Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 5
La version cinq est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'été, faites le plein de festivités !
Découvre tout ici
Sujet commun
Vous avez envie de profiter pleinement des animations de la coupe du monde,
venez découvrir les nombreuses activités mises en place pour l'été !
Fêtes foraines, séances de dédicaces, match, les ingrédients sont réunis pour faire la fête !
Clique pour découvrir le Speed Dating de l'été
Quêtes
Les quêtes ont toutes été mises à jour. Vous trouverez celle du personnel ici,
les poufsouffle juste . Les serdaigle ont aussi le droit à un nouveau
sujet par tout comme les serpentard. Les gryffondor, eux,
continuent leur jeu de piste.
Résumé des quêtes
Radio Quidditch
Pour l'été, la brigade magique ne fait pas les choses à moitié,
de la nouveauté vous attend sur vos ondes !
Ouvre les oreilles
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Beau jeune garçon qui nous vient tout droit de Durmstrang pour entamer sa huitième année au collège. Il est né au Manoir des Yordanov, dans la campagne bulgare, près de la chaîne montagneuse Stara planina, autrement appelé Le Grand Balkan en ce beau jour qu'était le 1er avril 1981 en tant que sang pur (officiellement), sang mêlé (officieusement) ; à présent il vit à Poudlard. Il n'a pas vraiment de chez lui, n'étant plus invité au Manoir depuis qu'il a 18 ans et n'ayant pas spécialement d'argent pour vivre ailleurs. Il est plutôt aventurier, franc, blagueur, curieux, indépendant, malin, joueur, observateur, passionné de Quidditch, amateur de sensations fortes, détestant les règles et adorant les interdits mais aussi bagarreur, insouciant, rancunier, secret, détruit, rebelle, renfermé, enfantin, libertin, voyou, mystérieux, mal dans sa peau. Jusqu'à maintenant, son niveau scolaire s'est révélé être plutôt bon, sans être excellent. Il possède certaines facilités, qui lui ont permis de ne pas trop en faire jusqu'ici, et il faut dire que ça l'arrange bien. Il y a quelques années maintenant, il s'est procuré une baguette faite en bois de Pin, mesurant 29,6 centimètres et contenant une corne de Serpent cornu. Avec cette baguette, il lui est possible de créer un patronus - le sien prend la forme d'un Croup (Créature magique ressemblant à un gros chien terrier). Difficile pour le jeune sorcier de ne pas voir là le Croup que sa famille avait dans le temps, avec qui il aimait beaucoup jouer et s'aventurer, jusqu'à ce qu'il soit tué par Andreï, son "père". A savoir que la plupart des Yordanov ont des patronus en forme de dragons, ou de créatures magiques bien plus majestueuses qu'un simple Croup, dû à l'héritage de la famille, mais Zahari n'en fait pas parti. Ce qui n'étonne pas grand monde dans la famille. La vision qu'il a eu face au miroir du risèd : Il se voit entouré de sa mère, Katia, et de son père biologique, Vassil, tout deux bien vivant, en bonne santé, lui souriant avec amour et bienveillance. Mais la vie n'est jamais entièrement rose, la preuve avec les épouvantards. L'épouvantard de Zahari est son "père", Andreï, plein de sang, tenant la tête de son père biologique, Vassil, dans sa main gauche, et la tête de sa mère, Katia, dans sa main droite. Cette image, semblant sortir d'un cauchemar, est en réalité l'image que s'est fait Zahari de la mort de Vassil et de la future mort de sa mère. Il sait qu'Andreï a tué son père et il sait qu'il l'a fait souffrir, car jamais Andreï n'aurait pu se contenter d'un simple "Avada Kedavra". Mais Zahari n'a jamais su comment Vassil était mort. Alors il imagine le pire. Quelque chose de sanglant, d'horrible. Et cela effraie Zahari. Cela l'effraie au point d'imaginer le pire concernant sa mère. Il sait qu'Andreï et Katia se sont toujours détestés, et il sait qu'Andreï fait tout pour la faire souffrir depuis des années. Sa mère est en danger constant avec lui, prisonnière de la folie son mari, qui lui lance sûrement le sortilège Doloris en ce moment-même. Elle-même semble être devenue folle, face à toute cette souffrance qu'elle endure depuis des années... Et cela ronge Zahari au plus profond de lui, car s'il y a bien un membre de sa famille qu'il aime plus que tout, c'est sa mère.
We have more questions...


 ϟ Que pensez-vous de l'échange européen inter-écoles ? Ce qu'il en pense ? C'est une occasion en or pour lui, car il en est bien content. Quand Durmstrang a fermé et que Poudlard a annoncé qu'il y aurait deux nouvelles années d'études disponibles pour les jeunes sorciers, Zahari n'a pas hésité une seule seconde. C'était le meilleur moyen pour lui de partir et de se trouver un nouveau chez lui. Il a toujours entendu dire que Poudlard était la plus belle école de magie et pour avoir été à Durmstrang il n’en a aucun doute. Malgré le peu d’enthousiasme que Zahari est capable de montrer, il a vraiment hâte de pouvoir parcourir ce château de long en large et en travers, d’en découvrir tous les secrets, de voir les dégâts qui ont été causés suite à la Grande Bataille, de visiter les nouvelles salles, d’aller s’aventurer dans la Forêt Interdite, de piquer une tête dans le lac près du château, de survoler tout ce domaine sur son balai, de montrer ses talents en Quidditch et d'apprendre la Legilimencie et l'Occlumencie.

 ϟ Que faisiez vous lors de la Grande Bataille ?  La majorité des membres de la famille Yordanov étaient totalement en accord avec les idées de Voldemort, certains ont même rejoins ses rangs en tant que Mangemorts, et sont d'ailleurs tous morts aujourd'hui. Pourtant, en Bulgarie, tout ce combat semblait bien lointain, et ils étaient épargnés par cette guerre de sang et de clan, le calme était de mise. Zahari et une bonne partie de la famille Yordanov ont eu la chance d'être en sécurité pendant cette guerre qui faisait rage ici. Étranger épargné et presque ignorant de toute cette histoire, il se sent tout de même touché face à tout ces morts. Au fond de lui, il se dit qu'il aurait aimé être là, ne serait-ce que pour participer à la Grande Bataille, qu'importe s'il aurait été tué ce jour-là, il y aurait été.

 ϟ Avez-vous peur de perdre vos pouvoirs ? Pourquoi ?  Énormément. Zahari ne se voit tout simplement pas vivre sans pouvoir. C'est inconcevable. Il a grandi dans une famille de sorciers et dans un manoir rempli de magie. Sa vie entière tourne autour de la magie. Il est amoureux du Quidditch, amoureux de la Divination. Il aime la sensation de liberté qu'il éprouve lorsqu'il vole sur son balai. Il aime n'avoir qu'un geste vif à faire avec sa baguette pour que les choses viennent à lui. Alors, si on lui enlevait tout cela, il n'y arriverait pas. Il n'a pas la moindre idée de comment font les moldus pour survivre !

 ϟ Quelle est votre réputation à Poudlard ? Que pensent les autres élèves de vous ?  Zahari est totalement inconnu à Poudlard, ayant été élève à Durmstrang jusqu'ici. Et c'est d'ailleurs cet anonymat qui lui plait tant. Ici, personne ne connait la famille Yordanov, ou du moins que de nom. Personne ne sait qui est Zahari Yordanov. Personne ne l’appellera "le bâtard", comme il a toujours été surnommé. Personne ne l'insultera, ni le torturera, comme il en a toujours été.. Ici, c'est juste un nouvel élève, un jeune sorcier venant de Durmstrang, au visage un peu dur, à l'accent très prononcé, mais avec ce charme étrange que les gens de l'Est ont. Zahari compte bien rester lui-même, mais il compte bien aussi ne plus se faire traiter comme il l'a été traité durant toute son enfance et adolescence.
The best day of my life...



 Pour les élèves de Beauxbâtons et Durmstrang : Zahari a pris la décision de venir finir ses années d'études à Poudlard, avec l'arrivée des  GISIS afin de se perfectionner d'avantage. Il veut en profiter ainsi pour apprendre la Legilimencie et l'Occlumencie, qui sont deux matières qu'il veut absolument connaître. La partie sombre du tableau, c'est qu'il est aussi ici parce qu'il n'a nulle part d'autre où aller. Il n'a pas vraiment d'argent, pas vraiment de maison, pas vraiment de famille. Alors venir pendant deux ans à Poudlard, logé et nourri, pour apprendre de nouvelles choses tout en rencontrant de nouvelles personnes, cela lui paraissait une très bonne idée. Et pour le moment il est assez content de son choix. Poudlard est bien plus grand et plus beau que Durmstrang. Les sorciers y sont plus agréables, plus souriants, plus chaleureux. Bien moins durs et froids qu'à Durmstrang. Même les sorciers qui n'ont pas l'air sympathique semblent 100 fois plus agréable que tous les sorciers qu'il a pu côtoyer dans sa vie !
C'est avec seulement une vieille petite valise, comportant essentiellement des vêtements et des livres, que Zahari a transplané de son ancienne chambre au Manoir au Chemin de Traverse, à Londres. Il est arrivé début juillet, afin d'avoir le temps de faire un peu le tour, de visiter le village de Pré-au-Lard, de s'imprégner de l'endroit, histoire d'être sûr qu'il ne faisait pas une erreur. Quand il a comprit que ce serait bien plus agréable que ce qu'il laissait derrière lui, il se trouva un petit travail au Chaudron Baveur, pour l'aider à payer sa chambre et à mettre un peu de côté. Puis une fois la rentrée arrivé, il alla s'installer à Poudlard.
Voilà quelques semaines qu'il y ait et tout semble largement à la hauteur de ce qu'il espérait. C'est même bien mieux que tout ce qu'il avait pu imaginer. A croire que Zahari va enfin pouvoir se sentir bien quelque part !

ϟ Ton pseudo : .TAGADA  ϟ Ton âge : Bientôt 5 ans    ϟ Ton avis sur mumblemumps : Nul nul nul    What a Face ϟ Le mot de la fin : Bouh  
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Famille Yordanov
« What doesn't kill you, makes you stronger. »

L'histoire de la famille Yordanov remonte à plusieurs siècles. Il ne s'agit pas d'une famille riche, ni même noble, mais il s'agit d'une famille bulgare de sorciers de sang-pur à la fois forts physiquement et forts d'esprit, travailleurs et ne craignant pas la peur. Les Yordanov ont toujours été des durs, et ce, de génération en génération. La famille perdure depuis longtemps, car ils ont toujours eu plus de garçons que de filles et cela leur a permis de garder leur nom à travers les générations, ainsi que leur réputation de sorciers virils. La plupart des Yordanov sont des dresseurs, soigneurs ou gardiens de dragons. Le reste se constitue essentiellement de membres du Ministère, avec des Aurors, des Sorciers d'élite de la Brigade de police magique, des Langue-de-Plomb, ou encore des Bourreaux d'animaux dangereux. Il n'y a donc pas de place pour des métiers où le danger n'existe pas. La peur n'a pas lieu d'être chez les Yordanov.
Ils ont des règles strictes, une éducation sévère et inflexible, ainsi que des valeurs ancrées dans leurs veines. Les mariages chez les Yordanov sont des alliances faites avec d'autres familles de sang-pur, plutôt qu'une question de sentiments, même s'il y a eu quelques mariages faits d'amour.
Chaque membre de la famille Yordanov est marqué par un tatouage à l'âge de ses 7 ans, après avoir passé un test d'aptitudes physique et intellectuelle. Tout enfant ne réussissant pas le test est renié par la famille, considéré comme indigne à porter le nom Yordanov. Cependant, et heureusement, dans l'histoire de la famille, il n'existe qu'un seul enfant n'ayant pas réussi ce test et il s'agissait du premier "bâtard" de la famille.
Le tatouage est en fait un sortilège marquant la peau de l'enfant selon ses aptitudes. Il y a trois marques distinctes possible, basé sur les trois symboles du blason des Yordanov. Un dragon, pour tout ceux étant destinés à travailler avec des dragons. Ce symbole est le plus courant dans la famille. Des flammes, pour tout ceux étant destinés à un métier dangereux, mais sans rapport avec les dragons. Et enfin, dans de rare cas, un soleil, pour ceux destiné à "bien plus" (ou, plus simplement, à autre chose). Les quelques membres de la famille Yordanov à avoir été marqué par un soleil comptent parmi ceux faisant la fierté de la famille. Bien qu'ils n'aient pas travaillés avec des dragons, ils ont finis comme membres du Magenmagot du Ministère, ou encore directeur ou directrice du Département des Mystères au sein du Ministère, ou, une fois, membre de l'équipe officielle de Quidditch de Bulgarie.

La famille Yordanov n'est pas une famille riche, mais ils n’ont pourtant jamais manqué de rien. Ils possèdent un manoir avec un domaine assez grand pour accueillir plusieurs maisons, bien qu'il n'y ait pour le moment que deux maisons en plus du manoir et du jardin. La coutume veut que la famille Yordanov vive dans le manoir familial et ses deux maisons avoisinantes. Seul l'aîné de la branche principale de la famille a le privilège de vivre dans le manoir avec sa femme et ses enfants, tandis que ses frères vivent dans les maisons à côté (qui restent très grandes). Et les sœurs vivent dans les maisons de leurs maris respectifs, sauf s'il n'y a que deux frère dans la lignée, et que le mari accepte de vivre dans la deuxième maison du domaine (c'est assez rare, mais cela arrive).

L'union fait la force
Il n'y a pas d'amour. Que des alliances.

L'histoire qui nous intéresse ici commence par une réunion entre deux familles de sang-pur. Les Yordanov et les Iov, famille sorcière roumaine. Comme à chaque fois que les Yordanov organisaient une alliance avec une autre famille, ils invitaient les parents et les jeunes enfants à un déjeuner ou un dîner dans le manoir familial pour une rencontre entre les enfants et un arrangement entre les parents. C'est donc ainsi que Kamen Yordanov et sa femme Oxana, accueillirent le jeune couple Iov dans leur demeure.
Kamen était le seul de sa fratrie à vivre encore. On dit que son frère aîné est décédé lors d'un duel avec un autre sorcier, alors qu'il était encore étudiant à Durmstrang. Et son jeune frère serait décédé accidentellement suite à une potion qu'il aurait bu par erreur à l'âge de 13 ans. Pourtant, tout le monde dans la famille pense que Kamen était derrière tout ça. Mais personne n'avait de preuves, et surtout, personne n'avait envie de faire face au terrible Kamen. Son père lui-même, Yassen Yordanov, le qualifiait fièrement de "redoutable Yordanov".
Kamen était âgé de 29 ans et marié depuis maintenant déjà 10 ans, avec la délicieuse et fière Oxana, sorcière russe de sang-pur, venant d'une famille noble et tout aussi stricte que les Yordanov. Leur mariage avait été organisé depuis leur enfance. C'était donc à leur tour d'en faire de même avec leurs enfants. Ils avaient des faux jumeaux, Andreï et Svetlana, tout deux âgé de 8 ans. Ainsi que Tania, âgée de 6 ans. Et enfin Isidor, âgé de 3 ans. Mais ce n'était pas tout, il y avait aussi Vassil, âgé de 5 ans. Vassil était l'erreur de Kamen. C'était son fils illégitime, qu'il avait eu suite à une aventure avec une ancienne élève de Durmstrang dont il s'était entiché. Cette dernière était décédée en donnant naissance à Vassil et avait fait promettre à Kamen de s'en occuper jusqu'à sa majorité. Kamen ayant aimé, bien malgré lui, cette jeune sorcière, il comptait bien garder Vassil et l'élever comme son fils. Bien que cela déplaisait complètement à Oxana, qui avait piqué une énorme crise en apprenant la nouvelle d'un bébé qui n'était pas le sien, Kamen l'avait forcé à accepter le petit et à l'intégrer à la famille. Mais Oxana n'aimait pas cet enfant et ne comprenait pas l'intérêt de le garder, sachant qu'il était de sang-mêlé. D'ailleurs, elle lui rappelait sans cesse et le maltraitait, l'appelant sans cesse "bâtard" et obligeant ses enfants à l'appeler ainsi aussi.
Mais heureusement pour Oxana, Kamen restait raisonnable et en ce jour d'été, il était question du mariage d'Andreï, l'aîné et non de celui du petit bâtard, qui ne pourrait pas se marier. La sorcière russe espérait que le petit comprendrait vite qu'il n'aurait jamais tous les avantages qu'avaient les vrais Yordanov.
C'est donc ainsi que durant ce déjeuner, Kamen et Razvan Iov conclurent d'un union entre leur deux ainés, Andreï, et Sonia.

L'histoire aurait pu se dérouler ainsi, si plusieurs années après cet arrangement, l'amour n'avait pas fait son apparition. Alors qu'Andreï et Vassil étaient à Durmstrang, Sonia, mais également Katia, la dernière fille des Iov, étaient aussi à l'école. Et alors qu'Andreï, sa soeur, Svetlana et sa fiancée, Sonia, passaient tout leur temps ensemble, à faire les 400 coups ensemble et surtout à maltraiter tous les élèves n'étant pas dans leur Fratrie (équivalent d’une Maison), Vassil, quant à lui, passait son temps avec la jeune Katia. Katia s'était prise de compassion pour le jeune sorcier rejeté par sa famille, car considéré comme bâtard. Elle le comprenait, car elle passait tout le temps en second plan face à sa grande sœur qui avait tout pour elle. Et c'est ainsi que Vassil et Katia tombèrent amoureux. D'un véritable amour pur, de ceux qui sont rares et que l'on appelle "true love".
Lorsque Andreï et Sonia découvrirent la romance de leur frère et soeur respectif, ils furent d'abord surpris, puis en colère. Ils leurs interdirent cet amour qui ne pouvait avoir lieu, car leur deux familles allaient déjà être unis par leur union et Katia était déjà promise à un autre sorcier, de sang pur. Mais Vassil et Katia étaient jeunes, insouciants, amoureux. Alors ils continuèrent de se voir, et de s'aimer, en secret. Sonia, sournoise et surtout jalouse, avertit ses parents par hibou de cet amour interdit, leur demandant de trouver une solution.
Et c'est ainsi que tout fut bouleversé.
Les Iov crièrent leur affront aux Yordanov et décidèrent de briser l'alliance entre leurs deux aînés. Mais Oxana profita de cette histoire pour détruire une bonne fois pour toute le lien entre Andreï et son bâtard de frère, Vassil, qui s'entendaient bien malgré tout les efforts d'Oxana pour les séparer. Et surtout, elle en profita pour détruire le bonheur de Vassil. Elle arrangea la situation de l'alliance en demandant à ce qu'au lieu de Sonia, ce soit Katia, la plus jeune, qui se marie avec Andreï. En échange de cet union, Oxana offrait le fils aîné de son frère en mari à leur fille Sonia. Kamen ne fut clairement pas content de cette idée et répondit que c'était insensé, mais cette idée plut aux parents Iov, qui voyaient là la solution au problème.
Et c'est ainsi qu'Andreï fut le nouveau fiancé de Katia, tandis que Sonia était fiancée au fils aîné du frère d'Oxana.
Aucun des quatre jeunes sorciers ne s'attendaient à une tel reversement de situation, et aucun ne fut content de cette nouvelle. Sonia se mordit les doigts d'être la raison de tout ce changement. Alors qu'elle commençait à éprouver des sentiments pour Andreï, il lui était retiré, pour être donné à sa saleté de sœur. Andreï, quant à lui, fut également écœuré de cet arrangement, car il avait trouvé en Sonia un double qu'il savait qu'il ne retrouverait jamais en Katia. Quant à Katia et Vassil, ils furent déchirés.
Le mariage d'Andreï et Katia eu lieu lorsque Katia fêta ses 18 ans, alors qu'ils étaient tout deux encore élèves à Durmstrang. A la sortie de Katia de Durmstrang, elle alla s'installer au manoir des Yordanov avec son nouveau mari, Andreï. Ce dernier exerçait maintenant le métier de dresseur de dragons, comme il avait été décidé depuis ses 7 ans, lorsqu'il avait été marqué d'un dragon. Et Katia avait choisi la voie de guérisseuse. Ils furent forcer de consommer le mariage, afin de commencer au plus vite à engendrer une descendance. Katia tomba enceinte de leur premier enfant au bout d'un an, et ce fut une fille, au grand déplaisir d'Andreï et de ses parents. Il la nommèrent Ilia. Il fallait qu'ils aient au moins un garçon, afin de faire perdurer le nom, comme la coutume le voulait. Mais entre le fait que Katia et Andreï ne pouvaient pas se sentir, et leur travail qui leur demandait à tout deux du temps, il était rare de les trouver dans le même lit à "consommer le mariage".. C'est pourquoi il arriva ce qu'il devait arriver. Alors qu'Andreï était absent pendant plusieurs mois pour travailler en Roumanie, Katia retourna vers son amour, Vassil. Il la rejeta au début, sachant très bien qu'ils ne pouvaient plus s'aimer. Mais leur amour était bien trop fort pour être rejeté aussi facilement et ils recommencèrent à jouer les enfants insouciants..
Jusqu'au jour où Katia tomba enceinte de Vassil.

Frères
Quand tout se déchire.


30 novembre 1980, manoir familial des Yordanov

« VASSIL ! »
Andreï avançait d’un pas rapide et puissant dans les couloirs du manoir, à la recherche de son imbécile de demi-frère.
« VASSIL OÙ ES-TU SALE TROLL ?! »
Il ouvrait chaque porte qu’il rencontrait, les claquant dès qu’il voyait qu’il n’y avait personne dans la pièce.
« VASSIL ! VASSIL TU TE CACHES OU BIEN ?! »
« Pourquoi tout ce vacarme, mon frère ?! »
Vassil venait d’apparaître au détour d’un couloir, ayant entendu Andreï de loin, il s’était approché. Sans s’y attendre, Andreï le plaqua d’un grand coup contre le mur, le maintenant au mur avec sa force. Andreï mesurait 10 cm de plus que Vassil, et faisait bien 30 kilos de plus. 30 kilos de muscles.
« Comment oses-tu m’appeler frère ?! »
« …Qu’est-ce que j’ai fais, cette fois-ci ? »
« Oh, ne joue pas à l’innocent avec moi, Vassil ! TU LE SAIS TRÈS BIEN !! »
Il le jeta à terre avec violence, le regardant de haut.
« Et dire que je suis le seul, LE SEUL, à t’avoir toujours bien traité ! A ne JAMAIS t’avoir manqué de respect, à TOUJOURS t’avoir traité comme mon frère ! »
Vassil se releva doucement, avant de reposer ses yeux sur son frère. Il venait de comprendre. Andreï savait. Il savait pour son aventure avec Katia.
« Toi, tu m’as jamais manqué de respect ?! Vraiment ? »
« Elle m’appartient Vassil. Tu le sais. Il en a été décidé ainsi depuis bien longtemps. »
« Ne parle jamais d’elle comme d’un objet ! »
« Je parle d’elle comme je le souhaite, puisque c’est MA FEMME ! »
Et sans plus attendre, Andreï frappa son demi-frère au visage. Mais ce dernier résista et resta debout.
« Je l’aime.. »
« Je m’en fous que tu l’aimes ! JE M’EN FOUS ! »
« Et elle m’aime.. »
De nouveau, Andreï le frappa au visage. Le silence se fit, puis l’aîné reprit la parole.
« Tu peux tout avoir Vassil.. Tu es LIBRE ! Tu peux partir comme bon te semble, tu peux jouir des plaisirs de la vie comme tu le souhaites, tu peux aller à l’autre bout du monde, tu peux changer de vie et faire des choix ! Alors que moi non ! Tout a toujours été décidé dans ma vie ! Choisi par nos parents au millimètre près ! Parce que je suis un Yordanov, parce que je suis l’aîné, j’ai été marié à une femme que je ne supporte pas, j’ai été forcé à m’installer ici, où l’on a grandis, où notre père à grandi, où notre grand-père a grandi, et notre arrière-grand-père avant cela.. Je n’ai jamais eu le choix Vassil. Jamais. Alors que toi, tu pouvais tout avoir. Et tu le peux encore. MAIS NON ! Monsieur Vassil est un idiot ! Monsieur est amoureux ! Amoureux d’une conne qui est marié à SON FRÈRE ! Et du coup monsieur reste ici, à survivre aux insultes et menaces de nos frères et sœurs, PARCE QUE MONSIEUR EST UN FOUTU IDIOT ! »
Cette fois-ci, ce fut Vassil qui frappa Andreï au visage.
« T’as finis avec tes conneries ?! J’ai jamais eu de liberté ! JAMAIS ! Je suis un bâtard. Un simple bâtard élevé par une femme odieuse qui m’a empoisonné la vie ! J’ai été maltraité durant toute mon enfance ! Et la seule chose, LA SEULE PERSONNE, à m’avoir compris, écouté, aimé, c’est ELLE ! Alors OUI je reste ici, parce que OUI, je l’aime ! Je m’en fous de Svetlana et de ses tentatives pour me tuer, je m’en fous de Tania et Idisor et de leurs menaces et insultes constantes, je m’en fous d’être toujours traité comme un bâtard, je m’en fous de vivre dans l’ombre et de n'avoir aucune vocation, tant que je peux vivre ici et la voir. »
« ...Il y a une putain de différence entre la voir et la foutre enceinte ! »
Andreï attrapa de nouveau son demi-frère et le plaqua au mur, le défiant du regard. Il n’avait qu’un geste à faire en cet instant et Vassil mourrait.
« …En..ceinte ? Elle est enceinte..de moi ? »
Vassil semblait surpris. Il se retira de l’étreinte d’Andreï, qui ne le retint pas. Il était déstabilisé d’apprendre cette nouvelle.
« Cela ne risque pas d’être le mien, sachant que j’étais absent tout l’été.. Par la barbe de Grindelwald, tu t’attendais à quoi en couchant avec ?! »
Vassil ne répondit pas. Il resta pensif un instant, avant de se tourner vers Andreï.
« Il faut mettre un terme à cette grossesse ! Il ne faut pas qu’elle accouche ! »
Andreï baissa les yeux, dépité. Il eut un rictus.
« Le bâtard d’un bâtard.. »
La colère d'Andreï aurait pu être bien plus grande, si toute fois il avait un quelconque intérêt pour Katia, mais ce n'était pas le cas. Bien qu'elle soit sa femme, son seul devoir était de la foutre enceinte et d'en faire sortir un héritier. Ce a quoi il avait échoué pour le moment.
Vassil prit les bras d’Andreï et le secoua.
« Andreï ! Il faut mettre un terme à cette grossesse ! Tu m’entends ? Elle ne peut pas accoucher d’un enfant de moi ! Il vivrait un enfer ! »
Andreï releva les yeux et eut un sourire mauvais.
« Je sais. Et c’est pourquoi il vivra. Je le maltraiterais toute sa vie, puis je te tuerais devant lui. Afin qu’il soit traumatisé à vie. »
« Non, tu ne feras jamais ça. Andreï je te connais, tu n’es pas aussi mauvais que les autres ! Tue-moi si tu le souhaites ! Mais ne laisse pas vivre cet enfant ! »
« C’est trop tard Vassil. Elle est enceinte depuis plus de 3 mois. Elle me l'a appris il y a quelques heures. Il semblerait qu'elle ait choisi pour nous. Tu ne peux plus rien faire. Et moi non plus. Le bébé sera maudit. Par ta faute. Si tu étais parti, rien de tout cela ne serait arrivé. Si tu étais parti, Vassil, Katia n'aurait jamais eu ce fardeau sur elle. Et ce bébé n'aurait jamais vu le jour. »
Andreï partit, laissant Vassil seul.

L'enfant maudit
« Tu nais comme ça, tu vis comme ça »



1er avril 1981, chambre principale du manoir familial

C'était aujourd'hui. Aujourd'hui que Katia mettait son deuxième enfant au monde. Un enfant fait d'un amour interdit. Un enfant qu'elle aimerait plus que tout au monde.
Andreï et Katia avaient décidés de garder le secret sur cette histoire de bébé et de faire comme s'il s'agissait de l'enfant d'Andreï. Cependant, ils savaient tout deux que ce secret ne serait pas gardé longtemps, car dans la famille, tout se savait. Surtout avec les deux Elfes de Maisons qui détestaient les sang-mêlés.
Quant à Vassil, Andreï s'était occupé de lui trouver un boulot en tant que vendeur dans un village sorcier en Roumanie, afin de le garder éloigné, mais tout de même pas trop éloigné, histoire de pouvoir le faire surveiller.
« C'est un garçon ! »
Le petit venait de naître, après plusieurs longues heures de travail. Les deux Sage-mages regardaient le nouveau né avec un grand sourire.
« C'est un garçon madame, quelle bonne nouvelle, n'est-ce pas ? »
Au contraire. Andreï, qui était présent dans la chambre depuis le début de l'accouchement, regardait l'enfant avec insistance. Il n'avait pas réussi à donner naissance à un garçon en 3 ans de mariage, mais son bâtard de frère avait réussis en 2 mois d'aventure ?! C'était une mauvaise farce. Comme cette putain de date d'anniversaire pour ce nouveau-né. 1er avril. Quelle blague. Quelle mauvaise blague !
L'enfant fut mis dans les bras d'Andreï, qui sortit de ses pensées.
« Comment allez-vous l'appeler monsieur ? Quel prénom choisirez-vous pour votre aîné ? »
Il ne comptait pas choisir de prénom à ce bâtard. Et il ne considérerait jamais cet enfant comme son aîné. Ni même tout simplement comme son enfant.
« J'aime bien Zahari. »
La voix faible de Katia attira le regard d'Andreï, qui s'approcha d'elle, toujours allongée sur le lit. Il ne tarda pas à déposer l'enfant dans ses bras, ne voulant pas le porter une minute de plus. Alors qu'il déposait délicatement le nouveau né, il murmura quelques mots à sa femme.
« Dès que tu me fourniras un véritable fils, je te tue de mes propres mains. Sois-en sûr. »
« Et tu l’élèveras tout seul, peut-être ? » répondit la jeune sorcière dans un murmure.
Katia n'avait pas peur d'Andreï, elle espérait juste qu'il laisse vivre le petit tranquillement.
« Oui va pour Zahari. » dit-elle plus fort, un sourire aux lèvres.
Andreï haussa des épaules et quitta la chambre. A ce moment là, Ilia, la petite fille d'Andreï et Katia apparut alors, accompagné par l'un des Elfes de Maison, qui lui tenait la main. Elle n'était alors âgé que deux ans, mais savait déjà bien marcher. Katia demanda à ce que la petite soit mise sur le lit avec elle.
« Ilia, regarde, c'est ton petit frère. Zahari. Tu es sa sœur, sa grande sœur. Tu te dois de toujours le protéger, quoi qu'il arrive. De veiller sur lui. Et surtout, surtout, de l'aimer de tout ton cœur. »
La petite regardait le bébé avec de grands yeux ronds, et fit un beau sourire à sa mère lorsqu'elle eut fini de parler.

Après la naissance de Zahari, Andreï commença à perdre la raison. Il devint fou de haine et de rage envers Vassil, envers Katia, et envers ce petit être qu'il hésitait à tuer chaque jour.
Il força Katia à quitter son travail et à se consacrer à faire un nouvel enfant, afin qu'ils aient enfin un fils. Elle refusa de "faire un enfant" s'il la forçait à quitter son travail. Andreï, fou de colère, la viola et lui dit qu'elle n'avait pas le choix. Elle quitta donc son travail et apprit deux mois plus tard qu'elle était enceinte. Mais au grand malheur d'Andreï, ce fut une nouvelle petite fille qui naquit. Elle fut nommée Oxana, par Andreï, en souvenir de sa mère, qui était décédée accidentellement quelques mois plus tôt. Le sorcier était déterminé à avoir un fils, c'est pourquoi il continua à violer Katia jusqu'à ce qu'elle tombe de nouveau enceinte. A la fin, Katia se laissait faire, car il menaçait à chaque fois de tuer Zahari. Elle finit par tomber enceinte, et ce fut des jumeaux, deux beaux garçons qui furent nommé Kamen, en l'honneur du père d'Andreï, et Yassen, en l'honneur de son grand-père.
Katia fut incapable d'aimer Oxana, Kamen et Yassen, car tout trois étaient nés de la folie et de la violence de son mari. Et à chaque fois qu'elle les regardait, elle revivait les viols et les coups qu’elle avait subi. Elle se consacra donc à l'éducation d'Ilia et de Zahari, les remplissant d'amour, bien qu'elle aimait bien plus son fils, seul enfant né d'un véritable amour dans cette maison. Elle réussit à apprendre à Ilia à ne pas écouter son père et à l'écouter elle.
Andreï, de son côté, s'occupa d'avantage d'Oxana et des jumeaux, Kamen et Yassen, car il voyait en eux l'honneur de la famille sauvé. Il les éduqua durement, mais avec un fond d'amour. Tandis qu'il rejetait un peu Ilia, car il la voyait préférée sa mère et défendre Zahari. Et, bien sur, il maltraitait le bâtard dès qu'il le pouvait. Il l'insultait, lui crachait au visage, et surtout le frappait et le torturait, parfois jusqu'au sang.

Le secret de l'identité de Zahari ne tenu pas longtemps dans la famille, car Andreï commença rapidement à traiter l'enfant de bâtard devant tout le monde. Il se trahit lui-même, mais il s'en foutait. Lorsque Svetlana, sa soeur, et Isidor, son frère, l'apprirent, ils crurent d'abord à une mauvaise blague, avant de prendre conscience de la réalité de la chose. Ils demandèrent immédiatement à Andreï de tuer le petit bâtard, car ils refusaient de vivre à côté d'un tel monstre (rappelons qu'ils vivaient tout deux avec leur mari, femme et enfants respectifs, dans les deux maisons voisines au manoir familial, comme le veut la tradition). Mais Andreï refusa. Il clama que la vie de Zahari lui appartenait et que s'il le tuait, cela serait bien moins amusant. Il disait préférer faire souffrir Zahari toute sa vie, le rendre misérable, tout en faisant souffrir Katia, plutôt que d'achever leur souffrance avec une mort trop simple. Svetlana et Isidor, bien que sceptiques, aimaient bien l'idée de faire souffrir le petit, ainsi ils invitèrent leurs enfants respectifs à maltraiter le bâtard à leur convenance.

Fratrie
Quand l’innocence de l’enfance est perdue.


Juin 1989, jardin du manoir familial


ILIA - « Tu cours où comme ça, sœurette ? »
Ilia venait de voir sa petite sœur Oxana passer à côté d'elle en courant. Cette dernière eut un petit rire, mais ne s'arrêta pas dans sa course.
OXANA - « Je vais jouer avec les jumeaux ! »
Et elle disparut par la porte d'entrée, courant à travers le jardin. Ilia, sachant à quel genre de jeux sa sœur et ses frères aimaient jouer, se hâta d’aller voir ce qu'ils trafiquaient cette fois-ci. Elle avait bien grandi et avait maintenant 10 ans. Zahari en avait 8, Oxana 7, et les jumeaux 6.
ILIA - « A quoi vous jouez, exactement ? »
Après plusieurs minutes de recherche, Ilia avait enfin trouvé sa soeur et ses frères. Ils étaient tout trois autour de Zahari. Ce dernier était complètement nu, attaché, un bandeau sur la bouche. Un sot rempli de limaces, sang-sues et de Veracrasses était posé à côté d’eux. Oxana, Kamen et Yassen s’amusaient à déposer ces trucs gluant sur le corps nu de leur demi-frère. Un classique de ces enfants qui adoraient torturer Zahari. Même si, pour une fois, il n'était pas blessé. Et surtout, pour une fois, il n'y avait pas les cousins, qui étaient bien plus sanglant que sa soeur et ses frères.
YASSEN - « On torture le bâtard, tu viens jouer avec nous ? »
ILIA - « Yassen, ton langage ! Je vous ai déjà dis de ne pas l'appeler comme ça. Il a un prénom. »
OXANA - « C'est un bâtard, c'est vrai. »
KAMEN - « Bâtard c’est son prénom ! »
ILIA - « Maman vous punirait tous les trois pour être aussi insolents ! Zahari n'a peut-être pas le même père que nous, mais il a la même mère. C'est notre demi-frère, que vous vouliez ou non. Personne ne vous oblige à l'aimer, à jouer avec lui, à lui parler, ou même à le regarder, mais laissez-le tranquille ! Il n'y est pour rien si son père n'est pas le même que le notre. Et puis, il a la marque des Yordanov, donc il fait partie de la famille ! »
OXANA - « Pourquoi tu le défends ?! Qu'est-ce que tu vas faire si on continue ? Hein ? Tu vas aller le dire à maman ?! »
Ilia s'approcha de sa petite soeur et lui donna une gifle. Cette dernière voulut lui rendre, mais Ilia attrapa son bras.
ILIA - « Touche-moi et je te le ferais regretter. »
Elle lâcha le bras de sa soeur et lança un regard noir aux jumeaux, qui baissèrent la tête.
ILIA - « Et puis c'est quoi cette manie que vous avez de vouloir torturer ? Quand c'est pas Zahari, vous torturer le Croup, les chiens, les Elfes de Maisons, ou les Boursoufs qu'on vous offre pour vos anniversaires, ou même les gnomes du jardin.. Torturer c’est mal et interdit, hein. »
KAMEN - « C'est faux ! Y'a une salle de torture à Durmstrang ! Donc ça veut dire qu'on a le droit de torturer ! »
ILIA - « ..Une salle de torture à Durmstrang ? Et qui t'as dis ça ? »
YASSEN - « C'est papa. Il a dit qu'il y allait souvent avec tante Svetlana quand ils étaient à Durmstrang ! »
ILIA - « ..Ouais.. Pas très surprenant.. Mais arrêtez un peu d'écouter tout ce que dis notre père. Il est malade et dit un peu tout et n'importe quoi. Il ne faut plus trop l'écouter. »
OXANA - « C'est toi la malade ! Torturer, y'a rien de mal à ça, surtout quand la personne le mérite, comme le bâtard ! ..Kamen, Yassen venez, on va jouer ailleurs, Ilia m'énerve. »
Les jumeaux suivirent leur sœur sans rien ajouter, se contentant de tirer la langue à Ilia et Zahari avant de partir en courant. Une fois qu'ils furent tous les trois parti, Ilia détacha Zahari, lui mis son gilet sur lui, et l'aida à enlever les limaces, sang-sues et Veracrasses qui se baladaient sur son corps, mais Zahari l'arrêta et lui lança un regard noir.
ILIA - « Quoi ? Tu veux pas de mon aide, c'est ça ? »
ZAHARI - « Non. »
La jeune brune soupira et alla vider le sot un peu plus loin dans un trou. Zahari finissait de retirer tous les trucs gluants de son petit corps quand elle revint vers lui.
ZAHARI - « Merci, mais j'ai pas besoin de ton aide. »
ILIA - « Ah j'ai le droit à un merci quand même ? C'est déjà ça. »
ZAHARI - « ...Pourquoi t'as fais ça ? Qu'est-ce que ça peut te faire qu'ils m'embêtent ou me maltraitent ? »
ILIA - « Je suis ta grande sœur. »
ZAHARI - « Depuis quand ça compte, ça ? »
ILIA - « Depuis ta naissance. Maman m'a toujours dis de te protéger, de veiller sur toi. Comme pour Oxana, Kamen et Yassen. »
ZAHARI - « Eh bah tu fais de la bonne bouse de dragon, crois-moi. Autant arrêter tes efforts, ça n'sert à rien, puisque ça n'change rien. »
Ilia s'approcha de Zahari et lui fila une gifle. Une habitude chez elle semblerait-il.
ILIA - « Idiot. Je t'ai sauvé la mise plus d'une fois. J'ai veillé sur toi depuis toujours. A tel point que j'ai laissé de côté Oxana et les jumeaux, alors que j'aurais dû m'en soucier plus. Et voilà, maintenant, en plus d'un père fou, et d'une mère qui n'a d'yeux que pour toi, on a une sœur rebelle fan de torture, et deux frères imbéciles qui suivent leur sœur partout comme s'il s'agissait d'une reine. Sans parler de nos cousins tous plus dingues les uns que les autres.. Quelle famille ! »
ZAHARI - « Tu m'oublies, le bâtard. Et toi, dans tout ça, t’es quoi ? La grande soeur qui veut sauver tout le monde ? »
ILIA - « Si seulement je pouvais… »
Zahari était surpris de cette conversation avec sa grande soeur. Ils n'avaient jamais trop discutés, même s'il avait toujours remarqué qu'elle n'était pas méchante envers lui, contrairement à Oxana, ou aux jumeaux. Cependant, il se méfiait d'elle. Il ne la voyait pas non plus comme une sœur aimante ou protectrice.
ILIA - « Si je te dis tout ça, c'est parce que dans quelques mois, je vais entrer à Durmstrang, et tu vas rester ici, seul, avec les autres, pendant un an. »
ZAHARI - « Je sais me débrouiller seul. »
ILIA - « Oui, mais tu ne te défends pas vraiment. Tu te laisses faire. »
Zahari haussa les épaules. C'était vrai, depuis quelques temps déjà, il ne se défendait plus, et se laissait totalement faire, mais il s'en fichait un peu.
ZAHARI - « Je suis un bâtard, c'est mon fardeau à porter, j'ai pas le choix. »
Ilia fut frappée par les paroles de son frère. Elle ne pouvait tout simplement pas le laisser dire ça.
ILIA - « ..Tu es le seul d'entre nous à être né d'un véritable amour. Tu es celui qui a passé le test d'aptitudes en battant tous les records. Et tu es celui marqué d'un soleil, ce qui fait de toi quelqu'un de spécial. Tu n'y es pour rien si maman a trahi mon père en allant rejoindre celui qu'elle aimait. Tu n'y es pour rien si maman n'aime pas mon père, ou l'inverse. Tu n'y es pour rien du tout.. »
Une fois de plus, Zahari haussa les épaules, blasé.
ZAHARI - « Ca n'change pas grand chose. Je suis le bâtard d'un bâtard. Mon père est probablement mort depuis longtemps, tué par ton père. Ma mère mourra sans doute un jour des mains de ton père. Et je mourrai probablement aussi un jour de ses mains. »
ILIA - « Non ! Zahari tu es plus fort que ça ! Où est le petit garçon plein de courage et d'insouciance qui allait courir dans la forêt jour et nuit, escalader les arbres, ou encore voler sur un des vieux balai avec les yeux bandés ? Ou est le casse-coup totalement foufou ?! »
Il haussa les épaules, encore une fois, lassé de tout ça.
ZAHARI - « Il est partit. »
Ilia attrapa les bras de son demi-frère et le secoua violemment.
ILIA - « Non, non, non ! Remet-toi ! T'es encore qu'un enfant, tu peux redevenir celui que tu as toujours été ! Tu peux prendre le contrôle de ta vie ! Tu peux devenir quelqu'un de bien, tu peux protéger maman de mon père, tu peux te défendre contre Oxana, les jumeaux, et les cousins ! Tu peux te rebeller contre mon père, tu peux te rebeller contre la vie ! Tu le dois ! Tu es un battant, t'as ça dans le sang ! »
Zahari laissa sa grande soeur le secouer, puis il se dégagea finalement, reculant d’un pas, lui lançant un regard dur. Elle semblait vraiment vouloir le sauver et l’aider, mais c’était trop tard.
ZAHARI - « Comment tu peux savoir ce que j'ai dans le sang ? »
ILIA - « On en partage la moitié, j'te rappelle. »
Le jeune sorcier eut un rictus et cracha par terre, avant de filer vers le manoir en courant.

Avada Kedavra
Quand la folie l'emporte sur la raison


Nuit du 11 septembre 1991, forêt proche du manoir familial

« Tu es venu.. »
Voilà onze an qu'Andreï et Vassil ne s'étaient pas vu. Ils avaient conclu d'un accord que même Katia ignorait. Vassil devait quitter le pays et leur vie, en échange de quoi Andreï laissait Zahari et Katia en vie. Pourquoi Andreï avait-il honoré cet accord entre eux ? Tout simplement parce qu'au fond de lui, tout au fond de lui, il aimait toujours son demi-frère. Mais cet accord avait rendu Andreï fou, la présence constante de Zahari dans le manoir l’avait rendu complètement fou. Et c'est pourquoi aujourd'hui, il avait demandé à son demi-frère de venir, afin de briser l'accord, afin de tuer son demi-frère, afin de tuer cet amour.
« Comme tu le vois. »
Ils s'étaient donnés rendez-vous en plein milieu de la forêt, un lieu où ils allaient souvent jouer étant petits, à l'abri des regards de leur père.
« Tu vas me tuer, n'est-ce pas ? »
Vassil savait que ce jour allait arriver depuis l'annonce de la grossesse de Katia. Il savait qu'un jour, il mourrait de la main de son frère.
« Bonne déduction. »
« Ici ? Là où nous jouions étant petits ? »
« Tu préfères que je le fasse devant Katia ? »
« ..Est-ce qu'elle va bien ? »
« Disons qu'elle est toujours en vie. »
Andreï leva sa baguette et la pointa sur Vassil.
« Sur ce. »
Vassil se rapprocha de son demi-frère.
« Attends ! Je veux que tu me promettes de laisser mon fils en vie. »
« Je ne peux pas rien te promettre. Il m'a rendu fou, Vassil. Toute cette histoire, cette vie, cela m'a rendu fou. Je suis devenu fou ! »
Le silence se fit. Vassil se fichait de tout ça, tant que son fils restait en vie.
« ..Mais tu as eu des jumeaux, tu les as, tes fils ! Maintenant que ton devoir est accompli, tu peux vivre, partir, faire ce que bon te semble ! »
« ..Ou juste, te tuer, tuer Katia, et tuer ton fils. »
« Tu n'en tireras aucune satisfaction, mon frère. »
« Ne m'appelle pas ainsi ! »
« C'est toi qui m'a appelé comme ça le premier, lorsque nous étions enfant. Tu te souviens ? »
« Non. Je n'ai plus de souvenirs. Plus de vie. Plus rien. »
Vassil prit sa baguette dans sa main, discrètement, et la leva d'un geste vif, mais Andreï fut plus rapide, et le désarma.
« Tu crois pouvoir échapper à ton destin !? »
« Andreï..Je me moque de vivre ou de mourir, je veux simplement que mon fils vive.. »
« C'est ironique, sachant que tu ne voulais pas qu'il naisse. »
Et sans plus attendre, Andreï leva sa baguette et la pointa sur son demi-frère.
« Endoloris ! »
Vassil se mit à crier de douleur tandis qu'Andreï pointait sa baguette sur lui, lui souhaitant tout le mal qu'il ressentait depuis toutes ces années.
« Apprends ce que c'est, de vivre dans la douleur, frère ! »
Vassil resta debout un moment, avant de s'écrouler à genoux, sous la douleur. Il eu tout de même la force de lever son regard sur Andreï, qui releva sa baguette un instant.
« Je t'aime, mon frère, quoi qu'il en coute. Ne l'oublie jamais. »
Andreï ne répondit pas et pointa de nouveau sa baguette sur son demi-frère, qui ressentit la douleur du sortilège impardonnable. Cela dura plusieurs longues minutes, peut-être un quart d'heure, peut-être une demie-heure, peut-être même bien plus, jusqu'à ce qu'Andreï se lasse. Vassil était allongé, recroquevillé sur lui-même, meurtri de douleur, les larmes aux yeux. Andreï le regarda un moment, silencieux, pensif. Vassil eu la force de relever son regard vers lui au moment-même où il levait sa baguette pour l'achever.
« Avada Kedavra ! »
Le sort tua Vassil sur le coup. Ses yeux restèrent ouvert, fixant Andreï. Ce dernier resta un long moment là, à le regarder, sans bouger, silencieux. Il venait de tuer le seul être qu'il avait aimé toute sa vie, son demi-frère, celui que sa mère avait tant essayé de le faire détester. Il venait d'éteindre toute humanité, tout amour en lui. Et pourtant, il ne pourrait jamais l'oublier. Et malgré sa folie, malgré sa douleur, il ne savait pas s'il serait un jour capable de tuer l'amour de son demi-frère, Katia, ou même son fils, Zahari.

Le bâtard insouciant
« Je suis un voyou, c’est comme ça qu'on dit, tout simplement. »

Tout le monde le sait, pour entrer à Durmstrang, il faut être de sang-pur. C’était la condition. Pourtant, Vassil Yordanov, le fils illégitime de Kamen, avait fait ses études à Durmstrang. Kamen avait fait faire taire sa femme et caché à tout le monde (en dehors de la famille proche) que son fils n’était qu’un sang-mêlé né d’une aventure.
Et il en fut de même pour Zahari, qui put entrer à Durmstrang. Même si Andreï le détestait, il fallait à tout prix que la réputation des Yordanov reste intact. En dehors de la famille proche, personne ne savait que Zahari était le bâtard d’un bâtard.
Il fut difficile pour les Yordanov de garder le secret, tant ils avaient pris l’habitude de le maltraiter et de le nommer « Bâtard ». Mais ils réussirent à garder le secret. Cela n’empêcha absolument pas Oxana et les jumeaux de continuer à torturer leur demi-frère durant toute leur scolarité. Et c’est ainsi que la grande majorité de Durmstrang prit Zahari pour le bouc émissaire. Ilia, sa grande soeur, l’aida autant de fois qu’elle put, se mettant à dos beaucoup d’élèves à Durmstrang, ce qui fit finalement comprendre à Zahari qu’elle était sincère.

L'enfance et l’adolescence de Zahari ont une énorme influence sur ce qu'il est aujourd’hui. Il possède un mal-être profond, une douleur ancrée en lui, mais également une force d’esprit à toute épreuve. Toutes ces années de tortures physiques et morales l’ont aidés à se créer une barrière de fer impénétrable. Le rejet de sa famille et son statut de bâtard sont des fardeaux avec lequel il doit vivre. Cela l'a détruit intérieurement et cela explique pourquoi aujourd'hui peu de choses l'atteignent vraiment.
Depuis qu'il sait marcher, il aime s'aventurer un peu partout, surtout si c'est interdit. Il ne sait pas rester en place et déteste ne rien faire. Il adore les sensations fortes, l'adrénaline et faire des conneries. Il ne semble pas avoir peur de grand chose et se teste souvent pour voir jusqu'où va son insouciance. Il a besoin de ces sensations fortes pour ressentir des choses. Pour ressentir la vie. Parfois, il aime juste ressentir la douleur, pour se sentir vivant. Il est assez bagarreur et joueur et n'hésite pas à provoquer quelqu'un en duel, même s'il sait qu'il va perdre, simplement pour le plaisir de se battre et de souffrir. Il préfère largement se battre à mains nues qu'avec une baguette, car il y a bien plus d'adrénaline, mais les deux lui vont, tant qu'il se bat.
Depuis tout petit, il adore la sensation de voler sur un balai, et c'est sans surprise qu'il adore le Quidditch. Il rêve d'ailleurs d'être membre d’une 'équipe de Quidditch nationale plus tard, mais ça, peu de gens le savent.
Il n'a jamais aimé suivre les règles et faire ce qu'on lui dit, il préfère faire le rebelle, quitte à être puni. Les punitions de Durmstrang le faisaientt bien rire, car après avoir passé son enfance entière à être maltraité, frappé et torturé par sa famille, il ne craint pas grand chose. Et c'est pourquoi il n’était pas rare qu'il soit puni par le personnel de son ancienne école pour son comportement. Certains se demandent même comment il n'a pas été viré de Durmstrang. Malgré ses nombreuses heures de colle au compteur, il n'en reste pas moins un bon élève avec de bons résultats. Il ne travaille pas beaucoup, mais il a certaines facilités, qui lui permettent d'avoir un niveau plutôt bon.
Zahari n'est pas du genre à être très sociable, ni même bavard. Il parle d'ailleurs très peu et va souvent à l'essentiel dans ses paroles. Cela fait de lui quelqu'un de franc et de direct, ce qui ne plait pas toujours. Il ne va pas trop vers les autres et préfère la solitude à la compagnie. Pourtant, il a quelques bons amis, qu'il préfère à sa solitude. Il ne fait pas confiance facilement, mais quand il accorde sa confiance, c'est sacré. Cependant, il est rancunier et n’est vraiment pas du genre à pardonner facilement.
Il n'est pas très mature, ou responsable, étant plutôt du genre insouciant et assez flexible. Il est assez mystérieux et ne parle jamais de lui, de sa famille ou de son enfance. Si on lui pose des questions sur lui, il n'y répond tout simplement pas. Il a toujours laissé tout le monde parler derrière son dos et se fout totalement de ce qu'on dit de lui.
Il n'a pas un mauvais fond et n'est pas quelqu'un de vraiment méchant, mais il est mauvais quand il s'agit de sa famille, sauf envers sa mère ou sa grande sœur Ilia. Malgré ce bon fond, il ne le montre pas et il possède une image de voyou, de rebelle, qu'il aime bien façonner. C'est sa carapace, sa coquille et cela lui permet de ne pas avoir à se montrer comme il est vraiment. Alors il se comporte souvent comme s'il s'en foutait de tout et rejette souvent les autres. Peu sont ceux qui arrivent à passer à travers sa carapace.
Zahari est du genre assez enfantin et libertin. Il aime le plaisir de la chair et ne s’en cache pas. Il a appris à aimer les deux sexes, car il y trouve du plaisir dans les deux. Il n'est pas souvent en couple, car il préfère se contenter de l'acte en lui-même, n'étant pas très doué dans tout ce qui touche aux relations ou encore aux sentiments. Cependant, il a de temps en temps des copines, ou des copains, mais cela dure rarement longtemps, car il n'a aucune notion de fidélité et ne retient jamais personne.

Nouveau Départ
Quand il est l’heure d’enfin prendre les choses en main


1er juillet 1999, grenier du manoir familial

Voilà 4 mois que Zahari était majeur et deux jours qu’il était sortit de sa dernière année à Durmstrang. Comme le jeune sorcier s’en doutait depuis longtemps, maintenant qu’il était majeur, il n’était plus le bienvenue au Manoir. Et à vrai dire, il ne comptait plus y vivre. Sa mère s’était énormément affaiblie avec les années passées et semblait sérieusement atteinte mentalement. Zahari était certain qu’Andreï n’hésitait pas à lui infliger le sort Doloris de temps à autres, car lorsqu’il l’avait retrouvé en rentrant de Durmstrang, il crut voir un fantôme squelettique. Il devait surement la forcer à ne plus se nourrir. Ou peut-être était-ce elle qui se laissait mourir doucement, dans les peu de moments de lucidité qui lui restait. Quoi qu’il en soit, Katia semblait ne plus vraiment exister. Malgré une profonde douleur et amertume, Zahari savait qu’il ne pourrait plus la sauver. Il était trop tard pour elle maintenant. Mais il pouvait encore se sauver lui. Et c’était bien ce qu’il comptait faire.
« Alors ça y’est, tu t’en vas ? »
La voix d’Ilia s’était élevée dans la pièce, faisant sursauter quelque peu le jeune sorcier. Il se trouvait dans sa chambre. Cette petite pièce au grenier du Manoir où il avait grandi. Une pièce particulièrement sombre et peu accueillante. Zahari avait pourtant passé beaucoup de temps dans cette chambre, bien content d’être tranquille ici.
« Tu comptais me dire au revoir, au moins ? »
Il avait empaqueté le peu d’affaires qu’il avait dans une vieille petite valise et semblait déjà sur le départ. Se retournant vers sa grande soeur, il la regarda droit dans les yeux.
« Viens avec moi. »
Ilia ne put cacher sa surprise.
« Pardon ?! »
Semblant avoir peur qu’on les entende, elle passa le pas de la porte et la ferma à clef d’un coup de baguette. Elle posa ensuite ses yeux sur son demi-frère.
« Es-tu fou ? »
Zahari haussa les épaules. Ce n’était pas la première fois qu’on lui posait cette question, mais il n’y répondait jamais, ne sachant lui-même pas vraiment la réponse.
« Qu’est-ce qui t’empêche de venir ? »
« Oh je n’sais pas, mon père peut-être ! Ou encore notre mère, que j’essaye d’aider autant que je peux ! »
« Andreï serait ravi de te voir partir, et tu le sais bien. »
Il marqua une pause, soupira, puis reprit.
« Et pour ce qui est de notre mère… Elle est partie depuis bien longtemps je crois. »
Le silence tomba, Ilia s’assit sur le vieux lit qui grinça sous son poids et resta là un moment, sans bouger. Zahari s’assit à côté d’elle.
« Viens avec moi. »
« Tu pars où ? »
« Poudlard. Ils ont créés un nouveau diplôme en deux ans. Le GISIS. Par contre me demande pas la signification exacte, je l’ai oublié. »
Sa soeur haussa des épaules, levant les yeux au ciel, un très fin sourire aux lèvres.
« Toi qui déteste suivre les règles et rester assis pendant des heures à écouter un professeur. Pourquoi tu vas là-bas ? »
« Je suis fauché. Poudlard m’offre la possibilité d’être logé et nourri pendant deux ans. Et en même temps j’obtiendrais un nouveau diplôme, j’apprendrais de nouvelles choses et je perfectionnerais mon anglais, qui est vraiment à chier pour le moment. Ajoute à cela que cela me permettra peut-être de faire vraiment mes preuves en tant que poursuiveur. »
Ilia était bien l’une des rares personnes à qui Zahari avait avoué son désir de jouer en ligue nationale de Quidditch.
« Tu sais qu’ils y vont aussi, n’est-ce pas ? »
Ilia faisait référence à Oxana, Yassen et Kamen, qui étaient forcés d’aller à Poudlard pour finir leurs études. Au contraire de Zahari, qui avait le choix. Mais il le savait très bien, et cela ne l’empêcherait pas d’y aller. Il savait que dans un contexte différent de Durmstrang et de la Bulgarie, Oxana et les jumeaux ne pourraient pas l’atteindre de la même manière. Il haussa simplement les épaules en guise de réponse. Ilia se leva alors du lit et s’approcha de la porte. Elle tournait le dos à son demi-frère.
« De toute façon, je suis sûrement trop vieille pour pouvoir entrer à Poudlard maintenant. Donc je n’sais pas ce que j’y ferais ! »
Zahari se leva à son tour, attrapa le bras de sa soeur et la tourna doucement vers lui. Il était très rare qu’il ait un contact physique avec elle, c’est pourquoi elle semblait si surprise lorsqu’il la retourna.
« Viens avec moi, Ilia. »
Il la regardait droit dans les yeux, semblant presque lui demander une faveur. Comme s’il ne se sentait pas capable de partir seul. Elle ne répondit pas. Il la lâcha, prit sa valise dans sa main, regarda une dernière fois sa soeur, puis transplana jusqu’à Londres.
Tant pis si elle ne venait pas après tout, Zahari réussirait bien à prendre un nouveau départ seul. Enfin seul, jusqu’à ce qu’Oxana, Yassen et Kamen fassent leur apparition... Mais il les attendait.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
  • 1
  • 2
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 3263 Gallions : 193 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2065-journal-d-elly#52760



Déjà, te voir sur le forum me rend toute heureuse, mais en plus retrouver le beau Zahari, c'est juste parfait ON VA TELLEMENT FAIRE DES BELLES CHOSES. Tu connais le chemin si tu as besoin mon chat Bonne chance pour ta fiche

_________________


 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Bienvenue à toi !

C'est la première fois que je vois Dolan sur un fofo, c'est cool ! :)

Bonne chance pour ta fiche !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2



Ma Elly Merci pour cet accueil plus que chaleureuux
Je suis tellement contente de ressortir Zahari du placard
ON VA TELLEMENT FAIRE DES TRUCS DE FIFOU-MALADE-DE-LA-MORT-QUI-TUE


Merci Chuck
C'est vrai que Dolan n'est pas souvent pris ! Et c'est bien dommage car il est bg
Grant est cool aussi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

COUCOU TOI !

Je suis déjà fan du tout petit bout que j'ai pu lire dans ta fiche, elle est où la suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Bienvenue !

Dolan ! Trop cool ! Bonne chance pour ta fiche et j'ai bien hâte de voir ce que tu nous réserves !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Bienvenue parmi nous !

Je te souhaite bonne chance pour la rédaction de ta fiche, comme tu sais déjà où frapper pour d'éventuelles questions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Bienvenue sur le forum

Ton avatar est superbe et j'ai hâte de voir ce que tu vas faire de ce personnage :D

Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

POUAH LA MEUF ELLE A CRAQUAY MDR
MEME PAS JE RIGOLE AVEC TOI JE L'AVAIS DIS
On refait le couple Jon/Zahari j'espère mdr xD!
Rebienvenue à la maison en tout cas et bon courage pour la fiche et tout
Tu as mon skype pour le moindre soucis mdr :P!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2


Que de sorciers magnifique sur ce forum

Andrew - GNIIIIII MATT SMITH

Tu peux déjà lire un morceau dans la partie histoire La suite arrivera bientôt

Opale - OMG OMG EBBA

Merci beaucoup miss

Aodhán - (quel prénom )

Merci beaucoup et effectivement j'ai déjà les contacts pour harceler de questions si besoin

Aileen - Olala, je connaissais pas du tout Alina K, mais pfiouu, quelle beauté

Merci merci

Jonathan - COUCOU What a Face T'es vachement surpris hein, de me voir débarquer
Pour le couple, je sais pas, comme Zahari viendra tout juste de débarquer, faudra du temps pour qu'ils apprennent à se connaître avant What a Face ....J'déconne Zahari lui sautera dessus direct Mais on verra pour le couple, y'a trop de bégeyy sur le fo déjà, j'veux être sûre de pouvoir tous me les faire

Merci merci mon beau Je vais venir te faire chier sur Skype donc
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
  • 1
  • 2
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 3263 Gallions : 193 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2065-journal-d-elly#52760

MAIS. MAIS ET MOI ?

_________________


 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Elle t'a déjà cité plus haut Elly
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
  • 1
  • 2
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 3263 Gallions : 193 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2065-journal-d-elly#52760

Je parlais de Cassie, qui va être toute seule pendant que vous ferez des cochonneries dans le placard à balai !

_________________


 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

@Cassandre O. Blackwood a écrit:
Je parlais de Cassie, qui va être toute seule pendant que vous ferez des cochonneries dans le placard à balai !
Qui t'a dit que tu serais laissé seule ?
Tu viendras avec nous dans le placard, voyons

Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
  • 1
  • 2
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 3263 Gallions : 193 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2065-journal-d-elly#52760

Je partage pas moi !

_________________


 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

@Cassandre O. Blackwood a écrit:
Je partage pas moi !
Dans ce cas on se fera nos petits moments rien qu'à nous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Ce background tellement détaillé !
J'ai pas encore tout lu mais ça ne saurait tarder.
Hâte de savoir comment évoluera Zahari maintenant libéré de ses oppresseurs (ou presque, on a aussi quelques relous à Poudpou !)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2


Hihi, j'aime bien travailler le background de mes persos
Héhé, on verra bien comment ça se passe oui
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Coucou

Donc comme tu le sais très bien j'ai toujours adoré ta plume et comme d'habitude tu m'épates . Je n'ai rien à dire, j'ai pas hésité une seconde et je pense que cette maison que j'ai choisi est faite pour notre pauvre Zahari qui a une vie bien compliquée No. Je crois que c'est le personnage que je préfère venant de toi avec quand même aussi la Londonienne qui était la meilleure amie de Tomey si je m'en rappelle bien . Bref trêve de bavardage je vais t'envoyer à....

Bienvenue à ...
SERPENTARD
Félicitations tu as réussi à faire ta fiche de répartition. Le Choixpeau n’a pas hésité plus d’une minute avec toi et a pris sa décision. Maintenant que tu as été réparti dans ta maison, tu vas pouvoir tout d’abord réserver ton avatar dans le bottin que tu trouveras ici.

N’oublies pas qu’ici tu peux t’amuser rapidement alors n’hésites pas à nous rejoindre soit dans le Flood soit sur la ChatBox tout le monde est le bienvenue. Tu peux maintenant commencer à créer de nouveaux liens avec les autres élèves, tu trouveras tout ça dans le journal du sorcier. Ce n'est pas tout, il va falloir que tu viennes recenser ton personnage dans le dortoir, les clubs, l'équipe de quidditch, tu trouveras tout ce qu'il faut dans les parchemins indisensables Ensuite si tu as la moindre question n’hésites pas à envoyer un hibou à l’un des membres du Staff. Allez nous t’attendons vite à Poudlard et nous tenons à te remercier d’être venu sur MUM.

Si tu veux agrandir ton cercle d'ami et que tu as une idée en particulier, n'hésites pas à créer ton propre scénario que tu peux faire ici et enfin pour surtout gagner le coeur de nouveaux sorciers nous t'invitons à voter pour MUM dans la session que tu trouveras dans la taverne.

Enfin, n'oublie pas le plus important, amuses-toi bien sur MUM !

Cordialement,
Le Choixpeau Magique
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2


Je m'attendais pas à ce choix du Choixpeau, mais le Maître a parlé, alors soit Serpentard ira bien à Zahari après tout

Merci à toi mon chou pour cette validation et tout tes adorables compliments

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows
  • 1
  • 2

Revenir en haut Aller en bas
 
ZAHARI ϟ Le bâtard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» apres l' heure, c'est trop tard
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.
» Tôt ou tard ici bas, tout se paye. [PV Molly]
» One Piece 2 ans plus tard. [Ya du Spoil, vous m'croyez pas ?]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: Les fiches des anciens membres-
Sauter vers: