Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Good friends always know when you need a cup of tea. (Moïra & Oktavia)

Moïra de La Rivière
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 1ère année de Politique Magique, à Serdaigle.
Célébrité : Emma Watson.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 296 Gallions : 248 Date d'inscription : 03/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/22  (0/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1561-moira-mes-desirs-font-desordre http://www.mumblemumps.com/t1572-moira-moins-sage-que-mon-image http://www.mumblemumps.com/t1603-moira-lettres-de-noblesse http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

Good friends always know
when you need a cup of tea.


Sans grande surprise, Moïra n’aimait pas beaucoup le salon de thé. La décoration était beaucoup trop kitsch pour elle, et ces angelots commençaient à lui coller de l’urticaire. Heureusement, quelques mots à la propriétaire avaient suffi pour que cette dernière comprenne que la jolie française n’était pas là pour son couple (grands dieux, non, elle était fiancée maintenant) mais pour aider l’une de ses amies à régler ses problèmes sentimentaux. Elle avait réussi à avoir une table au fond du salon de thé, loin des angelots, des confettis et de la musique mièvre. C’était une excellente nouvelle. La Serdaigle s’était installée, et en attendant Oktavia, elle regardait la carte des thés en essayant de ne pas rire devant leurs noms incongrus. Amour Toujours, Passion Eternelle… Qu’est-ce que c’était que ces bêtises. Finalement, elle avait cessé de regarder les noms pour s’intéresser aux thés. Elle avait finalement fait son choix.

« Un Darjeeling. Sans nuage de lait. »

Le petit angelot s’envola, la laissant seule à sa table. Oktavia ne devrait pas trop tarder. C’était elle qui était très en avance, parce qu’elle savait qu’il y aurait probablement beaucoup de monde. Oh, ça n’avait pas raté. C’était bondé. Heureusement qu’elle avait pu trouver une table. L’angelot revenait tout juste avec son thé quand Oktavia entra dans le salon, la cherchant des yeux. La main levée de Moïra lui permit de la retrouver avec aisance, et elle la laissa converger vers elle et s’installer à son aise avant de commencer à lui parler. Oktavia avait, comme à son habitude, un air assez noble et indifférent. Elle ne le montrait pas, mais Moïra la savait soucieuse. Toute cette histoire avec Thomas, plus sa famille présente, plus Mila, c’était beaucoup pour elle. Sans compter qu’elle lui avait avoué avoir des problèmes avec sa magie. Des problèmes graves ? Liés à l’épidémie ? La française était bien trop polie pour seulement oser poser la question.

Un nouvel angelot apparut, tendant une carte à la russe avant de s’envoler dans un mouvement qu’il pensait gracieux. Grands dieux. Patiente, elle laissa son amie choisir et commander un thé, profitant de ce laps de temps pour remuer doucement le sien. L’odeur était très alléchante, et elle était assez curieuse de goûter un Darjeeling à l’anglaise. Mais il était trop chaud, pour le moment, elle préférait éviter de se brûler inutilement la langue et le palais. De plus, il était inconvenant de commencer alors qu’Oktavia n’avait pas encore commandé. Cela lui permettait de réfléchir à ce qu’elle allait lui dire. Thomas ? Sa famille ? Sa magie ? Mila ? De toute manière, ce serait à Oktavia de décider de quoi elle voulait lui parler. Moïra, elle, n’était là que pour l’aider et lui apporter son soutien d’amie. Le petit angelot revint assez vite, pour prendre la commande d’Oktavia, et repartit pour aller la chercher, laissant les deux filles seules à table.

« C’est bon de te voir, Oktavia. »

Très bon, même. Depuis l’annonce des fiançailles, la Serdaigle s’était faite distante avec elle, puisqu’elle était la jumelle de Thomas, et qu’elle ne savait probablement pas où elle en était. Moïra aurait pu prendre le parti de Thomas, puisqu’il s’agissait de sa famille. Moïra l’avait laissé faire en comprenant qu’elle avait besoin de s’éloigner pour réfléchir à tout ce que cela changeait dans sa vie. Et au final, Oktavia avait eu la surprise de voir son amie prendre son parti, et pas celui de son frère. Les mariages arrangés ne lui plaisaient que très peu, puisque c’était toujours les femmes les plus désavantagées. Elles changeaient de nom, de foyer, chamboulaient toutes leurs habitudes, et pour peu que le fiancé soit d’un autre pays, c’étaient aussi à elles de faire l’effort de changer de langue et de s’adapter. Les hommes, eux, n’étaient en rien chamboulés, sinon qu’ils devaient apprendre à composer avec une femme imposée. A la lumière de ces connaissances, il était normal que, pour une des rares fois de sa vie, Moïra ne soutienne pas aveuglément son frère, qui s’était conduit comme un égoïste en apprenant qu’Oktavia avait failli être fiancée à Alexandre. Ce n’était pas vraiment de sa faute, ce n’était pas comme si elle avait eu son mot à dire, tout de même.

« Malgré tout ce qu’il arrive, j’espère que tu passes de bonnes vacances. »

Sa conversation était banale, mais elle préférait laisser à son amie le choix du moment où elle voudrait lui parler de tous ses problèmes. Moïra n’était pas pressée. Elle avait toute la journée. Et même plus, s’il le fallait.

_________________

we are one
We are one, you and I, we are like the earth and sky, one family under the sun, all the wisdom to lead, all the courage that you need, you will find when you see, we are one.
Revenir en haut Aller en bas
Oktavia Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : serdaigle ϟ deuxième année de gisis en médecine magique
Célébrité : Barbara Palvin
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 1374 Gallions : 812 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
90/100  (90/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1326-oktavia-ou-la-perfection-du-nom http://www.mumblemumps.com/t1455-oktavia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t1510-brownie-les-petits-parchemins-d-oktavia http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
Good friends always know when you need a cup of tea
⚜ Moïra de La Rivière & Oktavia Silaïeva ⚜

   
Tu écoutais ton paternel parler d’un sujet soit-disant important, étrangement, tu t’intéressais de moins en moins à ce qu’il racontait. C’était certainement ta manière de lui en vouloir, oui il avait eu la bonne idée d’accepter la requête de Mila et alors ? Cela ne rachetait pas les erreurs du passé qu’il avait pu faire, loin de là. Tu ne pouvais que lui en vouloir, surtout avec ces fiançailles dans lesquelles il t’avait propulsé. Tu ne supportais pas cette idée, néanmoins tu étais bien trop lâche pour le dire ouvertement devant tes parents, tu obéissais, restant silencieuse, douce obéissance à laquelle ils t’avaient habitués. Parfaite princesse dans ce monde chaotique, ce besoin de contrôle qu’ils avaient sur leurs enfants était nocif, pour eux comme pour vous, sauf que personne ne parlait. Les apparences étaient bien trop importantes pour tu puisses te permettre de leur montrer tes états d’âmes. Chose qui avait tendance à te rendre malade, mais il te fallait faire avec, parce que c’était inadmissible de ta part, ce genre de choix était impossible pour toi. Ils venaient de t’envoyer dans une spirale infernale, compliqué de s’en sortir si ton ravissant fiancé ne suivait pas ton idée.

Retrouver une amie que tu évitais depuis cette annonce risquait d’être compliqué, surtout lorsqu’il s’avère qu’elle est la sœur de ton fiancé. Mais ce n’était pas une mauvaise chose, en tout cas, surtout avec elle le fait qu’elle t’ait bien expliqué qu’elle était sur la même longueur d’onde que toi. Chose qui te rassurait fortement, au moins, elle pouvait comprendre ce que tu ressentais, ces idées noires qui pouvaient t’envahir de temps en temps à cause de cette histoire. Ayant conscience que son frère était un choix tout à fait honnête pour tes parents, tu ne voulais pas finir te vie dans le sud de la France, c’était joli pour les vacances. Mais pour toute une vie ? Tu en doutais, surtout que tu avais très bien compris que ton choix de carrière ne plaisait pas au jeune homme, tout comme à tes parents. Néanmoins, ce point-là serait non négociable si tu devais en arriver au mariage, chose que tu préférerais éviter. Tu te rapproches donc du salon de thé flippant de Madame Pieddoddu, tu y allais un peu trop récemment pour ta santé mentale.  

Une fois à l’entrée du salon de thé tu regardes à l’intérieur afin de trouver ta camarade de maison. Tu t’installes à ses côtés, tu ressens cette gêne constante lorsque tu n’es pas à l’aise avec une situation. Mais tu étais là pour profiter d’un moment entre amie, pas pour subir un interrogatoire qu’elle dévoilerait à son frère. Même si tu doutais réellement qu’elle puisse faire ce genre de chose, ce n’était pas quelque d’assez convenable, vous étiez trop semblable pour qu’elle prenne ce risque, sait-on jamais. « C’est bon de te voir, Oktavia. » Voilà, les ravissantes éducations que vous aviez reçu toutes deux restez bien encrée en vous. Chose qui te rassures, tu peux au moins anticiper certaines de ses réactions et réfléchir correctement à ce que tu peux dire, la sincérité n’était pas toujours idéale dans ce genre de situation. Une fois que tu avais choisi ce que tu comptais prendre, comme si les angelots le sentait l’un d’eux s’approchait de toi, il t’inquiétait presque autant que les elfes de maison. « Je suis ravie de te voir, sortir de notre tente ne peux faire que du bien. » Tu savais qu’une partie de tes amis plaisaient à tes parents, comme les enfants De La Rivière, mais d’autres risquaient de leur déplaire fortement. Alors, tu tentais de retrouver que les enfants de bonne famille, chose qui avait tendance à t’énerver. Ce genre d’idée abjecte ne t’allait pas, néanmoins tu savais faire plaisir au tiens. « Malgré tout ce qu’il arrive, j’espère que tu passes de bonnes vacances. » Oh et bien cela pourrait être pire non ?

Tu souris en voyant ta tasse de thé devant toi, ton choix n’était pas très étonnant pour une russe, la noirceur des feuilles était une addiction. Tu te devais de répondre à ta camarade convenablement, alors tu cherchais un instant les mots que tu comptais utiliser. « Je ne sais pas encore comment qualifier ces vacances… personnellement j’aurais passé de bonne vacances à Moscou, la ferveur des férus de Quidditch me dérange un peu. » Certaines nations prouvaient leur chauvinisme à chaque instant, pourtant tu te fichais bien de la situation. Le sport ne t’intéressait pas, tu n’écoutais pas les résultats, tu pouvais entendre quelques petites bribes de conversations de temps en temps, mais tu déconnectais rapidement de la conversation. Depuis quand, était-ce important ? « Je vois que tu as réussi à te débarrasser de ta cousine pour me retrouver. » Tu fais cette petite remarque amusée, elle t’avait parlé dans vos missives de la jeune fille un peu trop collante, alors tu voulais en profiter pour détendre un peu l’atmosphère.
   
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
On dit que lorsque l'on rencontre l'amour de sa vie, le temps s'arrête. Et bien c'est vrai. Ce que l'on ne vous dit pas, c'est que quand le temps reprend son cours, il fils à une vitesse folle pour rattrapper son retard — .
MADDVIA

Revenir en haut Aller en bas
 
Good friends always know when you need a cup of tea. (Moïra & Oktavia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Good friends are like stars: you don't always see them, but you know they're always there." Remus
» “If you have good friends, no matter how much life is sucking , they can make you laugh.”
» Friends, we need your feedback
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: