Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

l'insoumise libre (perséphone)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Perséphone Rosier
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : deuxième année de GISIS en sécurité magique, chez les Serpentard.
Célébrité : bridget satterlee
Âge : 20 Parchemins : 257 Gallions : 463 Date d'inscription : 22/05/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Perséphone Margareth Rosier
avec bridget satterlee. (tumblr.)
Belle et jeune fille qui nous vient tout droit de Poudlard pour entamer sa première année de GISIS au collège. Elle est née au château de Kimbolton, manoir familial des Rosier en ce beau jour qu'était le 04 août 1981 en tant que sang pur ; à présent elle vit à Kimbolton. Elle est plutôt insoumise, libre, fougueuse, ambitieuse, rusée, studieuse, intelligente, douce, rêveuse, forte, stratège, joueuse, fort caractère, aimable, souriante, clown, adroite, audacieuse, astucieuse, mais aussi impulsive, indomptable, têtue, trop curieuse, jalouse, sournoise, calculateur, impatiente, sarcastique, ironique, n'en a que faire de ce qu'on lui dit, narcissique, manipulatrice, possessive, caractérielle, boudeuse, mauvaise perdante, hautaine, rancunière. Jusqu'à maintenant, son niveau scolaire s'est révélé être bon. Il y a quelques années maintenant, elle s'est procurée une baguette faite en bois de châtaignier, mesurant vingt-six centimètres trente-cinq et contenant un nerf de cœur de dragon. Avec cette baguette, il lui est possible de créer un patronus - le sien prend la forme d'une panthère. La vision qu'elle a eu face au miroir du risèd : ses parents, fier d'elle et de ce qu'elle est réellement. Mais la vie n'est jamais entièrement rose, la preuve avec les épouvantards. une cage rétrécissant petit à petit jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'air ni de place pour vivre, dans son cas.
We have more questions...


ϟ Que pensez-vous de l'échange européen inter-écoles ? Un échange… Un doux sourire traîne sur ton visage en pensant à ce mot. Échange. Pour qu’il y ait un échange, il aurait fallu que toi aussi, tu puisses aller soit à Beaubâtons soit à Dumstrang. Hors, tu es quasiment sûr de ne jamais voir les couleurs d’une de ces deux écoles. Alors, tu ne peux t’empêcher de te demander… Qu’ont-ils échangé ? Intérieurement, tu ne penses qu’à une seule chose : les morts. Ils ont changé les élèves morts au combat, pendant la Grande Bataille. Tu sais que cette idée est absurde, que la raison est toute autre… Et pourtant. Avec le temps, tu sais que tu t’y habitueras. Qui sait, tu t’entendras plutôt bien avec eux même. Mais tu sais maintenant que Poudlard ne sera plus jamais comme avant. Pas avec tous ces français et ces Bulgares dans les couloirs. Pas après la Bataille. Pas après tout ce que tu as vécu ici.

ϟ Que faisiez vous lors de la Grande Bataille ?  La Bataille. La Grande Bataille. En tant que membre de l’Armée de Dumbledor, tu te devais d’y participer. Pour tes principes. C’était comme si tous tes choix, toutes tes décisions dans ta vie t’avaient mené à ce point précis. Tu devais te battre. C’est à cela que tu t’accrochais quand tu étais au cœur de l’enfer. Car Poudlard, qui était le paradis sur Terre pour toi, était subitement devenue un enfer mortel. Tu ne sais comment tu as survécu. Pourquoi toi, tu es vivante alors que tant d’autres sont morts. Mais tu es sûre d’une chose. Que tu t’es battu de toutes tes tripes, de toute ton âme. Et surtout, tu sais que cette bataille te marquera à jamais.

ϟ Avez-vous peur de perdre vos pouvoirs ? Pourquoi ?  Tu aurais tendance à répondre non. Pendant des années, tu t’es intéressée à la vie moldus. Il t’arrivait même de partir de temps en temps de chez-toi pour flâner dans les rues moldues et t’extasier devant la vie si simple et si tranquille des moldus. Fut un temps aussi, tu les enviais. Oh que oui, tu les enviais tellement. Leur vie tranquille, sans responsabilité ni rien. Alors que toi, dès ta naissance, tu portes le lourd poids de ton nom. Alors, non, tu n’as pas si peur que cela de perdre tes pouvoirs. Cela te fera certainement bizarre au bout d’un moment, mais si les moldus arrivent à vivre sans magie, pourquoi pas toi ?

ϟ Quelle est votre réputation à Poudlard ? Que pensent les autres élèves de vous ?  À poudlard, tu es la traitresse à son sang qui menait la belle vie. Frivole, légère, marrante… Oui, tu t’en fichais de tout. Tu es cette sang pur qui étais amie avec les né-moldus et qui méprisais les autres sangs purs. Tu es celle qui ne se laissait pas marcher sur les pieds, que l’on soit élève ou même professeur. Petit rayon de soleil, tu ne peux pas rester en place, cherchant toujours un moyen de t’occuper. Dans ta maison, tu es surtout la première à faire la fête. Toujours accompagnée de ta meilleure amie, Athénaïs, on vous surnommait soit « tic et tac » soit « les Weasley juniors ». Tu es celle qui aime bien attirer l’attention sur elle, qui ne fait jamais les choses à moitié. Mais maintenant, c’est légèrement différent. La Bataille, les étrangers, Athénaïs. Tu es devenu le produit que tes parents voulaient que tu sois. Tu es restée cette enfant libre et sans frontière. Mais l’insoumise s’est retrouvée avec des chaînes aux mains, aux pieds et au cœur. Mais tu te sens comme un fauve en cage. Tu avais juste avec une grande impatience à quel moment le fauve va se réveiller et vouloir défaire ses liens.
The best day of my life...


C’est une belle journée. Malgré l’heure tardive, le soleil persiste dans le ciel, ne voulant rien lâcher face à la nuit noire. Il est là, il tient bon, se teintant d’une couleur orangée, comme s’il fatiguait de rester là-haut, seul. La tête posée contre la vitre, tu regardes cet astre décliné lentement, coloriant le ciel de la couleur orange, mélangé au bleu du ciel clair ainsi qu’une légère teinte de rose. Tu regardes ce tableau de beauté, te posant mille questions. Tu ne sais pas quoi faire. Tu ne sais plus quoi dire. Pour la première fois de ta vie, tu doutes de ce que tu es. Tu doutes de ce que tu dois faire, de ce que tu vas faire. Pour la première fois, tu as peur de l’avenir. Pour la première fois, tu as peur de ce que les gens vont penser de toi. Car cette année tout est si différent. L’année dernière a été certainement la plus bizarre et la plus horrible que tu es vécu. Le retour du grand Lord, la mort de Dumbledore, Rogue directeur de Poudlard. Comment tout ceci a-t-il pu avoir lieu en si peu de temps ? Et puis, il y a Oryon. Oryon qui est parti. Oryon qui est loin. Loin de tes yeux, loin de ta peau, loin de ton cœur. Car vous appartenez à deux mondes bien trop différents. La sang pur rebelle et le beau né-moldus. Non, votre idylle était vouée au néant. Et pourtant, tu t’y accrochais. Avec l’énergie du désespoir et la rage de vaincre. Cela n’a pas suffi. La montée des idéaux pros sang pur et les attaques sauvages envers les moldus et né-moldus avaient éteint cette petite lueur d’espoir. Avaient éteint tout espoir que tu entretenais. Pauvre Perséphone. On t’a abandonné, laissé seule, le cœur brisé, la vue brouillée de larmes et l’âme en perdition. Tu le sais. Tu le vois. À travers le soleil rougeoyant de sang, à travers la nuit noire et froide qui ne va pas tarder à tomber infiniment sur vos têtes. Tu le vois à travers la Une de « la Gazette du sorcier » que lit paisiblement Athénaïs. Tu sais que des jours sombres sont à venir. Tu sais que cette année ne sera pas de tout repos. Dumbledore mort, Rogue en tant que directeur, Poudlard est devenu un repère de partisan du Lord Noir. Et toi, tu es une bien malheureuse chanceuse dans cette histoire. Car ton sang pur t’autorise une vie calme, loin de tout danger. Mais, tu sais que tu seras mise à l’épreuve aussi. On testera ton allégeance. Le seigneur des ténèbres ou la mort ? La soumission ou la fuite ? Tel est ton choix. Pour certains, le choix a l’air plutôt simple. Pour toi, il n’est que trop compliqué. Tu jettes un coup d’œil rapide à Athénaïs, assise à l’autre bout de la banquette. Elle a beau être près de toi, jamais vous n’avez été si éloignée. Pour la première fois, vous ne regardez pas du même côté. Pour la première fois, vos cœurs ne battent pas à l’unisson, comme avant.
Poudlard est froid. Poudlard est vide. Poudlard est mort. Athénaïs est loin. Boitillant légèrement, tu sors de ta salle de cours. Tu ricanes à cette pensée. Un cours ? Ils osent appeler ça un cours. Oui, c’était censé être un cours de magie noire. Avec ce si charmant Amycus Carrow. Poudlard a bien changé. Les cours de défense contre les forces du mal s’appellent maintenant cours de magie noire et l’étude des moldus a été revisité façon mangemort. Tu t’arrêtes un instant pour regarder à travers la fenêtre. Le parc est vide, triste. Le ciel est aussi sombre que le sont ton âme et ton cœur. Poudlard a perdu sa joie de vie, elle a perdu de sa superbe. Tu n’es plus qu’une ombre parmi les autres ombres. Seules quelques personnes triées parmi l’élite mènent la belle vie au détriment des autres. Tu te sens tremblante. Seule. Tu te sens si seule. Tu as autant mal dans ton corps, dans ta chair que dans ton esprit, dans ton âme. Pour avoir osé contredire un professeur, tu étais en retenue avec le frère Carrow. Le sortilège doloris. Les futurs mangemorts en formation ici se sont adonnés à grande joie à cet exercice. Tu dois bien reconnaitre que certains sont en passe de devenir maître tortionnaire. « Jolie gueule, Rosier ». Tu te retournes. Tu vois une tête fière de sang pur te regarder d’un air moqueur. Tu passes lentement ta langue sur ta lèvre inférieure, comme un loup se léchant les babines à la vue de son futur dîner. Un goût de sang se répand dans ta bouche. Une douce piqure remonte le long de tes lèvres. Les cicatrices de ton effronterie. Tu imagines déjà les quelques bleus sur ton joli minois et les autres, sur ton corps, cachés par ta robe de sorcier.« Moi, je la trouve plutôt ratée… C’est encore trop beau pour ressembler à ta face de troll. ». Un sourire provocateur se dessine sur tes fines lèvres. Depuis bientôt un an, voilà à quoi ressemble ta vie. Chercher ce sursaut de vie, cette petite étincelle pour mettre le feu aux poudres. Tu cherches un semblant d’excitation pour tout oublier. Pour oublier l’homme que tu aimes qui a disparu dans la nature et que la seule personne qui ne t’ait jamais compris t’est subitement tourné le dos. Tu es seule face à tous. Alors, tu cherches l’adversaire digne de toi. Tu ne l’as pas encore trouvé, mais ça arrivera, tu le sais. Il le faut. Poudlard est à mourir d’ennuyer. Es-tu la seule à chercher à la faire revivre ? Non, il y a les autres membres de l’AD. Mais cela devient de plus en plus compliqué. Oui, Poudlard est devenue bien compliqué. Tout autant que le monde de fous dans lequel tu vis.

ϟ Ton pseudo : PRALINE. ϟ Ton âge : 19 ans ( très provhainement 20   ) ϟ Ton avis sur mumblemumps : toujours aussi beau ( ici l'ancienne Opale de Broglie)                        ϟ Le mot de la fin :  mouton  
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone Rosier
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : deuxième année de GISIS en sécurité magique, chez les Serpentard.
Célébrité : bridget satterlee
Âge : 20 Parchemins : 257 Gallions : 463 Date d'inscription : 22/05/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Oh, oh, it's magic, you know...


I : « family is like a branches on a tree, we all grow in different direction, yet our roots are remain as one. »

Ivresse d’enfance. Trop peu de souvenirs de cette partie de ta vie. Elle est passée bien trop vite. Bien trop courte. Seules quelques brides restent ancrées dans ta mémoire. Un sourire par-ci. Un geste tendre par-là. Les rêves écrasés d’une petite fille. Les chamailleries du grand frère. L’absence du père. L’amour inconditionnel de la mère. La vie parfaite de princesse. Oh, Perséphone. Tu avais tout. Tout ce qu’une enfant pouvait espérer. Tu t’en souviens encore. Tu t’accroches à ses souvenirs d’enfance, dernière perle nacrée, dernières traces de joie dans ton avenir. Tu n’oublies pas ces moments-là. Ils ont bel et bien existé. Ces moments dans ton jardin, château de Kimbolton. Un doux parfum de printemps. Les arbres relâchant leur pollen, créant ainsi un brouillard presque étouffant. Tu te vois, enfant, tentant de courir après ton frère, Aristide. Il est plus grand, il est plus fort. Il est tellement plus que toi. Il a cette chose en plus. Ces choses même. D’abord, c’est l’aîné. C’est le grand frère, c’est le futur chef de famille. Et ensuite, c’est l’homme. Le mâle. L’héritier. Tes parents auraient pu s’arrêter là. Tu aurais pu ne jamais voir le jour. Et pourtant. IPourtant il leur fallait une fille. Pour lier des liens avec d’autres familles aussi pures que toi. Pour engendrer à ton tour des petits sangs purs. C’est tout ce à quoi tu es utile. Et ils te le font bien assez comprendre. Aristide l’a très bien compris lui. Il a déjà l’air arrogant des chefs de famille. Il a cinq ans de plus que toi. Il est en haut et, encore une fois, tu es en dessous. Mais pour l’heure, tu t’en fiches. Tu es enfant. Tu n’es qu’insouciance et rêverie. Et Aristide est déjà trop loin devant toi. Tes petites jambes ne permettent pas de le rattraper. Mais pourtant, tu y crois. Tu vas le toucher. Tu vas l’attraper. Cette fois, c’est toi qui gagnes. Cette fois, c’est toi la première. Tu passes devant un arbre. Un très grand arbre, au milieu d’une très grande cours. Aristide touche l’arbre. Il est protégé. Et toi, tu as in instant de répit pour reprends ton petit souffle. Du coin de l’œil, tu vois quelqu’un, assis sur une chaise, à l’ombre de l’arbre. Tu vois une belle femme. Une très belle femme. La seule qui compte à tes yeux. Ta mère. Elle a les mêmes traits raffinés que toi. Les mêmes longs cheveux. Tu la trouves si belle. Si forte. Elle regarde le monde comme si elle le contrôlait du bout de ses fins doigts. Elle te regarde comme si elle te contrôlait ainsi. Car c’est ainsi qu’est ta mère. Elle contrôle tout. Tout sur ce domaine bien entendu. Car, derrière elle se cache une ombre qui contrôle encore plus qu’elle. Cette même ombre que tu peux apercevoir en levant un peu les yeux. « Maman, où est papa ? » Oh, Perséphone. Pourquoi poses-tu cette question ? Tu connais déjà la réponse. Occupé. Pas là. Loin. En as tu réellement un ? Tout ce que tu sais, c’est qu’il s’agit d’un fantôme parcourant les mêmes couloirs que toi, la même maison, avec le même sang. Hormis cela, tu ne sais absolument rien de cet homme qu’on t’oblige à appeler père. Voilà ta famille. Un frère élevé dans les principes des Rosier, une mère présente pour un père absent. Quel dommage que tu aies perdu tout cela.

II : « we make our own farytails, we create our own word »

Âme sœur. À la lettre près, à la signification près. Elle était ton âme sœur. Pas de cette façon dont les amoureux s’appellent, non. Elle était toi, dans un autre corps. Elle te complétait et te ressemblait en tout point. Elle compensait tes faiblesses, tu la remplissais de force. Elle avait la même âme que toi. Comme si vous ne faisiez qu’une. Âme sœur. Âme jumelle. Âme pareille. Physiquement, vous ne vous ressemblez pas. Et pourtant. Dès que l’on vous voit ensemble, il y a cette infime ressemblance. Est-ce parce que vous avez le même âge ? Tu ne saurais dire. Mais tu sais qu’Athénaïs Selwyn est ton âme soeur. Elle aussi faisait partie des Grande Gens. De ces hautes personnes. De ces sangs purs. Tout comme toi. Une chose est sûre, elle te ressemble plus que ta propre famille. C’est avec elle que tu as grandie. Apparemment, vos mères étaient de grandes amies et vos pères sont cousins directs. Pourtant, il y avait toutes ces petites différences qui vous suivaient. Tu étais la tête brûlée, celle qui ne pouvait pas rester en place. Athénaïs était la douce. Elle était le Bon, tu étais la Brute et vos parents les Truands. C’était vous deux contre tous. C’était vous deux. Et personne d’autre. C’était toi. C’était elle. C’était qu’une seule personne en fin de compte. Dès que l’on parlait de l’une d’entre vous, l’autre était forcément quelque part, pas très loin. Inséparable. Vous avez tous fait ensemble. On vous a élevé ensemble. On vous a inculqué les valeurs de vos parents. Car tous sangs purs ont les mêmes idéaux, même si chaque famille ne sert que leur propre intérêt. Tu as été la première à te rebeller. Du moins, à en montrer les signes. Tu ne sais pas comment tout cela a commencé. Mais, tu savais une chose : tu n’étais pas comme tes parents. Tu étais tellement… Différente de leur monde de bienséance et de fausse gentillesse. Tu n’avais pas leur aversion du moins bien. Non, tout t’intéressait. Et tout t’ennuyais en même temps. On disait que tu avais le tempérament de feu d’une future matriarche. On disait que tu tenais ça de ta grand-mère. Voilà bien trop longtemps que ta mère est cachée derrière l’ombre silencieuse de ton père. Tu avais cette force de caractère, digne des Rosier disait-on. Athénaïs a eu la douceur de sa mère, et la tranquillité des Selwyn. Deux caractères si différents pour deux anges si pareils. Alors, sans doute as-tu été le déclenchement de tout cela. Toi, qui remettais tout en question. Au début, on mettait ça sur le compte d’une trop grande curiosité. On te savait déjà grande commère. Avec le temps et l’âge, on commençait à avoir des doutes. Surtout tes parents. Trop de questions, trop de gêne sans doute. Pas assez de réponses pour toi. Cela faisait la même chose pour Athénaïs. Parce que vous vous l’êtes promis. « Jamais l’une sans l’autre » « Toujours l’une pour l’autre ». De simple mot. Pour de simple fille. C’était vous contre le monde. On vous pointe du doigt. On murmure à votre passage. Ces petites filles sont bien trop bizarres. Peut-être faudrait-il qu’elle passe moins de temps ensemble ? C’était voué à l’échec. Athénaïs était le cerveau, toi le corps. Dès qu’ils essayaient de vous éloigner l’une de l’autre, d’une parfaite cohésion, vous contre-attaquez. Tu ne renonçais jamais. Tu avais trouvé ton partenaire de crime. Tu avais trouvé ta Bonnie, toi qui pourrais être Clyde. Tu savais que tu n’étais pas seule, et cela te donnait du courage pour affronter tes parents. Affronter le regard lourd de reproche de ton frère. (« A quoi joues-tu Persé ? As-tu avenir veux-tu prétendre ? »), aux regards las de ta mère ( « Traitesse… Voilà comment on appelle les personnes de ton genre Perséphone Margareth Rosier. Tu n’es pas digne de porter ce nom ») et ceux absent de ton père (les regards sont plus hurlant que des paroles). Alors, avec Athénaïs, vous vous êtes forgé ce monde qui n’est rien qu’à vous. Où vous seule pouvez y vivre. Vous vous êtes créé un langage muet, un comportement discret que vous seuls pouvez déchiffrer. Et toi aussi, tu t’es créé cette barrière. Cette façade. Celle de la gamine qui s’en fichait de tout. De la dure à cuire. De la gamine pourrie gâtée qui obtient tout ce qu’elle veut. Celle qui attire l’attention en faisant des bêtises. Au moins, quelques fois, on détournait les yeux d’Aristide pour les poser sur toi, même si ce n’est que pour de vilaines paroles. Tu as appris à les oublier. À les encaisser avec un sourire sarcastique. Mais toujours la tête haute. Tu aurais pu passer pour une vraie sang pure. Ce côté légèrement hautain, narcissique, sûre de toi. Mais tu étais la mauvaise sang pure. Celle qui écrase de son regard les autres. Les regards bienveillants, tu les gardes pour Athénaïs. La fin de ton enfance n’a été qu’un jeu de rôle. Tu jouais la vilaine fille indigne. Tu te délectais de la réaction de tes parents. Tu jubilais devant les regards des autres. Tu te fissurais aussitôt qu’Athénaïs était là. Elle seule te connaissait. Toi seule la connaissait en retour.



III : « i solemnly swear that i am up to no good »

Tu entends vaguement des brides de paroles. Ils viennent d’en bas. Du parc, très certainement. Tu peux facilement discerner un groupe d’élève. Très certainement assis par terre en cercle. Ils ont l’air de rire. Suffisamment fort pour que tu les entendes distinctement. Sinon, tu entends quelques voix, noyée dans le vacarme du vent chaud et des oiseaux. Tes yeux sont plongés dans le bleu infini du ciel. Pas un nuage. Pas une tache dans cette toile de bleu limpide. En fermant les yeux, tu peux stopper le vacarme de l’après-midi. Tu peux ne plus rien entendre. Sauf ton cœur. Ton petit cœur qui bat tranquillement, doucement, sereinement. Et entre chaque battement, tu en entends un autre. Mais celui-là est plus rapide. Il est plus fort aussi. Et celui-là appartient à cet être à côté de toi. Tu n’as pas besoin d’ouvrir les yeux pour sentir son odeur. Pour le laisser remplir tes narines, ton être et ton âme. Tu n’as pas besoin d’ouvrir les yeux pour reconnaitre le toucher de sa peau contre la tienne. Pour reconnaitre la moindre parcelle de chair de son corps. La moindre fibre de son être. Tu n’as pas besoin de le regarder pour savoir qu’Oryon aussi a les yeux fermés. Car c’est toujours plus simple quand on ferme les yeux, pas vrai Perséphone ? C’est plus simple de ne penser à rien. Ou alors qu’à vous. Qu’à toi. Qu’au présent. Et à rien d’autre. De ne penser qu’à sa présence maintenant. Pas à son départ de tout à l’heure. Ni à son absence demain. Peut-être que le plus simple est tout simplement d’oublier qui vous êtes ? De vous oublier l’un l’autre ? Qui est Perséphone ? Qui est Oryon ? Pourquoi seraient-ils si différents ? Es-tu vraiment la princesse de glace, la sang purs insoumise sans peur ni attache ? Est-il réellement ce beau né-moldus, rêveur et attentionné qui ne rêve que d’aventure ? Comment tout ceci a-t-il pu commencer ? Oh, Perséphone. Ne te mens pas. Tu t’es enlisé dans une relation mortelle. Tu le sais. Et c’est cela qui t’a plu au premier abord. Cette sensation de franchir l’interdit. Cette adrénaline qui montait et montait toujours plus dans tes veines. Mais avant tout, c’était la peur. La peur de ne plus rien contrôler. Car c’est bien ta plus grande peur. Te sentir oppressée, coincée, bloquée, enfermée. Seule. Tu le sentais venir. Ce moment où tes parents décideront pour toi de ta vie. Tu leur refuses cela. Tu ne le supportes pas. Tu ne le veux pas. Et tu voudrais le crier à qui veut l’entendre que tu es libre. Mais ton cri est sourd. Muet. Oui, au début, tu fréquentais Oryon seulement pour faire jaser. Pour que cela arrive aux oreilles de tes parents. Ça n’a pas raté. Leur réaction a été immédiate. Indigne. Traitresse. Tu ne voulais pas que cela aille aussi loin. Tu ne voulais pas. Tu t’es perdue dans tes vils jeux et dans tes ruses absurdes. Tu as perdu le fil de la partie, tu t’es tendu un piège à toi-même. Oryon, avec cet air quelque peu rêveur, avec ses yeux innocents. Il est ton contraire tout entier. Lui n’est que simplicité. Toi, tu es bien trop compliquée. Au début, ce n’était que pour jouer. Avec tes parents, avec lui, avec toi, avec la vie. Tout simplement. Un jeu. Un simple jeu. Avec de simple règle. Peut-être es-tu trop idiote pour comprendre les règles… Mais le jeu a pris trop d’ampleur, trop vite. Et tu t’es noyée dans ses yeux, dans sa fraîcheur et dans sa simplicité. Simple garçon d’enseignant moldus, il n’était rien à tes yeux. Un être parmi tant d’autres. Une autre âme qui circule. Mais c’est ainsi. Tu le voulais. Tu voulais sa force si tranquille, sa rage si sourde. Seule Athénaïs était au courant. De cette relation. Devant les autres, vous faites attention. Comme si vous ne vous connaissez pas. Mais combien de fois as-tu eu envie de le dire à tout le monde. De briser les chaînes que vous vous êtes créées. « Crois-tu que cela sera possible ? ». Énigmatique. Jamais tu n’as eu autant de mal à comprendre quelqu’un. Tu ne dis pas tout savoir sur tout le monde. Mais les gens sont des livres ouverts. Il suffit d’une peu d’observation et de beaucoup d’audace pour cela. Oryon est un mystère pour toi. Et tu ne sais pas si tu as envie de le résoudre. Tu veux laisser le suspens durer le plus longtemps possible. « Qu’est-ce qui est possible ? » « De s’enfuir. Loin d’ici. Juste tous les deux ? ». Tu ouvres les yeux. Non. Pas encore. Pas cette conversation. Pas ces mots. Pas ça. Tout sauf ça. Le bleu du ciel se semble bien moins lumineux tout d’un coup. Tu remarques à quelques endroits de fins brouillards de nuages, presque transparents. « Tu connais la réponse. » Tu entends un soupir. Voilà quelques mois qu’Oryon ne parle que de cela. S’enfuir. Partir loin d’ici. Depuis le retour du Seigneur des Ténèbres, il a peur. Et il te fait peur. Il parle de partir, toi et lui, comme deux amants maudits. Au fond, tu t’imagines assez facilement vivre parmi les moldus. Tu le faisais bien avant, avec Athénaïs. Vous vous échappiez de chez vous, pour parcourir le monde moldus de vos grand yeux ébahis. Mais là, c’est différent. Quelque chose à changer. Tu ne veux plus partir. Tu ne veux pas y aller. Non, c’est ton monde. Tu dois te battre. C’est ce que tu as toujours fait quand quelque chose ne te convenait pas. Tu n’aimes pas la conduite dictée par tes parents ? Tu ne leur as jamais obéi. Tu voulais apprendre à te battre ? Tu as rejoint l’AD avec Harry Potter. Et pourtant. Partir ? Où ? Quand ? Comment ? Toutes ces questions que tu voudrais lui poser, mais qui n’arrivent à franchir le seuil de tes lèvres. « On pourrait pourtant. Si tu le voulais réellement, on pourrait Perséphone. » C’est à ce moment-là que tu sens cette chose se briser au fond de toi. Que veux-tu Perséphone ? Depuis peu, tu ne sais plus rien. Tu ne sais plus ce que tu veux. Tu es perdue. Perdue dans tes sentiments illogique, dans ta félonie immonde. Mais surtout, perdue dans ton monde que tu croyais si parfait.


Serrer les poings. Serrer la mâchoire. Ne pas laisser apparaitre de sentiment. Garder le visage impénétrable. Que se passe-t-il ? Pourquoi te crie-t-elle dessus ainsi ? Trop de questions. Encore une fois. Pour la première fois de ta vie, tu ne comprends pas Athénaïs. Pour la première fois, vous vous disputez. Parce que tout compte fait, tu compte peut-être t’enfuir toi aussi. Car Dumbledore est mort. La porte est grande ouverte aux mangemorts, aux ténèbres, au Lord Noir. Dumbledore est mort. Le cataclysme est déjà là. Alors oui, tu veux t’enfuir. Mais pas seule. Avec Oryon ? Peut-être. Avec Athénaïs ? Sans elle, tu n’iras nulle part. Votre promesse. Vous vous l’êtes promis après tout. Peut-être a-t-elle juste oublié ? « Persé, tu ne peux pas faire ça… » « Et pourquoi pas ? Qu’est-ce qui nous empêche de le faire ? Qu’est-ce qui nous retient ici ? » Absolument rien. Tu pries pour qu’elle réponde de cette façon. Mais tu sais qu’elle ne va pas répondre cela. Athénaïs a changé d’une certaine façon. Depuis la mort de Dumbledore. Tu as senti les ténèbres s’insinuer en elle. « Ce qui nous retient ici ? Absolument tout. C’est notre monde ici Perséphone. C’est notre monde qui s’écroule tout autour de nous. C’est nos maisons, nos vies qui sont en danger. Ailleurs ou ici, quelle différence ? » « La différence Athénaïs, c’est qu’ici, nous ne sommes rien. Si on reste, c’est notre vie qu’on met en jeu. Et puis, qu’est-ce qu’on va faire ici ? Je te rappelle qu’on est leurs ennemies, Théna. » Ennemie. Encore une fois, c’est toutes les deux contre les autres, contre le monde. Vous vous êtes battu à peu près toute votre vie contre eux. Contre leurs idéaux extrémistes. Pour vos propres idéaux. L’Armée de Dumbledore, Oryon, toutes ces années à tenir tête à tes parents, c’était pour montrer que tu ne plieras pas les genoux à ce moment-là. Et Athénaïs a fait tout autant que toi. Pourtant, à ce moment-là, tu la sens fléchir. Elle baisse les yeux. Elle hésite. Tu le vois. Et puis, un murmure… « On n'a pas à être ainsi, Perséphone… » Une phrase. Quelques mots qui résument une pensée qui te hante. Celle qui t’éloigne d’Athénaïs. Car c’est trop tard, elle est déjà loin. « Que veux-tu dire ? » Tu dois en être sûre. « Qu’on est peut-être sur le point de faire la plus grosse erreur de notre vie. Qu’on devrait arrêter avant que ce soit trop tard. » « Arrêter quoi, Théna ? » Tu ne veux pas l’entendre et pourtant, tu le dois. « Arrêter tout, Perséphone. Pars si tu veux. Mais moi, je ne viens pas. ». Et la seule chose à quoi tu penses, c’est qu’elle a trahi la promesse. Tu ne le sais pas encore, mais ces simples mots signent votre séparation.

IV : « You may have to fight a battle more than one to win it. »

Tu es perdue. Perdue parmi les cris et la souffrance. Tu ne vois plus rien. Rien que des corps, de la souffrance et du sang. Tu n’entends plus rien, sauf les cris de peur, les cris de rage et les derniers souffles de quelques personnes. Tu ne ressens plus rien, à part ton cœur qui bat beaucoup trop fort, beaucoup trop vite. Tu cours, c’est tout. Tu essaies de rester en vie. C’est tout. Poudlard est plongé dans le chaos le plus total. Tout a commencé avec Harry Potter. Comme à chaque fois. Il est venu ici, à Poudlard. Chercher tu-ne-sais-quoi pour détruire tu-sais-qui. Et avec lui, il a amené la guerre. Tu savais que c’était le moment. Celui de prendre ta décision. De choisir ton camp. Celui de la sûreté ou celui du danger. Celui de ton nom ou de ton cœur. De tes parents ou de tes propres idéaux. Le choix n’a pas été si difficile. Tu es allé te battre. Tu te voyais déjà, coude à coude avec Athénaïs, vous battant pour un meilleur monde. Et pourtant, tout est seule dans ces couloirs dévastés. Athénaïs est partie. Partie de l’autre côté. De leur côté. Elle s’est enfuie. Tu aurais dû t’en douter. Toute l’année, Athénaïs s’est comportée ainsi. Elle avait renié ses idéaux. Elle t’avait tourné le dos. La pire année de ta vie. Des bruits de pas derrière toi. Tu cours plus vite. Toujours plus vite. « Perséphone ! ». Ton cœur rate un battement. Cette voix. Tu te stoppes aussitôt. Oryon. C’est Oryon. « Qu’est-ce que tu fous là ? ». Tu ne comprends pas. Que veut-il dire ? Tu sens ton sang bouillonner. Lui, qu’est-ce qu’il fout là. Il est parti. Sans te laisser un mot. Sans un regard. Sans un mot. Il t’a laissé seule. Totalement et complétement seule. « Va-t’en Perséphone. C’est trop dangereux pour toi ici. » Tu ne peux t’empêcher de rire. Tu es en plein milieu d’un lieu de guerre et tu exploses de rire. Sans doute, l’adrénaline. La folie de la guerre. Oui, c’est ça. Tu dois devenir folle. C’est la seule explication. « Pourquoi je m’en irais ? » Tu ne sais pas pourquoi tu t’énerves maintenant. Trop de pensée traverse ton esprit. Trop. Beaucoup trop. « Oui, c’est vrai. Pourquoi ferais-tu cela ? Pourquoi partir ? Tu n’as pas censé de poser cette question l’année dernière ». Cette remarque te frappe en pleine poitrine. Il te jette tes erreurs à la figure. Il te crache presque dessus. « Mais reste donc Perséphone. Reste avec ces gens que tu appelles famille. Reste avec ceux de ton Monde. Tu deviendras comme eux. » Tu ne comprends plus rien. Tu oublies même où tu es. Tu oublies la guerre qui fait rage autour de toi. La véritable guerre se passe dans ton cœur. Mais tu ne dis rien. « Tu sais que c’est faux. Tu sais que je ne suis pas comme ça. Oryon… Tu le sais. N’est-ce pas ? » « Non, je ne sais plus. Je ne sais plus qui tu es. Hormis une Rosier, enfant de pro sang-pur. Enfant de mangemort, qui sait. Où es-tu mangemort toi aussi ? » C’en était trop. Tu n’étais pas ce qu’il disait. Tu ne l’étais pas. Tu t’es battu toute ta vie pour cela. Pour que l’on voie la Perséphone que tu voulais être. Celle qui était libre. Libre de tout. Et pourtant. Tu as sacrifié cette liberté pour lui. Pour lui, tu as accepté les chaînes. Tu as accepté tout cela pour lui. Pour qu’il te renie ensuite. Ce n’est pas la première fois qu’il te dit cela. Voilà un moment que vos différences sont trop grandes pour vous. « Tu sais qui je suis… Tu le… Non, Oryon… » Tu bégaies. Tu hésites. Tu ne respires plus. Tu te meurs à petit feu. C’est à ce moment-là que tu aurais besoin d’Athénaïs. Mais elle est partie. Loin de toi, loin d’ici. Tu ne peux compter que sur toi-même. « Crois ce que tu veux. Je ne suis pas une meurtrière. » « Bien sûr que si. Tu es comme tous les autres. Tu te crois à l’abri grâce à ton sang, mais cela va te conduire à ta perte. Qui es-tu devenue, Persé ?
Tu es devenue comme eux, comme tes parents, comme ces foutus mangemort. Tu me dégoutes,
Perséphone.
». Un tremblement. Un pan de mur qui explose. Tout comme ton monde. Tu te sens projeter en arrière. Sur le coup, tu es tout étourdi. Tu ne vois plus rien. Trop de poussière. Tu cries un nom. Son nom. Aucune réponse. Tu sens des bras qui te relèvent de force. Tu te débats. Tu ne sais pas qui s’est. Si, tu reconnais ces yeux. Les mêmes que toi. Le même air. Le même sang. Aristide. Que fait-il ici ? « Bouge, Perséphone. Bouge-toi, par merlin ! ». Il te tire. Il t’emmène. Loin, loin de ce calvaire. Il parle rapidement. Le lord noir. Mort. Harry Potter. Gagnant. La guerre. Finie.


V : « the future depends on what we do in the present. »

Tout n’a été qu’un grand gâchi. Tout. Toute ta vie. Tu ne sais plus pour quoi tu t’étais battu avant. Tu as perdu. Tu as tout perdue. La fin de la guerre était censée être un moment de paix. Il n’a été qu’un vaste fiasco dans ta vie. Tout s’est enchaîné petit à petit. Tout à commencer avec la mort d’Oryon. Très certainement lors de l’explosion. Tu en as été inconsolable pendant des jours. Ce n’est pas sa mort qui t’a le plus touché. Non, c’est justement l’absence de ressenti par rapport à cela. Pas de haine, pas de tristesse. Juste un énorme vide. Une faille, béante. Un gouffre. Et tes parents se sont jetés dedans. Ils ont finalement réussi. À te détruire, à te réduire à ce qu’ils voulaient que tu sois. La parfaite petite sang pure. Ils t’ont empoisonné avec leur venin et tu les as laissé faire. Car tu es seule, désormais. Athénaïs a disparu. Tu ne sais pas où elle est. Voilà bientôt un an que tu ne l’as pas vu. Les hiboux que tu lui envoies reviennent sans réponse. Depuis la grande bataille, où elle a fui. En partant, elle a laissé un énorme vide dans ton cœur. Vide qui a été agrandi par la perte d’Oryon. Ils t’ont abandonné. Où est-ce toi qui les as abandonnés ? Non, tu ne veux plus penser à cela. Tu as déjà trop pleuré. C’est fini. C’est une nouvelle Perséphone qui fait son entrée. Celle qui fait enfin la fierté de ses parents. Celle qui joue son rôle à la perfection maintenant. L’insoumise a été finalement soumise à l’autorité de ses parents. Tu n’as jamais été aussi seule. Tu essaies de rester la même qu’avant. Tu essaies de rester la même petite langue de vipère, la même personne soi-disant libre. Tu te caches derrière cette effronterie et cette banalité. Tu renies ton combat. Tu renies tout. Tu te laisses faire. C’est tellement plus simple. Plus facile. Plus reposant. Tu es fatiguée de tout cela. Tu les laisses te susurrer ce que tu dois faire au creux de tes oreilles. Tu obéis. C’est tout. « Tu es prête ? » Aristide. Depuis un an, c’est sûr lui que tu peux te reposer. Il a déjà la main sur ta valise. Tu réfléchis une seconde à sa question. Tu optes pour un mensonge. « Absolument prête. Ce n’est pas tous les jours que Poudlard rouvre ses portes ! ». Cela le fait doucement rire. Toi aussi. Oh que non, tu n’es pas prête Perséphone. Mais cela, toi seule le sait.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore L. Heather
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Gryffondor, 1ère année GISIS médecine magique
Célébrité : Gabriella Wilde
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 2348 Gallions : 438 Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/0  (100/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t460-pandore-heather-deux-ames http://www.mumblemumps.com/t461-pandore-heather-la-musique-seul-miroir-de-l-ame#7460 http://www.mumblemumps.com/t624-pandore-heather-owls-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

Ohhhh rebienvenue par ici alors ma jolie ♥️

Bon courage pour ta fiche
Hâte de voir ce que tu nous réserve avec ce perso

_________________
Unforgettable in every way
Unforgettable, both near or far. Like a song of love that clings to me. How the thought of you does things to me, never before, has someone been more.

Andore:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kamen Yordanov
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : slytherin
Célébrité : Ash Stymest
Pseudo : Elly Âge : 22 Parchemins : 2475 Gallions : 504 Date d'inscription : 01/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t304-kissing-death-and-losing- http://www.mumblemumps.com/t310-you-re-poison-runnin-through-my-veins-kamen#3919 http://www.mumblemumps.com/t975-kamen-flask http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

OMG. Opale
Tu nous as manqué ma jolie, j'aimais tellement ton personnage
Et j'ai hâte de découvrir cette nouvelle beauté Une Rosier déjà Et puis j'aime tellement ton choix d'avatar hellow Et le prénom, c'était celui que j'avais pris pour un de mes personnages préférés de RP J'ai hâte d'en savoir plus sur l'insoumise alors Courage pour écrire ta fiche, si tu as besoin, tu connais le chemin, on t'aime et on est ravi de te revoir ici

_________________
destructive love
Ce baiser est mille fois mieux que tout ceux qu’il a pu recevoir et donner dans sa vie. C’est un baiser chaud, langoureux, qui vient du cœur. Un baiser beaucoup plus fort que n'importe quel poison.



Revenir en haut Aller en bas
Perséphone Rosier
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : deuxième année de GISIS en sécurité magique, chez les Serpentard.
Célébrité : bridget satterlee
Âge : 20 Parchemins : 257 Gallions : 463 Date d'inscription : 22/05/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

merci à vous

KAMEN ; Oui, je suis désolée de vous avoir abandonnée comme ça mais promis, je reviens en force, plus motivée que jamais
Oh, ça me touche que mon personnage te plaise autant     , et encore ce n'est que le début
Revenir en haut Aller en bas
Lionel Lemaire
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : première année en politique magique, rugit son appartenance à la maison des lions.
Célébrité : robbie wadge, le magnifique
Pseudo : Prim Âge : 21 Parchemins : 1294 Gallions : 421 Date d'inscription : 03/01/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur

JE PLEURE DES LARMES DE JOIE, JE SUIS TROP CONTENTE DE TE REVOIR, TU M'AS TROP MANQUÉ. Mon coeur sans toi, c'est comme un Smarties sans coquille de sucre, comme une tablette Aero sans bulles de chocolat, comment peut-il continuer à vivre, pour quelle raison peut-il même continuer d'exister. J'ai hâte de découvrir ton nouveau personnage. Les petites esquisses que tu as dessinées promettent déjà énormément. Tu sais où nous trouver si tu as besoin, en attendant, bon courage pour ta fiche, ma chérie d'amour. Je viendrai te harceler pour de nouveaux liens.

_________________
darkness is your candle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Septième année à Gryffondor.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 1301 Gallions : 839 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

Ooooooh Opale hellow
Dommage pour ta lionne, on avait un super lien, mais je sais qu'on arrivera à s'en trouver un bien avec ta nouvelle princesse

Rebienvenue parmi nous ma belle

_________________

like a catchy song
We're far apart in every way, but you're the best part of my day, and sure as I breathe the air , I know we are the perfect pair, on a prickly path that goes on for miles, but it's worth it just to see you smile, and I cannot be pulled apart, from the hold you have on my heart, and even if the world tells us it's wrong, you're in my head like a catchy song.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone Rosier
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : deuxième année de GISIS en sécurité magique, chez les Serpentard.
Célébrité : bridget satterlee
Âge : 20 Parchemins : 257 Gallions : 463 Date d'inscription : 22/05/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

LIONEL ; TOI AUSSI TU M'AS TROP MANQUÉ
Je dirais même plus, c'est un Kinder surprise sans la surprise à l'intérieur, c'est pareille à une tartine qui est tombée sur le mauvais côté
Mais sache que c'est mes archives du liopale qui m'a fait prendre conscience à quelle point mumblemumps me manquait Je regrette ce temps passé loin de ce petit coin de joie, mais je vais me rattraper promis juré :superman:
De toute façon, même si tu ne le fait pas, c'est moi qui va venir te chercher par la peau des fesses pour avoir des liens aussi beau que le liopale

KATARINA ; Oh, merci ma belle
Oui, c'est vrai mais ne t'inquiète pas, je suis sûre qu'on pourra trouver un lien avec Persé aussi fou que celui qu'on avait avec Opale
Revenir en haut Aller en bas
Ismaël Samora
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror employé à Poudlard depuis moins d'un an, ancien Gryffondor.
Célébrité : Jensen Ackles
Pseudo : Bloodflower Âge : 23 Parchemins : 115 Gallions : 77 Date d'inscription : 11/05/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1782-alverize-s-burton-il-y-a-souven

Rebienvenue sur le forum!!
J'espère que tu sauras bien t'amuser avec ce nouveau compte! Tu sembles faire bien des heureux en revenant parmi nous J'ai hâte de voir ce que ta choupinette nous réserve
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone Rosier
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : deuxième année de GISIS en sécurité magique, chez les Serpentard.
Célébrité : bridget satterlee
Âge : 20 Parchemins : 257 Gallions : 463 Date d'inscription : 22/05/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Oh, la belle Astrid
merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1318 Gallions : 541 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

REBIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE par ici et au plaisir de découvrir plus sur cette charmante demoiselle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone Rosier
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : deuxième année de GISIS en sécurité magique, chez les Serpentard.
Célébrité : bridget satterlee
Âge : 20 Parchemins : 257 Gallions : 463 Date d'inscription : 22/05/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1708 Gallions : 437 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire

Rebienvenue ici, du coup =)
On trouvera un autre lien avec ce compte ci, si tu veux ;)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone Rosier
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : deuxième année de GISIS en sécurité magique, chez les Serpentard.
Célébrité : bridget satterlee
Âge : 20 Parchemins : 257 Gallions : 463 Date d'inscription : 22/05/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

merci Flynn
Bien entendu que je veux j'en veux un qui roxe autant que le dernier
Revenir en haut Aller en bas
Skye M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor
Célébrité : Josh Hutcherson
Pseudo : Carotte Âge : 23 Parchemins : 514 Gallions : 405 Date d'inscription : 11/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1403-skye-m-krushnic-when-the-sun-ri http://www.mumblemumps.com/t1482-skye-m-krushnic-i-of-the-storm

RE-BIENVENUE
Je suis contente de te revoir même si c'était triste d'avoir vu disparaître Opale avec qui on avait un cool lien  Mais étant donné ce que je vois déjà de Perséphone, je crois qu'on va pouvoir se trouver un nouveau lien d'enfer Elle a l'air trop cool ta Persé  
Courage pour la suite de ta fiche et cette fois-ci on va t'attacher avec de la colle forte au forum pour être sûre que tu restes What a Face

_________________
To be human
And in the middle of my chaos there was you. ▬ I felt you walk right through me. You're the thing that I invoke, my all persistent goal, sent to make me crazy. And though it's hard now with time, it works out. To be human is to love even when it gets too much, I'm not ready to give up
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone Rosier
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : deuxième année de GISIS en sécurité magique, chez les Serpentard.
Célébrité : bridget satterlee
Âge : 20 Parchemins : 257 Gallions : 463 Date d'inscription : 22/05/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

SKYE
Oui, c'est vrai, mais t'inquiète pas, Perséphone est encore mieux qu'Opale
Oh que oui qu'on va se trouver un lien du feu de dieu
Ahah, cette fois, vous allez devoir me supporter très très très longtemps
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Pour ma part je te dis bienvenue car je n'étais pas là avant x)

Et comme promis sur la CB...

Bridget Satterlee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mila V. Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle, deuxième année de GISIS en Zoomagie, préfète & membre des clubs d'astronomie et du 2ACM
Célébrité : Lily Collins
Pseudo : Barling Âge : 25 Parchemins : 1728 Gallions : 1983 Date d'inscription : 12/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t400-mila-it-s-always-darkest- http://www.mumblemumps.com/t1385-mila-you-know-what-they-say-about-hope http://www.mumblemumps.com/t1390-mila-hibouxbox http://www.mumblemumps.com/t2088-journal-de-mila

Re-bienvenue jolie Perséphone !

_________________
NOT GOOD ENOUGH.


RAVENCLAW PRIDE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rowan Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : 2e année de GISIS Sécurité magique
Célébrité : Diego Barrueco
Pseudo : .sparkle Âge : 26 Parchemins : 498 Gallions : 51 Date d'inscription : 30/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1704-rowan-heartbroken http://www.mumblemumps.com/t1731-rowan-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1730-rowan-maella-la-chouette-triste http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Re-bienvenue, même si on avait pas de liens

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Belladona Rosebury
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Célébrité : Bea Miller
Pseudo : Blimey! Âge : 24 Parchemins : 843 Gallions : 37 Date d'inscription : 07/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/10  (0/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1383-belladona-rosebury-knowledge-is http://www.mumblemumps.com/t1393-bell-we-know-what-we-are-but-know-not-what-we-may-be#33051 http://www.mumblemumps.com/t1395-bell-when-the-owl-sings-the-night-is-silent http://www.mumblemumps.com/t2071-journal-de-laura-blimey#52822

Rebienvenue ici, belle demoiselle ~
Un super choix de prénom pour une nana qui promet
Bon courage pour la fin de ta fiche !

_________________
You're so fine & you're mine. Tomadona;
I made it through the wilderness, somehow I made it through. Didn't know how lost I was, until I found you. I was beat, incomplete, I'd been had, I was sad and blue but you made me feel... × lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone Rosier
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : deuxième année de GISIS en sécurité magique, chez les Serpentard.
Célébrité : bridget satterlee
Âge : 20 Parchemins : 257 Gallions : 463 Date d'inscription : 22/05/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

merci à vous
OLIVER ; ILS SONT MAGNIFIQUES Tu gères la fougère, mille fois merci

_________________
Je me dis que ça peut pas être comme ça qu'il doit y avoir autre chose. Jusqu'ici j'ai pas trouvé des tas de raisons d'exister, mais j'ai besoin de croire en quelque chose de profond, de solide. J'ai besoin d'être porté par un espoir — .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Ohhh que tu es belle **

Ça fait plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Zephyr Rosenberg
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : Garde-chasse de Poudlard
Célébrité : Gerard Way
Pseudo : from the morgue, Alex Âge : 19 Parchemins : 828 Gallions : 951 Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1167-the-outsider-rosenberg http://www.mumblemumps.com/t1187-like-a-ghost-z-r http://www.mumblemumps.com/t1448-rosenberg-z-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2066-fromthemorgue-s-journal
En ligne

Re-bienvenue mon chou, ravie de te revoir ici.
Bon courage pour ta fiche.
Si tu as un souci, n'hésite surtout pas, mes MPs sont grands ouverts. I love you

_________________
❝ if i could just erase my mind ❞
not gonna let this day go by. i’m gonna save this wasted life and nothing can stand in my way. not enough to say goodbye, burn it til there’s nothing left. i’m drowning in the mess that i have made. @ astra
Revenir en haut Aller en bas
Emérence P. Valdon
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Septième année
Célébrité : Teresa Oman
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 628 Gallions : 60 Date d'inscription : 23/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1276-emerence-blossom-on-the-tree-yo http://www.mumblemumps.com/t1314-emerence-take-back-the-words-you-said http://www.mumblemumps.com/t1316-emerence-send-it-my-way http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake

Oh Opale, ravie de te voir de retour, c'est tellement chouette J'espère que ce personnage sera aussi génial que l'ancien et je te souhaite plein de courage Hésite pas à nous solliciter si t'as un souci I love you

_________________

( One more Stay with me tonight. We can count the street lights. Stay with me alright. Let's bring it all back to life. Don't fade away )
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone Rosier
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : deuxième année de GISIS en sécurité magique, chez les Serpentard.
Célébrité : bridget satterlee
Âge : 20 Parchemins : 257 Gallions : 463 Date d'inscription : 22/05/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Merci mes loulous
Emérance ; Il est encore mieux je dirais
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
l'insoumise libre (perséphone)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Perséphone Dupré|Terminer ^^
» athéna perséphone zubrowka ☞ hey baby (uc).
» Hadés et Perséphone en Europe.
» Perséphone, déesse des enfers [ok]
» Perséphone, Déesse des Ténèbres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: You are a wizard. :: the sorting hat :: Bienvenue à Poudlard-
Sauter vers: