Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Madame Irma n'est pas une invention — Cassadona

Belladona Rosebury
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Célébrité : Bea Miller
Pseudo : Blimey! Âge : 23 Parchemins : 788 Gallions : 839 Date d'inscription : 07/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/10  (0/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1383-belladona-rosebury-knowledge-is http://www.mumblemumps.com/t1393-bell-we-know-what-we-are-but-know-not-what-we-may-be#33051 http://www.mumblemumps.com/t1395-bell-when-the-owl-sings-the-night-is-silent http://www.mumblemumps.com/t2071-journal-de-laura-blimey#52822

Madame Irma n'est pas une invention. Cassadona;
Aujourd’hui, c’était l’anniversaire de Cassandre Enfin, cela le serait dans quelques minutes. Bella avait tourné en rond toute la journée dans la tente qu’elle partageait avec les garçons, impatiente. Elle savait déjà ce qu’elle allait faire. Son amie gryffondor n’était pas fan de cette date pour diverses raisons, mais cela n’avait jamais arrêté la blonde. C’était son anniversaire, c’était donc un jour spécial, quoi qu’en dise Cassie. Lorsque l’horloge sonna minuit, Bella se leva comme un ressort. Les garçons râlèrent, mais Bell n’en faisait qu’à sa tête : elle leurs fit des bisous à tous, enfila un sweat qui trainait et qui devait appartenir à Zeke et elle disparut dans la nuit. Elle savait parfaitement où aller, se déplaçant aisément entre les longues lignes de tentes toutes plus extravagantes les unes que les autres. Pré-au-Lard étant un village entièrement sorcier, personne n’avait eu peur d’afficher sa magie, bien au contraire. Bella avait l’impression d’assister à un concours de bizarreries, ce qui la fit sourire.

Malgré l’heure avancée, les allées étaient accueillantes et festives. Des groupes buvaient en riant, d’autres se serraient au coin du feu. Même si Bell aurait aimé rentrer chez elle, revoir Londres et son lit, cet été s’annonçait haut en couleurs et en aventures : tout ce qu’elle adorait. C’était donc avec un grand sourire qu’elle se positionna devant la tente de Cassandre, frappant doucement de son petit poing contre la toile. Elle voulait être la première à lui souhaiter la bienvenue dans cette année supérieure et surtout, elle avait hâte de l’emnener là où elle le souhaitait. Ce n’était rien d’extraordinaire mais Belladona savait que cela plairait à Cassandre.

Lorsqu’enfin son amie sortie, Bell lui sauta dessus sans ménagement en criant sûrement un peu trop fort un « JOYEUX ANNIVERSAIRE » tonitruant. Tant pis pour les voisins râleurs. Elle déposa un énorme bisou sur la joue de son amie retrouvée et lui attrapa la main, prête à l’entraîner vers l’aventure. Les yeux brillants d’excitation, un sourire énorme sur les lèvres, elle s’adressa à la belle endormie. « T’es prête ? » on sentait l’excitation palpable, Bell étant incapable de cacher ses sentiments. Elle l’entraina alors dans les allées, commentant les tentes les plus incroyables qui formaient un paysage fort particulier. Sa mère refusait généralement de se mêler au monde magique, Bella n’avait donc jamais eu l’occasion de voir autant de tentes ensorcelées concentrées au même endroit, ce qui l’émerveillait parfaitement. Mais cette année, sa génitrice allait faire une exception : elle allait venir ici, pour la Coupe. Cela angoissait la jeune fille, mais elle s’en inquiéterait plus tard. Pour l’heure, elle n’avait d’yeux que pour Cassandre, qu’elle avait menée dans les rues de Pré-au-Lard avant de vite en ressortir.

Quelques dizaines de mètres devant elles, la fête foraine prenait place, gigantesque, lumineuse et magique. Ouverte à toute heure, Belladona n’y était passée que brièvement ; C’est ainsi qu’elle avait repéré l’endroit où elle allait mener Cass. Elle s’arrêta quelques instants devant l’entrée, émerveillée, des groupes de gens s’amusant à l’intérieur malgré l’aiguille positionnée sur le douze de la nuit. Elle regarda son amie dans les yeux, puis se joignit à la foule.

Quelques coups d’épaules plus tard, Belladona s’arrêta de nouveau. Cette fois ci, elle faisait face à une énorme tente aux tentures ouvertes d’où s’échappait une forte odeur d’encens. Sur le haut, on pouvait y lire les mots suivants « Stands de voyance ». Bell s’était dit que ce serait une bonne idée : soit il s’agissait de réelles personnes douées du troisième œil, et ce serait intéressant ; soit il s’agissait de charlatans et Cassandre pourrait se moquer d’eux allègrement. Elle posa ses mains sur les épaules de son amie et se jucha sur la points des pieds pour lui murmurer quelques mots à l’oreille avec un fort accent pseudo mystique « Alors, prêêête pour vooooir ton aveniiiiiir ? »
 
code by lizzou × gifs by tumblr

 

_________________
You're so fine & you're mine. Tomadona;
I made it through the wilderness, somehow I made it through. Didn't know how lost I was, until I found you. I was beat, incomplete, I'd been had, I was sad and blue but you made me feel... × lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 3370 Gallions : 117 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2065-journal-d-elly#52760

madame irma n'est pas une invention
bell & cass
Oh simple thing where have you gone? I'm getting old and I need something to rely on. So tell me when you're gonna let me in, I'm getting tired and I need somewhere to begin. And if you have a minute why don't we go talk about it somewhere only we know? This could be the end of everything, so why don't we go somewhere only we know?

   

Les vacances venaient à peine de commencer. Cassandre avait quitté le château quelques jours plus tôt, elle savait qu’il lui était possible d’y rester simplement pour se loger, mais hors de question de rester dans les dortoirs, alors que le camping pour la coupe serait beaucoup plus animé. Elle avait pris ses affaires, s’attardant un peu dans le parc, incertaine de le retrouver deux mois plus tard. Elle n’avait toujours pas pris sa décision. Elle s’était dit qu’elle préférait attendre le résultat des examens, pour faire un choix, mais elle n’était pas certaine d’y arriver. Son cœur balançait, et elle détestait cela. Alors en attendant, elle essayait de se changer les idées. Le temps s’était arrêté dans le monde magique, l’été annonçait un évènement exceptionnel, et ils avaient la chance de pouvoir le vivre de près. Pré-au-Lard allait accueillir la coupe du monde de quidditch et Cassandre ne manquerait cela pour rien au monde. Après tout ce qu’il s’était passé, ils méritaient bien un peu de joie ! La jeune femme avait déjà suivi les deux premiers matchs de la saison, en écoutant la radio à transmission magique, sur la place du village. Les soirées avaient été plutôt arrosées, si bien que ce soir-là, elle savait qu’il n’y aurait aucun match, elle décida de se coucher un peu plus tôt. La tente qu’elle possédait appartenait à sa famille, les Blackwood la rejoindrait bientôt, en attendant elle pouvait profiter à sa guise des différents fauteuils, lits et coussins que contenait l’immense tente.

La voyante s’était endormie malgré les cris et les rires de ses voisins, quand elle entendit frapper contre la toile. Elle se leva péniblement, un peu surprise d’entendre quelqu’un venir la réveiller à cette heure-ci. Quand elle ouvrit la première porte, elle se retrouva nez à nez avec Belladona, celle-ci s’écria aussitôt « JOYEUX ANNIVERSAIRE ». Cassandre grogna en se frottant les yeux. Après quelques temps, elle put atterrir un peu, et elle remarqua que Bell était bien réveillé, elle. Elle avait les yeux pétillants, et Cassandre connaissait par cœur ce regard, elle avait le même quand il s’agissait de faire des escapades à Poudlard. La fille aux cheveux gris ne put s’empêcher de sourire, Bell avait toujours été la première à lui souhaiter son anniversaire, et à le lui rappeler chaque année, car Cassandre avait tendance à préférer l’oublier. Sans avoir le choix, Bell l’emmena à travers le camping, et Cassandre profita un peu de l’air de la nuit. Dans le campement, les supporters des différentes équipes du monde avaient déjà affichées leur couleur, et certains chantaient encore la victoire de la Bulgarie. Le partenariat magique européen avait permis à beaucoup de venir à Poudlard, et désormais, les slaves pouvaient afficher fièrement leur drapeau d’origine. Bell la conduisit jusqu’au village, celui-ci était encore éclairé la nuit. Cassandre se doutait que la coupe du monde allait aider les magasins à remonter la pente de l’après-guerre, Pré-au-Lard avait beaucoup souffert de l’emprise de Voldemort, et certaines boutiques avaient dû fermer. Le ministère de la magie avait vraiment bien choisi son moment pour organiser cette coupe. Cassandre se retrouva en quelques secondes au milieu d’une fête foraine, elle en avait entendu parler, mais elle n’avait pas encore été y faire un tour. Celle-ci se trouvait à Halloweentown, le village fantôme, et elle donnait un peu de vie à ce village abandonné. Belladona la guida à travers les stands, et Cassandre s’émerveillait des manèges magiques et des odeurs de sucreries qui embaumaient l’air. Elles arrivèrent près d’un stand assez particulier, l’ambiance y était beaucoup plus calme, presque mystique. Quand Cassandre lut la pancarte, elle crut à une blague et elle voulut rire, mais Bell l’en empêcha en la prenant par les épaules. « Alors, prêêête pour vooooir ton aveniiiiiir ? » L’enthousiasme de Bell était vraiment drôle et adorable, Cassandre n’aurait pas pu rêver meilleure amie. Après tout ce qu’elles avaient traversé, après leurs multiples disputes, elles avaient réussies à retrouver une certaine complicité. Une fois qu’elle s’était déchirée, elles avaient finalement pris le temps de se parler, de tout se raconter. Cassandre avait redécouvert Bell, elle avait compris que sa meilleure amie était sans doute la personne la plus courageuse qu’elle connaissait. Comment avait-elle réussie à se relever après les tortures qu’elle avait subies ? Cassandre n’osait pas lui poser la question, mais elle admirait sa force en silence.

La jeune medium entra dans la tente du stand de voyance, à l’intérieur un voile opaque lui couvrait la vue. L’odeur de l’encens se mêlait aux vieux livres. La tente était vide pourtant, seule une table était disposée en son centre, avec des sièges. Une femme était assise. Elle attendait. Quand Cassandre s’approcha, Bell derrière elle, la femme lui fit signe de s’assoir. Elle s’exécuta, un petit sourire moqueur sur les lèvres. La femme lui prit alors la main et demanda : « Que voulez-vous savoir ? » Cassandre pouffa en silence. Elle posa alors la question la plus idiote et la plus naïve, mais après tout, c’était son anniversaire, elle pouvait faire ce qu’elle voulait. « Vais-je rencontrer l’amour ? » La femme regarda sa main, comme si celle-ci était passionnante et qu’elle y voyait des choses extraordinaires. Puis, elle leva la tête pour regarder Cassandre : « Vous n’êtes pas prête à aimer, mais cela viendra, faites vous confiance. » Cassandre ne put se retenir plus longtemps, elle éclata de rire et se retourna vers Bell. Mais elle ne vit pas le regard de la voyante, un regard vide, puisqu’on ne pouvait voir que le blanc de ses yeux.

Cassandre se leva et rejoignit son amie, encore en train de rire. « Non mais c’est excellent, je n’ai jamais autant ri ! Tu devrais essayer, c’est encore mieux qu’un joint ! » En vérité, Cassandre détestait qu’on se moque de la divination. Elle ne supportait pas la jeune corse qui avait rejoint Poudlard cette année, et qui criait à tue-tête qu’elle était voyante, alors qu’elle ne possédait pas le troisième œil. La voyance était précieuse, et elle refusait qu’on la bafoue. Mais pour une fois, elle ne ferait pas de scandale, parce qu’elle savait que sa meilleure amie voulait lui faire plaisir, et parfois, juste s’amuser, c’était bien aussi. « Merci en tout cas… D’y avoir pensé. » De toujours y penser.
Made by Neon Demon

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Belladona Rosebury
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Célébrité : Bea Miller
Pseudo : Blimey! Âge : 23 Parchemins : 788 Gallions : 839 Date d'inscription : 07/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/10  (0/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1383-belladona-rosebury-knowledge-is http://www.mumblemumps.com/t1393-bell-we-know-what-we-are-but-know-not-what-we-may-be#33051 http://www.mumblemumps.com/t1395-bell-when-the-owl-sings-the-night-is-silent http://www.mumblemumps.com/t2071-journal-de-laura-blimey#52822

Madame Irma n'est pas une invention. Cassadona;
Bella aimait bien les stands de voyance. Elle avait toujours trouvé cela à la fois excitant et follement drôle de s’asseoir devant une bonne femme qui était censée te révéler ton avenir. Prise entre une incompréhension totale, et une curiosité maladive, elle ne pouvait s’empêcher de rester dubitative et d’associer cela aux horoscopes moldus. Pour elle, c’était d’ailleurs fou que dans un monde de magie, des charlatans puissent officier en toute impunité, que la voyance reste si mystérieuse et intangible pour une grande partie du monde sorcier.

Et puis, avec une meilleure amie médium, tout devenait plus compliquée. La première personne du monde magique avec qui Belladona avait noué un lien fort était Cassandre. Elle l’avait adoptée un peu de force dés leur rentrée, et depuis elles ne s’étaient plus lâchées. Très vite, Bell avait été dépêchée dans ce monde si féérique et fou pour l’enfant qu’elle était à l’époque. Alors, sa meilleure amie qui lui répondait que quand elle serait grande, elle pourrait prévenir l’avenir, n’était qu’une bizarrerie de plus qu’elle était bien prête à accepter.

Alors, quand elle avait vu le super stand immense, elle avait immédiatement pensé à Cassandre, se disant que l’expérience ne pourrait que être… enrichissante. Elle l’avait donc trainée dés la première minute de sa nouvelle année dans cette fête foraine ouverte à toute heure du jour et de la nuit. Lorsqu’elle s’arrêta à destination, Belladona n’hésita pas une seule seconde à tourner la chose en dérision, se confectionnant un accent de fortune clairement bancal, qui sembla amuser son amie aux cheveux gris. Elle la suivit à l’intérieure, curieuse de voir comment les évènements allaient se dérouler. Instantanément, Bella senti son sourire s’étirer alors que l’odeur de l’encens s’infiltrait dans ses narines et que la lumière se faisait rares. Tous les clichés étaient présents et Belladona se mordit la lèvre en se disant que cela n’amenait rien de bon, comme si cela ne faisait que renforcer l’idée que ce serait surjoué et mensonger.

Cassandre s’approcha de l’unique table présente, Bell sur ses talons, et s’installa face à la femme. Derrière elle, Belladona pouvait deviner son air moqueur. Malheureusement, elles avaient très certainement affaire à une fausse voyante, ce qui déçut tout de même un petit peu la blonde. Elle aurait vraiment trouvé cela drôle de se faire dire son avenir pour de vrai. Lorsque la voyante s’adressa à son amie, celle-ci pouffa bêtement avant de poser une question stéréotypée au possible. Bella détourna la tête quelques instants, retenant un éclat de rire en se mordant la lèvre inférieure.  « Vais-je rencontrer l’amour ? » Belladona ne quitta pas la vieille dame du regard alors qu’elle observait les lignes de la main de Cass. Cela lui parut durer une éternité et lorsqu’enfin la dame aux châles releva la tête, ce fut pour sortir une fois de plus une phrase clichée. Bella avait presque l’impression d’entendre une des phrases bidons des horoscopes que lisait sa mère, désespérément à la recherche d’un substitut de magie.

Cependant, lorsque Cassandre explosa de rire en se retournant vers Belladona, cette dernière ne se joignit pas à elle, le regard encore posé sur cette femme, seul au centre de son stand. Lorsque Cassandre se leva, Bella détourna le regard l’espace d’un instant, suivant son mouvement. Lorsqu’elle regarda à nouveau vers la vieille dame, ses yeux étaient redevenus normaux. La gryffondor cligna des yeux en fronçant les sourcils, ne sachant quoi en penser… L’encens n’y était peut-être pas pour rien ?!

« Non mais c’est excellent, je n’ai jamais autant ri ! Tu devrais essayer, c’est encore mieux qu’un joint ! » Oui, définitivement il devait y avoir quelque chose dans l’encens. Bella lui sourit, dubitative, avant de s’avancer tranquillement. Soudainement, elle trouvait tout cela un peu moins drôle et un peu plus… Inquiétant. « Merci en tous cas… D’y avoir pensé. » L’espace d’un instant, Bella laissa de côté sa drôle de vision pour sourire chaleureusement à son amie. Elle avait beau crier sur tous les toits qu’elle détestait son anniversaire, elle était toujours heureuse que Belladona l’entraine dans une folle aventure en cette journée spéciale. Elle lui serra la main, déposa un bisou sur sa joue et posa son fessier sur la chaise qui faisait face à la voyante.

Elle suivit alors ses indications, lui donnant sa main dominante et la laissant lui écarter la peau de sa paume. De son ongle courbée elle suivait les rainures, concentrée, pliée au dessus des doigts de la jeune fille. Bell jeta un regard méfiant vers son amie, attendant le verdict. Finalement, la dame aux châles releva la tête et haussa les épaules, un air impuissant se peignant sur son visage. « Désolée ma chérie, mais ton avenir est trop incertain. » Elle lui adressa un sourire et poussa presque les deux jeunes filles jusqu’à la sortie. Belladona n’eut même pas le temps de protester que les pans de la tente se refermaient dans son dos. Totalement déconfite, elle se tourna vers son amie « Mais… C’est quoi c’t’arnaque ?! » Elle aussi elle voulait une prédiction avec les yeux blancs et tout et tout… Les sourcils froncés, elle attrapa Cassandre par le bras. « Tu veux pas ouvrir ton propre stand ? Je suis sûre qu’en s’installant dans un coin et en posant une casquette, on pourrait se faire de sous. Et puis, au moins ça serait pas des vieilles prédictions inventées. » Après tout, sa meilleure amie était une VRAIE voyante.
 
code by lizzou × gifs by tumblr

 

_________________
You're so fine & you're mine. Tomadona;
I made it through the wilderness, somehow I made it through. Didn't know how lost I was, until I found you. I was beat, incomplete, I'd been had, I was sad and blue but you made me feel... × lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 3370 Gallions : 117 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2065-journal-d-elly#52760

madame irma n'est pas une invention
bell & cass
Oh simple thing where have you gone? I'm getting old and I need something to rely on. So tell me when you're gonna let me in, I'm getting tired and I need somewhere to begin. And if you have a minute why don't we go talk about it somewhere only we know? This could be the end of everything, so why don't we go somewhere only we know?

   

C’’était comme si tout avait été oublié, comme si elles étaient revenues des années en arrière. Cassandre croyait être dans un rêve. Depuis combien de temps n’avait-elle pas passé un si bon moment avec sa meilleure amie ? Elle croyait même qu’elles ne pourraient plus jamais s’entendre aussi bien qu’avant. Elle s’était trompée, elle avait sous-estimée Bella. Cette dernière avait beau lui en avoir voulu presque à mort, elle avait réussie à trouver le moyen de lui pardonner en partie ses erreurs. Cassandre lui en était entièrement reconnaissante. Malgré tout ce qu’il s’était passé cette année, Bell lui montrait qu’elle tenait à elle, qu’elle était avec elle, c’était le plus beau des cadeaux pour la voyante. Elle poussa son amie vers la table pour s’y installer, à son tour d’être amusée. Mais Bell n’y allait pas avec autant d’enthousiasme, quelque chose la freinait. Cassandre lui offrit son plus beau sourire, pour l’encourager. Ça avait toujours été ainsi entre elle, Cassandre l’entraînait dans des aventures toutes plus folles les unes que les autres, et Bella la suivait, parfois avec plaisir, d’autres fois contre son gré. Il faudrait des heures et des heures pour raconter toutes leurs escapades, mais Cassandre se rappelait de chacune d’elles avec précisions. On n’oublie jamais ses amis. Le sourire de la belle s’efface un peu, elle ne peut pas s’empêcher de repenser aux accusations de Bell. Elle avait été égoïste, complètement égoïste. Etait-ce pour cela que les choses avec Rowan étaient devenues aussi compliquées ? Etait-ce pour cela qu’il s’était fiancé ? Cassandre n’en avait pas encore parlé avec Bell, mais cela ne saurait tarder. Peut-être que la jolie blonde en savait plus sur le sujet.

En attendant, Bell était sur le feu, la fausse voyante était en train de passer un temps fou à déchiffrer sa main. Cassandre voulut faire une remarque sur la propreté des mains de son amie, mais elle se retint, ce n’était pas le moment de plaisanter. Pourtant, le rire repartit de plus belle quand la femme lâcha la main de Bell en lui expliquant qu’elle ne pouvait rien voir. En moins de deux, les deux jeunes femmes furent mises à la porte et la toile de tente se ferma devant elles. Bell était consternée, ses sourcils étaient froncés et elle s’exclama « Mais… C’est quoi c’t’arnaque ?! Tu veux pas ouvrir ton propre stand ? Je suis sûre qu’en s’installant dans un coin et en posant une casquette, on pourrait se faire de sous. Et puis, au moins ça serait pas des vieilles prédictions inventées. » Cassandre rigola de plus belle. Elle se fichait pas mal des prédictions de la vieille dame. Habituellement, elle détestait qu’on bafoue ainsi l’art de la divination, elle l’avait montré avec la petite Emérance qui ne cessait de mentir sur son don. Mais cette fois-ci, elle passait un excellent moment. « C’était tordant, tu aurais vu ta tête ! Allez… ne le prends pas comme ça, moi je te lirai ton avenir tous les jours jusqu’à ce que tu sois vieille et sans dents. » s’écria-t-elle en sautillant. Elle était désormais entièrement réveillée, et elle n’avait aucune envie de rentrer. Elle repensa à la proposition de Bell, ouvrir son propre stand n’était pas une mauvaise idée. Elle ignorait encore ce qu’elle ferait l’année prochaine, elle pourrait ajouter cette idée à ses options. En y pensant, elle s’arrêta de marcher. Il fallait qu’elle en parle à Bell, il fallait qu’elle lui dise, avant qu’il ne soit trop tard, avant qu’elle ne gâche tout encore une fois. Mais c’était son anniversaire, voulait-elle réellement le gâcher avec de tels sujets ? Cassandre reprit le bras de son amie et se remit à marcher, de bon pas. Elle se dirigeait vers le stand de barbe à papa, elles en raffolaient toutes les deux. Elle en commanda une qu’elles se partageraient et son regard se perdit dans le vague. Quand le vendeur lui tendit la barbe à papa, elle s’éloigna, toujours avec Bell et proposa d’aller s’assoir sur un banc, en face du train fantôme. Les cris la faisaient rire, et elle pensa qu’elle était vraiment bien ici, avec la personne qu’elle aimait le plus. « Alors, ça se passe bien ces vacances ? » demanda-t-elle, la bouche pleine de sucre. Elle voulait amorcer le sujet doucement, elle ne voulait rien brusquer, rien gâcher. Après tout, c’était sa soirée d’anniversaire, il était hors de question qu’elle finisse en drame. Même si c’était souvent le cas. Cassandre secoua la tête, elle ne voulait pas penser aux années précédentes. L’avenir, toujours regarder vers l’avenir.

Made by Neon Demon

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Belladona Rosebury
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Célébrité : Bea Miller
Pseudo : Blimey! Âge : 23 Parchemins : 788 Gallions : 839 Date d'inscription : 07/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/10  (0/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1383-belladona-rosebury-knowledge-is http://www.mumblemumps.com/t1393-bell-we-know-what-we-are-but-know-not-what-we-may-be#33051 http://www.mumblemumps.com/t1395-bell-when-the-owl-sings-the-night-is-silent http://www.mumblemumps.com/t2071-journal-de-laura-blimey#52822

Madame Irma n'est pas une invention. Cassadona;
Cela faisait si longtemps qu’elles ne s’étaient pas retrouvées toutes les deux. Même après leur explication dans la tour d’astronomie, ça avait été compliqué, mais pour une histoire d’emploi du temps, cette fois. Elles avaient longuement parlé dans cette tour, puis dans la salle commune et dans le dortoir, rattrapant les longs mois qu’elles avaient perdu. Belladona s’en était voulue d’être restée sur ses positions, se mordant la lèvre inférieure en couvant Cassandre du regard alors que son amie lui racontait une de ses histoires abracadabrantes dont elle avait le secret. Si elle avait réussi à s’exprimer plus tôt, elles aurait pu accompagner Cassandre pour ses premières visions, elle aurait pu peut-être l’aider à un peu faire n’importe quoi, et se serait sûrement retrouvée dans des galères sans nom sans s’en rendre compte. Mais au moins, elles auraient été ensembles.

Mais cette journée, Belladona comptait bien la passer avec elle, du début à la fin, sans s’arrêter, même si elles devaient finir par se crêper le chignon pour une connerie. Elle allait la coller, lui faire des bisous et trouver des idées folles pour que ce jour reste inoubliable, au moins un peu. Mais, la nuit commençait mal pour la blonde qui se fit à moitié virer du stand de voyance, la main encore tendue, prête à entendre son avenir. Elle tourna un visage atterrée vers son amie. Elle avait bien envie de se révolter. Alors elle râla, proposant même, un peu pour rire, à sa voyante d’amie d’ouvrir son propre stand et de faire la manche, ce qui la fit s’esclaffer. « C’était tordant, tu aurais vu ta tête ! Allez… ne le prends pas comme ça, moi je te lirai ton avenir tous les jours jusqu’à ce que tu sois vieille et sans dents. » Belladona se mit à sautiller avec elle à cette annonce. « OH OUAIS ! On s’achète à grignoter et tu me dis mon avenir ? » Elle lui adressa un sourire angélique, la tirant en avant alors qu’elle s’arrêtait, légèrement pensive. Cassandre se reprit immédiatement et saisit sa meilleure amie par le bras en se dirigeant vers le stand des sucreries. C’était sûrement le stand préféré de la blonde, d’ailleurs. Elle sentait que les détours par ici allaient être nombreux, durant l’été. Bella paya la barbe à papa, une maxi géante qu’elles pourraient se partager et suivit son amie à l’aveuglette, le nuage rose énorme obstruant parfaitement son champs de vision.

Elles posèrent leur fessier sur un banc un peu en retrait d’où elles pouvaient entendre parfaitement les cris effrayés et voir les têtes décomposées des aventuriers sortant du train fantôme. « Alors ça, se passe bien ces vacances ? » Bella décala la confiserie pour pouvoir regarder sa meilleure amie dans les yeux, cette dernière déjà en train d’attaquer le sucre soufflé et coloré. Belladona s’installa à califourchon sur le banc, l’un de ses bras nonchalament posé sur le dossier alors que l’une de ses jambes était étalée sur Cassandre. Elle se mit à sourire malicieusement. Elle n’avait pas encore eu l’occasion de lui parler de Thomas avec les examens…

À la fois gênée et excitée à l’idée de partager ça avec son amie, Bella lui raconta leur entrevue au lac, pour « réviser » qui s’était terminée en baignade improvisée à moitié à poil (elle transgressa d’ailleurs, lui rappelant la fois où elles s’étaient elles-même baignée toutes nues dans le lac en plein hiver). Elle relata ensuite le bisou qui en avait découlé, sans oublier les nombreux autres qu’ils se volaient dans des coins du campement, quand ils se croisaient. Belladona avait l’impression de revenir à ses quatorze ans, quand un petit bisou la retournait complètement. « (…) on va surement organiser une fête, bientôt, à la tente avec les garçons d’ailleurs, faudra que tu viennes !!! T’as pas le choix. » Cassandre n’allait pas rater une bonne fiestah de toutes manières, non ? « Et toi, alors ? » Bella avait parlé un moment, s’arrêtant juste pour avaler quelques grammes de sucre. Elle regardait maintenant fixement Cassandre, attendant qu’elle en fasse de même et se rappela qu'elle voulait qu'elle lui lise son avenir. Elle coinça le baton de la barbe à papa dans une rainure bu banc, quelque part entre les deux gryffondor et tendit une main un peu collante à son amie. « Vas-y, dis moi tout ! » elle lui faisait de toutes manières bien plus confiance qu'à l'autre nana aux châles.
 
code by lizzou × gifs by tumblr

 

_________________
You're so fine & you're mine. Tomadona;
I made it through the wilderness, somehow I made it through. Didn't know how lost I was, until I found you. I was beat, incomplete, I'd been had, I was sad and blue but you made me feel... × lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 3370 Gallions : 117 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2065-journal-d-elly#52760

madame irma n'est pas une invention
bell & cass
Oh simple thing where have you gone? I'm getting old and I need something to rely on. So tell me when you're gonna let me in, I'm getting tired and I need somewhere to begin. And if you have a minute why don't we go talk about it somewhere only we know? This could be the end of everything, so why don't we go somewhere only we know?

   

Le nuage de sucre est doux, moelleux, il fond dans la bouche et Cassandre en reprend, impossible d’être rassasiée d’une telle confiserie. Tout comme il est impossible d’être rassasié d’une amitié. Même si elle ne connait Bell que depuis sa première année à Poudlard, elle a l’impression qu’elles se sont toujours connues. Leur amitié est fusionnelle. Quand l’une rit, l’autre se met à rire de plus belle. Cassandre est sur un petit nuage quand elle est en compagnie de Bell, et elle espère que leur amitié durera toujours. C’est peut-être naïf, après tout, rares sont ceux qui sont restés en contact après l’école, mais Cassandre a envie d’y croire. Elle ne veut pas perdre Bell. Quand elle regarde la blonde, la voyante voit à quel point celle-ci est forte et pleine de vie. Parfois, Cassandre essaie d’imaginer la douleur qu’a dû être l’année des Carrow, les tortures qu’elle a dû endurer. Mais elle est loin de la vérité. Son imagination atténue les sacrifices. Bell est une guerrière. Seulement, quand elle la voit désormais, installée sur le banc, une jambe sur les genoux de Cassandre, on dirait qu’elle est innocente, juste adolescente. Mais les apparences cachent bien leur jeu. Derrière la carapace, il y a les blessures, la peur, la douleur. Cassandre secoue la tête, elle ne veut pas penser à ça, pas le jour de son anniversaire. Alors elle écoute Bell lui raconter ses aventures, ses amourettes. Une en particulier. Le beau français lui a tapé dans l’œil, pas Lemaire, heureusement, Cassandre ne peut pas le supporter. Un certains Thomas que Cassandre n’a pas vraiment côtoyé cette année, elle le voyait de temps en temps au fond de la classe, mais elle ne faisait pas vraiment attention à lui. En fait, comme Cassandre avait un an de retard, elle ne faisait attention à personne. Mais elle avait remarqué le rapprochement entre Bell et Thomas. Elle avait envie de rire, en voyant les yeux pétillants de sa meilleure amie. C’était à la fois très drôle et très touchant de la voir ainsi, presque retournée à leurs jeunes années, quand elles regardaient les garçons. Bell méritait vraiment d’être heureuse, et même si Cassandre ne supportait pas les Serpentards, ce garçon avait l’air de lui donner le sourire. Quand la blonde évoqua l’épisode de leur baignade en hiver dans le lac noir, Cassandre faillit s’étouffer. C’était tellement dingue comme souvenir ! Elles avaient passés des heures auprès du feu pour se réchauffer, et Madame Pomfresh les avait disputés pendant de longues heures. Mais elles avaient ris, comme aujourd’hui.  

« (…) on va surement organiser une fête, bientôt, à la tente avec les garçons d’ailleurs, faudra que tu viennes !!! T’as pas le choix. » Cassandre grimace. Elle n’a pas envie de côtoyer les garçons. Lionel est le pire d’entre eux. Même si lors de la fête de fin d’année des Gryffondor, ils ont enterrés la hache de guerre, Cassandre n’y croit pas trop. Elle redoute le moment où il redeviendra son adversaire fétiche. Finalement, Bell ne la laissa pas répondre à sa question quand elle lui demanda ce qu’elle avait à lui raconter, elle était bien trop pressée de connaître son avenir. « Vas-y, dis moi tout ! » lui dit-elle en lui tendant sa main pleine de sucre. Cassandre souriait, elle savait bien que c’était pour rire. Bell savait très bien que Cassandre détestait cette méthode de charlatan. Lire dans les lignes de la main n’était pas une véritable façon de voir l’avenir, elle l’avait entendu dire de sa grand-mère tellement de fois que Cassandre s’était promis de ne jamais le faire. Mais avec Bell, c’était différent. La jeune fille aux cheveux colorés attrape la main de sa meilleure amie, et la fixe longuement. « Je vois qu’un garçon vous tourne autour jeune fille, attention à ce qu’il ne s’approche pas trop. Vous avez l’impression de voler, mais il pourrait vous couper les ailes… » raconte-t-elle en prenant une voix plus grave. Son imitation de la vieille dame est réussie. Tout en faisant ses prédictions, elle rapproche de plus en plus la main de Bell de son visage. Elle finit par lui lécher la paume de la main avant d’éclater de rire. « Je suis ravie pour toi en tout cas ! » finit-elle par dire entre deux éclats. « Je ne sais pas si de mon côté, les choses vont s’arranger avec les garçons… » Bell a entendu parler d’Orion, et de Teodor, tout le monde en parle. Elle a couché avec l’un, juste pour une fois, juste par désespoir, et elle est attirée et en même temps complètement hermétique à l’autre. Et il y a Rowan. Cassandre n’en a parlé à personne, mais depuis qu’elle sait qu’il est fiancé, elle en est malade. « Je crois que parfois, notre cœur fait n’importe quoi. » Et pas que le cœur. Cassandre décide finalement de parler sincèrement à Bell, après cette grande rigolade. Elle lui explique ses doutes, ses peurs, concernant l’année prochaine. « Poudlard est ma maison, mais je n’arrive pas à faire comme vous. Je n’arrive pas à étudier, à être intéressé par ce qu’on nous raconte. Moi, j’ai toujours envie d’être dehors, de faire des conneries, d’explorer… Je crois que je n’ai pas envie de grandir, et en même temps, on ne choisit pas, n’est-ce pas ? » Bell a toujours été là pour elle. Dans les pires comme dans les meilleurs moments. Et quand on a un an de plus, c’est normal qu’on se pose des questions.


Made by Neon Demon

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Belladona Rosebury
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Célébrité : Bea Miller
Pseudo : Blimey! Âge : 23 Parchemins : 788 Gallions : 839 Date d'inscription : 07/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/10  (0/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1383-belladona-rosebury-knowledge-is http://www.mumblemumps.com/t1393-bell-we-know-what-we-are-but-know-not-what-we-may-be#33051 http://www.mumblemumps.com/t1395-bell-when-the-owl-sings-the-night-is-silent http://www.mumblemumps.com/t2071-journal-de-laura-blimey#52822

Madame Irma n'est pas une invention. Cassadona;
Bell aimait les histoires, surtout lorsque c’était elle qui les racontait. On l’avait souvent qualifiée de bavarde, et l’adjectif était pourtant si loin de la vérité. Belladona était éperdument accro à la socialisation. Elle avait besoin de contact humain, de sentir la peau de quelqu’un contre la sienne, d’entendre des rires tinter dans ses oreilles et de raconter ses histoires. Dans leur duo, paradoxalement, c’était Cassandre la réservée, elle qui passait pour illuminée auprès d’un bon nombre de gens de Poudlard. Cass était peut-être la plus folle, mais Bella était sans hésitation celle qui se mélangeait le plus. Ça en avait toujours été ainsi, et même aujourd’hui Bella ne pouvait s’empêcher de parler, de raconter, de mimer, d’imiter. Et Cassandre avait toujours eu la patience de l’écouter.

Pourtant, lorsqu’elle énonça la future fête dans la tente qu’elle partageait avec les français, elle sentit son amie changer d’expression, grimacer. Bella sait que Cassandre ne les porte pas dans son cœur, surtout Lionel. Mais, la gryffondor en a aussi assez que tous ses amis se déchire, elle en a assez d’être ce point d’ancrage tiraillé entre des groupes, entre des personnes. Entre Rowan qui faisait son con, Cassandre et Lionel qui se détestaient et enfin Thomas, seul contre tout le monde, elle ne savait parfois plus où donner de la tête. Et cela l’obligeait parfois à faire des choix, l’empêchant de voir chacun autant qu’elle en aurait l’envie.

Excitée comme une puce, Bella laissa à peine le temps à Cassandre de répondre à sa question avant de lui coller sa main sucrée juste sous le nez. Elle était venue ici avec dans l’idée d’en repartir pleine des connaissances de son avenir, ce qui n’était pas le cas grâce à l’autre voyante-actrice. Bell n’étant pas du genre à abandonner, elle comptait bien repartir de la fête foraine avec une prédiction, même si elle devait être recobanlesque et inventée de toutes pièces par sa meilleure amie.
Cassandre ne se fait d’ailleurs pas priée, nullement repoussée par le sucre collant sur la main de la blonde. Elle fixe longtemps sa paume, semblant suivre les ligne de son regard. « Je vois qu’un garçon vous tourne autour, jeune fille, attention à ce qu’il ne s’approche pas trop. Vous avez l’impression de voler, mais il pourrait vous couper les ailes… » Bell se mord la lèvre ; Cassandre a beau rire elle sait que ses paroles sont justes, que c’est comme une mise en garde, un conseil déguisé. Après tout, Thomas est un sang-pur fiancé. Quelle idée de se lancer là dedans…

Alors que son amie a presque le nez collé sur sa main, Bella l’observe, la regarde se concentrer encore un peu, plisser des yeux et puis… Une grosse langue vient lui nettoyer la dextre. Bella pousse un cri, avant de rire aux éclats. Il n’y avait que Cassandre pour venir lui lécher sa main collante sans aucune honte. Et il n’y avait que Bella pour l’essuyer instantanément sur la joue de son amie. Œil pour œil, dent pour dent, les deux gryffondors avaient toujours aimé se taquiner gentiment, se faisant souvent des petites blagues et se bagarrant parfois dans l’herbe. « Je suis ravie pour toi, en tous cas ! » Si leur amitié marchait aussi bien depuis aussi longtemps, c’était sûrement dû en partie à l’ouverture dont elles faisaient preuve et au soutient mutuel. Elles ne se jugeaient jamais et s’accompagnaient, même dans les pires conneries du monde. Bella était bien heureuse que cette essence n’ait pas différé malgré les longs mois d’éloignement.

« Je ne sais pas si de mon côté, les choses vont s’arranger avec les garçons… » Belladona lui sourit, presque moqueuse. Les garçons, c’était si compliqué. Et l’année de Cassandre avait été plutôt chargée côté cœur, si on pouvait dire ça comme ça. « T’inquiètes pas… Ça s’arrangera ! Faut juste que tu trouves quelqu’un pour toi. » Belladona avait toujours été persuadée que Cassandre était trop complexe et trop brillante pour la plupart des mecs de Poudlard. Ils n’arrivaient pas à la suivre et restaient sur le carreau, provoquant un gouffre entre la voyante et les êtres masculins.Mais Bell savait qu’il y avait quelqu’un d’extraordinaire, quelque part, pour elle. « Aucune proie en vue ? » Elle hausse les sourcils, taquine, en espérant que Cassandre aurait quelques histoires nouvelles à lui raconter.

« Je crois que parfois, notre cœur fait n’importe quoi. » Une fois de plus, Bella lache un petit éclat de rire. Le cœur a ses raisons que la raison ignore, il paraît. Elle même était bien placée pour le savoir, avec son petit palpitant qui ne cessait de battre de façon erratique, changeante pour des destinataires métamorphes qui ne cessaient de revêtir d’autres visages, d’autres personnalités. « Poudlard est ma maison, mais je n’arrive pas à faire comme vous. Je n’arrive pas à étudier, à être interessée par ce qu’on nous raconte. Moi, j’ai toujours envie d’être dehors, de faire des conneries, d’explorer… Je crois que je n’ai pas envie de grandir, et en même temps on ne choisit pas, n’est-ce pas ? » Bella l’écoute, la tête posée sur sa main, et elle sent sa gorge se serrer alors que les mots coulent de la bouche de son interlocutrice. Quand ils la transpercent enfin, elle a envie de chialer. Ses yeux deviennent humides et elle ne peut s’empêcher de protester. « Cass, tu vas pas partir, pas déjà… » Pas alors qu’on vient de se retrouver. Une jambe déjà sur son amie en ambassadrice, Bella glisse sur le banc en évitant la confiserie pour se coller à son amie qu’elle entoure de ses petits bras, pour poser sa tête sur son épaule. Elle ne voulait pas qu’elle s’en aille, elle voulait pouvoir vivre à Poudlard encore de belles années, comme au début, comme avant. Elle voulait se  débarrasser des souvenirs morbides qui hantaient ses nuits et ne repartir qu’avec des sourires et de l’amour… Et ce ne serait pas possible sans sa meilleure amie ; tout serait tellement moins beau, tellement moins brillant.

Mais Bella ne voulait pas être ces chaînes qui la retiendraient, qui l’empêcheraient de prendre son envol. Elle ne voulait pas être un poids. Reniflant dans son cou, son souffle vient s’échouer sur sa peau lorsqu’elle s’exprime. « Je veux pas que tu partes. Mais… » Elle se redresse et essuie une larme esseulée sur sa joue d’un mouvement de bras. « Faut que tu sois libre, je veux pas que tu t’emprisonnes. » Après tout, elle ne souhaitait que son bonheur. « J’aurais juste voulu vivre une année joyeuse à Poudlard avec toi, au moins une dernière… »

Juste une dernière.
 
code by lizzou × gifs by tumblr

 

_________________
You're so fine & you're mine. Tomadona;
I made it through the wilderness, somehow I made it through. Didn't know how lost I was, until I found you. I was beat, incomplete, I'd been had, I was sad and blue but you made me feel... × lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 3370 Gallions : 117 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2065-journal-d-elly#52760

madame irma n'est pas une invention
bell & cass
Oh simple thing where have you gone? I'm getting old and I need something to rely on. So tell me when you're gonna let me in, I'm getting tired and I need somewhere to begin. And if you have a minute why don't we go talk about it somewhere only we know? This could be the end of everything, so why don't we go somewhere only we know?

   

Le rire de Bell est sans doute le plus beau son que Cassandre connaisse. La première fois qu’elles s’étaient rencontrées, en retenue, alors que Rusard s’endormait sur son manuel de magie – à ce moment là, personne ne savait qu’il était Cracmol – Bell avait été la première à rire. Et plus tard, dans les couloirs, Cassandre avait entendu ce rire et l’avait suivi pour retrouver cette merveilleuse personne. Bell avait le don d’être amie avec tout le monde, elle avait sa place partout. Cassandre était beaucoup plus en retrait, elle ne pouvait pas discuter avec tout le monde, mais cela ne l’empêchait pas de prendre ses aises et de s’imposer. Elles étaient simplement ouvertes au monde de manière différente, et elles se complétaient totalement. Cassandre ne répond pas à la question de Bell, elle remercie celle-ci de ne pas avoir insisté concernant Teodor ou Orion. Parfois Cassandre rêve que l’un des deux fasse partie des disparus, mais jamais elle ne le dirait à voix haute. Tout comme elle ne dirait jamais qu’elle est attirée par Rowan, elle ne se l’est pas encore avouée à elle-même, alors aux autres… Non, Cassandre préfère éviter la question de Bell. Parce qu’après tout, il y a quelque chose d’autre qui la tracasse. Elle qui n’a cessé de courir après son avenir, la voilà démunie, perdue, face aux mois à venir. Elle y pense depuis plusieurs semaines. Elle n’a sans doute pas échouée à ses ASPIC, mais elle n’a pas envie de poursuivre ses études. Les GISIS ne l’intéressent pas, et finalement, elle sent au fond d’elle que quelque part, la liberté l’appelle. Même si elle regrette d’avoir disparu sans prévenir, la période où elle est partie voyager après la Guerre lui a fait énormément de bien. Mais quitter Poudlard est une grosse décision, et elle n’arrive pas encore à la prendre.

En déballant ce qu’elle a sur le cœur, Cassandre ne fait pas tout de suite attention à sa meilleure amie, pourtant à côté d’elle. Mais Bell serre un peu plus ses doigts autour de sa main. Cassandre s’attend à une réaction excessive, une réaction négative, mais au contraire Bell réagit avec beaucoup de maturité. Son amie ne l’accuse pas de vouloir l’abandonner une nouvelle fois, au contraire. Elles ont surpassées cette peur, toutes les deux. L’année leur a permis de comprendre que toutes deux ont souffert de l’absence de l’autre, et Bell ne lui en veut plus pour ses erreurs du passé. La blonde se rapproche de Cass, l’entoure de ses bras, et c’est là que la voyante se rend compte à quel point son amie est touchée. « Cass, tu vas pas partir, pas déjà… » Cassandre lit dans ses pensées. Elle lit le regret, le chagrin, alors qu’elles viennent tout juste de se retrouver, de surmonter les disputes, pour ne plus se battre, pour s’accepter. Cassandre ne veut pas gâcher tous ces efforts. « Je veux pas que tu partes. Mais… Faut que tu sois libre, je veux pas que tu t’emprisonnes.  » Les paroles de Bell font chavirer le cœur de Cassandre et elle aussi, elle laisse une larme couler le long de ses joues. On dirait un tableau. Elles sont assises sur ce banc, au milieu des lumières de la fête foraine, et des perles s’envolent de leurs yeux. Mais Cassandre ne veut pas que son anniversaire soit triste. « J’aurais juste voulu vivre une année joyeuse à Poudlard avec toi, au moins une dernière… » Moi aussi, pense-t-elle silencieusement. Elle soupire. La liberté est un grand mot, et à Poudlard, Cassandre s’est toujours sentie libre. Après tout, une année de plus ne l’engagerait à rien, elle pourrait tout arrêter après, ne pas poursuivre son GISIS ? Mais… Rowan… Le voir une année de plus au bras de sa fiancée ? Ca lui briserait le cœur. Cassandre sent le mal de tête lui venir, elle réfléchit beaucoup trop. « Allez, on ne va pas passer la soirée à penser à ça, je n’ai pas encore pris ma décision tu sais… et je sais que tu me manquerais trop. C’est juste que j’y pense parfois, mais rien n’est joué, et tu seras la première à le savoir de toute façon. » Elle n’en a parlé à personne d’autre après tout. Cassandre repousse gentiment Bell, en lui faisant un bon baiser sucré sur la joue, puis elle se relève et s’étire. « Alors, on va se faire un manège ? Et j’espère que tu as pris de quoi picoler, tu sais comme j’adore avoir la tête en l’air, dans tous les sens du terme ! » Du rire aux larmes, des larmes au rire, elles fonctionnent ainsi, et elles seront toujours là l’une pour l’autre pour se relever, pour s’entraider, pour s’écraser, pour s’aimer. C’était le meilleur anniversaire dont elle pouvait rêver.



Made by Neon Demon

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Belladona Rosebury
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Célébrité : Bea Miller
Pseudo : Blimey! Âge : 23 Parchemins : 788 Gallions : 839 Date d'inscription : 07/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/10  (0/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1383-belladona-rosebury-knowledge-is http://www.mumblemumps.com/t1393-bell-we-know-what-we-are-but-know-not-what-we-may-be#33051 http://www.mumblemumps.com/t1395-bell-when-the-owl-sings-the-night-is-silent http://www.mumblemumps.com/t2071-journal-de-laura-blimey#52822

Madame Irma n'est pas une invention. Cassadona;
Le changement était quelque chose d’effrayant, de redouter par beaucoup. Il amenait la nouveauté, la perte de ses repères et nous entraînait généralement dans une spirale de doutes et de remises en questions. Mais, dans le changement qui risquait de secouer les deux Gryffondor, ce n’était pas tout cela qui effrayait Belladona. ce dont la blonde avait peur, c’était de perdre Cassandre. Encore. Pour toujours, cette fois, peut-être. Vous savez, cette peur qui vous sert les entrailles lorsque la fin d’un temps s’annonçait, lorsque vous saviez être sur le point de perdre vos repères et vos plus beaux alliés. Cette année avait déjà été pleine de rebondissements. Leur trio de rouge et or avait continué de se disloquer malgré leurs tentatives maladroites pour rester lier. Chacun traçait son propre chemin et malheureusement, ceux-ci semblaient pointer vers des directions différentes. Tout ce qu’ils pouvaient faire, c’était espérer qu’ils se croisent tout de même.

Et le possible départ de Cassandre ne ferait que précipiter tout cela. Mesquine, Bella pourrait toujours utiliser le joker Rowan, envoyer son ami au front… Il la ferait changer d’avis à coup sûr s’il lui demandait de rester. Mais Bella savait que ce serait à la fois renier la liberté de Cassandre et espérer que Rowan mettrait sa fierté de côté. Une inconnue bien trop imprévisible, dans tous les cas.
Mais Bella se tait, n’en dit pas plus, joue la carte de la franchise en balançant ses idées mesquines à la poubelle. Si Cassandre décide de partir, ce sera pour son propre bien, la blonde n’en doute pas. Elle le voit à sa tête, que quelque chose ne va pas. Cassandre non plus n’a pas vécu une année simple et Belladona a parfois l’impression qu’une lourde charge l’empêche de s’envoler. Mais la voyante n’est visible pas encore prête à se débarrasser de son ancre. Bientôt, peut-être.

« Allez, on ne va pas passer la soirée à penser à ça, je n’ai pas encore pris ma décision tu sais… et je sais que tu me manquerais trop. C’est juste que j’y pense parfois, mais rien n’est joué, et tu seras la première à le savoir de toute façon. » Cassandre met fin à l’étreinte, comme souvent. Belladona, elle, pourrait rester collée à son amie sauvage des heures durant, et ce depuis le début de leur amitié. Bella acquiesce, rien n’est jouer, alors elle garde espoir. Cassandre a raison, il faut continuer à avancer en en espérant le meilleur. « J’espère bien, que je serai la première à savoir ! » Bella n’en doute pas, de toutes manières, elle sait que Cassandre ne refera pas son erreur passée. Elles se sont comprises, rien ne devrait plus pouvoir se mettre entre elles.

« Alors, on va se faire un manège ? Et j’espère que tu as pris de quoi picoler, tu sais comme j’adore avoir la tête en l’air, dans tous les sens du terme ! » Bella sourit alors qu’elle jète le bâton de la barbe à papa engloutie. Elle joue des sourcils alors que ses yeux brillent encore un peu. « Tout peut se négocier tu sais ! Mais il paraît qu’une bouteille de rhum nous attend quelque part. Faut que tu la trouves. » Belladona commence à sautiller sur place en sortant un papier froissé de sa poche arrière. Elle le lisse du plat de la main avant de le tendre à son amie. Elle l’empêche de s’en saisir au dernier moment. « D’abord, le manège ! » Elle lui attrape la main, le sucre participant à coller leur peau parfaitement. Bella la tire en riant, bien trop heureuse de pouvoir profiter encore un peu de sa meilleure amie, de l’été. Cassandre est peut-être une voyante, mais parfois Bella a l’impression que tout peut arriver lorsqu’elles se tiennent la main, quand elles marchent côte à côte. Lorsqu’elles sont ensembles.

Elle s’arrête à un croisement alors que la foule se fait plus proche. Elle jète un regard amusé à Cassandre. « C’est à toi de choisir, cette fois ! » Après tout, c’est son anniversaire.
 
code by lizzou × gifs by tumblr

 

_________________
You're so fine & you're mine. Tomadona;
I made it through the wilderness, somehow I made it through. Didn't know how lost I was, until I found you. I was beat, incomplete, I'd been had, I was sad and blue but you made me feel... × lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 3370 Gallions : 117 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2065-journal-d-elly#52760

madame irma n'est pas une invention
bell & cass
Oh simple thing where have you gone? I'm getting old and I need something to rely on. So tell me when you're gonna let me in, I'm getting tired and I need somewhere to begin. And if you have a minute why don't we go talk about it somewhere only we know? This could be the end of everything, so why don't we go somewhere only we know?

   

Plus elle y pense, et plus elle se dit que rester à Poudlard au moins encore un an est la meilleure décision à prendre. On ne sait jamais, elle pourrait se plaira dans le GISIS qu’elle choisira. Et puis, ça lui permettrait de rester avec Bell et Rowan une année encore. Certes, il y a d’autres personnes qu’elle aurait aimé ne pas revoir, Brooke, Teodor. Au moins, ils ont réussi à s’éviter tout l’été. Cassandre ignore ce qu’il a fait de ses vacances, certainement des trucs liés à la magie noire. Elle ne peut pas s’empêcher de vouloir savoir comment il occupe ses journées, mais ça, elle ne l’avouera jamais. Il est toxique pour elle, mais il semblerait qu’elle les attire. En voyant le sourire de Bell quand elle lui annonce qu’elle pourrait faire pencher la balance pour rester, elle a son cœur qui se réchauffe. La blonde est une personne incroyable, elles ont appris à se connaître toutes les deux, et aucune des deux ne trahira jamais l’autre, aucune ne fera de coups dans le dos à l’autre. Cassandre a une entière confiance en Bell, la preuve, elle est prête à la suivre aveuglément partout dans cette fête foraine. « Tout peut se négocier tu sais ! Mais il paraît qu’une bouteille de rhum nous attend quelque part. Faut que tu la trouves. » Cassandre a les yeux qui pétillent. Ca fait très longtemps qu’elle n’a pas passé une soirée à boire avec son amie. La dernière fois qu’elle s’est mise la tête en arrière, ça a très mal fini, mais c’était simplement parce qu’elle était mal accompagnée. Pourquoi n’arrive-t-elle pas à chasser Teodor de son esprit ?

Heureusement, Bella a toujours des idées pour la sortir de ses pensées. Elle sort un papier froissé de sa poche. Cassandre l’admire la repasser pour éviter les plis, Bell semble prendre plus de temps qu’il ne faudrait. Cassandre soupire d’agacement, ce n’est pas elle qui a les cartes en main. Bell lui tend le parchemin, mais au dernier moment l’enlève pour l’empêcher de s’en saisir. Cassandre pousse un cri de détresse et éclate de rire. Elle va devoir patienter. « D’abord, le manège ! » Et les voilà de nouveau en train de courir à travers les allées, se tenant la main. Cassandre se sent comme une gamine, et en même temps, elle voit les années défiler en même temps que le paysage qui défile sous ses yeux. Elle se revoit des années en arrière, la même scène, Bella et elle en train de se tenir la main et de courir dans le parc de Poudlard. Après tout ça, elles sont toujours là, debout, soudées. « C’est à toi de choisir, cette fois ! » Cassandre trépigne d’impatience. Elle sait déjà ce qu’elle veut faire, et cela n’étonnera certainement pas Bell. Après tout, c’est sans doute l’élève la plus casse-cou de tout Poudlard. Cassandre désigne l’énorme manège qui est face à elles. Il s’agit d’un ascenseur de l’extrême, il monte doucement très haut dans le ciel, on en voit même pas le sommet. Mais la chute est rapide et folle. « J’espère que tu as l’estomac accroché ! » dit-elle en plaisantant à sa meilleure amie. La soirée n’est pas terminée, et Cassandre a bien l’intention de s’amuser ! Il manque juste une personne pour que ce soit parfait. Rowan. Avant, ils faisaient tout à trois, mais depuis la guerre… Alors que les deux jeunes filles font la queue pour entrer dans l’ascenseur, Cassandre ose enfin poser la question. « Tu ne l’as pas invité, ou il n’a pas voulu venir ? » Mais elle ignore si Bell a entendu sa question, car on les bouscule derrière pour qu’elles rentrent dans la cabine.




Made by Neon Demon

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Belladona Rosebury
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Célébrité : Bea Miller
Pseudo : Blimey! Âge : 23 Parchemins : 788 Gallions : 839 Date d'inscription : 07/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/10  (0/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1383-belladona-rosebury-knowledge-is http://www.mumblemumps.com/t1393-bell-we-know-what-we-are-but-know-not-what-we-may-be#33051 http://www.mumblemumps.com/t1395-bell-when-the-owl-sings-the-night-is-silent http://www.mumblemumps.com/t2071-journal-de-laura-blimey#52822

Madame Irma n'est pas une invention. Cassadona;
Cela faisait une bonne semaine que Belladona préparait cette soirée. Elle avait d’abord cherché une idée, quelque chose de sympa, de marrant et surtout quelque chose qui n’était pas (trop) interdit avec toutes ces nouvelles règles et ces aurors partout. Elle avait mis du temps avant que toutes ses idées s’imbriquent parfaitement comme dans un jeu de construction. Le stand de voyance avait une évidence : drôle, fait pour Cass et en même temps toujours un peu excitant. Et puis, il avait fallu penser à la suite. Une fête foraine regorgeait toujours d’une myriade de choses à faire, mais selon Bell, cela ne suffisait pas pour l’anniversaire de sa meilleure amie. La fête foraine, elles pourraient en profiter chaque jour de cet été. Alors, elle avait pensé à une chasse aux trésors. À des indices dissimulés un peu partout, à des cadeaux qu’elle devrait découvrir. Elles avaient la nuit entière devant elle.

Lorsque Cass exprime son envie de bouger, d’explorer l’endroit, Bella se dit que c’est le moment idéal. Elle lui parle de la première étape : la bouteille d’alcool. Ça pouvait sembler nul, comme truc, mais Bella avait choisi une bouteille spéciale, une bouteille qu’elle avait ensorcelé elle-même pour que chaque verre ait un goût différent. Elle avait du potasser de nombreux livres sur la métamorphose et s’y reprendre à plusieurs fois ; ses premières bouteilles avaient parfois eu des goûts franchement dégueulasses.
Bell sort le petit papier censé orienter la gryffondor et elle l’agite sous le nez de son ami après l’avoir lissé du plat de la main. Elle sait d’avance que Cassandre saura immédiatement où chercher et finalement, retirer le papier de sous le nez de la voyante est presque aussi frustrant pour elle que pour Cassie. Même si la mine agacée de son amie vaut tout l’or du monde. En lui tirant la langue, Bella range le petit papier dans sa poche arrière avant de prendre la main de son amie pour l’entraîner dans les allées. Elle finit par s’arrêter à un énorme carrefour, la foule les entourant, les flux de personnes empruntant des chemins différents. Elle se tourne vers Cass, tout sourire, lui signalant que c’est à elle de choisir. Bella n’a pas peur, elle sait que Cassandre fera un bon choix.

D’un doigt assuré, Cassandre pointe un manège qui se trouve près d’elle et le sourire de Belladona se fait excité et confiant. Une énorme tour s’élève dans le ciel, uniquement balisé par des lumières magiques et crépitantes. Bella n’est pas sûre d’en voir la fin tant le manège semble traverser le ciel de part en part. Des cris s’en échappe alors qu’une nacelle se lance dans une chute libre vertigineuse. « J’espère que tu as l’estomac accroché ! » Bell lâche un éclat de rire. « Heureusement que j’ai gardé le rhum pour aprés, tu te serais pris de la barbe à papa digérée dessus, sinon ! » Immonde. Pourtant, les deux gryffondor n’hésitent pas un instant à s’insérer dans la queue à l’ambiance électrisée. Chacun semble déjà subir les effets de l’adrénaline. Le regard perdu en l’air, tentant d’apercevoir la fin de cet ascenseur du diable, Bella tourne le visage vers son amie lorsque celle-ci s’exprime. « Tu ne l’as pas invité, ou il n’a pas voulu venir ? » Un murmure, à peine assumé. Bella n’a pas le temps de demander de qui elle parle que des mains les poussent à l’intérieur de la cabine. Elle se retrouve à genoux sur le siège et s’installe confortablement. Une simple ceinture. Bella se dit qu’ils sont fous, que la magie n’a pas intérêt à avoir des ratés. Elle boucle l’unique corde de sécurité et reporte son attention sur son amie en se grattant la joue. Elle sait maintenant que Cassandre évoquait Rowan. « Il pouvait pas venir. Ses parents, tout ça… » Bella esquisse un geste légèrement désabusé de la main. Rowan leurs a sorti la même excuse tout l’été, ses parents. Bell a beau savoir que c’est la vérité, cela l’agace. Elle déteste voir Rowan soumis ainsi à des choses et des actes qui ne lui ressemblent pas. Elle déteste entendre les autres l’insulter, le descendre en flèche devant ses actions. Mais, elle ne peut rien y faire.

« Tout va bien entre vous ? J’ai l’impression que c’est bizarre… » Après tout, ça avait toujours été elle qui s’engueulait avec leur ami, et Cassandre qui les rabibochait. Mais, Bella avait l’impression que quelque chose clochait. En d’autres circonstances, Cassandre n’aurait jamais douté de Rowan, elle n’aurait jamais demandé s’il avait fait exprès de ne pas être là. Bella la sent gênée en sa présence, elle sa sent se retenir. Et la gryffondor ne peux s’empêcher de penser qu’il y a anguille sous roche.
 
code by lizzou × gifs by tumblr

 

_________________
You're so fine & you're mine. Tomadona;
I made it through the wilderness, somehow I made it through. Didn't know how lost I was, until I found you. I was beat, incomplete, I'd been had, I was sad and blue but you made me feel... × lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 3370 Gallions : 117 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2065-journal-d-elly#52760

madame irma n'est pas une invention
bell & cass
Oh simple thing where have you gone? I'm getting old and I need something to rely on. So tell me when you're gonna let me in, I'm getting tired and I need somewhere to begin. And if you have a minute why don't we go talk about it somewhere only we know? This could be the end of everything, so why don't we go somewhere only we know?

   

Cassandre rentre dans la cabine et l’excitation monte aussitôt. Elle regarde Bella, se demandant si elle aussi est aussi excitée qu’elle. Cassandre a toujours été celle qui l’entraînait dans des aventures toutes plus tordues les unes que les autres. Mais maintenant, Bell a grandi, elle peut désormais trouver ses propres plans foireux. Avec la bande à Lionel, ils doivent en avoir des tas en stock. Parfois, Cassandre en est jalouse. Avant, c’était eux le golden trio, les inséparables. Depuis la rentrée, les choses sont différentes. Finalement, même Bell et Rowan semblent s’éviter. Alors, évidemment, elle se demande si son amie a invité celui auquel elle pense souvent. « Il pouvait pas venir. Ses parents, tout ça… » Cassandre s’attache en s’imaginant Rowan se disputer avec ses parents. Les Moore n’ont jamais été des gens qu’elle portait dans son cœur. Plusieurs fois, ils ont interdits à Rowan de la voir, mais il a toujours brisé cette règle. Il lui avait promis que rien ne les séparerait. Mais le jour de son anniversaire, il n’était pas là. Aujourd’hui, il n’avait pas tenu sa promesse.

« Tout va bien entre vous ? J’ai l’impression que c’est bizarre… » Bizarre… c’est le mot. Cassandre ne peut jamais faire les choses sans complication. Avec Rowan, ça n’a pas loupé. « C’est lui qui est fiancé avec la première gourde et qui n’a pas tenu bon de m’informer… » Cassandre soupire, elle sait qu’elle est impulsive, et qu’au fond, il ne veut pas de ses fiançailles. Mais elle n’arrive pas à lui pardonner. Depuis qu’il fait semblant d’être en couple avec Rosier, elle a accepté qu’ils se voient moins, pour laisser les choses s’installer et que les Moore le laisse tranquille. Mais ça n’a rien donné. Finalement, elle le perd quand même, et d’une façon encore plus brutale et horrible qu’elle ne le craignait. Elle ne supporte pas ça. Mais au fond, elle sait pourquoi elle lui en veut autant. Les sentiments qu’elle a pour lui sont réels, mais elle n’ose pas encore se les avouer. Elle a trop peur. Elle a peur de donner et de recevoir de l’amour. Avec Teodor, c’est pareil. L’handicapée des sentiments.

En attendant, l’ascenseur se met en route. Le moteur des machines gronde et Cassandre serre les poings. Elle a hâte de décoller et de penser à autre chose. Elle a hâte d’oublier ses tracas. Elle prend la main de Bell, pas par peur, mais parce qu’elles sont ensemble et que pour elle, c’est ça le principal. Et enfin, quand elles montent jusqu’au ciel, Cassandre a le sourire jusqu’aux oreilles. Un annonceur les prévient que la descente va commencer. Il faut lâcher pris, souffler. Elle jette un regard à Bell, et toutes les deux en même temps, elles se mettent à crier et rire. C’est ça l’amitié, la vraie. C’est ce qu’elle veut garder pour toujours.





Made by Neon Demon

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Madame Irma n'est pas une invention — Cassadona
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Madame Irma [DVDRiP]
» La Caverne de Madame Irma...
» Rôles et personnages
» Remettre en question le leadership de Madame Maryse Narcisse !
» Madame Duvivier a-t-elle un programme de gouvernement ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: Les RPs terminés-
Sauter vers: