Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

(maddynn) around the campfire

Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 2e année de GISIS Médecine magique
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle / .sparkle Âge : 26 Parchemins : 1389 Gallions : 1269 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle
En ligne

Maddox & Flynn
around the campfire
Ces vacances d’été étaient longues. Certes, il y avait des matchs de Quidditch, mais c’était tout ce qu’il y avait de bien intéressant à Pré-au-Lard. Au moins, à Poudlard, il y avait les cours pour occuper les élèves. Maddox n’avait jamais été un grand fan des vacances, principalement parce qu’il avait toujours la hantise de devoir rentrer chez lui et de voir ses parents. Mais depuis qu’il allait chez Flynn pendant la plupart de ses grandes vacances, tout allait beaucoup mieux. Quand Flynn était là, les vacances étaient bien plus drôles alors il passait souvent du temps avec lui, quitte à être peut-être un peu trop collant. Il essayait de le laisser tranquille de temps en temps, pour qu’il ne finisse pas par en avoir marre de lui. D’ailleurs, il se demandait comment il faisait pour le supporter et le soutenir depuis toutes ces années. Un sourire se dessina sur les lèvres du Serdaigle. Il était vraiment content de connaître Flynn. Cet été, ils partageaient une tente. C’était la première expérience de Maddox pour le camping. Il appréciait cette expérience. Il y avait encore beaucoup de choses qu’il voulait tester. Il en avait parlé à Flynn et ce soir, l’une d’elles allait enfin se réaliser. Enfin, il l’espérait. Ils n’étaient pas exactement autorisés à le faire. Quand il avait lu des livres sur le camping, Maddox avait l’image de personnes discutant autour d’un feu de camp. Alors cet été, il avait très envie de faire un feu de camp. C’était ce qu’ils tenteraient de faire lors de cette soirée au bord du lac en espérant qu’ils n’aient pas d’ennuis et qu’on ne leur demande pas de l’éteindre dès qu’il serait allumé. Cette soirée autour du feu permettrait à Maddox de parler de ce qu’il avait sur le cœur. C’était nouveau. Maddox n’était jamais sorti avec personne. Il n’était jamais réellement tombé amoureux. Il avait été attiré par certaines personnes, avait eu des coups de cœur, mais jamais il n’avait pu faire un pas dans la bonne direction. Jamais, jusqu’à cette année. Maddox aurait bien aimé des conseils sur sa situation. Il y avait plusieurs personnes à qui il pouvait parler de ce qui se passait dans sa tête et dans son cœur, mais il n’y en avait qu’une dont l’avis était vraiment très important pour lui : Flynn. Flynn était devenu pour Maddox plus qu’un ami, plus qu’un meilleur ami, un frère de cœur. Il ignorait à quel moment ce changement s’était produit dans leur amitié, mais aujourd’hui, il donnerait sa vie pour cet ami, pour ce frère. Le Gryffondor savait que Maddox n’avait jamais eu personne dans sa vie et il l’avait taquiné à ce sujet, mais il avait dû finir par abandonner. Ils ne parlaient que très rarement de filles, ou alors c’était plus du côté de Flynn et Maddox ne faisait qu’écouter ou commenter. Il n’en parlait jamais de lui-même. Ce soir, il ferait une exception. On pouvait presque inscrire ce moment comme une expérience de plus pour le né moldu. Maddox était prêt à partir depuis bien longtemps. Il attendait que l’heure tourne. Il ne savait pas où était Flynn, mais il ne se trouvait pas dans la tente. Ils avaient prévu de se retrouver près du lac et c’est là que le Serdaigle se dirigea vers le début de soirée. Il ne faisait pas encore nuit quand il arriva au lac. Flynn était déjà là. Il avait amassé des bouts de bois. « On voit que ce n’est pas ton premier feu de camp. » Dit Maddox en déposant son sac près du tas de bois et en aidant Flynn à bien les disposer. Ils n’allaient pas tarder à l’allumer. Quelques minutes plus tard, le feu était lancé grâce à un sortilège que le Gryffondor avait lancé. Il avait dû s’y prendre à plusieurs reprises, mais il y était finalement arrivé. Si c’était Maddox qui était chargé de le faire, ils y seraient encore le lendemain.

« Dis Flynn… J’ai quelques conseils à te demander… sur… les filles. » Un peu plus tard dans la soirée, Maddox s’était décidé à en parler à son meilleur ami. Il était habituellement très secret sur ses relations avec la gent féminine, et encore plus avec la gent masculine. Rien que le fait qu’il souhaitait en parler ce soir-là devrait intéresser Flynn. Le sorcier continua : « Je sais, j’en parle jamais, mais… je crois que cette année… les choses ont changé pour moi. » Les choses avaient même beaucoup changé. Jamais Maddox n’avait été aussi ouvert avec les autres. Il avait eu un début d’année très difficile, il avait eu des longues crises de confiance et de méfiance, il avait encore du mal à s’y retrouver, mais avec le temps, il s’était rapproché de certaines personnes. « Je crois qu’après ma sortie d’Azkaban, j’ai réalisé qu’il fallait que je commence à vivre et à avoir un peu confiance en moi… » C’était loin, très loin d’être gagné. Fortune s’était donnée pour mission de lui donner un peu plus confiance en lui, mais c’était vraiment avec ses nouvelles amitiés qu’il réussissait peu à peu à lutter contre l’envie d’être seul ou dans un cercle d’ami restreint. Maddox s’approcha un peu plus de Flynn, face au feu. Les flammes dansaient et leur donnaient chaud, mais c’était encore supportable. La soirée s’était un peu rafraîchie, c’était même plutôt agréable. Après un petit silence, le né moldu passa aux aveux : « J’ai des sentiments pour une fille… En fait… j’en ai même pour deux… » Il y avait Hope, d’un côté, et Oktavia, de l’autre. Il savait que c’était des sentiments car c’était bien différent de ce qu’il avait déjà pu ressentir. Il ignorait qu’il était possible d’en avoir pour plusieurs personnes avant de le ressentir. A présent, il était certain que c’était le cas. « Je ne sais pas ce que je dois faire. » Flynn n’était pas obligé de lui donner son avis ou des conseils, bien sûr, mais enfin Maddox en parlait à quelqu’un. Il n’en avait même pas parlé à Mila encore. Il avait tout gardé pour lui. Flynn était le premier à le savoir. « Une de ces filles m’a demandé de sortir avec elle… et j’en ai envie, elle me plait beaucoup, elle est vraiment incroyable. Et puis… elle m’aime… bien… beaucoup. Je crois. On s’est embrassés. On a passé beaucoup de temps ensemble… » Maddox rougit légèrement en repensant aux baisers qu’il avait échangé avec Hope et aux merveilleux moments qu’ils avaient passé ensemble, que ce soit au parc d’attraction ou au bar. Cette fille était vraiment exceptionnelle. Il ne dit pas directement son nom à Flynn, mais le fait qu’il ait passé beaucoup de temps avec elle était sans doute un gros indice. Flynn devait remarquer avec qui Maddox traînait. « Elle a promis de ne jamais m’abandonner… Je crois qu’elle ne me trahirait jamais. Mais d’un autre côté, il y a aussi cette autre fille… Quand je la vois, mon cœur bat différemment et… elle m’a embrassé elle aussi. Je ne m’y attendais vraiment pas… C’était… Enfin… J’arrête pas de penser à elle. » Maddox n’était pas très sûr de lui et il espérait que Flynn ne le juge pas trop d’avoir le cœur qui bat pour ces deux filles. Il ne savait pas du tout comment c’était arrivé et cela lui était un peu tombé dessus par hasard. « J’ai peur de les blesser. » Conclut-il en se disant qu’il n’était pas le seul qui risquait d’avoir le cœur brisé dans cette histoire.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1723 Gallions : 465 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire
En ligne



Around the campfire

Accompagnant un son qui s'approche du gémissement remontant sa gorge, ses vertèbres craquent l'une après l'autre, ses bras tendus vers le ciel l'aidant à s'étirer un bon coup. Si l'air se rafraîchit grandement à mesure que les heures passent, ce n'est rien comparé à la température de l'eau dans laquelle il est jusqu'à mi-mollet, son pantalon retroussé à la va-vite pour profiter un peu, sans pour autant vraiment s'aventurer plus loin. Ses chaussures sont abandonnées non loin de la caisse remplie de bouteilles d'hydromel aux épices, de rhum et de whisky pur malt, entre autres alcools qu'il a pu récupérer auprès de Sören cet après-midi, moyennant quelques pièces et son silence le plus total. Son regard vaguement perdu vers le ciel dont la couleur commence doucement à virer au bleu nuit, l'Anglais songe à cet été, à ce qui l'attend, à ce qui les attend. Il n'aurait pas pu trouver mieux que la Coupe du monde de Quidditch pour l'occuper durant les longs mois de vacances qui les séparent de la rentrée prochaine, et n'aurait pas pu espérer meilleure compagnie que son frère de cœur pour tout ça. Si lui a plus ou moins l'habitude du camping malgré le fait qu'il ne voyage jamais vraiment, c'est une première pour le Serdaigle, et Flynn a bien l'intention de rendre cet été marquant pour lui. Quand il lui a parlé de cette idée de feu de camp, l'Anglais était plus qu'extatique, le poussant à promettre de s'occuper de tout. Aucune pression pour le plus jeune, le North allait tout gérer.

Un sourire ravi étire ses lèvres et il finit par sortir du lac, passant une main distraite dans sa barbe, puis va chercher de quoi faire du feu en attendant que Maddox arrive. Il est pensif, suffisamment pour ne pas réaliser que son ami s'approche alors qu'il ajoute au tas les branches qui manquaient pour permettre un feu satisfaisant. On voit que ce n’est pas ton premier feu de camp. Comme à chaque fois que l'Anglais retrouve son frère, la joie se peint sur ses traits, son sourire franc atteignant ses yeux sans qu'il ajoute un mot. C'est effectivement loin d'être son premier, et il espère que ce ne sera pas son dernier. Un Incendio franchit ses lèvres une, deux, trois fois, l'agaçant brièvement, le poussant à se plaindre des perturbations qui les touchent depuis la rentrée, plaintes oubliées à l'instant même où il attrape une bouteille pour l'ouvrir. Il n'a clairement pas l'intention de se mettre dans le même état que lors de son anniversaire un mois plus tôt, mais il ne va pas non plus rester complètement sobre, pas alors qu'ils peuvent profiter d'une soirée de détente entre eux, sans personne pour venir les déranger, leur reprocher leur comportement ou leur rappeler ce stupide couvre-feu.

Dis Flynn… J’ai quelques conseils à te demander… sur… les filles. L'hydromel passe par le mauvais trou, le poussant à tousser pour tenter de déloger cette brûlure dans sa gorge. Il hausse un sourcil, le visage légèrement rougi par la toux, les yeux écarquillés, se demandant s'il a bien entendu. S'il y a bien un sujet que Maddox n'aborde jamais, c'est celui de la gent féminine. Pendant longtemps, Flynn l'a titillé à ce sujet, avant de laisser tomber parce qu'il s'était lassé, Maddox réagissant de moins en moins à ses provocations. Il s'était habitué à être le seul à en parler, plus pour raconter, pour partager que pour demander son avis au Serdaigle. Qu'aujourd'hui, ce soit lui qui décide de parler de ça, c'est totalement improbable. Je sais, j’en parle jamais, mais… je crois que cette année… les choses ont changé pour moi. Il a envie de confirmer à voix haute, de dire que « jamais » est un euphémisme, mais il garde le silence, ayant peur que la moindre interruption lui fasse regretter le choix de se confier ce soir. Le Gryffondor resserre ses doigts sur le goulot de la bouteille, frottant son autre main sur son genou alors que d'un bref coup de tête, il incite son ami à continuer. Je crois qu’après ma sortie d’Azkaban, j’ai réalisé qu’il fallait que je commence à vivre et à avoir un peu confiance en moi… La mention de l’événement arracherait presque une grimace à l'Anglais, qui se retient de justesse. A la place, il laisse son admiration pour le Serdaigle se faire sa place dans son torse. Après une année si terrible, il parvient à en tirer du positif. Avec tout ce qui lui arrive, il se tient debout -bien que pour l'instant, pas littéralement-, plus fort qu'avant. Plus fort qu'il y a des années.

J’ai des sentiments pour une fille… En fait… j’en ai même pour deux… Deux ?! Il ne peut s'en empêcher, la bouteille au bord des lèvres. La nouvelle lui arrache un sourire. Flynn pince les lèvres, retenant une remarque, la gardant dans un coin de sa tête, pour quand Maddox aurait fini. Je ne sais pas ce que je dois faire. Une de ces filles m’a demandé de sortir avec elle… et j’en ai envie, elle me plait beaucoup, elle est vraiment incroyable. Et puis… elle m’aime… bien… beaucoup. Je crois. On s’est embrassés. On a passé beaucoup de temps ensemble… Il écoute sans vraiment ciller, fixant le visage du Serdaigle. Il a l'impression de découvrir une nouvelle facette de son meilleur ami, a l'impression qu'il s'est déroulé quantité de chose sans qu'il s'en rende compte. Et pendant un moment, il se demande si c'est parce que Maddox l'a gardé pour lui, ou si c'est parce qu'il n'a pas suffisamment fait attention. Que ce soit l'un ou l'autre, il n'est pas particulièrement heureux d'un tel constat, mais il ne dit rien, parce que là n'est pas le sujet. Pas tout de suite. Elle a promis de ne jamais m’abandonner… Je crois qu’elle ne me trahirait jamais. Mais d’un autre côté, il y a aussi cette autre fille… Quand je la vois, mon cœur bat différemment et… elle m’a embrassé elle aussi. Je ne m’y attendais vraiment pas… C’était… Enfin… J’arrête pas de penser à elle. Il l'observe, il le détaille. Ses joues rouges, son regard qui ne lâche pas les flammes devant eux. Il a loupé ça. Ce changement chez son meilleur ami. Comment a-t-il loupé ça ? Comment découvre-t-il ça seulement maintenant ? J’ai peur de les blesser. Il acquiesce, doucement, pour montrer qu'il a tout compris. Puis il garde le silence, laisse ce dernier s'installer entre eux, les seuls bruits provenant du lac et du feu, les clapotis et les crépitements.

C'est jamais vraiment évident, ce genre de situation. Tu cherches à faire du mieux que tu peux, à blesser le moins de gens possible, mais d'une façon ou d'une autre, ça va arriver. Je vais pas te mentir, Madd'. Y en a au moins une des deux à qui tu vas faire du mal. Si elles veulent toutes les deux être avec toi, c'est inévitable. Flynn soupire, pose la bouteille sur le sol entre eux, puis passe ses mains sur son visage avant d'appuyer ses coudes sur ses cuisses et reposer son menton entre ses paumes. Il sait qu'il risque de dire des choses que le Serdaigle ne veut pas entendre, mais avec un tel sujet, il ne sert à rien de prendre des pincettes. Là tu te retrouves avec deux trucs différents, d'après ce que tu me dis. Une que tu connais, en qui t'as confiance, avec qui t'as construit quelque chose. Et une autre que tu connais moins, mais avec qui c'est... Différent. Y a plein de questions que tu dois te poser. Est-ce que la première te plait parce que t'as l'habitude d'elle, parce que tu sais comment elle réagit, parce que c'est une situation confortable ? Sortir avec une pote, c'est pas un mal. Mais faut pas le faire parce que tu te dis que ouais, c'est pas trop mal, et puis si ça lui peut lui faire plaisir, alors ça vaut le coup. On lui a déjà dit qu'en amour, il n'y a pas de mal à être égoïste, tant que ça n'en devient pas absurde et invivable. Parce qu'un couple, ça se fait à deux. Parce que tout faire pour l'autre sans penser à soi, c'est la clé pour être malheureux. D'un autre côté, t'as la seconde, qui reste dans ta petite tête, taquin, il tapote de l'index la tempe du Serdaigle, qui a quelque chose de spécial, même si vous vous fréquentez pas autant. Mais justement, tu la connais moins. Tu sais pas comment ça peut se passer. Alors qu'est-ce qui vaut mieux ? La sécurité d'une relation avec une personne que tu connais ? Le frisson d'une relation avec une personne que tu découvres au fur et à mesure ? Je sais pas trop, c'est à toi de voir... Flynn se penche, attrape une autre bouteille de la caisse en bois et une autre branche, lançant la dernière négligemment dans le feu et ouvrant la première en retirant le bouchon avec les dents. Une gorgée, puis son rire se fait étouffé contre le goulot. Tu sais, la plupart des gens commencent avec une nana, et c'est déjà pas toujours un truc facile. Deux d'un coup, tu fais fort, très fort ! Il hésite un instant à finir par une blague plus que limite, mais décide de garder ça pour quand le sujet se fera moins sérieux.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 2e année de GISIS Médecine magique
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle / .sparkle Âge : 26 Parchemins : 1389 Gallions : 1269 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle
En ligne

Maddox & Flynn
around the campfire
« Deux ?! » S’était étonné Flynn. Sa réaction pouvait résumer toute la situation. Tout comme Flynn, Maddox avait une bouteille à la main. Il avait bien besoin de cette dose de courage liquide pour passer aux aveux. Il n’avait jamais osé parler à son frère de cœur de ses sentiments avant. Il n’avait pas sa bravoure. Il avait toujours été plus discret sur ce qu’il ressentait. Maddox commença à expliquer à Flynn ce qu’il se passait avec ces deux filles. Le né moldu ne savait plus quoi faire. Il n’aimait pas prendre des décisions. Il n’aimait pas se retrouver dans des situations qu’il ne maîtrisait pas. Il espérait que Flynn l’éclaire un peu plus, le guide comme il l’avait si souvent fait par le passé. Il but une nouvelle gorgée de whisky Pur Feu. L’alcool lui brûlait doucement la gorge. Le sorcier se sentait assez prêt à entendre ce que Flynn aurait à lui dire. « C'est jamais vraiment évident, ce genre de situation. Tu cherches à faire du mieux que tu peux, à blesser le moins de gens possible, mais d'une façon ou d'une autre, ça va arriver. Je vais pas te mentir, Madd'. Y en a au moins une des deux à qui tu vas faire du mal. Si elles veulent toutes les deux être avec toi, c'est inévitable. » Maddox le savait déjà, au fond, qu’il allait blesser une des deux filles. Et en en blessant une, il se faisait mal aussi. Il les aimait beaucoup toutes les deux. C’était bien là le problème. Flynn soupira et était soudain bien plus sérieux, tellement qu’il en posa sa bouteille, ce qui le fit se questionner. « Là tu te retrouves avec deux trucs différents, d'après ce que tu me dis. Une que tu connais, en qui t'as confiance, avec qui t'as construit quelque chose. Et une autre que tu connais moins, mais avec qui c'est... Différent. Y a plein de questions que tu dois te poser. Est-ce que la première te plait parce que t'as l'habitude d'elle, parce que tu sais comment elle réagit, parce que c'est une situation confortable ? Sortir avec une pote, c'est pas un mal. Mais faut pas le faire parce que tu te dis que ouais, c'est pas trop mal, et puis si ça lui peut lui faire plaisir, alors ça vaut le coup. » Il ne s’était jamais vraiment demandé pourquoi il tenait à Hope. Il croyait que c’était des sentiments amoureux, il n’avait jamais rien ressenti de tel avant, il n’en avait pas l’impression. Mais peut-être que Flynn avait raison. Maddox en posa lui aussi sa bouteille avant de ne plus pouvoir réfléchir clairement. Il savait qu’il aimait bien trop son confort, fuyant dès qu’il faisait face à une situation trop difficile, évitant les problèmes. Cette fois, il n’avait pas fui. Il était toujours là malgré la situation compliquée. Il avait l’impression d’avoir changé. L’ancien Maddox ne se serait pas embêté à vouloir choisir entre les deux, l’ancien Maddox n’en aurait choisi aucune. « D'un autre côté, t'as la seconde, qui reste dans ta petite tête, qui a quelque chose de spécial, même si vous vous fréquentez pas autant. Mais justement, tu la connais moins. Tu sais pas comment ça peut se passer. Alors qu'est-ce qui vaut mieux ? La sécurité d'une relation avec une personne que tu connais ? Le frisson d'une relation avec une personne que tu découvres au fur et à mesure ? Je sais pas trop, c'est à toi de voir... » Maddox venait à Flynn pour qu’il l’éclaire sur la situation, mais il venait de lui dire que c’était à lui de prendre cette décision. En gros, il ne l’aidait pas beaucoup plus. Mais Flynn ne pouvait pas choisir pour Maddox. Il but une nouvelle gorgée de sa bouteille pendant que Flynn en attrapait une autre.

« Tu sais, la plupart des gens commencent avec une nana, et c'est déjà pas toujours un truc facile. Deux d'un coup, tu fais fort, très fort ! » Maddox sourit doucement tout en observant le feu danser sous leurs yeux. Il n’avait jamais voulu ressentir des sentiments pour deux filles, c’était arrivé sans qu’il ne s’en rende compte. Il était trop tard à présent pour revenir en arrière. Et encore, le Serdaigle n’évoqua pas Dimka. C’était déjà bien assez compliqué. Il se dit un instant qu’il devrait peut-être en parler, mais il n’avait jamais dit à Flynn qu’il pouvait avoir une attirance pour un garçon aussi et il avait peur que le Gryffondor le voie autrement. « J’aurais été le dernier à parier que ça pourrait m’arriver à moi. Je sais pas si c’est mon côté parano qui plait aux filles ou la fatigue sur mon visage après une nuit de cauchemars. C’est parce que je suis un ancien prisonnier. » Plaisanta-t-il en prenant un air cool comme si c’était ce qui pourrait attirer les filles vers lui. Il reposa la bouteille avant de s’embrouiller encore un peu plus. Il n’avait tellement pas confiance en lui qu’il se demandait sérieusement ce qu’il avait bien pu faire pour attirer ces filles à lui. « Avec la première fille, quand on est ensemble, rien que tous les deux, c’est un peu comme si on était déjà en couple. On se tient la main, il y a quelque chose dans son regard quand elle me regarde… Quand elle est pas là, elle me manque. Là, tout de suite, elle me manque. » D’ailleurs, on les avait déjà plusieurs fois pris pour un couple. Ils étaient vraiment mignons ensembles. Ils avaient une alchimie qu’on ne pouvait nier. Il aurait aimé la tenir dans ses bras, au coin du feu. « Dis-moi, tu m’as déjà vu prendre des risques ? » Demanda Maddox à Flynn en plaisantant à moitié. Il en avait déjà pris, mais ces cas étaient extrêmement rares. Il choisissait plus de 90% du temps l’option de sécurité. Maddox lança des cailloux dans les flammes, il arrêta et se passa une main sur le visage. « Aaaaaah. Je ne sais pas quoi faire. Il y a aussi le fait qu’Oktavia… » Il s’arrêta un instant, réalisant qu’il venait de dire à Flynn le nom d’une des deux filles. Mais il ne tenait pas non plus à garder ces informations secrètes. Il avait confiance en Flynn, plus qu’en n’importe qui. Il expliqua avant de reprendre : « Oktavia, c’est la deuxième fille. Il y a aussi le fait qu’elle soit d’une famille qui ne m’acceptera jamais. Je sais, c’est tôt pour y penser, mais regarde comment ils traitent Mila. A leurs yeux, je ne vaux probablement pas mieux qu’elle. » Et Maddox aimait tellement Mila, c’était sa meilleure amie et une fille en or, elle ne méritait pas d’être traitée comme une bâtarde. Elle avait des millions de qualités et il la défendrait toujours. Lui était un né moldu. Elle était de sang-pur. « Oh et si tu ne le savais pas… elle est fiancée. A Thomas de La Rivière. Elle a dit qu’elle ne ressent rien pour lui, mais… » Comment pouvait-elle préférer Maddox à lui ? Ne finirait-elle pas par changer d’avis un jour ? Un long chemin les attendait s’ils décidaient de se mettre ensemble. Il attrapa à nouveau sa bouteille pour boire. « On sait comment ça va se passer. » Jamais la famille d’Oktavia n’accepterait d’annuler les fiançailles à un sang-pur pour qu’elle soit heureuse avec Maddox. Et elle aimait sa famille. Entre perdre Maddox ou perdre sa famille, elle n’hésiterait pas.

« Je crois… je crois que je vais laisser une chance à Hope. » Finalement, il révéla le nom de la première qui lui faisait ressentir des palpitations au cœur. Il savait qu’Hope et Flynn ne s’étaient pas toujours bien entendus, mais il était certain qu’ils feraient des efforts pour lui. « Je suis tellement con. J’aurais dû lui demander de sortir avec moi déjà depuis l’été dernier. Tu sais, on a été au parc d’attraction… ce jour-là, c’était tellement magique. Je l’ai embrassée en haut de la grande roue, comme dans les films moldus. Mais j’ai paniqué et j’ai effacé ce souvenir de sa mémoire. Elle m’a dit qu’elle en a souvent rêvé. Je crois que les perturbations magiques, ça a du bon parfois. » Malgré le sortilège qu’il lui avait jeté, Hope s’en souvenait au fond d’elle. Pendant l’année, elle avait rêvé de ce baiser et il avait réalisé que pendant tout ce temps, il regrettait d’avoir effacé sa mémoire et qu’ils auraient pu être heureux ensemble depuis longtemps. Maddox n’avait jamais raconté ce qu’il avait fait à Flynn, en dehors de lui dire qu’ils avaient passé du temps ensemble pour que Flynn ne s’inquiète pas de savoir Maddox seul tous les jours avec son père. « A ma première petite amie. » Dit Maddox en levant sa bouteille pour trinquer avec Flynn.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1723 Gallions : 465 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire
En ligne



Around the campfire

J’aurais été le dernier à parier que ça pourrait m’arriver à moi. Je sais pas si c’est mon côté parano qui plait aux filles ou la fatigue sur mon visage après une nuit de cauchemars. C’est parce que je suis un ancien prisonnier. Si Maddox arrive à rire aujourd'hui de la chose, c'est un sourire presque crispé qui se fait sa place sur les lèvres du Gryffondor. Jamais ne s'était-il senti aussi incapable, aussi démuni que lorsque le Serdaigle s'était retrouvé embarqué dans toute cette lutte absurde contre les nés-moldus. La haine, la peur, la colère et l'impuissance qu'il a pu ressentir, il s'en souvient encore ce soir sans la moindre peine, comme si elles ne l'avaient jamais quitté. Mais il ne peut rien dire, puisqu'il n'est pas celui qui en a le plus souffert. Il a l'impression que la moindre réaction serait déplacée. Que là n'est pas sa place. Alors faute de pouvoir dire quoi que ce soit, il garde le silence. Le sujet ne l'amuse pas, mais il laisse cette bribe d'humour à son ami si c'est ce qu'il veut. Avec la première fille, quand on est ensemble, rien que tous les deux, c’est un peu comme si on était déjà en couple. On se tient la main, il y a quelque chose dans son regard quand elle me regarde… Quand elle est pas là, elle me manque. Là, tout de suite, elle me manque. Flynn acquiesce, voyant les sentiments de Maddox se dérouler devant lui à mesure qu'il parle. S'il parle plus d'elle, de ce qui transparaît de son côté à elle, il y a tout de même ce quelque chose dans ses traits alors qu'il raconte, qui ne laisse que peu de place au doute. Dis-moi, tu m’as déjà vu prendre des risques ? La question semble rhétorique, mais il nie tout de même de la tête. Des deux, Maddox n'est pas celui sur lequel on parierait quand il s'agit de prendre des risques, quels qu'ils soient. Et déjà, avec cette simple question, sa décision semble se faire. Il ne prend pas de risques. Alors pourquoi ne pas se décider pour la situation la plus confortable ? La plus accessible ? Celle qui semble faire le plus de sens ? Aaaaaah. Je ne sais pas quoi faire. Il y a aussi le fait qu’Oktavia… L'instant d'arrêt que marque Maddox laisse à Flynn le temps de réagir, même brièvement. La soeur de Mila ? Oktavia, c’est la deuxième fille. Il y a aussi le fait qu’elle soit d’une famille qui ne m’acceptera jamais. Je sais, c’est tôt pour y penser, mais regarde comment ils traitent Mila. A leurs yeux, je ne vaux probablement pas mieux qu’elle. De bons arguments. Des arguments de poids, surtout, face à des sentiments qui semblent incertains. Le genre de montagnes qu'on doit gravir et dont la simple perspective peut effrayer. Le genre de montagne auxquelles il faut être certain de vouloir s'attaquer. Parce qu'on est sûr que le jeu en vaut la chandelle. Et là, il semble loin d'être sûr. Oh et si tu ne le savais pas… elle est fiancée. A Thomas de La Rivière. Elle a dit qu’elle ne ressent rien pour lui, mais… On sait comment ça va se passer. Des complications, encore et encore. Il est facile de se dire que ça n'en vaut peut-être pas la peine. En tout cas, lui n'irait pas se battre contre tout ça pour une fille sans être certain de vouloir dérouler le monde à ses pieds. Mais peut-être que ça n'est que lui. Flynn garde un instant le silence, gardant ses pensées pour lui, laissant l'alcool venir rincer son gosier. D'un côté, le confort, la certitude. De l'autre, une bataille constante pour quelque chose qui ne sera peut-être jamais gagné. Son choix semble être fait.

Je crois… je crois que je vais laisser une chance à Hope. Les doigts de l'anglais se serrent autour du goulot, à en faire blanchir ses phalanges. Il a l'impression d'avoir mal entendu, le battement que son cœur a loupé laissant une sensation plus que désagréable dans sa poitrine. Pitié, qu'il ait mal entendu. Je suis tellement con. J’aurais dû lui demander de sortir avec moi déjà depuis l’été dernier. Tu sais, on a été au parc d’attraction… ce jour-là, c’était tellement magique. Les couleurs des flammes qui les baignent permettent de dissimuler au mieux le fait que son visage devient livide. Il déglutit avec peine, cherchant à tourner la tête vers le Serdaigle, le geste s'effectuant avec une lenteur marquée par la peur de ce qui risque de se passer à l'instant où il croisera son regard. Rien, techniquement. Rien ne se passera. N'est-ce pas ? Je l’ai embrassée en haut de la grande roue, comme dans les films moldus. Mais j’ai paniqué et j’ai effacé ce souvenir de sa mémoire. Elle m’a dit qu’elle en a souvent rêvé. Je crois que les perturbations magiques, ça a du bon parfois. Perdu dans ses souvenirs, le jeune homme semble complètement imperméable aux réactions du Rouge et Or. Les rouages dans la tête de ce dernier tournent à plein régime, mais tout se mélange. Les nouvelles informations. Les souvenirs de ces heures de colle. La certitude sur le visage de Maddox, et la panique dans son propre torse. A ma première petite amie. Ces mots auxquels il aurait bu à peine quelques minutes plus tôt ne font que compresser davantage sa poitrine. Il est non seulement incapable de lever sa propre bouteille pour venir trinquer, mais aussi de soutenir son regard une seconde de plus. Il a la gorge serrée, et aucun alcool ne pourra l'aider, pour le coup. Ca ne l'empêche pas d'essayer, descendant gorgée après gorgée de rhum dans l'espoir vain que quelque chose, n'importe quoi, vienne l'aider dans cette situation.

Il y a un truc qu'il faut que je te dise. Peut-être qu'il aurait dû le faire plus tôt. Lui dire plus tôt. Quand c'est arrivé, plusieurs mois auparavant. Peut-être que les choses auraient été plus faciles. Mais il a gardé le silence sur tout ça. Avec les tensions entre lui et Hope, leur relation telle qu'elle est, qu'elle était, il ne sait pas, il n'a pas jugé nécessaire de partager cette étrange expérience avec celui qui est pourtant son meilleur ami. Il n'a partagé ça avec personne. Et ce soir, ils en sont là parce qu'ils n'ont rien partagé, ni l'un, ni l'autre. Même l'amertume d'une telle réalisation ne l'aide pas, comme si c'était le dernier de ses soucis alors que c'est au centre même de ce qui se passe. Il y a quelques mois, Hope et moi, on s'est retrouvés en colle le même jour. Il pourrait lui dire qu'ils se sont battus. Que les choses se sont vraiment mal passées. Que l'idée même qu'il se mette en couple avec elle, il ne la supporte pas. Ça lui faciliterait les choses, grandement. Il n'aurait pas à aborder ce dérapage. Mais il ne peut pas. Pas avec Maddox. Pas avec un tel sujet. Pas alors qu'il pourrait aller poser la question à Hope. Qui sait ce qu'elle répondrait ? Il ne peut pas prendre le risque d'être attrapé à mentir sur une telle chose. Elle et moi, on s'est... Embrassés. Plus d'une fois. Le souvenir lui arrache une grimace peinée. Il ne veut pas aborder le sujet. Chaque mot qui franchit ses lèvres lui donne un peu plus l'impression d'être dans un étau. C'est pas allé très loin, mais il fallait quand même que tu saches, si tu veux vraiment... Peut-être qu'il ne devrait pas, au final. Qu'il devrait le garder pour lui. Un secret entre eux deux. Idiot. Inconscient. Peut-être un peu des deux. Mais trop honnête pour ne rien dire. Trop honnête pour ne faire de mal à personne. Ça sortirait un jour ou l'autre. Mieux vaut avant que quoi que ce soit démarre. Avant que les dégats faits ne puissent être trop grands. Pas vrai ? Si j'avais su que tu t'intéressais à elle, j'aurais jamais posé les mains dessus, tu le sais. Je sais même pas ce qui s'est passé, je serais pas foutu de te l'expliquer. Mais crois-moi, j'aurais jamais... J'aurais jamais pu faire ça... Il n'arrive pas à finir. Parce qu'il n'aurait jamais pu toucher à une fille plaisant à Maddox, mais qu'il n'arrive pas à savoir à cause de qui il n'a pas su. Si c'est parce qu'il a manqué d'attention, dans une énième tentative d'éviter Hope et par extension Maddox quand elle était avec lui, ou si cette faute-là repose sur le Serdaigle qui a gardé le silence tout du long. Il est partagé entre son besoin de savoir qu'il n'est pas le seul responsable, et le fait qu'il ne peut faire autrement qu'assumer sa part des torts. Mais Hope. Hope qui « semble déjà en couple » avec Maddox, à en croire les dires de ce dernier. Hope qui avait sûrement plus d'informations que lui. Plus il y pense, plus sa colère vient se lacer au reste de ses sentiments, le rendant incapable de dire un mot de plus, de faire le moindre geste. Il boue, mélange tumultueux dans tout son être.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 2e année de GISIS Médecine magique
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle / .sparkle Âge : 26 Parchemins : 1389 Gallions : 1269 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle
En ligne

Maddox & Flynn
around the campfire
Maddox parla d’abord de ce qu’il ressentait pour Hope, avant de parler à Flynn d’Oktavia. Ces deux filles avaient ensorcelé son cœur en réussissant ce qu’aucune fille n’avait jamais réussi à faire avant, le faire avoir de vrais sentiments amoureux. Il pensait que le jour où il tomberait amoureux, il saurait immédiatement qui serait l’élue de son cœur. Il pensait que l’amour c’était facile et un peu magique. Il était probablement encore assez naïf sur ce terrain-là car ce n’était pas aussi facile qu’il l’avait cru. Son cœur battait pour Hope et Oktavia, mais à aucun moment il n’avait eu une révélation. Son cœur s’était accéléré tout naturellement, ses sentiments étaient nés. « La sœur de Mila ? » Réagit Flynn après la révélation du nom de la deuxième fille. Maddox acquiesça, puis continua. Il s’inquiétait de l’avenir improbable qu’aurait leur relation s’il décidait de lui laisser une chance. Entre sa famille et le fait qu’elle soit fiancée, il n’y avait que peu de place pour Maddox dans la vie de la Russe. Elle ne semblait pas s’en faire, elle, en choisissant de l’embrasser. S’il n’y avait pas Thomas, Maddox aurait-il prit le risque de sortir avec la belle Russe ? Il n’en était toujours pas certain. Il n’avait jamais été très courageux, il décida d’abandonner. Maddox décida de choisir le chemin qui le mènerait vers un bonheur plus que certain avec Hope. Il dévoila à cet instant le nom de la première fille qui occupait une place dans son cœur. Il était tellement heureux d’avoir pris sa décision qu’il raconta à son frère les moments magiques qu’ils avaient vécu. Il ne vit pas la gêne dans le comportement de son ami. Son euphorie semblait prendre le dessus sur le reste de l’univers. Pour une fois, il s’autorisait à être heureux de son sort. Il prit même la liberté de trinquer à sa première petite amie. Il avait longtemps cru qu’il finirait sa vie seul. Son état d’allégresse retomba doucement en constatant que Flynn ne levait pas sa bouteille pour trinquer avec lui. Il détourna même le regard. Maddox ne comprenait pas et se demanda s’il avait dit ou fait quelque chose de mal. Il regarda son ami boire de nombreuses gorgées de rhum, comme pour se préparer à lui dire ses quatre vérités. Flynn allait dire que Maddox était un connard d’avoir séduit deux filles à la fois ? Il n’avait pas osé le dire jusque-là ? « Il y a un truc qu'il faut que je te dise. » Lâcha Flynn à son meilleur ami. Cette phrase ne rassura pas Maddox, qui était à des années lumières d’imaginer ce que le Gryffondor allait lui révéler. Il s’attendait à ce que ce soit lui qui ait fait une bêtise. Il était impossible que ce soit Flynn. Il estimait tellement Flynn qu’il n’y pensait pas une seconde. Maddox était déjà prêt à s’excuser. Et en plus, il ne se dépêchait pas de parler. Le Serdaigle lui fit signe d’attendre encore un peu. Il but quelques gorgées de son Whisky Pur Feu, avant d’être prêt à entendre son meilleur ami lui dire ce qu’il avait à lui dire.

« Il y a quelques mois, Hope et moi, on s'est retrouvés en colle le même jour. » Commença à raconter Flynn. Maddox ne voyait pas vraiment où il voulait en venir, mais il écouta son histoire. Il n’avait pas le souvenir qu’on lui ait déjà raconté, ni du côté d’Hope, ni du côté de Flynn, cette histoire d’heures de colle. Il avait beau chercher, il ne s’en souvenait pas. « Elle et moi, on s'est... embrassés. Plus d'une fois. » Le regard de Maddox resta planté sur Flynn, mais il ne réagissait plus. Comme s’il avait fait un blocage. Il essayait d’encaisser ce qu’il venait d’entendre. Il ne comprenait pas. On ne pouvait plus lire grand-chose sur son visage, plus aucune trace de joie. « C'est pas allé très loin, mais il fallait quand même que tu saches, si tu veux vraiment... » Maddox détourna progressivement le regard vers le feu, puis vers le sol. Il imaginait Hope et Flynn, seuls, dans une salle de classe. Il connaissait Flynn par cœur, peu importe ce qu’il pourrait lui dire, il n’avait pas besoin d’avoir assisté à la scène pour imaginer en détails ce qui avait dû se produire. Il ressentit un grand malaise en imaginant les deux s’enflammer. Maddox posa sa bouteille à ses pieds avant de faire une bêtise avec. « Si j'avais su que tu t'intéressais à elle, j'aurais jamais posé les mains dessus, tu le sais. Je sais même pas ce qui s'est passé, je serais pas foutu de te l'expliquer. Mais crois-moi, j'aurais jamais... J'aurais jamais pu faire ça... » Dire que Maddox prenait soin de ne pas trop forcer Flynn et Hope à se côtoyer parce qu’il savait qu’ils ne s’entendaient pas tellement. Il se sentait tellement con. Et Flynn et ses excuses de merde. Il le savait, il devait forcément le savoir. Comment avait-il fait pour ne pas le remarquer ? Et Hope ? Elle s’était bien foutue de sa gueule à lui faire croire qu’elle l’aimait. Alors elle embrasse Flynn et elle réalise ensuite qu’elle aime Maddox ? Flynn… pourquoi Flynn. Et lui, pourquoi Hope. De nouvelles images envahirent son esprit, des mains de Flynn se baladant sur le corps d’Hope, et aussi d’Hope touchant son meilleur ami comme elle n’aurait jamais dû le faire. Il se sentait trahi des deux côtés. Il sentait son cœur se déchirer en deux dans sa poitrine. Il avait mal. Il ne s’y attendait tellement pas. Comment Flynn osait-il lui faire aussi mal alors qu’il l’avait toujours protégé ? Maddox porta sa main à son cœur. Il ne savait pas si la douleur qu’il ressentait était dû à Flynn ou à l’alcool, mais il avait envie de pleurer. Il avait plus en plus de mal à respirer. Sa main se crispa sur son t-shirt, serrant le tissu aussi fort qu’il le pouvait. Il tenta de retrouver une respiration normale avant d’avoir une nouvelle crise de panique. Et quand il se calma, défiant Flynn de faire le moindre geste envers lui, il attrapa sa bouteille et la jeta plus loin de toutes ses forces. Dans l’herbe, elle ne se brisa pas, mais il était à présent debout et prêt à partir. Il était dos à Flynn, il avait deux choix : s’en aller et le laisser réfléchir au mal qu’il lui avait fait ou lui faire face et lui dire à quel point il était dévasté.

« Vous m’avez caché ça pendant tout ce temps… » Finit-il par dire sans se retourner. Sa voix était pleine de reproches. Maddox ne savait pas quand cette heure de colle avait eu lieu, mais il ne voulait pas le savoir où il allait commencer à repenser à tout ce qui s’était passé avant ou après. Hope s’était bien foutu de sa gueule avec ses grandes paroles. Je ne veux jamais te perdre, Jamais je ne veux t’abandonner ou Je veux te protéger. Conneries. Elle avait voulu une relation avec lui, sans jamais lui parler de ce qu’elle avait fait avec Flynn. Elle savait à quel point il était proche de Flynn. Il tombait tellement de haut, plus jamais il ne pourrait lui faire confiance. Quant à Flynn, il le décevait tellement. Le Gryffondor n’était donc pas aussi parfait qu’il le croyait. Maddox ne savait pas qui avait commencé entre les deux, mais chaque hypothèse était pire que la précédente. « Tu le savais… tu le savais ou tu aurais dû le savoir…Putain, tu m’as jamais vu lui tenir la main ? Je croyais que vous pouviez pas vous supporter… Quand j’suis là, vous pouvez pas tenir cinq minutes sans vous engueuler et dans mon dos… dans mon dos… » Ces images, encore ces putains d’images qui lui donnaient envie de vomir. Maddox s’était tourné vers Flynn. Il voulait le pousser, le frapper, lui faire mal. Il voulait se venger. Mais il ne bougeait pas. Il ne fit pas un pas vers le Gryffondor. Il l’aimait comme un frère et il savait qu’il le regretterait, mais là, il était tellement déçu qu’il aurait aimé que cette soirée n’arrive jamais. « Comment elle a pu me faire ça… ? » Dit-il comme s’il pensait à voix haute. Son cœur semblait divisé entre deux peines toutes aussi douloureuses l’une que l’autre. La trahison de Flynn et celle d’Hope. Deux trahisons des personnes qu’il aimait le plus au monde. Il s’approcha au plus près du feu de camp, l’observant, les larmes aux yeux de rage et de tristesse, à moins que ce ne soit la chaleur du feu qu’il n’arrivait plus à supporter, continuant à parler. « J’suis trop con, putain… Comme si une fille comme elle pouvait vraiment s’intéresser à moi... Putain. Comme si j’méritais d’être aimé, putain. » Hope, il ressentait tellement de colère envers elle à cet instant, si elle était face à elle, il ne sait pas ce qu’il aurait fait. Et en même temps, il était jaloux de Flynn. Parce que Flynn, c’était le mec qui mettait n’importe quelle fille dans son lit s’il le voulait. Ce n’était pas le cas de Maddox. Et n’importe quelle fille choisirait Flynn à Maddox. Et il le savait, c’était pour cette raison qu’il avait dit à Maddox qu’il l’aurait jamais touchée s’il avait su qu’elle lui plaisait. Mais elle était son amie ! Comment avait-il pu toucher à son amie ? Qui était la prochaine ? Mila ? Oktavia ? Sa colère s’orientait à nouveau vers Flynn, qui était toujours là alors qu’il aurait mieux fait de disparaître. S’il n’allait pas disparaître, ce serait à Maddox de le faire. « Je vais dormir au château ce soir… » Il ne savait pas si les grilles du château seraient encore ouvertes ou si on l’accepterait à une heure si tardive, mais il ne voulait plus voir Flynn, plus pour l’instant. Il ne voulait plus lui parler. Il avait peur de réellement finir par le détester. Il avait peur que cette histoire ne détruise tout ce qu’ils avaient construit. Il détestait Hope d’avoir brisé ce lien entre eux.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Flynn L. North
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en seconde année GISIS, cursus sécurité magique
Célébrité : Jonathan Young
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1723 Gallions : 465 Date d'inscription : 01/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1545-flynn-theres-a-million-things-i http://www.mumblemumps.com/t1549-flynn-id-rather-be-divisive-than-indecisive http://www.mumblemumps.com/t1551-flynn-when-youre-gone-who-remembers-your-name http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire
En ligne



Around the campfire

Voir cette main venir se poser contre la poitrine du Serdaigle, ça serre la sienne. Il ne pensait pas ça possible, pas alors qu'il se sentait déjà compressé, et pourtant. Maddox serre son t-shirt tellement fort que ses jointures en blanchissent, et les doigts du Gryffondor miment le geste autour du goulot qu'il tient toujours. Il déglutit, avec peine. Il voit les effets de sa révélation se faire de plus en plus clairement et un moment, il regrette d'avoir ouvert la bouche. Il regrette son honnêteté, parce que tout ça, il a l'impression que c'est le début de la fin. Mais il le devait, n'est-ce pas ? Il ne pouvait pas faire autrement. Lui mentir, lui cacher tout ça, ça n'est pas lui. Il l'a fait, pendant quelques mois. C'était déjà trop. Une bouteille finit jetée au loin, avec suffisamment de force pour être certain qu'elle aurait éclaté en mille morceaux si elle n'avait pas terminé dans l'herbe. Et quand il lâche la bouteille des yeux pour les reposer sur son frère, celui-ci est déjà debout, dos à lui. Flynn voudrait lui dire de se retourner, de lui faire face, mais il n'ose rien dire. Il n'y arrive pas. Sa voix est complètement coupée. Alors il se lève à son tour, lentement, péniblement. Vous m’avez caché ça pendant tout ce temps… Il n'a rien à dire, rien qui puisse justifier son silence. Mais comment était-il censé lui dire ? Comment était-il censé avouer qu'il avait posé ses lèvres sur celle de cette fille qu'il évite comme la peste, qui a fini par le faire sortir de ses gonds ? Celle pour qui il a clairement exprimé son agacement, à maintes reprises ? Il n'y a pas de bonne façon et plus les jours ont passé, moins il a trouvé de moyen de le faire. Alors il s'est tu. Jusqu'à aujourd'hui. Erreur monumentale. Grosse connerie. Tu le savais… tu le savais ou tu aurais dû le savoir…Putain, tu m’as jamais vu lui tenir la main ? Flynn serre les mâchoires, la honte et la colère se faisant dominantes chez lui. Il aurait dû le savoir, bien sûr. Mais comment lui avouer qu'il évitait volontairement de les voir ensemble, et que des gestes aussi simples lui ont échappé ? Non, il ne l'a jamais vu lui tenir la main. Ou s'il l'a vu, il l'a complètement rayé de son esprit sans même s'attarder dessus. Il aurait dû le remarquer, et en même temps... En même temps, il osait penser que quelque chose d'aussi important aurait été abordé. Qu'ils en auraient parlé, à un moment ou à un autre. Il osait espérer que le Serdaigle avait suffisamment confiance en lui pour s'exprimer sur le sujet. Jusqu'à quel point s'est-il trompé, exactement ? Lui à qui on ne parle pas mais qui est censé tout voir. Je croyais que vous pouviez pas vous supporter… Quand j’suis là, vous pouvez pas tenir cinq minutes sans vous engueuler et dans mon dos… dans mon dos… Il s'apprête à parler, à lui répondre. A lui dire qu'il se trompe dans les grandes largeurs. Qu'il n'est pas comme ça, que Maddox le sait. L'est-il, comme ça ? Est-ce que ce dérapage unique, cette seule fois, suffit ? Non. Non, ça ne suffit pas. Dans son dos. Une misérable fois, et le voilà jugé. Il a un goût amer dans la bouche, bouche qu'il finit par ouvrir. Bouche qu'il referme à l'instant où son ami se retourne. Il s'attend à tout. A des cris, à des coups. Il est prêt, croit-il. Prêt à tout entendre, prêt à tout recevoir. Surement pas sans se défendre, mais tout de même.

Comment elle a pu me faire ça… ? Sa voix se brise doucement, en même temps que quelque chose dans le torse du North. Il n'a pas de réponse. Aucune. Il ne la connait pas, Hope. Il sait juste qu'elle est aussi responsable que lui. Il ose même penser qu'elle l'est davantage, qu'elle, elle devait savoir. Parce que si lui ne les a pas vus se tenir la main, elle, elle est celle qui était directement concernée. Sa manière de penser est égoïste, faible tentative de se sentir non pas mieux, juste moins mal. Il suit le Serdaigle du regard, le regarde bouger, observe les lumières danser sur son visage, chaque expression plus douloureuse à voir que la précédente. Lui n'a toujours pas fait le moindre geste. Il n'ose pas. Il ne sait même pas ce qu'il ferait, s'il venait à se déplacer. Il se rapprocherait sûrement, mais à quoi bon ? J’suis trop con, putain… Comme si une fille comme elle pouvait vraiment s’intéresser à moi... Putain. Comme si j’méritais d’être aimé, putain. S'il devait donner l'instant exact où ce trou dans sa poitrine s'est fait, il donnerait cet instant-là. Ce moment où, fautif, il se tient près de Maddox qui arrive tout de même à prendre le blâme, à se diminuer. Ce moment où, innocent, Maddox se dit et lui dit que le problème vient de lui. De la culpabilité. De la tristesse. Une peine immense. C'est tout ce qui lui reste, ses doigts se desserrant, ses mâchoires aussi. Sa bouteille finit abandonnée dans l'herbe à son tour et il baisse la tête, un nœud dans la gorge. Il a l'impression qu'il va vomir. Il sait que ça ne vient ni de l'hydromel, ni du rhum. Ça vient de son propre comportement. Il se rend malade. Il se rend malade, parce qu'il déconne, et que même là, son meilleur ami parvient à se croire ne serait-ce que partiellement responsable. Bêtise.

Je vais dormir au château ce soir… Il voudrait pouvoir lui dire que non. Que c'est une idiotie. Qu'il n'a pas à faire ça. Mais quand il relève la tête, qu'il croise son regard, tout son meurt dans sa gorge. Il est incapable. Incapable de dire quoi que ce soit. Incapable de l'en empêcher. Il sait bien que de toute façon, quoi qu'il dise, Maddox ne voudra rien entendre. Chaque mot qu'il pourrait prononcer ne ferait qu'empirer les choses. Brièvement, il se demande si le Serdaigle en viendrait aux mains avec lui. Peut-être bien. Il l'aimerait, en tout cas. Il préférerait qu'il déverse toute sa colère sur lui, plutôt que d'en assimiler une partie, de recommencer à se dire que c'est lui, qu'il n'est pas assez bien. Bon sang, bien sûr qu'il est assez bien. C'est lui-même qui n'a pas été à la hauteur. Alors il acquiesce doucement de la tête, sachant pertinemment que de toute façon, son ami n'attendrait aucune approbation de sa part, rien. Il le fait par réflexe. Et il entend les bruits de pas étouffés par l'herbe, qui s'éloignent. Et bien vite, la bile vient se mélanger au reste de la bouteille qu'il a lâchée plus tôt et qui s'est vidée, se mêlant à la terre. Et si les larmes lui viennent, c'est purement et simplement parce qu'il vient de vomir. Rien d'autre. Rien d'autre...

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
(maddynn) around the campfire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campfire! [Libre because.]
» SC2 ▸ CAMPFIRE
» Before the Campfire Light [PV Louis MARTIN Lila MARCH]
» Campfire - RP COMMUN
» Campfire ✵ meechul ✵

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: SAISON 1-
Sauter vers: