Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

The thought of losing you brings me to tears • Xander&Brooke

Brooke L. Slughorn
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard
Célébrité : Ksenia Solo
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 65 Gallions : 392 Date d'inscription : 04/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1871-i-was-falling-and-you-looked-th

Xander & Brooke

The thought of losing you brings me to tears
Je ne suis pas une fille bien. Je ne le nie pas. Je n'essaie même pas de m'en défendre. J'ai passé une année entière à me demander qui dans ma famille voyait le monstre en moi. Je me suis réveillée en sursaut tellement de fois mais sans jamais faire de bruit ou plutôt en hurlant en silence. J'avais pris l'habitude d'utiliser de la magie pour m'assurer que l'expression de mes hantises jamais ne s'entende. La première nuit, j'avais poussé un cri en me réveillant. Sage était la seule qui soit venue s'assurer que ça aille. Je ne pouvais pas blâmer les autres. J'avais pris soin de les repousser. Mais Sage était trop innocente, trop pure et jamais elle ne tournait le dos à personne. Je n'avais jamais osé lui demander si elle savait que j'étais sous cette capuche. Je n'oserais jamais chercher la vérité. Elle m'avait regardée et ses mots d'une naïveté effrayante avaient pourtant su me toucher au cœur. « Toi aussi tu as du mal à t'en remettre de la guerre. » Elle s'était blottie contre moi. Elle m'avait apporté ce réconfort dont j'avais besoin. J'aurais pu cette nuit là décider d'abandonner mon obstination. J'aurais pu la laisser entrer et lire en moi, deviner le poids de mes regrets. Il s'en était fallu de peu pour que j'accepte de changer et que je tente de devenir meilleure. Mais je n'avais plus laisser mes cris la réveiller et je l'avais poussée dans les bras de Xander pour se remettre de tout cela. Je m'étais repliée un peu plus sur moi-même. J'avais étouffé mes peurs et mes doutes pour m'enfoncer plus profondément, repousser les limites quitte à en souffrir. Non je n'étais pas une fille bien et je ne le prétendais pas. Je ne voulais même pas tenter de le faire croire. J'assumais cette part d'ombre qui grouillait en moi. Je voudrais une seconde chance, disparaître et tout recommencer ailleurs. J'avais songé des dizaines de fois disparaître pendant cette année. J'avais voulu emballer mes affaires et partir ailleurs pour un nouveau départ. Je n'aurais prévenu personne et avec un sac sur le dos, j'aurais été m'établir dans un lieu où personne ne me connaît. J'avais été jusqu'à réserver un billet d'avion pour les États-Unis pour le lendemain au petit matin. Je voulais être moi, être une autre. J'avais passer la soirée auprès de ceux qui partageaient le même sang que moi. C'était rare mais personne ne s'était interrogé. Je crois qu'ils espéraient retrouver leur fille et sœur. Je ne pouvais les blâmer car je n'étais plus moi. Je veux profiter d'eux, graver ce moment d'abandon dans mon esprit. Je ne prote pas mon masque habituel. Xander semble inspiré par ma présence et fanfaronne sur son balai. Il attire les regards alors que nous sommes réunis dans le jardin. Je rigole mais mon rire meurt sur mes lèvres. En une fraction de secondes, il est allongé au sol gémissant de douleur. Je me précipite. Il avait passé la nuit à l'hôpital et l'heure du départ était passée quand enfin le soulagement était venu. Mon regard planté dans le sien alors qu'il se réveillait. J'avais eu peur mais j'avais rapidement remis le masque en le traitant d'idiot, mon idiot à moi, celui que j'aime.

J'attends depuis ce qui me semble d'interminables longues heures assise sur une chaise dans un coin de l'infirmerie. Je me lève souvent pour demander quand enfin je pourrai le voir. Je fais les cent pas et ça m'a valu d'être rembarrée dans un coin de la pièce. Je suis tellement angoissée et les souvenirs remontent. Même si je fais en sorte que jamais ma présence ne se remarque, je n'ai jamais raté aucun match de Xander. J'ai toujours été là dans un coin croyant en lui de toute la force de mon cœur Je me suis toujours enflammée en l'encourageant à cette manière discrète qui est la mienne. J'ai aussi admiré son style sur un balai lors de nombres de ses entraînements. Je trouve qu'il a su s'améliorer pour devenir un réel atout pour son équipe. Pourtant, quand le sujet est abordé, je lui rappelle toujours qu'il ne m'arrive pas même à la cheville. Je dis qu'il est loin d'être un bon joueur et qu'il ne devrait pas rêver de poursuivre dans cette voie. Je vais toujours trop loin et pourtant, je le trouve bien meilleur que moi. Je pense qu'il pourrait assurer et devenir une star, il aurait une fan fidèle. Je pense alors que je ne sais même pas comment il va. Je réalise combien je suis une sœur déplorable. La main de Sage vient prendre la mienne doucement et je la regarde interloquée. « Il va s'en sortir. Je sais qu'un cognard fait mal mais il a été pris en charge directement. Allons manger. » Elle est une petite sœur surprenante. Je la repousse sans cesse et pourtant elle me tend la main encore et encore. Je ne devrais pas être si cruelle et dure avec elle. J'en ai conscience. Je lui souris doucement. Je la serre dans un câlin qui doit la surprendre mais l'inquiétude que je ressens ne me permet pas de maintenir en place le masque d'indifférence et de froideur. Je la rassure un peu. « Va manger, j'enverrai quelqu'un te chercher quand il pourra recevoir de la visite. Ou au moins te rassurer si jamais il est trop fatigué. » Sage obtempère facilement et je la regarde s'éloigner fière d'elle. Elle subit encore plus que Xander mes foudres et pourtant elle reste cette petite fille au cœur pur. Je me mords la lèvre mais j'en peux plus de cette attente et je sens que mes nerfs craquent. Je m'assieds laissant couler quelques larmes quand on me donne enfin l'autorisation de voir celui qui est un tout à mes yeux. J'essuie rapidement mes joues avant de pénétrer dans la sorte de petite alcôve crée par les rideaux tirés. Je m'approche un peu timide du lit pour m'y asseoir sur le bord venant prendre la main de Xander dans la mienne. Il semble s'être rendormi et ma voix se brise un peu quand je prends la parole. « Xander? » Il ouvre les yeux et comme ce jour là à l'hôpital mon regard se plante dans le sien. Il pourra sans doute deviner à leur teinte rouge que j'ai pleuré. Il n'a pas besoin de savoir pourquoi. Je ne suis même pas certaine de lui répondre s'il me demande pourquoi. « Ils sont stupides ici, ils n'ont pas voulu que j'attende ton réveil près de toi. Mais je suis là maintenant. J'ai eu peur pour toi. Pourquoi tu es toujours aussi idiot et maladroit? Tu pouvais pas faire attention un peu? J'ai perdu mon temps à attendre de savoir comment tu allais. Tu ne dois pas me faire peur comme ça, tu le sais? Je t'aime Xander. » Je suis une jolie contradiction ambulante mais si Xander sait lire en moi, il ne retiendra que l'essentiel : là près de toi, peur, aime... Telle est l'essence même de mon être.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
Shall I compare thee to a summer's day?
Thou art more lovely and more temperate. Rough winds do shake the darling buds of May [...]
When in eternal lines to time thou grow'st, So long as men can breathe, or eyes can see, So long lives this, and this gives life to thee — .
Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Xander Slughorn
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : 1ère année de GISIS Politique magique
Célébrité : Xavier Serrano
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 124 Gallions : 121 Date d'inscription : 23/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1985-xander-enjoy-being-alive http://www.mumblemumps.com/t1995-xander-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1994-xander-fleche-la-chouette-pas-aussi-rapide-qu-on-pourrait-le-croire

Xander & Brooke
The thought of losing you
brings me to tears
« Arrête, Brooke. Je t’en supplie… » Le Poufsouffle était allongé au sol, sa sœur était dissimulée sous un masque, mais il savait très bien que c’était elle, il la reconnaitrait entre mille. Elle pointait sa baguette sur lui, menaçante. Il avait peur. Il avait peur qu’elle ne fasse le geste de trop et qu’elle finisse par le regretter. Autour d’eux, c’était la guerre. Les sorts fusaient de tous les côtés. Mais c’était sur lui qu’elle pointait sa baguette car ils ne se battaient pas du même côté. Elle allait le tuer, il le voyait dans ses yeux. Elle le détestait comme elle détestait leur père. Elle ne l’aimait plus. Il était dans l’Armée de Dumbledore et elle était du côté des mangemorts. Un sourire apparut sur les lèvres de Brooke, un sourire machiavélique et au moment où elle allait lui lancer un sortilège impardonnable, il se réveilla en sursaut. Xander transpirait, il regardait autour de lui. Il n’y avait plus de sorts, c’était calme. Peu à peu, il revenait à lui et prenait conscience que la guerre était bien loin, que ce n’était qu’un mauvais rêve et que jamais Brooke ne lui aurait fait du mal comme il l’avait rêvé. Il avait un peu mal partout, il avait fait une mauvaise chute. Les souvenirs lui revinrent image par image. Il se souvint du match de Quidditch contre Serdaigle, mais aussi du cognard qui l’avait percuté et qui l’avait déstabilisé. Il était ensuite tombé et il avait dû perdre connaissance. Il se trouvait à l’infirmerie, il connaissait bien ces lieux, donc ce qui lui était arrivé ne devait pas être trop grave. Des bruits de pas le sortirent de ses pensées et l’infirmier entra dans la petite pièce protégée par un rideau. Il l’examina rapidement avant de lui dire qu’il avait de la chance de ne pas être tombé sur la tête et qu’il irait mieux d’ici un à deux jours. Puis, il s’en alla. Xander était toujours fatigué, il ferma à peine les yeux qu’il retrouva le sommeil. Cette fois, aucun cauchemar, il se sentait apaisé. Il ignorait combien de temps il s’était rendormi, mais il fut réveillé par une voix qu’il connaissait bien : « Xander ? » Le Poufsouffle ouvrit les yeux doucement, légèrement aveuglé par la lumière de la pièce. Brooke était assise sur le lit, à ses côtés, et elle lui tenait la main. Il était content qu’elle soit là et un sourire apparut sur son visage. Son regard s’habitua assez vite à la lumière et il apercevait mieux son visage. On aurait dit qu’elle avait pleuré. Est-ce qu’elle s’était inquiétée pour lui ? Il n’y avait aucun doute. Elle ne serait pas là sinon. Brooke était une sœur formidable, même si elle essayait de le cacher et qu’il n’avait pas intérêt à le lui dire ou elle ferait en sorte de lui prouver le contraire. « Ils sont stupides ici, ils n'ont pas voulu que j'attende ton réveil près de toi. Mais je suis là maintenant. » A nouveau, il lui sourit et serra un peu plus sa main dans la sienne. Elle était là, en effet. D’ailleurs, il n’en attendait pas moins d’elle. Elle était toujours à ses côtés quand il avait un problème. Elle n’avait rien à voir avec la Brooke de son cauchemar.

« J'ai eu peur pour toi. Pourquoi tu es toujours aussi idiot et maladroit ? Tu pouvais pas faire attention un peu ? J'ai perdu mon temps à attendre de savoir comment tu allais. Tu ne dois pas me faire peur comme ça, tu le sais ? Je t'aime, Xander. » Une nouvelle fois, il sourit et il remarqua qu’il avait un peu mal quand il souriait, il devait avoir une égratignure et la plaie devait tirer. Il fit une légère grimace. Brooke avait eu peur pour lui, elle ne devait pas être la seule. Il se demandait où était Sage et Joanie. Elles aussi, elles devaient se faire du souci pour lui, elles aussi avaient assisté au match. « Tu sais, c’est vicieux les cognards. » Répondit-il à sa grande sœur en essayant de se redresser comme il le pouvait contre les oreillers. Il regarda autour de lui pour chercher un endroit où il pouvait se regarder et voir les dégâts que sa chute avait provoqué. Il voulait quitter son lit, mais il avait déjà un peu la tête qui tournait en se redressant un peu trop vite, alors il ne préféra pas tenter. « Je t’aime aussi, Brooke. T’es la meilleure des grandes sœurs pour avoir attendu tout ce temps que je me réveille. Je m’excuse de t’avoir fait perdre ton temps. Je ne recommencerai plus, la prochaine fois, je dirai au cognard d’aller voir ailleurs si j’y suis. » Xander attira sa sœur vers lui et la prit dans ses bras. Elle cala son dos contre son torse et il l’entoura de ses bras. Il lui fit un bisou sur le joue. Et avant qu’elle ne puisse dire quoique ce soit qui contredise ce qu’il avait dit, il ajouta un de ses compliments habituels : « T’es belle aujourd’hui. Plus que d’habitude. Peut-être que mes sens me jouent des tours, mais on dirait que t’es presque plus belle que moi. Remarque, avec les bleus et les égratignures que je dois avoir, si c’est un peu partout comme sur mes bras, ça ne doit pas être très difficile. » Bien sûr, il la taquinait. Elle était toujours la plus belle à ses yeux, même s’il s’aimait beaucoup, ses sœurs étaient les plus réussies de la famille à ses yeux. Il murmura à son oreille pour que personne n’entende sauf elle : « T’es encore plus belle quand t’as les yeux qui brillent parce que tu as pleuré et que tu t’inquiétais pour ton idiot de frère. » Il était sûr qu’elle allait nier en bloc de s’être inquiétée pour lui. Il la relâcha pour qu’elle s’éloigne un peu et qu’il puisse boire un peu d’eau. Il avait dormi depuis quelques heures, il voyait que le soleil était presque couché. Une fois qu’il eut bu quelques gorgées d’eau et qu’il reposa son verre, il se tourna à nouveau vers sa sœur : « Est-ce qu’on a gagné ? » A ses yeux, le Quidditch était très important et il tenait beaucoup à connaître le score final de cette rencontre. Il était intéressé doublement parce qu’il était aussi le préfet de sa maison et qu’il était très fier quand Poufsouffle remportait un match même s’il n’avait pas pu contribuer à la victoire en étant hors-jeu.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
préfet & poursuiveur
Revenir en haut Aller en bas
Brooke L. Slughorn
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard
Célébrité : Ksenia Solo
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 65 Gallions : 392 Date d'inscription : 04/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1871-i-was-falling-and-you-looked-th

Xander & Brooke

The thought of losing you brings me to tears
Je ne saurais expliquer ce qui crée cette sensation de malaise au plus profond de mon être mais je sens mon cœur s'affoler dans une course contre la montre où il n'y aura aucun vainqueur. Je meurs de chaud et je sens la sueur couler dans mon dos alors que je frissonne comme si j'avais froid en même temps. J'ai le souffle haletant alors que je suis parfaitement tranquille depuis un temps infiniment trop long. Je me sens comme au bord du malaise, prête à tomber dans les pommes. Je crois que je me serais effondrée sur place si je n'avais pas été assise. Je songe pendant un bref moment que cela peut être causé par le fait de ne rien avoir avalé de la journée allié à la fatigue qui colle à ma peau depuis plusieurs semaines déjà. Mais je finis par réaliser que je suis simplement morte d'angoisse en imaginant ce qui aurait pu arriver à Xander. Je ne peux pas envisager une seule seconde vivre sans lui dans ma vie. Je ne l'avoue pas mais dernièrement je me suis prise de nombreuses claques quant à mes choix et mes actions passées. Je sais que Xander aurait pu mourir sur le champ de bataille, imbécile qui combattait dans le camp des gentils. Il aurait pu ne pas en revenir et j'aurais eu sur la conscience de ne pas avoir su mieux choisir pour qui me battre, de ne pas avoir été du côté de ceux qui protègent mon idiot de frère. Je ne lui avouerais jamais probablement mais j'aurais préféré me donner la mort que de devoir supporter un futur sans lui. Il est mon tout. Il est celui qui me tient vivante aujourd'hui. Je voudrais le frapper pour s'être bêtement mis en danger. Je ne peux pas faire la peau au cognard qui sournoisement est venu le défigurer mais je ferai en sorte de prononcer un sort de protection avant chaque match. Je me force à me calmer un peu avant que ma voix ne puisse trahir oh combien je me suis faite du soucis pour celui qui me fixe maintenant de son regard doux comme une plume. Je fronce les sourcils et grimace avec lui en percevant la déformation de ses traits causés par la vilaine plaie qui barre son joli visage. « Doucement, ne te précipite pas. Pas la peine de forcer là, tu as juste à me laisser m'occuper de toi. » Il semble déjà vouloir se lever, quitter cet endroit. Veut-il fuir ma présence? Cette intimité entre nous alors qu'on est seuls au monde dans cette bulle intemporelle où personne ne viendra nous embêter. Je sais deviner ce qu'il cherche du regard. Je ne lui viens pourtant pas en aide, pas tout de suite. Je ne veux pas voir la peine dans son regard en constatant ces petites imperfections sur ses traits qui pourtant à mes yeux ne le rendent que plus beau. Je voudrais pouvoir le contraindre à rester tranquille juste un petit moment car je veux profiter de lui tandis que dernièrement, nos moments à deux sont bien trop rares. Je sens ma gorge se serrer à ses mots et je dois lutter pour ne pas laisser libre ces larmes qui menacent à nouveau. Non je ne suis pas la meilleure grande sœur. Pourtant, je le laisse dire car ça fait du bien. Ça apaise la brûlure en moi qui jamais ne s'éteint totalement depuis la fin de la guerre. Il calme les torrents de la douleur qui anime mon âme torturée et perdue.

« Ne dis pas de bêtises. Tu ne m'as pas vraiment fait perdre mon temps. Je suis horrible de t'avoir dit cela. Pardonne-moi. Tu sais combien je suis nulle pour gérer mes émotions et je... j'ai vraiment eu peur. » Je me rends compte que ma voix tremble un peu, trahissant mes émotions en vrac et chamboulées. Je soupire de bien être en me retrouvant dans ses bras et je ferme les yeux. Discrètement, je hume l'odeur de sa peau. Je m'imprègne de cette essence qui lui est propre et qui est bien la seule qui puisse me procurer le moindre apaisement. Je me mords la lèvre alors que malgré moi ses mots me font rougir. Mais je finis par rire un peu alors que sa manière de se vanter m'amuse. Il se croit vraiment beau mais je ne pourrais nier que c'est totalement vrai. J'aime qu'il me complimente mais aussi cette touche de légèreté qui apaise les choses entre nous. Je sens pourtant mon cœur se serrer à l'idée qu'il craigne être moins beau mais je n'ai pas le temps de réagir qu'il me murmure ces mots au creux de l'oreille qui me font frémir au plus profond de moi. Xander est vraiment un idiot mais si qui que ce soit osait le traiter de ce joli qualificatif à part moi, je lui ferais manger ses dents. Je me mords la lèvre avant de murmurer la voix sensuelle et provocatrice retrouvant mes bonnes vieilles habitudes. « Je suis toujours la plus belle et toi le plus beau. T'es un peu défiguré mais c'est pas grave, tu restes beau car tu es mon frère. Mais ne t'avise pas de prendre trop la grosse tête, je serai toujours la meilleure en tout. » Je lui fais un clin d’œil tandis qu'il se détache et que j'arrive à mieux penser et mieux respirer. Je ne saurais décrire ce qui cause ce trouble. Je lui tends le verre pour lui permettre de boire. Je souris tendrement le couvant du regard avant de dire taquine. « J'ai juste pleuré de la frustration de ne pas pouvoir rejoindre un garçon qui m'aurait donné beaucoup de plaisir en partageant un moment avec moi. J'ai raté une occasion rêvée. » Je lui fais un clin d’œil alors qu'une lueur perverse anime mon regard. Même quand je suis tétanisée par l'angoisse de le perdre, je n'arrive pas à laisser tomber mon besoin de le provoquer. Je ris un peu mais je lui fais un clin d’œil complice. Il sait aussi bien que moi que c'est faux. Mais je deviens sérieuse quand le sujet change de direction. Je le fixe un moment hésitant sur la réponse à lui donner. Je dis avec le plus grand calme. « Ils ont perdu à cause de toi. » Je laisse le temps à mes mots de faire leur chemin pendant un moment avant d'éclater de rire. « Ils ont gagné peu de temps après que tu sois tombé. Je crois que ça les a motivé à redoubler d'efforts pour toi. Tu aurais dû voir l'euphorie quand ils ont marqué pour la victoire. » Je souris doucement fière de ma blague. Je ne précise pas que je n'étais plus là pour le voir. Je ne dis pas que j'en ai simplement entendu les échos car ma priorité c'est lui. Je viens doucement le prendre dans mes bras. « Tu es le meilleur Xander. » Je songe qu'autant de douceur de ma part doit être perturbant, ce n'est pas dans mes habitudes. J'avoue dans un souffle sans dire vraiment si je fais référence à ma blague, mon attitude en général avec lui, à mon allusion de plus tôt. « J'ai été une vilaine fille. Je devrais être punie. »
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
Shall I compare thee to a summer's day?
Thou art more lovely and more temperate. Rough winds do shake the darling buds of May [...]
When in eternal lines to time thou grow'st, So long as men can breathe, or eyes can see, So long lives this, and this gives life to thee — .
Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Xander Slughorn
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : 1ère année de GISIS Politique magique
Célébrité : Xavier Serrano
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 124 Gallions : 121 Date d'inscription : 23/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1985-xander-enjoy-being-alive http://www.mumblemumps.com/t1995-xander-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1994-xander-fleche-la-chouette-pas-aussi-rapide-qu-on-pourrait-le-croire

Xander & Brooke
The thought of losing you
brings me to tears
« Doucement, ne te précipite pas. Pas la peine de forcer là, tu as juste à me laisser m'occuper de toi. » Dit la jolie voix de Brooke à son petit frère pour qu’il n’essaye pas de se lever. Xander sentait que s’il mettait un pied à terre trop vite, il allait tomber dans les pommes. Il fallait qu’il prenne son temps. Il avait déjà été dans cette situation avant. C’était presque comique d’ailleurs. Il se rappelait de cette fois où il avait été atteint par un cognard envoyé par Zeppelin lors d’un match contre Gryffondor. Il s’était aussi retrouvé à l’infirmerie. Mais cette fois, le Gryffondor n’y était pour rien, et comme il était venu chercher Xander après, il avait été renvoyé de son équipe. Il n’avait eu que ce qu’il méritait en s’attaquant injustement au Poufsouffle. Pandore l’avait défendu et c’était cette histoire qui avait permis à Pandore et Xander d’être amis à nouveau. Xander essaya de rassurer sa sœur et de la remercier d’avoir attendu tout ce temps à ses côtés. Il s’excusa de lui avoir fait perdre du temps. « Ne dis pas de bêtises. Tu ne m'as pas vraiment fait perdre mon temps. Je suis horrible de t'avoir dit cela. Pardonne-moi. Tu sais combien je suis nulle pour gérer mes émotions et je... j'ai vraiment eu peur. » Ces paroles firent sourire Xander. Elle s’excusait à son tour et s’ils continuaient ainsi, cette visite à l’infirmerie allait se transformer en festival des excuses. Il était très touché qu’elle ait eu peur pour lui, même s’il n’en doutait pas une seule seconde. Elle s’inquiétait toujours et il le savait, même si elle cherchait à ne pas lui montrer. C’est alors que Xander attira Brooke vers lui pour la prendre dans ses bras. Avec son compliment, qu’on ne savait pas trop s’il était pour elle ou pour lui-même, il la fit rire. Elle se sentait plus détendue, il le sentait. Il préférait quand elle se sentait bien avec lui que quand il la faisait pleurer malgré lui. « Je suis toujours la plus belle et toi le plus beau. T'es un peu défiguré mais c'est pas grave, tu restes beau car tu es mon frère. Mais ne t'avise pas de prendre trop la grosse tête, je serai toujours la meilleure en tout. » Xander fit une grimace en s’imaginant défiguré. Il espérait que c’était une blague. Brooke n’avait pas tort, elle était toujours meilleure que lui en tout alors forcément, même en beauté, elle avait tout gagné. Mais comme il comptait bien la dépasser un jour en Quidditch, il deviendrait aussi plus beau qu’elle un jour. Les hommes gagnent en beauté en vieillissant, non ? C’était ce qu’il avait entendu dire. Quand il se détacha d’elle pour boire, Brooke lui tendit le verre. Elle prenait bien soin de lui et il la laissait faire, comme elle le lui avait demandé. « J'ai juste pleuré de la frustration de ne pas pouvoir rejoindre un garçon qui m'aurait donné beaucoup de plaisir en partageant un moment avec moi. J'ai raté une occasion rêvée. » Le Poufsouffle détourna le regard vers la fenêtre après avoir vu le clin d’œil de Brooke. Il n’aimait pas imaginer sa sœur dans les bras d’un homme. Elle savait qu’il n’avait jamais aimé qu’elle en parle, même s’il était bien sûr au courant qu’elle fréquentait qui elle voulait. Elle faisait exprès de l’embêter et si elle n’avait pas fait ce clin d’œil, il l’aurait probablement prise au mot. Il répondit : « Mais, t’étais pas fiancée, toi ? Tu ne devrais pas t’amuser avec d’autres. » S’il lui faisait un peu la morale, c’était parce que lui était toujours fidèle quand il était en couple et il trouvait normal que Brooke le soit aussi envers son fiancé. Et aux dernières nouvelles, le dit fiancé n’acceptait toujours pas les fiançailles, donc Brooke ne parlait sûrement pas de Rowan et si c’était le cas, elle lui aurait dit si leur relation avait avancé.

Après avoir reposé son verre d’eau, Xander s’intéressa aux résultats du match de Quidditch contre Serdaigle. Bien sûr, il souhaitait entendre que l’équipe de sa maison avait gagné, même s’il savait que Serdaigle se défendait bien. Quand il vit l’expression sur le visage de Brooke, il eut un pincement au cœur. Elle allait lui annoncer qu’ils avaient perdu. Il ne voulait pas l’entendre, mais il le fallait. « Ils ont perdu à cause de toi. » Xander baissa la tête comme un gamin en faute. Ils avaient perdu et c’était de sa faute. Il s’en voulait. Il n’aurait pas dû se faire avoir et tomber. Il aurait dû aider son équipe à remporter le match. Dans sa crédulité habituelle, le Poufsouffle ne douta pas un instant de la véracité des mots de sa sœur. Alors quand elle éclata de rire, il fut perdu pendant quelques secondes, avant d’être soulagé. Elle poursuivit : « Ils ont gagné peu de temps après que tu sois tombé. Je crois que ça les a motivés à redoubler d'efforts pour toi. Tu aurais dû voir l'euphorie quand ils ont marqué pour la victoire. » Xander aurait en effet voulu voir ses camarades redoubler d’efforts alors qu’il avait déjà l’impression qu’ils étaient au top de leur forme. C’est dans ces moments-là qu’il aimerait bien que les matchs soient enregistrés, puis rediffusés. D’un autre côté, il ne voulait pas que dans toute sa carrière, s’il en avait une, on parle de ses nombreuses chutes. Le sorcier était bien trop content d’avoir gagné pour faire la tête à sa sœur pour cette mauvaise blague, il n’arrivait plus à effacer le sourire de son visage. Cette fois, ce fut au tour de Brooke de le prendre dans ses bras. Il caressa doucement son bras avec son pouce presque automatiquement. Il était heureux qu’elle lui montre autant de son affection et il en profitait. « Tu es le meilleur Xander. » Dit-elle au garçon, un compliment qu’il avait très rarement entendu dans sa bouche. Mais Xander savait que Brooke n’en pensait pas moins, même quand elle ne le disait pas, même quand elle le traitait d’idiot. « Je sais que je suis le meilleur. » Répondit-il avec le même sourire aux lèvres comme si c’était une évidence. Bien entendu, il la taquinait encore une fois, même s’il pensait au fond de lui l’être. « J'ai été une vilaine fille. Je devrais être punie. » Aussitôt eut-elle terminé sa phrase qu’il l’attaqua de chatouilles. Il savait exactement où agiter ses mains pour la faire se plier en deux et elle était dans une position parfaite. Avec le temps, il était devenu un expert et elle allait regretter de vouloir être punie. Comme ils étaient à l’infirmerie et qu’elle rigolait un peu trop fort, il plaqua sa main sur la bouche de sa sœur tout en continuant d’une main, mais il était forcément deux fois moins efficace. Très vite, il en eut marre de chatouiller et de rire en même temps. Il était encore fatigué de sa chute.

« Tu mérites bien pire que des chatouilles. » Lâcha Xander tout en enlevant sa main de devant la bouche de sa grande sœur et en la laissant reprendre son souffle. Il ne savait pas encore quelle serait sa véritable punition, et il n’y en aurait probablement jamais, mais elle lui avait quand même fait croire qu’ils avaient perdu alors que le Quidditch comptait tant à ses yeux. Il continua : « J’aurais tellement voulu voir la fin du match. Rappelle-moi de ne pas tomber la prochaine fois. » A moins que le prochain match soit contre Serpentard, dans ce cas-là, Brooke ne lui faisait généralement pas de cadeaux et il y avait une rivalité entre eux qui n’était jamais aussi forte que pendant ces matchs où ils jouaient l’un contre l’autre. Après une légère pause silencieuse, il reprit et demanda : « Est-ce que Sage m’a vu tomber ? » Xander était étonné qu’elle ne soit pas là, à leurs côtés, elle avait dû s’inquiéter pour lui comme ils étaient très proches, voire presque fusionnels. Et il savait qu’elle assistait au match, elle n’en ratait aucun. Il l’avait vue d’ailleurs. Est-ce qu’il lui était arrivé quelque chose ? Il s’inquiéta pour sa petite sœur.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
préfet & poursuiveur
Revenir en haut Aller en bas
Brooke L. Slughorn
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard
Célébrité : Ksenia Solo
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 65 Gallions : 392 Date d'inscription : 04/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1871-i-was-falling-and-you-looked-th

Xander & Brooke

The thought of losing you brings me to tears
Il y aurait toujours un petit quelque chose de particulier entre Xander et moi. Je ne pouvais pas vraiment décrire le genre de lien qui nous unissait mais il était unique en son genre. Je l'aimais comme personne jamais ne pourrait l'aimer. Certains diront que c'était impossible mais ce ne sont que de mauvaises langues. Non aucune fille ne serait jamais assez bien pour lui et ne pourrait lui donner ce genre d'amour sans limites que je ressentais pour lui. Il ne fallait pas rêver et je comptais bien détruire celle qui essaierait de lui mettre la corde autour du cou et de me le voler. Je ne voulais pas le voir filer le parfait amour avec aucune fille. Il n'avait pas besoin de ces filles stupides, insipides et vulgaires. Je me refusais de croire qu'il puisse se satisfaire de ce genre de romance trop édulcorée qui finirait par le laisser le cœur brisé. Je ne nierais pas que le sex est important dans la vie mais faut-il vraiment aimer pour cela? J'étais persuadée de l'aimer plus que notre propre mère ne le pouvait. Je ne lui avouerais sans doute jamais mais je donnerais ma vie pour lui. Je donnerais tout pour lui sans la moindre hésitation tellement je me refusais à imaginer ma vie sans lui. J'entendrais presque les petites voix dans ma tête rire et prétendre que ce n'est que mensonges. Je lui faisais souvent vivre un enfer. Je lui piyrrissais son existence. Je ne le ménageais pas. Je donnais la sensation de prendre plaisir à lui faire du mal et pourtant, la vérité en était loin. Je voulais le préparer aux coups durs de la vie mais pourtant il pourrait toujours compter sur moi. Je ne voulais pas l'abandonner mais il sut me rappeler combien je me mentais à moi-même d'une certaine manière. J'étais fiancée. Je devrais devenir une personne plus respectable. J'étais surprise par les mots de Xander. Je me devais d'être fidèle, il n'avait pas totalement tort. Au contraire, il avait raison et pourtant je continuais à m'amuser. J'avais envie de lui répondre que mon très cher fiancé ne voulait pas de moi et l'avait assez clairement exprimé. J'aurais eu envie de lui expliquer que Rowan avait juré de ne jamais me toucher alors qu'il fallait bien que je trouve mon plaisir ailleurs mais je n'étais pas prête à lui expliquer pourquoi j'encaissais sans même songer à rompre ces fiançailles. Je ne voulais pas lui avouer que je m'étais comportée comme une vilaine fille. Je ne voulais pas lui confesser mon crime car je savais que jamais il ne me pardonnerait ce geste de trop pour lequel un jour, je serais contrainte de payer le prix. « J'ai de mauvaises habitudes qu'il faut du temps pour les perdre. Oui je suis fiancée, ça n'a pas encore changé. Il faudrait que je songe à m'assagir mais je serais plus moi alors et c'est ainsi que tu m'aimes non? Si je changeais, tu m'adorerais moins j'en suis certaine. » Mais mon regard s'assombrit légèrement en pensant à Rowan. Notre dernière conversation avait été assez houleuse et je me demandais encore comment parvenir à me sortir de ce merdier. Je ne savais pas du tout comment parvenir à l'adoucir et le convaincre de me laisser une chance en tant que fiancée. « Il ne veut toujours pas accepter les fiançailles. Tu crois que c'est parce que je suis une mauvaise personne? Tu crois que je ne mérite pas qu'il voie au-delà des apparences et de ce que l'on peut dire de moi? Il a tort de me rejeter, n'est-ce pas? » La tristesse se lit dans mon regard. Je ne sais pas si je cherche à être rassurée sur mes chances que ces fiançailles puissent bien se passer ou sur l'opinion de mon frère à mon égard. Je crois que ça pourrait me briser le cœur si Xander me disait que non je ne suis pas une bonne personne. J'avais besoin qu'il croit en moi comme personne d'autres. Il était le seul à qui je laissais voir mes doutes en moi. Il était le seul à savoir que je ne me pensais pas si exceptionnelle que je ne l’affirmais. Il voyait les aspects les plus humains de ma personnalité alors s'il devait penser que je suis une mauvaise personne malgré tout, je me retrouverais sûrement à terre.

Mais je chasse rapidement ce moment de nostalgie pour me concentrer sur lui. En cet instant précis, il est le seul qui compte. Je ne veux pas penser à moi, être égoïste une fois de plus. Il est au centre de mes préoccupations et mon état d'esprit n'a pas la moindre importance en cet instant précis. Je refuse de m'apitoyer sur mon sort. Je regarde Xander avec tendresse et douceur heureuse de voir qu'il garde sa confiance en lui. Oh oui il est vraiment le meilleur et je peux le lui concéder pour cette fois. « Estime toi heureux que je te l'accorde et profites en car ça ne va pas durer. On sait bien que dans la famille Slughorn, il n'y a de la place que pour une seule meilleure : moi. » Je lui fais un clin d’œil mais quand ma pseudo punition survient, je ne peux me retenir de rire. Il sait précisément où poser ses mains pour m'arracher un éclat de rire et j'en oublie où nous sommes. Sa main se plaque sur ma bouche pour étouffer mes sons et je ne peux me retenir de frémir. Il y a un petit quelque chose d’ambigu dans ce geste qui vient me troubler. On m'a déjà fait taire de cette manière mais toujours dans un contexte tout différent. Je me sens rougir un peu malgré moi mais cela pourrait être facilement attribué à la partie de plaisir que je viens de prendre, sans sous-entendus cette fois. Je regrette que ça prenne fin trop vite. Je prends le temps de reprendre mon assurance habituelle avant de le fixer pouvant percevoir sa déception avant de sourire en coin. « Je risque pas de te le rappeler. Au contraire, je vais plutôt tenter de te faire tomber pour gagner. Faut bien que je prouve que je te suis supérieure frangin. » Je lui fais un clin d’œil mais je n'aime pas voir l'inquiétude dans son regard et instinctivement je me tends légèrement quand il mentionne Sage. Il aurait préféré que ce soit elle qui soit là à son réveil sans doute. « Tu sais que Sage est toujours dans ton ombre donc oui elle t'a vu tomber. Elle est restée là un moment mais je l'ai envoyé manger. Je lui ai dit que je la préviendrais quand tu te réveillerais. Tout comme Joanie. Je t'ennuie donc tant que ça que tu essaies déjà de te débarrasser de moi à leur profit? Je suis déçue. Je vais aller les prévenir et te laisser alors vu que je suis pas assez bien pour toi. Avoue que tu t'ennuies d'elles deux mais pas de moi? C'est elle tes préférées. Alors que moi tu es celui que j'aime le plus. J'ai parfois l'impression que c'est à sens unique, que tu me prouves pas que tu tiens à moi. » Je me comporte comme une peste en cet instant précis mais la peur, lui ouvrir mon cœur, l'angoisse, je me sens plus vulnérable et je réagis plus fort. Mes sentiments semblent un peu chamboulés et je laisse transparaître certaines de mes peurs. Je redoute qu'une fois que nous aurons quitté Poudlard, que nous aurons quitté la maison familiale, Xander et Sage ne gardent ce lien fusionnel mais me mettent de côté. Je suis possessive. Je l'assumer même si je sais combien c'est mal. Disons simplement que je suis l'exacte opposée de ce que j'affiche avec lui alors je laisse mes peurs les plus profondes refaire surface et dominer sur tout le reste. J'exprime de la colère au lieu de la père, j'exprime de la provocation au lieu de l'amour, j'exprime de la haine au lieu de la dévotion, je blesse au lieu de protéger. Je me demande quand je franchirai les limites qui feront qu'ils céderont. J'ai peur de l'abandon mais je les pousse insidieusement à m’abandonner comme pour pouvoir affirmer que j'avais raison de me comporter ainsi car mes peurs étaient fondées. Je suis une fille paradoxale mais doucement je prends conscience qu'il est temps de changer de voix. Le ferais-je avant qu'il ne soit trop tard?
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
Shall I compare thee to a summer's day?
Thou art more lovely and more temperate. Rough winds do shake the darling buds of May [...]
When in eternal lines to time thou grow'st, So long as men can breathe, or eyes can see, So long lives this, and this gives life to thee — .
Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Xander Slughorn
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : 1ère année de GISIS Politique magique
Célébrité : Xavier Serrano
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 124 Gallions : 121 Date d'inscription : 23/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1985-xander-enjoy-being-alive http://www.mumblemumps.com/t1995-xander-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1994-xander-fleche-la-chouette-pas-aussi-rapide-qu-on-pourrait-le-croire

Xander & Brooke
The thought of losing you
brings me to tears
« J'ai de mauvaises habitudes qu'il faut du temps pour les perdre. Oui je suis fiancée, ça n'a pas encore changé. Il faudrait que je songe à m'assagir, mais je serais plus moi alors et c'est ainsi que tu m'aimes non ? Si je changeais, tu m'adorerais moins j'en suis certaine. » Xander adorait sa sœur, mais il aurait voulu la voir un peu plus sage. Il ne pensait pas qu’il l’aimerait moins si elle devenait fidèle à son fiancé, au contraire. Il n’aimait pas savoir qu’elle passait dans les draps des jeunes hommes de Poudlard. Elle aurait le droit de s’amuser si elle n’avait pas une bague au doigt et s’il n’en savait rien. « Il ne veut toujours pas accepter les fiançailles. Tu crois que c'est parce que je suis une mauvaise personne ? Tu crois que je ne mérite pas qu'il voie au-delà des apparences et de ce que l'on peut dire de moi ? Il a tort de me rejeter, n'est-ce pas ? » Brooke était une fille exceptionnelle, Xander ne comprenait pas pourquoi Rowan ne voulait pas d’elle comme fiancée. Mais il pouvait comprendre que les mariages arrangés étaient dépassés et que le Gryffondor avait déjà une petite amie. Brooke n’était pas la bienvenue dans sa vie. Lui non plus n’aurait pas voulu une fiancée. Heureusement, ses parents n’étaient pas du genre à vouloir lui en trouver une. « Oui, il a tort. Si c’était moi, j’aurais été heureux d’avoir une fiancée comme toi. Enfin… si tu m’étais fidèle. Mais d’un autre côté… je comprends ce qu’il ressent… je crois. Il a une petite amie, non ? Tu n’es pas forcément arrivée au bon moment… laisse-lui du temps, peut-être qu’il changera d’avis. » Xander trouvait toujours du positif dans les situations qui ne semblaient pas en contenir. Il était certain que Rowan finirait par remarquer que sa sœur était une jeune femme qui valait le coup de connaître, il fallait juste qu’elle attende un peu et qu’elle ne cherche pas à s’imposer trop rapidement. La patience n’était pas le fort de Brooke, mais il croyait en elle. Il n’aimait pas la voir triste, ni la voir douter d’elle. « Tu n’es pas une mauvaise personne, Brooke. J’en suis convaincu. » Elle avait juste fait de mauvais choix, comme celui de se battre du côté des mangemorts. Il lui en avait longtemps voulu, mais aujourd’hui, elle semblait avoir changé et les mangemorts n’étaient plus là. Il voulait qu’elle se batte à ses côtés. Si un jour les mangemorts devaient revenir, il voulait croire qu’elle ferait le bon choix cette fois. Il réussirait à la sauver. Xander aimait sa sœur comme elle était, il ne voulait pas la changer, il était simplement peut-être naïf de croire qu’elle changerait au mieux d’elle-même pour lui et pour Sage, pour son fiancé et d’autres qui voulaient bien croire en elle comme il le faisait. Quand Brooke finit par conclure qu’il était le meilleur et qu’il confirma qu’il le savait déjà, elle répondit : « Estime-toi heureux que je te l'accorde et profites-en car ça ne va pas durer. On sait bien que dans la famille Slughorn, il n'y a de la place que pour une seule meilleure : moi. » Cette réaction lui arracha un nouveau sourire. Elle n’avait pas mis longtemps pour dire que c’était elle, la meilleure. Mais en attendant, elle voulait bien le prêter la place.

Avec des chatouilles, Xander appliqua sa punition. Brooke l’avait méritée, elle l’avait fait marcher en lui faisant croire qu’ils avaient perdu le match. Mais comme elle faisait trop de bruit, il avait plaqué la main devant sa bouche pour qu’elle n’attire pas les infirmiers et qu’ils ne dérangent personne. Finalement, il s’arrêta assez vite en pensant au match qu’il avait raté. « Je risque pas de te le rappeler. Au contraire, je vais plutôt tenter de te faire tomber pour gagner. Faut bien que je prouve que je te suis supérieure frangin. » Si le match était contre Serpentard, alors il ne s’attendait à aucun cadeau de sa sœur. Mais lui n’oserait jamais essayer de réellement la faire tomber. C’était peut-être pour cette raison qu’elle gagnait la plupart des matchs quand ils s’entraînaient l’un contre l’autre à la maison. Xander s’inquiéta ensuite pour sa petite sœur. « Tu sais que Sage est toujours dans ton ombre, donc oui, elle t'a vu tomber. Elle est restée là un moment, mais je l'ai envoyée manger. Je lui ai dit que je la préviendrais quand tu te réveillerais. Tout comme Joanie. » Xander était soulagé d’entendre que Brooke avait pris soin de Sage en son absence. C’était important de manger, elle avait raison. D’ailleurs, Brooke ne devait pas avoir mangé. Elle devait avoir faim. Il avait aussi hâte de voir Joanie. « Je t'ennuie donc tant que ça que tu essaies déjà de te débarrasser de moi à leur profit ? Je suis déçue. Je vais aller les prévenir et te laisser alors vu que je suis pas assez bien pour toi. Avoue que tu t'ennuies d'elles deux, mais pas de moi ? C'est elles, tes préférées. Alors que moi tu es celui que j'aime le plus. J'ai parfois l'impression que c'est à sens unique, que tu me prouves pas que tu tiens à moi. » Le Poufsouffle avait mal au cœur d’entendre sa sœur se sentir si peu aimé de lui. Il pensait pourtant être capable de lui montrer qu’elle comptait beaucoup pour lui. Il s’en voulait d’avoir parlé de Sage. Il s’en voulait de faire souffrir Brooke. Il n’avait pas voulu la mettre de côté. Elle était déçue de lui. Ces mots faisaient mal. Comme il ne supportait pas de voir sa sœur triste, il dit en lui attrapant la main : « Non, reste avec moi encore un peu. Elles attendront. Tu sais bien que je t’aime, Brooke. Tu ne peux pas dire le contraire. Je te l’interdis. J’ai besoin de toi. J’aurai toujours besoin de toi dans ma vie. » Xander espérait qu’elle le savait. Il prenait le problème très au sérieux car si elle lui disait qu’elle sentait qu’il ne lui prouvait pas assez qu’il tenait à elle, alors elle devait avoir raison. Elle n’avait aucune raison de lui mentir. Il s’en voulait beaucoup. « Je suis tellement désolé. Je tiens beaucoup à toi, tu es ma grande sœur chérie, je ne sais pas comment te le prouver, mais je ne supporterais pas de te perdre. Viens. » Dit-il en faisant une petite place dans son lit pour qu’elle vienne s’allonger à ses côtés et pour qu’il la serre contre lui. Il se fichait de ce que penseraient les autres. « Pardonne-moi. Tu es là pour moi, je ne te remercierais jamais assez. J’étais tellement content de te voir à mon réveil. Je n’aurais voulu voir personne d’autre. » Finit-il par ajouter en tentant de se rattraper comme il le pouvait. Il espérait effacer les doutes de sa sœur. Il tenait beaucoup à elle. Il avait besoin d’elle tout comme elle avait besoin de lui.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
préfet & poursuiveur
Revenir en haut Aller en bas
Brooke L. Slughorn
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard
Célébrité : Ksenia Solo
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 65 Gallions : 392 Date d'inscription : 04/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1871-i-was-falling-and-you-looked-th

Xander & Brooke

The thought of losing you brings me to tears
J'avais conscience que je n'étais pas la grande sœur parfaite à laquelle Xander aurait pu prétendre. Il m'aurait sans doute voulue davantage comme Sage qui semblait être la sœur parfaite, la fille parfaite, l'élève parfaite et serait sans doute une petite amie et fiancée parfaite. J'avais à la fois tout et rien à lui envier. J'avais conscience que mes travers étaient nombreux. Je savais que je blessais plus que de raison ceux auxquels pourtant je tenais plus que de raison. Je leur faisais du mal comme pour me protéger de celui qu'ils me feraient s'ils devinaient combien j'étais plus fragile qu'ils ne le devineraient jamais. Je voulais les protéger pour que le pire vienne de moi mais surtout qu'ils sachent l'un comme l'autre comment se défendre pour que jamais personne ne les brise. Je ne prétendrai jamais que ma méthode était la bonne mais j'avais eu besoin d'ériger ce mur autour de moi pour ne pas m'effondrer. Aujourd’hui, j'en étais finalement devenue une prisonnière qui n'avait pas la moindre idée de comment faire s'effondrer les défenses autour de mon cœur Mais malgré toutes mes erreurs, Xander croyait toujours en moi. Il semblait avoir confiance en moi et voir au-delà de mes défauts. Il pensait que je réussirait à changer pour donner enfin le meilleur de moi. Il essayait de me rassurer quant à mes fiançailles m'exhortant à une patience qui n'est pourtant pas dans mon tempérament. Je sais qu'il a raison mais je médite quelques instants sur le début de son affirmation : « Si c’était moi, j’aurais été heureux d’avoir une fiancée comme toi. » . Je regrettais cruellement en ce moment qu'il soit mon frère, qu'un lien de sang nous unisse car j'aurais voulu passer ma vie à aimer un homme comme lui, un être aussi unique que lui. Il était le prince charmant que je m'imaginais dans mes rêveries d'enfant. « J'arrive à croire que je suis quand même une bonne personne grâce à toi. Je me dis que si je ne l'étais pas, je n'aurais jamais mérité la confiance d'un garçon aussi adorable que toi. Je me sens honorée que tu en sois convaincu même si je t'aurais fait payer avec des chatouilles d'avoir osé dire le contraire. T'as pas le choix de penser du bien de moi petit frère. » Le ton se fait plus léger pendant un temps alors que je reçois ma punition. Mais en voyant la tristesse dans le regard de Xander, je m'en veux de lui avoir dit combien ça me touche qu'il demande à voir Sage ou Joannie comme si non je ne lui suffisais pas. Je sais que je ne peux en effet nier son affection ou son besoin. Je suis totalement injuste et je dis la voix moins assurée. « J'ai parfois peur que tu ne finisses par me préférer quelqu'un d'autre. Je doute de moi même si je parais toujours sûre de moi. Alors j'ai cru que tu voulais plus de moi. Mais si tu me dis que tu m'aimes alors je n'ai plus aucune raison de douter. J'ai juste besoin de t'entendre me le rappeler parfois, c'est la seule preuve qu'il me faut. » Je succombe rapidement à son invitation même si je sais que cela n'aidera pas les racontars à se taire si jamais ils nous surprennent de cette manière. Je pose ma tête sur sa poitrine alors que je suis allongée à ses côtés. Je colle mon corps au sien fermant les siens pour savoir apprécier les battements de cœur réguliers dans sa poitrine. J'avais souvent eu peur qu'un jour, je ne retrouve son corps froid et sans vie. Je ne pourrais pas supporter si un jour, le soleil se levait sur un monde sans Xander. J'avais besoin de lui encore plus que de l'air que je respire.

« Tu sais que je t'aime Xander? Je suis heureuse d'être ta sœur même si parfois tu es d'une maladresse désespérante. Je suis désolée de ne pas avoir été là pour te soutenir l'année dernière alors que la bataille de Poudlard a été une épreuve pour chacun de nous. Tu n'as pas vraiment à me remercier car ça ne peut pas racheter la manière dont j'ai été absente de ta vie. Mais à partir de maintenant, je serai à ton chevet à chaque fois que quelque chose t'arrivera et tu pourras venir dans mon lit quand tu feras des mauvais rêves. Toi et moi, c'est pour toujours n'est-ce pas? » Il m'était plus essentiel que tout le reste et j'avais besoin de lui prouver que ce n'était pas du vent, de lui ouvrir une partie de moi et qu'ainsi, il ne puisse jamais douter de moi. Je profite encore quelques instants du confort de ses bras sans me soucier de l'image que l'on donne. Je sais que certaines rumeurs courent comme quoi nous aurions fait certaines choses. Elles sont toutes fausses. Jamais avant, il n'y a eu le moindre geste équivoque. Il est irréprochable même si mes propres pensées ne le sont pour leur part. Mais ce n'est pas le moment de songer à ce que je ressens là dans ses bras comme un couple. Non, il est temps de lui prouver qu'il a raison de croire en moi d'une certaine manière. « Xander, je dois t'avouer quelque chose. J'espère que tu ne m'en voudras pas car je pourrais jamais supporter de te perdre. Tu es la personne à qui je tiens le plus dans ce monde. » Je sens que la peine gagne mon cœur tout doucement. J'ai peur qu'il ne me rejette ou ne m'en veuille cruellement. Je dois lutter pour ne pas fondre en larmes tout de suite. Je ne fuis pas malgré mon envie profonde de me défiler et de ne pas lui faire cette confidence. Je viens même plonger mon regard dans le sien pour lui prouver combien je suis sincère, que je lui ouvre mon cœur Je prends sa main dans la sienne comme pour l’empêcher de fuir. Sans doute que le fait qu'il soit cloué au lit me donne le courage de faire cet aveu car il ne peut pas me fuir. Je prends une très grande inspiration avant de me jeter à l'eau. Rarement, ma voix a été aussi faible comme si elle pouvait se briser sous l'émotion. « Je ne suis pas une bonne personne. Enfin, je n'ai pas agi comme tel car je me suis laissée aveuglée par ma souffrance. Mais j'ai envie de devenir meilleure. Ici, on ne me laisse pas vraiment ma chance de faire mes preuves. Après la bataille de Poudlard, j'ai voulu partir. J'ai songé aller ailleurs parce que je voulais plus être comme je suis mais ici je me sens comme obligée d'être à l'image de ce que l'on pense de moi. Je ne voulais pas t'abandonner mais je voulais que tu puisses être réellement fière de moi et je sais que... ce n'est pas toujours le cas en ce moment. » Je baisse la tête mais ses mots sur la fidélité me reviennent en mémoire comme me rappelant que je commets bien plus d'erreurs que je ne le devrais dans la vie. Je dois changer avant qu'il ne soit définitivement trop tard et que quitter le pays ne suffise plus, qu'il me faille au contraire quitter la vie plutôt.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
Shall I compare thee to a summer's day?
Thou art more lovely and more temperate. Rough winds do shake the darling buds of May [...]
When in eternal lines to time thou grow'st, So long as men can breathe, or eyes can see, So long lives this, and this gives life to thee — .
Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Xander Slughorn
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : 1ère année de GISIS Politique magique
Célébrité : Xavier Serrano
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 124 Gallions : 121 Date d'inscription : 23/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1985-xander-enjoy-being-alive http://www.mumblemumps.com/t1995-xander-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1994-xander-fleche-la-chouette-pas-aussi-rapide-qu-on-pourrait-le-croire

Xander & Brooke
The thought of losing you
brings me to tears
« J'arrive à croire que je suis quand même une bonne personne grâce à toi. Je me dis que si je ne l'étais pas, je n'aurais jamais mérité la confiance d'un garçon aussi adorable que toi. Je me sens honorée que tu en sois convaincu même si je t'aurais fait payer avec des chatouilles d'avoir osé dire le contraire. T'as pas le choix de penser du bien de moi petit frère. » Xander répondit à sa sœur par un sourire affectueux. Brooke était sa sœur, il l’aimait, jamais il ne pourrait vraiment penser du mal d’elle, à moins qu’elle ne fasse un jour quelque chose qu’il ne pourrait pas pardonner. Le Poufsouffle ferait tout pour qu’une telle situation n’arrive jamais. Leur famille était plus forte que n’importe quoi. Ils finiraient par tout surmonter. Ils resteraient inséparables. Brooke finirait un jour par comprendre qu’elle mettait ces affirmations en danger en prenant des mauvaises décisions. Il restait optimiste sur l’avenir. « J'ai parfois peur que tu ne finisses par me préférer quelqu'un d'autre. Je doute de moi même si je parais toujours sûre de moi. Alors j'ai cru que tu voulais plus de moi. Mais si tu me dis que tu m'aimes alors je n'ai plus aucune raison de douter. J'ai juste besoin de t'entendre me le rappeler parfois, c'est la seule preuve qu'il me faut. » Le seul fils de la famille Slughorn ignorait que sa sœur avait parfois de tels doutes. Elle paraissait tellement sûre d’elle. Xander avait un cœur énorme. Il pouvait aimer plusieurs personnes. Il aimait Sage, il aimait Joanie, et bien sûr, il aimait Brooke. Et elles n’étaient pas les seules. Il ne pouvait pas dire qu’il avait vraiment une préférée. Il les aimait déjà énormément et à chaque fois qu’il croyait qu’il n’était pas possible de les aimer plus encore, il se trompait. Xander avait fait une petite place à côté de lui sur le lit pour que Brooke vienne s’allonger à ses côtés et qu’il puisse la serrer contre lui. Il la vit un instant hésiter et se demanda si elle avait peur que sa réputation en soit changée si quelqu’un les voyait. Ils ne faisaient pourtant rien de mal. Elle posa finalement sa tête contre son torse et il posa sa main sur ses cheveux pour les caresser doucement et la calmer. « Tu sais que je t'aime Xander ? » Il acquiesça même si elle ne pouvait pas vraiment le voir. C’était la deuxième fois qu’elle le lui disait depuis son réveil et à chaque fois, il en était très heureux. Elle n’avait pas besoin de le lui dire, il le savait. Il savait qu’elle l’aimait et qu’elle ne l’abandonnerait jamais. Brooke avait un cœur bien plus tendre que ce qu’elle laissait apercevoir. « Je suis heureuse d'être ta sœur même si parfois tu es d'une maladresse désespérante. Je suis désolée de ne pas avoir été là pour te soutenir l'année dernière alors que la bataille de Poudlard a été une épreuve pour chacun de nous. Tu n'as pas vraiment à me remercier car ça ne peut pas racheter la manière dont j'ai été absente de ta vie. Mais à partir de maintenant, je serai à ton chevet à chaque fois que quelque chose t'arrivera et tu pourras venir dans mon lit quand tu feras des mauvais rêves. Toi et moi, c'est pour toujours n'est-ce pas ? » Un courant de tristesse le traversa lorsqu’elle mentionna la bataille de Poudlard et qu’il se rappela l’avoir vu se battre pour les mangemorts, l’avoir vu attaquer des innocents. Il lui en avait voulu. Elle n’avait pas été là pour lui quand ils s’en étaient sortis. Elle n’avait pas été là pour lui quand il avait eu le cœur brisé par Pandore. Mais il avait déjà tout pardonné. Xander ne pouvait pas en vouloir à sa grande sœur. « Bien sûr que c’est pour toujours. Tu ne te débarrasseras pas aussi facilement de moi. Je sais que tu seras toujours là pour moi. Qu’est-ce que je ferais sans ma grande sœur ? » Dit-il en plaisantant et en souriant. Il serait lui aussi toujours là pour elle. Ils avaient besoin l’un de l’autre. Ils n’étaient pas frère et sœur pour rien.

« Xander, je dois t'avouer quelque chose. » Une phrase qui commençait de cette façon n’était jamais rassurante. Il se demandait ce que Brooke avait bien à lui avouer et il avait peur de ce qu’il allait entendre. Il resta silencieux pour ne pas la couper dans son élan. « J'espère que tu ne m'en voudras pas car je pourrais jamais supporter de te perdre. Tu es la personne à qui je tiens le plus dans ce monde. » Ajouta Brooke à son attention. Ce qu’elle allait lui révéler pourrait potentiellement le blesser au point qu’elle pourrait le perdre ? Il était à la fois intrigué et perplexe. Il fallait vraiment qu’elle ait fait quelque chose de mal. Il ne l’en croyait pas capable. Il chercha dans ses yeux de quoi se raccrocher. Elle lui prit la main comme si elle avait lu dans ses pensées. Il entremêla ses doigts aux siens. « Tu me fais peur… » Dit-il avant qu’elle ne puisse poursuivre. Il ne voulait pas qu’elle lui dise quelque chose qu’elle ne pourrait pas retirer s’il en était blessé. Et peut-être que ce qu’elle allait lui dire n’était rien et qu’elle s’angoissait pour rien. Il la laissa tout de même continuer. « Je ne suis pas une bonne personne. Enfin, je n'ai pas agi comme telle car je me suis laissée aveuglée par ma souffrance. Mais j'ai envie de devenir meilleure. Ici, on ne me laisse pas vraiment ma chance de faire mes preuves. Après la bataille de Poudlard, j'ai voulu partir. J'ai songé aller ailleurs parce que je voulais plus être comme je suis, mais ici je me sens comme obligée d'être à l'image de ce que l'on pense de moi. Je ne voulais pas t'abandonner, mais je voulais que tu puisses être réellement fière de moi et je sais que... ce n'est pas toujours le cas en ce moment. » Le sourire du Poufsouffle avait disparu au fur et à mesure des paroles de sa grande sœur. Il réalisait peu à peu ce qu’elle était en train de lui dire. « Tu as voulu t’en aller ? C’est à cause de moi ? C’est parce que je t’ai abandonné après la bataille ? Mais tu es restée… Je ne veux pas que tu t’en ailles. Comment j’aurais fait sans toi ? Tu ne m’en avais jamais parlé… tu voulais partir sans me prévenir ? » Xander était à la fois un peu perdu et blessé par les révélations de Brooke. Il pensait qu’elle serait toujours là pour lui et elle lui révélait qu’elle avait failli s’en aller sans même lui dire qu’elle partait. Directement, il avait pensé que c’était de sa faute, même si elle n’osait pas l’accuser. Il prit un instant pour respirer et réfléchir à cette situation. « Mais Brooke, tu ne m’as pas abandonné. Tu es là. Je ne sais pas ce qui t’a fait rester, mais je suis heureux que tu sois encore là. Je ne t’en veux pas. Tu n’as rien fait de mal. Tu es toujours ma Brooke. Ne songe plus jamais à partir… Je ne survivrais pas sans toi à côté de moi. » Xander caressa les cheveux de Brooke tout en la serrant contre lui pour la rassurer. Il n’était pas en colère contre elle, il comprenait qu’elle se sentait mal à cette période où il n’était pas là pour elle. Il avait eu peur qu’elle lui révèle un secret encore plus dévastateur, mais là, il était soulagé.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
préfet & poursuiveur
Revenir en haut Aller en bas
Brooke L. Slughorn
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard
Célébrité : Ksenia Solo
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 65 Gallions : 392 Date d'inscription : 04/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1871-i-was-falling-and-you-looked-th

Xander & Brooke

The thought of losing you brings me to tears
Il y avait une certaine naïveté chez Xander, qui me rendait fière et parfois m'effrayait aussi. Je redoutais qu'on ne l'exploite, qu'on ne profite de lui jusqu'à lui voler toute son âme. Je me disais qu'avec sa gentillesse et son cœur sur la main, il pourrait un jour se laisser embobiner par les mensonges d'une personne aux intentions douteuses. Ces mots qu'il vient de prononcer recelaient en eux-même la preuve que mes craintes étaient fondées. Il savait que je serai toujours là, il ne doutait pas. Il me vouait une confiance que je ne méritais pas et dont je profitais pour le duper sur la noirceur de mon cœur Il voyait de l'espoir en moi là où il n'y avait pourtant que Ténèbres dans mon cœur Il pensait avec certitude que la part en moi qui voulait s'améliorer finirait par l'emporter mais il se trompait totalement. Il avait tort. Il ne pourrait jamais avoir raison. Mais même si le combat pour mon salut semblait perdu d'avance, j'avais besoin de savoir qu'il avait la foi. Il n'y avait nul doute sur mon avenir mais j'avais désespérément besoin qu'il continue de penser que je n'étais pas si mauvaise dans le fond. Je dis d'une voix à la fois taquine et sérieuse. « Tu ne ferais rien du tout sans moi. Ta vie serait moins belle sans moi à tes côtés pour égayer ta route et te donner espoir et amour. » Je lui fais un clin d’œil la tête levée vers avant de fixer le plafond ayant reposer ma tête sur sa poitrine écoutant son cœur battre dans sa poitrine. Ce son est profondément rassurant me réconfortant quant au fait qu'il s'en est bel et bien sorti. Je réalise combien ce bruit m'est vital car il signifie que je ne vais pas souffrir mille morts en étant toujours vivante. Le perdre lui qui est ma moitié serait une souffrance tellement vive et inconsolable que je me refuse à un jour la ressentir. Je dois cesser de me torturer moi-même en laissant l'image de mes cauchemars hanter mon esprit éveillé. Tellement de nuits, j'ai eu cette vision d'horreur du corps inerte, sans vie de Xander sur le champ de bataille. J'avais parfois eu la vision de moi pointant la baguette coupable de ce geste meurtrier. Pourtant, une part de moi sait sans l'ombre d'une hésitation que j'aurais préféré me tuer moi-même que de devoir prendre la vie de mon petit frère. Je sens sa peur dans sa voix quand je dis que je dois lui confesser quelque chose. Je ne saurais décrire ce qui fait qu'aujourd'hui, j'en suis à un stade de ma vie où la place est donnée à un examen de conscience. Je pense à tous ces actes que j'ai posé en les croyant juste. Je réfléchis sur leur bien fondé ou non. Mes certitudes tremblent sous le poids de la culpabilité qui gagne mon cœur, le ronge miette après miette pour lentement l'envahir. Je sais que jamais je ne trouverai la paix dans la vengeance à laquelle mon âme aspire depuis de trop nombreuses années. Je dois laisser le passé devenir poussière avant que je n'y perde l'essence même de mon existence. Je vais finir par perdre tous ceux qui comptent réellement à mes yeux à force de m'accrocher à tous ces sentiments négatifs. J'ai peur qu'un jour, je ne disparaisse sans avoir pu leur laisser entrevoir la profondeur de mon amour. Sage, Xander, maman, papa... tous autant qu'ils sont, ils doutent probablement que je n'aie réellement un cœur qui bat au fond de ma poitrine. Je manquais de temps pour leur prouver car je craignais qu'un jour, je ne sois forcée de payer pour toutes mes erreurs. J’avais choisi de me fiancer à celui qui pourrait le plus demander ma tête pour racheter mon crime. Il pourrait exiger une vie pour une vie et je serais assez folle pour le lui accorder.

Pendant une seconde, dans ma tête, je songe lui avouer ce que j'ai fait à cette née moldue. Je pense qu'il mérite de savoir quel genre de sœur il a mais je me dégonfle. J'ai besoin qu'il croie en moi, qu'il garde un minimum d'espoir que l'on peut faire quelque chose de moi. J'ai aussi dans mon cœur la certitude que celui qui mérite cet aveu plus que quiconque n'est autre que celui à qui j'ai pris l'amour de sa vie. Je l'ai privé de sa chance de vivre ce grand amour avec celle qu'il avait choisie. Je ne comprends pas comment je peux réellement envisager de lui avouer tout du début à la fin. Je ne me comprends plus moi-même et sans doute que c'est le simple signe que j'ai une conscience. Je voudrais pouvoir tout effacer et repartir sur une page vierge. Je voudrais payer pour tous mes crimes avec mon sang pour ensuite avoir la chance de repartir de zéro. Je veux que chaque jour à venir aie une valeur différente. Je me mords la lèvre alors que mes yeux s’agrandissent sous la surprise de ses mots. Je ne voulais pas qu'il se sente coupable de quoique ce soit à cause de ce que je voulais faire. Je sens la tristesse me gagner lentement en lisant cette douleur en lui à l'idée que j'aurais pu partir sans l'en avertir avant. Je viens doucement poser un doigt sur ses lèvres pour le faire taire. Je ne veux pas qu'il continue. « Chut. Ne dis rien. Ce n'est pas ta faute. Tu es un petit frère parfait. Tu ne m'as pas abandonnée, je suis celle qui a fui. Je n'étais pas là, je voulais faire le vide. Je voulais fuir ma propre culpabilité. Je m'en voulais tellement de ne pas avoir été avec vous pendant toutes ces épreuves alors j'ai fui. » Je n'en suis pas fière du tout, que du contraire. Je m'en veux tellement. Je me blottis un peu plus contre lui comme pour lui prouver que je suis bel et bien là. Je souris tendrement quand il mentionne qu'il ne sait pas ce qui m'a amenée à rester. « Tu es celui qui m'a convaincue de rester d'une certaine manière. Je me suis rendue compte que jamais je ne survivrais sans toi, à l'idée de te perdre. Je ne veux plus être une fille égoïste. Je ne veux plus penser qu'à moi. Xander, je sais que j'ai fait des choses que j'aurais pas dû, tu peux me pardonner ? Je sais que tu m'as vu cette nuit là... » Je tremble en laissant remonter le souvenir de la nuit de la bataille et je lève la tête vers lui. J'ai pas envie de laisser la tristesse remonter. Je ne veux pas que Xander en souffre. « Xander, tu sais que je ne peux pas vivre sans toi ? Je ne veux pas que quelqu'un te vole à moi. Je ne veux pas que tu tombes amoureux parce qu'alors, tu m'aimeras moins. Tu auras moins de temps pour moi. Tu vas penser que cette fille qui a pris ton cœur est mieux que moi. Je veux pas que tu cesses de penser que je suis la meilleure. Je suis jalouse et possessive mais c'est parce que je t'aime. » Je viens doucement poser un baiser sur sa joue, proche de ses lèvres pour calmer la dureté de mes mots. Je ne serai jamais une fille parfaite. Je ne serai jamais capable de le laisser être heureux pleinement avec une autre et pourtant c'est totalement injuste. Je ne devrais pas lui avouer cela car ça donnerait raison aux mauvaises langues qui prétendent que mon amour pour lui est tendancieux, que j'ai des sombres désirs inavouables et dont je devrais avoir honte. Je ne devrais pas éprouver ce genre de désirs.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
Shall I compare thee to a summer's day?
Thou art more lovely and more temperate. Rough winds do shake the darling buds of May [...]
When in eternal lines to time thou grow'st, So long as men can breathe, or eyes can see, So long lives this, and this gives life to thee — .
Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
The thought of losing you brings me to tears • Xander&Brooke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. "Losing my religion" # Ash
» 01. Losing your mind
» LES CITYZENS : Triumph without peril brings no glory.
» no, i don't like you, i just thought you were cool enough to kick it ✝ la pyro
» HAWTHORNE ✝ LOSING ALL HOPE WAS FREEDOM.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: