Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

rowan&oktavia ⊹ don't make the same mistake i did

Rowan Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : 2e année de GISIS Sécurité magique
Célébrité : Diego Barrueco
Pseudo : .sparkle Âge : 26 Parchemins : 527 Gallions : 146 Date d'inscription : 30/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1704-rowan-heartbroken http://www.mumblemumps.com/t1731-rowan-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1730-rowan-maella-la-chouette-triste http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Rowan & Oktavia
don't make the same mistake i did
Ce jour de fin juillet était une journée particulièrement chaude. Il n’y avait pas grand-chose à faire. Il n’y avait pas de match de Quidditch à regarder ou sur lesquels parier. La plupart des élèves et leurs familles allaient passer cette journée au soleil, à bronzer ou à rechercher la fraîcheur à l’ombre de leurs tentes, équipées de piscines pour les plus riches. Seulement Rowan avait du mal à supporter la chaleur pour une fois. Le brun trainait dans les rues de Pré-au-Lard à la recherche d’une activité. C’est alors que par la vitrine de la petite librairie du village, il aperçut une tête connue. C’était Oktavia Silaïeva, une jeune femme de sang-pur qui venait de Durmstrang. Tout comme lui, elle était en GISIS, mais ils ne faisaient pas partie du même cursus. Il ne lui avait jamais vraiment parlé. Cette fille dégageait une certaine sensibilité qui lui rappelait étrangement Zoella. Mais c’était peut-être parce qu’il avait l’habitude de la voir porter l’uniforme de Serdaigle. Oktavia et Zoella ne se ressemblaient même pas tellement en y regardant de plus près. Rowan poussa la porte de la librairie et entra. Il faisait un peu plus frais à l’intérieur, ce qui était bien plus supportable et agréable qu’à l’extérieur. Il se dirigea d’un pas ferme vers le rayon où il l’avait aperçue. Perchée en haut d’un escabeau, Oktavia semblait regarder les livres de la dernière rangée de l’étagère. Comme il faisait chaud, la jeune et jolie Russe portait une jupe, dévoilant ses longues jambes. Rowan l’observa un instant en se demandant comment il avait fait pour ne pas la remarquer avant. En même temps, il n’avait pas été des plus disponibles cette année, entre le deuil de Zoella, sa fausse petite-amie Perséphone, sa fiancée Brooke et sa meilleure amie Cassandre, il n’y avait pas vraiment de place pour d’autres jeunes femmes dans sa vie. Rowan n’était pas intéressé par Oktavia, car son cœur battait secrètement pour une autre, mais rien ne l’empêchait de la regarder. S’approchant silencieusement, il vit qu’elle était concentrée et probablement imperturbable. Il sourit au défi. Il était sûr qu’il arriverait à la perturber. « Alors, on fréquente les sangs-de-bourbe ? » Dit-elle d’en bas à la belle Serdaigle. Bien sûr, Oktavia ne s’attendait pas à ce qu’il y ait quelqu’un derrière lui, elle ne l’avait pas vu venir, mais il ne lui arracha qu’un léger sursaut. Comme elle ne semblait pas relever ce qu’il était en train de dire, Rowan ajouta : « Je t’ai vu l’autre jour avec Maddox. Je reconnaitrais le regard que tu lui lançais entre mille. » Cette fois, elle sembla un peu plus perturbée quand il parlait de Maddox, un de ses anciens amis né-moldu. Il les avait vu tous les deux à discuter entre les tentes. Ils avaient l’air proches, même s’il n’avait rien vu qui pourrait trahir une relation plus proche qu’amicale entre eux. Rien, sauf un regard échangé. Avant même qu’il ne comprenne ce qu’il se passait et qu’il réagisse, Oktavia perdit l’équilibre et il n’eut pas le temps de la rattraper totalement. Bien vite, elle était au sol, à ses pieds. Il avait eu juste le temps de la retenir par le bras pour freiner sa chute et qu’elle ne se blesse pas. Le résultat était le même, elle était par terre.

« Tu t’es pas fait mal ? Fais gaffe, les gens vont se poser des questions s’ils te voient à mes pieds. » Rowan se mit au niveau d’Oktavia en s’accroupissant un instant à ses côtés. Elle allait peut-être avoir des bleus, mais comme elle ne semblait pas se tordre pas de douleur, elle n’avait rien de grave. Tant mieux. Il poursuivit : « Je ne crois pas que ton fiancé serait très content. La mienne non plus d’ailleurs. » Rowan sourit à Oktavia avant de lui tendre la main pour l’aider à se relever. Il ne comptait pas la garder à ses pieds plus longtemps, mais la situation était assez comique. Une fois qu’elle fut debout, de nouveau sur ses pieds, il demanda : « C’est moi qui t’ai troublé ou c’est le fait que je sache pour le né-moldu ? J’imagine que tes parents ou tes frères ne seraient pas très contents d’apprendre que tu as ce genre de fréquentations. Rassure-toi, je ne dirai rien. » Comme ils ne se connaissaient pas vraiment, Oktavia pourrait penser qu’il était venu lui faire du chantage. Ce n’était vraiment pas le cas. Au contraire. Elle ne le savait pas, mais il était sorti avec une née-moldue, et aujourd’hui elle était morte. Il en avait beaucoup souffert. Rowan avait vu dans leurs situations une certaine ressemblance qui ne lui plaisait vraiment pas. Il voulait trouver un moyen de la mettre en garde sans se trahir, sans qu’elle ne sache ce qui lui était arrivé, elle qui venait de débarquer un an plus tôt à Poudlard et qui n’avait jamais pu connaître Zoella. Rowan passa sa main sur le rayonnage, sentant sous ses doigts le dos des couvertures de livres. Il n’aimait pas tellement lire. « Tu n’as pas d’autres choses à faire pendant tes vacances que de lire ? C’est triste. » En même temps, lui, il n’avait pas grand-chose d’autre à faire que de venir embêter la jeune femme qu’il avait croisé par hasard. Rowan n’avait pas envie de passer du temps avec Brooke. Il ne savait pas ce que faisait Perséphone, mais elle n’était plus sa petite-amie. Cassandre devait être occupée. Ils avaient fêté son anniversaire quelques jours plus tôt. Belladona devait être avec ses autres amis. Ses sœurs étaient probablement ensemble. Quand Rowan avait vu Oktavia à travers la fenêtre, il avait sauté sur l’occasion. Il ne s’était pas attendu à ce qu’elle tombe à ses pieds, mais leur rencontre promettait d’être intéressante.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Oktavia Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : serdaigle ϟ deuxième année de gisis en médecine magique
Célébrité : Barbara Palvin
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 1679 Gallions : 110 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
90/100  (90/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1326-oktavia-ou-la-perfection-du-nom http://www.mumblemumps.com/t1455-oktavia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t1510-brownie-les-petits-parchemins-d-oktavia http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
don't make the same mistake
⚜ Rowan Moore & Oktavia Silaïeva ⚜

   
Lorsque les beaux jours étaient arrivés tu étais ravie, même si tu avais cette tendance à rester à l'intérieur la plupart du temps. Passer un peu de temps à l'extérieur te faisait du bien, surtout lorsque tu pouvais éviter tes parents et leurs questions sur ta relation avec Thomas. Tu essayais d'esquiver le sujet sagement, te doutant que tu ne leur donnerais pas de réponses qu'ils souhaiteraient. Alors, tu préférais éviter les sujets qui fâchent, une mauvaise habitude chez toi d'ailleurs, d'éviter tout conflit. Ce n'était pas ta tasse de thé, même si tu étais bien capable de ne pas te laisser faire ou affronter une situation conflictuelle lorsqu'il le fallait, face à tes parents, tu semblais incapable de prendre confiance. Préférant sortir, tu te retrouvas rapidement à errer dans les rues de Pré-au-lard sans réel but. Une fois devant la librairie, tu te décidas d'y entrer de retrouver dans ce genre d'établissement n'était pas rare et cela te ressourçait bien souvent. Cela ne pouvait que te faire du bien, par conséquent, tu passais à travers les rayons cherchant des livres pouvant t'intéresser. Trouvant certaines petites perles que tu souhaitais lire, n'étant pas dérangée par la langue, même si cela serait plus simple à lire si certains livres étaient en russe. Tu semblais obligée de faire avec malheureusement, mais tu y arrivais, les barrières linguistiques ne t'avaient jamais réellement ennuyée.

Une fois que tu avais remarqué les livres de psychologie, tu montes sur l'escabeau afin de regarder ceux qui pouvaient t'intéresser le plus. Certes, ton cursus de médecine magique t'intéressait, mais tu ne voulais pas t'attaquer à certaines maladies trop contagieuses à ton goût. Il te semblait que les problèmes psychiques étaient bien plus intéressantes à s'occuper et à soigner, tu n'avais qu'à regarder ton problème à toi. Ce besoin de perfection que ta mère t'avait imposé te rendait bien souvent malade, ce n'était qu'un simple signe d'anxiété, rien de plus, ce ne serait pas un simple médicomage qui pourrait le soigner. Donc tu t'intéressais aux différents livres, afin de faire ton choix. «  Alors, on fréquente les sangs-de-bourbe ? » Tu sursautas, ne t'attendant pas à ce que quelqu'un te parle et encore moins te pose ce genre de questions. Néanmoins, tu fis mine de ne pas t'intéresser à cette question, tant bien même que tu ne cherchais pas à savoir qui avait dit cela, continuant à regarder les différents livres devant toi. «  Je t'ai vu l'autre jour avec Maddox. Je reconnaitrais le regard que tu lui lançais entre mille. » Sur le coup, tu déglutis, n'appréciant pas le ton utilisé, ignorant à qui pouvait appartenir cette voix. Volant sans aucun doute aller trop vite, tu te retrouves rapidement à terre dans un fracas monumental. Sentant la main du jeune sorcier accrocher son bras, mais le mal était fait, elle était à terre devant lui. Ne voyant que les chaussures du jeune homme.

«  Tu t'es pas fait mal ? Fais gaffe, les gens vont se poser des questions s'ils te voient à mes pieds. » « Je vais bien. » Tu relèves enfin les yeux sur celui qui t'avait fait perdre l'équilibre, Rowan Moore, avec une remarque bien trop personnelle. Tu remarques qui il était tu le connaissais seulement par le biais de Perséphone, tu connaissais son nom, mais tu ne t'étais jamais intéressée à lui. Il ne faisait pas partie de ton cercle, bien au contraire, tu ne souhaitais pas te laisser approcher par les sorciers comme lui. «  Je ne crois pas que ton fiancé serait très content. La mienne non plus d'ailleurs. » De quel droit parlait-il de Maddox puis de Thomas en l'espace de quelques minutes ? Il n'avait rien à dire sur tes relations, il n'en avait pas le droit. Tu commençais à bouillir, néanmoins, tu ne le montrais pas, ce n'était pas digne de toi. Néanmoins, tu eus une pensée mauvaise pour Brooke qui t'échappa un instant. « Au moins, cela lui ferait les pieds à ta fiancée… elle arrêterait de se prendre pour une princesse. » Parce que tu ne le faisais jamais ? Pas au détriment d'autres élèves, hormis peut-être Mila, mais ta demi-sœur ne comptait pas. Tu ne pouvais pas t'empêcher de montrer un peu de mauvaise volonté lorsqu'il te propose son bras pour te relever. Tu n'avais pas besoin de lui pour faire ça après tout, même s'il devait le faire étant donné que c'était sa faute si tu étais tombée.

Une fois debout tu réajustes ta tenue et ta jupe, époussetant un petit peu, tu te devais d'être convenable à tout moment après tout. «  C'est moi qui t'ai troublé ou c'est le fait que je sache pour le né-moldu ? J'imagine que tes parents ou tes frères ne seraient pas très contents d'apprendre que tu as ce genre de fréquentations. Rassure-toi, je ne dirai rien. » Tu le regardes un peu surprise par cette question, cela ne te rassurait pas vraiment, comment savait-il que tu avais plusieurs frères d'ailleurs ? Vous ne vous connaissiez pas vraiment, tes parents ne prônaient pas ouvertement la pureté du sang, même s'ils ne prendraient pas le risque de salir celui de leur progéniture. Ils étaient bien plus subtil que cet idiot, après tout il semblait bien aller avec Brooke, vu ses réflexions. Tu restais donc méfiante aux côtés de Rowan. «  Tu n'as pas d'autres choses à faire pendant tes vacances que de lire ? C'est triste. » Tu te retiens de ne pas soupirer, certaines personnes étaient incapables de comprendre que c'était un passe-temps intéressant la lecture. On ne pouvait pas toujours être entouré d'érudits. Tu t'écartes un peu du jeune homme reculant un peu gardant un espace de sécurité entre vous. « Ne te retiens pas de quitter cette boutique alors, je n'ai en aucun besoin que tu joues les chevaliers servants. Comme tu l'as précisé nous sommes tous les deux fiancés, mais ta fiancée prendrait bien plus mal le fait que tu sois à mes côtés que le mien. » Tu souris, ce n'était pas dans tes habitudes, pourtant tu ne pouvais pas te permettre de le laisser te perturber de cette manière, il fallait que tu te débrouilles pour montrer que ce qu'il racontait ne te dérangeait pas. « Je ne vois pas de quoi tu parles vis-à-vis de Maddox, nous ne sommes qu'amis. » C'était vrai, il faisait simplement partie de tes amis, surtout que vous étiez dans le même cursus en GISIS, ce qui facilitait la chose sans aucun doute. Tu avais beau l'avoir embrassé, il ne s'était rien passé depuis, vous vous étiez croisés entre les tentes mais rien de plus, alors tu ne comprenais pas où il voulait en venir. Rougissant sans le remarquer, ton corps contredisait tes paroles.
   
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
On dit que lorsque l'on rencontre l'amour de sa vie, le temps s'arrête. Et bien c'est vrai. Ce que l'on ne vous dit pas, c'est que quand le temps reprend son cours, il fils à une vitesse folle pour rattrapper son retard — .
MADDVIA
Revenir en haut Aller en bas
Rowan Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : 2e année de GISIS Sécurité magique
Célébrité : Diego Barrueco
Pseudo : .sparkle Âge : 26 Parchemins : 527 Gallions : 146 Date d'inscription : 30/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1704-rowan-heartbroken http://www.mumblemumps.com/t1731-rowan-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1730-rowan-maella-la-chouette-triste http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Rowan & Oktavia
don't make the same mistake i did
« Je vais bien. » Répondit Oktavia à Rowan alors qu’elle était toujours au sol après être tombée de son escabeau. La Russe avait perdu l’équilibre quand il avait parlé du né-moldu qu’elle semblait fréquenter. Rowan n’avait bien sûr pas eu l’intention de la faire tomber, il était donc soulagé de constater qu’elle ne s’était pas blessée. Il avait eu peur pendant un instant qu’elle se cogne en tombant ou qu’elle se casse un membre. Il n’était pas là pour qu’elle ait des ennuis. Le sang-mêlé se demanda à quoi la jeune fille pouvait bien penser quand leurs regards se croisèrent. Il évoqua leurs fiancés pour qu’elle sache qu’il était au courant qu’elle n’était plus disponible et qu’elle ne se dise pas que peut-être, il n’avait rien d’autre à faire de sa journée que d’essayer de venir la séduire. Même si Rowan la taquinait, il n’était pas là pour cette raison. « Au moins, cela lui ferait les pieds à ta fiancée… elle arrêterait de se prendre pour une princesse. » Laissa-t-elle échapper en parlant de Brooke. Cette remarque fit immédiatement rire et sourire Rowan. Lui aussi, il avait dit à Brooke qu’elle avait beau être une princesse dans sa famille, pour lui elle n’était rien. Il fut surpris de constater que la Serdaigle partageait la même opinion que lui. Son manque de réaction pour la défendre et son rire prouvaient qu’il était sur la même longueur d’ondes qu’elle. « Je ne crois pas que c’est ce qui l’arrêterait. » Ajouta-t-il sur un ton légèrement complice. Rowan avait toujours du mal avec Brooke même s’il essayait de lui laisser une chance pour ne pas mettre ses parents en colère. Quand le Gryffondor offrit sa main à Oktavia pour l’aider à se lever, elle l’ignora et se leva elle-même sans son aide. Le sang-mêlé l’avait plus ou moins mérité donc il ne lui en teint pas rigueur. Il la regarda épousseter sa jupe et croisa un instant les bras en lui demandant ce qui l’avait troublée. Il fit référence à ses frères et à ses parents, mais lui assura qu’il garderait le secret s’il y en avait bien un. Rowan explorait un peu le terrain pour savoir si leurs histoires étaient similaires et à quel point elles l’étaient. Pour changer un instant le sujet, il lui demanda si elle n’avait rien d’autre à faire que de lire pendant ses vacances. Elle sembla enfin réagir à cet instant en s’éloignant. Il attendait des réponses. Il ne s’en irait pas sans les avoir. D’ailleurs, il ne comptait pas la laisser tranquille avant qu’ils aient pu avoir une conversation. Ce n’était pas vraiment le cas jusque-là. « Ne te retiens pas de quitter cette boutique alors, je n'ai en aucun besoin que tu joues les chevaliers servants. » Dit-elle au bout de quelques minutes. Ce n’était pas dans son intention, ni celle de quitter la boutique, ni celle de jouer les chevaliers servants. Mais cette dernière partie le fit tout de même réfléchir. Devait-il vraiment se mêler de sa relation avec ce né-moldu ? Qu’est-ce que cela pouvait réellement lui faire si elle finissait blessée comme lui l’avait été ? En fait, Rowan réalisa qu’il ne voulait pas qu’il arrive du mal à Maddox. Le Serdaigle et lui étaient amis avant et s’il s’était éloigné de tous ses amis né-moldus, c’était pour que ses parents ne s’attaquent pas à eux après ce qu’ils avaient fait à Zoella. Rowan ne voulait pas que d’autres parents prônant la pureté du sang s’en prennent à ses anciens amis alors qu’il les protégeait à sa façon.

« Comme tu l'as précisé nous sommes tous les deux fiancés, mais ta fiancée prendrait bien plus mal le fait que tu sois à mes côtés que le mien. » Rowan se demanda quelle était la relation entre Oktavia et Brooke. Il ne les avait jamais vu ensemble. Elles n’étaient pas amies, c’était tout ce qu’il pouvait en déduire. Il s’imagina alors Brooke en train de piquer une crise de jalousie. Non, ce n’était pas vraiment son genre. Il était certain qu’elle fréquentait d’autres garçons elle aussi. Et il s’en fichait parce qu’il ne comptait pas rester fiancé avec elle bien longtemps. « Parce que ton fiancé t’autorise à fréquenter d’autres que lui ? » Répliqua le jeune sorcier avant un sourire en coin. Généralement, les jeunes hommes étaient possessifs et jaloux, et il avait du mal à croire que Thomas ne soit pas intéressé par Oktavia, elle était si jolie. Au lieu d’essayer de mettre Belladona dans son lit, il ferait mieux de se mêler de son mariage avec la Russe. « Je ne vois pas de quoi tu parles vis-à-vis de Maddox, nous ne sommes qu'amis. » Quelques secondes plus tard, une jolie teinte rosée apparut sur les joues d’Oktavia et la contredit. Elle avait beau dire qu’il n’y avait rien entre eux, Rowan avait déjà remarqué que c’était faux. Elle ne pouvait pas le nier, il l’avait vu dans leurs regards l’un pour l’autre. Il y avait quelque chose entre eux. « Qu’amis ? Laisse-moi rire. Thomas sait que tu fréquentes un né-moldu ? » Si Thomas laissait Oktavia en fréquenter d’autres, est-ce que cela incluait aussi les nés-moldus ? Rowan n’avait pas utilisé le terme sang-de-bourbe pour ne pas la mettre en colère. Mais c’était ainsi qu’il les appelait maintenant devant tout le monde, c’est ainsi qu’il se faisait encore un peu plus détester et craindre chaque jour. « Tu ne peux pas mentir Oktavia, ça crève les yeux. Autant dans ton regard que dans le sien. Tu vas me dire qu’il n’a rien tenté ? Maddox… Il n’a vraiment pas changé, hein ? Toujours aussi lâche. Tu peux toujours attendre si tu crois qu’il va faire le premier pas. » Puis, réalisant qu’il était en train de les encourager à se mettre ensemble, il se dit que ce n’était pas du tout ce qu’il était venu faire et qu’il s’était laissé prendre à taquiner la Serdaigle. Rowan fit quelques pas vers Oktavia pour réduire la distance qu’elle avait installé entre eux. « Tu peux faire croire à tout le monde qu’il n’y a rien, mais tes joues te trahissent quand tu penses à lui. Je sais que je me mêle de ce qui ne me regarde pas, mais tu devrais faire attention… Est-ce qu’on peut aller discuter quelque part ? » Demanda-t-il à la jeune femme. Il ne tenait pas à lui parler de sa relation avec Maddox dans cette boutique où n’importe qui pourrait surprendre leur conversation, surtout s’il en arrivait à parler de Zoella.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Oktavia Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : serdaigle ϟ deuxième année de gisis en médecine magique
Célébrité : Barbara Palvin
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 1679 Gallions : 110 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
90/100  (90/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1326-oktavia-ou-la-perfection-du-nom http://www.mumblemumps.com/t1455-oktavia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t1510-brownie-les-petits-parchemins-d-oktavia http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
don't make the same mistake
⚜ Rowan Moore & Oktavia Silaïeva ⚜

   
Une fois relevée et ta tenue ajustée tu regardais Rowan en te demandant ce qu’il te voulait, pourquoi ressentait-il se besoin de se mêler de ta vie ? Il ne te connaissait pas vraiment, vous ne vous étiez jamais parlé jusqu’à présent et tu n’avais pas réellement l’intention de le faire. Surtout s’il continuait à parler de la sorte et à trop s’intéresser à ta vie et à ta relation avec Maddox, comme si cela pouvait intéresser quelqu’un d’ailleurs. Mais tu connaissais son histoire avec Brooke et tu  n’hésites pas à parler d’elle sans prendre des pincettes, espérant qu’il ne la défendrait pas. Vu son rire, apparemment vous étiez sur la même longueur d’ondes, il avait autant de mal que toi avec cette fille. Sauf que lui finirait certainement avec tôt out tard, le pauvre, tu le plaindrais presque s’il ne t’avait pas faite tombée de cet escabeau. « Je ne crois pas que c’est ce qui l’arrêterait. » Tu acquiesces d’un mouvement d’un tête sur ce point-là tu étais tout à fait d’accord avec lui, ce n’était pas le genre de Brooke d’arrêter d’être une princesse. Tu ne comprenais pas pourquoi elle appréciait jouer avec les gens aussi facilement, ce n’était pas dans ta nature à vrai dire, donc tu n’arrivais pas à t’entendre avec les gens utilisant la violence gratuite. Par conséquent, tu ne comprenais pas pour quelle raison tu restais là, alors que Rowan était également présent. D’ailleurs, tu lui laisses rapidement sous-entendre que tu préférerais être seul et qu’il s’en aille, mais il restait là, comme s’il  n’avait rien d’autre à faire que t’ennuyer. Pourquoi fallait-il que cela tombe sur toi ? Il n’y avait personne dans sa vie pour qu’il te laisse tranquille ? Apparemment pas.

« Parce que ton fiancé t’autorise à fréquenter d’autres que lui ? » Tu écarquilles les yeux en levant un sourcil, comment pouvait-il poser ce genre de questions aussi personnelles ? Tu n’en revenais à quel point Rowan manquait de considération pour la vie privée des gens. C’était un point sur lequel vous étiez d’accord, tant que cela ne nuis pas à la réputation de l’autre, vous pouviez fréquenter qui vous vouliez. Après tout, même si vos parents vous aviez fiancés, vous ne pouvez pas choisir les personnes qui vous attirent et Thomas ne faisait pas partie de ses jeunes gens. Il s’avère être beau garçon, tu le sais, pourtant rien en lui ne t’intéresse, surtout que tu ne penses qu’à un seul jeune homme avec lequel tu prétends à Rowan que tu n’es qu’ami. Pour l’instant, il n’y avait rien de plus, c’était bien trop compliqué tant que tes parents et ceux de Thomas seraient de le coin. « Qu’amis ? Laisse-moi rire. Thomas sait que tu fréquentes un né-moldu ? » Tu baisses les yeux instinctivement, même si tu n’aimes pas le conflit, ce n’est pas ton genre de t’abaisser de cette manière, mais tu souhaites éviter ce genre de questions trop contrariantes. « Qu’est-ce que tu veux à la fin ? Mes relations ne te regardent pas que ce soit avec Thomas ou Maddox, tu n’as pas à t’en mêler, et si je veux être avec un né-moldu c’est mon problème... » Sur ce point-là, Rowan avait relevé quelque chose de très intéressant. La réaction de Thomas a cette idée, certes cela ne le dérangeait pas que tu fasses tes petites affaires de ton côté, mais de là a te laisser sortir avec un né moldu, il y avait un monde. Puis tu te rends compte un instant de la fin de la phrase que tu avais pronnoncé, sans le vouloir tu avais acquiescé le questionnement de Rowan, tu avais répondu trop vite que tu voulais être avec Maddox. « Tu ne peux pas mentir Oktavia, ça crève les yeux. Autant dans ton regard que dans le sien. Tu vas me dire qu’il n’a rien tenté ? Maddox… Il n’a vraiment pas changé, hein ? Toujours aussi lâche. Tu peux toujours attendre si tu crois qu’il va faire le premier pas. » « Changé ? » Tu avais murmuré ce mot sans même le remarqué, parce qu’il t’avait étonné dans la phrase du jeune homme. Tu n’avais pas envie de lui répondre sur le fait que Maddox avait bien tenté quelque chose avec toi, même si au final il avait raison, ce n’était pas le serdaigle qui avait réellement fait le premier pas mais toi. « Qu’est-ce que tu entends pas le fait que je puisse toujours attendre qu’il fasse le premier pas ? » C’était sorti tout seul, tu avais besoin de cette réponse pour comprendre à quel point Rowan connaissait ton ami.  

« Tu peux faire croire à tout le monde qu’il n’y a rien, mais tes joues te trahissent quand tu penses à lui. Je sais que je me mêle de ce qui ne me regarde pas, mais tu devrais faire attention… Est-ce qu’on peut aller discuter quelque part ? » Sur le coup, tu sens tes joues rougir un peu plus et cela te dérange de ne pas réussir à cacher ce genre de chose. Au moins, il remarquait le fait que ses questions étaient trop personnelles, ce qui n’était pas plus mal. Mais tu ne comprenais par pour quelle raison il souhaitait en parler avec toi, sauf que même si cela t’agace, tu avais envie de savoir ce qui lui passait par la tête. Donc tu récupères les livres que tu avais choisis pour aller au niveau de la caisse de la librairie, de cette manière vous seriez certainement plus tranquille en dehors de cette boutique. Tu regardes Rowan alors qu’il reste planté quand tu commences à bouger comme pour lui dire de te suivre. Une fois que tu avais effectué tes achats en sortant de la boutique tu regardes les jeune homme. « Où est-ce que tu veux aller pour en discuter ? D’ailleurs, il est hors de question que j’aille dans un bar miteux et je doute que la tente de ma famille soit une très bonne idée... » Tu regardais le jeune homme en restant plantée devant lui attendant qu’il trouve une idée, après tout c’était lui qui avait grandit à Poudlard.
   
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
On dit que lorsque l'on rencontre l'amour de sa vie, le temps s'arrête. Et bien c'est vrai. Ce que l'on ne vous dit pas, c'est que quand le temps reprend son cours, il fils à une vitesse folle pour rattrapper son retard — .
MADDVIA
Revenir en haut Aller en bas
Rowan Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : 2e année de GISIS Sécurité magique
Célébrité : Diego Barrueco
Pseudo : .sparkle Âge : 26 Parchemins : 527 Gallions : 146 Date d'inscription : 30/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1704-rowan-heartbroken http://www.mumblemumps.com/t1731-rowan-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1730-rowan-maella-la-chouette-triste http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Rowan & Oktavia
don't make the same mistake i did
« Qu’est-ce que tu veux à la fin ? Mes relations ne te regardent pas que ce soit avec Thomas ou Maddox, tu n’as pas à t’en mêler, et si je veux être avec un né moldu, c’est mon problème... » Cette réaction fit sourire Rowan. La demoiselle venait d’avoir qu’elle voulait être avec un né moldu, elle voulait être avec Maddox. Ce n’était pourtant pas si compliqué à avouer. Rowan lui dit qu’elle ne pouvait de toute façon pas prétendre le contraire. Il l’avait vu. Il ne passait pourtant pas son temps à les observer. C’est alors que le Gryffondor avoua avoir connu Maddox plus qu’il n’aurait prétendu l’avoir voulu. « Changé ? » Réagit la jeune femme à ses paroles. C’était difficile à croire pour ceux qui venaient d’arriver à Poudlard après la guerre, mais Rowan avait été ami avec des nés moldus, ceux qu’il traitait aujourd’hui comme des moins que rien. Oktavia semblait se poser des questions sur la relation que Rowan avait pu avoir avec Maddox. « Qu’est-ce que tu entends par le fait que je puisse toujours attendre qu’il fasse le premier pas ? » Demanda-t-elle au Gryffondor en espérant une réponse de sa part. Rowan hésita à la laisser sans rien. Il consentit tout de même à avouer : « Disons qu’il y a quelques années, je m’entendais plutôt bien avec lui. On était amis. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, évidemment. » Vu la façon dont Rowan traitait maintenant les nés moldus, leur amitié n’aurait vraiment pas été crédible. Et puis c’était mieux de cette façon, ses parents ne feraient de mal à aucun de ses anciens amis comme ils en avaient fait à Zoella. Rowan était persuadé que s’il disait la vérité à Oktavia, elle le remercierait de protéger son très cher Maddox. « Tu sais qu’il n’est jamais sorti avec une fille ? J’suis sûr qu’il a jamais touché qui que ce soit. C’est pour ça que tu peux toujours attendre. Même s’il s’intéresse à toi, il osera jamais te toucher. » Et quand il était ami avec Maddox, il avait pourtant essayé de le décoincer et de lui présenter des filles. Rien n’y faisait. Il avait bien remarqué que le Serdaigle s’intéressait à Oktavia, mais comme il l’imaginait toujours aussi peu courageux, il souhaitait bien du courage à la demoiselle si elle souhaitait se lancer dans une relation avec un gars pareil. Peut-être qu’il n’avait pas une opinion très élevée de Maddox, mais il voulait juste la prévenir. Et puis, après lui avoir dit qu’elle rougissait en pensant à lui et que cela la trahissait, il lui demanda s’ils pouvaient aller discuter quelque part au calme. Il y avait encore d’autres choses sur lesquelles il souhaitait la mettre en garde. Rowan regarda Oktavia prendre ses livres en silence et s’en aller. Il se demanda si elle venait de le planter au milieu de la librairie sans rien lui dire, mais elle lui fit signe de le suivre. Il rangea ses mains dans ses poches et s’approcha de la caisse en attendant que la Serdaigle paye pour ce qu’elle avait choisi de prendre. Rowan suivit ensuite Oktavia à l’extérieur de la boutique. « Où est-ce que tu veux aller pour en discuter ? D’ailleurs, il est hors de question que j’aille dans un bar miteux et je doute que la tente de ma famille soit une très bonne idée... » Un sourire s’étala sur les lèvres du Gryffondor alors qu’Oktavia jouait la difficile sur l’endroit où ils pourraient aller pour avoir cette discussion. Il ne tarda donc pas à lui répondre tout en s’approchant d’elle : « J’avais l’intention de t’attirer dans ma tente et de m’occuper de toi comme Maddox ne pourrait jamais le faire… » Dit-il d’une voix des plus langoureuses. Elle y avait vraiment cru et elle avait l’air choquée. Il ne lui fallait pas grand-chose. Il lâcha alors un éclat de rire : « Si c’était vraiment mon intention, tu y serais déjà. » Bien sûr de lui, il afficha un sourire vainqueur et taquin à la fois. Elle ne pourrait pas vraiment savoir s’il pensait ce qu’il disait.

« Essayons de trouver un pub qui ne soit pas miteux pour mademoiselle. Les Trois Balais, ça te va ? » Même s’ils pouvaient facilement tomber sur des gens qui les reconnaîtraient, si Rowan et Oktavia s’installaient à une table, ils pourraient discuter sans qu’on ne les dérange. C’est donc vers cet établissement qu’ils se dirigèrent. Il n’était pas très loin de la librairie et ils arrivèrent très vite. « Deux Bièraubeurres glacées. » Commanda-t-il en arrivant sans laisser le temps à Oktavia de choisir ce qu’elle voulait boire, puis il s’installa à une table dans un coin reculé du pub. Il attendit que leurs verres soient servis pour commencer à parler. « J’espère que tu aimes la Bièraubeurre. La version glacée est vraiment pas mal si tu n’y as pas encore goûté. Sinon, tu peux commander autre chose si ça ne te plait pas. Je t’invite. » C’était maintenant qu’il lui proposait de choisir ce qu’elle voulait boire alors qu’elle avait déjà un verre entre les mains. C’était une vieille habitude qu’il avait prise lorsqu’il venait avec d’autres gens. Et s’il tenait à l’inviter, ce n’était pas parce qu’il était particulièrement généreux, mais parce qu’il lui prenait de son temps. Certes, on pourrait penser qu’il l’aidait déjà bien assez en la mettant en garde sans avoir besoin de lui payer quoique ce soit, mais elle ne le savait pas encore. Rowan but d’un coup la moitié de son verre et grimaça quand le froid lui monta au cerveau. « Je vais te raconter une histoire. Un de mes amis était un peu dans le même cas que toi. Ses parents faisaient très attention à la pureté de leur sang et il est sorti avec une née moldue en cachette. Il en est vraiment tombé fou amoureux. Sauf que le secret a fini par être découvert et ses parents l’ont appris. Tu sais ce qu’ils ont fait ? Ils ont fait assassiner la jeune fille. » Cette histoire, c’était bien entendu la sienne et celle de sa chère et tendre Zoella. Il se fichait qu’Oktavia finisse par deviner qu’il était le protagoniste de l’histoire, mais s’il pouvait la convaincre sans lâcher son plus grand secret, alors il tenterait quand même. Elle était probablement à des années lumières de l’imaginer avec une née moldue. « Si j’en juge le comportement de tes frères, tes parents doivent être du même genre. Tu crois qu’il arrivera quoi à Maddox quand ils le découvriront ? » Il laissa alors la jeune fille réfléchir sur ses paroles. Elle non plus, elle ne voudrait pas qu’il arrive du mal à Maddox. Si elle était assez intelligente, elle mettrait fin à ce qu’il pourrait y avoir déjà entre eux pendant qu’il en était encore temps.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Oktavia Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : serdaigle ϟ deuxième année de gisis en médecine magique
Célébrité : Barbara Palvin
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 1679 Gallions : 110 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
90/100  (90/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1326-oktavia-ou-la-perfection-du-nom http://www.mumblemumps.com/t1455-oktavia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t1510-brownie-les-petits-parchemins-d-oktavia http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
don't make the same mistake
⚜ Rowan Moore & Oktavia Silaïeva ⚜

   
« Disons qu’il y a quelques années, je m’entendais plutôt bien avec lui. On était amis. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, évidemment. » Sans blague ? Tu ne l’avais pas remarqué, bien entendu que tu avais vu qu’ils n’étaient plus amis ses deux là. Avec la manière dont Rowan parlait à certains élèves dit moins purs à cause de leur sang, tu ne pouvais pas imaginer qu’il ait pu être un instant ami avec Maddox, il faudrait que tu lui en parles pour être certaine qu’il ne se moque pas de toi. Sait-on jamais. « Tu sais qu’il n’est jamais sorti avec une fille ? J’suis sûr qu’il a jamais touché qui que ce soit. C’est pour ça que tu peux toujours attendre. Même s’il s’intéresse à toi, il osera jamais te toucher. » Tu baisses les yeux, tu n’étais jamais sortie avec un garçon alors tu ne voyais pas le problème, mais en parler devant le jeune homme était trop compliqué tu ne voulais pas qu’il le sache. Même si au final beaucoup d’élèves devaient être au courant, tu étais souvent vue comme la sainte nitouche de service, principalement parce que tu ne ressentais pas le même besoin que les autres. Hormis avec Maddox, avec lui tout était différent. «  Qu’est-ce que c’est censé faire qu’il ne soit jamais sorti avec une fille ? Et puis il m’a déjà touché donc tu as tort. » Bon en quelque sorte oui, mais ce n’était pas réellement ce qu’il pensait, tu n’en doutais pas une seule secondes. Mais Maddox avait fait un pas vers toi sur la tour d’astronomie avant que tu t’enfuies, chose qui t’avait sans aucun doute plut. Enfin tu ne pouvais pas accepter cette façon qu’il avait de dénigrer le jeune homme, bien au contraire, c’était une injustice qui te déplaisait.

Tu le vois s’approcher de toi alors que vous étiez à l’extérieur de la boutique, tu recules naturellement voulant garder une certaine distance entre vous. « J’avais l’intention de t’attirer dans ma tente et de m’occuper de toi comme Maddox ne pourrait jamais le faire… » Tu le regardes choquée par cette déclaration alors que tu remarques qu’il se moque de toi, son rire ne tardant pas à faire son apparition. Tu soupires, rien que d’y penser, il n’allait pas bien lui ? Il pensait que tu étais une fille facile ? Et bien il se trompait. « Si c’était vraiment mon intention, tu y serais déjà. » Quelle modestie, tu lèves les yeux aux ciel, sérieusement ? «  Tu crois vraiment ce que tu dis ? » Ce n’était pas un défi, loin de là, tu étais bien top choquée par ses allusions là, ce n’était pas ton genre, bien au contraire. Tu ne faisais pas partie des filles qui allaient se retrouver dans les draps d’un garçon, encore moins lorsque tu le connaissais à peine. « Essayons de trouver un pub qui ne soit pas miteux pour mademoiselle. Les Trois Balais, ça te va ? » Tu acquieces d’un mouvement de tête, ce qu’il peut t’agacer celui-là quand même, tu as juste envie de fuir et de le laisser là sans rien dire. Mais bon après tout, il te proposait gentiment de discuter, alors pourquoi pas lui laisser le bénéfice du doute ? Une fois à l’intérieur du pub, tu le suis sans réellement en avoir complètement envie pour t’installer en face. Cela serait plus simple pour discuter et de cette manière tu forçais une certaine distance sait-on jamais avec lui. « Deux Bièraubeurres glacées. » Sérieusement ? Il choisit sans te demander ton avis pour le coup, surtout que ce n’était pas ta tasses de thé. « J’espère que tu aimes la Bièraubeurre. La version glacée est vraiment pas mal si tu n’y as pas encore goûté. Sinon, tu peux commander autre chose si ça ne te plait pas. Je t’invite. » Oui bien sur, elle le ferait ? Non tu étais trop bien éduquée pour cela, surtout que vos boissons se retrouvaient déjà devant eux. Alors tu regardes ton verre sans rien dire.

« Je vais te raconter une histoire. Un de mes amis était un peu dans le même cas que toi. Ses parents faisaient très attention à la pureté de leur sang et il est sorti avec une née moldue en cachette. Il en est vraiment tombé fou amoureux. Sauf que le secret a fini par être découvert et ses parents l’ont appris. Tu sais ce qu’ils ont fait ? Ils ont fait assassiner la jeune fille. » Tu lèves de nouveau les yeux vers lui le temps d ‘écouter ce qu’il avait à dire. Comme si sa petite histoire semblait bien plus importe que tu ne le croyais pour lui. Tes parents y faisaient attention pour leur lignée rien de plus. Tu avais un semblant de liberté sur ce point. « Si j’en juge le comportement de tes frères, tes parents doivent être du même genre. Tu crois qu’il arrivera quoi à Maddox quand ils le découvriront ? » Tu le regardes, le fusillant du regard, rien que d’imaginer qu’il puisse arriver ce genre de chose à Maddox te pétrifie, mais il ne connaissait pas tes parents, il n’en avait aucune idée. «  Mes parents ne feraient jamais ce genre de choses, mon père a bien une enfant impure… » Ceci n’est certainement pas ce à quoi il s’attendait, pourtant tu voyais mal que tes parents puisse faire cela. Tu penches la tête en prenant ton verre, il fallait que tu goûtes cette mixture, que tu ne voulais pas. Tu fais la moue en buvant un gorgée, la bierreaubeurre même glacée, ce n’était pas pour toi.
   
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
On dit que lorsque l'on rencontre l'amour de sa vie, le temps s'arrête. Et bien c'est vrai. Ce que l'on ne vous dit pas, c'est que quand le temps reprend son cours, il fils à une vitesse folle pour rattrapper son retard — .
MADDVIA
Revenir en haut Aller en bas
Rowan Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : 2e année de GISIS Sécurité magique
Célébrité : Diego Barrueco
Pseudo : .sparkle Âge : 26 Parchemins : 527 Gallions : 146 Date d'inscription : 30/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1704-rowan-heartbroken http://www.mumblemumps.com/t1731-rowan-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1730-rowan-maella-la-chouette-triste http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Rowan & Oktavia
don't make the same mistake i did
Oktavia semblait vraiment avoir du mal à croire que Rowan ait pu un jour être ami avec un sang-de-bourbe comme Maddox. Le but de Rowan n’était pas spécialement de mettre la Serdaigle mal à l’aise, mais c’était ce qui semblait s’être produit lorsqu’il lui parla du comportement de celui qui l’intéressait. Oktavia avait baissé les yeux. Il avait la preuve qu’il avait raison. Si la Russe était du même genre que le né-moldu, alors ils étaient mal barrés. « Qu’est-ce que c’est censé faire qu’il ne soit jamais sorti avec une fille ? Et puis il m’a déjà touché, donc tu as tort. » Rowan fut surpris par cette dernière révélation qui lui tira un sourire. Maddox avait touché Oktavia ? Elle mentait. C’était pour cette raison qu’elle avait baissé les yeux. Il avait presque envie de rire, mais il ne dirait rien parce qu’elle allait se vexer et s’en aller, et il n’avait pas fini de la mettre en garde sur le danger d’une telle relation. Elle défendait le né-moldu et c’était presque adorable. Le sourire de Rowan laissait tout entendre, mais il resta muet sur le sujet. Il continua d’embêter un peu plus la Serdaigle et de la mettre mal à l’aise. Elle semblait tellement choquée quand le brun lui dit qu’il voulait s’occuper d’elle qu’il se mit à rire. Son expression était vraiment trop drôle. Et quand il ajouta qu’elle serait déjà dans son lit s’il en avait eu l’intention, elle sembla dubitative. « Tu crois vraiment ce que tu dis ? » Rowan hocha la tête avec un petit sourire en coin. Il était persuadé qu’il aurait pu se faire Oktavia si les circonstances avaient été différentes. Peut-être pas en un jour, mais avec le temps, le Gryffondor y serait parvenu. Toutefois elle préférait apparemment les nés-moldus qui avaient peur de leurs ombres. Et puis lui, il pensait à une toute autre personne en ce moment, alors ils n’auraient jamais la réponse. Après s’être rendus aux Trois Balais et avoir commandé, ils s’installèrent à une table. Oktavia ne semblait pas très heureuse avec ce qu’il avait commandé, mais elle ne dit rien. Il fallait qu’elle apprenne à s’affirmer. Tant pis pour elle si sa boisson ne lui plaisait pas. Elle n’irait pas très loin dans la vie si elle n’osait pas dire ce qu’elle pensait réellement. Rowan raconta ensuite sa propre histoire en la faisant passer pour celle d’un ami. Il voyait bien qu’Oktavia ne se sentait pas vraiment concernée par ses mises en garde, elle ne pensait pas ses parents capables de tels actes. Si un regard pouvait tuer, il serait déjà mort. C’est ce regard noir qui lui fit dire qu’elle commençait peut-être à douter un peu. A moins qu’elle soit outrée par les propos qu’il tenait. « Mes parents ne feraient jamais ce genre de choses, mon père a bien une enfant impure… » Répondit la belle Oktavia pour se défendre. Rowan n’avait pas pensé à Mila. Il la connaissait et il avait déjà entendu les rumeurs sur le fait qu’elle soit une enfant illégitime. Toutefois, il ne savait pas si elle était de sang-pur ou non comme les autres. Ce n’était sûrement pas le cas. Et cette information changeait peut-être un peu la donne. Jamais un des parents de Rowan n’aurait trompé l’autre avec un sang-mêlé ou un moldu. Ils n’étaient donc pas dans la même situation, pas exactement. Cependant, Rowan ne pouvait pas être certain du comportement de cette famille sans les connaître. Il se demanda s’il devait tout de même insister pour qu’Oktavia reste vigilante.

« Je ne croyais pas mes parents capables de faire ce genre de choses non plus. » Avoua calmement Rowan tout en regardant son verre. Il venait de révéler qu’il ne s’agissait pas de l’histoire d’un ami, mais de la sienne. Il venait de dévoiler son secret en espérant avoir un peu plus d’impact. A moins qu’il n’ait simplement besoin de se confier à quelqu’un qui risquait de faire la même erreur que lui. Ses parents n’avaient peut-être pas avoué avoir assassiné Zoella, mais ils étaient responsables. « Tu as raison, je ne connais pas tes parents, mais fais quand même attention… Ta sœur est protégée parce qu’elle partage à moitié ton sang. Ce n’est pas le cas de Maddox. Tu ne voudrais pas qu’il lui arrive quelque chose. » Rowan non plus ne voulait pas qu’il arrive quelque chose à Maddox, mais il ne l’avouerait pas. Parfois, ses anciens amis lui manquaient. Il se fichait en réalité des sangs purs ou non. Il voulait parfois dire la vérité aux autres, mais il avait peur qu’il ne finisse par leur arriver aussi quelque chose. Il valait mieux qu’il continue à ne plus fréquenter aucun né moldu. « Tu ne l’as pas connue, mais je crois que tu te serais bien entendue avec Zoella. Elle était à Serdaigle, comme toi. Elle n’arrêtait pas de coller aux basques d’Hope. Mais je crois qu’elle aurait pu t’admirer aussi. » Ils ne le sauraient jamais puisqu’elle n’était plus de ce monde, mais Oktavia dégageait quelque chose de doux et avait une intelligence qu’on ne pouvait pas nier, c’était aussi le cas de Zoella. Elle aurait très bien pu admirer Oktavia comme elle admirait Hope, la prenant pour modèle. « Bref, libre à toi de ne pas écouter mes mises en garde, mais s’il arrive quelque chose à ton petit-ami, tu n’auras que tes yeux pour pleurer. » Dit-il en terminant son verre et en le poussant un peu plus loin devant lui. Et qu’elle ne vienne pas pleurer ensuite alors qu’il l’avait prévenue. Oktavia pouvait se montrer têtue, mais il espérait qu’elle y réfléchirait. Et si leur relation devenait un jour sérieuse, elle aurait une discussion à avoir avec ses parents.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Oktavia Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : serdaigle ϟ deuxième année de gisis en médecine magique
Célébrité : Barbara Palvin
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 1679 Gallions : 110 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
90/100  (90/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1326-oktavia-ou-la-perfection-du-nom http://www.mumblemumps.com/t1455-oktavia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t1510-brownie-les-petits-parchemins-d-oktavia http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
don't make the same mistake
⚜️ Rowan Moore & Oktavia Silaïeva ⚜️

   
Tu ressentais une sensation étrange avec cette discussion, il t’étonnait un peu, ne comprenant pas pour quelle raison il s’était décidé de te parler de cette histoire. Il voulait te mettre en garde sur top de choses que tu avais du mal à avoir en tête. Entre parler du fait que Maddox était bien trop lâche pour tenter quoi que ce soit avec toi. Chose que tu pensais impossible, même si l’idée était loin d’être ridicule, tu ne pouvais pas t’empêcher de défendre le serdaigle, comme si ta vie en dépendant. Même si ce n’était que pur mensonge, ce que tu racontais, tu t’en fichais. Apparemment vous n’étiez pas sur la même longueur d’onde Rowan et toi, il semblait loin d’être capable de penser de la même manière que toi, ou était-ce l’inverse peut-être ? Enfin, tu écoutais ce qu’il racontait, vis à vis d’un pseudo ami amoureux d’une née-moldue et tu lui expliquais que tes parents ne s’attardaient pas réellement sur la pureté du sang. Que tes frères ne feraient rien de mal contre toi ou bien Maddox, si Dimitri osait quelque chose, il savait très bien que tu ne le laisserais pas faire, il te connaissait trop bien pour essayer quoi que ce soit. Hormis peut-être le fait qu’il puisse vouloir te rappeler ta place dans votre famille, mais ce point -là commençait à t’ennuyer. Etre la fille parfaite t’allait à merveille, mais tu souhaitais pouvoir être libre, ne serait-ce que pour certaines petites choses.

« Je ne croyais pas mes parents capables de faire ce genre de choses non plus. » Tu le regardes, comprenant que trop bien ce qu’il sous-entendait. Cette histoire était bien la sienne, pas celle de son amis, comme tu l’avais compris, cela sentait bien trop le vécu pour qu’il puisse se permettre de dire que c’était simplement un ami. Mais bon tu imaginais mal ton père prendre ce genre de décision, te forcer à t’éloigner possible, mais de là à faire du mal au serdaigle c’était impossible. « Tu as raison, je ne connais pas tes parents, mais fais quand même attention… Ta sœur est protégée parce qu’elle partage à moitié ton sang. Ce n’est pas le cas de Maddox. Tu ne voudrais pas qu’il lui arrive quelque chose. » Tu fais une mou dérangée lorsqu’il parle de Mila, ne la considérant pas vraiment comme ta sœur, enfin pas complètement. Comme il le disait, elle ne partageait qu’à moitié ton sang, pas plus, donc tu n’avais aucune raison de devoir lui en parler. Néanmoins, il avait raison, tu ne voulais pas qu’il arrive quelque chose à Maddox, bien au contraire. Tu ne sais pas comment tu pourrais réagir à cette possibilité. « Tu ne l’as pas connue, mais je crois que tu te serais bien entendue avec Zoella. Elle était à Serdaigle, comme toi. Elle n’arrêtait pas de coller aux basques d’Hope. Mais je crois qu’elle aurait pu t’admirer aussi. »  Tu te mets à rire un peu, lorsque tu tentends le nom de Hope glisser le long des lippes du jeunes sorciers, tu penches la tête un petit peu. « Bref, libre à toi de ne pas écouter mes mises en garde, mais s’il arrive quelque chose à ton petit-ami, tu n’auras que tes yeux pour pleurer. » Il venait de dire le mot le plus étonnant pour toi, tu n’étais pas avec Maddox, donc c’était étrange que quelqu’un puisse dire cela. Tu ne sortais pas avec lui, tu avais envie de rapprochement c’était certain, mais tu n’étais pas encore prête à entendre le mot petit-ami.

« Je comprends mieux pourquoi tu es comme ça, cette carapace que tu te forges, pour te protéger toi.. tu t’en fiches des autres, tu ne veux juste plus souffrir, c’est logique... » Tu te rendais compte que tu venais d’être plus sèche que tu ne l’aurais voulu, mais tu regardais le sorcier sans le lâcher des yeux. Il pouvait le prendre mal s’il le voulait, mais c’était ce que tu entendais en le voyant agir de la sorte. Tu pouvais comprendre qu’il voulait te mettre en garde, mais bon tu doutais que cela soit par pure gentillesse. « Je risque au pire de me faire enfermer chez mes parents jusqu’à mon mariage, pas qu’il lui arrive quoi que ce soit, mais je le préviendrais de ta sollicitude, je suis certaine qu’il aurait du mal à y croire... » Tu ne te rendais pas réellement compte de ce que tu étais en train de dire, tu avais juste un besoin de faire comme si ce n’était rien. Que ce qu’il t’avait raconté ne pouvait pas être réel. « De toute manière, c’est pas comme si on était ensemble…et tant que mes parents son ici c’est impossible.. » Tu ne pouvais pas prendre de risque avec le fait que cela puisse leur revenir aux oreilles ou pire à celles des parents de Thomas.   
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
On dit que lorsque l'on rencontre l'amour de sa vie, le temps s'arrête. Et bien c'est vrai. Ce que l'on ne vous dit pas, c'est que quand le temps reprend son cours, il fils à une vitesse folle pour rattrapper son retard — .
MADDVIA
Revenir en haut Aller en bas
Rowan Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : 2e année de GISIS Sécurité magique
Célébrité : Diego Barrueco
Pseudo : .sparkle Âge : 26 Parchemins : 527 Gallions : 146 Date d'inscription : 30/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1704-rowan-heartbroken http://www.mumblemumps.com/t1731-rowan-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1730-rowan-maella-la-chouette-triste http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Rowan & Oktavia
don't make the same mistake i did
Espérant faire réaliser à Oktavia qu’elle ne connaissait peut-être pas tout de ses parents et sa famille pour être absolument certaine qu’il n’arriverait rien à Maddox, Rowan avait décidé de lui parler de ce qu’il était arrivé à Zoella. Si d’abord il avait tenu à mettre de la distance entre cette histoire et lui, il avait fini par avouer que ce cauchemar était bien le sien. Selon lui, Oktavia ne pouvait pas prévoir la réaction de ses parents s’ils apprenaient qu’elle sortait un jour avec un né moldu. De plus, comme ils avaient pris la peine de lui choisir un fiancé, ils en seraient encore moins contents. Le Gryffondor lui parla ensuite de Zoella. Il était nostalgique, elle lui manquait beaucoup. Oktavia ne l’avait jamais connue, mais elles se seraient bien entendues, il le savait, tout comme elle n’arrêtait pas de suivre Hope comme si elle était son ombre. Rowan lui fit une dernière mise en garde, mais il n’insisterait pas plus. Il ne tenait pas à passer pour une fou non plus. Oktavia était une grande fille, capable de faire ses propres choix. Il guetta discrètement la réaction de la Serdaigle quand appela Maddox son petit ami, mais elle resta plutôt impassible. « Je comprends mieux pourquoi tu es comme ça, cette carapace que tu te forges, c’est pour te protéger toi… tu t’en fiches des autres, tu ne veux juste plus souffrir, c’est logique… » Dit Oktavia à Rowan, assez sèchement, croyant d’un coup tout savoir de lui. Il ne savait pas s’il devait se sentir vexé d’être jugé de cette façon. Ce qu’elle disait, c’était ce qu’il laissait paraître, c’était ce qu’elle imaginait de lui. En réalité, il ne se fichait pas des autres, il avait changé pour eux, pour qu’il ne soit pas un danger pour eux. A moins qu’elle ait raison et qu’il n’agissait de cette façon que par pur égoïsme. Elle le fit un peu réfléchir sur la question. Il ne voulait plus souffrir, c’était pour cette raison qu’après la mort de Zoella, il avait décidé de ne plus tomber amoureux et de s’éloigner de ses amis nés moldus. C’était une raison égoïste. Rowan serra les dents et ne répondit pas à la provocation. Elle poursuivit : « Je risque au pire de me faire enfermer chez mes parents jusqu’à mon mariage, pas qu’il lui arrive quoi que ce soit, mais je le préviendrai de ta sollicitude, je suis certaine qu’il aurait du mal à y croire… » Si Oktavia racontait cette histoire au né moldu, il y avait en effet des chances pour qu’il n’arrive pas à y croire. Le Gryffondor n’avait pas été très sympathique avec Maddox cette année. Rowan nierait tout, de toute façon. Il en avait fait un peu trop cette année, en insultant les nés moldus, mais il avait fallu être convaincant pour éloigner ses anciens amis. Il avait réussi à atteindre son but.

« De toute manière, c’est pas comme si on était ensemble…et tant que mes parents sont ici c’est impossible… » Oktavia parlait de la présence de ses parents, mais ce que Rowan entendait, c’était qu’il n’était pas impossible qu’elle ait envie qu’ils soient justement ensemble et qu’à l’instant où ses parents ne seraient plus là, elle envisagerait cette possibilité. Le Gryffondor répondit : « T’as raison, attends qu’ils soient partis. Ce serait dommage d’enfermer une si jolie fleur jusqu’à son mariage. » Il fit un clin d’œil à la jeune femme. Il était sincère, Oktavia était très jolie. En fait, toutes les filles de la famille Silaïeva étaient très belles, que ce soit Freya ou Mila. « Dis-moi, tu n’veux pas me présenter ta mère ? J’suis sûr qu’elle est canon. Peut-être que ça la gênerait pas, elle, de tomber à mes pieds. » Demanda Rowan tout en mettant fin au sérieux de la discussion. Bien sûr, il taquinait Oktavia, il s’en fichait de sa mère. Et même si Mila n’avait pas la même mère qu’Oktavia et Freya, elle était plutôt pas mal dans son genre aussi. Alors peut-être que les gènes de la beauté venaient du côté paternel. « Je plaisante, fais pas cette tête… » Oktavia était un peu trop prude parfois, il aimait bien jouer à la choquer sans trop en faire non plus. Rowan ne voulait pas forcément la mettre mal à l’aise, comme certains mecs tordus le feraient, il voulait juste s’amuser parce qu’il était encore un gros gamin dans sa tête. « Bon, maintenant que je t’ai prévenue, je vais y aller. Tu peux retourner à… ta lecture. » Dit-il, presque blasé en se demandant une nouvelle fois pourquoi Oktavia s’infligeait de telles lectures alors que c’était les vacances. Le garçon se leva, sortit de l’argent pour régler leurs consommations. Avec cet argent, que ses parents lui avaient donné, il était censé inviter Brooke à boire un verre. C’était sans compter sur sa rébellion. Il ne comptait pas passer plus de temps avec sa fiancée cet été, ainsi il montrerait à ses parents qu’il n’était pas près de changer d’avis à son sujet. Il fit un dernier clin d’œil à la Russe avant de sortir à nouveau pour affronter la chaleur de cette journée d’été.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
rowan&oktavia ⊹ don't make the same mistake i did
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
» And in the end, the love you take is equal to the love you make ✖ Diana Angelus Leroy
» you make me shine ▲ shane
» Rosemary > Can you make it feel like home ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: SAISON 1-
Sauter vers: