Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Des ciels gris de cristal. Un bizarre dessin de ponts .*.* Teagan

Alice Thears P.
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Célébrité : Maisie de Krassel
Pseudo : Manu Âge : 92 Parchemins : 521 Gallions : 718 Date d'inscription : 30/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2205-alice-thears-presa-petite-ameri http://www.mumblemumps.com/t2216-alice-thears-presa-princesse-avec-de-minuscules-ailes#56072 http://www.mumblemumps.com/t2256-alma-chouette-qui-aime-sa-rapace-de-maitresse#57203

Des ciels gris de crital. Un bizarre dessin de ponts



A l’approche de la finale, le village déjà bien rempli qu’on habitait avec mes parents depuis le début de l’été était maintenant un fourre-tout coloré toujours rempli de monde. Et même si jdevais avouer qu’au début ça m’énervait de rester toujours collée aux basques de mes parents, c’était maintenant plutôt… rassurant ? oO Bah ouais rassurant ! Non mais parce qu’il fallait les voir ces troupes de farfelus de tous côtés s’amasser dans les rues, autour des tentes, autour des animations. Ah ça oui, j’avais adoré aussi hein, j’allais pas mentir, voir toute cette agitation, mais ça faisait suffoquer un peu de temps à autres. Ou au moins ça en donnait l’impression. Les rues semblaient gondoler sous le poids des gens. Non mais c’est vrai hein ! J’avais vraiment l’impression de voir les rues bouger, se chevaucher, se charger de dômes, s’abaisser, s’amoindrir. C’était vraiment hyper bizarre comme sensation, quelque chose de la rêverie.

Mais en même temps, fallait me comprendre hein, j’avais que onze ans (presque douze oh !), j’étais pas tout à fait grande, et je voyais un tas de corps serrés m’entourer, comme pour me happer. C’était sympa quand y’avait beaucoup de choses à voir et que tu pouvais encore circuler librement mais là, c’était vraiment pas hyper agréable d’aller d’un point A à un point B. Alors, d’un coup, on distingue une veste rouge. Une autre petite fille ? Et de la musique… Bon avec tous les spectacles qui tournaient dans le coin, c’était logique en même temps. Si ça se trouve, la petite fille à la veste rouge allait justement à l’un d’eux ! Ou mieux ! C’était une petite artiste ! Ah je l’imaginais bien en train de faire un numéro où elle ouvrirait sa veste et des colombes sortiraient des poches intérieures !! *.* Ca devait être vraiment trop trop beau à voir ça ! Ou mieux c’était une petite pianiste de génie qui dépassait déjà Mozart à son âge, sorte de vraie bête de concours. Et des concours, y’en avait en ce moment donc c’était logique que ses parents l’aient amenée à cet endroit précis, à ce moment exact. Bah oui, même sans concours de musique, parce que bon même si les animations étaient plus tournées vers le Quidditch, c’était indéniable, bah avec le monde, y’avait matière à se faire remarquer. Et j’en savais quelque chose hein !

Bon à force de divaguer sur la petite à la veste rouge tout droit sortie d’un tableau de Cézanne ou de Rembrandt, j’en avais oublié où comptaient nous emmener mes parents, hein ! Euh… Au fait… Ils étaient où eux ?! O.O Mon regard avait beau se perdre de tout côté, je ne voyais qu’un imbroglio de formes, de couleurs, de sons, rien qui ne ressemble directement au couple Thears-Presa en tout cas ! Papa… Maman… J’avais dit ça tout doucement, plus comme pour les invoquer qu’autre chose. Je levais mon regard vers le ciel gris d’Ecosse comme si j’allais les voir sur des balais au-dessus de moi. Rien. J’avais même obligé un homme à se retourner en le tirant violemment par le bras sachant pertinemment qu’il ne s’agissait pas de mon père avant même de voir son visage.

Ok. Lili. On se calme. Le mieux, c’est quoi ? Retrouver son chemin pour retourner à la tente ? Aller dans un coin que je connais déjà ? Jdevais faire quoi moi ? U.U Rester plantée là à jamais en attendant qu’un antiquaire récupère mon corps pour le vendre à un cabinet de curiosité sous le nom de ‘squelette de demi-harpie encore enfant’ avec une petite mention supplémentaire : Elle fut retrouvée dans les rues de Pré-au-Lard, peu après l’anéantissement d’une comédie. Quelle tristesse de finir sa vie si jeune sans même avoir connu Poudlard et tous les parfums de glace existants sur Terre quand même… U.U
Revenir en haut Aller en bas
Teagan Fowley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : Poufsouffle/ Gisis 1ère année en Pédagogie Magique
Célébrité : Sophie Yall
Pseudo : Miak Âge : 21 Parchemins : 156 Gallions : 151 Date d'inscription : 07/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1382-ah-bon-il-ne-fallait-pas-l-ecou http://www.mumblemumps.com/t1388-je-croirais-toujours-en-vous

C’était la finale. Et c’était l’évènement du pays. Tellement d’étrangers, tellement de couleurs, de mouvements. J’étais seule au milieu de la foule et j’essayais désespérément de la traverser à la perpendiculaire pour atteindre les rues transversales que je commençai à bien connaitre, ces rues calmes, parcourues par les habitants du village et où se cachaient quelques petites boutiques spécialisée dont celle que je recherchais qui vendait des produits à destination médicale : ingrédients de potions, potions déjà prêtes et mon saint Graal : les bouchons d’oreilles magiques.

Je portais une simple robe sorcière s’arrêtant à mi-mollet, vert bouteille avec un boléro gris cendré, j’aimais bien cet ensemble, et il me permettait de me fondre dans la foule colorée sans pour autant donner l’impression que j’étais une fervente supporter. Je n’avais pas su dire non à un groupe d’enfants adorables qui m’avaient abordé en me montrant leurs peintures de visage à l’effigie de leur équipe préférée, résultat j’avais les joues bariolées de couleurs et même quelques mèches teintes. Je leur avais fait un bisou à chacun et les avait regardé rejoindre leurs parents d’un œil inquiet.

Un groupe de deuxième ou troisième années de Poudlard me passa sous le nez en huant des jeunes du même âge mais qui semblaient étrangers. Je pinçai les lèvres, je n’aimais pas ce genre d’ambiance de rivalité. Je n’aimais pas ça du tout. Il y avait souvent des problèmes, et les aurors que j’avais vu se balader dans les parages ne me rassuraient pas plus que ça. Ils faisaient remonter de mauvais souvenirs à la surface.

Quelqu’un m’avait dit que de toute manière, l’entrée dans le stade était réglementée et que peu de sorciers auraient le droit d’avoir leurs baguettes sur eux. Ça m’avait beaucoup rassurée. J’avais vu les autres grimacer ou tordre le nez en l’entendant. J’imagine qu’ils étaient mécontents de ne pouvoir emporter leurs baguettes magiques avec eux lors du match pour lancer des Feuxfous fuseboum ou des petits éclairs à la couleur de leur équipe.

Quelqu’un me bouscula, me ramenant sur terre et sur ma laborieuse traversée de la foule en folie. Je me rattrape comme je peux en évitant de toucher les gens et je vois une petite fille apparaitre dans un bref trou de foule. Mon cœur fait un bond. Je l’ai à peine aperçue mais elle avait l’air tellement seule…

Je me redressai et fendis plus brutalement que prévu la cohue pour me diriger vers l’endroit où il m’avait semblé apercevoir la petite. La voilà soudain devant moi, un air affolé sur le visage. Mon cœur se serra et je m’approchai d’elle avec un sourire qui se voulait rassurant. Je ne la touche pas en me plaçant face à elle.

« Bonjour ? Tu vas bien ? Qu’est-ce qui t’arrive ? » Je demande avec une voix assez forte pour qu’elle puisse la saisir malgré le bruit ambiant.

C’est une question bête, c’est évident qu’elle a perdu ses parents, mais je ne me sens pas la légitimité de l’aider si elle ne me le demande pas avant. C’est ridicule mais j’aurais trop l’impression de la forcer. Et elle n’a pas besoin d’avoir encore plus peur que maintenant. Je lui tendis quand même à moitié la main, au cas où elle veuille se rassurer en la prenant. Je savais qu’à sa place j’aurais sauté sur la première personne plus âgée qui m’aurait tendu une perche pour me calmer. Alors j’agis en fonction, du mieux que je puisse.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Thears P.
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Célébrité : Maisie de Krassel
Pseudo : Manu Âge : 92 Parchemins : 521 Gallions : 718 Date d'inscription : 30/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2205-alice-thears-presa-petite-ameri http://www.mumblemumps.com/t2216-alice-thears-presa-princesse-avec-de-minuscules-ailes#56072 http://www.mumblemumps.com/t2256-alma-chouette-qui-aime-sa-rapace-de-maitresse#57203

Des ciels gris de crital. Un bizarre dessin de ponts



C’est bon, j’étais clairement foutue, pas que je retrouverais jamais mes parents mais que j’allais finir emportée par la foule, qui vous traîne, vous entraîne, ou pire écrasée par mille talons, bottes, bottines, ballerines et autres tongs. Quelle fin pitoyable quand même pour la future Victor Hugo ou William Shakespeare que j’étais franchement ! >.> Mais j’avais beau tourné dans tous les sens, je voyais que des gens, toujours des gens, des jambes, des dos, des ventres plus ou moins gros, j’avais maintenant la sensation d’étouffer, tant quelque chose compressait ma poitrine, comme si elle allait imploser, de l’antimatière jaillissant des ecchymoses, des dégâts un rien vilain à voir quand tout d’un coup, ma sauveuse se ficha devant moi. Comme ça, comme par magie, c’qui n’est pas non plus la chose la plus inimaginable dans not’ monde, on va pas s’mentir. Bonjour ? Tu vas bien ? Qu’est-ce qui t’arrive ?

En vrai, je voyais bien qu’il y avait quelqu’un qui m’avait parlé hein, mais il me fallut bien quelques secondes pour tout reconnecter. Quelques secondes où j’eus un mouvement de recul craintif quand elle me tendit la main. Bah ouais, c’était qui elle ? Pourquoi elle avait plein de trucs colorés sur le visage ? Pourquoi elle était habillée dans ces couleurs ? C’étaient pas les couleurs de Serpentard ça en gros ? Ou bien c’était une fan du Pakistan dont le blanc avait un peu pris cher pendant une bataille ? Une bataille de peinture vu que même certains de ses cheveux étaient colorés. Ah mais attend ! Y’avait aussi une région espagnole avec ces couleurs !! Peut-être qu’en fait c’était une lointaine cousine extremeña de ma mère qui était venu de Mérida ou Cáceres pour l’aider à me chercher et qui m’avait retrouvée la première !! Avec Philippine, c’aurait quand même été plus sympa non ? … … Hm… En fait mon scénario ne tenait pas du tout la route et je me rendais compte que je lui avais pas répondu depuis les fameuses quelques secondes énoncées plus tôt et que c’était peut-être juste quelqu’un qui voulait m’aider. Jcrois que jme suis perdue… J’avais une toute petite voix parce que j’avais du mal à articuler quelque chose. Jsentais bien que ça gonflait quelque part entre ma gorge et mon ventre et que si j’en disais trop d’un coup, j’allais me mettre à pleurer toute la superficie du Koweït en eau en seulement cinq secondes.

J’approchai finalement ma main de celle tendue par la jeune fille devant moi, sans vraiment la prendre entièrement, parce que bon, j’étais pas non plus rassurée des masses, mais elle représentait le seul pont vers lequel aller pour l’instant, alors j’allais pas cracher dessus non plus, hein ! Jsuis pas un bébé hein mais jsais pas où sont mes parents en fait… J’m’étais ressaisie un peu, parce que fallait pas non plus que jfasse croire à SuperWoman que j’étais encore une toute petite fille hein, jsavais lacer mes chaussures et compter jusqu’à dix comme Franklin depuis longtemps hein, fallait pas charrier non plus… N’empêche que l’héroïne précitée, c’était la seule qui m’avait remarqué et qui était venue me parler. Ok… Ok, y’en avait des enfants qui traînaient les rues en ce moment, mais ils avaient tous l’air d’avoir des feux de détresse à la place des yeux, franchement ?

Revenir en haut Aller en bas
Teagan Fowley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : Poufsouffle/ Gisis 1ère année en Pédagogie Magique
Célébrité : Sophie Yall
Pseudo : Miak Âge : 21 Parchemins : 156 Gallions : 151 Date d'inscription : 07/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1382-ah-bon-il-ne-fallait-pas-l-ecou http://www.mumblemumps.com/t1388-je-croirais-toujours-en-vous

La voix de la petite lui serra le cœur, elle avait l’air si inquiète si minuscule au milieu de la foule. Je me retins de laisser les larmes monter à mes yeux, il fallait que je sois forte pour elle. Elle hésite à prendre ma main, je le vois bien. Je comprends, je ne suis pas sûre que j’aurais fait confiance à une totale étrangère qui viendrait près de moi comme ça alors que je suis perdue. Elle doit avoir dix ans, peut-être moins, ou plus, je n’arrive pas à bien lui donner un âge. Je ne suis déjà pas doué à ce propos à la base. Elle prend soudain un air revêche et me fait savoir qu’elle n’est pas un bébé. Je souris et lui fais un clin d’œil amical.

« Je m’en doute. Je te propose de prendre ma main car ce sera plus simple pour éviter de nous perdre pendant qu’on sort de cette foule. Je pense que ce sera plus facile de retrouver tes parents si on s’extrait de là. » Je lui explique avec douceur en refermant calmement, sans pression, mes doigts sur les siens.

Je lève la main et lui montre que je ne la force à rien, je serre juste assez pour qu’on se tienne et qu’il y ait contact, mais pas assez pour l’empêcher de retirer sa main de la mienne.

« Au fait, moi, c’est Teagan, enchantée. Je suis étudiante à Poudlard. Et toi ? » Je demande avec un sourire.

Je la tire alors avec moi, tranquillement, je ne la force à rien, si elle ne veut pas venir, je m’arrêterai et je continuerai à lui parler. Je pense sincèrement qu’il va m’être impossible de retrouver ses parents ici, au milieu de ce chaos de fous furieux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Des ciels gris de cristal. Un bizarre dessin de ponts .*.* Teagan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Colos, dessin ... un peu de tout ! =)
» Event 6 : écriture et dessin !
» La nuit, tous les chats sont gris... Sauf moi, je suis rose! (terminée)
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» Voisin Du Dessin (VDD)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: Quidditch World Cup-
Sauter vers: