Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

You are my nightmare • Flynn+Hope

Aller à la page : Précédent  1, 2
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1399 Gallions : 590 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



You are my nightmare

J'aurais jamais imaginé que tu t'excuses North... enfin... Oui, eh bien lui non plus, à vrai dire. Pas après ce qui vient de se passer. Pas avec la colère qui l'a gagné, pas avec cet agacement qui rampe sur sa peau depuis qu'elle est rentrée dans la pièce. Pourtant, il a conscience qu'il faut parfois se forcer pour le bien commun, et le fait que ces deux-là ne s'entretuent pas en présence du Serdaigle semble y être lié. Je ne dis pas que tu... il n'y a pas d'attaque, juste de la surprise. Je ne sais plus si je l'ai fait ou non mais je m'excuse pour tout cela. Il acquiesce vaguement. Oui, elle lui a déjà présenté ses excuses. Sur ce point, elle a un coup d'avance sur lui, mais il le lui laisse volontiers. Puis si elle veut en remettre une couche, qu'elle fasse donc. Il ne va pas franchement l'empêcher de lui demander pardon. Je ne sais pas ce que ça vaut mais je vais arrêter de te fusiller du regard. Flynn s'empêche de lever les bras dans un « enfin » silencieux. Si elle lui fout enfin la paix, si elle arrête enfin ce comportement ridicule, il ne peut qu'être ravi. Il n'irait pas jusqu'à dire que s'il avait su que tout ça permettrait d'enfin être tranquille, il aurait été agressif un peu plus tôt, mais il ne peut s'empêcher de le penser un peu. Je ne voulais pas être aussi pénible surtout que je dois mériter certaines des choses que tu as dit. Je suppose qu'après tout cela, c'est mal parti pour que... tu puisses me supporter mais je te foutrai la paix à l'avenir. Il y a un peu de joie, tassée sous toute cette colère qu'il lui reste, sous toute cette tension qui a encore emprise sur son corps. Un peu de joie, parce qu'il n'aura pas en permanence son regard collé sur lui. Il n'aura pas cette sensation désagréable qu'elle le fixe, sa haine presque palpable, toujours en silence. Bon sang, tout ça l'enchante déjà.

Les pieds de la chaise raclent sur le sol alors qu'il se permet enfin de faire ce qu'il ne devrait pas, croisant ses pieds alors que ses mollets reposent sur son bureau, dans une absence totale de respect pour la situation dans laquelle il est. Tout ce qui vient de se passer là le pousse à oublier qu'il est collé et qu'il risque bien davantage s'il est pris à agir ainsi. Mais les choses auraient pu être bien pire si quelqu'un l'avait vu soulever Hope, les pieds sur la table semblent donc bien moindre en comparaison. Maintenant que tout est retombé, une question lui trotte dans la tête et il se demande s'il doit la poser. D'un côté, il est bien trop curieux et de l'autre, il risque de rouvrir la plaie. Mais techniquement, c'est déjà fait, non ? Il se contenterait juste de... De continuer à parler d'un sujet abordé un peu plus tôt, non ? Dis-moi, Scott, le nom de famille sonne différent. Loin de l'utiliser dans un but de provocation ou de distance, il garde son habitude d'appeler la majorité des personnes qu'il croise par leur patronyme. T'étais vraiment sérieuse, y a quatre ans ? C'était pas un pari à la con ? Il a du mal à croire que ça puisse être autre chose, vraiment. Il ne la regarde pas, il se contente de fixer ses doigts croisés sur son torse, avant de relever la tête vers le plafond. Savoir ne l'avancerait à rien, maintenant, et pourtant il demande. Après tout, elle voulait qu'ils apprennent à se connaître, non ? Elle ne devait surement pas parler de ça, mais enfin.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Flynn & Hope

You are my nightmare #dramaqueen

Je voudrais dire qu'il ne montre pas une profonde joie à l'idée que je lui foute la paix mais même s'il reste des traces peu niables de sa tension dans son attitude, il semble soulagé. Il doit se délecter du plaisir d'avoir enfin obtenu ce qu'il semblait attendre depuis tellement longtemps. Il est bien trop pour que je puisse déterminer si moi-même je suis soulagée mais je crois qu'au fin fond de moi-même, je le suis quand même. Je ne suis pas ce genre de fille qui se complaît dans les tensions et conflits, encore moins qui aime en être l’instigatrice. Je suis plus du genre à prêcher amour et tolérance alors l'idée de ne plus avoir à se haïr est réconfortante. Mais je me rends compte que je manque encore d'une certaine maturité et que j'ai sincèrement un travail à faire sur moi si je veux éviter de telles situations à l'avenir. Mais en ce moment présent, je suis presque triste. Passe quatre années de sa vie à détester une personne et du jour au lendemain, il n'y aura plus rien de tel. Je redoute cette plus totale indifférence qui laissera un vide, un trou derrière elle. Mais je sais que Maddox sera fier du chemin parcouru et pour cela, je crois que nous avons eu raison d'en arriver à nous empoigner, enfin plutôt lui. Je le regarde un moment prendre ses aises et je lève les yeux au ciel mais j'ai un sourire amusé plus que hautain sur les lèvres. Il m'énervera toujours un peu avouons-le mais c'est rassurant. Je trouve ses manières un peu déplacée et il semble ne respecter que modestement l'autorité mais je ne vais pas le faire remarquer aussi proche d'une éventuelle réconciliation. Je ne peux attendre de tout le monde une attitude aussi irréprochable, ou presque, que la mienne.

Il prend ses aises et je soupire. Je crois que la « discussion » est finie mais sa voix me surprend alors que j'allais m'installer sagement. Je ne suis pas vraiment à l'aise avec la question et je fais la moue. « Mhhh. » Je n'ai pas envie de répondre mais à quoi bon fuir le sujet maintenant. Je ne me vois cependant pas le faire en maintenant une distance aussi éloignée entre nous alors je m'approche et sans me soucier de respecter ou non le règlement, je viens m'asseoir sur le banc, pas loin de là où ses pieds reposent, pour le regarder même si ses yeux sont posés sur ses doigts. Je ne suis juste pas capable de rester détachée quand il s'agit de mes sentiments. J'inspire profondément et le fixe un moment mais pesant mes mots. « Donc c'est vraiment ce que tu as cru? Un pari? C'est un peu blessant et vexant mais bon... Oui j'étais sérieuse et tu imagines pas le courage que ça m'a demandé. Alors ouais, ça a fait mal de me sentir devenir un sujet d'amusement. » Mon regard se pose au-delà de lui car avouer cela est dur pour l'amour propre. Je me sens humiliée même si ce n'est pas lui. Je ne sais pas à quoi ça sert de raviver tout cela car cela ne changera rien, si? Je réponds simplement car ne pas le faire aurait quelque chose de provoquant. « J'aurais dû être plus directe en fait. » C'est un simple constat mais il me rappelle combien je peux être nulle en rapport humain, combien je suis maladroite. Je crois que le fait de ne plus rien avoir à sauver niveau apparences est la seule chose qui m'aide à ne pas juste fuir en courant alors que la gêne me fait légèrement rougir, chose que je m'empresse de dissimuler derrière mes cheveux penchant la tête vers l'avant pour fixer mes pieds qui battent doucement l'air.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1399 Gallions : 590 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



You are my nightmare

Donc c'est vraiment ce que tu as cru? Un pari? Le bruit qui sort de sa bouche est vague mais représente une confirmation sonore, accompagnée d'un bref signe de tête histoire d'appuyer le tout. C'est un peu blessant et vexant mais bon... Blessant et vexant ? Il a bien envie de lui dire que lui aurait pu être blessé et vexé justement, en croyant que c'était un pari. Se retrouver la cible de ce genre de chose peut ne pas être amusant, loin de là, et si son caractère avait été un tant soit peu différent, il l'aurait certainement pris autrement qu'en riant. Oui j'étais sérieuse et tu imagines pas le courage que ça m'a demandé. Alors ouais, ça a fait mal de me sentir devenir un sujet d'amusement. Flynn finit par reposer son regard sur la rousse, l'observant alors que ses yeux à elle semblent fixer le vide derrière lui. Il a du mal à réaliser qu'elle le pensait vraiment. Qu'il lui plaisait vraiment. Il met ça sur les incertitudes de l'adolescence, sur les hormones qui pètent un plomb. Le fait qu'elle ait passé les dernières années à lui faire comprendre qu'il était de trop dans ce château n'a surement pas aidé à l'aiguiller dans la bonne direction, mais peut-être bien qu'il peut comprendre, un peu, pourquoi elle lui en a voulu. Même si quatre ans, c'est complètement absurde.

J'aurais dû être plus directe en fait. Le rire qui lui échappe est franc, premier signe positif dans son comportement envers elle de cette heure de colle. Même si c'est loin de signifier quoi que ce soit, il apprécie ce court instant où il n'a pas l'impression d'être constamment prêt à attaquer, physiquement ou oralement. Ouais, t'aurais peut-être dû ! Ca aurait été plus efficace ! Il a toujours eu un peu de mal avec la subtilité, surtout à cet âge-là. Si les choses se sont arrangées depuis, il n'a aucun souci à admettre qu'à cette période-à, la franchise et la clarté n'étaient pas seulement enviées, avec lui, elles étaient même préférables. Une Hope plus directe n'aurait eu aucun de mal à lui faire comprendre qu'elle était sérieuse, que ce n'était ni un pari, ni un délire. Là, il aurait pigé. Et là, sa réaction aurait sûrement été un peu plus adaptée. Moins blessante. Elle bat des pieds comme une enfant, ses cheveux comme un rideau devant son visage. Je sais pas si ça vaut grand-chose maintenant, mais je suis désolé si je t'ai blessée. J'étais parfois con à cet âge-là, mais blesser volontairement les gens contre qui j'ai rien, ça a jamais été mon genre... Il n'est pas vache gratuitement, et aurait surement été un peu plus délicat si les choses avaient été autrement. Mais ce qui est fait est fait et il espère juste que, contrairement à ce qu'elle lui a dit un peu plus tôt, il n'est pas la raison de son manque de confiance en elle, parce qu'il serait capable de s'en vouloir. Surtout s'ils cessent cette guerre froide. J'espère que tu profites bien, t'as eu plus d'excuses de ma part en une seule fois qu'une bonne partie des gens depuis qu'ils me connaissent ! Il lève les bras vers le plafond, s'étirant comme il le peut dans sa position sans manquer de tomber, les os de son dos craquant l'un après l'autre, lui arrachant un soupir. La situation est totalement étrange et il est loin d'être aussi à l'aise qu'il essaye d'en donner l'impression, mais il se répète ce mot-clé qu'est « efforts ».

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Flynn & Hope

You are my nightmare #dramaqueen

Je sais que ma réaction semble enfantine mais je ne mentais pas quand j'ai dit que cet événement en façade anodin avait fait s'écrouler ma confiance en moi. Je ne dis pas qu'il est le seul responsable mais il est le seul gars avec qui je me sois essayée à la franchise quant à aller au devant pour déballer mes sentiments. Je n'ai jamais récidivé par la suite et j'ai comblé ce manque en me noyant un peu plus dans mon amour pour les livres. J'avais besoin de me dire que je pouvais plaire à quelqu'un et il avait su me prouver que non. Ça m'avait pris tout mon courage et je n'ai jamais eu à nouveau cette forme de hardiesse pour m'oser à nouveau. Je suis pas la fille qui a le plus confiance en elle, ni la plus franche. Verdict, à dix-huit ans, mon expérience se limite à un baiser chaste à cause d'une chute et quelques baisers supplémentaires avec un autre. Je ne suis pas à l'aise avec mon corps et je me demande si un jour j'oserai seulement aller plus loin. Alors ouais en ce moment précis alors qu'on aborde un sujet qui ne me rend pas forcément très à l'aise, je me comporte comme une gamine même si c'est lui donner raison. Je cherche surtout un moyen de me focaliser sur autre chose pour ne pas simplement couper court à cette tentative de dialogue. Bordel Maddox tu as intérêt à être fière de moi après cela. Je sais que si je ne tenais pas autant à mon ami, je n'aurais probablement pas tenté de calmer les choses en voyant les proportions que ça avait pris. Je n'oubliais pas cet éclat dans son regard et encore moins la sensation de me faire soulever du sol. Je n'avais pourtant pas peur. Comme si au final, je ne pouvais pas avoir peur de lui.

« Je n'étais sans doute pas la fille la plus... expressive du monde pour te faire comprendre les choses donc je suppose que tu pouvais pas deviner que ça m'avait blessée. Je le réalise seulement maintenant mais à l'époque, les choses étaient compliquées alors bon. Je crois que c'était plus facile de te haïr que de simplement venir me risquer à une claque de plus en te disant clairement les choses. » Je rejette finalement mes cheveux en arrière en ayant assez de fuir, me cacher. Je ne veux plus garder cette attitude enfantine, il est temps de grandir un peu même si la rougeur de mes joues doit me trahir. Je le regarde et finit par rire un peu. Je hausse les épaules ressentant une certaine satisfaction. « Si j'avais su qu'il suffisait de te provoquer pour en avoir, je l'aurais fait plus tôt. » Je suis plus espiègle que sérieuse persuadée que finalement je dis tout haut ce qu'il a dû penser. Je trouve que cette situation est bizarre et si je n'abandonne pas toutes mes réticences d'un coup, si je n'arrive pas à totalement me détendre, je crois que je commence quand même à apprécier le moment. « Je profite pas, je sais que j'ai poussé trop loin avant pour les mériter pleinement. » Je ne savoure pas au moins et je ne lui donne pas la sensation de le prendre de haut. J'espère qu'il se rend compte des efforts que je fais. « Dis North, c'est une impression ou c'est étrange notre échange là? Je veux dire, ça a un côté particulier. Je ne sais pas très bien expliquer mais c'est pas si... déplaisant en fait. Je veux dire que parler avec toi sans jouer les emmerdeuses, c'est pas non plus un calvaire. Je sais que ça enlève rien au passé mais t'es peut-être amusant au final. C'est rare que je sois aussi franche, pas une question de pas le vouloir mais disons que je lutte contre la timidité et le fait de me replier pour te répondre. » Je l'observe et maintenant que ma haine est retombée, je me souviens exactement pourquoi j'ai pu craquer pour lui. Il a ce petit quelque chose qui le rend désirable et intéressant. Je me sens finalement enfin en paix avec moi-même en ce qui concerne cette guerre vieille de quatre ans.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1399 Gallions : 590 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



You are my nightmare

Je n'étais sans doute pas la fille la plus... expressive du monde pour te faire comprendre les choses donc je suppose que tu pouvais pas deviner que ça m'avait blessée. Clairement, il était bien loin de se douter que tout ça avait pu avoir le moindre impact sur elle. Il avait imaginé que, aussi vite qu'il avait tourné la page à ce sujet, elle avait fait de même. Sans chercher plus loin. Ce n'était qu'un pari perdu, n'est-ce pas ? Visiblement, il se trompait. Bien, en plus. Je le réalise seulement maintenant mais à l'époque, les choses étaient compliquées alors bon. Je crois que c'était plus facile de te haïr que de simplement venir me risquer à une claque de plus en te disant clairement les choses. Ce qu'elle dit a un peu de sens et en même temps, il aurait largement préféré qu'elle vienne effectivement lui expliquer clairement ce qui n'allait pas. Mais tous n'ont pas sa mentalité, tous n'osent pas affronter quelque chose qui a déjà blessé juste pour mettre au clair une situation. Comme elle l'a si bien dit plus tôt, faire preuve de ce genre de courage est une telle évidence à ses yeux qu'il en oublie rapidement que tous n'en sont pas capable. La Serdaigle redresse la tête, affichant presque avec assurance son visage rougi par... Rougi par quoi ? La gêne ? Il ne saurait pas trop le dire. Mais au moins peut-il la regarder droit dans les yeux alors qu'elle le fixe, un léger rire remontant sa gorge et le poussant à hausser un sourcil. Elle rit beaucoup, la rousse. Ça le dérange un peu. Ça le dérange parce qu'il ne comprend pas pourquoi et qu'il se sent mis de côté, et être mis de côté alors qu'ils ne sont que tous les deux n'est pas vraiment quelque chose qu'il apprécie. Si j'avais su qu'il suffisait de te provoquer pour en avoir, je l'aurais fait plus tôt. Il n'est donc pas le seul à se dire que bousculer tout ça leur a permis d'obtenir quelque chose qu'ils attendaient tous les deux : elle, des excuses qu'il ignorait lui devoir; lui, la paix.

Je profite pas, je sais que j'ai poussé trop loin avant pour les mériter pleinement. Flynn pince les lèvres pour s'empêcher de confirmer ses dires, en tout cas la première moitié. Elle a clairement poussé trop loin. Elle a joué la carte de la provocation sans même se poser de questions. Elle l'a poussé à craquer et à perdre un moment le contrôle, et il n'arrive pas à se dire que ça ne lui a pas plu, qu'elle n'a pas apprécié le voir franchir certaines limites qu'il dépasse déjà bien trop souvent au goût des adultes qu'il connait. Il en grincerait presque des dents. Dis North, un « hm ? » discret peut se faire entendre, mais pas suffisamment pour couvrir le son de la voix de la bleue et argent qui continue sans perdre une seconde, c'est une impression ou c'est étrange notre échange là? Il acquiesce, clairement du même avis. C'est limite surréel. Je veux dire, ça a un côté particulier. Je ne sais pas très bien expliquer mais c'est pas si... déplaisant en fait. S'il met de côté ses muscles tendus et son torse toujours compressé par le reste de ses émotions, il serait presque prêt à être d'accord. C'est loin d'être la conversation la plus agréable qu'il a eue, mais c'est aussi loin d'être la pire. Et clairement, le fait qu'elle ne cherche plus à le tuer d'un regard est un vrai plus pour tout ça. Je veux dire que parler avec toi sans jouer les emmerdeuses, c'est pas non plus un calvaire. Je sais que ça enlève rien au passé mais t'es peut-être amusant au final. Alors là, il ignore complètement ce qu'il a pu faire ou dire pour qu'elle le considère comme « amusant ». C'est sa tête, c'est ça ? Sur son visage se peint une expression incertaine, reflet de son hésitation sur la manière dont il doit réagir. C'est rare que je sois aussi franche, pas une question de pas le vouloir mais disons que je lutte contre la timidité et le fait de me replier pour te répondre. Le Gryffondor laisse retomber ses jambes sur le sol, se redressant sans prendre appui sur ses bras, appuyant finalement ceux-ci sur ses cuisses, profitant de l'écart qu'il a creusé entre la chaise et le bureau pour prendre ses aises et soupirer, un mince sourire sur les lèvres. C'est top, la franchise. Tu devrais essayer plus souvent. Vraiment, ça peut faire des miracles. Il est partiellement taquin, partiellement honnête. Si, parfois, la franchise peut lui fermer des portes, il a souvent trouvé sa solution à un problème relationnel dans celle-ci, quitte à ce que les choses explosent par la suite. Il n'a de toute façon jamais eu peur d'affronter les conséquences. Mais là encore, il oublie que son comportement n'est pas celui des autres. Bon ! Ses mains claquent l'une contre l'autre. Maintenant, je suis à peu près rassuré sur le fait que tu vas pas tenter de trouver une solution pour te débarrasser de moi dans mon sommeil ! Chose assez positive à ses yeux. Du coup, tu veux toujours pas me dire ce que t'as fait pour arriver là ? Cette fois, aucune provocation.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Flynn & Hope

You are my nightmare #dramaqueen

Je ne comprends pas pourquoi je ris? En fait, j'ai l'impression d'être une de ces dindes qui gloussent devant le gars qui leur plaît. Je secoue la tête un peu désespérée par mon propre comportement. Je ne suis pas ce genre de personne et je ne compte pas le devenir. Je tiens à mon intégrité mais après tout cela, j'ai les nerfs tendus. Et mon rire est essentiellement nerveux car je relâche doucement la pression. Je ne me fous pas de lui. Je n'aurais jamais osé quand bien même il m'en aurait donné toutes les raisons du monde. Je tiens à notre paix et je ne serais pas celle qui viendrait la briser à nouveau ou en tout cas pas volontairement... Je ne voulais pas que Maddox puisse à nouveau se sentir pris entre nous. Pour cette raison, je ne raconterais jamais rien de ceci à notre ami commun, je n'irai pas déballer la manière dont son « bro » m'a attrapée au col pour me soulever. Il risquerait d'être fâché et je ne veux pas foutre le bordel dans leur amitié. Mais dans la vie, en fait, on ne peut jamais être sûr de rien. J'essaierai de tenir cet engagement envers moi-même mais qui sait. Je me fais l'effet d'être une foutue pipelette alors que mon débit de paroles me ferait presque peur. Je crois que le stress ne me réussit pas et je dois avouer que c'est rare que je perde autant mes moyens. Je me sens un peu intimidée face à lui dans le fond. Je crois que je serai toujours un peu la gamine qui était venue « déclarer sa flemme » au gars qui la faisait rêver de loin depuis des mois et des mois. Cette fille là ne disparaîtra jamais totalement mais elle venait de mûrir un tant soit peu pour faire face à toute cette histoire comme une jeune adulte. Je retrousse légèrement le nez en signe qu'il touche en plein dans le mile avec sa phrase. Je pose la main sur le coeur pour appuyer mes mots. « T'as misé juste sur la question de la franchise, je vais essayer d'appliquer. » Je souris sans aucune animosité alors que sa question me laisse un peu surprise. Mais je devais m'y attendre dans le fond. Je me demande si je vais simplement lui répondre mais mes dernières paroles me reviennent en mémoire.

« Disons que j'ai été prise dans une situation un peu compromettante où j'ai oublié les limites... » Le rouge me monte instantanément aux joues à ces mots. Mais plus que les mots, ce sont les souvenirs qui y sont associés qui me font rougir. Je n'en reviens pas que j'ai pu accepter un tel moment d'égarement mais bon qui va me juger? Lui? J'ai cru deviner que ce serait totalement incongru pour lui de ne pas au final trouver toute cette histoire amusante. Je soupire résignée consciente que je ne veux pas vraiment lui répondre. « Bon OK je me lance... j'étais enfermée dans le placard à balai... j'étais pas seule et pas dans une position très politiquement correct. Je me suis faite surprendre en train de flirter dans le dit placard avec un mec un peu plus vieux que moi, enfin pas tant... Je m'étais un peu laissée emporter et disons que je me suis faite surprendre dans cette fameuse position compromettante qui m'a valu deux heures de colle. » Épisode qui me fera sans doute rire dans plusieurs années mais aujourd'hui, je me sens au fond humiliée. Je voudrais acquérir l'assurance nécessaire pour au fond, me dire que je suis simplement jeune et que je vis ma vie sans me poser trop de questions. Je le regarde et je parviens finalement à sourire doucement. Je voudrais être une autre qui ne rougisse pas à rien. Je juge bon de me justifier alors que ça va juste me rendre un peu plus banale, un peu plus ennuyante dans le fond alors que ma vie lui semble déjà terriblement chiante. « Ouais je suis pas habituée aux trucs fous ou à parler de ce genre de truc. Je suis une fille plutôt... puriste en quelque sorte donc je suis même pas capable de parler sans rougir. Je t'envie un peu pour ça... » Pas comme si je n'avais pas déjà trop dit de trucs positifs le concernant, il faut bien évidemment que j'en rajoute. Je crois qu'il sera temps de mourir de honte à un autre moment, ce soir quand je serai seule. Là je suis au-delà ce ces préoccupations. Je suis spontanée. Je l'ai été tout du long dans le fond, parlant sans réfléchir pour finalement regretter. Je me sens coupable d'avoir poussé les choses aussi loin. Mais je suis un être humain et cet être humain se sent terriblement vivante en ce moment précis. Et pourtant, je suis simplement honnête avec lui, ayant finalement délaissé la provocation.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1399 Gallions : 590 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



You are my nightmare

Disons que j'ai été prise dans une situation un peu compromettante où j'ai oublié les limites... Automatiquement, les mots accrochent son attention, et ça se voit. Flynn ne bouge pas, mais son expression change, trahissant sans aucun doute le fait qu'il est tout ouïe. La voir rougir comme ça ne fait qu'accentuer sa curiosité et il attend, en silence, se faisant violence pour ne pas l'inciter à continuer d'un geste ou de quelques mots. Il ne cille pas, pas tant qu'elle n'a pas repris, parce qu'il ne veut pas manquer le moindre battement de cils, le moindre regard fuyant, la moindre ombre qui pourrait passer sur son visage. Il se doute bien que ces limites qu'elle a oublié sont bien différentes de celles qu'elle a dépassé avec lui, son attitude est claire en ce qui concerne ce point. Bon OK je me lance... j'étais enfermée dans le placard à balai... j'étais pas seule et pas dans une position très politiquement correct. Son sourire se fait plus prononcé et il hausse un sourcil, intrigué. Ça, c'est le genre d'histoires qu'il aime bien entendre. Parce que clairement, si elle était dans le placard à balais en bonne compagnie, ce n'était pas pour jouer aux Bavboules. Je me suis faite surprendre en train de flirter dans le dit placard avec un mec un peu plus vieux que moi, enfin pas tant... Il a envie de lui dire qu'on s'en fout un peu, de la différence d'âge, qu'elle n'a pas besoin de préciser, que ça n'est pas ça qui compte, dans son récit. Mais il se retient, parce qu'elle semble peiner à lui dire tout ça, à continuer. Mal à l'aise, peut-être. Surement. Le rouge ne lâche pas son visage. Je m'étais un peu laissée emporter et disons que je me suis faite surprendre dans cette fameuse position compromettante qui m'a valu deux heures de colle. Elle relève le regard vers lui, et lui a déjà attrapé sa lèvre inférieure entre les dents pour s'empêcher de réagir, les doigts croisés tandis qu'il attend qu'elle continue, comme si elle allait apporter du détail à tout ça. Ouais je suis pas habituée aux trucs fous ou à parler de ce genre de truc. Je suis une fille plutôt... puriste en quelque sorte donc je suis même pas capable de parler sans rougir. Je t'envie un peu pour ça... Bon, donc pas de détails.

Drôle de choix pour quelqu'un de pas habitué aux trucs fous, le placard à balais ! Le Gryffondor décroise ses doigts, levant l'une de ses mains pour reposer son menton dans sa paume, les os de son coude appuyant contre sa cuisse alors qu'un sourire taquin et provocateur gagne de nouveau ses lèvres, dans un but tout autre que celui de la mettre en colère pour obtenir des réponses. Dis-donc, Scott, je t'aurais jamais imaginée du genre à faire ces trucs-là ! A ce rythme, t'auras pas à m'envier longtemps ! Il sait bien qu'ils sont très loin l'un de l'autre, dans leur comportement, et il ne s'attendait clairement pas à ce qu'elle lui raconte ça. Pour lui, elle était miss parfaite, celle qui écoute en cours et rend ses devoirs à l'avance, pas celle qui s'enferme avec quelqu'un dans un placard pour profiter du noir et de la proximité offerte par un espace aussi mince. Il ignore ce qu'elle entend par « flirter », et il se doute que ça doit très certainement être éloigné de ce que lui peut parfois vouloir dire quand il emploi ce terme. Plus chaste, surement. Mais il se pose forcément la question, et a envie de lui demander. De lui demander où ça en était, quand elle s'est fait prendre. Il voit mal un adulte la coller pour un simple baiser, même si celui-ci tend vers le sulfureux. C'est quelqu'un que je connais ? Quelqu'un qu'il pourrait aller voir après, histoire de savoir qui est ce type qui a réussi à traîner la Serdaigle dans ce genre de coup. J'espère qu'il en valait le coup, pour les deux heures de colle que t'as récupéré. Ça serait particulièrement con, sinon. Imagine : t'es ici, avec moi, pendant encore un bon moment, et en plus le type à cause de qui t'es là est une branque. C'est un coup à plus retenter l'expérience, ça. Ce qui serait con, ça peut être bien pratique, les placards à balais. Il ne dit rien, mais ses pensées et les sous-entendus qui vont avec se lisent sur son visage sans la moindre difficulté.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Flynn & Hope

You are my nightmare #dramaqueen

Je suis plus que jamais consciente de son regard sur moi et je ne saurais dire ce que j'en ressens. Je suis assez partagée mais je ne tente pas de le fuir ou de me défiler. Je ne pourrais pas dire que je suis particulièrement à l'aise avec le sujet mais je ne cherche pas à l'éviter étrangement alors que les mots viennent plus facilement que je l'aurais cru. Je suis un peu désespérée de voir son amusement et sa curiosité alors que dans son regard, je peux clairement lire un message peu subtil du genre « DES DÉTAILS! » Je voudrais pouvoir dire que je suis surprise mais connaissant la réputation de North auprès de la gente féminine, cela n'a rien d’exceptionnel. Je m'en veux simplement d'être entré dans le ''jeu'' de la sincérité et de lui avoir répondu honnêtement. J'aurais dû tourner sept fois ma langue dans ma bouche avant de lui donner ce genre de détails croustillants à mon sujet. Il a cette lueur dans les yeux et son sourire qui a su m'énerver plus tôt et me faire sortir de mes gonds flottent à nouveau sur son visage. Je pourrais facilement interpréter cela comme un désir de se foutre de ma gueule mais je le perçois plutôt curieux au fond et je soupire en me laissant un moment pour penser à ses mots. Oui c'est un fait que j'ai vraiment perdu la tête pour m'être laissée embarquer dans un placard avec un garçon. Je n'ai pas réfléchi et cela ne fait aucun doute quand bien même je voudrais me chercher des excuses. Mais au fond, la seule réelle justification que je pouvais trouver était ma jeunesse et le fait d'être humaine, d'avoir des désirs et des envies et de m'être autorisées à les vivre. Mais ma moue ne peut s'empêcher de désapprouver totalement ses mots alors que j'échappe sans vraiment tenter de le couper. « Tsss, j'ai encore de la marge! » Je ne pense pas que même si je le voulais, je pourrais rivaliser. Je ne serai jamais assez assurée pour oser m'afficher clairement et défendre mes idées et qui je suis sans courber l'échine, sans me dégonfler. Je ne suis pas une fille qui s'oppose mais du genre plutôt docile alors ne rêvons pas trop.

« Si tu veux mon opinion sur la question, il me faudrait un mentor pour avoir même une once de chance de réduire l'écart entre toi et moi et pouvoir simplement espérer rivaliser. Il me faudrait des cours en accéléré vu mon retard dans les nombreux domaines. » Je ne lance aucune pique avec ces mots, je constate simplement. Je ne pense pas que du négatif de lui même s'il doit le penser, je n'ai jamais eu cette image de lui car au fond, je pense qu'il est un très bon ami pour Maddox. Je me dis que s'il l'est, ça doit être pour une bonne raison et je ne crois pas avoir jamais osé remettre cela en question. Je soupire à sa question avant de hausser les épaules un peu résignée à faire face encore un petit moment à cette discussion et devoir supporter cette rougeur permanente. « Je ne sais pas. C'est un gars de Poufsouffle du nom de Nathan mais bon... » Je ne sais pas si c'est moi mais il semble avoir disparu de la surface de la terre poudlardienne depuis l'incident. Je ne l'ai plus croisé et plus un seul mot alors que je croyais que nous partagions quelque chose. Je suis trop sentimentale et je viens de me prendre une claque qui me blesse encore. Je soupire un peu découragée avant de hausser les épaules et dire avec un air faussement détaché. « Je sais surtout qu'après m'avoir embrasée dans le fameux placard et m'avoir enlevé mon haut, il a juste disparu et que je n'ai même plus de nouvelles alors que je me retrouve collée ici avec toi. Faudrait que je choisisse mieux pour mon prochain rendez-vous dans le placard, une suggestion? » Je ne suis pas aussi coincée que je peux le sembler. Je n'ai simplement pas très souvent l'occasion de me lâcher de laisser tomber le masque et tout self-control. Mais disons que je suis bien au-delà de cela depuis un moment alors je continue quitte à me ridiculiser. « Puis je saurais pas juger s'il était bon ou pas car j'ai aucun point de comparaison, aucune idée de c'est quoi bien embrasser et de quelle intensité est la meilleure. Je suis tout simplement incapable de répondre mais ça finira bien par venir les points de comparaison. Il y aura bien un garçon dévoué ou si pas, je mettrai une annonce du genre ''jeune fille innocente cherche un mentor prêt l'initier à tout''. J'avoue que c'est assez ridicule mais tout ça pour dire que j'innove dans le domaine. » Je me mords la lèvre osant plonger mon regard dans le sien avec une pointe de défi mais aussi d'amusement et de légèreté. Tout cela est décidément trop étrange mais je ne m'en plains pas. J'ose cependant demander timidement. « Tout ce qui se dit ici, ça va rester ici n'est-ce pas? Je pense pas que ce serait ton genre mais... »
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1399 Gallions : 590 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



You are my nightmare

Le Gryffondor prend note de sa remarque sur l'écart qui les sépare dans « de nombreux domaines », et il est presque prêt à demander de quels domaines elle parle, mais il a une petite idée et il veut bien la croire quand elle lui dit qu'elle n'arrivera pas à rivaliser sans un coup de main. En même temps, certaines choses s'apprennent plus facilement et rapidement quand on a de la compagnie. Je ne sais pas. C'est un gars de Poufsouffle du nom de Nathan mais bon... Le nom lui dit vaguement quelque chose et il pense voir de qui il s'agit, mais aucune certitude là-dessus. Je sais surtout qu'après m'avoir embrasée dans le fameux placard et m'avoir enlevé mon haut, il a juste disparu et que je n'ai même plus de nouvelles alors que je me retrouve collée ici avec toi. Il n'arrive pas à retenir ce « ouuuh » presque sifflé qui s'échappe, ses yeux se plissant alors qu'il grimace un peu. Le type a fait fort, très fort. Ça devrait pourtant être évident, non ? Finir les choses pour de bon si c'est ce qui est voulu, même si c'est fait de manière maladroite. Déjà parce que disparaître, c'est un coup à se retrouver avec une nana qui veut des explications -et qui les mérite surement. Faudrait que je choisisse mieux pour mon prochain rendez-vous dans le placard, une suggestion? Il réfléchit sérieusement à la question. Des types que ce genre de trucs ne dérange pas, il y en a plus d'un, à Poudlard. Surtout avec l'arrivée des nouveaux des autres écoles. Puis je saurais pas juger s'il était bon ou pas car j'ai aucun point de comparaison, aucune idée de c'est quoi bien embrasser et de quelle intensité est la meilleure. Je suis tout simplement incapable de répondre mais ça finira bien par venir les points de comparaison. Au final, il en a des détails. Il en a eu sur cette rencontre dans le placard, et là il en a sur sa vie amoureuse. Il ne sait pas quoi faire de l'information, mais ne peut que grimacer alors qu'il comprend sans peine que le seul mec qu'elle a embrassé se comporte, il semblerait, comme un connard. Il y aura bien un garçon dévoué ou si pas, je mettrai une annonce du genre ''jeune fille innocente cherche un mentor prêt l'initier à tout''. J'avoue que c'est assez ridicule mais tout ça pour dire que j'innove dans le domaine. Avec une annonce du genre, tu trouveras clairement du monde ! C'est comme offrir une brebis à une meute de loups ! Il essaye de calmer son humour et de contrôler son rire alors que la conversation semble un minimum sérieuse, mais c'est plus fort que lui. Mais elle semble gérer la chose avec un minimum de légèreté, tout ne doit donc pas être si terrible.

Tout ce qui se dit ici, ça va rester ici n'est-ce pas? Je pense pas que ce serait ton genre mais... Elle a toujours son regard planté dans le sien, et Flynn ne sait pas quoi en faire. Pas une seule seconde il n'aurait cru qu'ils pouvaient être là, tous les deux, à discuter de ce genre de choses alors qu'elle a passé les derniers mois, les dernières années à lui en vouloir et à le lui faire comprendre. Et pour être honnête, il a encore du mal à y croire. Il s'attend, à tout moment, à ce que les hostilités reprennent. Parce que ça se passe... Bien ? En tout cas, trop bien par rapport à avant. Mais il tente d'ignorer cette petite voix qui lui dit qu'il n'est sûr de rien, que les choses peuvent exploser de nouveau. Bien sûr que ça reste ici. Ou en tout cas entre nous. Il préfère être franc, il n'est pas impossible qu'il reparle de certaines choses par la suite. Alors autant lui annoncer tout de suite la couleur en lui faisant comprendre qu'au moins, personne n'entendra parler de quoi que ce soit, du moindre bout de leur échange. Je dirai à personne que tu tente de t'envoyer en l'air dans le placard, rassure toi ! Il se redresse un peu, laissant retomber son bras alors qu'il s'appuie contre le dossier de sa chaise, s'étirant une nouvelle fois. Clairement, il va falloir qu'il aille se défouler après, autrement il n'arrivera jamais à dénouer ses muscles dérangés par la tension qui l'a gagné. Quant à cette histoire de mentor, tu dois difficilement pouvoir trouver mieux que le mec avec lequel tu veux pouvoir rivaliser, tu sais. Il ne précise pas s'il parle du premier mentor, celui qui est censé lui permettre de réduire l'écart entre eux, ou du second, celui qui est censé lui offrir des éléments de comparaison. Il la laisse décider, sourire taquin aux lèvres, attendant de voir quelle réaction il peut bien lui arracher.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Flynn & Hope

You are my nightmare #dramaqueen

Je suis surprise par le côté ambivalent de tout ce qui se passe. C'est totalement irréel et je ne peux pas totalement relâcher ma garde car je redoute tellement ce qui se passera si je le fais. Je me demande à quel moment précis il va m'avouer qu'il est en train de totalement se foutre de ma gueule. À quel instant il va prononcer la phrase qui remettra le feu au poudre entre nous. Je n'arrive pas à simplement apprécier notre conversation. Pourtant, avec lui, je suis spontanée. Je ne cherche pas à peser le pour ou le contre de ce que je lui confie. Mais je me rends compte que c'est pour la simple et bonne raison que je ne pense pas que nous ayons jamais le désir l'un comme l'autre de discuter à nouveau ensemble. C'est vrai qu'il y a du progrès et que les vieilles rancœurs sont désormais derrière. Mais... nous n'en restons pas moins trop différents pour avoir la moindre chance de nouer un lien. Je ne sais pas très bien comment on pourrait y arriver. Nous serons amenés à encore nous croiser mais excepté les civilités de base, je ne crois pas que North n'éprouve jamais le désir de renouveler l'expérience d'un moment en ma compagnie. Malheureusement, ce manque d'estime personnel est loin d'être un problème résolu. Je sais que je ne me fais pas vraiment de film car il y a un petit quelque chose dans son attitude qui exprime que ça le rend quelque peu mal à l'aise que cela devienne plus personnel. Je ne voulais pas commencer à lui parler de ma petite vie et je ne vais pas le faire davantage, garder avant tout le côté léger de notre conversation. Je suis toujours un peu gênée mais je souris amusée. « Je suis pas certaine de vouloir être au milieu d'une meute de loups affamés. Quoique j'en sais rien. » Je rigole alors que malgré tout l'idée fait son chemin dans mon esprit. Je regarde devant moi m'étirant pour délier mes muscles contractés par l'anxiété. Je me force à me détendre car je sens naître un mal de tête à cause de ma nervosité et son effet sur les contractures de mon corps.

« Merci. » Je le remercie pour son engagement à ne pas en parler mais mon regard le foudroie faussement fâchée alors qu'il ne peut se retenir d'en plaisanter. Mais je ne suis plus vraiment en colère contre lui. Je ne laisse pas cette plaisanterie ruiner les efforts que l'on vient tous deux de faire pour que les choses se calment. « Je voulais pas vraiment m'envoyer en l'air. Puis les placards ça a un charme fou tu sais. » Je reporte mon regard sur le plafond en songeant que je ne suis pas familière de ce genre de plaisanteries osées mais que ce n'est pas si difficile de se lâcher. Il suffit d'oublier toutes la barrières que l'on s'impose et tout devient plus clair. J'ai un air plus malicieux alors que je réfléchis à comment interpréter ses derniers mots. Je n'arrive pas à mettre de l'ordre dans mes pensées, elles partent tellement dans toutes les directions. « Difficilement trouver mieux que le mec avec lequel je veux pouvoir rivaliser? Si je prends tes mots, le mentor parfait pour pouvoir établir des points de comparaison et m'initier à ce tout de l'annonce ne serait nul autre que... toi. » Je pensais à voix haute et j'avais fini par l'oublier. Je sursaute un peu alors que là je me sens prise dans un foutu malaise. Je n'ose pas le regarder alors que je rougis à nouveau. « Euh. Je tentais juste de suivre le raisonnement de manière purement rationnelle sans aucun sous-entendu. » Je rigole un peu pour essayer de détendre l'atmosphère ou me détendre moi, je ne sais pas très bien en fait. Bon, réduire la distance. Je tente de me glisser dans sa peau et imaginer ce que lui dirait. Je n'en ai aucune idée mais avec une assurance qui n'est qu'illusion, je finis par répliquer. « Ou c'était une façon de sous-entendre que tu es volontaire pour être le loup qui dévore la brebis? Pour devenir mon mentor? » Je ne sais même pas très bien ce que je donne comme signification à ses mots. Il pourrait être un mentor dans bien des domaines. J'ose le regarder du coin de l’œil curieuse de voir sa réaction à cette éventualité. Je me demande quel effet cela produirait sur lui si par pur amusement, je me tentais à un jeu de séduction? Pourrais-je seulement atteindre mon but? Je me découvre une facette plus joueuse mais aussi plus provocatrice alors que je finis par me convaincre moi-même que je n'ai aucune raison de me sentir honteuse.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1399 Gallions : 590 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



You are my nightmare

Difficilement trouver mieux que le mec avec lequel je veux pouvoir rivaliser ? Il acquiesce, se levant sans la regarder alors qu'il l'écoute, attrapant la chaise qu'il vient de quitter pour la retourner. Si je prends tes mots, le mentor parfait pour pouvoir établir des points de comparaison et m'initier à ce tout de l'annonce ne serait nul autre que... Flynn passe une jambe de chaque côté de l'assise et se rassoit en faisant face à Hope alors qu'il la laisse réfléchir, posant ses avant-bras sur le dossier désormais contre son torse. toi. Son sourire se fait presque carnassier alors qu'elle commence à éviter son regard, la rougeur gagnant de nouveau son visage. Bingo. Euh. Je tentais juste de suivre le raisonnement de manière purement rationnelle sans aucun sous-entendu. Elle rit un peu, comme dans une tentative pour rendre le tout moins sérieux, et il nie doucement de la tête. « Sans sous entendu » ? Oh, bon sang qu'il y en a, alors pourquoi vouloir faire sans ? Ou c'était une façon de sous-entendre que tu es volontaire pour être le loup qui dévore la brebis? Pour devenir mon mentor? La Serdaigle semble reprendre du poil de la bête et il se remet à utiliser sa main comme appui sur sa tête, attendant qu'elle croise de nouveau son regard pour briser le silence qu'il a volontairement laissé s'installer. Eh bah, tu piges bien ! On doit pouvoir faire de grandes choses, toi et moi, si on veut ! Il exagère, il le sait. Il s'en fout. La grande question, c'est celle-ci : est-ce que c'est vraiment ce que tu veux ? Réduire l'écart ? Le Rouge et Or gagne un instant en gravité, laissant deux minutes le ton de l'humour de côté. Ce genre de comportement, son comportement, c'est loin de convenir à tout le monde, et il est pourtant loin d'être le pire de ce côté-là. Très loin. S'il n'est pas fleur bleue, il n'est pas non plus du genre à sauter sur tout ce qui bouge sans se poser de questions. Mais il n'est pas un enfant de chœur, et il n'est pas sûr que ce soit vraiment ce que la Serdaigle veut. Perdre son étiquette de prude, surement. De là à vouloir devenir comme lui...

Le North laisse quelques minutes à la jeune femme pour réfléchir alors qu'il finit par lâcher un rire silencieux, un simple souffle qui trahit son amusement, son sourire se redessinant sur les lèvres. Il passe une main rapide dans ses cheveux, son regard se portant sur le mur à sa gauche. Je crois que de toute façon Maddox me tuerait si je me mettais à pervertir ses amies. Il sait qu'ils sont d'accord sur le fait de ne pas mêler leur ami à tout ça, mais il est obligé de parler de lui sur le coup. Il est certain que le Bleu et Argent n'apprécierait que très moyennement qu'il s'amuse à tout ça. Et s'il doute qu'elle aille lui parler de cet échange un peu brutal qu'ils ont eu un peu plus tôt, il préfère tout de même éviter d'accumuler les éléments qui pourraient pousser l'absent à vouloir le crucifier. Plus sérieusement, te bile pas pour les mecs. Des cons, t'en verras d'autres, et t'auras largement de quoi te faire tes expériences. Du temps, des occasions, tout ça. Même des placards. Pas besoin d'une annonce pour ça. Et voilà qu'il fait le type sympa, lui qui lui proposait il y a à peine quelques minutes de lui servir de mentor. Il note tout de même qu'elle a clairement défini le genre de rôle qu'elle attendait. Il est prêt à parier que s'il avait un peu poussé la chose, il aurait pu obtenir un peu n'importe quoi, tant elle semble prête à se lancer.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Flynn & Hope

You are my nightmare #dramaqueen

Je perçois chaque mouvement. Je suis étrangement consciente de chaque mouvement qu'il fait et de ce changement de position. Il semble plus attentif, se concentrer davantage sur moi et je ne peux me retenir de frissonner comme parcourue par un courant étrange. Je sais que le terrain sur lequel nous nous aventurons est terriblement dangereux. Ai-je envie d'aller jusque là. Je le regarde et lentement, mon air devient plus sérieux alors que je le fixe avec une once de désir au fond du regard. Je suis tentée, mon regard parle pour moi. Je pourrais prétendre le contraire tant que je veux mais l'idée qu'il soit celui qui m'initie à certaines choses, quatre ans plus tard, a toujours un petit quelque chose de tentant. Une partie de moi le veut réellement mais une autre est totalement effrayée. Je ne suis pas certaine du choix que je désire réellement faire. Je perds mes certitudes avec lui. Je ne saurais décrire ce qui se passe quand je sens son regard sur moi mais j'ai envie d'être courageuse. Je ne veux pas être totalement comme lui mais je ne veux plus être la petite fille sage qui désespère en attendant plus. Je ne veux pas rester passive dans mon coin à croire que du jour au lendemain les choses vont très probablement évoluer. Je repense à la lâcheté dont j'ai toujours fait preuve dans ma vie et aujourd'hui, je veux tenter de nouvelles expériences. Je veux m'ouvrir des portes. Je ne serai jamais le reflet au féminin de Flynn North, jamais. Ce serait trahir qui je suis au plus profond de moi. Mais je peux trouver un compromis. Je crois que mon regard doit trahir la vitesse à laquelle mes pensées se bousculent.

Son changement d'attitude me prend de court et j'ai l'impression de tomber de haut. Il vient réellement de ramener Maddox dans cette histoire. Malgré moi, la réponse fuse avant même que je n'ai pu réfléchir. « Maddox n'a pas besoin d'entendre parler du fait que tu pourrais me pervertir. » Je m'en veux aussitôt pour ma réponse. L'opinion de Maddox compte énormément pour moi et en aucun cas, je n'apprécie l'idée qu'il puisse être blessé par toute cette histoire. Mais... si le projet doit tomber à l'eau, je veux que ce soit parce que lui comme moi l'avons décidé ainsi. Il veut me réconforter mais je le fixe un peu intriguée. Je me mords la lèvre avant de prendre un air pensif. « Je n'ai pas dit que je ne voulais pas, pas encore il me semble. » Je me penche un peu vers l'avant et hausse les épaules. « À moins que tu ne te sentes pas à la hauteur? Ou que tu n'en aies pas envie? » Je ne sais pas d'où me vient ce courage pour réussir à parler sans trembler. Je ne fuis pas son regard cette fois même si je ne crois pas réussir à me départir de la rougeur qui a pris possession de mes joues. Je sais que je joue avec le feu. Je pourrais très bien m'y brûler car je ne maîtrise pas du tout mon sujet. J'ignore la petite voix dans ma tête qui me hurle de ne pas dire ces mots qui sont proches de sortir. Je la fais taire pour me laisser emporter par cette sensation enivrante d'être pleinement vivante et en totale harmonie avec mes plus profonds désirs. Il est celui qui a fait battre mon cœur il y a des années. Aujourd'hui, il est plus accessible que jamais et je veux me rassurer que j'ai une chance de pouvoir un jour sentir que je peux plaire à une personne comme lui, que je peux être désirée tout simplement. « Montre moi ce que je perdrais à choisir une voie plus sage. Avant de pouvoir choisir, il me faudrait être certaine que tu as ce qu'il faut comme mentor. Donc dis moi ce que serait la première étape. » Je vais me brûler les ailes mais je ris doucement. Je doute que tu t'attendais à cela North, que tu aies un instant que je pourrais entrer dans ton jeu. Je suis impatiente de voir où ça peut nous mener.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1399 Gallions : 590 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



You are my nightmare

Maddox n'a pas besoin d'entendre parler du fait que tu pourrais me pervertir. Elle le surprend, définitivement. Et en même temps, si la réponse lui plait un peu, il redoute tout de même le fait que justement, si, il finisse par en entendre parler d'une manière ou d'une autre. Il n'a que peu, très peu envie de ça, parce qu'il doute que la conversation qui suivrait serait la plus agréable qu'ils aient eu. Je n'ai pas dit que je ne voulais pas, pas encore il me semble. Lentement mais surement, elle le laisse comprendre que l'idée la tente, même s'il a davantage proposé ça pour la faire réagir que parce qu'il le souhaite réellement. Il ne dirait pas nécessairement non, il serait d'ailleurs bien idiot de le faire s'il en a la possibilité, mais la pousser à ça n'était pas à l'origine de sa remarque. À moins que tu ne te sentes pas à la hauteur? Ou que tu n'en aies pas envie? Et voilà qu'elle joue sur sa fierté notoire, le mettant presque au défi. Il ignore si c'est une manière de le pousser à agir, titillant son ego pour obtenir ce qu'elle souhaite, ou si elle doute réellement, mais son regard planté dans le sien et la rougeur qui ne lâche pas son visage le pousserait à opter pour la première solution. Il hausse un sourcil, un seul, l'incitant à continuer, en silence. Il veut voir jusqu'où elle peut aller. Ce qu'elle peut dire pour parvenir à ce qui semble être son nouveau but, but qui semblerait totalement improbable en les connaissant.

Montre moi ce que je perdrais à choisir une voie plus sage. Chaque mot étire son sourire, l'un de ces sourires qui n'a rien d'innocent ni de particulièrement sage. Avant de pouvoir choisir, il me faudrait être certaine que tu as ce qu'il faut comme mentor. Elle semble décidée malgré son visage toujours enflammé par ce qu'il parierait être cette pudeur dont elle lui a parlé, la teinte s'accordant furieusement bien à sa chevelure. En se levant ce matin, elle aurait sûrement refusé avec ardeur une telle possibilité. Là, maintenant, elle lui demande de faire ses preuves. Le monde tourne à l'envers, et il a terriblement envie de suivre cette nouvelle course, pour voir où elle le mène. Donc dis moi ce que serait la première étape. Le Gryffondor se lève sans un mot, s'approchant de la Serdaigle sans la quitter du regard. Il se penche vers elle, appuyant ses mains sur le bureau dans son dos, son visage près, si près de celui de la jeune femme. Il la domine toujours un peu, de nouveau dans son espace personnel sans même se poser la question. Qu'est-ce que tu fous, Scott ? Sa voix se fait grave, son ton bas, presque dans un murmure, son sourire toujours aux lèvres. Tu te sens à ce point d'attaque, à provoquer en espérant que ça me fera réagir, que ça me poussera à tenter de te prouver que je vaux le coup ? C'est presque insultant, tu sais, que tu le remettes en question. Il s'amuse, un peu trop. Ça te plait, d'essayer des trucs pour voir jusqu'où tu peux me pousser à aller ? C'est ton nouveau truc ? Il l'observe un court instant, ses yeux clairs balayant le visage de la Bleue et Argent alors qu'un léger rire remonte sa gorge. Puis il se penche un peu plus, ses lèvres allant effleurer son oreille. Peut-être que je devrais te laisser te démerder, puisque tu semble tant douter de moi. Peut-être que je devrais te demander si ça en vaut la peine... Si tu en vaux la peine. Il prend tout le temps du monde à reculer, pour lui permettre de replonger son regard dans celui de Hope. On est deux à pouvoir jouer à ce jeu, Scott. Alors dis-moi, ça vaut le coup ? Il pourrait être sympa, lui épargner tout ça et faire ce qu'elle lui demande, elle qui ose malgré sa nature apparemment farouche. Il ne l'est pas. Pas là.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Flynn & Hope

You are my nightmare #dramaqueen

Je prends une seconde pour me demander ce qui me pousse à agir ainsi. Je m'interroge découvrant une nouvelle facette de ma personnalité. Je joue avec les interdits, je frôle les limites mais ces dernières, je suis la seule coupable. Je me suis imposée tant de frontières entre ce que je désire et ce que je fais. Je ne vis jamais pleinement mes désirs et aspirations. Je ne concrétise pas un seul de mes fantasmes. Je suis la petite fille sage dont on ne s'attend même pas à la voir oser relever la tête pour défier quiconque. Je ne veux pas être perpétuellement sous-estimée. J'ai été lâche dans ma vie, bien trop de fois pour pouvoir me sentir fière. Il est temps de grandir et de cesser d'être une enfant. Mais cette voie, est-ce réellement celle que je désire? Je ne suis pas certaine. Je ne me serais jamais imaginée une seule seconde me tourner vers lui avec une telle demande. C'était purement improbable. Mais je ne saurais expliquer pourquoi avec lui c'est étonnement plus facile. Je ne me pose pas des milliers de questions, je ne me censure pas moi-même. Je ne réfléchis pas tout simplement et j'agis sans me prendre la tête. Je devrais prendre le temps pour du recul et je sais que je finirais pas voir que c'est une erreur mais je ne peux m'y résigner. Je veux lui prouver quelque chose? Je veux lui faire comprendre que je ne suis pas une gamine. Je ne veux pas m'avouer vaincue. Je le regarde s'approcher et si mon premier réflexe est l'envie de me reculer, de remettre de la distance, je ne cède pas et je reste là détendue en apparence. Il est tellement proche de moi. Il me suffirait de me pencher un peu pour lui prouver que j'en ai dans le ventre. Mais je reste immobile le fixant un sourire en coin. Il me domine mais ça ne me gêne pas. Sa question me donne envie de rire mais je me contente de sourire un peu plus. Je n'en sais rien moi-même mais je murmure sans pour autant troubler la suite. « Je vis le moment. » Je ne peux réprimer un frisson quand il s'approche un peu plus. Je me sens prise au piège mais je ne veux pas me libérer, pas vraiment.

Non cette fois, je n'essaie pas de le pousser au-delà de ses limites. Je fronce le nez  à ses mots car l'idée de devoir me démerder ne me tente pas vraiment. Je me rends compte que j'ai retenu mon souffle tout le temps où il a murmuré à mon oreille et je me permets finalement de respirer à nouveau. Je respire rapidement, ma poitrine se soulevant plus vite alors qu'une lueur combative traverse mon regard. Il semble me lancer un défi et je suis bien déterminée à le relever. Jouer le jeu? Je sais que je vais devoir trouver en moi une assurance que je n'ai jamais eue. Je vais devoir trouver des ressources inexploitées. Je le regarde dans les yeux indifférente à cette gêne qui reste sous la surface mais que je maîtrise cette fois. « Si j'en vaux le coup? Il est vrai que si tu recherches le style poupée gonflable North, je ne vaux définitivement pas le coup. Si tu préfères l'artificiel et l'usager, si tu préfères passer après pas mal d'autres, tu ferais mieux de tourner ton chemin. » Je ne serai sans doute jamais comme toutes ces filles qui surjouent de leurs attributs fournis par la nature. Je ne vais pas porter des soutiens-gorges push-up pour donner l'illusion d'avoir été dotée plus généreusement par la poitrine que je ne le suis réellement. Je ne vais pas non plus me déguiser la face sous une tonne de maquillage pour sembler plus attrayante. Je repense aux mots qui sont venus me rassurer il y a des cela des mois. « Il parait que je suis une beauté naturelle. Je ne cherche pas à plaire et attirer les regards. Mais la nature ne m'a pas négligée. Je n'ai pas besoin de regonfler ma poitrine par mille et un artifices et tout Poudlard ne m'est pas passé dessus. Mais j'ai appris une chose... suffit d'essayer et tout vient naturellement. » Je ne suis pas assurée quand je viens doucement agripper sa chemise pour tirer légèrement dessus. Je ne suis pas si courageuse et je n'ose pas aller trop loin. Mes doutes sont tapis dans le fond mais je me redresse lentement pour venir murmurer à son oreille. « Tu as peur de me prouver ta valeur parce que tu en doutes? Je ne doute pas de la tienne selon les rumeurs. » Je provoque, je joue. Je veux voir qui tient finalement les ficelles. « Oui j'en vaux le coup. » Ma voix ne tremble pas, je suis assurée dans cette affirmation. Je viens lentement l'embrasser dans le cou mordillant la peau très doucement avant de me détacher et le fixe innocemment. Je souris en coin avant de simplement hausser les épaules. « Alors? »
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1399 Gallions : 590 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



You are my nightmare

Si j'en vaux le coup? Il est vrai que si tu recherches le style poupée gonflable North, je ne vaux définitivement pas le coup. Elle lui arrache un rire bref qui soulève à peine ses épaule, qui s'évanouit à peine ses lèvres franchies. C'est ce qu'elle pense ? Que le genre « poupée gonflable », c'est son type de fille ? Si tu préfères l'artificiel et l'usager, si tu préfères passer après pas mal d'autres, tu ferais mieux de tourner ton chemin. Oui. Oui, c'est clairement ce qu'elle pense. Qu'il aime passer après les autres sur des filles creuses. Qu'il ne s'intéresse qu'à celles qui disent « oui » sans se poser la moindre question. Des filles comme ça, il en a connues, dans tous les sens du terme, il mentirait s'il disait que ce n'est pas le cas. Mais de là à dire que c'est ce qui l'attire, que c'est ce qu'il recherche chez une femme, le raccourci est un peu facile et totalement faux. Il parait que je suis une beauté naturelle. Je ne cherche pas à plaire et attirer les regards. Son expression change alors qu'il aborde une parodie de moue attendrie, son amusement clairement lisible sur ses traits. Qu'elle est mignonne, à lui parler de sa beauté naturelle. Une vraie princesse. Mais la nature ne m'a pas négligée. Ça, il veut bien le croire, même s'il n'a pas tout vu. Je n'ai pas besoin de regonfler ma poitrine par mille et un artifices et tout Poudlard ne m'est pas passé dessus. Ça aussi, il veut bien le croire. Ne serait-ce que parce qu'en ce qui concerne la dernière affirmation, elle lui a plus ou moins avoué que personne ne lui était passé dessus tout court. Mais j'ai appris une chose... suffit d'essayer et tout vient naturellement. Là, il veut bien être d'accord. Si on n'essaye pas, on ne sait pas. Et il se dit que même si elle semble l'avoir appris, elle n'a pas dû franchement essayer pour beaucoup de choses. Une intuition, comme ça.

La Serdaigle attrape sa chemise, tirant doucement dessus, et il suit docilement, attendant de voir ce qu'elle décide de faire. Il est penché, un peu plus, sentant le souffle de la Bleue et Argent effleurer son oreille comme le sien avec elle quelques secondes plus tôt. Il se demande si elle l'imite volontairement ou non. Si c'est un choix conscient, si c'est sa manière de jouer son jeu. Ou si c'est son corps, seul maître à bord, qui lui dicte désormais ses actions. Il doute qu'elle se laisse guider par son instinct, il doute qu'elle en soit capable. Mais il serait ravi d'être dans le faux, vraiment. Tu as peur de me prouver ta valeur parce que tu en doutes? Encore une fois, c'est un éclat de rire brusque qui remonte sa gorge. Vraiment, elle l'amuse. Non, il n'en doute pas. Il le lui a pourtant dit clairement, quand elle lui a demandé s'il se pensait mieux que les autres. Sa valeur, il la connaît, merci bien. Il n'a pas besoin de prouver quoi que ce soit à qui que ce soit, pas même elle. Je ne doute pas de la tienne selon les rumeurs. Les rumeurs. Bon sang, il a arrêté de les écouter il y a bien longtemps, celles-là. Et pourtant, là, il a terriblement envie de savoir ce qu'elles disent de lui. Il a l'impression qu'il pourrait être agréablement surpris, et en même temps, il se demande si elle ne cherche pas simplement à flatter son ego. Oui j'en vaux le coup. Sa voix si proche de son oreille lui arrache un frisson qui lui parcourt le dos, puis ses dents viennent attraper délicatement sa peau, ses lèvres pressant doucement son cou. Et c'est le retour du sourire carnassier.

Alors? Flynn voit son sourire et il sait qu'elle a beau feindre l'innocence, elle en est loin, très loin. Son attitude semble empreinte de légèreté, de détachement, comme si ce qui venait de se passer était la chose la plus naturelle du monde. Les mains du Gryffondor se détachent du bureau, l'une d'elle venant s'abandonner sur le genou de la jeune femme, ses doigts pressant à peine contre sa cuisse qu'il remonte lentement, s'arrêtant à peine le tissu de sa jupe dépassé. L'autre vient relever son menton, lui permettant de nouveau capturer son regard. Il est possible que ça vaille la peine. Il ne la prévient pas, il ne donne aucun signe avant-coureur. Quand il l'embrasse, c'est soudain, presque brutal. Ça a un côté animal, la tension passée rampant toujours sous sa peau. Ça n'a rien d'un premier baiser tendre, hésitant. Il garde emprise sur tout ce qu'il fait, mais donne l'impression ne pas avoir le contrôle sur ses actions, l'impression qu'il se laisse porter par tout ça. Tout ça, c'est certainement une mauvaise idée. Une très mauvaise idée. Mais au point où il en est, il ne se posera la question que bien plus tard, quand il réalisera qu'il peut s'être attiré des ennuis. Pour l'instant, il profite. Quand ses lèvres se détachent enfin de celles de la Serdaigle, c'est pour venir tracer le contour de sa mâchoire, mordillant à son tour la peau qu'il caresse de sa bouche, sa respiration un peu moins régulière, ses doigts toujours appuyés sur sa cuisse, un peu plus possessivement qu'auparavant.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Flynn & Hope

You are my nightmare #dramaqueen

Je pense encore beaucoup trop. Je calcule plus que nécessaire mes actions. Je ne suis pas simplement mon instinct malgré mes paroles. Je ne m'abandonne pas encore totalement. Mais je réfléchis beaucoup moins. Je me laisse beaucoup moins dicter par ma raison et je lâche prise au fil des minutes qui s'écoulent. J'ignore la petite voix qui affirme avec de plus en plus de force que ce n'est pas une bonne idée, que North n'est pas le genre de personne avec qui jouer ce petit jeu. Je sais que je commets une erreur mais je m'y complais totalement. Il est bien trop expérimenté pour moi. Il n'y a aucun réel attrait pour moi qui se cache derrière ce moment. Il est à l'opposé des critères du bon goût en matière de mec. Enfin, non pas vraiment mais il l'est pour une fille comme moi, pour une jeune femme sans aucune réelle expérience. Mais pourtant, je veux ce plus. Je veux profiter de ce qui est offert au bout de mes doigts. Je ne veux pas réfléchir. Je ne veux pas être réfléchie même si c'est inscrit dans mes gênes, dans ma nature profonde. Je veux pouvoir oser et tenter l'expérience. Je veux savoir ce que l'on ressent quand le désir embrase entièrement le corps. Je veux me laisser porter par les sensations et sentir que je suis capable de plaire, capable d'attirer. Je crois que ce sont mes propres limites que je teste, mes propres limites que je veux dépasser. Je ne saurais décrire ce qui fait que je me sens à l'aise en cet instant précis. J'ai oublié mes doutes sur le fait que je puisse avoir quoique ce soit à offrir. Je ne me dis pas que je ne suis pas assez ou trop quelque chose. Je ne suis pas tentée à me rabaisser ou minimiser mon charme. Je suis au contraire en train d'affirmer avec une assurance que je n'ai jamais eue.

Je pourrais me sentir insultée par son amusement. Il ne tente même pas de le dissimuler. Il n'essaie même pas de faire comme si ce que j'exprime ne lui procurait pas un divertissement qui semble plus intéressant qu'il ne l'avait imaginé. Il se fout assez clairement de moi et mon assurance se fait vacillante pendant quelques instants. J'aurais pu me dégonfler si je ne ressentais pas l'adrénaline qui court dans mes veines depuis notre emportement. Je ne suis pas aussi calme que d'accoutumée. Il ne se retient pas de rire mais je préfère ce son à le voir s'énerver. Je préfère me dire que je l'amuse plutôt que de provoquer une profonde irritation. Je ne veux pas être une gamine emmerdeuse à la vie chiante. Je ne veux pas que ce soit ce qu'il pense de moi comme si ces mots jetés dans le feu de la colère résonnaient comme un défi dans mon esprit. Je refuse que ce soit ce qui domine dans l'impression qu'il gardera de moi. Je me sens fière de moi de réussir à lui arracher un frisson, de voir clairement la réaction de son corps à mon initiative. Je ne peux retenir un sourire en coin, fier. J'attends sagement une quelconque réaction. Je crains qu'il ne s'éloigne mais sa main se pose à même ma peau. Elle est chaude. Cette sensation me fait frémir la peau couverte de chaire de poule. Il ne s'aventure pas outre mesure mais c'est nouveau pour moi. Je ne résiste pas le laissant me relever la tête plongeant mon regard où se reflète un certain désir dans le sien. Il semble avoir du mal à le reconnaître que je le surprends sans doute et que ce n'est pas si désagréable finalement. Il ne me laisse pas le temps de répondre. Ses lèvres sont sur les miennes. Il n'y a rien de doux dans ce baiser. Il y a une certaine brusquerie mais je ne m'en plains pas. Je savoure pleinement. Je ne contrôle rien à aucun moment sachant pertinemment que c'est lui seul qui a les commandes de mon corps en cet instant précis. J'ai le souffle rapide alors que je suis plus que jamais consciente de mon corps. Je ne peux retenir un frisson de parcourir tout mon corps. Je découvre une soif de sensations jusqu'avant endormie. Je le laisse faire, je ne le repousse pas même si c'est clairement ce que je devrais faire. Ma voix est rauque, emplie d'une certaine avidité. « C'est assez clair que tu es à la hauteur et que toi tu en vaux la peine. » Je me sens plus timide alors que je viens lentement poser ma main par dessus sa chemise cherchant à sentir le corps que les vêtements cachent. Je ne cherche pas à me défiler. Je tire légèrement sur sa chemise pour l'inciter à s'approcher un peu. Je voudrais pouvoir explorer sa peau mais je n'ose pas. Je ne sais pas quoi faire de mes mains. Je ne sais pas comment faire preuve d'initiative. « Dis moi ce que ferait une fille plus expérimentée en cet instant. » Je laisse les mots planer dans l'air. J'attends que ses lèvres se détachent de ma peau, même une seconde pour venir l'embrasser. Je prends possession de ses lèvres plus doucement mais passionnée malgré tout. Je viens glisser ma main dans son cou. Je ne tremble pas une seule seconde malgré mon manque de confiance. Je viens taquiner sa lèvre du bout de la langue. Je ne veux pas fuir mais une petite voix se fraie un chemin dans ma conscience lentement alors que je profite pleinement de ce qui est finalement à ma portée après des années. « N'importe qui pourrait entrer. » Ma voix montre à quel point je ne veux pas laisser la raison l'emporter. Je crois qu'une partie de moi voudrait s'assurer que j'aurai le droit de revivre de telles choses avec lui mais rien ne semble pourtant moins certain. Mais j'ai besoin de lui offrir une porte de sortie.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1399 Gallions : 590 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



You are my nightmare

C'est assez clair que tu es à la hauteur et que toi tu en vaux la peine. Il rit, encore. Il a l'impression qu'il n'arrête pas. Ta gueule Scott, putain. Il n'est pas agressif, et on trouve même une pointe d'humour dans sa phrase, mais il préférerait vraiment qu'elle arrête avec ces mots. Est-ce qu'ils peuvent juste se mettre d'accord sur le fait qu'il est très bien et qu'elle peut arrêter de se poser la question ? Elle tire davantage sur sa chemise, le poussant à se rapprocher, la position un peu inconfortable pour sa nuque. Malgré tout, il la laisse faire, il la laisse essayer, tenter, voir petit à petit ce qu'elle peut faire, ce qu'elle ose faire. Dis moi ce que ferait une fille plus expérimentée en cet instant. Elle cherche à bien faire, elle cherche à avoir les « bons » gestes, quitte à reproduire ceux des filles qu'elle méprisait peu de temps auparavant. Elle prend son rôle d'élève très au sérieux, et semble attendre de lui qu'il prenne ce rôle de mentor de la même manière. Pourtant, quand il s'éloigne pour répondre -et bon sang, il pourrait bien lui répondre n'importe quoi qu'elle n'en saurait peut-être rien-, elle vient de nouveau poser ses lèvres sur les siennes, plus légèrement, peut-être de manière plus hésitante, il ne sait pas. Elle y met du sien, tente de lui rendre ce baiser qu'il lui a donné, glissant une main dans son cou, et le coin de ses lèvres s'étire en un léger sourire quand il sent le bout de sa langue.

N'importe qui pourrait entrer. Ouais, et ? Elle a raison, ils feraient bien d'arrêter tout ça, parce qu'un adulte pourrait décider de venir les voir et ils auraient surement des problèmes s'ils étaient trouvés dans cette position. Mais il ne sait pas ce qui l'excite le plus, dans tout ça : elle, cette idée qu'il puisse l'avoir entre les mains et en faire ce que bon lui semble, ou le fait qu'il puisse être attrapé dans ce genre de situation qui est clairement loin d'être bien vue ? Les adultes sont loin d'être stupides, ils se doutent que des élèves qui s'envoient en l'air, il y en a, surtout à leur âge. Mais pour autant, ils ne sont pas censés faire ça dans une salle de classe, pendant des heures de colle. Ça, Flynn en est à peu près certain. Alors, l'adrénaline commençant à courir ses veines, il attrape Hope par la taille et la soulève, la déposant sur le bureau derrière elle, dégageant à l'aide de ses jambes le banc qui le gène pour venir glisser une de ses cuisses entre celles de la jeune femme, ses lèvres venant de nouveau chercher son cou, ses deux mains de nouveau sur sa peau, au dessus du genoux. Sans cette sensation désagréable dans sa nuque qui se plaignait de la position, il peut de nouveau porter toute son attention sur la Serdaigle. Ça t'emmerderait, que quelqu'un nous voit, là ? Tu finirais collée pour ça, surement, mais c'est pas comme si c'était nouveau pour toi désormais, n'est-ce pas ? Il la cherche. Il la provoque. Même si, si c'est le cas, je doute qu'ils nous remettent ensemble, dans la même salle de colle, aux mêmes heures. S'ils le faisaient, ils seraient bien idiots. L'une de ses mains remonte sa cuisse, un peu plus haut qu'auparavant, encouragée par l'absence de protestation de la part de la demoiselle, son pouce caressant sa peau, et encore une fois, il remercie l'école pour l'uniforme. Avoue, ce serait dommage. Il fait surtout référence à ce qu'ils font là, parce que toute la première partie, il s'en passerait bien, merci. La main sur sa joue est encore loin d'être un souvenir, il le sent et il est, lui, loin d'être masochiste. Même si la tension qu'il y a eu, l'énervement, la colère, ont certainement joué à ce qu'ils en arrivent là, d'une manière ou d'une autre. Peut-être n'aurait-elle jamais osé quoi que ce soit s'ils n'en étaient pas passés par là. Ou peut-être que si, il ne la connaît pas après tout, il ne fait que se fier à l'image qu'il a, qu'il avait, d'elle.

Son esprit commence à se perdre dans ces questions, dans ces réflexions, alors le Gryffondor vient attraper la lèvre inférieure de la Bleue et Argent entre ses dents avant de l'embrasser de nouveau, se rapprochant encore d'elle, l'une de ses mains venant glisser sous sa chemise pour venir caresser ses côtes. Il lui faut un moment avant de repenser à tout ce qu'elle lui a dit, au fait qu'elle cherche des éléments de comparaison parce qu'elle n'y connait rien. Au fait qu'elle est une brebis et que lui, il se change en loup. Il a l'impression qu'il peut la submerger, l'avoir entre les bras et la mener à n'importe quoi, curieuse comme elle est, avide de savoir comme elle semble l'être. C'est ce qu'elle lui offre, n'est-ce pas ? Il peut certainement en profiter, parce que même si elle s'est plaint de la possibilité que quelqu'un arrive, elle n'a rien fait pour l'arrêter. Mais il reste lui, et profiter d'une vierge dans une vieille salle de cours pendant une heure de colle, ça reste quand même assez limite. Il finit par retourner embrasser son cou, sans pour autant s'éloigner ou retirer ses mains de là où elles sont placées. Ça te va, comme point de comparaison ?

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Flynn & Hope

You are my nightmare #dramaqueen

Je suis surprise de parvenir à le faire rire avec une telle facilité. Je sens l'humour qui prend le dessus dans ses réponses. Je sens cette exaspération qu'il affichait s’évanouir. Je me demande comment on en est arrivés là. Je serais bien incapable de dire quel a été le moment clé qui a provoqué un tel renversement de situation. Je sais juste que cela me plaît davantage la nature de notre échange en ce moment précis que celle du début de l'heure. Je souris amusée quand il me dit de la fermer. Je ne me vexe pas car je sais qu'il a raison. Je parle beaucoup trop mais c'est la manifestation de cette nervosité qui se glisse sous chacun de mes gestes. Je découvre, j'explore un domaine inconnu et même si mes gestes semblent moins hésitants au fur et à mesure, je reste profondément gênée. Le désir l'emporte sur la timidité et je me laisse guider par l'instinct. Je cherche du courage là où je ne pensais pas en trouver, pour faire avec lui ce que jamais je n'aurais cru possible. Je suis surprise de cette forme de patience que je décèle chez lui. Il me laisse tenter de trouver quoi faire. Il me laisse m'essayer sans me brusquer. Je sais que je n'ai pas cette assurance à laquelle il doit être plus habitué. Je sais que je suis sans doute maladroite. Je tente de ressembler à l'archétype même des filles que je méprise mais je ne suis pas comme elles quand bien même je pourrais sincèrement vouloir leur ressembler. Mon cœur bat tellement vite mais je trouve cela excitant. Ce goût d'interdit décuple ma bravoure momentanée. Je ne sais pas comment je réagirai si quelqu'un entrait en cet instant mais cette idée loin de me faire reprendre le contrôle des choses et de revenir dans un terrain plus raisonnable produit l'exact opposé. J'ai essayé de nous donner une chance de nous assagir mais sa réponse me fait rire, brièvement mais je ne peux pas prétendre que je suis réellement surprise. Je sais qu'il aime provoquer. Je sais qu'il aime défier toute forme d'autorité alors pourquoi cette idée aurait pu l'amener à se calmer.

Je n'oppose pas la moindre résistante. Je ne songe même pas à le repousser. Je devrais probablement car je donne l'image d'être une fille facile. Je m'offre au premier venu sans songer une seconde à ce que cela implique. Mais Flynn est-il réellement le premier gars venu? Je ne le connais pas mais j'ai parfois l'impression d'en savoir plus sur lui que sur beaucoup d'autres. Maddox m'en a parlé, m'a fait découvrir un aspect de sa personnalité que j'ignorais. Il y a cette note de défi qui m'amène à oublier le sens des conventions pour simplement répondre. Je sens que dans cette nouvelle position, il est bien plus libre de ses mouvements, il peut davantage se permettre et l’adrénaline coule rapidement dans mes veines. Je me demande jusqu'où je le laisserai aller. Je ne lui offrirai pas ma « pureté » là sur un banc dans une salle de classe, je ne peux pas céder sur ce point. Mais pour le reste, je ne suis pas certaine d'avoir la volonté de mettre des limites. Je ferme les yeux au contact de ses lèvres me mordant la lèvre. Il semble prendre plaisir à me provoquer. Je le fixe mais mon regard est amusé. « Tu fais chier North. » Je ne le pense pas réellement et je sais qu'il le sait. Je sais qu'il joue avec moi d'une certaine manière. « Ouais ça m'emmerderait quand même. J'ai pas envie qu'on laisse entendre que je fais ce genre de choses, que c'est une habitude. Mais étonnement, c'est excitant de se dire que n'importe qui pourrait me surprendre. » Je ne veux pas me faire passer pour plus innocente que je ne le suis. Il n'y a rien d'innocent dans ce qui se passe. Son pouce qui effleure ma peau, placé plus haut qu'auparavant fait naître une douce chaleur. J'aime ce que je ressens, plus puissant que tout ce que j'ai pu éprouver dans ma courte vie. Je me demande ce qu'il trouve le plus amusant dans toute cette situation, de pouvoir s'amuser avec moi ou de bouleverser tous les règlements de cette école. Je sens sa main sa faufiler sous ma chemise m'arrachant un frisson. J'émets un petit son, un bruit de contentement qui pourrait fort ressembler à un gémissement. Je réponds à son baiser avec plus de conviction, plus de force alors que je commence à prendre l'habitude et cerner légèrement ses attentes. Je fais remonter ma main le long de son bras pour venir glisser mes doigts sur sa nuque, du bout des doigts alors que son souffle dans mon cou me fait frémir. Ses mots me prennent de court et c'est à mon tour d'avoir envie de lui dire de se taire. « J'avoue que c'est un bon début. » Mais je suis curieuse plus que jamais, plus assoiffée de connaissances pratiques qu'à nul autre moment de ma vie. « Mais j'ai l'impression qu'il reste plus à explorer encore. Je veux en apprendre plus. J'en désire plus encore. » Mes doigts se serrent légèrement sur sa nuque alors que moi aussi je désire sentir sa peau sous mes doigts avides de découvertes. Je viens lentement glisser ma main sous sa chemise, sur ses flancs puis je dévie vers son dos. Sa peau est chaude. Je peux deviner les muscles tendus sous la peau, je veux toucher. Je veux graver la sensation dans mon esprit surprise que son corps dégage autant de virilité. Bon d'accord c'est un homme donc c'est logique mais je laisse l'étonnement et le ravissement dominer ce que je ressens. Je remonte ma main dans son dos me rapprochant de lui de ce fait. « J'aime ce que je découvre de toi. » Un simple aveu qui en dit pourtant très long alors que de minutes en minutes, j'ose un peu plus.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1399 Gallions : 590 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



You are my nightmare

Elle semble ressentir le même frisson que lui à l'idée qu'ils puissent être vus par quelqu'un, que quelqu'un puisse les interrompre alors qu'ils sont dans cette situation, à cet instant. S'il est étonné, il l'aurait certainement davantage été si elle ne lui avait pas avoué un peu plus tôt avoir été collée parce qu'elle avait batifolé dans un placard. Il est pourtant un minimum surpris, parce que la délicate et farouche Hope semble apprécier le risque et l'adrénaline bien plus qu'il ne l'aurait imaginé, même si elle a l'air de redouter ce qui pourrait se dire d'elle s'ils se faisaient prendre. Des remarques, des rumeurs, elle en entendrait certainement pendant un moment. Comme lui quand il s'est fait attraper la première fois. Mais si elle ne recommence pas, ou tout du moins si elle se fait plus discrète par la suite, le tout mourra rapidement, les gens passant à autre chose, à quelqu'un d'autre. Encore faut-il qu'elle fasse attention, ce qui ne semble pas dans ses plans pour l'instant.

Flynn sent ses doigts glisser sur sa peau, grimpant le long de son bras, venant s'échouer sur sa nuque alors qu'il continue de laisser son pouce caresser ses côtes. J'avoue que c'est un bon début. Il acquiesce doucement, sans un mot. S'il fait son boulot correctement, alors tant mieux. Mais j'ai l'impression qu'il reste plus à explorer encore. Je veux en apprendre plus. J'en désire plus encore. Il se demande si elle a toujours été comme ça, si elle a toujours eu ces envies qu'il ne lui connaissait pas derrière cette façade qui lui est propre. Si, sous cette coquille de fille sage, elle n'attendait pas simplement que quelque chose du genre lui arrive. A ce rythme, il va rapidement devoir revoir son jugement à son propos, parce qu'il est possible qu'elle ne soit pas la seule à s'être trompée au sujet de l'autre. Sa main presque froide en comparaison de sa peau à lui semble tracer les contours des muscles de son dos alors qu'elle se rapproche davantage de lui, encore, et il la laisse explorer, il la laisse tenter, il la laisse le découvrir. S'il le voulait, il pourrait l'entourer de ses bras, l'avoir contre lui et ne pas la lâcher alors que ses hanches se mettraient à chercher la friction entre eux. Ce serait d'une simplicité incroyable. J'aime ce que je découvre de toi. Le Gryffondor relève la tête, abandonnant enfin son cou pour l'observer de nouveau, pour observer la manière dont elle le fixe. Il est à peu près certain que ce désir qui voile son regard est aussi présent dans ses yeux à lui. Sa main sur son torse vient passer derrière elle, glissant à hauteur de ses reins sans quitter un instant sa peau pour la tirer vers lui, la position le plaçant davantage entre ses cuisses. Il a presque envie de voir jusqu'où elle le laisse aller. Envie de savoir ce qu'elle le laisserait faire. Ses doigts sur sa jambe continuent leur montée sous sa jupe, appuyant fermement contre le muscle de sa cuisse, son pouce dangereusement proche de l'aine de la Serdaigle. Toujours envie de devenir nonne plutôt que de faire quoi que ce soit avec moi ? Il sait que c'est bas, qu'il ne devrait pas lui ressortir ce qu'elle a bien pu lui balancer alors qu'ils se provoquaient mutuellement, la colère les gagnant alors qu'il cherchait à avoir une réponse et qu'elle cherchait à avoir la paix. Mais c'est plus fort que lui, il ne peut pas s'en empêcher. Il veut l'entendre revenir sur ces mots, pour le simple plaisir de parvenir à la faire changer d'avis. Elle qui était apparemment insensible à son charme et qui se retrouve à gémir quand il touche sa peau. Bien, pas que tout ça ne soit pas fun, mais il vaut mieux t'en laisser pour une prochaine fois, tu penses pas ? Il n'éloigne pas son visage de celui de Hope, sourire aux lèvres. Il ne retire pas ses mains, ni de son dos, ni de sa jambe. Il ne s'écarte pas. Il ignore s'il y aura une prochaine fois, il n'en mettrait pas sa main à couper, vraiment pas. Tout ce dont il est certain, c'est qu'il ne la connaît pas, qu'il n'a aucune idée de comment elle peut réagir sur le long terme -ni même sur le court terme, visiblement. Elle pourrait bien se remettre à le haïr à l'instant même où ils quittent cette salle. Enfin, maintenant, il sait pourquoi, ça l'insupporterait donc moins.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Flynn & Hope

You are my nightmare #dramaqueen

J'ai dix-neuf ans. Je mentirais si je prétendais que je n'ai jamais désiré personne, que mon esprit n'a jamais été animé par quelques pensées impures. Il m'est même arrivé d'avoir quelques rêves plus osés. Je suis peut-être innocente dans les actes, je ne suis pas une sainte pour autant au niveau des pensées. Je ne l'ai jamais prétendu. Je crois que sous mes airs de petite fille sage, il est facile d'oublier que je n'ai plus l'âge d'une enfant. Mais quelque chose me bloquait m'empêchant d'oser tout simplement. Je regrette de n'avoir jamais essayé avant, de ne pas connaître réellement les plaisirs de la vie. Je crois que je me désespère toute seule de ne pas avoir de vie. Je crois que je réalise combien il a su me cerner en affirmant que j'ai une vie chiante et que pire que tout je me complais dedans. Il a misé juste même si je voudrais prétendre le contraire. Passer sa vie dans ses bouquins à rêver sur la vie d’héroïnes édulcorées au point d'en oublier d'être « l'héroïne » de sa propre vie, c'est un peu pathétique. Je déteste l'idée que finalement ses mots, malgré les excuses, aient su faire leur chemin en moi. J'ai sans doute passé des années à le détester pour ne jamais m'avouer que... j'étais toujours attirée par lui? Et si ce coup de cœur adolescent n'avait jamais totalement disparu? J'aurais passé tout ce temps à me mentir à moi-même mais au fond cela me surprend à peine. Je crois que je suis assez ravie de finalement pouvoir exploiter cette dimension avec lui et l'attente rend sans doute tout cela plus fort et intense mais aussi me permet d'avoir une initiation alors qu'il a bien plus de savoir faire qu'à l'époque visiblement. Son regard trahit le désir qu'il éprouve alors que ses pupilles sont dilatées. Je prends note que le regard est traître quand le corps ressent certains besoins. Ma peau semble parcourue d'un frisson quand sa main glisse sur ma peau se posant dans mon dos, me rapprochant de lui. Il est entre mes jambes et je devrais être effrayée car je suis incapable de lui dire stop. Je n'arrive pas à le repousser et au contraire mes jambes semblent se serrer autour de lui comme pour le garder bien positionné entre. Sa main qui remonte m'arrache un gémissement que j'étouffe en plantant mes dents dans ma lèvre. J'ai l'impression que la sensation que ses doigts créent en faisant pression se propage bien plus haut, jusque . Je me sens toute chose, toute électrisée alors que tout ce que j'éprouve me fait découvrir un monde nouveau. Je me sens plus adulte que jamais auparavant dans ma vie.

Ses mots me font rire. C'est un coup bas. Je le foudroie faussement du regard. Je ne suis plus en colère contre lui. « C'est traître de me ressortir cela North. Tu profites de la situation. » Je ne parle pas de moi, de mon corps. Il en profite aussi mais je suis totalement consentante et je ne vais pas lui rejeter la faute. « Je crois que je savais pas de quoi je parlais quand j'ai dit cela. Mais ça reste un coup bas. Tu voulais m'entendre l'admettre n'est-ce pas? » Son sourire pourrait presque m'agacer. Il pourrait presque me donner envie de le défier mais dans un domaine bien différent. Nous sommes différents mais je n'ai plus envie de le tuer quand il a cet air sur le visage. « Mais toi North, tu sembles avoir moins l'impression de perdre ton temps avec une gamine comme moi en ce moment, j'ai tort? » Si je semble prendre plaisir à ce moment, je ne pense pas être la seule. Je souris en toute fausse innocence. Ses mots me donnent envie de grogner de désapprobation. Je ne veux pas vraiment en laisser une prochaine fois surtout que je doute tellement qu'il y en aie une. Mes insécurités sont toujours là tapies sous la surface. J'échappe malgré moi mais non pour le provoquer ou l'insulter, juste parce que je suis pas la fille qui a confiance en elle. « Tu en as déjà marre de moi c'est ça? Je suis si peu intéressante? » J'aurais besoin d'être rassurée mais je me sais à qui je parle. Je réalise presque instantanément que je ne voulais pas vraiment dire cela. « Oublie ce que je viens de dire. J'ai une question plus intéressante. Crois-tu qu'il y aura une prochaine fois? » Je souris en coin mais je ne m'éloigne pas alors que mes mains se posent sur ses flancs les caressant de mes pouces. Je le laisse dire dans mon regard que je voudrais qu'il y en aie une. Lentement, je l'imite car je n'en suis pas à prendre des initiatives et je viens embrasser sa mâchoire osant même mordiller gentiment. Je ne suis pas amoureuse de lui, je ne suis pas sous son charme mais j'aime m'abandonner à ses mains « expertes ». Je ne sais pas à quoi m'attendre une fois sortie de cette salle de cours. Peut-être qu'il reprendra cette attitude qui exprime clairement combien je suis une emmerdeuse à ses yeux.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1399 Gallions : 590 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



You are my nightmare

Bien sûr qu'il profite de la situation. Il pensait qu'elle l'avait remarqué, déjà. Ça lui semblait plutôt clair, mais apparemment, non, c'est seulement maintenant qu'elle le réalise. Peut-être qu'il n'est pas assez explicite. C'est une possibilité, même si ce serait une première, avec lui. Je crois que je savais pas de quoi je parlais quand j'ai dit cela. Mais ça reste un coup bas. Tu voulais m'entendre l'admettre n'est-ce pas? Bon, peut-être que là, il était assez transparent. Il hausse une épaule, l'air de rien, comme si non, ça ne lui importait pas. Et en un sens, non, ça ne lui importe pas vraiment. Qu'elle l'admette ou non ne change pas grand-chose, c'est juste histoire de voir ce qu'il peut la pousser à dire, s'il peut parvenir à la faire changer d'avis et l'avouer. Mais pour être honnête, il vivrait très bien sans, et se faire envoyer voir dans les règles ne l'empêcherait pas de dormir. Mais toi North, tu sembles avoir moins l'impression de perdre ton temps avec une gamine comme moi en ce moment, j'ai tort? Elle marque un point. Ce changement d'attitude en elle rend ces heures de colle bien plus supportables, la rend elle bien plus supportable. Si ses mots ont été volontairement blessants quand ils ont commencé à s'adresser la parole, il est possible qu'il doive revenir dessus pour rétablir la vérité. Et étrangement, l'idée ne le dérange pas autant que ça le pourrait, mais il garde le silence, se contentant de garder le sourire sans dire un mot. Qu'elle pense ce qu'elle veut.

Tu en as déjà marre de moi c'est ça? Je suis si peu intéressante? Hope semble avoir mal interprété ses mots, et le Gryffondor hausse un sourcil alors qu'il se repasse sa propre question dans la tête, cherchant l'endroit où il peut avoir laissé sous-entendre une telle chose. Elle l’interrompt rapidement alors qu'il analyse comme il peut. Oublie ce que je viens de dire. J'ai une question plus intéressante. Crois-tu qu'il y aura une prochaine fois? La question à dix mille Gallions, tiens. Intéressante, ça, elle l'est. Mais il n'a pas la moindre idée de ce qu'il est censé répondre. Est-ce qu'il doit être honnête avec elle sans savoir comment elle risque de réagir ? Parce qu'une gifle, ça lui suffit, il doute avoir envie d'une deuxième. Au moins se rassure-t-il en se disant que leur position limite tout de même franchement les possibilités d'agressions de la part de la Serdaigle. Est-ce qu'il est censé lui mentir en lui disant que oui, bien sûr, aucun doute n'est permis ? Parce que là, tous les doutes sont permis. Il ne pense pas qu'elle soit franchement du genre à le chopper par le col au détour d'un couloir pour reprendre là où ils se sont arrêtés, et doute qu'elle soit particulièrement adepte de l'idée qu'il vienne la chercher lui-même quand l'envie lui dit. Là, tout de suite, ils sont dans cette bulle un peu particulière qui les coupe de leur quotidien habituel. Une fois sortis, Flynn n'a pas la moindre certitude sur ce qui peut se passer après, sur ce qu'elle peut vouloir, sur ce que lui peut vouloir. Il lève la tête vers le plafond un court instant, rompant le contact qu'elle conservait entre sa mâchoire à lui et ses lèvres à elle, une moue pensive sur le visage, avant de finalement la fixer de nouveau. Je vais pas te mentir, Scott, j'en ai pas la moindre foutue idée. Il sent toujours ses mains qui se réchauffent sur sa peau, la pression de ses cuisses contre lui, le creux dans son dos sous sa paume. Il vient de nouveau échouer ses lèvres contre son cou, sans aucune tendresse, mais sans cette animalité présente auparavant. C'est mesuré, moins instinctif. Ça dépend de toi, de moi. Il essaye de se dire que ça se limite à eux, qu'ils sont les seuls à pouvoir choisir ce qui en est. Ça ne concerne personne d'autre qu'eux. Il remonte ses lèvres sur sa mâchoire dans un rapide mimétisme. Je sais pas trop ce que j'ai comme réputation, mais si en sortant de là, tu te dis que tout ça, c'était une putain d'erreur et que tu veux plus jamais que je pose un doigt sur toi, alors soit. Je te forcerai à rien, c'est toi qui vois. Parce que ce sont ses expériences à elle, là, tout de suite. Ce sont ses découvertes, et peu importe l'envie qu'il peut avoir, c'est ce qui compte. Il hausse les épaules, tout le sérieux du monde sur son visage alors qu'il s'éloigne suffisamment pour pouvoir l'observer, pour la laisser comprendre qu'il ne joue pas, pas là.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Flynn & Hope

You are my nightmare #dramaqueen

Je n'ai nullement besoin de l'entendre admettre qu'il a changé d'opinion me concernant. Je n'ai pas besoin de cet aveu pour me rendre compte qu'il ne semble plus penser que du mal de ma petite personne. Ai-je besoin qu'il pense du bien de moi? Aucunement, je crois que je m'en fous un peu. Je songe simplement que ça pourrait être sympa de ne pas vivre en opposition perpétuelle. J'ai dépensé assez d'énergie à le détester jusqu'à présent. Mais je ne peux m'empêcher de craindre qu'une fois sortis d'ici, on s’ignore tout simplement. Cette idée me pose problème. Je n'arrive pas à m'imaginer que le seul garçon, ou presque, auquel j'ai avoué ne jamais avoir réellement eu de petits amis avant me balaie d'un revers de main. Je lui ai avoué la raison d'être de cette retenue. Je lui ai ouvert mon cœur d'une certaine manière. Je lui ai offert mon corps le laissant poser ses mains là où personne ne s'était jamais aventuré avant. J'ai partagé avec lui une certaine intimité et il pourrait simplement ne plus me prêter la moindre intention une fois la vie étudiante retrouvée. Je ne sais pas ce que cela signifie. Je ne sais pas si ça voudrait dire que je suis d'une nullité effrayante ou au contraire que j’étais un simple passe temps. Je ne veux pas être un jouet. Je ne l'en crois pas vraiment capable mais je me suis aperçue en l'espace d'une heure que je ne connaissais rien de lui. J'ai passé quatre longues années à m'imaginer des milliers de choses dénués de sens alors qu'il m'aurait suffi d'une dose infime de courage pour obtenir des réponses. Je me sens apaisée de réaliser qu'il ne s'est pas foutu de moi contrairement à ce que je me suis imaginée. Je m'efforce pourtant de rester dans cette bulle un peu hors du temps. Ici dans cette salle de classe, je l'ai tout à moi et j'aime cette sensation de puissance que cela me procure. Je me sens plus assurée, plus libérée. Je lui en suis reconnaissante car même si je n'ai été qu'un amusement, il m'a appris certaines choses sur moi-même.

Mon regard est posé sur lui tandis que ma question semble susciter un certain questionnement en lui. Mon cœur bat un peu plus vite mais je m'étais attendue à ce que la réponse ne soit pas évidente. Je ne tente pas de dissimuler les émotions qui traversent mon regard : peur, soulagement, interrogation, reconnaissance. Je lui souris sans que ce ne soit forcé. Je préfère une vérité qui peut blesser à un mensonge qui berce de fausses illusions. Je frissonne au contact de ses lèvres alors que ma peau se couvre de chaire de poule. Nous sommes les seuls à savoir si une prochaine fois est possible. Je suis incapable de dire clairement sans que ma voix ne tremble que oui je veux encore vivre de telles sensations en sa compagnie. Je ne peux pas non plus prétendre que je ne meure pas d'envie de continuer à vivre une expérience aussi excitante. Je ne peux pas vraiment penser quand ses mains sur ma peau me donnent tellement chaud que je rêve d'une douche froide pour calmer mon esprit. Je ne peux pas savoir concrètement ce que j'en ressens mais je ne peux m'empêcher de froncer les sourcils en plongeant mon regard dans le sien. « Je ne me soucie pas vraiment de ta réputation ou non. Je ne pense pas que ça aie été une erreur. Je ne sais pas ce que je veux mais je sais que tu n'as pas été si mal que ça après... » Cet après laissant sous-entendre nos débuts houleux. Mais je suis sincère. Il aurait pu profiter de la situation. Combien d'autres que lui l'auraient fait en pareille situation? Pourtant, il n'a pas tenté de rien précipiter. Il a même été assez ouvert d'une certaine façon. Je rougis de plus belle avant de murmurer. « J'aime quand tu poses un doigt, ou même plusieurs, sur moi. Je ne dis pas que je peux être ce que tu recherches, sans doute que du contraire. Mais North, j'ai pas envie qu'on s'ignore une fois sorti de cette salle de classe et de la sorte de bulle qu'elle crée. Tu l'as dit. Ce sont nos choix. Je ne veux pas t'envahir, être une plaie mais juste pouvoir parler avec toi même si tu te moques de moi, même si parfois ça dérape. » Je m'efforce de respirer calmement et essayer d'apaiser les battements de mon cœur mais surtout me faire passer ce stupide rouge aux joues. Je me mordille la lèvre en le fixant alors que la tournure de cette discussion semble inattendue mais assez calme malgré tout. Je n'essaie pas de briser le côté sérieux et sincère de notre échange. Ma main est posée sur sa peau caressant doucement mais sans chercher à en découvrir plus pour l'instant.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1399 Gallions : 590 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



You are my nightmare

Les yeux de la Serdaigle viennent rapidement trouver les siens. Je ne me soucie pas vraiment de ta réputation ou non. Je ne pense pas que ça aie été une erreur. Il hausse un sourcil, irait presque jusqu'à dire qu'il est flatté, pour la forme, mais il garde le silence. Je ne sais pas ce que je veux mais je sais que tu n'as pas été si mal que ça après... Oui, bon, ils voient tous les deux très bien de quoi elle parle, pas besoin d'aborder le sujet à nouveau. Le désastre qu'a été le début de leur conversation dans cette pièce est toujours bien frais dans son esprit, pas de souci sur ce point, et le bruit de la gifle résonne encore parfaitement dans son crâne, merci bien. J'aime quand tu poses un doigt, ou même plusieurs, sur moi. Bon sang, que les mots, les réponses, se bousculent dans sa tête face à ce genre de remarques, toutes plus déplacées les unes que les autres. Tout se lit sur son visage mais, incapable de se décider rapidement sur ce qui lui convient le mieux, il laisse l'instant parfait s'échapper tandis qu'elle continue de murmurer, certain qu'il aura d'autres occasions, qu'il pourra se rattraper. Je ne dis pas que je peux être ce que tu recherches, sans doute que du contraire. Flynn imagine que s'il savait ce qu'il recherche, il pourrait très certainement acquiescer -ou non- suite à ça, mais pour être tout à fait honnête, il est loin de chercher quoi que ce soit. Il prend -ou non, toujours- ce qui lui vient comme ça vient, sans vraiment pousser les choses comme il aurait pu le faire il y a quelques années, avant qu'il quitte le château pour la première fois, avant qu'il prenne un peu de temps pour lui, à lui. Elle n'est pas ce qu'il cherche. Elle n'est pas non plus le contraire de ce qu'il cherche. Il n'y a pas de spectre, en ce qui concerne ce point particulier, alors elle ne se trouve nulle part. Pas plus, pas moins, que n'importe qui d'autre. Mais North, j'ai pas envie qu'on s'ignore une fois sorti de cette salle de classe et de la sorte de bulle qu'elle crée. Ne pas s'ignorer, c'est noté. Ca doit bien être possible, non ? Bon, ça fait des années qu'ils ne font que ça, surtout lui, surtout quand il sent son regard dans son dos, comme ça pouvait lui planter des dagues entre les omoplates. Mais ça doit pouvoir changer ? Tu l'as dit. Ce sont nos choix. Je ne veux pas t'envahir, être une plaie mais juste pouvoir parler avec toi même si tu te moques de moi, même si parfois ça dérape. Même s'il se moque d'elle ? Comme si c'était son genre... Bon, peut-être que c'est son genre, un peu, mais il se moque rarement méchamment. C'est dans son caractère, d'être taquin. Et c'est loin d'être le cas avec tout le monde. Il doute d'ailleurs être suffisamment proche d'elle pour se permettre de la taquiner librement, régulièrement -quoi que-, et s'ils sont censés faire des efforts, se foutre ouvertement d'elle n'est pas franchement une bonne idée. Donc elle devrait être assez tranquille sur ce point. T'entends quoi par, « si ça dérape » ? Malgré ce qui vient de se passer, il ne va pas aller présumer quoi que ce soit sur le sens qui se cache derrière tout ça, et préfère largement qu'elle lui confirme s'il s'agit de ce à quoi il pense ou non.

La salle est calme, leur respiration parfaitement audible. Les joues de Hope sont toujours rouges, la peau de son visage doit certainement être chaude. Sa lèvre est encore retenue par ses dents, ses yeux toujours plantés dans ceux du Rouge et Or. Ses doigts continuent leur lente danse sous sa chemise. Il a l'impression que l'ambiance ici ne cesse de changer, passant d'un thème à l'autre sans douce transition, sans qu'il ne puisse réellement le deviner à l'avance. Je vais être honnête, ça risque de pas être la super entente dès le début, le temps que ça me rentre dans la tête, que je me fasse à l'idée que tu vas plus me tuer dans ta tête à chaque fois qu'on se croise et donc que j'ai plus besoin de faire comme si t'étais pas là, ou plus besoin d'esquiver Maddox dès que tu traînes avec. Bordel, ce que ça peut me faire chier, ça ! La main sur la cuisse de la Bleue et Argent se remet à bouger, doucement, sa paume caressant sa peau dans un geste presque automatique, comme une réponse à celle de la jeune femme. Puis bon, on s'éclate, mais après quatre ans à te filer des ulcères à chaque fois que tu me vois, je pense qu'il va te falloir aussi un moment avant que le moindre échange semble normal, pas vrai ? Parce qu'on va être sincères deux secondes : ça, là, maintenant, c'est pas nécessairement le truc le plus normal. Il ne va pas se plaindre de l'idée que les choses s'améliorent un peu entre eux, ne serait-ce que parce qu'au moins, il n'aura plus à s'inquiéter face à tout ça. Peut-être que son meilleur ami se réjouira aussi, de ne plus les voir en pleine guerre froide à chaque fois qu'ils se croisent, de près ou de loin. Mais ouais, on peut essayer, ça sera surement moins fatiguant que de se haïr. Enfin, pas que je te haïssais, c'était pas à ce point, sinon crois-moi, on en serait pas là, là maintenant. C'est plus une question de pas pouvoir te blairer, ce qui est pas tout à fait pareil... Il devrait se taire, surement. Certainement. Enfin, ton comportement. Tu vois ce que je veux dire, pas vrai ? J'ai l'impression que je me perds un peu, là. Mais ouais, ne pas s'ignorer. C'est faisable.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Flynn & Hope

You are my nightmare #dramaqueen

Son expression parle pour lui. Il a un air sur le visage qui laisse clairement deviner qu'il a songé me répondre quelque chose qui m'aurait sûrement fait monter le rouge aux joues, encore. Je peux bien imaginer ce que les mots poser un doigt sur moi éveille dans son esprit qui avouons le est un peu pervers. On parle de North, il ne faut pas non plus s'attendre à ce qu'il devienne un prix Nobel demain. Il n'est pas aussi con et insupportable que je ne le pensais mais ça ne signifie pas non plus qu'il ne l'est pas du tout. Même s'il a ce petit quelque chose d'attirant qui me donne la sensation que mon corps est brûlant, je ne vais pas me mettre à l’idolâtrer ou penser que c'est l'homme parfait ou de mes rêves. Il a une longue liste de défauts qui risque fort bien de s'allonger si je prends la peine de le découvrir. Une chance pour moi, il n'a pas le temps de placer sa blague tout ce qu'il y a de plus déplacée car je dois bien lui accorder une chose : en cet instant, rien n'est très normal entre nous. Je ne suis pas certaine d'être suffisamment prête pour ce genre d'échange. Je vais très certainement avoir besoin d'un long moment de réflexion une fois libérée de ces deux heures de colle car un joyeux bordel règne désormais dans ma tête. Mais pour le moment, les questions sont bien enfermées dans un coin de mon esprit, mises sous silence. Je profite du moment présent, c'est la ligne de conduite que je m'impose depuis le début de ce rapprochement entre le rouge et or et moi. Je sais que je risquerais fort bien de m'enfuir en courant pour aller me cacher dans un petit trou si je devais prendre conscience de combien je me suis comportée comme une petite dévergondée avec lui. Ce n'est pas du tout dans ma nature d'avoir ce genre d'attitude et je ne suis définitivement pas certaine de l'assumer. Pourtant, sa question me ramène au fait que je songe à recommencer éventuellement une fois sortie de cette salle de classe. C'est complètement improbable. C'est de la pure folie. Je dois être en train de perdre la raison en fait mais pourtant mes mots me semblent tout ce qu'il y a de plus sensé quand je lui offre une réponse tout ce qu'il y a de plus honnête. « J'en ai aucune idée précise. Au fond, c'est un peu le concept de déraper, on prévoit rien à la base et puis paf ça se passe. Je dirais qu'on a royalement dérapés tous les deux depuis le début de la retenue. Je veux juste dire ne pas s'imposer de limites. » Je me rends compte combien ces mots là sont risqués mais je suis parfaitement maladroite en tout point pour exprimer le désir qui sommeille dans tout mon être et qui vient tout juste de s'éveiller.

Je l'écoute avec une attention toute religieuse mais j'éprouve certaines difficultés à saisir le sens de ses mots. Je les entends à moitié. Je suis distraite par la peau chaude sous mes doigts et je ne peux me retenir de venir glisser mes doigts sur ses flancs, venir les effleurer du bout des ongles cherchant à découvrir quelle sensation cela lui procure. Je veux lui faire ressentir quelque chose, pouvoir me vanter que moi la petite vierge innocente, j'ai su faire frissonner le gars aux dizaines de conquêtes. Je veux me sentir fière et confiante, ne plus doute de moi. Je capte quand même l'essence même de ce qu'il me dit. Je ne m'attendais pas à une super bonne entente du jour au lendemain où genre on est les meilleurs amis du monde. Je n'étais pas naïve à ce point, enfin je l'espère. Je ne peux qu'être d'accord avec lui. J'ai passé un temps infini à le haïr et ne dit-on pas que chasser le naturel, il revient au galop. Mais je redresse la tête quelque peu insultée par ses derniers mots. « Rien ne t'obligeait à esquiver Maddox parce que je traînais avec lui. Je t'aurais cédé la place sans même le moindre mot. Je sais ce que tu as fait pour lui et j'avais du respect pour toi, pour votre amitié même quand je rêvais de te tuer dans ma tête. » J'ai parlé vite prenant à peine le temps de bien prononcer mes mots. Je suis sincère mais surtout je déteste cette idée que Maddox aie fini par pâtir du climat entre lui et moi. Je n'ai jamais cherché à prendre mon ami à parti et je regrette qu'il l'aie finalement été malgré tout. Cela me fait de la peine dans le fond car je sais qu'ils sont comme deux frères dans le fond. Je me sens encore plus insultée quand il utilise le terme « pas normal » pour qualifier notre rapprochement. J'ai envie de lui dire que ce qui compte c'est ce que nous on en pense et pas vraiment la société. Normal ou pas, j'en sais fichtrement rien mais je ne trouve pas cela si choquant au final. Il s'enfonce tout seul et je songe un instant à lui faire ravaler ses mots mais je me contente de soupirer haussant un sourcil. « Je dirais pas que tu te perds mais que tu t'enfonces tout seul. Je ne suis pas susceptible, une chance pour toi sinon j'aurais clairement mal pris ce que tu viens de dire. C'était pas la peine de me rappeler mon comportement de gamine qui te fait perdre ton temps, une putin d'emmerdeuse c'est vrai. Je l'avais bien entendu la première fois que tu l'as dit. Et si tu veux mon avis, la nuance est faible entre haïr et pas pouvoir me blairer. Mais tu es pas obligé de prendre des gants avec moi t'inquiète. J'aime quand c'est plus direct. » Je rigole alors que j'ai dépensé bien trop d'énergie depuis le début à me disputer avec lui pour retenter l'expérience. Je veux faire la paix avec lui et ce n'est pas pour ressortir la hache de guerre à la première petite provocation. « Non je ne vais pas en venir à t'adorer du jour au lendemain. Tu auras toujours ce petit côté provocant et je m'en foutiste qui me donne envie de te dire que tu es prétentieux. Mais tu es le meilleur et tu le sais donc tu vas pas t'en cacher si j'ai bien compris. Puis une fois qu'on voit plus loin que les apparences, c'est pas si énervant. Tu auras toujours des trucs qui m'exaspèrent mais on peut faire la paix ouais. Je dois avouer que finalement quand j'en oublie mes principes psychorigides, tu es une personne appréciable. » Je viens l'embrasser pour lui prouver que même si je prétends qu'il peut se révéler insupportable, dans le fond, je ne pense pas que ce soit aussi profond, que du contraire. Je crois même que je commence à l'apprécier au-delà de son corps attractif. Mais ce baiser est surtout une invitation à ne pas tenter le diable en me rappelant encore mon comportement.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1399 Gallions : 590 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



You are my nightmare

Bien sûr, que rien ne l'obligeait à esquiver Maddox. Mais il aurait été incapable de rester dans le coin avec Hope autour, et même si elle lui annonce aujourd'hui qu'elle lui aurait cédé la place sans la moindre hésitation, il ne peut s'empêcher de douter un peu de la véracité de la chose. Peut-être les premières fois, oui, mais à la longue, ça l'aurait sûrement plus irritée qu'autre chose. Peut-être qu'il projette, parce que lui, ça l'irriterait. Mais lui a fait les choses autrement, décidant de ne même pas tenter la chose. Mieux vaut ça qu'une explosion de colère. Je dirais pas que tu te perds mais que tu t'enfonces tout seul. Probable. Ce serait bien son genre. Je ne suis pas susceptible, une chance pour toi sinon j'aurais clairement mal pris ce que tu viens de dire. C'était pas la peine de me rappeler mon comportement de gamine qui te fait perdre ton temps, une putin d'emmerdeuse c'est vrai. Flynn retient une remarque sur le fait qu'elle ne soit pas susceptible, celle qui lui ressort les insultes qu'il a bien pu prononcer sous les effets de l'irritation, de la rage, avec une pointe de sel. Clairement, c'est loin d'être passé. Et si c'est normal, si c'est loin de le surprendre, il a quand même envie de lui faire remarquer qu'elle semble clairement mal prendre ce qu'il vient de dire. De lui faire remarquer que si elle se plait à le croire, ça semble être loin de la vérité. Mais ce serait de la provocation, pure et dure, et là, il vaudrait mieux éviter. C'est loin d'être le moment, loin d'être la situation pour. Si elle se plait à penser qu'elle n'est pas susceptible, il va la laisser faire. Le contraire ne lui apporterait rien. Je l'avais bien entendu la première fois que tu l'as dit. Et si tu veux mon avis, la nuance est faible entre haïr et pas pouvoir me blairer. Mais tu es pas obligé de prendre des gants avec moi t'inquiète. J'aime quand c'est plus direct. Là encore, il doute. Il doute qu'elle apprécie sa sincérité la plus brute, son honnêteté dans toute sa splendeur. Il doute qu'elle aime vraiment qu'il devienne plus direct. Mais elle rit, un peu, alors il passe. Il laisse couler, se contente d'acquiescer doucement. Il n'a pas le courage de se battre davantage.

Non je ne vais pas en venir à t'adorer du jour au lendemain. Le contraire l'aurait étonné, et même surement un peu déçu. Qu'elle retourne sa veste comme ça, subitement, parce qu'il pose ses mains sur elle, ce serait d'une absurdité complète, d'une frivolité incroyable. Tu auras toujours ce petit côté provocant et je m'en foutiste qui me donne envie de te dire que tu es prétentieux. Oui, toujours. On ne le refera plus, pas à son âge. Il est encore jeune, mais tout est déjà bien ancré dans son caractère. Trop d'habitude, trop de gestes à l'instinct. Alors s'il passe pour prétentieux, peu lui importe. Il est comme il est, et il n'y aucune raison pour qu'il change, pour qui que ce soit. Et si son comportement peut différer avec certains, et bien, il faut voir ça comme une autre facette, et non comme un changement, tout simplement. Mais tu es le meilleur et tu le sais donc tu vas pas t'en cacher si j'ai bien compris. Elle a même très bien compris. Puis une fois qu'on voit plus loin que les apparences, c'est pas si énervant. Tu auras toujours des trucs qui m'exaspèrent mais on peut faire la paix ouais. Flynn fait mine d'être flatté, sans réellement l'être. Les compliments semblent un peu forcés, non pas qu'il en ait besoin, mais ça semble vraiment donné avec le dos de la main. Peu de chances que ça ait le moindre effet sur lui, dans ce cas. Et en même temps, il est certain qu'avoir un effet, c'est vraiment le dernier truc qui peut importer à Hope. Je dois avouer que finalement quand j'en oublie mes principes psychorigides, tu es une personne appréciable. « Appréciable ». Bon, c'est déjà ça. Ça n'est pas la grande folie, mais c'est toujours ça de pris. Elle termine par un baiser, comme pour ne pas lui laisser le moindre temps de réponse, mais il n'a de toute façon pas grand-chose à ajouter. Oui, elle fait bien de laisser de côté ses principes psychorigides, comme elle les appelle. Ça ne peut que l'aider. Mais il n'ira pas le lui dire, encore.

Ses doigts continuent leur danse distraite, discrète, alors qu'il laisse sa place au silence. La situation lui semble assez claire, pas besoin d'en parler davantage. Et si, quelque part, il se demande si tout ça sortira de cette salle, s'ils finiront par en parler à d'autres, si elle ira le raconter à Merlin-seul-sait qui, si lui se décidera à évoquer cette histoire, cette question est bien vite oubliée, enterrée quelque part sous ces sensations qu'il laisse le gagner, sous sa fatigue, sous sa tension toujours bien présente malgré la situation plus détendue. Au moins la colère semble-t-elle définitivement évanouie. Ici, maintenant, il oublie, il ignore, il ferme son esprit au reste du monde, qui peut bien attendre quelques instants.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
You are my nightmare • Flynn+Hope
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» 01. Only Hope • Dakota (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: