Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

Light up the darkness. (Kata & Lou)

Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Septième année à Gryffondor.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 1273 Gallions : 792 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

Light out the darkness.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Chronologie - 1er - 02 Septembre 2000.

« Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises. »

La voix de son frère roulait étrangement dans sa gorge, mais elle tenta de ne pas s’en préoccuper. Il y avait plus important, comme, comment aller de sa salle commune au septième étage, à celle des Serpentard au fin fond des cachots. Heureusement, elle avait eu la bonne idée de se départir d’un peu de son argent pour acheter une Carte du Maraudeur, accompagnant le tout d’une cape d’invisibilité, actuellement posée sur ses épaules et enveloppant sa tête. Il fallait avouer que le polynectar, c’était incroyablement écoeurant, et il lui avait fallu toute la bonne volonté du monde pour ne pas le recracher aussitôt. Mais elle n’avait pas le choix. Seul un Serpentard pouvait entrer dans la salle commune de Serpentard. Or, elle était une Gryffondor. Elle avait dû improviser. Heureusement, à Serpentard, elle avait son grand frère, Teodor, qui avait très gracieusement accepté de lui céder une mèche de cheveux, d’autant plus qu’elle ne lui en avait pas vraiment laissé le choix. Et Skye, s’il n’approuvait pas trop son idée, lui avait quand même sorti de sa valise des affaires de garçon. C’était incroyablement gênant. Mais ce n’était pas bien grave. Elle passerait outre cette gêne passagère, ne serait-ce que pour s’assurer que Lou allait bien.

Descendre fut un véritable jeu d’enfant. Cachée sous la cape et guidée par la carte, elle évitait toutes les patrouilles, qu’elle voyait apparaître avant même de les entendre. Cette carte était fantastique. Comment avait-elle pu passer toute sa sixième année sans elle ? D’autant plus qu’avec cette histoire de quarantaine, la sécurité avait été renforcée. Quarantaine, tu parles ! Ils avaient fait venir une centaine de gamins dans un château détraqué, puis toutes leurs familles en un seul petit village où tout le monde s’était mélangé… Et ce n’était que maintenant qu’ils mettaient une quarantaine en place ? Bande de connards. Si ça se trouvait, les contaminés avaient déjà transmis ça à leurs proches, qui étaient rentrés chez eux comme des fleurs, prêts à transmettre l’épidémie à leur tour. Le pire, c’était quand même la technique lâche du directeur, qui les avait tous drogués pour que l’annonce de l’épidémie et de la quarantaine passe en douceur ! Les Gryffondor avaient grondé. Pandore était inconsolable, Cassandre carrément hors d’elle, et Lena mortellement silencieuse. Elle-même n’avait rien dit. Elle ne voulait même pas s’entendre penser que ce serait génial que Kamen perde ses pouvoirs. Pas de pouvoir, pas de sorcier. Pas de sorcier, pas d’héritier. Pas d’héritier, pas de mariage. Et pouf ! Elle était libre. Mais Lou était au fond du gouffre.

Il lui avait fallu moins de temps que prévu pour atteindre la salle commune des Serpentard. Perdue dans les cachots, il avait suffi qu’elle murmure à la carte ce qu’elle voulait pour qu’un chemin s’y trace. Chemin qu’elle avait suivi avec fascination, pour atterrir devant un mur vide. Enfin, pas si vide, puisqu’une pierre s’ornait discrètement d’un motif de serpent. Elle ne connaissait pas le mot de passe, mais la carte, elle, le connaissait, et le lui afficha bien gentiment pour lui permettre de rentrer. C’était la première fois qu’elle entrait dans une salle commune autre que la sienne… Et elle fut assez déçue. Les Serpentard étaient sous le lac, et les fenêtres en renvoyaient ses profondeurs, nimbant la pièce d’une lueur verdâtre. C’était assez austère, finalement, et beaucoup moins chaleureux et accueillant que sa salle commune. Après avoir murmuré la contre-formule, la Gryffondor rangea soigneusement la carte dans la poche de son jean, et elle se dirigea vers les dortoirs féminins. Elle n’avait oublié qu’un détail : elle avait l’apparence de son frère. Et les escaliers se transformèrent en toboggan, la renvoyant en bas, où elle manqua de tomber au sol.

« C’est vrai, j’avais oublié les protections magiques… Hmmm, voyons voir si ça marche… »

La Gryffondor n’eut aucun besoin de se concentrer. Elle se contenta de fermer les yeux, et l’instant d’après, une renarde se tenait à sa place. La renarde s’engagea prudemment dans l’escalier, qui ne la chassa pas. Ce fut avec plus d’assurance qu’elle grimpa les marches quatre à quatre, la truffe en l’air, cherchant l’odeur de Lou au milieu des autres. Trouvée. Katarina abandonna la maîtrise de son corps à la renarde, qui se faufila au milieu du silence avec sa subtilité habituelle. Elle avait trouvé le dortoir. Sans marquer d’hésitation, le goupil fila vers un lit sans se faire remarquer par quiconque, et s’arrêta devant un lit à baldaquin vert. Les rideaux étaient tirés. Mais la respiration de la jeune fille était trop saccadée pour marquer le sommeil. Des pleurs ? Sans doute… Soulevant délicatement l’étoffe, la renarde sauta en silence sur le lit, attirant l’attention de la Serpentard. Leurs regards se croisèrent, et la Gryffondor comprit, à l’étincelle dans le regard de Lou, qu’elle avait compris. Alors elle sauta du lit, et entrepris de rejoindre la salle commune en silence, son amie sur ses talons. Elle ne se retransforma qu’arrivée en bas, et se rappela un peu tard qu’elle était sous Polynectar. Elle se permit un maigre sourire d’excuse à son amie.

« Polynectar. Teo m’a donné une mèche et Skye m’a prêté des fringues. Ni l'un ni l'autre n'ont approuvé mon plan… Mais ce n'est pas comme si je leur avais laissé le choix. Alors ils m'ont aidé, au moins pour être sûrs que je ne m'attire pas d'ennuis en allant demander à quelqu'un d'autre. »

Kamen était en quarantaine. Pauvre Lou… Le destin s’acharnait sur elle. L’homme qu’elle aimait se retrouvait fiancé à sa sœur de cœur, puis il la baladait en jouant avec ses sentiments. Katarina et lui avaient failli se déchirer avant qu’elle n’y mette bon ordre, et maintenant, comme si ça ne suffisait pas, elle apprenait d’un autre qu’il était malade, qu’il ne pouvait plus faire de magie, et qu’il allait passer un temps fou en quarantaine. C’était tellement injuste, même pour quelqu’un comme lui, que même Katarina n’avait pas envie de s’en réjouir. Avec Kamen en quarantaine, elle avait le champ libre, surtout si elle réussissait à faire comprendre à son père que son fiancé avait perdu ses pouvoirs magiques de précieux petit sang-pur. Elle se fichait bien des ennuis qu’elle attirerait à Kamen en faisant ça, parce qu’elle savait bien qu’il l’aurait également frappée dans le dos s’il en avait eu la possibilité. Une possibilité aussi belle et inespérée que celle-là. Mais il y avait Lou. Il y avait toujours Lou. Lou qui, pendant cette annonce, pendant que Kamen était emmené loin d’elle, battait follement des cils en direction de Willa, complètement assommée par l’Amortentia que ce connard de directeur leur avait fait boire. Mais ses effets ne duraient pas. Et Lou avait fini par réaliser l’horreur, plusieurs heures après la fin du spectacle.

« Après ce qu’il s’est passé pendant le repas, je voulais être sûre que tu tenais le coup, et le cas contraire, être là. Toute la nuit s'il le faut. Ce n'est pas comme si j'avais vraiment sommeil de toute manière. »

Elle ne lui dit pas qu’elle était inquiète. Lou le savait. Prendre autant de risques, violer autant de règles, braver le couvre-feu, s’infiltrer dans une salle commune qui n’est pas la sienne, ce n’est pas quelque chose qu’on fait par plaisir.

Mais ce n’était rien à côté de tout ce qu’elle pouvait faire pour sa sœur.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
like a catchy song
We're far apart in every way, but you're the best part of my day, and sure as I breathe the air , I know we are the perfect pair, on a prickly path that goes on for miles, but it's worth it just to see you smile, and I cannot be pulled apart, from the hold you have on my heart, and even if the world tells us it's wrong, you're in my head like a catchy song.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1717 Gallions : 540 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Light up the darkness
"Tu connais mes peines, tu connais la noirceur qui m'habite et pourtant, tu es là... Tu es celle sur qui je pourrais toujours compter, toujours me reposer, mon double, cette soeur que j'aurais dû avoir..."
septembre 2000
~ Katarina & Lou ~


C
achée au fin fond sous ses couvertures, Lou n'avait plus envie d'en sortir... La honte, la colère, la tristesse... Une nouvelle année commençait et à peine avait-elle mit un pied dans Poudlard que ton son univers c'était remis à s'effondrer... Cette école était réellement maudite, ou alors elle en voulait à Lou... Peut-être parce qu'elle n'était pas une bonne sorcière ? Peut-être parce qu'elle connaissait son secret ? Elle n'appréciait peut-être pas qu'un obscurus vive sous son toit ? En tout cas le peu de répit qu'elle avait pu gagner cet été, tout cela avait été balayé en une toute petite fraction de seconde lors du banquet... Tous ses espoirs, toutes ses prières avaient été balayés, toutes ses craintes avaient été réalisées... Lou tremblait, Lou grondait... Cette épidémie... La slave n'était pas idiote, comme tout le monde dans cette école elle se doutait bien que quelque chose clochait, surtout depuis tous ces tests dans la grande salle, mais elle ne s'était jamais imaginé que ce serait aussi grave. Pire elle n'avait pas pensé que la plupart de ses amis se retrouverait lié de près ou de loin à cette histoire... En quelques minutes elle avait perdu trois des personnes les plus importantes de sa vie... Restait une lumière, brillante, éclatante au fond de son cœur. Katarina. La seule qui n'avait pas été enlevée par les aurors, la seule qui n'avait pas été enfermée. Elle se sentait impuissante et surtout elle ne comprenait pas, comment Kamen avait pu lui cacher une chose pareille... Il était vrai qu'il y avait eu beaucoup de haut et bas entre eux, mais ils avaient toujours été si proche, une part d'elle se sentait tellement blessée... Le seul qui s'était montré honnête envers elle était Andreï...

Andreï au passé si sombre, Lou ignorait pas mal de chose à son sujet, elle le savait et elle avait toujours respecté son silence. Elle aimait la tendresse particulière qu'il n'avait que pour elle. Elle aimait sentir ses prunelles veiller sur elle au loin, comme un grand-frère qu'elle n'a jamais eu. Orpheline, Lou s'était construit sa propre famille, Andreï n'était peut-être pas parfait, mais il prenait soin d'elle et lui ne lui avait rien caché de ce qu'il lui arrivait et Lou ne l'avait pas repoussé, au contraire, elle avait toujours été là pour lui. Même si Andreï ne montrait aucune de ses faiblesses, elle savait qu'il en avait, parfois elle voyait ses failles, de très loin, mais elle arrivait à les apercevoir de temps en temps... Ils lui manquaient tous, c'était comme si on lui avait arraché des parties d'elle-même, comme si sans eux elle n'était plus capable de respirer correctement... Et Willa... Doit-on vraiment parler de Willa ? De cette fille qu'elle déteste le plus parmi toute et dont elle était tombée amoureuse à cause de cet amortentia parce qu'ils n'ont rien trouvé de mieux que de droguer les élèves pour éviter une rébellion ? Lou se sentait tellement honteuse, ses amis, Kamen avait été emmené loin d'elle et tout ce qu'elle trouvait à faire, c'était de faire les yeux doux à celle qui avait été sa rivale ? Elle se sentait malade, elle en avait presque envie de vomir... Roulée en boule dans son lit, les larmes coulaient le long de ses joues et elle ne savait pas si elles pourraient s'arrêter un jour... Lou maudissait Poudlard, elle détestait l'Angleterre ! Elle n'avait qu'une envie retrouver la Russie, revenir chez sa mère, sentir ses bras l'entourer et l'entendre lui murmurer que tout irait bien... Bordel à la fin de l'année elle allait avoir dix-huit ans, un passage à l'âge adulte et elle ne pourrait même pas être près d'elle quand cela arrivera... Les émotions de Lou étaient toutes sens dessus dessous, plus rien n'avait réellement de cohérence, elle n'était plus qu'une boule d'énergie où se mêlait colère, tristesse, le néant... Mauvais mélange pour quelqu'un comme elle...

Un mouvement sur son lit attira son attention, elle se demandait ce que cela pourrait être mais, Nazar son petit marmousset dormait dans le creux de son cou, en se redressant doucement, elle se retrouvait nez à nez avec une renarde, dont la robe était aussi flamboyante que la couleur des cheveux de sa meilleure amie. La serpentard ne mis pas longtemps à comprendre, emmenant son marmousset avec elle afin qu'il n'aille réveiller personne, elle se levait enfilait une robe de chambre et se faufilait jusqu'à la salle commune. Cela avait eu le don de faire tarir ses larmes sur ses joues, mais elle devait être dans un état déplorable... Elle pleurait depuis des heures, ses yeux étaient rouges et boursouflés, son nez avait coulé malgré le fait qu'elle s'était mouchée un nombre incalculable de fois. Que Katarina soit dans les parages lui faisait un bien fou et en même temps, elle appréhendait, celle qu'elle considérait comme sa sœur de cœur ne prendrait pas se risque inutilement... Lou se demandait quelle catastrophe leur était encore tombée dessus... Arrivant dans sa salle commune elle s'attendait à retrouver sa meilleure amie, cependant c'est le visage de Teodor qu'elle croisait, sur le moment elle fronçait les sourcils. Les deux jeunes gens s'étaient beaucoup rapprochés ces derniers temps, elle était heureuse qu'il n'avait pas été emmené lui aussi. Sauf qu'alors il prit la parole et tout prenait enfin son sens, c'était bien sa sœur de cœur qui se trouvait en face d'elle, Lou ne put s'empêcher de grimacer, la vue de Teodor n'était pas dérangeante loin de là, mais ils avaient été si proche, qu'imaginer sa meilleure amie dans son corps avait quelque chose de vraiment étrange... Elle ne put néanmoins s'empêcher un léger sourire d'apparaitre sur son visage...

"Ta du style comme ça, quoiqu'un peu trop masculin, en fait tu serais presque à mon goût." Lâchait-elle à voix basse sans pour autant pouvoir s'empêcher de rire un peu et cela lui faisait tellement de bien, elle qui broyait du noir depuis des heures, elle n'aurait pas cru que sa meilleure amie transformer en mec serait suffisant pour lui remonter légèrement le moral. Elle reprenait tout de même très vite son sérieux, attendant de savoir pourquoi est-ce que Katarina était là, encore une fois elle craignait le pire et l'appréhension lui tordait le ventre... Lorsque cette dernière repris la parole c'était le soulagement qui s'emparait alors de la poupée russe, le soulagement et la reconnaissance. Elle n'hésitait pas et allait se jeter dans les bras de son amie, peu importe le visage qu'elle pouvait avoir, ça restait elle. Malgré le fait qu'elle avait réussi à se retenir elle éclatait de nouveau en sanglot tout aussi silencieusement que possible. Tenir le coup était pas vraiment le mot qu'elle aurait employé, elle faisait ce qu'elle pouvait pour garder la tête hors de l'eau plutôt... "Merci." Chuchotait-elle. "Merci d'être venue, merci d'être là pour moi." Elle n'en revenait presque pas des risques qu'elle était prête à prendre pour elle et en même temps, ce n'était rien que Lou ne ferait pas pour Katarina en retour. "Je déteste cette école, je déteste ce qu'ils ont fait... Je suis folle de rage Katia..." Disait-elle alors en relevant une main lui montrant à quel point elle tremblait, à quel point il lui était difficile de contenir la chose qui était en elle et qui ne demandait qu'à sortir... Combien de temps tiendrait ses barrières mentales ? Combien de temps avant quelles ne soient détruites et que le monstre gagne ? Lou avait peur, ils n'étaient que deux à savoir la gérer, l'un était un professeur et le second était justement enfermé dans les cachots de l'école...
(c) Emi.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Loumen »
So much life in those open eyes, so much depth, you look for the light, but when your wounds open, you will cry, you’ll cry out now and you’ll question why, i can see a rainbow, in your tears as they fall on down, i can see your soul grow, through the pain as they hit the ground
©crackintime

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Katarina Azarova
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Septième année à Gryffondor.
Célébrité : Ebba Zingmark.
Pseudo : Champifeuille, Champi. Âge : 26 Parchemins : 1273 Gallions : 792 Date d'inscription : 25/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
3/22  (3/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1286-katarina-you-re-filled-with-det http://www.mumblemumps.com/t1307-katarina-you-ve-met-with-a-terrible-fate-haven-t-you http://www.mumblemumps.com/t1308-katarina-attention-le-hibou-pince http://www.mumblemumps.com/t2069-journal-d-un-champignon

Light out the darkness.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« T'as du style comme ça, quoiqu'un peu trop masculin, en fait tu serais presque à mon goût. » La Gryffondor leva les yeux au ciel en esquissant un sourire. Ah ouais, elle avait du style ? Tu parles. Elle détestait avoir l’apparence de son frère aîné. C’était presque malsain, et en toute honnêteté, elle détestait ces nouvelles sensations. Et elle ne parlait pas juste du fait que passer de fille à garçon avait sensiblement changé deux ou trois petites choses de son anatomie, au passage. Ce qui la gênait le plus, c’étaient les tatouages de Teodor. Ils pulsaient d’une magie permanente qui se rappelait perpétuellement à elle. Si ça avait été de la simple magie d’accord, mais pour le coup, il s’agissait de magie noire, et elle avait la désagréable impression qu’à chaque battement de son cœur – de ses cœurs – des petites mains griffues se refermaient autour d’elle pour serrer doucement. Ça la rendait malade.

« Lou, t’es dégueulasse, parle pas comme ça, je veux même pas savoir ce qu’il s’est passé entre cet imbécile et toi. »

Lou était sortie avec son frère, ce qui rendait son compliment un peu malaisant, mine de rien. Cela ne l’empêcha pas de sourire quand même, avant de lui avouer pourquoi elle était là. Elle s’inquiétait, après ce qu’il s’était passé au banquet. La Serpentard, cependant, s’attendait à une raison beaucoup plus grave pour expliquer sa présence ici. Elle se détendit d’un coup, et une vague de gratitude soulagée déferla dans son regard sombre, quelques secondes avant qu’elle lui saute au cou. « Merci d'être venue, merci d'être là pour moi. » La Gryffondor ne répondit pas, se contentant de serrer son amie dans ses bras. Parfois, ne rien dire était la meilleure solution, et elle craignait de réveiller la fureur de Lou avec une parole malheureuse. « Je déteste cette école, je déteste ce qu'ils ont fait... Je suis folle de rage Katia... » Et elle avait bien fait de se taire, apparemment. Elle ne put que hocher la tête. Si elle préférait largement Poudlard à Durmstrang, parce qu’elle s’était fait plus d’amis en une année ici qu’en cinq années là-bas, elle aussi détestait ce qu’ils avaient fait. Tout le monde était fou de rage. Les Gryffondor avaient débattu très tard avant de monter se coucher pour ne plus être soumis à cette merde qu’était l’Amortentia. Heureusement qu’elle n’en avait pris que peu, et que la renarde en elle s’était vivement manifestée pour en dissiper les effets d’une manière extrêmement douloureuse, mais efficace…

« Ouais, ça sent la révolte tout ça. De l’Amortentia pour qu’on soit trop drogués pour réagir, puis un sortilège de confusion pour nous stopper ? Comme Belladona l’a si bien fait remarquer, la dernière fois que des élèves ont été traités comme ça, les mangemorts étaient au pouvoir dans l’école. C’est inquiétant. » Elle soupira doucement. « Je ne sais pas comment les autres maisons ont réagi, mais les Gryffondor étaient en colère, tu peux me croire. Certains sont déjà sur le pied de guerre. J’ai préféré ne pas m’en mêler, je suis restée avec Pandore jusqu’à ce qu’elle s’endorme. »

Pandore avait perdu à la fois Hope et Andreï dans ce bordel. Et elle ne le dirait pas pour le moment, parce qu’elle sentait Lou à fleur de peau, mais elle était plutôt d’accord avec le directeur, et pas vraiment d’accord avec Lena. Sortir les douze sélectionnés de quarantaine était une idée à la con. S’il s’avérait qu’ils étaient vraiment contaminés, et que l’épidémie se propageait, il était dangereux de les faire sortir au risque de diffuser largement le virus à toute l’école. D’accord, il avait été super con de rassembler des élèves du monde entier en une seule école, à la base, puis de faire venir le monde entier à Pré-au-Lard pour la Coupe du Monde, d’autant que le gouvernement était déjà au courant, pour l’épidémie, et l’avait fait en toute connaissance de cause… Mais bon. Par contre…

D’un mouvement brusque, la russe posa les mains sur les épaules de Lou, et la repoussa d’un coup, juste avant qu’une grimace ne déforme ses traits beaucoup trop masculins. Elle se sentait mal. La terre tournait. A tous les coups, elle avait dû devenir toute pâle. Qu’est-ce qu’il lui arrivait, bon sang ? L’évidence lui sauta aux yeux tandis qu’elle plaquait une main sur sa bouche. L’Amortentia. Beaucoup trop d’émotions contradictoires. Le sortilège de confusion. Les discussions jusque tard dans la nuit. Le Polynectar. La traversée de Poudlard pour venir jusqu’ici. Et la magie, cette foutue magie noire que son frère s’injectait à petite dose dans les runes tatouées sur sa peau, qui lui donnaient le tournis. Et elle n’avait rien mangé depuis le midi, repas frugal qu’elle avait fait avec ses parents pour laisser de la place au très copieux banquet de Poudlard. Et, penchée en avant, elle fit ce qu’elle aurait dû faire des heures plus tôt, si son mental révolté et son corps en alerte ne l’en avaient pas empêché. Elle vomit, avant de s’appuyer sur un canapé vert pour ne pas tomber.

« Aaaah, putain de soirée… »

D’un mouvement de baguette, tout avait disparu, de même que le goût très désagréable collé à sa langue. S’appuyant toujours sur le canapé, elle leva les yeux vers Lou, avant de jurer très grossièrement en russe, gênée à l’extrême. Lou s’était inquiétée. En la voyant se plier en avant, elle avait dû vouloir se précipiter vers elle, et, comment dire… Elle ne l’avait pas ratée.

« Je suis vraiment désolée… Avec tout ça, j’ai rien mangé. Deux potions, un sort, trop d’émotions, et les foutues runes de mon frère le ventre vide, c’est trop pour moi… » Elle tendit sa baguette vers la Serpentard. « Recurvite. » Son bras retomba mollement le long de son corps. Bizarrement, elle se sentait assez faible. « J’imagine que je suis vachement moins à ton goût maintenant, hein ? »

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
like a catchy song
We're far apart in every way, but you're the best part of my day, and sure as I breathe the air , I know we are the perfect pair, on a prickly path that goes on for miles, but it's worth it just to see you smile, and I cannot be pulled apart, from the hold you have on my heart, and even if the world tells us it's wrong, you're in my head like a catchy song.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1717 Gallions : 540 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Light up the darkness
"Tu connais mes peines, tu connais la noirceur qui m'habite et pourtant, tu es là... Tu es celle sur qui je pourrais toujours compter, toujours me reposer, mon double, cette soeur que j'aurais dû avoir..."
septembre 2000
~ Katarina & Lou ~


L
ou haussait des épaules avant de sourire de plus belle en entendant sa meilleure amie, après tout elle avait choisi l'apparence de son frère, elle devait s'attendre tout de même à ce genre de remarque n'est-ce pas ? Cependant Lou lui épargnerait les détails bien évidemment, elle avait toujours été discrète sur son intimité avec Teodor. Evidemment katarina était au courant qu'elle avait perdu sa virginité avec lui, mais cela s'arrêtait là, elle ne lui avait rien dit, elle avait raison, la situation avait été assez gênante comme cela, mais à présent elles pouvaient en rire n'est-ce pas ? Enfin cela lui passait rapidement car Lou dans le fond n'avait pas le cœur à rire, les derniers évènements étaient catastrophiques, pas plus tard que quelques minutes encore elle était en larme dans son lit... Elle n'avait donc pas pu s'empêcher de se jeter sur sa meilleure amie lorsque cette dernière lui expliquait pourquoi elle se trouvait là.

Lou avait eu peur, elle s'était attendu au pire, mais non elle était là pour elle, comme Lou l'aurait fait si les rôles avaient été inversés. Elle lui expliquait alors comment elle se sentait... Le baiser avec Willa lui était encore en travers de la gorge, comment une chose pareille avait pu se produire ? Qu'on ait pu les droguer la mettait encore plus en colère quand elle pensait à ce que cela lui avait fait faire... Elle n'avait pas pu aider kamen, il s'était fait enfermé, alors qu'elle n'avait d'yeux que pour la fille qu'elle détestait le plus au monde... La russe écoutait alors sa meilleure amie. Lou n'était pas là l'année ou les mangemorts avaient eu le pouvoir dans cette école, elle ne savait pas comment ça c'était passé, mais ça ne lui disait rien qui vaille... La colère ne faisait que gronder à l'intérieur d'elle... Les mangemorts avaient tués sa famille, si des mangemorts reprenaient le pouvoir de Poudlard, Lou allait faire un véritable massacre et elle ne se retiendrait pas...

"Les serpentards ont été plus calme... Mais ça gronde tout doucement, je ferais n'importe quoi pour les sortir de là tu sais ? Kamen, mais aussi Andreï, Zoya, Yassen..."
Tous, elles les sortiraient tous de là si elle le pouvait. Ils comptaient tellement pour elle. Lou savait que Katarina n'était pas amie avec la plupart n'empêche que sans eux, qu'allait-il advenir des serpentards ? Ils faisaient la loi dans leur maison et maintenant ? Pourquoi est-ce qu’elle, avec le monstre qu'elle avait en elle n'était pas enfermée alors que les autres qui étaient bien moins dangereux qu'elle se retrouvaient alors tous enfermés... Heureusement, elle avait encore katarina, sinon la petite Dashkova aurait bien été capable de faire la moindre bêtise pour tenter de se retrouver enfermée avec les autres... Elle tenait le coup grâce à sa meilleure amie et le fait qu'elle soit là ce soir... Cela lui prouvait chaque fois à quel point leur lien était fort. Elle réfléchissait, perdue dans ses pensées lorsque soudain katarina la ramenait dans la réalité, ses mains sur ses épaules, Lou ne comprenait pas ce qui se passait, elle fronçait les sourcils, sa sœur de cœur était bien pâle d'un coup...

"Est-ce que ça..." Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase, non de dieu non... Et voilà qu'elle se retrouvait couverte de vomis... Vraiment ? Katarina avait vraiment fait ça ? Elle n'eut pas réellement le temps de paniqué et d'avoir envie de vomir elle aussi, d'un mouvement de baguette Katarina avait déjà tout nettoyer... Elle s'excusait évidemment et Lou se disait qu'elle avait de la chance qu'elle l'aime si fort en cet instant... "ça va..." Répondait-elle légèrement dégoûtée tout de même. "Tu devrais te reposer, même si je t'adore pour ce que tu as fait ce soir, c'était imprudent avec toute cette magie et ton ventre vide... Tu... Ça va aller ? Où tu vas recommencer ?" Demandait-elle prête à prendre la fuite à tout moment, elle ne put s'empêcher de sourire tout même à la dernière remarque de sa meilleure amie. "Evidemment, vue comme ça, tu es beaucoup moins à mon goût." Disait-elle avant de glousser légèrement, elle prenait alors le premier coussin qu'elle avait sous la main et le lançait sur sa meilleure amie. Elle y allait tout de même doucement, elle venait d'être malade.

(c) Emi.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Loumen »
So much life in those open eyes, so much depth, you look for the light, but when your wounds open, you will cry, you’ll cry out now and you’ll question why, i can see a rainbow, in your tears as they fall on down, i can see your soul grow, through the pain as they hit the ground
©crackintime

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Light up the darkness. (Kata & Lou)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» | When Darkness Falls
» Star Wars KotOR : Age Of Darkness V2
» mansion of darkness

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: dungeons and basements :: Salle Commune de Serpentard-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: