Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

On n'est jamais trop prudent. (Kata & Tamara)

Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Septième année à Gryffondor.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 1154 Gallions : 880 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

On n'est jamais trop prudent.


Il y avait trop de monde à Pré-au-Lard, depuis l’annonce de la Coupe du Monde. Faire les magasins devenait compliqué. Heureusement pour elle, Katarina n’était pas là pour faire les magasins. Il valait mieux. Les prix s’étaient envolés avec l’afflux de touristes du monde entier, et les magasins étaient bondés. Prendre une simple bière aux Trois Balais était devenu un parcours du combattant, avec tout ce monde. Et ça touchait tous les magasins : assise sur un banc à côté de chez Scribempenne, elle jetait de temps en temps un œil vers la vitrine, se demandant en quoi des plumes pouvaient attirer autant de monde. Mais le magasin était plein. Tellement plein que ça ne lui donnait même pas envie d’aller voir. Puis elle avait sa propre plume pour écrire, une jolie plume d’oie colorée qui la suivait depuis sa première année, qu’elle avait acheté sur l’équivalent russe du chemin de traverse, à Moscou.

Mais elle n’était pas là pour le plaisir. Elle attendait sa directrice de maison. Se rappelant des conseils de cette dernière, elle s’était résolue à lui demander son aide, pour tout le bordel que Kamen avait créé avec sa fierté masculine mal placée. Bon, elle avait sa part de responsabilité dedans, bien entendu. Mais pour le moment, elle était tellement agacée du comportement de Kamen qu’elle se défoulait en lui faisant porter le blâme de tout ça. Après un bref échange épistolaire, la prof d’astronomie lui avait donné rendez-vous devant chez Scribempenne, où elle devait récupérer une commande, avant de l’emmener chez elle pour qu’elles discutent tranquillement. La russe se sentait quelque peu intimidée à l’idée d’aller chez sa prof. Elle était beaucoup trop sympa, depuis que la jeune élève avait accepté de faire des efforts quant à sa situation d’animagus, en lui promettant de lui demander de l’aide à la moindre difficulté.

Justement, la prof arrivait. Elle était jolie, mine de rien. De loin, elle aurait pu passer pour une élève, tant ses traits étaient fins. Mais de près, son regard ne trompait pas, et on comprenait bien vite qu’on avait affaire à une adulte, et pas à une jeunette dans la vingtaine. Katarina la laissa s’approcher avant de se lever de son banc, où elle s’était posée un moment plus tôt. Elle n’avait eu aucune difficulté à s’éloigner de sa famille, prétextant un truc prévu, restant très vague sur le truc en question. Son père avait hoché la tête, sa mère avait souri, son frère n’avait pas levé les yeux de son fichu bouquin de magie. Parfois, il faisait beaucoup trop Serdaigle, et ça aurait pu être un compliment si ce n’était pas à la magie noire que ce crétin en vert s’intéressait.

« Bonjour professeur ! Comment allez-vous ? »

La Gryffondor esquissa un sourire. Son agacement vis-à-vis de Kamen ne lui faisait pas oublier la politesse, et quelque part, elle aimait beaucoup sa directrice. Tamara était gentille avec les Gryffondor, bien qu’elle ne les favorise jamais, ni durant les cours, ni durant la coupe des quatre maisons. Elle était sévère, mais juste, et bien des Gryffondor, comme elle, avaient fini par comprendre que sa porte était toujours ouverte en cas de soucis. Elle prenait même de son temps de vacances pour s’occuper de ses protégés, comme elle le faisait avec elle. Dans ce cas précis, comment ne pas être content de la voir ? C’était rare, les profs qui continuaient à prendre soin de leurs élèves malgré les vacances ou la distance. Ou bien elle était trop habituée au système moyenâgeux de Durmstrang.

Mais c’était étrange de la voir habillée comme ça. Les vacances aidant, Tamara avait délaissé la robe de professeur pour des habits tout ce qu’il y a de plus normaux, ce qui n’était pas plus mal, au final. Katarina avait fait pareil, ne voulant pas s’embarrasser de la robe de Gryffondor durant les vacances d’été. C’était, selon elle, comme ça qu’ils devraient s’habiller tous les jours. Mais les écoles étaient tellement à cheval sur le règlement et l’uniforme scolaire qu’elle portait le sien sans faire d’histoire pour ne pas prendre le risque de recevoir une heure de colle. Ce n’était qu’une robe, elle pouvait bien faire avec, après tout.

« J’espère que vous n’êtes pas trop pressée, il y a du monde… »

Elle avait emboîté le pas à sa prof, pour entrer dans la boutique à sa suite. Aussitôt, une vague de chaleur les frappa, conséquence de ces multiples corps collés les uns aux autres dans un si petit espace. Vendaient-ils de nouvelles plumes, pour qu’il y ait autant de gens qui se pressent à l’intérieur ? Impossible de le voir, il y avait trop de monde. Cependant, ces longues années à jouer au Quidditch lui avaient appris la souplesse, et elle réussit à se faufiler auprès de sa prof sans la perdre des yeux ni bousculer qui que ce soit.

« Je me demande pourquoi il y a autant de monde. Un nouveau produit, peut-être ? »

_________________

like a catchy song
We're far apart in every way, but you're the best part of my day, and sure as I breathe the air , I know we are the perfect pair, on a prickly path that goes on for miles, but it's worth it just to see you smile, and I cannot be pulled apart, from the hold you have on my heart, and even if the world tells us it's wrong, you're in my head like a catchy song.
Revenir en haut Aller en bas
Tamara N. Sokolova
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Directrice de Gryffondor et Professeur d'astronomie
Célébrité : Jenna-Louise Coleman
Pseudo : Marie / LittleJuice Âge : 21 Parchemins : 583 Gallions : 226 Date d'inscription : 28/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1548-tamara-mon-frere-a-divorce-d-av http://www.mumblemumps.com/t1573-tamara-i-m-just-a-little-girl-in-a-woman-body http://www.mumblemumps.com/t2388-journal-d-une-peluche

On est jamais trop prudent
Katarina & Tamara


Elle jette un dernier regard dans le miroir dans le simple but de vérifier sa tenue et sa coiffure. Tamara, c’est pas le genre de fille à faire attention à chaque instant à son apparence. De temps en temps c’est bien suffisant pour cette femme qui ne fait passer l’apparence qu’au second plan. Oui elle aime être jolie, comme toutes les femmes après tout mais c’est bien loin d’être sa préoccupation première. Elle a mieux à penser. Plus important aussi. Se détournant du miroir, elle laisse son esprit, ses pensées vagabonder jusqu’à Katarina. C’est elle qu’elle doit retrouver d’ici quelques minutes. C’est pas habituel qu’un professeur rencontre un ou une de ses élèves volontairement pendant les vacances scolaire mais Tamara, elle est comme ça. Le coeur sur la main, elle a bien assez fait comprendre à Katarina que si elle avait besoin d’aide, elle pouvait compter sur sa directrice à n’importe quel moment. Si elle a un grand coeur la professeur, c’est pas pour autant qu’elle ferait ça avec n’importe qui. Katarina, c’est particulier. Même si elle ne l’avoue pas, elle s’est attachée à sa jeune élève originaire du même pays qu’elle. Ca leur faire quelque chose en commun, quelque chose à quoi se raccrocher même si dans le fond, elle connaît pas vraiment la Russie Tamara. Elle l’a quitté tôt son pays, elle a pas vraiment de souvenirs et c’est peut-être tant mieux. Londres, ça lui convient, ça lui a toujours convenu alors elle ne sait pas vraiment si connaître autre chose est utile. Surtout à son âge maintenant. En un dernier soupir, elle quitte finalement son appartement pour rejoindre le village de Pré-au-Lard. Ca fait de nombreuses années qu’elle y vit désormais, elle s’y est habituée bien que ces derniers temps, le bruit soit bien plus insupportable que d’ordinaire à cause de la coupe du monde de Quidditch. C’est sans grande difficulté qu’elle arrive à se faufiler au milieu des passants la brune. Elle est pas bien grande et si ça lui vaut souvent d’être prise pour une élève dans l’enceinte du château, en ville, quand il y a du monde c’est souvent bien agréable de pouvoir naviguer avec facilité. Un sourire naît rapidement sur les lèvres de la professeur quand en s’avançant, elle finit par apercevoir sa jeune élève. « Bonjour professeur ! Comment allez-vous ? » Son sourire ne disparaît pas. Au contraire, il s’agrandit même, se fait plus présent devant tant de politesse. Elles ne sont plus à Poudlard et pourtant, la Gryffondor agit comme si c’était encore le cas. D’autres n’auraient pas pris autant de peine. « Bonjour Katarina. » Elle a un ton posé, calme, qui s’allie à la perfection avec le sourire qu’elle arbore. « Je vais bien et toi ? Je suis heureuse de te voir, que tu m’ai contacté. » Elle l’est vraiment. Elle n’était pas certaine qu’elle le fasse un jour, que cette proposition tomberait tomberait rapidement dans l’oublie. Mais non, malgré la fin de l’année scolaire, Katarina s’était tournée vers Tamara. L’ancienne Gryffondor se souvient encore de sa réaction quand elle a reçu le hibou. Elle avait un sourire sur les lèvres en voyant le nom de Katarina. Elle s’attendait d’abord juste à un message contenant le fait qu’elle ait réussi ou non ses examens mais il en était tout autre. Elle avait besoin de conseils, d’aide la jeune rousse et Tamara était visiblement la seule à pouvoir lui donner. Elle s’est sentie important la brune, vraiment utile et important, oui. « J’espère que vous n’êtes pas trop pressée, il y a du monde… » Elle tourne son regard vers elle, fronce légèrement les sourcils jusqu’à ce que ses mots fassent tilt dans son esprit et qu’elle se mette à rire doucement. « Ne t’en fait pas pour ça. » Elle lui adresse un clin d’oeil en s’avançant, Katarina sur les talons. Elle sait où aller, elle sait quoi faire simplement alors avec simplicité, elle se faufile au milieu de la foule pour rejoindre le comptoir avec son parchemin qu’on lui avait donné lorsqu’elle avait payé. Elle le donne à la vendeuse, c’est rapide. « Je me demande pourquoi il y a autant de monde. Un nouveau produit, peut-être ? » Elle a à peine le temps d’entendre ce que la rousse lui dit qu’elle a déjà entre les mains ses achats. Elles suivent le mouvements de la foule. Machinalement, Tamara vient se saisir de la main de son élève. Elles sont ici ensembles, il est hors de question qu’elles se perdent de vue. Une bouffée d’air frais, c’est ce qu’elle prend quand elles se retrouvent enfin à l’extérieur. Tamara, elle préfère le calme, c’est pour ça qu’elle essaye de venir tôt le matin, c’est préférable. « Je crois qu’on peut remercier les joueurs de quidditch d’avoir sorti un numéro d’été de leur calendrier. » Elle désigne d’un signe de tête l’objet dont elle parle en se mettant à rire. Ca l’amuse plus qu’autre chose toute cette idolâtrie autour des sportifs. Elle aime le quidditch oui mais pas non plus à ce point. Après un dernier geste en arrière, se mettant à côté de son élève, elle s’avance en direction de son appartement veillant à ce que l’adolescente la suive bien. Son lieu de vie, elle n’a pas l’habitude de l’ouvrir à n’importe qui. Rares sont les personnes à venir ici. Que ça soit de son côté ou de celui de sa colocataire, Sören. « Je m’excuse d’avance, c’est sans doute pas très bien rangé et loin d’être grand. » Elle exagère, son appartement est parfait, il a tout ce qu’il faut. Elle finit par en pousser la porte, se mettant sur le côté en invitant d’un sourire, Katarina à entrer.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
 
Sometimes, the hardest thing and the right thing are the same ♡
Revenir en haut Aller en bas
Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Septième année à Gryffondor.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 1154 Gallions : 880 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

On n'est jamais trop prudent.


« Bonjour Katarina. Je vais bien et toi ? Je suis heureuse de te voir, que tu m’aies contactée. » La Gryffondor sourit. Sa directrice de maison était tout de même géniale, de prendre sur son temps de vacances pour s’occuper de ses élèves. Mais elle savait que sa prof ne lui disait pas juste ça pour lui faire plaisir. Elle avait dû s’attendre à ce que sa proposition soit oubliée, comme auprès de quasiment tous ses élèves, et la réception d’une lettre de son élève devait être une sacrée surprise pour elle. Une heureuse surprise, pour qu’elle y réponde aussi vite et qu’elle propose même de l’emmener chez elle pour qu’elles discutent loin des oreilles indiscrètes.

« Mes vacances sont assez mouvementées, mais ça peut aller. »

Elle n’entrerait pas dans les détails, pas alors qu’elles entraient dans un magasin bondé d’inconnus. Il suffisait qu’un des larbins des Yordanov y soit pour que ces derniers soient au courant de ce qu’elle racontait. Et dans le magasin, impossible de parler. Il y avait tellement de monde ! Mais l’adulte semblait savoir ce qu’elle faisait, et Katarina resta proche d’elle pour ne pas se perdre dans la masse. Alors que la russe pensait y passer des heures, l’affaire est pliée en quelques minutes, et c’est en lui attrapant la main que Tamara les fait ressortir de Scribenpenne, son achat serré contre elle. Qu’est-ce qui pouvait cependant pousser des gens à s’entasser par centaines dans un magasin si petit ? N’avaient-ils jamais vu de plumes d’écriture de leur vie ? Pour des sorciers, c’était un comble… « Je crois qu’on peut remercier les joueurs de Quidditch d’avoir sorti un numéro d’été de leur calendrier. » Tamara lui montra un objet en vitrine, et la blonde y jeta un coup d’œil. En effet. Ce genre de fantaisies ne l’intéressait pas trop, en règle générale, et ce calendrier ne faisait pas exception à la règle. Aussi fit-elle la moue, avant de se détourner de Scribenpenne pour marcher aux côtés de sa directrice de maison.

Le silence faisait du bien à la Gryffondor. Après ces quelques jours de frénésie, après les examens, après sa famille  toujours sur son dos qui lui demandait ce qu’elle avait fait dans l’année, le silence que lui offrait sa directrice était régénérateur, et lui faisait énormément de bien. Ce fut sans parler qu’elles finirent par atteindre le domicile de Tamara. Un appartement, en réalité, qu’elle partageait apparemment avec une colocataire que Katarina ne connaissait pas. « Je m’excuse d’avance, c’est sans doute pas très bien rangé et loin d’être grand. » Tamara rentra la première, et l’élève la suivit, tentant de cacher sa curiosité évidente. Entrer dans le domicile d’un prof était rare, et peu d’élèves s’imaginaient qu’en-dehors de Poudlard, ils avaient vraiment une vie. Elle comprise, d’ailleurs. Elle s’était tout naturellement dit que Tamara vivait dans les appartements du personnel, à Poudlard, pas qu’elle avait son propre appartement quelque part en ville.

« C’est vrai que c’est très mal rangé, surtout quand on compare à la tour de Gryffondor. »

Un léger sourire illumina son visage sous sa plaisanterie bonne enfant. L’appartement de Tamara était impeccable, si on exceptait çà et là les quelques vestiges de poussières, naturels dans n’importe quelle maison puisque cette saleté avait tendance à se poser partout, surtout après une séance de ménage intensif. La tour de Gryffondor, en revanche, pouvait vite devenir un sacré foutoir, surtout maintenant que des élèves de trois écoles différentes la fréquentaient. En début d’année, Tamara avait poussé de nombreuses gueulantes pour que l’endroit reste propre, ce qui lui avait valu auprès des nouveaux élèves cette réputation de directrice sévère que les anglais n’avaient pas cherché à effacer. Mais vraiment, l’appartement était impeccable. Petit, par contre, elle ne pouvait pas juger, puisqu’elle n’avait accès qu’au salon et que l’idée de visiter ne lui effleurait même pas l’esprit.

« Je pensais que les profs vivaient dans les appartements du personnel, à Poudlard. Je n’aurais jamais cru que certains vivaient en-dehors de l’école… » Elle finit par esquisser un sourire joyeux. « En tout cas, c’est vraiment très joli, chez vous, et très lumineux. J’aime beaucoup la décoration. »

_________________

like a catchy song
We're far apart in every way, but you're the best part of my day, and sure as I breathe the air , I know we are the perfect pair, on a prickly path that goes on for miles, but it's worth it just to see you smile, and I cannot be pulled apart, from the hold you have on my heart, and even if the world tells us it's wrong, you're in my head like a catchy song.
Revenir en haut Aller en bas
Tamara N. Sokolova
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Directrice de Gryffondor et Professeur d'astronomie
Célébrité : Jenna-Louise Coleman
Pseudo : Marie / LittleJuice Âge : 21 Parchemins : 583 Gallions : 226 Date d'inscription : 28/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1548-tamara-mon-frere-a-divorce-d-av http://www.mumblemumps.com/t1573-tamara-i-m-just-a-little-girl-in-a-woman-body http://www.mumblemumps.com/t2388-journal-d-une-peluche

On est jamais trop prudent
Katarina & Tamara


Il y a un sourire qui est visible sur les lèvres de a jeune professeur. Ca lui fait plaisir oui de voir Katarina. Mais ce qui lui fait encore plus plaisir, c’est qu’elle ait fait appelle à elle alors qu’elle allait mal et qu’elle avait besoin de conseil. Oh Tamara n’est pas de celles à prétendre tout savoir, à avoir la science infuse. Elle sait même que seule, il est peu probable qu’elle trouve une solution mais elle a se désire d’essayer qui la possède. Elle a envie de faire en sorte que tout fonctionne pour le mieux pour la Gryffondor. Pour Tamara, c’est difficile d’admettre qu’elle s’est attaché à la jeune fille. Elle l’a très rarement fait dans sa vie, le peu a conduit à des échecs cuisant et retomber là dedans n’est pas ce qui l’enchante vraiment. Entre elles deux, il y a une certaine confiance qui s’est installée, c’est sans doutes pour ça qu’elle n’a pas peur Tamara de lui proposer de venir chez elle. C’est même une proposition qui semble naturelle, comme si elle était évidente. « Mes vacances sont assez mouvementées, mais ça peut aller. » Elle soupire de ces mots. Pas parce qu’elle n’en a rien à faire, ça ne lui ressemble pas ce genre de comportement à Tamara, mais simplement parce qu’elle ne sait pas quoi dire. Elle est loin d’imaginer ce que vit sa jeune eleve, elle ne peut simplement pas lui dire qu’elle comprend, c’est pas le cas. Tamara, elle a toujours eu une vie compliqué mais simplement parce qu’elle était partagée entre la vie chez ses grand-parents et celle avec ses parents. C’était ça qui rendait les choses difficiles mais en grandissant elle a finis par comprendre que c’était plus ou moins normal, que c’était pour le mieux en tout cas. Son achat réglé, elle ne tarde pas à se saisir d’un geste un peu trop sec de la main de son élève pour l'entraîner vers la sortie et surtout ne pas la perdre de vue. Tout ça, ce vacarme, ces effusions, ça pourrait l’amuser Tamara mais à cet instant, ça ne la fait que lever les yeux au ciel. Elle se fait ironique Tamara quand elle désigne à la jeune femme, l’objet tant convoité par les clients. Un calendrier. Simple calendrier qui fait rêver plus d’une sorcière. Elle trouve ça grotesque Tamara que de s’attarder ainsi sur de vulgaires images, la vie a tout de même bien mieux à offrir. C’est sur cette pensée qu’elles prennent toutes deux la direction de l’appartement de la professeur. Le silence est roi le temps de ce trajet et ça ne semble en déranger aucune. Elles en profitent même comme si c’était la première fois depuis longtemps qu’elle n’avait pas eu le droit de ressentir un tel sentiment. Il lui suffit d’un coup de baguette pour ouvrir la porte et une remarque sur l’ordre et la propreté des lieux plus tard, les voilà entrées. Elle observe Katarina du coin de l’oeil, elle surveille qu’elle ne regrette pas et ne désire pas déjà faire demi-tour mais à en croire son regard qui se balade nu peu partout ça n’est pas le cas. « C’est vrai que c’est très mal rangé, surtout quand on compare à la tour de Gryffondor. » Elle se met à rire à cette remarque. Belle référence au début de l’année précédente. L’arrivée des élèves de Beauxbâtons et Durmstrang ont eu tendance à bousculer les habitudes. C’était pourtant sa première année en tant que directrice de maison mais ça n’a pas empêché à ce qu’elle passe pour la méchante de l’école. Dans le fond, ça lui allait bien et de voir que les élèves de Gryffondor, originaires de Poudlard, ne démentissaient pas, ça aurait pu la vexer, elle se souvient juste de les avoir remerciés. Elle sourit en repensant à tout ceci et malgré elle, elle se demande ce que donnerait la rentrée de cette année. Comment seront les nouveaux élèves ? Qui reviendra ? Poudlard, c’est un flot continu de changement et si souvent ça lui plait, il n’empêche que ça lui fait toujours un pincement au coeur quand elle sait qu’un élève, de sa maison ou non, à simplement terminé sa scolarité. « Il faut comparer ce qui est comparable je pense. La tour de Gryffondor… c’est un monde à part. » Et c’est pas peu dire. C’est juste le lieu de vie d’adolescent, c’est ce qu’elle se répète en boucle. Ne faisant plus vraiment attention à la présence de la jeune femme dans son appartement, elle fait comme chez elle. Sa cape est sur le porte-manteau, ses chaussures prêt de la porte, elle lisse d’un simple geste les plis de sa jupe. « Je pensais que les profs vivaient dans les appartements du personnel, à Poudlard. Je n’aurais jamais cru que certains vivaient en-dehors de l’école… » C’est bien le genre de chose à quoi elle s’attendait et pour toute réponse, elle se met à sourire en reportant son regard sur la petite rousse. « Je vis à Poudlard l’année, j’y ai mes appartements dans les quartiers sur personnel. Mais pendant les vacances, je reste ici, c’est tout de même mieux. » Elle hausse les épaules Tamara, elle n’ajoute rien pour le moment. « En tout cas, c’est vraiment très joli, chez vous, et très lumineux. J’aime beaucoup la décoration. » Ah si, elle ajoute un sourire à l’adresse de Katarina à ces mots qu’elle prononce alors qu’elle se rend dans la cuisine et commence à sortir ds tasse ainsi que des gâteaux. Elle sait même pas ce que désire la jeune femme, c’est bien pour ça qu’elle s’arrête, qu’elle pose ses mains à plat contre le comptoir. « Je te serre quelque chose à boire Katarina ? » Elle garde son sourire sur ses lèvres avant d’ajouter. « Je t’en pris assied toi, fais comme chez toi. » Elle désigne de la main le canapé pour l’inviter à s’installer, à simplement attendre qu’elle la rejoigne.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
 
Sometimes, the hardest thing and the right thing are the same ♡
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
On n'est jamais trop prudent. (Kata & Tamara)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» BigShow, il n'est jamais trop tard....:D
» On ne sait jamais à quoi s'attendre venant de moi ☮ with Ethan
» Il n'est jamais trop tôt!!!
» Buy you gotta keep your head up { Adam Carter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: