Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

In this world, it's kill or be killed. (Kata & Lou)

Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Septième année à Gryffondor.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 1154 Gallions : 880 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

In this world,
it's kill or be killed.


Ses pattes laissaient une empreinte nette dans la terre boueuse, et sa queue battait le sol avec rapidité, signe de son agacement certain. Katarina était énervée. Tellement énervée qu’elle s’était transformée en renarde sans s’en rendre compte. Mais elle était déclarée, maintenant, elle pouvait se transformer où elle voulait, quand elle voulait, sans être inquiétée d’être arrêtée par la police magique. Ce n’était pas plus mal, qu’elle soit déclarée. Parfois, elle perdait le contrôle. Encore jeune animagus, elle avait du mal à contrôler les pulsions animales de la renarde, qui parfois, prenait le dessus sur elle sans qu’elle ne s’en rende compte. C’était le cas en ce moment. C’était une renarde rousse qui faisait les cent pas, attendant l’arrivée de la personne qui lui avait donné rendez-vous à la cabane hurlante.

Ce n’était pas un mauvais lieu de rendez-vous, puisque personne n’y venait jamais. Les touristes étrangers s’y étaient pressés, attirés par le mysticisme du lieu, mais avaient fini par refluer pour s’intéresser à la Coupe du Monde et à la fête foraine. Les locaux, eux, s’en tenaient éloignés. Il se murmurait de drôles de choses, sur cette cabane. Des esprits en colère y vivraient, hurlant la nuit pour éloigner les curieux. Une histoire s’était popularisée, selon laquelle des loups-garous y trouveraient refuge durant la pleine lune, et qu’il existait à Poudlard un passage secret pour s’y rendre. La Gryffondor le connaissait. Il s’agissait du saule cogneur, sous lequel la renarde s’était faufilée, curieuse, suivant une grosse créature qui s’était avérée être un loup-garou. Elle avait pu s’enfuir, salement blessée, mais son animagie l’avait protégée. Elle ne se transformerait jamais, à la différence du pauvre hère qui l’avait attaquée pour se défendre, croyant sans doute à une agression.

Sans cesser de tourner en rond, la renarde pesta. Lou tardait à venir. La Serpentard lui avait demandé de la rejoindre à la cabane hurlante pour parler d’un truc important. Katarina savait de quoi. Si elle n’avait pas déchiré la lettre de menaces de ce fils de pute de Yordanov, c’était pour la mettre sous le nez de ses parents au cas où il s’aviserait de trop jouer au con avec elle. Ce connard pensait pouvoir la faire chanter, mais il oubliait qu’elle aussi savait deux ou trois trucs sur lui. Son addiction prononcée pour les poisons, ou le fait qu’il ait papillonné de Lou à Willa alors qu’il aurait dû lui rester fidèle à elle, parce que telle est la loi tacite des fiançailles. Qu’il ait osé lui faire une scène parce qu’elle sortait avec Skye, alors qu’il ne s’était pas gêné pour s’afficher avec deux filles en même temps, c’était trop gros pour qu’elle passe l’éponge. Il ne se serait pas agi de Lou, elle ne se serait pas gêné pour faire comprendre à Kamen qu'elle n’appréciait pas qu’il se trimballe avec une salope à chaque bras. Mais c’était Lou. Et l’insulte n’était pas sortie. Qu’il ose jouer avec Lou comme ça lui avait donné envie de lui déchiqueter la gorge et de faire couler son sang. Non, il ne la méritait pas.

Tout comme il ne méritait pas l’infinie patience dont elle faisait preuve à son égard. Mais une nouvelle fois, il y avait Lou au milieu. Lou, toujours Lou ! Lou qui voulait les réconcilier pour que ce mariage s’annule en douceur. Ne comprenait-elle pas que Kamen ne voulait pas que ce foutu mariage cesse ? Ils ne s’aimaient pas, mais il aimait l’idée d’épouser une fille au nom aussi prestigieux que celui des Azarov. Il ne lui offrirait pas un mariage d’amour, mais tenterait de lui avoir un mariage heureux. S’il pensait que cela lui suffisait, Kamen Yordanov se mettait le doigt dans l’œil. L’idée même de ce mariage forcé lui était inconcevable, et que ça lui plaise ou non, il devrait se faire à l’idée que sa précieuse fiancée ne l’épouserait jamais, dut-elle pour cela se faire traîtresse à son sang et quitter la Russie pour vivre la vie qu’elle avait choisi de vivre.

Des bruits de pas stoppèrent la renarde, qui tourna la tête vers le seul chemin permettant d’accéder à la cabane hurlante. Il ne fallut pas longtemps avant qu’une jolie brune en sorte, et s’approche d’elle sans la moindre hésitation. En la voyant grandir à chaque pas, la blonde comprit qu’elle était transformée. Depuis combien de temps ? Mystère. Mais ce n’était pas important. Elle se concentra à peine, et se redressa sur ses pattes arrière tout en se transformant, laissant vite la place à une jolie blonde aux sourcils froncés par l’agacement. Katarina était sur le fil. Elle tenait en équilibre par la seule force de sa volonté. Mais il suffisait d’un vent trop violent pour la pousser dans le gouffre, et la faire exploser. Sa colère et sa rancœur contre Kamen la poussaient d’un côté, mais l’amour qu’elle portait à Skye la poussait de l’autre. Elle tenait en équilibre précaire. Lou allait devoir faire attention. Un mot, un geste malheureux, et son amie chutait.

« Dis-moi que c’est pas lui qui t’envoie. Parce que si j’apprends qu’il est pas foutu de se déplacer lui-même, je lui arrache la tête. »

Son regard changeait. Il s’effilait, devenant semblable à celui d’un renard. Elle avait du mal à garder le contrôle. Sa colère était entièrement dirigée vers lui, et vers le chantage qu’il osait lui faire alors qu’il avait tout à se reprocher.

« J’te jure que si ce foutu connard envoie cette lettre, j’irai raconter à mes parents qu’il se shoote aux poisons et qu’il m’a humiliée avec Willa. On verra bien s’il trouve encore le moyen de faire le malin, cet espèce d’enfoiré. »

_________________

like a catchy song
We're far apart in every way, but you're the best part of my day, and sure as I breathe the air , I know we are the perfect pair, on a prickly path that goes on for miles, but it's worth it just to see you smile, and I cannot be pulled apart, from the hold you have on my heart, and even if the world tells us it's wrong, you're in my head like a catchy song.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1597 Gallions : 408 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


In this world, it's kill or be killed
"Un bon compromis laisse toujours tout le monde en colère"
Juillet 2000
~ Katarina & Lou ~


L
ou tentait de se dépêcher, elle était en retard pour le rendez-vous qu'elle avait donné à Katarina. Elle avait besoin de lui parler parce que toute cette histoire prenait de plus en plus d'ampleur et ça en devenait quasiment ridicule... Elle comprenait sa meilleure amie, elle comprenait Kamen, le seul problème c'était qu’eux, ils ne se comprenaient pas... La Dashkova se retrouvait tiraillée entre eux sans le vouloir... Elle en avait marre qu'ils s'en prennent à l'un ou à l'autre... Ne voyait-ils pas que dans l'histoire, c'était elle qu'ils blessaient ? Elle les aimait tous les deux et c'était pour cela qu'elle avait pris cette décision de parler à celle qu'elle considérait comme une sœur. Elle avait également parlé à Kamen, elle savait plus ou moins ce qu'il en était de son côté, elle savait aussi comment il réagissait et elle espérait que la jeune femme serait un peu plus facile à convaincre que le Yordanov... Oui ils avaient parlé... Est-ce que les choses allaient réellement mieux ? Peut-être un peu, au moins ils ne s'ignoraient plus et Lou pouvait de nouveau respirer correctement... Cependant ses craintes n'étaient pas toutes oubliées... Elle avait beau vouloir avancer avec Kamen, elle s'attendait presque à chaque moment qu'il revienne sur ses mots, qu'il l'abandonne de nouveau... Il lui faudrait du temps pour guérir des blessures qu'il lui avait lui-même commis...

Lou courait à travers Pré-au-Lard, habillée d'un simplement short et d'un t-shirt elle faisait au mieux pour rejoindre son amie au plus vite. Lorsqu'elle arrivait à la cabane hurlante tout ce que Lou pouvait voire c'était un renard, mais Lou ne reculait pas, elle savait qu'il s'agissait de Katarina, elle savait aussi que ses émotions devaient être sans dessus, dessous pour ne pas arriver à contrôler sa transformation... Cela donnait le ton de son humeur... Une chose qu'elles avaient en commun, leur colère dominait leur émotion et chacune d'elle avait alors du mal à se contrôler. La différence était que Katarina se transformait alors en petit renard tout mignon alors que Lou elle devenait votre pire cauchemar... Dans la seconde qui suivait l'animal laissait place à la jeune fille que Lou connaissait à présent depuis des années. Lou avait eu envie de la serrer dans ses bras, pourtant le regard de la rouge et or la stoppait quasiment immédiatement, elle ne s'était pas trompée, elle se trouvait dans une colère noire, cela faisait du mal à la petite brune de voir son amie dans cet état... Elle qui était la joie de vivre, elle qui souriait, qui était toujours optimiste, il en fallait beaucoup pour la mettre en colère, elle comprenait alors que Kamen avait dépassé les bornes... Lorsque Katarina pris la parole, Lou ne put s'empêcher de grimacer, elle savait que c'était la colère qui parlait, mais cela ne lui faisait pas moins mal pour autant d'entendre parler ainsi sa meilleure amie parler de celui qu'elle aimait... Lou levait les mains en l'air en signe de paix pour tenter de la tranquilliser.

"Personne ne m'envoie Katia..." Lâchait-elle tandis qu'elle restait sur le qui-vive, elle n'avait pas peur de katarina, mais il était rare qu'elle la voit dans cet état... En règle générale, c'était Lou qui pétait les plombs, c'était Lou qu'il fallait rassurer, qu'il fallait calmer... Il était rare que les rôles soient inversés. Cependant, Lou était sans doute la meilleure personne à comprendre ce qui pouvait ronger sa sœur de cœur en cet instant, elle était de ceux qui connaissaient par cœur cette colère qui pouvait vous ronger de l'intérieur... Les mots de Katarina venaient une nouvelle fois giflé Lou, ça lui faisait mal de l'entendre parler ainsi, elle ne voulait pas qu'ils se détruisent... Dans un cas comme dans l'autre elle ne supporterait pas de les perdre... Lou tentait alors de plonger son regard dans celui de son amie, qu'elle se rappelle que devant elle ne se trouvait pas une ennemie, mais celle dont elle était le plus proche...

"Il ne veut pas de ce mariage, pas plus que toi Katarina..."
Commençait-elle en cherchant ses mots, elle ne voulait pas envenimer les choses bien au contraire... "Ne le pousse pas à bout, il n'enverra pas cette lettre..." Disait-elle même si elle n'en était pas totalement certaine, mais elle savait que si les choses empiraient alors il n'hésiterait même pas alors qu'aucun d'entre eux ne le voulait... "Je... Je sais comment il peut être... Je ne viens pas pour lui, je viens pour toi, pour moi... On souffrira tous dans cette histoire... Je ne parle pas de céder et de faire tout ce qu'il demande juste... Il faudrait éviter de rajouter de l'huile sur le feu..." Est-ce qu'elle comprendrait ce que Lou tentait de lui faire comprendre ? Elle espérait... Elle savait que Katarina pouvait être têtue, le souci c'était que Kamen aussi et que leur réaction n'allait amener rien du bon... Tous les deux devraient prendre sur eux... Ou sinon il y aurait trois cœurs brisés au final... Etait-ce réellement ce qu'ils désiraient ... ?
(c) Emi.

_________________

DESTRUCTIVE LOVE. DON'T LEAVE ME.
Right from the start you were a thief you stole my heart and I'm your willing victim i let you see the parts of me that weren't all that pretty and with every touch you fixed them...

Revenir en haut Aller en bas
Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Septième année à Gryffondor.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 1154 Gallions : 880 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

In this world,
it's kill or be killed.


Personne ne l’envoyait. Elle était venue de son plein gré, de sa propre volonté, sans doute pour arranger les choses entre Kamen et elle. Ça lui donnait encore plus envie de s’énerver, de ne pas pouvoir régler une bonne fois pour toutes son problème avec ce sale petit prétentieux de Yordanov qui pensait pouvoir la museler en la faisant chanter. Quelque part, elle s’en voulait de savoir que Lou était témoin de la colère noire qui l’empêchait de voir les choses dans leur ensemble. Un voile rouge était tombé devant ses yeux, et c’était difficile de le faire partir. Au moins, Lou ne tentait pas de prendre sa défense, ou de l’incriminer en lui disant que c’était de sa faute. Elle se rongeait déjà suffisamment en sachant que sa meilleure amie s’obstinait à rester avec lui malgré tout ce qu’il lui faisait subir. La faire tourner en bourrique, lui donner des espoirs fous pour les lui retirer la minute d’après, la traiter comme une poule, puis comme si elle n’était rien en se pavanant avec Willa… Pourquoi restait-elle avec lui ? Pourquoi fallait-il toujours qu’elle s’accroche aux gens susceptibles de lui faire du mal, et pourquoi fallait-il toujours qu’elle tente de rabibocher des gens qui, de toute évidence, ne trouveraient jamais de terrain d’entente ? « Ne le pousse pas à bout, il n'enverra pas cette lettre... » C’était trop. Qu’est-ce qu’il lui avait dit, pour qu’en plus, elle croie que sa meilleure amie s’amusait à le pousser délibérément à bout ?

« Je ne le pousse pas à bout ! Je n’ai rien fait, Lou, rien fait ! Sinon que j’ai refusé de m’incliner devant lui, et que sa putain d’éducation de dominant le pousse à vouloir m’écraser pour se prouver qu’il est autre chose qu’un foutu junkie qui trouve son bonheur en buvant ses poisons mortels comme du jus de citrouille ! »

Elle n’arrivait pas à arrêter de faire les cent pas. Elle était en colère. En rage, même. Mais sa rage n’était pas dirigée contre la Serpentard, d’autant que cette dernière ne tentait pas de défendre Kamen, ni même de lui trouver des excuses. Elle voulait arranger les choses. Elle était sans doute la seule à le vouloir, dans ce trio vicieux qu’ils formaient. Seuls dans une même pièce, Kamen et Katarina se seraient sans doute jetés dessus, et il y aurait clairement eu un mort. Lou s’était jetée au milieu avant que ça n’arrive, parce qu’elle ne tenait pas non plus à ce que les lettres de menaces partent, que ce soit d’un côté ou de l’autre. Le pire étant, elle ne savait même pas ce que Kamen avait contre elle. Son intérêt pour les moldus ? Ses parents étaient parfaitement au courant. Sa relation avec Skye ? Elle n’était pas la première sang-pure à se trouver un copain avant le mariage, et elle pouvait se défendre en parlant de sa relation avec Willa. Le fait qu’elle soit animagus ? Elle était déclarée, donc parfaitement en règle. Le fait qu’elle lui en ait collé une ? Son géniteur lui en collerait une plus grosse encore pour lui apprendre à s’être laissé cogner par une gonzesse. « Je... Je sais comment il peut être... Je ne viens pas pour lui, je viens pour toi, pour moi... On souffrira tous dans cette histoire... Je ne parle pas de céder et de faire tout ce qu'il demande juste... Il faudrait éviter de rajouter de l'huile sur le feu... » La blonde s’arrêta brusquement, fermant les yeux pour essayer de se calmer. Lou avait raison, et elle le savait. Attiser la colère de Kamen leur ferait du tort à tous les trois.

« Je ne sais pas ce que j’ai fait, Lou. Je lui ai juste rappelé, un peu sèchement, c’est vrai, qu’il n’avait rien à me dire sur mes relations après son manège dégueulasse avec Willa et toi. Je n’aurai peut-être pas dû le frapper, je le reconnais, mais qu’il ose me faire une scène après ses propres actions, c’était juste trop pour moi. Puis je me suis appliquée à l’ignorer pour ne pas relancer le feu, et j’ai même rappelé à Yassen que ça ne le regardait en rien quand il a voulu s’en mêler. Et voilà que du jour au lendemain, Kamen m’envoie une lettre pour me faire chanter ! Mais sur quoi ? Ça le défrise tellement que son hypothétique future femme veuille mettre de la distance pour calmer le jeu ? »

Katarina se savait têtue. Kamen l’était aussi. La différence, c’est que le Yordanov était fourbe et vicieux, quand elle-même était franche et directe. Deux fortes têtes qui se heurtent l’une à l’autre, ça ne peut faire que des étincelles. Pourquoi avait-il fallu que Lou se mette au milieu ? Une simple lettre aurait tout arrangé. Katarina sort avec un sang-mêlé. Kamen se drogue avec ses propres poisons. L’histoire aurait été réglée. Leurs deux familles en auraient pris un coup, ils se seraient fait engueuler, ils auraient probablement pris des coups, mais le mariage aurait sauté. Hors de question de faire perdurer le mariage quand la fiancée se tape des sangs-mêlés et que le fiancé est un indécrottable junkie. Il allait falloir qu’elle s’arrange pour veiller sur Lou maintenant, pour s’assurer que Kamen ne recommence pas à lui faire du mal. Heureusement, Zoya avait accepté d’enterrer momentanément la hache de guerre quand la Gryffondor lui avait dit qu’elle voulait parler de Lou. Il allait falloir qu’elle lui réponde. Qu’elles fixent un rendez-vous. Qu’elles trouvent le moyen d’aider Lou et d’empêcher Kamen de lui faire du mal.

« Mais je ne plaisantais pas, Lou. Un chantage, c’est un jeu qui peut se jouer à deux. Et puisqu’il a lancé les hostilités, je n’ai pas le moindre scrupule à en faire de même. Si pour une raison ou pour une autre, sa lettre part, la mienne partira aussi. Il est hors de question que je le laisse m’humilier en dictant ses propres règles. »

_________________

like a catchy song
We're far apart in every way, but you're the best part of my day, and sure as I breathe the air , I know we are the perfect pair, on a prickly path that goes on for miles, but it's worth it just to see you smile, and I cannot be pulled apart, from the hold you have on my heart, and even if the world tells us it's wrong, you're in my head like a catchy song.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1597 Gallions : 408 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


In this world, it's kill or be killed
"Un bon compromis laisse toujours tout le monde en colère"
Juillet 2000
~ Katarina & Lou ~


L
ou n'en menait pas large, elle n'était pas du genre à se laisser faire, elle n'était pas du genre à manquer de caractère, sauf quand il s'agissait des gens qu'elle aimait. Comment pourrait-elle se retourner contre sa meilleure amie ? Elle ne le pouvait pas, mais cela lui faisait mal de sentir sa colère sous chacun de ses mots... Lou s'était dit que si c'était elle qui lui parlerait elle aurait moins de chance qu'elle s'en prenne à elle et à présent, face à Katarina elle n'en était plus si certaine... La Dashkova tentait de calmer le jeu, de lui faire comprendre que si elle ne rentrait pas tête baissée dans le mur, il y avait encore une chance pour eux, mais celle qu'elle considérait comme sa propre sœur ne semblait pas voir les choses de cette façon... "Katia..." Disait-elle sans un soupire... "Arrêtes, je le sais que tu as rien fait. Jamais je n'irais remettre la faute sur ton dos, pas plus que sur le sien. Mais je te connais, je le connais et vous ne pouvez peut-être pas vous voir, mais vous êtes aussi têtus et fiers l'un que l'autre. Ce que je te dis aujourd'hui, je le lui est dis aussi. Vous devez prendre sur vous TOUS LES DEUX." Soulignait-elle en appuyant bien sur ces mots. "Mais si aucun de vous ne fait un effort, c'est droit dans le mur qu'on va aller." Elle voulait lui ouvrir les yeux, qu'elle comprenne qu'elle n'était pas seule dans cette histoire, que s'ils mettaient du sien, ils pourraient être trois se battant dans le même sens... Lou voulait apaiser la colère de son amie et elle se disait que si elle ne le faisait pas pour Kamen, si elle ne voulait même pas le faire pour elle-même, peut-être qu'elle le ferait pour sa meilleure amie ? Elle ne savait pas si elle trouverait les bons mots, elle tentait de faire au mieux. Lorsque son amie s'arrêtait enfin de marcher tel un lion en cage, elle sut qu'elle avait attiré son attention et que peut-être elle arriverait enfin à lui faire entendre raison. Cependant l'entendre parler de Kamen et de Willa réveilla évidemment une vive douleur en elle. Lou avait beau vouloir pardonner à Kamen, s'était sans doute l'une des blessures qui mettrait le plus de temps à se refermer et surtout, les gens continueraient d'en parler, les rumeurs continueraient à converger...

"Ecoutes... "Commençait-elle tout en cherchant ses mots un instant. Lou savait ce que Katarina pensait de Kamen, elle savait qu'elle ne comprenait pas pourquoi la jeune brune s'accrochait, mais ça lui faisait tellement mal de l'entendre parler du jeune homme de cette façon. "Je sais ce qu'il a fait... Je sais comment il m'a traitée. Et je suis très loin de l'avoir oublié." Disait-elle en plantant son regard dans celui de sa meilleure amie. "Mais je l'ai dans la peau Katia. Lui, moi c'est comme si c'était écrit depuis le début, je sais que tu ne le supportes pas, je sais que tu ne comprends pas pourquoi je suis autant attachée à lui... Moi-même je ne suis pas sûre de le comprendre... Mais c'est comme ça, c'est quelque chose qui ne changera jamais, quoiqu'il se passe. " Insistait-elle, même elle ne s'était pas imaginé un jour un lien aussi fort, elle ne l'avait pas cherché, cela leur était tombé dessus, elle ne savait pas si Kamen tiendrait parole, s'il ne la laisserait plus jamais. Mais si ce qu'elle ressentait allait dans les deux sens, alors il aurait beau chercher à la fuir, il lui reviendrait toujours... Cela pouvait effrayer, d'ailleurs Lou au fond d'elle était morte de peur de ne pas connaître l'avenir, mais elle avait besoin de savoir qu'ils seraient soudés dans cette histoire, parce qu'au fond ils désiraient tous la même chose...

"Alors il a peut-être été trop loin, tu as peut-être été trop têtue... Je ne sais pas Katia... Tous ce que je vous demande, c'est de mettre tout ça de côté, on veut la même chose... Pourquoi est-ce si difficile de faire semblant de vous entendre ?" Demandait-elle. Cela la dépassait totalement si encore l'un des deux tenait à ce mariage... Lou pouvait comprendre Katarina, elle était tombée amoureuse de Skye elle n'avait pas envie de se cacher pour vivre leur relation... Mais elle comprenait aussi la place de Kamen, la réputation de sa famille en avait déjà pris un coup... Mais Lou ne prendrait pas part dans ce débat, elle ne voulait pas dire qui avait raison ou qui avait tort, tout simplement parce qu'elle ne voulait se disputer avec aucun des deux, elle les aimait bien trop pour cela et elle était incapable de choisir... En entendant la dernière phrase de Katarina, cela finissait alors de l'achever, malgré elle, une larme coulait sur sa joue... "Je pourrais faire tout ce que je veux hein ? Vous avez décidé de vous détruire l'un et l'autre c'est ça ? Que ce soit l'un ou l'autre Katia, si l'une de ces lettres part, je ne suis pas certaines de vous le pardonner. " Confiait-elle avant de reprendre... "Si vous vous faites du mal, vous m'en ferez également, si vous vous déclarer la guerre... C'est moi que vous allez détruire..." Mais peut-être qu'au final ils n’en avaient rien à faire ? Peut-être ne valait-elle pas la peine qu'ils fassent des efforts ? Lou effaçait la larme qui avait coulé sur sa joue. Son sort dépendait de deux personnes qui faisaient partis de ceux qui comptaient le plus dans sa vie...
(c) Emi.

_________________

DESTRUCTIVE LOVE. DON'T LEAVE ME.
Right from the start you were a thief you stole my heart and I'm your willing victim i let you see the parts of me that weren't all that pretty and with every touch you fixed them...

Revenir en haut Aller en bas
Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Septième année à Gryffondor.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 1154 Gallions : 880 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

In this world,
it's kill or be killed.


Lou l’avait dans la peau. Gravé à l’encre indélébile. Le problème, c’est qu’il était son fiancé, à elle, et que, par Merlin, si elle avait pu échanger leurs places, elle l’aurait fait depuis longtemps. Elle n’avait aucune envie de devenir une Yordanova, d’épouser ce junkie et d’entrer dans sa famille de psychopathes où, sans compter Ilia, il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre. « Vous devez prendre sur vous TOUS LES DEUX. Mais si aucun de vous ne fait un effort, c'est droit dans le mur qu'on va aller. » Katarina savait que son amie avait raison. Malheureusement, son élan de haine d’une violence rare l’empêchait de l’admettre. Au bord du lac, Lou avait eu raison. Il aurait été bien plus simple pour tout le monde qu’elle file le parfait amour avec Teodor, son crétin de frère aîné, plutôt que de s’enticher d’un connard pareil. « Je sais ce qu'il a fait... Je sais comment il m'a traitée. Et je suis très loin de l'avoir oublié. Mais je l'ai dans la peau Katia. Lui, moi c'est comme si c'était écrit depuis le début, je sais que tu ne le supportes pas, je sais que tu ne comprends pas pourquoi je suis autant attachée à lui... Moi-même je ne suis pas sûre de le comprendre... Mais c'est comme ça, c'est quelque chose qui ne changera jamais, quoiqu'il se passe. » La blonde ne put que soupirer. Elle le savait, par Merlin, elle le savait. Elle avait l’évidence sous les yeux depuis des années, mais elle était lasse de les voir s’entre-déchirer, se tourner autour comme deux timides sans rien oser s’admettre alors que tout le monde le savait.

« Je sais, Lou, je sais… Tu l’as dans la peau depuis plusieurs années maintenant. C’est une de tes particularités que je n’essaie même plus de combattre, celle de t’accrocher à des gens complètement différents. » Elle soupira doucement, tentant de se calmer comme elle le pouvait. « Si c’est comme ça que tu trouves ton bonheur, alors soit… »

Et tant qu’elle ne lui demandait pas de s’entendre avec lesdites personnes, ça lui allait à la perfection. Elle ne supportait pas la moitié de ses amis. Kamen, Yassen, Helge, Andreï, Sakura… Comment diable pouvait-elle s’enticher de gens pareils ? Le plus drôle étant qu’ils devaient penser pareil de leur amitié si fusionnelle… « Tous ce que je vous demande, c'est de mettre tout ça de côté, on veut la même chose... Pourquoi est-ce si difficile de faire semblant de vous entendre ? » Parce qu’elle avait déjà essayé. Et que quand elle s’était retrouvée seule avec Kamen, il s’était enfui comme un lâche, il n’avait pas bougé le petit doigt pour l’aider, et il avait osé lui faire la morale sur son couple et sur la façon dont elle lui manquait de respect alors que lui-même n’en avait pas eu le moindre à son égard. Dire qu’elle le détestait était faible. Elle le méprisait. Ce mépris avait grandi au fil de l’année, et elle n’arrivait plus à le cacher. Même pour Lou, elle ne pourrait plus faire semblant de s’entendre avec lui. Katarina n’avait jamais été hypocrite, et elle ne comptait pas commencer maintenant. Kamen avait ouvert la guerre, elle ne se laisserait pas faire sans broncher, et si sa lettre partait, celle de sa fiancée suivrait le même chemin.

« Je pourrais faire tout ce que je veux hein ? Vous avez décidé de vous détruire l'un et l'autre c'est ça ? Que ce soit l'un ou l'autre Katia, si l'une de ces lettres part, je ne suis pas certaines de vous le pardonner. » Lou était injuste. Quelque part, il n’y en avait que pour elle. Lou semblait si pressée de ne pas les brouiller qu’elle oubliait le nœud du problème : c’était Kamen qui avait lancé les hostilités. S’attendait-elle à ce que Katarina ne bronche pas quand il la menaçait ouvertement d’envoyer une lettre à ses parents ? « Si vous vous faites du mal, vous m'en ferez également, si vous vous déclarer la guerre... C'est moi que vous allez détruire... » Et maintenant, Lou pleurait. Katarina détestait la voir pleurer, mais pour une fois, savoir que c’était à cause d’elle ne la rendit pas honteuse. Sa colère lui laissait surtout penser que Lou était, en un sens, assez égoïste, de ne penser qu’à son bonheur quand son précieux Kamen menaçait sa meilleure amie. Elle ne s’attendait pas à ce que Lou prenne parti… Mais pour le coup, elle avait surtout l’impression qu’elle prenait parti, et pas pour sa sœur de cœur, ce qui était encore plus douloureux.

« Et pourquoi tu crois que cette foutue lettre n’est pas encore partie ? Parce que j’attends le bon moment pour te détruire, ou parce que je n’ai pas envie de le faire ? » Sa voix s’était faite blessée. Parce qu’elle l’était. Vraiment très blessée. « C’est injuste, Lou… Crois-tu vraiment que Kamen soit le seul à avoir une famille à protéger ? »

Ce fut au tour de la blonde d’avoir les yeux brillants. Elle ne se détourna cependant pas de sa meilleure amie pour autant. Sa colère, cependant, refluait, lui permettant de voir les choses d’un point de vue un peu moins enragé, mais toujours aussi triste. Lou oubliait l’essentiel : ni elle ni Kamen n’avaient eu le choix, et ce n’étaient pas ses compromis, aussi pétris de bonne volonté soient-ils, qui règleraient le problème. A n’importe quel moment, leurs parents pouvaient décider de remettre le mariage sur les rails, et ils n’auraient rien à dire. En soupirant, comme vidée de ses forces, la Gryffondor s’appuya contre un poteau de la barrière vermoulue, se stabilisant bien pour ne pas rompre le bois et tomber en arrière. Elle avait mieux à faire que de s’étaler au sol.

« Je sais qu’il essaie de protéger la réputation de sa famille, parce qu’il est l’héritier et que l’assassinat de Zahari en a terni le prestige. Mais moi aussi, je protège ma famille, et surtout, je me protège moi-même puisque mes parents ont décidé de me vendre à ces sauvages. » Elle soupira doucement, lassée. Mais son regard resta fiché dans celui de Lou. « Je ne sais pas ce qu’il cherche à faire en me menaçant. Me mater, ou m’intimider ? Tout ce que je sais, c’est que je n’ai pas du tout confiance en lui, et que ta présence ne l’empêchera pas d’envoyer sa lettre s’il estime que je me comporte mal. » Une étincelle de détermination brilla dans son regard. « Et il est hors de question que je reste sans rien faire pendant qu’il fout ma vie en l’air, Lou. S’il envoie sa lettre, j’envoie la mienne. Et je ne vois même pas pourquoi tu t’en inquiètes. Tout ce qu’il se passera, c’est que ça va gueuler, et le mariage sera annulé. Parce qu’il se drogue et m’a humilié, parce que je fréquente des nés-moldus et que je l’ai humilié. Fin de l’histoire. »

Ce serait même plus simple. Tellement plus simple. Lou semblait penser qu’il n’y avait que son histoire d’amour avec Skye dans la balance… Elle semblait ne pas comprendre que c’était sa vie entière, ses droits de choix et de décision, qu’elle y avait placé. Et quelque part, ça faisait mal à Katarina d’avoir l’impression que sa sœur de cœur ne la connaissait pas si bien que ça, au final.

_________________

like a catchy song
We're far apart in every way, but you're the best part of my day, and sure as I breathe the air , I know we are the perfect pair, on a prickly path that goes on for miles, but it's worth it just to see you smile, and I cannot be pulled apart, from the hold you have on my heart, and even if the world tells us it's wrong, you're in my head like a catchy song.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1597 Gallions : 408 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


In this world, it's kill or be killed
"Un bon compromis laisse toujours tout le monde en colère"
Juillet 2000
~ Katarina & Lou ~


S
on bonheur ? Est-ce qu'elle le trouvait vraiment ? Lou l'ignorait, pour le moment elle ne pouvait pas vraiment dire qu'elle était heureuse... Elle l'avait été ces dernières années, vraiment. Mais tout avait basculé dans cette école de malheur... Pourtant plein de choses étaient mieux ici, les gens étaient plus ouverts les uns avec les autres. Les professeurs étaient moins durs avec leurs élèves. Ils n'avaient pas cette prétention de former l'élite. Mais pourtant à Durmstrang, Lou c'était sentie chez elle même si elle n'y trouvait pas sa place... Ici, elle se sentait mal... C'était ici que pour elle avait commencé son cauchemar... Pas très loin d'où elles se trouvaient d'ailleurs, tout avait commencé ce fameux jour devant la fontaine du marché de Pré-au-Lard, lorsque Kamen avait reçu cette lettre, lorsqu'il avait préféré fuir au lieu de lui en parler... Alors est-ce qu'elle trouvait son bonheur ? Pas vraiment, mais elle savait que sans Kamen dans sa vie, se serait pire...

Lou ne savait plus quoi faire pour les convaincre de ne pas se déchirer, elle était au milieu, partagée entre son amour pour Kamen et celle qui était comme sa sœur. Lou était peut-être égoïste de vouloir les deux ? De ne pas vouloir choisir... Jamais elle ne pourrait abandonner Katarina, même si elle l'avait déjà laissée lorsqu'elle avait appris pour leurs fiançailles... Mais elle avait appris à passer au-delà, rien ne pourrait les brouiller très longtemps... Et le problème était que son cœur lui ne tournerait jamais le dos à Kamen, elle pourrait essayer, elle savait où cela la mènerait, il n'y avait qu'à voir son état pendant tous ses mois où ils ne s'étaient pas adressé la parole. Oui leur relation était peut-être néfaste, mais Lou n'avait vraiment pas besoin que celle avec sa meilleure amie le devienne aussi. Le désespoir la faisait parler, chacun remettait la faute sur le dos de l'autre comme des enfants dans une cour de maternelle. Même si à la maternelle ont ne mariait pas les enfants et qu'on avait pas encore le même genre de problème... Injuste ? Son amie trouvait qu'elle était injuste ? Mais la vie était injuste si quelqu'un l'avait bien compris à ses dépens, c'était bien la jeune Dashkova.

"Je sais bien que ton but n'est pas de me détruire Katia... Et je sais que toi aussi tu veux protéger sa famille..."
Disait-elle en soupirant se sentant tellement impuissante... "Je ne dis pas que tu dois juste te taire et ne pas répondre à ses menaces. Je dis juste que si tu prenais un petit peu sur toi, il n'enverrait pas la lettre. Est-ce un si gros sacrifice ? Je ne dis pas que tu devrais rester là à rien faire si jamais il te menaçait "encore" je ne suis pas idiote non plus et je ne voudrais pas te voir plier devant qui que ce soit, je t'aime, tu es ma meilleure amie. Mais si lui arrive à prendre sur lui, à ne plus te menacer, à ne pas envoyer cette lettre, serais-tu d'accord pour prendre sur toi également ? Vous êtes deux dans l'histoire, ce n'est pas à l'un ou à l'autre de devoir mettre de l'eau dans son vin et de ne pas se défendre. Vous devez faire des efforts tous les deux, ensemble et moi je serais là, toujours Katia, si t'en a besoin." Elle s'approchait de sa meilleure amie, elle avait pris une voix plus douce parce qu'elle ne voulait pas que la situation parte en vrille, ils étaient si important pour elle, tous les deux. Son amie s'appuyait alors contre un poteau, Lou sentait bien qu'elle n'avait pas fini de parler et elle se faisait attentive. Séchant ses larmes doucement, se calmant au contraire de la rouquine, elle la laissait parler puis s'avançait vers elle, douce, sans mouvement brusque, elle venait à ses côtés et posa une simple question.

"Et en moi ? As-tu confiance en moi ?" Demandait-elle en regardant son amie dans les yeux. Voir sa sœur de cœur au bord des larmes lui faisait mal, doucement elle attrapait son menton dans sa main et plantait ses prunelles vertes dans ceux de son amie. "Il n'enverra pas cette lettre." Annonçait-elle pleine de détermination. Pas si elle l'écoutait, pas si elle ne passait pas son temps à le provoquer. Cela ne fonctionnerait que si chacun mettait du sien et de son côté Lou comptait bien surveiller Kamen et l'empêcher de nuire à Katarina. "S'il l'envoie, je dis bien "SI", je ne t'empêcherais pas d'envoyer la tienne, en attendant s'il te plait, est-ce que tu veux bien juste faire profil bas ? En admettant qu'il fasse de même de son côté ?" Demandait-elle en la suppliant presque du regard. Aucun d'eux ne voulait de ce mariage, tout serait plus simple de se battre main dans la main plutôt que de se lancer des coups de couteaux par derrière. Lou n'y tenait plus et prenait sa meilleure amie dans les bras. "S'il te plait Katia, on aura tous le droit au bonheur, je te le promets." En tout cas, elle ferait tout pour Katarina ait le droit au bonheur, le sien, elle verrait, elle n'était pas sûr de l'avoir un jour, même pas certaine de le mériter... Mais ce mariage n'aura pas lieu et pas seulement parce que Lou ne voulait pas voir sa meilleure amie épouser l'homme qu'elle aimait...
(c) Emi.

_________________

DESTRUCTIVE LOVE. DON'T LEAVE ME.
Right from the start you were a thief you stole my heart and I'm your willing victim i let you see the parts of me that weren't all that pretty and with every touch you fixed them...

Revenir en haut Aller en bas
Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Septième année à Gryffondor.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 1154 Gallions : 880 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

In this world,
it's kill or be killed.


Lou l’approchait doucement, comme si elle était un animal enragé. D’un côté, elle n’avait pas tout à fait tort. La mettre hors d’elle était un processus compliqué, mais une fois fait, il fallait toute la bonne volonté du monde pour qu’elle se calme. Par miracle, Lou y arrivait sans difficultés, bien qu’elle se soit heurtée à quelques écueils. Katarina et sa fierté. Katarina et sa droiture, qui l’avait envoyée droit chez les rouge et or. Raisonner et tempérer son impétuosité était difficile, mais la Serpentard y arriva en lui faisant comprendre une chose importante : les efforts, elle ne serait pas la seule à les faire. « Mais si lui arrive à prendre sur lui, à ne plus te menacer, à ne pas envoyer cette lettre, serais-tu d'accord pour prendre sur toi également ? Vous êtes deux dans l'histoire, ce n'est pas à l'un ou à l'autre de devoir mettre de l'eau dans son vin et de ne pas se défendre. Vous devez faire des efforts tous les deux, ensemble et moi je serais là, toujours Katia, si t'en a besoin. » Non, Kamen n’enverrait pas cette lettre, s’il ne voulait pas signer le début d’une guerre de familles et tirer définitivement un trait sur ses relations avec Lou. Les efforts, il les ferait à deux. Kamen tempèrerait ses pulsions d’héritier qui a tout à prouver, et Katarina tempérerait ses envies de lui casser la gueule pour lui apprendre le respect. Aucune lettre ne partirait. Point barre.

« Ouais… Je veux juste qu’il me fiche la paix comme je lui fiche la paix. Il n’a rien à dire sur mes fréquentations. »

Surtout au vu des siennes. Mais elle ne faisait pas confiance à Kamen. A la moindre occasion, il foutrait tout en l’air pour son propre petit bénéfice de merde. « Et en moi ? As-tu confiance en moi ? » La réponse ne vint pas. Inutile. Lou pouvait la lire dans son regard d’ambre. Bien entendu, qu’elle avait confiance en elle. C’était même plus que de la confiance, à ce niveau-là. C’était aveugle, sans frontières, sans limites. Elle lui aurait confié sa vie sans hésiter, tout comme elle lui avait déjà confié son cœur et son âme. « S'il l'envoie, je dis bien "SI", je ne t'empêcherais pas d'envoyer la tienne, en attendant s'il te plait, est-ce que tu veux bien juste faire profil bas ? En admettant qu'il fasse de même de son côté ? » A contrecœur, la blonde hocha la tête une seule fois. Cela suffisait amplement à Lou, qui savait bien que son amie ne revenait jamais sur la parole qu’elle donnait. C’était une chose qu’elle avait appris très tôt, autant par son père que par sa mère. Seuls les lâches, les faibles et les traîtres reviennent sur une parole donnée. Et chez les Azarova, il n’y avait pas de place pour la lâcheté, la faiblesse et la traîtrise. Une parole est une parole. Raison pour laquelle elle mesurait toujours ses promesses pour ne jamais s’embarquer dans un truc impossible. « S'il te plait Katia, on aura tous le droit au bonheur, je te le promets. »

« Ça va, Lou, ça va. Tu as gagné. Je t’en donne ma parole. Ça te va ? »

Elle avait cédé. Elle avait donné sa parole et elle ne reviendrait pas dessus. Elle ne provoquerait plus Kamen, si tant est qu’elle l’ait déjà provoqué. En fait, elle se contenterait de l’ignorer et de faire comme s’il n’existait pas. Après tout, il n’avait pas bougé pour l’aider à démêler ce mariage, comme si ça l’arrangeait de l’épouser, alors elle n’allait pas compter sur lui pour la suite. Et les Yordanov pouvaient bien penser ce qu’ils voulaient, la blonde se savait capable de plaquer sa famille pour vivre sa vie comme elle l’entendait, malgré tout l’amour qu’elle leur portait et tout le désespoir qu’elle aurait à les quitter en d’aussi mauvais termes. Mais elle n’y était pas encore. Elle avait le temps. Deux ans pour convaincre son père que ce mariage était une gageure et qu’elle était assez grande pour choisir d’elle-même. Finalement, elle se redressa, et tira un trait sur cette dispute stérile en esquissant un sourire forcé.

« Allez viens, on va boire un coup. J’ai bien besoin d’un peu de vodka pour faire passer tout ça. »

D’un mouvement, elle passa son bras autour des épaules de sa meilleure amie, pour l’entraîner vers les trois balais noirs de monde. Elles s’étaient assez disputées. Il était temps d’enterrer la hache de guerre. Après tout, il lui était difficile de rester trop longtemps fâchée avec sa sœur spirituelle.

_________________

like a catchy song
We're far apart in every way, but you're the best part of my day, and sure as I breathe the air , I know we are the perfect pair, on a prickly path that goes on for miles, but it's worth it just to see you smile, and I cannot be pulled apart, from the hold you have on my heart, and even if the world tells us it's wrong, you're in my head like a catchy song.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
In this world, it's kill or be killed. (Kata & Lou)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiche partenaire] Kill Or Be Killed
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: Les RPs terminés-
Sauter vers: