Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 5
La version cinq est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'été, faites le plein de festivités !
Découvre tout ici
Sujet commun
Vous avez envie de profiter pleinement des animations de la coupe du monde,
venez découvrir les nombreuses activités mises en place pour l'été !
Fêtes foraines, séances de dédicaces, match, les ingrédients sont réunis pour faire la fête !
Clique pour découvrir le Speed Dating de l'été
Quêtes
Les quêtes ont toutes été mises à jour. Vous trouverez celle du personnel ici,
les poufsouffle juste . Les serdaigle ont aussi le droit à un nouveau
sujet par tout comme les serpentard. Les gryffondor, eux,
continuent leur jeu de piste.
Résumé des quêtes
Radio Quidditch
Pour l'été, la brigade magique ne fait pas les choses à moitié,
de la nouveauté vous attend sur vos ondes !
Ouvre les oreilles
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Ilia ♦ born to be the greatest

Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Ilia Katia Yordanova
avec Troian Bellisario. (tumblr)
Belle et peut-être encore jeune femme qui travaille comme stagiaire au Ministère de la Magie, Département des accidents et catastrophes magiques depuis maintenant près de un mois. Elle est née au Manoir des Yordanov, Bulgarie en ce beau jour qu'était le 13 avril 1979 en tant que née sang pur ; à présent elle vit à Poudlard. Lors de son passage à Durmstrang, son niveau scolaire était excellent. Lorsque les dinosaures vivaient encore, elle s'est procurée une baguette faite en bois de pommier, mesurant vingt-cinq centimètres et contenant poil de licorne. Avec cette baguette, il lui est possible de créer un patronus - le sien prend la forme d'une salamandre, représentation du feu des Anciens. La vision qu'elle a eu face au miroir du risèd : une famille unie et aimante, où chacun est l'égal de l'autre sans prétention ni hypocrisie et violence. Mais la vie n'est jamais entièrement rose, la preuve avec les épouvantards. Une représentation de sa propre personne ; un être fragile, sans magie, incapable de protéger les siens, incapable de prononcer un seul mot. Une femme vide sans mémoire, sans courage et sans témérité. Une ombre d'elle-même., dans son cas.
We have more questions...


   ϟ  Quel est votre opinion sur l'épidémie ? Je n’en sais pas grand-chose, à vrai dire. Je ne fais pas partie des personnes qui ont été officiellement mises au courant de la situation. Malgré tout, j’en ai vaguement entendu parler. J’ose espérer que les bruits qui courent parmi le corps professoral ne sont que de vagues rumeurs officieuses, et que rien n’est fondé. Je l’espère de tout cœur car, si toutes mes hypothèses s’avèrent être vraies, nous courrons à la catastrophe. Je compte mener mon enquête, quoi qu’il m’en coûte, et je souhaite secrètement faire partie des investigations afin de pouvoir apporter mon aide. Ce problème doit être réglé au plus vite, avant qu’il nous échappe totalement.

   ϟ Que pensez-vous du nouveau directeur de Poudlard ?  Etant nouvellement arrivée, je ne peux me permettre de le critiquer ouvertement. Il semble faire planer une vague de mystère que peu accepte autour de lui. Il n’est pas mon supérieur, je n’ai ainsi jamais affaire avec lui directement. Toutefois, il serait peut-être bon qu’il exprime son objectif avec franchise et clarté. Sinon, je crains que des rumeurs ne commencent à se former au sein des enseignants et des élèves, ce qui ne serait bon pour l’avenir de l’école.

   ϟ Le partenariat magique entre les écoles est-il une bonne chose ?  Bien sûr ! Je trouve que c’est une parfaite opportunité. Il va de soi que les chocs culturels risquent de faire quelques étincelles, mais, c’est une belle occasion pour beaucoup d’élèves de partir sur de nouvelles bases dans un environnement plus saint. Se rendre à Poudlard, là où la guerre a laissé des traces vives ne peut pas faire de mal à certains. Et puis, je pense à mon cadet dans ces moments-là, à sa possibilité de recommencer de nouveau dans un environnement qui ne peut qu’être meilleur. Rien que pour cela, je suis pour.

   ϟ Quel était votre camp lors de la Grande Bataille ?  De là où j’étais, je n’ai pas eu à choisir. Ma famille ne cachait pas ses accords avec le mage noir, mais, je n’ai jamais été une adepte de leurs pensées fanatiques. Ainsi, j’imagine que si j’avais été dans une situation où il m’aurait fallu choisir j’aurais été du côté des résistants. J’ai eu un apprentissage approfondi de la magie noire, et je sais quels dégâts elle peut apporter. Il n’y a rien de bon là-dedans, je ne vois pas comment je pourrais soutenir un camp qui prône la destruction et la terreur.
The best day of my life...


   Pour les membres du personnel : Vous étiez tranquillement entrain de marcher dans le couloir, lorsque soudainement, vous vous retrouvez au cœur d'une immense bataille entre Poudlard et Durmstrang. Les boules de peintures indélébiles volent dans tous les sens. En tant que détenteur de l'autorité, vous vous devez d'intervenir avant que le couloir ne finisse en bain de sang.

C’était une journée qui commençait bien. L’automne s’installait tranquillement dans les jardins du château, et dans la salle des professeurs certains parlaient déjà des préparatifs pour le grand festin d’Halloween. Je marchais donc d’un pas calme et posé en direction d’une des salles du premier étage que j’étais encore en train de rénover. Perdue dans mes pensées, je mis quelques secondes avant d’entendre en écho un brouhaha lointain. Je fronçai les sourcils, arrivant au croisement d’un couloir. Un liquide pâteux à la couleur vive coulait doucement sur les pavés de cet embranchement. Sourcil arqué, ma pensée alla tout de suite envers Peeves. J’avais déjà eu l’occasion de faire sa connaissance depuis mon arrivée, tant cet esprit frappeur avait pris goût à retarder nos travaux de rénovations.

« Poudlard ! Poudlard ! Les meilleurs sont à Poudlard ! Hahaha !! »

Un rire aigüe et le voilà qui passait à mes côtés sans me porter la moindre attention. Il était fort enthousiaste, mais, le bruit ne cessant pas, j’en finissais par me dire que, pour une fois, il n’était peut-être pas à l’origine de tout ceci. J’avançai donc un peu plus, afin d’arriver sur le lieu du crime. Je ne pus empêcher la surprise de se peindre sur mon visage à la vue de ce qui se déroulait sous mes yeux. Un petit groupe d’élève, clairement divisé en deux camps placés de part et d’autre du couloir se lançait, ce qui me semblait être, de la peinture. Les sorts étaient plus ou moins réussis, et je remarquai sans peine que certains s’en mettaient plus sur leurs propres robes que sur celles de leurs ennemis. Je fermai les yeux un très court instant, poussant un soupire non dissimulé.

« ASSEZ !! »

Liant geste et parole, je fis un rapide mouvement avec ma baguette pour laisser en suspend toutes textures colorés qui volaient encore à mon arrivée. Je marchai à présent d’un pas confiant en direction des élèves qui s’étaient certes arrêtés, mais qui ne semblaient pas le moins du monde impressionnés. J’étais à peine plus vieille que certains d’entre eux, et même si j’avais parfaitement confiance en mon autorité, je n’étais pas une enseignante. L’image que je dégageais n’était pas celle qui vous fait vous tenir droit sans broncher.

« Et, qu’est-ce qu’vous allez faire maintenant ? Nous enlever des points ? »

Un rire général joignit la phrase apparemment clinquante d’un jeune adolescent qui se voulait sans doute chef de meute. Je croisais nonchalamment les bras, un sourire narquois étirant mes lèvres.

« Oh non. Par contre, les prochains professeurs que vous croiserez, si. »
« Je vois pas comment ! »
« C’est vrai ! On aura vite fait de retirer la peinture sur nos robes ! »

Je mimais un rire, tournais mes doigts sur la baguette encore dans ma main. Je fis, à nouveau, un rapide mouvement du poignet et chacun me regarda sans comprendre ce que je venais de faire. Je la rangeai ensuite, et continuai ma traversée du couloir comme si de rien n’était.

« Le nettoyage sera bien compliqué, si vous ne pouvez bouger. Maintenant, si vous voulez bien m’excuser, j’ai un travail qui m’attend. »

Je leur fis un signe de la main, et tournai au prochain croisement. J’entendais au loin leurs protestations, signe qu’ils venaient sans doute de se rendre compte qu’ils ne pouvaient bouger d’un centimètre. Ils seraient figés dans cette position jusqu’à ce qu’un professeur n’intervienne. Peeves était parti depuis plusieurs minutes, et je ne doutais pas du fait qu’il serait celui qui amènerait un enseignant. Je pouvais être terriblement vicieuse parfois, mais aujourd’hui, j’en étais terriblement fière.  

ϟ Ton pseudo : jiyuuai ϟ Ton âge : vingt-cinq... bientôt vingt-six ! ϟ Ton avis sur mumblemumps : le contexte est original, et le design vraiment attirant. je n'ai pas pu résister bien longtemps ! ϟ Le mot de la fin : amour sur vous ♥
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Oh, oh, it's magic, you know...
La famille Yordanov a su se faire un nom en Bulgarie et dans les régions alentours. Une famille attachée à son territoire, basée sur des valeurs fortes, inébranlables. Une famille sachant choisir ses amis, tout comme ses ennemis. Une famille qui comprend l’importance d’avoir un héritier mâle afin de pouvoir être pérenne. Une famille dont j’ai beau avoir connu chaque fondement, j’ai toujours autant de difficultés à les comprendre.

1979. Le mois d’avril avait à peine débuté lorsque je naquis. Je n’ai, bien évidemment, aucun souvenir de ce moment. Toutefois, je suis dans la parfaite capacité d’imaginer le doux visage de ma mère lorsqu’elle me prit dans ses bras pour la première fois. J’imagine parfaitement le regard dégoûté de mon père. Avoir comme premier enfant une fille au lieu d’un garçon ; une déception sans pareille. Déception que j’ai toujours pu voir dans son regard, même lorsque la folie s’y mêlait sur la fin.
Sur mes premières années, je ne peux pas dire avoir manqué de quoi que ce soit. La famille Yordanov sait prendre soin de ses petits. Mon père n’était que très peu présent, mais, je passais énormément de temps avec ma mère. Une femme avec un certain caractère, mais remplie d’amour. Je présume que mes journées se ressemblaient à l’époque. Toutefois, j’ai entendu dire que j’appris à parler et à marcher rapidement… Peut-être était-ce une de mes premières façons faites pour montrer mon existence.

1981. Le mois d’avril présentait son nouveau cadeau. Une surprise un peu empoisonnée, j’ai ouïe dire. Pourtant, un petit que je n’ai jamais détesté : Zahari. « Tu te dois de toujours le protéger, quoi qu’il arrive. De veiller sur lui. Et surtout, surtout, de l’aimer de tout ton cœur. » Une rengaine répétée encore et encore, jusqu’à ce qu’elle fasse partie de moi. Issu d’un amour véritable, le premier garçon de famille fût, par contre, issu d’une relation hors mariage. Enfant illégitime, il ne fût jamais accepté et rapidement, je pris conscience de l’importance de ma présence à ses côtés. Je ne devais plus seulement faire mes preuves pour moi, pour montrer à mon père que j’étais, certes une fille, mais une fille débordante de capacités, il me fallait aussi me tenir debout aux côtés de cet enfant qui allait bien vite vivre un enfer pire que le mien.

1982. Oxana vit le jour. Une fille, encore. Je n’ai jamais réellement su si mon père était plus satisfait d’elle que de moi. En y repensant à présent, j’en doute fortement. Bien qu’elle sut montrer des talents et un caractère bien plus sombre que moi pour se faire remarquer à son égard. J’ai toujours essayé de faire bonne figure auprès d’elle, mais, je crois que nos différends étaient déjà inscrits dès sa naissance. Je n’étais pas née d’amour, certes, mais elle était née de violence… ce qui était bien pire.

1983. Kamen et Yassen. La famille était à présent complète. L’héritier était né, mieux encore, celui-ci était au nombre de deux. Je portais sur mes épaules le fardeau d’être l’aînée, eux portaient sur les leurs celui de devoir être à la hauteur des folies de notre père. Ils seraient ceux qui porteraient le nom des Yordanov au sommet, comme tout digne héritier se devait de le faire. Donner son avis était une option inenvisageable, il fallait simplement suivre une ligne toute tracée.

1986. Lorsque j’eus sept ans, je passai la fameuse épreuve que chaque enfant de la famille se devait de passer. Je me souviens avoir eu hâte. Je voyais en cet évènement une opportunité pour montrer mes capacités, pour prouver à mes parents que j’étais la digne enfant qu’ils pouvaient espérer, que je saurais être forte pour soutenir chaque membre de cette famille. Je me souviens de cette sensation de brûlure. Je m’étais mordue l’intérieur de la joue pour que la douleur passe plus rapidement. Je n’avais pas pleuré, je n’avais pas prononcé un mot. Un soleil s’était rapidement dessiné sur ma peau, et j’étais fière de pouvoir le montrer à mes parents. Ma mère avait esquissé un regard doux, bien qu’épuisé, et mon père avait simplement ignoré mon enthousiasme. Avec cela, je savais que mon avenir serait grand. J’avais à présent toute la confiance qu’il me manquait, et pour l’enfant que j’étais, c’était beaucoup.

Les années passèrent, et les choses allèrent en s’empirant. Je prenais mon apprentissage très au sérieux, et bien vite je pris connaissance des choses qui n’allaient pas dans cette famille. Les mots dits tout haut alors qu’ils n’auraient pas dû. Les marques laissées sur la peau d’un enfant, et d’un seul. Puis, ces révélations, par cet elfe de maison avec qui j’avais tendance à passer beaucoup de temps étant petite. Mon père était violent, et de ces quatre enfants, trois étaient nés de cela. Puis, il y en avait un qui n’était soi-disant pas des nôtres. Toutefois, je le protégerai. C’était une promesse faite à une mère de plus en plus fatiguée, une promesse que je me saurais tenir jusqu’à mon dernier souffle.

1990. J’entrais à Durmstrang. C’était une année fort en émotions pour moi. J’étais ravie d’enfin pouvoir entrer dans cette école tant réputée, de pouvoir faire mes preuves, de montrer à ma famille ce dont j’étais réellement capable. Cependant, laisser derrière moi ma mère et Zahari entourés des trois diables était une tout autre histoire. L’idée que quelque chose n’advienne pendant mon absence était une terreur de tous les jours. Pourtant, pendant mes deux années seule là-bas, je sus trouver ma place. Attentive et travailleuse, j’excellais dans beaucoup de matières, même les plus lugubres. Ces dernières n’étaient pas ma tasse de thé, mais, pour devenir la fierté de la famille, il ne fallait aucune faille. Alors, je travaillais avec acharnement.

Les années passèrent, et la vie n’allait finalement pas en s’arrangeant. Bien vite toute la fratrie se retrouva dans les couloirs de l’école, et mon emploi du temps se remplissait de jour en jour. Il me fallait garder mes notes, veiller sur Zahari, éviter les nombreuses crasses d’Oxana. Il me fallait aussi écrire régulièrement à notre mère, afin de me rassurer qu’elle était toujours en vie malgré le comportement toujours plus violent de notre paternel.

1995. L’été avant la rentrée fût sans doute un de plus longs que j’eus connus jusqu’alors. J’avais seize ans, il me restait une année à faire à Durmstrang avant d’enfin pouvoir partir du manoir familial. Toute ma vie durant je m’étais dit que je resterai ici jusqu’à la fin, pour notre mère, pour les autres membres de la famille qui vivaient sur le même domaine. Mais aussi, et surtout, parce que j’étais l’aînée et que c’était mon obligation. Toutefois, plus le temps passait, et plus je me rendais à l’évidence que ce ne serait pas le cas. Notre famille n’était pas celle qui se trouvaient dans les livres, unies et fortes. La nôtre était basée sur des violences, des mensonges, des idéaux sombres et immoraux. Puis, finalement, durant un repas de cette belle journée d’été je lâchai sans retenu les vérités sur cette famille. Les vérités sur les conceptions de mes cadets. Je dis tout haut ce que je n’aurais sans doute jamais dû savoir, et je quittai la table.
Ce que j’avais fait à cet instant, je savais que c’était une mauvaise idée. J’aurais peut-être dû me retenir, ravaler ma rancœur pour ne pas blesser les trois enfants que je n’avais pu protéger correctement. Oxana. Yassen. Kamen. Je savais que je n’étais pas la sœur ainée que j’aurais dû être pour eux. Je n’avais pas su être à la hauteur. Aimer tout le monde était difficile, et pourtant, encore aujourd’hui je m’efforce de me faire à l’idée que, peut-être, un jour cela sera possible.

Rien n’avait vraiment changé après cela. Je travaillais toujours comme une forcenée. J’allais et venais aux côtés de Zahari. Puis, Kamen et moi finassâmes par nous rapprocher un peu. Ce n’était peut-être pas grand-chose aux yeux de beaucoup de monde, mais, à mes yeux c’était bien plus que je n’aurais osé l’imaginer. Un lien qui s’est peut-être un peu plus fragilisé depuis, mais, qui existe réellement.

1999. « Viens avoir moi, Ilia ». Une simple phrase, prononcée dans un coin du grenier aménagée en chambre pour le second de la famille. Zahari s’en allait pour Poudlard. Les trois autres ne tarderaient pas à le suivre, car les échanges avec l’école anglaise avaient été décrétés depuis la fermeture de Durmstrang pour l’année à venir. Zahari partait pour étudier, et il me demandait de partir avec lui. C’était la demande la plus touchante qu’il avait pu me faire jusqu’alors. Je n’avais pas vraiment su quoi répondre à ce moment-là. Je m’étais un peu cherchée des excuses. Puis, les jours s’étaient lentement écoulés et je m’étais rendue compte que je ne pouvais rester en Bulgarie.
Notre mère se mourrait. Les traits si fins de son visage n’étaient à présent plus. Son regard était vide, ses paroles creuses et souvent emplies de divagations. Je l’embrassais une dernière fois, et je partis à mon tour.
Un entretien plus tard, et j’étais embauchée par le Ministère de la Magie du Royaume-Uni. Le département qui accepta mon stage n’était peut-être pas le plus intéressant, et un peu loin de mon projet de me faire embaucher par Gringotts pour devenir briseuse de maléfice. Toutefois, c’était une opportunité en or pour pouvoir vivre dans le château de la fameuse école. Je pourrais ainsi garder un œil sur ma précieuse famille, tout en commençant à mon tour une nouvelle vie.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Bienvenuuuuuue Ilia

Je suis carrément fan de ce perso ! Il m'intéressait fortement alors je comprend ton choix

En tout cas il nous faudra un lien

Bon courage pour ta fiche que j'ai hâte de lire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Merci mon lapin ♥
Je suis sure qu'on se trouvera quelque chose ♪
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
  • 1
  • 2
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 3264 Gallions : 193 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2065-journal-d-elly#52760

ILIAAAAA Elle est juste parfaite, ça fait plaisir de la voir tenter et notre Zahari va être comblé En tout cas, bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche N'hésites pas si tu as besoin

_________________


 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Merci beaucoup ♥
Je tâcherai d'être à la hauteur What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Bienvenue parmi nous sur Mumblemumps !

Si tu as la moindre question, n'hésites pas à contacter l'un des membres du staff ! Bonne chance pour la rédaction de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Merci beaucoup ♫
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2


MA GRANDE SOEUUUUR
BIENVENUE À TOIII

Je suis tellement contente qu'Ilia soit déjà prise alors que j'ai posté mes scénarios y'a quelques jours

En tout cas j'ai lu ta fiche d'une traite, ta plume me plait beaucoup, et tu as parfaitement cerné le personnage, j'en suis ravie
Tout est bon pour moi concernant la fiche !

Si jamais tu as des questions concernant Ilia, ou les Yordanov, ou Zahari, ou la relation Ilia/Zahari, n'hésites surtout pas à m'envoyer un MP

Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
  • 1
  • 2
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 3264 Gallions : 193 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2065-journal-d-elly#52760

Quelle jolie fiche Je suis bien d'accord, tu interprêtes merveilleusement bien Ilia et puis j'ai particulièrement apprécié ta mise en situation, elle envoie du steack la jolie brune Je te valide et te souhaite plein de belles choses dans l'aventure mumblemumpsienne

Bienvenue à ...
Poudlard
Maintenant que tu es validé, tu vas pouvoir tout d’abord réserver ton avatar dans le bottin que tu trouveras ici.

N’oublies pas qu’ici tu peux t’amuser rapidement alors n’hésites pas à nous rejoindre soit dans le Flood soit sur la ChatBox tout le monde est le bienvenue. Tu peux maintenant commencer à créer de nouveaux liens avec les autres élèves, tu trouveras tout ça dans  le journal du sorcier. Ce n'est pas tout, il va falloir que tu viennes recenser ton personnage dans le dortoir, les clubs, l'équipe de quidditch, tu trouveras tout ce qu'il faut dans les parchemins indisensables   Ensuite si tu as la moindre question n’hésites pas à envoyer un hibou à l’un des membres du Staff. Allez nous t’attendons vite à Poudlard et nous tenons à te remercier d’être venu sur MUM.

Si tu veux agrandir ton cercle d'ami et que tu as une idée en particulier, n'hésites pas à créer ton propre scénario que tu peux faire ici et enfin pour surtout gagner le coeur de nouveaux sorciers nous t'invitons à voter pour MUM dans la session que tu trouveras dans la taverne.

Enfin, n'oublie pas le plus important, amuses-toi bien sur MUM !

Cordialement,
Le Choixpeau Magique
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________


 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Bienvenue en retard !

J'adore ta fiche **
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar
  • 1
  • 2

Merci beaucoup !
Ca fait plaisir de savoir que ma fiche vous a plu ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows
  • 1
  • 2

Revenir en haut Aller en bas
 
Ilia ♦ born to be the greatest
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Born to kill all lives...
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
» Une demande d'Ilia pour un Kit
» 02. You and I, we were born to die
» You and I, we were born to die - AZAZOU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: Les fiches des anciens membres-
Sauter vers: