Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

We shall never know all the good that a simple smile can do - Néraline

Isaline R. Delatour
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : Deuxième année de médecine magique à Poufsouffle
Célébrité : Holland Roden
Pseudo : Marie / Littlejuice Âge : 21 Parchemins : 171 Gallions : 356 Date d'inscription : 03/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2346-isaline-talk-to-yourself-like-y http://www.mumblemumps.com/t2358-isaline-talk-to-yourself-like-you-would-to-someone-you-love http://www.mumblemumps.com/t2359-isaline-hibou-ton-hibou-de-ficelle

We shall never know all the good that a simple smile can do
Néraline ♥
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Perdue. Elle est perdue dans cette vague incessante d’étudiant ne sachant pas très bien où aller pour la plupart. Et elle, Isaline, elle est au milieu de tout ceci. Elle se tourne et retourne dans ce couloir pour chercher un soutien. Adélaïde, où es-tu ? Adélaïde, pourquoi n’es-tu pas là ? Elle a besoin de Adélaïde, Isaline pour avancer. Elle est son soutien, elle est celle qui l’aide à avoir confiance en elle et à s’ouvrir au monde. C’est pas pour autant qu’elle réussit mais elles essayent, ensemble. Alors oui, dans ce couloir, elle a besoin de son amie la rousse. Elle a besoin de quelqu’un qui la comprenne, qui sache quoi faire pour qu’elle retrouve son calme. Inspire, expire qu’elle lui dirait. Plus facile à penser qu’à mettre en application cette méthode de vie. Mais elle ferme tout de même les yeux, prenant une profonde inspiration au passage. Elle cherche le calme, elle cherche la paix Isaline bien que ses doigts soient crispés sur la lanière de son sac de cours. Elle ne sait plus vraiment où elle est, juste qu’il y a du monde, trop de monde pour elle et ça l’effraie. Ca lui fait peur autant que ça la rassure parce que même si elle ne le dit pas, Isaline, elle déteste être seule. La solitude, elle se l’est imposée, c’est pas vraiment pour ça qu’elle l’aime. C’est un devoir, une obligation qu’elle s’est imposée et parfois elle se demande encore pourquoi elle a fait ça. Le contact humain n’a rien de mal dans le fond. Mais soudainement, elle est prise d’un élan d’audace et elle fait un pas en avant. Un pas suffisant pour qu’elle se retrouve projetée au sol comme si elle n’était qu’une marionnette qu’on aurait subitement lâché. Elle est un jouet dans ce monde Isaline. Elle est la marionnette de la vie qui décide pour elle de ce qu’elle doit faire ou non. Et là au sol, la vie décide qu’elle doit baisser la tête pour remarquer ses affaires son étendu sur le sol. Elle sent le tissu des capes qui la frôle en une brise légère. Elle se décale simplement pour être appuyée dos au mur le plus proche. Elle peut enfin respirer plus librement. Elle a beau être seule au sol, c’est devenu différent. Elle ne pense plus qu’à ranger ses affaires. Sortilège, botanique, elle a tous ses livres. Tous ou presque. Potions. Il lui en manque un et elle réalise que ce livre, ça fait bien longtemps qu’elle ne l’a plus vu. Depuis Néréo en réalité. L’aurait-elle laissé dans la salle de classe où ils avaient l’habitude de se retrouver ? Peut-être est-il resté simplement autour d’un des chaudrons qu’ils utilisaient souvent pour leur cours. C’est vain, elle le sait très bien mais ça ne l’empêche pas de chercher au milieu de ce bazarre étendu sur le sol. Sans succès. Mais alors qu’elle pensait être seule, dans sa bulle comme elle en a l’habitude, elle réalise au contact d’une main contre la sienne que ça n’est pas le cas. Son regard se relève et elle se met à sourire timidement. Il est là, il est devant elle et ça lui fait du bien de le voir après ces deux mois sans contacts. « Néréo... » Un souffle, un simple murmure alors que son regard reste ancré dans celui du jeune Serdaigle. Elle ne s’attendait pas à le recroiser aussi vite. Pas alors qu’ils n’ont désormais plus de cours ensemble. Mais elle est contente, elle est soulagée et en elle, c’est comme si quelque chose se mettait à revivre.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

She was born in a thunderstorm
Revenir en haut Aller en bas
Néréo Zabini
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Bientôt en GISIS
Célébrité : Markel Williams
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 158 Gallions : 24 Date d'inscription : 07/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
22/22  (22/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2083-glory-nereo http://www.mumblemumps.com/t2137-nereo-everyone-is-the-greatest-man-especially-you http://www.mumblemumps.com/t2138-nereo-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake

Il déambulait dans les couloirs, son corps y était présent tout du moins. Son esprit, lui, était ailleurs. Néréo il ne pouvait s’empêcher de se poser une multitude de questions, sur tout et n’importe quoi, sur ce qu’il se passait, sur cette rentrée plus qu’étonnante, sur ses futurs engagements, sur cette première année de GISIS. C'étaient ses premières heures de classe, et il ressassait les livres qu’il avait lus cet été sur le sujet, recherchant les phrases lues et relues des heures durant avec l’esprit tout aussi tourmenté qu’en ce moment même, avec les pensées qui vagabondaient, lasses de travail, lasses de problèmes. Alors il ne regarda pas, il suivit la foule. Jusqu’à ce qu’une masse noire anormale se trouvât devant lui, obstacle obligeant le flot d’élèves à se serrer pour pouvoir passer correctement dans le couloir étroit. Cette masse, il ne fallut pas plus de deux secondes au serpentard pour l’identifier. Une robe couleur du soleil, des cheveux teintés du feu, et le teint un peu rose pale d’un ciel au levant : Néréo ralentit, puis s’arrêta entièrement devant Isaline. Elle semblait chercher quelque chose, parmi des livres. Comme si elle avait perdu une feuille importante qui se serait glissée parmi les pages usées d’un vieil ouvrage. Ou comme si dans son décompte de livre, il y en avait un qui manquait à l’appel. Il ne sut pas vraiment si c’était son instinct qui l’avait guidé, ou s’il avait pensé plus vite qu’il ne s’en serait cru capable, mais Néréo descendit instantanément son propre sac de ses épaules, chercha dans sa propre bibliothèque ambulante, et dénicha enfin le livre qu’il cherchait. Un livre de potions. Un livre qui ne lui serait plus d’aucune utilité maintenant qu’il suivait un cursus en politique magique. S’il se trouvait parmi ses affaires, c'était une erreur, ou peut-être pas. Une erreur inconsciente, une ruse, il n’en savait rien.

Néréo n’avait pensé qu’à Perséphone durant l’été, car les fiançailles résonnaient à ses oreilles comme une nouvelle aventure. Il n’avait pas croisé la belle française de toutes les vacances. Pour autant, il ne put dire qu’il l’avait oubliée. Isaline, il y avait quelque chose en lui qui le faisait rougir, rien qu’en entendant son nom. Un cœur qui battait bien trop vite au simple regard. Ce n’était pas de l’amour, Néréo, il ne connaissait pas ce mot, il ne l’aimait pas, l’avait banni de son vocabulaire. L’amour c’était pour les faibles, les ignorants, ceux qui se laissaient aller à leurs penchants, ne se contrôlaient plus, ne songaient plus. Non, Néréo ressentait plutôt pour Isaline un profond respect, celui du jeune homme qui n’avait jamais été si proche d’une jeune demoiselle, n’avait jamais passé des heures privilégiées avec une fille. Lucrezia ne comptait pas. Son cœur s’était emballé d’une nouvelle expérience, une expérience à laquelle il se devait de mettre un terme. Le livre à la main, il s’avança un peu plus près d’Isaline. Inconsciemment, il savait pourquoi il l’avait gardé tout ce temps, plutôt que de lui rendre au mois de juillet, après les examens. Oui, Néréo savait que malgré tout ce qu’il pouvait bien penser, quelque chose le ramenait toujours à elle, à cette chevelure de feu. Alors il s’avança encore un peu, jusqu’à ce qu’elle levât les yeux, le regardât, prononçât son nom. Son être intérieur lui insufflait de rester paralysé, qu’il ne pouvait pas répondre, mais il était un homme, un homme fiancé, et il se devait d’entamer la conversation, ou il se pourrait que la situation devînt des plus gênantes. « Je me suis dit que tu aurais sûrement besoin de ça. » Il tendit le livre, dernier lien qui le ramenait à elle. Sa main pourtant semblait collée à la couverture. Ils lui manquaient, ces cours de potion. « Mes examens se sont passés à merveille, j’ai eu une très bonne note en potions, tes conseils n’y sont pas étrangers. » Un compliment, un seul, il était temps de s’en aller maintenant, de balancer le livre, de prendre ses jambes à son coup.  
Revenir en haut Aller en bas
 
We shall never know all the good that a simple smile can do - Néraline
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: fourth floor-
Sauter vers: