Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 5
La version cinq est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'été, faites le plein de festivités !
Découvre tout ici
Sujet commun
Vous avez envie de profiter pleinement des animations de la coupe du monde,
venez découvrir les nombreuses activités mises en place pour l'été !
Fêtes foraines, séances de dédicaces, match, les ingrédients sont réunis pour faire la fête !
Clique pour découvrir le Speed Dating de l'été
Quêtes
Les quêtes ont toutes été mises à jour. Vous trouverez celle du personnel ici,
les poufsouffle juste . Les serdaigle ont aussi le droit à un nouveau
sujet par tout comme les serpentard. Les gryffondor, eux,
continuent leur jeu de piste.
Résumé des quêtes
Radio Quidditch
Pour l'été, la brigade magique ne fait pas les choses à moitié,
de la nouveauté vous attend sur vos ondes !
Ouvre les oreilles
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

And so the adventure begins. (Kata & Kamen)

Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Fratrie des Dragons à Durmstrang, puis Gryffondor à Poudlard.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 871 Gallions : 1108 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

And so the adventure begins.


« Ma chère Katarina,

Ce mariage avec Kamen ne semble pas te tenir à cœur. Nous le comprenons parfaitement, ta mère et moi. Et si je pensais que le débat serait clos, il semblerait que je me sois trompé. Tu peux remercier ta mère, elle a été redoutable, à tel point que j’ai accepté d’accéder à sa requête, à savoir te laisser le choix. Si, chez nous, les mariages sont arrangés pour préserver la pureté du sang, il arrive parfois que ce soient les enfants qui choisissent leur promis durant leur scolarité, le soumettant alors au choix de ses parents. C’est la possibilité que nous avons décidé de te laisser. Puisque ce mariage te déplaît à ce point, prouve-nous, à ta mère et moi, que tu es capable de trouver meilleur parti par toi-même.

Tout a été arrangé avec les Yordanov. J’ignore si le même choix va être offert à Kamen, mais quoi qu’il en soit, considère ce mariage comme étant en sursis, du moins jusqu’à la fin de tes GISIS. Si, à ce moment-là, tu ne nous as présentés personne, ou que ton choix ne nous convient pas, le mariage sera maintenu, à moins que les Yordanov ou moi-même n’ayons changé d’avis entre-temps. D’ici-là, la balle est dans ton camp. Fais le bon choix, et fais-le bien. Prouve-nous que nous avons eu raison de te faire confiance.

(...)

Nikolaï Azarov. »


La russe leva les yeux de la lettre de son père, qu’elle avait lue et relue depuis sa réception, quelques heures auparavant. Elle n’arrivait pas à y croire. Elle n’arrivait pas à croire que finalement, son père avait cédé. Elle bénissait le ciel d’avoir une mère féministe, qui avait appuyé ses doléances avec suffisamment de fermeté pour faire plier son mari. Elle n’était pas tout à fait libre, cependant. Le mariage tenait toujours, sauf s’ils trouvaient quelqu’un qui conviendraient aux critères familiaux… Autrement dit, c’était un parcours du combattant pour elle. Kamen, qui s’accrochait plus qu’elle aux valeurs du sang, aurait sans doute plus de facilités. Mais elle ? Ce n’était pas perdu d’avance, mais il lui faudrait jouer finement. Cesser d’insister, comme elle avait pu le faire pour briser le mariage, et commencer à réfléchir très sérieusement à qui pourrait entrer en compte selon les critères Azarov, Kamen, Yassen, Helge, et tous ces imbéciles persuadés que leur sang-pur est un droit divin. Elle s’était hâtée d’envoyer un courrier à Kamen pour lui dire qu’elle voulait le voir pour parler. Il n’avait pas été long à lui répondre, et ils avaient ainsi décidé d’une heure et d’un lieu. La tombe d’Albus Dumbledore, dans la soirée. Ils seraient alors en vue des Aurors qui patrouillaient dans le parc, et auraient quelques heures pour discuter avant que le couvre-feu ne sonne et que les adultes ne les ramènent dans leurs salles communes. Elle était arrivée en avance, et elle l’attendait.

Elle n’aurait jamais cru obtenir gain de cause, mais il fallait croire qu’au final, son père avait presque eu envie de se laisser convaincre, et qu’il n’avait attendu que de voir jusqu’où sa résistance pouvait aller. Finirait-elle par plier ? Se soumettrait-elle à son choix ? Ou continuerait-elle à tenter de lui faire comprendre que c’était un mauvais choix ? Parce que les rumeurs allaient bon train, sur les Yordanov, depuis la mort de Zahari. Celui qu’ils appelaient tous le Bâtard n’était pas mort tout seul. C’était forcément le chef de famille qui l’avait tué. Peut-être était-ce pour ça que le paternel Azarov révisait sa position sur le mariage ; ce qui était arrivé à Zahari, il ne voulait pas que ça arrive à son héritière. La pureté du sang ne valait pas, et ne vaudrait jamais, la vie de sa princesse. Quelque part, Katarina était soulagée. Son père serait sans doute difficile à convaincre, mais avec un peu de chances, il ne voulait plus de ce mariage avec les Yordanov pour ne pas laisser sa fille chérie aux mains couvertes de sang d’un homme imprévisible à la réputation mitigée. Fronçant les sourcils, elle releva à nouveau les yeux de la lettre, ne s’étant pas rendu compte qu’elle avait recommencé la lecture, pour la centième fois depuis des heures. Il n’était plus temps de lire. Kamen arrivait. Se levant de là où elle était assise, elle se dirigea vers lui, la lettre dans la main.

« Salut. » Elle jeta un coup d’oeil méfiant, s’assurant que c’était bien Kamen et pas son frère Yassen. Mais c’était bien Kamen. « Il faut qu’on parle de ça. »

Bien inutilement, elle lui agita la lettre sous les yeux. Kamen avait dû en recevoir une, lui aussi. Qui choisirait-il ? Lou ? Déjà fallait-il qu’ils se rabibochent… Ces deux-là passaient leur temps à se tourner autour, mais la grosse dispute entre eux pouvait tout changer, désormais.

« Désolée de t’avoir tiré de ta salle commune, où de là où tu étais. Mais ça a tellement été un choc pour moi que… Je sais pas, j’ai eu besoin d’en parler avec toi. »

C’était stupide, en vérité. En parler ne changerait rien, mais elle en avait cruellement besoin. Elle aurait pu se tourner vers Skye, ou vers Flynn, ou vers Lou, mais c’était aux côtés de Kamen qu’elle s’était battue pour l’annulation de ce mariage, même si elle avait eu l’impression, sur la fin, qu’il avait lâché l’affaire. Pas elle. Et ça avait fini par payer. Ils entraient dans une nouvelle phase, et ça chamboulait ses repères. Etait-elle encore fiancée à Kamen ? Oui. Non. Peut-être. Peut-être pas. Il lui fallait trouver quelqu’un qui plairait à ses parents, et elle avait jusqu’à la fin de ses GISIS pour ça. Trois ans, c’est large. Elle pourrait leur présenter Skye, si son histoire avec lui durait jusque-là, ce qu’elle espérait, cela étant. Mais déjà, cela éclaircissait les choses. Le mariage pesait toujours comme une menace, comme une épée de damoclès au-dessus de leurs têtes, mais leurs relations avec Lou deviendraient tout de suite moins ambigues… Et Lou serait heureuse de voir que la pugnacité de sa meilleure amie avait finalement porté ses fruits.

« Tu vois que nos parents n’ont pas été si durs à convaincre. Le mariage n’est pas annulé, mais au moins, on a le droit de choisir et de le faire savoir. C’est une bonne chose, non ? C’est mieux que rien, je trouve ! »

La Gryffondor, heureuse, eut un sourire ravi. Un gros poids venait de s’ôter de ses épaules. Elle avait le soutien de sa mère et la bénédiction de son père. Elle avait le droit de choisir.

La vie était magnifique.

_________________




Mumblemumps Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kamen Yordanov
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
  • 1
  • 2
Maison/Métier : slytherin
Célébrité : Ash Stymest
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 2207 Gallions : 132 Date d'inscription : 01/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t304-kissing-death-and-losing- http://www.mumblemumps.com/t310-you-re-poison-runnin-through-my-veins-kamen#3919 http://www.mumblemumps.com/t975-kamen-flask http://www.mumblemumps.com/t2065-journal-d-elly#52760

And so the adventure begins.


La grande salle était plutôt calme à cette heure de la journée. Seulement une dizaine de personnes se trouvait attablée. Évidemment la majeure partie des élèves préféraient étudier à la bibliothèque. D'autres optaient pour leurs salles communes. Et par beau temps, le parc était une alternative des plus agréables. Quant à Kamen, il privilégiait la salle de réception. Les longues tables de chênes lui permettaient d'étaler son nécessaire de plumes et parchemins. Et puis si une petite faim apparaissait, la nourriture se métamorphosait immédiatement. Les elfes de maison étaient connus pour être efficaces et serviables. Mais il fallait avouer qu'ils se surpassaient à Poudlard.

La potion doit murir environ un mois... Ses doigts tapotaient nerveusement la table. La potion doit murir environ un mois... Et si Katarina ne souhaitait pas l'écouter? La potion doit murir environ un mois... Après tout, elle n'avait aucune raison de croire son amie. Qui croirait l’empoisonneur de l’école ? La potion doit murir environ un mois... Son regard se détournait à chaque fois de son livre de potions à l'affut d'une soudaine apparition de sa fiançée. Personne. Ne jamais dépasser la dose maximale autorisée par le Ministère... Impossible de se concentrer. Kamen avait évidemment son esprit ailleurs. Et tant que cette entrevue n'avait pas lieu, il était inutile de continuer ce devoir. Il espérait que l'issue de cette mise au point serait positive pour pouvoir se focaliser à nouveau sur les études. Depuis avril, le slave n’avait presque pas suivi ses cours. Il y assistait, mais les informations rentraient et sortaient automatiquement, il n’arrivait plus à les enregistrer. Sans doute que les filles de son entourage y étaient pour beaucoup. Willa d’abord, la traitresse. Et puis Lou, Lou qui avait besoin de temps, et qu’il attendait comme un chien attend son maître. Il dépendait d’elle, et ça le tuait. Mais au moins, il s’était enfin avoué à lui-même les sentiments qu’il ressentait pour celle qui avait toujours été à ses côtés. Ne restait plus que Katarina, sa fiancée. Une fiancée qui adorait passé du temps avec certains garçons. Il avait bien vu comment le gryffondor proche de Zoya tournait autour de celle qu’il était censé épouser. Et il avait vu que cela plaisait à la jeune Azarova. Mais ce petit flirt avait commencé bien avant la lettre qu’ils avaient tous les deux reçus. La fameuse lettre. Celle dans laquelle Andreï lui annonçait que le mariage était en sursis, un sursis qui prendrait fin seulement si Kamen arrivait à présenter à son père une candidate à la hauteur. Sinon, il épouserait Katarina, comme c’était prévu, à la fin de leur GISIS. Kamen se demandait pourquoi ce revirement de situation ? Le jeune serpentard n’avait plus vraiment parlé des fiançailles avec son père depuis la mort de Zahari, les tensions étaient palpables au manoir Yordanov. Et il avait d’autres chats à fouetter. Ce changement ne devait venir que de Katarina, elle avait du plaider sa cause auprès de ses parents, les supplier. Et elle avait obtenu une concession plutôt intéressante. Mais Kamen était embêté. Quelle candidate présenter à ses parents ? Lou ? Seulement si ils réussissaient à se réconcilier, et Kamen ne voulait pas non plus la condamner à vivre au manoir. Il ne voulait pas qu’elle voit à quel point la situation était catastrophique dans leur famille. C’est en se posant cette question qu’il rangea ses affaires d’un coup de baguette, et sortit du château. Il avait rendez-vous avec Katarina, et il était assez anxieux. Ils avaient beaucoup de choses à se dire.

Il arriva près de la tombe de l’ancien Directeur tant apprécié du château, et Katarina le salua. Une fois qu’elle fut assurée qu’il s’agissait du bon jumeau, elle se décrispa et agita un papier devant lui. « Il faut qu’on parle de ça. » Elle l’avait gardée. Ce trophée qu’elle attendait depuis le début de l’annonce de leur parent. C’était si horrible d’être fiancé avec lui ? « Désolée de t’avoir tiré de ta salle commune, où de là où tu étais. Mais ça a tellement été un choc pour moi que… Je sais pas, j’ai eu besoin d’en parler avec toi. » Un choc ? Elle se moquait de lui ? Pourtant, elle semblait si sincère. Et si ce n’était pas elle qui avait suggéré cette nouvelle idée aux Azarov… et si eux-mêmes avaient décidés de rompre les fiançailles en trouvant un compromis ? Mais pourquoi… ? « Tu vois que nos parents n’ont pas été si durs à convaincre. Le mariage n’est pas annulé, mais au moins, on a le droit de choisir et de le faire savoir. C’est une bonne chose, non ? C’est mieux que rien, je trouve ! » L’enthousiasme de Katarina lui donnait envie de vomir, car le jeune Serpentard comprenait peu à peu que si les fiançailles étaient rompues, c’était seulement à cause de la réputation de sa famille. « Combien ton père a-t-il payé le mien pour trouver cet arrangement ? » En effet, quelques mois plus tôt, la mort du bâtard Yordanov avait fait la une des journaux, et cela n’avait pas arrangé les affaires d’une des familles les plus puissantes de Bulgarie. Etait-ce à cause de cela que le père Azarov avait voulu changé les termes du contrat de mariage ? Kamen se sentait soudain en colère. Une nouvelle injustice le frappait et il détestait cela. Mais Katarina n’y était pour rien. Il soupira, et attendit quelques secondes avant de reprendre. « Tu as raison, c’est formidable… Au moins, tu as déjà un candidat idéal toi, félicitations ! » Que fallait-il dire de plus ? Il n’arrivait pas à se réjouir de cette annonce.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Fratrie des Dragons à Durmstrang, puis Gryffondor à Poudlard.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 871 Gallions : 1108 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

And so the adventure begins.


Kamen avait l’air bien moins enthousiaste qu’elle à cette nouvelle, étrangement. Alors qu’elle était aux anges, il fronçait les sourcils, comme perturbé par quelque chose, et elle peinait à savoir quoi. Peut-être était-ce à cause de leur bref échange épistolaire ? Il avait semblé assez agacé de voir qu’elle ne l’avait pas attendu pour continuer à vivre, et qu’en plus de tourner autour d’un autre que lui, elle s’était payée le luxe certain de s’afficher aux bras d’un autre garçon, qui était, comble de la provocation, devenu son petit ami. Si elle n’avait pas réussi à savoir s’il était jaloux ou non, elle l’avait tout de même remis à sa place en lui rappelant qu’elle ne lui appartenait pas. Et de toute manière, lui-même ne s’était pas gêné pour s’afficher avec Lou et Willa, l’une après l’autre, les deux en même temps. Et ce n’était pas son sens du devoir qui faisait de lui un éternel célibataire, mais plutôt le fait qu’il ne choisisse pas entre l’une et l’autre. Résultat des courses, il était maintenant brouillé avec les deux. « Combien ton père a-t-il payé le mien pour trouver cet arrangement ? » Katarina cilla. Etait-il sérieusement en train de passer ses nerfs sur elle ? Une lueur dangereuse brilla dans son regard tandis que ses pupilles s’étrécissaient imperceptiblement. Effet secondaire de l’animagie ; quand elle passait d’un extrême à l’autre, son regard se modifiait sans crier gare. Et là, Kamen allait trop loin. Qu’il soit en colère pour une chose ou pour une autre ne justifiait pas qu’il l’utilise comme défouloir, et s’il s’avisait de continuer, elle risquait de sortir les crocs. Au sens propre. Elle dévoilerait son animagie à Kamen, mais tant pis. Elle était déclarée, de toute manière, alors elle se fichait bien qu’il le sache ou non, maintenant qu’elle était en règles aux yeux de la loi internationale.

« J’en sais rien, Kamen. Pourquoi il l’aurait payé, de toute manière ? Tu crois vraiment que mon père se serait abaissé à payer le tien pour parvenir à cet arrangement ? »

Son ton s’était fait agacé. Cependant, après un soupir, Kamen reprit la parole d’un ton qu’il espérait sans doute plus enjoué, bien qu’il sonnât complètement faux. « Tu as raison, c’est formidable… Au moins, tu as déjà un candidat idéal toi, félicitations ! » Son regard s’adoucit, et après une courte hésitation, elle accepta son excuse sous-jacente, se contentant de hocher brièvement la tête sans entrer dans les détails concernant Skye. Elle ne le lui dirait pas. Ca ne le regardait pas. Skye n’était pas le candidat idéal, selon les critères de sa famille, bien loin s’en fallait. Pour commencer, c’était un Krushnic, et cette famille, tout le monde le savait, était maudite. Sans compter qu’il n’était même pas sang-pur, ce qu’elle n’avait appris qu’en commençant à sortir avec lui. Ca ne lui avait pas tiré la moindre réaction, sinon un haussement d’épaules indifférent. Mais les Azarov ne pensaient pas comme elle. Et comme si ça ne suffisait pas, Skye ambitionnait de devenir Auror… Alors que les Azarov frayaient avec la magie noire, son frère aîné en était le parfait exemple ! Non, Skye n’était pas le candidat idéal. A l’heure actuelle, les Azarov ne l’accepteraient jamais. Mais elle s’en fichait royalement. Elle avait jusqu’à la fin de ses GISIS pour trouver une solution, et si, d’ici-là, elle était encore avec lui (ce qui ne lui déplairait pas, soit dit en passant) ils trouveraient un moyen de contourner la vérité pour que les Azarov ne fassent pas la fine bouche… Ou bien elle planterait là sa famille et ses idéologies arriérées pour vivre sa vie. Elle ne lui faisait pas confiance du tout. Il n’avait pas bougé le petit doigt pour détruire le mariage, et s’était agacé de la lettre de son père. Voulait-il l’épouser ? Que pourrait-il faire avec des informations pareilles sur Skye ? Elle jouait un jeu dangereux. Et s’il était si attaché à ce mariage, il pourrait tout foutre en l’air, seulement en disant qu’il était un sang-mêlé ou un futur Auror. Il fallait qu’elle fasse attention.

« C’est ton père qui t’a dit ça ? Que le mien l’avait payé pour qu’il accepte ça ? Venant de mon père, ça me semble peu probable... »

C’était étrange, en vérité. Comme elle l’avait dit quelques instants plus tôt, Nikolaï Azarov ne se serait pas abaissé à pareille chose. Sa famille était puissante et ancienne, et tutoyait les Yordanov en terme de pouvoir. Avec les rumeurs qui couraient sur les Yordanov, et la claque médiatique qu’ils avaient pris les faisait considérablement descendre dans l’estime des autres sangs-purs à qui cela importait. S’il en avait eu envie, le chef de la famille Azarov aurait pu mettre un terme à ce mariage en invoquant le fait qu’il refusait de voir sa fille et sa famille mêlés à de tels scandales. Qu’il ne laisserait pas sa fille aux mains de quelqu’un capable de tuer un gamin de sang-froid. Non, Katarina en était sûr, les Azarov n’avaient pas payé pour cet arrangement. Ils avaient imposé. Ils avaient imposé, en espérant que d’ici la fin des études de leur princesse, les Yordanov se soient recomposés une réputation, ou qu’elle leur présente un parti plus intéressant. Et maintenant qu’elle y réfléchissait, sa bonne humeur retombait doucement. Ce qu’elle avait pris pour une merveilleuse nouvelle était une claque pour Kamen, parce que ça signifiait que sa famille n’était plus aussi puissante qu’avant. Voir son mariage remis en question était un revers politique qui lui restait en travers de la gorge, et qui s’ajoutait à la liste de peines qui lui pesaient sur le dos. Mais elle n’arrivait pas à le prendre en compassion. Pas après qu’il ait osé traiter sa Lou de fille facile, la révoquant comme on révoquerait un elfe de maison, avant de lui refaire son numéro de gamin éploré qui regrette ce qu’il s’est passé, tout ça parce qu’il n’avait pas pu conclure avec la Lundgren. Très clairement, elle le méprisait pour ça. Mais elle refusait de parler de Lou avec lui. Il lui avait fait trop de mal pour qu’elle joue les entremetteuses, désormais. Cependant, elle comprenait qu’il n’était pas là pour se réjouir de la bonne nouvelle. Il devait avoir un truc à lui dire, ce qui l’avait poussé à quitter ses activités pour la rejoindre malgré ses états d’âme.

« Pourquoi es-tu venu, Kamen ? Cet arrangement ne te plaît vraisemblablement pas, et pourtant tu es là. » Par réflexe, elle croisa les bras, redevenant sérieuse pour le cas où ça tournerait mal. « Pas seulement pour me faire plaisir, j’imagine. Alors pourquoi ? »

_________________




Mumblemumps Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kamen Yordanov
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
  • 1
  • 2
Maison/Métier : slytherin
Célébrité : Ash Stymest
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 2207 Gallions : 132 Date d'inscription : 01/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t304-kissing-death-and-losing- http://www.mumblemumps.com/t310-you-re-poison-runnin-through-my-veins-kamen#3919 http://www.mumblemumps.com/t975-kamen-flask http://www.mumblemumps.com/t2065-journal-d-elly#52760

And so the adventure begins.


A qui se fier ? Ces derniers temps, Kamen ignorait à qui il pouvait faire confiance ? Qui ne le trahirait pas ? Qui ne le regarderait pas de travers ? Même Yassen ne semblait pas fiable. Son jumeau ne semblait plus lui faire confiance depuis qu’il était fiancé à Mérope. Kamen avait d’abord pensé que c’était à cause  de la pression de leur père, et de l’héritage familial. L’un des deux serait à la tête des Yordanov dans quelques temps, peut-être que Yassen avait pris conscience de cela. Mais son jumeau n’était pas un compétiteur pour le pouvoir. Il y avait autre chose. Kamen en avait eu un aperçu lors des tests dans la grande salle. Son frère était tombé presque évanoui, en ayant couru quelques minutes. Cela ne lui ressemblait pas, et au contraire, cela se rapprochait fortement des différentes baisses d’énergie que Kamen avait lui-même subi quelques semaines plus tôt. Sa magie lui faisait défaut. Etait-ce la même chose qui arrivait à son frère ? Etaient-ils maudits ? A cause de ce que leur père avait fait ? Kamen soupira, se poser ce genre de questions lui donnaient d’atroces migraines. Il se recula un peu, montrant sa méfiance, même si Katarina lui assurait qu’elle ignorait de quoi il parlait. Mais, était-elle certaine de la fidélité de ses parents ? Pensait-elle vraiment qu’ils ne retournaient pas leur veste ? Elle se croyait tout permis, heureuse comme tout d’être à Poudlard comme chez elle, et cela donnait envie de vomir à Kamen. Même sa fiancée lui tournait le dos.

« C’est ton père qui t’a dit ça ? Que le mien l’avait payé pour qu’il accepte ça ? Venant de mon père, ça me semble peu probable... » Andrei ne lui avait rien dit du tout. Kamen supposait. Il ne comprenait pas pourquoi les Yordanov avaient changé d’avis, pourquoi les Azarov baissaient leur garde ? Certes, aucun des deux ne voulaient de ce mariage, mais ce n’était pas non plus atroce comme arrangement. Après tout, Katarina était très jolie, et Kamen n’était pas bête du tout. Ce dernier ne comprenait pas le soudain dégoût que la Gryffondor avait contre lui. Etait-ce à cause de Lou ? A cause de la réputation de sa famille ? Andrei avait semé la pagaille dans les affaires des grandes familles slaves, mais les Yordanov restaient parmi les plus puissantes. Il refusait que Katarina se pavane avec son petit-ami, alors qu’elle lui devait le respect. C’était ainsi dans les grandes familles de sang-pur, et même si il se fichait de ses fréquentations douteuses avec des nés-moldus, il ne pouvait pas accepter qu’elle l’humilie en s’accrochant au bras d’un garçon qui n’avait rien à faire avec elle. Qu’elle le fréquente en secret, cela ne le dérangeait pas, après tout, il fallait bien qu’elle puisse être amoureuse, heureuse. Mais l’humiliation publique le mettait hors de lui. « Pourquoi es-tu venu, Kamen ? Cet arrangement ne te plaît vraisemblablement pas, et pourtant tu es là. Pas seulement pour me faire plaisir, j’imagine. Alors pourquoi ? » Il n’aimait pas le ton qu’elle prenait avec lui. Il serra les poings et s’avança un peu, faisant face à Katarina et au lac qui s’étendait derrière elle. C’était la fin de la journée, et la lumière du soleil reflétait sur l’eau. C’était un spectacle magnifique, un paysage merveilleux pour deux amoureux. Mais les deux jeunes gens étaient loin d’être un couple. « Je suis venu parce que je pense que tu n’as pas vraiment compris les mots de nos parents. Notre mariage est en sursis, mais cela ne veut pas dire que nous sommes libres. Nous devons nous contenter de cela, le temps que chacun nous trouvions meilleur parti, mais je te déconseille de t’afficher fièrement avec ton petit-ami. D’abord, ce n’est pas respectueux pour moi. Ensuite, je ne te demande pas de le quitter, tu fais ce que tu veux, seulement, évite de défiler avec lui dans les couloirs, à moins que cela ne soit ton but, m’humilier. C’est ta stratégie pour faire flancher tes parents ? » Petit à petit, le jeune slave commençait à monter le ton, il détestait qu’on se moque de lui et c’était l’impression qu’il avait de Katarina. Elle ne ressemblait plus à celle qui était venue le chercher à la fin d’un cours, pour trouver un moyen d’éviter ce mariage. Elle était plus sûre d’elle. Ce château l’avait changé elle aussi, il changeait tout le monde.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
  • 1
  • 2
Maison/Métier : Fratrie des Dragons à Durmstrang, puis Gryffondor à Poudlard.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 871 Gallions : 1108 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

And so the adventure begins.


Kamen ne lui répondit pas. Même si elle détestait prendre des vents, Katarina laissa passer l’affront. Que le slave boude comme un enfant égoïste qui n’a pas eu ce qu’il désire, si cela lui plaisait tellement. Elle n’était pas comme Lou. Elle n’accepterait pas les sautes d’humeurs de l’héritier Yordanov comme une bonne petite femme soumise, et ne lui pardonnerait pas ses coups d’éclat par amour. Aussi aborda-t-elle clairement ce qui semblait déranger le Serpentard. Si ce n’était pour fêter la nouvelle, pourquoi était-il venu ici ? La réponse ne se fit pas attendre. Kamen serra les poings, et se rapprocha d’elle. La Gryffondor, qui s’attendait à tout venant de lui, décroisa les bras et recula machinalement une jambe pour mieux se stabiliser, prête à stopper un coup de poing et à lui en coller une, si la situation l’exigeait.

« Je suis venu parce que je pense que tu n’as pas vraiment compris les mots de nos parents. Notre mariage est en sursis, mais cela ne veut pas dire que nous sommes libres. » La Gryffondor cilla. Le prenait-il vraiment pour une demeurée ? Evidemment, qu’ils n’étaient pas libres. Mais c’est lui qui n’avait pas compris. Soit la personne présentée plaisait à ses parents, soit elle les plaquait tous pour vivre sa vie, quand bien même elle serait rayée de l’héritage. Elle ne serait ni la première ni la dernière sang-pure à se résoudre à cette extrémité qui humilierait toute sa famille, en plus d’humilier les Yordanov. « Nous devons nous contenter de cela, le temps que chacun nous trouvions meilleur parti, mais je te déconseille de t’afficher fièrement avec ton petit-ami. » A nouveau, Katarina cilla. Le ton de Kamen montait crescendo à mesure qu’il parlait, et avec son ton, l’humeur de Katarina grimpait aussi. S’afficher fièrement avec son petit-ami ? Et il se croyait le mieux placé pour parler, après son petit jeu avec Lou et Willa ? « D’abord, ce n’est pas respectueux pour moi. » Les poings de la Gryffondor se serrèrent doucement. « Ensuite, je ne te demande pas de le quitter, tu fais ce que tu veux, seulement, évite de défiler avec lui dans les couloirs, à moins que cela ne soit ton but, m’humilier. » L’humilier ? Il n’y en avait donc que pour sa pomme ? Un grondement animal commença à rouler dans sa gorge tandis que la fureur de la renarde alimentait la sienne. « C’est ta stratégie pour faire flancher tes parents ? »

Brusquement, la Gryffondor vit rouge, et le coup partit tout seul. Son poing fermé heurta avec violence la mâchoire du Serpentard, et elle l’entendit craquer avec une satisfaction malsaine qu’elle ne prit même pas la peine de cacher. Son regard brûlant de colère se teinta de mépris. Et c’était après ça que sa Lou courait ? Une grosse merde égoïste et égocentrique qui ne pensait qu’à lui, lui, lui, et toujours lui ? Elle se fit violence pour ne pas se transformer en renarde pour lui bondir à la gorge et déchiqueter ces grands airs prétentieux qu’il prenait pour paraître supérieur à elle. Le coup de poing l’avait sans doute suffisamment refroidi. Malheureusement pour le Serpentard, ça n’avait en rien refroidi sa colère sourde, qui pulsait comme des envies de meurtres. Elle allait le massacrer. Elle allait lui faire payer ses attitudes de sang-pur persuadé que les femmes doivent se courber devant lui. Il voulait une colère de couples ? Il allait donc en avoir une.

« T’es à gerber, Yordanov. T’es à gerber. Comment oses-tu me parler d’humiliation ? Tu veux peut-être qu’on parle de toi ? Qui t’affichais fièrement avec Lou ou Willa, voire même avec les deux, comme un coq avec ses poules ? Tu crois peut-être que c’était respectueux pour moi ? Tu y as pensé, à moi, et au respect qui m’étais dû, quand tu passais de l’une à l’autre comme une grosse merde incapable de choisir ? »

Lou lui tiendrait-elle rigueur de ce coup d’éclat, et du coup de poing qu’elle avait collé à Kamen ? Il avait dû faire mal, en plus. Batteuse de Gryffondor, elle s’entraînait dur pour avoir la force de renvoyer les cognards qui arrivaient à pleine puissance sans se démettre le bras. Kamen n’était pas un cognard, mais ça ne l’avait pas empêché d’y mettre la même force tellement sa colère était grande.

« Je t’interdis de parler de respect ! Tu n’en as pour personne d’autre que toi, et tes amis les sangs-purs dégénérés ! Tu n’en as eu aucun pour moi, tu n’en as eu aucun pour Willa, et tu n’en as eu aucun pour Lou ! Et pendant que tu passais du bon temps avec ta poufiasse, c’est moi qui devais recoller les morceaux avec Lou, à cause de toi ! Alors ne me parle ni de respect, ni d’humiliation ! »

Elle serra le poing, prête à lui coller une deuxième droite. Mais elle se retint. Autant la première était partie toute seule, autant elle devait éviter de trop l’amocher, ne serait-ce que pour Lou, même si elle ne comprenait vraiment pas ce qu’elle pouvait lui trouver. Et imaginer Lou, à sa place, mariée à ce lâche et enfermée dans le manoir Yordanov la rendait malade à vomir. Il valait mieux qu’elle s’en aille. Si elle restait, elle risquait de dire des choses qu’elle regretterait plus tard, et si se brouiller son ex futur mari ne la dérangerait pas, se brouiller avec Lou lui déplaisait un peu plus. Cependant, il avait marqué un point. Oui, elle avait quelqu’un à présenter à ses parents. Skye n’était peut-être pas parfait, du point de vue Azarov, mais bon sang, rien que pour humilier et frustrer un peu plus cet abruti de Kamen, elle le présenterait à son père et à sa mère, même si elle devait pour cela le faire mentir sur son sang et sa lignée, et passer des heures avec lui à peaufiner ses réponses pour que Nikolaï et Helena Azarov voient en lui le gendre idéal.

« Je m’affiche avec qui je veux, Kamen. Avec qui je veux. Avec Skye, avec des nés-moldus, et même avec des moldus si l’envie m’en prend. Et tu sais quoi ? Tu ne pourras rien faire contre ça. Et si ça ne te plaît pas… Ma foi, tant pis pour toi. T’auras qu’à essayer de faire péter ce mariage, enfin, si t’es pas trop lâche pour ça, bien entendu. »

Agacée, et ouvertement méprisante, elle le toisa de haut en bas, semblant le considérer pour la première fois. Quelques mois plus tôt, elle s’était bêtement rassurée en disant qu’au moins, elle avait le moins pire des deux. Mais c’était faux. Kamen était comme son frère. Jaloux, frustré, égocentrique, égoïste, persuadé qu’elle lui devait le respect alors qu’il passait son temps à l’humilier par ses actes. Le moment, clairement, était venu de prendre congé. Perdre son temps avec les imbéciles ne l’intéressait pas, et elle avait des choses plus intéressantes à faire que d’échanger des pseudo politesses avec cet abruti. Comme s’afficher au grand jour avec Skye, par exemple, pour bien le mettre en rogne. Le plantant là, elle s’en alla, luttant contre l’envie de le bousculer, et à grands pas énervés, elle rejoignit un groupe d’élèves qui rentrait dans l’établissement sous la surveillance d’un adulte. Sa colère allait mettre longtemps à retomber…

Et elle ne se priverait pas pour parler de ça à Skye et Lou.

_________________




Mumblemumps Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows
  • 1
  • 2

Revenir en haut Aller en bas
 
And so the adventure begins. (Kata & Kamen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paret Petroleum Begins Geological Survey For Hydrocarbons in Haiti
» Meridiana Kamen Team
» [Partenariat] Warriors Cats Adventure
» to die will be an awfully big adventure | fini |
» Création d'armes (Kata)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: Les RPs terminés-
Sauter vers: