Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Certaines personnes peuvent vous surprendre ~ Hadès

James Martell
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Professeur de Zoomagie, directeur des Serdaigle et s'occupe aussi des retenues
Célébrité : Daniel Gillies
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 2406 Gallions : 1216 Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t234-james-martell-revele-tous http://www.mumblemumps.com/t241-james-martell-la-lecture-une-felicite-qui-se-merite http://www.mumblemumps.com/t623-james-martell-you-ve-got-mail http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Certaines personnes peuvent vous surprendre
"Si vous ne voulez pas qu’on vous oublie, le jour où vous serez mort et pourri, écrivez des choses qui valent la peine d’être lues ou faites des choses qui valent la peine d’être écrites."
Juin 2000
~ Hadès & James ~


S
es heures de cours étaient terminés, James était naturellement à jour dans son programme, il était tout de même content de n'avoir accumulé aucun retard que ce soit à cause de ses élèves ou à cause de lui. Car dernièrement on ne pouvait pas dire qu'il était au meilleur de sa forme... Mais, doucement, sûrement, parfois avec l'aide de Sarah qui à présent était au courant, il avançait, il faisait son deuil du mieux qu'il pouvait. En tout cas ce fameux soir avec Heath avait été la seule soirée où il avait craqué, du moins de cette façon. Les soirées à broyer du noir dans ses appartements avaient été bien plus longue à s'en défaire... Et si un jour il avait cru ne jamais pouvoir s'en relever... Il savait qu'il ne pouvait pas se le permettre, il y avait son père et même sa fille dont il ignorait toute son existence avant cette nouvelle année. Il n'avait pas le droit de se laisser aller... C'était sans doute pendant ou après cette conversation avec Mathilde qu'il avait ouvert les yeux, qu'il avait compris qu'il ne pouvait pas l'abandonner. Elle avait tourné le dos à sa mère en sachant tous les mensonges qu'elle avait proféré au sujet de ce père qu'elle avait même cru mort, elle n'avait alors plus que lui. James ne devait pas la décevoir ! Les premiers matins, sa seule force de se lever c'était elle et au fur et à mesure cela a été plus facile...

Après ses cours, le magizoologiste c'était réfugier dans son repère, l'endroit qu'il préférait sans doute le plus au monde en dehors d'être entouré de créature magique... La bibliothèque. Plongé dans un livre, c'était là qu'il se sentait le mieux... Le schéma se répétait, lorsqu'il avait treize ans et qu'il avait perdu sa mère, c'était aussi vers la bibliothèque qu'il s'était tourné. Cette dernière avait donc silencieusement été témoin de toutes ses peines... Quelques élèves de cinquième année et septième année étaient aussi venu dans cet endroit après leurs heures de classes, les examens approchaient, ils étaient de plus en plus assidu, pour certains sans doute serait-il  trop tard, ce n'était pas quelques heures de révision qui pouvait rattraper une année entière de révision, pour d'autre c'était inutile, ils connaissaient déjà par cœur leur leçon mais, le stresse les poussaient toujours à vouloir plus alors qu'en réalité il leur faudrait très certainement respirer un peu... James avait quelques souvenir de cette époque-là pour lui, il avait partie de ses élèves avec un niveau excellent mais, qui ne pouvait pas s'empêcher de réviser encore et encore jusqu'à la fin... Un léger sourire s'échappait d'entre ses lèvres tandis qu'il se concentrait de nouveau sur sa lecture.

Un livre d'histoire des créatures magiques, ce qu'il préférait évidemment ! Parfois ses voyages lui manquaient il ne pouvait pas le nier mais, enseigner ici était aussi l'une de ses plus belles expériences. Il aimait tellement partager avec ses élèves... Il pouvait être sévère mais, ses élèves les plus impliquer savait à quel point il était passionné. Le temps défilait sans qu'il ne s'en rende compte réellement si bien qu'à un moment donné il aurait été incapable de savoir l'heure qu'il était. Si bien que passer toute sa soirée à lire au final lui semblait un programme tout à fait correct. Il était alors loin de se douter que ses plans allaient être changés, bousculés d'une minutes à l'autre et pour une fois, ce ne serait pas la potionniste qui passerait la porte pour le sortir de cet endroit, même si dans le fond, même s'il ne voulait pas vraiment l'admettre, il appréciait bien plus qu'il ne le devrait tout ce temps passé avec elle...
(c) Emi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Hadès de Saint Hendré
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Infirmier
Célébrité : James Quaintance
Âge : 27 Parchemins : 37 Gallions : 252 Date d'inscription : 10/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1920-i-m-not-yours-uc#48783 http://www.mumblemumps.com/t1928-hades-i-m-alone#48888

Certaines personnes peuvent vous surprendre. James & Hadès

Le vent soufflait alors que les jardins étaient déserts. Assis sur un banc en plein milieu d’une cour, l’infirmier tatoué avait les yeux clos et les jambes repliés en tailleur. Sa respiration était si calme que sa cage thoracique se soulevait avec peine à chacune de ses inspirations. On aurait pu le croire statue de glace, vestige d’un passé bien lointain ou son patronyme était vénéré et craint par la plupart des mortels. S’il le pouvait, il arrêterait le temps pour que ce moment de plénitude et de sérénité dure pour toujours. Lui, cet être si tourmenté qui cherchait pourtant à aider les autres plus que lui-même. Il savait, Hadès, il savait qu’il fuyait ce passé bien trop présent, ces erreurs qu’il avait commis et répété au cours de sa courte existence.

Lorsqu’il tentait de s’endormit, emmitouflé dans ses draps lavés avec soin par les elfes de maison, il voyait le visage de son petit frère, de l’être qu’il avait aimé plus que n’importe quoi sur cette terre. Puis, venait les traits de son ex-fiancée avant de voir tous ces corps d’élèves allongés au sol, morts ou blessés. Par sa faute. Une grimace déforma ses traits figés alors que ses doigts marqués serraient à s’en faire pâlir les jointures son avant-bras où aurait dû se trouver cette marque démoniaque. Hadès finit par soupirer, la méditation était finalement terminée, comme toujours. Lentement, il délia ses jambes engourdies avant de se lever de ce banc de bois bien inconfortable. L’infirmier ajusta ses vêtements ainsi que le col de sa chemise blanche avant de regarder l’aile du château qui s’étendait devant lui.

Aujourd’hui, il était de repos, l’infirmerie étant occupée par une de ses collègues et il pouvait presque avoir l’impression que l’agitation de ce lieu lui manquait. Esquissant un sourire amusé, il s’étira longuement, son dos craquant sinistrement. L’homme eut finalement une idée assez géniale pour lui, peut-être moins pour son ami. Il se dirigea d’un pas rapide vers sa chambre pour y attraper une bouteille d’un alcool que les moldus semblaient affectionner et qui était loin d’être mauvais, surtout pour déconnecter le cerveau.  Puis, le membre du personnel de l’école se glissa jusqu’à l’habitation de son collègue qui…. N’était pas là. Hadès grogna un peu avant de réfléchir un instant et finit par avoir l’illumination du siècle. LA BIBLIOTHEQUE ! Avalant deux longues gorgées d’alcool pour se motivé, il reprit sa route.

Encore plus amusé de déranger James dans cet endroit sacré pour lui, l’infirmier se dépêcha de franchir le chemin qui le séparait du lieu qui lui avait toujours semblé d’un ennui profond même lorsqu’il était à Beauxbâtons ou à Durmstrang. Entrant sans ménagement dans cet havre de paix, il salua les jeunes qu’il connaissait et qui furent tous plus que surpris de le voir là puis, il balaya la salle d’un regard expert avant de sourire malicieusement, ayant repérer la silhouette de celui qu’il souhaitait. S’attablant avec un bruit assez impressionnant, il se vautra sur la table avant de regarder James, un sourire purement niais et énervant aux lèvres. « Tu sais que je t’ai cherché partout ? C’est pas bien de te cacher. » Faisant fit des chut que les élèves faisaient, il sourit, tout fier avant de soupirer un peu. « Aller, James, viens, on sort d’ici. Arrête de t’enfermer et viens prendre le soleil. » Hadès attrapa le bras de son ami pour le tirer gentiment vers la sortie afin d’appuyer ses dires.

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

GET OUT OF MY HEAD
Revenir en haut Aller en bas
James Martell
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Professeur de Zoomagie, directeur des Serdaigle et s'occupe aussi des retenues
Célébrité : Daniel Gillies
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 2406 Gallions : 1216 Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t234-james-martell-revele-tous http://www.mumblemumps.com/t241-james-martell-la-lecture-une-felicite-qui-se-merite http://www.mumblemumps.com/t623-james-martell-you-ve-got-mail http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Certaines personnes peuvent vous surprendre
"Si vous ne voulez pas qu’on vous oublie, le jour où vous serez mort et pourri, écrivez des choses qui valent la peine d’être lues ou faites des choses qui valent la peine d’être écrites."
Juin 2000
~ Hadès & James ~


P
erdu au fin fond de sa lecture, il s'était à peine rendu compte que quelqu'un était rentré dans la bibliothèque et que cette personne semblait faire bien plus de bruit qu'il devrait en faire... James était comme aspiré par sa lecture et quand il en était ainsi, il ne faisait plus attention au reste, se créant une bulle dans laquelle il serait resté des heures bien volontiers. Sauf qu'une personne en avait décider autrement et James ne s'y attendait pas vraiment. Il fût surpris au moment où le jeune homme c'est installé à la même table que lui, faisant sûrement plus de bruit qu'un troupeau d'éléphant à lui tout seul... Mais, on ne pouvait rien lire sur le visage de James, maitre de lui il avait récupéré son masque impassible qui lui collait comme une seconde peau. Il fermait alors le livre, pas besoin de garder la page, il savait bien qu'il n'aurait aucun mal à la retrouver. Il bien curieux de savoir ce que l'infirmier de Poudlard faisait dans cette pièce, il n'était pas vraiment connu pour son goût pour la lecture prononcée... Si au début l'entente entre les deux hommes n'était pas gagnée, leur relation c'était nettement améliorée depuis la bataille... Les deux hommes ayant dû combattre ensemble et puis, dernièrement depuis la perte d'Emeline, Hadès avait tendance à être plus présent dans la vie du Magizoologiste, sans savoir ce qui s'est passé, il lui apportait tout de même son soutient, un geste que, même s'il ne le montrait pas, James appréciait particulièrement... Du moins sauf quand il débarquait ainsi dans l'idée de le faire sortir avec une bouteille à la main... James se souvenait de cette fameuse fois où il avait bu avec Heathcliff et s'il avait bien retenue une chose, c'était que lui et l'alcool, ce n'était pas vraiment un beau mariage.

"Je ne me cachais pas." Lâchait-il finalement en scrutant l'homme devant lui. "Et même quelqu'un ne me connaissant pas, commencerait sans doute par la bibliothèque pour me trouver..." Sous-entendu, il ne croyait pas une seule seconde qu'Hadès avait réellement fait le tour du château pour le trouver, il lui offrit tout de même un léger sourire qui s'arrêta subitement lorsqu'il comprit que son collègue comptait bien l'entrainer à l'extérieur de la bibliothèque, il lui avait même tiré par le bras... Si James aurait été de nature à résisté, un regard vers le bibliothécaire le fit céder et il soupirait... Hadès faisait bien trop de bruit et si James ne le suivait pas sans rien dire, cela serait sans doute encore pire. Le professeur c'est alors levé suivant son nouvel ami, du moins ça en prenait bien le chemin, il n'avait pas eu le temps en revanche de ranger le bouquin mais, il savait que son ami bibliothécaire préférait sans doute ranger un livre que de devoir supporter le bruit que faisait Hadès dans ce lieu...

"J'espère que tu ne t'es pas mis en tête de me faire boire ce qu'il y a dans ta bouteille ?" Demandait-il le regard suspicieux tandis qu'ils quittaient enfin la bibliothèque, Hadès pourrait enfin faire tout le bruit qu'il lui plaira, même si cette idée n'enchantait pas forcément le professeur de Zoomagie qui lui s'était fait à l'idée de passer sa soirée à lire... L'idée de changer ses plans ne lui plaisait pas beaucoup, mais ce n'était pas comme s'il avait beaucoup le choix, apparemment aujourd'hui on avait décidé pour lui... Il était tout de même curieux, il se demandait pourquoi il était venu le trouver lui... Ils n'avaient jamais été proche même si leurs relations s'étaient améliorées... "Alors dis-moi ? Je vais finir par croire que tu ne peux plus me lasser de moi..." Lâchait-il, il était rare de voir James faire de l'humour ou alors il fallait très bien le connaître, c'était le genre de mec à ne se lâcher qu'avec ses plus proches amis, il ne se souvenait pas s'être montré aussi léger en présence de l'infirmier, mais depuis longtemps il ne s'était pas sentis aussi léger et finalement peut-être qu'il comptait bien profiter un peu de cette soirée... A croire qu'entre lui et Sarah ils avaient fini par réussir à le sortir peu à peu de ce cercle infernal dans lequel il s'était trouvé encore peu de temps avant aujourd'hui... Il marchait suivant Hadès sans même savoir où ils allaient...

(c) Emi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Hadès de Saint Hendré
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Infirmier
Célébrité : James Quaintance
Âge : 27 Parchemins : 37 Gallions : 252 Date d'inscription : 10/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1920-i-m-not-yours-uc#48783 http://www.mumblemumps.com/t1928-hades-i-m-alone#48888


James & Hadès

Certaines personnes peuvent vous surprendre.

Hadès se rappelait un peu trop bien de cette bataille au sein même de l’école de magie la plus réputée du monde. Il se rappelait toutes ces choses qu’il avait fait, le partit qui avait été le sien avant de voir le corps inerte de cette gamine qui était devenue rapidement bien plus qu’une élève dont il devait s’occuper. Alors, tout avait changé. Hadès s’était retourné contre son camp pour protéger ceux auquel il tenait encore aujourd’hui. Parce que ces enfants n’avaient rien demandés, parce qu’il avait été idiot et incapable de se contrôler comme il le devait. C’était lui, l’adulte, à lui de conserver autant que possible l’innocence de ces êtres qu’il soignait jour après jour. Ce fut ainsi qu’il se retrouva à combattre avec James, ce professeur qu’il avait eu tant de mal à apprécier. Finalement, leur relation avait positivement évolué. C’était peut-être grâce à cela qu’il s’était mis à d’avantage regarder cet homme devenu de plus en plus intrigant. Et là, présentement, Hadès avait remarqué que ça n’allait pas très fort.

Le garçon rit franchement en entendant la remarque tout à fait banale de son nouvel ami si on pouvait réellement le considérer ainsi. Il avait donc pris sa bouteille d’alcool, celle des grandes occasions et il s’était mis à chercher son collègue entre deux gorgées de ce liquide qui lui brûlait l’œsophage. Rapidement – cela dit tout était relatif – il trouva l’objet de ses attentions dans la bibliothèque. Titubant à moitié, Hadès s’était affalé sur une chaise libre à la table de James. L’infirmier se moquait bien de tous ces chut qu’on lui adressait ou même de déranger les pauvres élèves qui cherchaient désespérément à réviser pour leurs examens qui approchaient à grands pas. « Bah, j’ai commencé par ton bureau, j’me disais que tu travaillerais peut-être. Pour une fois. » Il ricana un peu avant de hausser les épaules et de le regarder, à moitié avachit sur la table. « T’es d’un coincé, tu sais ? Mais ça fait ton charme certainement. Je crois. En fait j’m’en fous. »

Le sorcier haussa les épaules avant de boire une nouvelle gorgée de son alcool préféré. Il posa sa bouteille avec fracas sur le bois de la table avant de bailler et de s’étirer longuement et de tenter de lever son derrière de la chaise sans grand succès. Renonçant pour le moment, Hadès écouta la question de son nouvel ami avant de se frotter le menton où une légère barbe d’un ou deux jours naissait sur ses joues presque tatouées. Il finit par soupirer et par reprendre la parole après une énième gorgée d’alcool, la bouteille se vidant un peu trop rapidement qu’elle ne devrait. « Oh, je crois que je suis en train de tomber amoureux de toi, tu vois. J’espère que t’es pas pris, ça briserait tellement mon pauvre petit cœur. » Sa blague le fit encore ricaner avant de réussir à se lever et de le tirer hors de cet endroit sinistre. Il titubait lentement jusqu’au petit jardin qui donnait juste devant la bibliothèque. L’infirmier s’affala sur le banc de pierre avant de lui tendre la bouteille, histoire de ne pas boire tout seul même si une petite voix lui disait que son nouvel ami refuserait ce petit agrément à cette conversation qui s’annonçait assez drôle. « BON alors ! Comment tu vas ? On dirait que t’as un truc qui te tracasse je trouve. »
Code by Fremione.


_________________

GET OUT OF MY HEAD
Revenir en haut Aller en bas
James Martell
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Professeur de Zoomagie, directeur des Serdaigle et s'occupe aussi des retenues
Célébrité : Daniel Gillies
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 2406 Gallions : 1216 Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t234-james-martell-revele-tous http://www.mumblemumps.com/t241-james-martell-la-lecture-une-felicite-qui-se-merite http://www.mumblemumps.com/t623-james-martell-you-ve-got-mail http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Certaines personnes peuvent vous surprendre
"Si vous ne voulez pas qu’on vous oublie, le jour où vous serez mort et pourri, écrivez des choses qui valent la peine d’être lues ou faites des choses qui valent la peine d’être écrites."
Juin 2000
~ Hadès & James ~


H
adès... De tout ceux qu'il aurait vue s'inquiéter un minimum pour lui, vouloir savoir comment il allait et venir même le sortir de son trou, James ne dirait pas qu'il l'aurait mis en dernière position mais, il ne l'aurait pas mis dans les premiers non plus... Ils étaient trop... Différents, voyant les choses de la vie de manières différentes fût un temps ou entre eux il n'y avait rien d'autres qu'une relation de collègue à collègue... Mais la guerre change les gens, la guerre les rapprochent aussi et c'était ce qui s'était passé... Ils faisaient un étrange duo tous les deux, James le professeur toujours habillé d'un costume, toujours quasiment tiré à quatre épingle, avec ses manières, l'étiquette venant tout droit de son éducation... Et Hadès, tatoué du haut jusqu'en bas... Ou presque, James n'avait jamais vue jusqu'où allait ses tatouages et pour le coup il ne désirait pas en voir davantage. La bouteille à d'alcool à la main bien décidé à la vider, du moins c'était ce qu'il s'imaginait, pourquoi emmener une bouteille sinon ? James levait les yeux au ciel ne relevant pas la remarque du petit Français, une petite chose qu'ils avaient en commun d'ailleurs... En plus du fait que justement, ils étaient sans doute aussi travailleur l'un que l'autre voilà pourquoi James ne l'attaquait pas sur ce terrain-là. A la seconde en revanche, il haussait un sourcil... S'il savait à quoi ressemblait James quand il buvait, pas sûr qu'il lui servirait ce discours...

"Coincé ? C'est probable oui, mais alors tu devrais savoir qu'il n'y a pas pire qu'un coincé qui se relâche." Disait-il alors en lui glissant un regard entendu. Lui qui avait sûrement bien plus l'habitude que James de faire la fête, il avait dû en voir n'est-ce pas ? "Je ne suis pas sûr que tu veuille voir ça, malgré tout le charme que ça pourrait me donner !" Disait-il avant de rire légèrement tandis qu'ils sortaient enfin de la bibliothèque et laissaient tous ces élèves travailler en paix. Ils n'allaient pas très loin, Hadès retombait déjà sur un banc juste à côté à croire que ce n'était même pas la première qu'il tenait dans sa main et qu'il ne tenait déjà plus debout... Génial ! "Et moi je crois que tu as déjà eu ton compte finalement, donne-moi ça." Il lui prenait la bouteille et s'asseyait à côté du jeune homme, il regardait alors cette dernière sans vraiment en être inspiré et finissait par hausser les épaules, buvant alors quelques gorgées, sa grimace ne laissait planer aucun doute, non définitivement cela n'était pas pour lui...

"Je crois que de toute façon pour le moment c'est mon cœur qui est brisé, il ne va être plus capable d'aimer avant un moment." Risquait-il réellement quelque chose avec une pareille confidence ? Il ne comptait pas en dire d'avantage il n'avait pas assez but de toute façon pour que sa langue se délit... Lorsqu'il entendait la question d'Hadès, il soupirait, il aurait dû sentir venir l'entourloupe qui se préparait, bien sûr qu'il allait le cuisiner... Et James ne pouvait même pas lui en vouloir... Il aurait fait la même chose si les rôles étaient inversés, la bouteille d'alcool en moins cependant... "Non tu crois ?" Finissait-il par demander sarcastique, ça ne lui ressemblait pas le sarcasme le souci était que déjà trop de monde savait pour son petit secret, il ne mettrait plus personne d'autre dans la confidence, il n'y avait pas que lui qui risquait son poste mais chaque personne qu'il mettait au courant risquait sa place... Il ne lui ferait pas cela...

"Je crois que toute cette merde a eu raison de moi, les disparitions, cette épidémie..." Pendant un instant James se demandait s'il ne devrait pas se confier sur le fait qu'il en était sûrement atteint, mais c'était une chose qu'il n'était pas encore prêt à révéler à voix haute... Le grand James Martell que rien ne pouvait atteindre avait peur... "Ça ne te tracasse pas toi ? Pourtant tu dois en voir tous les jours..." Disait-il finalement en tentant subtilement mener la discussion sur une pente beaucoup moins glissante. Au moins c'était une chose dont ils pouvaient parler, entre collègue cette épidémie n'était pas un secret et elle était assez importante pour expliquer pourquoi il ne se portait pas toujours comme il l'avait été... Il remontait la pente doucement, avec un peu de chance dans quelques mois il redeviendrait celui qu'il a toujours été, avec quelques cicatrices en plus...

(c) Emi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Certaines personnes peuvent vous surprendre ~ Hadès
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» «Certaines personnes nous font rire un peu plus fort, rendent nos sourires un peu plus vrais et rendent nos vies un peu mieux» [Peezer]
» Colin ☾ -En tout cas, ils peuvent me tuer, je ne parlerai pas. -Mais moi non plus! Ils peuvent vous tuer, je ne parlerai pas! -Ah, je savais qu’on pouvait compter sur vous.
» « Les cygnes chantent avant de mourir. Certaines personnes feraient bien de mourir avant de chanter. » - Odette (Terminée)
» (+) Certaines personnes rendent ta vie meilleure en faisant partie de celle-ci, alors que d’autres la rendent meilleure en la quittant. (vinnie)
» [Jour 5] Une soirée... explosive [pv Recall et une ou deux autres personnes si vous voulez]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: Les RPs terminés-
Sauter vers: