Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 5
La version cinq est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'été, faites le plein de festivités !
Découvre tout ici
Sujet commun
Vous avez envie de profiter pleinement des animations de la coupe du monde,
venez découvrir les nombreuses activités mises en place pour l'été !
Fêtes foraines, séances de dédicaces, match, les ingrédients sont réunis pour faire la fête !
Clique pour découvrir le Speed Dating de l'été
Quêtes
Les quêtes ont toutes été mises à jour. Vous trouverez celle du personnel ici,
les poufsouffle juste . Les serdaigle ont aussi le droit à un nouveau
sujet par tout comme les serpentard. Les gryffondor, eux,
continuent leur jeu de piste.
Résumé des quêtes
Radio Quidditch
Pour l'été, la brigade magique ne fait pas les choses à moitié,
de la nouveauté vous attend sur vos ondes !
Ouvre les oreilles
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Speed Dating (Sabal & Heathcliff)

Mumblemumps
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
  • 1
  • 2
Parchemins : 803 Gallions : 2566 Date d'inscription : 13/02/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com

Scream
Speed dating version sorcier.
ϟ La peur n'est que le reflet de votre âme Quelques jours plus tôt, le professeur de défenses contre les forces du mal a enseigné à ses élèves comment se défendre contre les épouvantards. Une fois le cours terminé, il avait enfermé ce dernier dans une armoire magique. Poudlard n'en faisant qu'à sa tête, a laissé s'échapper la créature qui rôde désormais dans les couloirs du cinquième étage. Cette bête est étrangement féroce suite à tous les sortilèges qu'elle s'est fait lancer dans la salle de classe. Elle veut se venger.

C'est la nuit, et vous en profitez pour faire un tour de garde. C'est alors que vous entendez un bruit au loin. Croyant qu'il s'agit d'un élève hors du lit, vous vous y précipitez. En tournant le coin, vous vous trouvez face à votre plus garnde peur. À l'autre bout du couloir, vous voyez une autre silhouette, éclairée d'un Lumos. C'est un autre professeur. Vous avez bien remarqué depuis un mois que la magie se dérègle dans le château. Vous vous apercevrez rapidement que le Ridikulus n'a pas les effets escompté, bien au contraire, rendra la créature bien plus agressive en prenant diverses formes effrayantes. De plus, vous réalisez que l'accès aux escaliers est bloqué. Comment allez-vous gérer cette créature ?
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Heathcliff A. Lovecraft
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Professeur d'Alchimie et Directeur de Serpentard
Célébrité : Marilyn Manson
Pseudo : Yuki Shuhime Âge : 43 Parchemins : 544 Gallions : 207 Date d'inscription : 11/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
12/10  (12/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1186-lazarus-got-no-dirt-on-me#26487 http://www.mumblemumps.com/t1201-professeur-lovecraft-sola-dosis-factis-venenum#26726

Scream
Heathcliff A. Lovecraft & Sabal de Vandekeybus
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ϟ 20 Février 2000 - Cinquième Etage  

Une ronde. Comme il devait en faire chaque semaine à tour de rôle avec les autres professeurs. Comme il en profitait d'ordinaire pour traîner prêt du dortoir des Serdaigles sans jamais faire que regarder le passage secret fermé avant de repartir achever sa mission. Ce soir pourtant, il s'était mis en marche avec un sombre pressentiment. Inexplicablement, il patrouille avec sa baguette en main, éteinte mais prête à être utiliser à n'importe quel instant. Heathcliff sentait au plus profond de lui qu'il y avait un mal qui rodait dans le château, un mal à l'origine de l'épidémie, un mal qui rongeait la magie des sorciers.

Sur ses gardes, il déroule les couloirs les uns après les autres jusqu'à arriver au pied de la tour de Serdaigle. Il reste contemplatif un moment, perdu dans ses souvenirs de la semaine précédente et du Serment Inviolable qu'il avait fait avec son élève. Par ce sortilège, elle devait tellement plus importante que cela. Et puis durant la marche blanche, lorsqu'elle avait finalement glissé sa paume dans la sienne. Il soupire. Il sait que James l'a vu. Ils avaient échangé un regard dans lequel pourtant Heathcliff n'avait perçu aucune envie d'ébruiter ce qu'il avait remarqué. Il n'avait pas encore décidé s'il devait en parler avec lui ou poursuivre cet accord tacite de mutisme partagé.

Au bout d'un certain temps, le passage s'ouvre sur une élève de Heathcliff qui se glisse dans le couloir sans bruit avant de tomber nez à nez avec lui. Il s'agit d'Alcyone Shafiq qui ne suit pas son cours puisqu'elle est en cursus GISIS, mais qui est tout de même dans sa maison. Elle reste un instant bloquée devant sa stature imposante avant que Heathcliff se décale en soupirant avec un sourire qui se veut complice. Elle a l'air soulagée quand elle passe devant lui et il s'en retourne à sa surveillance en passant chez les Gryffondor par la suite. Alors qu'il redescend pour arpenter les sous-sols, il n'est pas très surpris d'apercevoir Zoya, toujours aussi pauvrement vêtue, qui déambule en plein milieu du couloirs, impunément, comme si elle se moquait de toute autorité. Arrivé à sa hauteur, Heathcliff pose une main sur l'arrête de son nez.

"Miss Krushnic ... Je vois que notre conversation de la semaine dernière n'a absolument rien changé à votre attitude et à vos habitudes. Je vous rappelle seulement que je ne suis pas le seul à patrouiller dans le château et que si nous voulons que Serpentard gagne la Coupe cette année, il serait bon que vous ne fassiez pas à vous seule perdre la nuit, tous les points que vos camarades accumulent la journée."

Puis il baisse la tête et la voix.

"Zoya, fais au moins l'effort de te cacher un minimum, comme si tu faisais au moins semblant de faire attention ..."

Il se remet en route dans le sens opposé. Plus loin, c'est les cachots, et il n'a aucune envie d'aller là-bas. Il sait ce qu'il peut y trouver. Ce qu'il va y trouver. Tout simplement parce qu'il y était souvent, trente ans en arrière, et qu'il était bien content de sa tranquillité dans cette partie du château. Surtout qu'il se doute de qui il va trouver s'il s'y rend. Surement Yordanov ... Sans doute Zoya s'y rend-t-elle aussi d'ailleurs. Il hausse les épaules et remonte dans les étages. Il avise l'heure et réalise que sa ronde est bientôt terminée aussi, il ne traîne pas pour achever les couloirs aux salles de cours vide. Il déroule le quatrième et le troisième sans rencontrer personne, seulement quelques bruits venant de l'intérieur de la salle de Métamorphose. Même s'il est possible que ce soit un élève d'une autre maison, Heathcliff a tellement envie de son verre de gin et du repos de son lit, qu'il n'ouvre même pas la porte pour vérifier.

Finalement, il arrive au cinquième étage. Le pressentiment catastrophique avec lequel il est parti pour sa ronde se décuple instantanément alors qu'il aperçoit, tout au fond du couloir, une ombre. Intrigué, une drôle d'angoisse naissant dans ses entrailles alors qu'il s'en approche. La silhouette dans la nuit ne bouge pas. C'est ce qui inquiète immédiatement le professeur et le pousse à longer la tapisserie, baguette en joue. Un élève ne resterait jamais aussi fixement immobile dans l'obscurité totale et sans faire un bruit. Puis la silhouette s'anime d'un mouvement. Un lent balancier qui commence par de légère oscillations, amples qui s'accélèrent rapidement. Heathcliff réalise que la silhouette semble suspendue à la voûte en pierre à mesure qu'il s'approche et qu'il en distingue des détails.

Quand il est à quelques mètres, il plisse les paupières et soudain, il comprend. Il a un mouvement de recul, mu par la terreur sourde qui s'empare de lui. La silhouette de pendu s'illumine brusquement comme si un projecteur était posé à ses pieds. Le corps se balance, la tête fixant Heathcliff de son sourire goguenard, riant à gorge déployée dans le plus grand silence. Un silence de mort. Derrière celui qu'il reconnait comme son père, l'alchimiste voit les ombres se mêler sur le mur et créer des formes dont il détourne le regard car il sait ce qu'elles vont représenter : les derniers mots qu'il a écrit sur le mur avant de se pendre. Il déglutit faiblement face à l'épouvantard, le corps étrangement replié comme s'il se retrouvait à ses huit ans, avec sa taille frêle et sa vision horrifique de son père décédé devant lui, impuissant. Il ne peut rien faire, comme paralysé, incapable d'user de magie pour se défaire du reflet de sa plus grande peur, quand une lueur arrive du couloir perpendiculaire et qu'il entend au loin la célèbre incantation Ridikulus
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
If I Was Your Vampire
Digging your smile apart With my spade-tounge. The hole is where the heart is.We built this tomb together, And I won't fill it alone. Beyond the pale Everything is black, No turning back. If I was your vampire, Death waits for no one. Hold my hands Across your face, Because I think Our time has come.
I Love you, so much you must kill me now.
Revenir en haut Aller en bas
Sabal de Vandekeybus
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
  • 1
  • 2
Maison/Métier : professeur d'art à l'école poudlard, tel un prophète dans le désert le voilà à tenter d'apprendre à voir aux plus déterminés des aveugles.
Célébrité : jeffrey dean morgan
Pseudo : baba yaga Âge : 21 Parchemins : 312 Gallions : 530 Date d'inscription : 10/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Scream
Heathcliff A. Lovecraft & Sabal de Vandekeybus
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'air est humide, encore. Tu te fais la réflexion lorsqu'un courant d'air froid vient glisser le long de ta nuque. Tu ne te répéteras jamais trop que tu détestes le froid, n'est-ce pas ? Tu es de ceux qui répètent, ressassent, comme si tu n'étais pas foutu de te contenter du moment précis sans chercher à en redire quoi que ce soit. Mon pauvre Sabal, tu ne seras jamais heureux. Jamais complètement. Parce que tu chercheras toujours la petit bête, celle qui fait grincer le parquet et éclater les belles histoires. Il y a toujours une sorcière offrant une pomme empoisonnée et tu cherches sans cesse laquelle des personnes autour de toi est cette sorcière. Toi qui dois encore te répéter tout les matins que ce n'est pas un rêve, que tout ça n'est pas une illusion. Tu n'es plus à Azkaban  Sabal, mais t'es pas foutu de le croire. Mais qu'est-ce qu'ils t'ont fait ?

Cette nuit est une nuit froide, une nuit de silence. Tu marches seul dans les couloirs du château, tu ne tends même pas l'oreille. Le seul bruit de tes pas sur les pierres de la battisse suffisent à faire fuir les élèves hors de leurs dortoirs. Tu sais qu'ils sont là, il y en a nécessairement un ou deux qui tentent d'échapper à ta vigilance. Mais tu ne cherches pas à les trouver, les débusquer pour le retirer des points. Il t'arrive de le faire, parfois t'en retire une certaine joie. Pas ce soir, ce soir tu marches. La journée n'avait pas été dès plus bonne, tu t'étais réveillé avec l'impression d'être plongé dans du coton. Tu te souviens de la première fois où tu as ressenti ça. C'était il y a longtemps. Tu ne peux toujours pas en parler, de ce jour-là. Ca reste coincé, bloqué. Par écrit c'est plus facile, moins douloureux. A voix haute, c'est comme si quelqu'un t'étranglait d'une poigne froide et morbide. T'es un blessé de guerre, de ceux qui ne guérissent pas. T'es de ceux qui ont tout à craindre et tout pleuré. Mais t'es pas au bout de tes peines et tu le sais bien, parce que la guerre ne meurt jamais et que peu importe la taille de la bataille, elle ne cesse pas de gronder.

Tu ignores encore pourquoi c'est toi qu'ils ont envoyés en ronde ce soir. Tu n'a pas démontré un quelconque enthousiasme face à l'idée de jouer au flic pour enfants. Tu sais que tu pourrais mieux les considérer, les élèves, mais ton mépris est tenace. Ils ne savent pas la chance qu'ils ont d'être encore en vie. Au lieu de ça, ils désobéissent, ils crachent sur les mémoires et ne prennent pas conscience de l'ampleur de l'épidémie sévissant dans les rangs de ce microcosme qu'est Poudlard. Tu ne les comprend pas, ou trop bien pour pouvoir les approcher tout sourire. Tu n'as pas d'enfant et aucune relation assez sérieuse pour en vouloir un jour. Peut-être mourras-tu seul. Peut-être es-tu déjà mort. Ton cadavre est peut-être encore dans ta cellule, en décomposition. Peut-être qu'on te crache dessus, peut-être que ta dépouille sert d'oreiller à malheureux qui t'a suivi. La guerre n'est peut-être pas fini. Mais dans ce cas, pourquoi ici ? Pourquoi Poudlard ? Ne peux-tu pas simplement retrouver ta mère et profiter de la mort en toute sérénité ?  Elle doit te trouver si grand maintenant, si adulte. Tu as du poil au menton et sur le torse, des rides commencent à se former entre tes sourcils. T'es un homme, plus l'adolescent qu'elle a entre-aperçu avant de...tu détestes les géant. Tu détestes la magie noir. Tu détestes la guerre et la mort qui vient avec elle.

Un autre courant d'air te fait frissonner alors que tu arrives au cinquième étage. Derrière toi, tu entends un gloussement. Un élève, putôt heureux l'élève. Il doit penser t'avoir échapper, il a peut-être également conscience que tu n'es pas là pour l'empêcher de jouer au plus malin. Tu serais bien redescendu calmer sa joie quand quelque chose te figes. Ton sang se glace. Quelque chose cloche à cet étage, il y a quelque chose d'anormal et cette fois ce n'est pas uniquement le château qui pète un câble. Tu laisses l'élève à sa victoire du soir, qu'il aille retrouver son amour d'adolescent ou ses amis d'autres maisons. Qu'il fasse, toi ton devoir t'appelle ailleurs. Tu n'es pas serein, quelque chose glotte dans l'air, une sensation de peur profondément enfouie. Tu sors ta baguette. " Lumos " une sphère lumineuse apparaît en son bout. C'est mieux, mais pas suffisant pour chasser la peur. Pourquoi as-tu peur ? C'est ridicule, tu es à Poudlard, dans le pire des cas c'est le rat d'un des élève qui s'est faufilé hors de la salle commune de son propriétaire. Tu ne devrais pas avancer avec une telle prudence, mais tu ne peux te résoudre à faire autrement.
Et c'est là, en tournant vers la droite, au bout du couloir, que tu comprend. Tu vois le professeur Lovercraft, tu vois sa silhouette recroquevillé de toute sa hauteur. Même comme ça il t'impressionne toujours, lui si grand, si intriguant et menaçant. Mais tu sens sa crainte, son agonie intérieure. Tes pupilles se décollent du professeur et croisent l'objet de toute ses peurs. Un pendu. Un homme. Tu ignores qui c'est, tu sais que ce n'est pas un élève ou un membre de l'équipe de Poudlard et ça te suffit pour comprendre que ce n'est pas vraiment une personne non plus. Tu avais entendu parler dans les couloirs de ce cours avec un épouvantard. Tu n'en avais jamais vu de ta vie. Tu penses pas en tout cas. C'est angoissant, cette aura autour de la créature magique. Elle ne t'a pas remarqué, elle est absorbée totalement par Heathcliff. Une aubaine. Brandissant ta baguette vers la créature tu laisses ta voix clamer un " Ridikulus " qui aurait dû couper la corde et redresser ton collègue.

Mais non. La corde se rompt, le corps tombe et s'avale. La créature se déforme, se remodèle, se calque sur toi. Ca n'a pas marché, pourquoi ça n'a pas marché ? C'est ridicule, c'est insensé ! Ca aurait dû marcher, c'est le bon sort et tu sais utiliser ta baguette bon sang ! L'épouvantard se relève doucement. L'homme à laissé place à une forme encapuchonnée, un masque d'os couvrant le haut de son visage. La marque des ténèbres siffle, elle te rappelle Azkaban. Le froid. La peur. Dans sa main droite, une batte en bois clair. Le mangemort longe les murs, il frôle l'arme contre les pierre et frappe. Le bruit sourd de la batte contre la pierre te crispe, t'anéantis. Tes doigts se serrent, ton cerveau vrille et ta respiration prend congé. Il frappe à nouveau et tu recules. Il frappe encore et ta baguette glisse et tombe au sol. C'est ton dos qui frappe désormais contre le mur alors que le mangemort tend la main vers toi. Tu sens ton âme se remémorer les pires jours de ton existence. T'es en train de te réveiller, c'est ça ?
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
HOUSE OF MEMORIES
❝When your fantasies become your legacy, promise me a place in your house of memories❞ @summer blue.
 

#TooOldtoNotBeSexy
Revenir en haut Aller en bas
Heathcliff A. Lovecraft
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Professeur d'Alchimie et Directeur de Serpentard
Célébrité : Marilyn Manson
Pseudo : Yuki Shuhime Âge : 43 Parchemins : 544 Gallions : 207 Date d'inscription : 11/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
12/10  (12/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1186-lazarus-got-no-dirt-on-me#26487 http://www.mumblemumps.com/t1201-professeur-lovecraft-sola-dosis-factis-venenum#26726

Scream
Heathcliff A. Lovecraft & Sabal de Vandekeybus
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ϟ 20 Février 2000 - Cinquième Etage  

L'angoisse. Celle qui le prend aux tripes et le renverse. Celle qui puise au fond de ses ténèbres pour les lui vomir à la gueule. Celle qui fouille dans son passé pour en réanimer les démons. Celle qui profane son esprit et son corps en s'insinuant partout, comme un poison corrosif qui ronge les veines à mesure qu'il s'écoule à travers elles. Celle qui réduit son être en un amas informe de charpie tout juste bon à se repaître dans ses chimères invraisemblables. Celle qui réduit à néant sa volonté et annihile sa force. Celle qui fait de l'homme qu'il est, le misérable petit garçon impuissant et dévasté qu'il fut. C'est cette angoisse qui l'enlace et le tord, cette angoisse qui l'anime et le brise alors que la lumière luit à ses côtés et qu'il ne la voit même pas. Il s'accroche à un espoir, celui de ce cri qui perce dans l'ombre de ses propres limbes grimpant des abysses en s'accrochant à ses chevilles pour engloutir sa carcasse. Et pourtant rien ne vient. Rien à part les pas précipités d'une silhouette qu'il ne distingue pas, aveugle face à la terreur du corps de son père ricanant à son gibet. Et pourtant ...

Pourtant sans prévenir, la créature se métamorphose. Elle a puisé tout ce qu'elle voulait de sa propre peur, mais elle est encore affamée. Elle se tourne, avide, vers celui que Heathcliff reconnait comme son collègue de Vandekeybus. Le professeur d'alchimie se sent libérer d'un poids, délivré de son tourment, et reprend peu à peu la maîtrise de son corps. Il se redresse, tient sa baguette droit devant lui sans fléchir mais quand il se concentre sur le professeur d'Art, il ne comprend pas. L'épouvantard aurait du reculer, il aurait du être repoussé par le sortilège et s'enfuir dans le couloirs. Pourquoi vient-il de se transformer à nouveau en se dirigeant vers de Vandekeybus ? Pourquoi se change-t-il en une sombre silhouette encapuchonnée, portant un masque, qui accule pas à pas le français contre le mur ? Pourquoi a-t-il résisté ? Heathcliff ne pouvait douter des compétences de son collègue bien qu'il aurait préféré que ce soit une mauvaise manoeuvre dans l'enchantement qui en soit à l'origine. Et s'il jette à nouveau le sort lui-même, il a tout à parier que la créature se tournera à nouveau vers lui. Il ne veut plus jamais ressentir cela.

Alors Heathcliff bondit. En quelques enjambées, il est à la hauteur de son collègue qui semble saisit à la gorge. Sa baguette est tombée au sol alors que le Mangemort frappe le mur avec une batte en faisant surement résonner les pierres dans le crâne du pauvre professeur d'art. Pourtant l'alchimie, lui, n'entend rien. Il ne réfléchit pas et attrape son collègue par le col, jette un Accio Baguette en arrière alors qu'il court en se dirigeant vers la première salle de classe libre. Le deuxième morceau de bois atterrit dans sa paume et s'il a d'abord soulevé de Vandekeybus pour le sortir de sa torpeur, il ne pourra pas le porter jusqu'à la porte.

"Sabal, bouge de là, la salle d'histoire de la magie, vas-y cours, te retourne pas bordel, cours !"

L'armée de Voldemort aurait pu être à leurs trousses. Alors qu'ils parviennent enfin à la porte, Heathcliff attrape la poignée et la triture vigoureusement. Il sent la silhouette pendue au gibet se rapprocher de lui, même s'il ne se retourne pas pour ne pas se retrouver à nouveau sous son joug. Les sens en alerte, il ne comprend pas pourquoi le montant résiste, alors cédant à l'impétuosité de leur situation périlleuse, il recule d'un pas avant d'envoyer un violent coup de semelle à plateforme dans la porte. Elle cède dans un craquement aussi lugubre que celui des vertèbres cervicales se rompant quand le pendu saute du tabouret. Il déglutit, pénètre dans la salle et attend que de Vandekeybus soit aussi à l'abri pour se plaquer de toutes ses forces contre le battant. Il lance d'une main sa baguette à son collègue et garde la sienne entre les deux pour empêcher l'épouvantard de leur retrouver. Il entend la batte du Mangemort frapper le mur comme il voit sans mal le corps au bout de sa corde rebondir en se balançant sans cesse. Il se mord furieusement la lèvre en lançant à la volée :

"Trouve un moyen d'fermer cette putain d'porte, j'vais pas tenir longtemps !"
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
If I Was Your Vampire
Digging your smile apart With my spade-tounge. The hole is where the heart is.We built this tomb together, And I won't fill it alone. Beyond the pale Everything is black, No turning back. If I was your vampire, Death waits for no one. Hold my hands Across your face, Because I think Our time has come.
I Love you, so much you must kill me now.
Revenir en haut Aller en bas
Sabal de Vandekeybus
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
  • 1
  • 2
Maison/Métier : professeur d'art à l'école poudlard, tel un prophète dans le désert le voilà à tenter d'apprendre à voir aux plus déterminés des aveugles.
Célébrité : jeffrey dean morgan
Pseudo : baba yaga Âge : 21 Parchemins : 312 Gallions : 530 Date d'inscription : 10/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Scream
Heathcliff A. Lovecraft & Sabal de Vandekeybus
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C'est la peur, l'horreur. Elle est là, elle s'accroche à chacun de tes pores et elle t'étouffe. Une fois, ce n'était donc pas assez. Tu sais ce que tu as en face de toi, tu sais que ce n'est pas réel. Mais ton corps, ton âme, refusent de le voir. La peur s'agrippe, elle est tenace. Tu sens la pierre glacée dans ton dos, la paralysie de tes membres qui se contractent toujours plus. Comment une telle créature peut-elle exister ? N'est-elle pas née des plus sombres dessins ?
Tes phalanges sont blanches, ta mâchoire te fait mal. Tes coudes cognent contre tes hanches, elles forcent, elles entassent les organes sous ta peau, tes tripes. C'est là que la peur se terre, au creux de ta chair, de ton organisme. Tu pourrais la toucher tellement elle est palpable, mais tu ne peux pas bouger. Parce que, face à cet être, tu n'es rien d'autre qu'une coquille tremblante. Tu n'es pas un homme fort Sabal, tu ne l'as jamais été.

Puis tout se bouscule, se chamboule. Ta vision se brouille, le monde tourne, il tombe. Tu ne vois plus l'épouvantard, tu l'entends encore tout de fois. La batte contre les murs, contre la pierre. Cette fois-ci, ce ne sont pas tes os. Tes jambes, elles refusent de coopérer. Au début. Puis ce vil instinct de survie resurgit en toi, tu réalises que Lovecraft te tire, qu'il essaie de vous tirer de là. Parce que la magie ne fonctionne pas, parce que soit il est trop fort, soit vous êtes trop faibles. Soit tout ça est un cauchemar, et tu vas te réveiller, la tête dans la peinture ou sur des parchemins. Les cauchemars, tu as tendance à en faire quand tu es surmené, quand tu n'es pas serein. Et ça fait des mois que tu n'as pas ressenti une once de sérénité.
T'entends Lovecraft qui parle, il te parle. Ton prénom, il te sort de ta torpeur. Il te ramène à la réalité. Ne te retournes pas Sabal, cours, cours. Tu obéis. Tu ne te poses pas plus de questions, tu ne veux pas rester là aux griffes de l'épouvantard. Tu te serais bien inquiété du sort de ton collègue, mais les restes de peur te font détaler comme un lapin. Tu aurais été un monstre sur le champ de bataille, à ne sauver que ta peau. Tu n'es pas un héros. Tu ne l'as jamais été.

La porte cède sous les assauts du professeur d'alchimie, et tu t’engouffres à sa suite. Tu t'enfonces dans la pièce pendant que le géant lugubre se plaque contre la porte, empêchant la créature d'entrer. Mais elle est tenace, elle veut entrer, elle veut vous happer et écraser vos âmes. La moindres parcelle. Tout. Ta baguette t'est rendue, tu la sers entre tes doigts tremblants. Tu te calmes, il faut que tu te calmes Sabal. Alors tu inspires, tu expires, tu profites des quelques secondes d’accalmie avant que la tempête ne redémarre. Tu attends le retour de vague, tu ne l'attendais pas de si tôt quand Lovecraft parle à nouveau, il crie même. Il est là, contre la porte et tu réalises à nouveau de la situation. L'épouvantard est là, il est là. Tu sens la panique grimper à nouveau le long de ta gorge, elle noue tes cordes vocales mais tu refuses, tu luttes. Tu pointes ta baguette vers la porte. " Collaporta ! " un faisceau lumineux s'extirpe de ta baguette et vient loger une boule de lumière dans la serrure de la porte. Fermée. Elle est fermée, scellée, elle va garder l'épouvantard hors d'atteinte, hors de porté. Il ne leur fera plus de mal. Normalement. " Je pense que tu peux lâcher la porte. " le tutoiement est sortie naturellement et tu aurais presque envie de te rectifier. Après tout, il est très impressionnant le professeur d'alchimie...
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
HOUSE OF MEMORIES
❝When your fantasies become your legacy, promise me a place in your house of memories❞ @summer blue.
 

#TooOldtoNotBeSexy
Revenir en haut Aller en bas
Heathcliff A. Lovecraft
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Professeur d'Alchimie et Directeur de Serpentard
Célébrité : Marilyn Manson
Pseudo : Yuki Shuhime Âge : 43 Parchemins : 544 Gallions : 207 Date d'inscription : 11/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
12/10  (12/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1186-lazarus-got-no-dirt-on-me#26487 http://www.mumblemumps.com/t1201-professeur-lovecraft-sola-dosis-factis-venenum#26726

Scream
Heathcliff A. Lovecraft & Sabal de Vandekeybus
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ϟ 20 Février 2000 - Cinquième Etage  


Il lui faut quelques instants avant de réaliser qu'il n'a plus besoin de presser de toutes ses forces contre la porte car son collègue vient de la condamner d'un sortilège. Dans ces moments où l'adrénaline prend le pas sur la raison, Heathcliff se sent crétin de ne pas y avoir pensé ... Il est un sorcier, un sorcier élevé comme un sang pur, né dans une famille de l'aristocratie britannique. Et face à un épouvantard prenant la forme de son défunt père, il se retrouve à réagir comme un moldu. Une voix dans sa tête le corrige pourtant. Non, pas comme un moldu. Comme un enfant de huit ans qui fait face à l'horreur sans parvenir à savoir comment réagir. Il soupire un peu, cessant de pousser le battant. Il fait volt-face, s'y adosse et laisse glisser sa carcasse contre la porte qui vibre dans son dos bien que verrouillée. Il ne s'assoit pas par terre, se contentant simplement de se tenir replier, les genoux douloureux de sa course. Il n'était pas habitué à ce genre de réaction physique. Il n'avait jamais été un homme de terrain, encore moins un homme d'action. Toute l'urgence d'une menace qui plane comme cette créature leur courant après, n'avait rien de familier au professeur d'Alchimie. C'est d'autant plus étrange que d'ordinaire, les épouvantards étaient simplement neutralisés par un sortilège de niveau troisième année.

Il se retourne pour la première fois devant Sabal qui semble tout aussi stupéfait et sous le choc que lui. Il a sa baguette crispé dans sa paume et le visage encore blême. Heathcliff déglutit et hoche doucement la tête, montrant à son collègue qu'il partage son incompréhension. Pourquoi l'épouvantard n'avait-il pas été repoussé par leur sortilège. Ni de Vandekeybus ni lui n'était parvenu à le faire reculer alors qu'ils avaient largement le niveau. Une erreur pouvait encore s'expliquer. Pas deux. Au delà, c'était autre chose. De plus inquiétant. De plus maléfique aussi. Heathcliff grimace un peu en se passant une main dans les cheveux, repoussant en arrière ses mèches corbeaux. Son esprit est en ébullition pour essayer de comprendre ce qui a pu se passer. Que faisait cette créature dans le couloir ? La réponse semble plutôt évidente : le cours de Défense Contre les Forces du Mal portant sur le sujet avait eu lieu dans la semaine, Salem avait sans doute garder ce spécimen pour des travaux pratiques. Mais alors, comment s'était-il échappé ? Salem n'était pas un crétin, c'était un sorcier puissant et un professeur compétent. Si l'épouvantard était parvenu à se libérer, c'était déjà un premier signe d'alerte.

Et enfin, la dernière mais non la moindre, pourquoi résistait-il au Riddikulus. A cette interrogation et à celle d'avant, Heathcliff n'avait aucune réponse et surtout aucune piste. Seulement un vague pressentiment que tout cela avait indubitablement un lien avec les événements inquiétants qui se produisaient au château. La magie de Poudlard, incluant cette mystérieuse épidémie, montrait des perturbations sans pareil et la créature résistante n'était qu'une démonstration parmi tant d'autres qu'il y avait un gros problème à l'école de Magie. Heathcliff se mord à nouveau la lèvre. C'est alors qu'il réalise le silence. L'acharnement de la créature à enfoncer la porte se serait calmer alors qu'il était perdu dans ses réflexions ? Il croise à nouveau le regard de Sabal.

"Je ne sais pas ce qu'il se passe ici. Mais ça, ça n'a rien de normal. Tu l'as vu comme moi. Tu as jeté une fois le sortilège et moi aussi. Pourquoi ça n'a pas marché ? Et surtout ... Surtout qu'est ce qu'on va faire maintenant ? On va pas se cacher là dedans toute la nuit et laisser ce monstre en liberté dans les couloirs ! Si même nous, professeurs, sommes impuissants, imagine ce qui se produirait si les élèves tombaient sur lui !"

Il se triture machinalement la lèvre entre ses dents. Sa voix est davantage un murmure, comme s'il pensait à voix haute plus qu'il ne parlait à son collègue.

"Je ne le sens pas, cette histoire, je ne le sens pas du tout ..."
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
If I Was Your Vampire
Digging your smile apart With my spade-tounge. The hole is where the heart is.We built this tomb together, And I won't fill it alone. Beyond the pale Everything is black, No turning back. If I was your vampire, Death waits for no one. Hold my hands Across your face, Because I think Our time has come.
I Love you, so much you must kill me now.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows
  • 1
  • 2

Revenir en haut Aller en bas
 
Speed Dating (Sabal & Heathcliff)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Speed-Dating Lou ♣
» Speed-dating d'Alexis
» ∆ speed dating (event #1)
» Speed Dating
» Speed-dating de Noko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: fifth floor-
Sauter vers: