Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

owl, bring me truth ☆ james

Zirwya Izlechen
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Officiellement, infirmière à l'école. Officieusement, médicomage envoyée à Poudlard pour travailler sur l'épidémie
Célébrité : Zoe Kravitz ♥
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 1393 Gallions : 131 Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t439-zirwya-chaos-is-raining-down-aro http://www.mumblemumps.com/t448-zirwya-held-hands-like-we-were-17-again http://www.mumblemumps.com/t1313-zirwya-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake




Owl, bring me truth


  

At home, I love reaching out into that absolute silence, when you can hear the owl or the wind.

Il fallait qu’elle envoie un hibou à Olga. Il fallait qu’elle sache qu’elle pouvait venir pour l’été à Pré-au-lard pour la coupe du monde. Elle espérait que la cracmolle trouve un moyen de venir, sans magie. Elle espérait la revoir, de tout son cœur. Alors Zirwya écrivit ces quelques mots sur un papier soigneusement enveloppé, l’attacha à la patte d’Apo, et laissa la chouette s’envoler. Sa nourrice lui manquait et il y avait longtemps qu’elle n’avait pas eu de ses nouvelles. Elle espérait seulement que tout allait bien pour elle. Zirwya s’en retourna et redescendit les nombreuses marches qui permettaient de retourner dans le vaste espace qui délimitait l’entrée de la volière, Apopleksicheskiy adorait se loger dans les dernières alcôves de celle-ci, préférant la hauteur, toujours plus de hauteur. Une fois revenue tout en bas, elle se trouva nez à nez avec James. Il lui semblait que ça faisait une éternité qu’elle n’avait pas croisé le professeur. Après tout, rares étaient ceux qui foulaient encore le sol de Poudlard durant ces vacances, il était presque normal de ne voir aucun professeur. Tant mieux, ainsi, les médicomages n’avaient personne dans leurs pattes.

« Je ne m’attendais pas à voir quelqu’un ici, bonjour. » Leurs rapports étaient devenus bien moins froids tout au long de l’année, pourtant, il y avait toujours une sorte de gêne constante entre eux deux. Comme si l’un savait quelque chose, un secret que l’autre se gardait bien de partager. Elle avait toujours cru que James se méfiait d’elle, allez donc savoir pourquoi. De son côté, Zirwya était de plus en plus persuadée qu’eux deux partageaient le même syndrome. Elle avait vu ses résultats de tests, ils ressemblaient étrangement aux siens, à ceux des contaminés. Ce n’était plus qu’une question de temps avant qu’ils ne soient tous convoqués au laboratoire, qu’ils se confrontent un à un au regard des autres, mais ils étaient tous dans le même bateau, de toute façon.

Zirwya ne pouvait pas parler de l’épidémie avec un élève, d’abord parce qu’ils n’étaient pas censés savoir ce qu’il se tramait, et aussi parce qu’elle ne voulait pas causer davantage de trouble. En revanche, James était le seul qui pouvait la comprendre, qui savait ce qu’elle ressentait. L’occasion était trop belle. Zirwya n’était plus qu’une boule à retardement, il fallait qu’elle souffle, qu’elle se libère. « Je m'octroies une pause. Comment vas-tu ? » Elle avait fini par prendre l’habitude de tutoyer ses collègues, ça lui avait pris du temps. Certaines paroles lui brûlaient les lèvres, as-tu eu des nausées récemment ? Des pertes de mémoire ? As-tu ta magie qui part en vrille ? Des questions bien trop directes, bien trop crus. Elle espérait qu’il réponde quelque chose qui la mettrait sur la voie, qui lui permettrait de parler, de lui faire comprendre qu’elle savait, que ce n’était plus la peine de faire semblant, de le lui cacher. Pas à elle. Elle faisait partie des seuls qui pouvaient faire quelque chose pour lui.


_________________
I found a place full of charms, a magic world in my baby's arms. Her soft embrace like satin and lace wondrous place — .
The last shadow puppet

Revenir en haut Aller en bas
James Martell
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Professeur de Zoomagie, directeur des Serdaigle et s'occupe aussi des retenues
Célébrité : Daniel Gillies
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 2395 Gallions : 1197 Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t234-james-martell-revele-tous http://www.mumblemumps.com/t241-james-martell-la-lecture-une-felicite-qui-se-merite http://www.mumblemumps.com/t623-james-martell-you-ve-got-mail http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Owl, bring me truth
"Brisons nos préjugés..."
Août 2000
~ Zirwya & James ~


L
'été continuait son cours, il ne restait plus qu'un mois, le temps passait vite. James ne le voyait pas passé, il ne s'était pas imaginé à quoi pourrait passer des vacances en famille et cette année il en avait un bel exemple. Mathilde s'était évidemment installé dans la même tente que lui et son grand père, James avait même invité Sarah, la jeune femme n'avait pas sa famille et c'était tout naturellement qu'il le lui avait proposé. Il ne s'était pas demandé si cela était ou non une bonne idée... Bizarrement il se sentait rassuré de l'avoir à ses côtés sans réellement comprendre pourquoi, il aimait la voir sourire, la voir heureuse et puis les deux filles s'entendaient très bien ensemble. Encore quelque chose qui faisait plaisir au français. Mais aujourd'hui il devait retourner à Poudlard, il devait envoyer une lettre à l'un de ses amis, chose qui lui arrivait très fréquemment, James était du genre à garder contact même avec les plus vieux avec de simples lettres... Il avait laissé Hermès à la volière cette année puisqu'il n'était pas rentré chez lui, c'était bien plus simple ainsi. Lorsqu'il entrait dans cette dernière il remarquait très rapidement qu'il n'était pas seul, la médicomage de l'école s'y trouvait également. Si leurs débuts n'étaient pas des plus glorieux, ils ont appris à se connaître, à se faire plus ou moins confiance et puis ils s'étaient liés pour trouver la fameuse chambre des secrets. Si James avait eu des doutes sur la jeune femme et cette marque qu'elle avait au bras, aujourd'hui il n'en avait plus et l'accueillait gentiment avec le sourire... Néanmoins il ne l'avait jamais questionné à propos de se tatouage qu'il avait aperçu un jour... Comme quoi ils restaient encore quelques mystères qui les entouraient...

"Bonjour miss Izlechen"
Répondait-il tout simplement avant d'avancer de quelques pas. "J'avais une lettre à envoyer." Oui sinon pourquoi venir ici n'est-ce pas ? Mais c'était là une preuve de sa sympathie envers elle, avant il n'aurait jamais fait en sorte de poursuivre la conversation, il se serait sans doute montré distant et aussi froid qu'il savait le faire. Il se dirigeait alors vers Hermès son grand-duc qui était doté du même caractère réservé que son propriétaire, il ne se laissait pas approcher par n'importe qui et avait tendance à pincer, cependant il y avait une réelle complicité entre James et l'oiseau, le Zoomage venait doucement gratter l'arrière de la tête de l'animal tandis qu'il sortait la lettre déjà écrite et enroulée, prête à être envoyé. La question de la jeune femme lui rappelait qu'il n'était pas seul et il se tournait vers elle... Il la jaugeait du regard, se demandant si elle posait seulement cette question par politesse où s'il y avait bien une autre raison derrière cela... James n'était pas idiot, il savait bien que ces derniers mois il n'avait pas brillé par sa forme olympique... Il avait perdu quelqu'un qui lui était cher et il s'était pratiquement effondré... Cela lui avait pris des mois pour se remettre mais grâce à l'aide de quelques amis et de Sarah, il allait mieux. Beaucoup mieux. Cependant il y avait autre chose qui lui taraudait l'esprit... Pouvait-il réellement prétendre aller bien ? Alors qu'il était probablement malade ? Qu'il ne pouvait quasiment plus faire de magie, lui qui était si doué pour les sortilèges que parfois il avait cette impression qu'il allait rendre son dernier repas... ? Il mettait trop longtemps à répondre, il s'en rendait compte et si elle était observatrice son hésitation ne lui échapperait pas... Il n'y avait pas que pour lui qu'il s'en faisait, mais pour Mathilde également... Il savait qu'elle était également atteinte tout comme lui...

"Je... Ça va... Ça va mieux."
Assurait-il préférant jouer la carte du fait qu'il se remettait doucement de ce qui s'était passé en Février... Il pouvait au moins se rabattre sur cela une fois passé la surprise du fait qu'elle venait de le tutoyer, cela ne le dérangeait pas, il notait juste que c'était la première fois et se sentait presque bête de l'avoir salué par son nom de famille, lui et ses manières si parfaites... "Et toi ?" Demandait-il finalement sans vraiment savoir s'il devait la tutoyer ou non... Décidemment, cette femme avait toujours eu le don de le prendre par surprise et cette fois ne ferait pas exception à la règle... Attachant alors sa lettre au pied de son hibou, il le laissait ensuite filer vers l'endroit où se trouverait son destinataire. James se tournait ensuite vers la jeune femme russe, il avait l'impression qu'elle voulait lui dire quelque chose, tout comme lui d'ailleurs, mais aucun d'eux n'avait l'air de vouloir se lancer... Au final il tentait de prendre un air détaché avant de prendre son courage à deux mains... "Est-ce que vous savez si... S'il y a des avancer sur cette épidémie ?" Demandait-il, évidemment James avait ce don de s'habiller de son masque impassible, ce dernier s'était effiloché à la mort d'Emeline, mais les mois étaient passés, il était plus ou moins redevenu le même, une cicatrice de plus à l'âme, mais il était le même et ne montrait rien sur son visage...
(c) Emi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Zirwya Izlechen
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Officiellement, infirmière à l'école. Officieusement, médicomage envoyée à Poudlard pour travailler sur l'épidémie
Célébrité : Zoe Kravitz ♥
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 1393 Gallions : 131 Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t439-zirwya-chaos-is-raining-down-aro http://www.mumblemumps.com/t448-zirwya-held-hands-like-we-were-17-again http://www.mumblemumps.com/t1313-zirwya-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake




Owl, bring me truth


  

At home, I love reaching out into that absolute silence, when you can hear the owl or the wind.

Ils n’avaient jamais été proches. Durant une année, une longue année, il y avait toujours eu cette distance entre James et Zirwya. Elle n’avait jamais bien compris d’où tout cela venait. Elle n’y avait guère prêté attention, trop absorbée par son travail, ses collègues semblaient être le cadet de ses soucis. Mais aujourd’hui, tout changeait, tout était différent. Ils pouvaient s’aider, être là l’un pour l’autre. Il y avait un enjeu derrière une amitié qu’elle désirait désormais, une main à tendre et une main à saisir. James, la dernière fois qu’ils s’étaient véritablement côtoyés, c’était pendant la marche. Il n’allait pas bien. Elle n’avait aucune idée de ce qu’il s’était passé depuis, ni même pourquoi il était dans cet état. La perte de tous ces élèves étaient alarmante, perturbante, terrifiante. Ca donnait à Zirwya des frissons, bien sûr. Il y avait parmi ces élèves qui marchaient tant de gens qui connaissaient les disparus. Et pendant de longues minutes, à marcher, à observer son collègue, Zirwya s'était demandée s’il n’y avait pas dans cette liste de noms de ceux qu’on avait perdu, un nom qui touchait plus particulièrement James. Elle n’avait jamais osé lui poser la question. En tout cas, lui même était en danger désormais. Si elle n’avait rien pu faire pour cet être cher qu’il avait perdu, elle pouvait encore agir pour lui. « Ca peut aller oui. » Ce n’était pas le moment de s’apitoyer sur son sort.

James, il semble lire dans ses pensées, il la lance directement sur le sujet qu’elle voulait aborder. Elle prend ça pour une chance, presque pour un coup du destin. C’est que c’est le bon moment, c’est que c’est maintenant. Aujourd’hui, James sera soit une aide précieuse, une épaule sur laquelle elle pourra se confier, un ami précieux qu’elle espère pouvoir soigner. Soit, il lui tournera le dos, refusant toujours de faire face à la vérité. Comme elle, comme Zirwya. Elle a franchi ce cap, tout le monde ne l’a pas fait, et elle respecte ce choix. « Nous faisons encore beaucoup d’essais, nous avons plusieurs pistes, mais rien de très concluant pour le moment. » Ils ne comptaient plus le nombre de chaudrons brulés, de fioles de potion préparées. Un an. Un an de travail acharné. La recherche, ça peut prendre des années. Mais ils n’ont pas le temps, ça ne peut pas être si long, c’est une urgence. Ils déploient tous les moyens mais ce n’est pas encore assez. Elle ne se voit pas attendre dix ans que sa magie revienne. D’ici là, elle ne reviendra sans doute pas. « Les tests sur l’ensemble des membres de Poudlard, professeurs comme élèves, nous ont beaucoup aidé. On a pu voir qui semblait infecté, faire des statistiques, tenter de nouvelles choses. On finira par trouver, il le faut. » Zirwya fit un pas, elle se rapprocha un peu du professeur. Ca restait toujours un peu étrange pour elle d’expliquer des choses à des personnes plus vieilles qu’elle. Elle avait l’impression d’inverser les rôles, d’être toujours un peu à l’école. Zirwya était encore jeune, elle avait encore tant à apprendre. Etait-ce pour ça que les recherches n’avançaient pas ? A cause de son trop jeune âge, de son inexpérience ? Certes, elle avait déjà accompli des choses, trouvé quelques remèdes. Ca ne changeait rien au fait qu’il y avait sans doute au monde des médicomages qui s’y connaissaient beaucoup mieux. Mais il fallait qu’elle réussisse, elle faisait partie de l’équipe, elle n’avait plus le choix. Pour elle, pour James, pour Kamen, pour Colombe, pour tous ceux qui étaient sans magie. « James… J’ai vu tes résultats. » Il devait s’en douter après tout. Ca semblait logique et inévitable. Zirwya prenait un ton le plus doux possible, elle ne voulait surtout pas le froisser, l’amener dans un terrain glissant. Elle voulait juste qu’ils arrêtent de supporter, seuls. « Tu aurais pu m’en parler. » Ca n’avait rien d’un reproche, c’était une amie qui se souciait.



_________________
I found a place full of charms, a magic world in my baby's arms. Her soft embrace like satin and lace wondrous place — .
The last shadow puppet

Revenir en haut Aller en bas
James Martell
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Professeur de Zoomagie, directeur des Serdaigle et s'occupe aussi des retenues
Célébrité : Daniel Gillies
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 2395 Gallions : 1197 Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t234-james-martell-revele-tous http://www.mumblemumps.com/t241-james-martell-la-lecture-une-felicite-qui-se-merite http://www.mumblemumps.com/t623-james-martell-you-ve-got-mail http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


Owl, bring me truth
"Brisons nos préjugés..."
Août 2000
~ Zirwya & James ~


A
u final qu'est-ce qui les empêchaient d'être amis ? La rudesse dont avait fait preuve le Zoomagiste envers elle était-elle donc la seule fautive ? Il fallait dire que dans un premier temps, la jeune femme ne s'était pas tellement mélangée non plus. James avait été surpris quand il avait été invité à la soirée qu'elle avait organisée pour les membres du personnel. Il n'avait pas été surpris d'être invité, même s'ils n'étaient pas très proche, mais simplement surpris qu'elle organise ce genre de chose. Dommage que cela soit arrivé durant cette période où il se trouvait être au plus mal, il n'avait pas été l'une des meilleures compagnies de la soirée... Beaucoup de préjugés, manque de communication, il n'en fallait pas beaucoup plus pour amoindrir les chances qu'une relation peut avoir pour être bonne, voir même amicale. Mais James avait toujours été ainsi, analysant une personne avant de lui donner sa confiance et il lui avait fallu beaucoup, beaucoup de temps pour observer et tenter de comprendre le mystère que représentait cette femme qui se trouvait face à lui. Elle répondait à la question qu'il avait posée par courtoisie, elle non plus n'avait pas l'air au meilleur de sa forme, mais il respectait son silence, comme elle avait respecté le sien pendant tous ces longs mois... A un autre moment de l'année, il ne savait pas s'il aurait osé aborder le sujet qui l'inquiétait tant, mais à présent les mois défilaient, sa magie se volatilisait, il était parfois malade et pire... Pire que tout sa fille était touchée... James ne tolèrerait pas qu'il lui arrive quoique ce soit et mettait alors son orgueil de côté afin de parler à la médicomage.

Il lui pose une simple question, restant à la surface du sujet n'osant pas encore gratter sous la surface... Bien sûr qu'ils n'avaient encore rien trouvés... Ils seraient au courant si c'était le cas n'est-ce pas ? Cependant il avait eu besoin de poser la question, une part de lui avait voulu y croire, se dire que peut-être le matin même, la veille, ils auraient pu avoir un essai concluant ? Cela faisait des mois qu'ils bossaient dessus, pourquoi est-ce que d'un coup ils auraient la solution ? James se sentait impuissant... Lui était Zoomagiste, les seuls soins qu'il connaissait étaient ceux pratiqué sur les animaux, il ne pouvait pas aider et cela le tuait intérieurement... Le professeur Martell se raidissait de plus en plus au fur et à mesure que l'infirmière Zirwya reprenait la parole... Ces fameux tests, il avait été obligé de les passer, il était même étonné qu'on ne soit pas encore venu l'embarquer... Plus elle parlait et plus il blêmissait à vue d'œil "On a pu voir qui semblait infecté" Alors elle savait ? Elle savait pour lui depuis tout ce temps sans venir le lui dire ? Le couvrait-elle ? Ou peut-être n'avait-elle pas encore vue ces résultats ? Qu'en savait-il au fond ? Pour se donner contenance, il finissait par hocher la tête afin de montrer qu'il était d'accord avec ce qu'elle disait.

"Bien." Lâchait-il, n'étant pas capable de prononcer quoique ce soit de plus, il avait chaud tout à coup et il lui fallait de l'air. Sauf que c'était ce moment-là qu'avait choisi Zirwya pour se rapprocher de lui, doucement, prudemment, James lui suffoquait intérieurement sans jamais rien montrer comme il savait si bien le faire depuis si longtemps... Son regard croisait le sien et il savait déjà ce qu'elle allait lui dire, il levait alors les mains devant lui pour pas qu'elle s'approche encore plus près. Il ne voulait pas l'entendre, il ne voulait pas qu'elle le dise à voix haute et en même temps, il en avait tellement besoin... Il avait besoin que quelqu'un sache, que quelqu'un vienne le libérer de ce fardeau qu'il portait sur ses épaules depuis bien trop longtemps seul à présent... Voilà pourquoi il ne l'empêchait pas de parler, voilà pourquoi il restait volontairement calme en entendant sa sentence... Oui elle savait, oui elle avait vu les résultats et OUI il était malade... Blanc, il devait être blanc comme un linge... Sa voix avait été si douce, comme si elle savait ce qu'elle risquait de déclencher en lui... Il risquait d'exploser, sa soupape menaçait de s'ouvrir et finalement il expulsait l'air qu'il avait retenu dans ses poumons depuis de trop nombreuses secondes sans s'en être rendu compte. S'asseoir, il avait besoin de s'asseoir, il se dirigeait vers le premier muret qui se trouvait non loin d'eux, prenait son temps pour respirer calmement un instant avant de lever le regard vers la jeune femme.

"Maintenant oui, je le sais..."
Ce n'était pas tellement le moment de faire un peu d'humour, mais avec un peu de chance cela le détendrait un minimum... "Je me suis muret dans mon silence depuis trop longtemps. Je n'arrivais pas à en parler." Avouait-il à voix basse. "Une part de moi voulait te faire confiance, l'autre ignorait encore si elle pouvait." Le tutoiement lui semblait naturel à présent, comme si le mur immense et bien épais qu'il y avait entre eux, venait de s'effondrer en quelques minutes. "J'avais cette impression que si je n’en parlais pas... Alors... Tu vois... Ce serait comme si ce n'était pas réel..." Sa phrase était entre coupé, il cherchait ses mots, il ne savait pas vraiment si elle pouvait le comprendre... La peur l'avait pétrifié, les mots s'étaient bloqués dans sa gorge et il avait été incapable d'en parler, mais cela il n'osait pas le dire. Il était James Martell, il était un homme et il n'avouerait pas avoir eu peur devant une femme, ce n'était pas du machisme, il avait juste été éduquer dans un monde ou les hommes protèges les femmes et pas l'inverse... "Mathilde est..." Il ne finissait pas sa phrase, après tout si elle savait pour lui, elle savait pour elle n'est-ce pas ? "J'ai déjà perdu une personne à cause de cette foutu épidémie, je refuse de la perdre elle aussi." Lâchait-il en se rendant compte bien trop tard qu'il en avait dit bien plus qu'il n'aurait dû...
(c) Emi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
owl, bring me truth ☆ james
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» — bring me to life
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» All i wanted was you [PV James Stanford]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: