Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

L'ivresse des incertitudes + LUCRANDER

Lucrezia Zabini
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année + serpentard
Célébrité : ashley moore
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 24 Parchemins : 135 Gallions : 259 Date d'inscription : 08/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1907-lucrezia-mefie-toi-des-apparenc http://www.mumblemumps.com/t1947-lucrezia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t2015-brutus-les-petits-parchemins-de-lucrezia#52057 http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope



   
l'ivresse des incertitudes
xander slughorn & lucrezia zabini.
Voilà que les examens étaient terminés, chose qui rassurait au plus au point Lucrezia, au moins elle pourrait passer du temps auprès de ses amis sans être ennuyés par ceux-ci vis-à-vis des révisions. Ce n'était pas une chose qu'elle appréciait, donc si elle pouvait éviter d'en parler c'était plus simple. Même si ses frères n'hésitaient pas à faire le contraire et lui rappeler que si elle ne réussissait pas, leur père risquait de ne pas bien réagir. Et alors ? Au moins de cette manière, elle était certaine qu'il s'intéressait à elle. Les seules fois où elle avait fait ce qu'il avait demandé, à contre coeur certes, il ne remarquait pas les efforts qu'elle pouvait faire pour lui. Par conséquent, sa fille avait décidé de ne plus faire ce genre d'actions qui semblaient n'être récompensée que lorsque Néréo ou Anton les accomplissait. Comme si un léger petit assagissement de sa fille ne faisait rien à Amadi Zabini, vexée, elle préférait éviter de se faire plus de mal. Donc les révisions forcées par ses frères ne correspondaient pas vraiment à la jeune sorcière. Surtout qu'elle n'attendait pas ce genre de choses d'eux, ils pouvaient bien comprendre qu'elle sen fichait. Non ils ne pouvaient pas comprendre les fils parfait d'un paternel ben trop égoïste pour le bien de ses enfants. Ce qui sous entendant que la jeune élève de serpentard avait tendance à éviter son aîné, vivre sans son jumeau était impossible, mais quand elle ne voulait pas voir la tête de son grand-frère Lucrezia était réellement douée. Anton aurait beau la chercher, il arriverait aussi facilement à la trouver qu'en essayant d'attraper de la fumée avec les mains. Les remontrances qu'il lui ferait ennuierait sans aucun doute sa petite sœur, elle ne lui permettrait donc pas de perdre son temps à le faire.

Donc il n'était pas étonnant de voir la jeune femme se retourner subitement si elle croisait son frère, tant bien même qu'elle rentrait dans l'un de ses camarades de maison sans s‘en rendre compte. Levant la tête vers le jeune homme elle sourit, ce n'était que Blaise, elle ne risquait pas grand-chose et Anton ne viendrait pas. Il n'appréciait pas le lien entre sa sœur et son cousin, mais il ne s'en mêlait pas, ce n'était pas son genre. « Tu évites qui comme ça ? C'est pas ton genre pourtant ? Qu'est-ce que tu as encore fait pour ne pas vouloir voir ton aîné adoré ? » La jeune sorcière se met à rire rapidement, regardant son cousin, en souriant, la capacité que le jeune homme avait de comprendre ce qu'il se passait dans sa tête était étonnante. Elle ne s'y attendait jamais, comme s'il était capable de la surprendre tous les jours. « Dis-moi tout, tu sais bien que je ne suis pas comme tes frères, je ne vais pas tout aller répéter à ton très cher père. » La jeune femme roule des yeux, elle n'avait pas envie d'en parler avec Blaise, il ne serait jamais de son côté sur ce point. Pour une fois qu'il s'entendait sur un sujet avec Anton, elle n'allait pas tout gâcher en lui racontant la raison pour laquelle elle l'évitait. « Cela ne te regarde pas ! De toute manière j'ai un rendez-vous, je vais te laisser. » La jeune femme souriait avec ce petit rictus plein de malice qui la caractérisait bien souvent alors qu'elle l'embrasse tendrement sur la joue. Mais elle reste un instant proche de son oreille afin de lui susurrer. « Où je vais sans aucun doute prendre mon pied. » Elle s'en va laissant son cousin sur sa faim, sachant parfaitement qu'il ruminerait cette idée pendant un petit moment.

Par conséquent, la jeune femme se dirigeait vers l'extérieur du château en faisant bien attention d'éviter les professeurs. Ce n'était pas le moment de se faire pincer en sortant de l'école, surtout pour retrouver le fils Slughorn, bon une fois qu'elle serait à ses côtés elle ne risquerait plus rien. Le poste de préfet de Xander était un avantage parfois, surtout lorsqu'elle s'ennuyait. Mais elle ignorait si en le retrouvant elle en profiterait cette fois-ci, elle parcourait donc le parc à la va-vite afin de retrouver le poufsouffle le plus rapidement possible. Il fallait qu'elle mette le moins de temps possible afin de ne pas être trouvée par l'un des professeurs, des membres du personnel ou même pas l'un des aurors censés les protéger de quoi ? Le Seigneur des Ténèbres avait été anéanti et la plupart de ses partisans étaient traqués comme de vulgaires animaux. Donc qu'elle était cette menace qui plaisait soit-disant sur les élèves. Comme si les mangemorts allaient de nouveau attaquer, ils n'étaient pas aussi stupides que les autorités magiques pouvaient le penser. Elle se rapprochait donc de la forêt cherchant la silhouette du jeune sorcier, espérant qu'il soit arrivé avant elle. Un instant elle fut déçue ne remarquant personne, mais elle sourit rapidement en voyant le jeune homme pas loin que cela. Il lui tournait le dos, chose intéressante, elle s'approchait de lui à pas feutrés, l'effleurant simplement. « On dirait que tu as vu un fantôme… je ne suis pas encore un spectre à ce je sache. » Le jeune femme sourit amusée par son idiotie, elle savait très bien qu'il ne prendrait pas mal ce qu'elle lui racontait. Xander faisait parti de ceux qui avaient appris rapidement comment elle fonctionnait et malgré ses écarts de conduite elle ne comptait pas l'éliminer de son entourage.
   
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Toutes les familles possèdent, dit-on, d’épaisses strates de silence tendu, des souffrances engluées dans des secrets cachés bien au fond de belles armoires à linge. — .
zabini family
Revenir en haut Aller en bas
Xander Slughorn
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : 1ère année de GISIS Politique magique
Célébrité : Xavier Serrano
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 124 Gallions : 121 Date d'inscription : 23/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1985-xander-enjoy-being-alive http://www.mumblemumps.com/t1995-xander-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1994-xander-fleche-la-chouette-pas-aussi-rapide-qu-on-pourrait-le-croire

Xander & Lucrezia
L'ivresse des incertitudes
Les examens enfin terminés, Xander pouvait se détendre. Il avait bien travaillé. Il s’était senti prêt. Il pensait avoir réussi la plupart de ses matières, il avait de bons espoirs pour la suite de sa scolarité. En effet, il espérait continuer en GISIS politique magique comme Brooke. Il fallait de bonnes notes pour réussir. Travailler n’était pas un souci. Il donnait toujours le meilleur de lui-même dans tout ce qu’il faisait. Comme les examens étaient finis, il était temps de rendre les notes aux personnes à qui il les avait empruntés. Comme il était trop brouillon et qu’il avait du mal à se relire, il préférait réviser avec les notes des autres. Il s’assurait bien sûr de ne déranger personne. Certains lui prêtaient volontiers, d’autres râlaient un peu plus, comme Néréo, qui lui avait gentiment dit de se débrouiller pour une fois. Xander ne lui en avait pas voulu. Ils s’entendaient plutôt bien et il comprenait que les examens stressent certaines personnes. Il avait trouvé d’autres élèves pour lui venir en aide. Certains profitaient de ces instants pour avoir une bonne image auprès du préfet de Poufsouffle. « Merci, tes notes étaient merveilleuses, j’avais envie de les garder, de les encadrer et de les accrocher dans mon dortoir, mais tu peux les reprendre. J’espère que tout s’est bien passé pour toi. » Dit Xander à une de ses camarades en lui rendant plusieurs parchemins de notes avec une très belle écriture qui facilitait grandement la lecture. Sa camarade fut ravie d’entendre qu’elle l’avait aidé et le remercia pour son compliment avant de s’éloigner. Les élèves préféraient ne plus penser aux examens à présent. Il jeta un coup d’œil à sa montre. Il était bientôt l’heure d’y aller. Xander retourna dans son dortoir et jeta un coup d’œil à la lettre qu’il avait reçu un peu plus tôt dans la journée, une lettre de Lucrezia Zabini. Elle lui disait qu’il lui manquait et qu’elle voulait le voir. Il était septique. La dernière fois qu’ils devaient se retrouver à la lisière de cette forêt, c’était pour y aller. Et Xander s’était dégonflé. Il n’était pas très courageux parfois. La preuve, il avait souvent encore peur d’avoir un monstre sous son lit. Mais si c’était ce qui ferait plaisir à Lucrezia, alors il devrait faire un effort. Elle avait été là pour lui cette année, même si c’était souvent pour l’embêter, il avait l’impression que leur amitié était bien plus forte qu’avant. Il sourit en relisant la dernière phrase. C’était bien son genre de diminuer son statut en disant qu’il ne servait habituellement à rien. Xander se prépara comme s’il avait un rencard. Il faisait très attention à son image, peut-être un peu trop. Et quand il fut enfin prêt, il remarqua qu’il était presque en retard. Il soupira et se dépêcha de partir, embarquant avec lui sa baguette magique. Il salua beaucoup de personnes sur son chemin d’un sourire, d’un clin d’œil, d’un geste. Il était très sociable et avait beaucoup d’amis. C’était naturel chez lui. Il attirait les autres. Il ne savait pas si c’était vraiment sa personnalité ou le fait qu’il soit dans l’équipe de Quidditch, préfet ou dans le club d’échecs, mais les gens l’aimaient bien en général, à quelques exceptions près.

Xander arriva à la forêt avec quelques minutes d’avance. Lucrezia n’était pas encore là et il en profita pour souffler. Le Poufsouffle observa la forêt. Il n’était vraiment pas rassuré. Il n’y avait jamais vraiment mis les pieds en dehors des cours, à vrai dire. Elle lui donnait des sueurs froides. S’il y avait un monstre sous son lit, il y avait forcément des monstres bien pires dans cette forêt. Elle n’était pas interdite pour rien. Quand soudain, il sentit quelque chose l’effleurer et il sursauta si fort qu’il se serait probablement cogné au plafond s’il n’était pas dehors. Il entendit : « On dirait que tu as vu un fantôme… je ne suis pas encore un spectre à ce je sache. » Xander se mit à nouveau à respirer quand il constata que ce n’était que Lucrezia. Elle lui avait fait une belle peur. Il devait être un peu pale à cet instant. Il fit une moue boudeuse. « T’es folle. » Répondit-il simplement tout en admirant son amie qui était particulièrement jolie aujourd’hui. Ce devait être la fin des examens qui la rendait si radieuse, même si elle était toujours belle à ses yeux. Il avait de la chance d’être bien entouré. « T’as l’air essoufflée, très belle, comme d’habitude, mais essoufflée. Tu sais, t’aurais pu me donner rendez-vous au château et on y aurait été ensemble au lieu de te dépêcher pour ne pas te faire prendre. » Xander la taquinait après s’être fait avoir, un peu pour se venger. Il ne lui en voulait pas vraiment, il avait l’habitude. Il lui fit un sourire et se tourna vers la forêt. Il ne se souvenait pas pourquoi la dernière fois, ils s’étaient donnés rendez-vous ici avant qu’il ne change d’avis. Ce ne pouvait être qu’une idée de Lucrezia. Entretemps, il avait un peu gagné en maturité, mais visiblement pas assez pour affronter ses peurs. « Au fait, qu’est-ce qu’on fait là ? » Demanda-t-il d’une façon très innocente. Il priait de toutes ses forces pour qu’elle lui dise qu’ils n’allaient en fait pas dans la forêt, mais au terrain de Quidditch. Voilà une idée qui lui plaisait bien, faire du Quidditch. Il devrait peut-être en faire part à la belle Zabini. « Tu veux que je fasse régner l’ordre sur les monstres de la forêt ? Je ne crois pas qu’ils reconnaissent mon autorité. Un peu comme toi. » Même s’il n’était que le préfet de Poufsouffle, Lucrezia n’en faisait toujours qu’à sa tête avec lui, un peu comme quand il ne l’était pas, quelques années plus tôt. Elle faisait toujours de son mieux pour l’embêter, comme si c’était sa mission.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
préfet & poursuiveur
Revenir en haut Aller en bas
Lucrezia Zabini
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année + serpentard
Célébrité : ashley moore
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 24 Parchemins : 135 Gallions : 259 Date d'inscription : 08/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1907-lucrezia-mefie-toi-des-apparenc http://www.mumblemumps.com/t1947-lucrezia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t2015-brutus-les-petits-parchemins-de-lucrezia#52057 http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope



   
l'ivresse des incertitudes
xander slughorn & lucrezia zabini.
Une soirée plus calme, loin des élèves des professeurs, enfin calme, pas forcément pour tout le monde. Néanmoins, en retrouvant le fils Slughorn à la lisière de la forêt interdite, Lucrezia s'éloignait du petit brouhaha de la salle commune. Principalement afin du passer du temps à oublier les conneries qu'elle avait pu faire. Même si Néréo et Moïra avaient tentés de l'aider à limiter la casse sur certaines épreuves, il n'y avait que très peu de chances pour que la jeune sorcière ait réussi ses examens des plus convenablement. Elle était certaine d'avoir réussi plusieurs matières, mais certaines risquaient de la pousser vers le bas, enfin, ce n'était pas le moment pour elle de s'en inquiéter, bien au contraire. Une fois qu'elle se rapprochait de la lisière de la forêt, en se débrouillant pour être à l'heure, comme elle le pouvait. N'ayant pas de badge de préfet, cela s'avérerait plus compliqué pour Lucrezia que pour Xander, sans aucun doute. D'ailleurs, le poufsouffle était arrivé avant elle, chose qui ne l'étonna pas après tout. Une fois qu'elle s'était rapprochée de lui Lucrezia s'amusa à lui faire peur. Elle connaissait suffisamment le jeune homme pour savoir qu'il n'était pas rassuré de se retrouver là. « T'es folle. » Elle sourit amusée, en regardant son camarade un instant rapidement, le détaillant, Xander et son besoin d'être impeccable la faisait rire parfois. Néanmoins, elle ne pouvait pas lui enlever le fait qu'il avait un certain charme, qu'elle appréciait, sans pour autant en profiter. Ce n'était pas rare qu'elle entende ce genre de façon de la caractériser, elle s'y était faite, ce n'était pas commun, tout comme elle, mais elle se doutait bien que ce n'était pas méchant venant de lui.

« T'as l'air essoufflée, très belle, comme d'habitude, mais essoufflée. Tu sais, t'aurais pu me donner rendez-vous au château et on y aurait été ensemble au lieu de te dépêcher pour ne pas te faire prendre. » Lucrezia secoue la tête négativement. « Que serait la vie sans un peu de danger ? » La jeune femme s'amusait, il n'était pas comme elle, peu d'élèves l'étaient d'ailleurs, pourtant il était là, il l'avait rejointe, c'est qu'il acceptait ces petites idées farfelues. « Je croyais que tu préférais les petites filles sages ? Je suis pas certaine d'être assez douce pour toi ! » Lucrezia joue avec le poufsouffle comme bien souvent, elle s'approche de lui en souriant, le regardant telle la tigresse qu'elle sait être. Xander n'est jamais passé dans ses bras, elle ne veut pas perdre cette petite étincelle lorsqu'il est là, elle s'en amuse bien trop souvent.

« Au fait, qu'est-ce qu'on fait là ? » La jeune femme se met à rire en haussant les épaules, elle regardait son camarade en penchant la tête. Elle avait bien plusieurs idées de ce qu'ils pourraient faire, mais il se défilerait, elle n'en doutait pas. Il était d'ailleurs hors de question qu'elle le laisse partir sans celle cette fois-ci, bien au contraire. S'il ne voulait pas elle le suivrait, enfin peut-être. « Tu veux que je fasse régner l'ordre sur les monstres de la forêt ? Je ne crois pas qu'ils reconnaissent mon autorité. Un peu comme toi. » Le sorcière élève de la maison de Salazar Serpentard fit mine d'être choquée par les propos de son ami. Se jouant de son camarade capable d'être un peu trop crédule parfois, chose qui l'amusait au plus au point. Néanmoins, Lucrezia restait silencieuse encore un temps, réfléchissant à la meilleure manière de lui répondre, tout en restant soit disant vexée par cette petite phrase. « Donne-moi une seule fois où je n'ai pas reconnu ton titre de préfet. » La fille Zabini répondit à Xander en appuyant sur son torse entre chaque mot, comme si elle souhaitait qu'il comprenne bien ce qu'elle sous-entendait. Sauf que c'était faux bien entendu, il pourrait certainement lui en sortir des dizaines, même si aucune actuellement ne sortait pour l'instant dans l'esprit de Lucrezia. « Tout dépend de tes envies, on peut rentrer là-dedans. » Marquant une courte pause afin de lui montrer l'intérieur de la forêt interdite. « Ou alors, on peut faire ce que tu veux... » Elle lui laisse une toute petite chance de choisir, à lui de voir si elle souhaite le prendre pour un petit froussard ou pour un homme courageux.
   
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Toutes les familles possèdent, dit-on, d’épaisses strates de silence tendu, des souffrances engluées dans des secrets cachés bien au fond de belles armoires à linge. — .
zabini family
Revenir en haut Aller en bas
Xander Slughorn
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : 1ère année de GISIS Politique magique
Célébrité : Xavier Serrano
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 124 Gallions : 121 Date d'inscription : 23/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1985-xander-enjoy-being-alive http://www.mumblemumps.com/t1995-xander-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1994-xander-fleche-la-chouette-pas-aussi-rapide-qu-on-pourrait-le-croire

Xander & Lucrezia
L'ivresse des incertitudes
« Que serait la vie sans un peu de danger ? » Répondit Lucrezia à Xander, amusée et rayonnante. Xander répondit par un grand sourire. Il n’était pas du tout surpris de cette réponse, c’était tout à fait le genre de la jeune femme. Au moins, elle était arrivée à destination sans se faire prendre. Si elle n’y était pas parvenue, il aurait pu attendre longtemps qu’elle débarque. Il l’aurait probablement attendue des heures pour ne pas la vexer de ne pas être là si elle finissait tout de même par arriver. Il aurait très bien pu lui arriver quelque chose et elle lui aurait expliqué la raison de son retard. Mais tout allait bien, Lucrezia était là. Enfin, tout allait bien, pour l’instant. S’ils allaient dans cette forêt, il n’était pas certain que tout irait pour le mieux. Si c’était de l’aventure qu’elle voulait, elle aurait peut-être dû demander à un Gryffondor de l’accompagner. Mais peut-être qu’elle n’était pas amie avec les préfets de cette maison. Etait-elle simplement amie avec Xander parce qu’il était préfet ? Non, ils se connaissaient depuis de nombreuses années, avant même qu’il ne soit promu à ce poste. Elle reprit la parole : « Je croyais que tu préférais les petites filles sages ? Je suis pas certaine d'être assez douce pour toi ! » Est-ce qu’il préférait vraiment les filles sages ? Il n’en savait rien. Il n’avait pas vraiment de type. Il était sorti avec plusieurs genres de filles. Mais c’est vrai qu’il aimait quand même beaucoup les filles sages. « C’est ce que tu crois ? Je n’aime pas les petites filles, non. Les filles, oui. Qu’elles soient sages ou non. Est-ce que tu es assez douce pour moi ? Hum… » Répondit-il sans terminer sa phrase, avec un clin d’œil et un rire amusé. Xander n’était jamais tombé amoureux de Lucrezia, peut-être parce qu’elle passait son temps à l’embêter et qu’il n’avait jamais conçu qu’elle puisse s’intéresser à lui autrement qu’en le taquinant. Il était sûr qu’il serait tombé amoureux, si elle avait été sérieuse avec lui un instant parce qu’elle était magnifique et très intéressante. Ils se cherchaient un peu, ils s’embêtaient, mais Xander savait qu’il ne se passerait jamais rien. Ils étaient amis à présent, une amitié qu’il protègerait contre vents et marées. Quelques secondes plus tard, le Poufsouffle s’intéressa à ce qu’ils venaient faire à la lisière de la forêt interdite. Quand Xander lui dit que les créatures de la forêt ne respecteraient pas son statut de préfet, tout comme elle, elle parut choquée. Il se mit alors à douter. Est-ce qu’il avait dit une bêtise ? Elle savait qu’elle ne respectait presque jamais son poste.

« Donne-moi une seule fois où je n'ai pas reconnu ton titre de préfet. » Dit-elle d'un air déçu. Le sorcier avait beaucoup d’exemples à lui donner si c’était ce qu’elle voulait. Est-ce qu’elle ne le réalisait réellement pas ? Il se dit alors qu’elle exagérait. Elle était en train de se moquer de lui. Il sourit malgré tout. Il ne pouvait pas lui en vouloir. « Déjà, là, maintenant, je vais t'en donner une. Si je te dis de retourner au château, tu vas m’écouter ? Je ne crois pas. Tu vois ? » Xander était certain de ce qu’il avançait et sûr qu’elle n’en ferait qu’à sa tête. Et puis elle ne l’avait pas fait venir pour rentrer immédiatement. Ils allaient rester un peu dehors. Il ne savait d’ailleurs toujours pas pourquoi ils étaient là. Lucrezia était très forte pour détourner son attention. « Tout dépend de tes envies, on peut rentrer là-dedans. » Commença-t-elle avant de faire une pause pour lui montrer la forêt interdite. Est-ce qu’il en avait envie ? Non. Il n’en avait vraiment pas envie. « Ou alors, on peut faire ce que tu veux... » Lucrezia lui laissait une chance de se rétracter. Mais après, elle n’aurait pas fini de l’embêter, comme lorsqu’il s’était défilé la dernière fois. Alors cette fois, il fallait qu’il fasse un petit effort. « Maintenant qu’on est là, autant y faire un petit tour. Mais vraiment un tout petit tour. On ne s’éloigne pas trop. Tu sais où tu vas au moins ? C’est pas ton premier tour dans la forêt, j’imagine. » Xander se remonta les manches. Il était prêt à affronter ce qu’ils auraient à affronter. Il ne savait pas vraiment si ce qu’il s’imaginait de la forêt était vrai ou non. Brooke lui avait raconté de nombreuses histoires au cours de leur scolarité et il avait toujours tendance à la croire, même si elle le faisait souvent tourner en bourrique comme Lucrezia. Il sortit aussi sa baguette pour être prêt à tout éventualité. Xander n’avait pas peur de se battre s’il le fallait vraiment, il s’était battu aux côtés de l’AD, ce n’était pas quelques créatures magiques qui allaient lui faire peur. Pourtant, il déglutit. « T’as vraiment des drôles d’idées toi quand même. Et moi, je te suis. Je dois être aussi fou que toi. Allez, passe devant. Comme ça, si on se fait attaquer, tu seras la première visée. » Bien sûr, il rigolait et elle devait le savoir. S’ils étaient en danger, d’un naturel protecteur, il serait le premier à vouloir la protéger. Il aurait protégé n’importe qui, mais ils étaient amis alors son instinct serait encore plus fort. De toute façon, Lucrezia était une fille indépendante et forte, elle n’aurait probablement pas aimé qu’il lui dise qu’il la protègerait quoiqu’il arrive, elle pouvait se protéger toute seule.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
préfet & poursuiveur
Revenir en haut Aller en bas
Lucrezia Zabini
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année + serpentard
Célébrité : ashley moore
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 24 Parchemins : 135 Gallions : 259 Date d'inscription : 08/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1907-lucrezia-mefie-toi-des-apparenc http://www.mumblemumps.com/t1947-lucrezia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t2015-brutus-les-petits-parchemins-de-lucrezia#52057 http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope



   
l'ivresse des incertitudes
xander slughorn & lucrezia zabini.
Lucrezia était aux anges de retrouver Xander près de la lisière de la forêt, ce petit moment avec le poufsouffle lui ferait oublier ses petits problèmes qui commençaient à la tracasser. Rien de très importants cependant, elle pouvait donc se permettre de retrouver son ami pour ne pas s’ennuyer lors de cette soirée, pour une fois qu’il acceptait, il fallait qu’elle en profite. « C’est ce que tu crois ? Je n’aime pas les petites filles, non. Les filles, oui. Qu’elles soient sages ou non. Est-ce que tu es assez douce pour moi ? Hum… » Elle sourit s’amuse de cette réponse, bien loin d’être ce qu’elle attendait de lui, mais c’était ce qui était intéressant avec le jeune homme, il pouvait l’étonner parfois. Il avait beau être beaucoup plus sage que Lucrezia, il savait comment faire pour attirer son attention un peu trop légère. La jeune femme suit le rire du jaune et noir, au moins ils étaient tous les deux sur la même longueur d’ondes. Il est loin d’être fait pour elle, elle en avait conscience et ne prétendrait pas le contraire, même si jouer de temps en temps pouvait être drôle. Aucune ambiguïté entre eux et tant mieux d’ailleurs, cela compliquerait que trop leur relation et la Zabini avait suffisamment de relations compliqués dans sa vie.

La jeune femme changea vite de sujet en donnant la possibilité à Xander de lui démontrer qu’elle ne reconnaissait pas son statut de préfet à moins que cela puisse l’aider. Même si elle jouait plus qu’autre chose à lui faire croire qu’il la décevait en affirmant ce genre de choses, au fond d’elle, elle avait simplement envie de rire. « Déjà, là, maintenant, je vais t'en donner une. Si je te dis de retourner au château, tu vas m’écouter ? Je ne crois pas. Tu vois ? » Une petite moue boudeuse se dessine sur les visage de Lucrezia, avec le temps, il avait appris à la connaître remarquablement bien. Ce qui démontrait l’attention qu’il lui portait et elle en était ravie. Elle hausse les épaules, sans réponses, cela ne servait à rien, le regard malicieux qu’elle lui lance suffit.

« Maintenant qu’on est là, autant y faire un petit tour. Mais vraiment un tout petit tour. On ne s’éloigne pas trop. Tu sais où tu vas au moins ? C’est pas ton premier tour dans la forêt, j’imagine. »  « Bien sûr que je sais où on va, enfin je crois... » Lucrezia voulait faire un blague à Xander, elle savait très bien que cela ne lui plairait pas, pourtant, elle s’en fichait, c’était drôle pour elle. Certainement pas pour lui, elle connaissait une partie de la forêt, mais c’était toujours plus sympathique de se retrouver dans des endroits qu’elle ne connaissait pas afin de les explorer. Peut-être que c’était ce genre de métier qu’elle devrait faire, exploratrice en tout genre, mais son père serait loin d’accepter cette idée elle en avait largement conscience, alors que pouvait elle faire après tout ? « T’as vraiment des drôles d’idées toi quand même. Et moi, je te suis. Je dois être aussi fou que toi. Allez, passe devant. Comme ça, si on se fait attaquer, tu seras la première visée. » Elle sourit en avant mais se retourne presque immédiatement pour regarder Xander avec une idée en tête, son espièglerie pouvait se lire dans ses yeux. « Oh moi aussi je t’aime mon grand fou... » Lucrezia explose de rire, en attrapant sa baguette sait-on jamais, il valait mieux être en possession de tous ses moyens en fonction de ce qu’ils pourraient bien croiser. Entrant proprement dit dans la forêt interdite en compagnie de Xander, Lucrezia trouvait ce moment jouissif, ce sentiment de liberté futile lui faisait du bien. Elle pouvait faire presque tout ce qu’elle voulait, lorsqu’il était avec elle et c’était une chose qu’elle appréciait depuis le temps. Un sourire rare sur le visage, elle se crispe néanmoins sur sa baguette lorsqu’elle entend un bruit de craquement au bout de quelques minutes. Elle se tourne vers le poufsouffle pour s’assurer que ce ne soit pas lui qui ait fait ce bruit, en espérant qu’il n’ait pas remarqué qu’elle ne s’attendait pas à ce genre de bruit. « Tu vois on risque pas grand-chose ici… fais pas comme si on allait se faire manger par un loup-garou ! » Lucrezia se moquait de lui, pourtant elle ne ferait certainement pas la fière si cette situation se passait réellement.
   
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Toutes les familles possèdent, dit-on, d’épaisses strates de silence tendu, des souffrances engluées dans des secrets cachés bien au fond de belles armoires à linge. — .
zabini family
Revenir en haut Aller en bas
Xander Slughorn
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : 1ère année de GISIS Politique magique
Célébrité : Xavier Serrano
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 124 Gallions : 121 Date d'inscription : 23/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1985-xander-enjoy-being-alive http://www.mumblemumps.com/t1995-xander-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1994-xander-fleche-la-chouette-pas-aussi-rapide-qu-on-pourrait-le-croire

Xander & Lucrezia
L'ivresse des incertitudes
« Bien sûr que je sais où on va, enfin je crois... » Xander plissa les yeux quand elle termina sa phrase. Il ne savait pas trop où se situait la vérité. Il était à moitié persuadé qu’elle était encore en train de se moquer de lui. Mais au cas où ce ne serait pas le cas, il ferait doublement attention à ne pas se perdre dans la forêt et à ne pas croiser la route de créatures dangereuses. Xander demanda à son amie de passer devant pour qu’elle soit la première à être attaquée s’ils l’étaient. Il savait qu’elle ne le prendrait pas mal, Lucrezia et lui étaient sur la même longueur d’ondes en général, même si elle l’embêtait plus qu’il ne le faudrait de temps en temps. Il l’aimait bien malgré tout. Elle lui faisait faire des choses qu’il ne ferait pas s’il était seul. Il lui dit qu’elle avait des idées folles et qu’il était aussi fou qu’elle, ce à quoi elle réagit : « Oh moi aussi je t’aime, mon grand fou... » Son espièglerie le ferait toujours rire. Ce qu’il fit d’ailleurs quand elle s’était retournée vers lui, avant même qu’elle ne prenne la parole, il savait déjà qu’elle allait le faire rire. Elle aussi, elle explosa de rire. S’ils voulaient être discrets en entrant dans la forêt, c’était perdu d’avance. Prêt à dégainer sa baguette au moindre problème, il avança en suivant Lucrezia. Au moins, il ne faisait pas encore nuit, mais il ferait bientôt bien plus sombre qu’il ne l’aurait souhaité. Il la vit préparer sa baguette aussi. Elle devait être moins rassurée que ce qu’elle prétendait. « Quoi ? » Dit-il quand Lucrezia se retourna vers lui avec un air qu’il n’arrivait pas à décrire sur son visage. Est-ce qu’elle avait peur ? Est-ce qu’elle avait entendu quelque chose ? En tout cas, Xander était trop dans la lune pour avoir remarqué quoique ce soit. Il n’avait rien entendu du tout. « Tu vois, on risque pas grand-chose ici… fais pas comme si on allait se faire manger par un loup-garou ! » Il voyait bien qu’elle se moquait de lui cette fois. Il sourit, puis lui tira la langue. A cet instant, il avait peut-être l’air un peu plus rassuré qu’elle. D’ailleurs, ils n’avaient pas beaucoup avancé et il était sûr que s’ils revenaient sur leurs pas, ils seraient très vites sortis de la forêt interdite. « Moi ? Mais c’est toi qui me regarde comme si t’avais entendu un bruit louche. T’as entendu quelque chose ? » Lui n’avait rien entendu et il ne savait pas s’il devait être rassuré ou pas. Il haussa les épaules, c’était probablement une chouette dans les branches ou un autre petit animal. « Et puis tu sais, les loups-garous, y’en a vraiment à Poudlard. Mais bon, c’est pas la pleine lune… enfin je crois. Je te tue si tu me fais aller dans la forêt pendant la pleine lune. » Dit-il tout en levant les yeux vers le ciel pour essayer d’apercevoir la lune. Mais tout ce qu’il voyait, c’était la dense végétation qui les entourait. Quand il baissa les yeux à nouveau, il faillit rentrer dans un arbre. En fait, il ne suivait plus du tout Lucrezia et il ne regardait plus où il allait en pensant qu’elle l’aurait retenu. Mais c’était beaucoup plus drôle s’il se cognait dans un arbre. « Oups. » Lâcha-t-il tout en reculant de quelque part. Il se tourna vers la jeune fille. Elle profitait bien de sa trop grande maladresse et son manque de concentration. « Tu vas avoir besoin de moi en un morceau si un danger arrive. » C’était comme s’il lui reprochait de ne pas l’avoir arrêté avant qu’il ne s’approche trop de ce tronc d’arbre. Il n’était pas sûr qu’elle l’aurait fait. Et même si elle savait se défendre toute seule, il continuait à prétendre qu’il pourrait l’aider. Il s’éloigna de l’arbre et s’avança vers elle. Il attrapa sa manche et s’accrocha à elle. « Voilà, je ne te lâche plus, si je rentre dans un arbre, toi aussi. » Un sourire s’afficha sur ses lèvres. Il continua d’avancer à ses côtés en espérant ne rien croiser tout en essayant de se rappeler d’où ils venaient. Au pire, ils avaient toujours la magie pour leur permettre de retourner sur leurs pas. « Dis Lucrezia… Tu vas faire quoi cet été ? » Demanda-t-il à la demoiselle. Parce que même si elle ne cessait de l’embêter, elle allait beaucoup lui manquer. Il espérait qu’elle aurait toujours du temps à lui consacrer. Même s’il allait être très occupé à suivre tous les matchs de la coupe du monde de Quidditch.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
préfet & poursuiveur
Revenir en haut Aller en bas
Lucrezia Zabini
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année + serpentard
Célébrité : ashley moore
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 24 Parchemins : 135 Gallions : 259 Date d'inscription : 08/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1907-lucrezia-mefie-toi-des-apparenc http://www.mumblemumps.com/t1947-lucrezia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t2015-brutus-les-petits-parchemins-de-lucrezia#52057 http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope



   
l'ivresse des incertitudes
xander slughorn & lucrezia zabini.
Lucrezia s’amusait de voir son ami s’inquiéter sur le fait qu’ils puissent rentrer dans une partie de la forêt qu’elle ne connaissait pas. Surtout qu’elle ignorait ce qui pouvait bien se trouver dans cette partie, mais bon c’était ce qui pouvait être intéressant. Principalement, à cause du fait que la jeune femme, avait besoin de ce genre de petits défis personnels, préférant être accompagnée dans ce genre de petit périples. « Quoi ? » Xander semblait inquiet, cela l’amusait, il réagissait au fait qu’elle ait pris la précaution d’avoir sa baguette à portée, sait-on jamais. Lucrezia était téméraire, voire inconsciente parfois, mais elle était bien loin d’être suicidaire. Tout du moins pour l’instant, cela arriverait peut-être avec le temps qui sait ? Elle ne pouvait pas prétendre être dotée du don de voyance. Néanmoins, le danger ne l’effrayant pas comme son compagnon, elle pouvait se permettre quelques petites choses différentes lorsqu’elle était seule, mais là il n’y pas qu’elle dans l’histoire. Il était hors de question qu’elle laiisse Xander souffrir pour une de ses idées stupides. « Moi ? Mais c’est toi qui me regarde comme si t’avais entendu un bruit louche. T’as entendu quelque chose ? » « Euh non... » Menteuse. Mieux valait mentir pour préserver les apparences, s’il remarquait qu’elle s’était effrayée à cause d’un petit bruit auquel elle ne s’attendait pas, le poufsouffle se moquerait certainement d’elle. Elle ne lui en voudrait, mais râlerait certainement à cause de cette idée. «Et puis tu sais, les loups-garous, y’en a vraiment à Poudlard. Mais bon, c’est pas la pleine lune… enfin je crois. Je te tue si tu me fais aller dans la forêt pendant la pleine lune. » Elle roule des yeux, le regarde amusée, comme s’il avait besoin de le rappeler, elle était tout à fait au courant de cette situation son père bougonnait suffisamment lorsque ce genre de conversation arrivait à table. Quelque chose qui ne lui manquerait pas et qu’elle retrouverait certainement que trop rapidement avec les vacances si proches. « Je suis pas folle à ce point quand même, j’ai pas envie de finir toute poilue, c’est pas assez sexy... » Elle éclate de rire à son idée, et puis quoi encore, surtout qu’elle imaginait en la réaction du paternel si elle se retrouvait avec une morsure de loup-garou. Valait mieux éviter ces soirs là, au cas où, sait-on-jamais.

La jeune femme restait plantée en voyant son ami essayer de regarder en l’air pour s’assurer que ce ne soit pas la pleine lune, remarquant qu’il se rapprochait étrangement d’un arbre elle restait muette. Et la collision arriva, ce qui fit rire à nouveau la jeune italienne. « Oups. » Xander était parfait pour Lucrezia, c’était sans aucun doute l’une des rares personnes à comprendre son côté enfantin, qu’elle voulait préserver. « Tu vas avoir besoin de moi en un morceau si un danger arrive. » « J’ai surtout pas envie de devoir te porter jusqu’au château, c’est que t’es plus lourd qu’on pourrait le penser ! » Elle lui tire la langue très puérilement, mais c’était le jeu ma pauvre lucette. Une fois qu’elle ait lâché sa vanne, elle remarque qu’il se rapproche d’elle, elle s’attend à des représailles et se retrouve juste avec un Slughorn accroché, chose qui la fait sourire. « Voilà, je ne te lâche plus, si je rentre dans un arbre, toi aussi. » Bah il avait pas fini de se cogner alors, vu la capacité de concentration des deux loustics. « Dis Lucrezia… Tu vas faire quoi cet été ? » Elle le regarde en souriant, elle avait prévu énormément de choses à vrai dire, mais elle ignorait si elle arriverait à profiter de tout ce qu’elle pouvait. « Eviter mon père ? » C’était le point principal, sans aucun doute et il connaissait très bien la relation houleuse de la jeune femme avec son paternel, par conséquent, il ne fallait pas s’attendre à ce qu’elle rester enfermée dans la tente familiale. « J’en sais rien, on va aller voir les matches avec Néréo, faut bien que je le sortes un peu de temps en temps… faudrait qu’on aille en voir un ensemble aussi, promets moi que si les anglais vont en finale on ira ensemble ! Bon ya genre peu de chance, mais suffit d’un peu de Felix Felicis non ? » La jeune femme continuait à avancer dans la forêt en compagnie de l’un de ses amis les plus sincères se demandant si au final, elle ne faisait pas une erreur. Venir ici, n’était peut-être pas la meilleure idée, surtout pour Xander, sauf que Lucrezia eu une nouvelle idée. Se défaisant de l’emprise du poufsouffle elle attrape le foulard se trouvant dans une poche de sa veste. « Et toi tu comptes faire quoi ? » Elle n’attend pas la réponse d’une jeune homme pour se placer dans le dos de Xander afin de lui bander les yeux et lui susurrer : « T’as confiance en moi ? »
   
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Toutes les familles possèdent, dit-on, d’épaisses strates de silence tendu, des souffrances engluées dans des secrets cachés bien au fond de belles armoires à linge. — .
zabini family
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ivresse des incertitudes + LUCRANDER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit d'ivresse humaine
» Qu'importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse (PV)
» Nuit d'ivresse, gare à tes fesses!
» (m) •• il a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila
» Qu'importe le flacon du moment qu'on a l'ivresse (seraphina)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: