Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Night Swimmers ☆ Alexis

Zirwya Izlechen
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Officiellement, infirmière à l'école. Officieusement, médicomage envoyée à Poudlard pour travailler sur l'épidémie
Célébrité : Zoe Kravitz ♥
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 1432 Gallions : 80 Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t439-zirwya-chaos-is-raining-down-aro http://www.mumblemumps.com/t448-zirwya-held-hands-like-we-were-17-again http://www.mumblemumps.com/t1313-zirwya-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake




Night swimmers


  

Another hot summer's day and only we know the way. To the cool blue lagoon where we sleep until noon. The city is all ablaze with blue notes and haze. We hit the open wide roads, we snub the moon and go

Zirwya était prête à faire un bon en arrière, à retrouver la compagnie de ceux qui l’avaient aidé au début de l’année, à faire un bilan sur tout ce qui venait de s’écouler. A faire une pause aussi. Zirwya, elle avait ce besoin de retrouver Alexis le temps d’une soirée, de laisser les rennes du laboratoire à quelqu’un d’autre, de se vider l’esprit. Elle voulait avoir un petit goût de vacances, avant qu’elles ne se terminent, que les gamins reviennent dans l’enceinte de Poudlard, qu’elle ne puisse plus penser. Quoi de mieux pour bien décompresser que la fête foraine ? Zirwya n’avait pas encore eu l’occasion d’y aller depuis qu’elle avait débarquée. Ca lui faisait un peu peur de retourner à Halloweentown. Sa précédente visite dans la ville fantôme avait été compliquée, mouvementée, et elle avait mis du temps à comprendre comment rentrer à la maison. Il ne devrait pas y avoir de risque cette fois-ci, elle l’espérait, vu le monde qui affluait, le passage de Pré-au-lard à Halloweentown avait dû être simplifié.

Elle commença à flâner autour des attractions, cherchant celle qui lui taperait dans l’œil. Elle était bien tentée par la Keply, ça semblait assez doux, assez sympathique. Elle verrait bien quand son amie serait là, histoire de choisir quelque chose qui leur plaise à toutes les deux. En attendant, Zirwya se dirigea vers une baraque au hasard, s’acheta une énorme barbe à papa. Elle n’aurait même pas pu dire que l’ensemble des attractions et des manèges la berçait à nouveau dans une douce enfance, car jamais ses parents ne l’avaient emmenée dans un tel endroit. A vrai dire, c’était une première fois. Elle aurait aimé y emmener Svetlana, sa petite soeur. A vrai dire, l’été n’était pas terminé, elle en aurait encore l’occasion avant qu’août se termine. Zirwya saluait quelques élèves qui passaient à côté d’elle. Eux, ils devaient entièrement profiter de leurs deux mois ensoleillés. Il n’avait pour ainsi dire absolument rien à faire, juste rester là à Pré-au-lard, à se dorer la pilule et à voir les copains. C’est dix ans de moins qu’elle voudrait avoir, pour profiter à nouveau de la vie simple.

Elle était en avance, Zirwya, alors elle prit le temps de déguster sa bonne barbe à papa. Elle avait hâte de retrouver Alexis. Elle savait que leur conversation serait sans doute ponctuée de banalité. Des « tu vas bien ». Du blabla sur les élèves. Sur le temps qu’il faisait. Elle s’en fichait pas mal, elle voulait juste discuter un peu. Alexis avait tellement fait pour elle, lorsqu’elle était arrivée à l’école. C’était grâce à elle qu’elle avait réussi à enfin se repérer dans ce labyrinthe de couloir. Grâce à elle qu’elle s’était sentie un peu moins gênée d’être dans ce nouvel environnement. Ca n’avait pas changé le fait qu’elle n’avait pas vraiment trouvé sa place, qu’elle n’en avait pas tellement eu le temps, d’ailleurs. A force de travail, elle avait négligé les liens entre collègue. Mais se faire des amis était un luxe dans la course contre la montre qu’elle menait. Elle était contente d’avoir Alexis. D’avoir Zephÿr aussi parfois. De pouvoir aider Sabal. Elle n’irait pas jusqu’à dire qu’elle avait créé des liens inébranlables mais c’était un début.  


_________________

- a magic world in my baby's arms -
Revenir en haut Aller en bas
Alexis M. Abberline
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Professeur d'études des Runes
Célébrité : Bridget Regan
Âge : 29 Parchemins : 638 Gallions : 367 Date d'inscription : 28/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1700-alexis-m-abberline-the-times-we http://www.mumblemumps.com/t1733-alexis-link-s-rp-s#44206

Zirwya & Alexis
Night Swimmers
Les vacances étaient généralement la période de l'année propice à la détente et pourtant sur moi ça avait eu l'effet opposé. Les incertitudes et les angoisses... les peurs... les doutes... J'avais l'impression que ma tête allait exploser à force de ressasser encore et encore les mêmes pensées. Je réalisais que ma vie en était à un tournant et je m'interrogeais de plus en plus sur le chemin à suivre. J'avais pu doucement retisser un lien puissant avec Johannes, enfin je le croyais et l'espérais à la fois. J'avais su faire tomber ses défenses pour sentir à nouveau sa main serrer la mienne et son regard se lier au mien. J'avais pu savourer le goût de ses lèvres sur les miennes, sur ma peau. J'avais savouré chaque court instant volé mais ils étaient bien trop rares à mon goût. Nous devions veiller à ne pas être surpris ou ne pas se laisser ébruiter la rumeur d'une relation entre nous. Cela me pesait de ne pas pouvoir crier mon amour pour lui quand tout en moi ne rêvait que d'exposer ce bonheur au monde entier. Je luttais pour maintenir notre histoire dans le secret quand je voulais envoyer promener tous les stupides règlements nous interdisant de nous afficher. Les élèves s'aimaient sans trop se cacher. Certains franchissaient les interdits et accumulaient les conquêtes qui défilaient entre leurs bras et pas que... Certains se fiançaient même poussé par la volonté parentale. Alors quelle différence sincèrement cela pouvait faire que deux membres du personnel avoue être amoureux l'un de l'autre? C'était tout bonnement ridicule car nous ne transgressions aucune limite morale comme une différence d'âge trop marquée ou encore pire comme une relation élève-professeur. D'ailleurs, une rumeur courrait qu'un de mes chers collègues avaient succombé au charme d'une demoiselle de l'école. L’amour n’aurait jamais dû être un interdit, se vivre caché quand il était sincère et pure. Je voulais envoyer promener ces principes et lentement, j'avais laissé naître dans mon esprit la certitude qu'il n'était même pas envisageable que je garde ma relation cachée pour l'année à venir. Si cela devait me coûter mon poste, j'en prendrais le risque mais cet homme était toute ma vie. Mais trop de pensées en permanence dans ma tête avaient eu raison de ma faible sérénité car si je devais perdre mon emploi, je n'avais pas la moindre idée de ce que je ferais par la suite.

Mais forte du constat que mes pensées tumultueuse ne m'avaient pas permis de profiter des festivités qui animaient notre chère école mais aussi le village tout proche, j'étais résolue à rattraper le temps perdu. Je devais rejoindre Zirwya à Pré-au-Lard pour que nous nous baladions entre les stands de la fête foraine. Je dois avouer que plus le temps de quitter mes appartements approchait et plus je me sentais légère et apaisée. J'oubliais parfois que j'étais encore jeune et que j'avais totalement le droit de profiter de la vie. La dernière fois que j'avais ressenti cette légèreté d'esprit, cette envie de savourer le moment sans me mettre la pression était la soirée que Sarah et moi avions passé à la taverne à boire plus que de raison. J'étais vraiment insouciante ce soir là et j'espérais sincèrement pouvoir retrouver cet état d'esprit avec la jolie infirmière venue du froid. Je me souviens que lors de son arrivée, elle semblait totalement perdue dans l'immense château. Je l'avais prise sous mon aile avec une facilité déconcertante malgré que nous n'avions pas vraiment les mêmes idéaux politiques. J'étais habillée en tenue moldue pour l'occasion, plus confortable. Je me sentais plus libre de mes mouvements et cela me faisait du bien de pouvoir renouer avec mes origines. Je déambule à la recherche de la demoiselle que je finis par apercevoir avec sa barbe à papa. Je ne me souviens pas la dernière fois que j'en ai mangé, je devais être gamine. « Bonjour belle demoiselle. J'espère que je ne suis pas en retard? Tu attends depuis longtemps? » Je la regarde avec un petit sourire. Je regarde sa barbe à papa avec envie et je rougis en constatant que j'en salive. « Ça t'ennuie si on va chercher une barbe à papa. Ça fait une éternité que j'y ai pas goûté et la tienne me fait envie. » Je veux croire qu'en cet instant, on peut se permettre de juste être nous-mêmes. On est pas des adultes avec des responsabilités mais deux copines qui se retrouvent pour un moment un peu fou. « Tu avais des envies précises pour ce moment détente? » Je ne veux rien lui imposer mais voir ce qui nous entoure me donne quelques idées, ceci dit je ne sais pas si l'infirmière est du genre à aimer les sensations fortes.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zirwya Izlechen
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Officiellement, infirmière à l'école. Officieusement, médicomage envoyée à Poudlard pour travailler sur l'épidémie
Célébrité : Zoe Kravitz ♥
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 1432 Gallions : 80 Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t439-zirwya-chaos-is-raining-down-aro http://www.mumblemumps.com/t448-zirwya-held-hands-like-we-were-17-again http://www.mumblemumps.com/t1313-zirwya-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake




Night swimmers


  

Another hot summer's day and only we know the way. To the cool blue lagoon where we sleep until noon. The city is all ablaze with blue notes and haze. We hit the open wide roads, we snub the moon and go

Le sourire d’Alexis lui remit tout de suite du baume au cœur. Elle aimait la simplicité de la demoiselle, son entrain constant, où du moins celui qu’elle voyait sans cesse lorsqu’elle était à ses côtés. Elle avait une aisance et une facilité à aller vers les autres. Elle était venue à Zirwya avant même qu’elle ne se rende compte qu’elle aurait bien besoin d’aide. De ça, elle lui en avait toujours été reconnaissante. « C’est moi qui suis arrivée bien trop tôt. J’avais un petit creux. » dit-elle, la bouche encore un peu pleine de sucreries. Il était vrai que ça faisait du bien de se laisser aller à des activités enfantines, de laisser vagabonder son esprit à des choses futiles, comme choisir entre une pomme d’amour et des marshmallows. C’était avec plaisir qu’elle acquiesça et suivit son amie jusqu’au stand où elle s’était présentée quelques minutes plus tôt, pas question qu’elle soit la seule à profiter d’une bonne barbe à papa. Et Zirwya elle savait qu’elles étaient là entre amies, qu’elles étaient là pour s’amuser. Alors quand Alexis lui demanda ce qu’elle voulait faire, elle n’hésita pas beaucoup. La seule chose que la médicomage voulait éviter, c’était de s’asseoir sur un banc à discuter, elle l’avait déjà assez fait. Zirwya, elle n’avait même rien à dire, là, tout de suite. Aucun sujet qu’elle aurait voulu ramener sur le tapis. Au contraire, elle préférait tout enterrer pour une soirée, se vider la tête. « J’y ai pas trop réfléchi, mais j’ai envie d’une attraction qui bouge. »

Elle s’écarta un peu du stand et commença à marcher à travers la foule. Elle levait la tête pour regarder les attractions. Elle ignorait ce qu’elles faisaient, laquelle était lente et douce, laquelle lui ferait chavirer la tête. Elle ne pouvait s’empêcher d’avoir un peu d’appréhension qui lui serrait le ventre. Elle n’avait jamais fait aucun manège jusqu’alors, c’était nouveau pour elle, elle ne savait pas par où commencer. « Je vais t’avouer un truc, c’est la première fois que je me rends dans une fête foraine. » Elle avait vingt-sept ans, était une vraie adulte responsable, sa jeunesse était déjà bien passée, et Zirwya n’avait jamais goûté à ces élans de liberté. Ca semblait un peu fou, absurde. Non pas que ce fut en quelque manière que ce soit de sa faute, Zirwya n’avait pas eu ce genre d’enfance où elle pouvait sortir du manoir à tout va, comme bon lui chantait. Elle avait tout à rattraper. C’était sans doute pour ça que Zirwya gardait une âme d’enfant, parfois. Qu’elle refusait les responsabilités, qu’elle ne sentait pas prête à les affronter.

Dans le ciel, elle voyait des chaises voler, des cris fusaient de toute part, et tout lui paraissait merveilleux. Elle avait presque fini sa barbe à papa maintenant, et elle se tourna vers sa collègue. « On pourrait commencer par ça ? » Zirwya se tenait juste devant le train fantôme. L’aspect un peu sombre et mystérieux l’avait tout de suite attirée, avide de découvrir ce qu’il se cachait derrière cette baraque. « Ou sinon, on fait tout ce que tu veux, tout me tente, sincèrement. » Elle frétillait d’impatience. Ca lui changeait vraiment les idées d’être là. Elle en sortirait libérée. Peut-être cela lui permettrait-il de passer de meilleurs mois d’été, qu’ils soient un peu moins lourds en soit. « En tout cas je suis ravie qu’on soit là, toutes les deux. »



_________________

- a magic world in my baby's arms -
Revenir en haut Aller en bas
Alexis M. Abberline
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Professeur d'études des Runes
Célébrité : Bridget Regan
Âge : 29 Parchemins : 638 Gallions : 367 Date d'inscription : 28/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1700-alexis-m-abberline-the-times-we http://www.mumblemumps.com/t1733-alexis-link-s-rp-s#44206

Zirwya & Alexis
Night Swimmers
Alors que nous attendons devant le stand pour que je puisse commander ma barbe à papa, je ressens un élan de nostalgie. Je ne saurais dire si ce sont les odeurs ou l'ambiance qui règne tout autour de nous mais je me sens transportée vers des temps anciens. Je ferme les yeux et pendant une minute, je ne suis plus à Pré-au-Lard mais revenue chez moi. Je repense à cette sortie annuelle en famille, la seule pour ainsi dire. C'était une forme de tradition pour notre famille que de nous rendre annuellement à la fête foraine. Ma mère et mon père avaient toujours été tellement pris par leurs carrières respectives qu'ils me laissaient la plupart du temps grandir seule. Je ne me sentais pas entourée et ils étaient à mes yeux d'enfant plus souvent absents que présents. Pourtant, à cette occasion, ils savaient mettre de côté leur vie professionnelle pour me consacrer cette soirée. Je crois que la féerie du lieu était décuplée par le bonheur sans borne de partager ce moment avec ceux qui m'avaient permis d'exister tout simplement. Mes souvenirs étaient tous heureux, baignés de ce sentiment d’invincibilité. Quand j'ouvre les yeux pour revenir à cet instant présent, quand la barbe à papa glisse sur mon palais pour s'évaporer dans une volute sucrée, alors je me sens à nouveau invincible comme quand j'étais gamine. « Tu as fait un excellent choix avec la barbe à papa pour satisfaire ton creux. J'avais oublié combien le sucre qui fond sur la langue est savoureux. » Je rigole un peu alors que je savoure ma sucrerie tout en la suivant. Mes doigts sont collants et je les lèche comme une enfant sans me soucier du regard des autres. J'oublie tout à cette seconde précise pour ne plus penser qu'à ce vent de souvenir qui me berce dans une douce ouateur. L'été nous fait oublier que nous sommes des adultes avec des responsabilités pour renouer avec une insouciance depuis longtemps enterrée dans un coin de notre esprit. Je ne me souviens pas la dernière fois que la spontanéité m'a entraînée vers un monde de folies où je ne m'impose pas de penser ou réfléchir au bien fondé ou non de mes actions. Jamais je n'oublie de penser pour simplement suivre mes envies les plus simples et élémentaires. Je regrette de penser par moment. Je voudrais retrouver la spontanéité de mes moments à la fête foraine enfant.

La surprise se marque sur mes traits à l'aveu de ma petite protégée. Je ressens ensuite un élan de tendresse et l'envie de lui faire découvrir un nouvel univers de sensations me gagne. Je laisse mon regard vagabonder autour de moi alors que ma voix me semble lointaine comme prisonnière de ce temps ancien. « J'y venais une fois par année de mes cinq ans à mes treize ans avec mes parents. Après, je préférais la compagnie de mes amis mais ils gardaient un œil sur moi au début. C'était notre rendez-vous annuel alors j'ai toujours adoré cette ambiance. Quand mes parents me manquaient, je fermais les yeux et j'imaginais les odeurs de cet endroit pour me sentir plus proche d'eux. J'adore la fête foraine et je regrette de ne plus y aller mais je peux te faire découvrir pour que tu puisses ressentir l'ambiance chaleureuse de cet endroit. » Je passe mon bras sous le sien pour l'entraîner avec entrain sous l'effet de la bonne humeur. Je fixe l'attraction qu'elle me désigne. Il y a une certaine ombre dans son choix mais celui-ci est pourtant très bien. J'aime ces sensations fortes, à faire peur. Enfin, faire peur quand elles y arrivent et ce n'est jamais gagné. Je souris avec bienveillance. « Ton choix est le mien et il me convient totalement. Tu as su cibler une attraction amusante pour la première fois et j'espère qu'elle saura te faire frissonner de peur. » Je rigole un peu mais c'est plus les enfants qui généralement hurlent de peur mais celle-ci sera peut-être plus destinée à des adultes rationnelles comme nous et saura nous faire trembler. « Je suis moi aussi heureuse de partager ce moment avec toi. » Nous grimpons dans le train fantôme et je finis par me tourner vers elle avant de dire un peu gênée par mon aveu. « En fait, je dois t'avouer quelque chose. Je suis une vraie froussarde et je risque de sursauter pour un rien. J'ai une imagination débordante dans ce genre de moments et je me dis toujours qu'un tueur pourrait se cacher derrière chaque mise en scène. » Je ne prendrais pas mal qu'elle se moque de moi mais pour ce moment, je renouais avec l'enfant qui sommeille en moi et le laissais ressortir. Cette enfant avait peur du noir et des monstres sous le lit, elle n'était pas très courageuse mais elle affrontait l'objet de ses terreurs en poussant des hurlements libérateurs. J'avais toujours survécu à cette peur que je recherchais mais elle était un bien quand elle me prenait toute entière sous sa coupe me libérant de toutes les autres frayeurs inavouées que j'avais éprouvées.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Night Swimmers ☆ Alexis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Wednesday Night Raw # 60
» APRES LE CHOLERA,LE SIDA , ARISTIDE,PREVAL,ALEXIS YON LOT GWO MIZE POU LE PEP
» M. Eddy-Jackson Alexis proteste contre le partenariat entre l’AJH et la MINUSTAH
» Le premier ministre Alexis improvise un plan contre la vie chère...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: Halloweentown-
Sauter vers: