Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Les faux beaux jours (sakura)

Emérence P. Valdon
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Septième année
Célébrité : Teresa Oman
Pseudo : Blake Âge : 18 Parchemins : 628 Gallions : 60 Date d'inscription : 23/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1276-emerence-blossom-on-the-tree-yo http://www.mumblemumps.com/t1314-emerence-take-back-the-words-you-said http://www.mumblemumps.com/t1316-emerence-send-it-my-way http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake


Les faux beaux jours

Les faux beaux jours ont lui tout le jour, ma pauvre âme, et les voici vibrer aux cuivres du couchant. Ferme les yeux, pauvre âme, et rentre sur-le-champ : une tentation des pires. Fuis l'infâme. − Emérence & Sakura


Baguette à la main, Emérence avait préparé un sac dans lequel elle avait mis tout le nécessaire pour partir à l’aventure. Quelques friandises de chez Honeydukes, une gourde d’eau, et quelques babioles de chez Zonko qu’elle avait prévu d’emmener pour s’amuser un peu. Elle était prête à aller chercher une certaine serpentard. Celle-ci devait sûrement déjà l’attendre d’ailleurs. Sauf si Sakura excellait en retard aujourd’hui, Emérence était souvent celle qui arrivait en dernier. La gryffondor ne se lassait pas de se faire désirer. Elle attrapa un foulard qu’elle noua autour de sa tête pour dégager ses cheveux de son visage. On aurait dit qu’elle se préparait pour un long périple, or la jeune fille avait simplement convenu d’aller visiter plus amplement le château.

Elle avait été parachutée à Poudlard il y a près d’un an déjà. Les cours se terminaient, Emérence tentait de souffler entre deux révisions. Pour la plupart des sixième années, tous pouvaient se la couler douce : leurs examens n’étaient pas décisifs. Pour les sixième années provenant de Beauxbâtons, en revanche, l’enjeu était beaucoup plus important : eux passaient cette année leur BUSE. Emérence n’avait jamais été du genre première de classe, mais elle devait avouer que l’ambiance à Poudlard était beaucoup plus sereine et propice au travail. En France, madame se souciait bien plus des apparences que de son travail. Ici, elle connaissait si peu de monde qu’elle s’en fichait un peu, de toute façon, elle ne les reverrait pas d’ici deux mois. C’était l’heure pour elle de faire ses preuves, et réussir ses BUSE pouvait peut-être lui ouvrir des portes qu’elle n’avait jamais envisagée, elle avait une chance de prouver ce qu’elle valait et de s’offrir un plus bel avenir. Il y avait maintes et maintes choses qu’Emérence avait comprises durant cette année, des choses qu’elle avait remises en question, sur elle, sur tout. Désormais, c’était l’heure de dire au revoir à ces murs de pierre, l’heure de faire des choix. Pour ça, elle avait besoin de s’éclaircir un peu l’esprit et de sortir de ses bouquins, il lui fallait faire une pause avant d’attaquer encore les derniers tests qu’il lui restait. Avant tout, c’était aussi l’occasion de dire au revoir à l’une de ses camarades. Sakura venait de Durmstrang, la distance entre les jeunes filles était inévitable. Bientôt, elle ne se reverrait plus. Emérence ne croyait pas aux relations épistolaires. Une fois les murs du château franchis, les rencontres qu’elle avait faites ici s’envoleront, elle en était presque sûre.

Durant l’année, elles avaient eu le temps de visiter de nombreux lieux mystérieux de Poudlard, des pièces dont elle n’aurait jamais imaginé l’existence. Aujourd’hui, elles se préparaient pour une dernière excursion au sein du château. Il leur restait une chance de découvrir quelques endroits hors du commun. Emérence arriva près d’une statue du quatrième étage, leur lieu de rendez-vous. « Regarde ce que je nous ai ramené. » s’exclama-t-elle avant même de saluer Sakura, brandissant le paquet de bonbons. Elle avait mis ses maigres économies dans la tirelire de Honeydukes et de Zonko. Son cœur battait la chamade. Elle sentait que c’était la dernière fois. Elle sentait que malgré tout, elle aimait ce lieu plus qu’elle n’en avait jamais aimé aucun autre. Elle se sentait chez elle. Elle n’avait pas envie de vivre ces derniers instants, de vivre sa dernière aventure, de regarder tout ce qui l’entourait et d’en parler au passé. Emérence tenta tant bien que mal de cacher son trouble. Elle n’avait pas envie de parler de ça avec Sakura, ni avec personne d’autres d’ailleurs. Personne ne pourrait comprendre, ou peut-être que si, mais elle n’avait personne d’assez proche avec qui elle avait envie de partager ses ressentis. Emérence n’avait pas d’amis. Elle avait des camarades de jeu, tout au plus. Personne à qui elle n’aurait pu confier quoi que ce soit.

Elle poussa la porte du couloir du quatrième étage et lança un regard complice à sa partenaire. « Prête ? » Elle ignorait ce qu’elles allaient découvrir cette fois, ni même s’il y avait quelque chose à voir par ici. Tout ce qu’elle savait, c’était que cet étage était sans doute l’un des rares endroits où elles n’avaient pas vraiment mis les pieds ensemble. Elles connaissaient par cœur le chemin pour aller vers la salle de métamorphose ou même la bibliothèque, bien sûr, mais il y avait aussi toutes ces autres portes verrouillées qui ne demandaient qu’à être ouvertes.


_________________

( One more Stay with me tonight. We can count the street lights. Stay with me alright. Let's bring it all back to life. Don't fade away )
Revenir en haut Aller en bas
Sakura Swanson-Okada
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : 7e année
Célébrité : Masaki Sato
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 339 Gallions : 345 Date d'inscription : 28/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1519-sakura-i-m-famous-it-s-my-job http://www.mumblemumps.com/t1523-sakura-don-t-mess-with-me http://www.mumblemumps.com/t1635-sakura-laissez-un-message-apres-le-bip http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Sakura & Emérence
Les faux beaux jours
L’année était presque terminée, mais Sakura et Emérence n’avaient pas fini de visiter tous les recoins du château. Alors ce jour-là, Sakura faisait une pause dans ses révisions pour aller faire un tour avec son amie. Depuis qu’elle avait compris qu’elle n’irait nulle part en refusant de travailler et en ratant ses examens, mais qu’elle pourrait au contraire chercher de l’aide si on n’avait plus rien à lui reprocher, elle n’avait cessé de faire des efforts pour enfin se remettre à niveau. Il était trop tard pour qu’elle puisse tout retenir, mais elle voulait au moins connaître ce qu’il y avait de plus important. Elle ne visait pas les meilleures notes, mais elle espérait avoir des notes passables. Elle ne voulait surtout pas redoubler sa sixième année et être forcée de rester deux ans de plus sur les bancs de l’école. Elle voulait arrêter ses études, retourner au Japon et poursuivre sa carrière au plus vite, avant qu’on ne l’oublie. Tout comme Sakura, Emérence avait de gros enjeux dans ces examens. Elles avaient toutes les deux besoin d’une bonne pause pour pouvoir mieux reprendre plus tard, si elles ne se perdaient pas dans le château. Sakura n’avait pas osé demander de l’aide à son amie pour les questions sur ses cours. Emérence devait déjà être assez occupée sans s’occuper de Sakura. En runes, le professeur lui avait donné une tutrice : Katarina. Cette fille, elle la détestait car elle la faisait chanter, mais elle avait dû faire des efforts pour assimiler les bases des runes depuis le début. Elle ignorait comment elles avaient réussi à travailler sans mettre la bibliothèque sens dessus dessous. Au moment où Emérence lui avait dit qu’elle voulait faire une dernière visite avec Sakura, le cœur de la Japonaise s’était serré. Il y aurait bien un moment où elle devrait se séparer de toutes ses nouvelles connaissances, mais elle n’y était pas encore préparée. En venant en Angleterre, elle ne s’attendait pas à se faire des amis. Au début, elle avait décidé de tout rejeter, que ce soit les cours ou les gens. Et finalement, elle s’était attachée à pas mal de monde, qu’ils soient anglais, français ou qu’ils viennent d’ailleurs, qu’ils soient filles ou garçons. Son cœur était partagé entre son envie de tout quitter pour retourner au Japon et celui de rester pour eux. Il y avait un garçon en particulier qui faisait battre son cœur comme il n’avait jamais battu, c’était Lionel. Avant, elle ne connaissait rien à l’amour, elle ne connaissait que ce que l’on disait dans les chansons qu’elle chantait, ce qu’elle voyait à la télévision, ou ce qu’elle lisait. Elle n’avait jamais vraiment ressenti de telles sentiments, des sentiments qu’elle découvrait peu à peu avec Lionel. Elle avait peur que lui aussi, il la quitte à la fin de l’année. Alors quand elle avait entendu Emérence lui dire que c’était la dernière fois, elle s’était sentie très triste.

Ce jour-là, Sakura s’était rendue au quatrième étage, comme prévu. Elle attendait Emérence devant une statue. La Gryffondor était en retard, mais Sakura en avait l’habitude et même si elle n’était pas très patiente, elle ne lui en voudrait pas. « Regarde ce que je nous ai ramené. » Dit la voix d’Emérence à Sakura quand elle arriva. Quand la Japonaise se retourna et qu’elle vit son amie, elle lui sourit et baissa les yeux vers ce qu’elle voulait lui montrer. Il y avait des friandises. Emérence avait fait le plein. De son côté, Sakura avait apporté quelques chocolats qui lui avaient été offert par Zackery à son anniversaire et qu’elle n’avait pas encore mangé. Elle voulait les partager avec une amie et elle considérait Emérence comme une amie après tout ce qu’elles avaient vécu ensemble. Sakura ne savait pas si c’était réciproque, mais peu importe les appellations, tant qu’Emérence continuait de passer du temps avec elle. Emérence poussa la porte du quatrième étage, un des seuls étages où elles n’étaient pas vraiment allées. Il y avait plein de mystères qui les attendaient probablement. « Prête ? » Demanda Emérence à la Japonaise. Elle acquiesça, elle était prête. Sakura passa la porte avec Emérence. Elles allaient fouiller cet étage comme jamais. Il fallait marquer le coup pour cette dernière fois. La brunette passa son bras autour de celui de la Gryffondor pour qu’elles marchent côte à côte. La Serpentard était bien plus collante que la Gryffondor, mais cette dernière avait dû s’y habituer depuis le temps. Comme c’était la dernière fois, Sakura allait se montrer un peu plus nostalgique que d’habitude. « On fait le concours de celle qui trouve le plus de choses intéressantes aujourd’hui ? » Il était très difficile de définir ce qui était intéressant aux yeux des sorciers, mais si c’était intéressant pour toutes les deux, l’objet en question entrait dans cette catégorie. Sakura doutait sur le fait qu’elles arrivent à trouver une pièce dont elles n’avaient pas encore entendu parler, mais elle espérait trouver des petits trésors bien cachés. « Tu vas me manquer quand je vais rentrer au Japon et toi en France. Tu devrais venir me voir, là-bas. Il y a aussi plein de choses à découvrir, je suis sûre que tu aimerais. » Le Japon ne pouvait que satisfaire la curiosité de la Gryffondor. Sakura ignorait si Emérence comptait garder le contact avec elle, mais si elle le faisait, Sakura serait ravie de parler avec elle et de lui faire visiter son pays si elle se décidait à transplaner jusqu’à chez elle. « Si tu ne viens pas, je viendrai te chercher moi-même. » Ajouta la Japonaise avec un sourire espiègle. Elle s’arrêta alors d’un coup, devant une porte. Elle ne s’était jamais arrêtée là avant. « T’as déjà été dans cette pièce ? » Est-ce que c’était une simple salle de classe ? Une réserve ? Une salle condamnée ? Un bureau ? Une fausse porte ? Au fil des années, elles avaient souvent été surprises par ce qu’elles avaient pu découvrir en ouvrant une porte aussi typique que celle-ci.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Emérence P. Valdon
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Septième année
Célébrité : Teresa Oman
Pseudo : Blake Âge : 18 Parchemins : 628 Gallions : 60 Date d'inscription : 23/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1276-emerence-blossom-on-the-tree-yo http://www.mumblemumps.com/t1314-emerence-take-back-the-words-you-said http://www.mumblemumps.com/t1316-emerence-send-it-my-way http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake


Les faux beaux jours

Les faux beaux jours ont lui tout le jour, ma pauvre âme, et les voici vibrer aux cuivres du couchant. Ferme les yeux, pauvre âme, et rentre sur-le-champ : une tentation des pires. Fuis l'infâme. − Emérence & Sakura


Emérence n’avait pas toujours eu un esprit d’aventure, elle se l’était découvert récemment, lorsqu’elle avait compris que le simple fait de changer d’école lui procurait une curiosité impressionnante. Elle aurait été ravie de partager ce goût pour l’exploration avec quelqu’un d’autre, mais jamais cela n’aurait été comme avec Sakura. Elles partageaient une complicité unique, basée sur ces escapades. Ca allait lui manque, assurément. Mais n’était-ce pas aussi une page qui se tournait ? Tous ces souvenirs deviendraient un récif de beaux moments dans lequel elle pourrait se plonger lors de mauvais jours. Ce serait son refuge à elle.

Elle commençait déjà à piocher dans son paquet de bonbons et était aussi ravie de ce que Sakura avait apporté, elle lui tendit le paquet tandis que la serpentard commençait déjà à trouver des idées pour pimenter un peu les choses et sortir de leur ordinaire. Une compétition ne lui paraissait pas être une mauvaise idée, seulement cela voudrait dire chercher chacune de son côté, et tout le plaisir de cette excursion ne résidait-il pas dans le fait d’être ensemble ? Emérence lui lança un demi-sourire, pas tellement convaincue, mais elle ne doutait pas qu’elles allaient trouver des choses merveilleuses, elles en trouvaient toujours une ou deux. En tout cas, elle ne s’attendait pas à ce que Sakura commence à lui parler d’autre chose, à enchainer sur la fin de l’année, à devenir un poil… nostalgique. Le retour en France, à la réalité, était pour elle un sujet difficile qu’elle n’avait pas tellement envie d’aborder. Elle sentait qu’elle aussi, la serpentard allait lui manquer. Tout d’abord parce qu’elle n’avait jamais pensé pouvoir se lier d’amitié avec une serpentard, n’étaient-ils pas perfides et sournois, tout ce qu’elle détestait le plus chez sa demi-sœur ? Mais aussi parce qu’elles avaient partagé plein de choses, au fond, elles étaient devenues proches, bien plus proches qu’Emérence n’aurait voulu l’avouer. Seule, elle se plaignait constamment de n’avoir d’atomes crochus avec personne. Elle avait son petit groupe d’amis, des pimbêches qu’elle oublierait sans doute aussitôt rentrée au bercail. Mais Emérence ne savait sûrement pas où regarder, car Sakura se rapprochait le plus de ce qu’elle considérait comme une amie, elle lui faisait confiance, quoi qu’elle puisse dire, et elle avait cette envie constante de la retrouver. Aussi, l’invitation de la jeune fille lui fit chaud au cœur. Elle, elle ne voulait pas l’oublier, Emérence, elle ne voulait pas que leur chemin s’arrête ici. Emérence ne se sentait pas tellement l’âme d’un écrivain, les échanges épistolaires ne l’intéressaient pas tellement, mais l’idée de partir pour le Japon était impensable, c’était magique. « Ce serait avec plaisir. Je ne sais pas s’il y a des choses que tu trouverais intéressantes en France, chez moi. Mais ça me ferait juste plaisir de passer davantage de temps avec toi. » Et puis, d’après ce qu’elle savait, Sakura avait des liens bien étroits avec un certain français, peut-être prévoyait-elle, dans tous les cas, de visiter le pays durant l’été. Emérence se voyait déjà à traverser les paysages, avec son amie, loin des Doranger. L’idée d’être débarrassée encore un peu de sa stupide famille était tentante. Elle était majeure, désormais. Elle avait le droit de partir. Rien ne l’empêchait.

Sakura attira alors l’attention de la française sur une porte qui, à première vue, ne lui disait rien du tout. Emérence s’approcha, tenta de l’ouvrir. Rien ne se passa. « Tu sais ce qu’on dit des portes fermées : elles renferment toujours un secret. » Emérence n’était pas une pro, en sortilège, mais il y en avait un qu’elle avait appris à maitriser aux côtés de sa coéquipière durant leurs virées. « Alohomora » Elles entendirent un bruit de loquet. Quel secret Poudlard voulait-il leur divulguer pour leurs derniers jours ? Prudemment, Emérence tourna la poignée et s’engouffra dans la pièce, noire. Elle n’y voyait absolument rien. « On va trouver quoi là-dedans à ton avis ? » L’endroit résonnait, et sa voix avait été amplifiée. Elle aimait bien l’idée de lancer des paris avant de tout divulguer. « J’opte pour une pièce entièrement vide avec seulement un gros objet au milieu. Laisse-moi réfléchir… Une statue de farfadet. Oui j’imagine une grande pièce avec un farfadet au milieu, qui danse le tango avec une licorne. » Elle avait une imagination débordante, souvent un peu grotesque. C’était sans doute ce qui la rendait si unique. Si exaspérante parfois, mais aussi, un peu, attachante.


_________________

( One more Stay with me tonight. We can count the street lights. Stay with me alright. Let's bring it all back to life. Don't fade away )
Revenir en haut Aller en bas
Sakura Swanson-Okada
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : 7e année
Célébrité : Masaki Sato
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 339 Gallions : 345 Date d'inscription : 28/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1519-sakura-i-m-famous-it-s-my-job http://www.mumblemumps.com/t1523-sakura-don-t-mess-with-me http://www.mumblemumps.com/t1635-sakura-laissez-un-message-apres-le-bip http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Sakura & Emérence
Les faux beaux jours
Sur fond de dernière chasse au trésor, c’était l’occasion pour Sakura de dire à Emérence ce qu’elle avait sur le cœur. La Française allait lui manquer quand leurs chemins allaient se séparer. Sakura lui proposa donc subtilement de venir la voir si elle en avait l’envie et l’occasion. Avant d’ajouter qu’elle n’avait de toute façon pas le choix. Elle espérait qu’Emérence ait la même envie qu’elle, celle de ne pas se perdre de vue. La Gryffondor était parfois un peu difficile à cerner. « Ce serait avec plaisir. Je ne sais pas s’il y a des choses que tu trouverais intéressantes en France, chez moi. Mais ça me ferait juste plaisir de passer davantage de temps avec toi. » Dit-elle à Sakura. La belle Japonaise eut un léger sourire gêné. Elle savait ce qu’elle trouverait particulièrement intéressant en France, c’était un certain garçon qui lui manquerait beaucoup quand elle retournerait dans son pays. Cette année, la jeune fille ne s’attendait pas à se lier d’amitié avec tant de français. Entre Emérence, Moïra et Lionel, cela faisait déjà trois. Il y en avait sûrement d’autres qu’elle oubliait de compter. Est-ce qu’elle comptait Zackery dans ses amis ? Elle n’y avait jamais encore trop pensé. En tout cas, récemment, il était adorable avec elle. Il lui avait même envoyé une lettre et des chocolats pour son anniversaire. « Moi aussi, je voudrais passer plus de temps avec toi. Et puis, c’est sûr, il faut que j’aille en France ! J’en ai des amis à visiter. J’aurais jamais cru que j’aurais l’occasion d’aller en France avant d’arriver à Poudlard. » Sakura n’allait pas commencer, mais elle avait entendu tellement de choses magiques sur la France qu’elle n’aurait jamais pu rêver d’y aller. Au Japon, on parlait tellement de la France. Elle savait que c’était proche de l’Angleterre, mais sans ses amis, elle n’aurait jamais vraiment eu l’idée d’y mettre les pieds pour de vrai. Ses amis lui feraient visiter les quatre coins du pays. Elle espérait pouvoir trouver assez de temps pour eux et ce voyage. Ce n’était pas encore sa priorité. Il fallait déjà qu’elle retrouve son pays et qu’elle rejoigne son groupe. Avec tout ce qu’elle avait raté, une énorme quantité de travail l’attendait. Sakura était à deux doigts de sauter de joie et d’excitation quand elle remarqua une première porte qui pouvait peut-être renfermer des mystères. « Tu sais ce qu’on dit des portes fermées : elles renferment toujours un secret. » Répondit Emérence à Sakura quand elle lui demanda si elle avait déjà été dans cette pièce. La Gryffondor tenta de l’ouvrir pour voir si elle était fermée à clé ou non. C’était le cas. Il ne leur restait plus qu’à utiliser un bon vieux sortilège classique. « Alohomora » Et la porte s’ouvrit. Sakura suivit Emérence et entra dans la pièce après elle. Il faisait sombre, il fallait éclairer la pièce. Mais avant que la Japonaise ne tente de lui donner une réponse, la voix d’Emérence se fit à nouveau entendre : « On va trouver quoi là-dedans à ton avis ? » Sakura haussa les épaules, elle ne savait pas, mais elle avait hâte. Elle se rappelait alors qu’il faisait sombre et qu’Emérence attendait toujours une réponse.

« J’opte pour une pièce entièrement vide avec seulement un gros objet au milieu. Laisse-moi réfléchir… Une statue de farfadet. Oui j’imagine une grande pièce avec un farfadet au milieu, qui danse le tango avec une licorne. » Avait ajouté la jeune fille avant que Sakura n’ait le temps de faire une supposition. Elle ne lui en voulait pas, au contraire, elle était ravie d’entendre les idées d’Emérence. Elle aimait beaucoup son imagination et elle ne manquait jamais de la surprendre. Elle rigola en imaginant la scène et son rire résonna dans toute la pièce. « Je pense que c’est une grande pièce aussi. Par contre, je doute qu’un farfadet danse le tango avec une licorne et si c’est le cas, tu triches et t’es déjà venue ! » Accusa Sakura tout en rigolant. Sakura leva sa baguette et mit un peu de lumière dans cette pièce en allumant les torches sur les murs. En effet, c’était une grande pièce dont le plafond était si haut qu’il ne s’arrêtait probablement pas à cet étage. Aux murs, il y avait des tableaux, la plupart étaient vides. Les occupants devaient se trouver ailleurs. Et il semblait y avoir différents objets d’arts. Ils n’étaient pas très beaux selon Sakura. « Je crois qu’on peut dire que tu avais presque raison. C’est pas une statue de farfadet, mais c’est de… l’art. » A moins que ces objets servaient en réalité à autre chose, mais dans ce cas, ils ressemblaient quand même beaucoup à des objets d’art. « Je me demande s’ils ont quelque chose d’intéressant ces objets… » D’anciens portoloins ? Des objets qui renfermaient une certaine forme de magie ? Sakura s’approcha d’un vieux vase moche pour l’observer. Il y avait dessus une fine pellicule de poussière. Elle soupira, tout en faisant voler la poussière et se mit à tousser. « Pièce suivante ? » Demanda la jeune fille qui s’ennuyait déjà dans cette pièce. Elle ne savait pas si la Gryffondor était du même avis qu’elle ou non, mais elle ne tarderait pas à le savoir. En attendant, Sakura fit attention à ne rien faire tomber. Ces vieux objets avaient quand même l’air fragiles. Au moins, Emérence savait qu’elle n’avait pas besoin d’emmener Sakura dans des vieux musées quand elles seraient en France. « Mais si tu préfères, on peut danser. Je fais la licorne, tu fais le farfadet. Tu connais le tango ? » La Japonaise n’était pas sérieuse du tout, mais elle avait envie de rire. Elle ne connaissait pas le tango et ne comptait pas danser, elle posait déjà la main sur la porte pour qu’elles s’en aillent.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Emérence P. Valdon
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Septième année
Célébrité : Teresa Oman
Pseudo : Blake Âge : 18 Parchemins : 628 Gallions : 60 Date d'inscription : 23/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1276-emerence-blossom-on-the-tree-yo http://www.mumblemumps.com/t1314-emerence-take-back-the-words-you-said http://www.mumblemumps.com/t1316-emerence-send-it-my-way http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake


Les faux beaux jours

Les faux beaux jours ont lui tout le jour, ma pauvre âme, et les voici vibrer aux cuivres du couchant. Ferme les yeux, pauvre âme, et rentre sur-le-champ : une tentation des pires. Fuis l'infâme. − Emérence & Sakura


Emérence se sentit plus légère lorsque leur pacte fut conclu. Elle viendrait en France. Ce n’était pas la fin de leurs aventures. Après tout, on parlait bien du pays qui contenait de nombreux châteaux et lieux historiques à visiter : elles auraient tout le loisir de continuer leurs escapades, elle en était certaine. Alors, leurs découvertes lui apparurent de nouveau comme un jeu, elle était une aventurière intrépide, désireuse de percer tous les mystères de la plus grande école de magie. Sa nostalgie et sa tristesse l’avaient quittée pour laisser place à l’allégresse du moment. Elle se laissait allée à ses idées farfelues, et à ses mots qui sortaient tous seuls de sa bouche. Elle écouta Sakura, et elle ne put s’empêcher de rire. Il aurait été dingue que la pièce renferme exactement ce qu’elle avait prédit. Il n’y avait pourtant dans ses paroles aucun espoir de divination, elle avait sorti ça comme ça lui venait. Sous les rires de son amie, la pièce fut doucement baignée de lumière apparue sous le sortilège de Sakura. Emérence ouvra grand la bouche, béate, elle était émerveillée. Tout ce qui touchait à l’art n’était pour elle qu’admiration. Elle ne s’intéressa que peu aux tableaux, vides, mais elle commença tout doucement à s’approcher de sculptures, d’objets difformes, qui emplissaient la pièce de leur beauté rayonnante. Ils ne ressemblaient pas forcément à quelque chose, avaient été peints d’une couleur douteuse, mais la jeune gryffondor ne pouvait s’empêcher de s’enthousiasmer devant un tel travail. C’était, sans aucun doute, la plus belle salle qu’elles aient pu découvrir à son sens. Elle fut étonnée d’entendre par la suite les propositions de Sakura. Emérence ne pouvait imaginer ces objets autre part que dans une pièce comme celle-ci, exposés, mis en évidence. En tout cas, Emérence n’osa pas les toucher, elle resta tout de même à distance, de peur qu’elle ait raison, que l’un d’eux soit ensorcelé.

Elle restait captivée, mais elle devait bien avouer que cette pièce semblait avoir déjà livré tous ses secrets. Elle jeta un dernier regard aux objets, prête à repartir et à passer à une autre pièce, comme l’avait suggéré Sakura. Et puis, la jeune fille semblait beaucoup moins à l’aise dans cet environnement. Elle s’avança jusqu’à la porte, son amie l’y attendait déjà lorsque celle-ci proposa une autre alternative. Une danse. Et bien que leur visite était importante pour elle, l’idée d’un tango de farfadet était très tentante. Emérence lança un œil interrogateur à Sakura, elle jugea si oui ou non celle-ci semblait être prête à relever ce défi. Après tout, elles n’étaient pas à leur première activité extravagante. Emérence tendit une main assurée vers celle qui allait peut-être être sa partenaire de danse. « Je ne suis pas en vert, mais tu ne m’en voudras pas, pas vrai ? Tu ne peux rien dire de toute façon, toi, tu n’as pas de corne. » Ca semblait même un peu dangereux de faire ça ici, après tout, elles risquaient de bousculer quelques objets, Emérence s’en fichait assez. Elle avait beaucoup de respect pour l’art qui était exposé dans ce lieu, mais elle connaissait le sortilège Reparo sur le bout des doigts, elle pouvait être assez brusque et maladroite parfois et il lui servait bien, alors il n’y avait rien qui craignait. « Je ne connais pas le tango non plus, mais on a qu’à apprendre. » Par réflexe, de peur que Sakura ne saisisse pas sa main, Emérence la rangea derrière son dos, se balança d’avant en arrière. « Sauf si tu as trop peur que je t’écrase un pied, bien sûr, dans ce cas là on peut continuer notre chemin. » Elle n’avait pas l’air trop tentée, alors elle préféra ne pas la bousculer et lui laisser la possibilité de se rétracter. Emérence, elle, elle se voyait déjà tournoyer, entourée d’étranges objets. Une scène plutôt atypique.


_________________

( One more Stay with me tonight. We can count the street lights. Stay with me alright. Let's bring it all back to life. Don't fade away )
Revenir en haut Aller en bas
Sakura Swanson-Okada
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : 7e année
Célébrité : Masaki Sato
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 339 Gallions : 345 Date d'inscription : 28/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1519-sakura-i-m-famous-it-s-my-job http://www.mumblemumps.com/t1523-sakura-don-t-mess-with-me http://www.mumblemumps.com/t1635-sakura-laissez-un-message-apres-le-bip http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Sakura & Emérence
Les faux beaux jours
Contrairement à Sakura, Emérence semblait apprécier les objets qu’elles venaient de découvrir. Elle avait l’air de les trouver intéressants, à défaut d’être beaux, c’est ce que Sakura arrivait à lire sur son expression. La Japonaise se trouvait un peu embêtée de ne pas trouver un intérêt similaire à cette sorte d’art. Par contre, quand elle repensa à la danse dont Emérence lui avait parlé un peu plus tôt, elle retrouva vite le sourire. La danse, c’était un art qu’elle connaissait bien, même si elle n’avait aucune connaissance du tango. Pour s’amuser, Sakura lui proposa de danser. Elle plaisantait et comptait simplement passer à la pièce suivante, mais elle ne s’attendait pas à ce qu’Emérence la prenne au sérieux. Ainsi, elle fut surprise lorsque la Gryffondor lui tendit la main. Elle voulait sérieusement faire quelques pas de danse ensemble. « Je ne suis pas en vert, mais tu ne m’en voudras pas, pas vrai ? Tu ne peux rien dire de toute façon, toi, tu n’as pas de corne. » Par réflexe, Sakura posa sa main sur son front et sourire tout en remettant bien en place sa frange. Elle n’avait pas de corne, bien sûr. Mais elle pouvait être gracieuse comme une licorne. Elle n’en avait vu qu’une fois dans sa vie. Elle aurait tellement aimé en revoir. Par contre, Sakura n’avait encore jamais vu de farfadet en vrai. « Je ne connais pas le tango non plus, mais on a qu’à apprendre. » Ajouta-t-elle par la suite. Sakura avait déjà vu du tango à la télévision moldu, mais elle ne l’avait jamais étudié alors elle ne savait pas trop ce qui était du tango ou non. Peut-être qu’Emérence le savait elle, peut-être qu’elle lui apprendrait ce qu’elle avait déjà retenu de cette danse. Avant que Sakura ne puisse saisir la main de son amie, Emérence la baissa et la rangea derrière son dos. « Sauf si tu as trop peur que je t’écrase un pied, bien sûr, dans ce cas-là on peut continuer notre chemin. » Sakura lâcha un éclat de rire particulièrement audible. Elle ne savait pas si c’était le fait qu’Emérence se rétracte ou l’ambiance particulière de cette pièce, mais son éclat de rire résonna jusqu’au plafond. La Serpentard avait déjà lâché la poignée de la porte. Elle avança sa main vers la Française et ses doigts glissant contre son bras lui indiquèrent qu’elle n’avait pas besoin de cacher sa main derrière son dos. Sakura voulait la saisir, elle voulait danser. Quand Emérence fit réapparaitre sa main, Sakura plaça ses doigts contre ceux de la jeune fille.

« Je n’ai pas peur que tu m’écrases le pied, mais si c’était le cas, ce ne serait pas la première fois que ça m’arrive. Alors t’inquiètes pas. » Combien de fois lui avait-on marché sur les pieds à ses débuts dans son groupe d’idoles parce qu’elle ne savait pas bien où se placer et qu’elle finissait par gêner les plus anciennes ? On s’améliore en faisant des erreurs. Sakura le savait bien. La sorcière attira Emérence vers elle. « Comment on danse sans musique ? » Demanda-t-elle sans arriver à voir quel genre de musique servait aux danseurs de tango. Sakura tendit leurs bras sur le côté, ceux où leurs mains étaient l’une dans l’autre. Elle plaça son autre bras derrière le dos d’Emérence. « C’est une position de tango ça, non ? » C’était en tout cas l’image même qu’elle avait du tango. Elle ne savait pas comment bouger, quels pas faire. Elle laisserait donc Emérence tout lui expliquer. Sakura lui sourit pour la rassurer. Elles avaient un peu de marge pour faire quelques pas sans faire tomber les objets d’art. Elles feraient attention. « Et après ? » Demanda Sakura en regarda Emérence dans les yeux. Elle avait peur de paraître un peu bête, dans cette position, sans savoir ce qu’elle avait à faire. Elle n’avait pas l’impression d’être une licorne, mais plutôt d’être un farfadet à cet instant. Malgré tout, elle fit un sourire à la Gryffondor parce qu’elle était toujours heureuse de découvrir des choses avec elle, même si ça ne concernait pas tout à fait cette fois la découverte de nouvelles pièces du château, c’était tout aussi amusant.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Emérence P. Valdon
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Septième année
Célébrité : Teresa Oman
Pseudo : Blake Âge : 18 Parchemins : 628 Gallions : 60 Date d'inscription : 23/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1276-emerence-blossom-on-the-tree-yo http://www.mumblemumps.com/t1314-emerence-take-back-the-words-you-said http://www.mumblemumps.com/t1316-emerence-send-it-my-way http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake


Les faux beaux jours

Les faux beaux jours ont lui tout le jour, ma pauvre âme, et les voici vibrer aux cuivres du couchant. Ferme les yeux, pauvre âme, et rentre sur-le-champ : une tentation des pires. Fuis l'infâme. − Emérence & Sakura


La française observa Sakura s’avancer vers elle et placer une main sur son bras, l’autre au creux de sa paume. Elles avaient l’air ridicules, elles avaient l’air drôles. Emérence, qui n’en était pas à son premier contact physique, ne put néanmoins s’empêcher de ressentir un étrange frisson en sentant les doigts de sa partenaire contre sa peau. La faute à des ressentis de puberté, particulièrement excessifs. Aucune des deux ne démarrait. Aucune des deux ne savait comment faire. Emérence, elle connaissait le mot tango, impression vague dans son esprit, mettre une image sur cette danse relevait néanmoins d’un exercice bien plus difficile. Sakura avait raison, un peu de musique donnerait bien mieux le ton. La gryffondor n’avait aucun rythme en tête si on ne lui donnait pas un tempo. Alors d’un geste rapide, elle s’écarta de sa partenaire, et d’un coup de baguette, la grande salle s’emplit de tonalités hispaniques. Elle était particulièrement douée pour lancer des sortilèges accessoires, voire inutiles. Elle se mettait déjà un peu plus dans la peau d’une danseuse professionnelle. Elle se rapprocha de son amie, replaça ses mains et laissa la musique envahir tout son corps. Ses oreilles d’abord, puis elle sentit ses épaules se détendre un peu, ses mains voulaient s’envoler, ses pieds semblaient ne plus tenir en place. « Je ne m’y connais pas plus que toi alors… Si tu dis que c’est la bonne position, je te suis. » Elle laissa s’échapper un rire aiguë. Elle se demanda bien ce qui lui avait pris de vouloir danser, là, tout de suite, sans entraînement, sans aucune connaissance de la chose. Emérence aimait chanter dans sa salle de bain, danser du soir au matin, quand elle était seule, sans les regards indiscrets, moqueurs, qui critiqueraient ses gestes imparfaits. « Et après on danse. » lança-t-elle en un sourire à Sakura. Et soudain, Emérence s’anima. Un pas après l’autre au rythme de la musique. Elle tenta de faire appel à des souvenirs lointains : elle avait bien dû voir un tango un jour, dans sa vie. Alors elle bougea ses pieds, les passant tantôt devant, tantôt derrière l’un et l’autre, elle essaya de faire quelque chose de dynamique, car elle se rappelait que le tango était une danse assez vive. Elle en oublia presque que c’était normalement une danse sensuel, elle n’avait aucune idée de pourquoi c’était celle-ci qui s’était immiscée dans son esprit en premier. Pourquoi pas un rock ? Pourquoi pas du hip-hop ? Mais elle devait bien avouer qu’elle s’amusait à virevolter ainsi entre les œuvres d’art. On aurait dit qu’elles se poussaient sur leur chemin, que la musique et leurs pas emplissaient la pièce d’une énergie nouvelle. Emérence laissa tomber sa cavalière en arrière, maladroitement, mais avec beaucoup de précautions tout de même. Et elles repartirent pour un nouveau cercle enchaîné. Emérence riait, elle riait si fort. Emérence ne voulait pas rentrer, pas encore.


_________________

( One more Stay with me tonight. We can count the street lights. Stay with me alright. Let's bring it all back to life. Don't fade away )
Revenir en haut Aller en bas
Sakura Swanson-Okada
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : 7e année
Célébrité : Masaki Sato
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 339 Gallions : 345 Date d'inscription : 28/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1519-sakura-i-m-famous-it-s-my-job http://www.mumblemumps.com/t1523-sakura-don-t-mess-with-me http://www.mumblemumps.com/t1635-sakura-laissez-un-message-apres-le-bip http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Sakura & Emérence
Les faux beaux jours
Grâce à un coup de baguette magique, Emérence mit un peu d’ambiance musicale dans la pièce où elles se trouvaient. Sans tempo, il était difficile de danser, même quand si on connaissait par cœur les pas, ce qui n’était pas le cas des deux demoiselles. Il ne leur manquait plus que les tenues pour vraiment être dans l’ambiance, ainsi qu’un décor un peu différent. Il ne leur restait plus qu’à utiliser leurs imaginations. A leurs âges, ce n’était pas l’imagination qui manquait, c’était pour cette raison qu’elles se retrouvaient à danser le tango dans cette scène surréaliste. Elles ne savaient pas quoi et comment faire, mais tant qu’elles ne se prenaient pas trop au sérieux, tout irait bien. « Je ne m’y connais pas plus que toi, alors… Si tu dis que c’est la bonne position, je te suis. » Sakura répondit à son amie par un sourire. Elle n’était pas très sûre d’elle, mais au moins Emérence consentait à suivre le fil de ses pensées. Elles devraient bien arriver à un résultat. La Japonaise demanda à la Gryffondor ce qu’elles devaient faire ensuite. « Et après, on danse. » Répondit sa partenaire de tango dans une logique indéniable. Quoiqu’elles fassent, de toute façon, il n’y avait que très peu de chance que ce soit un réel tango. Il fallait bien plus qu’une musique hispanique pour provoquer ce genre de magie. Sakura se mit à suivre les pas d’Emérence, un pas devant, un pas derrière. Au final, elles arrivaient à un résultat pas trop mal, dont elles étaient les seules juges. Au moment où Emérence la fit tomber en arrière, tout en continuant à la tenir, Sakura retint son souffle. Elle avait confiance en son amie, mais elle ne s’y attendait pas vraiment. Heureusement, elle revint bien vite dans la position de base et c’était assez drôle, elle se mit à rire. Elles riaient toutes les deux de leurs bêtises, de leur jeunesse. Et finalement, au bout de quelques tours de salle, la musique s’épuisa au même rythme qu’elles. Il était temps d’en terminer avec cette danse inattendue, mais très appréciable. Sakura et Emérence se séparèrent, légèrement essoufflées. « Tu m’étonneras toujours, toi. Je nous donne dix sur dix parce que… parce que de toute façon, c’est nous qui décidons. Tu mérites même onze sur dix ! Et même un câlin ! » Dit-elle avant de serrer la Gryffondor dans ses bras. Emérence allait beaucoup lui manquer, elle mit du temps avant de la relâcher, elle en avait presque des larmes aux yeux. Avec qui elle danserait un tango sorti de nulle part maintenant ? Il fallait absolument qu’elles se revoient par la suite. « Et si on continuait notre expédition ? » Demanda la Japonaise à Emérence avant de la prendre par la main et de quitter la pièce où elles venaient de danser sans rien casser. C’était en soi un exploit dont elles pourraient se souvenir plus tard, quand elles en reparleraient un jour.

Quelques pièces inintéressantes et déceptions plus tard, Sakura commença à en avoir un peu marre de chercher pour rien et elle venait de se souvenir qu’Emérence avait apporté plein de sucreries qui lui faisaient très envie à l’instant. Quant à elle, elle avait des chocolats. « On fait une petite pause ? » Elles allaient bien se trouver un coin du quatrième étage où elles pourraient se poser tranquillement pour faire un petit goûter. Une fois installée sur un banc, dans un couloir un peu trop sombre pour être souvent fréquenté, Sakura reposa sa tête contre le mur et dit : « Je serais déçue si on ne trouve rien d’intéressant pour notre dernière expédition… J’aurais voulu qu’on partage un merveilleux dernier souvenir ensemble pour que tu ne m’oublies jamais. » Sakura sortit de son sac la boite que lui avait offert Zackery pour son anniversaire. Elle était certaine que ces chocolats seraient délicieux car Zackery était quelqu’un de vraiment très gentil, qui voulait toujours faire plaisir aux autres. Et en faisant un cadeau à Sakura, alors qu’elle ne s’y attendait pas, il lui avait fait vraiment très plaisir. Elle était heureuse de commencer à rentrer dans le même cercle d’amis que Lionel. Sakura ouvrit alors la boite, dévoilant des chocolats plus beaux les uns que les autres. Elle avança la boite vers la Gryffondor pour lui en proposer : « Tu veux un chocolat ? Tu peux en prendre plusieurs, bien sûr. Ah, ils ont tous l’air bon, je ne sais pas lequel choisir. Choisis pour moi ! » Son sourire était aussi grand que son envie de croquer dans un bon chocolat sans savoir ce qu’il contenait en son cœur, un peu comme quand elles ouvraient la porte d’une pièce sans savoir ce qu’elle renfermait.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Les faux beaux jours (sakura)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rain Eden
» 04.06/27.L. Beaux jours et nettoyage de piscine
» Mes jours sont plus sombres que vos nuits [commentaires]
» Mes jours sont plus sombres que vos nuits [Rating PG]
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: