Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 5
La version cinq est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'été, faites le plein de festivités !
Découvre tout ici
Sujet commun
Vous avez envie de profiter pleinement des animations de la coupe du monde,
venez découvrir les nombreuses activités mises en place pour l'été !
Fêtes foraines, séances de dédicaces, match, les ingrédients sont réunis pour faire la fête !
Clique pour découvrir le Speed Dating de l'été
Quêtes
Les quêtes ont toutes été mises à jour. Vous trouverez celle du personnel ici,
les poufsouffle juste . Les serdaigle ont aussi le droit à un nouveau
sujet par tout comme les serpentard. Les gryffondor, eux,
continuent leur jeu de piste.
Résumé des quêtes
Radio Quidditch
Pour l'été, la brigade magique ne fait pas les choses à moitié,
de la nouveauté vous attend sur vos ondes !
Ouvre les oreilles
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
Zoya M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Modo
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Serpentard, Sixième année
Célébrité : Kaya Scodelario
Pseudo : Hessnellia Âge : 22 Parchemins : 701 Gallions : 122 Date d'inscription : 12/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t782-zoya-casual-curses-are-the-most- http://www.mumblemumps.com/t787-zoya-where-is-my-mind http://www.mumblemumps.com/t940-zoya-write-if-you-will-i-won-t-answer-anyway http://www.mumblemumps.com/t2070-hessnellia-s-journal-zoya-ophelia-niall

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Echoes
Alexandra Lou Dashkova  & Zoya Krushnic



Dimanche 26 Mars 2000
Après-midi
Dortoirs des filles, Salle commune des Serpentard, Poudlard, Écosse
Ma gorge brûlait, mon visage se déformait. Ce chatouillement typique de l'alcool réchauffait mon corps froid et trempé. Un faible remède contre mon mal de vivre ; une ridicule substitution des potions expérimentales que je m'offrais  normalement. Je n'avais plus de quoi me faire perdre la tête, autre que cette bouteille de whisky pur feu que j'avais réussie à me procurer. Les nouvelles règles rendaient difficile l'approvisionnement en matériel, et plus de tout simplement faire augmenter la cadence à laquelle je m'enivrais. Malgré tout, j'avais réussi à m'immiscer hors du château pour une bonne partie de la journée. Ni vue, ni connue, je m'étais rendue à la forêt interdite pour tirer de mon arc, qui avait pris la poussière depuis trop longtemps à mon goût. Silencieuse sous l'effet de la pluie printanière, je n'avais rencontré nul être ou créature en celle-ci. Laissée à moi-même pour me défouler sur les arbres que j'avais pris pour cible, j'avais cru me sentir bien, légère, l'espace d'un instant. La pluie caressait ma peau, tandis que son cliquetis contre les branches caressait mes oreilles. Mes muscles se tendaient avec force, puis se détendaient lentement lorsque la flèche s'envolait. Jamais je ne ratais une cible, sauf que je m'étais affaiblie dans les derniers mois, par manque de pratique, par manque d'énergie. La rage bestiale qui m'habitait, qui avait toujours fait la Zoya que j'étais - forte, agressive et indomptable - commençait à s'affaiblir. Depuis trois mois, je combattais ma nature animale, qui était pourtant si encrée en moi. Cette faiblesse nouvelle me frappa en plein visage lors de cette session de tir. Je n'étais plus moi. Devais-je réellement continuer à combattre ma nature, à refuser d'être moi ? Allais-je abandonner l'idée de m'affaiblir au point de tuer le loup ? Face à cette constatation, j'avais quitté la forêt, offusquée. Avant de revenir au château, j'avais fait un tour au village, où je m'étais procurée cette dite bouteille de Whiskey, en plus de m'approvisionner de matériel de potion. Au moins, cette petite escapade avait du bon.

Trempée, j'étais désormais assise dans mon dortoir, où mes cheveux dégoulinants témoignaient de ma sortie illégale. Je ne m'en cachais point. Les lieux étaient désertés, encore plus silencieux que la forêt. Certaines voix émanaient de la salle commune, mais aucune ne semblait prête à se rendre à leur chambre. Tant mieux. Tout en m'enivrant du goulot de ma bouteille, je nettoyais mon arc, épongant l'eau qui avait glissée dessus, pour ensuite le huiler et le polir. De ma positon, je faisais face à un mirroir, qui me laissa voir mon état. Je portais toujours sur ma joue la profonde coupure que Yassen m'avait offert deux semaines plus tôt. La cicatrice était fraîche, mais accompagnait sans mal celles qui décoraient depuis longtemps mes bras dénudés. Il était plutôt étonnant que personne ne pose de question sur mon corps lascéré. Ils devaient tous prendre pour acquis qu'il s'agissait de l'oeuvre de mon père fou. Impossible d'être aussi loin de la réalité. Autant je détestais mon père, autant je savais qu'il avait fait du mal à de nombreuses personnes par le passé, jamais il n'avait levé la main sur moi. Jamais il ne m'avait blessé. Sauf qu'il était un monstre. Sauf qu'il était à la source de tous mes cauchemars. Le reflet que je voyais dans le mirroir aurait dû me dégoûter. Je le regardai un moment avant de passer une main dans mes cheveux - leur redonnant ainsi un peu de volume - indifférente. Autre que ma propre faiblesse, cette marque sur ma joue ne signifiait rien.

Si mon âme était haine, je portais toutefois une douce attention à l'entretien de mon arme. Entre deux gorgées brûlantes, je laissai à nouveau mon regard naviguer dans la salle. Ce dernier se posa sur le lit de Lou. Malgré mon manque de sobriété des derniers temps, malgré mon manque d'attention perpétuel, j'avais remarqué qu'elle n'était pas de bon état non plus, ces temps-ci. Quelque chose s'était passé avec Kamen et cette connasse de Willa. Ces histoires d'enfants ne m'intéressaient normalement pas, sauf que je m'inquiétais pour elle. Elle n'était pas dans son état normal, et je la savais fragile. Il n'était toutefois pas ma place de me mêler de ces choses sans qu'elle ne le souhaite, et surtout, je ne pouvais pas aller intervenir auprès de Kamen. Je ne pouvais pas prendre parti contre lui, car je lui en devais une, j'allais toujours lui en devoir une. Je soupirai. Je détestais être aussi faible...





_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Daughter of Darkness and Light — I'm not crazy, i just have this twisted mind as the result of other people's mistakes. Madness was forced upon me, and I simply can't fight it.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Sixième année
Célébrité : India Eisley
Âge : 26 Parchemins : 1462 Gallions : 280 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Echoes
"L'amour est le frère de la mort, on l'a dit et répété, mais qui a sondé encore à quelle profondeur il est le frère de la douleur ?
"
Mars 2000
~ Louya ~


U
n dimanche après-midi à Poudlard, depuis un mois à peu près ils n'étaient plus  les mêmes... Lou devait trouver de nouvelles façons de s'occuper et éviter de tomber dans ses sombres pensées... Ce qui se révélait plutôt difficile lorsque tout ou presque lui rappelait celui qu'elle aimait, celui qui l'avait fait tant souffrir... Elle ne lui avait pas accorder la parole depuis leur dispute mais, cela lui avait couté ses sourires... Lou n'avait jamais été connue pour sa joie de vivre mais, elle n'avait jamais eu cet air aussi triste sur le visage depuis bien longtemps... Elle avait perdu toute sa famille, elle avait tué sans le vouloir son beau-père qui avait voulu abusé d'elle, elle cachait au fond d'elle un obscurus et tout cela lui avait donné les armes pour pouvoir se créer une carapace, sauf que rien ne l'avait préparé à ce genre de douleur... Peu à peu sans vraiment le vouloir, elle se coupait de tout le monde, elle se refermait dans sa bulle pour éviter de souffrir d'avantage et passait le plus clair de son temps seul... Enfin seule était un bien grand mot puisque plus personne ne pouvait vraiment l'être, cependant dès qu'elle le pouvait, elle évitait de se mélanger aux autres... Elle avait cette impression que son mal être pourrait alors se déverser sur ses camarades et elle ne voulait pas les envahir... Elle avait perdu celui qu'elle aimait mais, elle avait perdu bien pire... Un ami, son plus proche ami celui avec qui tout avait toujours été très fusionnel, celui qui l'a connaissait par cœur, celui à qui elle avait toujours pu se confier... Que devait-elle faire à présent ? Les jours passaient, les autres avançaient et elle, elle se sentait coincée dans une boucle du temps, comme si c'était sa prison, là où elle devait payer pour ses pêcher...

Rêveuse, elle était sortie, même si le parc étaient remplis d'Aurors, elle en avait marre de rester enfermée... Elle avait emmené avec elle son marmouset qui lui était heureux de partir un peu à l'aventure... Il sentait bien que sa maitresse n'était plus là même depuis quelques temps et Nazar qui était habituellement toujours le premier à faire des bêtises étaient un peu plus obéissant, un peu plus collant envers elle, comme s'il savait qu'au fond d'elle, elle n'allait pas bien... Le vent s'était levé à l'extérieur, la neige, une des rares choses qui l'avait faite se sentir chez elle pendant quelques mois, s'en était aller, les températures commençaient doucement à remonter cependant c'était la pluie qui menaçait de tomber d'un moment ou à un autre... Pourtant Lou ne se précipitait pas vers l'intérieur... Son petit singe se faufilait dans son col alors pour rester au chaud tandis que Lou levait la tête vers le ciel au moment où les premières gouttes de pluie tombaient sur la terre ferme du parc de Poudlard... Combien de temps est-ce qu'elle restait ainsi ? Elle ne le savait pas, des larmes coulaient le long de ses joues, directement lavée par la pluie, elle pouvait se laisser aller à son chagrin sans que personne ne puisse s'en rendre compte... Trempée de la tête au pied, c'est un Auror qui venait alors vers elle pour lui conseiller de rentrer... Il fût d'ailleurs étonné de la rapidité avec laquelle la jeune fille obtempéra... Il avait dû se méfier de sa cape de sorcier couleur verte et argent mais, Lou était une serpentard bien unique en son genre et même si elle aurait aimé rester dehors, tomber malade s'il le fallait, elle n'allait pas obliger un auror à rester avec elle sous la pluie...

Elle décidait alors de se réfugier dans son dortoir, seul endroit où elle ne risquerait jamais de tomber sur l'être à éviter... Il était d'ailleurs souvent désert à ce moment-là de la journée en plein week end. Lou se disait qu'avec un peu de chance, il n’y aurait personne et alors elle n'aurait pas besoin de faire semblant... Elle n'aurait pas besoin de sourire, pas besoin de faire comme si elle était occupée... Peut-être écrirait-elle à sa mère adoptive ? Elle lui manquait tellement... La Russie lui manquait, Lou n'aurait jamais cru avoir le mal du pays à ce point-là. En arrivant dans la chambre, Lou remarquait tout de suite que non, elle n'était pas seule, cependant elle se sentait soulagée en reconnaissant les traits de Zoya, elle remarquait alors qu'elle n'avait pas l'air d'être la seule à être trempée jusqu'aux os... Nazar le marmouset quittait alors le cou de Lou bondissant d'un endroit à un autre jusqu'à atterrir au côté de l'autre jeune fille de la pièce. Lou restait un instant debout sans rien dire, regardant les gestes que Zoya faisait pour nettoyer son arme, il y avait quelque chose d'apaisant dans ces gestes répétitifs et finalement la jeune brune se disait qu'elle ne désirait peut-être pas être si seule que cela, elle venait alors s'installer après de son amie.

"Tu vas bien ?" Demandait-elle en essayant de donner le change avec un sourire qui même si elle y mettait de la bonne volonté, ne pourrait tromper personne. Son regard tombait sur la bouteille non loin de sa camarade et Lou se disait que c'était peut-être ce qu'il lui fallait à elle aussi... Elle détournait finalement les yeux pour regard son amie, tombant alors sur cette cicatrice qu'elle avait remarqué quelques jours plutôt sans avoir osé lui poser la moindre question, il faut dire qu'il était rare qu'elles se retrouvent réellement, uniquement que toutes les deux... "Ça te fais encore mal ?" Demandait-elle finalement sans oser poser la principale question qui l'intéressait, cependant la jeune fille avait autant le droit qu'elle à son jardin secret et Lou ignorait si sa camarade avait envie d'en discuter... C'était comme si on lui demandait de parler de Kamen... Rien qu'à l'idée, Lou... N'en avait plus la force...
(c) Emi.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DESTRUCTIVE LOVE. DON'T LEAVE ME.
Right from the start you were a thief you stole my heart and I'm your willing victim i let you see the parts of me that weren't all that pretty and with every touch you fixed them...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Zoya M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Modo
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Serpentard, Sixième année
Célébrité : Kaya Scodelario
Pseudo : Hessnellia Âge : 22 Parchemins : 701 Gallions : 122 Date d'inscription : 12/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t782-zoya-casual-curses-are-the-most- http://www.mumblemumps.com/t787-zoya-where-is-my-mind http://www.mumblemumps.com/t940-zoya-write-if-you-will-i-won-t-answer-anyway http://www.mumblemumps.com/t2070-hessnellia-s-journal-zoya-ophelia-niall



Echoes
Alexandra Lou Dashkova  & Zoya Krushnic


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Puis, elle entra. En temps normal, j'aurais reconnu son odeur et celle de son compagnon bien avant qu'elle n'entre dans le dortoir, sauf qu'à cet instgant, l'alcool faiblissait mes sens. Ce fut l'arrivée de la petite créature à mes côtés qui me fit part de sa présence. D'un mouvement de main, je lui caressai la tête, avant de lever les yeux vers l'autre vert et argent. Je souris, d'un sourire qui aurait été faux si ça avait été quelqu'un d'autre, mais qui, même s'il s'agissait de Lou,  n'était point naturel. Déjà ce genre d'expression n'était pas des plus fréquentes chez moi, il en était encore plus rare en ces jours. À croire qu'elle et moi étions dans un état semblable, à en voir son sourire similaire au mien. «Tu vas bien ? Cette question à laquelle on répondait instinctivement par « Oui et toi ?», peu importe ce qui pouvait bien se passer derrière notre tête. Cette question si facile qui pourtant, me décrocha aucune réponse. Lou savait que je n'allais pas. Je savais que Lou n'allait pas. Nul besoin de jouer le jeu, de faire les inconnues qui bavardent. Malgré tout, j'avais bien envie de lui demander, j'avais bien envie qu'elle me réponde d'un oui sincère accompagné d'un sourire heureux. J'avais bien envie qu'elle se sentes mieux. J'avais bien envie de voir un éclat dans ses yeux, juste un petit quelque chose qui montrait qu'elle s'en sortirait. Je soupirai.

Ses secondes paroles me décrochèrent un rictus moqueur. Non pas moqueur d'elle, bien-sûr que non. Je me monquais plutôt de moi, de ma situation, de ma soirée avec Yassen. Lou souffrait à cause de Kamen, et me posait une question sur quelque chose qui venait de son frère. Ironiquement, cette soirée avait en quelque sorte été la résultante du temps que j'avais passé avec Kamen à Pré-au-lard. Lou souffrait à cause de lui, et moi, je les utilisais, lui et son frère, comme un moyen pour oublier mes souffrances. Lou l'ignorait. Peut-être allait-elle le savoir, surtout si un moment arrivait où j'allais devoir prendre partis. Autant je l'aurais choisie elle, je ne pouvais point.
« Ça n'a jamais vraiment fait mal...»
Indifférente, ma voix s'était exprimée comme si l'idée venait de quelque part de lointain. Mes  pensées ne s'arrêtaient pas là, mais ne souhataient pas s'exprimer. Je baissai les yeux, agrippant ma bouteille de ma main libre.
« J'ai été élevée pour me battre, pour endurer la douleur... Du moins celle qui est physique. Ne t'en fais pas pour moi. Ce n'est rien, il y a des choses bien pire.»
Comme tuer et dépecer un autre sorcier. C'était ces "choses bien pire" qui m'avaient poussées à me faire du mal, à m'empoisonner ou à me servir d'un autre pour me faire du mal. Sauf que je n'avais pas envie de laisser savoir à Lou que les Yordanov jouaient leur part dans mon histoire. Elle avait déjà les siennes à gérer. Je n'avais pas envie de la tourmenter avec ça, mais en même temps, je voulais l'aider. Ces choses bien pire, elle aussi elle en connaissait. Je ne savais pas tout de la vie de la demoiselle, mais je la connaissais assez pour savoir que sa vie n'avait pas étée toute rose. Mes pensées étaient floues, l'ivresse débutait à se faire sentir. D'un mouvement, je tendis la bouteille à mon amie. L'atmosphère était lourd. Je déposai enfin mon arc pour regarder Lou. Elle aussi avait mis les pieds hors du château malgré les règlements stricts. Je souris légèrement à cette idée.
« Tu peux me dire pourquoi on a décidé de venir dans cette école de merde ? Non seulement les Anglais ont du mal à gérer la magie, en plus ils nous traitent comme des prisonniers... » Mon sourire s'effaça, ma voix s'abaissa. « C'est comme si le château nous voulais du mal. »
Je n'avais pas l'habitude de parler autant, mais avec Lou, je me sentais libre de m'exprimer. Surtout, je croyais qu'en ne posant pas directement les questions qui me passaient par la tête, elle finirait par s'exprimer d'elle-même.  



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Daughter of Darkness and Light — I'm not crazy, i just have this twisted mind as the result of other people's mistakes. Madness was forced upon me, and I simply can't fight it.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Sixième année
Célébrité : India Eisley
Âge : 26 Parchemins : 1462 Gallions : 280 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Echoes
"L'amour est le frère de la mort, on l'a dit et répété, mais qui a sondé encore à quelle profondeur il est le frère de la douleur ?
"
Mars 2000
~ Louya ~


S
ans pouvoir réellement expliquer pourquoi, la présence de Zoya faisait du bien à Lou, elle ne pouvait pas dire qu'elle se sentait tout à coup prête pour n'importe quelle bataille mais, il y avait un léger mieux juste grâce à sa proximité. Pourtant elles n'étaient pas les filles les plus proches au monde, rien à voir avec la relation qu'elle pouvait avoir avec Katarina qu'elle considérait comme sa propre sœur par exemple, pourtant, une part d'elle c'était toujours sentie proche d'elle sans savoir pourquoi, comme si au fond elle se comprenait l'une et l'autre. D'ailleurs Zoya n'avait finalement pas répondu à sa première question, évidemment Lou avait voulu être polie mais, aucune des deux n'allaient bien alors pourquoi mentir ? Alexandra savait alors pourquoi elle appréciait vraiment cette fille, elle ne faisait jamais semblant, pas avec elle en tout cas, elle se montrait toujours honnête et puis elle était forte, bien plus forte que Lou l'était... Une part d'elle avait toujours été admirative devant Zoya, elle aurait aimé avoir sa force et savoir dire merde quand il le fallait ! Assise près de la seconde verte et argent elle avait tenté une autre approche, elle savait que Zoya était comme elle et ne s'épanchait pas sur ses problèmes, pourtant pour une fois, elle voulait être là pour elle, elle voulait qu'elle comprenne que peu importe ce qui pouvait se passer, Lou ne lui tournerait pas le dos, elle pouvait montrer sa faiblesse, Lou ne la jugerait pas, jamais.

"Ce n'est pas parce que tu as été élevée ainsi que c'est censé ne plus jamais faire mal tu sais..." Disait-elle finalement dans un murmure, elle n'avait pas besoin de parler fort, après tout il n'y avait qu'elle deux dans le dortoir. "Tu es forte, je le sais, nos amis le savent mais, ça ne veut pas dire que tu n'as pas le droit d'éprouver de la douleur de temps en temps..." Lou parlait plutôt d'une façon en générale, elle ne voulait pas offenser son amie en prétendant qu'elle avait eu mal alors qu'elle venait de lui dire le contraire, peut-être que ce qu'elle avait enduré de lui avait pas fait mal mais, la prochaine fois ? Peut-être que cela pourrait être un coup bien plus dur, plus difficile pour se relever... Lou voulait que dans tous les cas Zoya n'avait pas besoin de faire semblant avec elle... De plus Lou savait qu'il n'y avait pas que les coups qui pouvaient faire mal, depuis peu elle avait découvert que les mots pouvaient être bien plus tranchant qu'une épée, qu'ils pouvaient avoir bien plus de force qu'un coup de poing dans l'estomac, parfois le plus dangereux n'était pas forcément ce qu'on pouvait voir... Le bleu sur la joue de Zoya n'était peut-être pas douloureux mais, qu'en était-il de l'histoire qui l'accompagnait ? Lou avait envie de poser la question mais, elle n'osait pas, elle ne voulait pas la forcer à parler. La petite slave se perdait peu à peu dans ses pensées jusqu'à ce que la voix de sa camarade et amie vienne la sortir de ses méandres... Ses paroles lui arrachaient un rire amer et elle perdit son sourire en même temps que l'autre jeune fille. Pourquoi avait-elle voulu venir ici ... ? Est-ce qu'elles avaient vraiment eu le choix au final ?

"Tu nous voyais réellement à beauxbâtons ?" Demandait-elle sans pouvoir s'empêcher de rire un petit instant et de faire une grimace rien qu'en y pensant... "Devoir suivre l'étiquette, le protocole ? On trouve les anglais déjà un peu coincés alors..." Elle ne continuait pas sa phrase, elle n'avait pas besoin d'en dire plus elle savait que Zoya ferait rapidement la conclusion, Lou était sûrement la plus sage des deux et pourtant elle savait que même elle, elle n'aurait pas pu survivre dans une école comme celle-ci... De plus, sa raison avait voulu suivre son cœur, même si son instinct avait merdé pour cette fois... "Fermé Durmstrang, ça c'était une belle connerie !" Lâchait-elle au final, oui leur école lui manquait, la Russie lui manquait, sa mère adoptive et moldu lui manquait... Comme si tout cela appartenait à une autre vie et qu'elle ne savait pas si elle pourrait les retrouver un jour... Heureusement en dehors de sa mère elle avait tous ceux qui étaient important autour d'elle, comme Zoya, ils étaient sa famille depuis sa toute première année.

"Nous resteront liées n'est-ce pas ?" Finissait-elle par demander dans le silence qui était retombé... Sa gorge se nouait tout à coup tandis que les larmes lui montaient aux yeux... "Tu... Tu ne m'abandonneras pas toi non plus ?" Chuchotait-elle de peur que si elle parlait plus fort que ses sanglots la trahissent, que les larmes qu'elle retenait se mettent alors à couler... Cette phrase lui avait échappé, elle espérait que Zoya ne la juge pas pour cet instant de faiblesse, la vie était si rude pour elle ces derniers temps, elle avait l'impression que tout lui échappait que ses amis se détournaient d'elle ou peut-être que c'était-elle qui se refermait sur elle-même... Quoiqu'il en soit elle avait besoin de savoir que certains seront toujours là, elle avait besoin de savoir que Zoya, serait toujours là, comme Lou serait toujours là pour elle...
(c) Emi.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DESTRUCTIVE LOVE. DON'T LEAVE ME.
Right from the start you were a thief you stole my heart and I'm your willing victim i let you see the parts of me that weren't all that pretty and with every touch you fixed them...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Zoya M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Modo
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Serpentard, Sixième année
Célébrité : Kaya Scodelario
Pseudo : Hessnellia Âge : 22 Parchemins : 701 Gallions : 122 Date d'inscription : 12/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t782-zoya-casual-curses-are-the-most- http://www.mumblemumps.com/t787-zoya-where-is-my-mind http://www.mumblemumps.com/t940-zoya-write-if-you-will-i-won-t-answer-anyway http://www.mumblemumps.com/t2070-hessnellia-s-journal-zoya-ophelia-niall



Echoes
Alexandra Lou Dashkova  & Zoya Krushnic


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Sans même que j'en aie conscience, la voix de Lou me faisait du bien. Elle était la seule qui, de sa simple présence, savait me calmer. Je n'aurais su dire pourquoi, ni depuis quand, mais tout ceci semblait tout simplement naturel. Et puis, ses paroles à mon égar avaient toujours été avenantes, contrairement à la majorité des gens. «Ce n'est pas parce que tu as été élevée ainsi que c'est censé ne plus jamais faire mal tu sais [...]» Elle n'avait par tort, sauf que je n'y pouvais rien. Était-ce psychologique ou physique, difficile à faire. Ces derniers temps, je ne ressentais plus rien, du moins presque plus rien. Je n'avais pas le choix. Je ne décidais pas de ne rien ressentir, je ne décidais pas de ne pas ressentir la douleur. Non pas que je n'avais pas mal, au contraire je souffrais grandement, sauf que mon esprit faisait tout pour l'endormir. Je faisais tout pour l'effacer. Potions, drogues, poisons et cette fois l'alcool. C'était pitoyable, mais je n'avais rien d'autre. Je n'avais rien d'autre jusqu'à ce que Lou n'entre dans la salle. Impossible de dire pourquoi je ne m'étais pas tourné vers elle lorsque le mal m'appelait. Impossible de dire pourquoi je m'étais tournée vers les jumeaux plutôt qu'elle. Impossible de dire pourquoi je ne faisais pas confiance à celles qui m'étaient les plus proches. Pourquoi cachais-je mes tourments face à Thea, celle qui comprenait mieux qui quiconque mon état ? Pourquoi ne racontais-je point mon histoire à Lou, celle qui occupait le plus mon esprit. Lou avait toute ma confiance, et pourtant, je lui cachais la plus grande partie de moi, et ce depuis des années. La peur, voilà pourquoi. La peur de lui faire du mal en retour, la peur de la voir s'éloigner, la peur qu'elle me rejette. La peur de la perdre. Je n'en avais que faire que les autres me jettent, mais Lou, elle m'importait.
« Je n'y peux rien... ça fait parti de moi. »
Nul besoin d'en dire plus. Je ne voulais pas m'étirer sur le sujet, ça ne ferait que sapper encore plus le moral. Je blâmais l'école mais je savais bien que c'était autre chose, bien plus encré en nous, jeunes sorcières égarées. Beauxbâtons, aurait-ce réellement été mieux ? Probablement pas. Vu le nombre de retenues que j'avais eu ici, chez les britanniques, je n'osais pas imaginer ce que ça aurait été chez les coincés de Français.

« Au moins, à Beauxbâtons, je n'aurais pas croisé mon idiot de cousin. »
Je fis un léger sourire. Je le détestais, mais ces paroles, je les avais jetées en l'air; à la légère. Il n'était pas la source de mon désarrois, mais Lou savait à quel point il m'exapérait. Mais là n'était pas le sujet. Mon amie semblait avoir quelque chose sur le coeur, elle semblait vouloir s'exprimer. Son expression me brisa le coeur. Elle aussi, avait peur. Elle aussi, avait peur de tout perdre. «Nous resteront liées n'est-ce pas ? Tu... Tu ne m'abandonneras pas toi non plus ?» . Sans quitter Lou des yeux, je déposai la bouteille de whisky derrière moi. Je n'avais pas l'habitude des contacts humains, de l'empathie et du réconfort. Je n'étais pas la plus adroite pour faire du bien aux autres. Sauf que je ne pouvais pas la laisser comme ça. Sans me poser de question, je passai mon bras autour d'elle pour la serrer, espérant la soulager un peu.
« La question ne se pose même pas, Lou. Jamais je ne t'abandonnerai... »
Je conservai mon étrainte autour d'elle, car il fallait avouer que cela me faisait du bien aussi. Aussi fraîche pouvait-elle être suite à son escapade sous la pluie, la chaleur de son corps savait me rejoindre, me recouvrir. Son odeur me calmait.
« Ceux qui le font ne te méritent pas... ils ne méritent pas que tu souffres pour eux. »
Lentement, je déserrai les bras pour m'éloigner d'elle, juste un peu. Je plongeai mon regard dans le sien tout en replaçant une de ses mèches de cheveux derrière son oreille. Mon coeur se serra. Derrière ses yeux dolents, je perçevais encore ce petit quelque chose qui la rendait belle. Dans une autre situation, j'aurais laissé cette idée faire son chemin. Sauf que cette proximité laissa cette idée planer en moi.
« Tu as raison. Je peux ressentir la douleur... Ça me fait mal de te voir comme ça...  »



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Daughter of Darkness and Light — I'm not crazy, i just have this twisted mind as the result of other people's mistakes. Madness was forced upon me, and I simply can't fight it.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Sixième année
Célébrité : India Eisley
Âge : 26 Parchemins : 1462 Gallions : 280 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Echoes
"L'amour est le frère de la mort, on l'a dit et répété, mais qui a sondé encore à quelle profondeur il est le frère de la douleur ?
"
Mars 2000
~ Louya ~


E
videmment que ça faisait partie d'elle, si Lou avait-du imaginer Zoya elle ne l'aurait pas faite autrement, c'était comme si elle avait été faite pour être ainsi... Forte, un roc ! Du moins pour Lou elle en était un, lorsque ça n'allait pas, lorsqu'elle avait besoin de courage, c'était dans la direction de la Krushnic qu'elle regardait, elle savait alors qu'elle y verrait une pointe de réconfort et aussi l'encouragement dont elle avait sans cesse besoin. Cependant Lou aurait aimé que l'inverse soit vrai aussi, que Zoya se sente assez en confiance pour se confier à elle, pour montrer ses faiblesses. Lou avait grandi dans un monde de monstre, elle savait bien qu'elle était dur et ne faisait pas de cadeau. Zoya n'avait pas toujours besoin de se montrer forte, Lou ne la verrait pas différemment juste parce qu'elle découvrirait qu'elle peut aussi avoir des faiblesses, bien au contraire... Lou ne put que lui sourire doucement pour toute réponse, qu'aurait-elle pu ajouter de plus de toute façon ? Elle préférait rebondir sur cette école, tenter de plaisanter un peu pour alléger l'atmosphère qui les entouraient même si probablement aucune des deux n'avaient réellement l'envie de rire, pourtant en entendant Zoya c'était un sourire un peu plus affirmé qui arrivait sur les lèvres de la slave qui était réellement amusée, cependant la réalité la rattrapait bien vite.

"Au moins tu as encore des cousins..." Lâchait-elle sans trop le vouloir... Lou ne voulait pas embêter Zoya avec ses problèmes, elle ne voulait pas larmoyer sur ses épaules... Mais parfois voir comment une personne pouvait se comporter avec son frère, sa sœur, bien sûr Lou avait katarina qu'elle considérait comme tel mais... Elle n'oubliait jamais ce qu'on lui avait arraché, qu'elle avait survécu seule au massacre de toute sa famille... Et si les choses avaient été différentes pour elle, est-ce qu'elle aussi en arriverait à détester l'un des siens ? Encore une question à laquelle elle ne pouvait pas répondre... Finalement elle en aurait peut-être eu besoin de cette bouteille de Whisky mais, elle avait fini par partir et quelques phrases s'échappèrent de nouveau de la bouche de la jeune fille... Il était rare qu'elle se laisse aller ainsi, Lou cherchait dans le regard de Zoya ce courage dont elle avait besoin pour ne pas s'effondrer mais, elle n'était pas sûr que cela fasse effet cette-fois, pas en sentant le bras de sa camarade autour d'elle, pas en sentant cette dose de réconfort qu'elle lui prodiguait, Lou avait alors envie de s'accrocher à Zoya, de se lover au creux de ses bras et d'y rester tout le temps qu'il faudra pour qu'elle aille mieux... En entendant les paroles de son amie, ses émotions eurent raison d'elle et les larmes coulaient sur ses joues, elle aurait aimé qu'elle puisse tenir cette promesse à jamais, c'était si bon d'entendre de tels mots à ses oreilles, elle aurait tellement aimé entendre la même chose de la bouche de Kamen, l'entendre et savoir que c'était vrai, comme en cet instant avec Zoya.

Lorsque finalement Zoya s'éloignait, Lou retrouvait cette sensation de vide, c'était trop tôt elle aurait aimé être soutenue encore un peu, c'était comme si son corps ne pouvait plus la supporter, lentement elle séchait tout de même ses larmes s'en voulant de paraitre si faible... Pourquoi lui avoir donné une vie semée d'embuches si elle n'avait même pas la force pour pouvoir l'endurer ? Lou frissonnait au contact de Zoya, son amie était si tendre, elle n'en avait pas l'habitude, chez les slaves, ce genre de comportement était rare, elle avait dû se forger une carapace mais, cette dernière avait été détruite par Kamen... Parfois Andreï arrivait à la surprendre l'espace de quelques secondes, un petit geste d'affection égaré, c'était si rare, pourtant malgré sa réputation, celui qu'il était, jamais il ne lui avait fait autant de mal que le Yordanov avait pu lui en faire... Jamais il n'avait trahi la confiance qu'elle portait en lui... Il était son frère celui qu'elle n'avait jamais eu... Son regard se perdait dans celui de son amie. Le simple fait de pensée qu'elle pouvait être responsable de la douleur qu'elle ressentait à présent lui était insupportable... Elle fit alors un geste qui lui paraissait si simple, sa main venait se mettre sur celle de la seconde fille dans le dortoir.

"Je suis désolée..." Chuchotait-elle... "Tu es l'une des dernières personnes que je souhaiterais faire souffrir..." Lou essayait alors de se reprendre, cela avait sans doute été une mauvaise idée de se laisser de cette façon. "Je... Oublis ce que j'ai dit, ça va passer." Disait-elle en tentant de reprendre de l'assurance même si ce n'était vraiment pas gagné... "Ça passe toujours..." Enfin en tout cas elle essayait de s'en convaincre, tout avait toujours glissé sur elle mais, elle n'avait jamais perdu l'être qui comptait le plus pour elle... Cette dispute avec Kamen, cette rupture même s'ils n'avaient jamais été ensemble, était sa première épreuve et on ne pouvait pas dire qu'elle la réussissait avec brio... On aurait sans doute pu croire que venant d'une fille qui a survécu à un massacre ce ne serait pas vraiment une peine de cœur qui viendrait à bout d'elle... Lou tenait alors de sourire mais en vain, elle était au bord d'exploser en sanglot en réalité sauf que ce qui la faisait tenir c'était d'imaginer la douleur qu'elle infligerait à Zoya...

"Merci..." Disait-elle dans un murmure. "D'une façon ou d'une autre, tu es toujours là quand j'en ai besoin." Elle l'avait toujours soutenue, qu'elle en soit consciente ou non, elle avait toujours été une amie envers elle, elle ne l'avait jamais jugée et Lou ne s'était jamais rendu compte à quel point la jeune femme avait pris de la place dans son cœur, pourtant elle ne voyait pas sa vie sans sa camarade à présent. Finalement un rire nerveux s'échappait des lèvres de la jeune fille. "Je sais, je sais je devrais me taire avant de devenir pathétique." Elle balayait l'air avec sa main un instant, elle tentait de se redonner une constance, le problème était qu'il allait lui falloir bien plus de temps qu'elle l'aurait voulu... Malgré elle, elle ne pouvait s'empêcher de se demander ce que Zoya pensait d'elle en cet instant, elle ne voulait tellement pas la décevoir...
(c) Emi.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DESTRUCTIVE LOVE. DON'T LEAVE ME.
Right from the start you were a thief you stole my heart and I'm your willing victim i let you see the parts of me that weren't all that pretty and with every touch you fixed them...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Zoya M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Modo
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Serpentard, Sixième année
Célébrité : Kaya Scodelario
Pseudo : Hessnellia Âge : 22 Parchemins : 701 Gallions : 122 Date d'inscription : 12/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t782-zoya-casual-curses-are-the-most- http://www.mumblemumps.com/t787-zoya-where-is-my-mind http://www.mumblemumps.com/t940-zoya-write-if-you-will-i-won-t-answer-anyway http://www.mumblemumps.com/t2070-hessnellia-s-journal-zoya-ophelia-niall



Echoes
Alexandra Lou Dashkova  & Zoya Krushnic


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] La famille avait toujours été quelque chose de surestimé, à mon avis. Selon les moeurs, on devait aimer sa famille inconditionnellement. Selon les moeurs, je ne devais pas en vouloir à mon père d'avoir fait de moi un soldat. Je devais aimer ma mère qui ne comprennait même pas qui j'étais. Je devais apprécier mon cousin même s'il faisait tout pour me mettre en rogne. Et apparement, le principe ne semblait s'appliquer qu'à son frère, pour Ariel. Je les détestais, je les détestais tous, et je n'y pouvais rien. À mes yeux, il était ridicule de mettre la famille, ces personnes que nous n'avions pas choisi, au centre de notre vie. Sauf que Lou avait raison, dans un sens. Elle ne pouvait pas savoir qui étaient ses parents, frères, soeurs ou cousins ; elle ne pouvait pas savoir si elle les aimerait ou les détesterait. Voilà pourquoi j'avais préféré ne pas répondre à son commentaire. Nous avions des vies différentes, des visions différentes de ce qu'était la famille. Elle semblait en souffrir. J'avais préféré l'écouter, la rassurer. Là, je la regardais droit dans les yeux, plus attentive que jamais. Ses prunelles vertes étaient magnifique derrière les larmes qui les couvraient. Je ne voulais plus m'en détacher. Autant mon coeur se serrait de douleur face à sa tristesse, autant je ressentais le besoin d'admirer son regard.«Je suis désolée...Tu es l'une des dernières personnes que je souhaiterais faire souffrir...» J'ouvris légèrement la bouche pour m'interposer, pour lui dire qu'elle ne devait pas s'en vouloir. Toutefois, Lou en avait sur le coeur, et elle semblait vouloir continuer. Même dans ses pauses, dans ses moments de silences, je pouvais sentir qu'elle avait d'autres paroles en tête. «Je... Oublis ce que j'ai dit, ça va passer. Ça passe toujours...» C'était faux. Ça ne passait pas, ça ne faisait que s'accumuler. L'ignorer un moment pour l'ajouter au prochain drame qui allait pointer son nez.
« Je sais très bien que ce n'est pas si simple. Tu le sais très bien aussi. »
Je pris son visage entre ses mains, comme pour m'assurer qu'elle ne baisse pas la tête, qu'elle ne brise pas le contact visuel. Parce que je voulais voir ses yeux. Parce que je ne voulais pas la laisser se perdre dans ses songes. « Merci...D'une façon ou d'une autre, tu es toujours là quand j'en ai besoin... Je sais, je sais je devrais me taire avant de devenir pathétique.» Son rire nerveux, son mouvement de main, tout laissait voir qu'elle semblait vouloir fuir. Peut-être croyait-elle me déranger. Elle ne pouvait pas avoir plus tort. Croire que je la jugerais aurait été encore moins sensé.

« Lou... Arrête. Arrête de croire que tes problèmes ne sont pas importants. Arrête de croire que tu mérites ce que tu vis, ou que tu dois simplement l'ignorer... Arrête de croire que tu es faible... »
Elle n'osait pas le croire, mais elle était bel et bien forte. Peut-être plus que moi, car elle n'avait pas besoin de passer par la violence pour arriver à ses fins. Elle ne laissait pas la colère détruire sa propre vie et faire du mal aux autres. Elle restait, après tout, une personne bien plus saine que moi.
« Tu sais, je n'ai pas toujours la force que tu crois que j'aie. À tous les jours, tu es celle à qui je pense, quand j'ai besoin de courage... Parce qu'à tous les jours, j'ai besoin d'une raison pour sortir du lit. Tu es cette raison. Tu es la seule personne qui saches me faire sourire sincèrement. Tu es la seule qui saches me réconforter, juste par ta présence. Tu es la personne que je vois en premier le matin, et ça me rend heureuse. Même quand tu es loin de moi mes pensées sont vers toi. Tu es la seule personne qui importe réellement pour moi... »
Ma paroles étaient sorties d'elle-même, sans que j'y pense, sans que je les filtre. Elles étaient sorties avant même que je ne constate ce qu'elle signifiaient. Elles étaient sincères. J'arrêtai un moment, plutôt sec, alors que je réalisais ce que je disais ; alors que je réalisais ce que je ressentais. Merde... Je mordis ma lèvre. Alors c'était ça, être amoureuse ? Si j'avais du mal à le comprendre ou même l'accepter, ça faisait du sens. Mais, ce n'était pas normal. N'étais-je pas sensée finir avec un homme ? Probablement de sang pur, car notre sang se fait rare ? N'étais-je pas sensée rougir devant les regards d'un mec ? N'étais-je pas sensée finir amoureuse d'un homme ? À croire que j'avais tort, à croire que je n'avais rien compris. Et ce temps avec Yassen, c'était la bête qui parlait ? Et avec les autres ? Mon dédain pour Andreï n'était donc pas dû simplement à ses actes ? Mon indifférence envers tous les représentants du sexe masculin n'était pas une normalité qui s'étalait également chez les femmes ? C'était trop de questions pour moi, et mon cerveau ne voulait pas s'aventurer dans tout ça maintenant. À cet instant, c'était les yeux de Lou qui occupaient tout mon esprit. Je sentais mon coeur se serrer, mes mains sur le point de trembler. Au final, ce fut moi qui baissa le regard.  
« Tu...Tu n'es pas pathétique... »
 
Une mavaise feinte pour tenter de faire changer le sujet, d'éviter d'être faible devant elle, ce fût pourtant en vain. Lorsque je relevai le visage, tandis que j'éloignais légèrement mes mains du sien, quelque chose me frappa. Ce n'était pas que son regard qui me tenait en halaine. C'était elle tout entière. J'arrêtai mon mouvement en chemin, pour au contraire, revenir la prendre entre mes mains. D'un mouvement rapide, comme pour m'êmpêcher d'hésiter, j'approchai mon visage du sien, puis l'embrassai. À ce moment, ce fut comme si mon coeur avait cessé de battre. J'avais peur, j'étais débousolée, et je me savais imprévisible. Je ne voulais rien savoir du avant, je ne voulais pas connaitre la suite...



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Daughter of Darkness and Light — I'm not crazy, i just have this twisted mind as the result of other people's mistakes. Madness was forced upon me, and I simply can't fight it.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Sixième année
Célébrité : India Eisley
Âge : 26 Parchemins : 1462 Gallions : 280 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Echoes
"L'amour est le frère de la mort, on l'a dit et répété, mais qui a sondé encore à quelle profondeur il est le frère de la douleur ?
"
Mars 2000
~ Louya ~


L
ou se doutait qu'elle devait être loin de tout savoir, elle savait que Zoya ne portait pas sa famille dans son cœur, mais la fourchelang se demandait comment est-ce qu'on pouvait en arriver là... Zoya ne s'était jamais épanchée sur le sujet, car bien sûr elle ne souffrait jamais ou tout du moins c'était ce qu'elle tentait de faire croire à tout le monde... Lou se demandait comment elle faisait pour ne pas en souffrir... Elle avait été toute sa vie privée de sa famille, elle se rappelait à peine d'eux, elle aurait dû être capable de vivre sa vie sans s'en soucier nan ? Pourtant une part d'elle ne cessait de la torturer en se posant tout un tas de question... Elle aurait payé cher pour avoir au moins l'occasion de parler à ses parents au moins une fois... Elle ne savait pas pourquoi, c'était un besoin qu'elle avait mais, elle ne pourrait sans doute jamais satisfaire... Et Zoya qui avait toutes les occasions au monde de pouvoir être proche d'eux, elle voulait les éviter autant qu'elle le pouvait... Pourquoi ? Que lui avaient-ils vraiment fait ? Les questions lui brûlaient les lèvres, cependant l'attention de sa camarade était surtout portée sur elle, Lou tentait de se reprendre de se contenir mais, aujourd'hui plus que jamais cela lui semblait bien difficile... Pourtant elle tentait faire bonne figure parce qu'elle ne supportait pas l'idée de faire souffrir son amie à travers sa propre souffrance...

Bien sûr qu'elle savait que ce n'était pas si simple loin de là mais, Lou ne voulait faire porter son fardeau à personne... Elle avait toujours appris qu'il ne fallait pas paraitre faible et trouvait qu'elle s'était assez donnée en spectacle pour le moment... Le regard plongé dans le sien, la douceur de Zoya la désarmait tandis qu'elle la remerciait d'avoir toujours été là pour elle avant de tenter une autre tactique pour se reprendre, rire, même si ce n'était pas un rire joyeux, elle se disait qu'en prenant les choses à la légère peut-être que son amie passerait à autre chose ? Elle appréciait beaucoup la jeune femme à ses côtés mais, elle avait tellement peur de son jugement, de ne plus être à la hauteur de son amitié qu'elle était prête à faire n'importe quoi pour tenter de rester dans son estime, elle ne s'était pas imaginé une seule seconde que Zoya pourrait la comprendre, qu'elle aurait les mots qu'elle avait voulu entendre et que pourtant jamais personne ne lui avait dit... Les mots de la jeune femme étaient rentrés en elle et alors Lou s'était arrêtée, arrêtée de parler, son souffle s'était lui aussi suspendu tandis que son regard était rivé à celui de sa camarade, ses yeux étaient brillant mais, aucune larme ne coulait, elle attendait, elle savait que Zoya n'avait pas fini de parler et si elle avait déjà été surprise par ses paroles, elle était loin d'imaginer ce qui allait suivre...

Les yeux de Lou s’agrandissaient au fur et à mesure des confidences de la jeune fille, se demandant si elle n'inversait pas les rôles, si elle n'avait pas lu dans ses pensées car pour Lou son courage était Zoya ! Plus son amie parlait et plus Lou se sentait émue, fébrile, jamais elle n'aurait pensée être aussi importante aux de la slave, elles étaient amies oui sans l'ombre d'un doute mais, elles n'avaient jamais été aussi proche, elles ne s'étaient jamais fait autant de confidence avant aujourd'hui, les paroles de sa camarade lui gonflait le cœur, lui faisait du bien, la réconfortait, lui redonnait de l'espoir et elle était à des années lumières d'imaginer que les paroles de Zoya allaient encore plus loin. Pour elle s'était une réelle démonstration d'une amitié très profonde, elle ne s'était pas imaginée que les sentiments de la verte et argent puisse être différent... Lou avait une furieuse envie de la prendre dans ses bras et c'était ce qu'elle fit avant même d'ordonner quoique ce soit à son corps, il avait bougé de lui-même, elle n'était pas sûr que la jeune fille s'en rendait vraiment compte, elle avait cette sensation que soudain Zoya n'était plus vraiment là, perdu dans le dédale de ses propres pensées...

"Merci..." Murmurait-elle en se reculant légèrement afin de pouvoir retrouver le regard de Zoya, elle aurait aimé reprendre la parole, elle aurait aimé lui dire ce qu'elle aussi avait sur le cœur, sauf qu'elle n'en eu pas le temps, c'était son amie qui avait repris la parole. Et si Lou n'ouvrait pas la bouche par la suite c'est tout simplement parce qu'elle ne s'attendait encore moins à ce qui allait suivre, elle avait bien vue que quelque chose avait changé, quelque chose dans le regard de Zoya mais, avant qu'elle comprenne, elle se retrouvait alors avec sa tête entre ses mains et sa bouche contre la sienne... Non ça, elle ne l'avait vraiment pas vue arriver... Sur le coup Lou ne bougeait pas, elle s'était totalement statufiée, elle sans doute dû la repousser, oui c'est ce qu'elle aurait dû faire et pourtant, elle n'y parvenait pas. Se détendant doucement, elle répondait au baiser que Zoya lui donnait, elle y mettait de la douceur, de la tendresse, c'était tout ce qu'elle pouvait lui offrir mais, elle le faisait, parce que Zoya avait toujours été là pour elle encore plus aujourd'hui que jamais et que c'était sa manière de la remercier, encore mieux qu'avec des mots, encore mieux qu'avec une déclaration, la seule chose, c'était que malheureusement Lou ne partageait pas ce que Zoya avait l'air d'éprouver pour elle... Alexandra se repassait alors ses paroles dans son esprit, elles prenaient enfin sens, Lou en percevait leur intensité à présent...  Lorsque le baiser prit fin, Lou ne repoussait pas sa camarade, elle désirait pas non plus la mettre dans l'embarras, la fourchelang se mordillait la lèvre un instant ne sachant pas vraiment ce qu'elle devait faire ou dire, elle lui offrait alors un sourire timide. Elle tendait la main et venait caresser ses cheveux doucement, cherchant encore et toujours ses mots...

"Zoya je..." Commençait-elle sans trop savoir comment elle allait formuler tout ça, elle ne savait même pas vraiment ce que ressentait son amie, peut-être que c'était simplement le coup de l'émotion ? Ou alors un test, une envie pour savoir si elle aimait ou non les filles ? Lou ne pouvait pas dire qu'elle n'avait pas apprécier, c'était juste que... Elle était amoureuse d'un autre... "Je t'aime beaucoup." Lâchait-elle, oui elle l'aimait, comme une amie, une amie très proche, une sœur, comme un membre de sa famille, celle qu'elle s'était faite à Durmstrang. "Mais je suis amoureuse de Kamen..." Soufflait-elle, c'était sans doute la première fois qu'elle l'avouait à voix haute, beaucoup sans doutait mais, Lou ne l'avait jamais avoué, pourtant les mots venaient de lui échapper, elle voulait que Zoya comprenne que ce n'était pas contre elle, qu'elle ne la rejetait pas, cependant son cœur lui avait choisi quelqu'un d'autre, même si elle avait raison... Sans doute de la méritait-il pas... Elle ne savait même pas s'ils se reparleraient un jour mais, pour le moment son cœur n'était pas capable de battre pour quelqu'un d'autre et face à Zoya, elle se devait d'être honnête, elle ne voulait pas la faire souffrir. Soudain son cœur se mettait à battre bien plus fort dans sa poitrine, Lou avait peur que cela change les choses, elle avait peur que Zoya se sauve et se mette à l'éviter, qu'elle l'abandonne même si elle lui avait promis le contraire...

"Je suis désolée..." Disait-elle en baissant le regard, elle ne jugeait pas son amie loin de là et elle ne comptait pas s'éloigner d'elle pour autant, du moins si elle voulait encore d'elle dans son entourage... "Je ne comprends pas..." Murmurait-elle avant de relever le visage vers sa camarade... "Depuis quand est-ce que tu... ?" Elle ne prononçait pas la fin de sa phrase, après tous elle n'était sûr de rien et Zoya n'avait sûrement pas besoin de cela pour comprendre ce qu'elle voulait dire. Lou posait sa main sur celle de la jeune fille, elle voulait que Zoya comprenne que quoiqu'il puisse se passer, cela ne changerait rien entre elle, Lou serait toujours son amie, elle verrait toujours en elle la femme forte qu'elle était et elle resterait près d'elle si Zoya le lui permettait...
(c) Emi.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DESTRUCTIVE LOVE. DON'T LEAVE ME.
Right from the start you were a thief you stole my heart and I'm your willing victim i let you see the parts of me that weren't all that pretty and with every touch you fixed them...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Zoya M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Modo
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Serpentard, Sixième année
Célébrité : Kaya Scodelario
Pseudo : Hessnellia Âge : 22 Parchemins : 701 Gallions : 122 Date d'inscription : 12/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t782-zoya-casual-curses-are-the-most- http://www.mumblemumps.com/t787-zoya-where-is-my-mind http://www.mumblemumps.com/t940-zoya-write-if-you-will-i-won-t-answer-anyway http://www.mumblemumps.com/t2070-hessnellia-s-journal-zoya-ophelia-niall



Echoes
Alexandra Lou Dashkova  & Zoya Krushnic


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]C'était sorti de nul part, c'était incontrôlé et inattendu. Pourtant, ça m'avait semblé naturel, nécessaire, comme si ça avait toujours été encré en moi. À croire que, depuis longtemps, je ne comprennais pas qui j'étais, ce que je ressentais. Sauf que c'était une erreur, je le savais, avant de le faire, pendant, et au moment où j'avais éloigné mes lèvres de celles de Lou. Elle avait répondu, et pourtant, je savais. Je savais que je n'aurais pas dû, je savais que tout allait mal tourner, ou du moins, aller contre moi. Je n'étais pas stupide, Lou n'était pas comme ça, Lou me voyait comme une amie, rien de plus. J'avais cru la même chose depuis longtemps, et ça aurait dû rester ainsi. Mon coeur s'était serré, de peur. Pour la première fois, je ressentais la peur de perdre quelqu'un, je ressentais la peur d'avoir brisé quelque chose. Plusieurs osent croire que l'amour est quelque chose de beau, et moi, pourtant, je le dédaignais. Encore plus à ce moment, lorsque nous nous étions éloignées l'une de l'autre et que j'avais croisé son regard.

« [...] Mais je suis amoureuse de Kamen...» Kamen, oui, je le savais trop bien. Je le savais mieux que quiconque, car c'était la raison même de notre rapprochement au départ, à Durmstrang. J'avais vu Lou en souffrir, et ce que je pouvais ressentir à ces paroles n'était point de la tristesse, mais de la rage. Kamen lui faisait du mal, et elle restait accrochée. Ça me désolait, et je comprennais désormais que l'amour, c'était âcre. Que l'amour, c'était douloureux. Je retenais mon souffle, prête à exploser. Je ne voulais pas laisser la rage l'emporter sur moi, je ne voulais pas m'afficher ainsi devant Lou. Et surtout, elle ne méritait pas ma colère. Elle ne méritait pas que je m'acharne sur elle. Elle ne méritait pas de souffrir.

« ... Je sais... »
Ça ne servait à rien d'insister, et je le savais trop bien. Je savais que Lou était bien trop accrochée au Yordanov pour s'en détacher, pour voir ailleurs. Et surtout, je ne voulais pas la forcer à quoi que ce soit. Mon sang bouillait, j'avais envie de hurler, le vide en moi s'emplissait de rage que je devais contenir. Me calmer était la seule solution. J'enroulai mes doigts autour des draps verts, seul signe de ma frustration. « Je suis désolée...Je ne comprends pas...Depuis quand est-ce que tu... ?» Pour une fois, je baissai le regard, incapable de faire face à Lou. Autant la bête en moi voulait hurler, autant l'humaine voulait pleurer. Je mordis mes lèvres et soupirai.
« ... Je ne comprends pas plus que toi... Je.. je ne sais pas, je n'ai aucune idée d'où ça vient... ni de quand... »
Un légrer rire malaisé s'échappa d'entre mes lèvres. Je prennais un coup dur, un coup dont je n'avais jamais eu de semblable. Moi qui croyait avoir tout vécu les maux, je m'étais trompée. À la recherche de quelque chose sur quoi m'accrocher, le pris la bouteille et en pris un grand gorgée, qui me décrocha une grimace, autant pour la sensation de brûlure que pour l'expression de mes sentiments.  
« ... Ce n'est rien, Lou. Ça doit être l'alcool. »
Et c'était ce dont j'essayais de mon convaincre, et j'y étais presque. Sauf que je n'étais pas dupe, et Lou ne le serait pas non plus. Être faible devant les autres n'était pas dans mes habitudes. Accepter d'être faible était pratiquement impossible chez moi. Cette fois, je comprennais. J'étais complètement appeurée, sans repères. Suite à ce moment, une chose était certaine. Jamais ces quelques paroles n'allaient s'échapper de ma bouche, jamais je n'allais avouer mes sentiments à voix haute, comme elle venait tout juste de le faire à propos de Kamen. J'en serais incapable. J'échappai un autre rire, nerveux cette fois.
« Oublie tout ça... De toute façon, c'est ridicule... J'espère simlpement que Kamen arrêtera de faire le con avec toi... »



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Daughter of Darkness and Light — I'm not crazy, i just have this twisted mind as the result of other people's mistakes. Madness was forced upon me, and I simply can't fight it.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Sixième année
Célébrité : India Eisley
Âge : 26 Parchemins : 1462 Gallions : 280 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Echoes
"L'amour est le frère de la mort, on l'a dit et répété, mais qui a sondé encore à quelle profondeur il est le frère de la douleur ?
"
Mars 2000
~ Louya ~


L
ou s'en voulait, elle regardait Zoya et son cœur lui faisait mal... Pas mal de la façon dont Kamen le lui avait écorché vif mais, mal parce qu'elle ne supportait pas l'idée de faire de la peine à la jeune femme... Lou avait même avoué à voix haute ce qu'elle ressentait pour le Yordanov, parce qu'elle lui devait au moins cela, elle lui devait la vérité... Elle avait besoin que son amie comprenne, que Lou n'avait rien contre elle, bien au contraire juste qu'elle ne partageait pas ce que Zoya semblait ressentir pour elle... Mais bien sûr elle savait... Qui ne savait pas au final ce qu'elle ressentait pour Kamen ? Elle avait pendant longtemps combattu ses sentiments, elle s'était voilé la face et au final elle était sans doute la dernière à s'en rendre compte... Ou peut-être pas la dernière, Kamen s'en était rendu compte lui aussi ? Leur baiser échangé dans les cachots n'avait pourtant pas pu lui mentir... Lou se sentait désolée, il n'y avait pas que Kamen, il y avait aussi le fait qu'elle n'était pas vraiment attirée par les femmes... Mais cela ne servait à rien de l'ajouter, Lou ne voulait pas la repousser, elle ne voulait pas lui faire plus de mal qu'elle était en train de lui faire... Kamen l'avait jetée et malheureusement elle avait cette sensation de faire vivre la même chose à Zoya contre son gré... Rien que cette idée lui donnait envie de pleurer de nouveau... Mais, elle faisait ce qu'elle pouvait pour rester forte. Et puis bien sur son amie fit comme si ce n'était rien, elle préférait laisser sa peine de côté plutôt que de lui montrer à quel point cela la touchait... Mais Lou était loin d'être idiote elle ne connaissait pas les sentiments de Zoya mais, elle était certaine que ce baiser n'était pas simplement dû à l'alcool...

"Je suis désolée Zoya..."
Chuchotait-elle... "Sincèrement." disait-elle avant de se lever, elle avançait de quelques pas, mais elle n'envahissait pas son amie, elle avait l'impression d'en avoir perdu le droit... "Mais... Zoya, même s'il y avait autre chose, si ce n'est pas que l'alcool si jamais tu... Ressentais plus..." Disait-elle sans l'affirmer, elle venait déjà de lui faire un affront, elle ne se permettrait pas de mettre ses paroles en doute, elle voulait simplement la rassurer. "Sache que ça ne changerait rien... Je veux dire, je ne changerais pas mon comportement envers toi, tu comptes beaucoup pour moi et ce n'est pas pour cela que je te tournerais le dos." Elle s'avançait finalement, elle était plus petite que sa camarade mais, en cet instant elle avait l'impression d'être plus grande, Zoya lui paraissait si vulnérable, elle avait envie de la protéger... Levant une main vers elle, elle allait caresser doucement ses cheveux plongeant dans le regard de la jeune femme. " Je n'ai pas peur de le dire... Je t'aime... Tu fais partie de ma famille Zoya et jamais je ne t'abandonnerais." Disait-elle avant de prendre la jeune Krushnic dans ses bras et de la serrer à l'en étouffer. Un amour fraternel, c'était tout ce qu'elle pouvait lui offrir malheureusement mais, elle le lui offrait sans aucune retenue, sans aucune limite et sans aucune obligation de retour... Lou souriait doucement contre elle ne pouvait s'empêcher au fait que les rôles étaient échangés, quelques instants plus tôt, c'était Zoya la réconfortait et lui promettait de ne jamais l'abandonner... Lou relevait doucement la tête et venait déposer un baiser sur la joue de la jeune fille, elle prenait ensuite la bouteille des mains de cette dernière avant de la porter à ses lèvres, elle devait bien l'avouer, pour une fois elle en avait besoin autant qu'elle... Elles devraient ouvrir un club, un club de celle qui sont attirées par les personnes qui ne sont pas pour elles... En tout cas elle espérait une chose, que rien de change entre elles, car Lou n'y était pas prête, elle avait besoin de Zoya, peut-être était-ce égoïste de sa part ? Mais elle avait bien trop souffert elle n'était pas sûr de pouvoir en supporter d'avantage et elle avait besoin de son amie dans sa vie...
(c) Emi.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DESTRUCTIVE LOVE. DON'T LEAVE ME.
Right from the start you were a thief you stole my heart and I'm your willing victim i let you see the parts of me that weren't all that pretty and with every touch you fixed them...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Zoya M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Modo
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Serpentard, Sixième année
Célébrité : Kaya Scodelario
Pseudo : Hessnellia Âge : 22 Parchemins : 701 Gallions : 122 Date d'inscription : 12/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t782-zoya-casual-curses-are-the-most- http://www.mumblemumps.com/t787-zoya-where-is-my-mind http://www.mumblemumps.com/t940-zoya-write-if-you-will-i-won-t-answer-anyway http://www.mumblemumps.com/t2070-hessnellia-s-journal-zoya-ophelia-niall



Echoes
Alexandra Lou Dashkova  & Zoya Krushnic


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]C'était ridicule... J'étais ridicule. L'amour ne pouvait pas être quelque chose que je puisse ressentir. Tous ceux que je devais aimer, je les détestais. Tous ceux qui disaient m'aimer me gâchaient la vie. Dans le miroir de Risèd, je ne voyais personne, sauf cette Lune qui avait longtemps été ma seule amour. J'étais incapable de produire un Patronus, même en pensant à Lou. Mon âme était trop sombre, ou brisée. De plus, à ce moment, mes sens étaient brouillés, tout comme mes pensées. Sauf que c'était faux. Autant j'essayais de me mentir à moi-même, autant je ne pouvais pas le nier : personne ne me faisait sentir comme Lou savait le faire. Merde. Comment savoir ? Bien-sûr que je savais, mais je ne voulais pas savoir. Désormais, Lou me donnait une raison de plus de ne pas l'accepter, de continuer à refouler qui j'étais réellement. J'avais mieux à faire justement. Ou peut-être pas ? Peut-être qu'accepter qui j'étais allait m'aider à guérir, à devenir quelqu'un de mieux.

« Je suis désolée Zoya... Sincèrement» Non Lou, c'était moi qui l'était. Moi qui n'aurait pas dû me laisser emporter par le moment ainsi, moi qui n'aurait pas dû profiter de cette faiblesse mutuelle pour dévoiler mes soi-disant sentiments. Elle n'avait pas besoin de ça, elle avait déjà beaucoup sur ses épaules et méritait du soutient de ma part, pas un fardeau de plus. Quelle mauvaise amie je faisais. « Mais... Zoya, même s'il y avait autre chose, si ce n'est pas que l'alcool si jamais tu... Ressentais plus...Sache que ça ne changerait rien... Je veux dire, je ne changerais pas mon comportement envers toi, tu comptes beaucoup pour moi et ce n'est pas pour cela que je te tournerais le dos.» Elle voulait me réconforter, me faire sentir mieux. Je reconnaissais sans mal la Lou qui m'avait accompagné à tous les jours. Elle ne changeait pas même malgré sa souffrance actuelle. Je reconnaissais la Lou qui ne m'avait jamais jugé, même lorsque j'étais la pire des garces, même lors de mes fréquants élans de colère où je m'en prennais aux autres. « Je n'ai pas peur de le dire... Je t'aime... Tu fais partie de ma famille Zoya et jamais je ne t'abandonnerais.» Mon coeur se serra de nouveau sous ses paroles. Elle était des plus sincère et je pouvais le sentir, le voir. Jamais, de mon côté, ce genre de paroles ne pouvaient s'échapper d'entre mes lèvres. J'avais peur, je n'avais pas le courage. Que ce soit de l'amour tel que je venais de le démontrer, ou un amour fraternel, je n'aurais pas sû l'exprimer. Aimer, ce n'était pas pour les Krushnics. Du moins, par pour une Mischyivna. Encore heureuse d'être la seule descendante de cet homme.

« Je...je ne sais même pas comment agir avec ma famille, Lou. Je ne sais pas comment agir avec le monde entier et tout ce que je fais, c'est foutre les choses en l'air. Tu n'as pas besoin d'une famille comme moi. Sinon... »
Je me tus un instant. Étais-je entrain de la rejeter ? Non, je ne voulais pas ça. Mais je ne voulais pas qu'elle continue à mettre sa confiance aveugle sur moi. Après tout, je venais, d'une manière, de briser l'amitié qui nous liais. Du moins, de mon point de vue. Je baisai la tête, pensive. Comment allais-je continuer cette conversation. Comme je l'avais entâmée, idiote. Je relevai la tête. Cette dernière tournait légèrement, je s'entais l'alcool jouer avec mes sens.
« Sinon tu risques de tomber dans le gouffre avec moi. Je ne suis pas une bonne personne, et je ne veux pas t'entrainer avec moi. J'ai vu la noirceur qui t'habite, je ne veux surtout pas qu'elle gagne comme la mienne l'a fait avec moi. »
J'avais été témoin de son obscurus quelques années plus tôt. À l'époque, je ne connaissais que peu le sujet. Désormais, je savais entièrement ce qu'était cette noirceur en mon amie. Je n'y avais jamais fait face, et j'osais croire que c'était parce qu'elle la combattait, qu'elle était en train de gagner. De mon côté, la bête prenait le contrôle, la bête me tuait peu à peu. Je ne voulais pas qu'elle périsse avec moi. Je voulais périr seule.




_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Daughter of Darkness and Light — I'm not crazy, i just have this twisted mind as the result of other people's mistakes. Madness was forced upon me, and I simply can't fight it.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Sixième année
Célébrité : India Eisley
Âge : 26 Parchemins : 1462 Gallions : 280 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Echoes
"L'amour est le frère de la mort, on l'a dit et répété, mais qui a sondé encore à quelle profondeur il est le frère de la douleur ?
"
Mars 2000
~ Louya ~


L
ou se sentait mal... Mal parce qu’elle venait de repousser Zoya malgré elle... Et elle sentait que les choses lui glissaient entre les doigts sans qu'elle ne le veuille... Elle voulait faire comprendre à son amie que rien ne changerait pour elle, qu'elle l'accepterait dans tous les cas. Mais Lou ne devait pas choisir ses mots comme il le fallait. Elle s'en rendait compte en entendant ceux de Zoya, doucement le cœur de Lou se mettait à battre pus vite tandis qu'elle commençait à s'affoler, se demandant si elle comprenait bien ce que son amie devant elle était en train de lui dire... Son regard cherchait les siens, ayant peur de comprendre, ayant peur de ce que tout cela incluait...

"La famille ce n'est pas toujours ceux qui nous mettent au monde... Parfois la famille elle s'impose sur ta route sans que t'en rende compte." Lâchait-elle tout en se levant pour aller se poster non loin de la jeune fille. "Je ne te demande pas de changer ta manière d'agir... Je... Qu'est-ce que ça change au fond ?" Demandait-elle sans comprendre. Qu’est-ce que ça changeait de savoir que Lou l'aimait comme une sœur ? Comme un membre de sa famille ? "J'ai besoin de toi Zoya... Et il n'y a même pas encore une heure tu m'as promis de ne jamais m'abandonnée..." Sa voix se fêla sur la fin, Lou avait peur, elle tremblait presque, elle ne voulait pas que la jeune femme s'éloigne d'elle... Tout ça pour un baiser ? Lou était loin de se douter qu'elles en viendraient là... "Ta pas le droit..." Lâchait-elle finalement de nouveau au bord des larmes... Si elle avait le droit si elle le désirait, elle le savait bien. Si Zoya voulait s'éloigner, Lou n'avait pas le droit de la retenir et pourtant...

"Je suis déjà dans un gouffre Zoya, peut-être différent du tiens, mais j'y suis. Quant à la noirceur qui m'habite..." Lou se mit à rire doucement, un petit rire nerveux. "Elle est sans doute pire que la tienne... Dans le fond ta peut-être raison, je suis égoïste de ne pas vouloir que tu m'abandonnes..." Lâchait-elle, c'était Lou qui risquait d'emmener tout le monde dans ce trou béant dans lequel elle s'enfonçait peu à peu, les gens avaient sans doute raison de la fuir, peut-être que Kamen s'en sortirait bien mieux sans elle au final ? Lou allait récupérer la bouteille, elle n'avait pas eu envie de boire, mais là, l'envie se faisait sentir, mettant sa bouche au goulot, elle allait sentant l'alcool la brûler sur son passage mais en cet instant elle n'en avait plus rien à faire, si Zoya voulait la laisser alors il lui fallait du courage, parce qu'elle ne pourrait pas affronter le monde... La tristesse qui s'emparerait une nouvelle fois d'elle, cette douleur lancinante dans sa poitrine... Lou s'en voulait encore plus de ne pas pouvoir partager ce que Zoya semblait éprouver pour elle et elle détestait l'idée que cela puisse en plus créer un faussé entre elle...

Retournant s'asseoir sur le lit, bouteille à la main, elle ne disait plus rien, haussant simplement des épaules... Quoiqu'elle fasse, quoiqu'elle dise, elle se sentait impuissante. Le destin avait apparemment décider de lui faire endurer une souffrance de plus et la jeune fille ne savait plus quoi faire pour arrêter de cycle infernal... Abandonner ne lui ressemblait pas, elle n'était pas des plus optimiste contrairement à Katarina, mais en règle générale elle était une battante... Mais Lou venait de comprendre autre chose, elle en avait marre de se battre, elle était à bout, elle n'en avait plus la force... Assise sur le lit, repliée sur elle-même, elle avait cette impression d'être encore une petite fille, elle se souvenait de cette époque, après le massacre de ses parents ou elle refusait de dire quoique ce soit, il avait fallu du temps pour qu'un seul mot traverse la barrière de ses lèvres... Ce mot avait été Lou, évidemment, ce prénom qu'elle avait choisi au lieu de celui qui était réellement le sien.

"Dursmtrang me manque vraiment..." Lâchait-elle finalement en soupirant. C'était surtout l'époque où ils étaient tous amis sans se poser la moindre question, l'époque où rien ne volait en éclat, cette époque si paisible où Lou se sentait bien... Où elle avait même réussi à se reconstruire... Aujourd'hui, peu à peu elle sentait que ses barrières s'effondraient une à une... Que resterait-il d'elle une fois qu'elles se seront toutes effondrées... ?
(c) Emi.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DESTRUCTIVE LOVE. DON'T LEAVE ME.
Right from the start you were a thief you stole my heart and I'm your willing victim i let you see the parts of me that weren't all that pretty and with every touch you fixed them...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows
  • 1
  • 2

Revenir en haut Aller en bas
 
Echoes ☾ Lou & Zoya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zoya Ivanek
» Sous le soleil des tropiques (Zoya & Lizie)
» Fais-moi oublier ☾ Kamen & Zoya
» keep your family close. (zoya)
» zoya marjane tajadod || a stranger in the city

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: dungeons and basements :: Salle Commune de Serpentard-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: