Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 5
La version cinq est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'été, faites le plein de festivités !
Découvre tout ici
Sujet commun
Vous avez envie de profiter pleinement des animations de la coupe du monde,
venez découvrir les nombreuses activités mises en place pour l'été !
Fêtes foraines, séances de dédicaces, match, les ingrédients sont réunis pour faire la fête !
Clique pour découvrir le Speed Dating de l'été
Quêtes
Les quêtes ont toutes été mises à jour. Vous trouverez celle du personnel ici,
les poufsouffle juste . Les serdaigle ont aussi le droit à un nouveau
sujet par tout comme les serpentard. Les gryffondor, eux,
continuent leur jeu de piste.
Résumé des quêtes
Radio Quidditch
Pour l'été, la brigade magique ne fait pas les choses à moitié,
de la nouveauté vous attend sur vos ondes !
Ouvre les oreilles
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

maddox&flynn ⊹ i'm not going home. not really. (flashback)

Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Première année de GISIS à Serdaigle (médecine magique)
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 627 Gallions : 382 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Flynn
flashback
i'm not going home. not really.

- Juin 1994 -

« Tu pourrais m’héberger quelques jours ? » Avait demandé Maddox à Flynn, après avoir longuement hésité. Maddox et Flynn étaient amis depuis quelques mois, mais ils étaient encore loin d’imaginer à quel point ils allaient devenir proches quelques années plus tard. Alors quand le Serdaigle demanda l’asile au Gryffondor, il eut d’abord une réponse hésitante. Ce qui était tout à fait normal, Flynn devait d’abord s’assurer que ses parents accepteraient. Maddox comprenait sa réaction, mais insista : « Juste pour quelques jours, je ne suis pas encore tout à fait prêt à rentrer chez moi. » N’ayant pas encore énormément d’amis, étant un garçon assez discret et solitaire, il ne savait pas à qui demander. Et Flynn lui semblait être quelqu’un de bien. Si au moins il réfléchissait à sa demande, alors le brun serait satisfait. Maddox raconta à Flynn, sans entrer dans les détails, qu’il était difficile de vivre avec un père comme le sien et qu’il lui fallait quelques jours de plus. En réalité, il angoissait à l’idée de rentrer chez lui, comme chaque été, et de constater que son père continuait de boire et de s’en prendre à sa mère quand il n’était pas content. Il angoissait d’être à nouveau la cible de ses attaques, qu’elles soient verbales ou physiques, toujours très humiliantes pour lui. Mais il n’en parla pas encore à Flynn. Le brun ne voulait pas que le Gryffondor ait pitié de lui. Il voulait simplement qu’ils s’entendent bien comme des amis normaux, comme un camarade qui allait rendre service à un autre. Le jeune homme de quatorze ans, qui allait finir sa troisième année à l’école de sorcellerie, fut soulagé d’apprendre quelques jours plus tard que les parents de Flynn avaient acceptés. Maddox allait avoir un peu de répit grâce aux North, ce qui lui permettrait d’appréhender un peu moins la fin de l’année scolaire.

Dans le Poudlard Express, Maddox s’était assis dans le même compartiment que Flynn. Quand l’élève de quatrième année s’endormit, le Serdaigle se mit à réfléchir à ce qu’il allait bien pouvoir dire aux parents de Flynn. Il ignorait qui ils étaient et comment ils étaient. Mais Flynn était un type bien, alors ses parents devaient être eux aussi des gens respectables. Maddox ne savait pas non plus exactement où Flynn habitait ou dans quel genre de maison, mais il lui avait assuré qu’il y aurait un lit pour lui. Il ne savait pas s’il allait être mis dans une chambre d’amis ou dans la chambre de Flynn, mais rien qu’un bout de canapé suffirait, Maddox n’était pas exigeant. Il ne voulait pas non plus déranger. Il savait se montrer discret. Il réfléchit aussi au jour où il allait devoir rentrer chez lui. Quel accueil allait lui réserver son père ? Lui qui menaçait sans cesse de le mettre dehors, allait-il retrouver ses affaires où il les avait laissées ? Le Serdaigle avait un nœud dans l’estomac. C’est à ce moment-là qu’il vit passer Mila, dans le couloir du train. Elle lui fit signe. Sans faire de bruit, il quitta le compartiment pour ne pas réveiller Flynn et alla rejoindre Mila. Dans le couloir, ils commencèrent à discuter tout en regardant le paysage défiler sous leurs yeux. « Ça va aller, cet été ? » Demanda-t-elle à son ami. Mila venait de terminer sa deuxième année. Ils étaient maintenant amis depuis presque deux ans. Mais il se voyait mal demander à une fille de l’héberger. Maddox voulait croire que oui, ça ira. Il acquiesça. « J’espère. » Il était inquiet. Maddox savait qu’il ne pouvait rester chez Flynn que quelques jours et qu’en rentrant chez lui, son père serait là. Il préféra changer de sujet. « Tu m’écriras, n’est-ce pas ? Je serai chez Flynn au début, mais j’enverrai Chouette pour te prévenir dès que je rentre chez moi. » Mila hocha la tête. Les lettres qu’ils avaient échangé l’été précédent avaient beaucoup aidé Maddox à se changer les idées. Et ils partageaient une amitié où ils pouvaient tout se dire, alors elle était comme un journal intime pour lui. Bien mieux qu’un journal papier, elle était dotée d’une grande douceur et trouvait toujours les mots pour lui remonter le moral.

Quand le Poudlard Express ralentit pour signaler qu’ils étaient bientôt arrivés, Maddox retourna dans le compartiment où Flynn se trouvait. Il était à présent réveillé. En y réfléchissant, c’était la première fois que Maddox allait chez un de ses amis. Il n’avait toujours dormi que chez ses parents ou à Poudlard. Il ressentit une pointe d’excitation en descendant du train. Les parents de Flynn se trouvaient sur le quai. Maddox s’approcha timidement d’eux, ignorant tout d’eux à part le fait qu’ils étaient Lord et Lady comme le lui avait expliqué Flynn pour qu’il ne soit pas surpris. « Bonjour Lady North. Lord North. » Le Serdaigle ne savait pas trop comment il devait s’adresser à eux, alors il préféra finalement les appeler par leur titre comme il aurait appelé la Reine si elle était devant lui. Il se présenta : « Je suis Maddox Berkeley. Je vous remercie de m’accueillir pour quelques jours. Je me ferai aussi discret que possible. » Maddox était toujours très poli face aux personnes qu’il rencontrait, on aurait pu croire qu’il était très bien élevé. Toutefois, il ne devait pas ses manières à son éducation, mais à sa propre personnalité.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

love. love. love.
maddynn maddope maddvia maddka maddila
et tous les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Gryffondor en première année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 989 Gallions : 338 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



I'm not going home. Not really.

La lettre que Flynn envoya à ses parents contenait peu d'informations, seulement une remarque selon laquelle il reviendrait à Londres avec un ami, si cela convenait à ses parents. Toujours succins, leurs échanges épistolaires n'expriment que l'essentiel, agrémentés d'une touche de tendresse dissimulée sous une tonne d'étiquette. Il fallu quelques jours pour que le hibou de sa mère vienne le trouver, porteur d'une lettre qui lui arracha un sourire. Le Gryffondor s'était empressé de trouver son nouvel ami pour lui annoncer la nouvelle. C'était une grande première pour les North et, pour un garçon de quinze ans, l'idée de passer les premiers jours de l'été avec un autre adolescent plutôt que simplement sa famille était plus qu'enivrante.

Il lui faut une demi-heure une fois assis dans le train pour se laisser bercer par le bruit de celui-ci et s'endormir. S'il préfère en général profiter du paysage, il accueille cependant avec joie ce moment de répit, ce moment où sa tête ne fonctionnera pas à plein régime, où il ne se demandera pas comment vont se passer les choses une fois arrivé à destination. Il espère que cette fois, comme il est accompagné, certaines remarques attendront qu'ils soient seuls. Parce qu'il a bien conscience qu'une certaine discussion va avoir lieu, comme tous les ans. Il se réveille bien avant la gare de King's Cross, seul dans son compartiment, et cherche quelques secondes Maddox des yeux avant d'observer la vue qu'il aperçoit par la fenêtre. Quand ils finissent par sortir du train, au milieu de la foule d'élève plus ou moins ravis de retrouver leur famille, ses tripes se serrent un peu d'angoisse, avant que la joie de voir sa mère ne prenne le dessus. Elle est là, droite comme un i, les mains croisées, à scruter la foule des yeux. Son père, à ses côtés, a comme à son habitude son journal ouvert, laissant à Lady North le soin de récupérer leur enfant. Flynn est le premier à les rejoindre et pourtant, Maddox est le premier à prendre la parole, timidement. Bonjour Lady North. Lord North. Je suis Maddox Berkeley. Je vous remercie de m’accueillir pour quelques jours. Je me ferai aussi discret que possible.

Tout sourire, le Gryffondor se tient aussi droit que possible, ses yeux se posant sur le visage de sa mère pour observer sa réaction. Celle-ci sourit doucement, presque royale dans sa façon de se tenir, la tête haute. Enchantée, Mr. Berkeley. Comment s'est passé votre voyage ? Bien, je l'espère. Combien de temps resterez-vous avec nous ? Notre fils n'a été que très flou quant à cette question. Loin de chercher à savoir quand il s'en ira, Flynn sait qu'elle cherche plutôt quelle chambre lui donner, quelle argenterie prévoir, et tout un tas d'informations qui semblent futiles aux yeux du jeune homme mais tellement importantes aux yeux de sa mère. Quasiment automatiquement, elle les incite à se mettre en marche, les deux garçons tirant derrière eux leurs valises. Arrivés à la voiture qui les attend, le conducteur qui se tenait jusque là près de la porte vient prendre leurs affaires et les dépose dans le coffre tandis que Lady North s'entretient quelques instants avec lui, leur tenant ensuite la porte alors qu'ils finissent de grimper dans le véhicule. Flynn croise les doigts, silencieux, à observer encore une fois le paysage, ces rues de Londres qui défilent sous ses yeux. Le trajet en lui-même ne contient que quelques échanges faits entre Lord et Lady North.

Puis ils arrivent et de nouveau, le conducteur leur tient la porte. Bienvenue au manoir North, Mr. Berkeley. J'espère que vous apprécierez votre séjour parmi nous. Ne vous préoccupez pas de vos affaires, les domestiques se chargeront de les monter dans votre chambre. Alors qu'ils avancent jusqu'à l'entrée du manoir, Flynn finit par prendre la parole, un air gêné peint sur le visage. J'ai peut-être oublié de te donner quelques informations avant qu'on arrive... A peine ont-il passé la porte d'entrée que Lady North se tournent vers eux. Alors, comment s'est passé votre année ? Flynn, tu n'as pas nécessairement besoin de répondre, nous avons bien reçu les différentes lettres de ta directrice de maison. Si elle n'a pas l'air fâché, il sait pourtant qu'il va encore avoir des problèmes et les quelques mots lui arrachent une grimace. Bien, mère. J'ai commencé le Quidditch, cette année. Peut-être que la mener vers ce sujet lui fera oublier quelques temps ce qu'elle a pu apprendre sur les idioties de son fils.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Première année de GISIS à Serdaigle (médecine magique)
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 627 Gallions : 382 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Flynn
flashback
i'm not going home. not really.

- Juin 1994 -

En sortant du Poudlard Express, Maddox était anxieux à l’idée de rencontrer la famille de Flynn, mais aussi heureux de ne pas devoir rentrer tout de suite chez lui. Durant le voyage, le garçon s’était posé de nombreuses questions sur ce qu’il devrait dire aux parents de son camarade au moment de les rencontrer. Si Flynn ne s’était pas dirigé vers ses parents sur le quai, Maddox n’aurait probablement pas deviné qu’ils étaient de la même famille. Certes, en y regardant de plus près, il y avait une certaine ressemblance physique entre le Gryffondor et ses parents, mais ils avaient l’air tellement différents que le lien de parenté n’était pas évident à voir du premier coup d’œil. Toutefois, Maddox ne jugeait pas sur les apparences et était impatient de faire leur connaissance. D’ailleurs, il fut le premier à parler quand les élèves arrivèrent devant monsieur et madame North. Maddox se présenta et les remercia de l’accueillir pour quelques jours chez eux. Lady North lui répondit avec un élégant sourire aux lèvres : « Enchantée, Mr. Berkeley. Comment s'est passé votre voyage ? Bien, je l'espère. Combien de temps resterez-vous avec nous ? Notre fils n'a été que très flou quant à cette question. » La question laissa un instant Maddox perplexe parce qu’il n’avait pas réellement décidé du jour où il rentrerait chez lui et qu’il avait préféré de ne pas y penser jusque-là. Cependant, il ne voulait pas imposer sa présence trop longtemps. « Le voyage s’est très bien passé, merci. » Répondit Maddox en traînant sa valise et en suivant les North jusqu’à la voiture et en se faufilant entre les gens tout en essayant de donner une réponse un peu plus précise à la mère de Flynn. « Je ne vous dérangerai que pour quelques jours… je pense que trois ou quatre jours seront suffisants. » Maddox sourit de manière un peu crispée. Il aurait bien voulu dire une semaine, mais il ne voulait vraiment pas s’imposer. Néanmoins, l’idée de rentrer chez ses parents dans quatre jours l’angoissait déjà. Il savait ce qui l’attendait en rentrant : un père ivre, violent et qui le détestait, surtout depuis qu’il avait appris que son fils était sorcier, ou selon ses mots : un clown. Maddox cessa d’y penser quand ils arrivèrent enfin à la voiture où un chauffeur les attendait. Le Serdaigle mit un instant à réaliser que les North avaient un chauffeur. Ils montèrent dans la voiture et le trajet fut plutôt silencieux. Il imita Flynn et regarda le paysage londonien par la fenêtre. Ses parents se trouvaient dans cette ville. L’inquiétude pouvait se lire sur le visage de Maddox.

« Bienvenue au manoir North, Mr. Berkeley. J'espère que vous apprécierez votre séjour parmi nous. » Maddox sourit et remercia le chauffeur en sortant de la voiture. Quelque chose lui disait qu’il allait en effet apprécier ce séjour. Quand Maddox aperçut le manoir, il fut très impressionné et en resta sans voix. Lui qui vivait dans une petite maison d’un quartier modeste de Londres, c’était la première fois qu’il voyait une si grande maison de près, si on ne comptait pas Poudlard. Il comprenait pourquoi on appelait cette maison un manoir. Alors c’est là que vit Flynn ?  Maddox regarda son camarade, qui ne s’était jamais vanté de vivre dans un tel environnement. « Ne vous préoccupez pas de vos affaires, les domestiques se chargeront de les monter dans votre chambre. » Les domestiques ? Maddox resta très serein en apparence et acquiesça, mais à l’intérieur, il était très étonné. Il se demanda alors un instant si Lady North parlait de domestiques humains ou d’elfes de maison. Et aussi, étaient-ils sorciers ? Le Serdaigle se posait des milliers de question alors qu’ils n’avaient pas encore franchi le seuil de la porte. Flynn avait dû le sentir, car il s’approcha de Maddox. « J'ai peut-être oublié de te donner quelques informations avant qu'on arrive... » Le Gryffondor avait l’air gêné. « Tu crois ? » Rétorqua Maddox le sourire aux lèvres. Le Serdaigle ne pouvait pas s’en empêcher parce qu’il n’avait jamais vu une aussi belle demeure. Et il espérait ne pas faire trop tâche chez les North. Quand ils entrèrent, Maddox fut émerveillé par ce qu’il vit. Encore une fois, cela ne ressemblait en rien à chez lui et il aurait presque honte d’y accueillir Flynn ou ses parents. « Alors, comment s'est passé votre année ? Flynn, tu n'as pas nécessairement besoin de répondre, nous avons bien reçu les différentes lettres de ta directrice de maison. » Le brun était toujours en train d’observer autour de lui quand il entendit ce que Lady North venait de dire à son fils. Il se trouva un peu gêné d’entendre Flynn se faire légèrement réprimandé dès son arrivée. « Bien, mère. J'ai commencé le Quidditch, cette année. » Ce à quoi Maddox ajouta : « Et il est très doué. » C’était vrai, Maddox avait déjà eu l’occasion de voir Flynn sur le terrain de Quidditch et il s’en sortait à merveilles. Le Serdaigle lui n’avait jamais vraiment aimé voler sur un balai. « Je ne fais pas partie de l’équipe de ma maison, mais mon année s’est bien déroulée, merci. » Maddox évita de parler de ses propres résultats scolaires, qui étaient très bons, pour ne pas embarrasser Flynn. Il avait senti en voyant la crispation du Gryffondor que c’était un sujet délicat chez les North.

« Vous avez une magnifique maison, Lady North. » Et encore, Maddox n’avait vu que l’extérieur et le hall d’entrée. Il avait hâte de découvrir le reste. Peut-être que Flynn pourrait le faire visiter plus tard ? En attendant, Lady North ne semblait pas en avoir fini avec eux et les convia à entrer dans le salon où se trouvait déjà le père de Flynn, qui n’avait encore rien dit jusque-là. Curieux, Maddox se demanda quel genre de père il était pour le Gryffondor. Côté père, Maddox n’avait vraiment pas de chance, alors il s’imaginait difficile pouvoir avoir un pire père. Mais, nerveux, il n’osa pas aller vers lui pour lui parler. Très effrayé par son propre père, il préféra garder ses distances et alla s’asseoir vers la place que lui indiquait Lady North.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

love. love. love.
maddynn maddope maddvia maddka maddila
et tous les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Gryffondor en première année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 989 Gallions : 338 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



I'm not going home. Not really.

Et il est très doué. Il ne s'attend pas franchement à ce que Maddox le soutienne. Ses mots le surprennent et forcent sur son visage un sourire qui tient à la fois du contentement et de la fierté. Plus tard, alors qu'ils aborderont le sujet sans se préoccuper du reste de son année scolaire, il racontera le torse bombé chaque match, chaque entrainement, chaque technique et chaque botte qu'il a apprises. Mais sur l'instant, se venter serait une bien mauvaise idée et il se contente de profiter de ce compliment soudain. Je ne fais pas partie de l’équipe de ma maison, mais mon année s’est bien déroulée, merci. Lady North acquiesce d'un bref signe de tête, enchantée par ce qu'elle vient d'entendre. Flynn sait bien qu'elle le réprimande parce qu'il le faut, mais chaque fois que quelqu'un complimente son fils, elle a cette lueur dans le regard qui trahit sa fierté et, si son statut le lui permettait, elle commencerait certainement à glousser et raconter n'importe quoi. Vous avez une magnifique maison, Lady North. Vous êtes bien aimable, Mr. Berkeley ! Elle se redresse un peu plus, les épaules droites et la tête haute et, comme à chaque fois qu'elle fait ça, Flynn voit tout de suite de qui il a hérité ce mouvement qui exprime en à peine quelques secondes tout leur contentement dès que quelqu'un leur dit quelque chose de positif ou les brosse dans le sens du poil.

Sans un mot, les deux garçons suivent la mère du Gryffondor qui les invite à passer dans le salon où Lord North est déjà installé. Prenant place à côté du Serdaigle, Flynn tente de garder le dos droit une fois assis, habitude qu'il perd à chaque fois qu'il va à Poudlard et qu'il doit reprendre à chaque fois qu'il revient. De manière absurde, il a presque le sentiment de vivre une double vie, son comportement tellement différent selon l'endroit dans lequel il se trouve. Il ne lui faudra que quelques heures pour s'habituer de nouveau, mais il a toujours cette période de transition étrange. En attendant, il est là à nerveusement triturer cette cravate qu'il porte quasiment chaque jour depuis tout jeune, arrachant un haussement de sourcil à son père. Comment va grand-père ? Sa voix est un peu rauque et il se racle péniblement la gorge, tentant d'être le plus discret possible. Il va bien, ne t'en fais pas. Ce sont les premiers mots de Lord North à son fils depuis son arrivée à Londres et immédiatement, une boule jusque-là logée dans son ventre disparait, ses traits se détendant un peu. Son père pose enfin son journal sur la table basse, croisant ses doigts sur ses genoux.

Sais-tu que Flynn a enfin commencé le Quidditch ? Et d'après Mr. Berkeley, il est même doué à cela. Lord North acquiesce d'un bref signe de tête, plus pour signifier qu'il a enregistré l'information que pour faire comprendre qu'il était au courant. Le jeune North, lui, attend que l'autre chaussure tombe. Il est tellement dommage que son niveau scolaire soit bon et qu'il gâche tout avec ses stupidités... Flynn grimace, se tassant un peu plus au fond du canapé. Il sait que ça va passer, que tout redeviendra normal quand elle aura fini, qu'il doit juste attendre, mais si de base il n'aime jamais ce passage de leurs retrouvailles, il le trouve encore plus difficile à supporter avec Maddox qui assiste à la scène. Eliza, laisse-le donc tranquille, veux-tu ? Il vient tout juste de rentrer. Mais, Alexander ! Tu vois bien que tu le mets mal à l'aise devant son ami. Le visage du rouge et or prend au fur et à mesure une teinte rouge de gêne et il jette brièvement un coup d'oeil en direction de son camarade, espérant que celui-ci ne fasse pas trop attention à tout ça. Dites-moi, Mr. Berkeley. Dans quelle maison êtes-vous ? Nous savions que Flynn finirait certainement chez les Gryffondors, comme son grand-père, mais nous espérions que son comportement se calmerait avec le temps. Êtes-vous, vous aussi, chez les Lions ? Oh, suis-je sotte ? J'oublie mes manières ! Prendrez-vous quelque chose à boire ? Quelque chose à grignoter ? N'hésitez pas à demander, surtout. Vous êtes ici comme chez vous.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Première année de GISIS à Serdaigle (médecine magique)
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 627 Gallions : 382 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Flynn
flashback
i'm not going home. not really.

- Juin 1994 -

« Vous êtes bien aimable, Mr. Berkeley ! » Répondit la mère de Flynn quand il complimenta sa maison. Maddox se mit à sourire quand il réalisa que Flynn ressemblait beaucoup à sa mère. Ils avaient la même gestuelle de temps en temps, les mêmes expressions, sans parler de quelques traits communs. Maddox se demanda alors s’il avait une gestuelle commune avec ses parents. Il en doutait. Peut-être qu’il fuyait un peu trop comme sa mère, mais il ne voulait rien avoir en commun avec son père. Puis, ils passèrent au salon où se trouvait le père de Flynn. Nerveux, il fut soulagé quand son camarade s’assit à ses côtés. « Comment va grand-père ? » Demanda Flynn à son père. Maddox réalisa qu’il n’était pas vraiment le seul à être stressé. La voix du Gryffondor le trahissait. Et il n’avait que rarement entendu Flynn flancher ainsi. Le brun se demanda alors pourquoi il n’était pas aussi à l’aise que d’habitude. Le Gryffondor ne dégageait pas de la peur comme lui avait peur de son père, mais autre chose sur laquelle il avait du mal à mettre le doigt. « Il va bien, ne t'en fais pas. » Enfin, le père de Flynn adressa la parole à son fils et Maddox put entendre sa voix. Lord North posa son journal et prit part à la conversation. « Sais-tu que Flynn a enfin commencé le Quidditch ? Et d'après Mr. Berkeley, il est même doué à cela. » Maddox hocha la tête pour confirmer ce que la mère de Flynn venait de dire. Les parents de Flynn pouvaient être fiers de lui. C’était un jour de Quidditch et il avait de bons résultats. « Il est tellement dommage que son niveau scolaire soit bon et qu'il gâche tout avec ses stupidités... » Le Serdaigle jeta un coup d’œil à son camarade et se sentit un peu mal pour lui. Certes, il savait que Flynn n’était pas le plus sage des élèves, où il aurait été envoyé à Serdaigle, mais c’était un bon Gryffondor. Que serait un Gryffondor sans quelques aventures à raconter plus tard à ses enfants ? Flynn profitait de la vie, c’était ainsi que Maddox le voyait. « Eliza, laisse-le donc tranquille, veux-tu ? Il vient tout juste de rentrer. » Au moins, le père de Flynn semblait être de son côté. « Mais, Alexander ! » Objecta Lady North. « Tu vois bien que tu le mets mal à l'aise devant son ami. » Maddox réalisa soudain qu’il était bien trop absorbé par ce qui était en train de se passer et il fit un geste de la main pour indiquer que non, il n’était pas mal à l’aise alors que ce n’était pas totalement vrai, mais il ne voulait pas embarrasser Flynn.

« Dites-moi, Mr. Berkeley. Dans quelle maison êtes-vous ? Nous savions que Flynn finirait certainement chez les Gryffondors, comme son grand-père, mais nous espérions que son comportement se calmerait avec le temps. Êtes-vous, vous aussi, chez les Lions ? Oh, suis-je sotte ? J'oublie mes manières ! Prendrez-vous quelque chose à boire ? Quelque chose à grignoter ? N'hésitez pas à demander, surtout. Vous êtes ici comme chez vous. » Lady North avait l’air d’être une femme très enthousiaste et pleine de bonnes intentions. Maddox l’aimait déjà bien, même si elle s’inquiétait un peu trop pour son fils. Il aurait bien aimé que sa mère s’inquiète autant pour lui, mais elle ne lui posait jamais de questions sur son école de sorcellerie. Elle évitait en général d’aborder le sujet de la magie quand il était à la maison. Elle devait avoir honte d’avoir un fils sorcier. « Oh, je ne veux pas vous déranger. Un verre d’eau, peut-être ? » Mais bien sûr, il ne dérangeait pas les North. Un domestique prit note de la commande, puis s’absenta après avoir demandé aux autres s’ils voulaient aussi quelque chose. Les domestiques, il allait avoir du mal à s’y faire, lui qui venait d’une famille très modeste. Vous êtes ici comme chez vous. Il trouva cette remarque d’une générosité incroyable. Bien sûr, il n’allait pas faire comme chez lui, parce qu’il n’était pas chez lui, mais il ignorait qu’on pouvait être si accueillant envers un inconnu. « Je ne suis pas à Gryffondor comme Flynn, je suis à Serdaigle. » Annonça-t-il avec un sourire satisfait. Il n’était pas courageux comme Flynn, mais il était quand même content d’être à Serdaigle. Il s’était beaucoup attaché à cette maison avec le temps. Il y avait trouvé quelques amis. Il aimait le calme qui régnait souvent dans la salle commune. « Merci beaucoup. » Dit-il au domestique qui venait de poser un verre d’eau fraîche devant lui. « Et vous, Lord et Lady North, si ce n’est pas trop indiscret… avez-vous été à Poudlard ? Dans quelle maison étiez-vous ? » Maddox se demanda si les parents de Flynn s’étaient rencontrés à Poudlard. C’était une histoire qui lui plairait sans doute. Mais peut-être qu’il était un peu trop curieux, il voulait simplement en savoir un peu plus. Avoir des parents sorciers, Maddox ne l’avait pas vécu. Il espérait que Flynn ne lui en veuille pas de poser ces quelques questions, en aucun cas il ne voulait être une gêne pour son camarade qui avait accepté de l’héberger.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

love. love. love.
maddynn maddope maddvia maddka maddila
et tous les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Gryffondor en première année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 989 Gallions : 338 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



I'm not going home. Not really.

Flynn a l'impression que sa mère parle plus que d'habitude. Il sait que ça n'est qu'une impression, qu'elle est aussi enthousiaste que les autres jours. Il sait que la différence avec ses autres retours à la maison, c'est Maddox. C'est ce jeune homme qu'il a ramené avec lui, lui qui n'a pas vraiment d'amis en dehors de l'école, et qui ne revient jamais accompagné de Poudlard. Qui envoie parfois des lettres, mais rarement. C'est la première fois depuis des années que Flynn présente quelqu'un aux North, et ces derniers en sont plus que ravis. Oh, je ne veux pas vous déranger. Un verre d’eau, peut-être ? Le domestique prend note puis s'occupe des demandes de la famille, qui opta pour un jus du fruit, un thé Earl Grey et un Brandy. Si le Gryffondor a l'habitude de ce genre de choses, il remarque bien que Maddox semble... Surpris ? Mal à l'aise ? Peut-être un peu des deux. Silencieusement, il se maudit un peu de ne pas avoir eu l'intelligence de prévenir un peu plus tôt, qu'il puisse se préparer à tout ça. S'il en avait parlé, même simplement dans le train, au moins le Serdaigle aurait-il pu se faire un minimum à l'idée. Là, il est au milieu de tout ça comme si tout était normal, et les deux garçons semblent aussi gênés l'un que l'autre, bien que pour des raisons totalement différentes.

Je ne suis pas à Gryffondor comme Flynn, je suis à Serdaigle. Immédiatement, Maddox détient toute l'attention de Lord North, qui l'écoute sans dire un mot. Tous remercient le domestique qui leur apporte leur boisson, mais personne n'intervient pour dire quoi que ce soit, laissant au Serdaigle la possibilité de continuer. Continuer quoi ? Flynn l'ignore, mais si Maddox voulait se lancer dans des explications sur Poudlard et sa vie là-bas, personne ne l'interromprait. Et vous, Lord et Lady North, si ce n’est pas trop indiscret… avez-vous été à Poudlard ? Dans quelle maison étiez-vous ? Les deux adultes se regardent un instant, se demandant lequel prendra la parole pour répondre à cette question. Finalement, c'est Lady North qui reprend en main la conversation, comme souvent. Eh bien oui, nous étions tous deux à Poudlard, puisque tous deux originaires de Londres ! J'étais à Poufsouffle et Lord North à Serdaigle, comme vous, bien qu'il fut Chapeauflou ! Elle annonce la nouvelle avec fierté, comme si c'était vraiment important, comme si chacun ici pouvait l'admirer. De nombreuses fois, Flynn s'est demandé dans quelle maison son père aurait été s'il n'avait pas été à Serdaigle. Peut-être bien Gryffondor, comme son grand-père, comme lui, comme de nombreux North avant eux. Probablement, même. Nous ne nous sommes cependant réellement rencontrés qu'à la sortie de l'école, étant donné le fait que nous avons quelques années d'écart. Elle rougit comme au premier jour et les deux adultes échangent un sourire tendre, que Flynn tente d'ignorer, se raclant la gorge, gêné, comme chaque enfant qui voit ses parents se donner des signes, même discrets, d'affection, surtout devant des camarades. Il en serait presque à se cacher le visage entre les mains, mais il n'a plus dix ans, non ? Il espère qu'elle ne se lancera pas dans les explications de leur rencontre. Il l'a déjà entendue maintes fois et là, il ne se sent pas d'attaque à l'écouter une de plus.

Dites-nous, Maddox, c'est bien ça ? Vos parents sont-ils, eux aussi, allés à Poudlard ? Moins formel, le ton emprunté par Lord North n'échappe pas au Gryffondor qui fronce les sourcils. Il pensait être le seul a avoir trouvé la tournure de phrase utilisée par Maddox étrange, mais visiblement non. Avant même de demander leur maison, il leur avait demandé s'ils étaient allés à Poudlard. Comme s'il y avait une possibilité que non. Et si pour Flynn, la raison derrière cette question est évidente, puisqu'il sait le Serdaigle né moldu, pour les autres, il ne s'agit que de spéculations. Mais comme à son habitude, Alexander North fait attention. Et là, il cherche simplement confirmation.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Première année de GISIS à Serdaigle (médecine magique)
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 627 Gallions : 382 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Flynn
flashback
i'm not going home. not really.

- Juin 1994 -

Après avoir expliqué aux North qu’il était à Serdaigle, Maddox reçut son verre d’eau. Il en but déjà la moitié avant de le poser sur la table. Enfin pas directement sur la table, sur le dessous de verre. Flynn était toujours assez silencieux et Maddox se demandait quand il allait prendre la parole. Il connaissait Flynn plutôt bavard, l’ayant déjà vu en grande conversation à plusieurs reprises dans la Grande Salle. Le Serdaigle se renseigna ensuite un peu plus sur les North. Maddox voulait savoir dans quelles maisons étaient allés les parents de Flynn à Poudlard, en espérant ne pas se montrer trop curieux. Il attendit la réponse nerveusement en les voyant se regarder l’un l’autre. Avait-il dit une bêtise ? Heureusement, ce n’était pas le cas. Lady North lui répondit la première : « Eh bien oui, nous étions tous deux à Poudlard, puisque tous deux originaires de Londres ! J'étais à Poufsouffle et Lord North à Serdaigle, comme vous, bien qu'il fût Chapeauflou ! » Maddox hocha la tête en écoutant attentivement ce qu’elle disait. Ils étaient originaires de Londres, comme Maddox. Mais ils ne vivaient pas du tout dans le même quartier. Lord North avait été à Serdaigle comme le né moldu, ce qui lui mit un sourire aux lèvres. Il entendait parler du Chapeauflou pour la première fois. Bien sûr, Maddox savait que cela existait, ayant déjà lu à ce sujet, mais c’était une situation très rare, il n’avait jamais rencontré quelqu’un à qui c’était arrivé. Ou alors il ne s’en souvenait pas, n’ayant jamais chronométré les décisions du Choixpeau lors des cérémonies de répartition. Maddox se demanda alors avec quelle maison le Choixpeau avait hésité pour Lord North et s’il aurait voulu être à Gryffondor comme le grand-père de Flynn. Quant à sa femme, qui avait été à Poufsouffle, Maddox pensa qu’elle devait alors être une femme juste et loyale. Jamais son père n’aurait été à Poufsouffle s’il avait été un sorcier.

« Nous ne nous sommes cependant réellement rencontrés qu'à la sortie de l'école, étant donné le fait que nous avons quelques années d'écart. » A nouveau, il acquiesça. Quand Maddox vit les North se sourire tendrement l’un à l’autre, il ressentit une grande tristesse et une pointe de jalousie, mais aussi beaucoup d’admiration. Un mélange de sentiments étranges. Il leur sourit alors tristement en évitant de le montrer. Maddox ignorait comment et quand exactement ses parents s’étaient rencontrés. Ils n’avaient jamais été bavards sur le sujet et après tout ce qu’il s’était passé chez eux, Maddox n’avait jamais vraiment eu la curiosité de le demander. « Dites-nous, Maddox, c'est bien ça ? Vos parents sont-ils, eux aussi, allés à Poudlard ? » Maddox fut surpris par la question de Lord North. Il ne s’attendait pas à ce qu’on lui retourne la question. Mais il était content que ce soit le cas, bien que l’idée de parler de ses parents ne lui plaise pas tellement. Il répondit alors sans attention : « Mes parents n’ont pas été à Poudlard, ce sont des moldus… » Maddox ignorait encore quel était l’avis des North sur les moldus et il espérait que ses origines ne changeraient rien à la situation. Mais Flynn l’aurait sans doute prévenu si c’était le cas. Un court silence s’installa, Maddox ayant plutôt laissé sa phrase en suspens. Il n’avait rien à raconter d’autre de très positif ou intéressant sur ses parents, alors il préféra changer de sujet en espérant que les parents de Flynn ne lui posent pas plus de questions sur eux. Ses parents n’avaient jamais vraiment accepté qu’il était un sorcier. Il allait devoir retrouver son père dans quelques jours, il préférait ne pas y penser tout de suite.

« Tu ne m’avais pas dit que ton père avait été à Serdaigle. » Dit Maddox à Flynn en lui donnant un très léger coup de coude tout en restant très discret. Le Serdaigle fit un sourire à Lord North, ainsi peut-être que la conversation retournerait sur les parents du Gryffondor ou sur tout autre chose. Il espérait que Flynn comprenne qu’il n’avait pas forcément envie de parler de ses parents, qui n’avaient rien de plaisant pour ceux de son camarade et qu’il lui vienne en aide. Qu’il détourne la conversation ou qu’il lui propose d’aller faire une visite de la maison, il essayait de communiquer avec lui par la pensée, mais il n’était pas encore télépathe. Visiblement, il ferait un très mauvais télépathe. « Le voyage en train m’a épuisé… Vous ne m’en voudriez pas si je m’absentais un peu pour me reposer ? Flynn, pourrais-tu me montrer où je vais dormir ? » Toujours très poli, Maddox s’en voulait de devoir mettre un terme à cette conversation, mais la fuite était sa plus grande spécialité. En réalité, il n’était pas si fatigué. Il voulait juste éviter de devoir continuer à parler de ses parents et espérait que ceux de Flynn oublient vite ce sujet.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

love. love. love.
maddynn maddope maddvia maddka maddila
et tous les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Gryffondor en première année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 989 Gallions : 338 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



I'm not going home. Not really.

Mes parents n’ont pas été à Poudlard, ce sont des moldus… Le silence qui suit la remarque de Maddox est loin d'être gêné. Les parents de Flynn se contentent de discrètement hocher de la tête, sentant que l'instant n'est pas à davantage de questions sur le sujet. Le Gyrffondor sait parfaitement que Maddox ne risque pas d'être mis à la porte juste pour ça et il voudrait le rassurer, lui qui semble si tendu après avoir donné une telle information, mais le dire devant eux serait un manque de tact cruel, alors il se retient. Le Serdaigle semble pourtant rapidement se remettre, son coude heurtant discrètement les côtes du jeune North alors que son ton est plus léger. Tu ne m’avais pas dit que ton père avait été à Serdaigle. Si son intention est claire, là encore, Flynn garde tout pour lui. Il a envie de dire tout un tas de choses, de s'exprimer sur tout, lui qui donne régulièrement son avis sans qu'on le lui demande, mais chez lui les choses sont différentes. Sans être réservé, il est peut-être tout simplement plus respectueux, plus attentif. Tu rigoles ? Un North qui n'est pas passé par Gryffondor ? Pas de quoi être fier et le crier sur tous les toits ! Il taquine, osant l'une de ces rares piques qu'il lance à son père, ce dernier le tuant un instant du regard avant que le coin de ses lèvres, se soulevant, ne le trahisse. Finis donc déjà tes études comme j'ai fini les miennes, nous reparlerons de ta fierté par la suite.

Le voyage en train m’a épuisé… Vous ne m’en voudriez pas si je m’absentais un peu pour me reposer ? Flynn, pourrais-tu me montrer où je vais dormir ? Oh mais bien sûr, allez donc prendre un peu de repos ! Nous aurons tout le temps de discuter ce soir au dîner, ne vous inquiétez donc pas ! Flynn, je te laisse montrer sa chambre à ton ami ? Il s'agit de celle opposée à la tienne ! Flynn acquiesce rapidement, attrapant son verre pour le terminer en vitesse puis le claquant peut-être un peu trop brusquement sur la table basse, un « pardon »  suivant quasiment automatiquement, avant même que Lady North ne puisse dire quoi que ce soit. Lorsqu'il quitte la pièce, faisant signe à Maddox de le suivre, ses pas sont rapides et indiquent son envie de s'éloigner de tout ça. Le malaise lui colle encore à la peau et il s'ébroue rapidement, comme si le geste pouvait lui permettre de s'en débarrasser. Je suis désolé pour tout ça, c'est un peu nouveau pour eux et ils ont visiblement envie de touuuuuut savoir sur toi ! Bon peut-être pas tout, t'en fais pas, mais... Ouais, j'ai peur que t'aies pas fini avec les questions. Il monte les escaliers avec le dos face aux marches, observant son camarade de classe plutôt que l'endroit où il va. Sa mère a beau lui dire depuis des années qu'il risque de trébucher et de chuter, il continue, encore et encore. Sur ce point, son grand-père a raison : il n'apprendra que lorsqu'il se blessera. Et encore.

Ca va ? T'es pas trop mal à l'aise ? Je peux leur en toucher deux mots, si tu veux. Tu me dis juste quels sujets éviter et je transmets, ils comprendront, hein. Urgh, c'était un peu gênant, tout ça. J'aurais aimé qu'elle attende un peu avant de commencer à me flinguer. Et qu'elle commence pas à balancer leur histoire. Et que... Meh, j'espère juste que ça ira mieux ce soir. Je sais pas si je pourrais rester à table, si j'ai envie de m'enterrer sous terre. Si tu veux pas parler d'un truc, tu hésite pas à leur dire, hein. Okay ? Ils ont l'air intimidant, comme ça, mais c'est pas grand-chose. Sans la présence de ses parents, il récupère ses habitudes de l'école, ses phrases structurées plus lâchement, ses mots moins choisis, sa langue plus déliée. Bon, voilà ta chambre ! C'est cool, t'as vue sur le jardin ! C'est mieux que vue sur la rue, nan ? Il a déjà la tête passée par la fenêtre, ayant laissé la porte ouverte derrière lui sans se poser de questions sur le fait que Maddox suivrait. Les affaires de ce dernier sont déjà présentes dans la pièce, alignées contre l'un des murs. Si tu veux prendre l'air, hésite pas à y aller hein. Ou on sortira quelque part, si tu préfères. C'est comme tu veux, c'est toi l'invité. Enfin, je vais d'abord te laisser te reposer, avant !

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Première année de GISIS à Serdaigle (médecine magique)
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 627 Gallions : 382 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Flynn
flashback
i'm not going home. not really.

- Juin 1994 -

« Tu rigoles ? Un North qui n'est pas passé par Gryffondor ? Pas de quoi être fier et le crier sur tous les toits ! » Répliqua Flynn à Maddox en taquinant son père. Maddox se détendit un peu, il retrouvait le Flynn qu’il avait connu à Poudlard, celui qui osait détendre l’atmosphère. Le Serdaigle se demanda si le père de Flynn allait bien réagir à cette gentille attaque familiale. Il paraissait en colère et fit douter Maddox, puis ses lèvres s’étirèrent en un sourire, le rassurant. « Finis donc déjà tes études comme j'ai fini les miennes, nous reparlerons de ta fierté par la suite. » Maddox sourit à cette remarque. Le père de Flynn, qui était à Serdaigle et qui avait l’air très cultivé, devait avoir eu d’excellents résultats à ses examens. Ce ne devait pas forcément être facile pour Flynn. Prétendant être fatigué, Maddox essaya de s’échapper de cette conversation trop tournée vers la famille. « Oh mais bien sûr, allez donc prendre un peu de repos ! Nous aurons tout le temps de discuter ce soir au dîner, ne vous inquiétez donc pas ! Flynn, je te laisse montrer sa chambre à ton ami ? Il s'agit de celle opposée à la tienne ! » La mère du Gryffondor était adorable. Maddox eut une petite boule au ventre à l’idée de discuter à nouveau dans la soirée, mais elle était si gentille avec lui qu’il se dit qu’il n’avait pas de raison de s’inquiéter. Maddox se dépêcha de suivre son camarade quand il quitta la pièce. « Je suis désolé pour tout ça, c'est un peu nouveau pour eux et ils ont visiblement envie de touuuuuut savoir sur toi ! Bon peut-être pas tout, t'en fais pas, mais... Ouais, j'ai peur que t'aies pas fini avec les questions. » Maddox répondit par un léger sourire. Il était reconnaissant envers les parents de Flynn de l’héberger quelques jours, alors si tout ce qui leur devait en échange était des réponses à leurs questions, il se devait de leur répondre. « C’est pas grave, t’inquiètes. » Ajouta Maddox après son sourire. Il regarda Flynn monter les marches de dos et s’inquiéta de le voir possiblement tomber. Si c’était le cas, il était prêt à le rattraper mais ce ne serait sans doute pas sans dommages.

« Ça va ? T'es pas trop mal à l'aise ? Je peux leur en toucher deux mots, si tu veux. Tu me dis juste quels sujets éviter et je transmets, ils comprendront, hein. Urgh, c'était un peu gênant, tout ça. J'aurais aimé qu'elle attende un peu avant de commencer à me flinguer. Et qu'elle commence pas à balancer leur histoire. Et que... Meh, j'espère juste que ça ira mieux ce soir. Je sais pas si je pourrais rester à table, si j'ai envie de m'enterrer sous terre. Si tu veux pas parler d'un truc, tu hésites pas à leur dire, hein. Okay ? Ils ont l'air intimidant, comme ça, mais c'est pas grand-chose. » Flynn semblait retrouver son attitude habituelle et Maddox l’écouta tout en n’ayant pas vraiment le temps d’en placer une, ce qui lui donnait envie de rire. Finalement, le né moldu trouva une petite occasion et en profita : « Je trouve tes parents formidables… vraiment ! Tout le contraire des miens… J’ai été un peu submergé par les questions, mais c’est juste la surprise. Je ne m’y attendais pas… Je pense que ça ira mieux ce soir. » Dit-il en s’arrêtant de parler quand Flynn s’arrêta face à une porte. Le Gryffondor ouvrit la porte, entra dans la pièce et se dirigea vers la fenêtre. « Bon, voilà ta chambre ! C'est cool, t'as vue sur le jardin ! C'est mieux que vue sur la rue, nan ? » Maddox le suivit tout en étant émerveillé par la chambre. Elle était assez spacieuse, claire et avait une vue sur le jardin. Il suivit Flynn près de la fenêtre pour le constater. Et quel splendide jardin. Décidément, le Serdaigle ne cessait d’être émerveillé par ce manoir. « Si tu veux prendre l'air, hésite pas à y aller hein. Ou on sortira quelque part, si tu préfères. C'est comme tu veux, c'est toi l'invité. Enfin, je vais d'abord te laisser te reposer, avant ! » Dit Flynn en se dirigeant vers la porte. Le né moldu hésita à lui révéler qu’il n’avait pas besoin de se reposer, mais le Gryffondor fermait déjà la porte derrière lui, laissant Maddox s’installer. Peut-être qu’il avait besoin de se reposer, finalement.

Le Serdaigle alla s’asseoir sur le lit et regarda autour de lui. Cette chambre était bien plus belle que sa chambre, il n’y avait pas photo. Ses affaires étaient alignées le long du mur. Maddox ne comptait pas sortir ses affaires de sa valise, il n’était là que quelques jours après tout. Il s’allongea et ferma les yeux quelques minutes. Mais il fut réveillé quelques heures plus tard quand quelqu’un frappa à sa porte. Il se leva alors tout en s’étirant et en défroissant rapidement les draps qu’il avait froissé, puis se dirigea très vite vers la porte pour l’ouvrir.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

love. love. love.
maddynn maddope maddvia maddka maddila
et tous les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Gryffondor en première année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 989 Gallions : 338 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



I'm not going home. Not really.

Une fois la porte fermée derrière lui, le Gryffondor soupire et lève la tête vers le plafond. Il hésite quelques secondes puis s'éloigne, passant la porte de sa propre chambre pour profiter de quelques minutes à lui. A peine dans la pièce, il jette un oeil en direction du miroir accroché au mur à sa droite. Instinctivement, il redresse sa cravate qui n'en a pas besoin, passe une main dans ses cheveux courts pour dompter un épi qui n'est pas là, tire un peu sur sa chemise. Il a envie de s'allonger un instant, de lire, d'aller courir un peu, d'aller manger un bout en ville. Mais aujourd'hui, il ne peut pas. Parce que le jour du retour de Poudlard, il a toujours quelques comptes à rendre. Il fixe ses traits qui lui semblent bien fatigués quand il est si sérieux, glisse ses doigts sur son visage, fronce ses sourcils. Son front rentre en contact avec la glace froide, son regard toujours planté dans son reflet, le poussant à loucher. Dans le silence ambiant, il a l'impression qu'il peut presque entendre son cœur battre dans sa poitrine, à peine couvert par le bruit de sa respiration. Il est heureux d'être là, vraiment. Il est loin d'avoir peur de rentrer chez lui, de quitter l'école. Tout ce qu'il reste là, c'est à finir tout ça. C'est comme enlever un sparadrap bien accroché. Un bon coup sec, et c'est fini. Il se redresse, sort de sa chambre en fermant la porte derrière lui, puis descend les escaliers avec une lenteur rare.

Ses doigts se serrent autour du combiné, son index éloigné des numéros, alors qu'il attend. Il attend d'entendre cette voix qu'il n'a pas entendue depuis bien trop longtemps. C'est seulement quand un « allo ? » hésitant lui parvient qu'il respire. Grand-père ! Je suis rentré ! Il entend sa mère qui arrive derrière lui, s'arrêtant à l'entrée du salon, comme à son habitude. Il est attendu, il le sait. Mais là, il a besoin de ce coup de fil. Il passe plus de vingt minutes à discuter avec son grand-père paternel qui réalise bien ce qu'il tente de faire, ce qu'il cherche à repousser. Et s'il le lui reproche, il le laisse pourtant faire. Flynn ? Il raccroche sans en avoir la moindre envie, ses muscles se contractant immédiatement. Il ne peut pas reculer. Il ne peut pas esquiver. Il ne peut pas fuir par la porte d'entrée ou la fenêtre de sa chambre. Il sait, il a déjà essayé. Alors il traîne des pieds, sa mère le reprenant sur la manière dont il se tient, et rentre dans le salon où son père l'attend. Bien. Tu peux me dire ce que c'est que cette histoire de bibliothèque et de lamantins ? Il déglutit avec peine, serrant les mâchoires. Il a fait fort, très fort, sur ce coup, et il se souviendra plus tard de ce jour comme l'une des seules fois où il s'est vraiment fait réprimander pour son comportement. Et même si ça dure une poignée de minutes, il a suffisamment peu l'habitude que ça vienne de ses parents et non de son grand-père pour que ça le marque.

Tout est un peu retombé quand sa mère l'envoie chercher Maddox pour le dîner, le sujet presque complètement oublié, ou tout du moins en apparence. Ils parlent famille, politique, économie, ministre de la Magie. Les sujets sont variés et parfois barbants aux yeux du jeune North, mais il tente de participer un minimum, les heures passant l'une après l'autre, jusqu'à l'heure du repas du soir. La fatigue lui noue les muscles mais il grimpe tout de même les marches trois par trois, allant frapper à la porte de la chambre d'amis occupée par le Serdaigle. Il attend quelques instants avant de recommencer. Maddox ? Il a à peine terminé sa question à un mot que la porte s'ouvre. Devant lui se tient son camarade, les cheveux ébouriffés et le visage encore marqué par le sommeil, arrachant un sourire à Flynn. Bien dormi ? On va bientôt passer à table, tu ferais mieux d'aller te passer un coup d'eau sur le visage avant de descendre. Il appuie son épaule sur la chambranle, reposant son poids sur le mur et l'une de ses jambes, croisant l'autre. Du coup je t'ai pas demandé, ça aurait été une bonne chose que je le fasse avant... Tu fais pas d'allergies, hein ? Alimentaires, j'entends.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Première année de GISIS à Serdaigle (médecine magique)
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 627 Gallions : 382 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Flynn
flashback
i'm not going home. not really.

- Juin 1994 -

Quand il s’était réveillé de sa sieste, sur le lit le plus confortable du monde, Maddox s’était un instant demandé où il se trouvait. La beauté de la pièce lui rappela alors qu’il n’était ni à Poudlard, ni chez ses parents, mais chez Flynn. Le Serdaigle était encore légèrement sous le choc face à tant de luxe. Quand il avait demandé au Gryffondor s’il pouvait l’héberger, il était loin d’imaginer dans quelles conditions son camarade vivait et s’il avait été au courant, Maddox n’aurait probablement pas osé. Quelques coups furent à nouveau frappés sur la porte, après ceux qui l’avaient réveillé. « Maddox ? » Dit la voix de Flynn derrière la porte. Le Serdaigle se dépêcha d’aller ouvrir la porte à son camarade. Il était seul. Heureusement, parce que Maddox n’était pas encore très bien réveillé. Flynn se mit à sourire en voyant l’état dans lequel Maddox se trouvait à son réveil, ce qui fit aussi sourire le concerné lorsqu’il en devina la raison. Il était de bonne humeur après sa sieste. « Bien dormi ? On va bientôt passer à table, tu ferais mieux d'aller te passer un coup d'eau sur le visage avant de descendre. » Lui dit le Gryffondor. C’était déjà l’heure de dîner ? Combien de temps avait-il pu dormir ? Le lit devait vraiment être confortable. « Super. J’ai dû m’endormir dès que j’ai posé la tête sur l’oreiller… Tu me donnes quelques minutes ? » Répondit Maddox avant d’ouvrir la porte que lui indiquait Flynn. C’était une salle de bain qu’il n’avait pas encore vu, une salle de bain juste pour les invités comme lui. Pourquoi était-il encore surpris ? Il ne dit rien à Flynn, se demandant s’il était à l’aise avec toute cette richesse. Parce que Flynn n’avait rien d’un enfant gâté, à qui on avait tout servi sur un plateau doré. Maddox s’avança vers le lavabo et fit couler l’eau du robinet tout en s’aspergeant le visage. Il s’essuya avec la serviette propre qui était à sa disposition. Dans l’encadrement de la porte, Flynn reprit la parole au moment où Maddox arrangeait un peu ses cheveux : « Du coup je t'ai pas demandé, ça aurait été une bonne chose que je le fasse avant... Tu fais pas d'allergies, hein ? Alimentaires, j'entends. » Les North pensaient vraiment à tout. Il réfléchit un instant, mais préféra le rassurer tout de suite : « Non, pas à ce que je sache. » En tout cas, il n’avait jamais fait de crise. Il serait vraiment malvenu qu’il en fasse une chez Flynn, alors qu’on était si gentil avec lui. Il ne voulait pas causer de problèmes. Il y avait toutefois très peu de chance qu’un tel incident se produise.

« C’est mieux ? » Demanda-t-il à Flynn en se retournant vers lui. Ses cheveux avaient repris à peu près la même disposition qu’avant et il avait l’air un peu plus réveillé. Il regarda aussi si ses vêtements n’étaient pas froissés, peut-être une habitude qu’il venait tout juste de prendre en regardant Flynn tentant à tout prix d’être parfait pour ses parents. « Allons-y. » Dit-il à Flynn, puis il éteignit la lumière. En descendant les marches, le né moldu sentit la bonne odeur du repas qui les attendait et son estomac commença à se réveiller. Il sourit légèrement en se disant qu’il se sentait un peu trop en vacances alors qu’il n’était là que pour quelques jours, qu’il était chez un de ses camarades et qu’il était dans la même ville que celle qu’il avait toujours connu. « Qu’est-ce que tu as fait quand je me reposais ? » Maddox se demandait s’il n’était pas trop curieux. Flynn et lui n’étaient pas encore de grands amis, mais c’était peut-être l’occasion de le devenir. En tout cas, l’adolescent avait envie de faire des efforts, lui qui était plutôt du genre solitaire d’ordinaire. « Ta mère ne t’a pas trop disputé ? » Il se souvenait qu’elle avait fait des remarques à Flynn devant Maddox. Elle avait sans doute continué la conversation une fois le Serdaigle parti. Mais si la mère de Flynn s’intéressait à ce qu’il faisait à Poudlard, c’était qu’elle tenait à lui. « Je me demande ce qu’ils ont pensé de moi… » Ajouta Maddox à voix basse, mais tout de même à l’intention de Flynn. Il ne s’attendait pas vraiment à ce que le Gryffondor lui donne une réponse, et d’ailleurs il avait un peu peur d’entendre cet avis. « Enfin… ça se voit que je n’ai pas eu la même éducation que toi, et tout. » Flynn se tenait bien mieux que Maddox, même s’il essayait de faire de son mieux, il semblait plus adapté à ce monde que lui. Mais bien sûr, Maddox ne jugeait pas les conditions dans lesquelles Flynn avaient grandi. Au contraire, il l’admirait d’être resté si terre à terre. « Pardon, j’espère que je ne te mets pas mal à l’aise avec mes questions, mes interrogations et mes remarques… » Finit-il avant de se taire. Peut-être qu’il meublait un peu la conversation parce qu’il était nerveux à l’idée de ne pas plaire aux parents de Flynn ou à Flynn. Il ne voulait pas que son camarade change d’avis sur lui.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

love. love. love.
maddynn maddope maddvia maddka maddila
et tous les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Gryffondor en première année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 989 Gallions : 338 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



I'm not going home. Not really.

Malgré le fait qu'il vient clairement de se réveiller, Maddox semble en forme et assez alerte, chose plutôt positive et nécessaire avec ce qui peut suivre, durant le repas. Il se dirige vers la salle de bain à l'instant même où Flynn lui montre la porte, prêtant une attention particulière à ses cheveux. Non, pas à ce que je sache. Il acquiesce en silence, enregistrant l'information qui ne servira donc que peu. C’est mieux ? Il le voit jeter un œil à ses vêtements et se retient de rire, de lui poser la main sur l'épaule de manière presque paternelle juste pour s'amuser. Si on le laissait faire, s'il se laissait faire, il parodierait surement de manière exagérée un père fier de son fils, le rassurant sur le fait que non, sa chemise n'est pas froissée, et qu'il fait le bonheur de son vieux paternel. A la place, il croise les bras et lui dit que oui, il est très bien comme ça, sans en rajouter, cette lueur taquine pourtant toujours présente dans le regard. Allons-y. Cette fois, il laisse le Serdaigle ouvrir la marche, suivant dans l'escalier, la main glissant le long de la rambarde. Qu’est-ce que tu as fait quand je me reposais ? Hm ? Il ignore à quel moment il s'est perdu aussi rapidement dans ses pensées, mais clairement, son camarade l'y arrache, le poussant à se concentrer de nouveau sur la situation. Oh, hum, j'ai discuté avec mes parents. Il hausse une épaule, comme si ça n'était rien. Et ça n'est rien, vraiment. Ta mère ne t’a pas trop disputé ? Son expression en dit long, les lèvres pincées, les sourcils froncés, les yeux écarquillés. Pas tant elle que mon père, en fait. Mais mon grand-père a fait pire... C'est lui, l'autorité, pour Flynn. S'il respecte ses parents, il a toujours eu davantage tendance à écouter son grand-père paternel en toute situation. Parce qu'il est celui qui lui a gardé les pieds sur terre, parce qu'il est celui grâce à qui il est aujourd'hui quelqu'un d'un minimum supportable. Et parce qu'il est celui qui a su se faire comprendre et se faire obéir par un jeune garçon à qui on donnait beaucoup de choses sans reprendre, qu'on encensait parfois sans raisons, bien avant que ses propres parents ne se mettent à réellement lui permettre de comprendre ses erreurs et ses mauvaises idées.

Je me demande ce qu’ils ont pensé de moi… La remarque est faite discrètement et Flynn ignore s'il doit y répondre ou non. Il finit par se dire que c'est plus une pensée faite à voix haute qu'autre chose, et qu'il n'attend pas vraiment un élément de réponse. Alors il ne dit rien, écoutant Maddox continuer de vider sa tête de ce qui la traverse. Enfin… ça se voit que je n’ai pas eu la même éducation que toi, et tout. Il lui arrache un rire discret, loin d'être condescendant, juste amusé. Oserait-il dire qu'il s'en fout, de cette histoire d'éducation ? Oui, très certainement, mais pas quand ils sont près de ses parents qui eux auraient tendance à ne pas apprécier le langage. S'il donne le change devant eux, Maddox a souvent semblé de manière générale, à Poudlard, bien mieux élevé que lui si l'on s'arrête à sa manière d'agir en public, de parler -ou plutôt de jurer, dans son cas. Pardon, j’espère que je ne te mets pas mal à l’aise avec mes questions, mes interrogations et mes remarques… Eh, y a pas de soucis, vraiment. Tu peux poser autant de questions que tu veux, c'est pas un problème. Après tout, t'es Serdaigle, c'est ton délire, les questions, non ? Il ne peut empêcher ce bête clin d’œil qu'il lui fait une fois sa phrase terminée. Il se redresse d'un seul coup quand ils approchent de la salle à manger, ses mains sortant de ses poches, inspirant un grand coup comme s'il se préparait mentalement. Il sait bien que ses parents ne sont pas dupes, qu'ils sont au courant qu'il se tient bien mieux face à eux que dans leur dos, mais cela ne l'empêche pas de faire attention à sa tenue en leur présence.

Mr Berkeley ! J'espère que vous avez réussi à vous reposer. Le sourire de sa mère est bienveillant quand ils rentrent dans la pièce. D'un geste de la main, elle les incite à passer à table, leur désignant les places les plus proches d'eux, face à Lord et Lady North. Flynn attend que son camarade bleu et argent prenne place pour s'asseoir à son tour, le dos droit. J'espère que vous aimez le rosbif et le Yorkshire Pudding ! Si quelque chose vous déplaît, n'hésitez pas à le dire. Alexander, nous t'attendons ! Comme à son habitude, son père est le dernier à table et le Gryffondor n'y prête pas plus attention que cela. Alors dites-moi, tous les deux, avez-vous des plans de prévus pour ce séjour ? Vous êtes du coin, Mr Berkeley, non ? Votre accent semble d'ici.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Première année de GISIS à Serdaigle (médecine magique)
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 627 Gallions : 382 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Flynn
flashback
i'm not going home. not really.

- Juin 1994 -

Après s’être un peu arrangé pour ne pas paraître négligé, Maddox se laissa guider par Flynn jusqu’à la pièce où ils dineraient avec les North. Le Serdaigle s’intéressa à ce que le Gryffondor avait pu faire lors de sa sieste. C’est un Flynn un peu dans les nuages qui lui répondit : « Hm ? Oh, hum, j'ai discuté avec mes parents. » Son camarade avait l’air préoccupé. S’était-il fait disputer par sa mère ? Maddox fut un peu curieux de le savoir et lui demanda, mais l’expression inscrite sur le visage de Flynn ne pouvait pas être trompeuse. « Pas tant elle que mon père, en fait. Mais mon grand-père a fait pire... » Le Serdaigle répondit par un léger sourire compatissant. Le père de Flynn avait donc attendu que Maddox s’en aille pour faire des remontrances à son fils. Maddox ne savait pas trop s’il devait avoir peur du père de son ami ou pas. Il réprima un sourire en pensant qu’il avait été un Serdaigle comme lui et en se demandant si lui aussi serait capable d’engueuler ses enfants un jour. S’il avait des enfants bien sûr, il était trop tôt pour y penser, il n’avait que quatorze ans. Quant au grand-père de Flynn, dont il avait déjà entendu parler, il se demanda s’il aurait la chance de le rencontrer un jour. Flynn semblait très attaché à lui. Les pensées de Maddox se tournèrent vers les parents du Gryffondor en se demandant ce qu’ils pensaient de lui. Conscient qu’il disait un peu trop ce qui lui passait par la tête, il s’excusa auprès de Flynn. « Eh, y a pas de soucis, vraiment. Tu peux poser autant de questions que tu veux, c'est pas un problème. Après tout, t'es Serdaigle, c'est ton délire, les questions, non ? » S’exprima Flynn en finissant par un clin d’œil. Cette dernière question et ce clin d’œil firent rire le brun, ce qui eut pour effet de le détendre un peu avant qu’ils entrent dans la salle à manger. Ainsi, il entra dans la pièce sans être trop nerveux, suivant Flynn de près. Il aperçut très vite Lady North, qui s’adressa à lui : « Mr Berkeley ! J'espère que vous avez réussi à vous reposer. » Elle lui sourit, elle avait l’air heureuse de le revoir. Maddox ne put s’empêcher de sourire à son tour, comme si elle venait de le toucher par sa bonté et sa générosité. Il avança et alla s’installer là où on le lui indiquait. Flynn ne tarda pas à venir le rejoindre à ses côtés. Ils seraient donc assis face aux parents de Flynn. C’est Lady North qui s’était assise face à Maddox.

« J'espère que vous aimez le rosbif et le Yorkshire Pudding ! Si quelque chose vous déplaît, n'hésitez pas à le dire. Alexander, nous t'attendons ! » Maddox n’avait pas le temps de répondre que Lady North passait déjà à autre chose, mais il avait poliment acquiescé. Il n’était pas très difficile. Quand le père de Flynn s’approcha pour venir à table, face à son fils, Maddox en profita pour glisser quelques mots à la maîtresse de la maison : « Tout sent vraiment très bon, Lady North. Je suis sûr que ce sera délicieux. » Le ventre de Maddox semblait être d’accord puisqu’il gargouilla discrètement. Seul Flynn avait peut-être pu entendre ce bruit. Il n’avait rien mangé depuis son départ de Poudlard, il avait à présent très faim. Comme tout adolescent de son âge, Maddox avait besoin de manger. Il était déjà assez grand pour son âge, mais il était persuadé qu’il allait encore grandir. « Alors dites-moi, tous les deux, avez-vous des plans de prévus pour ce séjour ? Vous êtes du coin, Mr Berkeley, non ? Votre accent semble d'ici. » Lady North était observatrice. Le Serdaigle regarda un instant Flynn, ils n’avaient pas vraiment discuté de ce qu’ils pourraient faire pendant ce séjour. Il évita un moment la question en commençant par répondre à la seconde. « Vous avez raison, je viens aussi de Londres. » Il évita de parler du quartier où il habitait, quartier qui n’avait pas une très bonne réputation. Maddox réalisa soudain que ses parents devaient se demander pourquoi il ne rentrait pas chez lui s’il habitait à quelques minutes de chez eux. Alors pour esquiver la question, il repassa sur la première qu’on lui avait posée : « Flynn et moi, nous n’avons pas encore vraiment prévu nos activités… » Quand Maddox vit le regard étonné des parents du North, il se demanda s’il venait de faire une bêtise et si Flynn aurait dû prévoir de quoi occuper son invité. Il décida donc de se rattraper pour ne pas mettre son ami dans l’embarras : « Enfin, Flynn a quand même promis de m’emmener visiter… qu’est-ce que c’était déjà ? » Un parc, un musée, un monument, il ne serait pas très difficile pour le Gryffondor de trouver quelque chose que Maddox n’avait pas encore vu ou visité. Même s’il habitait Londres, le brun n’était pas beaucoup sorti de chez lui. Bien sûr, Maddox ne forçait Flynn à rien. Il l’avait déjà supplié de l’héberger, il n’allait pas non plus le forcer à passer du temps avec lui s’il n’en avait pas envie.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

love. love. love.
maddynn maddope maddvia maddka maddila
et tous les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Gryffondor en première année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 989 Gallions : 338 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



I'm not going home. Not really.

Flynn ne peut empêcher le sourire qui gagne ses lèvres quand il entend l'estomac du Serdaigle. Il arrive tout juste à retenir un rire discret qui serait loin d'être bien vu maintenant qu'ils sont à table, surtout s'il doit expliquer les raisons de cette bonne humeur soudaine. Pas que ce bruit soit particulièrement mal vu, mais le fait qu'il se mette à rire pour ça l'est un peu plus. Il écoute sa mère tout en attaquant le contenu de son assiette une fois ses parents lancés, se disant que si ce soir ressemble un tant soit peu à leur arrivée, il n'aura pas grand-chose à dire et peut donc se permettre de remplir sa bouche sans se préoccuper de devoir prendre la parole. Vous avez raison, je viens aussi de Londres. Sans trop savoir pourquoi, il acquiesce, comme s'il avait besoin de confirmer quoi que ce soit. Il se contente juste de hocher de la tête alors que personne ne lui demande son avis, et fait passer ça pour un geste d'écoute, comme un « je vois » silencieux, son expression changeant pour s'adapter, les sourcils un peu froncés, les lèvres un peu pincées. Quand il croise le regard de son père, il laisse tomber tout ça alors qu'il comprend qu'il a l'air encore plus étrange, absorbé ainsi par ce qu'il est déjà censé savoir.

Flynn et moi, nous n’avons pas encore vraiment prévu nos activités… Quand il entend son prénom, le jeune North tourne de nouveau la tête pour suivre la conversation qui ne se limite actuellement qu'à une remarque tout à fait pertinente de Maddox. Effectivement, ils n'ont absolument pas réfléchit à ce qu'ils allaient faire. Il a demandé à ses parents d'accueillir le bleu et argent chez eux il y a bien longtemps déjà, et ils n'ont pourtant pas profité du temps écoulé depuis pour préparer leurs vacances et la visite du garçon. Il manque le regard jeté par ses parents alors qu'il pose sa fourchette avec délicatesse, essayant d'éviter le bruit du métal qui claque contre la faïence. Enfin, Flynn a quand même promis de m’emmener visiter… qu’est-ce que c’était déjà ? Le Gryffondor relève brusquement la tête vers son camarade, la bouche toujours pleine, la surprise clairement peinte sur son visage alors qu'il se demande bien ce qu'il raconte. Il a promis quelque chose, lui ? Flynn se met à mâcher lentement, observant tour à tour chaque personne présente à table, jetant même un oeil au portrait accroché sur le mur à sa gauche, comme s'il allait y trouver une réponse. Au silence qui s'est fait, il comprend bien que tout le monde attend une réponse de sa part. Mais il a beau chercher, il ne se rappelle pas avoir mentionné un seul endroit. C'est quand il repose les yeux sur Maddox que la lumière se fait dans sa boîte crânienne et qu'il comprend ce que le Serdaigle attend, ce qu'il tente. Il avale avec un peu de peine, se racle la gorge sous le regard impatient de Lord et Lady North qui attendent, sa mère à deux doigts de le relancer d'un « alors ? » qu'il connait bien. Erm... Regard désapprobateur de sa mère qui n'apprécie pas particulièrement ces mots de remplissage qu'il utilise bien trop souvent à son goût. Je voulais... L'emmener... Au zoo. A l'instant même où les mots franchissent sa bouche, il a envie d'enfouir son visage entre ses mains. Pourquoi le zoo, bon sang ? Le zoo ? Oui, le zoo. J'aime bien les créatures... Moins magiques, et je me suis dit que ça nous changerait un peu d'air. Une voix dans sa tête lui répète de se taire avant qu'il commence à raconter vraiment n'importe quoi, alors il reprend sa fourchette et enfourne un morceau de rosbif dans sa bouche, sourire sur les lèvres.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Première année de GISIS à Serdaigle (médecine magique)
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 627 Gallions : 382 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Flynn
flashback
i'm not going home. not really.

- Juin 1994 -

En attendant que le repas arrive, la mère de Flynn commença à faire la conversation. Maddox était un peu plus préparé qu’à son arrivée, parce qu’il savait maintenant à peu près à quoi s’en tenir, mais c’est toujours un peu nerveux qu’il répondait tout en essayant de paraître détendu et souriant. Un drôle de mélange. Tout ce qui était en train d’être servi sur la table semblait en tout cas très appétissant. Flynn était en train de manger alors Maddox essaya de se débrouiller pour trouver une réponse un peu plus satisfaisante pour les parents du garçon. Les North semblaient en attendre un peu plus sur leurs futures activités. Maddox se mit alors à improviser en espérant que Flynn comprenne et le suive. S’en suivit un silence gênant. Le Serdaigle regardait son camarade comme si sa vie en dépendait. Il ne voulait pas passer pour un idiot auprès des parents du Gryffondor. Finalement, Flynn tourna le regard vers lui et Maddox tenta tant bien que mal de se faire comprendre à coup de gros yeux. Enfin, après avoir cherché un peu ce qu’il allait dire, il reprit la parole après la plus longue attente de la vie de Madd : « Je voulais... l'emmener... au zoo. » Maddox ouvrit grand les yeux en se demandant pourquoi et comment le brun avait bien pu penser au zoo. Les parents de Flynn furent surpris. « Le zoo ? » S’exclama sa mère sans comprendre pourquoi son fils voulait emmener son camarade au zoo. Maddox se tourna à nouveau vers Flynn. Il voulait bien savoir aussi. L’adolescent se mit alors à sourire en voyant Flynn se débrouiller comme il le pouvait. « Oui, le zoo. J'aime bien les créatures... moins magiques, et je me suis dit que ça nous changerait un peu d'air. » Flynn avait probablement dit la première chose qui lui était passé par la tête, mais Maddox était en train de sourire. Il était content et il espérait qu’ils finissent vraiment par y aller. Il se remit alors à manger, probablement gêné. Mais le Serdaigle n’allait pas le laisser s’enfoncer ainsi devant ses parents. Il se tourna alors à nouveau vers Lord et Lady North. Il appuya les mots de Flynn : « C’est ça, le zoo ! J’ai tout de suite aimé l’idée de Flynn. » Les animaux, Maddox n’était pas particulièrement fan. Il était plutôt peureux de nature et avait déjà peur de sa chouette, mais il les trouvait beau et il savait que dans un zoo, les animaux étaient inoffensifs. Il y avait peu de chance que le zoo ressemble à la volière de Poudlard. « Pour être honnête avec vous, même si mes parents sont moldus, ils ne m’ont jamais emmené au zoo. » Il supposait que des parents normaux étaient censés emmener leurs enfants dans certains endroits. Il imaginait que les parents de Flynn avaient dû visiter avec lui quelques lieux intéressants du monde sorcier, voire peut-être du monde moldu. Un zoo, ça devrait être super. Il fit un sourire à Flynn pour lui dire qu’il avait hâte d’y aller.

Entre-deux bouchés, Maddox et la famille North continuèrent de discuter. « C’est vraiment très bon. » Commenta Maddox en pensant réellement ce qu’il disait. Si on comparait ce repas à ce qu’ils mangeaient à Poudlard, la qualité était bonne que ce soit au château ou au manoir des North. C’était toujours mieux que chez lui car sa mère n’était pas la meilleure cuisinière du monde, sauf pour les fêtes où elle faisait vraiment des efforts pour cuisiner un bon repas. Un nouveau silence s’installa. A Poudlard, il y avait tellement d’élèves qu’il était très rare d’avoir un moment de silence dans la grande salle. Même quand il mangeait seul, le brun entendait toujours ses camarades. Et chez lui, il y avait la télévision en fond sonore pour ne pas discuter justement. Et les rares fois où il discutait avec ses parents, la conversation était principalement avec sa mère et si son père s’en mêlait, elle finissait rarement bien. Justement, le père de Flynn était plutôt silencieux depuis le début du repas. Maddox le regarda discrètement en se demandant à quoi il pensait et s’il pouvait lui parler. Ils avaient tous les deux étés à Serdaigle, ils devraient pouvoir trouver un sujet sur lequel discuter. Mais, nerveux, il se tourna à nouveau vers Lady North. « Vous avez des frères et sœurs ? » Demanda-t-il. Il ignorait si Flynn avait des tantes, oncles et cousins. Il avait d’ailleurs supposé que Flynn était fils unique, mais était-ce réellement le cas ? La question pouvait s’adresse à Lady North comme Lord North. Peut-être qu’il se montrait un peu trop curieux, mais il avait lu que c’était un sujet assez banal pour faire la conversation. « Je suis fils unique. » Ajouta Maddox avant qu’ils ne puissent répondre à la question. Il sourit à nouveau à Flynn. S’il était bien fils unique lui aussi, il se demandait s’il aurait aimé en avoir aussi. Maddox aurait aimé avoir un frère ou une sœur, mais ses parents n’étaient pas des modèles et finalement, il était content d’être le seul à devoir les supporter. Il n’aurait pas souhaité que son frère ou sa sœur soit humilié comme lui par son père. Il n’aurait pas supporté que son père aime ce frère ou cette sœur alors que lui était mal aimé. Finalement, être fils unique n’était pas une si mauvaise chose.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

love. love. love.
maddynn maddope maddvia maddka maddila
et tous les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Gryffondor en première année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 989 Gallions : 338 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



I'm not going home. Not really.

C’est ça, le zoo ! J’ai tout de suite aimé l’idée de Flynn. Et ce dernier est bien ravi de l'apprendre, vraiment. Parce que s'il était mécontent, il aurait dû trouver autre chose, et ça aurait été plus que suspect. Il imagine d'ici l'échange absurde qui aurait pu avoir lieu s'il avait dû énumérer les différents endroits où il aurait pu emmener son camarade, chaque question suivie d'un « pas top », d'un « ah non », d'un « j'y suis déjà allé y a deux semaines ». Pour être honnête avec vous, même si mes parents sont moldus, ils ne m’ont jamais emmené au zoo. Flynn retient ses mots, à deux doigts de lui demander si c'est vrai, et quand il jette un œil en direction de ses parents, il réalise qu'il n'est pas le seul à s'empêcher de réagir stupidement. Le zoo de Londres est un tel classique pour eux qu'il est inimaginable que quelqu'un né et élevé ici n'y soit jamais allé, encore moins un né-moldu. Le Gryffondor rend son sourire au bleu et argent, ne laissant rien transparaître, mais si l'idée d'aller au zoo n'était jusque là qu'une vague réponse à une question qu'il n'attendait pas du tout, elle se fait plus précise dans sa tête. Il doit l'y emmener. Il n'a pas le choix. Il ne se laisse pas le choix. Il ne peut pas laisser Maddox repartir de chez lui sans être allé au zoo. Dans sa tête, alors que la conversation reprend, il prépare déjà leur journée, pense déjà à l'heure à laquelle ils doivent partir pour éviter qu'il y ai trop de monde, fait déjà la liste de ce qu'ils doivent emmener pour passer la journée dans les meilleurs conditions possibles.

C’est vraiment très bon. Je suis ravie que ça vous plaise ! Elle l'est, vraiment, ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Pour Elizabeth North, que les invités se sentent à l'aise chez elle est d'une importance capitale, et Flynn est certain que le fait que Maddox soit la première personne qu'il ramène à la maison ne fait qu'accentuer tout ça, la poussant à tout vérifier de multiples fois afin de l'invité de son fils se sente à l'aise tout au long de son séjour. Le silence gagne de nouveau la table et tous profitent un moment de ce qu'ils ont dans leur assiette, échangeant parfois quelques regards. L'ambiance le change de l'école, des discussions constantes autour de lui pendant les repas. Oh, il est certain qu'ils ne passent pas tous les dîners en silence, et ils ont eux aussi des conversations qui peuvent être houleuses, le poussant à regretter le vacarme de la Grande Salle, mais ils ont aussi ces instants plus calmes, qui ne laisseraient entendre que le bruit des couverts et le tic-tac de l'horloge dans le salon. Vous avez des frères et sœurs ? Flynn hausse un sourcil, son père aussi, alors que sa mère attrape sa serviette pour tapoter ses lèvres, s'apprêtant à répondre. Je suis fils unique. Le Gryffondor a envie de répondre que lui aussi, clairement, mais il n'est pas concerné par la question, pas du tout. Celle-ci est pour ses parents, comme la plupart des questions que Maddox a posé. Et à peu de choses près, le Rouge et Or se demanderait si son camarade n'est pas en train d'écrire un livre sur sa famille. Pensée absurde, il est simplement curieux, il veut simplement en savoir plus. Mais là, Flynn ne voit pas trop l'intérêt pour lui de savoir s'il a des oncles et tantes. Enfin, on ne lui a pas demandé son avis de toute façon. Alors il se réfugie dans sa nourriture, observant, passif. Lui, passif. Bon sang. J'ai une soeur plus âgée de deux ans, et un frère plus jeune de quatre. Lady North tourne la tête vers son époux, l'incitant à prendre la parole en silence, d'un simple regard. Quant à moi, je suis fils unique. Les North n'ont jamais eu beaucoup d'enfants, j'imagine que mon père et moi-même n'échappons pas à la règle. La remarque arrache une grimace à Flynn qui se retient d'intervenir. Quand il était enfant, être le seul de la maison ne lui plaisait déjà que moyennement. Bien sûr, il appréciait les attentions et les compliments. Il était au cœur de tout et il en profitait quotidiennement. Mais lorsqu'il s'agissait de jouer dans le jardin, d'inventer des histoires, de partager certains moments qu'on ne partage pas avec des adultes, il était là aussi seul. Et alors que ses cousins et cousines lui rendaient parfois visite, rien ne ressemblait, même un tant soit peu, à ce qu'eux partageaient entre eux, à ce lien fraternel qu'ils avaient et que lui n'a jamais connu. Il a demandé, plusieurs fois. Il a demandé à sa mère s'il pouvait avoir un frère, ou même une sœur, bon sang, il était même prêt à accepter une sœur, même s'il devrait alors faire attention à elle, à ne pas la brusquer, à ne pas la blesser, comme son cousin Andrew avec sa petite sœur. Il a demandé à son père s'il pouvait ne plus être seul. Mais jamais rien. Voilà quelques années qu'il a arrêté de demander, mais ça ne l'empêche pas d'espérer, encore, qu'un jour sa mère lui annonce une grossesse. Et vous, Maddox, avez-vous des oncles et tantes ? Des cousins et cousines ?

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Première année de GISIS à Serdaigle (médecine magique)
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 627 Gallions : 382 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Flynn
flashback
i'm not going home. not really.

- Juin 1994 -

Quand Maddox dit à la famille North qu’il n’avait jamais été au zoo, il eut l’impression de créer un léger malaise. Il ne pensait pas que ce soit si choquant comme révélation et il eut un peu honte. Peut-être qu’ils penseraient qu’il n’avait aucune culture de leur belle ville. Flynn lui fit un sourire rassurant. Peut-être que Maddox se faisait des idées. Il se détendit un peu suite à son sourire. Le Serdaigle avait très hâte d’aller voir les animaux. Une expérience qu’il attendait avec impatience de partager avec son nouvel ami. Maddox complimenta les plats qui lui étaient servis. Il mangeait très bien et il se demandait si à chaque repas, la qualité serait aussi bonne. Et même sans les repas, il sentait que les quelques jours qu’il passerait chez Flynn allaient être les meilleurs jours qu’il passerait cet été. « Je suis ravie que ça vous plaise ! » Répondit Lady North à Maddox. Elle avait l’air aux anges après ce compliment, ce qui la rendait d’autant plus sympathique aux yeux du Serdaigle. Cherchant à briser le silence, il demanda aux North s’ils avaient des frères et sœurs. Peut-être qu’il devenait un peu trop familier ou curieux, il regretta un peu d’avoir posé la question. Au moins, il n’avait pas sorti une bêtise. Les parents de Flynn furent surpris par la question, il se permit donc de répondre le premier et ainsi d’avouer qu’il était fils unique. Il cherchait simplement à remplir les silences, Maddox. Il avait portant l’impression d’ennuyer Flynn, qui ne participait pas beaucoup à la conversation et il se demandait s’il n’était pas en train de lui voler des moments privilégiés avec sa famille. Maddox se sentit un peu mal pour son ami. Il n’avait pas pensé à cette éventualité. Heureusement, Lady North répondit à sa question et l’éloigna peu à peu de ses doutes : « J'ai une sœur plus âgée de deux ans, et un frère plus jeune de quatre. » Maddox hocha la tête. Maintenant, le brun se demandait si Flynn avait des cousins et des cousines et si ces derniers étaient à Poudlard. Mais peut-être qu’il garderait ses questions pour lui, cette fois-ci. « Quant à moi, je suis fils unique. Les North n'ont jamais eu beaucoup d'enfants, j'imagine que mon père et moi-même n'échappons pas à la règle. » Maddox sourit légèrement au point commun entre les North et lui. Sans vouloir se comparer à la famille de Flynn, il aimait savoir qu’il n’avait pas été le seul à grandir sans frères et sœurs. Le Serdaigle tourna la tête vers son camarade, se demandant s’il allait faire une remarque ou non, mais il resta silencieux. Le sorcier se demanda à quoi il pouvait bien penser. « Et vous, Maddox, avez-vous des oncles et tantes ? Des cousins et cousines ? » Le père de Flynn lui retourna la question. Forcément, il devait s’y attendre.

« J’ai un oncle, le frère de mon père. Mais il y a bien longtemps que je n’ai pas eu de ses nouvelles. J’ai deux cousines, mais je ne les ai jamais rencontrées. » Raconta naturellement Maddox, en espérant ne pas à nouveau choquer la famille de Flynn. Le père de Maddox et son frère s’étaient embrouillés quelques années après la naissance de Maddox. Il savait qu’il avait eu des cousines, mais il n’avait jamais eu la chance de les voir car son oncle refusait à présent tout contact avec son frère alcoolique et violent. Il avait passé des années à vouloir l’aider, mais il avait abandonné. Maddox n’avait plus eu de ses nouvelles que par sa mère, qui eut très rarement des nouvelles en secret. Un jour, il avait vu une photo de ses deux cousines, mais il ignorait ce qu’elles étaient devenues à ce jour. « Mon oncle a coupé les liens avec ma famille. » Expliqua le jeune homme aux parents de son camarade d’école. Ce n’était pas la première fois qu’ils devaient entendre parler d’histoires de famille compliquées comme celle de la famille Berkeley. Maddox se tourna vers Flynn, il aurait aimé l’intégrer dans la conversation, pour qu’il ne se sente pas rejeté, mais il ignorait comment. Le Serdaigle savait ce qu’il devait ressentir puisqu’il s’était de nombreuses fois senti rejeté lui aussi. « Mais, ça doit être super d’avoir des cousins et cousines. » Ajouta-t-il en souriant à Flynn, même si on ne lui avait pas dit s’il en avait. C’était toutefois possible, vu qu’il avait un oncle et une tante. Et puis, il y avait Poudlard. Depuis qu’il était entré à l’école des sorciers, même s’il restait un garçon très solitaire, il s’était lié d’amitié avec certains élèves. Comme Mila ou Flynn. Peu importe qu’ils soient ou non dans la même maison. « Ma famille, c’est les élèves de Poudlard. » Maddox lança un nouveau sourire à Flynn. Ils ne se connaissaient pas encore très bien, et il ignorait à quel point ils finiraient par ressembler à des frères, mais il sentait qu’ils deviendraient amis. Il espérait que ce ne soit pas trop étrange de sortir une telle affirmation devant les parents du garçon. Maddox se mit à rire, légèrement embarrassé à l’idée de considérer ses amis comme sa famille, plutôt que ses parents, schéma habituel.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

love. love. love.
maddynn maddope maddvia maddka maddila
et tous les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Gryffondor en première année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 989 Gallions : 338 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



I'm not going home. Not really.

J’ai un oncle, le frère de mon père. Mais il y a bien longtemps que je n’ai pas eu de ses nouvelles. J’ai deux cousines, mais je ne les ai jamais rencontrées. Le Gryffondor penche doucement la tête, poussant dans son assiette un bout de Yorkshire Pudding du bout de la fourchette, son regard posé sur son camarade. Des membres de la famille qu'il ne connait pas, il y en a, mais ce sont des grands-oncles et grandes-tantes, des cousins à de nombreux degrés, pas les plus proches. Il n'imagine pas ne jamais avoir vu ses plus proches cousins et cousines. Il ne veut pas imaginer comme sa solitude d'enfance aurait pu être encore plus marquée si ça avait été le cas, s'il avait passé toutes ses premières années entouré uniquement d'adultes. Il souffre déjà d'imaginer celle de Maddox, qui n'a ni fratrie, ni ces deux cousines dont il vient de leur parler. Il a envie de poser une main dans le dos du Bleu et Argent, son geste coupé avant même qu'il ne lève réellement le bras, sachant parfaitement que ce serait mal vu par ses parents alors qu'ils sont à table. Mon oncle a coupé les liens avec ma famille. Leur absence de sa vie est donc logique, mais elle ne doit pas en être moins douloureuse. Du coin de l’œil, il voit ses parents échanger un regard et, si le silence qui s'installe n'est pas gêné, il en reste pourtant assez lourd. Les histoires de famille compliquées ne leur sont pas inconnues, même s'ils ont globalement de la chance de ce côté-là, à quelques exceptions près dont personne ne fait jamais mention, comme si le simple fait d'aborder le sujet était lui donner trop d'importance.

Il ne cille pas quand Maddox le fixe. Il se demande s'il va bien. Il a envie de lui poser mille questions, tant sur son oncle que sur son état, mais il n'ose pas. Des questions, des réponses, il y en a déjà beaucoup eu ce soir, et il ne veut pas être celui qui pose celle de trop, celle qui pourrait vouloir donner envie à son camarade de quitter la table. Parce que même s'il a abordé la chose de lui-même, il n'a peut-être pas envie qu'on lui demande « pourquoi ». Pourquoi son oncle a décidé de rompre tout contact. Et Lord et Lady North semblent être du même avis que lui, gardant leurs questions pour eux. Mais, ça doit être super d’avoir des cousins et cousines. Flynn sourit doucement, acquiesçant d'un bref signe de tête. S'ils ne sont pas les meilleurs amis du monde, il apprécie toujours leur compagnie, même avec leurs différences, les années qui passent et qui les éloignent un peu. Ils sont plutôt pas mal. Le terme est faible mais choisi volontairement, dans un mince trait d'humour. Ils ne remplaceront jamais des frères et sœurs, parce qu'ils n'ont pas grandi de cette façon, mais ils sont ce qui s'en rapproche le plus pour lui, il en a bien conscience. Ma famille, c’est les élèves de Poudlard. Le sourire que le Serdaigle lui arrache cette fois est franc, du genre à illuminer tout son visage et celui de sa mère au passage. Il adore l'idée, parce qu'il a un peu le même ressenti par moments. Poudlard, ses étudiants, c'est un peu comme sa seconde famille, sa seconde maison. S'il a du mal à partir de Londres à la rentrée, il a tout autant de mal à le regagner quand vient l'été. Poudlard a toujours été spéciale pour nous aussi. Nous y rencontrons des gens qui marqueront à jamais notre vie. Nous y apprenons des enseignements que nous n'oublieront jamais. Nous grandissons, nous évoluons dans ce château qui devient une part de nous tellement rapidement... Elizabeth s’interrompt, comme subitement submergée par les souvenirs, son regard distant alors qu'elle semble se remémorer un certain nombre de choses.

Les trois North relèvent subitement la tête à l'instant où la sonnette de la demeure se fait entendre, arrachant un soupir à Alexander. Qui peut bien venir à cette heure ? Lady North jette un regard à son mari qui nie doucement de la tête, puis à son fils qui hausse les épaules. Il n'a pas la moindre idée de qui ça peut être, mais il doute que la personne soit venue pour lui. Ce qui est certain, c'est que cette personne manque de savoir-vivre. J'espère que c'est urgent et important. L'un des domestiques est déjà derrière la porte, prêt à faire son travail.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Première année de GISIS à Serdaigle (médecine magique)
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 627 Gallions : 382 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Flynn
flashback
i'm not going home. not really.

- Juin 1994 -

« Ils sont plutôt pas mal. » Répondit Flynn à Maddox quand il lui dit qu’avoir des cousins et cousines devait être super. Il sentait que Flynn essayait de minimiser sa relation avec ses cousins et se demandait s’il le faisait pour ne pas lui faire de la peine. Ou alors, le Gryffondor cherchait seulement à les taquiner, même s’ils n’étaient pas là. Dans tous les cas, Maddox répondit par un sourire. A chaque fois que Flynn prenait la parole, il avait l’impression de l’apprécier de plus en plus. Tout comme il appréciait le reste des North. Le Serdaigle ajouta que sa famille à lui, c’était les élèves de Poudlard. Il le pensait sincèrement. Il se sentait bien mieux au château que chez lui et il souhaitait ne pas penser au jour où il devrait terminer ses études. Maddox ne s’attendait pas à une telle réaction. Il vit tour à tour le visage de Flynn et de Lady North s’illuminer. « Poudlard a toujours été spéciale pour nous aussi. Nous y rencontrons des gens qui marqueront à jamais notre vie. Nous y apprenons des enseignements que nous n'oublierons jamais. Nous grandissons, nous évoluons dans ce château qui devient une part de nous tellement rapidement... » Les paroles de Lady North le touchèrent beaucoup. Maddox espérait bien avoir rencontré des gens avec qui il garderait contact toute sa vie, et encore en rencontrer. Il n’était à peine qu’à la moitié de ses études, il avait encore le temps de s’ouvrir. Jusque-là, il était assez discret et renfermé, plutôt solitaire, mais certains avaient réussi à se rapprocher de lui. « C’est très beau ce que… » Commença à dire Maddox avant de s’interrompre quand quelqu’un sonna chez les North. Il leva la tête en même temps qu’eux et fut si surpris qu’il en oubliât de terminer sa phrase. Le père de Flynn soupira. « Qui peut bien venir à cette heure ? » Demanda Lady North. Maddox se demandait aussi et il espérait qu’il ne s’était rien passé de grave dans la famille de Flynn, en ignorant pourquoi il en venait directement à des hypothèses si graves. « Ce qui est certain, c'est que cette personne manque de savoir-vivre. J'espère que c'est urgent et important. » Il est vrai qu’il n’était pas très poli de venir pendant l’heure du repas. Maddox n’était pas tellement habitué, ils ne recevaient jamais de visite chez eux. Un des domestiques alla ouvrir la porte et ils patientèrent. Le garçon regarda son assiette quand un domestique, un peu gêné, entra dans la salle à manger. Tout le monde se tourna vers lui quand il s’exprima : « Il y a quelqu’un pour Mr. Berkeley à la porte. » Mais quand le domestique termina de parler, un autre homme entra dans la pièce, suivi d’une domestique qui tentait de l’arrêter sans y parvenir.

Quand Maddox posa les yeux sur cet homme, son visage se décomposa. Il s’agissait de son père. Inconsciemment, il attrapa la manche de Flynn sous la table. Il avait peur. Que faisait-il là ? Maddox rougit de honte à l’idée que son père était celui qui les dérangeait en plein repas. Les parents de Flynn allaient le détester à présent. Mais cet état ne dura quelques secondes, il se figea quand son père s’adresse à lui. Visiblement, il avait bu : « Maddox, qu’est-ce que tu fais chez ces gens-là ? Ta mère et moi t’attendons. Viens, on rentre. Viens. » C’était faux, ils ne l’attendaient pas. Maddox avait prévenu sa mère qu’il viendrait chez les Flynn et le père de Maddox avait probablement trouvé ces lettres. Il y avait sans doute relevé l’adresse, constaté que c’était un beau quartier et ne voulait pas que son bon à rien de fils profite d’un tel luxe. Le père de Maddox tentait d’être calme, mais il s’énervait déjà. Le père de Maddox s’avança vers lui et l’attrapa par l’oreille, le forçant à se lever en lui faisant mal. Maddox était plus grand que lui, mais il ne fit rien. « A… Arrête, je vais venir… » Son père l’envoya valser quelques mètres plus loin, vers la sortie. « Va faire ton sac. » Maddox ne voulait pas que les parents de Flynn le détestent alors avant qu’ils ne voient à quel point son père était un homme mauvais, il décida de ne pas résister et de rentrer chez lui. Mais il tremblait. Il tombait tellement de haut qu’il tremblait. Il avait tellement honte. Honte de son père, mais aussi honte d’avoir cru qu’il pourrait passer quelques jours tranquilles chez Flynn. Tous les souvenirs de son enfance et des étés précédents lui revinrent en tête. Quand il sortit de la salle à manger, il se dépêcha de retrouver sa chambre et de faire ses bagages. Il ne voulait pas laisser les North seuls avec son père trop longtemps. Et puis ils devaient se dire que si cette personne manquait de savoir-vivre, Maddox aussi. Tout était vite parti de travers.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

love. love. love.
maddynn maddope maddvia maddka maddila
et tous les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Gryffondor en première année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 989 Gallions : 338 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



I'm not going home. Not really.

Il y a quelqu’un pour Mr. Berkeley à la porte. Ces mots-là, aucun des North ne les attend. Maddox n'est présent chez eux que depuis quelques heures et voilà que, déjà, c'est lui qu'on vient demander à la porte. Flynn voit son père ouvrir la bouche pour prendre la parole, la surprise peinte sur son visage, mais aucun son n'a le temps de franchir ses lèvres avant qu'un homme se précipite dans la salle à manger, faisant fi des demandes des domestiques. Le Gryffondor ne voit pas l'expression de son camarade, leur position à table ne lui permettant que d'observer son dos alors qu'ils sont tous tournés vers le nouvel arrivant. Mais la manière dont il se tient change du tout au tout, et sa main vient chercher sa manche à lui, serrant le tissu tellement fort que les jointures de ses phalanges en blanchissent. Maddox, qu’est-ce que tu fais chez ces gens-là ? Ta mère et moi t’attendons. L'homme semble peiner un peu à parler, les mots péniblement articulés, et il est évident pour tous qu'il est loin d'être dans un état décent, surtout pour se rendre chez des gens qu'il ne connait pas pour forcer son chemin. Mais peut-être que son état est justement à l'origine de la situation. Surement, même. Ces gens-là. Le terme arrache un frisson désagréable à Flynn. Viens, on rentre. Aucun d'eux ne l'interrompt. Aucun d'eux ne bouge, pas même les domestiques. Personne ne le coupe, personne ne sait comment réagir. Viens. La tête du Rouge et Or fonctionne à plein régime alors que tout lui semble faux, tout lui semble absurde. Ils se sont mis d'accord il y a maintenant un moment sur le fait que Maddox passerait quelques jours chez lui, et le Serdaigle a été clair sur le fait que tout était bon. Que, maintenant, celui qui semble être son père, à en croire ce qui a été dit, vienne le chercher parce qu'ils l'attendent, ça sonne terriblement faux à ses oreilles. Quelque chose cloche, quelque part.

Quand l'homme s'approche du Bleu et Argent pour l'attraper par l'oreille, les doigts de Maddox lâchent sa manche, et le jeune North est presque prêt à se lever brusquement quand son père l'arrête d'un discret signe de main. Il ne doit pas intervenir, pas encore. A… Arrête, je vais venir… Il observe, impuissant, alors que son camarade se retrouve brusquement poussé en direction de la sortie. Impuissant parce qu'il n'a pas le droit, pas parce qu'il ne le veut pas. Si ça ne tenait qu'à lui, il aurait déjà réagi. Va faire ton sac. Enfin, Lord et Lady North se lèvent et s'éloignent doucement de la table, le visage neutre alors qu'ils jaugent la situation. L'inactivité rend Flynn dingue. Voir Maddox trembler ainsi le rend dingue. Savoir que la scène qui se déroule sous ses yeux n'a rien de normal et qu'il doit pourtant garder le silence le rend dingue. Il serre les poings et les mâchoires, gardant les bras sur le côté de son corps. Le Serdaigle finit par quitter la pièce pour, très certainement, aller faire son sac, et le silence se fait un instant dans la salle à manger. Quand il tourne la tête vers sa mère, ses yeux remplis d'interrogation, elle lui fait doucement signe de la tête que oui, et il n'en faut pas plus pour qu'il suive l'autre jeune homme en dehors de la pièce, le pas pressé. A peine sorti, il entend déjà son père prendre la parole, son ton froid et dur.

Il finit par croiser Maddox en haut des escaliers, celui-ci ayant déjà son sac à l'épaule. Qu'est-ce que tu fais ? La réponse est évidente, mais il pose tout de même la question. Tu vas pas vraiment partir, n'est-ce pas ? Ils t'attendent pas vraiment chez toi, pas vrai ? D'ici, ils entendent les éclats de voix de l'homme avec ses parents qui s'échauffe, surement à cause de la colère et de l'alcool. Juste lui. Pour autant, il est certain que juste parce qu'on ne l'entend pas ne veut pas dire que son père ne répond pas, bien plus apte à contrôler ses émotions et sa voix. Qu'est-ce qu'il fait là ? Il imagine bien que Maddox n'est pas celui qui lui a demandé de venir, une telle chose est évidente quand on voit la manière dont il a réagi. Mais il a besoin que ce soit clair, avant de montrer les dents. Il a besoin de savoir qu'il ne se trompe pas.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Première année de GISIS à Serdaigle (médecine magique)
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 627 Gallions : 382 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Flynn
flashback
i'm not going home. not really.

- Juin 1994 -

Il avait tellement honte, Maddox. Il aurait voulu que la famille de Flynn ne rencontre jamais la sienne. Ils venaient d’un monde tellement différent. Quand il avait vu son père débarqué, il était devenu tout blanc. Il aurait voulu disparaître. Il ne s’attendait vraiment pas à ce que son père vienne le chercher chez les North. Il pensait que son père aurait été content d’être débarrassé de lui pour encore quelques jours. Dans la pièce, personne ne réagit. Personne ne sait comment réagir. Il avait honte, encore une fois, d’imposer une telle scène à des gens qui avaient été adorables jusque-là avec lui. Quand son père l’avait attrapé par l’oreille, ce qui était très douloureux, d’ailleurs, pour le faire se lever et qu’il l’avait balancé vers la porte pour qu’il aille faire son sac, de nombreux souvenirs d’humiliations lui revinrent en mémoire. Maddox était presque soulagé de quitter la pièce, il ne pouvait plus faire face aux North à présent, il n’osait même pas réfléchir à ce qu’ils devaient penser de lui et de sa famille. Le Serdaigle se dépêcha d’aller préparer son sac. Il ne prit que l’essentiel et demanderait à Flynn de lui faire envoyer le reste ou repasserait le chercher plus tard. Il avait envie de pleurer. Tout s’écroulait. Son séjour chez les North, l’opinion de Lord et Lady North, celle de Flynn, son amitié avec Flynn, sa tranquillité et il allait probablement être puni en rentrant. Il se demanda alors si son père avait conduit jusque-là. C’était un moldu, à moins qu’il ait pris le bus, ils ne vivaient pas dans le même quartier de Londres et le voyait mal marcher jusqu’au manoir. En sortant de la chambre, il se hâta de retourner vers la salle à manger, mais une fois en haut des escaliers, il aperçut Flynn et s’arrêta. Il avait mal au cœur. Maddox avait peur d’entendre ce que son camarade avait à lui dire. Il descendit quelques marches quand Flynn fit le reste du chemin vers lui. En levant les yeux vers le Gryffondor, il ne savait pas très bien comment interpréter son regard. « Qu'est-ce que tu fais ? » Avec son sac sur le dos, il lui semblait pourtant évident qu’il venait de le préparer, comme demandé par son père, et qu’il s’apprêtait à le suivre pour rentrer chez lui. « Tu vas pas vraiment partir, n'est-ce pas ? Ils t'attendent pas vraiment chez toi, pas vrai ? » Maddox ne savait pas quoi répondre à Flynn. Il baissa les yeux. A cet instant, ils entendirent des éclats de voix dans la salle à manger. Son père. Il eut un gros pincement au cœur et descendit quelques marches, mais Flynn lui bloqua le chemin. « Qu'est-ce qu'il fait là ? » Demanda Flynn à l’adolescent. Le regard de Maddox, toujours fixé sur la porte de la salle à manger, vint à nouveau se poser sur Flynn. Il aimait beaucoup Flynn, vraiment, mais s’il lui faisait perdre encore plus de temps, il avait peur de ce que son père pourrait leur faire ou lui faire ensuite. Cet homme était imprévisible et ne semblait pas être dans un de ses bons jours, s’il en avait parfois.

« J’ai pas le choix, il faut que j’y aille, sinon… sinon il ne va jamais arrêter. Il vaut mieux éviter de l’énerver… » Plus qu’il ne l’était déjà, bien entendu. Et oui, c’était possible. Maddox en avait des frissons. Il regardait avec angoisse la porte de la salle à manger qui était toujours fermée. Il ignorait comment ou pourquoi son père n’était pas encore sorti pour venir le chercher. Il ne savait pas non plus ce qu’il se disait dans cette pièce, mais il avait peur qu’il choque les North. C’était probablement déjà fait. Maddox prit un instant pour s’excuser auprès de Flynn : « Je suis désolé… qu’il ait débarqué comme ça. Je ne sais pas ce qu’il fait là… il était censé savoir… J’ai donné l’adresse à ma mère, mais… je ne pensais pas qu’il la trouverait. Je suis désolé, on avait dit qu’on irait au zoo et tout… mais… désolé. » Et puis, après toute cette histoire, Flynn ne voulait probablement plus rien à avoir affaire avec lui. Maddox descendit à nouveau quelques marches, en même temps que le Gryffondor. Il avait peur de débarquer dans la salle à manger. Il n’était qu’un lâche, qu’un bon à rien comme lui disait son père. En bas des escaliers, il avait les larmes aux yeux. « Tu pourras dire à tes parents qu’ils ont été vraiment adorables avec moi ? Et que je m’excuse aussi auprès d’eux ? » Il pensa alors à Flynn. Le pauvre, Maddox était le premier camarade qu’il invitait et à cause de Maddox, il n’aurait peut-être plus le droit d’en inviter d’autres avant longtemps. Et Flynn n’aurait jamais invité Maddox s’il savait que toute cette histoire arriverait à cause de lui. Il sursauta quand il entendit quelque chose se casser dans la salle à manger, lui rappelant les nombreux objets cassés par le passé à cause d’excès de colère. Il se dépêcha de retourner auprès de son père en espérant qu’il n’ait rien cassé de cher ou qu’il n’ait blessé personne. Il avait d’ailleurs probablement insulté les North de tous les noms deux ou trois fois car ils étaient sorciers.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

love. love. love.
maddynn maddope maddvia maddka maddila
et tous les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Gryffondor en première année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 989 Gallions : 338 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



I'm not going home. Not really.

J’ai pas le choix, il faut que j’y aille, sinon… sinon il ne va jamais arrêter. Il vaut mieux éviter de l’énerver… Flynn observe son camarade attentivement. Il note ses gestes angoissés, il note son expression apeurée, et la colère le gagne doucement. Elle n'est pas dirigée vers Maddox qui semble si mal en point, mais vers son père qui est à l'origine même de ces sentiments. Il est effrayé, c'est clair comme de l'eau de roche, et qu'un homme puisse à ce point faire naître ce genre d'émotion chez sa propre progéniture le met dans un état qu'il peine à décrire. Je suis désolé… qu’il ait débarqué comme ça. Je ne sais pas ce qu’il fait là… il était censé savoir… J’ai donné l’adresse à ma mère, mais… je ne pensais pas qu’il la trouverait. Je suis désolé, on avait dit qu’on irait au zoo et tout… mais… désolé. Le Rouge et Or n'arrive pas à l'interrompre alors qu'il le devrait. Il devrait lui dire qu'il n'a pas à être désolé, que rien de tout ça ne dépend de lui, qu'il n'est pas en tort. Ce qui se passe là n'est pas de sa faute. Certainement pas quand il semble prendre tant de précautions pour que son père ne le trouve pas. Bon sang, mais qu'est-ce qu'il vit chez lui ? Il le suit en silence dans les escaliers, niant doucement de la tête, ses gestes tellement mesurés par rapport à la tempête qui fait rage dans son crâne. Tu pourras dire à tes parents qu’ils ont été vraiment adorables avec moi ? Et que je m’excuse aussi auprès d’eux ? Maddox... Il n'est pas certain de ce qu'il comptait dire ensuite, mais il n'a pas vraiment à se poser de questions alors qu'il est interrompu par le bruit très net de la vaisselle qui vient s'échouer brutalement contre un mur, lui arrachant une grimace. Bon sang, les choses dérapent, et vite. Flynn n'a pas une seconde à perdre avant que le Serdaigle franchisse de nouveau la porte de la salle à manger et il attrape son poignet un peu brutalement pour le retenir. Fais leur confiance, s'il te plait. Il parle de ses parents. Parce qu'il n'a pas besoin d'être dans la même pièce qu'eux pour savoir ce qu'ils pensent. Il n'a pas besoin de les voir pour savoir qu'ils ne laisseront pas les choses se dérouler comme Mr. Berkeley le souhaite, sans tenter d'intervenir. Il suffit ! La voix de Lord North gronde à travers la porte, forçant Flynn à observer quelques secondes d'arrêt tant il est pris de court. Quand il se décide enfin à rentrer dans la pièce, c'est de manière hésitante.

Les morceaux de faïences traînent sur le sol alors que les domestiques tentent de discrètement rassembler ce qui reste sur la table pour éviter que l'une des assiettes vole de nouveau à travers la pièce. Le dos droit, la tête haute, la colère courant sous sa peau, Alexander North pose son regard sur les deux adolescents qui viennent de les rejoindre, rapidement suivi par Elizabeth et par le père de Maddox. Flynn ignore l'expression exacte qui prend place sur les traits de son visage, mais celle de sa mère change automatiquement, la poussant à son tour à se redresser et relever un peu les épaules, les doigts entrecroisés dans un geste d'apparence bénin mais pourtant tellement sous tension que ses jointures en blanchissent. Vous avez deux possibilités, l'une d'entre elle vous offrant deux autres choix. La première est la suivante : vous quittez mon domicile sur le champ, en repartant aussi seul que vous êtes arrivé, sans protester. Dans le cas contraire, je vous laisse le choix : soit nous réglons ça avec les autorités compétentes de votre monde, et j'espère que vous avez conscience qu'ils auront davantage tendance à croire l'homme chez qui vous vous introduisez, ivre et agressif, que vous -et je suis certain qu'ils apprécieront de voir la manière dont vous traitez votre fils; soit je me ferai une joie de vous montrer en quoi le comportement que vous avez décidé d'adopter chez un sorcier alors que vous n'êtes que moldu est une terrible idée. Dans les deux cas, vous feriez bien d'utiliser le peu de lucidité qu'il semble vous rester pour prendre une décision judicieuse. Il a déjà sa baguette en main, et Flynn sait que tout ça n'est qu'intimidation, qu'il préfère réellement éviter d'en arriver là. Pourtant, il a peur que le père de Maddox ne se contente pas de tout ça et, alors que ce dernier tourne la tête dans leur direction, le Gryffondor fait un pas devant son camarade dans un geste s'apparentant à de la protection, ses traits exprimant très clairement qu'il n'aura aucune hésitation à agir. Lord North, j'ai la police Londonienne au bout du fil, que dois-je leur dire ?

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Première année de GISIS à Serdaigle (médecine magique)
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 627 Gallions : 382 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Flynn
flashback
i'm not going home. not really.

- Juin 1994 -

« Maddox... » Commença à dire Flynn avant qu’ils ne soient interrompu par un fracas dans la salle à manger. Maddox ne savait pas ce que son camarade allait lui dire. Il espérait tout de même qu’il lui pardonnerait pour cette intrusion dans son foyer. Il espérait aussi que Flynn ne regrettait pas trop d’avoir accepté de l’héberger. Dès le premier jour, Maddox avait tout gâché. Il se dépêcha de retourner auprès de son père, mais il eut à peine le temps de poser la main sur la poignée de la porte qu’il sentit Flynn le retenir. Pendant un instant, Maddox eut l’impression de sentir la main de son père le serrer brutalement, mais quand il se retourna et vit Flynn, il retrouva la raison et l’angoisse le quitta momentanément. « Fais leur confiance, s'il te plait. » Il se demanda ce que le Gryffondor voulait dire. Il ne voulait pas apporter de problèmes aux North, il voulait simplement partir pour les débarrasser de la nuisance que provoquait son père. « Il suffit ! » Entendirent-ils à travers la porte. Le père de Flynn venait d’intervenir. Maddox n’était pas tranquille. Flynn entra le premier dans la pièce, suivit par le Serdaigle. Il avait honte de voir les morceaux de faïences au sol. Quand les regards se tournèrent vers eux, Maddox eut envie de se faire tout petit. Il ne savait pas où regarder. Il n’osait plus regarder Lady et Lord North dans les yeux. Il avait peur d’affronter son père. Il baissa les yeux vers les morceaux cassés. Heureusement, tous les regards se tournèrent vers Lord North quand il prit la parole. « Vous avez deux possibilités, l'une d'entre elle vous offrant deux autres choix. La première est la suivante : vous quittez mon domicile sur le champ, en repartant aussi seul que vous êtes arrivé, sans protester. » Maddox connaissait très bien son père, il savait qu’il ne partirait pas aussi facilement, surtout pas sans Maddox. Il pensait probablement qu’il n’était pas venu jusque-là pour rien et il n’aimait pas recevoir des ordres. Ivre, il allait protester, mais on ne lui en laissa pas le temps. « Dans le cas contraire, je vous laisse le choix : soit nous réglons ça avec les autorités compétentes de votre monde, et j'espère que vous avez conscience qu'ils auront davantage tendance à croire l'homme chez qui vous vous introduisez, ivre et agressif, que vous -et je suis certain qu'ils apprécieront de voir la manière dont vous traitez votre fils; soit je me ferai une joie de vous montrer en quoi le comportement que vous avez décidé d'adopter chez un sorcier alors que vous n'êtes que moldu est une terrible idée. Dans les deux cas, vous feriez bien d'utiliser le peu de lucidité qu'il semble vous rester pour prendre une décision judicieuse. » L’expression de dégoût qui s’afficha sur le visage du père de Maddox à la prononciation des mots sorcier et moldu était inégalable. L’homme regarda le bout de bois qu’on appelait baguette magique avec une certaine appréhension. Son fils n’avait jamais osé s’en servir contre lui, il n’en avait d’ailleurs pas le droit, d’après ce qu’il avait cru comprendre, mais cet homme qui semblait défendre Maddox sans qu’il ne comprenne pourquoi, ne lui inspirait vraiment pas confiance. Maddox regardait aussi la baguette en se demandant si Lord North s’en servirait vraiment. Le père de Maddox fit un pas vers lui, mais Flynn s’interposa. Ce geste toucha beaucoup le Serdaigle, qui sentit qu’il pouvait avoir confiance en Flynn plus qu’il n’aurait jamais pu l’imaginer. Avant même qu’il ne puisse le réaliser, ils étaient devenus amis.

« Lord North, j'ai la police Londonienne au bout du fil, que dois-je leur dire ? » S’exclama un domestique à Lord North. Maddox et son père ne savaient pas si l’employé bluffait ou s’il avait vraiment téléphoné à la police. Le père du brun sembla hésiter sur ce qui allait suivre. Il s’adressa à Maddox sans bouger de sa place. « Tu sais, ta mère va être très déçue, Maddox. Tu veux vivre chez ces clowns ? Restes-y. Tu crois que tu te sentiras à ta place ici plus qu’avec ta famille ? Dans cette espèce de maison de luxe ? T’es peut-être leur bonne action du jour, à ces gens-là, mais demain, ils te mettront à la porte et tu viendras ramper devant chez nous. C’est ça ou tu finiras par passer la serpillère et récurer leurs toilettes. » Voyant que Maddox ne bougeait pas et ne répondait pas non plus, et sentant qu’il arrivait à bout de la patience de ces sorciers, il jeta un dernier regard de glace à son fils avant de quitter la salle à manger et le manoir. Le Serdaigle se demandait si son père avait raison ou s’il ne cherchait qu’à le blesser. De toute façon, dans quelques jours, il allait en effet devoir retourner chez lui, en rampant. Il imaginait déjà la tête de son père quand il reviendrait. Il lui ferait probablement vivre un enfer pour le faire payer de ce qu’il venait de se passer. Confus, Maddox ne savait vraiment pas ce qu’il devait dire aux North et à leurs employés. Il s’adresse un peu à tout le monde en ne regardant personne dans les yeux trop longtemps pour ne pas sentir leurs jugements : « Je suis vraiment désolé. Je ne voulais pas vous causer de problèmes. Tout était si parfait, tellement qu’on aurait presque dit… un rêve. Un rêve transformé en cauchemar… par ma faute. Pardonnez-moi. » Est-ce qu’il en faisait un peu trop ? Pour les North, qui étaient habitués à tout ce qu’ils avaient, c’était une vie normale, cela n’avait rien d’un rêve. Pour Maddox, tout était si nouveau. Et la famille de Flynn était si gentille avec lui. « Je comprendrais si vous ne voulez pas que je reste chez vous… Mon père va peut-être revenir. Je ne sais pas de quoi il est capable… mais parfois, il n’a pas de limites. » Le Serdaigle ne savait pas où il pouvait aller. Il trouverait, mais là, il ne savait pas. Et il commençait à avoir peur de se retrouver à la rue comme lui avait dit son père. Il avait peur de se faire rejeter par cette famille bien différente de lui. Il avait aussi peur que son père revienne d’un instant à l’autre et ne cessait de jeter des regards furtifs vers la porte. « Tout n’est pas mauvais chez lui… » Ajouta distraitement Maddox pour qu’on n’ait pas pitié de lui et aussi, peut-être, parce qu’il voulait se convaincre que son père avait parfois des bons côtés. « Je ferais peut-être mieux de le rattraper avant qu’il ne soit trop tard… » Dit Maddox en espérant que la colère de son père ne dure qu’un temps. Si jamais il ne rentrait pas, il ne serait plus accepté chez lui. Il ne pouvait pas vivre chez les North pour toujours non plus. Ils n’avaient accepté de l’héberger que pour quelques jours. Il n’avait nulle part d’autre où aller que chez ses parents. Maddox fouilla dans son sac et en sortit ses quelques économies, dans son porte-monnaie. Il posa l’argent sur la table. Il ignorait combien coûtait une assiette comme celle que son père avait cassé, mais il voulait aider à couvrir les dégâts. Il ne savait pas non plus comment exprimer sa gratitude envers Flynn pour le geste de bravoure qu’il avait eu lorsqu’il s’était interposé entre son père et lui, mais il lui en serait reconnaissant et trouverait un moyen de le remercier. « Je vous remercie pour cette journée. Je m’excuse pour le comportement de mon père et pour l’assiette qu’il a cassé, les mots qu’il a pu dire… » Maddox avait honte d’avoir donné une mauvaise image des amis de Flynn. Il espérait que ses parents ne croient pas qu’ils étaient tous comme lui. Le Serdaigle leva les yeux vers Flynn pour s’excuser encore.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

love. love. love.
maddynn maddope maddvia maddka maddila
et tous les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows
  • 1
  • 2

Revenir en haut Aller en bas
 
maddox&flynn ⊹ i'm not going home. not really. (flashback)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Normand Flynn
» 'Something brought you here, Flynn Rider. Call it what you will, fate, destiny...' 'A horse.'
» Flynn Rider cavalier de Waterloo
» Maddox » L'erreur est permise, mais pas l'échec. [Fini]
» Sennar Walsh Cavalier d'Hazufel ; Arthur Cavalier de Kita ; Flynn Rider Cavalier de Waterloo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: