Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Chapter II : Maddope au bar

Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Maddox & Hope

Chapter II : Maddope au bar

« Coucou Maddox,
Tu me manques... Je suis nostalgique du moment que nous avons passé au parc d'attraction. Te souviens-tu que nous avions parlé de goûter du champagne ensemble? L'été ne nous a malheureusement pas permis de concrétiser ce projet.
Je trouve que l'air à Poudlard est irrespirable en ce moment. Je prévois d'aller visiter le monde moldu vendredi après le souper dans la grande salle. Veux-tu te joindre à moi? Je t'attendrai devant la grille et je croise les doigts de ne pas vivre cela seule. Surtout que ta compagnie me manque réellement.
Hope. »

« C'est moi qui suis désolé pour la vie chiante à en crever que tu dois avoir. » Les mots ont bien plus de pouvoir qu'on ne veut le reconnaître. Ils peuvent vous faire vous effondrer, vous amener à vous remettre en question. Parfois, ils créent aussi un désir profond de tout bouleverser pour prouver à un juge invisible qu'il s'est trompé de A à Z. Les mots peuvent chambouler votre quotidien, votre monde et paf un beau jour, vous vous réveillez avec un désir lancinant au plus profond de vous. Vous ne réfléchissez plus, seuls ces quelques mots lancés au cours d'une discussion qui vous a marquée sont ce que vous avez en tête. C'est dans cet état d'esprit précisément que je me trouvais le jour où j'ai écrit à Maddox, où je lui ai fait part de mon idée tellement folle. Oui c'est une réelle folie pour moi et je ne la regrette pas. Ma discussion avec North n'a pas cessé de me tourner en boucle dans la tête depuis plusieurs jours. Il a ravivé certaines incertitudes et alimenté certaines peurs. Il m'a fait me sentir idiote et nulle. Je suis vraiment une fille ennuyante? J'ai beau tenté de me rassurer, rien ne semble vraiment y parvenir. Je n'ai pas une vie chiante à en crever, cette idée m'insupporte. Les reproches de North m'ont rappelés que la dernière fois que je me suis vraiment amusée sans honte, sans peur, j'étais avec Maddox dans un parc d'attraction. Je veux redevenir cette fille là, celle qui avait le cœur léger. Je veux oublier qui je suis et le poids de mes démons. Je veux renaître dans la peau d'une autre et défier toutes mes limites personnelles. Je ne culpabilise pas à l'idée de transgresser le règlement. Je suis même plutôt excitée et je ressens l'adrénaline qui court dans mes veines. Je peux deviner que cette proposition inhabituelle a dû surprendre Maddox mais je ne lui expliquerais pas que c'est suite à une dispute avec son « bro » que j'ai eu besoin de fuir le château pour l'espace de quelques heures.

L'heure est proche et je mange avec une impatience immense. Je dois me forcer mais je ne veux pas trop attirer l'attention. J'ose un léger regard vers Maddox avant de sourire doucement. Je ne pouvais pas me permettre de venir ici mieux préparée pour ce moment mais je porte une petit robe noire toute simple mais seyante sous ma tenue de sorcière. J'ai fourré dans mon sac des hauts talons ainsi que du maquillage. Je regarde les premiers élèves quitter la salle avant de me lever à mon tour. Je me faufile mais au lieu de retourner sagement vers mon dortoir ou ma salle commune comme les autres élèves, je me faufile à l'extérieur en frissonnant légèrement. Il ne fait pas froid, au contraire la nuit sera douce mais le contraste avec l'intérieur est bien présent. Je ne dois pas traîner et je me dépêche à aller vers les grilles du château. Je me force à être discrète et rapide, je me hasarde même à courir un peu pour pouvoir me sentir enfin à l'abri. Je n'ai plus qu'à attendre. Je fixe le ciel en priant silencieusement que Maddox ne me pose pas un lapin. S'il ne devait pas venir, irais-je au bout de mon projet? Ou est-ce que je vais retourner sagement? J'hésite mais les mots me reviennent en mémoire « vie chiante » et je sais que je le ferai quitte à repérer sur place une personne pour m'accompagner dans la découverte de nouvelles saveurs, de nouvelles sensations. J'entends un bruit derrière moi et je me retourne, un sourire vient étirer mes lèvres alors que mon regard brille. Je suis surexcitée et je suis prête à savourer ce moment sans penser, non ce soir, ma raison reste au placard. Je suis juste une jeune femme jeune et insouciante bien destinée à profiter de la vie. Petit sourire en coin, je me courbe face à lui.

« Bonsoir très cher. Me ferez-vous l'honneur d'être mon invité pour la soirée? »

Je me redresse et le regarde un peu plus timide. Je cherche dans son regard la confirmation que mon ami me suivra dans mon moment de folie. Je veux croire qu'il sera aussi tenté que moi par fuir toutes les responsabilités pour une nuit. Je fais une petite moue attendrissante espérant ainsi effacer le moindre doute dans l'attente de sa réponse. Je t'en supplie Maddox, dis-moi oui...
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 2e année de GISIS Médecine magique
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 1161 Gallions : 1448 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Hope
Chapter II
Maddope au bar
Après cinq minutes à débattre intérieurement en apercevant une chouette l’approcher, Maddox s’était décidé à aller récupérer la lettre accrochée à sa patte. Il avait peur des hiboux et chouettes. Il n’aimait donc pas beaucoup recevoir du courrier. Toutefois, il savait très bien à qui cette chouette appartenait. Elle l’avait visitée de nombreuses fois pendant l’année passée : c’était celle d’Hope. Alors il avait pris son courage à deux mains et avait détaché la lettre comme il l’avait fait plusieurs fois par le passé tout en priant de ne pas se faire mordre. Quand il eut terminé, il lui fit signe de partir. Heureusement, cette chouette ne s’attardait jamais très longtemps une fois la mission accomplie. Une fois la lettre en mains, Maddox alla s’asseoir sur son lit. C’était bientôt la fin de la pause déjeuner et il allait devoir retourner en cours, mais il prit soin de lire la lettre du début à la fin. « Coucou Maddox. Tu me manques... » Un sourire apparut sur les lèvres du Serdaigle en lisant ces quelques mots. Hope était vraiment une fille adorable, une merveilleuse amie. Il avait de la chance qu’elle se soit intéressée à sa vie de misère. Elle aussi, elle lui manquait. Ils n’avaient pas toujours le temps de passer des moments ensemble depuis la rentrée. Les cours étaient prenants, mais aussi leurs amis respectifs. « Je suis nostalgique du moment que nous avons passé au parc d'attraction. Te souviens-tu que nous avions parlé de goûter du champagne ensemble ? L'été ne nous a malheureusement pas permis de concrétiser ce projet. » Il se mit à réfléchir. C’est vrai, ils avaient parlé d’aller boire du champagne ensemble. Tout semblait lui revenir. Le né moldu fut surpris de lire ces mots et continua très vite. « Je trouve que l'air à Poudlard est irrespirable en ce moment. Je prévois d'aller visiter le monde moldu vendredi après le souper dans la grande salle. Veux-tu te joindre à moi ? » Maddox dût relire plusieurs fois ce passage. Vendredi soir, Hope comptait quitter Poudlard et aller dans le monde moldu. C’était contre le règlement. Il était très surpris qu’elle veuille prendre un tel risque. S’ils se faisaient prendre, ils perdraient des points. Ou pire, ils pourraient même se faire punir ou renvoyer. Sa première réaction fut de refuser l’idée. Lui qui faisait tout pour éviter de s’attirer des ennuis, Hope comptait tout bouleverser. Il passa plusieurs jours à réfléchir à cette lettre sans y répondre. Elle lui posait la question, mais ne s’attendait probablement pas à un refus de sa part. Maddox aimait beaucoup Hope, il ne voulait pas la décevoir. Et puis, il avait promis qu’ils vivraient cette expérience à deux. Eux deux. Le brun n’avait pas encore décidé d’y aller qu’il angoissait déjà. Mais pour elle, il voulait bien essayer. Et puis, il fallait qu’il change. Il n’était plus heureux d’être en permanence si méfiant et anxieux. Il devait pousser en dehors de sa zone de confort. Et cette zone de confort, c’était Poudlard. « Je t'attendrai devant la grille et je croise les doigts de ne pas vivre cela seule. Surtout que ta compagnie me manque réellement. Hope. »

Ne pouvant résister aux mots de la jolie rousse, Maddox finit par décider de prendre tous les risques avec elle. Goûter du champagne dans le monde moldu était une idée des plus folles. Mais il n’avait rien à se mettre. Il était sûr qu’il lui fallait une tenue un peu plus classe que ce qu’il avait dans son placard. Alors Maddox se tourna vers la seule personne qui pourrait l’aider : Flynn. Son frère de cœur devait forcément avoir de quoi aider Maddox. Il alla le voir le jour où il avait pris la décision, la veille de cette grande aventure. « Ne me demande pas pourquoi, mais j’aurais besoin d’une tenue un peu classe, tu n’aurais pas quelque chose à me prêter ? Non, ce n’est pas pour séduire une fille. » Il voyait déjà venir Flynn et ses insinuations. Flynn et lui ne faisaient pas tout à fait la même taille, mais en mélangeant ce que Flynn voudrait bien lui prêter à son uniforme, il devrait arriver à donner l’illusion. Il demanda aussi à un autre camarade de la même taille que lui de lui prêter une veste, promettant en échange de l’aider à faire un de ses devoirs plus tard. Une fois qu’il eut rassemblé le nécessaire, il était prêt pour la soirée du lendemain. Le vendredi venu, après les cours et avant le repas, il alla mettre la fameuse tenue et se coiffa un peu mieux que d’habitude. Il fit attention aux détails. Dimka entra dans la pièce à ce moment-là. « Tu vas quelque part ? » Avait-il demandé avec un sourire des plus séducteurs. Il avait l’air de le trouver à son goût dans cette tenue. Maddox lui répondit que non, tout en le défiant de dire quoique ce soit, et enfila sa cape de sorcier par-dessus. Il espérait que personne ne remarque qu’il n’avait pas l’air tout à fait comme à d’habitude. Pendant le repas, le sorcier ne put s’empêcher de jeter des coups d’œil à Hope en se demandant si elle n’avait pas changé d’avis. Mais il la vit sourire toute seule et eut des papillons dans le ventre en se disant qu’elle souriait d’impatience de passer la soirée à ses côtés. Après le repas, il était temps de s’éclipser. Il reproduit à peu près le même scénario que le jour où il avait cru voir un mangemort et s’était enfuit en courant vers les cachots. Sauf que cette fois, il quitta l’école de sorcellerie sans se faire voir.

C’était une véritable folie. Maddox se sentait à la fois angoissé, mais aussi libéré. Il n’avait pas fait une telle entorse au règlement depuis longtemps. Il espérait ne pas finir par le regretter, mais aux côtés de la belle Hope, il savait que chaque minute valait le coup d’être vécue. Comme prévu, il se dirigea vers les grilles du château et ne tarda pas à l’apercevoir. Son cœur se serra. C’était fou. Allaient-ils même pouvoir réussir à s’enfuir ? Il avait de gros doutes. Il s’imaginait déjà avoir des ennuis, mais quand il vit Hope se tourner vers lui, un sourire aux lèvres, ses doutes s’évaporèrent. La Serdaigle fit une adorable courbette de circonstance, ils s’apprêtaient à vivre une grande soirée. « Bonsoir très cher. Me ferez-vous l'honneur d'être mon invité pour la soirée ? » Puis, elle leva les yeux vers lui tout en se redressant. Elle était d’une grâce incroyable. Elle rayonnait. Elle avait l’air heureuse. Maddox lui tendit le bras pour qu’elle s’accroche à lui cérémonieusement. Il y avait beaucoup réfléchi, mais il avait décidé de venir avec elle. Maintenant qu’il était là, il était hors de question de faire demi-tour. « Avec plaisir. Est-ce que tu sais déjà où tu veux aller ? » Maddox jeta un coup d’œil au calme du parc. Ils ne devraient pas trop tarder s’ils ne voulaient pas se faire repérer par un auror ou un professeur faisant une ronde dans le parc. Ils étaient jeunes, ils devaient profiter. Et puis, Maddox et Hope étaient majeurs, dans le monde sorcier comme dans le monde moldu. Ils avaient bien le droit de faire ce qu’ils voulaient de temps en temps. Maddox finit par prendre la main d’Hope, comme le jour où il était venu la chercher chez elle pour l’emmener au parc d’attraction. Sauf que cette fois, c’était elle qui les transplanerait. C’était elle qui avait une idée exacte du lieu où ils atterriraient. « Attends. Avant de transplaner… t’es sûre que c’est une bonne idée ? Parce que ces derniers temps… notre magie… n’est pas au top de sa forme. C’est peut-être dangereux… On ne peut pas vraiment s’y reprendre à deux fois. » Il repensait au jour où ils étaient dans la salle détraquée et qu’il n’avait pas réussi à produire de patronus, et qu’Hope avait dû réessayer plusieurs fois pour y parvenir. Mais pour ce sort, ils n’avaient pas besoin de souvenirs heureux. Et si Hope était prête à prendre le risque, alors lui aussi. Il lui faisait confiance.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
if not now...
then when?
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Maddox & Hope

Chapter II : Maddope au bar

Qu'était-ce donc que la folie ? Un moment d'égarement ? Un instant de perdition ? Un mal incurable ? Un élan du cœur qui prime sur la raison ? Ou simplement, un état momentané où notre esprit nous crie qu'il a besoin de vivre un moment de simplicité absolue pour s'évader de la grisaille du quotidien. Je sais que beaucoup penseraient que je suis finalement devenue complètement timbrée. Certains s’inquiéteraient même probablement pour moi mais j'avais terriblement besoin de changement et de sentir que la vie avait tout un éventail de nouvelles expériences à me faire vivre. Je ne pourrais décrire le vent qui m'habite mais il insuffle en moi un souffle nouveau. Je veux savourer la vie, la déguster pour me dire que finalement après tout ce temps, j'en suis finalement fière. Je veux pouvoir regarder vers l'avenir et sentir que je vais affronter toutes les épreuves pour m'épanouir pleinement, sans aucune honte. Je veux que dans dix ans quand je repenserai à ma dernière année à Poudlard, je n'éprouve aucun regret, juste la satisfaction d'avoir pu vivre ma jeunesse. Et si vous voulez mon avis, jusqu'à ce jour, ça semble très mal parti. Je crois que je me suis plus brimée dans toute ma vie que n'importe quelle autre fille de cette école. J'ai attendu d'avoir dix-neuf ans pour mon premier baiser donc je me rapproche franchement d'un cas désespéré. Je crois que je veux justement m'amuser pour ne pas avoir à regretter, ne pas avoir à me dire qu'au final ma vie était tout ce qu'il y a de plus futile et inutile. Au fond, ne pas lui donner plus de sens reviendrait à donner raison à ma mère qui a désiré si ardemment ma mort toute sa vie. Et il est hors de question que je lui concède cela.

Mais si ces derniers temps, un petit côté rebelle m'avait amenée à faire des trucs fous, je venais de passer au niveau supérieur. J'allais clairement à l'encontre même du règlement et je risquais une sanction assez sévère pour cela. Fuir une nuit entière de Poudlard était terriblement risqué. Mais pire que tout, j'entraînais Maddox dans mon plan. Je m'en voudrais terriblement si je devais lui attirer des ennuis mais j'avais mûrement pensé les choses avant. Je saurai être celle qui porte le poids de la totale responsabilité en cas d'échec lamentable de notre tentation de fuite sous le couvert de la discrétion. Je n'aurai qu'à leur expliquer que j'avais fait ce choix et que Maddox avait simplement voulu me ramener au château pour m'éviter que quoique ce soit ne m'arrive, il avait eu vent de mon plan et voulait simplement me protéger. Si ennuis il devait y avoir, je voulais être la seule à les assumer car j'étais au fond l'instigatrice de tout ceci. Avec le soucis de jouer mon rôle jusqu'au bout, je me tiens à son bras et lui offre un sourire plein de douceur mais aussi qui témoigne de ma crainte que finalement il ne change d'avis et ne décide de retourner sagement dans son dortoir. Je ne le forcerai pas et je n'oserai même pas insister s'il m'oppose un non. Mais je rêve pourtant qu'il me dise oui. Mais rapidement, j'ai confirmation qu'il n'est pas venu pour me faire changer d'idée et je souris doucement.

« Oui j'ai une idée précise de l'endroit où je voudrais t'emmener et promis tu es mon invité. Je crois que c'est un bel endroit pour une première. » Je serre doucement sa main dans la mienne peu assurée malgré mon air rassurant. Je suis un peu mitigée et je pourrais facilement me dégonfler surtout que Maddox a raison : notre magie a tendance à nous jouer des tours. Je le regarde avant de répondre assez sincère. « Je ne sais pas si c'est une idée brillante mais je me dis qu'on est jeunes et qu'on mérite de profiter de la vie non ? Je veux pouvoir vivre notre jeunesse à fond et qui sait ce qui arrivera demain alors que tu as vu comment les tests ont fini ? Mais un mot de toi et j'abandonne l'idée. » Je le regarde avec tant d'attentes car j'ai vraiment besoin de savoir qu'il est prêt et motivé, qu'il le veut autant que moi. Je ne désire pas lui forcer la main et je suis totalement disposée à renoncer pour lui car il compte bien plus que tout amusement. Au fond, je regrette d'avoir fait prendre un risque à Maddox car il est précieux pour mon cœur et je désire le retrouver mais s'il est sanctionné par ma faute, il pourrait tout simplement refuser de me parler à nouveau ou de passer du temps avec moi. Je sens que je pourrais en pleurer mais tout s'enchaîne assez rapidement. Je ne saurais dire concrètement si c'est mon imagination qui s'enflamme soudainement ou le vent qui se prend dans une branche ou encore quelqu'un qui approche réellement mais un craquement me fait sursauter. Je regarde autour de nous mais je ne réfléchis plus rationnellement sinon j'aurais simplement compris qu'il s'agit d'un petit animal en balade nocturne, j'aurais pu me dire qu'un adulte aurait fait bien plus de bruit que cela et nous aurait interpellé avant même d'être sur nous. Mais voilà je suis une peureuse et je panique totalement. Dans la précipitation, je ne pense même pas non plus que si un professeur nous surprenait fuir serait la pire idée du monde car on se ferait sûrement sanctionner doublement alors qu'en restant là on aurait pu dire avoir simplement envie de se balader. Je suis mon instinct et je ferme les yeux visualisant une petite rue proche du bar voulant simplement nous sortir d'ici et nous éviter des ennuis. Je dois avouer que l'adrénaline coule à flot dans mes veines en cet instant précis mais je sais que je suis dans un équilibre précaire quand mes pieds touchent le sol. J'ouvre les yeux et les joues rouges, le regard brillant, je réalise après coup ce que je viens de faire. Je ris un peu nerveusement alors que la peur disparaît lentement. Je regarde Maddox un sourire en coin. « Je sais que j'ai dit que tu avais le dernier mot mais... j'ai entendu un bruit et j'ai paniqué. J'ai pas réfléchi et j'ai agi mais donc finalement, nous voilà dans le monde moldu dans une petite rue proche du fameux bar. Alors on rentre ou tant qu'à y être... on en profite ? » Je lui fais les yeux doux avant de relâcher doucement sa main. J'hésite une seconde mais au final je ne me déshabille pas vraiment, j'enlève ma robe de sorcière pour le laisser découvrir ma tenue pour la soirée. Je ne veux plus du tout rentrer mais je suis une fille de parole. Je me mords la lèvre et lentement je tends la main vers lui en lui montrant par ce simple geste qu'il peut avoir confiance en moi et qu'il lui suffit de prendre ma main pour que nous puissions profiter de la vie ensemble. Je me mords la lèvre et finis par dire doucement. « Je t'ai promis que tu pourrais serrer ma main pour te sentir protéger et chasser la peur, je te l'ai promis ce jour là au parc d'être là pour toi alors tu peux me faire confiance mais je ne te forcerai jamais à rien. Tu es celui qui décide. » J'ai le cœur battant alors que j'attends de savoir si nous allons sortir de cette ruelle main dans la main pour affronter le monde ensemble. Ce monde offre des possibilités multiples à qui ose simplement tendre la main, essayer de découvrir ce qu'il offre en ouvrant les yeux aux multiples merveilles. Il suffit de presque rien pour découvrir une multitude de possibilités. Je me demande si Maddox osera prendre ma main pour s'essayer à braver le monde et qui sait pour un soir en devenir le roi et la reine en oubliant toutes les pressions et toutes les limites pour simplement être vivant.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 2e année de GISIS Médecine magique
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 1161 Gallions : 1448 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Hope
Chapter II
Maddope au bar
Jamais Maddox ne l’aurait cru si on lui avait dit qu’il allait être d’accord pour s’évader de Poudlard en toute illégalité, et que ce n’était pas l’idée de Flynn, mais d’une fille. Et pas n’importe quelle fille, une idée d’Hope. Aux yeux de Maddox, il n’y avait pas plus respectueuse du règlement qu’Hope. Sauf peut-être Oktavia. Mais aujourd’hui, Hope le surprenait. Elle semblait excitée et ravie à l’idée d’aller au bout de cette folie. Le Serdaigle lui demanda si elle savait déjà où ils passeraient la soirée. « Oui, j'ai une idée précise de l'endroit où je voudrais t'emmener et promis, tu es mon invité. Je crois que c'est un bel endroit pour une première. » Maddox sourit à Hope en lui serrant la main. Il ignorait combien coûtait ce genre de folie, mais elle semblait être certaine d’en avoir les moyens, alors il lui faisait confiance. Il ne s’était donc pas bien habillé pour rien, il s’était douté qu’il devait se vêtir un peu plus chic qu’en temps normal. L’angoisse lui tirailla un peu les entrailles. Il avait des doutes sur leur magie. Il attendait les mots d’Hope pour le rassurer. « Je ne sais pas si c'est une idée brillante, mais je me dis qu'on est jeunes et qu'on mérite de profiter de la vie non ? Je veux pouvoir vivre notre jeunesse à fond et qui sait ce qui arrivera demain alors que tu as vu comment les tests ont fini ? Mais un mot de toi et j'abandonne l'idée. » Hope avait raison. Ils devaient profiter de la vie. Et la vie de Maddox était tellement nulle qu’il ne risquait pas grande chose à bousculer un peu ses habitudes. Rien que de repenser à la journée des fameux tests, il en eut des frissons dans le dos. Quand ce basilic était apparu, il avait eu le sang glacé. Il en avait fait des cauchemars les nuits suivantes. Ce soir, il voulait tout oublier. Mais avant que Maddox n’ait pu dire le moindre mot à Hope, les choses s’accélérèrent. L’instant suivant, il se trouvait dans une rue du monde moldu. Il regarda Hope pour voir si elle allait bien, comme la première fois qu’ils avaient transplané ensemble. Il répondit au sourire de la rousse par un sourire identique. Si elle n’avait pas transplané à ce moment-là, il ne savait pas s’il aurait réellement été jusqu’au bout. En plus, ils étaient en un seul morceau. Il se rassura peu à peu. « Je sais que j'ai dit que tu avais le dernier mot mais... j'ai entendu un bruit et j'ai paniqué. J'ai pas réfléchi et j'ai agi mais donc finalement, nous voilà dans le monde moldu dans une petite rue proche du fameux bar. Alors on rentre ou tant qu'à y être... on en profite ? » Hope lâcha sa main pour retirer sa robe de sorcière. Elle dévoila une très jolie robe noire qui le fit légèrement rougir. Il n’était pas habitué à la voir si peu vêtue, mais elle avait beaucoup de classe. Il avait hâte de la voir en pleine lumière. Elle était forcément un plaisir pour les yeux. Il fit de même et dévoila un costume qui lui donnait presque l’illusion d’être un autre homme.

Dans sa jolie robe noire, Hope tendit sa main à Maddox. « Je t'ai promis que tu pourrais serrer ma main pour te sentir protégé et chasser la peur, je te l'ai promis ce jour-là au parc, d'être là pour toi, alors tu peux me faire confiance, mais je ne te forcerai jamais à rien. Tu es celui qui décide. » Un doux sourire s’installa sur les lèvres de Maddox. Ce qu’elle lui disait le touchait énormément. Il en était presque ému. Il avait du mal à le cacher. Ce jour-là, elle lui avait promis qu’elle serait là pour lui, et elle ne lui avait pas menti. Depuis la rentrée, elle ne l’avait pas lâché. Elle avait avancé avec lui. Il avait aimé chaque moment passé avec elle, tout en repensant à leur merveilleuse journée au parc d’attraction quand il n’allait pas bien. Elle avait été un soleil dans sa vie. Elle était une merveilleuse amie et il espérait que cette amitié dure éternellement. Bien sûr, le garçon se saisit doucement de la main de la princesse du jour. Ses joues devaient être un peu chaudes parce qu’il venait de se faire la remarque qu’ils passaient beaucoup de temps main dans la main et qu’il aimait ce contact. Il aimait sentir la main d’Hope dans la sienne. Sa douceur l’apaisait. Il leva leurs mains et la fit faire un tour sur elle-même. C’était peut-être le seul pas de danse qu’il était capable d’exécuter sans se ridiculiser. « Tu sais qu’on pourrait aller où on veut ? Absolument où on veut dans le monde ? » Maddox se mit un instant à rêver. Mais où voudrait-il aller ? Il n’avait jamais quitté le Royaume-Uni. Il ne rêvait pas de visiter le monde. Il était bien, à ce moment-là, avec Hope et il était content de quitter un peu Poudlard. « Mais puisqu’on est là, allons le boire, ce champagne. Que tout le monde puisse admirer à quel point tu es jolie. » D’ailleurs, au final, ils étaient aussi plutôt assortis. Maddox se mit à sourire et détourner le regard, il n’avait pas l’habitude de faire des compliments si directs, mais Hope était vraiment très belle et il était obligé de le lui dire. Elle le méritait vraiment. Et puis, ils étaient amis, ils pouvaient se dire ce genre de choses. Il commença à avancer, entraînant Hope à ses côtés. Bientôt, ils se mêlèrent à la foule et passèrent pour un jeune couple de moldus prêts à passer une belle soirée. Madd se laissa guider par son amie jusqu’au bar. « C’est ici ? » Demanda-t-il en observant la devanture. Maddox apercevait l’intérieur et se sentait déjà assez intimidé. Et si on les regardait bizarrement quand ils entraient ? Que feraient-ils ? On verrait forcément sur leurs visages qu’ils n’avaient pas l’habitude de ce genre d’endroits. Il serra la main d’Hope. Il en avait marre de toujours angoisser. Ils verraient bien. Comme elle l’avait dit, ils devaient vivre leur jeunesse.

Maddox et Hope entrèrent et allèrent s’installer où on leur indiqua. Déjà, ils ne s’étaient pas fait recaler à la porte et c’était la première étape. « Et si on n’aime pas le champagne ? » Chuchota Maddox à l’oreille d’Hope sur le chemin. Il ne s’y connaissait pas vraiment en bars. C’était la première fois qu’il y mettait les pieds. Il ne savait pas s’ils servaient uniquement du champagne ou d’autres alcools. Ils étaient là pour le champagne et il ne savait pas quel goût avait cet alcool, contrairement à la vodka ou au whisky pur feu. Mais il était curieux et plutôt ouvert d’esprit. Maddox ne lâcha la main d’Hope qu’au moment où ils s’installèrent à leur table dans un coin tranquille du bar. L’ambiance était plus intime qu’au parc d’attraction. Ils pourraient discuter sans qu’on ne les dérange. Ils étaient assis à une table ronde, assez proches pour être à côté, mais assez loin pour pouvoir se regarder dans les yeux. On leur laissa du temps pour choisir ce qu’ils voulaient commander. « Lequel, à ton avis ? » Demanda-t-il en regardant le nom des champagnes et autres alcools, parce que non, il n’y avait pas que du champagne. Il ne reconnut aucun nom mais supposait que le plus cher était le meilleur. Alors c’était à Hope de choisir quel budget elle comptait allouer à leur dégustation. Maddox sentit le regard des serveurs sur eux, et peut-être des quelques autres clients. « J’ai l’impression que tout le monde nous regarde… Peut-être qu’on pourrait prétendre être des personnes différentes… juste pour ce soir. Qu’est-ce que t’en dis ? On pourrait s’inventer des noms. » Il eut un léger rire nerveux et embarrassé d’avoir eu une telle idée sans savoir que quelques mois plus tôt, Hope aussi y avait pensé. Il leva les yeux vers elle en attendant sa réponse, les joues légèrement rosées.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
if not now...
then when?
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Maddox & Hope

Chapter II : Maddope au bar

Je reste extrêmement surprise par le geste de Maddox, je ne m'y attendais pas. Je ris alors qu'il me fait tournoyer et je me sens belle. Pour sans doute ce qui se révèle être une des rares occasions, je me sens réellement attirante. Je ne me pose pas de question sur ma féminité ou sur mon charme. Je ne me demande pas si je pourrai plaire un jour à qui que ce soit. Non rien de tout cela. Je me sens belle et féminine tout simplement alors que mon corps tourne sur lui-même lui offrant une vue sur toute ma physionomie. Je le regarde un moment surprise par ses mots alors que mon manque d'assurance reprend le dessus sur ma faible assurance d'une minute. Voudrait-il être ailleurs? Avec quelqu'un d'autre? Je me demande si c'est une manière pour lui de m'envoyer un message ou s'il se pose réellement la question. Je le fixe un moment essayant de puiser un indice dans son expression qui me rassure quelque peu. Il a un air rêveur et je finis par sourire doucement en levant les yeux vers le ciel. Je fixe l'étendue infinie qui ne connaît aucune limite. Rien ne semble impossible lorsque mon regard se pose sur le ciel qui peu importe les guerres, les drames, il reste fidèle au poste au-dessus de nos têtes. Je me mets un instant rêver avant de dire doucement. « Oui le monde est à nous, à notre portée si on tend simplement la main. Mais je ne suis pas certaine de savoir quoi en faire, savoir où aller. Je suis pile où je le désirais et je veux vivre le moment présent. Je ne vois qu'un seul endroit que je voudrais découvrir, juste une journée sur une plage de sable blanc avec la mer à perte de vue. Juste un jour avant de revenir là où est mon véritable chez moi. » Je ne me sens à la maison qu'à Poudlard en quelque sorte. Je me sens plus proche de celle que je suis réellement au plus profond de moi en ces lieux. Je le regarde surprise par son compliment alors que je rougis sous le plaisir et la gêne. Je ne suis pas habituée aux compliments. Je ne suis pas familière de sentir que je puisse plaire à qui que ce soit. Je crois que je vais avoir besoin de plus de temps pour me dire que je le mérite. Même si aucuns mots ne me viennent pour le remercier, je le regarde avec un sourire resplendissant qui trahit combien je suis heureuse de ces mots. Mon regard brille d'un message silencieux qui montre toute mon impatience de pouvoir rendre réelles les paroles prononcées des mois plus tôt. « Oui allons boire du champagne ensemble. » Nous nous retrouvons dans la rue, dans l'effervescence moldue en quelque sorte même si tout est assez calme à cette heure tardive. Seuls quelques profiteurs de la vie nocturne se baladent à cette heure. Je pourrais dire que nous semblons étranges dans ce décor mais il y a une certaine harmonie entre nous. Je sais que nous avons l'apparence d'un couple classique et cette idée me fait sourire, même si on joue avec les apparences pour tromper la réalité de notre relation purement amicale. C'est ce qu'elle est non? Nous nous retrouvons devant l'entrée et je ne peux retenir un moment d'hésitation. « Oui c'est ici. Tu sais que tu es élégant dans cette tenu, tu es vraiment beau. » Je ne lui laisse pas vraiment le temps de réagir ou de pleinement réaliser ce que je viens de dire. Je ne veux pas créer un malaise ou indure une dynamique différente entre nous. Ne sommes-nous pas ici pour tout simplement profiter de la vie. Alors, il est hors de question de laisser notre cerveau prendre le dessus sur les élans de nos cœurs pour une fois dans notre vie. Je veux qu'on avance simplement selon notre instinct.

Nous pénétrons dans le bar et je me sens intimidée car je doute soudainement de la justesse de mon idée. On pourrait nous faire comprendre que notre place n'est clairement pas ici. Ou on pourrait avoir l'air trop jeunes. Je me fais un millier de films sur nos quelques instants d'attente. Puis on nous indique une table et je me rassure finalement m'accrochant néanmoins fermement à la main de Maddox comme à une bouée qui me permettra de garder la tête hors de l'eau. Son souffle me chatouille légèrement et je retiens de justesse un frisson alors qu'il me murmure à l'oreille. Je me penche à mon tour vers lui. « On trouvera autre chose mais ça ne va pas gâcher notre soirée. » Je lui fais un clin d’œil complice. Je dois lâcher sa main pour pouvoir m'installer et j'ose lancer un regard autour de nous. Tout respire un certain luxe ici mais étrangement, il n'y a rien de trop. J'ai l'impression que celui qui a décoré ce lieu l'a fait avec un savoir faire certain veillant à ce que personne ne se sente diminué, pour que chacun puisse bénéficier d'un certain confort. Je ne dirais pas que je ne suis pas impressionnée par la magnificence du lieu mais je ne me sens pas comme une vermine qui tente de s'incruster au milieu de la bourgeoisie alors qu'elle n'y a clairement pas sa place. Je repose mon regard sur Maddox alors que la distance entre nous est juste parfaite. Je le regarde dans les yeux avant de parcourir la carte un peu partagée mais deux noms m'interpellent et pensivement, je lui fais part d'une réflexion qui m'anime même si je me doute qu'il n'en saura pas plus. « J'ai déjà entendu parlé de deux noms : Moët & Chandon et Veuve Clicquot. Mais je n'ai aucune idée lequel est meilleur. Je crois que nous allons ce soir nous partager une bouteille de Veuve Clicquot. » Je croise les doigts pour avoir bien choisi mais le serveur semble approuver notre choix. Par contre, je n'ai aucune idée de ce que peut représenter une bouteille à se partager. Est-ce beaucoup ou peu? Je n'avais jamais bu aucune boisson alcoolisée mais une coupe ou deux ne nous ferait aucun mal donc pourquoi s'en priver. On aimerait peut-être tellement cela puis il régnait dans la pièce une douce chaleur et j'avais la gorge un peu sèche. Boire quelque chose me ferait du bien mais aux mots de Maddox, mon regard parcourt la salle. Je ne peux pas vraiment lui donner tort. J'ai aussi cette sensation. Mais je viens doucement chercher la main de Maddox. « Ils se disent peut-être qu'on est de mignons jeunes gens novices qui font une première découverte fort intéressante ensemble. » Je refuse l'idée que celui que j'ai embarqué dans mon plan. Je prends le temps de réfléchir un moment à sa suggestion me remémorant le cours de mes pensées lors de notre sortie au parc d'attractions. J'avais été animée par le même désir sans oser le lui avouer. On semblait partager les mêmes pensées. « J'aime beaucoup cette idée. Je vais te faire une confidence, j'avais eu envie de la suggérer quand on a été au parc mais je me suis dit que tu trouverais cela bizarre. Alors ce soir, je m'appelle Maisie Williams. Je viens ici pour fêter ma réussite à un examen important avec mon meilleur ami sur lequel je craque. Mes parents sont de riches industriels en voyage d'affaire à... euh.... au Japon. Je n'ai donc aucun couvre feu et disons que c'est ma première fois dans un bar mais je suis habituée au champagne. Et toi qui seras-tu pour ce soir? Tu es libre de tout sans aucune restriction. » Tout cela est terriblement excitant et je ne peux n’empêcher de laisser une douce euphorie me gagner. Je sens un doux flots couler en moi, un flot qui me rend terriblement vivante. Je voudrais presque me lever et danser en oubliant totalement tous les regards car Maisie n'est pas le genre de filles à s'ennuyer avec ce que les autres peuvent penser d'elle. Elle est jeune et libre, elle ne connaît aucune limite. Elle est insouciante et heureuse, exactement ce à quoi j'aspire.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 2e année de GISIS Médecine magique
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 1161 Gallions : 1448 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Hope
Chapter II
Maddope au bar
« Oui, le monde est à nous, à notre portée si on tend simplement la main. Mais je ne suis pas certaine de savoir quoi en faire, savoir où aller. Je suis pile où je le désirais et je veux vivre le moment présent. Je ne vois qu'un seul endroit que je voudrais découvrir, juste une journée sur une plage de sable blanc avec la mer à perte de vue. Juste un jour avant de revenir là où est mon véritable chez moi. » S’ils avaient pu quitter Poudlard aussi facilement, Maddox se doutait que quelqu’un allait remarquer leur absence et qu’ils se feraient prendre. Si c’était le cas, les escapades hors de Poudlard seraient terminées. S’il y avait une faille dans le système, l’école de magie allait la réparer dès que possible. En attendant, Maddox et Hope se devaient de profiter de cette soirée entre deux bons amis. Le Serdaigle fut surpris quand il entendit parler de la plage de sable blanc. N’ayant jamais mis les pieds sur une plage, il se demandait si c’était la même chose pour la jeune femme. Décidément, Hope et lui n’avaient pas eu beaucoup d’expériences dans leurs vies, il était temps de réparer tout cela. Un sourire aux lèvres, il imagina quelques instants la jeune fille en maillot de bain, en se demandant quel genre de maillot elle choisirait. Heureusement qu’elle ne pouvait pas lire dans ses pensées, il serait bien trop embarrassé. Il était persuadé qu’elle serait magnifique quoiqu’elle porte, comme ce soir-là. Bientôt, le temps se réchaufferait et la plage ne serait plus si inaccessible. Doucement, il proposa : « Si tu n’en as pas encore marre de moi, peut-être que cet été, on pourrait aller à la plage. » Cet été, Maddox comptait bien s’éloigner de ce pays de merde et commencer à vivre. Hope lui avait donné le goût des expériences. Peut-être qu’il arriverait même à convaincre Flynn de le suivre et qu’ils visiteraient ensemble de nombreux pays. Après tout, Flynn était celui qui aimait lui faire découvrir de nouvelles choses. Maddox se souviendrait toujours du jour où il l’avait emmené au zoo pour la première fois, le tout premier été qu’il avait passé chez lui. Et si Flynn était occupé, il oserait peut-être partir en solitaire. Hope pourrait-elle être intéressée par ces nouvelles aventures ? Ils en reparleraient peut-être un jour. En deux mois, Maddox allait bien trouver une excuse pour se dégonfler et rester en Grande-Bretagne. En attendant, une aventure bien réelle était à portée de mains. « Oui, c'est ici. Tu sais que tu es élégant dans cette tenue, tu es vraiment beau. » Dit-elle avait de l’entraîner dans le bar. Il n’avait pas vraiment eu le temps de réagir, et le temps que le compliment lui remonte au cerveau, ils étaient déjà alpagués par un serveur. Maddox se mit à émettre quelques doutes sur le champagne, ne voulant pas paraître impoli s’il n’aimait pas cet alcool. « On trouvera autre chose, mais ça ne va pas gâcher "notre" soirée. » Son clin d’œil le fit sourire. C’est vrai, rien ne pourrait gâcher leur soirée. Il n’en revenait déjà pas qu’ils aient pu se retrouver dans un bar alors qu’il était en cours à Poudlard quelques heures plus tôt.

« J'ai déjà entendu parlé de deux noms : Moët & Chandon et Veuve Clicquot. Mais je n'ai aucune idée lequel est meilleur. Je crois que nous allons ce soir nous partager une bouteille de Veuve Clicquot. » Maddox laissa Hope choisir car il n’y connaissait absolument rien. D’ailleurs, il était impressionné qu’elle connaisse ces noms, tout en aillant un petit doute. N’était-elle pas en train de bluffer pour l’impressionner lui ou le serveur ? Le regard de Maddox s’attarda sur le serveur, qui semblait approuver le choix de la jolie rousse. Hope trouvait-elle le serveur à son goût ? Du point de vue de Maddox, il n’était pas trop mal. Mais il avait étrangement l’égoïste envie qu’elle ne s’intéresse aujourd’hui qu’à lui, comme lorsqu’ils étaient au parc d’attraction. Un peu stressé, le Serdaigle avait l’impression qu’on les observait et en fit part à la demoiselle. Elle vint alors chercher sa main une nouvelle fois. Il proposa alors qu’ils se fassent passer pour d’autres personnes. « Ils se disent peut-être qu'on est de mignons jeunes gens novices qui font une première découverte fort intéressante ensemble. » Maddox répondit à Hope par un sourire. Il avait des doutes sur le fait que ce soit vraiment ce que les gens étaient en train de se dire. Mais il aimait bien sa version. Un peu nerveux, il se demandait ce qu’Hope penserait de son idée. C’était peut-être ridicule. Il allait ouvrir la bouche pour retirer ce qu’il avait dit quand elle reprit la parole. « J'aime beaucoup cette idée. Je vais te faire une confidence, j'avais eu envie de la suggérer quand on a été au parc, mais je me suis dit que tu trouverais cela bizarre. » Avoua-t-elle au garçon, le faisant rire tout en étant un peu gêné et surpris. Ils semblaient vraiment avoir la même façon de penser, parfois. Maddox était heureux qu’elle lui fasse assez confiance pour lui faire cette confidence et il ne trouvait pas son idée bizarre, au contraire. Elle était intéressante. « Alors ce soir, je m'appelle Maisie Williams. Je viens ici pour fêter ma réussite à un examen important avec mon meilleur ami sur lequel je craque. » Quand Maddox comprit au bout d’une courte demi-seconde que le meilleur ami en question, c’était lui, ses joues prirent une légère teinte rouge. Hope avait toujours la main dans la sienne et il avait l’impression d’être de retour à la complicité qu’ils partageaient au parc d’attraction. C’était idiot, Hope était son amie, mais ce jour-là, au parc, il avait craqué pour elle. Il ne le lui avait pas dit, mais peut-être qu’elle l’avait compris. Aujourd’hui, les choses étaient différentes, mais pour ce soir seulement, peut-être qu’il pourrait à nouveau ressentir ces sentiments qui au fond ne l’avaient jamais vraiment quitté.

« Mes parents sont de riches industriels en voyage d'affaire à... euh.... au Japon. Je n'ai donc aucun couvre-feu et disons que c'est ma première fois dans un bar, mais je suis habituée au champagne. » Maddox sourit à nouveau. Elle avait une imagination débordante. Voulait-elle vraiment faire croire qu’elle était habituée au champagne ? Ce fut la partie qui le fit légèrement rire, mais il aimait beaucoup son personnage. Et il avait envie de passer la soirée avec Maisie Williams. « Et toi qui seras-tu pour ce soir ? Tu es libre de tout, sans aucune restriction. » Le Serdaigle se mit à réfléchir. C’était la première fois qu’il s’inventait une nouvelle vie. Etrangement, il eut un peu de mal à trouver un nouveau nom. Il aurait bien emprunté le nom de son ami Flynn, mais il trouvait cela un peu tordu alors il fit un effort pour en inventer un autre. « Je m’appelle Preston Stephens. Je trouve que ma meilleure amie est une jeune femme exceptionnelle, qui ne se contente pas de vivre avec l’argent de ses parents, et qui réussit brillamment ses études. Tu mérites bien une soirée pour te détendre. » Maddox, ou plutôt Preston, caressa doucement la main de Maisie, d’une tendresse qu’il ne se connaissait pas. Car Preston aimait bien le contact, contrairement à Maddox. Il n’avait pas peur de mettre sa meilleure amie mal à l’aise, Preston. « Par contre moi, j’ai un couvre-feu. Je dois filer dans quinze minutes. » Dit-il alors très sérieusement, avant d’éclater de rire assez discrètement. Preston avait le droit de faire des blagues, non ? Maddox secoua la tête, il commençait déjà à raconter n’importe quoi. « Je plaisante, bien sûr. J’ai toute la soirée devant moi. » Maddox s’oublia quelques instants et laissa Preston faire un sourire charmeur à Maisie. Il entrecroisa ses doigts avec les siens. Il ignorait encore comment la soirée allait se dérouler, mais il se plaisait à jouer un rôle. C’était exaltant. Preston craquait lui aussi pour sa meilleure amie. Et peut-être que s’ils se retrouvaient ce soir dans ce bar, c’était pour se l’avouer. « En revanche, en champagne, je ne m’y connais toujours pas. » Ajouta-t-il avant qu’on ne leur apporte la bouteille, quand elle seule pouvait entendre ce qu’il disait. La bouteille était apportée dans un récipient rempli de glace pour qu’elle reste fraîche. Une bouteille à deux, il ne savait pas ce que cela représentait. Le serveur remplit leurs deux premières coupes et les laissa gérer pour le reste. Preston remarqua que lui n’était pas jaloux du serveur parce qu’il savait que sa meilleure amie craquait pour lui. Maddox aimait cette nouvelle assurance que lui donnait son personnage. Quand le serveur s’éloigna, Preston leva sa coupe pour trinquer, yeux dans les yeux, à sa santé et à la réussite de son examen : « Maisie. »
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
if not now...
then when?
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Maddox & Hope

Chapter II : Maddope au bar

Ses mots sont doux à entendre. Ils sont rassurants et apaisants. Je ressens mon cœur se gonfler de joie et des papillons virevolter dans mon ventre alors qu'il me propose une sortie à la plage cet été. Je voudrais bondir de bonheur et faire une danse de la joie mais je me contente de garder le silence le regard brillant. Je ne réponds rien songeant que j'y reviendrai par la suite mais l'idée est gravée dans un coin de mon esprit, source d'espoir et d'espérances. Les vacances m'effraient mais ce soir, je veux laisser mes craintes au placard. Je ne veux pas penser à cette angoisse grandissante qui prend tout l'espace dans ma tête depuis que je réalise que c'est la fin de mes sept années d'apprentissage. L'avenir me fout la trouille. Je voudrais rester figée dans le temps présent, avoir une seconde chance car je ne suis pas prête du tout. Je voudrais avoir une autre année pour me préparer à faire le grand sauf. Mais pourtant, la fin d'année approche à grands pas et je ne peux rien faire contre. J'ai la frousse et je me sens prise au piège mais je ne peux rien changer sauf y penser encore et encore jusqu'à n'en rendre malade et finir par me résoudre au moins mauvais choix des deux. Mais ce soir, la légèreté seule doit nous guider. Je veux m'accrocher à la douce perspective de cette soirée mais aussi de cette journée à la plage, une journée de soleil dans la grisaille. Je voulais laisser les souvenirs heureux dominer les plus tristes et cette soirée avait cette vocation alors il était hors de question que je laisse la mélancolie l'emporter. Le cadre de l'endroit a tout ce que l'on peut espérer en terme de raffinement et de perfection pour permettre à ce moment d'être une réussite mais plus que le décor, le professionnalisme des serveurs, la présence de Maddox à mes côtés fait toute la différence. Il vient placer le monde qui l'entoure un niveau au-dessus car il est tellement adorable, charmant et doux. Il dégage une douceur dans ses gestes, ses mots, la rougeur de ses joues qui apaise instantanément. Il est gêné avec un tel naturel et il me donne la sensation d'être importante. Il me fait sentir plus confiante et bien plus passionnante que je ne le suis en réalité. Maddox vient calmer mes doutes et renforcer ma confiance en moi et je ne sais pas du tout comment l'en remercier. Il mettait du soleil dans mon cœur et ça m'aidait à m'accrocher les jours de déprime. Pour ce soir, je pouvais prétendre l'avoir tout à moi, avoir à nouveau toute son attention centrée sur moi. Je n'étais pas une petite fille prête à tout pour obtenir une parcelle d'affection mais je voulais savourer ce privilège qui ce soir m'était fait. À Poudlard, il y avait souvent un monde en mouvement autour de nous qui captait le regard, qui l'attirait vers d'autres personnes. Nous passions du temps ensemble mais sa vie était rythmée par d'autres sourires, d'autres compagnies. Je n'étais pas jalouse, enfin je ne crois pas, mais ce soir je voulais savourer la présence de cet ami venu en ces lieux uniquement pour moi. Je voulais lui prouver qu'il avait eu raison de me suivre dans cette aventure et lui offrir un moment digne du privilège qu'il me faisait. Je voulais voir le sourire étirer ses lèvres et le bonheur éclairer des milliers d'étoiles dans son regard. Je voulais lui prouver qu'il avait su me tirer d'un quotidien morne à plus d'une reprise.

Petit jeu de la double identité qui s'impose à nous avec une aisance déconcertante. Détendu, il rit trouvant visiblement mon double amusant. Je suis heureuse de pouvoir entendre ce rire qui fait s'effondrer tous les murs autour de mon cœur en un battement de cils. J'attends fébrile sous l'impatience qui grandit en moi alors que je me demande qui il choisira comme seconde identité. Je reste surprise par le choix du prénom associant metalement les deux : Maisie et Preston. Ils s'accordent plutôt bien. Je le regarde surprise par l'opinion de Preston pour Maisie et je souris en coin surprise. Je ne peux que rougir sous ces compliments et je regarde Preston avec une assurance que Hope n'aurait jamais eu. Mon regard se pose un court moment sur nos mains suivant des yeux son geste. Maisie se dit que ce soir, elle va peut-être finalement trouver le courage de se déclarer auprès de Preston. Elle s'était promise que si elle réussissait cet examen, elle cesserait de se cacher derrière leur amitié et lui dirait tout simplement qu'il lui plaît vraiment. Maisie comptait sur l'effet du champagne pour se laisser aller. Mais je le regarde incrédule à la mention de couvre-feu. « Quoi? Mais non! » Puis il m'avoue se moquer de moi et je le fixe un long moment. Je ne suis pas habituée et je finis par rire. Il me surprend mais jouer un personnage semble l'inspirer. Je dois dire que je suis agréablement surprise et que j'apprécie cette légèreté. Son regard me fait un drôle d'effet. Je ne l'ai jamais connu aussi charmeur, aussi séducteur et je ris à ses mots. Au moins, il y a une constante entre Maddox et Preston : aucun des deux ne s'y connaît en champagne. Le serveur sert les deux coupes de champagne et je sens l'excitation dominer totalement mon être. Je regarde les bulles qui remontent à la surface et j'ai terriblement hâte de pouvoir en apprécier la saveur. Je manque un peu d'assurance en me saisissant du verre mais Maisie prend le dessus venant entrechoquer sa coupe avec assurance contre celle de Preston. Un sourire confiant et serein aux lèvres, la voix de Maisie est plus ferme et sensuelle, elle dégage l'assurance et la séduction. J'aime sentir ce petit quelque chose de plus dans mon ton, découvrir la femme en moi. « À cet examen réussi. À nous. » Je porte lentement le boisson à la couleur de l'or et au parfum délicat. Je prends une gorgée, timide alors que le goût prend possession de mon palais lentement. Ça pétille dans ma bouche et c'est une explosion de nouvelles saveurs. Je le regarde les joues rouges sous l'excitation. « Dis-moi comment tu trouves cela? » Mais j'oublie un instant le côté charmeur de Maisie au profit de la spontanéité et de la légèreté de Hope. Je le regarde les yeux brillants avant de reprendre plus assurée. « Ce champagne est digne de nous Preston. J'espère que tu l'apprécies autant que moi? » Je fouille dans mon sac avant d'en sortir une petite pochette en velours. J'inspire profondément mais Maisie est aux commandes de mon corps alors que je pose la main de Maddox sur la table et que je la retourne. Pendant un instant, Maisie fait glisser ses doigts dans la paume de Preston avant de glisser vers son poignet. « Je pensais que c'était une occasion parfaite pour te prouver ma gratitude et te confier certains de mes espoirs. » Je prends la pochette de mon autre main pour faire tomber dans sa main un petit bracelet d'amitié, sobre et simple mais qui symbolise tellement à mes yeux. « Merci de faire partie de ma vie, j'espère que jamais rien ne va nous séparer. » Qui de Hope ou de Maisie s'exprime à travers ses mots? Il est très difficile de le dire. Lentement, avec l'assurance propre à ma seconde identité, je viens fermer le bracelet autour de son poignet. Je m'amuse à caresser sa peau doucement alors que j'aime la confiance dégagée par Maisie. Je finis par venir lentement poser ma main dans la sienne alors que mon autre main de nouveau libre reprend la coupe pour savourer une nouvelle gorgée, appréciant encore davantage le goût. Je crois que plus j'en bois et plus j'y prends goût. Maisie se penche lentement vers Preston avant de dire sur un ton de conspiratrice mais aussi complice et taquin. « Et si ce soir, tu me révélais un secret que j'ignore... Darling. » Maisie n'a pas peur de prendre les devants et de tenter de faire craquer Preston. Elle a ce petit air malicieux quand elle parle à son meilleur ami qu'elle adorerait voir devenir plus. C'est leur soir à eux c'est tout. Je me fais lentement prendre au piège alors que je ne saurais dire avec certitude si Hope se cache dans un coin quand Maisie dictent ses mots et ses gestes ou si elle est totalement absente. Maisie sait qu'elle est belle et elle n'a pas peur de s'offrir aux regards, elle veut captiver celui de Preston pour se sentir unique. Elle est unique et pour le temps d'un soir tout ce qu'il y a de plus vivante.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 2e année de GISIS Médecine magique
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 1161 Gallions : 1448 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Hope
Chapter II
Maddope au bar
« Quoi ? Mais non ! » S’exclama Maisie quand Preston lui fit croire qu’il avait un couvre-feu et qu’il devait bientôt s’échapper. Il plaisantait et elle s’était fait avoir. Elle finit par rire, elle aussi. Maddox sentait que cette soirée allait être la plus intéressante qu’il n’ait vécu depuis des semaines. Il se demandait si cette journée finirait au niveau de la journée au parc d’attraction ou si elle n’atteindrait pas le top. Il était très difficile de faire mieux que cette journée parfaite qu’ils avaient vécu ensemble. Cette soirée n’atteindrait peut-être pas la même perfection. Maisie et Preston se regardèrent dans les yeux et levèrent leur verre pour trinquer. « À cet examen réussi. À nous. » Il y avait un soupçon de séduction dans l’air, une alchimie qu’il était impossible de ne pas apercevoir quand on les regardait. Etait-elle dû à Maddox et Hope ou à ces nouvelles identités ? Il aimait cette facette d’Hope tout en aillant du mal à se dire que c’était un rôle et qu’elle ne cherchait pas réellement à le séduire. Ce soir, il devait arrêter de penser comme Maddox. Preston porta le verre à ses lèvres et but une gorgée. Il n’avait jamais rien bu de tel et fut surpris par le goût, plutôt agréablement surpris. Maddox leva immédiatement les yeux vers Hope pour avoir son avis, elle qui était si impatiente de goûter au champagne. « Dis-moi comment tu trouves cela ? » Apparemment, elle pensait la même chose que lui. Elle semblait impatiente d’avoir son avis sur ce nouvel alcool. Avant qu’il ne puisse répondre, elle reprit d’un ton qu’il reconnaissait être celui de Maisie : « Ce champagne est digne de nous, Preston. J'espère que tu l'apprécies autant que moi ? » Il sourit, se demandant ce que pensait Preston, car lui non plus ne s’y connaissait pas en champagne après tout. Finalement, il finit par répondre, avec une confiance qui ne ressemblait pas à Maddox : « Je l’apprécie autant que je t’apprécie. » Donc oui, il l’appréciait beaucoup, il l’appréciait autant qu’elle, s’il prenait Maisie au mot. Preston but une nouvelle gorgée du champagne qu’elle avait probablement très bien choisi, avant d’ajouter : « Mais je crois que je t’apprécie encore plus. » Il se surprenait lui-même d’oser dire à voix haute ce qu’il pensait habituellement à voix basse. Un sourire ensorceleur s’afficha sur les lèvres de ce charmant garçon. Même Maddox aurait probablement été séduit par Preston. Il ne faisait que jouer le rôle d’une personne avec qui il aurait aimé un jour avoir un rendez-vous. Preston regarda Maisie fouiller dans son sac et en sortir une pochette. Il ne savait pas ce qu’elle lui avait réservé comme surprise. Elle lui prit la main et la retourna délicatement. Quand elle fit glisser ses doigts sur sa paume, il aima ces petits picotements qui se propagèrent dans sa main jusqu’à son cœur et le firent frissonner. Elle caressa ensuite son poignet, il était si envouté qu’il en avait presque oublié cette histoire de pochette. « Je pensais que c'était une occasion parfaite pour te prouver ma gratitude et te confier certains de mes espoirs. » Elle sortit de sa pochette un petit bracelet. Ce bracelet était pour Maddox. Hope l’avait préparé, elle comptait lui donner ce soir. Il fut très touché qu’elle pense à lui, aussi touché que lorsqu’il lui avait offert un petit porte-clé gaufre le jour du parc d’attraction.

« Merci de faire partie de ma vie, j'espère que jamais rien ne va nous séparer. » Dit-elle à Maddox en lui passant le bracelet autour du poignet. Le Serdaigle était très troublé par ces mots. Venaient-ils d’Hope ou de Maisie ? Etaient-ils destinés à Preston ou à lui ? Ces mots et cette attention faisaient battre son cœur plus vite que d’habitude, d’autant plus qu’elle caressait son poignet avec ce nouveau regard envoutant envers lui. « Hop-… Maisie, tu n’aurais pas dû. Je ne m’en séparerai jamais. » Il plaça sa main sur celle de Maisie, après la bourde qu’il avait failli faire. Il l’imita et but une nouvelle gorgée de ce délicieux champagne. Il était déjà assez confus par ses sentiments, il se demandait s’il avait eu une bonne idée de proposer cette histoire d’identités nouvelles. Surtout que si Maisie craquait pour son meilleur ami, Hope ne craquait pas pour lui et il le savait depuis le jour où, sur la grande roue, il l’avait embrassée et qu’elle n’avait pas répondu à son baiser. Maddox avait fini par lui modifier la mémoire pour qu’elle ne s’en souvienne pas. Est-ce que c’était mal de vouloir profiter de cette ambiguïté du rôle que jouait Hope pour se rapprocher d’elle ? Pour avoir l’impression de se sentir aimé ? Quand elle se pencha vers lui, il sortit de ses pensées. Elle était vraiment très belle, Maisie. « Et si ce soir, tu me révélais un secret que j'ignore... darling. » Demanda la jolie rousse à son meilleur ami. Fallait-il qu’il invente un secret à Preston ou qu’il en révèle un sur lui-même ? Je t’ai volé un baiser, et ensuite, j’ai modifié tes souvenirs. Preston essaya de ne pas être troublé et sourit avant de boire une gorgée de champagne. Maisie était sa meilleure amie, il devait avoir peu de secrets pour elle, un peu comme Maddox en avait peu pour Mila. Le jeune homme mit un peu de temps à répondre, n’arrivant pas à se décider. Il suivit ce que son cœur lui conseilla en prenant la main de la demoiselle dans la sienne : « J’ai embrassé une fille, un jour, sur la grande roue d’un parc d’attraction… » Maddox et Preston ne faisaient plus qu’un à cet instant. Même s’il n’avait jamais oublié cette journée au parc d’attraction, elle avait eu lieu un an plus tôt. Il était temps qu’il lui révèle enfin la vérité. Un an après cette journée au parc, ils étaient toujours amis, ce qui lui prouvait qu’il avait eu raison de ne pas avoir gâché cette amitié avec ses sentiments idiots. Peut-être qu’elle en rirait. Peut-être qu’elle le pardonnerait d’avoir été si lâche, de ne pas avoir assumé. Hope connaissait ses traumatismes, elle le connaissait par cœur à présent. Mais l’hypothèse la plus probable, c’est qu’elle lui en voudrait. Gêné, il retira sa main de celle de la jeune fille. « Je l’ai embrassée… mais elle ne m’aimait pas. Je n’avais pas le droit. Alors j’ai effacé ses souvenirs. » Venait-il de gâcher la soirée avec ses révélations ? Était-ce déjà l’effet du champagne qui déliait sa langue ou son cœur trop plein de regrets ? Il ne se posa même pas la question de savoir si Maisie et Preston étaient moldus ou sorciers, ce n’était plus Preston qui parlait, c’était lui. « Je voudrais m’excuser auprès de cette fille… ce n’était pas correct. » Il leva les yeux vers Hope tout en touchant son bracelet d’amitié. Allait-elle vouloir le reprendre ? Maddox savait que ce n’était pas bien de d’avoir embrassé Hope sans lui demander sans son accord, mais surtout d’avoir modifié ses souvenirs pour qu’elle ne se souvienne plus de ce moment. Elle avait parfaitement le droit d’être en colère contre lui. Maddox termina son verre de champagne. Soudain silencieux, à nouveau nerveux, il retrouvait ses vieilles manies. Preston semblait avoir disparu aussi vite qu’il était apparu.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
if not now...
then when?
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Maddox & Hope

Chapter II : Maddope au bar

Je ne saurais décrire ce que je ressens quand il m'avoue apprécier le champagne autant que moi. J'aurais pu mieux cerner l'aveu caché si au moins, j'étais certaine que Maddox aime le champagne. Je n'ai pas la moindre idée si finalement il trouve cela bon, moyen, un peu bon. Est-ce qu'il aime ou au contraire pas tellement. Je panique un peu ne sachant comment ressentir ces quelques mots. Mais Maisie vient rapidement me sortir de cette situation catastrophe car elle elle est certaine que Preston l'aime même s'il ne lui a jamais avoué ses sentiments. Elle est sûre d'elle donc elle n'éprouve pas le moins doute sur la sincérité de ces mots, de cet aveu sur ce qu'au fond, Preston ressent. Elle ne songe même pas à remettre en question que Preston apprécie réellement le champagne. Je rougis quand il précise qu'il m'aime plus que le champagne. Maisie n'en est nullement étonnée. Mais moi je dois avouer que je suis sous le charme, séduite. Je suis aussi un peu gênée alors que je ne sais plus très bien distinguer la différence entre nous et nos doubles personnalités. Je me demande l'espace d'un instant si seul Preston aime beaucoup son ami ou si Maddox m'aime bien lui aussi. Je ne suis plus certaine que ce petit jeu soit très sain car je ne sais plus discerner le vrai du faux. J'ai l'esprit un peu confus et je le fixe un peu hésitante. Il y a cette alchimie, cette ambiguïté entre nous. Je me demande si je suis réellement attirée par Maddox. La réponse est bien plus simple qu'il n'y paraît. Le souvenir de cet été me revient. Je me souviens ce que j'ai ressenti, cette envie qu'il m'embrasse, ce bien-être ressenti quand je me suis endormie dans ses bras. Tout était si spontané et il avait su faire s'affoler mon cœur dans ma poitrine. Je me souviens de ma déception qu'à aucun moment, il n'y aie eu de rapprochement. Pendant les nombreuses nuits suivantes, j'ai rêvé d'un baiser sur la grande roue. J'ai rêvé du jeune homme me disant qu'il voulait que l'on soit plus et me proposant de ne plus lâcher ma main. Mes nuits étaient peuplée de cette invitation à un plus entre nous, à devenir sa petite amie. Mon esprit divaguait me montrant ce que j'aspirais telle une douce apothéose à une journée parfaite. Il m'avait suggéré ce que je voulais au plus profond de mon cœur mais qui m'avait été refusé. Je m'efforce d'éloigner ce souvenir pour me concentrer sur le moment présent. Je ne dois plus y penser : notre amitié est ce qui importe le plus. Difficilement, j'avais su m'en convaincre pour que depuis la rentrée, il n'y aie aucun malaise entre nous. J'avais fait taire tous les battements de cœur un peu désordonnés pour juste me convaincre que c'était bien mieux ainsi. Mon amitié avec Maddox comptait bien plus que le reste. Ce cadeau symbolise la force de mon attachement mais aussi ma résignation sur le silence que je garderai sur cet amour de vacances. Je laisse l'émotion s'ajouter et je savoure la magie du moment. Mon regard est captivé par ce bracelet autour de son poignet et quand je relève la tête pour croiser le regard de mon ami, je ressens une bouffée vive d'émotions. Je me mords la lèvre un instant. Maisie finit par avoir ce petit sourire en coin avant de dire la voix taquine. « Tout comme j'espère que tu ne vas jamais vouloir te séparer de moi. » Si Hope était l’instigatrice de cet aveu, Maisie est rapide pour reprendre le contrôle. Elle mène le jeu dégageant cette assurance que je lui envie. Elle laisse planer ce petit doute dans chacun de ces mots, elle sous-entend combien elle aspire à donner une nouvelle dimension à leur relation ce soir. Est-ce que je veux la même chose que Maisie? Oh oui mais je n'ose pas l'avouer.

Maisie a ce regard pétillant de malice tandis qu'elle entretient une certaine proximité avec Preston. Elle aime qu'il vienne poser sa main par dessus la sienne pour la lui tenir, pour rendre ce geste plus complice. Elle cherche à allumer la flamme du désir chez son meilleur ami, à le fasciner. Elle veut qu'il ne désire plus qu'une chose : elle, leurs lèvres jointes en un baiser. Elle joue et taquine Preston entretenant cette sorte de tension sexuelle entre eux. Il y a cette aura de séduction dont elle ne tente même pas de se cacher. Maisie sait exactement ce qu'elle désire. Elle veut que Preston devienne son petit ami et elle est prête à tout pour le convaincre qu'elle est la femme faite pour lui. Je porte la coupe de champagne à mes lèvres mais je la stoppe avant d'avoir pu savourer une nouvelle gorgée du pétillant. Il prend ma main dans la sienne et je devine que le moment est grave percevant que son aveu risque fort de me troubler. J'apprécie ce geste simple qui me rappelle combien je peux être rassurée quand il tient ma main dans la sienne. Il me procure cette sensation d'invincibilité. Je me tends un peu soudain captivée par ses mots mais surtout pas certaine de très bien comprendre ce qu'il est en train de me raconter. Je dois me forcer à me rappeler que la question émane de Maisie et est adressée à Preston. Il doit s'inspirer de notre propre expérience inventant de toutes pièces ce secret. Je lui souris avant de savourer doucement la boisson dorée. Je ressens un vide quand il relâche ma main. Je me sens livrée à moi-même privée de ce qui me rassure. Mais je m'étrangle avec ma gorgée de champagne alors que je ressens la brûlure quand elle a du mal à passer. Mon cerveau s'affole à l'instar de mon cœur Je me sens confuse et je réalise ce qu'il vient de m'avouer. Je ressens de la panique et je ne sais pas quoi ressentir. Je ne suis pas le genre de fille qui sait quoi faire de ce genre d'aveu. Je me mords la lèvre baissant le regard sur mes genoux venant passer mes bras autour de moi. Je prends le temps d'analyser tout cela avant de dire la voix tremblante. « Maddox est-ce que...? » Mais je ne finis pas ma question ne sachant même pas comment formuler cette phrase. Je reste un moment comme ça avant de finalement prendre la coupe de champagne. Je me souviens des images dans les livres où un verre d'alcool aide à se retaper. Telles ces héroïnes chamboulées, je cale d'une traite ma coupe presque remplie pour trouver le courage de poursuivre. « Après notre journée au parc, j'ai fait le même rêve toutes les nuits. Nous étions dans la grande roue, la vue était sublime. Tu me proposais de ne plus jamais me laisser être malheureuse, de ne plus lâcher ma main. Puis... tu posais tes lèvres sur les miennes. Je pouvais goûter le caramel et le sucre sur tes lèvres. Mon cœur battait plus vite et je me réveille au moment où je me rends compte combien je désire ce baiser et où je me décide à y répondre. Je n'ai jamais le temps de pouvoir répondre à ce baiser. Je croyais que c'était le reflet de ce que j'aurais voulu. Mais ça s'est passé. » Je suis sous le coup des émotions mais je finis par sourire doucement venant effleurer le bracelet au poignet de Maddox. J'ai envie de pleurer et je fronce les sourcils relevant soudain vivement la tête vers lui en réalisant seulement maintenant. « Tu as cru que je ne t'aimais pas? Mais j'étais surprise et je ne savais pas quoi faire. Je n'avais jamais... embrassé personne. » Mon cœur bat la chamade et je voudrais demander si aujourd'hui, il espérait encore que nous puissions nous tenir la main et ne plus être malheureux, construire notre bonheur ensemble. Je tais cette interrogation. Je me sens hésitante mais j'entends la voix de Maisie me chuchoter au creux de l'oreille. « Ne garde pas pour toi. Prends ce que tu désires. » J'étais amoureuse de lui. Le suis-je encore? Je ne sais plus. Tout est tellement mélangé que je ne sais plus différencier les dizaines d'émotions que je ressens. Je voudrais réussir à calmer cette angoisse que ces quelques mots ont fait naître en moi. J'aurais dû réagir plus vite et peut-être que Maddox et moi aurions débuté cette année main dans la main. Je le regarde et ma voix est hésitante quand je demande comme une petite fille effrayée qui supplie. « Tu veux bien me serrer très fort dans tes bras et me garder près de toi s'il te plaît? » J'hésite mais je m'approche de lui pour réduire l'espace entre nous. Il ne tient plus qu'à lui de refermer ou non les bras sur moi, d'être sensible ou non à mon appel.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 2e année de GISIS Médecine magique
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 1161 Gallions : 1448 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Hope
Chapter II
Maddope au bar
« Tout comme j'espère que tu ne vas jamais vouloir te séparer de moi. » Dit Hope à Maddox, ou plutôt Maisie à Preston. Il ne se séparerait jamais d’elle. Elle comptait beaucoup à ses yeux. Elle était déjà une merveilleuse amie. Et maintenant, il avait la sensation qu’elle était encore bien plus qu’une amie. Et vint le moment où il lui révéla ce qu’il n’avait jamais osé lui dire, ce qui s’était réellement passé cet été, sur la grande roue. Un souvenir qu’il avait effacé de sa mémoire. Un moment qui avait failli tout gâcher lors de cette merveilleuse journée passée au parc d’attraction. Au début, Hope ne semblait pas le croire, ou plutôt elle pensait qu’il avait inventé ce secret. Mais quand il retira sa main de la sienne, elle sentit qu’il ne mentait pas. Il avait honte d’avoir eu un tel comportement et il s’était excusé. Maddox vit Hope baisser les yeux et avait peur de l’avoir blessée. « Maddox est-ce que... ? » Le Serdaigle resta silencieux. Il ne savait pas trop ce qu’elle voulait dire, elle ne termina pas sa phrase. Le brun lui laissa le temps de comprendre et de réagir. Il avait peur qu’elle s’énerve et qu’elle mette fin à leur amitié. Il avait clairement été trop loin, que ce soit en embrassant une amie ou en effaçant une partie de sa mémoire. « Après notre journée au parc, j'ai fait le même rêve toutes les nuits. Nous étions dans la grande roue, la vue était sublime. Tu me proposais de ne plus jamais me laisser être malheureuse, de ne plus lâcher ma main. Puis... tu posais tes lèvres sur les miennes. Je pouvais goûter le caramel et le sucre sur tes lèvres. Mon cœur battait plus vite et je me réveille au moment où je me rends compte combien je désire ce baiser et où je me décide à y répondre. Je n'ai jamais le temps de pouvoir répondre à ce baiser. Je croyais que c'était le reflet de ce que j'aurais voulu. Mais ça s'est passé. » Hope décrivait la scène avec une telle précision qu’il ressentait à nouveau les mêmes papillons que le jour où cela était arrivé. Ainsi, elle en avait rêvé. Il n’aurait jamais pensé que ce soit possible, mais avec la faiblesse de sa magie, il n’aurait pas dû être aussi surpris. Le jeune homme resta longtemps choqué quand il comprit qu’elle avait voulu répondre au baiser et qu’il ne lui en avait pas laissé le temps. Il se sentait tellement idiot et tellement faible. Elle ne devait pas avoir une très bonne image de lui. Il sortit de ses pensées quand elle effleura le bracelet à son poignet. Quand il leva les yeux vers elle, Hope souriait. « Tu as cru que je ne t'aimais pas ? Mais j'étais surprise et je ne savais pas quoi faire. Je n'avais jamais... embrassé personne. » Maddox n’avait jamais pensé la moindre seconde qu’elle n’avait peut-être jamais embrassé personne et il s’en voulu de lui avoir pris son premier baiser sans lui laisser le temps de le réaliser. Il savait combien le premier baiser pouvait être important pour les filles. Il ne dit rien, même s’il avait très fortement envie de lui demander pardon une nouvelle fois. « Tu veux bien me serrer très fort dans tes bras et me garder près de toi, s'il te plaît ? » Dit Hope à Maddox tout en s’approchant de lui pour qu’il l’accueille près de lui. Il fallait avouer qu’il ne comprenait pas vraiment sa réaction. Il s’attendait à ce qu’elle soit en colère contre lui, mais ce n’était pas du tout le cas. Il ouvrit ses bras pour la serrer contre lui. Au loin, il voyait une vieille dame s’attendrir devant ces deux jeunes qui se montrent de l’affection.

« Tu n’es pas en colère ? » Demanda-t-il prudemment à la jeune fille. A chaque fois qu’il s’était imaginé lui raconter ce qu’il avait fait, il pensait qu’elle n’arriverait jamais à le lui pardonner. Il repensait à chaque instant qu’ils avaient vécu ensemble ce jour-là, puis cette année à Poudlard. Leur complicité était toujours présente, mais depuis qu’il avait effacé sa mémoire, Maddox s’efforçait de ne pas trop montrer à Hope qu’il avait cru un jour qu’il pourrait être plus que son ami. Hope était une fille tellement chouette qu’il ne la méritait pas. « Ton rêve… c’est exactement ce qui s’est passé. » Avoua-t-il à la rousse. Il aurait voulu avoir le courage de lui demander de sortir avec lui. C’était ce qu’il aurait dû faire, même si elle déclinait sa demande, même si elle se moquait de lui. « Tu dois sûrement me trouver bête d’avoir réagi comme je l’ai fait… en effaçant tes souvenirs, mais je n’ai jamais vraiment eu confiance en moi. Et… t’es tellement jolie et parfaite, Hope. Tu mérites quelqu’un d’aussi parfait que toi. » Maddox ne pensait pas qu’il était assez bien pour elle. Il ne se trouvait assez bien pour personne, c’était peut-être pour cette raison qu’il était encore célibataire. Maddox plaça sa main sous le menton de la jeune fille pour qu’elle lève les yeux vers les siens. Preston aurait embrassé Maisie sans hésitation, mais il n’allait pas reproduire deux fois la même erreur. Si Hope voulait l’embrasser, c’était à elle de le lui montrer. « Je suis vraiment heureux de t’avoir pour amie. Je ne veux rien gâcher. » L’amitié entre Hope et Maddox était assez ambiguë, et ce depuis le jour où ils étaient au parc d’attraction. Elle l’était parfois encore, comme aujourd’hui. Parfois, il la voyait comme une amie très proche qu’il avait envie de protéger, avec qui il avait envie de rire, de se lâcher un peu, de tout partager, comme Mila. D’autres fois, il avait envie de plus. Il avait envie de l’embrasser. Il avait envie qu’ils forment un couple. Comme là. Ses mots disaient qu’il voulait qu’ils restent amis, ses gestes et son regard disaient autrement. Il avait terriblement envie de l’embrasser encore une fois. Ses joues étaient légèrement rosées. Son visage se rapprochait de celui de la rousse. Maddox avait envie de se claquer mentalement en se rappelant qu’il l’avait déjà embrassée avant et qu’il l’avait regretté. Mais c’était peut-être parce qu’elle avait dit qu’elle avait voulu y répondre qu’il était tenté par ses lèvres à nouveau. Il serra Hope contre lui pour éviter d’y penser. « J’aime quand on est juste tous les deux. » Dit-il enfin. Il aimait quand il n’y avait que Hope et lui, et personne d’autre. Il aimait quand ils étaient si complices. Il aimait cette amitié, elle était rassurante. Il aimait cette affection qu’ils avaient l’un pour l’autre. Il voulait que rien ne change.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
if not now...
then when?
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Maddox & Hope

Chapter II : Maddope au bar

« Tu n'es pas en colère? » Je sais que je devrais l'être mais je n'y arrive pas. Je tiens bien trop à Maddox et j'ai beaucoup trop peur de le perdre pour pouvoir me payer le luxe d'être en colère. Oui j'ai de la peine. Oui j'ai mal et je suis un peu déçue qu'il n'aie pas juste pu me faire confiance mais je ne lui en veux pas. J'ai besoin de sa présence dans mon existence pour la rendre plus douce et plus rayonnante. Je me sens parfois assez isolée et je me souviens de la solitude de mon été que seul le jeune homme avait comblé alors je me refuse à laisser ces sombres sentiments l'emporter. Je ne dis pas que je ne ressentirais pas de la colère plus tard mais en ce moment, je faisais le choix de ne rien laisser gâcher notre soirée. Je refusais que la douleur nous guide. Je ne voulais pas que ce soit la seule chose que je retienne de son aveu. Il avait pris beaucoup de temps pour être sincère avec moi mais ce qui importait était qu'il le soit maintenant. Je peux comprendre qu'il n'aie pas osé. Je me demande si je semble si effrayante ou dure qu'il a cru que je lui en voudrais? Est-ce de ma faute s'il n'a pas osé m'en parler. Je me demande ce que j'ai fait de mal ce jour là pour qu'il ressente le besoin de m'effacer la mémoire. Je me remets en cause et je me sens coupable car j'ai dû gâcher la perfection de ce moment. Je suis tellement nulle que je n'ai pas su le rassurer. Je m'en veux terriblement. Je suis néanmoins soulagée de pouvoir mettre des images sur ce moment, de pouvoir associer un souvenir à son aveu. Je crois que le pire aurait été de savoir qu'il m'a embrassé mais d'être incapable d'imaginer ce que j'ai ressenti, ce que j'ai éprouvé à ce moment là. Je voudrais lui dire que je suis profondément désolée d'avoir fait en sorte qu'il s'est senti forcé de modifier mes souvenirs mais je reste bouche bée et surprise par son aveu. Je n'arrive pas à croire que Maddox soit en train de me faire un tel aveu. Je ne réalise pas bien qu'il me trouve parfaite. J'ai mal de sentir que sous ses mots se cachent ses doutes le concernant. Il semble ne pas se croire mériter une fille comme moi alors que je ne suis pas une personne d'exception. Je voudrais savoir comment le faire taire mais ma maigre expérience dans la vie ne me donne pas les atouts nécessaires pour prendre les devants. C'est plus facile d'entendre ses compliments sans le regarder mais je n'offre pas la moindre résistance quand il me relève le menton. J'ai les joues rouges et les lèvres un peu entrouvertes tandis que je cherche tout simplement quoi dire. Je n'arrive pas à ordonner mes pensées quand il est si proche, quand je peux sentir l'air contre mes lèvres qui bouge sous son souffle. Je rêve qu'il vienne m'embrasser mais je sens que cela n'arrivera pas. Je le fixe et tout mon regard l'invite à oser briser la distance entre nous. Je songe que je pourrais prendre les devants. Je cherche en moi le courage nécessaire mais ses mots me coupent dans mon élan naissant. « Amie. » Le mot a une drôle de consonance dans mon esprit. Il m'a embrassée un jour. Il y a une réelle alchimie entre nous. Comme Maisie et Preston, je nous sens attirés l'un par l'autre par une force contre laquelle nous ne pouvons lutter. Mais il sème le doute dans mon esprit. Avais-je raté ma chance de sortir avec lui par mon incapacité à réagir? Je le redoute et je sens mon cœur se serrer douloureusement comme s'il était sur le point de se séparer en deux.

Les yeux clos, je me blottis dans ses bras essayant de mettre de l'ordre dans mes émotions. [color=#669999]« Maddox? » Ma voix manque clairement d'assurance alors que je n'ai pas pris la peine de réfléchir à ce que je voudrais dire avant de parler. Il y a bien trop de choses qui se passent en même temps. Je suis toute mélangée. Je voudrais pouvoir trouver en un claquement de doigts ce que je veux plus que tout lui exprimer. Je cherche un peu puis je finis par sourire doucement. Je suis incapable de le regarder dans les yeux. « Je me dis que tu es adorable avec ces doutes qui t'animent. Ils te rendent plus vrai et plus sincère. Tu es parfait dans toutes tes imperfections. Tu es le petit ami rêvé. Je voulais te demander de former un couple avec moi car j'ai cessé pendant une journée complète d'avoir peur. Pendant une seule journée de ma vie, je me suis sentie pouvoir mériter l'amour de quelqu'un un jour. Je ne suis pas aussi parfaite que tu le penses, au contraire. Je t'admire pour tout ce que tu es. Tu comptes pour moi Maddox et je voudrais que l'on... » Mais je suis incapable de terminer ma phrase. Je ne peux pas lui avouer que je voudrais sortir avec lui. Je ne peux pas lui faire un tel aveu sans risquer de tout bouleverser entre nous. Je soupire un peu alors que j'ai mal au cœur de penser que je pourrais le perdre. Je veux être plus que son amie mais je suis lâche à nouveau et je garde pour moi ce désir qui m'anime pourtant toute entière. Je profite du confort de ses bras le souffle court. Je cherche « la Maisie » en moi pour la laisser prendre les commandes. Je ne sais plus très bien où sont les limites, qui est qui, quoi est quoi. Je me redresse un peu pour prendre ma coupe, ou celle de Maddox je ne sais pas et je la bois. Je voulais la vider en une gorgée mais je me force à prendre mon temps. Je finis par relever les yeux vers lui et je pose ma main sur sa joue. « Maddox... Preston... Peu importe... Je ne veux jamais te perdre. Tu comptes pour moi. Jamais je ne veux t'abandonner. Jamais je ne veux que tu m'abandonnes. Ce soir, on est simplement nous. J'aime être avec toi. J'aime ce que nous sommes quand on est ensemble. Je me sens à l'abri. Je veux te protéger. Je veux... plus. » Peu importe car au fond, Hope et Maisie ressentent et désirent exactement la même personne, cet ami si précieux à leur cœur. Je sens mon cœur battre plus vite mais comme Maddox sur la grande roue, je prends mon courage à deux mains et je viens poser mes lèvres sur les siennes. C'est doux. C'est tendre. Je reste immobile quelques secondes. Je ne sais pas si je dois attendre qu'il réagisse ou me détacher pour le laisser réaliser. Je finis pourtant par m'abandonner au moment. Je ne réfléchis pas et je repense à la manière dont Flynn a pris possession de mon corps me forçant à lâcher prise, je repense à ses gestes pour oser tout simplement. Je glisse ma main de sa joue à son cou et je me rapproche pour l'embrasser avec la conscience de tout ce temps perdu et de tout ce que je ressens pour lui. Je l'embrasse mon cœur affolé dans ma poitrine quand je réalise que je suis tombée amoureuse de lui ce jour là et qu'il a animé nombre de mes rêves. Je ne pense plus à rien et je sens la joie éclater en moi. Je finis par me reculer et le regarde très timide. « Pardonne-moi. » Je ne le pense pas réellement car je désirais ce qui vient de se passe. Je le voulais depuis si longtemps alors non je ne suis pas désolée d'avoir osé prendre ses lèvres qu'il me semble qu'il m'a offert. Je suis fière de ce courage dont je fais preuve. Mais là j'ai peur et je le fixe attendant d'être rassurée.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 2e année de GISIS Médecine magique
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 1161 Gallions : 1448 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette

Maddox & Hope
Chapter II
Maddope au bar
Après de tels aveux, Hope aurait dû en vouloir à Maddox. Mais au contraire, elle semblait accepter de rester à ses côtés et il espérait qu’elle finisse par lui pardonner d’avoir fait une telle bêtise. Elle était silencieuse et il ne savait pas à quoi elle pensait. Il était simplement persuadé que rien ne se passerait jamais entre eux car ils risqueraient de tout gâcher s’il arrivait quelque chose. Hope comptait tellement pour Maddox qu’il aurait très mal s’il la perdait comme il avait failli perdre Mila. Il fallait qu’il arrête de mettre ses amitiés en danger. Tout en y réfléchissant, il serra Hope dans ses bras. Elle n’avait toujours rien dit depuis tout à l’heure. Il avait un peu peur de ce qu’elle dirait quand elle se déciderait à parler. « Maddox ? » Dit-elle d’une voix hésitante. Sans avoir besoin de l’appeler, Hope avait déjà toute son attention. Le Serdaigle prit une inspiration avant de baisser les yeux vers elle. Cependant, Hope ne le regardait pas, elle souriait. Son cœur se réchauffa peu à peu en observant son sourire qu’il ne pensait pas revoir si vite en lui dévoilant la vérité. Il ne savait pas s’il méritait ce sourire. « Je me dis que tu es adorable avec ces doutes qui t'animent. Ils te rendent plus vrai et plus sincère. Tu es parfait dans toutes tes imperfections. Tu es le petit ami rêvé. » Adorable n’était probablement pas le mot et il était très loin d’être parfait. Il n’était pas le petit ami rêvé du tout. Il en était certain. Il ne put quand même pas s’empêcher de sourire au compliment même s’il n’y croyait pas réellement. Ce compliment le touchait parce qu’il venait d’Hope. « Je voulais te demander de former un couple avec moi car j'ai cessé pendant une journée complète d'avoir peur. Pendant une seule journée de ma vie, je me suis sentie pouvoir mériter l'amour de quelqu'un un jour. » Est-ce qu’elle était en train de lui révéler que lors de cette journée au parc, elle avait envisagé de former un couple avec lui ? Il était très surpris de l’entendre, si surpris qu’il ne le réalisait pas réellement. Maddox savait qu’ils avaient passé une bonne journée ce jour-là, une magnifique journée, mais de là à avoir eu tant d’impact sur Hope, il ne le pensait pas. « Je ne suis pas aussi parfaite que tu le penses, au contraire. Je t'admire pour tout ce que tu es. Tu comptes pour moi Maddox et je voudrais que l'on... » Commença-t-elle sans terminer sa phrase. Maddox resta suspendu au bout de ses lèvres. Ils semblaient s’admirer l’un l’autre sans vraiment avoir confiance en eux-mêmes et cette situation le fit sourire. Ils devaient être marrants à regarder. A ses yeux, elle était parfaite, à sa façon. Et lui l’était pour elle, même s’il ne comprenait pas pourquoi elle aimait même ses imperfections, qui étaient nombreuses, surtout depuis qu’il avait quitté Azkaban. Hope but à nouveau du champagne en prenant le verre de Maddox, mais il ne dit rien. Il voulait bien partager avec elle. De toute façon, il avait probablement assez bu. S’il continuait, il ne savait pas ce qu’il ferait et il valait mieux qu’il soit un peu lucide pour rentrer au château. Le jeune homme sortit de ses pensées quand la belle rousse posa une main sur sa joue tout en croisant son regard.

« Maddox... Preston... Peu importe... Je ne veux jamais te perdre. Tu comptes pour moi. Jamais je ne veux t'abandonner. Jamais je ne veux que tu m'abandonnes. Ce soir, on est simplement nous. J'aime être avec toi. J'aime ce que nous sommes quand on est ensemble. Je me sens à l'abri. Je veux te protéger. Je veux... plus. » Hope voulait plus. Elle voulait plus que de l’amitié entre eux. Elle voulait plus que ce qu’ils partageaient déjà. Quand elle le regardait avec ses grands yeux, il fondait. Et ces mots, jamais il n’aurait cru qu’il les entendrait un jour. Bien sûr, lui non plus ne voulait pas la perdre. Il ne voulait pas l’abandonner, il ne voulait pas qu’elle l’abandonne. Lui aussi, il était bien avec elle et quand elle s’approcha de lui pour l’embrasser, il n’eut aucun mouvement de recul. C’est alors qu’il comprit son manque de réaction de la première fois où il l’avait embrassé. Elle ne lui en avait pas laissé le temps non plus. Il eut un petit pincement au cœur en repensant au sortilège qu’il avait jeté, mais tout s’effaça quand Hope glissa ses doigts derrière sa nuque pour l’embrasser à nouveau. Cette fois, il y répondit. Il apprécia ce baiser comme s’il l’avait très longtemps attendu. « Pardonne-moi. » Dit-elle timidement en s’éloignant. Pour seule réponse, Maddox s’approcha d’elle et captura ses lèvres timidement à son tour. Les mots d’Hope lui donnaient un peu d’assurance. Quand ils se séparèrent, il ne s’éloigna pas vraiment. « Tu n’as pas à t’excuser… je voulais aussi t’embrasser. » Répondit-il tout en se demandant si elle l’avait vu et si c’était pour cette raison qu’elle avait fait le premier pas. Quoiqu’il en soit, il était content qu’elle l’ait fait. Cette fois, il n’effacerait pas ses souvenirs. Ils allaient assumer ce qui venait de se passer, comme deux jeunes adultes responsables. Maddox regardait la sorcière avec beaucoup de tendresse. Il tenait énormément à Hope et il n’était pas indifférent à son charme, son cœur battait plus vite quand elle était là, et pourtant, un petit quelque chose lui disait qu’il ne fallait pas qu’il se précipite dans une relation. Il ne se sentait pas encore tout à fait prêt pour avoir une petite-amie. Il n’avait jamais eu de petite-amie et se demandait si la première serait Hope. Ses joues se mirent à rosir à cette idée. « Hope, oublions cette histoire de jeu de rôle. D’accord ? Oublions Preston et Maisie maintenant. Je crois… je crois qu’on peut être nous-mêmes. Je veux qu’on soit nous-mêmes ce soir. » Est-ce qu’il exagérait de proposer ce jeu des nouvelles identités pour finalement s’en débarrasser quelques temps plus tard ? Il voulait juste qu’ils soient sur la même longueur d’onde et il avait peur qu’elle ne lui dise tout cela juste parce qu’elle jouait. Il savait que non, au fond de lui, mais il ne voulait qu’il n’y ait plus aucun doute possible.

Maddox prit la main d’Hope et la serra doucement entre ses doigts. Il observa en même temps le bracelet d’amitié qu’il avait reçu de la part de la jeune femme. Ils s’étaient incroyablement rapprochés en un an. Elle était une de ses plus précieuses amies. Il réfléchit un moment avant de prendre la parole : « Je veux plus moi aussi… Mais… je ne crois pas être prêt. Est-ce que je serais vraiment une terrible personne si je te demandais d’attendre ? » Et puis avec la fin de l’année qui approchait, les révisions, les examens, mais aussi pour d’autres raisons qu’il se gardait bien d’évoquer, il ne pouvait pas faire de promesses à Hope. Il ne méritait déjà pas qu’elle s’intéresse à elle, il ne méritait sûrement pas qu’elle l’attende. « Je ne veux pas risquer de perdre notre amitié si jamais… si jamais tout ne se passait pas au mieux. C’est une possibilité. Je ne suis pas encore prêt à prendre ce risque. Je ne dis pas que je le serai jamais… » D’où sa demande de l’attendre, mais il ne pouvait pas vraiment lui dire quand il le serait. Il ne passait probablement pas pour le plus audacieux des garçons, mais elle le connaissait maintenant, elle ne devrait pas être trop surprise. « Et si on rentrait ? C’était une merveilleuse soirée à tes côtés. Merci. » Lors de cette soirée, il n’avait pas que découvert le champagne, il avait aussi découvert qu’il ressentait pour Hope plus que de l’amitié. Il n’était pas certain à cent pourcent que ce soit de l’amour non plus. Il n’était jamais tombé amoureux. Mais s’il devait tomber amoureux, il était presque certain qu’il ressentirait ce qu’il ressentait à cet instant. Maddox posa ses lèvres sur celles de la sorcière et l’embrassa sans complexe. Il entrouvrit ses lèvres pour laisser leurs langues se rencontrer. Il espérait ne pas trop la rendre confuse en l’embrassant mais en lui disant qu’il lui fallait encore du temps pour savoir si cette relation pourrait évoluer en plus que ce qu’elle n’était. « Est-ce qu’on peut garder ce rapprochement secret encore un peu ? » Demanda-t-il, un peu gêné, à Hope. Il ne voulait pas vraiment que ce soit un secret, il ne voulait certainement pas cacher Hope, au contraire, il serait fier de sortir avec une fille comme elle. Mais pour l’instant, ils ne sortaient pas ensemble et s’ils montraient à tous qu’ils s’étaient rapprochés, on viendrait leur poser des questions et leur mettre la pression. Maddox voulait simplement qu’ils aillent à leur rythme. Il avait l’impression qu’il en demandait beaucoup à Hope aujourd’hui, mais c’était tout ce qu’il pouvait lui donner pour le moment. Il espérait qu’elle le comprendrait.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
if not now...
then when?
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Maddox & Hope

Chapter II : Maddope au bar

La vie c'est maintenant. La réalité ne ressemble en rien à un comte de fée. Elle est tellement différente de ces récits qui nous bercent dans notre plus tendre enfance. Il y a une forme de cruauté à nous faire rêver de prince charmant au sourire parfait, courageux comme pas deux et aux exploits héroïques. Nos « princes » dans la vraie vie avaient de nombreux défauts mais ils n'avaient pas besoin d'être parfaits pour que nos cœurs s'affolent. S'il y a une forme de sadisme, c'est aussi ce qui nous permet de rêver et de comprendre un principe général de la vie : rêver est bien mais la vraie vie c'est aussi faire certains sacrifices. Il faut faire des concessions et savoir revoir ses prétentions à la baisse d'une certaine manière. Je n'attendais pas de Maddox qu'il soit le garçon parfait. Je ne cherchais pas cette perfection le moins du monde car au fond, je ne l'étais pas moi-même. Je voulais à mes côtés le jeune homme sur qui je peux compter, qui me rassure et qui m'aime pour qui je suis vraiment. J'avais l'impression qu'il voyait au-delà de mes nombreuses imperfections croyant en moi, en mes capacités. Je ne savais pas si je me trompais. Je ne sais pas si cette confiance que j'ai en lui est justifiée ou non mais j'ai terriblement besoin de croire en quelqu'un. J'ai besoin de pouvoir compter sur une personne fiable. Je voudrais parvenir à le rassurer pour lui prouver qu'il est l'homme rêvé à mes yeux tel qu'il est tout simplement. Ce baiser est un cri de mon cœur qui s'affole pour lui de ce que je pense être un amour vrai et sincère. Les papillons dans mon ventre me prouvent combien sentir qu'il me rend mon baiser me combien de bonheur. Je suis un peu sous le choc alors que je flotte sous un petit nuage réalisant à peine ce qui se passe et redoutant de rêver tout cela. J'ai peur que le fait d'avoir bu bien trop de champagne pour une première fois me fasse un peu halluciner. Aurais-je pu rêver les yeux grands ouverts? Je sens que j'en suis totalement capable. Mais ses mots me semblent bien réels. « Tu m'en vois véritablement soulagée. J'aurais été terriblement gênée si tu n'avais pas vraiment désiré ce baiser. » Mes joues sont tellement rouges que je les sens brûlante. Je suis timide et je n'en reviens pas d'avoir osé l'embrasser, d'avoir pris les devants alors que j'ai passé des mois à en rêver sans même jamais osé la moindre allusion. Mais je retrouve mon sérieux en le fixant consciente que ce qu'il allait dire serait très important. J'avais tellement peur qu'il ne me dise que oui il avait eu envie de ce baiser mais que finalement, après coup, c'était pas aussi bien qu'il ne l'avait imaginé. J'avais tellement peur du rejet. Je redoutais d'être abandonnée à nouveau et de m'y perdre. Mon cœur n'était pas aussi solide qu'il n'y paraissait. Mon cœur était même plutôt faible. Il pouvait se briser à rien et je me demandais si le mettre à nu devant le bleu et argent était une idée avisée ou non. Je n'avais pas la moindre expérience dans le domaine des sentiments après tout.

Je reste quelque peu surprise qu'il veuille que nous abandonnions ces doubles identités mais spontanément, j'ai abandonnée Maisie dans un coin. J'ai puisé du courage en elle mais une fois le premier pas franchi, elle ne m'était plus réellement utile car j'avais ce que je désirais juste à portée de mains. J'avoue que je suis quand même surprise qu'il veuille soudainement qu'on soit juste nous-mêmes mais j'avoue que je ne sais pas très bien comment interpréter cette introduction. Je n'ai toujours aucune idée de ce que Maddox peut désirer au plus profond de son cœur « Tu as totalement raison, on est tellement mieux en étant nous-mêmes. On a pas vraiment besoin de jouer un rôle pour bien s'en sortir. J'avais besoin de courage et jouer le rôle de Maisie m'a aidée mais maintenant, je crois que le temps est venu d'oser en étant juste moi : Hope. » Je regarde ma main qui semble terriblement petite entre la sienne soudainement. Je me sentais minuscule en fait alors que mon regard se plongeait dans le sien. Mon cœur battait la chamade dans ma poitrine et c'en était douloureux. Je n'avais que rarement connu de douleur semblable. Elle me rappelait celle que j'éprouvais quand j'angoissais de découvrir dans quel état se trouvait mon père. J'avais le cœur serré car je me sentais souvent seule au monde. J'avais peur aujourd'hui d'éprouver à nouveau ce sentiment de solitude. J'avais besoin d'être rassurée mais mon instinct typiquement féminin me susurrait à l'oreille que je n'aurai pas ce que je désirais. Je pouvais lire au fond des magnifiques yeux du jeune qu'il ne serait pas en mesure de me rassurer sur ses intentions. Attendre. Ce n'est pas comme un refus. Je sens la tristesse chasser lentement la douce euphorie qui avait pris possession de mon être tout entier. Je ne dois pas céder à l'envie de pleurer. Je dois lutter contre cette envie alors que je peux comprendre sa demande. Je dois prendre mon temps avant de réussir à articuler quelques mots. « Bien sûr que non ça ne ferait pas de toi une personne terrible. Tu ne m'as pas fait de fausses promesses. Tu ne me donnes pas de faux espoirs. Tu ne me fais pas croire que nous pourrions être un couple parfait alors que tu n'y crois pas vraiment et que tu n'en es pas certain. Je préfère une vérité qui peut faire mal à un mensonge. Alors tu es juste une personne encore plus exceptionnelle à mes yeux. » Mon regard est doux et je viens doucement poser un baiser sur sa joue pour ponctuer mes mots. Je le pense sincèrement. Je serais incapable de lui en vouloir et de le sanctionner pour une telle raison. Je ne pourrais pas le punir d'avoir été sincère et honnête alors que moi-même, je ne voudrais pas vraiment de ma propre compagnie si j'avais le choix.

Il tente de me rassurer et je sens mon cœur se serrer un peu plus alors qu'il semble battre dans ma gorge. Il ne veut pas perdre notre amitié mais mes sentiments sont sincères. Je prends conscience que je suis tombée amoureuse de lui alors que tout semble le plus hasardeux du monde. Il n'a pas vraiment confiance en nous, en ce que nous pourrions être ensemble. Il doute que le couple que nous formerions puisse être réellement viable, il pense que nous pourrions casser. Un couple ne peut exister si l'un semble partir perdant. Mais lui ne semblait pas croire que nous puissions rester ensemble et que même si nous devions rompre forcé de nous rendre à l'évidence que c'était une erreur alors... nous pourrions préserver notre amitié. J'avais conscience que ce ne serait pas évident si les choses devaient se dérouler de cette manière mais si l'on se bat, quand on tient à quelqu'un sincèrement alors rien n'était impossible. J'étais un peu perturbée par ses doutes, ceux qui habitait son cœur Son baiser me bouleversa. Je ne m'y attendais vraiment pas. Je ferme les yeux et réponds à son baiser alors qu'une douce chaleur gagne tout mon corps quand sa langue vient s'amuser avec la mienne. C'est nouveau et tellement agréable. Je m'y perds et quand il se détache je garde les yeux clos ayant besoin d'un moment pour réussir à dire d'une toute petite voix. « Maddox, je comprends totalement ta peur. C'est normal que tu aies peur qu'on perde notre lien si nous devions former un couple et qu'on devait... ne pas... y arriver. Mais je t'ai promis de ne pas t'abandonner et d'être là pour toi et rien ne changera cela tu sais? Je dis pas que ce sera facile, que du contraire mais quand quelque chose compte réellement, rien n'est impossible. On arriverait à rester amis malgré tout pour la simple raison qu'on est sincères l'un avec l'autre. Mais je comprends ta peur et je vais t'attendre car je crois en toi, en nous. » Je ne cherche pas de réelle réaction à mes mots. Je veux simplement qu'il prenne le temps d'y penser. Je me lève lentement et lui tends la main pour toute réponse à sa question. Il est temps de rentrer pour nous, il a raison. Cette soirée a été merveilleuse mais surtout nous avons vécu de nombreuses émotions. Ma tête bourdonne un peu sous l'effet de l'alcool mais aussi des derniers événements. L'air frais me fait du bien et me donne un coup de fouet. Je dois avouer que sa demande me fait un drôle d'effet. J'ai peur que ce soit finalement un moyen de laisser disparaître ce début de rapprochement entre nous mais ce sont uniquement mes doutes qui me font penser à cette manière. Je serre plus fort sa main avant de retourner dans la ruelle et le regarde avant de finalement lui répondre. « Je n'en parlerai pas, c'est promis. Ça restera notre petit secret à nous deux, notre moment de complicité. Je tiens à toi alors je respecte ton choix et ça évitera de se mettre trop la pression. » Je lui fais un clin d’œil avant de venir le serrer très fort contre moi. Je reviens l'embrasser redoutant que ce soit ma dernière opportunité de donner naissance à un tel rapprochement entre nous. Je viens mêler ma langue à la sienne alors que ma main vient doucement caresser sa nuque. Je mets un long moment avant de le relâcher le souffle court et le cœur nattant, les joues rougies et le regard brillant avant de murmurer juste avant de rentrer. « Tu es beau Maddox Berkeley et tu es un jeune homme en or. Tu ferais rêver toutes les demoiselles du monde. » J'ai l'impression que cette affirmation clôture parfaitement notre soirée. Je le pense sincèrement et dans mon cœur, je nourris le rêve secret qu'il veuille devenir l'homme de mes rêves à moi et nulle autre.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapter II : Maddope au bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Chapter 1] L'air chaud d'un désert aride
» Fanfics Saint Seiya EOLE CHAPTER
» Partenariat - DGM Lost Chapter
» New pet!!??
» you here to finish me off, sweetheart ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: SAISON 1-
Sauter vers: