Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 5
La version cinq est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'été, faites le plein de festivités !
Découvre tout ici
Sujet commun
Vous avez envie de profiter pleinement des animations de la coupe du monde,
venez découvrir les nombreuses activités mises en place pour l'été !
Fêtes foraines, séances de dédicaces, match, les ingrédients sont réunis pour faire la fête !
Clique pour découvrir le Speed Dating de l'été
Quêtes
Les quêtes ont toutes été mises à jour. Vous trouverez celle du personnel ici,
les poufsouffle juste . Les serdaigle ont aussi le droit à un nouveau
sujet par tout comme les serpentard. Les gryffondor, eux,
continuent leur jeu de piste.
Résumé des quêtes
Radio Quidditch
Pour l'été, la brigade magique ne fait pas les choses à moitié,
de la nouveauté vous attend sur vos ondes !
Ouvre les oreilles
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

There is also a time for sleep • Alvé+Lexis

Alexis M. Abberline
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Professeur d'études des Runes
Célébrité : Bridget Regan
Âge : 28 Parchemins : 616 Gallions : 172 Date d'inscription : 28/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1700-alexis-m-abberline-the-times-we http://www.mumblemumps.com/t1733-alexis-link-s-rp-s#44206

Alexis & Alvérize
There is a time for many words, and there is also a time for sleep
Le souffle court, le corps tremblant, les yeux embrumés de larmes,... c'est ainsi que je me réveille en plein milieu de la nuit sans chance de pouvoir retomber endormie. Je suis habituée à ces réveils nocturnes qui me laissent un goût d'amertume dans la bouche. Tous ces cauchemars s'étaient calmés mais nous approchions de la période clé de l'année et les souvenirs revenaient avec violence, brutalité même pour raviver la douleur. Je soupire un peu songeant que la seule chose qui pourrait m'apaiser me reste définitivement inaccessible. Depuis quelques temps, son visage hante mes rêves et je ressens la terreur de le perdre. Dire que j'ai cru longtemps qu'il resterait un souvenir éphémère et inaccessible. Depuis la rentrée, ses traits sont un fléau dans mon esprit alors qu'ils me rappellent constamment combien le manque est fort, combien je regrette de ne plus pouvoir enfouir mon visage dans son cou. Et aujourd'hui, je devrais être heureuse de le retrouver, de pouvoir envisager sa main dans la mienne à l'avenir mais la peur était tapie au plus profond de mes entrailles grouillantes de peur. Les tests dans la grande salle terminés, je me sentais intérieurement chamboulées. Cela n'avait rien eu de très positif sur mon âme. Rapidement, les choses avaient dégénéré et la salle était devenue un champ de ruines. Un regard me hantait, celui d'une jeune femme. Elle avait au fond des yeux ce reflet qui m'avait rappelé les dégâts faits par cette putin de guerre. Elle avait gravé en elle des images que je partage. Et ce jour là, je me suis sentie proche d'elle alors que mon esprit autant que le sien semblait trouver cette scène douloureusement semblable. Les images que nous revivions étaient les mêmes, étaient tout aussi douloureuses. Je comprends sa douleur et cette sensation de revivre encore l'horreur. J'ai eu l'impression que mes émotions étaient un écho aux siennes. Depuis, je dors tellement mal que je finis par perdre goût aux petits plaisirs de la vie. Les nerfs tendus, je me sens lasse. J'aurais envie de me rebeller contre cette forme d'autorité qui laisse planer la menace au-dessus des têtes de nos protégés en jugeant bon que les maintenir dans le silence est la solution. Je soupire alors que mes pieds rencontrent le sol froid. Samedi heureusement, je vais pouvoir prendre la journée pour moi et enfin trouver le temps de me rendre là où j'aurais du aller depuis une semaine pour couper court aussi vite que venu à ces insomnies.

Je n'attends pas que le soleil soit levé pour m'habiller sobrement et m'échapper du château avant d'être amenée à croiser qui que ce soit. Je ne veux pas que l'on me demande où je vais de si bonne heure car au fond, je ne vais nul part à proprement parlé. Une journée rien que pour moi et me permettre de m'évader. Je marche dans les rues désertes de si bonne heure. Certaines montrent des premiers signes de vie mais je ne m'y attarde pas allant un peu en retrait du village. Je m'installe sur un banc qui est la plupart du temps délaissé avant de me plonger dans mon livre. Culture typiquement moldue qui trahit mes origines mais voyez-vous, j'en suis fière dans le fond de mon cœur Il y a de très bonnes inventions liées à mon monde de naissance. Je ne vois pas le temps passé alors que je dévore pour la énième fois « Les Hauts de Hurlevent ». Je perds toute notion du temps jusqu'au moment où mon ventre me rappelle que je n'ai encore rien mangé de la journée qui est maintenant bien entamée. Je m'arrête au salon de thé pendant deux heures savourant à la fois un thé chaud et vivifiant, ma merveilleuse lecture et le sucre de quelques beignets. Je referme finalement mon livre pour m'étirer. J'en aurais presque oublié la raison de ma venue à Pré-au-Lard. Je rejoins la boutique de la potioniste du village où j'ai mes habitude poussant la porte sans une ombre d'hésitation. Je n'hésite pas une seule seconde avant de m'avancer vers le comptoir, désert à cette heure. Je souris poliment à la jeune femme, pas encore habituée totalement à traiter avec elle.

« Bonjour. Comment allez-vous aujourd'hui? » Question assez rhétorique, forme de politesse mais quelque part, je me soucie réellement de la réponse même si peu semble encore vraiment désirer une réponse sincère à cette question. « Je voudrais les ingrédients pour concocter une potion pour aider à dormir, une puissante pas la basique. » Je la regarde un petit moment prenant le temps de détailler ses traits. Il y a un quelque chose chez elle qui semble brisé. Mais ne sommes-nous pas tous un peu brisé. Mais elle a ce quelque chose de familier. Était-elle présente lors de la fameuse bataille? À moins que ce soit un autre petit truc qui m'échappe pour le moment. Je pourrais m'attarder sur cet élément, sans doute un autre jour car je suis un peu trop lasse pour avoir la force de solliciter autre chose que l'objet de mon désir qui m'apportera le repos auquel mon âme aspire.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
Toi...
Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux. ∆ northern lights.
Revenir en haut Aller en bas
 
There is also a time for sleep • Alvé+Lexis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: Hogsmeade :: J. Pippinn's potions-
Sauter vers: