Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Life begins at the end of your comfort zone • Dimka&Hope

Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Dimka & Hope

Life begins at the end of your comfort zone
J'avais vécu pas mal de bouleversements en l'espace de quelques semaines et je réalisais que je me sentais à bout de souffle. J'avais besoin d'une pause et d'un peu de légèreté. Je voulais m'évader et rêver pendant quelques heures. De plus en plus souvent, je m'enfermais dans un monde dans ma tête où mes rêveries m'emmenaient dans des univers sensationnels loin de cette triste réalité. Je n'arrivais plus vraiment à faire face alors que mon sommeil était troublé. Je me réveillais souvent avec la sensation d’étouffer alors que je trouvais la preuve dans ce cauchemar que ma discussion avec Rowan avait laissé ses traces. Je n'étais plus tout à fait la même, un peu plus craintive et repliée sur moi-même. Je repensais aux mots prononcés et à l'accès de violence. Mais il y avait surtout ces images revenues en une fois comme pour me hanter. J'avais hésité avant de me rendre à l'évidence qu'il s’agissait bien d'un souvenir remonté à la surface pour ne plus me laisser en paix. Mon esprit était troublé et je m'étais demandée un instant s'il ne serait pas plus simple de juste cesser de combattre. J'étais totalement perdue et tout finissait par se mélanger dans mon esprit. Je m'accrochais aux souvenirs les plus joyeux pour combattre la tristesse qui souvent l'emportait sur tout le reste. Je me mords la lèvre instinctivement quand je songe à Maddox dont malgré moi j'étais tombée amoureuse. Nous avions passé la soirée ensemble à siroter du champagne et depuis je n'étais plus certaine de rien. Le baiser que nous avions échangé hante mon esprit et m'effraie même quelque peu. Nous n'en avions pas reparlé depuis et je me sentais mal à l'aise dans pareille situation. Lors de la fête improvisée à laquelle nous avions tous été forcés de participer, tout était tellement étrange. Il semblait difficile de se parler avec naturel comme si malgré notre volonté de ne pas en reparler, nous étions sans cesse en train de nous remémorer ce baiser. J'aurais voulu être douée pour lire dans les autres mais c'était quelque chose de compliqué pour moi. Je ruminais ces pensées alors que mes pieds seuls décident de la direction que je suis.

Je me fige au milieu du couloir les yeux agrandis par la surprise et les lèvres quelque peu entrouvertes. Je fixe la silhouette de Dimka et je ne peux nier l’évidence de sa démarche. Au détour d'un couloir désert, il s'adonne à une vile tentative de séduction. Je ne suis pas sous le choc car je n'ai jamais rien ignoré de la réputation du jeune homme d'être un amant d'exception qui accumule les conquêtes. Mais c'est bien là où les choses se corsent. Naïvement ou aveuglément, je n'ai jamais cru aucune des rumeurs affirmant qu'il ne se contentait pas uniquement de la gente féminine. Je ne suis pas homophobe, que du contraire, mais le voir en pleine tentative de séduction sur un autre gars me laisse complètement bouleversée. J'en perds la faculté même de parler alors que telle une voyeuse, je reste plantée là en train de les fixer sans aucune gêne apparente. Mon cerveau réalise soudain que les regards entre lui et Maddox, ces regards qui m'ont semblé louches et étranges pourraient signifier que... « Non. » Je réalise après coup que je l'ai dit à voix haute. Je refuse d'imaginer qu'en effet, il y aie pu y avoir quelque chose de plus entre les deux jeunes hommes dont je suis probablement la plus proche. Dimka est comme un frère pour moi et Maddox plus qu'un ami. Les imaginer ensemble me donne un peu la nausée mais je me retiens de le manifester. Le jeune gars que Dimka essayait de séduire en profite pour s'enfuir et je me ressaisis en profitant pour m'approcher du slave d'une démarche timide et hésitante. Je ne parle pas agressivement mais avec une note de provocation vouée à dissimuler mon manque d'assurance. « Désolée de l'avoir fait fuir mais tu trouveras facilement de qui le remplacer. » Je le fixe et je ne peux m’empêcher de penser qu'il se pourrait qu'il aie eu Maddox mais si oui, comment il fait. Je me mordille la lèvre. « Comment tu fais pour avoir autant de talent... » Je ne comprends pas ou si mais ça me fascine ce don qu'il a. Je voudrais avoir ce magnétisme. Je voudrais pouvoir cesser d'être une petite fille sage pour pouvoir moi aussi avoir ce que je veux. Je ne veux plus me dégonfler avant même d'oser.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Dimka Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 9ème année en sécurité magique
Célébrité : nicholas galitzine
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1102 Gallions : 681 Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1181-dimka-dimitrov-nos-choix-ne-nou http://www.mumblemumps.com/t1198-dimka-dimitrov-a-chacun-son-destin#26688 http://www.mumblemumps.com/t1756-dimka-dimitrov-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Life begins at the end of your comfort zone
"Plus étroits que ceux du sang et de la famille sont les liens de l'amitié."
Juin 2000
~ Hope & Dimka ~


D
imka avait un peu de temps avant son prochain cours... D'une humeur plutôt aguicheuse, il savait ce qu'il voulait... Son regard cherchait, perçait à travers les élèves qui se trouvaient dans les couloirs... Dimka se transformait doucement en prédateur à la recherche de sa proie, le seul souci était que le couloir dans lequel il se trouvait était vraiment trop fréquenté... Changeant son plan, s'éloignant de la foule, il ne tardait pas à trouver sa future proie... Il n'en pouvait plus d'attendre de savoir ce que ferait Maddox, il n'en pouvait plus de sentir ses émotions se barrer dans tous les sens lorsqu'Alcyone était dans le coin, il avait besoin de revenir aux bases et le jeune homme qu'il venait de croiser ferait très bien l'affaire ! Il s’agissait d'un élève avec qui il avait déjà flirté sans que cela aille plus loin mais, il savait alors qu'il ne lui suffirait pas de grand-chose pour le faire flancher... Sans lui laisser aucune chance de pouvoir s'enfuir, Dimka lui servait déjà son regard le plus charmeur il ne tardait pas à se rendre compte que son petit stratagème fonctionnait très bien, le jeune garçon était très réceptif, bien... Le cœur de Dimka se mettait alors à battre plus fort dans sa poitrine, il adorait l'effet que cela lui provoquait chaque fois qu'il choisissait une nouvelle cible et qu'elle était déjà en train de flancher... L'autre garçon était collé contre le mur et Dimka s'approchait dangereusement, laissant son souffle venir chatouiller la peau de l'autre garçon en face de lui et lorsqu'il vit les lèvres de ce dernier s'entrouvrir, l'ombre d'un sourire apparaissait sur celle de Dimka qui fondait déjà dessus... Il allait lui donner un baiser dont le garçon allait avoir du mal à s'en remettre lorsqu'un simple mot l'arrêtait... "Non".

Dimka avait alors redressé la tête, il savait que ce n'était pas sa nouvelle proie qui avait parlé, la voix était bien trop féminine... Il balayait alors le couloir du regard pensant qu'ils étaient seuls et ses prunelles tombaient alors dans celles de Hope... Le slave fronçait alors les sourcils sans comprendre... Pris sur le fait, le jeune garçon gêné, ne demandait pas son reste et fuyait déjà le couloir arrachant un soupir de frustration à Dimka... Il aurait sûrement pu le retenir mais, à vrai dire il s'inquiétait pour Hope... Il ne comprenait pas sa réaction et il avait besoin de savoir si elle allait bien. Elle s'approchait alors de lui et Dimka posait alors sur elle un regard remplie de tendresse... Il ne savait pas ce que lui avait fait cette fille, elle était douce, gentille, tendre et il ne pouvait pas cesser de la voir comme sa petite sœur, n'ayant aucune arrière-pensée avec cette dernière ce qui était une grande première pour Dimka Dimitrov... En entendant la phrase de la jeune femme, le serdaigle haussait un sourcil, elle ne pensait pas si bien dire, effectivement il ne tarderait pas à trouver une nouvelle proie pour réchauffer ses draps... Sa dernière question eu alors raison de lui et il se mettait franchement à rire d'un coup. Elle avait l'air plutôt sérieuse et c'était pour cela qu'il tentait de se reprendre assez rapidement malgré le fou rire qui s'était emparé de lui. Il s'approchait alors et la prenait dans ses bras un instant la serrant contre lui.

"Oh Котёнок, je ne te savais pas si drôle..." Lâchait-il, avec le temps il l'avait affublée de ce petit surnom qui en russe voulait tout simplement dire « petit chat » Dimka trouvait que cela lui allait comme un gant. Il la relâchait doucement lui glissant un clin d'œil. "Je ne vois pas vraiment ce que tu veux dire... Ce n'est pas du talent, tu sais que tu pourrais aussi tous les faire fondre si t'en avais envie ? Il suffit d'avoir confiance en toi, d'avoir conscience de tes atouts... Après je t'avoue que je me suis aussi pris pas mal de veste... Mais si vous répétez cela à quoique ce soit miss Scott, je promets de vous retrouver et de m'occuper personnellement de vous." Lâchait-il sur un ton si solennel qu'on avait aucune idée de savoir si oui ou non il était sérieux... Il s'appuyait doucement contre le mur, au même endroit ou quelques minutes plutôt il y tenait sa proie prisonnière... "Alors dis-moi, tu te fais voyeuse maintenant ? Te promener dans les couloirs ou les élèves fricottes c'est ton truc ?" Demandait-il sans pouvoir s'empêcher de la chercher, il savait que cette question la mettrait probablement mal à l'aise et doucement un sourire taquin venait se dessiner sur ses lèvres...
(c) Emi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Dimka & Hope

Life begins at the end of your comfort zone
Son rire me donne instantanément l'envie de bouder. Je ne saurais expliquer pourquoi mais Dimka m'inspire une certaine légèreté d'esprit. Il me fait me sentir plus jeune, plus insouciante et je lui fais confiance. Sa réputation de Don Juan l'avait précédé et pourtant, jamais il n'a eu le moindre geste déplacé avec moi et il avait ainsi pu gagner une place de choix dans mon cœur Je me sentais protégée et son regard bienveillant posé sur moi me donnait une certaine force. Mais l'entendre se moquer de moi me fit faire la moue alors que je voulais le taper, gentiment bien évidemment, pour lui faire ravaler ses taquineries. Il essaie de se rattraper, de reprendre son sérieux mais je me sens un peu vexée quand même. Je voulais le repousser mais pourtant à la seconde où ses bras se referment sur moi, toute ma colère s'envole tout simplement. Je ne suis plus offusquée qu'il se soit clairement moqué de moi mais je savoure que du contraire son étreinte. Je peux sentir son corps et le dessin de ses muscles sous ses vêtements. Je comprends pourquoi il plaît. C'est même plus qu'évident. Dimka a été divinement doté par la nature et il sait user de ses charmes. Je souris doucement mais je dis avec un petit air buté et sérieux. « J'ai rien dit de drôle. Tu t'es moqué de moi gratuitement. Heureusement tu te rachètes avec ce petit surnom. » Prononcé avec son accent, ses mots prennent une tournure charmeuse et séduisent spontanément. Je ne pourrais pas résister à cette voix là mais je ne le dois pas. Je peux me laisser attendrir car tout n'est que pure innocence entre nous. Je lève les yeux au ciel à son clin d’œil. Je ne peux m'empêcher de me sentir un peu désespérée. La séduction était personnifiée chez le slave. Je dois avouer que ça ne faisait qu'en rajouter un peu plus à sa particularité. Je voudrais que pour moi aussi, les choses soient aussi simples que de faire un clin d’œil. Mais je me dis que si je l'enviais, je n'avais qu'à tenter de reproduire ses gestes. Je pouvais très bien moi aussi dégager un certain côté séducteur non? J'en étais capable! Aussi vite que l'idée saugrenue était née dans mon esprit, je la chassais totalement. Je ne serais jamais la fille avec du sex appeal, il ne faut pas trop rêver.

Je dois avouer que la suite de ses propos me laissent totalement perplexe. Les yeux écarquillés, je le fixe avant d'éclater de rire à mon tour. Je secoue la tête totalement incrédule avant de dire amusée. « Tu es un vrai pitre tu sais. Tu racontes n'importe quoi par moment. Je me demande d'où tu sors de telles inepties. Tu as pris de la drogue? Trop bu? Tu t'es cogné la tête? » Je le taquine mais c'est une manière pour moi de chasser la gêne et de ne pas laisser voir les doutes que je ressens envers ma petite personne. Comme si moi Hope Elizabeth Scott je pouvais faire fondre qui que ce soit. Comme si j'avais des atouts quelconques. Il ne devait pas m'avoir bien regardée. C'était tout bonnement impossible. J'avais été tentée de lui rappeler qu'il sautait sur tout ce qui bouge mais que je ne l'avais même jamais intéressé. Ce n'était rien de plus qu'une preuve que non je n'aurais pas pu faire tomber à mes pieds qui que ce soit même si je le voulais ou que je finissais par me faire confiance. Mais une idée saugrenue germe dans mon esprit et je tente d'adopter un petit air provocateur pour dire la voix un peu rauque, oui je trouve que les voix des séducteurs nés sont toujours un peu plus rauques ou alors plus basses en fait. « Vous vous occuperez personnellement de moi Monsieur Dimitrov, est-ce une menace ou une promesse? » Je lui fais un clin d’œil le fixant un moment avant d'éclater clairement de rire. Je ne peux me retenir d'avoir les joues rosies par la gêne avant que mon rire ne meure sur mes lèvres. Je le fixe ébahie peinant à réaliser ce qu'il doit penser. Je secoue la tête vivement sous l'effet de la timidité. Il pense que je joue les voyeuses. Je n'arrive pas à y croire. Je n'arrive pas à me dire qu'il me prête réellement de telles intentions. Mais je finis par remarquer son petit sourire et je fronce les sourcils. « Tu te moques encore de moi. Je ne suis pas une voyeuse. J'oserais jamais. Je respecte l'intimité des autres. Je... je pensais pas qu'on pouvait autant se donner en spectacle au détour d'un couloir. Il allait te laisser le... enfin tu aurais pu lui faire... la chose là sans qu'il ne proteste tant il semblait hypnotisé. Dimka, tu sais c'est mal d'user de ses charmes sur des proies sans défenses. Tu devrais pas. » Je prends un petit air directif pour le réprimander alors que je ne peux m'empêcher de rougir un peu plus en songeant à la scène beaucoup plus osée à laquelle j'aurais pu assister. Je me doute que mon regard et la jolie coloration de mes pommettes doit me trahir mais je ne peux m'empêcher de songer que ça doit être plaisant de s'abandonner avec une telle aisance à la luxure. Mon esprit s'enflamme et je ne réfléchis pas avant de dire taquine. « Apprends-moi. Dis-moi comment on réussit à coincer un jeune homme contre un mur et qu'il soit totalement à notre merci? Comment je peux l'amener à me céder tout ce que je veux? Tu dis que j'ai des atouts donc dis-moi comment je fais pour ne pas me prendre de veste contrairement à toi. Bon en même temps, ça se comprend, tu as vu ta tête? Qui voudrait de toi? » Je me moque de lui et le provoque. Je veux vraiment m'amuser un peu à ses dépens, c'est mon tour cette fois de le charrier. Mais ne dit-on pas « qui aime bien châtie bien »? J'espérais au moins ne pas le vexer car pour moi, il était comme le grand frère que la vie ne m'a jamais donné.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Dimka Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 9ème année en sécurité magique
Célébrité : nicholas galitzine
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1102 Gallions : 681 Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1181-dimka-dimitrov-nos-choix-ne-nou http://www.mumblemumps.com/t1198-dimka-dimitrov-a-chacun-son-destin#26688 http://www.mumblemumps.com/t1756-dimka-dimitrov-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Life begins at the end of your comfort zone
"Plus étroits que ceux du sang et de la famille sont les liens de l'amitié."
Juin 2000
~ Hope & Dimka ~


H
ope avait le don de faire rire Dimka même lorsqu'il n'y avait rien de drôle, sa naïveté était rafraîchissante et c'était sûrement l'une des choses qu'il aimait chez la jeune fille. Il n'avait pas pu s'empêcher de sourire d'avantage en la voyant bouder, sachant très bien que ça n'allait pas durer très longtemps... Dimka savait y faire et il savait qu'en deux secondes elle lui aurait déjà tout pardonné. C'était si facile, encore une chose qu'il aimait avec Hope, elle ne le jugeait pas, elle ne le voyait pas comme les autres et leur relation était si spéciale qu'elle en devenait importante aux yeux du slave. Il s'était servi de son petit surnom et il savait qu'elle l'aimait bien, il avait aussi ce petit regard en coin, juste pour elle, pour la faire flancher et cela fonctionnait à tous les coups évidemment... Il répondait tout de même sérieusement à ses questions, elle ne semblait pas voir ce qu'elle dégageait et Dimka trouvait cela dommage, oui il ne tentait pas de la séduire, mais il ne pouvait pas nier qu'elle était très jolie, il ne la verrait pas de la manière dont il la voyait, il lui aurait assurément déjà sauté dessus... Au rire de la jeune fille, Dimka décelait la gêne qu'il avait créé en elle et trouvait cela adorablement touchant... Il penchait la tête sur le côté, la regardant avec un petit sourire...

"Je suis sérieux Hope, mais tu ne sais pas te voir comme je te vois, comme les autres te voient..." Lâchait-il, son sourire se fit plus grand lorsqu'il la vit changer de posture, se voulant provocatrice avec toute la maladresse qui l'entourait Dimka était obligé de se mordre la joue pour ne pas exploser de rire en cet instant. Mais pour lui prouver lequel des deux étaient le plus doué à ce jeu-là, il la laissait pouffer de rire et ce fût à son tour de lui lancer son regard le plus charmeur qui soit, devenant le prédateur qu'il savait être, tout son être bougeait de façon à l'hypnotiser comme il savait bien le faire, son visage s'approchait du sien, son regard la sondait totalement et de sa voix il venait prononcer... "C'est à la fois une menace et une promesse..." Susurrait-il avant de se mordre la lèvre de façon un peu plus suggestive... Il jouait encore le jeu une poignée de seconde et cette fois ce fût à lui de dire de nouveau... "A bon sang Scott, c'est trop facile." Lâchait-il tandis qu'il tentait de se reprendre à son tour avant de l'accuser d'être une voyeuse, bien sûr Dimka savait que ce n'était pas vrai, mais il ne pouvait pas s'empêcher de la chercher, de la mettre mal à l'aise, à chaque fois des couleurs arrivaient sur ses joues et il trouvait ça réellement adorable. Dimka levait alors les mains en l'air signe qu'il se rendait.

"Je n'y peux rien Hope, comment tu veux que je ne moque pas." Demandait-il avant de pouffer encore légèrement. "C'est si facile de te faire tourner en bourrique. Et oui j'aurais probablement pu le prendre ici en plein dans le couloir mais je lui aurais certainement donné quelques baisés et je serais allé ailleurs, je ne suis pas pudique mais bon même Dimka Dimitrov à quelques limites..." Disait-il avant de lui envoyer l'un de ses petits sourire arrogant qui avait tendance à énerver les gens qui l'entourent... En revanche il fût assez étonné de la demande de la jeune fille... Il haussait les sourcils avant de froncer ces derniers tout en se demandant si elle avait toute sa tête et si elle était bien sérieuse... Lorsqu'elle parla de sa tête, le sourire de Dimka se fit alors plus grand...

"Tu vois cette tête justement ? Si je le désirais Hope je te volerais un baiser et tu n'oserais même pas me dire non..." Son ton avait été si sérieux d'un coup, son regard s'était plongé dans le sien, sa bouche s'était approchée de la sienne, juste pour lui prouver qu'il avait raison sans aller plus loin, son sourire s'agrandissait sur ses lèvres et il lui attrapait la main. "Allez vient avec moi, futur Casanova." Il l’entraînait à travers le couloir et se dirigeait vers les toilettes des filles, le couloir était peu fréquenté, personne ne serait dedans et c'était parfait pour ce qu'ils avaient à faire et avant que Hope proteste, Dimka avait déjà mis un doigt sur sa bouche. "Ne t'inquiète pas Hope, si j'avais voulu obtenir quoique ce soit de toi, ce n'est pas dans les toilettes que je t'emmènerais." Il lui glissait un clin d'œil et entrait avec elle. Il continuait de l’entraîner jusqu'aux miroir. Une fois devant, il plaçait la jeune fille devant lui, de façon à ce qu'elle soit face au miroir, lui se tenait juste derrière elle, la dépassant d'une bonne tête.

"Regarde-toi." Lâchait-il. Ses prunelles capturaient les siennes à travers le miroir, il la tenait par la taille. "Regarde-toi" Répétait-il. "Tu es belle, n'en doute jamais." Ajoutait-il sans la lâcher, que ce soit du regard ou de la taille. "Pourquoi est-ce qu'un garçon ne voudrait pas de toi ?" Demandait-il. "Tu as ce qu'il faut ou il faut, des yeux très jolie, tes cheveux sont doux, tes traits sont fins harmonieux... Tu n'as rien qui ferait fuir un homme, Hope, faut juste en prendre conscience." Expliquait-il "Il faut savoir jouer, il faut savoir appâté..." Il la lâchait finalement. "Quand tu te déplace soit sûr de toi, je ne te demande pas d'avoir ma démarche ça ferait bizarre sur toi, mais soit confiante, sens toi femme Hope, les hommes le ressentiront, c'est étrange mais, c'est comme ça... Et il ne faut pas avoir peur de se prendre des vestes, c'est ce qui rend le jeu... Si passionnant." Disait-il en souriant "Il ne faut pas que tu te sentes ridicule quand tu marches, il faut que tu y crois et je ne parle pas d'en faire des tonnes." Non il ne demandait pas à ce qu'elle se prenne pour une véritable pétasse ce n'était pas non plus le but, ensuite restait la manière d'être la manière de parler, Dimka devait bien l'avouer, ce n'était pas forcément inné mais si Hope voulait apprendre, alors il serait son homme !
(c) Emi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Dimka & Hope

Life begins at the end of your comfort zone
« Je ne me vois pas comme les autres me voient? » Les mots résonnent dans mon esprit pendant un moment alors que je réalise que Dimka pense sincèrement que je possède certains atouts. Je pensais qu'il lui était si simple de rester sage avec moi pour la simple et bonne raison que je n'avais pas le moindre charme. Je me rends compte que je me trompe très probablement sous toute la ligne. Je me sous-estime mais il n'y a rien de moins normal. Je ne me suis jamais dit que si j'étais restée seule, cela pourrait être à cause de ce manque d'assurance que je dégage et non parce que je ne possède aucun charme. Je ne sais pas d'où me vient cette incertitude mais je ne crois pas en moi. Je n'arrive pas à me voir clairement, à percevoir dans mon reflet plus qu'une fille fade et sans intérêt. Je ne me trouve pas belle : trop rousse, mes cheveux me semblent bien trop voyants. Peau de porcelaine, mes traits me semblent bien trop fades avec un air maladif. Je trouverais un côté négatif pour contrebalancer chacun de mes atouts. Je ne voulais pas croire que je puisse apporter quoique ce soit à qui que ce soit. Je n'avais pas d'estime personnelle et si je m'en étais toujours résignée, là j'avais envie de cesser de me dénigrer. Je voulais que la prochaine fois qu'un garçon me plaise, j'ose aller vers lui sans aucune crainte. Je désirais savoir quoi faire et non pas me trouver parfaitement maladroite et empotée. Je me retiens de demander quels autres le laissant poursuivre dans une toute autre direction. Je devine dans son regard qu'il doit se retenir de rire. Je sais qu'il veut se moquer de moi et qu'il doit vraiment se faire violence pour ne pas exploser de rire. Je voudrais savoir résister à sa petite moue et bouder. Je me sens frustrée mais pourtant quand il se mord la lèvre et me regarde comme ça, je ne peux m'empêcher de le fixer avec sérieux les lèvres entrouvertes. Je suis fascinée et j'oublie totalement pourquoi j'étais fâchée. Mais bordel il m’exaspère. « Trop facile? Cela n'a rien d'amusant de profiter de ma naïveté et du fait que je t'adore. Puis t'y crois pas trop Dimitrov, jamais je ne te céderais. » Mais je sais qu'il ne tenterait pas vraiment quelque chose. Puis j'aimais beaucoup Dimka mais cela n'avait rien de tendancieux. Non, tout était tout ce qu'il y a de plus clean au niveau de mes émotions. Mais cela n'empêchait visiblement pas le slave de s'amuser à me provoquer et me chercher. Il semblait y prendre un malin plaisir et j'avais envie de le planter là. Ce n'est pas comme si c'était inhabituel pour moi de partir furieuse en le traitant de crétin et le laissant mijoter quelques heures avant de revenir vers lui. Jamais je ne lui en voulais bien longtemps mais il savait me faire perdre patience. « Tu sais que tu pourrais juste décider de ne pas profiter de la situation et de ne pas te moquer de moi. Tu pourrais te dire que je suis innocente et toi non mais que malgré tout, je suis mignonne donc que je ne mérite pas que tu me charries de cette manière. Bref, tu pourrais arrêter de me provoquer pour une fois. » Je prends un petit air professoral mais je ne suis pas vraiment sérieuse.

Je ne peux m'empêcher de reprendre alors que l'idée que Dimka pourrait repartir dans son pays sans savoir ce que je ressens réellement de nos petites joutes verbales. « Même si j'avoue que finalement j'aime bien quand tu te moques de moi. Et ne t'avise pas de profiter de cet aveu. » Je souris avec une certaine tendresse. Non je n'arrivais vraiment pas à lui en vouloir. Je soupire un peu quand il dit qu'il aurait quand même eu la pudeur de l'emmener ailleurs. Je dois avouer que ça me soulage car j'aurais pu avoir peur de me balader dans les couloirs et surprendre Dimka en plein acte de débauche. Il avait le don de me surprendre et je dois avouer qu'en quelques minutes à peine, il était passé d'une chose à l'autre avec une telle aisance que j'en perdais presque le fil. Oui les choses étaient intenses quand on parlait de Dimka Dimitrov, même une simple discussion. Il savait comment forcer mon cerveau à cesser de fonctionner et je le fixe ébahie. Je suis soulagée qu'il mette fin à ce petit moment de séduction de sa propre initiative. Ma voix manque cruellement de conviction quand je murmure. « N'importe quoi, je t'aurais jamais laissé m'embrasser. J'allais te repousser mais je testais mon charme irréfutable. Mais moi une Casanova? Tu y crois vraiment? » Je dois avouer que ses mots me soulagent malgré tout. Je tenais à garder notre relation complice, amicale, fraternelle. J'y tenais sincèrement. Je ne voulais pas risquer de tout gâcher pour juste quelques moments de plaisir car je savais pertinemment bien que ce ne pourrait qu'être cela. Dimka ne s'attachait jamais à aucune fille mais je rêvais du jour où une demoiselle lui retournerait le cœur et la tête pour le chambouler totalement. Puis je dois avouer que l'endroit où il m'emmène n'était pas porté à me rassurer mais je lui fais pleinement confiance. Avec tout autre, j'aurais déjà freiné sa course mais avec lui, je le suis assez docilement pour l'écouter sans même songer à l'interrompre mais je dois avouer que je me demande ce qu'il me veut.

Je fronce les sourcils avant de regarder mon reflet. Je le connais par cœur. Il veut que j'y vois quoi de plus parce qu'il se tient derrière moi. Je ne vais pas soudainement me trouver à tomber à la renverse parce qu'il me le dit. Je fixe ses yeux à travers le miroir et je ne peux me retenir de déglutit. Je rougis un peu sous son compliment et j'ouvre la bouche pour le contredire mais je me retiens de ma propre initiative. Étais-je vraiment telle qu'il me décrit? Avais-je réellement tout ce qu'il fallait pour retenir un homme? Je suis incrédule mais pourtant sa voix ne manque pas de conviction et parvient lentement à me convaincre. « Tu penses vraiment que je suis belle? Que je peux susciter du désir? Je serais donc la seule à ne pas m'en rendre compte? » Je devais donc commencer par y croire moi-même. Je fixe mon reflet et je me parle mentalement « Tu es belle. Tu es sexy. Tu as tout ce qu'il faut. » Je me répète encore et encore. Je vois une petite étincelle s'allumer dans mon regard alors que je commence doucement à croire mes propres mots. « Donc la première chose à comprendre dans l'art de la séduction c'est qu'avant tout, je dois être convaincue que je peux être cette fille qui fait tomber les hommes à ses pieds. » Je prends le temps de réfléchir. Je laisse les mots s'imprégner dans mon esprit. Je dois commencer à penser comme lui et non plus comme la petite fille sage et peu assurée. Je ne suis plus cette fille là. Je suis une sorte de Dimka au féminin. Quand je reprends, ma voix semble plus sûre, assurée. « Je dois croire en moi et je vais dégager ce petit plus : un peu comme si je distillais des phéromones dans l'air et que les hommes étaient attirés comme les abeilles par le pollen des fleurs? Donc en résumé, je suis la fleur et vous les abeilles puis meilleur je sens et plus je vais faire venir à moi les garçons? C'est un peu cela la première leçon? » Je me tourne face à lui et je penche la tête de côté adoptant une petite moue séductrice. Je ne tente pas de le copier mais j'ai ma propre expression, celle qui m'est propre. « Si je crois en moi, je pourrai avoir cette démarche plus assurée. Je pourrai dégager cette séduction mais ce n'est pas tout, je me trompe? » Je lui adresse un regard empli d'espoir mais je finis par tourner autour de lui d'une démarche séductrice. Je sais que je surjoue un peu mais je fais glisser ma main sur lui amusée. Je viens poser mes mains sur ses flancs en m'approchant de lui un peu plus. Je penche la tête de côté. « Dis-moi tes désirs. » Il faut bien que je me pratique puis je dois avouer que je suis curieuse de nature alors là encore plus. Je me penche vers lui, vers ses lèvres comme pour l'embrasser mais je dévie vers sa joue à la dernière seconde pour y poser un baiser.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Dimka Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 9ème année en sécurité magique
Célébrité : nicholas galitzine
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1102 Gallions : 681 Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1181-dimka-dimitrov-nos-choix-ne-nou http://www.mumblemumps.com/t1198-dimka-dimitrov-a-chacun-son-destin#26688 http://www.mumblemumps.com/t1756-dimka-dimitrov-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Life begins at the end of your comfort zone
"Plus étroits que ceux du sang et de la famille sont les liens de l'amitié."
Juin 2000
~ Hope & Dimka ~


C
ela était tellement facile pour Dimka de jouer de ses charmes, c'était dans sa nature, comme s'il était né pour bouger, se comporter comme il le faisait, il se mouvait dans le rôle du séducteur avec une telle aisance que parfois il n'en faisait même pas exprès. Un truc de famille semble-t-il, il fallait voir son propre cousin à l'œuvre, Dimka n'avait rien à lui envier de ce côté-là et parfois ils s'amusaient à séduire ensemble ou à se lancer des petits paris sans doute leur jeu favori... Voilà pourquoi cela avait été si difficile de se retenir de rire, Hope était tellement naïve, c'était sans doute pourquoi il voyait en elle sa petite sœur, il en faudrait sûrement beaucoup pour casser cette image, elle devrait d'abord prendre beaucoup de confiance en elle. En entendant sa phrase, Dimka ne put s'empêcher de sourire en coin avant de lever son index en l'airle bougeant de droite à gauche et de gauche à droite rapidement.

"Tut tut tut, ne jamais dire fontaine je ne boirais pas de ton eau et si je le désirais Scott, en cinq petite minute il te faudrait changer de petite culotte." Lâchait-il, il se marrait déjà, sachant très bien que cette phrase le mettrait forcément mal à l'aise... Non il ne pouvait vraiment pas s'empêcher de la charrier, de la chercher, de la provoquer, il l'entendait prendre un ton de donneuse de leçon et Dimka finissait par la regarder tout en penchant la tête, l'air réellement amusé. "Tu sais que tu parles à Dimka Dimitrov ? T'en a conscience Hope ?" Demandait-il avant de sourire davantage... "Je ne décide jamais de ne pas profiter de la situation, tu devrais le savoir." Il pouffait tandis qu'elle lui avouait alors aimer qu'il se moque d'elle, un petit éclat brillait alors dans son regard, il ne put s'empêcher de rire à nouveau. "Hope tu es décidément trop naïve... Je profiterais de cet aveu et ça encore, tu devrais le savoir !" Elle devait le connaître non ? Dimka était comme ça, il ne faisait rien comme tout le monde et l'aimait pour ça, ou pas... Lorsqu'elle disait que jamais elle ne l'aurait laissé l'embrasser Dimka levait les yeux en l'air, c'était faux et ils le savaient tous les deux, cependant il lui laissait cette petite dose de dignité et à la place il la dirigeait vers les toilettes, ce qui connaissant le jeune garçon n'était pas forcément des plus rassurant, mais aller savoir pourquoi Hope lui faisait confiance malgré sa réputation, elle ne le jugeait pas et c'était aussi cela qui était rafraichissant chez elle. Il l'emmenait devant le miroir bien décidé à lui faire prendre conscient qu'elle était jolie et que ce n'était pas son physique qui mettait un frein à sa séduction, c'était elle tout simplement.

"Hope bien sûr que tu es belle... La seule chose qui te freine c'est toi... Si je permettrais un petit adjectif, j'ajouterais canon, même si la cape de sorcier, cache tes formes." Disait-il pour la taquiner, mais il ne fallait pas qu'elle doute d'elle. La seule chose qui l'empêchait d'agir comme il le faisait avec toutes les autres étaient le respect qu'il éprouvait pour elle et leur amitié. Lorsqu'elle reprend la parole, les lèvres de Dimka s'étirait dans un sourire qui était sincère, il n'y avait aucune moquerie dans celui-ci. "Tu apprends vite on dirait." Décidait-il vraiment heureux qu'elle comprenne aisément ce qu'il tentait de lui expliquer. Il lui laissait le temps dont elle avait besoin pour tout assimiler et attendait de savoir ce qu'elle désirait savoir d'autre. Lorsqu'elle reprenait une nouvelle fois la parole, cette fois Dimka ne put se retenir de rire... "Jolie Metaphore mademoiselle Scott, en gros oui et tu vas te faire butiner..." Lâchait-il avant de sourire encore plus, il sentait son corps se secouer de spasme tellement il riait en cet instant, Hope arrivait même à lui arracher une légère larme à force de rire. Lorsqu'elle se tournait vers lui, Dimka repérait immédiatement son changement d'humeur, il comprenait tout de suite ce qu'elle tentait de faire, peut-être aurait-il dû l'arrêter ? Mais, avec ce qu'il venait de lui apprendre, il était normal qu'elle tente le coup pas vrai ? Il se calme presque instantanément entrant dans le jeu de la jolie rousse, plantant son regard dans le sien, c'était à se demander qui allait réellement jouer avec l'autre, mais Dimka avait déjà la réponse, ce n'était pas aujourd'hui que l'élève allait dépasser le maître... Il hochait doucement la tête.

"Non ce n'est pas tout, il faut ensuite apprendre à charmer..." Répondait-il dans une moue aussi séductrice que la sienne, sans doute plus que la sienne d'ailleurs, mais parce qu'il avait l'expérience qu'elle n'avait pas... Il s'amuse en la voyant jouer à son tour, tournant autour de lui, cependant il fallait qu'elle reste vigilante en cet instant, c'était lui le prédateur... Elle posait ses mains sur lui et lui il venait empoigner ses poignets afin qu'elle n'aille pas trop loin et surtout il venait inverser la tendance, s'imposant à elle, la dominant de sa hauteur, de sa poigne... "Il faut apprendre à savoir jouer... A savoir ou toucher pour faire plier..." Doucement il libérait l'un de ses poignets et faisait glisser son pouce sur l'intérieur de son bras dans une douce caresse, il approchait son visage du sien et venait souffler dans son cou... "Et surtout il ne faut pas jouer quand on ne connait pas encore toute les règles Scott..." Disait-il d'une voix qui se voulait rauque, chuchotant à son oreille...

"Mes désirs te feraient rougir..." Disait-il en plongeant son regard dans celui de la jeune femme, ne laissant planer aucun doute sur les sous-entendus qu'il laissait volontairement entendre... Il baissait un peu plus la tête et venait déposer un baiser dans le cou de la Serdaigle, un, puis deux, puis trois traçant un chemin jusqu'à sa mâchoire, il s'arrêtait à la commissure de ses lèvres, le regard affamé et pourtant il se contrôlait encore... Il laissait son souffle taper contre celui de Hope avant de sourire doucement... "Si je décidais de t'embrasser là maintenant Hope, tu ne me dirais pas non. Je me trompe ?" Demandait-il tandis qu'il ne la lâchait pas, ne se reculait pas, il restait ainsi dans l'attente d'un baiser sans savoir si oui ou non, il franchirait cette fine barrière, elle lui était offerte, il le savait, mais elle était l'une des dernières personnes à qui il voudrait faire du mal... En tout cas il était sur d'une chose, il avait mis moins de cinq minute avant de la mettre dans tous ses états...
(c) Emi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Dimka & Hope

Life begins at the end of your comfort zone
Je me demande à quel point les mots de Dimka pourrait se révéler vrai. Pourrais-je vraiment me retrouver avec la nécessité absolue de changer de petite culotte s'il se donnait la peine de me chauffer. J'ai toujours été rassurée à ses côtés en me rappelant que je ne suis pas une proie à ses yeux mais soudain le doute règne dans mon esprit mais je ne m'éloigne pourtant pas de lui. Il dégage une réelle chaleur mais je suis prête à me brûler les ailes à son côté tel Icare volant trop près du soleil. Je rougis en réalisant que rien que d'imaginer ce qu'il pourrait me faire, j'en suis toute chamboulée ressentant un frisson dans tout mon corps. Je suis naïve et il le sait très bien. Il s'en moque mais plus que tout il lit en moi comme dans un livre ouvert alors que mes joues semblent avoir définitivement adopté cette teinte rouge pivoine qui montre combien je ne suis pas à l'aise avec le sujet mais plus que tout avec mon corps et son potentiel sensuel. Je suis qu'une pauvre petite fille dans ma tête dans un corps dont je n'ai même pas idée des désirs qu'il peut éveiller. Je les ai à peine découvert ces désirs et plaisirs interdits mais depuis, je me suis efforcée de rester totalement sage. Je ne veux pas devenir une fille facile qui se fourvoie avec le premier venu. Je vaux bien mieux que cela et mes lèvres goûtent le goût de bien trop d'autres en un temps infiniment trop court pour me donner envie de recommencer tout de suite. J'essaie de voir si Maddox reviendra vers moi ou si je finirai par avoir le cœur totalement brisé alors que l'espoir m'a quitté en ce moment, me poussant à un tel jeu de séduction pour tenter de faire céder le seul que mon cœur désire en cet instant précis. Je voudrais taper Dimka quand il semble prendre un malin plaisir à me rappeler qu'il utilisera mon aveu contre moi tôt ou tard, qu'il profite toujours de la situation sinon ce ne serait tout simplement plus lui. Je ne relève même pas alors que rapidement d'autres préoccupations envahissent le moindre recoin de mon esprit. Je suis entièrement concentrée sur l'art de la séduction que je suis bien décidée à maîtriser et à apprivoiser. Je veux pouvoir dégager ce petit truc en plus qui trouble quand notre regard glisse sur le corps de rêve du slave. « Moi canon? » L'incrédulité se peint sur mes traits alors que l'idée fait lentement son chemin dans mon esprit. Si la cape cachait mes forces, il me suffirait de la porter un peu moins souvent pour ne pas donner la sensation de me cacher derrière en apparence. « Je devrais enlever plus souvent ma cape pour simple apparaître en uniforme? Comme la fleur qui s'épanouit au soleil pour être totalement ouverte et ainsi se faire butiner par les abeilles qui sont attirés par les jolies couleurs dont elle se pare une fois le bouton éclos. » J'aimais ma métaphore car il était plus facile de parler de l'attrait de mon corps dont je me devais d'être convaincue en utilisant un chemin détourné pour le qualifier et l'image de la fleur et des abeilles me convenaient parfaitement surtout que nous le savions tous mais les insectes étaient pourvues d'un dard.

Je fronce les sourcils mais je ne peux me retenir de joindre mon rire au sien surtout en voyant la larme briller au coin de ses yeux. Je sais que c'est drôle de présenter les choses sous cet angle et je ne peux me retenir de demander un sourire taquin et provocant aux lèvres. « L'adage dit que femme qui rit est à moitié dans son lit. La réciproque est-elle tout aussi vraie? » Je lui lance un petit regard séducteur en le provoquant avec amusement. Je jouais le jeu. Je tentais de tester sur lui son propre apprentissage comme pour réussir à le faire céder, le pousser à s'abandonner à mon charme. Je voulais pour une fois prendre les commandes et lui prouver que j'apprenais vite. Mais dans son regard, il y avait cet éclat qui laissait penser que jamais il ne m'abandonnerait les rennes. Il était impossible de rivaliser quand il reprenait son sérieux et cesser de se moquer pour s'adonner plutôt au côté pratique de la leçon qui venait d'entame sa seconde étape : le charme. Je l'écoute avec une attention toute particulière prenant mentalement des notes sur ses mots mais aussi ses gestes et comment il parvient à créer cette aura de séduction autour de lui. Je me sens toute petite devant lui comme prise au piège alors que clairement il est celui qui domine la situation, qui me domine. Je suis presque à bout de souffle comme si mon corps courait pour réussir à l'inciter à le toucher enfin! Je devrais remettre de la distance entre nous mais comme il vient de le dire : je joue un jeu dont je ne connais pas les règles. Je ne tente pas de lui échapper mais je ferme les yeux les joues rouges. « Tu parles beaucoup dans le vent Dimitrov. Tu penses que je ne peux pas être celle qui mène mais qui au fond de nous deux a les commandes? Je peux aussi t'amener à faire exactement ce que je désire et alors je serais celle qui domine le jeu même si tu penses que c'est toi qui dirige. » J'aime son souffle dans mon cou. Je le trouve revigorant. J'adore cette sensation électrisante qui parcourt mon corps tout entier alors que je remarque combien un murmure rend tout plus sensuel et je parle à voix basse quand je prends la parole à nouveau. « Je ne suis peut-être pas aussi sage qu'il y parait et je n'aurais aucune raison de rougir. Ne dit-on pas de se méfier de l'eau qui dort? Ou encore que les apparences sont trompeuses? Je pourrais être en train de te duper. » Je joue un jeu dangereux. Je m'amuse clairement de ce petit jeu et je prends conscience combien la séduction est surtout jeu d'apparence, de tromper l’autre, de le perdre pour mieux lui montrer le chemin par la suite. Je savoure ses baisers sur ma peau alors que je me sens frissonner de tout mon corps. Mon corps me hurlait son désir d'être satisfait, d'être touché mais surtout de se laisser totalement aller. Sa question me fait éclater de rire. « Très bonne question. Probablement pas. Mais je savais que tu ne pourrais pas résister à l'envie de m’embrasser pendant plus de cinq minutes. » Je me tourne vers lui légèrement pour que mes lèvres viennent frôler les siennes sans se poser dessus pour de vrai. « Jouons un jeu. Pendant cinq minutes, tu me laisses jouer avec toi sans céder à la tentation de prendre possession de ces lèvres que tu crois offerte. Si je te fais céder, j'aurai gagné. Si tu résistes, tu pourras me prouver que ce n'est pas du vent ou ton ego surdimensionné qui t'a incité à prétendre pouvoir me faire mouiller ma petite culotte en cinq minutes. Alors je te supplierai de me le prouver mais d'abord, il te faut résister pendant cinq minutes. » Je me demande si Dimka me suivra quand il pourrait obtenir ce qu'il veut en un claquement de doigt mais n'était-ce pas plus excitant ainsi.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Dimka Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 9ème année en sécurité magique
Célébrité : nicholas galitzine
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1102 Gallions : 681 Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1181-dimka-dimitrov-nos-choix-ne-nou http://www.mumblemumps.com/t1198-dimka-dimitrov-a-chacun-son-destin#26688 http://www.mumblemumps.com/t1756-dimka-dimitrov-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Life begins at the end of your comfort zone
"Plus étroits que ceux du sang et de la famille sont les liens de l'amitié."
Juin 2000
~ Hope & Dimka ~


P
our Dimka, séduire, charmer, tout cela était sa nature, c'était dans manière d'être, une seconde peau. Il ne se rendait pas spécialement compte que pour d'autres cela pouvait être autant quelque chose d'étranger, qu'une femme pouvait totalement ignorer les atouts dont elle était dotés... Hope semblait incrédule devant le miroir, le mot canon semblait sonner étrangement à ses oreilles, pourtant c'était ainsi qu'elle devait se voir, elle devait prendre confiance en elle. Dimka n'était pas du genre à s'admirer dans un miroir, il savait juste qu'il plaisait et cela suffisait, il les voyait tous et toutes se pavaner devant lui, il en avait pris conscience, il en jouait, c'était ce que la jeune femme à ses côtés devait faire également... Il n'avait pas pu s'empêcher de rire devant sa métaphore, elle avait une drôle façon de voir les choses, si pure, si innocente, voilà pourquoi elle lui faisait tant pensée à sa petite sœur, la différence était qu'ils n'avaient aucun lien de sang, qu'elle n'était pas Eliza et que si elle jouait un peu trop avec le feu Dimka ne resterait pas éternellement sage... Ce n'était pas dans sa nature... C'était quoi la phrase déjà ? Ah oui, chassez le naturel, il revient au galop ! Elle l'avait fait rire, comme il était rare de le faire, Dimka se laissait rarement aller ainsi et c'était pour des petits moments comme ceux-là qu'il savait pourquoi il appréciait autant la jeune femme, elle était vrai, elle était fraîche, elle le changeait de toutes ses filles papillonnant autour de lui et c'était pour cela qu'il ne cherchait pas à la changer, qu'il ne cherchait pas à la pervertir jusqu'ici, il avait réussi à se tenir sans tenter quoique ce soit... Mais Hope ne semblait pas prendre conscience du danger qui guettait, il avait beau la mettre en garde, elle ne cessait pas de vouloir jouer... A vouloir jouer avec le feu elle allait finir par se brûler...

"Je ne sais pas si tu as réellement envie de le savoir..." Murmurait-il sur le même ton provocateur qu'elle venait d'utiliser. Elle voulait jouer ? Il savait le faire beaucoup mieux qu'elle, il savait déjà qui allait gagner et elle devait le savoir également, pourtant elle paraissait sûre d'elle, déjà un point qu'elle avait compris, le problème était que l'élève était encore très loin de savoir dépasser le maître... Il avait alors décider de lui donner une petite leçon, qu'elle comprenne qu'il était encore trop tôt pour qu'elle prenne le dessus, pour qu'elle réussisse à le dominer, à vrai dire, il n'était pas certain qu'elle y parvienne un jour... Un sourire étirait ses lèvres au moment où elle reprenait la parole. Elle ne se démontait pas, il devait au moins lui reconnaître cela... Il ne doutait pas un seul instant de l'effet qu'il lui faisait et pourtant elle arrivait encore à garder plus ou moins la tête froide, il ne pouvait cependant cacher ce petit air amusé qu'il avait dans le regard. Lorsqu'elle lui avouait être capable de l'amener exactement là où elle le désirait, il haussait les sourcils, la défiant du regard, elle était mignonne, si innocente que s'il n'était pas ce qu'il était ça aurait pu lui faire mal de lui briser ses petites illusions...

"L'espoir fait vivre Scott, mais c'est mignon." Lâchait-il sur un ton moqueur, cependant il la laissait continuer ne la contredisant pas tout de suite. Elle reprenait la parole et bon sang s'il devait bien reconnaître une seule chose c'était qu'il avait bien besoin de toute sa concentration pour rester sérieux et ne pas se mettre de nouveau à rire. Elle était douée, elle comprenait vite, juste qu'elle était encore loin d'avoir son niveau et la petite Hope qu'il connaissait était loin de pouvoir le duper contrairement à ce qu'elle semblait penser. Et il avait hâte de pouvoir le lui prouver, mais la suite semblait devenir très intéressante, cinq minutes... C'était tout ce qu'elle lui demandait ? Un sourire étirait ses lippes... Il pouvait être très charmeur, séducteur, il savait jouer, mais il savait aussi se montrer très patient quand il le fallait... Elle le frôle de ses lèvres et sans les perdre du regard, le slave restait pourtant totalement maître de lui. Ses yeux se plantaient alors dans ceux de la jeune fille qui attendait une réponse, un sourire en coin naissait sur ses lèvres à lui tandis qu'il laissait le suspens pendant quelques secondes, il se rapprochait d'avantage d'elle, collant son corps contre le sien, la laissant prendre conscience de ses formes contre les siennes, il s'approchait lentement de son oreille pour venir murmurer une nouvelle fois.

"Cinq minutes Hope, pas une de plus, pas une de moins... Je ne te laisserais pas revenir sur ta parole..." C'était une menace et à la fois une promesse tout dépend de quel point de vue on se mettait... Peut-être aurait-il dû l'arrêter là ? Peut-être de devrait-il pas laisser les choses déraper à ce point. Mais Dimka n'avait jamais eu la prétention de faire croire qu'il était quelqu'un de bien. Elle le connaissait, elle savait qui il était, il était ce serpent qui avait incité Eve à cueillir cette pomme, il était le vice et la luxure et entre ses griffes la petite Hope avait aucune chance d'y échapper... Serait-elle alors sa prochaine victime ? Jusqu'où le laisserait-elle jouer ? Dimka abandonnait son rôle de dominant, il s'écartait légèrement d'elle afin de lui laisser de l'espace, il lui laissait le rôle de celle qui prenait les rennes comme elle le lui avait demandé, il n'était plus le prédateur, mais la souris, ce qui n'était pas dans son habitude, cependant il devait avouer qu'il avait hâte de jouer...

"Alors jeune fille ? Dernière chance de pouvoir revenir en arrière..." Dernière chance, dernière opportunité, si elle décidait de jouer, alors il n'y aurait plus aucune règle, il lui laisserait cinq minutes comme promis et ensuite il lui montrerait alors ce qu'est la vrai séduction, le jeu, il lui montrera alors que non rien de ce qu'il peut dire ou faire n'est du vent... Pour ce genre de chose, Dimka était loin, très loin de faire des promesses en l'air...
(c) Emi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Dimka & Hope

Life begins at the end of your comfort zone
L'innocence ou encore la naïveté n'ont rien à envier à l’imbécillité. Je réalise que je viens de me comporter comme une idiote à l'instant où je vois se dessiner sur les traits du slave au charme ravageur ce petit sourire en coin qui n'annonce rien qui vaille. Je viens de me faire prendre à mon propre piège et c'était complètement débile de penser une seule seconde que je pourrais mener le jeu, être celle qui a les commandes. Non, je n'allais pas en un claquement de doigt comprendre les moindres ficelles de l'art de la séduction au point d'en devenir un maître. Douce illusion mais surtout grande désillusion de me rendre compte combien je m'étais mise dans le pétrin toute seule. Cinq minutes semblaient dérisoires à ses yeux comme si c'était une évidence même que je ne possédais rien qui puisse le faire céder s'il lui suffisait d'attendre quelques minutes pour obtenir bien plus qu'un simple baiser. Ma gorge se serre alors que je peine à avaler ma salive, que soudain j'ai la bouche pâteuse et sèche comme si je n'avais plus la moindre salive. Je ne compte pas revenir sur ma parole mais je ne suis plus si assurée. Je ne suis pas le genre de fille expérimentée qui sait quoi faire mais pire que cela, je ne sais même pas si j'ai la moindre chance de simplement pouvoir apprécier cela. Je ne suis née de la dernière pluie et j'ai entendu vanter le plaisir de succomber au plaisir de la chaire mais je ne suis pas encore prête à basculer de l'autre côté de la barrière. Je ne suis pas encore assez sûre de moi. Je veux acquérir cette confiance qui me permettra un jour de foncer sans me poser la moindre question mais je n'imagine pas ce genre de passage à l'acte avec un homme que je n'aime pas. Non pas que je n'aime pas Dimka mais c'est un amour totalement différent, fraternel alors que je n'ai jamais envisagé une seule seconde l'éventualité même de tomber amoureuse du slave. Je le perçois comme un ami proche, un complice, un mentor mais aucunement comme un garçon avec qui sortir. Je trouve néanmoins qu'il ne joue pas vraiment dans les règles car cette proximité qu'il m'impose m'impressionne et manque de me faire le supplier tout de suite. Je dois me faire violence pour ne pas échapper un petit gémissement alors que son corps contre le mien me rappelle combien mes courbes sont réelles lorsque l'espace entre nous se réduit. Je me force à respirer calmement et garder ce petit air aguicheur et cette voix que je veux sensuelle. « Je ne suis pas du genre à ne pas respecter mes engagements mais laisse-moi croire que j'ai au moins une petite chance de te faire craquer. C'est pas drôle si tu es aussi certain de gagner. » Je fais une moue boudeuse, enfantine en le fusillant faussement du regard. Il semble avoir tellement de mal à me prendre au sérieux et je pourrais presque m'en offusquer.

Je le regarde un moment plus sérieusement quand il me donne une ultime chance de faire marche arrière. Son offre est très tentante et je songe une seconde à saisir l'occasion de fuir ce petit jeu que j'ai pourtant instigué de ma propre initiative. Mais si je me défile maintenant, la leçon prendra fin et je suis toujours aussi curieuse de comprendre comment il fait pour faire tomber à ses pieds tous ceux qu'il désire. Je suis partagée, au prise avec un dilemme. « Chercherais-tu un moyen de faire marche arrière? Car moi, je n'en ai nullement l'attention donc prends garde Dimitrov de ne pas succomber trop vite. » Je n'en reviens pas d'avoir prononcé ces mots mais je souris avec plus d'assurance comme si mon orgueil m'interdisait de lui laisser simplement entrevoir que je ne pense pas avoir la moindre chance de gagner ce petit jeu de séduction. Il se recule et je respire un peu mieux. Je regarde ma montre et attend une minute complète que l'aiguille soit sur le vingt avant de reprendre la parole. « Il est vingt, le jeu commence et j'ai jusque vingt-cinq pour te faire tomber sur mes lèvres. » Je lui fais un clin d’œil et je me demande s'il se pliera à mes caprices. Je ne sais pas par où commencer, ni même ce que je dois faire. Je n'ai que peu de temps et je n'ai même pas pris le temps d'élaborer mon plan d'action. Je croise les doigts qu'il obéisse. « Ferme les yeux. » Je me dis peut-être à tort mais que ce sera plus facile s'il ne me regarde pas, s'il ne me voit pas mais me sent uniquement. Je tourne lentement en lui alors que ma voix se fait plus basse, venant murmurer à son oreille uniquement comme pour créer une plus grande proximité. Je laisse mes doigts courir sur ses bras, dessiner les muscles de son torse et de son ventre. Je le touche à peine comme si j'avais peur de lui. Je viens lentement glisser mes lèvres dans son cou pour embrasser timidement sa peau comme si je n'étais pas certaine d'en avoir le droit. J'imagine que ce n'est plus lui mais celui qui fait battre mon cœur plus vite comme pour me donner du courage. « Tu sais que tu es beau. Tu n'en doutes même pas. Tu sais aussi que tu es sexy et attirant, rien ne te résiste jamais Dimka. Tu peux avoir tout ce que tu veux n'est-ce pas? Il te suffit de succomber à tes désirs. » Je viens doucement poser des baisers sur sa mâchoire avant de venir frôler ses lèvres sans les toucher néanmoins alors que mon temps touche à sa fin. Je laisse mon souffle chaud venir caresser ses lèvres alors que mes mains se faufilent sous son haut venant effleurer ses flancs en guettant ses réactions espérant au moins avoir su lui arracher un frisson ou un soupir. J'ose espérer que résister n'est pas aussi facile que ce qu'il semblait le croire car ça pourrait en être vexant. Je veux lire un certain désir dans son regard même s'il finira par devoir calmer sa frustration avec autre que moi. Je veux pouvoir me vanter d'avoir fait frémir Dimka Dimitrov. « Le temps imparti touche à sa fin. » Je continue de le provoquer un peu alors que mes mots semblent se répercuter sur ses lèvres. Je décompte mentalement les secondes venant poser mes lèvres contre les siennes sans faire le moindre mouvement supplémentaire. La leçon est fort intéressante je dois l'avouer et j'aurai perdu s'il ne cède pas tout de suite.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Dimka Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 9ème année en sécurité magique
Célébrité : nicholas galitzine
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1102 Gallions : 681 Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1181-dimka-dimitrov-nos-choix-ne-nou http://www.mumblemumps.com/t1198-dimka-dimitrov-a-chacun-son-destin#26688 http://www.mumblemumps.com/t1756-dimka-dimitrov-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Life begins at the end of your comfort zone
"Plus étroits que ceux du sang et de la famille sont les liens de l'amitié."
Juin 2000
~ Hope & Dimka ~


C
inq petites minutes, c'était ce qu'elle lui avait demandé, c'était ce à quoi elle allait voir le droit. Il faisait de son mieux pour ne pas avoir cet air triompheur sur le visage, mais ce n'était pas facile. Le slave était sûr de lui, c'était dans sa nature, c'était ce pourquoi on le trouvait si arrogant, ce qui faisait craquer toutes les minettes dans son lit. Il n'allait pas gagner parce qu'elle ne lui ferait pas le moindre effet, Hope était belle et comme il le lui avait dit elle avait ce qu'il fallait. Sauf qu'il la voyait comme une sœur et surtout il avait quelque chose qu'elle n'avait pas. Le contrôle. Ce n'était pas tout d'être sûr de soi et de savoir magner les mots et son attitude, il fallait aussi prendre le contrôle, devenir le dominant et cela elle n'allait pas l'obtenir dès la première fois, il lui faudrait de l'expérience, beaucoup d'expérience... Mais, elle voulait jouer, elle voulait courir avant d'apprendre à marcher et si Dimka savait quelque chose, c'était qu'il fallait parfois tomber, pour savoir se relever... Il lui laisse tout de même une chance, une petite, s'il doit bien lui reconnaître une chose, c'était que même si le doute se lisait sur son visage, elle ne se défilait pas, encore une chose qu'il appréciait chez elle.

"On verra qui va succomber, petite Hope..."
Non il ne comptait pas lui faciliter la tâche. C'était Dimka Dimitrov qu'elle avait devant elle et il n'avait jamais promis d'être gentil. Lorsqu'elle annonce que le jeu dure jusqu'à vingt-cinq, un petit sourire s'installe aux bords des lèvres du slave, il ne pouvait pas s'en empêcher, parce que oui, il était certain de gagner. Cependant, le jeu venait de commencer et il ne faisait rien pour la déconcentrer. Lorsqu'elle lui demande de fermer les yeux, il obéit sans même se poser la moindre question. Dimka n'est pas quelqu'un qui donne sa confiance aisément, Hope l'avait obtenue sans même chercher à l'avoir, il sait qu'elle ne le trahirait pas, qu'elle ne s'en prendrait pas à lui, il ne savait pas comment il le savait, mais c'était ainsi. Les yeux fermés, les sens décuplés, Dimka est conscient de tout, il sent la jeune femme tourner autour de lui, il écoute, ressent chaque geste, ses doigts courir doucement sur sa peau, elle était douée et ce n'était pas qu'elle ne lui faisait pas envie, mais encore une fois, elle faisait partie de ses rares personnes qu'il ne voyait pas de cette manière-là, il se refusait de passer cette barrière, de ressentir quoique ce soit... Quand ses lèvres viennent se poser sur son cou, il doit quand même avouer qu'elle arrive tout de même à le perturber légèrement, il l'écoute et oui il sait tout ça, elle allait d'ailleurs bientôt comprendre à quel point elle avait raison... Cependant en cet instant, c'était lui qui devait résister et malheureusement pour elle, il y arrivait trop bien... Elle se faisait aguicheuse, ses lèvres le frôlaient s'approchant près du but, ses mains se glissaient même sous son t-shirt, audacieuse la petite scott, mais Dimka était un maitre dans l'art de la séduction et s'il allait lui apprendre à séduire, il allait aussi devoir lui apprendre à savoir résister... Il ne montrait rien, il ne laissait rien transparaitre... Peut-être qu'au bout d'un moment, s'il avait le droit de se laisser aller, il craquerait, mais il y avait trop de chose qui faisait qu'il ne pouvait se le permettre... Lorsqu'elle lui annonce que le temps touche à sa fin, un nouveau sourire étirait alors les lèvres du slave.

"J'en connais alors une qui va devoir tenir sa promesse..." Murmurait-il alors en glissant un doigt entre ses lèvres et les siennes, non cela n'était pas aussi facile de faire frémir Dimka Dimitrov. "Tu ne m'auras pas ainsi Hope..." Et avant qu'elle ne puisse dire ou faire n'importe quoi, il changeait d'allure, il reprenait le contrôle de la situation en à peine une seconde la petite serdaigle se retrouvait plaquer contre le mur des toilettes, le corps du slave complètement imprimé contre le sien... "A moi de jouer... Cinq petites minutes Hope..." Murmurait-il sa bouche collée à son oreille. C'était ce qu'elle lui avait demandé, c'était ce qu'il lui demandait en retour. Sauf que lui avait le savoir-faire, lui n'était pas timide, il osait, même s'il s'agissait de Hope. L'une de ses jambes se glissaient entre les siennes, il envahissait son espace, sa bouche venait se poser sur ce tout petit coin derrière le lob de l'oreille, soufflant légèrement dessus, traçant une ligne de baiser en descendant sur sa gorge, tandis que l'une de ses mains venaient emprisonnée les siennes au-dessus de sa tête et de l'autre il effleurait la peau de ses côtes... "Alors à présent ? Qui va succomber ?" Demandait-il à bout de souffle frôlant sa mâchoire. "Je t'apprendrais Hope, je t'apprendrais à résister." Parce qu'elle pouvait aussi tomber sur un connard du même genre que Dimka, parce qu'il se connaissait, il voulait lui donner les armes pour se battre sur le même terrain, la leçon commençait dès à présent...

(c) Emi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Dimka & Hope

Life begins at the end of your comfort zone
Il y a un petit jeu qui s'installe entre nous. Je lui ai demandé de m'accorder cinq petites minutes pour parvenir à le faire céder à la tentation, il n'est que juste retour des choses qu'à son tour il sollicite cinq minutes. Rapidement, il est celui qui tient à nouveau les rennes entre ses doigts, qui impose le rythme entre nous. Il ne lui faut que quelques secondes pour réussir à instaurer une distance de sécurité entre nos lèvres pour lui permettre de réduit à néant le risque de perdre son « pari ». Il ne lui faut que quelques instants supplémentaires pour que je me retrouve totalement soumise sous son corps pressé contre le mien alors que le mur dur semble être mon seul soutien pour ne pas vaciller. Il immobilise mes mains par dessus ma tête pour mieux pouvoir me dominer et me prouver que le seul véritable séducteur dans la pièce n'est nul autre que lui Dimka Dimitrov, le slave au charme ravageur à qui presque personne, homme ou femme, ne semble pouvoir résister. Il me surplombe de toute sa hauteur me rappelant mes formes féminines alors que son corps ferme et musclé fait pression sur le mien. Sa main effleure la peau sensible de mes flancs m'arrachant un petit soupir de bien être et de frustration alors que ma peau se couvre de chaire de poule. Il est celui qui est aux commandes et il semble bien décider à me le prouver. Je ferme les yeux incapable de retenir un gémissement tandis que son souffle sur ce point sensible semble se répercuter dans tout mon corps pour l'enflammer en un millième de secondes me faisant découvrir de nouvelles sensations. Il embrasse cette zone sensible laissant ses lèvres s'aventurer plus bas alors que la chaleur que je ressens semble se concentrer en ce point de toutes les sensations. Je dois me faire violence pour ne pas le supplier de ne surtout pas s'arrêter en si bon chemin. Sa voix briserait presque la magie du moment mais je suis bien trop sous son emprise pour que ça ne coupe réellement les effets de ses bons traitements alors que sa jambe entre les miennes me donnent la sensation que mon intimité est exposée prête à trahir son état d'excitation quand les lèvres du jeune homme se posent sur ma gorge. « Je reconnais ma défaite. Je n'ai pas ton talent pour amener l'autre à succomber. Je ne suis finalement qu'une novice mais je veux apprendre du plus grand comment faire craquer. » J'éprouve la vague sensation d'apprendre à être séduite plutôt qu'à séduire en cet instant précis. Il me fait perdre toute capacité de simplement penser et réfléchir alors comment suis-je supposée tirer les bonnes leçons de son enseignement.

Je suis émoustillée, les sens en déroute alors il ne peut plus attendre de moi que je parvienne réellement à réfléchir. J'arrive encore à comprendre le sens des mots qu'il prononce et cela tient à mes yeux du miracle et pourtant, je finis par trouver une réponse sensée à lui fournir. « Je t'accorde ces cinq minutes mais quel objectif poursuis-tu? À quoi veux-tu me faire succomber? » S'il s'agit de son charme ravageur, il a d'ores et déjà presque gagné. Je suis une proie prise au piège attendant que le chasseur ne vienne cueillir son butin pour récolter les fruits de son labeur. Mais il n'y a nul labeur pour la simple raison qu'il semble m'avoir fait succomber avec une facilité déconcertante. Je voudrais lui résister. Je me concentre de toutes mes forces sur cette idée. Je tente de me concentrer pour reprendre le contrôle de ce corps qui semble désirer ardemment succomber, que ce Don Juan ne s'occupe de lui pour lui procurer un plaisir jusqu'à présent à peine imaginer. Ma propre carcasse me trahit animée par sa propre volonté qui lui dit de ne pas même songer à opposer une quelconque résistance. Je me sens en révolte contre moi-même mais son ton plein d'assurance me donne envie de lui donner tort. « Je ne vais pas succomber. Ne vends pas la peau de l'ours avant de l'avoir vendue Dimka, tu pourrais être déçu. Tu risquerais de te prendre une claque à partir gagnant d'avance. » Mon orgueil parle mais une petite voix en moi ricane que je ne dupe personne d'autre que moi-même, et encore. Je ferme les yeux espérant apprendre à résister. Je suis consciente que ce feu incandescent qui brûle au fond de mon corps, aussi flamboyant que ma chevelure n'a besoin de trois fois rien pour se réveiller. Dimka a ma plus totale confiance mais je redoute que certains n'abusent de ma faiblesse. Je dois sincèrement apprendre à ne pas craque, à résister mais avant, j'ai envie de succomber. Lentement, je tourne la tête comme pour chercher le contact de ses lèvres. Je suis à bout de souffle alors qu'un frisson parcourt mon corps. « Dimka, je voudrais que tu m'em... » mais j'arrive à retenir de justesse la suite de ma phrase. Je ne sais pas très bien ce que j'allais dire sur ce ton suppliant. Sans doute, allais-je finalement rendre les armes et lui donner ce qu'il est certain d'obtenir. Il s'en est fallu de peur mais un faible sursaut de conscience a su me ramener à la raison pour une brève seconde. « Apprends-moi Dimka. Prouve-moi que peu importe la force de ma volonté, je ne serai pas capable de te refuser ce que tu pourrais désirer. Montre-moi que tu pourrais tout obtenir de moi avec les bons mots et les bons gestes. » Je suis essoufflée alors que je réalise à peine que je viens réellement de prononcer ces mots à voix haute.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Dimka Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 9ème année en sécurité magique
Célébrité : nicholas galitzine
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1102 Gallions : 681 Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1181-dimka-dimitrov-nos-choix-ne-nou http://www.mumblemumps.com/t1198-dimka-dimitrov-a-chacun-son-destin#26688 http://www.mumblemumps.com/t1756-dimka-dimitrov-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Life begins at the end of your comfort zone
"Plus étroits que ceux du sang et de la famille sont les liens de l'amitié."
Juin 2000
~ Hope & Dimka ~


B
ien sûr qu'elle n'était qu'une novice, cela il aurait pu lui dire avant même qu'elle tente quoique ce soit, mais il pouvait au moins reconnaître le cran qu'elle venait d'avoir ! Cependant c'était fini, son temps était écoulé et c'était à lui de jouer, à lui de lui montrer comment il fallait faire, de lui prouver que le maitre entre les deux c'était bien lui et non elle. Que si elle voulait apprendre elle allait devoir arrêter de le défier parce qu'elle allait s'y brûler les ailes. Ce qu'il pouvait lui reconnaître également c'était sa détermination à vouloir résister même si elle savait qu'elle avait perdu, c'était bien, très bien cela prouvait qu'elle aurait au moins des bases quand il voudrait lui apprendre à résister comme il venait de le faire avec elle. En attendant il ne lâche rien. Son corps contre le sien, sa bouche frôle sa peau, ses doigts glisses sans se faire très osés pour autant, il n'oubliait pas qui il tenait là entre le mur et lui, il n'oubliait pas que son but n'était de lui faire le moindre mal, son but n'était pas de profiter de la situation alors qu'au final, il était certains que s'il poussait un peu, elle finirait par lui céder et ce serait sans doute génial et il fut un temps ou Dimka prendrait seulement ce qu'il voulait et se serait foutu du reste... Mais voilà, c'était Hope et quelque part au fond de lui il ne voulait pas perdre ce qu'ils avaient, quelque part au fond de lui elle faisait partie de ses rares femmes pour qui il avait de l'estime et qui donc restait intouchable, en tout cas pas de cette façon-là. Un sourire étire les lèvres du russe lorsqu'elle reconnait enfin sa défaite, aucune sensation n'était aussi bonne que celle-ci, la sensation de victoire, sauf peut-être une autre, mais ça Hope ne le découvrirait pas avec lui.

"Je t'apprendrais Hope, sois en certaine, mais il va te falloir un peu de patience, Rome ne s'est pas construit en un jour." Elle n'allait pas devenir une déesse du charme et de la séduction en une seule fois, Dimka ne pourrait pas faire aussi vite, il fallait de l'expérience, s'entrainer, se prendre parfois des vestes pour pouvoir s'armer encore mieux la fois d'après. Dimka sent qu'elle perd pied et il ne peut s'empêcher de sourire. "Oh je veux seulement te mettre dans tous tes états Scott, que tu en oublis presque ton prénom, l'endroit où on se trouve..." Chuchotait-il d'une voix doucereuse à son oreille, il voulait seulement lui donne une petite leçon pour qu'ensuite elle l'écoute attentivement et cesse enfin son petit jeu. Elle résiste et fut un temps ou cela l'aurait probablement excité d'avantage, mais les règles du jeu étaient tout de même fixée dans la tête du slave il savait jusqu'où il irait, il savait également qu'elle barrière il n'allait pas franchir. C'était un risque, car elle ne lui céderait peut-être pas totalement, mais il ne voulait pas franchir cette ligne de non-retour qu'ils n'étaient pas prêt de passer, que ce soit l'un ou l'autre. En entendant les mots de la demoiselle, un nouveau sourire s'échappait des lèvres du slave.

"Justement, Hope oui tu pourrais ne pas succomber... Cela fait partie du jeu, c'est ce qui rend tout cela intéressant, tu ne trouves pas ?"
Un petit rire s'échappait d'entre ses lippes, Dimka n'était pas idiot, elle avait beau faire tout ce qu'elle voulait, il savait déjà qu'il était en train de gagner, parce que sa bouche avait beau dire le contraire, son corps parlait pour elle, il la sentait bouger sous ses doigts, il la sentait respirer d'une façon si familière, il n'avait qu'à poser ses doigts sur sa poitrine pour sentir son cœur affoler battre de façon irrégulière... Lorsqu'elle tourne la tête vers ses lèvres, le Dimitrov sait qu'il a gagné, même si une dernière partie d'elle tente en vain de résister. Il allait arrêter le jeu, la laisser reprendre ses esprits dans quelques secondes, elle pourrait être tout de même fière d'elle, sauf qu'au final elle lui apportait ce qu'il désirait sur un plateau d'argent, le sourire de Dimka se faisait alors triompheur... A ses paroles, sa main se posa sur la base du cou de la jeune femme. "Tu es à moi Hope..." Murmurait-il juste au-dessus de ses lèvres laissant son souffle se faufiler entre ses dernières entrouvertes à le recherche d'oxygène. "Je pourrais faire ce que je veux de toi..." Sa main descendait alors le long de son corps, passant entre sa poitrine, sur son ventre, continuant de descendre il s'arrêtait sur sa ceinture tandis que sa bouche frôlait la sienne, déposant sans doute le baiser le plus chaste qu'il n'ait jamais donné... Doucement, il se recule par la suite, remontant sa main pour aller la poser derrière la tête de la jeune fille, ce geste n'était plus séducteur, mais protecteur et il posait un baiser sur son front.

"Cette leçon-là est terminé pour aujourd'hui Hope, tu t'es très bien débrouillée." Il la serrait tout contre elle, dans une étreinte qui n'avait plus rien de passionnée, elle était juste très fraternelle. Lui offrant un sourire tandis qu'il la laissait doucement se remettre de ses émotions. "Maintenant, tu voudras bien me laisser t'apprendre sans te mettre en tête que tu pourrais déjà retourner mes conseils contre moi ?" Demandait-il en plongeant son regard dans celui de sa camarade. "Prend confiance en toi, mais pas au point de te penser capable de déplacer des montagnes Котёнок d'accord ?" Lâchait-il en se servant de nouveau de son petit surnom. "Cela ne veut pas dire que tu n'y arriveras pas, mais il faut apprendre à marcher avant de savoir courir." Lançait-il le sourire aux lèvres. Dimka était rarement philosophe, non en fait cela ne lui arrivait jamais d'ailleurs. Doucement il s'écartait d'elle tout en faisant bien attention qu'elle tenait bien sur ses deux jambes afin de lui laisser retrouver son espace vital dont elle allait certainement avoir besoin.

(c) Emi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hope E. Scott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Katherine McNamara
Pseudo : Aurore Âge : 29 Parchemins : 1306 Gallions : 467 Date d'inscription : 13/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1435-hope-e-scott-o-il-faut-apprendr http://www.mumblemumps.com/t1477-hope-e-scott-o-fall-down-seven-times-stand-up-eight

Dimka & Hope

Life begins at the end of your comfort zone
La tournure que prend cette leçon me plaît autant qu'elle me déplaît. J'aime ce qu'il me fait ressentir, ce tourbillon de sensations qui me retournent, me met la tête à l'envers. Mais une petite voix en moi me susurre que je ne veux pas m'abandonner dans les bras pourtant fort tentateurs de Dimka. Je ne crois pas être une fille facile et pourtant il suffit d'un rien pour que je me sente toute chose entre ses bras. Il sait quoi dire. Il sait comment créer cette tension à la fois électrique, tentatrice et oppressante dans l'air qui l’entoure. Mais je ne veux pas être à lui, pas pour ma première fois. Je ne rêve pas de ses bras la nuit. Il est celui que je peux détester autant que l'aimer. Mais cet « amour » que je ressens pour lui n'est rien de plus qu'amical, fraternel. Je lui fais confiance. J'ai besoin de croire que si je devais tomber, je pourrais compter sur lui. Je veux sentir que même si ça ne semble pas être son genre, je pourrais pleurer sur son épaule et trouver du réconfort dans ses bras, dans son attachement. Il n'y a rien de plus ambigu ou équivoque entre nous. Il y a simplement un plaisir à me quereller avec lui et à finir par craquer car même s'il peut m'énerver, il sait se montrer tellement attachant. J'ai conscience tout au fond de moi que je ne veux pas perdre ce lien particulier qui nous unit en succombant à une tentation offerte sur un plateau doré. Je résiste parce que je sais combien les sentiments peuvent compliquer une amitié. Je ne céderai pas car je veux m'offrir pleinement à un être dont je serais amoureuse, pour qui j'éprouverai des sentiments forts. Puis, il s'agit quand même de Dimka dans les bras duquel nombre de filles ont défilé sans jamais s'y attarder. Je sais qu'il collectionne les conquêtes comme certains collectionnent les timbres. Je ne veux pas être un nom de plus sur la longue liste figurant sur le tableau de chasse du Dimitrov. Sa promesse de m'apprendre me donne une étrange sensation de pouvoir, une assurance que je n'avais même jamais soupçonné. « Alors il y aura d'autres leçons à venir? » A la fois interrogative et affirmative, mes mots prouvent que je pensais pas qu'il prenne ce que je lui demandais réellement au sérieux. J'en suis tellement soulagée. J'en ressens un certain plaisir. J'apprécie Dimka mais parfois j'éprouve la sensation de ne pas passer assez de temps avec lui et j'avais l'impression d'avoir su piquer son intérêt cette fois. Mais c'est aussi la première fois que j'éprouve pas ce besoin de lui remettre les idées en place. Il est rare que je ne veuille pas le secouer pour qu'il perde son petit air macho. Mais je dois avouer que vu l'état dans lequel je suis en si peu de temps, il a visiblement des circonstances atténuantes à son ego assez surdimensionné. Mais un frisson me parcourt à ses mots qui sonnent comme une promesse. « Me mettre dans tous mes états? C'est assez prétentieux mais tu sais que... je le suis déjà. » Il part presque vainqueur d'entrée de jeu et c'en est presque injuste. Je n'ai que ma volonté pour ne pas lui donner une victoire trop facile mais mon corps semble se rebeller contre cette innocence qu'il estime lui avoir été imposée depuis trop longtemps. Ma voix manquait d'assurance.

Il était tellement proche que lorsqu'il avait chuchoté, j'avais pu sentir son souffle sur ma peau. Je hais ce corps faible qui semble vouloir lui offrir tout ce qu'il désire. Mais je n'ai plus la force mentale de résister. A ce stade, il suffirait de trois fois rien pour que j'oublie mon désir de préserver une relation purement platonique entre lui et moi. Il n'y avait plus rien de fraternel dans les envies inavouables qu'il suscitait en moi. Lui seul pouvait encore me permettre de m'en sortir sans que ma vertu ne soit mise à mal. J'avoue ma défaite de vive voix. Je le laisse prendre les commandes mais les ai-je seulement jamais eu? Je doute soudain que j'ai à un quelconque moment eu le contrôle de la situation même quand je tentais de le lui prouver, de me le faire croire. Je frissonne autant d'anticipation que d'appréhension quand il affirme que je suis à lui. Je voudrais le contredire mais je ne dis rien alors que l'air qui s'échappe de ses lèvres, qui se faufile entre les miennes me semble brûlant et que je désire que nos souffles se mêlent. Sa main semble mettre le feu à ma peau alors qu'il se faufile toujours plus bas. Je devrais l'arrêter. Je ne veux pas aller sur ce terrain là et pourtant, je ferme les yeux comme pour savourer ce baiser tellement candide que c'en est surprenant et renversant. Je comprends à cet instant précis que Dimka ne profitera pas de la situation. Il se recule et je garde les yeux clos. Je reprends lentement mon souffle et mes esprits avant de dire d'une petite voix. « Je ne suis pas très douée pour repousser la tentation. Tu aurais pu faire tout ce que tu veux de moi sans que je n'arrive à te repousser. Tu as raison. » Je n'étais visiblement pas prête et quand il me prend contre lui, je me réfugie dans le confort de ses bras. Je n'ose pas encore le regarder. J'ai besoin de sentir que ce bouleversement des sens s'apaise dans les tréfonds de mon être. « Je me sens pas très fière. J'ai pas offert beaucoup de résistance. » Mais quand je lève les yeux vers, je réalise que s'il a poussé le jeu si loin c'est en grande partie parce que j'ai eu envie de le défier en quelque sorte, que j'ai voulu me faire plus séductrice que je ne le pouvais. Un sourire tendre et reconnaissant s'épanouit sur mes lèvres. Il m'inspire une confiance encore plus grande après ces quelques mots. « J'ai voulu aller trop loin et trop vite dans la leçon. J'avais besoin d'expérimenter mais j'ai compris la leçon. » Plus humble, je ressens un soulagement lisible dans mon regard au moment où il se recule. Je m'étire un peu reprenant possession de mon environnement. La tension dans l'air s'estompe. Je le fixe un moment avec un sourire innocent. « Je serai une élève plus disciplinée pour les prochaines leçons. Je suivrai tes directives pour apprendre autant à séduire qu'à ne pas être séduite par le premier venu. Et promis, je ne tenterai plus de tester mon apprentissage sur toi. » Je rigole un peu à la fois nerveuse et gênée espérant qu'il ne pense pas que je voulais vraiment le faire succomber ou que je sois sous son charme. « Je ne voulais pas vraiment que tu craques. Enfin si mais pour le goût du défi. Je ne veux pas que tu croies que j'ai fait semblant depuis le début pour avoir une chance un jour... Tu comptes pour moi. Tu es important à mes yeux mais parce que je te vois comme un... » Je cherche comment formuler ce que je ressens, ce qu'il fait naître comme sentiment en moi. Trouvant finalement le bon mot, je m'applique espérant bien le prononcer à la fois comme une explication et un surnom. « брат.» (frère en russe)
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you - you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.

Revenir en haut Aller en bas
Dimka Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 9ème année en sécurité magique
Célébrité : nicholas galitzine
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1102 Gallions : 681 Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1181-dimka-dimitrov-nos-choix-ne-nou http://www.mumblemumps.com/t1198-dimka-dimitrov-a-chacun-son-destin#26688 http://www.mumblemumps.com/t1756-dimka-dimitrov-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Life begins at the end of your comfort zone
"Plus étroits que ceux du sang et de la famille sont les liens de l'amitié."
Juin 2000
~ Hope & Dimka ~


B
ien sûr qu'il avait gagné, Dimka gagnait toujours, il obtenait toujours ce qu'il voulait à de rare exceptions près. Hope n'avait eu aucune chance et encore il n'avait pas sorti le grand jeu. Il aurait pu faire pire, il aurait pu la pousser encore plus, ses mains, son souffle tout ça n'avait fait que l'effleurer... Dimka aurait pu être encore plus intrusif et la rendre encore plus folle de lui qu'elle ne l'avait été l'espace d'un petit moment... Il ne l'avait pas fait, parce que c'était elle, parce qu'il avait de l'estime pour elle et du respect. Il ne toucherait pas à sa vertu et au contraire il veillerait dessus, comme il pourrait veiller sur celle de sa propre sœur. "Si tu es sage, il pourrait y en avoir d'autres oui... Mais il va falloir apprendre à te tenir." Répondait-il le sourire aux lèvres, elle n'avait pas fini d'en entendre parler. Dimka était déjà du genre arrogant en temps normal, mais là son sourire vainqueur ne quitterait pas ses lèvres avant longtemps. Il s'était reculé d'elle, lui laissant de l'espace, lui laissant reprendre ses esprits. La leçon était finie. Et il pouvait sentir qu'au fond elle était soulagée, elle avait dû se demander s'il s'arrêterait ou non... Dimka n'était pas vraiment connu pour être gentlemen, il n'avait pas non plus réellement de code d'honneur, il voulait, il prenait, il ne se posait pas la moindre question... Pourtant, Hope, c'était différent, il ne voulait pas que les choses changent entre eux, car assurément cela changerait... Il voulait qu'elle demeure sa fragile petite chose qu'il considérait comme une petite sœur... La souiller lui-même... Il en était tout bonnement incapable et il défiait quiconque d'oser le faire... Dimka entendait ses paroles et doucement il venait lui relever la tête du bout de ses doigts sous son menton.

"Hope, ne te dévalorise pas. Sens toi fière au contraire, tu as peut-être fini par céder, mais tu as mis beaucoup de volonté à vouloir résister, tu n'as pas abandonné facilement." Assurait-il en regardant la jeune fille dans les yeux, avant qu'un petit air taquin ne s'installe sur son visage. "Dis-toi que plus tu apprendras et plus il me faudra redoubler d'effort pour te faire céder..." Il haussait un sourcil, avant de dire doucement, il n'allait peut-être pas aller jusque-là tout de même, cela serait dangereux pour leur relation, parce qu'à un moment, Dimka n'était qu'un homme et il n'arriverait pas toujours à se contrôler surtout s'il poussait le jeu encore plus loin... En tout cas elle avait l'air de comprendre que le défier n'était pas une très bonne idée et il espérait que la prochaine fois elle écouterait simplement sans vouloir remettre son enseignement en cause... Elle reprenait un peu plus possession de son corps et finalement Dimka hochait la tête. "Bien, tu deviens enfin raisonnable." Lâchait-il taquin, mais il espérait bien qu'elle tiendrait sa promesse et se tiendrait tranquille la prochaine fois. Elle finit alors par reprendre la parole et Dimka sourit en l'entendant. Il n’était pas du genre à aimer ce genre de déclaration, compter pour les gens, il n'en avait pas l'habitude, mais ça venait d'elle, d'Hope, de quelqu'un qu'il voyait comme... Une sœur oui et lorsque le mot russe traverses les lèvres de la jeune fille, cela surprend le slave, mais ça le touche également. Incapable de lui retourner tout ce qu'elle venait de dire, il se contente alors de lui attraper le bras et de l'attirer contre lui, l'entourant de ses bras dans une étreinte fraternelle, il déposait ensuite un baiser protecteur sur sa tempe.

"Allez sortons d'ici, avant qu'on lance des rumeurs à notre sujet... Hope Scott avec Dimka Dimitrov dans les toilettes des filles, ça va jaser." Lançait-il afin de rendre la conversation plus légère, mal à l'aise d'autant de tendresse d'un coup... Il l'attirait afin de sortir de la et passait un bras autour de ses épaules, il murmurait alors à son tour "сестра" pour qu'elle comprenne que lui aussi, il la considérait comme une, sœur...

(c) Emi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Life begins at the end of your comfort zone • Dimka&Hope
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» where life begins - rj hemingway
» (mmk) family, where life begins and love never ends.
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: SAISON 1-
Sauter vers: