Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

QWC - Situation 4

Mumblemumps
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Parchemins : 1670 Gallions : 5094 Date d'inscription : 13/02/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com

Les stands du village
le village
Noms des participants

Sabal de Vandekeybus,  Thomas de La Rivière, Nigel H. Shaw, Ilia T. Yordanova, Fortune Fernandez
Les stands du village

Il y a énormément de monde pour la braderie aujourd'hui, les commerçants sont ravis, vous un peu moins. La chaleur de l'été vous étouffe, et soudain vous entendez des cris tout près de vous. "AU VOLEUR, AU VOLEUR", vous voilà attrapé par des Aurors et emmené directement dans une arrière boutique. Vous êtes considéré comme suspect d'un vol que vous n'avez pas commis, et vous n'êtes pas seul.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Athéna V. Borgin
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : deuxième année en médecine magique
Célébrité : madelaine petsch
Pseudo : Prim Âge : 22 Parchemins : 505 Gallions : 849 Date d'inscription : 08/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Elle est habillée dans des vêtements de milliers de couleurs. Des fleurs dans les cheveux, la demoiselle chantonne en participant à la grande braderie sorcière. Des milliers de stands tout aussi différents les uns que les autres se trouvaient devant elle ; il en devenait difficile de décider par lequel elle pouvait bien commencer. Fortune n’avait pas beaucoup d’argent, elle avait donc décidé de rentabiliser sa journée en venant à celle qui proposait tous les articles à moitié prix. Peut-être qu’elle trouverait un cadeau qui lui permettrait de regagner l’attention de la jolie Emérence, ou un quelconque objet de collection qu’elle pourrait revendre plus tard, afin de se faire des sous pour les semaines où elle serait obligée de retourner dans la rue. Rien que d’y penser, elle sentait déjà son estomac se retourner.

La jeune femme décide d’acheter une glace ; elle a beau être dans une robe d’été, elle a excessivement chaud et elle a l’impression que la sueur lui colle à la peau. Soudainement, elle entend des cris, des hurlements. Elle n’a pas le temps de goûter son sorbet qu’elle se fait saisir par des personnes plus grandes qu’elle, et entraînée dans une arrière-boutique. Se débattant, elle se fait jeter par terre avant d'entendre une porte se refermer. Se relevant, non sans douleur, elle dépoussière sa robe avant de cogner fortement contre la porte. « Personne n’a le droit d’attaquer une dame ! J’ai des droits ! Et quoi que ce soit que vous pensez que j’ai volé, eh bien, je ne l’ai pas fait ! » hurle-t-elle. Les bras croisés, elle se retourne, s’appuie contre la porte avant de se laisser glisser. Assise sur le sol, elle a une mine boudeuse, qui ne tarde pas à se faire remplacer par de la curiosité. « Vous aussi, vous avez volé quelque chose ? » Brave Fortune qui venait tout juste de se contredire, de détruire la valeur probante de tout ce qu'elle avançait. En vérité, elle se demandait simplement pourquoi ils étaient aussi nombreux à se retrouver enfermés.

Chose certaine, en Amérique, on n’aurait jamais brimé ainsi ses droits et ses libertés.


when will we finally breathe
I hear the sound, echoes beneath angels and skylines meet, and I'm straining to reach the light on the surface, light on the other side.
Revenir en haut Aller en bas
Nigel H. Shaw
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard - GISIS sécurité magique 1e année 09/2000
Célébrité : Alden Ehrenreich
Âge : 98 Parchemins : 315 Gallions : 1058 Date d'inscription : 28/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2030-nigel-h-shaw-i-m-made-of-stone- http://www.mumblemumps.com/t2103-nigel-h-shaw-the-end-is-getting-near http://www.mumblemumps.com/t2104-haze-jr-shaw-le-porteur-de-lettres#53507

QWC Situation 4
- Les Stands du Villages -
Ft. Sabal de Vandekeybus , Thomas de La Rivière , Fortune Fernandez , Ilia T. Yordanova , Teagan Fowley & Moïra de La Rivière

Il fait chaud. Il aurait dû opter pour quelque chose de plus léger. Mais sincèrement, qui s’attendrait à ce qu’il puisse faire aussi chaud ici. Ce doit être parce qu’il y a trop de monde. C’est la seule explication possible. Trop de monde au même endroit. C’est quand même pas possible qu’il existe autant de sorciers rassemblés au même endroit… il n'apprécie pas les foules. Entre autre.

- Ilia, vous êtes là, dit-il comme si elle avait un quelconque retard. A moins que ce soit parce qu'il s'étonne qu'elle soit vraiment là. Vous… vous aviez oublié le livre.

Elle l’avait laissé sur la table, aux Trois Balais. A dessein ou non, il ne savait pas trop. Mais c'était un excellent prétexte pour lui de la revoir. Parce que oui, il y avait songé. C'était inédit, du moins à son souvenir.

Un sage bavardage, Nigel sourit presque. Ils n'ont le temps de faire que quelques kiosque lorsqu’un auror l’interpelle.

- Nous venons tout juste d’arriver, dit-il, surpris. Ce qui est vrai pour sa part. En ce qui concerne, Ilia, il n'en sait rien, mais il l’inclut d'office dans son alibi. Quoi ? Quel vol ?

Il aurait bien envie de les envoyer bouler et de retourner à sa balade, mais ce sont des aurors.

- Mieux vaut ne pas insister, conseille-t-il à Ilia. Tout ce malentendu ne prendra que quelques minutes. Avec de la chance. Et puis il voulait bien savoir comment ont ils oser le soupçonner de vol.

On les escorte dans une arrière boutique et on leur demande de patienter. Déjà Nigel semble perdre sa bonne buteur et se compose une attitude fermée qui s'accentue à mesure que d'autres se font aussi placer dans cette salle d'attente.

Une demoiselle semble bien plus contrarié que lui d'être ici, se targue d'être américaine, mais ça ne semble pas faire son effet. Nigel ne répond pas directement à la question de la jeune femme, qui leur demande si eux aussi ont volé quelques chose, mais s'adresse surtout à son amie.

- Ce malentendu sera rapidement dissipé, de toute evidence.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.


Revenir en haut Aller en bas
Thomas de La Rivière
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard
Célébrité : Herman Tømmeraas
Pseudo : Carotte/Aguarà Âge : 24 Parchemins : 298 Gallions : 469 Date d'inscription : 09/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1600-thomas-falling-is-just-like-fly http://www.mumblemumps.com/t1631-thomas-le-coeur-a-maree-basse#40265

QWC 4 - Les stands du village
>
 
La grande braderie

Désœuvré, les mains dans les poches, le serpent s’enfonçait à travers les étals. Il ne cherchait rien de particulier. Il n’avait besoin de rien. Si ce n'était respirer un instant loin de la présence étouffante de ses parents et du pot-de-colle qu'était sa cousine. Ses yeux parcouraient paresseusement les devantures des échoppes. Après quelques minutes, il avait acheté une magnifique plume de Phénix autoencreur pour Moïra et un petit médaillon pour Constance. Il n'avait peut-être besoin de rien mais il achetait dès qu'il en ressentait l'envie.

Quelques pas plus loin, une exposition de bagues finement ciselées fit son apparition. Thomas eut une pensée pour Okta. Une grimace dégoûtée lui étira les lèvres et il détourna la tête avec frustration. Ses parents seraient ravis qu’il trouve un cadeau pour sa fiancée, pourtant. Le serpent serra les poings en lançant un dernier coup d’œil à l’étal. Ces fiançailles le rendaient amer envers l’une de ses amies. Et il se détestait pour ça. Son regard accrocha une bague fine qui semblait tressée d’or et d’argent. En son sommet, une pierre minuscule scintillait doucement. Elle était superbe et Thomas allait lever la tête vers le vendeur pour attirer son attention lorsqu’il se fit violemment agripper le bras et pousser en arrière. Il allait protester mais il reconnut l’uniforme des Aurors. L’homme le poussait vers une arrière-boutique et grommelait des mots tels que voleurs et suspect. Le serpent leva les yeux au ciel avec indignation ce qui eut l’air d’irriter l’Auror puisqu’il se fit projeter sur le sol aux côté d’une fille habillée aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une sorte de bohémienne.

Thomas se releva lentement et épousseta ses vêtements avec fureur. La porte s'était refermée derrière lui et il semblait bel et bien enfermé. Tout ça avait été trop rapide pour qu’il comprenne ce qui se passe mais l’idée qu’on puisse le prendre pour un voleur l’outrait particulièrement. Il aurait eu assez d’argent pour s’acheter plusieurs de ces boutiques en entiers s’il le voulait. La bohémienne s’était relevée et jetée contre la porte, se donnant en spectacle devant le regard ennuyé du serpent. S’ils devaient supporter une pleurnicheuse en plus d’être enfermés ici, ça n’allait pas le faire.
Thomas jeta un coup d’œil autour de lui et constata la présence de la sœur des jumeaux et de Nigel. Au moins avait-il une bonne connaissance à ses côtés. Thomas lança un sourire contrit vers Nigel. « Vous aussi, vous avez volé quelque chose ? » Le serpent fronça des sourcils et jeta un regard sombre vers la bohémienne. Ainsi donc elle avait volé quelque chose. Rien de bien surprenant vu son apparence miteuse. « Ce malentendu sera rapidement dissipé, de toute évidence. » Thomas inspira profondément pour se calmer mais il n’avait qu’une seule envie : plaquer la bohémienne contre le mur et qu’elle avoue aux Aurors qu’elle était la seule responsable du méfait. Il se dessina un sourire faussement chaleureux sur les lèvres.

« De toute évidence… »

Le serpent s’avança vers la bohémienne et s’accroupit devant elle. Il souriait mais ses yeux étaient glacés.

« Je ne sais pas ce que tu as volé mais je te suggère de rapidement avouer ton crime aux Aurors. Parce que, non, en ce qui  nous concerne, nous n’avons rien volé. »

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.


† Didn't know how lost I was until I found you. I was beat. Incomplete. I'd been had, I was sad and blue
Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 29 Parchemins : 1061 Gallions : 1272 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

QWC - Situation 4
Ft. @ “Sabal de Vandekeybus” , @”Thomas de La Rivière” , @”Fortune Fernandez” & @Ilia T. Yordanova

Cette braderie est une bonne idée, ça donne une activité de plus durant la coupe du monde et Ilia apprécie de pouvoir déambuler parmi les allées, bien qu'il y ait énormément de monde. L'air est tout de même présent et fait voler ses cheveux détachés. En observant les autres badauds, elle remarque que beaucoup d'entre eux portent des robes aux couleurs de leurs équipes mais personne n'ose montrer ses jambes comme elle le fait en portant un short en jeans. La belle est sorti de sa rêverie par la voix d'un homme qui l'interpelle. « Nigel ! » a-t-elle la surprise de trouver en se retournant. Il a eu la délicate attention de lui rapporter son livre qu'elle avait laissé sur la table du bar lors de leur première rencontre. « Oh oui ! Merci, c'est gentil. » Elle n'avait pas terminé de le lire, c'était une chance de l'avoir retrouvé.

Mais les réjouissances furent de courte durée. La sorcière était ravie de passer un moment avec Nigel, mais des cris interrompirent leur conversation alors qu'ils avaient avancé d'à peine dix mètres. Des voleurs ? Sans savoir pourquoi, un auror les attrapa en leur ordonnant de les suivre. « Vous voulez rire ? Lâchez-moi. » Mais l'homme se fichait de ses protestations, il les entraînait déjà à l'écart sous les yeux d'une foule stupéfaite. Ilia aperçu d'autres personnes se faire alpaguer de la même façon et elle acquiesce lorsque son camarade lui dit que ça passera vite. Après tout, ils n'étaient coupables de rien et se promenaient simplement, il n'y avait qu'à le prouver.

Dans l'arrière-boutique d'un magasin, quelques vacanciers avaient été jetés. Ilia retrouve sa mobilité et masse ses poignets douloureux. Elle aussi a de la poigne, mais elle préfère attendre de connaître le fin mot de l'histoire et que justice soit faite avant d'agresser ses futurs collègues. Elle reconnaît les deux adolescents comme étant des élèves de Poudlard sans forcément les replacer dans un contexte précis. Elle en a vu du monde depuis un an ! Mais le jeune homme (Thomas) est un Serpentard, elle en est certaine puisqu'elle l'a déjà vu dans les cachots. Ouvrant la bouche, Nigel la devance en disant que ce n'était qu'un malentendu, ce que ne croit pas le petit brun qui va agresser la jeune femme affalée près de la porte. « Restons calme, s'il vous plaît. Ne nous accusons pas à tort. » dit-elle en s'approchant des deux jeunes au ras du sol.

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.


Mon frère, tu étais ma fierté, ma vie. Aujourd'hui, j'apprends à vivre sans toi, sans tes sourires.
Je me relève grâce à ton souvenir. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

QWC 4
Les stands du village


Elle n’avait jamais participé à une braderie. Alors quand sa cousine, qui s’ennuyait ferme au milieu des adultes, lui avait proposé d’y aller, Moïra avait accepté. Elle n’avait pas vu sa cousine depuis l’été dernier, elle pouvait bien passer un peu de temps avec elle, non ? Constance, aux anges, l’avait entraînée entre les étals, lui arrachant un sourire à chaque fois qu’elle ne pouvait cacher son excitation à l’idée de flâner avec elle. Elle lui avait acheté une glace, que la petite française avait dévorée avec appétit, avant de se précipiter vers un stand de bijoux. Ils étaient beaux, et pas trop chers. Elle lui avait pris un bracelet, avait pris le même pour elle, et sur l’insistance de Constance, en avait pris un troisième pour Thomas, pour qu’ils portent les mêmes bijoux. Heureusement pour sa moitié d’âme, la Serdaigle avait réussi à négocier pour prendre quelque chose de plus masculin pour lui. Ils se retrouvaient chacun avec un bijou différent, portant cependant le même motif. Constance était contente. « AU VOLEUR, AU VOLEUR ! » La française n’a pas le temps de réagir que des mains se saisissent de sa cousine, qui piaille de peur. Sans réfléchir, elle se jeta en avant, saisissant le poignet de Constance pour la tirer vers elle.

« Ne touchez pas ma cousine, bande de sauvages ! »

Elle avait attiré l’attention sur elle, et ce fut elle qui fut attrapée et malmenée, pour être poussée avec tant d’autres dans une arrière-boutique vide de tout, même de sièges. Elle n’avait pas lâché sa cousine, qui était maintenant avec elle dans cette étrange situation. Superbe. Si Constance avait été dehors, elle aurait pu aller chercher son oncle et sa tante. Jonathan de La Rivière aurait été scandalisé d’apprendre que des gens osaient considérer sa fille comme une vulgaire voleuse. Oh, sa fille et son fils, puisqu’apparemment Thomas aussi avait été saisi par les autorités. D’autres personnes avaient été traînés ici avant elles, apparemment, puisqu’il y avait deux ou trois inconnus en plus de son frère, dont une aux cheveux bariolés qui avait été jetée au sol quand les policiers avaient ouvert la porte avec violence pour les jeter ici. Passablement agacée, la Serdaigle se tourna vers les adultes vers la porte.

« Quitte à nous traiter comme de vulgaires criminels, pourriez-vous au moins avoir la décence de ne pas le faire si ouvertement ? »

Elle montra de la main la fille qu’ils avaient renversée sans ménagement, mais ils lui claquèrent la porte au nez, la faisant grincer des dents. Constance, qui avait reconnu son cousin, se rapprocha de lui, les larmes aux yeux, tandis que Moïra se rapprochait de la rôle de fille pour se pencher vers elle. Elle n’avait pas l’air trop blessée, la bourrade de la porte semblait juste lui avoir fait perdre l’équilibre. Cela n’empêcha pas la française de tendre une main vers elle pour l’aider à se redresser.

« Ça va, rien de cassé ? »
Revenir en haut Aller en bas
Mumblemumps
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Parchemins : 1670 Gallions : 5094 Date d'inscription : 13/02/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com

Les stands du village
Le village
 

ϟ QWC - Situation 4 Des jeunes adultes de tous les horizons se trouvaient dans l’arrière-boutique. Si certains ne semblaient pas apprécier l’emprisonnement, d’autres se livraient à un raisonnement plus logique. Ce malentendu serait rapidement dissipé, aucune autre phrase n’aurait pu être mieux choisie. Les Aurors arrivent dans la salle. Il y a eu une certaine agitation. « Si vous n’êtes pas des vulgaires criminels, nous savons, en revanche, que vous êtes  tous coupables. » Ils sont intransigeants. Regardant chaque personne une par une, celui qui semble aux commandes donne l’ordre : « Livrez-nous un seul coupable et tous les autres seront libres de partir. » Ce serait aux élèves et aux professeurs de choisir une personne qui se sacrifierait pour le bien-être collectif. Les Aurors avaient besoin d’un coupable ; avec toutes les perturbations des derniers temps, il était important de montrer que, pour une fois, la situation était bien en main.


Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Habillée d’une jolie robe blanche comme la neige, je me baladais tranquillement entre les stands. C’était si vivifiant, tout ces gens, cette joie, ces cris et rires. Tout ce qu’il y a de bon dans une ambiance de fête comme ça était regroupée autour de moi. Je souriais de joie et d’enthousiasme. J’avais l’intention d’acheter plein de cadeaux à mes amis. Dans la limite de mes moyens, j’avais déjà repérée une peluche en forme de sirène et une magnifique corbeille à simple tressée et décorée magiquement. J’avais hâte de dépenser mon argent, j’en sautillai de joie en déambulant entre les stands avec les yeux émerveillés d’une enfant. Me fichant complètement du regard des gens, je papillonnais entre les gens et devant les étals.

Jusqu’à ce que j’entende un cri moins joyeux qui me fit me retourner pour comprendre ce qu’il se passait. Et qu’on m’empoigne avec force sans me laisser le temps de réagir, on me traina à l’écart de la foule.

« Qu’est-ce que… ? » eu-je tout juste le temps de laisser échapper avant qu’on m’enferme dans une pièce où d’autres gens étaient déjà là, mon regard glissa sur eux pour revenir sur les gens qui m’avaient amenée ici. Mon sang se glaça dans mes veines, pourquoi des aurors osaient faire ça à des gens comme moi ?

Mon regard retourna vers les autres gens isolés, je pinçai les lèvres de peur, l’auror prit la parole, j’écarquillai les yeux. QUOI ? Mon regard se figea, je remis le masque de mon enfance et me redressai. La panique faisait tressauter mes doigts, je le sentais. J’avais horreur de ça, mais pourquoi ils faisaient ça ? Qu’est-ce qu’on leur avait fait ? J’étais sûre qu’on était tous innocents ! Ces gens normaux, même cette fille très colorée – d’ailleurs très jolie. Alors pourquoi ? J’étais désemparée. Mais je ne devais pas le montrer. Et je ne devais pas céder à la facilité de faire remarquer que mon père saurait leur faire payer ce genre de choses. Non. Plus personne derrière moi. C’était ce que je voulais. Alors silence.

« Pourrait-on avoir une explication claire de la situation ? Je ne comprends pas la raison qui m’a fait atterrir ici. C’est ridicule de vous en prendre à nous. » remarquai-je avec ma voix et mon attitude de sang-pur dont j’avais de plus en plus horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Athéna V. Borgin
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : deuxième année en médecine magique
Célébrité : madelaine petsch
Pseudo : Prim Âge : 22 Parchemins : 505 Gallions : 849 Date d'inscription : 08/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Fortune ne comprenait pas vraiment la situation. Elle savait simplement qu’elle détestait cette arrière-boutique. Non seulement elle était triste, elle manquait aussi de couleurs. Un garçon non loin dit que ce malentendu serait bientôt dissipé. Si cet élève ne semblait pas vraiment sympathique (et complètement indifférent au fait que l’on ait bafoué ses droits fondamentaux), ce n’était rien comparativement à l’autre qui se penchait vers elle, avec un horrible sourire. Son accent français l’aurait probablement rendu charmant dans d’autres circonstances, mais Fortune sentait bien que ce garçon n’était pas aussi bon qu’il ne le paraissait. Elle n’a pas peur. « Bien évidemment. Les riches ne volent jamais rien. » se contente-t-elle de répondre, avec un large sourire, même si les paroles cachent une bonne dose d’ironie. Elle tente simplement de soutenir le regard en se rappelant qu’elle n’avait aucun crime à avouer. Ordinairement, elle n’aurait pas hésité à se sacrifier, mais elle ne voulait pas sauver ce garçon. S’il était ici, c’était pour une raison. Elle, elle était pauvre ; on n’avait pas besoin de raison pour l’enfermer. Lui, il était riche, ça se voyait à la manière dont il parlait, dont il était vêtu ; cela avait un tout autre sens.

Une autre fille s’approche d’eux en leur demandant de conserver leur calme. Par contre, elle n’était pas aussi gentille que la grande brune aux cheveux ondulés. Fortune saisit la main de la Française. Elle présumait que c’était une Française, étant donné son accent. « Ça va. » se contente-t-elle de répondre, non sans un regard noir au Français de Serpentard. La guerre était déclarée.

Les Aurors choisissent ce moment pour faire irruption dans la salle en leur demandant de leur livrer un coupable. Il fallait qu’une seule personne se rende pour que les autres retrouvent leur liberté. Teagan ne semblait pas comprendre. Fortune lui prend les mains, et regarde sa camarade dans les yeux.

« Ils pensent que nous sommes tous des voleurs. Alors, ils veulent qu’on agisse comme des criminels et qu’on leur livre un coupable. Chose que nous ne devons absolument pas faire ! » Fortune lâche les mains de son amie et tourne en rond, réfléchissant à toute allure. « On devrait invoquer le cinquième amendement. » soutient la jeune femme, fière de se rappeler la Constitution américaine. Ainsi, ils ne seraient pas obligés de répondre. Une partie d’elle aurait aimé livrer le Français. C’était connu, après tout : les riches étaient tous des voleurs. Facile pour eux de s'en tirer, quand ils n'avaient qu'une amende à payer.


when will we finally breathe
I hear the sound, echoes beneath angels and skylines meet, and I'm straining to reach the light on the surface, light on the other side.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas de La Rivière
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard
Célébrité : Herman Tømmeraas
Pseudo : Carotte/Aguarà Âge : 24 Parchemins : 298 Gallions : 469 Date d'inscription : 09/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1600-thomas-falling-is-just-like-fly http://www.mumblemumps.com/t1631-thomas-le-coeur-a-maree-basse#40265

QWC 4 - Les stands du village
 
La grande braderie

« Bien évidemment. Les riches ne volent jamais rien. » Thomas leva un sourci circonspect. Il ne comprenait pas pourquoi elle disait ça. S’il l’accusait ce n’était pas dû à son accoutrement débraillé mais parce qu’elle venait d’avouer avoir volé quelque chose. La Yordanova lui demanda de rester calme et de ne pas accuser à tort. Le serpent se dessina un sourire affable sur le visage. Il n’avait pas intérêt à ce que tous les autres se montent contre lui. Il se releva en haussant des épaules, il s’apprêtait à justifier son comportement lorsque la porte s’ouvrit une nouvelle fois. Moïra et Constance se firent pratiquement jeter à l’intérieur. Thomas se précipita sur sa petite cousine qu’il attira vivement contre lui pour la serrer dans ses bras. Comment pouvait-on envisager que la jeune Constance vole quoique ce soit ?
Le serpent regarda d’un air désabusé Moïra relever la bohémienne et il répondit avec un petit sourire au regard sombre de la Poufsouffle. Moïra. Trop gentille. Cette pauvresse n’en méritait pas tant. Thomas passa une main rassurante dans les cheveux de Constance et se rapprocha de sa jumelle. Le regard planté dans celui de la bohémienne, il s’efforça une nouvelle fois d’afficher un air plus calme que tout à l’heure.

« Excuse- moi, je n’ai pas du bien comprendre. Ne viens-tu pas d’admettre que tu avais commis un vol ? Tu nous as demandé si, nous aussi, nous avions volé quelque chose. »

Thomas était furieux que tout le monde semble du côté de la bohémienne et, malgré ses efforts, sa voix était plus froide que voulu.
Des Aurors arrivèrent à nouveau, jetant une nouvelle jeune fille dans la salle et parcourant ensuite leurs prisonniers du regard. Ils les accusèrent d’être tous coupables et le serpent lança un regard à Moïra. Il était à la fois indigné et inquiet. Les britanniques étaient tarés. Tous coupables ? De quoi, de vol ? Les seuls coupables c’était les Aurors qui violaient leur droits fondamentaux et ils allaient avoir le plaisir de rencontrer les avocats des de La Rivière.
Les Aurors continuaient dans leur délire. « Livrez-nous un seul coupable et tous les autres seront libres de partir. » Thomas secoua la tête d’un air interloqué et serra Constance contre lui. Ça n’avait aucun sens. S’ils pensaient qu’ils étaient tous coupables pourquoi n’en vouloir qu’un.
La dernière arrivée demanda des explications et la bohémienne répondit mais le serpent n’était pas d’accord avec elle. Ignorant sa remarque insensée sur le cinquième amendement, il soupira.

« Non, ils ne pensent pas qu’on est tous des voleurs. Sinon ils ne chercheraient pas un seul coupable à livrer au hasard. Ils se moquent de la vérité, ils veulent seulement pouvoir accuser quelqu’un. »

Bande d’incompétents.

« Quoiqu'il en soit tu as raison, il n'est pas question de livrer quelqu'un sans preuves. Je doute qu'on puisse faire appel au cinquième amendement mais il y a surement un équivalent dans ce pays. Et nous avons le droit à un avocat. »

Thomas aurait bien jeté la bohémienne aux loups mais il commençait à croire qu'elle était plus stupide que réellement coupable. Et si c'était le cas, il n'allait pas faire le plaisir aux Aurors d'entrer dans leur jeu. Qu'ils fassent leur boulot.

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.


† Didn't know how lost I was until I found you. I was beat. Incomplete. I'd been had, I was sad and blue
Revenir en haut Aller en bas
Nigel H. Shaw
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard - GISIS sécurité magique 1e année 09/2000
Célébrité : Alden Ehrenreich
Âge : 98 Parchemins : 315 Gallions : 1058 Date d'inscription : 28/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2030-nigel-h-shaw-i-m-made-of-stone- http://www.mumblemumps.com/t2103-nigel-h-shaw-the-end-is-getting-near http://www.mumblemumps.com/t2104-haze-jr-shaw-le-porteur-de-lettres#53507

QWC Situation 4
- Les Stands du Villages -
Ft. Sabal de Vandekeybus , Thomas de La Rivière , Fortune Fernandez , Ilia T. Yordanova , Teagan Fowley & Moïra de La Rivière

Toute cette histoire s'annonçait très bien… Non, pas vraiment. Mais c'est quoi cette histoire ? Et puis c'est quoi ces manières d'aurors ? Son père n'aurait pas toléré un tel comportement. D'ailleurs, où peut bien être son père ? C'est un test ? Ou est-il juste un témoin pour observer la situation ? Parce que c'est quand même pas courant cette méthode… si ? Il essaie de comprendre où ils veulent en venir,Mais de toute évidence, Ça lui échappe. Est-il si bête de ne pas comprendre ? Il ne semble pas être le seul à ne pas tout saisir dans le comportement des aurors. De toute évidence, Ernst Shaw n'est pas au courant de cet événement et il sait encore moins que son fils s'y trouve mêlé.

Effectivement, c'est facile de tout mettre sur le dos de la fille bizarre. Parce que bon, comme le fait remarqué Thomas, elle à fortement suggéré avoir volé quelque chose. Il ne s'en mêle pas tout d'abord pas plus que de tous les dévisager. L'inventer eux à forcément volé quelque chose. La question est de savoir quoi.

Il n'a rien ajouté jusqu'au moment où quelques aurors viennent grossir le rangs de accusés avec une fille de plus qui ne semble pas savoir plus que les autres ce qu'elle fait ici. L'américaine, sans aucun doute vu son penchant à clamer les amendements qui n'existent pas en Angleterre, explique à la nouvelle venue, ce à quoi Thomas apporte quelques précisions. Nigel soupire. Cette situation commence à l'agacer. D'autant plus que les Aurors confessent que peut-être n'ont-ils rien voler, mais qu'il sont coupable.

- De quoi sommes-nous coupable, au juste ?

Et sa question reste sans réponse. Quand toute cette histoire sera terminée, il va se plaindre. Oh oui, il se plaindra, et il se plaindra très haut. Non mais c'est quoi, sérieusement, cette histoire ? Ils trouvaient la journée trop calme et ils avaient besoin d'emmerder quelqu'un ? Et fallait que ça tombe sur lui ?

- Bon, de quoi êtes-vous coupable ? demande-t-il sans vraiment attendre de réponse. Je suis coupable de beaucoup de choses, mais je ne crois pas que ça puisse intéresser les aurors.

Il regarde autour de lui, à mi-hauteur, puis sur le sol. Il aimerait bien s'asseoir, parce qu'il se doute que ce sera quand même assez long, au final.

- Je suis navré, dit-il à l'adresse d'Ilia, ce n'est vraiment pas ce que j'avais en tête pour occuper la journée.

La situation lui déplaît, mais il n'est pas inquiet. Tout ça finira par être un mauvais malentendu. En ce qui le concerne, du moins. Ilia et lui. Ilia était avec lui.

- Allez, Thomas, commençons par vous, parce que toute évidence, celle-ci est coupable d'avoir volé quelque chose, un jour ou l'autre, va savoir.

Respectueux des règles et des procédures, à l'extrême, difficile de croire qu'il aurait pu être coupable de quoi que ce soit. Du moins pour ceux qui le connaissent. Et ici, il n'y a pas vraiment qui que ce soit qui puisse se vanter de le connaître.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.


Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 29 Parchemins : 1061 Gallions : 1272 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

QWC - Situation 4
Ft. @ “Sabal de Vandekeybus” , @”Thomas de La Rivière” , @”Fortune Fernandez” & @Ilia T. Yordanova

Plusieurs personnes sont présentes dans le sous-sol, d'autres arrivent encore que la jeune femme reconnaît comme étant des élèves de Poudlard qu'elle a plus ou moins côtoyé dans l'année. Ça rend la situation encore plus bizarre, car ces jeunes gens n'ont pas l'air de voleurs. Apparemment, la jeune fille à terre à l'air d'avoir quelque chose à se reprocher, mais Ilia, elle, n'a jamais rien volé de sa vie. Il ne valait mieux pas faire des écarts quand on connaît son père et ce dont il est capable lorsque la réputation des Yordanov est en jeu. Et puis, quand on veut faire carrière au ministère de la magie, ça fait mauvais genre d'avoir un casier judiciaire.

Les aurors refont surface, attendant que les suspects désignent eux-même un coupable s'ils voulaient sortir d'ici. C'était tout bonnement hors de question et la brune n'eut pas besoin de l'exprimer à voix haute que Thomas et les autres s'y mirent en cœur. Alors elle se contenta d'acquiescer. Cette façon de faire était déplaisante et les aurors n'ont pas le droit d'abuser de leur pouvoir.  Nigel semble prendre le pas de définir ce qui rend coupable les adolescents du sous-sol, autre qu'un vol qu'ils auraient pu commettre. Non, la journée n'aurait pas dû prendre cette tournure, c'est certain. Mais la belle ne lui en veut pas, il n'y est pour rien si les autorités locales ont décidé de prendre des gens au hasard dans la foule pour créer une vendetta ridicule et se faire leur quota d'arrestation de la journée.

Ilia se laissa aller en arrière, son dos rencontrant le mur frais auquel elle reste adossée un moment. « Il faudrait que l'on sache ce qu'ils cherchent. Peut-être ont-ils placé des objets dans nos poches pour nous faire accuser. Pourquoi nous et pas d'autres ? Je pense que nous avons été choisit pour la valeur que représenterait l'arrestation de l'un d'entre nous. » lance Ilia tout en réfléchissant. Il est certain que si les aurors cherchent une personne à inculper parmi une foule sans exprimer plus la nature de l'infraction et surtout en ne prenant pas la peine de les fouiller, c'est qu'ils cherchent autre chose. Une leçon à donner. « Je suis de la lignée des Yordanov, ma famille à de l'influence, des ressources, des secrets. Me faire accuser d'un crime nuirait à mon père et m'empêcherait de continuer à travailler pour le ministère. Et vous ? » demande-t-elle en regardant les adolescents.

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.


Mon frère, tu étais ma fierté, ma vie. Aujourd'hui, j'apprends à vivre sans toi, sans tes sourires.
Je me relève grâce à ton souvenir. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

QWC 4
Les stands du village


Heureusement, dans son malheur, elle avait retrouvé son jumeau. C’était déjà ça. Ce dernier s’était précipité vers Constance pour la rassurer, tandis qu’elle-même aidait la fille au sol à se relever avec un sourire gentil. « On devrait invoquer le cinquième amendement. » Elle avait aidé une américaine. Ah, ces américains, qui pensaient que leurs amendements marchaient dans le monde entier…

« Le problème, c’est qu’on est en Grande-Bretagne. Le cinquième amendement n’a aucun effet ici. »

Son frère abonda dans son sens, avant qu’un autre garçon ne prenne la parole. Elle ne l’avait jamais vu avant, celui-là, il ne devait pas être à Poudlard. Un pauvre touriste embarqué dans les embrouilles de la police, tout comme eux ? Sans le moindre doute. Mais il allait falloir tirer ça au clair. Quoi qu’il en soit, le service des Aurors allait avoir le plaisir de faire la connaissance des de La Rivière, ou plutôt, de leurs avocats. Accuser sans preuve les trois enfants, c’est jeter l’opprobre sur la famille entière, et ça, ni son père si son oncle ne le laisseraient passer. Il ne valait mieux pas. Leurs femmes leur arracheraient les entrailles avec les ongles s’ils laissaient couler l’affaire. « Allez, Thomas, commençons par vous, parce que toute évidence, celle-ci est coupable d'avoir volé quelque chose, un jour ou l'autre, va savoir. » Accusait-il son frère d’être le coupable ? Non, il voulait juste interroger les gens les uns après les autres pour démêler le vrai du faux. C’était suspect. S’il n’avait rien eu à se reprocher, il aurait commencé par lui.

« Il faudrait que l'on sache ce qu'ils cherchent. Peut-être ont-ils placé des objets dans nos poches pour nous faire accuser. Pourquoi nous et pas d'autres ? Je pense que nous avons été choisis pour la valeur que représenterait l'arrestation de l'un d'entre nous. » A tout hasard, Moïra mit les mains dans ses poches. Mais elle n’avait rien sur elle, si ce n’était son argent, et le bracelet acheté quelques minutes plus tôt autour de son poignet. Mais rien d’autre. Constance avait son propre bracelet, et celui de Thomas, parce qu’elle avait tenu à lui donner elle-même. « Je suis de la lignée des Yordanov, ma famille à de l'influence, des ressources, des secrets. Me faire accuser d'un crime nuirait à mon père et m'empêcherait de continuer à travailler pour le ministère. Et vous ? » Cette fille avait de la valeur. Est-ce que tout le monde, ici, avait cette même valeur ?  Elle comprendrait mieux, alors, ce qu’ils faisaient tous ici. Arrêter le fils ou la fille de quelqu’un de puissant et l’accuser de vol salirait le nom de la famille de cette personne. Mais se rendaient-ils compte que les conséquences risquaient d’être énormes ?

« Je m’appelle Moïra. Lui, c’est mon frère, Thomas, et elle, notre cousine, Constance. Nous sommes tous trois de La Rivière, et nos parents travaillent au ministère de la magie. Nous accuser d’un crime ou d’un vol nuirait également à nos parents. » Elle se tut quelques secondes. « Et s’ils persistent dans cette voie, ils risquent fort de rencontrer les avocats de notre famille plus vite que prévu. Je doute que nos parents laissent passer une insulte pareille. »

La situation était claire pour Ilia, Thomas, Constance et elle. Enfants de deux grandes familles étrangères au nom pas toujours très clair. Accuser les Yordanov de magie noire était chose facile, n’en déplaise à Kamen et Yassen, mais les de La Rivière ? Leur passif avait toujours été clair comme l’eau dont ils portaient le nom. Finalement, son regard se tourna vers les autres. La fille au cinquième amendement, la fille qui n’avait plus reparlé, le garçon qui les avait poussés à parler.

« Et vous, du coup ? Vous avez quelque chose à vous reprocher, comme un nom de famille puissant, ou quelque chose de ce goût-là ? »
Revenir en haut Aller en bas
Mumblemumps
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Parchemins : 1670 Gallions : 5094 Date d'inscription : 13/02/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com

Les stands du village
Le village
 

ϟ QWC - Situation 4 Le cinquième amendement n’avait pas été une idée complètement farfelue. Le droit américain était inspiré du droit britannique. Cela venait mettre en lumière certains enjeux qui existaient dans les deux nations : la présomption d’innocence, par exemple, valeur importante au sein de toute société occidentale. C’est avec celle-ci en tête que les Aurors reviennent dans l’arrière-boutique. « Nous ne vous avons pas arrêté pour vos noms de famille. Nous vous avons arrêté pour un vol. Faute de preuve, nous devons vous libérer, mais ne pensez pas que cela sera sans conséquences. » Le pire était encore à venir, même si personne ne s’en doutait encore, quittant leur prison provisoire sous la chaleur d’un soleil d’été.


ϟ Mot de la fin Merci pour votre participation, chaque participant gagne 15 gallions. I love you


Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
QWC - Situation 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti à l'heure d'un renouveau :situation socio-économique
» REPORTAGE PHOTOGRAHIQUE SUR LA SITUATION DES BRACEROS HAITIENS EN DOMINICANIE
» Haïti/ La situation socioéconomique désastreuse pourrait être uti
» Jeune Afrique autour de la situation geopolitique mondiale
» La situation en Bolivie tourne à la crise régionale.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: Quidditch World Cup-
Sauter vers: