passer la fiole dans son autre paume, juste au cas où. « Mais au pire, tu vois le mec là-bas ? Paraît qu’il aime bien en avoir une à chaque bras, tu devrais tenter ta chance. » Il désigna Lionel comme une évidence. A défaut de rendre jalouse Adélaïde, il pouvait bien essayer de mettre des bâtons dans les roues de son joli petit couple. C’était un début. Atos tenta de se remémorer certains cours de potion. Certaines ont plusieurs effets. Pas le même résultat si on les avale ou si on les badigeonne sur un objet… Il n’était pas assez dupe pour penser arriver à faire avaler à Lionel ce qu’il tenait fermement entre ses doigts… Mais une goutte par ci par là sur sa cape, ça ne pouvait pas lui faire de mal, si ? Il entendit alors Jeremy continuer à fermer le clapet de ce bon vieux gryffondor. Ca conforta Atos dans son idée : il allait sûrement faire le bonheur de plus de monde que prévu. Il ignorait encore les effets qu’il allait provoquer, mais il s’en fichait royalement. Il se détacha discrètement du groupe de manière à se faufiler entre les marcheurs et à parvenir derrière Lionel et Adélaïde, cette fois. Il déboucha la fiole et discrètement en versa sur la cape du sorcier. Quelques fumées discrètes commencèrent à s’échapper, mais ce n’était rien comparé à l’odeur provoquée. Affreuse. Intenable. Il confirmait les rumeurs qui disaient que les français s’imprégnaient un peu trop de ces fromages qu’ils trouvaient si délicieux. Des fumées vertes et grises dignes de la plus belle maison de Poudlard s’élevaient désormais dans les airs.

Spoiler:
 

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I'm close to the madness
Wherever I go there's a shadow of you I know I could try looking for something new But wherever I go, I'll be looking for you

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Sabal de Vandekeybus
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : professeur d'art à l'école poudlard, tel un prophète dans le désert le voilà à tenter d'apprendre à voir aux plus déterminés des aveugles.
Célébrité : jeffrey dean morgan
Pseudo : baba yaga Âge : 21 Parchemins : 354 Gallions : 10 Date d'inscription : 10/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Marche Blanche
Tribute to the missing

Tu te demandes, face à cette scène, si toi aussi tu aurais pris part à cette mascarade. Tu l'ignores, il n'y avait jamais réellement eu de tels affrontements à Beauxbâtons. La finesse, l'éducation, tout ça. Les batailles de maisons comme de clans n'étaient rien d'autre que des futilités. En attisant cette rivalité, ils se créaient leur propre microcosme, leurs guerres intestines. A l'échelle d'une école, cela virait parfois au véritable génocide, au lynchage, voir à l'humiliation. Tu n'aimes pas ça. Tu n'aimes pas voir ces jeunes imbéciles se prendre pour des matadors alors que le taureau leur est inconnu. Pauvres insensés, à chercher n'importe quelle occasion pour pouvoir faire le beau. Pas un pour rattraper l'autre et les quelques uns à respecter la marche étaient trop discrets pour que tu ne les vois réellement.
Ta réprimande à instauré le silence, l'espace de quelques minutes. Déjà tu les vois se réorganiser. Branles pas de combat, la bataille continue et ça t'énerves. Ton sang d'artiste te donne l'audace de les laisser s'entre-tuer. Que pouvaient-ils bien faire de plus après tout ? Pauvres enfants, ils avaient déjà souillés les fondements de cette commémoration. auraient-ils eu le même comportement si un de leur proche faisait parti des victimes ? Non. Car l'on cesse d'agir comme un imbécile le jour où nous signons pour de vrai, et ça tu le sais mieux que personne. T'étais un petit con, quand t'étais jeune. Pas dans le sens où tu aurais renversé intentionnellement une potion malodorante sur la cape d'un membre d'une autre écurie, mais ce n'était pas loin. Tu avais été plus distingué, tu oses l'espérer. Les joutes verbales de ton enfance et ton adolescence semblaient bien lointaines. Tu n'es pas de taille à jouer au grand méchant aujourd'hui, ce n'est pas ton rôle. Tu es prof d'une option et tu n'es pas directeur de maison. Que ces-derniers assument leurs rôles, qu'ils fassent régner un semblant d'ordre. Toi, ce n'est plus ta bataille pour le moment. Tu soupires, te notes intérieurement le nom des immatures et relèves la tête. Tu cherches un visage familier, n'importe qui, quelqu'un qui te fera oublier le comportement audieux de ces serpentard. Tu vois James accompagné de Zirwya au fond de la procession. Tu hésites à les rejoindre, mais cela signifierait déranger leur conversation et ton éducation te l'interdit. Tu cherches Ophelia du regard, ne la trouve pas. Alors tu décides de reprendre la tête du peloton dans le silence. Tu marches.  


Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
let 'em burn
They repeat a lie till it becomes a fact. We gotta burn it down so we can build it back

Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 22 Parchemins : 3496 Gallions : 355 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955


Cassandre était tellement en colère, qu'elle mit du temps à comprendre que quelqu'un lui parlait. C'était Pandore, la sœur de Keith. Pandore qui avait été sujette à sa première vision, elle en était sûre, mais elle n'en avait parlé à personne pour l'instant. La jeune blonde lui demandait si elle allait bien, mais Cassandre était tellement perdue dans ses pensées qu'elle ne répondit pas. Après quelques pas, calmée, Cassie se tourna vers son amie, mais elle n'était plus là, elle avait été attrapée par un garçon de Serpentard. Puis, elle entendit les remontrances des professeurs, c'est l'enseignant d'art qui commença. Elle l'ignora et fit sa marche à elle. Elle était isolée des autres, complètement ailleurs. Tous l'exaspéraient à se montrer à la fois si stupides les uns que les autres. Dès que quelqu'un disait quelque chose, un autre renchérissait, et ça n'en finissait pas. La jeune femme observait autour d'elle tout de même, même si elle ne participait pas à toute cette mascarade. Elle vit le jeune Yordanov glisser une fiole dans la main d'un autre Serpentard. Et elle vit aussi ceui-ci s'approcher de la tête de file, s'approcher du Gryffondor qui avait remis Yordanov en place. Elle le vit verser le contenu de la fiole sur la cape de ce dernier, mais elle ne fit rien. Parce que ce n'était pas ses affaires. Alors, elle décide d'aller tout devant, elle aussi, pour éviter les retardataires, et pour exprimer sa peine en paix. Les disparus ne méritent pas tout ce cirque. Parmi eux, Cassie en connaissait beaucoup. Par un heureux hasard, elle se retrouve près du professeur d'Art. Elle n'a pas pris cette option, parce qu'elle n'a aucun talent artistique, mais elle a entendu beaucoup de bien de lui. Elle lui jette un regard, il semble aussi désespéré qu'elle. « Ça me fait de la peine. » murmure-t-telle plus pour elle-même que pour n'importe qui d'autre. Enfin, ils ont déjà fait la moitié du chemin, c'est déjà ça.
 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Willa Lundgren
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : première année de GISIS, en sciences occultes.
Célébrité : aurora aksnes.
Pseudo : from the morgue Âge : 19 Parchemins : 1066 Gallions : 485 Date d'inscription : 01/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t703-it-was-a-lie-when-they-smiled-wi http://www.mumblemumps.com/t748-the-great-beyond-w-l http://www.mumblemumps.com/t746-lundgren-w-tell-me-everything
En ligne

Kamen lui lança un regard, et Willa rougit, discrètement, comme une véritable enfant. Son geste envers le Gryffondor avait été plus que débile, mais elle en était contente. Cela lui avait permis de rejoindre le Serpentard et de rester avec lui, tout en le défendant et en sachant que ça ne servait à rien. Elle lança quelques regards autour d'elle, elle n'avait pas vraiment envie d'apercevoir Dashkova. La jeune fille aux cheveux presque blancs savait que la brune aurait pu s’immiscer dans le seul moment que Willa avait trouvé pour rester avec Kamen. Après que celui-ci aie échangé avec Atos - à qui elle lança un regard neutre, froid, sans saveur -, celui qu'elle aimait sans l'avouer la regarda. « On va peut-être avoir un peu d'action ! » Elle sourit, puis regarda devant elle. Elle détestait ce genre d’événements. Au fur et à mesure qu'ils avançaient, Willa voyait les professeurs inviter les élèves à se taire. Elle avait reconnu Lovecraft, lugubre. Elle ignorait si elle l'appréciait ou pas. La jeune fille ne disait plus rien, pourtant. Son sourire s'effaçait. Elle se fichait de cette marche, et pourtant, elle se rendait compte à quel point c'était une triste période pour Poudlard. Son regard se fit plus insistant sur certains élèves, dont elle ignorait le nom pour la plupart. Alors, regardant vers le sol, Willa attrapa la main de Kamen tout en se demandant si un jour, on irait marcher pour lui.

_________________
A little piece of heaven.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1740 Gallions : 604 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Marche Blanche
~ Tribute to the missing ~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L
ou avançait tranquillement parmis les autres élèves, du coin de l'oeil elle ne pouvait s'empêcher de surveiller ce qui se passait à l'avant du cortège situer non loin d'elle. Elle avait bien vue cette petite fiole passer des mains de Kamen à ceux d'Atos avant de voir débouler une gryffondor dont elle n'avait pas tellement saisi le pourquoi du comment mais, cela importait peu puisque finalement la fiole avait l'air d'avoir fini dans la capuche d'un autre rouge et or... Ce détail aurait pu exaspérer la jeune fille, si autre chose n'était pas rentrer dans son champ de vision, si elle n'avait pas vue l'autre blondasse oser glisser sa main dans celle de Kamen... A quel moment la slave pris sa décision? Elle n'en savait rien, elle savait juste qu'elle ne pouvait pas rester là à ne rien faire indéfiniment, rongée par la jalousie, par ce besoin de montrer qu'il lui appartenait à elle et à personne d'autre, elle n'hésitait plus. Fini la petite fille effacée dans un coin de la foule, fini la jeune fille trop mûre pour tomber dans ce genre de jeu débile, c'était plus fort qu'elle et si elle n'agissait pas, elle savait que ce qu'elle avait à l'intérieur d'elle le ferait à sa place... Et en ce moment ce n'était pas trop le moment surtout vue comment elle avait du mal à le contrôler... Elle arrivait rapidement à la hauteur de Kamen ignorant royalement celle qui se trouvait à ses côtés... Depuis cette fameuse fois dans les cachots, ils ne s'étaient pas vraiment reparler, s'adressant la parole juste pour des banalités mais, cela avait existé n'est-ce pas? Leur baiser elle ne l'avait pas imaginé, surtout que c'était elle finalement qui s'était jetée à son cou... Alors peu importe au stade où ils en étaient, il y avait quelque chose n'est-ce pas?

"Tu ne veux pas l'embrasser, elle AUSSI pendant que tu y es?" Lâchait-elle à l'oreille de Kamen, à la base elle voulait simplement murmurer pour que personne ne l'entende, finalement elle parlait assez fort pour ses paroles puissent au moins atteindre les oreilles de la blonde! Lou pouvait être mauvaise quand la jalousie s'emparait d'elle, elle voulait lui faire mal, elle voulait qu'elle lâche cette putain de main qui était la sienne! Elle voulait qu'elle comprenne que Kamen ne serait jamais à elle, qu'elle ne faisait pas partie de l'équation! Ce n'était pas le genre de Lou d'agir de cette manière mais, elle avait trop mal, elle souffrait au fond d'elle, elle souffrait de les voir ensemble alors qu'il y avait eu ce moment merveilleux dans ce cachot, cela avait-il compté pour le Yordanov? C'était maintenant qu'il fallait le prouver!
AVENGEDINCHAINS


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Loumen »
So much life in those open eyes, so much depth, you look for the light, but when your wounds open, you will cry, you’ll cry out now and you’ll question why, i can see a rainbow, in your tears as they fall on down, i can see your soul grow, through the pain as they hit the ground
©crackintime

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Marche Blanche
Tribute to the missing

Il ne serait jamais venu si toutes les équipes de Quidditch n’avaient pas elles aussi fait le déplacement pour cette foutue marche blanche. Au milieu de ces regards perdus dans le vague et de ces mains d’adolescents pleines de miasmes, il avançait la tête haute, songeur lui aussi, pensant à combien il aurait été plus heureux à tester le nouvel arrivage de balais. Mais sa silhouette virevoltant joyeusement dans les airs tandis qu’un rassemblement funèbre se tenait sous ses pieds aurait peut-être été mal perçue. Sa réputation était bien assez scandaleuse pour ne pas en rajouter. Il opta donc pour une mine neutre, de circonstance, mise en valeur par un costard tout à fait hors de prix caché par un manteau au col de fourrure si épais qu'il semblait presque hurler au monde entier : « Regardez comme j’ai coûté cher et comme je suis beau et comme mon maître est beau et comme nous sommes beaux tous les deux et comme nous vous dominons tous bande de gueux ! ». L’argent lui allait au teint comme une potion dans les mains de Zirwya.

Le discours du directeur avait été horriblement déprimant, d’une part, mais surtout défaitiste. Belle image renvoyée aux élèves que celle d’une autorité dépassée et abattue par les événements. « L’heure est grave », « Rétablir la sécurité ». Balivernes. Il fallait une poigne de fer, un esprit d'équipe et un acharnement pour venir à bout d'une telle épreuve et pas des discours larmoyants. C'était sa philosophie de joueur de Quidditch et il était certain qu'elle s'appliquait à chaque situation. Dieu, qu'il aurait été bon en politicien ! Le manque d'aplomb du directeur en place, d'ailleurs, commençait à se faire sentir puisque l'attention d'une poignée d'élèves était déjà détournée au bout de quelques minutes de marche. Hippolyte reconnut au loin la figure de Lionel Lemaire bien entouré, et celle de Kamen Yordanov à l'allure singulière qui inspirait du dégoût plus que de la crainte. Et voilà que Cassandre s'y mettait aussi ; il ne manquait plus qu'elle ! Il y avait fort à parier que tout cela finirait en pugilat. Il suffisait de la voir frapper un cognard pour s'en persuader.

Ereinté par ce moment décidément tout sauf agréable, Hippolyte lâcha un long soupir que même les sirènes du Lac noir avaient dû entendre. Il rattrapa finalement Zirwya et James, bien que leur air livide ne l'inspirait pas plus que ça. Ce n'était pas le moment d'aller taper dans le dos du professeur de zoomagie en lui proposant une course en Eclair de feu. Hippolyte n’était certes pas le plus délicat des personnages mais il avait un minimum d’éducation. Fichtre.

Comme il s'y attendait, Zirwya maternait le pauvre James trop accablé par un chagrin que la capacité émotionnelle du professeur de vol ne pouvait pas imaginer. Il leur adressa un large sourire, celui d'un gamin qui a une folle envie de faire une bêtise dans le dos de sa mère. « La forme ? », lança-t-il. Mauvaise approche, essaie encore. « Pas sûr que c’est en faisant des kilomètres à pied qu’on va les retrouver, si vous voulez mon avis. Si j’avais su que ce serait si long, j’aurai opté pour autre chose que des chaussures en daim. Bref. Au fait Zirwya, il faudra que l’on se voit tout à l’heure pour… » Il ne finit pas sa phrase mais ses yeux brillants ne supposaient qu'une chose. Une petite potion magique.


Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Cette marche blanche était à ses yeux une vulgaire mascarade, son éducation ne lui avait jamais vraiment permis d'afficher ses sentiments et de les étaler ainsi. Cette procession était à ses yeux parfaitement inutile et elle doutait fortement que la démarche soit sincère chez la plupart des marcheurs. Mais en tant que professeur elle était tenue d'y assister et devait même faire son possible pour la cautionner, au moins en apparence. Cette situation l'inquiétait et elle voyait les mines affligées, elle entendait les chuchotements et les sanglots étouffés. Elle remarquait les yeux brillants de larmes et les traits tirés par le chagrin et l'angoisse. Mais elle n'était pas dupe et remarquait tout autant les visages fermés ou les sourires goguenards de ceux qui ne se sentaient pas concernés. Cela la révoltait et elle était alors plus convaincue que jamais de la superficialité de toute cette mascarade. N'auraient-ils pas été mieux à l'intérieur, loin du froid. Les élèves concernés auraient pu tranquillement pleurer leurs amis et les plus inquiets auraient pu trouver une oreille attentive. Quant aux professeurs, la situation devenait si préoccupante que leur place n'était pas ici, sans aucun doute. Il fallait réagir, cesser de se terrer la tête dans le sable et faire comme si tout allait bien. Plus rien n'allait et il ne manquerait plus que la situation tourne à la paranoïa. C'était leur rôle de l'empêcher. Ils n'avaient rien à faire ici.

Perdue au milieu du cortège, elle avançait en silence, coupée de tous et coupée du monde. Elle avait remarqué James et Zirwya en bout de fil, parlant à voix basse. Elle ressentir l'envie irrépressible de les rejoindre. Les seuls personnes ici qu'elle pouvait apparenter à des amis avant son arrivée ici, les seuls auxquels elle pouvait raccrocher son petit univers. Mais la mine dévastée de James ne lui avait pas échapper. Peut-être devrait-elle être à ses côtés, le soutenir comme était en train de le faire Zirwya. Mais son instinct lui soufflait de les laisser, de ne pas briser la bulle dans laquelle ils s'étaient enfermés tous deux. Mais un autre événement attira son attention. Au devant on se donnait en spectacle et parmi les voix elle reconnaissait pour la plupart l'accent guttural d'élèves de Durmstrang. Elle ne souhaitait pas s'en mêlait, laisser des personnes plus compétentes s'en charger, elle reconnaissait entre mille la voix de Kamen et refusait d'aller au devant d'une dispute. Il y avait d'autres professeurs pour s'en charger. Mais alors qu'elle s'était rapprochée du groupe par mesure de précaution, une drôle de scène se déroula sous ses yeux et elle n'y tint plus.

« Vous vous croyez où au juste ? A quoi vous jouez ? Si le but est de vous ridiculiser, bravo c'est réussi, tout le monde a pu profiter du spectacle. » Elle planta un regard glacial dans chacune des prunelles des concernés, insista particulièrement lorsqu'elle croisa celles dures et froides de son cousin et termina son petit tour par son compagnon vert et argent. « Atos je te conseille de me donner ce que tu as dans les mains si tu ne veux pas avoir d'ennuis. » lui lança-elle d'une voix plus basse mais tout aussi tranchante. Elle savait d'où venait cette fiole l'avait vue passer de main en main. Mais ce n'était pas le moment de faire un esclandre. « Remettez vous dans le rang et on n'en parle plus. Mais le prochain que j'entends ne serait-ce que chuchoter aura affaire à moi. J'ai été claire ? » Son cœur battait à tout rompre au fond de sa poitrine. Elle avait recommencé, elle avait parlé avec le ton d'une Yordanova, avait affiché le masque de glace d'une Yordanova, elle s'était adressé à ces jeunes du Nord comme une fille du Nord. De quoi sans doute les tenir en respect mais cela ne la consolait nullement. Elle se donnait envie de vomir. Elle n'en montra rien et lança un dernier regard lourd et implacable en direction des élèves avant de rejoindre sa place un peu plus loin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
James Martell
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Professeur de Zoomagie, directeur des Serdaigle et s'occupe aussi des retenues
Célébrité : Daniel Gillies
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 2596 Gallions : 385 Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t234-james-martell-revele-tous http://www.mumblemumps.com/t241-james-martell-la-lecture-une-felicite-qui-se-merite http://www.mumblemumps.com/t623-james-martell-you-ve-got-mail http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Marche Blanche
~Tribute to the missing~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

J
ames était tellement perdu dans ses pensées qu'il ne vit pas vraiment venir la médicomage à ses côtés... Est-ce qu'elle était vraiment celle dont il se serait attendu à la voir venir vers lui? Pas tout à fait mais, il était vrai que depuis la dernière et première vrai discussion les choses c'étaient plutôt apaisées entre eux. Dans un premier temps James ne répondait pas, il n'avait pas de comportement agressif ou quoi, il songeait seulement à ce qu'elle venait de lui dire à ses paroles et profitait du silence tout en marchant en sa présence... Finalement il finissait tout de même par ouvrir la bouche... "On ne les retrouvera pas tous..." Lâchait-il presque dans un murmure... Il le savait oui certains avaient disparu et on pouvait alors espérer qu'ils soient encore envie mais pour Emeline, son élève, celle dont il était tombé secrètement amoureux? C'était fini, elle était morte et plus jamais il ne pourrait la revoir, plus jamais il e pourrait contempler ses yeux bleus, sa peau parfaite... A dire vrai, il regrettait presque de ne pas avoir succombé à la tentation, la vie était courte, il aurait dû s'en rappeler à croire que la mort de sa propre mère ne lui avait pas servi de leçon... Finalement James se surpris presque lui-même, posant sa main sur l'épaule de la jeune femme à ses côtés, il la serra légèrement.

"Merci." Disait-il simplement. James n'était pas quelqu'un de très démonstratif et toucher quelqu'un dont il n'était pas proche cela ne lui arrivait quasiment jamais mais, la situation faisait qu'il était plus clément, plus perturbé aussi et il était reconnaissant envers elle d'être si compatissante même si elle ne pouvait rien faire pour le mal qui le rongeait de l'intérieur... Combien de temps marchaient-ils côtes à côtes avant d'être rejoint par le professeur Charlebois? Sans doute trop peu au goût de James... En temps normal le professeur de vol et James avaient tendance à se lancer des piques à laisser les plaisanteries fusées tandis qu’ils s’appréciaient tout de même réellement, mais en ce jour le professeur Martell n'était pas sur de tolérer longtemps ce côté si léger de son collègues... Certains rendent hommages d'une façon différentes, d'autres avaient besoin de cette marche dans tous les cas, il trouvait ça déplacer de dénigrer ce qui avait été fait. Mais James n'avait pas la force mentale de rentrer dans un quelconque débat, il était vrai qu'à choisir, il préférait sans doute être ailleurs accompagné d'une bonne bouteille...
AVENGEDINCHAINS

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Au milieu de la foule, Narcisza avançait doucement, au rythme de la marche blanche. Cette dernière se voulait silencieuse et respectueuse, organisée pour les disparus de l'école, mais c'était tout le contraire. Malgré elle, elle était devenue l'arène des règlements de comptes entre les différentes maisons, Serpentard et Gryffondor aux premières loges, bien évidemment. Les fortes têtes n'avaient pu s'empêcher d'hausser le ton, de provoquer, de répliquer. C'était de toute façon tout ce qu'ils savaient faire. Les amis qui entouraient Narcisza se délectaient de ce spectacle où les injures et reproches fusaient. Ils ricanaient, leur sommant de continuer par leurs encouragements mêlés de gloussements. Tandis qu'elle, elle préférait observer le monde autour d'elle plutôt que de jacasser pour un rien.

Au loin elle aperçut Lyra, qui semblait perdue et déboussolée au milieu de la foule. Narcisza se souvint de leur rencontre l'autre jour, dans la salle commune des Serdaigle, de la dureté de ses mots et des péripéties que Poudlard avait décidé de leur infliger, comme pour les obliger à briser la glace, à se parler, à s'entraider. L'impatience qui semblait caractériser tous les Serpentard à cet instant, provoquant autour d'eux des éclats de voix, permit à la Selwyn de reconnaître Azarov avec qui elle avait eu le malheur de s'accrocher dans les airs, au beau milieu d'un match de Quidditch entre les verts et les bleus. Elle aperçut bien d'autres connaissances, mais préféra rester dans son coin, avec son cercle d'amis, se rendant compte que pour la plupart, il ne s'agissait aucunement de bonnes relations. Et un coup d’œil à Lionel Lemaire qui se trouvait à quelques pas d'elle ne fit que renforcer cette pensée. Entre eux c'était absolument électrique. Il semblait lui reprocher tous les malheurs du monde et déverser toute sa haine sur elle. Bien qu'elle soit habituée aux regards dédaigneux des élèves sur elle, de par son nom, il fallait bien avouer que ce n'était jamais facile d'y faire face directement. Lire dans le regard d'une personne ce type de sentiment, c'était se prendre en pleine face une réalité. Pas sa réalité, mais celle des autres qui ne voient en elle qu'une sang-pur pas mieux que les autres, aux idéaux semblables. Mais c'était de sa faute à Narcisza, purement et simplement de sa faute.

Se demandant bien où pouvait se trouver son amie Aileas au sein de la marche, Narcisza se surpris à chercher Aleksander Silaiev du regard, en vain. De deux ans plus jeune qu'elle, son camarade Serdaigle avait un don certain pour la troubler et attirer sa curiosité... Plissant les yeux, fouillant la foule d'un regard acéré, c'est à ce moment qu'elle aperçut un Serpentard (Atos) en train de verser quelque chose sur la cape de Lemaire, encore lui ! De faibles volutes de fumée s'en échappèrent et une odeur pestilentielle s'éleva dans les airs depuis sa source, le Gryffondor. Cette fois-ci, Narcisza ne put s'empêcher de ricaner elle aussi, attirant le regard foudroyant du jeune homme. « Ce n'est donc pas une légende, les français sentent vraiment mauvais. » rigola-t-elle en s'adressant à la fois à ses amis et aux personnes autour d'elle, tout en soutenant le regard du garçon. Quelle audace ; aujourd'hui ne serait pas non plus le jour qui scellerait leur entente...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lionel Lemaire
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : première année en politique magique, rugit son appartenance à la maison des lions.
Célébrité : robbie wadge, le magnifique
Pseudo : Prim Âge : 21 Parchemins : 1294 Gallions : 421 Date d'inscription : 03/01/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur


Lionel se sentait trahi quand Adélaïde changea le sujet, refusant de continuer sur sa lancée. Le lion avait l’impression de ne plus la reconnaître. Normalement, elle aurait soutenu ses dires, elle serait allée voir le Yordanov, ce serait elle qui aurait lancé les hostilités en premier, la Devereaux, tout comme lui, ne supportait pas les injustices, mais contrairement à lui, avait le cran de les affronter. Maintenant, tout ce qu’elle réussit à faire, c’était de demander à Berttie et lui s’ils connaissaient des disparus. Oui, toi, aurait voulu lui dire Lionel. Tu ne m’as pas écouté, tu n’as pas compris le point de ce discours. Le garçon suivit le regard de la jeune femme ; elle dévorait des yeux Thanatos.

Un coup dans l’armure.

Lionel n’entendait plus rien de ce qui se passait autour de lui. La voix du de Feuardent lui semblait distante, elle lui disait de se la fermer, avec calme, comme un poignard qui s’enfonçait dans son cœur. Normalement, il n’aurait pas dû être affecté, mais ça le blessa. Lionel entendait les rires autour de lui, les moqueries, tout ça parce qu’il avait été le seul à se soucier de cette marche. Pendant un bref moment, il avait l'impression d'être de retour à Beauxbâtons, durant son temps de loser. Perdu dans sa tristesse, il ne remarqua pas Atos se placer derrière lui, la potion versée sur sa cape, n’en perçut même pas les fumées.  

Il en sentit les effluves, il tournait la tête vers son épaule, paniqué, il commença à tousser. Miss Yordanova s’approcha, ordonna de se remettre dans le rang. La voix était toute aussi froide que son accent ; elle ne comprenait pas. Le but n’était pas de se ridiculiser. Le but était simplement de se souvenir des disparus, parce qu’en ce moment, Lionel, il avait l’impression que tout le monde s’en foutait. Ces évènements remettaient en question ses propres convictions.

Le coup final, c’est Narcisza qui le porta. La belle brune approche, toujours bien entourée, elle ricane : « Ce n'est donc pas une légende, les français sentent vraiment mauvais. » La plaisanterie fait son effet ; tout le monde se moqua du Français. Il accepta le coup, baissa la tête, retira sa main de celle de sa copine, sans accorder un regard à Berttie. Il se rapprocha de Narcisza, il lui murmura à l’oreille : « Je pensais que tu valais mieux que ça, poupée. » Il ne sait même pas pourquoi il lui dit ça ; après tout, ce n’était pas une légende, les Anglais étaient tous mauvais. Cette putain de promenade venait de le lui faire comprendre.

Lionel remonta la capuche de sa cape sur sa tête, sans dire autre chose, va se chercher un endroit où il pourrait marcher seul, loin de ses ennemis, encore plus loin de ses amis, loin du tumulte qu’il avait créé. Sans comprendre pourquoi, il tituba, il percuta quelqu'un. « Je suis désolé. »

Lionel Lemaire était trop connu pour ne jamais s’excuser.

Il continua de marcher, le chemin devenait de plus en plus flou ; il avait mal à la tête. Doucement, il commençait à comprendre que les rumeurs étaient vraies, qu’il s’était frotté au maître des poisons, et que maintenant, il était totalement sous sa merci, que minute par minute, Kamen Yordanov contrôlait la destruction de chacun de ses sens.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
darkness is your candle.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar


Les évènements allaient assez rapidement. Sans lien à la raison de votre présence ici. Tu ne supportais la tournure que cela prenait. Tu pensais à tous ceux dont cette marche touchait véritablement, tu pensais à toutes ces personnes qui voyaient qu’une simple lutte entre maisons, entre rivalités. Lionel semblait te rappeler ce que tu savais trop bien : l’émotion de perdre un être cher. Il se mit à te présenter la personne à ses côtés, tu détournais le regard, tu n’avais pas envie d’en entendre plus. Tu la connaissais rapidement de l’association dont vous apparteniez, tu la trouvais élégante. Si élégante qu’elle était à ses bras, à lui. Cette dernière aurait soi-disant connu la bataille de Poudlard, tu fronçais des sourcils. Hésitante. Tu le laissais parler, juste par respect, mais ses paroles sortaient de l’autre oreille. Tu n’avais qu’une envie, c’était de répliquer, de ne pas te laisser faire. Tu avais Conan dans le sang. « Il n’y a pas de hiérarchie de la douleur Lionel. » Et les paroles défilaient, aussi rapidement que les siennes. « Ne pas revoir la personne qu’on aime, vivre avec ses souvenirs, se dire qu’on arrivera pas à avancer sans lui, ça fait mal. Reste heureux de revoir ta petite-amie. » Tu insistais sur ce dernier mot et t’éloignais, rejoignant ton ami Axel.

Mais si tu pensais en rester là, la manière dont se comportait les autres élèves te révoltait. Et te remémorant les paroles de ton défunt ami, tu estimais que c’était le moment idéal pour enfin devenir celle qui voulait que tu sois. Tu fixais Narcisza et sans t’en rendre compte, en oubliant les avertissements des professeurs tu lançais de ta baguette un Mutismus. Sortilège qui te permettait de changer la voix de la Serdaigle, de la faire bégayer un court instant. « Ce n’est donc pas une légende, les Selwyn ne savent vraiment pas se comporter en public » tu ripostais, presque méchante, presque hautaine. Cette maladresse flagrante. Tu te faisais passer pour ce que tu n’étais pas. Tu savais que l'évocation de sa famille pouvait la blesser. Et tu lançais un regard à Lionel, les joues rougies.
Revenir en haut Aller en bas
Mumblemumps
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Parchemins : 1122 Gallions : 3360 Date d'inscription : 13/02/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com

Marche Blanche
Tribute to the missing
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ϟ Marche blanche Certains élèves semblent oublier que le moment est solennel. La Marche Blanche est un événement de recueillement, de deuil, de respect. La magie s'agite, s'éveille et vient jouer les troublions. A croire qu'elle est en colère et qu'elle devient agressive. Tout autour des marcheurs semble s’emplir d'électricité. L'atmosphère vient lourde. Le ciel s'assombrit et se couvre de nuages noirs. Au loin, l'écho du tonnerre fait une réponse aux gouttes de pluie éparses qui commencent à tomber. Le vent se lève et file à travers vos vêtements. Il s’immisce dans tous les plis pour faire frissonner vos carcasses indignent de magie. La magie s'indigne. Elle se révolte. Elle est en colère contre vous. Vos baguettes vibrent dans vos poches. Certaines lancent des décharges. Les potions non désirées explosent dans vos manteaux. Vous avez voulu jouer ? La magie va vous apprendre à la respecter.


ϟ Petits rappels Les disparus dont il est questions sont d'anciens membres supprimés (Oskar, Jonathan, Opale, etc) mais peuvent aussi être des PNJ que vos personnages connaissaient etc. Ils ont disparu mystérieusement et on ignore pourquoi pour l'instant. Veuillez privilégier les réponses courtes
et surtout, amusez vous !


Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Johannes L. Rosenberg
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Concierge
Célébrité : Dan Avidan
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1072 Gallions : 687 Date d'inscription : 22/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
12/22  (12/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1268-what-am-i-willing-to-put-up-wit http://www.mumblemumps.com/t1275-johannes-you-can-t-open-up-the-story-of-my-life-and-just-go-to-page-738-and-think-you-know-me http://www.mumblemumps.com/t1304-johannes-i-am-the-unicorn-wizard http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire


Il n'a jamais réellement perdu quelqu'un de cher, pas de cette façon, en tout cas. Alors qu'il accompagne la marche, un peu sur le côté, son regard passant d'un élève à un autre, d'un collègue à un autre, Johan tente d'imaginer, en vain, ce qu'ils peuvent bien ressentir. S'éloigner d'une personne est compliqué, mais il y a toujours l'espoir de la revoir un jour. Alors que là, alors qu'eux... Ils n'ont rien, pas d'espoir. Pas tous, certes, certains ont eu la chance de ne pas être touchés, mais d'autres... Il essaye de visualiser leur souffrance, peut-être dans une curiosité mal placée, ou dans une tentative de mieux les comprendre, pour mieux réagir si besoin, mais il sait parfaitement qu'il est bien loin de ce qu'ils peuvent avoir au fond des tripes.
Il met quelques instants à comprendre ce qu'il se passe, la manière dont le comportement de certains élèves changent, ces derniers se lançant des piques immatures et bien hors propos. C'est quand il voit certaines baguettes sorties dans un moment où elles devraient être loin dans leurs poches qu'il finit par se rapprocher, les traits froncés par le début de colère qu'il ressent.

Dites donc, vous faites quoi là ?!

A peine a-t-il le temps de murmurer agressivement ces quelques mots, tentant de perturber le moins possible la marche, que le vent glacial le force à resserrer sa cape autour de lui. Il sent sa baguette qui fait des siennes et tombe dans le silence, son inspiration coupée alors qu'il sent que quelque chose se trame. Attrapant sa baguette tremblante, tentant de la maîtriser un minimum, il garde un œil froid sur les élèves, son expression exprimant toutes les mises en garde du monde. Autour de lui, les murmures commencent à se faire plus marqués, alors qu'il entend des bribes de phrases comme « potions »,  « explosent » et autres mots qui n'annoncent rien de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Colombe A. Devereaux
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : officiellement élève à Poudlard, en GISIS de pédagogie magique, mais en vérité, elle est cracmolle et s'est portée volontaire pour subir des tests au laboratoire du château.
Célébrité : josefine pettersen
Pseudo : elly Âge : 22 Parchemins : 2150 Gallions : 431 Date d'inscription : 27/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t874-don-t-give-up-i-won-t-give-up-co http://www.mumblemumps.com/t885-colombe-vois-comme-le-monde-le-monde-est-beau#18537 http://www.mumblemumps.com/t2112-colombe-one-little-owl#53641 http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

Colombe était à la fois pétrifiée par le froid glacial de l'hiver, et par celui du regard qu'Atos lui avait jeté avant de s'éloigner. Il la haïssait, elle l'avait vue dans ses yeux, dans sa manière de l'ignorer, et elle ne savait pas pour quelle raison. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était marcher, parce qu'elle était près de Lionel, et qu'elle ne pouvait rien faire pour rejoindre le serpent brun. Les esprits s'échauffaient, alors qu'ils auraient tous du être silencieux, et peu à peu, la jolie blonde se sentait beaucoup moins enjouée à l'idée de penser aux disparus. Pourquoi fallait-il toujours que les choses s'enveniment ? Soudain, elle sentit une odeur montée à ses narines. Une odeur désagréable, presque insupportable. Quand elle se retourna, elle vit la silhouette d'Atos passer derrière Lionel, mais tout allait trop vite. L'odeur persistait, et Colombe commençait à se poser des questions. Puis Lionel lâcha sa main, sans qu'elle ne puisse savoir pourquoi. Elle se sentit aussitôt seule, abandonnée, livrée à elle-même parmi les sorciers, et la peur la prit par surprise. Elle suivit Lionel du regard, mais les autres continuaient d'avancer, et plusieurs personnes la bousculaient. Elle ne vit pas Lionel tituber. Elle ne le vit pas avoir l'air complètement perdue au milieu de la foule. Elle se fit emporter par les autres, sans rien demander à personne, et la seule chose qu'elle pouvait faire, c'était appeler son lion. Elle cria d'une voix douce plusieurs fois son prénom, mais il ne lui répondit pas, et plusieurs élèves lui demandèrent de se taire. Alors elle reprit sa marche, le pas lourd, hésitant. Si cela ne suffisait pas, elle entendit des vibrations autour d'elle. Elle percevait cette énergie sans faille qui s'électrisait autour d'elle. Certains sortirent leur baguette de leur poche, c'étaient elles qui étaient la cause de ce trouble, et Colombe était oppressée par toute cette magie. Elle, elle n'avait aucun moyen de se défendre.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
DOVE

and here is old Picasso and the dove and dreams as fragile as pottery with dove in white on clay dark brown as earth is brown from our old battle ground


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Kamen Yordanov
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : slytherin
Célébrité : Ash Stymest
Pseudo : Elly Âge : 22 Parchemins : 2475 Gallions : 504 Date d'inscription : 01/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t304-kissing-death-and-losing- http://www.mumblemumps.com/t310-you-re-poison-runnin-through-my-veins-kamen#3919 http://www.mumblemumps.com/t975-kamen-flask http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

Kamen se sentait d'humeur très joyeuse. Finalement, même si cette marche était une perte de temps, il allait pouvoir s'amuser un petit peu et Atos avait tout de suite eut l'air partant pour s'amuser avec lui. Il se fichait des professeurs qui essayait de faire régner le calme, après tout, ils étaient aussi fautifs de tous ces disparus. Aux yeux de Kamen, l'équipe d'enseignant était incompétente, et quand il croisait le regard de Zirwya, la stagiaire à l'infirmerie, il ne put s'empêcher de penser au fait qu'il connaissait son secret. Il connaissait le secret de beaucoup de gens à Poudlard. Et cette idée lui plaisait, parce qu'il pourrait faire ce qu'il voulait avec, se venger pour Zahari par exemple. Soudain, il sentit une douce main lui prendre la sienne, il baissa le regard et reconnut les doigts fins de Willa. Il ne lui lança aucun commentaire, il appréciait le toucher de la jeune femme, même si il avait du mal à l'avouer, même si ce n'était pas elle qu'il avait en tête en ce moment. Et d'ailleurs, la concernée ne mit pas longtemps à se manifester. Elle se glissa près de lui, et pesta. Le commentaire qu'elle lui chuchota à l'oreille n'était que jalousie, et Kamen n'avait pas l'intention de céder à la tentation de créer une dispute. Il détourna son regard d'Atos, qui avait accompli sa mission et ralentit sa marche, pour que Willa et Lou soient un peu en retrait. « Clairement, ce n'est pas le moment » murmura-t-il à l'égard de Lou. Il essayait de garder son calme, mais il savait qu'il ne pouvait pas jouer, pas aujourd'hui. Il supplia la brune du regard, avant d'essayer de glisser sa main dans son dos. Le contact était électrique. Soudain, devant, les choses s'agitèrent. Kamen sentit que dans sa poche, sa baguette était totalement hors de contrôle. Des sorts fusaient de toute part et venaient s'écraser contre les arbres ou la neige. Par instinct, il poussa les deux filles derrière lui, prêt à les protéger toutes les deux.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
destructive love
Ce baiser est mille fois mieux que tout ceux qu’il a pu recevoir et donner dans sa vie. C’est un baiser chaud, langoureux, qui vient du cœur. Un baiser beaucoup plus fort que n'importe quel poison.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Axel Jónsson
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : Poufsouffle, 6ème année
Célébrité : Tarjei Sandvik Moe
Pseudo : lushia Âge : 17 Parchemins : 437 Gallions : 67 Date d'inscription : 11/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/100  (3/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t767-just-another-nancy-boy-axel-jons http://www.mumblemumps.com/t819-axel-jonsson-house-of-gold

Son air renfrogné ne l'avait pas quitté depuis la premier sons qui s'était échappé de la bouche de Kamen. L'effet boule de neige s'était activé, et tout le monde avait commencé à mettre son grain de sel. Même Berttie, qui s'était éloignée de lui, avait-il deviné, pour rejoindre le débat. Lionel, Berttie, Willa, et même les professeurs le décevait. Cette marche était faite pour se rappeler leur disparus, leur morts, se recueillir. Mais tout ce que les adolescents pensaient à faire, c'était montrer qui était le plus fort. La Guerre était terminé, mais ils éprouvaient le besoin de la continuer. Cela troublait Axel et le rendait triste par la même occasion. Il sentait les larmes lui monter aux yeux. Il allait véritablement pleurer lorsque Berttie revint vers lui. Immédiatement, il sécha les petites larmes qui venait de couler et retint les autres, quitte à avoir les yeux rouges. Il en blâmerait le froid.
Axel regarda droit devant lui, dans une tentative pour cacher ses larmes. Du coin de l'oeil, il observa Berttie. Il la vit sortir sa baguette. C'était le comble pour Axel. Il voulut l'en empêcher, mais il ne réussit pas. Il voulu répondre à la remarque de son amie, lui dire qu'elle aussi aurait dû mieux se comporter. Mais une vibration dans la poche de son gilet retint son attention. Sa baguette se manifestait. Fronçant les sourcils, il la sortie. Dès qu'elle fut dehors, elle lança un sort vers le ciel. Axel sursauta avec un petit cri de surprise. Il sentit qu'autour de lui, il devait se passer la même chose. La foule était agité, et plusieurs cris suivirent celui d'Axel. Savoir qu'il n'était pas le seul dans cette situation le rassurait. Ce qui ne le rassurait pas cependant, c'était cette atmosphère, lourde, pesante, presque asphyxiante. Il avait un peu peur de ce qui allait suivre.
Sa baguette jeta trois sorts de suite, qu'il dirigea de nouveau vers le ciel, pour éviter de blesser qui que ce soit. "Qu'est-ce que c'est que ce bordel ?" s'adressa-t-il à Berttie.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

anything is hard to find
when you will not open your eyes
when will you accept yourself?
Revenir en haut Aller en bas
Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Septième année à Gryffondor.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 1301 Gallions : 839 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La jeune Gryffondor avait froid. Il ne faisait pas chaud du tout dehors, ce qui n’avait pas empêché le directeur d’organiser une marche blanche en hommage aux morts et aux disparus. Comme ceux de sa maison, la blonde avait rejoint les rangs, se fondant dans la masse pour ne pas attirer l’attention sur elle. Elle n’avait aucune envie d’être ici et ne tenait donc pas à se faire remarquer par un professeur, des fois qu’il ne décide de tancer vertement son manque de motivation. Mais d’un côté, elle ne connaissait aucun des morts ou disparus. Que Poudlard veuille faire le deuil de ses morts, elle pouvait le comprendre. Après une guerre de cette ampleur, quoi de plus normal ? Le Seigneur des Ténèbres était mort dans la Grande Salle où elle mangeait trois fois par jour, après tout, et le château millénaire était encore en réparations après les nombreux dommages subis suite aux destructions aveugles des mangemorts et des statues de sécurité. D’un autre côté, les nombreux disparus ne réapparaîtraient pas par miracle suite à cette marche inutile dans le parc de Poudlard. Cependant, la blonde tint sa langue, et se contenta de suivre le mouvement, contrairement à des petits malins qui crurent bon d’échauffer les esprits pour faire leurs intéressants. Ne pouvaient-ils pas juste respecter les morts et les disparus, et avancer, au lieu de se faire remarquer de la sorte ? Quand elle pensait que même son frère s’y mettait ! Avant qu’elle n’ait eu le temps de lui répondre de se taire, une Gryffondor plus âgée qu’elle avait pris la parole, acerbe. « Tu vas la fermer, avancer et te taire jusqu'au bout. Sinon, je te jure que tu ne pourras pas jouer le prochain match de Quidditch. » La blonde ne put qu’esquisser un sourire face à la verve de sa camarade. La dépassant sans la bousculer, elle réussit à se placer à côté de son frère, qu’elle bouscula gentiment d’une bourrade.

« Arrête de te faire remarquer. C’est très irrespectueux, Teo. »

Cela ne l’empêcha pas de lui faire un petit sourire. Autour d’eux, tout le monde semblait s’échauffer. Il y avait le feu aux poudres, et certains tiraient les baguettes, prêts à attaquer ou se défendre. Au temps pour la marche de la mémoire. Il y eut de l’agitation, les professeurs intervinrent rapidement, et d’un coup, Katarina sentit quelque chose bouger dans sa poche. Le souci, c’est qu’elle n’avait rien dedans, sinon… Sa baguette magique. Pourquoi diable sa baguette bougerait-elle comme ça ? Comme un réflexe, elle porta sa main à sa poche pour en sortir sa baguette, dont l’extrémité brillait en un arc-en-ciel de couleurs menaçantes. Un regard autour d’elle lui suffit pour comprendre qu’elle n’était pas la seule touchée par ce phénomène. Très peu rassurée, elle se rapprocha de son frère, qui rencontrait les mêmes problèmes qu’elle.

« Teo, qu’est-ce qu’il se passe ? »

Il n’en avait aucune idée, bien entendu. Et brusquement, de la baguette de la brune jaillit un sortilère qui alla frapper la personne devant elle, la jetant dans la neige. La jeune russe glapit, catastrophée. Elle n’avait jamais voulu ça. Elle bondit alors, se plaçant au chevet de l’élève que sa baguette avait attaquée, se répandant en excuses.

« Je suis vraiment désolée, je n’ai pas fait exprès, je n’ai jamais voulu… Tout va bien ? »

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
like a catchy song
We're far apart in every way, but you're the best part of my day, and sure as I breathe the air , I know we are the perfect pair, on a prickly path that goes on for miles, but it's worth it just to see you smile, and I cannot be pulled apart, from the hold you have on my heart, and even if the world tells us it's wrong, you're in my head like a catchy song.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar


La marche Blanche

Une marche pour les disparus. Quelle perte de temps. Je marchais un peu en queue de peloton, histoire de ruminer dans mon coin. Ce n'est pas vrai, pourquoi est-ce qu'on devait se coltiner ça ? Je détestais ce genre de marche. C'était un pitoyable spectacle. On pouvait voir les gens attristés de la possible disparition de quelque élèves. Des larmes, des cris, des discours. J'en avais déjà marre d'entendre la moitié des élèves parler de leurs petites histoires minables sur comment machin avait connu machin par le biais d'une ridicule petite causerie autour d'un jus de citrouille. J'étais là pour le pouvoir et la force. Combien de grands sorciers avaient foulé cette école ? Trop. Il fallait que je mette les bouchées doubles pour marquer de mon nom tout ce qui m'entourait. Je grognais à la petite annonce de Lemaire avant que les choses commencent.

Je tirais ma chapka de la main droite avant de m'avancer d'un air menaçant. « Fermez-là... Cette marche ne sert à rien et on perd notre putain de temps pour des cadavres ou des lâches... J'en ai assez de ce petit jeu... Je me moque de leur disparition... Ils pourraient revenir demain que je ne leur ferai pas une haie d'honneur... Maintenant poussez-vous je vais doubler l'allure de ce peloton... » Jouant des coudes et des poings, je bousculais sur mon passage les Poufsouffles, les Serdaigles et les Gryffondor. J'en avais assez d'attendre qu'on se donne la bonne volonté d'avancer pour qu'on n'y passe pas la journée. C'est une fois que j'arrivais au milieu du cortège que ma baguette commença à vibrer atrocement.

Je fouillais la poche de mon manteau pour chercher la baguette des doigts dans un grognement. Je l'extirpais de ma poche avant de l'observer. Une lueur étrange semblait l'animer. Quelle sorcellerie cachée semblait l'animer ? Personne n'avait rien dit, mais ça ne voulait pas dire que personne n'avait lancé de sortilège. Je caressais avec un certain délice dans l'esprit, la baguette qui me faisait mal. Ce n'était pas simplement de la douleur, le pouvoir animait ma baguette. J'étais fasciné par ce qu'elle pourrait faire si je maîtrisais cette force nouvelle.  Soudain une décharge vint me frapper dans le dos, elle venait de la baguette d'un Poufsouffle, je me relevais pour lui envoyer une bonne grosse droite dans la tronche avant qu'il ait dit un mot. «  Hé ! Désolé ma baguette m'a lancé un sort ». Je mimais l’effarement sur mon vissage.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1740 Gallions : 604 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Marche Blanche
~ Tribute to the missing ~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

P
as le moment? Lui trouvait que ce n'était pas le moment? Lou elle trouvait qu'au contraire c'était parfait! Des jours qu'ils en avaient pas parlés et il aurait voulu qu'elle laisse faite sans rien dire? Lou bouillonnant intérieurement et l'envie d'enlever sa main de la sienne se faisait grande... Malgré le regard de Kamen elle comptait dire sa façon de voir les choses... Du moins c'était ce qu'elle avait voulu jusqu'à ce que tout bascule d'un coup, que le danger se réveille et qu'elle se retrouve tout d'un coup derrière le garçon qu'elle aimait... Lou ne comprenait pas ce qui se passait elle voyait des éclairs de magie aller dans tous les sens mais, au final ce n'était pas ce qui inquiétait le plus la jeune fille... Un simple regard envers la dénommé Willa réveillait alors d'un coup toute sa colère... Pas comme au moment où elle avait vu sa main touché celle du garçon non... Une véritable colère celle qui pouvait être sourde, violente... Elle ne comprenait pas ce qui se passait tandis que les baguettes de certains semblaient perdre totalement la tête... Là, c'était elle-même qui semblait perdre le contrôle de son propre pouvoir... Son obscurus gagnait en puissance tant il ressentait cette surdose de ma magie qui était dans l'air... Lou commençait à comprendre à quel point c'était grave au moment où elle senti son corps trembler... alors elle ne réfléchissait même pas et attrapait le bras de Kamen...

"Kamen..." Il n'y avait plus aucune colère ou jalousie dans sa voix seulement une profonde terreur... "Aides-moi..." suppliait-elle... "Je ne le contrôle plus..." Hurlait-elle afin de se faire entendre à cause des bruits aux alentours. Lou avait peur, peur pour elle, pour lui, même pour la blonde qui se trouvait avec eux en cet instant ainsi que tous les autres, leurs camarades, leurs professeurs... Elle savait que Kamen comprenait, il savait de quoi était capable la chose qui veillait et grondait en elle... Elle accrochait son regard, essayant de s'accrocher aussi fort qu'elle pouvait à son humanité. Kamen était sans doute le seul à pouvoir l'aider à savoir faire en sorte qu'elle de déraille pas, que son obscurus ne sorte pas, il l'avait encore prouvé il n'y avait pas si longtemps que cela dans les cachots de l'école... Son corps tremblait de plus en plus tandis qu'elle menait son propre combat à l'intérieur d'elle-même, s'il l'obscurus sortait tout le monde saurait alors quel genre de monstre sommeillait en elle, si le monstre sortait... Il n'y aurait peut-être plus personne pour raconter à qui que ce soit ce qu'il aurait vu...
AVENGEDINCHAINS

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Loumen »
So much life in those open eyes, so much depth, you look for the light, but when your wounds open, you will cry, you’ll cry out now and you’ll question why, i can see a rainbow, in your tears as they fall on down, i can see your soul grow, through the pain as they hit the ground
©crackintime

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Zirwya Izlechen
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Officiellement, infirmière à l'école. Officieusement, médicomage envoyée à Poudlard pour travailler sur l'épidémie
Célébrité : Zoe Kravitz ♥
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 1432 Gallions : 80 Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t439-zirwya-chaos-is-raining-down-aro http://www.mumblemumps.com/t448-zirwya-held-hands-like-we-were-17-again http://www.mumblemumps.com/t1313-zirwya-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake


Zirwya désespérait de voir qu’il ne semblait y avoir aucun moyen pour redonner le sourire, ou ne serait-ce qu’un peu d’espoir à son collègue. Néanmoins, par le contact qu’elle sentit sur son épaule, elle sentit qu’il était reconnaissant de son geste. Elle ignorait si ça l’aidait, mais au moins elle avait eu le mérite d’essayer. Elle qui, au départ, avait sentit une certaine réserve de la part de James vis à vis d’elle, finissait par croire que ses doutes avaient été infondés. C’était sûrement la barrière des cultures qui les avait séparés. Beauxbâtons et Durmstrang n’étaient pas connus pour être vraiment amis, les deux écoles étaient très différentes. L’une élégante, charmante, et l’autre assez brute et combattante. Poudlard était l’entre deux dans lequel James et Zirwya se retrouvaient et le temps les aidait à trouver leurs repères et à s’apprécier.

La médicomage n’eut pas le temps de répondre quoi que ce soit à James, déjà elle voyait arriver le professeur de vol, Hippolyte, qui les stoppa net dans leur conversation larmoyante. Le ton habituel de son collègue remis un peu de baume au cœur de la demoiselle qui en avait assez de passer sa journée sous un ciel gris. Il prenait toujours tout à la légère et, même si cela pouvait être considéré comme déplacé ici, elle n’avait pas de doute qu’il finirait par redonner un petit sourire à James. Comme simple réponse à sa première question, Zirwya hocha la tête. « Je ne pense pas qu’on en ait encore pour longtemps. » déclara-t-elle comme pour rassurer le professeur qui semblait davantage se soucier de sa tenue vestimentaire que des disparus. Elle ne lui en tint pas vraiment rigueur, chacun réagissait à sa façon aux récents évènements. Elle aurait sans doute aimer elle aussi se préoccuper un peu moins de ce qu’il se passait, y rester indifférente, cesser de s’inquiéter. Mais ça semblait contre sa véritable nature. « Oui bien sûr. Venez me trouver à l’infirmerie après la marche j’aurai tout ce qu’il faut. » Elle trouvait cela étrange qu’il évoque ses soucis à voix haute. Elle savait que James n’était pas vraiment du genre curieux et ne poserait probablement pas de question si on ne l’incluait pas dans la conversation, mais cela restait un sujet délicat. Elle se dit qu’Hippolyte avait sûrement décidé de ne pas en faire un tabou et qu’il était enfin prêt à se délivrer de ses maux, elle l’espérait.

A peine eut-elle fini sa phrase qu’elle sentit sa baguette s’agiter dans sa cape. Elle la prenait toujours, comme une assurance en cas de besoin, même si elle savait pertinemment qu’elle ne lui était plus d’aucun secours. Zirwya ne pouvait plus jeter des sortilèges trop élaborés et se contentaient seulement de simples accio ou lumos. Par réflexe elle la dégaina tout de même, juste au moment où elle vit quelques discrets nuages de fumée s’élever de potions brisées détenues par des élèves. La pagaille commençait à se propager dans les rangs. « Je crois que c’est l’heure de rentrer. Je ne sais pas ce qu’il se passe, mais il vaut mieux éviter la panique générale. » chuchota-t-elle à ses deux collègues avant de crier aux élèves : « Restez tous groupés, et en rang ! Vos baguettes vers le ciel. Et en silence ! » Maintenir l’ordre semblait primordial, elle se doutait que certains devaient déjà s’agiter. Puis, comme fatiguée d’avoir crié, Zirwya fut pris d’un énorme mal de tête et de quelques nausées. Elle avait chaud puis froid, puis chaud. Elle ralentit momentanément le pas et se maintint grâce à ses deux collègues, une main posée sur l’épaule de chacun. Sa baguette s’était calmée, à vrai dire, elle ne réagissait plus du tout. Comme si elle était vidait de toute magie. Comme si, même avec de nombreuses tentatives, Zirwya n’aurait rien pu en tirer. « Excusez-moi, je… un instant. » Elle s’arrêta complètement, espérant que James et Hippolyte l’attende eux aussi le temps qu’elle reprenne ses esprits. Elle ne savait pas ce qu’il se passait, ne comprenait pas. C’était comme si on la vidait de toute magie. Etait-ce l’épidémie qui la rendait si vulnérable à tout dérèglement de magie ? Et quand soudain tout redevint plus clair, que sa vue ne fut plus brouillée, que son mal de tête fut à peu près passé, elle releva la tête. Le premier visage qu’elle vit fut celui de James. Elle vit ensuite sa baguette dans sa main. « Qu’est-ce… Qu’est-ce que c’est que ça ? » Et elle l’observa comme si elle la voyait pour la première fois, comme si elle avait ramassé un bout de bois sur le chemin.

_________________

- a magic world in my baby's arms -
Revenir en haut Aller en bas
Andreï Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Serpentard, 9ème année en Politique Magique
Célébrité : Stephen James
Pseudo : Loupiotre Âge : 30 Parchemins : 604 Gallions : 256 Date d'inscription : 17/11/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
80/100  (80/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t632-like-a-russian-party-andrei#1147 http://www.mumblemumps.com/t2363-andrei-you-are-on-your-own-lost-in-the-wild-so-come-to-me-now http://www.mumblemumps.com/t1752-les-courriers-d-andrei


Tu avais évité Lou avec amusement alors qu’elle t’avait prié de ne pas faire d’esclandre avec tes autres camarades de Serpentard. Si tu l’avais écouté, ce n’était pas que pour ses beaux yeux. Dans ton esprit ravagé, c’était aussi pour démontrer à une certaine blonde que tu te démarquais du reste du lot. Gryfonne que tu t’étais fait un plaisir de retrouver au milieu de cette foule agitée dont la moitié se fichait cruellement de l’importance de cette marche. Toi y compris. Tu te fichais de ses disparus. Tu ne les connaissais pas et ce qui leur était arrivé t’importait peu. Sauf si on venait t’annoncer qu’eux aussi avaient leur magie qui déconnait à plein tube…

Tu t’imposais à la Gryfonne sans gêne l’emmenant dans ton sillon. Elle marqua une légère résistance, observant ses amis à qui tu l’avais arraché et le plaisir de la posséder à nouveau pour toi se fit grandissant. Lorsqu’elle leva le regard vers Kamen, tu y jetas un oeil aussi, fronçant des sourcils. Bien qu’étant éloigné, tu sentais que Lou s’agaçait et tu te demandais pour quelle raison. Surtout que la petite Peroxydée se trouvait non loin d’eux. « Je crois que les Serpent vivent les choses avec une autre vision. » Les Serpents étaient aveugles. En était-il de même pour les Serpentard ? En était-il de même pour toi ?

Tu reportais ton attention sur Pandore alors que tu l’as vis soudainement trébucher. Elle s’était accrochée instinctivement à toi, tandis que ton bras avait naturellement enroulé sa taille pour la retenir. « Je t’ai manqué à ce point ? » Léger sourire moqueur au bout des lèvres, alors que tu prononçais cette phrase. L’espace entre vous s’était considérablement réduit et tes pensées dérivèrent sur votre dernière rencontre. Ta main s’éloigna lentement glissant dans le creux de son dos avant de venir balancer tranquillement entre vos deux corps alors que vous marchiez. De temps à autre, ta main frôlait la sienne. L’air semblait devenir alors irrespirable. Tu ne comprenais pas ce qui se passait. Le ciel s’était nappé de nuages sombres et l’orage commençait à poindre le bout de son nez. Petit à petit, les bruits dans la foule s’agitèrent. Des jets de magie semblaient s’élever de toutes parts. Tu agrippais Pandore vers toi à l’affut de la moindre attaque. Toi et ta magie qui déconnait, tu lui aurais bien servi en preux chevalier… Tu sentais alors ta baguette chauffer dans ta poche. Alors que tu maintenais Pandore contre toi, tu sortais ton catalyseur qui s’empressa de jeter sur un buisson un incendio. « Merde alors, qu’est-ce qui se passe ? Tout va bien pour toi ? » Tu sentais ta baguette vombrir. Tu savais Lou en sécurité avec le Yordanov et tes autres proches étaient assez grands pour se démerder tout seul.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comme Une Ombre
Je serai l'accident sur le bord de ta route. La larme du poison cachée entre les gouttes. Le joueur de pipeau qui fait danser les serpents. Je serai comme une ombre à chacun de tes pas. Comme une maladie qui frappe et qui s'en va.


Mum Awards  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] :
 
Revenir en haut Aller en bas
Pandore L. Heather
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Gryffondor, 1ère année GISIS médecine magique
Célébrité : Gabriella Wilde
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 2348 Gallions : 438 Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/0  (100/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t460-pandore-heather-deux-ames http://www.mumblemumps.com/t461-pandore-heather-la-musique-seul-miroir-de-l-ame#7460 http://www.mumblemumps.com/t624-pandore-heather-owls-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Marche Blanche
~ Tribute to the missing~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

P
andore n'avait pas pu s'empêcher de rougir au moment où elle s'était raccrochée à Andreï et qu'il avait profité de ce moment de faiblesse pour la taquiner... Est-ce qu'il lui avait manqué? Elle se contentait de lever les yeux au ciel et de lui mettre un léger coup de coude dans le bras pour seule réponse afin de le taquiner en retour... Cependant elle ne pouvait le nier, il lui avait manqué, combien de fois c'était-elle surprise à penser à lui? A pensée à cette dernière fois à Pré-au-Lard? Tant de choses avaient changés cette fois-là... La seule chose qui l'empêchait de divaguer complètement lors des cours, c'était son jumeau. Keith se faisait à malin plaisir de la ramener à l'ordre lorsque ses pensées allaient trop loin, au passage cela l'empêchait d'être trop larguée pendant les cours et de ne pas arriver à suivre, même si d'un côté elle aimerait pouvoir cacher certaines pensée à son jumeau... Jusqu'ici partager le même corps ne lui avait jamais vraiment posé de problème en dehors du fait que cela ne serait jamais pareil qu'avoir son frère à ses côtés et ne plus jamais le serrer dans ses bras... Pandore n'avait pas pensée que ça pourrait poser problème dès lors qu'elle s'intéresserait un peu à un garçon, peut-être parce que dans sa tête cela n'arriverait pas avant longtemps? Elle aurait cru qu'après la perte de Keith... Son cœur ne pourrait plus jamais s'ouvrir à nouveau et pourtant aussi surprenant que cela puisse paraître, c'était Andreï Dimitrov qui réussissait peu à peu cet exploit.

A quel moment tout dérapait? Pandore ne comprenait pas ce qui se passait, le temps avait changé si rapidement... Elle allait ouvrir la bouche lorsqu'elle sentit le vert et argent l'agripper vers lui, Pandore se resserrait poussée par son instinct tout en comprenant que les choses clochaient, des étincelles fusaient dans tous les sens, la jeune fille du même se baisser pour ne pas se prendre une sortilège en pleine face, la baguette d'Andreï semblait également faire des siennes tandis que celle de Pandore vibrait dans sa poche perdant elle aussi le contrôle qu'elle pouvait avoir dessus, elle sortait cette dernière et le sort fusa sans qu'elle ne puisse vraiment voir où est-ce qu'il avait atterrit... Sur un élève? Un objet? Dans le vide? Inquiète son attention revenait sur le garçon à ses côtés tandis que sa main qui tenait sa baguette devenait légèrement tremblante c'était la première fois qu'une chose lui arrivait et surtout elle sentait la présence de son jumeau amoindrit comme si le lien entre eux étaient devenu défaillant, faible...

"Je... Je crois que oui..." Répondait-elle peut sûre d'elle en se rendant compte que cela ne durait pas mais, pendant quelques secondes elle avait bien cru qu'elle allait perdre Keith... Est-ce que c'était possible pouvait-elle perdre ce lien? Etait-elle prête à le perdre? Non loin de là, sa peur se réveilla au fond de ses entrailles et sans réfléchir elle se collait au slave cherchant refuge dans ses bras, en espérant que tout ça n'était que passager...

AVENGEDINCHAINS

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Unforgettable in every way
Unforgettable, both near or far. Like a song of love that clings to me. How the thought of you does things to me, never before, has someone been more.

Andore:
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
ÉVÈNEMENT ♦ LA MARCHE BLANCHE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Haiti en Marche: Haiti et neo-liberalisme
» Haiti en Marche - Présidentielles 2010: sont-ce les premières escarmouches?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: outside the castle-
Sauter vers: