Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Doc Mamour à votre service ▬ Ilia

Hadès de Saint Hendré
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Infirmier
Célébrité : James Quaintance
Âge : 27 Parchemins : 36 Gallions : 251 Date d'inscription : 10/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1920-i-m-not-yours-uc#48783 http://www.mumblemumps.com/t1928-hades-i-m-alone#48888

Docteur Mamour à votre service. Ilia & Hadès

La matinée avait été pour le moins mouvementée, entre les élèves atteintes de cette foutue maladie qui décimait de plus en plus de personnes sans apparentes distinctions et cela perturbait grandement le tatoué. Il avait fini par guérir les divers bobos  qui suivaient un match de Quidditch, quelques poignets cassés, un nez fracturé et pour finir un rhume bénin. Parfois, il avait l’impression d’être à une garderie où il devait toujours s’occuper de tout ce joyeux petit monde à temps plein. C’était aussi pour ça que sauf urgence vitale, Hadès fermait la porte de son infirmerie avec un sort avant d’aller se coucher et de dormir du sommeil du juste, sommeil qui ne restait guère longtemps, ses cauchemars venant régulièrement le hanter.

Cette nuit, il avait dû dormir en tout une petite poignée d’heures, cinq, six tout au plus mais, il s’était levé comme d’habitude et avait ouvert sa pièce pour faire son devoir. Evidemment, ce fut une matinée des plus chargées mais, la pause de midi avait permis de vider totalement son infirmerie, lui permettant de retrouver paix et sérénité. Occupé à  nettoyer ses affaires, il rangeait un lit délaissé de son ancien propriétaire avec précaution et un zeste de magie. Hadès retira ensuite la blouse blanche qu’il portait lorsqu’il travaillait puis la fit voler jusqu’au porte –manteau afin de la ranger. Frappant dans ses larges mains recouvertes d’encre, il fit apparaitre son repas préparé par les petits elfes de maisons habituels.

Ce fut ainsi attablé à son poste de travail alors qu’il étudiait un livre de botanique pour tenter de trouver une solution au mal qui rongeait encore maintenant la pauvre Belladonna, cette petite tête blonde qui demandait tant d’attentions. Penser à la demoiselle lui fit esquisser un sourire amusé en se rappelant de leurs rencontres.  Plus absorbé par sa lecture que par son repas, le jeune homme était concentré sur la page qu’il lisait, la fourchette suspendue dans les airs. Avalant finalement sa bouchée, il fut tiré de sa bulle par un bruit de coup sur la vieille porte de bois. L’homme fronça les sourcils et se leva finalement, rangeant le repas qu’il avait à peine touché avant de se diriger vers l’entrée de l’infirmerie et d’ouvrir le lourd pan de bois.

En apercevant Ilia, Hadès eut un franc sourire sur le visage. Il s’esquiva pour la faire entrer avant de refermer la porte, créant une atmosphère intimiste. L’homme invita la demoiselle à s’installer sur le premier lit venu, attrapant le tabouret à roulette où il posa ses fesses devant sa collègue. « Alors, mademoiselle Yordanova, on n’a pas quitté cette maladresse visiblement. » Ses lèvres s’étirèrent en quelque chose de taquin. Le garçon attendit patiemment que la demoiselle lui explique son problème, ayant déjà sorti sa baguette pour parer à toute éventualité.

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

GET OUT OF MY HEAD
Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : stagiaire au département des accidents et catastrophes magiques + reconstruction de Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 28 Parchemins : 414 Gallions : 424 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

Doc Mamour à votre service,Les nuits de la Bulgare étaient compliquées depuis quelques mois. Beaucoup de choses en tête. De nombreux cauchemars venaient la hanté et le sommeil n'avait donc rien de réparateur. Elle était ailleurs, complètement à l'ouest comme on dit. Depuis deux mois, elle fait l'objet d'une surveillance étroite de la part de son maître de stage, Thomas, qui comprend ce qu'elle traverse. Personne ne peut l'aider, on ne ramène pas un mort à la vie, cette relique est disparue. Ilia se serait servie de la pierre de résurrection si elle l'avait eu en sa possession, sauvant ainsi son petit frère. Cette perte la rendait malade, incontrôlable et presque suicidaire. Lorsqu'elle a voulu s'oublietter, une jeune fille alors inconnue l'a escorté jusqu'à l'infirmerie. Sa baguette lui avait été confisqué par Hadès et une potion de sommeil donné afin que son corps trouve le repos.

Elle en aurait bien besoin en ce moment ! La matinée n'avait pas si mal commencé pourtant, elle et quelques collègues se trouvaient dans le couloir du quatrième étage pour déplacer quelques tableaux et remettre tout le monde à sa place. Mais, distraite en lançant le sortilège accio, la brune reçut le cadre en pleine tête, faisant bien évidemment saigner son arcade, endroit bien fragile lorsqu'il est malmené. « Fais chier ! » peste-t-elle en se relevant. « Ilia !! Tu vas bien ? Tu devrais aller te reposer. Il est presque l'heure de la pause de toute façon, va à l'infirmerie soigner ça. » lui dit Thomas Miller en observant le sang qui coulait doucement sur son visage. « Non, Thomas, s'il vous plaît. Ce n'est rien ! » suppliait presque la sorcière. Son stage était important pour elle, pour son avenir, elle se refusait à partir. Mais l'homme ne plaisantait pas et la renvoya pour son bien. Furieuse, la tête tournant et les bras croisés, Ilia prit donc la direction de l'infirmerie. D'un revers de main, elle essuya le liquide qui lui coulait sur la joue, créant une traînée rouge sur celle-ci.

C'est en titubant qu'elle arriva devant les portes en bois, frappant pour trouver l'infirmer. Hadès ne tarda pas à lui ouvrir, presque ravi de la voir. « Bonjour Hadès. Je suis désolé de vous déranger pendant la pause déjeuner. » Il la fit s'installer sur un lit en se moquant gentiment de sa nouvelle visite. Elle venait trop souvent, pire qu'une élève qui cherche à sécher les cours ! « Ouais... Un tableau m'a foncé dessus... C'est rien, je vais bien. » assura la Yordanova en hochant la tête, ce qui lui provoqua une grimace. Pale de nature, elle l'était peut-être un peu plus du fait qu'elle ne dormait pas beaucoup, mais la demoiselle ne souhaitait inquiéter personne et continuer son travail. Il fallait qu'elle garde son esprit occupé pour ne pas penser à Zahari...
© 2981 12289 0

_________________
Always
Je veux vivre chaque seconde, Comme si demain était la fin du monde, être libre pour de bon, A trop vouloir se lever on tombe ♪ Kyo
Revenir en haut Aller en bas
Hadès de Saint Hendré
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Infirmier
Célébrité : James Quaintance
Âge : 27 Parchemins : 36 Gallions : 251 Date d'inscription : 10/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1920-i-m-not-yours-uc#48783 http://www.mumblemumps.com/t1928-hades-i-m-alone#48888

Docteur Mamour à votre service. Ilia & Hadès

Cela faisait quelques temps maintenant que le jeune infirmier était préoccupé par l’état physique mais également mentale de la jeune stagiaire qu’il avait maintenant devant elle. Cependant, il pouvait bien comprendre que le sommeil pouvait être perturbé, que les nuits pouvaient être compliquées par le passé qui venait hanter les vies présentes. Il avait même dû confisquer pendant un temps la baguette de la belle brune parce que mademoiselle avait tenté de s’oublietter. Quelle idée, franchement ? Même s’il pouvait le concevoir, ce n’était pas une option envisageable pour lui. Alors, assis sur son vieux tabouret de bois face à cette pauvre âme perdue, il pouvait lire dans ses yeux le désespoir que la mort d’un proche impliquait.

« Me déranger ? Quelle idée. Vous ne me dérangez mademoiselle. C’est toujours un plaisir de vous voir même si j’aimerais que vous évitiez de vous blesser aussi souvent. » Un léger et sincère sourire se peignit sur ses lèvres fines presque rattrapées par l’encre des tatouages. Cependant, l’explication assez… Etrange de la demoiselle le fit froncer les sourcils avant de légèrement rire, pas de quoi se moquer, ça non mais il était plutôt rare que les tableaux agressent les gens. Il hocha finalement la tête avant de reprendre la parole d’une voix calme et posée, de celle qu’il utilisait pour calmer les élèves bruyants, les âmes écorchées et les esprits torturés. Dommage que ça ne fonctionnait pas sur lui-même d’ailleurs.

« Bien, on va déjà nettoyer ça avant de voir s’il faut suturer ou non. » Roulant à l’aide de son tabouret, il attrapa un linge blanc propre avant de faire venir par magie une bassine en métal argenté remplie d’eau tiède. Il trempa un morceau du tissu avant de se relever et de tapoter doucement l’arcade d’Ilia, veillant à lui faire le moins mal possible, deux de ses doigts maintenant le visage de la jeune femme légèrement de côté et en hauteur pour faire au mieux sa tâche. Il retira le liquide d’un carmin délicat le long de la tempe puis du haut de la joue avant de mieux s’occuper de la plaie. Par chance, il ne fallait pas recoudre, un simple pansement suffirait et la magie n’aurait même pas à venir mettre ses pieds dedans. Cependant, autre chose inquiétait l’infirmier en chef.

« Dites-moi mademoiselle Yordanova, est-ce que vous arrivez à dormir correctement ? Inutile de me raconter des salades, vous savez que je ne suis pas du genre à me laisser avoir. « Une fois la plaie bien propre, il fit disparaitre la bassine qui fut remplacée par une boite de pansement dont il retira deux collants que l’homme posa délicatement sur la peau meurtrie de sa patiente. Chacun de ses gestes étaient précis et rapides pour faire souffrir le moins possible la pauvre demoiselle qui avait été agressée par un tableau. Une fois sa tâche terminée, il se réinstalla sur son vieux tabouret qui couina avant de fixer la belle bulgare droit dans les yeux. « Je sais qu’il faut tenir le cerveau occupé  pour ne surtout pas penser à tout ça… Mais il faut aussi se reposer. C’est essentiel sinon on finit par avoir des accidents de ce genre-là avec un tableau qui passait tout à fait innocemment dans le couloir. »

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

GET OUT OF MY HEAD
Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : stagiaire au département des accidents et catastrophes magiques + reconstruction de Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 28 Parchemins : 414 Gallions : 424 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

Doc Mamour à votre service,L'infirmerie était un lieu que la demoiselle commençait à connaître par cœur. Si elle s'intéressait plus à la médecine magique, elle n'aurait même pas à venir déranger Hadès qui avait bien assez à faire avec les élèves selon elle. Mais rien n'allait comme la brune le souhaitait et elle finissait une nouvelle fois sur ce lit, attendant qu'on s'occupe d'elle. Chaque fois que Thomas posait les yeux sur elle, dans ces moments de faiblesse, la jeune femme avait peur d'être renvoyée chez elle, de perdre ce stage qu'elle appréciait tant, une opportunité de carrière... Mais c'était ainsi, elle ne parvenait pas à se concentrer. Thomas ne disait pas grand-chose, il tentait de comprendre la situation. Il faisait partie du peu de personnes au courant pour le sortilège d'oubli, puisqu'il avait fallu que l'infirmier la garde au repos et sans baguette durant plusieurs jours.

Heureusement qu'Hadès était compétent et discret, toujours là pour les autres. Perturbant sa pause déjeuner, la Yordanova lui lança un sourire d'excuse. « Oui. Désolée. » se contenta-t-elle de répondre à l'homme qui souhaitait la rencontrer dans un autre cadre. S'installant à l'endroit indiqué par le tatoué, Ilia l'observa distraitement préparer de quoi la soigner. Lorsqu'il prit délicatement son visage entre ses doigts pour nettoyer la plaie, Ilia se sentit presque bien. Avoir une personne qui prend soin de vous, qui est douce et ne veut pas de mal, c'est quelque chose qu'elle ne connaît pas. Depuis toute petite elle voit ses parents se déchirer, ses cadets en guerre, la famille divisée. La tension et la souffrance sont le quotidien de la sorcière, alors ce moment de répit est plutôt plaisant bien qu'il soit né d'un accident bête causé par la brune elle-même.  Ilia n'a presque pas de grimace quand les doigts du médecin touchent son arcade qui a fini par arrêter de saigner, après avoir taché son visage et son chemisier. La tête lui tourne légèrement, mais c'est en partie due au manque de sommeil et de nourriture.

La tête penchée sur le côté, Ilia peut simplement loucher sur son guérisseur, la vue de ses tatouages lui faisant penser à autre chose. Elle imagine ce qu'ils représentent, les raisons qui ont poussé l'homme à se faire graver dans la peau tel ou tel motif. Elle ne possédait que son soleil sur le poignet, symbole bien trop présent de ce qu'on attend d'elle dans sa famille. Beaucoup trop prévisible à son goût. La voix d'Hadèe la sort de sa contemplation. « Hum ? Oh euh... » La jeune femme aurait voulu lui mentir pour ne pas devoir rester au repos une nouvelle fois mais il n'était pas dupe. Alors en grimaçant, Ilia avoua. « En effet, les nuits sont difficiles... Je... Je fais encore des cauchemars. » Ce visage qui la hante, cette absence qui la tue à petit feu. Les larmes lui montent mais elle les retient. Craquer n'est as digne d'elle. Ilia n'a jamais exprimé des émotions aussi profondes. Même lorsqu'elle a appris que son père battait sa mère, elle n'a pas pleuré, elle a tout fait pour cacher ça à ses frères et sœurs, cherchant toujours une parade pour les empêcher d'entendre les cris de Katia. « Je sais qu’il faut tenir le cerveau occupé pour ne surtout pas penser à tout ça… Mais il faut aussi se reposer. C’est essentiel sinon on finit par avoir des accidents de ce genre-là avec un tableau qui passait tout à fait innocemment dans le couloir. » Hochant la tête doucement, elle ne pouvait qu'être d'accord avec lui, sans pour autant parvenir au résultat escompté. « Je sais... Je n'ai pas de solutions. Sauf si... vous me donneriez la potion de sommeil ? » C'était la seule chose qui parvenait à plonger Ilia dans un sommeil sans rêve, lui permettant chimiquement de trouver le repos. Mais rêver est important pour la régénération des cellules, sans ça on ne se sent pas réellement mieux au réveil, c'est addictif. Le seul moyen de guérir serait de condamner son père mais c'était encore difficile. Le punir demandait une perfection magique incroyable et une volonté de tuer à toute épreuve. Ce que la brune n'était pas encore en mesure de faire au vu de sa faiblesse actuelle.
© 2981 12289 0

_________________
Always
Je veux vivre chaque seconde, Comme si demain était la fin du monde, être libre pour de bon, A trop vouloir se lever on tombe ♪ Kyo
Revenir en haut Aller en bas
Hadès de Saint Hendré
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Infirmier
Célébrité : James Quaintance
Âge : 27 Parchemins : 36 Gallions : 251 Date d'inscription : 10/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1920-i-m-not-yours-uc#48783 http://www.mumblemumps.com/t1928-hades-i-m-alone#48888


Ilia & Hadès

Doc Mamour à votre service.

Hadès ne le dirait jamais à Ilia mais il avait appuyé auprès du directeur pour que la demoiselle conserve ce stage, prétextant qu’il avait besoin de l’avoir à l’œil et qu’elle risquait de ne pas se remettre d’un tel échec. Heureusement, il n’avait pas eu grand-chose à faire pour que l’homme accepte sans même sourciller. Malgré l’état mental et physique de la jeune stagiaire, elle restait compétente et c’était ce qui primait à Poudlard. Il n’y avait qu’à voir qui gérait l’infirmerie depuis deux longues années maintenant, un connard tatoué jusqu’à l’os incapable de supporter le brouahaha des élèves qui passaient par chez lui. Surtout après ce qu’il avait fait à la bataille dans l’école. Mais, Hadès comptait bien se faire pardonner cet écart pourtant impardonnable. Personne ne savait mais son cœur était lourd de regret, régulièrement, il voyait en rêve le corps inanimé de sa chère Belladona, face contre terre sur le parvis de l’école. Cette vision lui arracha un frisson, il chassa bien vite cette pensée funeste avant de se reconcentrer correctement sur la pauvre blessée qui attendait sagement sur le lit qu’elle connaissait bien maintenant.

Après avoir soigné cette petite blessure tout à fait anodine, le grand homme s’enquérait de l’état de santé mentale de la belle brune. Question tout à fait banale mais dont la réponse le fit froncer les sourcils puis hocher la tête. Il s’en doutait. Il savait. Parce qu’il connaissait. Il connaissait trop bien cet état de manque, de semi-réalité où l’acceptation se faisait si difficile. « Je vois. C’est normal. Ca me rassure un peu. Si vous m’aviez dit que tout allait bien, je pense que je vous aurais gardé un moment à l’infirmerie. S’il y a bien une personne à qui vous n’êtes pas obligé de mentir, c’est moi. » Léger sourire, Hadès rangea rapidement ses ustensiles en mettant à laver les divers affaires avant de lui parler à nouveau et d’écouter la réponse ou plutôt la question que la demoiselle lui offrit. L’infirmier s’arrêta un instant, réfléchissant au bienfondé de cette proposition avant de soupirer et de se diriger vers son placard magique, fermé à l’aide de sa baguette. La dernière personne qui avait tenté de l’ouvrir, s’était vu transformé en belette pendant vingt-quatre heures, depuis il n’y avait plus eu d’effraction.

Il tira un tiroir qui grinça légèrement et sortit cinq flacons identiques et scellés à la cire rouge du sceau des Saint Hendré. L’homme prit une pochette en velours d’un rouge profond où il rangea les potions avant de fermer la pochette à l’aide de petits cordons et de  sceller l’objet comme toujours lorsqu’il s’agissait de ce genre de médicaments. Finalement, le garçon retourna auprès de sa patiente et lui tendit le ballotin rouge, un léger sourire sur ses lèvres presque tatouées. « Voilà pour deux semaines. Mais je veux que vous veniez me voir au moins la semaine prochaine, ce n’est qu’une solution temporaire, j’insiste vraiment là-dessus. Il faudra bien un jour apprendre à dormir sans ça. » L’infirmier fit venir un épais livre en cuir où il nota à l’aide d’une plume à parlotte le nom de la belle, la quantité et le médicament délivré avant de signer et de faire se replacer l’épais registre. Ses yeux se perdirent un instant dans ce regard si perdu d’Ilia. Comme il mourrait d’envie de lui dire qu’il comprenait sa douleur, qu’il fallait juste apprendre à vivre avec, laisser faire le temps qui finissait par colmater les brèches d’un cœur brisé plusieurs fois. Mais personne ne savait, ici, la vie qu’il avait eu avant. Parfois, il en parlait. Parfois, il faisait quelques allusions mais jamais il ne disait la vérité. Elle serait bien trop crue à entendre. Ses mots seraient si durs vis-à-vis de lui-même. Il dirait simplement cette phrase. J’ai tué mon frère et ma mère.. Ah, Ilia Yordanova, vous n’êtes pas seule. Comment pouvait-il lui dire ce genre de chose ? Lui qui était parfois bien incapable de se raisonner et de se calmer. Alors, il fixait la stagiaire qui devenait peu à peu son amie.
Code by Fremione.

_________________

GET OUT OF MY HEAD
Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : stagiaire au département des accidents et catastrophes magiques + reconstruction de Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 28 Parchemins : 414 Gallions : 424 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

Doc Mamour à votre service,L'infirmerie, un lieu que la Bulgare redoutait grandement. Oh elle n'avait pas peur de l'infirmier en lui-même, Hadès était gentil, doux et compréhensif, surtout avec elle. Mais c'était bien l'endroit qui la rebutait. En entrant, elle avait aperçu ce lit dans lequel elle était resté durant de longues journées, hurlant et pleurant qu'on lui rende sa baguette jusqu'à ce qu'elle soit sédatée pour trouver un semblant de repos. Les potions étaient puissantes mais c'est lorsqu'elle était réveillée qu'Ilia souffrait le plus de l'absence de son frère. Heureusement que les jumeaux et Oxana n'étaient pas au courant de son geste désespéré, la jeune femme n'avait pas le droit de céder  la faiblesse. Et pourtant...

Hadès lui rappela la dure réalité tout en la soignant, rappelant à la sorcière l'importance du sommeil dans le processus de guérison. Mais la belle ne pouvait lui mentir, lui était différent, c'était plus qu'un simple infirmier, il était devenu un peu comme un gardien du secret, un ami. Hadès connaissait les raisons de son geste, il lui avait confisqué sa baguette pour ne pas la voir se faire du mal et gâcher son avenir, sa vie. Certes, elle lui avait hurlé dessus quand il lui avait prit l'instrument, mais la raison avait su reprendre le dessus après plusieurs nuits et la belle s'était excusé de son comportement. Il était bel et bien la seule personne à qui elle ne pouvait mentir et pour cela, la miss lui lança un regard lourd de sens, ampli de reconnaissance derrière cette douleur apparente.

Une douleur plus mentale que physique en réalité. Ilia se fichait bien de cette blessure à la tête, ce n'était rien qui ne pouvait être réparé. Ses nuits étaient compliquées, des cauchemars qui la réveillent en sueur pour finir en larmes, parfois dans les bras de sa camarade de chambre. La solution était là, mais il fallait qu'elle exprime son désir sans passer pour une accroc. Mais Hadès l'avait dit lui-même, il fallait se reposer pour éviter les accidents et donc les passages par l'infirmerie ! Alors Ilia ouvrit la bouche pour demander une potion de sommeil. C'était un besoin viscéral qui la prenait à la gorge. Il n'y avait qu'avec ces potions qu'elle parvenait à dormir. Un sommeil chimique, magique, loin d'être aussi bénéfique que si l'on n'utilise pas ce genre de chose mais au moins, les cauchemars restent éloignés.
Le tatoué se leva en soupirant, sans dire un mot. La Bulgare le suivit des yeux jusqu'à cette armoire fermée par la magie, d'un sortilège que seul lui pouvait déjouer. Ilia ouvrit la bouche, puis la referma sans avoir sorti un seul son, attendant en se triturant les doigts. Le temps lui sembla une éternité et ce silence était assourdissant.

Puis l'homme aux multiples tatouages revint et la jeune femme se redressa sur le lit où elle était assise, comme piqué par un Billywig. Remettant une mèche de cheveux derrière son oreille, la belle saisit le petit sac de velours délicatement, comme s'il contenait la chose la plus précieuse de l'univers. Hadès lui donna tout de même ses recommandations, il n'allait pas la laisser partir comme ça ! « D'accord. Je viendrais. » dit-elle en acquiesçant vivement. « J'aimerais bien dormir sans ça, sincèrement. Si vous avez une technique, je suis preneuse. » dit la brune en faisant la moue. Oui, Ilia voulait faire passer la douleur et stopper les mauvais rêves qui se sont emparés de son quotidien, mais rien ne lui convient, ni la méditation ni les potions et il ne lui ai pas possible d'oublier pour de bon ce qui la traumatise...
© 2981 12289 0

_________________
Always
Je veux vivre chaque seconde, Comme si demain était la fin du monde, être libre pour de bon, A trop vouloir se lever on tombe ♪ Kyo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Doc Mamour à votre service ▬ Ilia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu'est-ce qu'il y a pour votre service Madame ? || La Montespan & Louise Julien
» Un Ingénieur de Talent a votre service !
» Mellindra Road, à votre service !
» Ardro, Energiste à votre service... selon mon envie {Ayael}
» NUL - à votre service pour meurtres, tortures et autres amusements sadiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: