Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Cry me a river ¤ ft. Dimka

Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard - ancienne tagiaire au département des accidents et catastrophes magiques + reconstruction de Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 28 Parchemins : 640 Gallions : 655 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

Cry me a river10 Avril 2000, Poudlard.

Ilia est dans son lit, les yeux grands ouverts. Il fait nuit, tout le monde dort sauf elle. Recroquevillée sur elle-même, une cape rouge sang posé négligemment sur son corps. Depuis que l'ami de Zahari lui a ramené ce vêtement, elle le garde auprès d'elle, c'était la sienne, cette cape. Celle de son petit frère, la prunelle de ses yeux. Les images du corps sans vie de son frère la hante, tout comme celle de la pierre tombale qu'elle imagine déjà son père en train de détruire d'un coup de pied. Cet assassin...
La brunette n'a pas voulu prendre sa potion ce soir, elle sent que si elle la prend, elle en aura besoin encore et encore jusqu'à ce qu'elle trouve l'apaisement. Dormir n'est pas se reposer et bien qu'elle y parvienne par le biais de la magie, ce n'est pas un repos véritable. Alors ce soir, alors qu'elle voulait avancer un travail, Ilia a laissé sa potion sur sa table de nuit. Et elle réfléchit sans réfléchir, son cerveau engourdi par trop de souvenirs.

Les deux dernières semaines, elle les a passé à l'infirmerie pour seule compagnie Hadès et Mathilde, deux personnes presque inconnues qui portaient un secret à présent, et Thomas, qui s'inquiète beaucoup pour sa stagiaire. Ils sont parmi le peu de gens au courant de sa tentative d'en finir avec la douleur. Le sortilège oubliette est ce qui aurait pu sauver la jeune femme, elle qui depuis Noël sombre dans une catatonie dangereuse. Elle n'est plus la même, elle si forte et si ambitieuse en temps normal passe ses journées seule, plongée dans le travail pour ensuite rentrer se shooter aux potions de sommeil pour ne pas penser trop. Il lui arrive même d'aller aux trois balais noyer son chagrin devant un verre. La mort de Zahari est trop dur à surmonter.

Au petit matin, la Yordanova à dormis une heure tout au plus et c'est sa camarade stagiaire qui la réveille. La journée allait être longue. Mais un petit coup de baguette magique - et d'anti-cernes – et voilà qu'il n'y paraît rien ! Affrontant la journée tant bien que mal, Ilia reste silencieuse alors que son maître de stage demande des idées pour un affichage à mettre dans le grand hall. Où sont passées ses bonnes idées ? Perdues dans la nuit écoulée.
Et puis la journée se termine enfin. Ilia aura sourit deux fois timidement, manger un repas presque décent, et observé depuis une salle de classe l'entraînement de Quidditch des Serpentard. C'est ce qui l'acheva ce soir, voir ces adolescents s'amuser sans lui... Remplacer comme s'il n'avait jamais été là – de ce qu'elle pense. Agacée de la situation, la sorcière met un grand coup de pied dans une des armures posée près d'elle. Celle-ci s'écroule dans un vacarme monstre qui aurait réveiller un mort ! Glisant le long du mur dans un torrent de larmes silencieuses qu'elle cache en fourrant sa tête dans ses genoux, Ilia n'entend pas la porte de la salle de classe se fermer. Elle ignore qui vient d'entrer dans la pièce jusqu'à ce qu'il ouvre la bouche, perturbant ainsi le flot de sanglots.
© 2981 12289 0

_________________
Always
Je veux vivre chaque seconde, Comme si demain était la fin du monde, être libre pour de bon, A trop vouloir se lever on tombe ♪ Kyo
Revenir en haut Aller en bas
Dimka Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : 9ème année en sécurité magique
Célébrité : nicholas galitzine
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1386 Gallions : 832 Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1181-dimka-dimitrov-nos-choix-ne-nou http://www.mumblemumps.com/t1198-dimka-dimitrov-a-chacun-son-destin#26688 http://www.mumblemumps.com/t1756-dimka-dimitrov-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Cry me a river
"Quelqu'un qui sait écouter reçoit beaucoup plus de confidences, son silence même inspirant confiance."
avril 2000
~ Ilia & Dimka ~


D
imka sortait de son cours, ce dernier avait plutôt été intense, cela se sentait que la fin de l'année approchait mais bien évidemment il s'en était sorti haut la main comme toujours. Faisant rouler ses épaules un instant, il se dirigeait vers sa salle commune, Mérope devrait l'y attendre ils avaient prévu de bosser un peu ensemble avant le repas dans la grande salle. Evidemment dans chaque couloir où il passait, des regards envieux passaient sur lui, lorsqu'il s'agissait d'une personne qui lui plaisait plus ou moins et qu'il n'avait pas encore eu le plaisir de mettre dans son lit, il le leur rendait... Pour les autres, il continuait son chemin comme si de rien était. Dimka était clair dans ses intentions il ne promettait jamais rien, une fois, une seule et unique fois et encore... Il évitait tout de même ceux qui le regardait avec des yeux de merlan frit comme s'il était la personne la plus merveilleuse au monde... Dimka aimait le challenge, plus la fille ou le garçon était difficile à séduire, plus le jeu en valait la chandelle... Un sourire malicieux passait sur ses lèvres tandis que le prédateur se demandait qui serait sa prochaine proie... Sauf que son regard tombait alors plus loin, dans une salle de classe attiré par un bruit que personne n'avait pu ignorer, quelques-uns à la curiosité mal placé c'étaient d'ailleurs arrêtés... En reconnaissant la silhouette le slave n'hésitait pas, il entrait dans la pièce. Il lui avait suffis d'un seul regard pour faire déguerpir tout le monde... Il avait une réputation de séducteur mais, tout le monde savait qu'il ne valait mieux pas lui chauffer les oreilles non plus. Dimka refermait alors la porte derrière lui, il n'était pas sûr que la jeune Ilia l’ait remarqué...

Il avait mis du temps pour séduire la jeune femme mais, il y était parvenu. Sauf que ce n'était pas un coup d'un soir comme plein d'autre, quelque chose s'était créer entre eux, un lien, une tendresse, Dimka avait été doux avec elle et lui avait donné bien plus que ce qu'il aurait pu donner à bien d'autre, ça avait été sa façon de lui faire oublier son malheur durant une petite heure, de la consoler, d'être là pour elle, même si pourtant ce n'était pas son genre... Il savait par quoi elle était passé et une chose en amenant une autre il était devenu plus ou moins un confident pour elle et Dimka lui apportait une oreille attentive et un soutien à toute épreuve. Il n'était plus question de sexe entre eux, mais, quelque chose d'autre en subsistait, le Dimitrov aurait été incapable de mettre des mots dessus tellement cela lui était inconnu. Il s'approchait alors de la jeune femme Il posait une main sur son épaule, il se doutait qu'elle sursauterait et il capturait son visage entre ses doigts pour qu'elle le voit, pour qu'elle comprenne que c'était lui et qu'elle n'avait pas besoin de se cacher, du pouce il effaçait quelques larmes qui avaient coulé et ensuite il l'attirait contre lui, l'encerclant de ses bras. Pas besoin de mot, pas besoin d'explication, il était là tout simplement. Les minutes passaient et Dimka ne disait toujours rien, il la laissait se reprendre, ou bien pleurer encore le temps dont elle aurait besoin, mais au bout d'un moment, il posait tout de même une petite question...

"Où étais-tu Ilia ? Voilà des jours que je ne t'ai pas vue je... Je m'inquiétais ..." Une première, le slave ne s'inquiétait pas pour grand monde, mais pour elle, oui, parce qu'il avait eu peur qu'elle fasse une connerie... Il l'avait cherchée mais en vain, il soupirait doucement contre elle, de soulagement. Ils n'avaient jamais été aussi proche durant leurs études à Durmstrang, mais ils se connaissaient depuis longtemps et même, ce qu'elle avait vécu était dur... Dimka ne pouvait pas dire que s'il perdait l'un de ses frères il serait anéanti, cependant cela serait le cas s'il venait à perdre Andreï ou même sa cadette... Il serrait doucement la jeune femme contre lui, lui laissant tout le temps dont elle aurait besoin pour lui répondre...
(c) Emi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard - ancienne tagiaire au département des accidents et catastrophes magiques + reconstruction de Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 28 Parchemins : 640 Gallions : 655 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

Cry me a river10 Avril 2000, Poudlard.

Ilia était en pleurs dans cette salle de classe. Depuis le mois de Mars, c'était encore plus difficile pour elle d'être à Poudlard, de regarder certaines personnes en face. Alors elle gardait tout pour elle, réfléchissant beaucoup trop la nuit et ne le faisant pas assez la journée, comme un zombie, un fantôme errant dans les couloirs, aussi terne que ceux de l'école. Avoir bousculé l'armure près d'elle a déclenché une chute bruyante, qui avait dû rameuter tout le monde mais la belle s'en fichait. Elle s'était laissé tomber à terre, sa longue robe de sorcière lui servit de cachette tandis qu'elle pleurait. De tristesse bien sûr, mais aussi de douleur car elle avait tout donné dans ce coup de pied pour libérer sa  frustration. La miss était bonne pour un nouveau tour à l'infirmerie  où Hadès la remettrait sous sédatif tout en lui confisquant sa baguette. Il avait bien fait de la lui prendre, le mois dernier, quand elle voulait se faire du mal...

La porte se ferma mais la Yordanova ne réagit pas. Ce n'est que lorsqu'une main délicate se pose sur elle que la brune réalise qu'il y a quelqu'un. Surprise, Ilia sursaute et relève la tête. Le jeune homme face à elle n'est pas un inconnu, au contraire. Durant un instant qui lui sembla une éternité, elle ne bougea pas, comme si elle analysait la personne qui lui caressait le visage. Dimka était un ancien de Durmstrang, comme elle. À l'époque, elle le trouvait insupportable, toujours à vouloir séduire celui ou celle qui se laisserait prendre ua piège. Mais elle avait fini par s'en amuser, entrant dans son jeu sans rien lui donner de plus que des regards qui en disaient long. La jeune femme ne désirait rien de lui, à part peut-être la paix. Mais se voir complimenté et désirable lui avait toujours plu. En revanche, ce jeu de séduction avait su créer entre eux une sorte d'amitié décalée. Dimka était entré dans sa vie et dans son cœur malgré elle quand elle apprit à le connaître un peu plus. Il était à l'écoute, encore plus depuis la mort de Zahari, se rapprochant d'elle indéniablement. C'était très dur à vivre pour la Yordanova qui perdait complètement pied.

Cette caresse sur sa joue était douce, aussi douce que la seule et unique fois où elle avait craqué et s'était laissé aller dans ses draps. Un moment presque magique, qui lui avait fait du bien en oubliant un instant la réalité. Mais ils n'avaient pas retenté le coup. Ilia ne veut pas ce genre de relation avec lui, elle n'aurait pas dû craquer. Craignant de perdre un ami, elle l'avait évité un moment avant qu'il ne revienne à elle, lui prouvant que leur lien était plus fort qu'un simple jeu de séduction. Depuis ce jour, ils sont amis et c'est sans honte qu'elle se jette dans ses bras pour pleurer de plus belle. Lui ne la juge pas, contrairement aux autres. Ceux qui savent ce qu'i s'est passé un mois plus tôt ont diverses réactions mais tous semblent s'inquiéter et juger que ce n'est pas une chose à faire, que c'est indigne d'elle. Ça l'est ! Dimka la serait dans ses bras et Ilia se sentait comme avec son frère qui avait la même douceur en lui caressant le dos. Bien évidemment, cette comparaison n'était pas pour l'apaiser mais les larmes avaient besoin de couler.

Quelques minutes s'écoulèrent tandis que le jeune homme osait enfin reprendre la parole, sentant que la Bulgare avait de moins en moins de larmes. L'épuisement la faisait tressauter dans ses bras et elle était toujours agrippée à sa chemise mais la crise se calmait. C'est pour ça qu'il lui demanda ce qu'elle avait fait ces derniers temps pour qu'il ne la croise plus à Poudlard. Ilia, dont le visage était enfoui dans la nuque de son ami, releva légèrement son corps sans pour autant se décoller de lui. La tête sur son épaule et le regard dans le vague, elle ne savait pas quoi répondre. « Je... J'ai passé deux... deux semaines à... l'infirmerie... » soupira-t-elle en attrapant sa main un peu brusquement. « Je suis désolée... » ajouta-t-elle timidement en sachant la raison de son absence et le fait que Dimka n'avait pas été mis au courant. Il serait choqué d'apprendre qu'Ilia avait voulu s'oublietter.
© 2981 12289 0

_________________
Always
Je veux vivre chaque seconde, Comme si demain était la fin du monde, être libre pour de bon, A trop vouloir se lever on tombe ♪ Kyo
Revenir en haut Aller en bas
Dimka Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : 9ème année en sécurité magique
Célébrité : nicholas galitzine
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1386 Gallions : 832 Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1181-dimka-dimitrov-nos-choix-ne-nou http://www.mumblemumps.com/t1198-dimka-dimitrov-a-chacun-son-destin#26688 http://www.mumblemumps.com/t1756-dimka-dimitrov-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Cry me a river
"Quelqu'un qui sait écouter reçoit beaucoup plus de confidences, son silence même inspirant confiance."
avril 2000
~ Ilia & Dimka ~


D
imka se montrait patient, lui donnant le temps dont elle avait besoin malgré le fait qu'il voulait des réponses... Qu'il voulait savoir pourquoi est-ce qu'elle avait disparue d'un coup... Ce n'était pas son genre et même si Dimka n'était pas obligé de savoir ce qu'elle faisait tous les jours de sa vie, quinze jours, c'était tout de même assez long pour s'inquiéter... Surtout lorsque au final il la retrouvait effondrée dans une salle de classe. Une main venait dans son dos et la caressait doucement de bas en haut et de haut en bas dans un geste qui se voulait apaisant, réconfortant. Les minutes passèrent et il entendait les sanglots de la jeune Yordanova se tarir contre lui. Il ne la relâchait pas, il ne la serrait pas de toute ses forces au point de l'étouffer, pourtant si elle avait cherché à se défaire de ses bras elle n'y serait probablement pas arrivé pour autant... Il avait tout de même resserré sa prise lorsqu'il avait senti qu'elle tenait à peine sur ses jambes, attendant patiemment qu'elle réponde à sa question... La réponse ne lui plaisait pas, qu'avait-elle fait pour se retrouver à l'infirmerie ? Dimka n'était pas sans savoir qu'elle était du genre maladroite mais deux semaines c'était quand même beaucoup... Elle s'excusait et le slave soupirait... Elle n'allait pas bien et c'était elle qui s'excusait ? C'était bien le monde à l'envers... Dimka levait une main vers son visage et doucement il entreprit de sécher les larmes qui avaient coulés sur ses joues...

"Chut... De quoi tu t'excuse ?" La main qui était dans son dos remontait dans les cheveux de la jeune femme et ils les caressaient eux aussi doucement. "Que s’est-il passé ? Pourquoi as-tu eu besoin de rester à l'infirmerie ?" Demandait-il anxieux, il ne savait pas pourquoi mais, il se doutait que la réponse n'allait pas lui plaire... Il balayait la pièce du regard et finalement il l’entraînait un peu plus vers la fenêtre, il s'asseyait sur le rebord avant de l’entraîner de nouveau contre lui, assise sur ses genoux il ne la lâchait pas d'une semelle, l'une de ses mains venait sous le menton d'Ilia et remontait son visage vers le sien, Dimka plongeait ses prunelles dans les siennes, remplie de douceur, mais aussi d'une grande détermination, le genre de regard qui faisait comprendre qu'elle n'avait pas vraiment intérêt à lui sortir autre chose que la vérité et Dimka pouvait être très convainquant quand il le voulait et aussi très têtu s'il avait le moindre doute sur sa réponse il ne la lâcherait pas jusqu'à ce qu'elle lui avoue la vérité... Il avait une mauvaise appréhension en réalité, mais il attendait encore une fois il lui laissait le temps dont elle avait besoin pour répondre... Il était rare de voir le slave ainsi, aussi doux, aussi compréhensif, aussi proche de quelqu'un en dehors des fois où il se trouvait au creux des draps avec un amant ou une amante... C'était quelque chose qu'il avait en lui et que bien peu de personne pouvait réellement connaître... Dimka avait tellement bien réussi à cacher ses émotions que parfois il pouvait lui-même oublier que cette part de lui existait aussi...
(c) Emi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard - ancienne tagiaire au département des accidents et catastrophes magiques + reconstruction de Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 28 Parchemins : 640 Gallions : 655 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

Cry me a river10 Avril 2000, Poudlard.

La jeune femme ne parvenait pas à contrôler son flot de larmes, le chagrin était trop fort. Tout lui faisait horreur et c'est bien pour cela qu'elle avait failli commettre l'irréparable, pour ne plus souffrir et ne plus se souvenir du corps de Zahari sans vie, dans ce cercueil qu'elle avait réclamé pour ne pas le laisser pourrir sans dignité. Les bras de Dimka autour d'elle la rassurait tout autant qu'ils lui faisait du mal psychiquement parlant. Elle n'était pas habituée à se retrouver en position de faiblesse, encore moins devant des gens. Mais lui n'était pas n'importe qui, il était son ami, il se montrait patient alors que la Bulgare parvenait à peine à respirer. Ce n'est qu'au bout de plusieurs longues minutes que les sanglots se dissipèrent, les caresses du Slave dans son dos l'aidant à apaiser son âme. Ilia se redressa mais ne lâcha pas pour autant le jeune homme, trop avide de consolation, de ne pas être seule en cet instant, car elle savait que si elle avait été seule, elle aurait fait une bêtise, tout aurait été ravagé dans la pièce.

S'excusant de sa disparition soudaine, l'autre ne comprenait pas vraiment. Il ne savait pas ce qui s'était passé et le ton de sa voix trahissait son inquiétude, un sentiment qu'on ne lui connaît que rarement. Dimka est si complexe. Un dragueur de première, une bête qui cherche toujours une proie – comme il l'avait fait avec elle – un insupportable personnage mais derrière lequel se cache pourtant un cœur d'or et une douceur incroyable. Ce comportement permet à la sorcière de lever les yeux vers lui sans craindre d'être jugé. L'aidant à se relever alors qu'elle cherchait une réponse à lui sortir, Dimka l'entraîna vers la grande fenêtre un peu plus loin. Ilia était tremblante, ses nerfs étaient mis à rude épreuve et se retrouver sur les genoux de son ami lui donnait le sentiment étrange d'être une enfant. La brune s'accrocha à lui, collant con front contre celui de l'étudiant en fermant les yeux avec force. « Dimka... C'est trop dur... » expira-t-elle dans un murmure, la voix brisée par une montée de larmes.

La Yordanova revoyait la scène, deux semaines plus tôt. Au bord du lac noir, seule et malheureuse. Elle était resté là pendant une heure, peut-être deux. Le temps ne passait plus normalement depuis la disparition de Zahari. En observant le lac, elle revoyait son visage, les discussions qu'ils avaient eues sur le rocher plus loin, le rire de son frère retentissant dans ses oreilles comme s'il était là, cette complicité fusionnelle qu'on ne trouve pas dans toutes les relations. Il était sa famille, la personne la plus précieuse à ses yeux et Ilia avait toujours donné son maximum pour le protéger de ses cadets. Et puis ces souvenirs s'étaient fait trop lourd, comme bien des jours. Le sommeil manquant, la miss se revoit encore poser la baguette sur sa tempe, la sentant comme si elle y était présentement, dans cette salle de classe. Et puis il y avait eu le cri de cette étrangère qui se jette sur elle avant que le sortilège ne soit prononcé.
Entre les bras de Dimka, la brune tremblait comme une junkie en manque. « J'aurais pas dû, je sais... Mais je... je voulais juste oublier sa mort... » sanglota la belle, laissant ses larmes rouler sur ses joues, jusqu'à échouer en grosses gouttes sur ses vêtements. Dimka allait comprendre de lui-même ce qu'elle avait fait et a crainte que son regard ne soit plus le même sur son amie, Ilia resta silencieuse, le visage à nouveau enfoui dans le creux de l'épaule du Slave.
© 2981 12289 0

_________________
Always
Je veux vivre chaque seconde, Comme si demain était la fin du monde, être libre pour de bon, A trop vouloir se lever on tombe ♪ Kyo
Revenir en haut Aller en bas
Dimka Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : 9ème année en sécurité magique
Célébrité : nicholas galitzine
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1386 Gallions : 832 Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1181-dimka-dimitrov-nos-choix-ne-nou http://www.mumblemumps.com/t1198-dimka-dimitrov-a-chacun-son-destin#26688 http://www.mumblemumps.com/t1756-dimka-dimitrov-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Cry me a river
"Quelqu'un qui sait écouter reçoit beaucoup plus de confidences, son silence même inspirant confiance."
avril 2000
~ Ilia & Dimka ~


L
a patience n'était pas ce qui étouffait Dimka, lui était totalement impulsif et parfois même incontrôlable et pourtant en cet instant il faisait preuve d'une extrême patience envers Ilia. Il gardait le silence et attendait qu'elle parle tout en lui faisant comprendre que part contre malgré toute la patience du monde, elle n'y couperait pas, elle devrait lui dire ce qui s'était passé... Son murmure venait l'inquiété encore plus, il savait qu'elle était fragile, c'était sans doute pour cela qu'il s'était montré présent pour elle, elle avait su le toucher d'une certaine manière et il eut cette envie de la protéger. Que lui était-il arrivé ? La douleur semblait tellement lourde à supporter pour ses frêles épaules que pour la première fois depuis très longtemps, il se sentait impuissant... Depuis quand cette sensation ne l'avait pas étouffé ? Le slave s'en rappelait comme si c'était hier, se forçant à s'en rappeler régulièrement pour ne plus jamais éprouver ce genre d'émotion... C'était lorsque leur père avait encore le contrôle sur sa petite sœur, lorsque c'était encore lui qui en avait le pouvoir jusqu'à ce qu'enfin Dimka soit assez grand et fort pour s'opposer à ce dernier... Mais dans le cas d'Ilia il n'y avait personne contre qui se battre, son frère était mort, il n'y avait plus rien à sauver... Mais il détestait ressentir cette émotion en ce moment même, cela réveillait une douce colère. Il la contrôlait ne voulant pas s'en servir contre la jeune femme qui en avait assez subi pour le moment...

Elle parlait enfin et si dans un premier temps Dimka fronçait les sourcils sans vraiment comprendre ce qu'elle voulait dire. Il ne mit pas longtemps à additionner les informations qu'il avait sous la main. Un frisson l'envahit en comprenant l'attention qu'elle avait eu... La jeune femme en pleure dans ses bras... Il aurait dû la juger pour autant de faiblesse. Cependant, il comprenait que trop bien ce par quoi elle devait être en train de passer... L'amour fraternel était sans doute le seul qu'il connaissait, il savait que la douleur serait profonde s'il venait à perdre Andreï ou encore sa petite sœur... En viendrait-il à ce qu'avait tenté de faire Ilia ? Il était quasiment sûr que non, Dimka aurait gardé les souvenirs, il s'en serait nourris de plus en plus, laissant sa colère grandir et lorsqu'elle serait assez grande, alors il serait allé les venger ! Et après ? C'est là que ça se gâtait, il n'arrivait pas à voir plus loin... Dimka prenait finalement le visage de la jeune slave en coupe entre ses mains, de ses pouces il venait doucement essuyer les larmes qui coulaient le long de ses joues.

"Ilia, écoute-moi." Commençait-il. "Je sais que c'est dur." Il cherchait son regard, ancrait ses yeux au sien. "Je le sais," assurait-il. "Mais promets-moi... Promets-moi que tu ne retenteras pas une chose pareille." Il voulait qu'elle lui fasse cette promesse, d'une certaine façon c'était égoïste, il ne voulait pas passer son temps à s'inquiéter pour elle... Mais, c'était aussi pour elle cette promesse, elle ne voudrait pas l'oublier et ça il le savait. Il fallait qu'elle apprenne à avancer malgré la douleur, qu'elle fasse son deuil. "Tu peux le pleurer…" Disait-il en reprenant une nouvelle fois a parole. "Mais dis-moi ce qu'il aimerait lui ? N'aimerait-il pas te voir heureuse ? N'aimerait-il pas te voir continuer à vivre ? N'aimerait-il pas voir que tu continues de penser à lui mais que cette pensée soit plutôt un souvenir heureux plutôt que la douleur de sa mort ?" Demandait-il sans jamais la lâcher un instant du regard. "Si ce n'est pas pour toi Ilia, si c'est trop dur... Fais-le pour lui..." Chuchotait-il en tentant de trouver les mots justes, ceux qui pourraient l'aider à avancer. Doucement, il posa ses lèvres sur sa tempe et la rapprochait de lui pour qu'elle pose sa tête sur son épaule, il passait sa main dans ses cheveux.

"La prochaine fois Ilia, à n'importe quelle heure, n'importe quel moment, vient me retrouver d'accord ? Ne fait pas de bêtise."
Il était très sérieux et il espérait qu'elle le fera...

(c) Emi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard - ancienne tagiaire au département des accidents et catastrophes magiques + reconstruction de Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 28 Parchemins : 640 Gallions : 655 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

Cry me a river10 Avril 2000, Poudlard.

La bombe avait été lâchée, c'était presque trop brutal comme révélation, bien que les mots eurent du mal à sortir de la bouche de la brunette. Les images, tous ces souvenirs d'enfance, tout se bousculait dans sa tête à une vitesse fulgurante mais celui de son absence était trop présent. Son corps sans vie, son père trop heureux pour simuler la peine lors de l'enterrement. Ilia n'avait pas eu la force de l'affronter ce jour-là, par respect pour Zahari peut-être, parce qu'elle était faible... Les fêtes de fin d'année n'auront plus jamais la même saveur, elle se cacherait durant cette période, pour ne pas risquer de voir périr d'autres êtres aimés. C'était dur, comme le disait Dimka alors qu'il accusait encore le coup de la nouvelle. Son amie était resté à l'infirmerie durant deux semaines, sous sédatifs puissants et sa baguette lui avait été confisquée. On ne met pas une arme dans les mains d'un suicidaire, Hadès avait jugé trop risqué de lui rendre. Il l'avait confié à son maître de stage, lui expliquant l'affaire. La jeune femme avait eu peur. Peur d'être renvoyée de son stage et de perdre ce qu'elle avait, car c'était tout ce qui lui restait à présent. Mais Thomas s'était montré compatissant, il ne jugeait pas et avait eu la même réaction que Dimka, lui faisant promettre lui aussi de ne pas recommencer.

La tête entre les mains du Slave, elle ne bougeait pas. Ses yeux étaient fermés dans un premier temps, mais elle les rouvrit alors qu'il lui avouait presque qu'il connaissait cette douleur lui aussi. Son regard humide se planta dans celui du sorcier, les larmes continuant de couler sur ses doigts. Incapable de prononcer un mot, un son, la belle se contenta d'acquiescer douloureusement. Ça non, elle ne recommencerait pas. D'une part parce qu'elle serait constamment surveillée d'un œil par chaque personne connaissant son geste. Mais également parce que le fait de prendre sa baguette avec la volonté de s'oublietter était un acte d'une telle ampleur qu'elle sait qu'elle ne serait pas capable de le reproduire. Il faut comme une sorte de courage et de volonté sans failles pour oser passer à l'acte. Ça demandait trop d'énergie et la Yordanova en était dépourvue.

« N'aimerait-il pas te voir heureuse ? » demanda Dimka au milieu de plein d'autres questions. Zahari aurait voulu tout ça. Lui si avenant et joyeux, il n'aurait pas supporter de la voir pleurer, il n'avait jamais aimé voir son aînée souffrir. Le cœur de la brune se serra alors qu'elle imaginait la réaction qu'aurait son frère s'il la voyait dans cet état-là. « Je... » Rien de plus ne sortit, la miss referma la bouche presque aussi vite qu'elle l'avait ouverte, les yeux toujours plongés dans ceux de son ami. Elle ne connaissait pas ce côté de sa personnalité, avant il n'était qu'un dragueur un peu lourd à ses yeux, bien qu'ils aient développé un lien particulier sans comprendre pourquoi. Ilia avait cédé une fois à ses avances, pour oublier la douleur, pour ressentir quelque chose de vivant. Mais le voir aussi attentionné à son égard réveillait quelque chose en elle. Zahari se serait montré aussi réconfortant, trouvant toujours les mots adéquats...

Le faire pour lui... Cette phrase fit se tordre de douleur le cœur de la Bulgare qui se remit à trembler. Sa respiration se saccada de nouveau et comme s'il s'y attendait, Dimka l'attira de nouveau contre lui pour qu'elle puisse se laisser aller. Le sourire réconfortant de Zahari apparut dans son esprit, comme un message pour lui dire de tenir bon. Cette image la fit s'agripper un peu plus au sorcier présent. « Il me manque tellement... » pleura la demoiselle à chaudes larmes durant plusieurs minutes. Elle ne comptait plus le temps passé à pleurer, ça faisait quatre mois que son quotidien était parsemé de pleurs et nombreux avaient été les bras pour l'entourer et la réconforter, à commencer par Mathilde qui l'avait empêché de commettre l’irréparable. Il valait mieux conserver les souvenirs de Zahari, c'était certain. Parce qu'il fallait faire son deuil sans jamais l'oublier. Un timide murmure parvint aux oreilles de Dimka, un « merci » presque inaudible.

Le souffle de la Yordanova se calma, son cœur battait toujours rapidement mais elle n'était plus agitée comme précédemment. Ilia était épuisée, toutes les larmes de son corps étaient sorties semblait-il, toutes étant tombées sur la robe de son camarade, dans ses propres cheveux qui venaient se coller à son visage humide de larmes et de sueur. Elle s'écarta un peu de Dimka pour le regarder, ses yeux bouffis et son peu de maquillage définitivement ruiné. « Je.. je viendrais. » souffla la belle après avoir pris une grande inspiration. Les bêtises, elle n'en avait plus la force. Elle se contenterait certainement de pleurer tout son soul dans ses bras la prochaine fois que la douleur serait trop forte. Finalement, la miss avait bien fait de ne pas s'arrêter au côté lourd et agaçant du Slave, elle serait passé à côté de ce moment. Elle lui caressa la joue à son tour, tant pour ôter le résidu d'ombre à paupières près de sa tempe que pour avoir un contact moins brusque avec lui que celui de l'avoir agrippé de toutes ses forces. Oh loin de là l'idée de la voir aller mieux, mais cette crise-là était passée et elle y avait survécu. Son front se colla à celui de Dimka, sans rien dire d'autre que : « Pardon. » C'était pour lui, pour s'excuser de l'inquiéter, tant que pour le souvenir de Zahari, pour qu'il ne lui en veuille pas de son geste désespéré.
© 2981 12289 0

_________________
Always
Je veux vivre chaque seconde, Comme si demain était la fin du monde, être libre pour de bon, A trop vouloir se lever on tombe ♪ Kyo
Revenir en haut Aller en bas
Dimka Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : 9ème année en sécurité magique
Célébrité : nicholas galitzine
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1386 Gallions : 832 Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1181-dimka-dimitrov-nos-choix-ne-nou http://www.mumblemumps.com/t1198-dimka-dimitrov-a-chacun-son-destin#26688 http://www.mumblemumps.com/t1756-dimka-dimitrov-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Cry me a river
"Quelqu'un qui sait écouter reçoit beaucoup plus de confidences, son silence même inspirant confiance."
avril 2000
~ Ilia & Dimka ~


D
imka se sentait impuissant devant les larmes de son amie et pourtant il faisait au mieux pour la soutenir, pour la consoler... Il ne tentait rien d'autre cependant, quelques mois plutôt l'idée lui aurait traversé l'esprit... A présent il l'avait déjà goûté et pourtant il restait là, pour elle, mais elle savait qu'il ne lui promettrait jamais rien de plus. Elle faisait partie de celle avec qui il apprenait ce que c'était l'amitié avec une femme, elles commençaient à être un peu nombreuse, peut-être de trop ? Devenait-il une mauviette ? Qu'est-ce qui avait changé chez lui ? Certes il n'avait jamais été au point de son cousin, cependant il n'aurait jamais cru pouvoir être si proche avec autant de fille à la fois... Il pouvait les compter sur les doigts d'une seule main évidemment, mais pour quelqu'un comme l'aiglon, c'était déjà énorme... Il la serrait dans ses bras aussi fort qu'il pouvait, aussi fort que son chagrin le réclamait. "C'est normal qu'il te manque... C'est normal de ressentir ce genre de chose." Du moins il imaginait, il n'avait pas perdu qui que ce soit, il pouvait seulement se mettre à sa place et savoir à quel point il perdrait la tête s'il devait arriver quoique ce soit aux deux êtres de sa famille qui comptait le plus pour lui. Il la laissait pleurer sans la juger, lui, le slave, le Dimitrov qui aurait dû la châtier pour montrer autant de faiblesse devant lui...

Cependant Dimka n'était pas ainsi, il ne l'avait jamais été, il se cache derrière son éducation, mais il était loin d'agir comme ses parents... Poudlard réveillait des choses en lui qu'il ignorait encore totalement. Lorsqu'il l'entendit le remercier, Dimka ne disait rien, il amenait seulement sa main dans le cou de la jeune femme, la serrant davantage contre lui, déposant un baiser protecteur et réconfortant sur son front comme il aurait pu le faire avec sa cadette. Il sentait que doucement, avec le temps, avec les caresses de Dimka pour tenter de l'apaiser, elle parvenait à reprendre une respiration presque normale. Elle finissait par lui promettre qu'elle viendrait le trouver, en tout cas Dimka prenait ça pour une promesse et il saurait la lui faire tenir, Ilia n'avait peut-être jamais vue le slave en colère, mais il ne valait mieux pas... Lorsqu'elle s'excusa, l'aiglon restait silencieux, elle n'avait pas à le faire, mais il n'avait pas de raison de lui dire que ce n'était pas la peine, il voulait seulement être là pour elle et c'était ce qui comptait... Il restait un moment son front collé au sien sans bouger et puis finalement, doucement il finissait par s'écarter, sans dire un mot il s'emparait de sa baguette et il lançait un sortilège de réparo pour remettre en ordre ce que la jeune femme avait fait tombé. Il offrait ensuite un doux sourire à la jeune femme, il l'attrapait ensuite en posant son bras autour de sa taille.

"Allez vient, je sais ce qu'il te faut pour aller mieux." Son regard était remplis de malice ce qui pouvait laisser penser que sa phrase était remplis de sous-entendus, cependant pour une fois le slave n'avait aucune arrière-pensée, il comptait l'emmener dans la cuisine ou il volerait de quoi boire et manger, parce qu'il savait qu'il n'y avait rien de mieux pour se remonter le moral et surtout il ne comptait la laisser ainsi, tant qu'il ne serait pas assuré qu'elle allait mieux et qu'elle ne fonderait pas en larme dans la seconde où il serait parti...

(c) Emi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Cry me a river ¤ ft. Dimka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voila un grand dresseur , voila Nate River !
» This is River Song, back in her cell. Oh, and I'll take breakfast at the usual time. Thank you!
» RIVER • Au contraire de l'imaginable
» (MAI 99) ROMES • I was born by the river
» River Crow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: SAISON 1-
Sauter vers: