Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Undenied ♔ Viktor & Ophélia

Ophélia Deslunes
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : Professeur de Musique, Musicienne célèbre, Tueuse à Gages
Célébrité : Dita Von Teese
Pseudo : Hessnellia Âge : 22 Parchemins : 126 Gallions : 426 Date d'inscription : 12/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1204-the-fine-art-of-poisoning-ophel http://www.mumblemumps.com/t1212-ophelia-deslunes-femme-fatale http://www.mumblemumps.com/t1211-ophelia-deslunes-parfumez-vos-lettres-je-vous-prie

Undenied
Viktor Blackstone &  Ophélia Deslunes



15 Juin 2000
Infirmerie, Poudlard, Écosse
Sa petite mésaventure du mois d'avril était plutôt loin dans la tête de la Française, qui pourtant, n'avait toujours pas su comprendre qui avait décidé de s'en prendre à elle. Elle revoyait encore le regard affolé de Rosenberg, les mains fermes de ces criminels et les étranges manières de Evans. Ce dernier, elle l'avait découvert, était bel et bien mort ce soir-là, indiquant qu'elle avait bien fait son travail malgré cet inconvénient. À ce qu'elle avait compris, Evans était celui qui l'avait elle aussi empoisonnée. Peut-être était-ce une de ces rares fois où il le faisait, vu le choix plutôt insouciant de poison qu'il avait fait. À sa connaissance, très peu de tueurs à gages travaillaient dans la Grande-bretagne magique, du moins, très peu usaient des mêmes techniques que la Belladone. Cette piètre reproduction décevait grandement la dame, qui aurait préféré un hommage mieux réussi. Le poison était puissant, certes, mais trop évident, trop spectaculaire. Ce n'était pas ainsi que les choses devaient être faites. Les meurtres à sensation n'étaient pas son domaine, ce genre de choses se faisait généralement pour envoyer un message clair de peur. Belladonna ne cherchait pas à faire peur, elle cherchait à faire son travail dans la classe, le silence et le mystère. Nul besoin d'attirer l'attention comme l'avait fait celui qui l'avait empoisonnée elle. Bref tout cela était clair : quelqu'un avait engagé Evans pour se débarrasser de la musicienne. La première idée fut bien entendue que celle qui avait commandé la mort de Evans était également celle qui avait commandé la mort d'Ophélia. Bien qu'elle avait toujours été une fidèle cliente, la tueuse à gage n'avait pas pris de temps à chercher une réponse, pour vite comprendre que non, la commande ne venait pas d'elle.

La professeur de musique avait passé plusieurs jours à l'hôpital avant de pouvoir retourner à Poudlard. À son retour, elle avait dû rattraper beaucoup de correction et de retard accumulé par ses élèves, qu'elle avait vite oublié de faire ses recherches à côté. Aucune autre tentative n'avait étées faites à son égard, son bourreau préférant faire profil bas pour un moment, ce qui était très sensé. Puis, elle avait croisé son chemin plus d'une fois depuis : Blackstone. Il semblait préoccupé la dernière fois qu'ils s'étaient croisés, et cela avait laissé la dame perplexe. Il avait bien des raisons de vouloir sa mort, puisqu'elle-même avait mis la vie de l'homme à risque quelques années plus tôt. Lorsqu'elle entendit le lendemain qu'il était à l'infirmerie, elle avait décidé de lui rendre une petit visite. Il était l'un de ceux qui s'étaient mis en tête de détruire la chambre des secrets, et il avait été plutôt amoché. Nul besoin d'attendre trop longtemps, cet homme ne passerait probablement pas plus d'une journée à l'infirmerie, tant il était têtu. Les Aurors et ex-Aurors étaient tous les mêmes, aucun d'entre eux ne laisserait croire aux autres qu'ils étaient blessés. Il n'y avait donc aucun temps à perdre. Ophélia souhaitait lui rendre une visite alors qu'il était seul et qu'il n'aurait pas le choix de rester où il était.

Ses talons claquaient sur les pierres, laissant derrière elle un écho comme un avion laisse un nuage derrière lui. Elle n'avait aucune crainte quant à se faire entendre ou non, puisqu'elle n'avait rien à se reprocher. Le couvre-feu était passé pour les jeunes, et l'infirmerie était fermée, l'infirmier probablement parti au repos. Ophélia entra dans la salle, où un seul lit semblait occupé. Les autres ayant participé à la destruction de la salle n'y étaient pas ? Peut-être étaient-ils moins blessés, peut-être n'avaient-ils pas fait face à autant de soucis. Héroïque certainement, Blackstone s'était probablement jeté devant le danger sans sourciller.
« Le lit d'infirmerie te vas mieux à toi qu'à moi, mon cher. Dommage que tes blessures soient si délicates, quelques cicatrices de plus sur ton joli minois auraient étés flatteuses. »
Aucune annonce de son arrivée, aucune salutation. Pourtant, l'entrée de la dame semblait toujours courtoise, même lorsqu'elle prenait ses aises sans même demander l'avis des autres. Cette classe qu'elle dégageait faisait oublier ce manque de salutation. Elle voulait des réponses. Ses hanches se balancèrent avec volupté alors qu'elle cessa de marcher et fit un mouvement pour fermer les rideaux qui entouraient le lit. Un demi-tour qui fit onduler ses formes féminines, puis elle retrouva face à l'homme qui, peut-être, avait tenté de lui enlever la vie. S'il était coupable, elle avait de quoi s'occuper de lui.

_________________
We'll rendevous in cold blood — I'll hold your hand while they drag the river, I'll cuddle you in the undertow, I'll keep my hand on your trigger finger, I'll take you down where the train tracks go

Revenir en haut Aller en bas
Viktor Blackstone
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Professeur de Sécurité Magique
Célébrité : Hugh Jackman
Âge : 22 Parchemins : 38 Gallions : 202 Date d'inscription : 17/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1633-viktor-blackstone-quitte-a-etre http://www.mumblemumps.com/t1675-viktor-the-ace-of-spades#41839


- Mais où est-ce que je suis ? (se tient les tempes) Haa…

Revenant à lui, Viktor mit un moment avant de tout remettre dans le bon ordre, tout lui revenait par flash. Les miroirs, la mue de Basilic, les statues, le tourbillon noir, le Feudeymon et puis plus rien. Lui qui étai persuadé que c’était la fin, il ne comprenait pas comment il avait atterri ici. Vu les blessures dont il souffrait, il n’avait pu sortir tout seul de la chambre, mais qui ? Qui était venu le chercher ? Probablement aurait-il la réponse plus tard. Pour le moment il lui fallait évaluer son état : Il chercha du regard les feuilles que l’ont accroche près de  lit, qui notent les blessures et traitements en cours, rapidement il la trouva juste au pied du lit.

- Alors, voyons ça : Blackstone Viktor, cinq côtes brisées, microfissures de la clavicule gauche, ecchymoses et hématomes divers, déboîtement de l’épaule gauche, plaie importante au niveau du lobe frontal. Ouch, je me suis pas raté… Bon je vais voir ce qui marche encore.

Tentant dans un premier temps de se mettre assis sur le lit, Viktor du s’y reprendre à deux ou trois fois avant de réussir. Au moins, une partie des blessures semblait en bonne voie de guérison, même si plusieurs jours de repos seraient nécessaire, même pour un colosse tel que lui. Finalement, moins d’une poignée de minutes passèrent avant que le professeur ne sombre à nouveau dans le sommeil, probablement sous l’effet des potions et plantes médicinales.

Trois jours passèrent alors, chacun avec leurs lots de visites, de vœux de bon rétablissement et tout le tralala… Mais au moins, cela permettait à Viktor de recevoir maintes boîtes de diverses sucreries dont il raffole, ce qui ne manquait pas de lui tirer un sourire à chaque fois. Au quatrième jour, on lui annonça alors qu’il pourrait quitter l’infirmerie dans l’après-midi. Il prépara alors tranquillement ses affaires le matin, faisant rapatrier le plus gros à son bureau, avant de retourner se reposer avant de sortir, même s’il reporta finalement son départ au soir, histoire d’éviter l’agitation de la journée, les élèves, ou tout autre chose. Alors qu’il se réveillait, il constata qu’il avait dormi toute l’après-midi, et que vu l’heure, le couvre feu venait de tomber, il empaqueta alors ses dernières affaires, avant qu’un bruit de talons claquants à un rythme régulier n’attire son attention. Quelqu’un arrivait, probablement l’infirmier qui avait oublié quelque chose, mais la silhouette qui entra dans l’infirmerie était tout autre.

- Le lit d'infirmerie te va mieux à toi qu'à moi, mon cher. Dommage que tes blessures soient si délicates, quelques cicatrices de plus sur ton joli minois auraient étés flatteuses.

- Ophélia, je n’en doute point, cela me peinerait de te voir alitée. Quant aux cicatrices, je ne doute pas du fait que la plaie sur mon front me laissera un souvenir malgré les soins, ce qui ne manquera pas d’ajouter du cachet à mon faciès.

D’un mouvements souple, tournant sur elle-même, elle tira les rideaux qui entouraient le lit. Elle avait visiblement quelque chose derrière la tête, les visites de la belle étaient rarement de la pure courtoisie. Dans toute sa subtilité légendaire, Viktor ne se gêna pas pour lui posé directement la question…

- Bon, maintenant que tu nous as offert un soupçon d’intimité, dis-moi, quel est l’objet de ta visite ? Tu me connais, il en faut plus pour me tuer, je ne pense donc pas que tu vienne simplement t’assurer que mes côtes sont bien en place… Quoique, attend juste un instant. Homenum revelio ! Le sort lancé ne détecta alors dans les alentours personne d’autre que la Belladone. Je préfère toujours m’assurer que personne ne viendrait perturber notre petite intimité.

Il se redressa alors, enfilant ses chaussures, et usant d’un tour de baguette pour faire ses lacets, évitant ainsi de se plier et de souffrir inutilement.

_________________
LA GLOIRE EST LE SOLEIL DES MORTS  
©️ okinnel.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Undenied ♔ Viktor & Ophélia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de Ophélie
» Viktor Fasth G (Detroit)
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Le hasard aime a se moquer parfois | Viktor de Missède
» Entre préparatifs et traditions / Viktor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: