Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

the futur in my flesh (emérence)

Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 22 Parchemins : 3496 Gallions : 355 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955



« THE FUTUR IN MY FLESH »
▬▬▬▬▬▬ emérence & cassandre ▬▬▬▬▬▬

Un bol de chocolat chaud se leva de la table basse où il était pour se porter à la bouche d’une jeune femme qui avala la boisson avant de reposer le récipient à moitié vide sur son emplacement d’origine. Face à la jeune fille, le feu crépitait dans la cheminée. La chaleur des flammes réchauffait  la Gryffondor qui se mit à bailler. Elle s'étira sur le fauteuil et se mit en tailleur, il était bientôt le temps pour elle d'aller à la séance du club d'astronomie. Elle n'en manquait jamais une, mais monter dans la tour d'astronomie lui donnait toujours un étrange goût en bouche. Là-bas il y avait encore les traces de la guerre, plus que n'importe où. Et c'était aussi là-bas que les choses avec Teodor avaient déparés dernièrement. Si Cassandre n'était pas persuadée de son don, elle ne serait pas allée à la séance du club. Mais voilà, les rêves et les visions étaient de plus en plus fréquentes, et elle avait tout essayé pour les contrôler. Elle avait passée de longs moments à la bibliothèque pour essayer de trouver une solution mais les ouvrages et parchemins qu'elle avait lu ne lui avaient servi à rien. Un peu désespérée, elle était même aller à la rencontre du professeur de divination, mais même lui n'avait pas cru ses paroles et l'avait renvoyer de son bureau. Cassandre soupira, à part Pandore qui essayait de la soutenir comme il pouvait, elle se sentait terriblement seule. Dans les couloirs, beaucoup disait qu'elle se donnait en spectacle, mais qu'elle n'avait aucun don de voyance. Mais elle ne perdait pas la face, après tout Cassandre n'était pas une simple sorcière. Elle était forte. Elle croyait en elle-même. Elle s'était construite seule et avait réussi à s'en sortir à peu près. Elle n'avait pas forcément choisie qui elle était devenue, mais revenir en arrière était impossible à présent. Elle ferma doucement ses paupières et imagina un instant la vie dont elle rêvait. Tout d'abord, elle se voyait avec une boule de cristal entre les mains. Elle avait récupéré le respect qu'on lui devait et même Teodor la regardait d'un autre œil. Il semblait fier. Puis, elle se voyait dans les bras d'un bel homme, un jeune blond, il l'embrassait et lui susurrait des mots doux à l'oreille. « Vous êtes de toute beauté ce soir... » Un sourire se dessina sur les lèvres de la belle. Elle ne savait plus très bien si les images qui défilaient dans son cerveau était réelles ou pas, mais elle aimait ce qu'elle voyait.

Le bruit du feu la réveilla. Elle se redressa et resserra sa cape qu'elle avait enfilé avant de sortir du dortoir des filles. C'était une belle cape rouge et or, au couleur de sa maison. Elle était assez ample et laissait ses épaules dénudées, si bien qu'on pouvoir voir sur ses omoplates un tatouage représentant un oeil. Quand elle arriva en haut de la tour d'astronomie, elle était en retard, c'était bien ce qu'elle avait pensé. Les groupes s'étaient déjà formées, mais l'ambiance était à la bonne humeur. Il n'y avait pas de silence pesant, comme il pouvait souvent y avoir au club d'échec. Cassandre sortit son utilitaire d'astronomie, et alla se poser un peu à l'écart. Le ciel était dégagé et les étoiles bien distinctes. La séance porterait sur la constellation d'Orion, et Cassandre ne put s'empêcher de penser au gryffondor qu'elle avait embrassé des semaines auparavant. Elle poussa un soupir quand elle sentit une présence près d'elle. Elle tourna la tête et reconnut une française. Pas n'importe laquelle. Celle qui était une voyante, elle aussi. « Tu veux quelque chose ? » demanda-t-elle poliment, mais avec une nuance de froideur qu'Émerence serait obligée de remarquer. Le professeur chargé du club s'occupait des élèves individuellement, et Cassandre n'avait pas envie de faire semblant d'apprécier tout le monde. « Je ne crois pas avoir entendu que nous devions être en binôme. » répéta-t-elle avec insistance. Elle savait qu'Émerance était une voyante, elle l'avait entendu partout. Apparemment, celle-ci avait un don, et savait faire des prédictions. Mais Cassandre ne pouvait pas s'empêcher de se méfier. « Tu es en train d'avoir une vision ou quoi ? » plaisanta-t-elle gentiment. Après tout, même si elle avait des doutes concernant les dons de voyance de la gryffondor, la fille aux cheveux bleus n'avait pas forcément envie de se mettre toutes les personnes de sa maison à dos. La plupart du temps, on l'appréciait, parce qu'elle ne se prenait pas la tête, et qu'elle se fichait de ce que pensait les gens. Elle n'avait pas envie de devenir celle qui faisait peur aux étrangers, ses relations houleuses avec Teodor le slave lui suiffisaient amplement.
Revenir en haut Aller en bas
Emérence P. Valdon
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Septième année
Célébrité : Teresa Oman
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 628 Gallions : 60 Date d'inscription : 23/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1276-emerence-blossom-on-the-tree-yo http://www.mumblemumps.com/t1314-emerence-take-back-the-words-you-said http://www.mumblemumps.com/t1316-emerence-send-it-my-way http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake


The future in my flesh

Hollow to the touch. Make mischief at your best, I'd follow at the cuff, fake belief and rest, with frozen feet i'll move, the winter brings a new. Though shallow in my shoes left holland bruised − Emérence & Cassandre


Un sourire illumina le visage de la brune à la vue des étoiles. Elle les avait toujours appréciées. Elle y trouvait un réconfort, quelque chose comme un calme intérieur. Comme pour beaucoup d’autres choses, Emérence avait des croyances sur les étoiles. Elle pensait que chacune d’entre elles représentait un défunt et que la plus brillante veillait sur toutes les autres. Ses convictions la tenaient attachée au monde, comme si rêver, imaginer, était la clé de son bonheur, ce qui lui prouvait qu’elle existait bel et bien. Elle avait déjà tout mis en place, en commençant par sa lunette d’observation, le plus important. Elle attendait patiemment que le cours commence. Les binômes s’étaient déjà formés et, Emérence étant la seule de son petit groupe à faire astronomie, elle se retrouva aujourd’hui livrée à elle-même, il semblait qu’il y avait un absent, le groupe n’était habituellement pas impair. Alors que la voix du professeur s’éleva, faisant taire les plus bavards d’entre eux, elle entendit un bruit derrière, comme de quelqu’un qui arrivait. Emérence fit volte face et regarda Cassandre, une autre gryffondor, d’un an son aîné si elle ne se trompait pas. Ce qu’elle avait surtout retenu d’elle, c’était qu’on disait qu’elle avait le don de voyance. Et il était presque évident que pour elle, ce n’était pas un don imaginaire. Alors qu’elle se tournait pour s’installer, Emérence ne put passer à côté du tatouage qu’elle avait sur l’épaule, un œil. Elle se demanda si les voyants pouvaient se reconnaître entre eux, si la demoiselle savait qu’elle n’était qu’une fraude.

Juste à ce moment, elle se retourna et découvrit Emérence, les yeux rivés sur elle. « Tu veux quelque chose ? » Son ton était froid, mais la gryffondor ne se démonta pas, elle laissa la fille finir. « Je ne crois pas avoir entendu que nous devions être en binôme. » Là, elle marquait un point. Et pourtant… Et pourtant c’était une excellente idée, elle n’y avait pas vraiment pensé Emérence, mais après tout, maintenant qu’ils étaient un nombre pair, inutile de rester seule. « Tu es en train d'avoir une vision ou quoi ? » Le ton semblait un peu moqueur pour Emérence et elle se contenta d’un sourire pincé pour lui répondre. Cassandre ne semblait pas être le genre de fille qu’on devait se mettre à dos, surtout parce qu’elle était sans doute l’une des seules qui pouvait la démasquer. Alors la française rentra dans son jeu. « J’étais juste en train de regarder ton tatouage, magnifique. Je suis toute seule aussi et tous les autres groupes sont déjà faits alors je me disais qu’on pouvait travailler ensemble. » Observer aurait été plus juste, Emérence ne considérait pas cette heure comme un travail en tant que tel mais comme un divertissement : elle n’y allait pas à reculons, elle avait choisi cette option. Et si ça n’avait tenu qu’à elle, elle n’aurait gardé que celle-ci dans tout son cursus scolaire. « Je m’appelle Emérence… Mais quelque chose me dit que tu as déjà entendu parler de moi... Cassandre c’est ça ? » C’était la manière dont elle semblait la juger avant même de la connaître qui lui mettait la puce à l’oreille. Et puis, Emérence n’était pas du genre à passer inaperçue à Poudlard. Elle faisait tout pour être remarquée, pour qu’on parle d’elle. Les rassemblements de tirage de carte qu’elle avait organisés dans la salle commune avaient eu un franc succès de ce qu’elle avait pu observer.

Pour sa part, en tout cas, elle avait déjà remarqué la fille aux cheveux bleus, celle-ci ne loupait presque aucun cours supplémentaire d’astronomie. Emérence attrapa un livre qu’elle avait posé par terre à côté de ses affaires et l’ouvrit à la page concernant Orion, la constellation qu’ils devaient étudier aujourd’hui. « C’est page 387. La constellation d'Orion est une constellation du ciel d'hiver qui porte le nom du chasseur de la mythologie grecque qu'elle est censée représenter dans le ciel. C’est dingue non ? Dans quelques semaines, on ne pourra même plus la voir. » Elle avait un peu des allures d’enfant quand elle faisait ce qui la passionnait. Elle était émerveillée d’un rien et rêvait à tout. Et elle espérait que Cassandre, malgré ses supposées à priori sur la française avait cette même flamme en elle pour la matière. Et qui sait, Emérence se disait qu’en se rapprochant de Cassandre, elle saurait sûrement plus de choses sur ce don étrange qu’elle racontait avoir. Une histoire un peu plus proche de la vérité n’était pas de refus, il y avait certainement des incohérences dans son récit et si elle tentait de connaître le savoir de cette fille, elle ne serait qu’encore plus crédible.


_________________

( One more Stay with me tonight. We can count the street lights. Stay with me alright. Let's bring it all back to life. Don't fade away )
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 22 Parchemins : 3496 Gallions : 355 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955



« THE FUTUR IN MY FLESH »
▬▬▬▬▬▬ emérence & cassandre ▬▬▬▬▬▬

La petite française n'en démordait pas. Au contraire, au lieu de s'éloigner, elle resta près de Cassandre. La fille aux cheveux bleus était à la fois amusée et agacée par sa camarade. Elle n'avait pas eu envie de venir à la réunion du club pour bavarder, mais apparemment, c'était tout le contraire pour Émérence. « J’étais juste en train de regarder ton tatouage, magnifique. Je suis toute seule aussi et tous les autres groupes sont déjà faits alors je me disais qu’on pouvait travailler ensemble. »  Cassandre s'adoucit. Elle savait que son tatouage en intriguait plus d'un. Pas seulement les hommes, mais aussi les filles qui n'osaient pas s'en faire ou d'autres qui l'admiraient. Cassandre répondit d'un simple sourire à celle qui voulait se joindre à elle pour cette séance, et finalement, elle se laissa faire. Après tout, même si l'astronomie était un moyen pour elle de se retrouver, de méditer, la jeune voyante qu'elle rencontrait serait sans aucun doute de bonne compagnie. Elles pourraient échanger sur leurs énergies. Pour Cassandre, l'astronomie était comme une source d'énergie psychique, qui la nourrissait. Elle voyait le ciel et les étoiles comme des piles, des recharges, qui lui permettaient de ne faire qu'un avec son inconscient. Elle participait souvent seule aux séances du club, parce qu'elle savait que beaucoup ne partageait pas ce qu'elle ressentait. La plupart des membres du club étaient des intellos, ou des garnements qui en profitaient pour sortir tard le soir, mais pas Cassandre. Pour elle, c'était plus profond que cela.  « Je m’appelle Emérence… Mais quelque chose me dit que tu as déjà entendu parler de moi... Cassandre c’est ça ? » Elle avait raison. Cassandre avait observé la petite française depuis son arrivée à Poudlard. Elle avait remarqué son entrain, sa curiosité pour à peu près tout. Mais elle avait aussi vu à quel point elle pouvait être fuyante concernant son don parfois. Elle était contradictoire aux yeux de l'anglaise. Parfois, elle organisait des soirées de tarot, et d'autres fois, elle refusait complètement de parler de ses visions. Quelque chose semblait lui échapper et Cassandre se demandait quoi.

Elle ne répondit pas, Émérence connaissait certainement son prénom, tout le monde le connaissait à Poudlard. Pas étonnant, puisqu'elle avait fait ses débuts dans l'école de magie aux côtés des deux plus grands sorciers à ses yeux : les jumeaux Weasley. Ils l'avaient pris sous son aile, et elle leur en était très reconnaissant. Grâce à eux, elle avait découvert les joies d’enfreindre les règlements. Grâce à eux, elle connaissait tous les passages secrets de Poudlard. Ils étaient plus vieux qu'elle, comme deux grands frères, et la bataille avait fait des ravages dans leur trio. En pensant à ses deux amis, Cassandre regarda le ciel. Émerence avait presque la même couleur de cheveux que Fred. Peut-être que si les deux filles se rencontraient à ce moment là ; c'était un signe. Au même instant, une étoile brilla plus que les autres dans le ciel et Cassandre ferma les yeux. C'est Émérence qui la tira de sa rêverie, pleine de bonne volonté. « C’est page 387. La constellation d'Orion est une constellation du ciel d'hiver qui porte le nom du chasseur de la mythologie grecque qu'elle est censée représenter dans le ciel. C’est dingue non ? Dans quelques semaines, on ne pourra même plus la voir. » Elle était naïve, fraîche, pleine de vie et de volonté. Cassandre esquissa un sourire moquer et se pencha pour observer la constellation de plus près avec le télescope. En même temps, elle murmura : « Je sais qui tu es. Pas besoin de lire les cartes pour le savoir ! Et oui... le temps file ! Des choses apparaissent, et disparaissent... Mais ça, tu le sais déjà j'imagine, tu l'as vu dans tes visions, n'est-ce pas ? » Cassandre nota quelques observations sur son carnet. Habituellement, le professeur la laissait tranquille, elle ne posait aucune question. Elle venait et allait dans ce club comme elle voulait, parce qu'elle restait respectueuse, et qu'elle y participait pour son propre enrichissement personnel. Avoir des bonnes notes supplémentaires ne l'intéressait pas. Elle se mit à griffonner un croquis de la constellation qui portait le même nom qu'un gryffondor qu'elle appréciait, puis ajouta : « Parfois, les étoiles aident à voir l'avenir. Personnellement, je n'arrive pas vraiment à voir plus loin que le temps qu'il fera demain en regardant le ciel. Et toi, tu préfères quelles techniques pour lire le futur ? » Elle parlait avec un air de défi dans la voix, parce qu'elle était encore sceptique vis à vis d'Émernce. Elle regarda à nouveau le ciel. Comment lui faire confiance ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Emérence P. Valdon
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Septième année
Célébrité : Teresa Oman
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 628 Gallions : 60 Date d'inscription : 23/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1276-emerence-blossom-on-the-tree-yo http://www.mumblemumps.com/t1314-emerence-take-back-the-words-you-said http://www.mumblemumps.com/t1316-emerence-send-it-my-way http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake


The future in my flesh

Hollow to the touch. Make mischief at your best, I'd follow at the cuff, fake belief and rest, with frozen feet i'll move, the winter brings a new. Though shallow in my shoes left holland bruised − Emérence & Cassandre


L’intonation de la jeune fille laissait penser à Emérence qu’elle aurait préféré rester seule. Elle est sèche dans ses dires. Semble presque accuser la gryffondor. Emérence ne comprenait pas d’où venait une telle condescendance, elle qui n’avait jamais adressé la parole à Cassandre. Elle s’était attendue à un ton un peu plus amical. Après tout, elle était venue vers elle pour faire connaissance, pour que les deux puissent apprendre à se connaître autour d’une même passion. Parce qu’elle la savait aussi motivée qu’elle. Elle était toujours très concentrée, très attentive. Emérence l’avait observée durant les quelques leçons qu’ils avaient eues. Elle n’avait pas pu s’en empêcher. Quand les deux jeunes filles étaient à proximité, le regard d’Emérence se dirigeait droit sur elle, par méfiance surtout. Et si Cassandre savait ? Et si elle mettait un terme à la réputation d’Emérence ? « Je sais qui tu es. Pas besoin de lire les cartes pour le savoir ! Et oui... le temps file ! Des choses apparaissent, et disparaissent... Mais ça, tu le sais déjà j'imagine, tu l'as vu dans tes visions, n'est-ce pas ? » Elle se moquait presque d’elle, la dénigrant, la rabaissant. C’était ainsi qu’elles prenaient les mots, jetés avec un peu trop de cruauté à son goût. Comment répondre ? Un mot de travers et tout partait en miettes. Il suffisait qu’elle se trompe de terme, qu’elle mette un peu trop d’hésitation dans sa voix. Coup de poker qui pouvait lui valoir très cher. Alors Emérence s’écrasait, jouant la timide plutôt que l’effrontée comme à son habitude. Elle préférait laisser Cassandre dominer, lui faire plaisir, la laisser contrôler pour que son ton dédaigneux disparaisse. Peut-être la jalousait-t-elle, après tout ? On racontait que la demoiselle Blackwood n’avait jamais su faire la moindre prédiction. « Parfois, les étoiles aident à voir l'avenir. Personnellement, je n'arrive pas vraiment à voir plus loin que le temps qu'il fera demain en regardant le ciel. Et toi, tu préfères quelles techniques pour lire le futur ? » Elle la coinçait, la précipitait vers un gouffre. Emérence vira d’un rouge similaire aux quelques taches ornant le blason de sa robe de sorcière et baissa les yeux. Elle faisait tout pour ne rien montrer de sa gêne ou de sa honte, tentait la timidité par dessus tout, avec, néanmoins, beaucoup de difficulté.

La jeune fille se tourna vers le ciel, plus pour cacher son visage que pour montrer au professeur qui passait par là qu’elle n’était pas en train de discuter mais bien de travailler. Que répondre ? Emérence avait lu des tas de choses sur le don de voyance. Il y avait d’abord les cartes, les boules de cristal, les tasses de thé, mais aussi les visions qui apparaissaient tout à coup. Il y avait aussi les étoiles. Si elle ne devait pas prétendre avoir le don, elle aurait sûrement tout misé sur cette technique là qui était, à son sens, la plus belle d’entre toutes. Mais étant donné qu’Emérence avait prétendu tenir des « séances » de tirage de carte, il semblait bien plus logique qu’elle parle de celles-ci. Après tout, c’était celle qu’elle disait maitriser le mieux. « Les cartes, sans aucun doute. » répondit-elle d’un ton sec et froid. Sans oser mettre une seule once d’amabilité dans son propos. La timidité ne semblait pas marcher, en fait, ça l’ennuyait de jouer les petites filles gênées. Emérence aimait les confrontations directes, les conversations, les explications même parfois s’il le fallait. Elle était prête à faire une concession pour protéger son secret, mais il y avait quelque chose dans l’allure de Cassandre qu’elle méprisait plus que tout. Un air dominateur, une trop grande confiance en elle qui ne plaisait pas le moins du monde à la française. « Dis-moi Cassandre, je peux te poser une question ? » En fait, elle ne voulait pas entendre sa réponse, elle la balancerait dans tous les cas, sa question. Elle lui brûlait les lèvres, titillait sa langue. Elle regarda la jeune fille d’un air de défi. « Tu es une peste de nature, ou il y a quelque chose qui te dérange chez moi ? Non parce que je n’ai pas pour habitude qu’on me parle de cette manière. » Elle faisait sa grande, elle faisait sa belle. Emérence dominait, et non l’inverse, et elle aimait plus que tout qu’on la respecte, à Poudlard du moins. Il était hors de question de se laisser mépriser. Elle s’était déjà bien trop fait marcher sur les pieds, elle avait une réputation à tenir.


_________________

( One more Stay with me tonight. We can count the street lights. Stay with me alright. Let's bring it all back to life. Don't fade away )
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 22 Parchemins : 3496 Gallions : 355 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955



« THE FUTUR IN MY FLESH »
▬▬▬▬▬▬ emérence & cassandre ▬▬▬▬▬▬

Le silence s'installa et Cassandre en profita pour oublier un peu la corse. Elle n'avait aucune envie de la supporter toute la séance, mais apparemment, Émerance en avait décidé autrement. Cassandre n'était pas quelqu'un d'hostile, au contraire, elle a toujours apprécié faire de nouvelles rencontres. Mais depuis l'arrivée des étrangers à Poudlard, elle se renferme. Sûrement parce qu'elle n'arrive pas à se remettre de la guerre, et que les souvenirs sont encore trop présents. Elle ne compte plus le temps qu'elle passe près de la fontaine aux morts, juste pour écouter le nom des disparus, pour se remémorer leur visage. Parfois, Cassandre en oublie qu'il faut s'occuper des vivants. Et sa première vision la conforte dans cette idée : Keith est mort, mais si elle voit l'avenir, pourquoi l'a-t-elle vue l'autre jour dans une vision alors qu'elle était aux côtés de Pandore ? Cassandre n'est plus certaine de rien concernant ses dons de voyance, ce qui est sûr, c'est qu'elle ne trouvera aucune réponse dans les étoiles. « Les cartes, sans aucun doute. » Cassandre n'avait pas besoin d'un troisième œil pour admettre qu'elle se doutait du choix d'Émerance. Elle avait entendu les rumeurs à propos de la diseuse de bonne aventure. Cassandre, elle, ne croyait pas au pouvoirs des cartes. C'était trop abstrait, trop incertain, pour faire vraiment partie des pratiques de divination. D'ailleurs, on arrêtait d'enseigner le tirage de carte dès la quatrième année, c'était une perte de temps pour ceux qui disposaient réellement du troisième œil. Les soupçons de l'anglaise se confirmaient peu à peu envers Émerance, mais elle le garderait pour elle pour l'instant.  « Dis-moi Cassandre, je peux te poser une question ? » Cassandre soupira. Mais elle n'eut pas le temps de répondre. Quand elle leva la tête, le visage de la française était beaucoup moins souriant, beaucoup plus sec. « Tu es une peste de nature, ou il y a quelque chose qui te dérange chez moi ? Non parce que je n’ai pas pour habitude qu’on me parle de cette manière. » En temps normal, Cassandre aurait tout de suite protesté, quitte à attirer l'attention sur elle. Elle se retenait de tirer les cheveux d'Émerance, d'elles deux, c'était la française la peste. Mais la fille aux cheveux colorés garda son calme, inutile de perdre son temps avec une menteuse. « Il va falloir t'y habituer alors. Tu n'es plus à Beauxbâtons princesse, ici, c'est Poudlard. Et même si nous sommes très accueillant, nous avons certaines traditions. C'est certainement toi la plus peste de nous deux. » Cassandre détestait se fâcher avec quelqu'un de sa maison. Elle était très attachée aux Gryffondor, mais Émerance ne pouvait pas être une véritable lionne, pas si elle mentait.

La jeune sorcière avait parlé avec simplicité, sans colère, mais avec de l'autorité. C'était rare pour elle de garder son sang-froid, et elle était plutôt fière. Elle attendait que Émérance réplique, mais à ce moment là, le professeur passa près de leur télescope et regarda leur carnet par dessus leurs épaules. Il ne fit aucun commentaire sur ce que Cassandre avait dessiné. Une fois qu'il fut partie, la jeune rouge et or se tourna vers la voyante en herbe. « Je ne lis pas les cartes, mais je peux te dire que tu n'as aucun troisième œil. Ose me regarder dans les yeux et me mentir. » Cassandre avait un air de défi dans le regard. « C'est ça qui me dérange chez toi. » La discussion ne pourrait pas durer éternellement sans que le ton monte, et pourtant, il faudrait faire avec. Cassandre ne pouvait pas abuser, elle venait et allait dans ce club à sa guise, mais elle n'échapperait pas à une retenue si elle foutait le bordel. Et il était hors de question qu'elle passe son samedi à nettoyer la salle des trophées.  

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Emérence P. Valdon
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Septième année
Célébrité : Teresa Oman
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 628 Gallions : 60 Date d'inscription : 23/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1276-emerence-blossom-on-the-tree-yo http://www.mumblemumps.com/t1314-emerence-take-back-the-words-you-said http://www.mumblemumps.com/t1316-emerence-send-it-my-way http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake


The future in my flesh

Hollow to the touch. Make mischief at your best, I'd follow at the cuff, fake belief and rest, with frozen feet i'll move, the winter brings a new. Though shallow in my shoes left holland bruised − Emérence & Cassandre


Princesse de son île, de son école. Emérence aimait attirer tous les regards, mais avant tout, se faire respecter. Elle avait pris pour habitude d’écraser ceux qui ne se pliaient pas à ses quatre volontés. Elle avait acquis sa force de caractère contrainte et forcée. Elle en avait assez de se sentir impuissante, de se laisser marcher sur les pieds. C’était usant de se sentir effacée, ignorée. De sa hauteur, elle voyait désormais ceux qui n’avaient jamais osé s’élever, ceux qui, comme elles, s’étaient fait dominer mais ne s’en était jamais sortis. Elle les plaignait, mais ils la rassuraient. Ils lui montraient à quel point la vie était cruelle. Ils lui montraient que sa place, il faut la prendre. Rien n’arrivait sur un plateau d’argent.

Depuis qu’elle avait mis les pieds à Poudlard, Emérence luttait pour faire parler d’elle et pour ne pas se faire rejeter encore une fois. Athénaïs n’était qu’à un pas d’elle, à un pas de la propulser dans les basses sphères. Il suffisait de quelques mots pour qu’Emérence perde son influence. Mais la réputaiton qu’elle s’était forgée était suffisante pour qu’on la préfère elle à la serpentard. « Il va falloir t'y habituer alors. Tu n'es plus à Beauxbâtons princesse, ici, c'est Poudlard. Et même si nous sommes très accueillant, nous avons certaines traditions. C'est certainement toi la plus peste de nous deux. » Cassandre plantait le couteau profondément dans la plaie, ouvrant le jeu à un combat féroce. La française toisa la gryffondor. Elle, qui avait pensé que les gens de la même maison se serraient les coudes. Elle, qui avait osé croire que Cassandre pourrait se leurrer quant à sa magie mystique. Après tout, la Blackwood avait peut-être des gênes, ça ne lui donnait pas forcément le troisième œil pour autant. Qui était-elle pour la juger, pour la mépriser du haut de son prétendu ADN. « Je ne lis pas les cartes, mais je peux te dire que tu n'as aucun troisième œil. Ose me regarder dans les yeux et me mentir. » Les yeux d’Emérence se posèrent sur ceux de Cassandre et ne lâcha pas le regard de défi qu’elle lui lançait. Elle fit son possible pour ne cligner des yeux que peu de fois. Au jeu du mensonge, Cassandre ne la connaissait pas, elle excellait. Emérence serait capable de vous faire avaler tout un tas d’histoire fantasque, elle vous met au défi de ne pas y croire. « C'est ça qui me dérange chez toi. » Comme si Emérence pouvait encore en douter. Elle avait senti la haine se poser sur elle à la minute où Cassandre avait posé son regard discret sur la française.

Emérence envoya valser ses livres et cahiers par terre, à côté d’elle. Les mains désormais libres, elle avança de quelques pas. Cassandre n’était plus qu’à quelques centimètres d’elle. Elle n’avait toujours pas osé rompre le contact visuel, elle était persuadée que la prétendue liseuse de boule de cristal n’attendait que ça. « Je n’ai pas la prétention de dire que toutes mes prédictions sont véridiques, que toutes mes lectures sont correctes : cela demande des années de pratique et de maitrise, tu le sais sûrement. » Le visage fermé d’Emérence ne présageait rien de bon, elle se sentait prête à bondir. Elle détestait le ton suffisant de sa camarade, l’aurait bien remise à sa place en hurlant haut et fort, mais Emérence faisait un effort pour ne pas se vider complètement de la colère qui s’amoncelait en elle. « Mais au moins je prédis. Au moins je lis. Ce qui, arrête-moi si je me trompe, ne semble pas être ton cas. » Elle continuait de faire attention à garder un ton bas, presque comme un murmure, évitant qu’on ne surprenne leur conversation ou d’attirer l’attention. Emérence ne remarquait d’ailleurs quasiment plus ceux qui continuaient de travailler, regardant minutieusement dans leur télescope. Les yeux rivés sur la gryffondor, son attention n’était tournée que vers elle. Scrutant son visage pour y apercevoir le moindre signe de faiblesse, le moindre signe d’agacement. Elle l’analysait. A défaut de savoir lire par-delà le réel, Emérence observait avec finesse. Elle avait des talents certains, et elle s’en servait pour prétendre avoir ceux qu’elle n’avait pas. « Comment oses-tu t’attaquer à moi sans me connaître. Comment oses-tu prétendre savoir des choses dont tu ignores tout. Il n’y a pas une seule vision qui sommeille en toi. Je serai ravie de partager mon savoir avec toi le jour où tu auras enfin développé ton don, si don tu possèdes. En attendant je serai d’avis que tu baisses d’un ton et que tu gardes ton acerbité pour d’autres qui la méritent mieux. » Le cœur déjà un peu moins lourd, Emérence relâcha enfin ses épaules contractées et brisa le contact. Elle avait dit ce qu’elle avait à dire, elle n’avait plus rien à prouver. Ce n’était pas parce que la peste refusait d’adhérer aux mensonges d’Emérence qu’elle s’arrêterait là.


_________________

( One more Stay with me tonight. We can count the street lights. Stay with me alright. Let's bring it all back to life. Don't fade away )
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 22 Parchemins : 3496 Gallions : 355 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955



« THE FUTUR IN MY FLESH »
▬▬▬▬▬▬ emérence & cassandre ▬▬▬▬▬▬

Un duel de regard prend place entre les deux lionnes. Ni l'une ni l'autre n'est prête à capituler. Et surtout pas Cassandre. La réputation de la jeune Blackwood n'est plus à faire à Poudlard. Depuis sa troisième année, la jeune fille est la casse-cou que tout le monde craint ou admire. Elle est celle que l'on vient voir quand on a besoin de sensations fortes, elle est appréciée ou parfois jugée, mais rares sont ceux qui osent lui dire ouvertement qu'elle n'est pas dans la bonne direction, qu'elle devrait se calmer un peu sur l'adrénaline. On ne lui dit jamais ce qu'elle doit faire, on la laisse vivre, et quand quelqu'un s'interpose entre elle et son quotidien, Cassandre ne supporte pas ça. Les français se pensent tout permis. Elle était pour l'échange inter-écoles au début, mais elle se rend compte que cela ne marche pas. Le mélange n'opère pas. Les français sont beaucoup trop imbus de leur personne, il n'y a qu'à voir le comportement de Lemaire ou d'Émerence, ils sont tous pareils, bornés. Même certains slaves ne sont pas aussi emmerdants. Cassandre secoue la tête, hors de question de se faire battre par une pauvre fille du genre. Elle soutient le regard de la menteuse, prête à se brûler la rétine pour gagner. « Je n’ai pas la prétention de dire que toutes mes prédictions sont véridiques, que toutes mes lectures sont correctes : cela demande des années de pratique et de maitrise, tu le sais sûrement. »  Cassandre n'en revient pas. Malgré les accusations de l'anglaise, Émérence continue de nier. Quelle pauvre fille, pense Cassandre. « Mais au moins je prédis. Au moins je lis. Ce qui, arrête-moi si je me trompe, ne semble pas être ton cas. »

C'en est trop pour Cassandre. De quel droit l'attaque-t-elle sur son don, il n'est pas inexistant, il est bien là, en elle. Cassandre le sent. Elle a déjà eu deux visions depuis le début de l'année, certes des visions sombres, floues, mais au moins, quelque chose s'est passé. Ce n'est pas le cas pour Émerence en revanche. Cassandre hausse les épaules. Ne pas s'énerver, à quoi bon essayer d'ouvrir les yeux à quelqu'un qui ne veut pas voir ? « Comment oses-tu t’attaquer à moi sans me connaître. Comment oses-tu prétendre savoir des choses dont tu ignores tout. Il n’y a pas une seule vision qui sommeille en toi. Je serai ravie de partager mon savoir avec toi le jour où tu auras enfin développé ton don, si don tu possèdes. En attendant je serai d’avis que tu baisses d’un ton et que tu gardes ton acerbité pour d’autres qui la méritent mieux. » Avant qu'Emerence n'ait terminée sa phrase et son discours de pimbêche, Cassandre lui a déjà tourné le dos. Elle se dirige vers le professeur pour lui donner son cahier de croquis afin qu'il lui accorde la possibilité de s'en aller. Il lui fait remarqué quelques petits détails, puis Cassandre est enfin libre. Elle retourne à sa place chercher ses affaires, là où Emérence est encore en train de travailler sur la constellation du soir. C'est plus fort qu'elle, Cassandre ne peux pas s'empêcher de lui lancer une nouvelle attaque : « Au moins, je ne me mens pas à moi-même. Si vraiment tu étais voyante, tu saurais que le don est instable, et l'est encore plus en ce moment avec la magie qui se dérègle à Poudlard. Tes remarques haineuses sont la preuve même que tu ne sais pas de quoi tu parles. Alors au lieu de chercher à te sentir supérieure, viens me trouver quand tu seras prête à dire la vérité, et que tu arrêteras de bafouer ce domaine qui m'est cher. Sur ce, bonne soirée. » Cassandre est fière de sa réplique. Elle s'éclipse gentiment, sans se faire prier et sans attendre la réponse d'Émerence. Des deux, qui sera la plus sage ? Des deux qui pourra mettre sa fierté de côté ? Les dés sont entre les mains de la française. Sera-t-elle à la hauteur de son île de beauté ?  

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Emérence P. Valdon
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Septième année
Célébrité : Teresa Oman
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 628 Gallions : 60 Date d'inscription : 23/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1276-emerence-blossom-on-the-tree-yo http://www.mumblemumps.com/t1314-emerence-take-back-the-words-you-said http://www.mumblemumps.com/t1316-emerence-send-it-my-way http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake


The future in my flesh

Hollow to the touch. Make mischief at your best, I'd follow at the cuff, fake belief and rest, with frozen feet i'll move, the winter brings a new. Though shallow in my shoes left holland bruised − Emérence & Cassandre


Protéger ses mensonges, se protéger soi-même. Il ne lui restait plus que ça, à la douce française, et voilà que la Blackwood s’amusait à faire voler en éclat son seul cocon de tranquillité. Les seuls mots qu’elle se murmure aux oreilles pour espérer être plus calme, plus sereine, plus elle-même. Elle lui retire tout. Et de quel droit ? Ca faisait d’autant plus mal qu’Emérence savait qu’elle disait la vérité. Elle avait de plus en plus de mal à l’avouer, ce don inexistant, il faisait néanmoins parti d’elle, chaque jour qui passait était un jour où le mensonge s’insinuait un peu plus en elle. Elle ne pouvait plus s’en défaire. Emérence avait joué avec les cordons de l’esprit et les ficelles étaient désormais nouées. A aucun moment Cassandre n’avait été tendre, à aucun moment elle n’avait laissé tomber face aux élucubrations de moins en moins crédibles de la française. Beaucoup auraient abandonné il y a longtemps, la laissant croire à son bonheur factice. Il y avait autre chose dans le regard et la façon d’être de Cassandre, et Emérence le prenait personnellement. C’était comme une revanche. Peut-être l’envie d’enfin pouvoir prouver son don en écrasant celui d’une autre. Elle ne cherchait pas à accompagner Emérence vers la vérité brute de la réalité, mais à la faire chuter de son piédestal. Soudainement. Férocement. Comme un combat acharné.

Elle remarquait le moindre dérapage de sa camarade et Emérence ne tenait plus, ses mensonges s’enfonçaient, elle ne savait plus ce qu’elle disait. Soudain, Cassandre sembla avoir donné le coup de grâce et s’en alla. Mais même là, Emérence garda une figure hautaine, un faux-sourire. Elle se tenait droite. Comme si rien ne pouvait l’atteindre. Pour elle, ce n’était pas une victoire de la part de l’ennemi : celle-ci avait tourné le dos avant qu’on ne puisse répliquer. C’était une défaite explicite, elle se retirait du champ de bataille. Emérence la regarda s’en aller sans plus rien dire. Elle retourna à son travail mais ses pensées divaguaient encore vers la discussion qu’elles venaient d’avoir. Elle repensait aux mots forts de la jeune fille. « Au moins, je ne me mens pas à moi-même. » Moi non plus, aurait-elle répliqué si elle en avait eu le temps. « Tu ne sais pas de quoi tu parles. » Bien sûr que si, j’ai lu, je me suis instruite, la Valdon aurait répliqué. Elle aurait nié. Quoi qu’il lui en coûte. Elle se devait de défendre la réputation qu’elle s’était si durement construite. Mais ne se mentait-elle pas un peu à elle-même ? A s’inventer un bonheur, elle n’avait un sourire aux lèvres que par habitude. Le sourire, le vrai, celui qu’on ne contrôle pas, elle ne savait plus ce que c’était. Elle n’avait de satisfaction que dans les moments où elle se sentait aimée, écoutée. Mais les gens l’aimaient et l’écoutaient pour des raisons qu’elle ne méritait pas. Elle n’était ni riche, ni de bonne famille, ni medium. Elle ne savait pas non plus de quoi elle parlait, lorsqu’elle faisait celle qui en savait plus que les autres. Les livres ne valaient rien. Ils ne retranscrivaient pas la singularité des expériences.

Elle tenait son carnet et son crayon dans ses mains. Elle les serrait tellement fort qu’elle leur laisserait certainement une marque permanente. C’était comme s’ils étaient témoins qu’elle tentait de se raccrocher encore un peu à son monde imaginaire, tandis qu’une larme sur sa joue trahissait la dure confrontation à la réalité. Emérence était entre ses deux mondes, et Cassandre l’avait perdue là, entre deux réalités qui n’étaient pas vraiment les siennes.


_________________

( One more Stay with me tonight. We can count the street lights. Stay with me alright. Let's bring it all back to life. Don't fade away )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
the futur in my flesh (emérence)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» liste partielle du futur gouvernement
» peindre simplement visage avec tallarn flesh
» Profil d'un futur Premier ministre
» Le futur prochain codex orks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: SAISON 1-
Sauter vers: