Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 5
La version cinq est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'été, faites le plein de festivités !
Découvre tout ici
Sujet commun
Vous avez envie de profiter pleinement des animations de la coupe du monde,
venez découvrir les nombreuses activités mises en place pour l'été !
Fêtes foraines, séances de dédicaces, match, les ingrédients sont réunis pour faire la fête !
Clique pour découvrir le Speed Dating de l'été
Quêtes
Les quêtes ont toutes été mises à jour. Vous trouverez celle du personnel ici,
les poufsouffle juste . Les serdaigle ont aussi le droit à un nouveau
sujet par tout comme les serpentard. Les gryffondor, eux,
continuent leur jeu de piste.
Résumé des quêtes
Radio Quidditch
Pour l'été, la brigade magique ne fait pas les choses à moitié,
de la nouveauté vous attend sur vos ondes !
Ouvre les oreilles
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

L'ivresse fait dire les mots qu'on aurait pu dire en étant sobre. (Kata & Skye)

Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Fratrie des Dragons à Durmstrang, puis Gryffondor à Poudlard.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 871 Gallions : 1108 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon


La réponse du ministère de la magie avait été longue à venir. Mais enfin, elle l’avait.

Les démarches de régularisation avaient été longues, mais grâce à Skye, son meilleur ami, elle avait réussi à en voir le bout. Il avait fallu envoyer des courriers à différents ministères, puisqu’elle était russe mais interdite de sortie en-dehors de Poudlard. L’un de ces nombreux courriers avait fini par atteindre le service d’enregistrement et de régularisation des animagus, et elle avait correspondu avec lui, jusqu’à ce qu’ils parviennent à un rendez-vous à Pré-au-Lard durant l’une de ses autorisations de sortie. Elle avait dû répondre à de nombreuses questions, incluant la forme de son animagus, la date de sa première transformation, depuis combien de temps elle s’entraînait, et pourquoi, la raison pour laquelle elle ne se déclarait que maintenant… Au final, elle avait dû se transformer devant l’adulte, qui n’avait pas marqué le moindre mouvement devant la renarde face à elle. Il s’était contenté de noter quelques mots de plus sur sa feuille, avant de lui dire qu’elle serait prévenue par hibou. Et il était parti, la laissant seule au village sorcier. Elle savait alors qu’il n’était plus qu’une question de temps avant qu’elle ne soit ajoutée à la liste officielle des animagus déclarés, mais que ça prendrait un peu de temps puisqu’il faudrait également contacter le ministère de la magie russe. Quelques semaines plus tard, un grand-duc en provenance du ministère de la magie l’informait que tout était en règles et qu’elle était maintenant une animagus déclarée.

Elle s’était retenue de hurler de joie, se mordant les lèvres pour ne pas attirer l’attention sur elle. C’était comme si un gros poids s’ôtait d’un seul coup de ses épaules. Elle n’était plus une hors-la-loi. Et cette nouvelle, il n’y avait qu’une seule personne avec qui elle voulait la partager : Skye. Il l’avait aidé tout le long de ses recherches et de sa progression, elle tenait à ce qu’il soit le premier à apprendre que leurs soirées passées dans les livres poussiéreux avaient porté leurs fruits. Mais il n’était nulle part dans la salle commune. Peut-être était-il déjà parti à Pré-au-Lard, puisqu’ils avaient le droit d’y aller ce week-end ? Un instant, cette idée l’attrista. Elle aurait bien aimé aller avec lui. Mais peut-être y était-il allé avec Jules, l’un de ses amis, ou une autre personne qu’elle ne connaissait pas. Mais son excitation d’être régularisée chassa son pincement au cœur, et elle se mit en marche pour trouver son ami, où qu’il puisse être. Elle n’était pas pressée. Et elle réussissait toujours à le retrouver. Il lui suffisait de suivre son odeur de chat sauvage, aisément perceptible pour qui en connaissait la raison, et surtout pour qui avait l’odorat surpuissant d’un renard pour l’aider à suivre la piste. Ce fut avec une facilité presque insultante pour la renarde qu’elle retrouva la panthère des neiges qui dormait dans le corps du jeune homme. Son cœur humain rata un battement en l’apercevant, et sans la détermination de la renarde, elle aurait certainement pilé. Mais elle continua à avancer vers lui, le regard brillant, un grand sourire épanoui et heureux étirant ses lippes.

« Skyyyyyye ! »

En quelques secondes, elle fut sur lui, la lettre du ministère toujours dans la main. Le hibou était reparti de lui-même sans attendre de réponse. Tant mieux pour lui, puisqu’il n’en aurait sans doute pas eue. Plantée devant Skye, elle ne put que sentir ses joues s’empourprer doucement. Mais ça devait être à cause de sa recherche intensive. Quoi d’autre, sinon ? Son regard sombre qui la couve avec une pointe de tendresse ? Le léger ronronnement de satisfaction de la panthère qui se réjouit de sa présence, qu’elle entend comme une ombre dans sa respiration calme ? Ou bien n’était-ce que son imagination ? Refluant ses idées folles avant d’y plonger la tête la première, la rousse se força à se calmer. Si elle s’emballait, elle n’arriverait plus à lui parler, et ce ne serait pas un beau service à lui rendre, après tout ce qu’il avait fait pour elle, et après lui avoir promis qu’elle ferait tout pour l’aider à briser la malédiction de sa famille. Cessant de réfléchir, elle tendit devant elle la lettre tamponnée du sceau du ministère de la magie, son sourire béat s’accentuant à mesure que le Gryffondor comprenait sans lire ce que ça signifiait. Il avait eu la même quelques années plus tôt, cela dit, il n’avait pas besoin de lire pour comprendre.

« Je viens juste de la recevoir ! J’ai réussi ! C’est grâce à toi ! »

Son regard valait tous les remerciements du monde, tous ceux qu’elle n’arrivait pas à prononcer sans perdre pied. Sa joie et son excitation étaient telles qu’elle devait se faire violence pour ne pas perdre le contrôle et laisser la renarde prendre sa place. Elle aurait eu l’air fine, à sautiller partout comme une imbécile sous sa forme animale, quelques minutes après la réception de sa lettre de régularisation ! Mais elle voulait fêter ça. Elle voulait passer du temps avec lui pour qu’ils puissent relâcher la pression de toutes ces longues heures passées à naviguer entre les différents services du ministère pour savoir à qui envoyer le hibou. Sa pauvre Katyusha avait passé de longues journées à voler de l’Ecosse à Londres avant que, finalement, quelqu’un accepte de la recevoir pour la régulariser. Quel bazar, l’administration sorcière, encore plus quand elle tentait de faire apposer son nom sur un fichier international ! Mais c’était fait. C’était fini. Elle pouvait arrêter de s’inquiéter, de se prendre la tête, de sursauter et de trembler à l’idée que quelqu’un ne la découvre et ne la fasse chanter. Ils n’avaient plus d’accroches, maintenant : quiconque voudrait la balancer se rendrait vite compte qu’en tant qu’animagus déclarée, elle avait le droit, si elle en avait envie, de se transformer dans la très grande salle, devant tout le monde, sans en être le moins du monde inquiétée.

« Bon ! T’as rien de prévu, hein, on va fêter ça tous les deux ? Qu’on puisse trinquer à la fin de ces lourdeurs administratives ! »

A nouveau, elle lui décocha un sourire rayonnant, certain qu’il allait accepter. Ils avaient trop souffert pour ne pas noyer ces quelques embûches passées dans un verre d’alcool !

_________________




Mumblemumps Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
Skye M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Gryffondor
Célébrité : Josh Hutcherson
Pseudo : Carotte Âge : 23 Parchemins : 419 Gallions : 141 Date d'inscription : 11/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1403-skye-m-krushnic-when-the-sun-ri http://www.mumblemumps.com/t1482-skye-m-krushnic-i-of-the-storm


L'ivresse fait dire des mots qu'on aurait pu du dire en étant sobre
Kata & Skye




Skye fixait son petit-déjeuner d’un air maussade. Sous la table, sa jambe s’agitait nerveusement. Neuf mois. Ça faisait neuf mois qu’il avait vu Katarina pour la première fois. Il l’avait repérée dès les premiers jours, cette petite rousse plongée dans ses bouquins au milieu de la salle commune. Ses cheveux tombaient en cascade sur ses épaules, ne réussissant pas à cacher les traits doux de son visage. Elle n’avait pas eu besoin de parler pour attirer son attention, juste d’être là. Mille fois, il avait voulu aller lui parler. Mais il n’avait jamais su comment l’aborder. Imbécile. C'est elle qui était venue lui parler. Elle avait besoin d’informations à propos du GISIS de Sécurité Magique et avait appris qu’il en faisait partie. Bien sûr, il avait sauté sur l’occasion. Peu à peu, il avait réussi à se rapprocher d’elle. Pas trop tôt. Skye lui tournait autour avec peu de discrétion mais ne réussissait pas à franchir le pas. Il s’était avéré, sans grande surprise, que la jolie rouquine n’avait pas que son physique comme qualité. Gentille, courageuse, drôle et extrêmement brillante, Katarina était devenue l’une de ses plus proches amies. Et Skye paniquait à l’idée de briser cette amitié à cause de sentiments mal venus. Il avait osé l’inviter à Pré-au-Lard pour la Saint-Valentin mais dans un instant de folie, persuadé que leur amitié en prendrait un coup car ses sentiments n’étaient pas partagés, il avait précisé que ce rendez-vous était purement amical. Imbécile, imbécile. Ils avaient continué à se tourner autour, leurs amis se moquant de plus en plus de leur petit manège. Skye avait déprimé une semaine en apprenant qu’elle était fiancée. Puis s’était senti revivre lorsqu’il avait compris que c’était un mariage arrangé. Et si la situation restait délicate, au moins ne décrivait-elle en rien les sentiments de Katarina. Il y avait aussi eu ce moment magnifique qui les avait rapproché encore plus, lorsqu'ils s'étaient rendu compte de leur animagie respective. Elle était l'animagus avec qui ils avaient affronté Touffu, celle avec qui il avait passé tant de nuits. Depuis ce moment, Skye aidait Katarina à se légaliser. Ils passaient de plus en plus de temps ensemble. Inséparables, selon certains. Pourtant Skye doutait toujours. S’il perdait l’amitié de Katarina, il perdait la meilleure chose qui lui était arrivé depuis qu’il était à Poudlard.

Skye porta une cuillère de porridge à sa bouche en grognant. Poudlard offrait des repas riches et variés, mais il n’était pas d’humeur. Il avait besoin d’un petit-déjeuner qui représentait son état d’esprit. Quelque chose de moche, d’insipide, de mou. Il doutait toujours des sentiments de Katarina, donc. Et il venait de se faire reprendre par Hope. Elle avait été très douce et gentille, la petit aiglonne, mais elle l’avait confronté à la réalité. Et qui a envie de la vérité, de si bon matin ? Qui a envie de s'entendre dire qu'il est temps de se bouger un peu les miches ? La bleu et argent était venue le voir pour lui demander s’il comptait profiter de l’autorisation de sortie à Pré-au-Lard pour se rendre au village. Ah oui, vraiment, et avec qui ? Comment ça, il n’avait pas encore décidé ? Et Katarina, alors ? Il ferait sans doute bien de l’inviter. Chez Madame Pieddodu, c’était charmant. Bien sûr que Katarina accepterait, ne voyait-il donc pas qu’elle ne désirait que ça ? Non, il ne voyait pas. Il ne voyait pas du tout. Ronchonnant, il était retourné à son petit déjeuner. Il avait rencontré Hope lors de cette fameuse matinée, quelques semaines plus tôt, où un Basilic avait perturbé les tests imposés aux étudiants. Depuis, il avait passé un peu de temps avec l’aiglonne. Il appréciait beaucoup sa présence, elle était si gentille et sa timidité lui donnait envie de la voir s’ouvrir au monde. Mais Hope ne se contentait pas d’être une plaisante compagnie. Depuis quelques jours, elle ne cessait de laisser sous-entendre qu’il devrait prendre les devants dans sa relation avec Katarina. Et Skye suspectait fortement qu’elle fasse de même du côté de la russe. C’était terrifiant mais rassurant à la fois. Et si c’était vrai ? Et si Kata avait réellement des sentiments pour lui ?

Skye se leva de la longue table des Gryffondors et jeta un regard aux alentour. Il s’était réveillé tard et la plus part des élèves étaient déjà parti pour Pré-au-Lard. Il n’y avait pas de jolie rouquine en vue et, soudain, il se serait giflé. C’était bien beau de passer le petit-déjeuner à peser le pour et le contre d’inviter Katarina mais elle était sans doute déjà partie avec ses propres amis. Imbécile, imbécile, imbécile. Il grogna et se mit en route vers la Salle Commune en croisant des doigts pour trouver son amie là-bas. Sinon, il faudrait qu’il trouve le courage de la retrouver à Pré-au-Lard, l’aborder dans son groupe d’amis et probablement recevoir une invitation de rejoindre ses amis dans leur exploration des boutiques. Génial.

« Skyyyyyye ! »

Dévalant les escaliers, une fée rousse l’accostait tout sourire. Skye sourit pour la première fois de la matinée. Il l’enveloppa d’un regard tendre et dû se faire violence pour ne pas courir à sa rencontre avec un air niais. La panthère reconnu la douce odeur de sa compagne la renarde et ronronna. Katarina était visiblement ravie et il suffit de son sourire pour que la mauvaise humeur du griffon se réduise à une minuscule boule sombre dans son estomac. Petit boule réduite à rien lorsque la rouquine lui tendit une lettre. Le parchemin portait le sceau du Ministère de la Magie et ne pouvait vouloir dire qu’une chose.  « Je viens juste de la recevoir ! J’ai réussi ! C’est grâce à toi ! » Skye renvoya à la griffonne son sourire surexcité.

« C’est grâce à toi, voyons ! C’est toi qui as fait le principal. Toutes mes félicitations ! »


D’un geste un peu maladroit, Skye s’avança vers Katarina et la serra dans ses bras pour la féliciter. Il se dégagea avec un grand sourire. Elle était enfin libre de se métamorphoser quand bon lui semblait ! Quoique, façon de parler, vu qu’il leur était toujours interdit de lancer un sortilège sans autorisation dans cette école. Du moins ne risquait-elle plus la prison. C'était un événement qui se fêtait et Skye s'apprêtait à sauter sur l'occasion pour inviter Kata lorsqu'elle le fit à sa place. « Bon ! T’as rien de prévu, hein, on va fêter ça tous les deux ? Qu’on puisse trinquer à la fin de ces lourdeurs administratives ! » Pris de court, le Gryffondor acquiesça avec un peu trop d’enthousiasme.

« J’allais te le proposer ! Maintenant que tu n'es plus une hors la loi, on peut fêter sans crainte.» Skye passa un main nerveuse dans ses cheveux. «On m’a conseillé d’aller chez Madame Pieddodu, j’ai encore jamais été. Ça te dirait qu’on découvre ça ensemble ? »

Du moins espérait-il qu’elle le découvre aussi, vu que l’endroit était réputé pour attirer les couples...
Ce n’est qu’avec un temps de retard qu’il se rendit compte qu’il avait une nouvelle fois justifié son invitation. C’était nul. Très nul. Il aurait dû simplement proposer le salon de thé sans expliquer qu’il voulait le découvrir. Il voulait être avec elle, pas le découvrir.

Ils se mirent en route d’un pas léger. Il n’y avait aucun élève aux alentours et ils parlèrent donc sans peur de leur animagie. Évoquant les moments passés et ce qu’ils voudraient faire. Skye expliqua qu'il hésitait de plus en plus à avouer son animagie à ses amis les plus proches. Il n’aimait pas avoir ce secret et, si à quinze ans il avait eu peur de donner l’impression de se vanter et de faire parler de lui, il commençait à se faire à l’idée que ses amis ne le trouveraient pas arrogant. D’autant plus que le mensonge commençait à lui peser. Il avait cependant peur de briser un atout pour son avenir d’Auror. Même si son prénom était écrit noir sur blanc sur la liste d’animagi, peu de monde allait la consulter et l’effet de surprise pouvait donc toujours être intéressant.
Pris dans leur conversation animée, Skye remarqua à peine qu’ils étaient arrivés devant le salon de thé. La devanture de l’établissement fit frissonner le griffon. Les châssis et volets peints en blanc et tachetés d'un rose hideux lui tirèrent un petit sourire tendu. Par Merlin, dans quoi s’était-il embarqué ? Poussant la porte, ils entrèrent en silence, examinant les lieux. La salle était petite et extrêmement encombrée. Chaque mur était recouvert de tableaux montrant des animaux mignons ou des photos de couples heureux. Il y avait une quantité étonnante de petites tables rondes, toutes recouvertes de nappes roses ou bleues pastel avec de gros nœuds. Les théières et services à thés présents sur les tables étaient plus vieillots les uns que les autres. Pour couronner le tout, une musique suave résonnait doucement. Tout était si kitch si … anglais. Skye pouffa et lança un regard amusé vers Kat.

« Dix sur dix pour la déco, en tout cas. »

Il y avait déjà un nombre impressionnant d’élèves –comment autant de personne pouvaient tenir dans cette pièce, c’était un mystère- tous en couple. Skye se força à ne pas réfléchir aux conclusions que devait tirer Katarina et se faufila vers l’une des dernières tables libre. Lorsqu’ils furent assis face à face, il osa un coup d’œil en sa direction.

« Vous avez des …salons de thés comme ça, en Russie ? »

Il jeta un nouveau regard aux alentour. Il était presque certain de pouvoir trouver un équivalent en France, dans quelques quartiers parisiens. Il y a de tout, à Paris. Mais il devait bien avouer qu’il n’était pas habitué et que l’ambiance mièvre qui se dégageait de l’endroit l’amusait plus qu’autre chose. Il n’était pas sûr qu’un rire nerveux soit approprié à la situation, cependant.

© BLACK PUMPKIN

_________________
Together. against everything.
Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.


Revenir en haut Aller en bas
Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Fratrie des Dragons à Durmstrang, puis Gryffondor à Poudlard.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 871 Gallions : 1108 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

L'iversse fait dire les mots
qu'on aurait pu dire en étant sobre.


« C’est grâce à toi, voyons ! C’est toi qui as fait le principal. Toutes mes félicitations ! » Il la serra dans ses bras pour la féliciter, et la Gryffondor se sentir rougir. En règle générale, elle n’était pas fan de contacts avec d’autres êtres humains. Elle avait sa liste sélective de personnes ayant le droit de la toucher de la sorte sans qu’elle ne montre immédiatement les crocs. Teodor, et ses parents, bien entendu, même si ces derniers n’avaient jamais vraiment eu de geste d’affection envers elle. Flynn, parce que quoi qu’il dise et quoi qu’il fasse, Kat s’était persuadée qu’il était gay, et que de toute manière ce type était un troll. Lena, et Lou, parce qu’elles étaient ses précieuses amies. Hope, qui ne l’avait encore jamais fait. Et, bien entendu, Skye, même si elle espérait toujours qu’il fasse ça dans avec des sentiments bien différents que l’amitié qu’il éprouvait pour elle, sans toutefois oser lui poser la question pour ne pas tout détruire entre eux. Quand il la lâcha, elle reprit contenance, et bravement, lui proposa de sortir boire un coup pour fêter ça. Ils avaient le droit, de toute manière, c’était le week-end Pré-au-Lard ! « J’allais te le proposer ! Maintenant que tu n'es plus une hors la loi, on peut fêter sans crainte. On m’a conseillé d’aller chez Madame Pieddodu, j’ai encore jamais été. Ça te dirait qu’on découvre ça ensemble ? » De surprise, la Gryffondor tiqua, rosit, et prit le parti d’en rire. A tous les coups, il ne savait même pas ce qu’il lui proposait.

« Le salon de thé ? Le rendez-vous des amoureux ? Serait-ce un rencard, monsieur Krushnic ? » La jeune lionne éclata de rire, son regard pétillant d’amusement. « J'accepte. T'as intérêt à assurer ! »

D’un pas léger, les deux élèves se mirent en route vers Pré-Au-Lard, après avoir montré leurs autorisations de sortie au concierge qui les couva d’un regard bienveillant, sans doute certain qu’il les verrait revenir main dans la main. Enfin libérée de son fardeau, la Gryffondor se lança dans une discussion passionnante avec son camarade au sujet de leur animagie. Skye, animagus depuis plus longtemps qu’elle, hésitait à en parler à ses proches. C’était un lourd secret, un mensonge par omission, et si, à quinze ans, il craignait d’être trop vantard, à bientôt vingt ans, il avait le cœur lourd de mentir à ses proches. Mais le fait d’être animagus était un atout pour un Auror, et il ne voulait pas le foutre en l’air pour soulager sa conscience. Katarina n’avait pas ce problème. Animagus depuis quelques mois, déclarée depuis quelques heures, elle ne voyait pas l’intérêt d’en parler aux gens autour d’elle. Certains le découvriraient, tant mieux pour eux, sinon, son secret (qui n’en était pas vraiment un, vu le nombre de gens dans la confidence) resterait bien caché.

Ils durent cependant couper court à leur conversation en arrivant au salon de thé, et la Gryffondor tiqua. Les volets blancs tachetés de rose indiquaient clairement la couleur et l’ambiance du lieu. Skye poussa la porte, et elle fut bien obligée de le suivre. L’intérieur lui piqua méchamment les yeux. Niveau rose, on ne fait pas mieux. Les murs étaient encombrés de photos d’animaux mignons ou de couples heureux, les tables roses, blanches et bleues pâle étaient bondées de monde, et ce ne fut que par miracle qu’ils réussirent à en dégoter une libre, où ils s’assirent en se faisant tous petits. « Dix sur dix pour la déco, en tout cas. » Elle leva les yeux vers Skye, avant de baisser à nouveau la tête pour étouffer un fou rire hystérique. Son regard narquois lui avait fait perdre ses moyens, et il lui fallut plusieurs minutes pour contenir son fou rire, reprendre contenance, et relever la tête vers lui en essuyant discrètement ses yeux sans flinguer son maquillage au passage. L’effet panda ne lui réussissait pas vraiment. Cependant… Pourquoi l’avait-il emmenée ici ? Est-ce que ça voulait dire quelque chose ? Ou est-ce qu’il voulait vraiment voir ce qu’était ce salon de thé inconnu, en toute innocence, sans rien derrière la tête ? « Vous avez des… Salons de thés comme ça, en Russie ? » Surprise, elle releva la tête, avant de hausser les épaules avec un temps de retard.

« Je l’ignore. J’imagine que oui. Il faut bien un endroit pour que les couples se rassemblent, non ? Après, je t’avoue que ce n’est pas vraiment mon genre d’endroit… Et que les garçons qui voulaient m’y inviter se souciaient plus du Roi que de la Princesse. »

Ses lèvres s’étirèrent en un demi-sourire malin. Skye était peut-être la seule personne à être au courant de ça, parce qu’elle avait eu suffisamment confiance en lui pour lui en parler. Le Roi, c’était le titre de son frère à Durmstrang. Il avait, par un heureux hasard, réussi à récupérer la place de Viktor Krum quand ce dernier avait quitté l’école. Et elle, sa petite sœur, était, par extension, devenue la Princesse de Durmstrang, titre auquel elle n’avait jamais accordé le moindre intérêt, sinon pour rembarrer vertement les garçons qui lui tournaient autour, ce qui lui avait donné une réputation de fille glaciale et inaccessible. C’était faux. En réalité, elle attendait juste qu’on s’intéresse à elle pour ce qu’elle était, et non pas pour ce qu’elle représentait. Elle allait reprendre la parole, mais un angelot apparut devant eux, battant gracieusement des ailes en leur tendant deux cartes. La rousse loucha quelques secondes sur l’apparition surprenante d’un bébé grassouillet et ailé en pagne leur tendant deux cartes d’un rose saumon prononcé, puis elle se saisit du menu, le dépliant d’un geste vif avant de se cacher derrière, sait-on jamais que l’angelot ne s’offusque de sa crise de fou rire.

« Hrmmm. Alors, voyons voir… »

Et doucement, la Gryffondor, qui était pourtant d’excellente humeur, commença doucement à déchanter. Le menu était… Outrancièrement rose. Les noms des plats étaient d’un ridicule excessif. Elle goûtait fort peu au romantisme étalé de partout, et ce salon de thé commençait à lui taper sur le système. La renarde la poussait à quitter les lieux, mais l’humaine voulait rester pour être avec Skye. Mais elle se décomposait, et son regard se durcissait devant le menu, se faisant d’acier énervé au milieu de la musique mièvre qui coulait autour d’eux comme une cascade trop rose à son goût. Et quand, d’un coup, un nouvel angelot crut bon de passer au-dessus d’eux pour faire pleuvoir sur eux des pétales de roses, ce fut de trop. Elle referma la carte, trop sèchement pour faire croire à Skye qu’elle se sentait à son aise ici, leva les yeux… Puis gloussa, et éclata de rire en voyant son ami avec des pétales de rose dans les cheveux. Elle devait être pire que lui, cela dit, avec ses cheveux longs. De bien meilleure humeur, elle reposa la carte sur la table et se fendit d’un sourire flamboyant pour son camarade Gryffondor.

« Bon sang. Cet endroit est tellement mièvre qu’il me colle de l’urticaire, et te connaissant, ça m'étonne que tu ne sois pas déjà en train de t'arracher la peau avec les griffes, chaton. » Elle lui fit un clin d’œil, avant de reprendre la parole d'une voix plus légère. « Allez, on a assez ri. On va aux trois balais maintenant ? »

_________________




Mumblemumps Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
Skye M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Gryffondor
Célébrité : Josh Hutcherson
Pseudo : Carotte Âge : 23 Parchemins : 419 Gallions : 141 Date d'inscription : 11/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1403-skye-m-krushnic-when-the-sun-ri http://www.mumblemumps.com/t1482-skye-m-krushnic-i-of-the-storm


L'ivresse fait dire des mots qu'on aurait pu du dire en étant sobre
Kata & Skye




Il avait osé. Il avait osé lui proposer de se rendre au salon de thé comme le lui avait conseillé Hope. Il lui avait fallu un certain courage mais c’était fait. Il entendait déjà la voix de ses amis qui le félicitaient. Selon eux, il fallait qu’il soit plus clair sur ses sentiments. Histoire de pouvoir analyser ceux de Kat. Et si Skye était d’accord avec la théorie, la pratique était bien plus compliquée. D’autant plus que le scepticisme de Mak ne le mettait pas en confiance. Son blaireau préféré ne cessait de lui dire que Katarina n’était visiblement pas intéressée, ce qui le stressait encore plus. Il fallait pourtant bien se jeter à l’eau à un moment où un autre. En espérant être assez subtile pour ne pas être confronté trop violement à l’aveu de ses sentiments. « Le salon de thé ? Le rendez-vous des amoureux ? Serait-ce un rencard, monsieur Krushnic ? » Skye se mordit la lèvre et détourna le regard avec un grand sourire qu’il ne pouvait réprimer. Ok, tant pis pour l’espoir qu’il n’y ait pas de confrontation violente avec l’aveu de ses sentiments. Il se passa une main nerveuse dans les cheveux, sans oser regarder Kata, qui riait de bon cœur, et acquiesça sans un mot. Il n’était pas capable de dire quoique ce soit, il allait tout faire foirer. « J'accepte. T'as intérêt à assurer ! » Skye releva enfin les yeux, tout sourire. Elle avait accepté ? Elle avait accepté ce qu'elle avait elle-même appelé un rencard ? Et si Hope et Bella avaient raison, finalement ? Tentant de se composer une expression plus amusée que surprise, il sourit avec joie.

« Génial, je ferai en sorte d'être à la hauteur! On va fêter ça de manière grandiose ! »

Skye ne savait pas trop s’il parlait de célébrer la légalisation de Kata ou le fait qu’elle avait accepté un rencard. Toujours est-il qu’il comptait bien fêter ces deux événements dignement.
Il aurait dû se douter qu’un salon de thé n’était pas forcément le meilleur moyen de fêter ça de manière grandiose. Le trajet jusque-là avait pourtant été sympathique. Parlant de tout et de rien, mais surtout des différentes manières qu’ils avaient d’approcher leur animagie, les deux griffons n'avaient pas vu le temps passer. La panique montante de Skye à l'idée d'un rencard avait même pratiquement disparu. Jusqu’à ce qu’ils arrivent devant chez Madame Pieddodu. Le salon était encore plus kitch que tout ce qu’il avait pu imaginer. Ouvrant la porte en lançant un regard de panique amusée à Kata, Skye se retrouva devant un spectacle bien plus impressionnant encore que la devanture du magasin. C’était le royaume du mièvre. Alors qu’ils s’avançaient à travers le bric à braque couleur pastel, les deux griffons tentèrent de retenir un fou rire. Skye tenta de chasser l’impression qu’amener Kat ici était une grossière erreur. Que devait-elle penser ? Si elle croyait qu’il était déjà venu ici et l’avait volontairement attiré dans ce temple du kitch, elle devait le prendre pour un fou. Pourtant la plus part des couples anglais assis à leurs côtés semblaient parfaitement à l’aise dans cette ambiance. Ce qui rendait leur hilarité plus déplacée encore. Tentant de ne pas émettre trop de jugement, Skye demanda à son amie si la Russie avait aussi la chance de posséder de tels établissements.
« Je l’ignore. J’imagine que oui. Il faut bien un endroit pour que les couples se rassemblent, non ? » Skye baissa précipitamment la tête. Où les couples se rassemblent. Bien sûr c’était évident que ce salon de thé était dédié à ça mais l’idée que ce soit si flagrant qu’il l’ait amené dans un endroit réservé aux couples le mettait dans une panique qu’il ne s’expliquait pas. « Après, je t’avoue que ce n’est pas vraiment mon genre d’endroit… Et que les garçons qui voulaient m’y inviter se souciaient plus du Roi que de la Princesse. » Le Gryffondor grimaça. Il connaissait cette histoire de roi et de princesse. C’était tellement stupide à ses yeux. Mais Durmstrang semblait accorder une grande importance aux personnes puissantes et populaires. Skye ne remercierait jamais assez son père d’être tombé amoureux d’une française plutôt que d’une slave. Car si il appréciait d’avoir quitté Beauxbâtons pour Poudlard, il était presque sûr que Durmstrang lui aurait déplu. D’autant plus si les personnes qui invitaient Kata pour des rencards s’intéressaient plus à son frère qu’à elle. Quelle bande d’aveugles. Ne voyaient-ils pas que celle qu’ils appelaient une princesse était une guerrière farouche et brave, aussi belle qu’intelligente ? Si Skye avait dû se reposer sur la réputation de Teodor pour se lier d’amitié avec Katarina, ils ne se seraient tout simplement jamais parlé. Mais il n’avait jamais pensé une seule seconde que cette rousse flamboyante pouvait ressembler un tant soit peu à son frère. Il se mordit la lèvre du bas, agacé.

« Ils s’intéressaient sérieusement à toi seulement à cause de ton frère ? C'est officiel, ils ont de l’eau à la place du cerveau les mecs à Durmstrang. Ou de la vodka. En tout cas, ils y voient flou, tu n'as pas besoin de Teodor pour être intéressante. »

Il leva les yeux au ciel avant de reporter son regard sur Katarina. Il lui sourit. Il savait très bien que sa tirade laissait peu de doute sur le fait que lui-même s’intéressait à la griffonne. Mais quitte à ce que l’évidence soit énoncée, autant que ce soit par lui et non pas par le décor, mélange de mièvre et de romantisme.
Soudain, alors que Skye ne pensait pas que le kitch pouvait empirer, un angelot se matérialisa devant eux. Petit et dodu, il voletait avec une grâce étonnante pour de si petites ailes. Le bébé était blond comme le blé, ses ailes dorées comme le soleil et son pagne d’un blanc immaculé. Skye porta sa main à sa tête, hésitant entre la consternation et le fou rire. Une fois qu’il eut repris un peu de contenance, il se saisit du menu que leur tendait l’angelot. Un menu d’un rose hideux. Il pouffa, c’était plus fort que lui. L’angelot lui renvoya un regard sombre qui ne fit qu’amplifier l'hilarité qui le gagnait. Afin de se calmer, il plongea derrière sa carte pour éviter le regard incrédule de Katarina et celui niais de leur serveur. Rapidement, Skye parcouru le menu. Putain. Même leurs thés avaient des noms ridicules. Histoire d’un soir. Amants d’une vie. Amours d’antan. Depuis quand c’était des noms de boisson, ça ? N'essayant plus de cacher sa consternation, Skye se plaqua le menu sur la tête, désespéré. Qu’avait-il fait en amenant Kata ici ? Depuis quand c’était festif ce genre d’ambiance ? Il fallait partir avant qu’ils ne meurent écrasés sous tant de romantisme ou étouffés par un rire nerveux. Skye releva la tête de sa carte pour tenter de capter le regard de la griffonne et lui demander si elle désirait partir. Ce fut ce moment que choisit un nouvel angelot pour passer aux dessus de leurs têtes, éparpillant dans son sillage une pluie de pétales de roses. Une flopée de pétales rouges et roses atterrirent dans les cheveux de Kat, jurant affreusement avec le roux flamboyant de sa crinière. Skye se mordit une nouvelle fois les lèvres, prit entre l’envie d’étrangler l’angelot ou de laisser libre court à son hilarité. Katarina, qui avait les yeux baissés dans une attitude exaspérée, ferma vivement son menu et Skye frémit. Elle avait dû céder aux envies de meurtre, bien légitimes, qui l’assaillaient. Il fallait espérer que ça ne le concernait pas, lui qui était le premier responsable de leur présence en ce temple du romantisme. La griffonne releva la tête, le contempla quelques secondes d’un air moqueur avant d’exploser de rire. Merde, les pétales de rose. Evidemment lui aussi en avait dans les cheveux. Passant une main dans sa tignasse brune, Skye tenta d’en retirer un maximum. Kata lui souriait. Un sourire si rayonnant qu’il sentit son cœur défaillir. Elle était beaucoup trop bien pour lui. « Bon sang. Cet endroit est tellement mièvre qu’il me colle de l’urticaire, et te connaissant, ça m'étonne que tu ne sois pas déjà en train de t'arracher la peau avec les griffes, chaton. » Chaton ? Était-elle contaminée par le romantisme ambiant ? Skye leva un sourcil amusé mais acquiesça cependant à l’affirmation de son amie. Oui, il se serait arraché la peau avec les griffes s’il avait pu. Histoire de se débarrasser de cette cascade collante de romantisme qui leur était tombé dessus et de cette odeur entêtante qui régnait dans le salon. « Allez, on a assez ri. On va aux trois balais maintenant ? » Il n’en fallait pas plus. Skye déposa vivement sa carte sur la table et se releva.

« Par pitité, oui ! »


Se précipitant vers la sortie, en renvoyant des regards moqueurs aux couples qui les fusillaient du regard, il laissa Katarina passer devant lui au niveau de la porte. Jetant un dernier regard en arrière, il constata le regard maussade de l’angelot qui avait été leur serveur et, dans un éclat de rire, lui fit un petit signe désolé de la main. Enfin, il referma la porte derrière eux et poussa un soupire de soulagement.

« Par Merlin, une minute de plus à l’intérieur et on se transformait en des statues de guimauve roses et moelleuses. »

Il laissa enfin libre court à son hilarité, secouant tout de même la tête avec consternation. Relevant le regard vers Katarina, il se mordit les lèvres pour tenter de reprendre contenance. Mais les pétales roses qui parsemaient encore sa chevelure rousse le faisaient pouffer nerveusement. Il leva la main pour en retirer quelques-uns avec douceur.

« Désolé. J’ai clairement pas assuré pour le choix du lieu. » Elle lui avait demandé d’assurer pour ce rencard, pourtant. Skye lui offrit un sourire contrit et retira un dernier pétale avant de baisser la main. « Je te paye autant de vodka que tu veux, aux Trois Balais, pour me faire pardonner, ok ? »

Poussant son amie vers la rue principale de Pré-au-Lard, où se tenait son plus célèbre établissement, Skye espérait que ça n’avait pas tout gâché. D’un autre côté, ils avaient bien rigolé. Et c’était rassurant de constater que les salons de thés mièvres à ce point ne plaisaient pas à Katarina. Parce que si la chance devait tourner de son côté et que son amie se mettait à avoir des sentiments pour lui, il aurait souffert pour supporter d'autres rencards chez Madame Pieddodu.
Ouvrant la porte des Trois Balais, Skye sourit avec satisfaction. Une ambiance chaleureuse et fêtarde se dégageait de la pièce. Des rires résonnaient contre les murs, les gens buvant joyeusement leurs boissons alcoolisées. Le Gryffondor lança un clin d’œil à sa camarade.

« Beaucoup mieux ! »

Se faufilant à travers la foule, ils se dirigèrent d’abord vers le bar pour commander leurs boissons. Ce serait bien évidemment de la bière au beurre pour lui et de la vodka pour mademoiselle. Se saisissant de la carte qui ornait le comptoir, Skye jeta un coup d’œil à la liste de vodkas. Il devait bien en avoir une dizaine.

« J’y connais rien en vodka… C’est laquelle ta préférée, déjà ? »

Katarina devait le lui avoir dit plusieurs fois mais il était incapable de faire entrer cette information dans sa tête. Pour lui toutes les vodkas se ressemblaient. À partir d’un certain degré d’alcool, tout se ressemble de toute façon.
Lançant un regard aux alentours, Skye soupira de soulagement. Ils étaient sauvés de ce royaume du mièvre dans lequel ils avaient failli se noyer.


© BLACK PUMPKIN

_________________
Together. against everything.
Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.


Revenir en haut Aller en bas
Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Fratrie des Dragons à Durmstrang, puis Gryffondor à Poudlard.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 871 Gallions : 1108 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

L'ivresse fait dire les mots
qu'on aurait pu dire en étant sobre.


Cet endroit était vraiment des plus perturbants. Où qu’elle regarde, elle voyait des couples, du mièvre, des petits cœurs et des pétales de rose qui voletaient dans l’air au même rythme que les chérubins serveurs qui passaient d’une table à une autre. Cet endroit était horriblement kitsch, et elle avait déjà la désagréable impression d’étouffer dans cet environnement qui n’était pas du tout le sien. Ce temple du romantisme à l’eau de boudin commençait à la rendre extrêmement nerveuse, à tel point qu’elle répondit à côté quand Skye lui demanda s’il y avait des endroits comme ça en Russie. Des endroits où les couples se rassemblent… Mais quelle idiote ! Est-ce que c’était cet endroit qui la rendait aussi maladroite et directe dans ses paroles ? Elle se sentit rougir, mais réussit à rattraper le coup en disant qu’elle n’en savait rien, puisque les gens avaient plus tendance à s’intéresser à elle parce qu’elle était la sœur de Teodor. Heureusement, ce genre de choses avait fini par s’arrêter quand elle était arrivée à Poudlard, et ce qui lui avait semblé normal (tout en lui tapant singulièrement sur le système, cela va de soi) passait pour étrange et presque méprisant pour les étrangers comme Skye, qui ne se gêna pas pour le lui faire savoir… A sa manière. « Ils s’intéressaient sérieusement à toi seulement à cause de ton frère ? C'est officiel, ils ont de l’eau à la place du cerveau les mecs à Durmstrang. Ou de la vodka. En tout cas, ils y voient flou, tu n'as pas besoin de Teodor pour être intéressante. » A nouveau, la Gryffondor se sentit rougir, ne s’attendant pas à ce compliment gratuit. Est-ce que le lieu le rendait plus prompt aux compliments ? Ou est-ce qu’il l’avait invité ici pour lui faire sa déclaration ? Par Merlin, c’était extrêmement gênant.

« C’est très gentil… Mais attention, je vais finir par croire que tu as de la suite dans les idées ! »

Elle pouffa de rire avant de se cacher derrière son menu. Sa bonne humeur, malheureusement, retomba bien vite en regardant le nom des cocktails. Son regard accrocha un cocktail du nom de Déclaration passionnée, et elle se demanda si elle devait le prendre. Mais il n’avait pas l’air fameux, et elle s’agaçait tellement de l’ambiance qu’elle n’osait plus lever la tête de son menu de peur que Skye ne la voie et ne croie que c’était de sa faute. Mais elle avait de plus en plus de mal, et quand un angelot crut bon de les arroser de pétales de rose, elle referma son menu avec contrariété… Juste avant d’éclater de rire en voyant le pauvre Skye recouvert de pétales de rose. C’était tellement comique. Son éclat de rire fut vite suivi, lui faisant comprendre qu’elle-même devait être recouverte de pétales. Pas étonnant, avec ses cheveux longs ! Le moral de nouveau au beau fixe, elle lui proposa d’aller aux trois balais. Ils avaient suffisamment ri aux dépens des chérubins et de la pauvre patronne, il était temps de redevenir sérieux maintenant. Skye fut plus qu’heureux de quitter les lieux, et il se précipita vers la sortie, bousculant presque les nouveaux couples qui avaient l’audace de se tenir sur son chemin. Pouffant de rire, elle le suivit de près, tentant de s’excuser en restant sérieuse. Ils furent vite dehors, et redevinrent eux-mêmes, et pas deux souris coincées entre les griffes d’un gros chat. « Par Merlin, une minute de plus à l’intérieur et on se transformait en des statues de guimauve roses et moelleuses. » L’image se forma dans son esprit, et elle ne put s’empêcher de ricaner.

« Tu aurais sans doute été adorablement mignon comme ça, je n’en doute pas. Déjà que tu peux être très guimauve au quotidien … »

Il pouffa de rire, et elle l’imita, soulagée d’être sortie de ce temple du kitsch. Levant la main, Skye retira de ses cheveux les pétales de rose qu’elle avait oublié, trop concentrée sur le fait de sortir avant de mourir de rire – ou de gêne, au choix. « Désolé. J’ai clairement pas assuré pour le choix du lieu. » Elle secoua négativement la tête avec un sourire amusé. Il n’avait pas du tout assuré, en effet. Le salon de thé ? Sérieusement ? Il faudrait qu’elle lui demande, à l’occasion, qui était l’imbécile qui lui avait conseillé cette maison des horreurs. Sérieusement, existait-il vraiment des gens qui se rendaient volontairement là-dedans, pour roucouler, des pétales dans les cheveux et des angelots volant au-dessus de leurs têtes, le tout en buvant des cocktails Amour Toujours ? « Je te paye autant de vodka que tu veux, aux Trois Balais, pour me faire pardonner, ok ? » Aaaaah ! Ca c’était une bonne idée ! La russe lui offrit un grand sourire joyeux avant de lui emboîter le pas.

« Ok ! Compte tes sous, j’ai une bonne descente ! »

Ils furent aux trois balais en quelques minutes, et d’un coup, elle se sentit bien plus à son aise. L’ambiance était chaleureuse, amicale, fraternelle. Les rires résonnaient, rendant l’endroit festif et accueillant, et était à mille lieux de l’antre du rose qu’ils venaient juste de quitter. Et l’avantage, aux trois balais, c’est que même quand il n’y avait plus de place, il y avait encore de la place pour les nouveaux arrivants. Et puis, ils avaient l’alcool. Elle se sentait l’âme d’un pilier de bar en pensant comme ça, mais elle savait qu’elle avait raison. On a beau dire, l’alcool, ça rapproche. Comme avait dit Skye, cet endroit était beaucoup mieux. Se faufilant entre les gens en tentant de ne bousculer personne, ils se rapprochèrent du comptoir pour commander. Une bièraubeurre pour lui (comment pouvait-il sérieusement boire ce truc ?) et une vodka pour elle. « J’y connais rien en vodka… C’est laquelle ta préférée, déjà ? »

« Stoli Elit. » Elle avait répondu sans réfléchir, ce qui lui arracha un sourire. « Mais je doute qu’ils en aient ici, ça coûte horriblement cher. Montre la carte pour voir ? »

Il lui tendit la carte, et elle y jeta un œil critique, parcourant avec une certaine méfiance la liste des vodkas. De la part du pays qui avait inventé la bièraubeurre, elle s’attendait à toutes les atrocités du monde en matière de vodka. Un simple coup d’œil lui suffit à comprendre qu’avant l’arrivée des russes, le bar ne servait que de la vodka bas de gamme. L’arrivée des élèves de Durmstrang avait cependant clairement relevé le niveau, et le barman avait dû suivre pour ne pas prendre le risque de voir ses clients changer de bar pour aller à la Tête de Sanglier. Il avait bien fait. Il n’y avait rien qu’un russe aime plus qu’une bonne vodka partagée entre amis, et en boire seul était considéré comme une insulte et un manque assez évident de savoir-vivre.

« Ils en ont de la normale, ça m’ira. » C'était déjà bien de trouver de la vodka de qualité, ici, et ce fut avec contentement qu'elle reposa la carte sur le bar. « Je te laisse commander ? Vu le monde, je vais nous trouver des places avant qu’elles ne soient toutes prises ! »

En vitesse, elle posa des gallions sur le bar pour payer son verre avant de s’enfuir en pouffant de rire. Si Skye croyait vraiment qu’il allait lui payer sa consommation, il se mettait le doigt dans l’œil. Après tout, ce n’était pas sa faute si ça avait mal commencé, elle aussi était d’accord pour y aller. Après un rapide tour de salle, elle trouva une table libre, et s’installa confortablement pour la réserver jusqu’à ce que Skye revienne. Se permettant un coup d’œil autour d’elle, elle ne put s’empêcher d’esquisser un léger sourire. Ils étaient tout de même mieux ici qu’au salon de thé. Quelle drôle d’idée de l’avoir invitée là-dedans !

_________________




Mumblemumps Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
Skye M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Gryffondor
Célébrité : Josh Hutcherson
Pseudo : Carotte Âge : 23 Parchemins : 419 Gallions : 141 Date d'inscription : 11/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1403-skye-m-krushnic-when-the-sun-ri http://www.mumblemumps.com/t1482-skye-m-krushnic-i-of-the-storm


L'ivresse fait dire des mots qu'on aurait pu du dire en étant sobre
Kata & Skye




Skye avait pris le risque de dévoiler un peu plus ses sentiments en s’indignant sur le fait que les garçons de Durmstrang ne s’intéressaient à Kata qu’à cause de son frère mais il le regretta immédiatement suite aux paroles de la griffonne. « C’est très gentil… Mais attention, je vais finir par croire que tu as de la suite dans les idées ! » Il n’était pas prêt. Pas prêt à tout à avouer et à s’étaler sur ses sentiments. Il rougit légèrement aux paroles de Kat et rigola avec nervosité. Il n’allait pas non plus nier qu’il avait voulu lui faire un compliment mais la panique qui le gagnait à l’idée qu’elle voyait une suite logique entre l’emmener au salon de thé -cet endroit si hideux- et ses compliments, ça le rendait malade.
Heureusement, ils se plongèrent rapidement dans leurs menus ce qui évita au Gryffondor d’avoir à affronter le regard amusé de son amie. La déception de la carte, un angelot qui passait en jetant des pétales de roses dans tous les sens, il n’en fallut pas plus pour qu’ils atteignent leur point de saturation. Skye sauta sur l’occasion lorsqu’elle proposa de partir pour les Trois Balais et, pouffant, ils sortirent sans grande discrétion de chez Madame Pieddodu. L’air frais du dehors n’arrivait pas à chasser tout à fait les effluves que le salon de thé avait laissés sur leurs vêtements. Le griffon poussa cependant un soupir de soulagement et, riant toujours, se demanda s’ils ne seraient pas transformés en statues de guimauve s’ils étaient restés piégés plus longtemps à l’intérieur. « Tu aurais sans doute été adorablement mignon comme ça, je n’en doute pas. Déjà que tu peux être très guimauve au quotidien … » Skye aurait sans doute dû s’arrêter sur le ‘adorablement mignon’ mais il ne put s’empêcher de bloquer sur le ‘très guimauve au quotidien’. Merde, qu’est-ce que ça voulait dire ? Est-ce qu’il en faisait trop ? Est-ce qu’il donnait l’impression d’être niais ? Il n’avait pas dû améliorer son image en l’emmenant dans le salon de thé, du coup. Est-ce qu'elle croyait que ce lieu lui avait plu ? Par Merlin, c'était déprimant. En silence, il se promit d’en toucher deux mots à Hope. Il n'avait pas pour ambition de se faire passer pour un mec possédant une virilité à toute épreuve, de là à être guimauve au quotidien...
Il releva cependant son regard sur la griffonne qui lui souriait avec tendresse. Des pétales de roses se trouvaient toujours éparpillés dans ses cheveux. Skye ne put s'empêcher de rire de cette vision. Elle était bien trop mignonne, recouverte de ces pétales. Eh bien, quitte à être niais… Il leva la main et retira doucement les quelques pétales, en la regardant avec les yeux brillants. Virilité brisée, qu'au moins ça mène à quelque chose de mignon. Le griffon en profita aussi pour s’excuser du choix de rencard et promit de lui payer de la vodka pour se faire pardonner. « Ok ! Compte tes sous, j’ai une bonne descente ! » Skye rigola, ne doutant pas un instant des dires de la jeune fille. Il se força mentalement à chasser l'angoisse qui agitait son ventre et poussa son amie vers la rue principale du village. Ils allaient se bourrer la gueule et tout irait mieux, plus de stress de savoir s'il était trop ou pas assez guimauve. Juste à réfléchir à tenir debout. En espérant que Kata était réellement partante pour s'enfiler les vodkas. Était-ce un gros cliché que de croire que tous les slaves ne vivaient qu’à base de vodka ?

En quelques minutes, ils furent aux Trois Balais et l’ambiance les revigora. C’était bien mieux que ce temple de mièvrerie qu’ils venaient de quitter. Ils se faufilèrent à travers la foule éparpillée pour rejoindre le comptoir et Skye s’empara de la carte pour la proposer à son amie. Il savait déjà ce qu’il allait prendre mais la liste de vodka qui s’étalait-là était bien au-dessus de ses compétences. Kata répondit avec tellement de spontanéité à sa question sur sa vodka préférée qu’il en rigola joyeusement. Ce que les russes étaient attachés à leur boisson nationale! S’emparant de la carte, Kat parcouru la liste d’un regard sérieux. Skye l’observa en silence, un sourire tendre plaqué sur le visage. Par Merlin ce qu’elle était belle avec cet air grave, comme si le sort du monde dépendait de la qualité des vodkas présentes. Il sentit une bouffée d’affection sans précédent en la voyant si concentrée à analyser la carte, probablement bien pauvre pour elle, d’un bar anglais qui n’y connaissait rien. Elle était beaucoup trop bien pour lui mais il n'avait qu'une envie, la prendre dans ses bras et lui promettre que jamais plus elle n'aurait affaire à ces crétins qui ne s'intéressaient qu'au Roi et pas à la Princesse. Lorsqu’elle releva son regard vers lui, Skye lui sourit avec joie avant de baisser les yeux d'un air gêné. Merde, elle avait raison. Il était super guimauve.
Le laissant commander, Kata s’éloigna pour chercher des places. Elle lui laissa quelques gallions sur la table et Skye la regarda s’éloigner en souriant. Bien sûr qu’elle ne voudrait pas qu’il lui paye une boisson. Avec un peu de chance, ça voulait aussi dire qu’il n’avait pas à se faire pardonner de l’avoir emmené chez Madame Pieddodu.
Skye parcouru à nouveau la liste de boissons et décida de prendre directement une deuxième tournée. Dont une vodka pour lui. Fallait bien qu’il commence à honorer ses racines slaves et qu’il goûte à la culture de Kat. Lorsque le serveur arriva enfin à lui pour sa commande, il prit donc une bière au beurre et trois vodkas. Après avoir réglé ses consommations, il se faufila vers la place qu’avait trouvée Kat. Il posa son butin sur la table et adressa un clin d’œil à son amie avant de lui rendre sa monnaie.

« J’ai finalement directement pris la deuxième tournée, pour nous éviter de faire la file à chaque fois. »

Il s’assit et s’empara de sa bière au beurre qu’il fit tinter contre le verre de vodka de Kata. Le bar n'était pas trop rempli mais assez pour que les conversations fusent dans toutes les directions. Personne ne pourrait les entendre et Skye décida de prendre le risque de parler de leur animagie. De toute façon, ce n'était pas comme si ils risquaient quoique soit sur le plan légal, désormais.

« Fêtons enfin ta légalisation, alors ! Je suis si content qu’on y soit parvenu, tu vas enfin pouvoir te promener en toute tranquillité. Quoique… avec ces britanniques et leurs règles à la con sur le fait d’être accompagnés partout... » Il fit mine de râler avant de sourire en coin. « Bien que leurs méthodes ne soient pas super efficaces, j'ai entendu parler d'un renard et d'une once qui parcouraient le parc la nuit sans jamais avoir eu de problèmes.»

Enfin, si ce n'était la rencontre avec un Cerbère mais ça n'avait pas grand chose à voir avec les patrouilles d'Aurors. Skye porta sa pinte à sa bouche après l'avoir levé en l'air dans un geste de fête. Et avala cul sec son demi. Il avait passé quelques soirées à parfaire sa descente et comptait en profiter pour bien tenter de noyer dans l’alcool la gêne qu’il ressentait depuis tout à l’heure. Sauf que la bière au beurre, c’est bien joli, mais ça ne saoule pas. Alors maintenant qu’il avait fait honneur aux traditions locales, il s’empara de la vodka qu’il s’était réservé et jeta un sourire à Kat.

« Bon, et du coup, je me suis pris aussi une vodka pour honorer les origines de mon père. J’espère qu’il y a une bonne raison pour que vous appréciiez autant ce truc… »

Skye jeta un clin d’œil à son amie avant de humer les effluves d’alcool qui sortaient de son verre. Sa bonne humeur en prit un coup et il leva un regard sceptique vers Kat. Ça puait juste l’alcool ce truc, y avait pas de goût derrière. Dans une moue probablement à cent pourcent guimauve, il porta la boisson à ses lèvres et fit une petite grimace après l’avoir avalée.

« En fait, je n’ai pas l’habitude, ce n’est pas super aromatisé. Vous prenez jamais de l’absinthe, du whisky ou je ne sais pas … vodka pomme ou un quelconque erristoff un peu spécial ? »


Skye se promit d’aller chercher un alcool un peu plus original pour la troisième tournée.


© BLACK PUMPKIN

_________________
Together. against everything.
Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.


Revenir en haut Aller en bas
Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Fratrie des Dragons à Durmstrang, puis Gryffondor à Poudlard.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 871 Gallions : 1108 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

L'ivresse fait dire les mots
qu'on aurait pu dire en étant sobre.


Skye la rejoignit très rapidement, quatre verres à la main. Quatre ? Il lui semblait pourtant n’en avoir commandé qu’un seul… Elle le regarda s’asseoir avec amusement. A moins qu’il n’ait une grosse soif ? Qu’il ait envie de noyer son souvenir du salon de thé dans l’alcool ? « J’ai finalement directement pris la deuxième tournée, pour nous éviter de faire la file à chaque fois. » Elle hocha la tête. Tout s’expliquait à présent. Ce n’était pas plus mal, cela dit, les multiples allers et retours, ce n’était pas le top. Mais ils pouvaient toujours commander en levant la main, au pire. Levant leurs verres, ils trinquèrent joyeusement à sa réussite. « Fêtons enfin ta légalisation, alors ! Je suis si content qu’on y soit parvenu, tu vas enfin pouvoir te promener en toute tranquillité. Quoique… avec ces britanniques et leurs règles à la con sur le fait d’être accompagnés partout... » La russe pouffa de rire. Il n’avait pas tort. Ces règles étaient censées les protéger, mais les protéger de quoi ? Des multiples disparitions ? De la magie fluctuante ? « Bien que leurs méthodes ne soient pas super efficaces, j'ai entendu parler d'un renard et d'une once qui parcouraient le parc la nuit sans jamais avoir eu de problèmes. » Ramenée à la réalité, elle éclata de rire. Elle était déclarée, maintenant. Elle pouvait se transformer en renarde et se promener dans le bar sans être ennuyée, mais elle continuait de se hérisser de peur avant de s’en rappeler. Pas étonnant que Skye ait envie de la taquiner un peu !

« Ohlala, c’est inacceptable. Mais que font les Aurors ? » Elle cligna de l’œil avant de lever son verre. « Allez, santé ! »

Skye avala son demi d’un trait, Katarina l’imitant avec sa vodka. Elle n’était pas terrible, mais ça faisait l’affaire. Elle aurait préféré de la Gold ou de l’Elit, mais ça coûtait relativement cher. C’était peut-être une des rares bonnes choses que ses parents lui avaient transmis : le goût pour le bon alcool. « Bon, et du coup, je me suis pris aussi une vodka pour honorer les origines de mon père. J’espère qu’il y a une bonne raison pour que vous appréciiez autant ce truc… » Il se saisit du deuxième verre, et elle l’imita avec un sourire, s’amusant de le voir humer la vodka et grimacer à la forte odeur d’alcool qui s’en échappait. Ça n’avait pas l’air de lui plaire. Courageux cependant, il vida son verre, vite imité par la russe qui put le voir changer de tête à mesure que la vodka faisait son chemin dans son corps. Il n’avait pas l’air d’apprécier. « En fait, je n’ai pas l’habitude, ce n’est pas super aromatisé. Vous prenez jamais de l’absinthe, du whisky ou je ne sais pas … vodka pomme ou un quelconque erristoff un peu spécial ? » Reposant son verre, la rousse éclata de rire. Il en avait de bonnes, tiens.

« Bien sûr que ce n’est pas aromatisé, c’est de la vodka ! En russe, ça veut dire petite eau, c’est comme si tu buvais de l’eau alcoolisée ! Mais celle-là, ce n’est pas la meilleure. C’est l’entrée de gamme de la Stoli. Je te ferai goûter de l’Elit, ça devrait mieux te plaire. » Elle esquissa un sourire taquin. « Mais ce n’est pas tout le monde qui l’aime nature, c’est pour ça qu’il y a des vodkas aromatisées. Je pense qu’ils doivent avoir de la black, ou de la vodka du genre Smirnoff aromatisée. Si tu viens en Russie, j’essaierai de te faire goûter de la Żubrówka. C’est très sucré, ça devrait être plus à ton goût. » Elle se permit un clin d’œil. « Sur ce… Je vais commander ! »

Prenant son camarade de vitesse, elle se leva pour retourner au comptoir. Ils étaient bien partis pour se mettre une énorme mine, mais ce n’était pas trop grave. Ils avaient bien le droit. Après tout, ils fêtaient sa légalisation en tant qu’animagus ! La commande fut assez rapide, et pour ne pas perdre sa mauvaise habitude, elle commanda de la vodka. De la black, et la fameuse Żubrówka dont elle avait parlé à Skye après avoir découvert avec ravissement qu’ils en avaient ici. L’importation avait dû être compliquée, mais réclamée par les quelques élèves polonais de Durmstrang. Ils avaient bien fait, cela dit, c’était le genre d’alcool qui se vendait bien. Elle revint quelques minutes plus tard avec ses quatre verres, en posant deux devant Skye et deux devant elle. Il était grand temps de faire preuve d’un peu de chauvinisme slave en faisant découvrir les merveilles de la boisson à son camarade français.

« Alors ! Ça c’est de la black, et ça de la Żubrówka. C’est toi qui décides par laquelle on commence, frenchie ! »

Elle pouffa de rire. L’alcool aidant, les petits surnoms pourris ne faisaient que commencer…

_________________




Mumblemumps Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
Skye M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Gryffondor
Célébrité : Josh Hutcherson
Pseudo : Carotte Âge : 23 Parchemins : 419 Gallions : 141 Date d'inscription : 11/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1403-skye-m-krushnic-when-the-sun-ri http://www.mumblemumps.com/t1482-skye-m-krushnic-i-of-the-storm


L'ivresse fait dire des mots qu'on aurait pu du dire en étant sobre
Kata & Skye




Il était temps d’enfin fêter les choses dignement et d’oublier l’horreur qu’avait constitué le salon de thé. S’emparant de sa chope de bière au beurre qu’il leva pour trinquer, Skye plaisanta sur les méthodes inefficaces des dirigeants de Poudlard pour contenir les élèves à l’intérieur. Il est vrai qu’il réussissait bien trop souvent à sortir en douce du château. Que ce soit avec Kat ou Bella, dans le parc ou dans les couloirs. « Ohlala, c’est inacceptable. Mais que font les Aurors ? » Le griffon secoua la tête d’un air scandalisé avant de trinquer avec son amie. Ils allaient noyer le mièvre dans l’alcool et il en profiterait pour tenter d’effacer le trac qui lui brûlait le ventre. Le but était de passer un bon moment, pas de se questionner sur l’amour de Katarina et le sens de la vie. Avalant donc d’un trait sa bière au beurre, Skye s’empara ensuite de son shot de vodka. Il était sceptique quant au goût de la chose mais la rouquine venait de son côté de vider son premier verre et il se voyait mal  douter des goûts de Kat. Il la vida donc d’un trait. L’alcool lui monta au nez et il grimaça, s’efforçant de ne pas tousser pour éviter l’humiliation. Par Merlin, c’était fort. Et terriblement peu aromatisé. Il était plus coutumier aux bières, au vin et à la limite aux shot sucrés qui masquaient un maximum le goût de l’alcool. Se plaignant du manque d’arôme, il provoqua l’hilarité de la russe. Skye pouffa de sa propre incapacité à supporter la vodka pure et écouta religieusement la leçon de son amie. « Bien sûr que ce n’est pas aromatisé, c’est de la vodka ! En russe, ça veut dire petite eau, c’est comme si tu buvais de l’eau alcoolisée ! »  Skye grimaça à cette idée. La bière avait un goût en soit, en plus de l’alcool, le vin aussi. Il y avait de la recherche, une saveur fine et particulière. Mais boire de l’alcool pour de l’alcool, quel intérêt ? « Mais celle-là, ce n’est pas la meilleure. C’est l’entrée de gamme de la Stoli. Je te ferai goûter de l’Elit, ça devrait mieux te plaire. » Skye acquiesça poliment, presque sûr qu’il ne goûterait pas la différence entre de la vodka bas de gamme et la meilleure du marché. Il avait été éduqué pour goûter la rondeur du vin rouge pas pour différencier l’agression au palais que pouvait provoquer tel ou tel alcool à 40%. « Mais ce n’est pas tout le monde qui l’aime nature, c’est pour ça qu’il y a des vodkas aromatisées. »  Le griffon acquiesça avec plus de vigueur. Il était de ceux qui préféraient les vodkas aromatisées, c’était certain. « Je pense qu’ils doivent avoir de la black, ou de la vodka du genre Smirnoff aromatisée. Si tu viens en Russie, j’essaierai de te faire goûter de la Żubrówka. C’est très sucré, ça devrait être plus à ton goût. » Skye lui sourit joyeusement. Elle voulait qu’il vienne en Russie ? Avec elle ? C’était probablement la meilleure nouvelle de la journée, pour l’instant. Après le fait qu’elle ait accepté un rencard. Kata lui lança un clin d’œil et Skye se sentit fondre.

« Je te fais confiance pour me montrer le meilleur et je serai ravi d’être ton cobaye pour voir si les français incultes peuvent se mettre à apprécier de la vodka. De mon côté, je pourrai tenter de t’éduquer aux merveilles des vins français si tu viens à Paris ! »

La rouquine se leva alors pour aller commander la suite. Elle allait probablement refaire un stock de vodka, ce qui le fit pouffer doucement. Il allait finir plus vite saoul que ce qu’il pensait. La prochaine fois, ce serait à lui de faire goûter à la russe les spécialités françaises, il se le promit. Et il était sincère quant à l’invitation en France. Il l’accueillerait avec joie chez lui pour lui faire découvrir la ville dans laquelle il avait grandi. Il y avait tant à visiter que ce soit du côté moldu ou sorcier. D’autant plus qu’il savait Katarina particulièrement intéressée par le monde moldu, alors quoi de mieux que les musées parisiens.
« Alors ! Ça c’est de la black, et ça de la Żubrówka. C’est toi qui décides par laquelle on commence, frenchie ! » Skye haussa les sourcils face au surnom et rigola doucement. Frenchie. Il ne savait pas si c’était mignon ou condescendant mais ça le faisait rire. Comme prédit, la russe avait refait le plein de vodka et il lui fallait faire un choix. Il devait avouer que la couleur encre de la vodka black l’attirait particulièrement. Se saisissant du verre, il le leva pour le faire sonner contre celui de Kat.

« Commençons par la black alors ! »

Il vida une nouvelle fois son verre d’un trait. Un goût fruité se mêlait à celui de l'alcool, celui des fruits des bois. C’était bien meilleur que la première mais ça restait puissant. Il commençait à apprécier cette brûlure le long de sa gorge cependant. Il jeta un coup d’œil à Kat et acquiesça d’un air satisfait.

« Bien mieux ! »

Il sourit et puis constata que les lèvres de la rouquine étaient teintées de noir. La vodka laissait des traces et, sans qu’il se l’explique, ça le faisait rire. Lorsque Katarina ouvrait la bouche, il pouvait voir que la vodka avait coloré sa langue aussi. C’était probablement également le cas chez lui et il se frotta les lèvres pour éviter d’avoir l’air trop stupide. Il jeta un nouveau regard à son amie et, l’alcool le rendant plus joyeux que d’habitude, pouffa.

« C’est malin, on a les dents et la langue noire maintenant. Sexy comme jamais ! »


À vrai dire, il la trouvait toujours incroyablement sexy malgré ses dents noires. Ça lui donnait même un truc plus. Mais il n’était pas sûr que ce soit son cas à lui, aussi décida-t-il de passer directement au quatrième verre pour tenter de nettoyer tout ça. Quitte à finir par terre, autant aller à fond. Il prit donc la Zubrówka qu’il leva pour trinquer avec Kata.

« Avoue tu cherches juste à me saouler pour pouvoir me faire faire n’importe quoi !? »

Il jeta un regard malicieux à son amie. Elle aurait été capable de lui faire faire n’importe quoi sans alcool, juste en souriant. Mais ça, il ne le lui aurait jamais admis.

« Promets-moi simplement de ne pas me pousser à faire des conneries. Je serais capable de le faire ! »

© BLACK PUMPKIN

_________________
Together. against everything.
Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.


Revenir en haut Aller en bas
Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Fratrie des Dragons à Durmstrang, puis Gryffondor à Poudlard.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 871 Gallions : 1108 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

L'ivresse fait dire les mots
qu'on aurait pu dire en étant sobre.


Elle aurait dû parier qu’il commencerait par la vodka black. Ils faisaient tous ça, après tout. Se saisissant de son verre, Skye le vida d’un trait, et la russe l’imita sans marquer d’arrêt. En Russie, après tout, la vodka se boit cul sec. Les doses anglaises étaient plus généreuses que les doses russes, mais de la vodka reste de la vodka. Elle reposa son verre sur la table, et pouffa de rire en voyant son camarade. Ses lèvres étaient légèrement teintées de noir. Pas étonnant, puisque la vodka black était faite à partir de baies sauvages ! « C’est malin, on a les dents et la langue noire maintenant. Sexy comme jamais ! » Puérile, la Gryffondor lui tira la langue, qu’elle avait effectivement noire à cause de la vodka. Ce n’était pas bien grave, ça lui donnait un certain charme. Skye, par contre, se hâta de se nettoyer la bouche pour ne pas avoir l’air trop stupide, la faisant glousser bêtement de rire. Il n’assumait pas d’avoir les lèvres noires ? Pauvre chou. Il ne savait pas encore ce qui l’attendait avec la Zubrówka. Ce n’était pas tout le monde qui aimait le seigle et l’herbe à bisons, et la tête de Skye risquait d’être impayable. Désespérément trop joyeuse pour que ce soit normal, Katarina ne l’imita pas, se fichant bien que ses lèvres et sa langue soient teintées de noir.

Skye, d’ailleurs, venait de se saisir de son verre, et la rousse l’imita, manquant de le renverser d’un geste malheureux. Joyeuse, un peu pompette, elle ne se rendait pas encore compte qu’elle n’était plus très sobre. Elle tenait généralement très bien l’alcool, mais elle avait le ventre vide et son dernier repas remontait à assez loin pour que la vodka ait sur elle un effet dévastateur. Sans compter la retombée de stress qui abaissait un peu plus ses défenses et sa résistance ! « Avoue tu cherches juste à me saouler pour pouvoir me faire faire n’importe quoi !? » La rousse gloussa, et étira un sourire malicieux, tandis qu’elle levait son verre pour trinquer avec son ami. Qu’est-ce qu’il sous-entendait, voyons ? Elle était innocente… Parfaitement innocente.

« Depuis quand j’ai besoin de te souler pour te faire faire n’importe quoi ? »

Enjôleuse, elle battit des cils, avant d’éclater de rire, inconsciente de l’effet qu’elle avait sur lui. Comment aurait-elle pu s’en douter ? Elle qui passait son temps à faire des couples restait totalement aveugle et sourde au fait qu’un garçon pouvait potentiellement s’intéresser à elle sans tenter d’atteindre son frère par ce procédé. Elle avait tellement appris à se méfier de ceux qui l’approchaient qu’elle ne parvenait même plus à comprendre les avances pas du tout subtiles d’un garçon qui, pourtant, l’intéressait aussi, malgré le fait que ses amis la poussent dans le dos, et les poussent l’un vers l’autre, accessoirement. « Promets-moi simplement de ne pas me pousser à faire des conneries. Je serais capable de le faire ! » A nouveau, elle pouffa, trop joyeuse pour se rendre compte qu’elle devrait arrêter de boire. Comme tous les adolescents, elle se faisait trop confiance, persuadée qu’elle saurait reconnaître le moment où elle avait trop bu, le moment où elle devait arrêter. Ce moment était arrivé. Et qu’est-ce qu’elle fit ? Elle leva son verre pour trinquer avec Skye.

« Hmmm… On verra. Santé ! »

A nouveau, elle s’enfila son verre cul sec, et la Zubrówka suivit le même chemin que les autres, brûlant délicieusement sa gorge en la faisant tousser un peu. En règle générale, elle n’aimait pas trop ça. C’était plus polonais que russe, et il y avait plus qu’une frontière qui séparait ces deux pays. Ce fut avec maladresse qu’elle reposa son verre sur la table, mais elle ne proposa pas à Skye de se charger d’aller chercher la suite des festivités. La terre tremblait doucement. C’était très rigolo, en fait. Et Skye avait l’air aussi heureux qu’elle. Ils passaient un bon moment, très agréable, et ni l’un ni l’autre ne se rendaient compte qu’ils étaient à peine torchés comme des coings, et qu’il valait mieux s’arrêter là. Cependant, deux autres verres venaient d’apparaître. Du vin, à l’odeur. Est-ce que c’était Skye qui était allé les chercher ? Ou bien s’étaient-ils matérialisés comme par magie ? Impossible, puisque la nourriture était l’une des cinq exceptions à la loi de Gamp sur la métamorphose élémentaire. Mais elle était un peu trop pompette pour se rappeler de ça maintenant, cela dit.

« C’est pas plutôt toi qui essaies de me souler pour me faire faire n’importe quoi ? »

Pouffant de rire, elle attrapa un premier verre, pour le lever et trinquer avec son camarade. C’était bien du vin, qu’elle venait de s’enfiler comme de la vodka. Voilà qui allait indigner plus d’un français, même si, pour le moment, son état actuel l’empêchait de comprendre ce qu’elle faisait. Le vin, ça se déguste, après tout. Inutile de préciser qu’elle ne dégusta pas plus le deuxième verre que le premier, et qu’après tant d’alcools forts, toutes les saveurs se mélangeaient et qu’elle ne savait plus laquelle appartenait au vin ou à la vodka. Ce qu’elle savait, par contre, c’est que Skye avait toujours les lèvres noires. Qu’elle n’arrivait plus à détacher son regard de cette petite tache sombre, et qu’avec l’alcool, ses inhibitions avaient disparu. Elle avait terriblement envie de l’embrasser. Et après tout, pourquoi se gêner ?

« Attends, bouge pas, t’as un truc sur… »

Attaque surprise ! La rousse s’était penchée pour lui voler un bisou, mais apparemment, le français avait eu la même idée, et ce fut avec une certaine stupéfaction qu’elle l’embrassa. Elle loucha brièvement, avant qu’ils ne reculent brutalement, tous les deux, et elle retomba assez lourdement sur sa chaise. Sans réfléchir, elle posa ses doigts sur ses lèvres. Elle sentait encore celles de Skye.

« Wow wow wow… Il s’est passé quoi au juste ? »

Elle avait embrassé Skye. Ou, non, Skye l’avait embrassé. Bref, ils s’étaient embrassés. Elle l’avait fait exprès, parce qu’elle en avait eu envie. Mais lui aussi. Du coup… ? Son regard croisa celui de son camarade, et un éclat de rire quitta sa gorge au moment où elle s’avançait vers lui, tandis qu’il en faisait de même vers elle, pour un deuxième service. Ou plutôt, pour un vrai baiser, cette fois-ci. Il était temps. Et il était presque dommage qu’ils aient dû se mettre une mine pour y arriver. Mais si se désinhiber leur permettait enfin d’assumer leurs sentiments, elle voulait bien assumer son manque de classe sur ce coup-là. Le deuxième baiser prit fin presque tout aussi vite que le premier, pour plusieurs raisons. Trop de monde, d’abord. Puis avec tout cet alcool, et ses émotions qui jouaient au grand huit dans son esprit, son estomac était tout retourné. Vomir sur son probable futur petit copain n’était pas très romantique.

« Je pense qu’on a assez bu. Ça te dérange si on sort ? J’ai besoin de prendre l’air. »

De prendre l’air, de dessouler en vitesse, et d’avoir une vraie discussion très sobre avec lui, aussi. Et dire qu’ils avaient attendu huit mois pour se déclarer ! Quels empotés, sérieusement…

_________________




Mumblemumps Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows
  • 1
  • 2

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ivresse fait dire les mots qu'on aurait pu dire en étant sobre. (Kata & Skye)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le malheur des uns fait le bonheur des autres... [PV]
» J'aurai aimé te dire des mots que tu n'as jamais entendus car à mes yeux "Je t'aime" est devenu bien trop répandu ♥ PRIALYA
» >
» °200 questions pour tuer le temps°
» Je l'ai fait exprès de dire que j'étais mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: Hogsmeade :: Three Broomsticks-
Sauter vers: