Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Quête de Serdaigle part IV - Keep calm and be creative.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Consumed by the shadows
avatar

QUÊTE DE SERDAIGLE : PART IV
Keep calm and be creative.


La salle commune refusait de s’ouvrir. Moïra se retint de soupirer. La vache, elle en avait vraiment marre, de cette école de fous. Et dire qu’elle voulait juste rentrer et se reposer avant d’aller dormir ! Mais ce droit lui était refusé, alors que le couvre-feu approchait à grands pas. Et l’Auror qui les avait accompagnés était parti. Ah bien sûr, toujours là pour les chaperonner comme des mômes, mais jamais là quand on a vraiment besoin d’eux ! Quand un rire androgyne se fit entendre, son soupir de lassitude lui échappa. A tous les coups, c’était le chevalier machin truc, qui l’avait mauvaise parce qu’ils avaient rapporté le bouquin de la réserve sans se faire pincer.

« Lumos. »

Sa baguette grésilla, mais s’alluma quand même, diffusant une lumière claire autour d’elle. Au moins y voyait-elle un petit peu, suffisamment pour voir que des groupes s’étaient créés pour tenter de trouver la réponse à ce nouveau mystère. Heureusement, il y avait des gens non loin d’elle, et ce fut tout naturellement qu’elle les rejoignit. Ça pouvait être n’importe qui, mais il était tard et elle était fatiguée. Elle coopérerait avec n’importe qui pour pouvoir aller se coucher.

« Salut. » Au moins restait-elle polie. « Alors, qu’est-ce qu’on fait ? On cherche des indices sur le heurtoir, ou on réveille les tableaux pour leur demander s’ils ont vu quoi que ce soit ? » Le rire retentit à nouveau. « On peut aussi lui courir après… Mais je n’ai pas trop envie de me faire pincer par des Aurors. »

Ni de se faire tenir la jambe par un tableau grincheux, ou de se coucher sur la pierre froide pour trouver des indices autour du heurtoir. Ces deux solutions, cependant, étaient bien plus raisonnables que de courir après le rire, surtout avec toutes les perturbations magiques et la sécurité digne de Fort Knox après l’annonce de l’épidémie et de sa diffusion inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Calista avait passé, une bonne partie de sa soirée, à réviser à la bibliothèque. Des lectures contraignantes qui lui avait bien lessivé le cerveau. Si bien qu'au moment de la fermeture, elle ne voulait qu'une chose : retrouver son lit et s'enrouler sous sa couette, tel un maki. L'heure de couvre-feu approchait grandement, c'est accompagné d'un Auror qu'elle allait en destination de la salle commune des Serdaigles. L'Auror venait de partir, alors qu'elle voyait un attroupement d'aiglons et d'aiglonnes devant la porte de la salle. La porte était fermée, silencieuse, impossible de communiquer avec elle. Comment les élèves pouvaient-ils répondre à l'énigme si on ne pouvait pas la leur annoncer ? En plus de ça, elle avait entendu une sorte de rire androgyne ? Qui pouvait bien leur faire ce sale coup ?

Elle s'approcha alors du groupe qui s'était formé, tout en essayant tant bien que mal de se tenir éveillée. C'est que ses yeux la picotaient. Elle remarqua alors Moïra et la considérant comme une amie, elle avait donc rejoint son groupe. La française avait alors prit l'initiative de prendre les choses en main afin de trouver une solution.

- Salut

La voix embrumée de la Shafiq montrait son état de fatigue. Elle n'esperait qu'une chose, que cette comédie cesse et que la porte s'ouvre.

- Courir après le rire, je ne pense pas que ça soit une bonne idée non plus. On ne sait même pas où il se trouve ni ce qu'il ou elle est. Et puis si c'est pour se faire prendre par un Auror qui fait sa ronde et , non merci ! Je ne suis pas d'humeur à pouvoir supporter un sermon ! D'ailleurs pourquoi ils ne sont jamais là quand il le faut ceux là ?


Elle soupira alors avant de se frotter les yeux.

- Je pense comme toi Moïra, on devrait plutôt regarder sur le heurtoir pour voir ce qui cloche.

Calista n'avait pas l'intention de supporter les jérémiades d'un tableau que l'on aurait réveillé, cette solution pour elle était du même niveau que celle qui consistait à courir après un rire. Mais elle n'était pas seule à décider, alors elle suivrait la majorité. Poudlard était vraiment devenu étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Mila V. Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle, deuxième année de GISIS en Zoomagie, préfète & membre des clubs d'astronomie et du 2ACM
Célébrité : Lily Collins
Pseudo : Barling Âge : 26 Parchemins : 3299 Gallions : 3398 Date d'inscription : 12/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t400-mila-it-s-always-darkest- http://www.mumblemumps.com/t1385-mila-you-know-what-they-say-about-hope http://www.mumblemumps.com/t1390-mila-hibouxbox http://www.mumblemumps.com/t2088-journal-de-mila

Quête des Serdaigles
Keep calm and be creative.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
C'était bien la première fois que Mila se voyait refuser l'entrée à sa salle commune. Elle qui avait souvent esquissé un sourire en voyant ses camarades bloqués devant le heurtoir en forme d'aigle parce qu'ils étaient incapables de répondre à son énigme partageait maintenant leur frustration. C'était sûrement ça qu'on appelait le karma. La seule consolation de la Serdaigle était que ce n'était pas de sa faute si elle ne pouvait pas rentrer dans sa salle commune, elle aurait certainement été capable de trouver une réponse à la question de l'aigle, si seulement il lui en avait posé une ! Mais le heurtoir demeurait obstinément silencieux et la préfète n'était pas la seule à se retrouver bloquée si proche de son but. Mila venait de passer plusieurs heures à la bibliothèque où elle avait bouclé son premier devoir de potion, elle avait l'impression que les formules dansaient encore dans sa tête et elle n'avait qu'une envie : aller dormir. Mais bien sûr cela semblait trop demander. Elle jeta un coup d’œil à ses camarades, tous paraissaient aussi désemparés qu'elle. Ils auraient pu aller chercher un auror, mais vu la politique que semblait adopter l'école depuis le banquet de rentrée, Mila n'avait aucune envie d'impliquer les adultes dans cette histoire. Ils pouvaient gérer ça seuls, même si leur seul indice était le rire androgyne qui s'était éloigné dans le couloir dès que les premiers élèves s'étaient vus refuser l'entrée. Était-ce un coup du Chevalier du Catogan qui se vengeait parce que les aigles avaient réussi les missions qu'il leur avait données ? Quelque chose disait à Mila qu'il n'en avait pas fini avec eux.

Tout en allumant sa baguette d'un lumos Mila se dirigea vers un groupe de bleus ou Moïra se trouvait. L'air irrité de la française pouvait se lire sur tous les visages et la préfète se doutait que ses traits portaient la même expression. Elle salua ses camarades et opina du chef en entendant leurs raisonnements. Elle était d'accord avec Moïra et Calista, poursuivre le rire ne leur servirait à rien, il s'éloignait de seconde en seconde et s'il s'agissait d'un tableau, il pouvait être n'importe où dans le château maintenant. Tout ce qu'ils gagneraient serait des ennuis avec l'auror qui ne manquerait pas de leur tomber dessus. Contrairement à ce que semblait penser Calista, Mila n'excluait pas d'interroger les tableaux, mais elle était d'accord pour dire qu'inspecter le heurtoir en premier était plus logique. S'ils restaient coincés là, ils auraient tout le temps de réveiller les tableaux plus tard. « On pourrait lancer un specialis revelio sur le heurtoir. » Proposa-t-elle en regardant ses camarades à tour de rôle. « Ça nous éviterait de nous traîner par terre et on saura si c'est un problème mécanique ou magique. » Elle savait que la magie était particulièrement instable à cause de l'épidémie, mais ce n'était pas un sort offensif et il ne risquerait certainement pas de ricocher contre eux. Dans le pire des cas rien ne se passerait et ils ne seraient pas plus avancés. Mais après tout, les Serdaigles avaient tout leur temps, non ?
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.



Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 2e année de GISIS Médecine magique
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle / .sparkle Âge : 27 Parchemins : 1792 Gallions : 1043 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Quête de Serdaigle
Keep calm and be creative
« Qu’est-ce qu’il se passe ? » Demanda Maddox à un plus jeune Serdaigle alors qu’il venait d’arriver sur les lieux. Comme tous les élèves présents dans ce couloir, le garçon voulait rentrer dans sa salle commune, un des seuls endroits où il se sentait vraiment en sécurité. Son premier réflexe fut de chercher sa meilleure amie. Il aperçut justement Mila un peu plus loin. Ces derniers jours, il comptait beaucoup sur elle et sur Oktavia, sa petite-amie. Il savait qu’elle était encore à la bibliothèque car il venait de la quitter. Tout comme Mila d’ailleurs. Mais c’était bientôt l’heure du couvre-feu et elle finirait sans doute par arriver aussi. Réussiraient-ils à rentrer avant que le couvre-feu ne tombe ? Cette année encore, ils allaient devoir faire des efforts pour être plus forts que cette école de fous. « Alors, qu’est-ce qu’on fait ? On cherche des indices sur le heurtoir, ou on réveille les tableaux pour leur demander s’ils ont vu quoi que ce soit ? » Maddox avait aussi entendu ce rire qui lui donnait froid dans le dos. Jamais il n’irait voir d’où il venait, en tout cas pas si la majorité n’y allait pas aussi. « On peut aussi lui courir après… Mais je n’ai pas trop envie de me faire pincer par des Aurors. » Le garçon regarda autour de lui. En tout cas, lui ne voulait vraiment aucun problème avec les Aurors. Il avait bien trop peur de se faire envoyer en prison, ou plutôt en quarantaine. Déjà qu’il avait des petits doutes sur sa magie, il avait peur d’être lui aussi atteint de cette épidémie. « Courir après le rire, je ne pense pas que ça soit une bonne idée non plus. » Maddox profita des paroles de Calista pour se rapprocher de Mila. Il se plaça juste à côté d’elle. Elle était la préfète et il avait plus confiance en elle qu’en n’importe qui ici. Il se rallierait à elle. « On pourrait lancer un specialis revelio sur le heurtoir. Ça nous éviterait de nous traîner par terre et on saura si c'est un problème mécanique ou magique. » Proposa sa meilleure amie aux autres élèves. Il jeta un coup d’œil à la porte, puis aux autres pour voir leurs réactions, mais il fut le premier à appuyer Mila : « Je suis d’accord avec Mila. Autant inspecter la porte en premier. » Mais Maddox ne se proposa pas pour lancer le sort. Il savait que s’il essayait, il raterait son coup. Il ne voulait pas qu’on se mette à le suspecter d’être malade. Et si quelqu’un le dénonçait ? Il avait bien trop peur d’être enfermé.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

QUÊTE DE SERDAIGLE : PART IV
Keep calm and be creative.


Leur groupe s’était agrandi. Calista était venu directement vers elle, lui arrachant un léger sourire. Au moins, elle avait son amie avec elle. Mila les rejoignit assez vite, suivie par Maddox, et tous les trois semblaient d’accord avec elle. Courir après le rire serait stupide. Il serait plus intelligent de s’intéresser à la porte ou de réveiller les tableaux, même si personne ne semblait aimer cette éventualité. Les tableaux anglais avaient mauvais caractère, après tout, et à tous les coups, ils étaient tellement occupés à dormir depuis plusieurs siècles qu’ils n’auraient rien vu. Non, les tableaux étaient une mauvaise idée. « On pourrait lancer un specialis revelio sur le heurtoir. Ça nous éviterait de nous traîner par terre et on saura si c'est un problème mécanique ou magique. » La française hocha la tête. C’était une bonne idée, et Maddox semblait d’accord avec Mila.

« Oui, réveiller les tableaux serait une perte de temps. Tout ce qu’on y gagnera, c’est de se faire houspiller comme des enfants parce qu’on a réveillé les grandes personnes pour rien. »

Et elle était à peine moqueuse, la Serdaigle. S’ils votaient pour réveiller les tableaux, ça se faisait sans elle. Quand le rire, lointain, se fit à nouveau entendre, elle tourna la tête vers le couloir. Elle savait qu’il y avait une volée de marches pour atteindre le sixième étage, leur salle commune étant dans une tour, mais ensuite, cette ligne droite mise à part, il y avait trop de possibilités de se cacher. Si c’était un fantôme, il lui suffisait de traverser le mur pour leur échapper. Si c’était un tableau, il serait déjà loin avant qu’ils n’atteignent le bas de l’escalier. Mais si c’était une personne…

« On pourrait aller chercher un Auror. Si on lui explique qu’on est tous bloqués devant le heurtoir et qu’on ne peut pas rentrer, il viendra nous aider, et on pourra régler ça plus vite. C’est son travail, après tout, non ? »

Elle n’y croyait qu’à moitié. Mais elle était beaucoup trop fatiguée pour essayer de lancer des sortilèges, et avoir la prétention de pouvoir régler ça toute seule. Les Aurors étaient là pour s’occuper des dérèglements magiques dans le château. Leur salle commune inaccessible en était clairement un. Pourquoi ne pas aller en chercher un et lui demander de faire son travail, dans ce cas ?
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 2e année de GISIS Médecine magique
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle / .sparkle Âge : 27 Parchemins : 1792 Gallions : 1043 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Quête de Serdaigle
Keep calm and be creative
Les élèves présents avaient décidé de ne pas s’aventurer dans le couloir en direction du rire. Ils se montraient plus réfléchis qu’aventuriers, comme à leur habitude. Le courage n’était pas une qualité dont ils pouvaient souvent se vanter. Ils avaient aussi très vite exclu l’idée de réveiller les tableaux autour d’eux. L’option la plus logique semblait être celle d’inspecter la porte de la salle commune avant d’inquiéter qui que ce soit d’autre. Ils semblaient tous plus ou moins d’accord avec l’idée de Mila. La préfète était souvent connue pour sa sagesse et son intelligence, les élèves comptaient sur elle quand ils étaient dans le pétrin. C’était encore le cas aujourd’hui. Maddox se dit qu’il ne devait pas être facile d’être préfet à Poudlard. « Oui, réveiller les tableaux serait une perte de temps. Tout ce qu’on y gagnera, c’est de se faire houspiller comme des enfants parce qu’on a réveillé les grandes personnes pour rien. » C’était une drôle de façon de dire les choses, mais Moïra ne faisait qu’une nouvelle fois confirmer ce qu’ils pensaient tous. Maddox eut un frisson de peur quand une nouvelle fois, ils entendirent le rire au loin. Inconsciemment, il s’approcha encore un peu plus de sa meilleure amie et il avait un peu honte d’être aussi dépendant de Mila dans ces situations. « On pourrait aller chercher un Auror. Si on lui explique qu’on est tous bloqués devant le heurtoir et qu’on ne peut pas rentrer, il viendra nous aider, et on pourra régler ça plus vite. C’est son travail, après tout, non ? » Dans le fond, ce n’était pas une mauvaise idée et Maddox était plutôt d’accord, mais cela revenait un peu au même : les aurors, comme les tableaux, n’apprécieraient pas d’être dérangés. Bien sûr, il y avait des aurors qui surveillaient les couloirs la nuit, et c’était leur travail, Moïra avait raison, mais puisqu’ils se trouvaient devant la porte, autant commencer par son inspection pour ensuite pouvoir demander de l’aide s’ils le souhaitaient. Alors Maddox s’imposa et s’avança vers la porte. « Ne nous éparpillons pas, il faut rester en groupe, et puisqu’on est devant la porte, autant l’inspecter. » Le sorcier commença donc à inspecter la porte de la salle commune et invita les autres à en faire de même. Il ne savait pas s’ils trouveraient quelque chose, mais au pire, ils ne perdraient que quelques minutes. Personne ne pourrait le lui reprocher, n’est-ce pas ? Maddox chercha l’approbation dans le regard de Mila.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Thears P.
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Première année à Serdaigle
Célébrité : Maisie la choupi
Pseudo : Manu Âge : 92 Parchemins : 3332 Gallions : 2489 Date d'inscription : 30/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2205-alice-thears-presa-petite-ameri http://www.mumblemumps.com/t2216-alice-thears-presa-princesse-avec-de-minuscules-ailes#56072 http://www.mumblemumps.com/t2256-alma-chouette-qui-aime-sa-rapace-de-maitresse#57203

Keep calm and be creative



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]J’allais pas mentir, jtrouvais pas ça hyper excitant non plus toute cette histoire de porte qui s’ouvrait pas. Jcommençais à fatiguer un peu. Bah oui vous imaginez ptet pas mais moi j’avais un ptit corps avec pas tellement de réserves et sans cesse en expansion. (Et jvous parle même pas de quand the Hormone Monstress allait débarquer hein !) Du coup ça puisait et épuisait tout ça hein. Alors déjà que j’avais traîné tard à la bibliothèque pour lire une grosse partie de la vie de Nicolas Flamel, là j’m’attendais plus à dormir tranquillou dans mon lit douillet plutôt que de faire un sitting improvisé dans un couloir. Pas que j’aimais pas les énigmes hein, mais y’avait ptet des heures plus adaptées pour ça, non ? >.> Par Sarah Good et toutes les autres sorcières de Salem, est-ce qu’il y avait au moins une couverture ou un duvet pour se rouler en boule quelque part dans un coin ?! U.U

Bref, avec l’obscurité, difficile de repérer du monde. Du coup j’ai un peu cherché Fraser, tu vois, mais point trop n’en faut, parce que entre le rire bizarre qui résonnait, le fait que pas un auror accompagnant n’avait été foutu de rester dans le coin, et les gens qui paniquaient, j’m’étais vite rabattue vers un premier groupe sans trop chercher à en savoir plus. Jles avais écoutés sans broncher pendant quelques secondes/minutes, mais vu que ça avançait pas trop… Oui bon faut dire j’étais pas mega concentrée non plus. N’empêche y’en avait plein avec des lumos au bout de leurs baguettes, oui, logique. Du coup, ce serait marrant de choper un plan de Paris pour savoir où se trouvait l’église Saint-Jacques-la-Boucherie dans la rue des Ecrivains vers 1350 au moment où Nico-Hey ! Mais c’était Maddox dans le groupe là-bas non ? Bon on allait laisser ce groupe-ci, de toute façon, jconnaissais personne, et y’avait la préfète avec Maddox, c’était plus logique là aussi. Euh… Salut Maddox, jpeux rester avec vous… ? Question rhétorique, pas l’choix, j’y suis, j’y reste. Bon il cherche quoi sur la porte là ? Tu trouves quelque chose ? Du coup j’allais regarder avec lui, hein (et avec les autres ?). Perso, j’pensais plus à un dérèglement qu’à une blague mais bon… Si ça se trouve on allait trouver une empreinte de doigt ! O.O Quoique… Fallait pas une poudre de jsais-pas-quoi ptet perlimpinpin pour faire ressortir ce genre de truc ? oO
Revenir en haut Aller en bas
Adèle de Lestang
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Cara Delevingne
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 872 Gallions : 920 Date d'inscription : 17/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Keep calm and be creative

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


L’attroupement était déjà conséquent lorsqu’Adèle revint de la volière. Elle avait envoyé ses banalités habituelles à sa famille. La personne qui relirait son courrier n’y trouverait rien de bien trépidant, mais au moins elle ne s’ennuierait pas très longtemps, vu la rédaction concise de la lettre.

Elle interrogea les premiers venus sur la raison de ce regroupement forcé. Voilà que la salle commune restait résolument close et qu’aucune énigme n’avait été proposée. Qui avait donc décidé que leur quotidien manquait de piquant ? Peut-être la personne avec un rire sinistre, lui avait-on répondu plus loin alors qu’elle se frayait un passage jusqu’au heurtoir. Un rire sinistre ? Elle n’avait pas entendu. Qu’est-ce que c’était que cette histoire à dormir debout ?

Le brouhaha ambiant devenait agaçant. Certains s’excitaient à l’idée de défis. Hein ? Défis de quoi ? On l’avait regardée comme si elle venait d’une autre planète.

« Mais si le chevalier et ses parchemins » lui avait-on dit.

Oui bon, et alors quel rapport avec le fait que la salle commune soit bloquée ? Elle passa devant un groupe occupé à se lamenter et à râler contre le sort qui s’acharnait sur eux. Adèle ne s’attarda pas ; le groupe des geignards, très peu pour elle.
Elle arriva à hauteur de la porte de la salle commune et observa les alentours. Visiblement les portraits étaient soit aux abonnés absents soit dans les bras de Morphée. Et bien, ça vendait du rêve cette histoire. L’atmosphère lugubre apportée par le faible éclairage renforçait le côté mystérieux de la situation.

Un groupe inspectait déjà la porte de la salle commune. Ma foi, ce n’était pas une mauvaise idée, mais comme ils étaient déjà nombreux agglutinés autour du heurtoir, Adèle préféra attendre que l’un d’entre eux fasse une annonce. Ensuite, elle apporterait son aide parce que la Française n’était pas du genre à rester dans un coin à attendre les miracles.

Revenir en haut Aller en bas
Mila V. Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle, deuxième année de GISIS en Zoomagie, préfète & membre des clubs d'astronomie et du 2ACM
Célébrité : Lily Collins
Pseudo : Barling Âge : 26 Parchemins : 3299 Gallions : 3398 Date d'inscription : 12/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t400-mila-it-s-always-darkest- http://www.mumblemumps.com/t1385-mila-you-know-what-they-say-about-hope http://www.mumblemumps.com/t1390-mila-hibouxbox http://www.mumblemumps.com/t2088-journal-de-mila

Quête des Serdaigles
Keep calm and be creative.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bien que coincés devant leur propre Salle commune, les Serdaigles n'en demeuraient pas moins réfléchis et aptes à prendre des décisions sensées en groupe. Rapidement, les élèves présents se joignirent à l'idée d'examiner la porte, s'ils échouaient, ils auraient tout le temps d'aller trouver un auror comme Moïra le suggérait ou de réveiller les tableaux alentours pour en apprendre plus. Mila ne tarda pas à rejoindre Maddox pour l'aider à ne manquer aucun détail. En tant que préfète, il était de sa responsabilité d'être rigoureuse et de montrer l'exemple. Même si, elle devait bien l'avouer, elle était également motivée par l'envie de rejoindre son dortoir et usée par les facéties que le château (le Chevalier du Catogan ?) leur faisait subir. Les bleus examinèrent la porte avec attention jusqu'à ce qu'une main vienne se poser sur le bras de Mila. Elle releva le regard pour croiser celui de Maddox. En suivant ses prunelles, elle s’aperçut que celui-ci lui désignait du doigt une minuscule serrure incrustée dans le heurtoir de la porte. Une serrure ancienne qui attendait une clé en fer forgée, une serrure comme il en existait des milliers à Poudlard. Presque invisible, ce verrou n'était pas là la dernière fois que Mila était entrée dans la salle, elle pourrait en parier sa baguette. Ils avançaient. « Bien joué. » Souffla-t-elle à son meilleur ami avec un sourire.

Une fois qu'elle fut sûre que la porte ne contenait pas d'autre surprise et qu'aucune clé n'était en vue, la préfète se redressa pour se tourner vers ses camarades. La plupart s'étaient approchés pour suivre l'évolution de leurs recherches, elle leur adressa un sourire encourageant. La situation était exaspérante, mais ils ne devaient pas se laisser abattre. D'un geste, elle désigna la minuscule serrure que Maddox avait repérée. « Il y a une serrure, là. Elle n'était pas là ce midi et, bien sûr, on a pas la clé. Ce qui veut dire que quelqu'un, ou quelque chose, est derrière tout ça » C'était assez logique quand ils y pensaient. Le château avait beau n'en faire qu'à sa tête avec les escaliers, jamais il n'avait disjoncté au point de modifier sa propre architecture. Donc cette serrure devait être le résultat d'une modification extérieure. Ça ne pouvait pas provenir des tableaux puisqu'ils n'avaient plus de corps et qu'ils ne pouvaient user de la magie. En revanche, rien n'empêchait les peintures, et surtout un certain Chevalier, de missionner Peeves pour jouer ce mauvais tour. Ce ne serait pas la première fois d'ailleurs. Enfin, la dernière option probable était que l'ajout de ce verrou était une œuvre humaine, et autant dire que plusieurs centaines de jeunes sorciers amateurs de blagues ou désireux de voir enrager les érudits de l'école étaient suspects.

Comme pour confirmer les soupçons de Mila, plusieurs bruits retentirent dans le couloir, la faisant sursauter. Chacun semblait provenir d'une direction différente. Des bruits de pas devant eux, un rire étrange derrière eux et un sifflement strident sur leur gauche. Instinctivement, la préfète s'était rapprochée de Maddox. Le sifflement lui paraissait menaçant et elle n'avait aucune envie de le suivre. Ils avaient déjà entendu le rire un peu plus tôt, mais il lui rappelait désagréablement tous les tours que le Chevalier du Catogan leur avait joué jusque-là et Mila n'avait pas très envie d'être à nouveau un pion dans ses jeux. Les bruits de pas, quant à eux, semblaient confirmer une présence humaine qui pourrait être à l'origine du verrou. Hésitante, la sorcière chercha à croiser le regard de Maddox avant de se tourner vers ses camarades. « Je ne sais pas vous, mais je n'ai aucune envie de savoir ce qui peut siffler comme ça. Alors, entre le rire de maniaque et les bruits de pas fantôme, qu'est-ce qui vous dit le plus ? » Parce que, courageux ou pas, ils n'allaient tout de même pas s'avouer vaincus aussi facilement.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.



Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 2e année de GISIS Médecine magique
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle / .sparkle Âge : 27 Parchemins : 1792 Gallions : 1043 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Quête de Serdaigle
Keep calm and be creative
« Euh… Salut Maddox, j’peux rester avec vous… ? » Demanda Alice en arrivant près d’eux. Maddox lui fit un sourire. Il aimait beaucoup cette jeune fille, qui avait un gros coup de cœur pour Flynn. Elle était adorable et il adorait la taquiner. Si sa mère donnait bientôt naissance à une fille, puisqu’elle était enceinte, il aimerait avoir une petite sœur comme Alice. « Bien sûr, reste avec nous. » Répondit le garçon, même si de toute façon, elle comptait rester avec eux. Il était en train d’inspecter la porte. « Tu trouves quelque chose ? » Avait-elle demandé au bout de quelques secondes. « Pas encore. » Maddox continua à inspecter ce qui pouvait être inspecté, en compagnie des autres. Finalement, au bout de quelques minutes, son regard tomba sur quelque chose d’étrange, d’irrégulier. C’est en s’approchant qu’il comprit qu’il s’agissait d’une minuscule serrure. Il ne l’avait jamais vu avant, mais en même temps, il ne s’était jamais amusé à détailler la porte. « Bien joué. » Souffla Mila avant même qu’il ne fasse part de sa découverte. « Merci. » Maddox était fier de lui, pour une fois, d’avoir trouvé quelque chose. Il se souvint avoir trouvé l’année passé un morceau de parchemin et était tout aussi fier alors qu’ils n’étaient pas encore près d’entrer dans leur salle commune. Il ne restait qu’à trouver la clé. « Il y a une serrure, là. Elle n'était pas là ce midi et, bien sûr, on a pas la clé. Ce qui veut dire que quelqu'un, ou quelque chose, est derrière tout ça. » Dit la préfète en s’adressant à tous. Il était impressionné qu’elle puisse affirmer que cette toute petite serrure n’était pas là avant. Maddox fit un sourire à Alice, il était sûr qu’elle était excitée par toute cette histoire d’enquête. Au moment où plusieurs bruits retentirent, Mila s’approcha de lui. Elle hésitait sur la direction à suivre. « Je ne sais pas vous, mais je n'ai aucune envie de savoir ce qui peut siffler comme ça. Alors, entre le rire de maniaque et les bruits de pas fantôme, qu'est-ce qui vous dit le plus ? » Fit-elle aux gens. Dit comme ça, ni l’un, ni l’autre. Mais d’un autre côté, ce sifflement l’intriguait, même s’il était un peu fort. « Et s’il s’agissait de clés volantes ? Je n’en ai jamais vu ni entendu, mais leurs ailes ne sifflent-elles pas ? C’est juste une théorie… »
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Thears P.
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Première année à Serdaigle
Célébrité : Maisie la choupi
Pseudo : Manu Âge : 92 Parchemins : 3332 Gallions : 2489 Date d'inscription : 30/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2205-alice-thears-presa-petite-ameri http://www.mumblemumps.com/t2216-alice-thears-presa-princesse-avec-de-minuscules-ailes#56072 http://www.mumblemumps.com/t2256-alma-chouette-qui-aime-sa-rapace-de-maitresse#57203

Keep calm and be creative



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Bon, y’avait pas à dire: Maddox (en plus d’être super chou) et la préfète étaient rien à fond. En fait, ils m’impressionnaient quand même pas mal. On aurait dit une sorte de duo d’enquêteurs, Sherlock et Watson, Bullit et Riper, Mulder et Scully ou encore mieux ! O.O Maddox c’était l’enquêteur de terrain et Mila le commissaire roux !!! (Pourquoi roux ? oO J’en sais trop rien mais ça marchait bien…) Han oui c’était ça la scène ! Maddox trouve la serrure, sort un truc type ‘On a une simple petite serrure chef, rien d’autre…’ et en regardant au loin le commissaire répond ‘Un sacré mystère dont il faudrait trouver … LA CLE !’ Et là lunettes de soleil et Roger Daltrey des Who qui crie sur fond de générique et d’images de Miami. Ils devraient penser à en faire une série les moldus hein… Jsuis sure que ça marcherait vraiment bien. Il y a une serrure, là. Elle n'était pas là ce midi et, bien sûr, on a pas la clé. Ce qui veut dire que quelqu'un, ou quelque chose, est derrière tout ça. Quelle assurance ! *.* Pas étonnant que ce soit elle la préfète. Jla voyais bien donner ses ordres type ‘Berkeley tu me ratisses le terrain, Lestang tu éloignes les civils et toi Thears Presa, qu’est-ce que t’es mignonne franchement, tu me fais un café, noir sans sucre, allez on se dépêche, on se dépêche !’.

Bon on répond au sourire de Maddox, même si bon deux secondes après jsouriais beaucoup moins avec tous les bruits bizarres. Et si Mila s’était rapprochée de Mad, sans faire gaffe jvenais de me coller à Adèle, une française (très jolie), que jconnaissais pas vraiment mais qui me paraissait être la personne la plus rassurante du monde à ce moment-là. *.* Je ne sais pas vous, mais je n'ai aucune envie de savoir ce qui peut siffler comme ça. Alors, entre le rire de maniaque et les bruits de pas fantôme, qu'est-ce qui vous dit le plus ? En vrai, perso, le rire c’était clairement la chose qui me faisait le plus flipper ici mais jcomprenais que le sifflement pouvait un peu terroriser. C’est bizarre, dès que y’avait des trucs qui faisaient peur, j’étais toujours à la fois angoissée… Et en même temps, j’adorais ça ! *.* L’adrénaline, c’était vraiment trop cool ! Et s’il s’agissait de clés volantes ? Je n’en ai jamais vu ni entendu, mais leurs ailes ne sifflent-elles pas ? C’est juste une théorie… Tiens, ça pouvait se tenir ça. C’pas bête le coup des clés volantes. Perso, jsuis pas très chaude pour suivre un rire comme celui-ci hein… Et puis pour les pas, ça peut être un peu n’importe quelle personne qui se baladerait dans l’coin, non ? Après bon, ça peut aussi être un auror qui peut nous aider hein… Jdisais une bêtise ? Valait mieux que jme taise c’est ça ? Ouais ptet ouais tiens…
Revenir en haut Aller en bas
Adèle de Lestang
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Cara Delevingne
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 872 Gallions : 920 Date d'inscription : 17/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Keep calm and be creative

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Une clé ! Voilà qu’il leur fallait trouver une clé ! Une toute petite clé qui plus est. Et bien ils n’étaient pas sortis de l’auberge, ou plutôt ils n’étaient pas prêts d’y rentrer. L’intervention de la préfète avait au moins eu pour résultat de calmer le brouhaha des autres Serdaigles. Quelques chuchotements reprirent, mais heureusement, ce n’était plus la même clameur. Cela leur permit d’entendre une succession de bruits tous plus agréables les uns que les autres. Résultat, elle sentit tout à coup l’invasion de son espace vital. Elle pencha la tête pour voir qui était assez dingue pour imaginer un seul instant qu’elle avait un air réconfortant. Elle pinça les lèvres et se retint de tout commentaire ; pas la peine d’entrer en tachycardie pour une plus jeune un peu inquiète.

Récapitulons, option numéro un, des bruits de pas. Oui bon, comme le disait la petite, ça pouvait être n’importe qui. Non ça ne lui disait rien.
Option numéro deux, le rire sinistre. Visiblement ça n’emballait personne. Dommage, parce que si elle avait bien compris, il était là depuis le début ce rire diabolique.

- On ne va quand même pas se laisser intimider par un rire stupide…


Minimiser les risques et aller chercher du courage là où on peut. Et puis pour ce rire, après tout « chien qui aboie ne mord pas », enfin c’est ce qu’on disait…
Option numéro trois, un sifflement perçant. Bon effectivement un bruit comme celui-là dans la pénombre c’était suspect, pas plus rassurant que le rire. Maddox (oui ce prénom là, elle l’avait retenu, car franchement ce n’était pas courant comme prénom) émit une théorie. Bonne ou mauvaise, c’était la seule qu’ils avaient et qui pouvait tenir la route. Elle haussa les épaules d’un air fataliste :

- Oui pour les clés volantes, c’est une idée. Je ne sais pas, je n’en ai jamais vues.

Bon après ça pouvait aussi être un serpent. Ça lui faisait penser à un serpent, ce sifflement. Si c’était ça, un coup de baguette et hop une paire de bottes pour l’hiver. Elle regarda chaque direction, aucune n’était plus engageante l’une que l’autre. Pourtant Adèle n’était pas du genre à se laisser impressionner par quelques bruits ni à sombrer dans la paranoïa.

- On tente la théorie de Maddox ou on tire au sort l’une des deux autres solutions ?

En vérité, sa question s’adressait plus à la préfète qui avait émis une objection pour suivre le sifflement.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Fraser n’avait pas eu l’intention de s’attarder, seulement il n’avait pas l’habitude des couvre-feux… La préfète allait sans doute encore avoir quelque chose à dire… Il y avait tellement de règlements dans cette école… Non, Fraser s’adaptait mal ici aussi. Il n’était pas à sa place là non plus. Il avait 11ans et commençait déjà à être à court d’option…

- Eh merde…

La main sur la rampe, il montait l’escalier sans se presser, sans enthousiasme. Il aimerait bien partager avec les autres Serdaigles ce sentiment d’appartenance, le réconfort de la proximité et l’attachement à sa maison. Fraser ne trainait jamais dans la salle commune… Il aurait fallu qu’il se trouve quelque chose en commun avec les autres gamins…
Le gamin se figea…

C’était quoi ce rire?

Il regarda autour de lui, un tour d’horizon dans la pénombre. Aveugle parce qu’il n’a rien d’un chat. Et ça, c’est des pas? Fraser se fit tout petit et attendit. S’il ne voyait rien, on ne pouvait pas le voir, non? Son premier réflexe ne fut pas de porter la main à sa baguette, mais plutôt à une pierre dans sa poche. Un galet plat et arrondis.

La tour n’était pas loin… Tout à coup, il se senti envahit par un ardent désir de s’y réfugier… Foncer droit devant et jurer allégeance et loyauté et…

C’était quoi ça? Des pas??

Bon… Serdaigle, Griffondor, poufsouffle ou serpentard, ça n’avait pas d’importance. Il n’allait quand même pas se laisser faire! Fraser sorti les mains de ses poches, baguette dans la gauche, caillou dans la droite. Il posa le pied sur la marche suivante, lentement, posément, aux aguets.

Si on essayait de lui faire peur… Fraser connaissait la peur… Elle ne lui causait aucun problème… Il chercha à trouver la provenance du rire... localiser le bruit de pas...
Revenir en haut Aller en bas
Mila V. Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle, deuxième année de GISIS en Zoomagie, préfète & membre des clubs d'astronomie et du 2ACM
Célébrité : Lily Collins
Pseudo : Barling Âge : 26 Parchemins : 3299 Gallions : 3398 Date d'inscription : 12/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t400-mila-it-s-always-darkest- http://www.mumblemumps.com/t1385-mila-you-know-what-they-say-about-hope http://www.mumblemumps.com/t1390-mila-hibouxbox http://www.mumblemumps.com/t2088-journal-de-mila

Quête des Serdaigles
Keep calm and be creative.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les Serdaigles avaient beau être coincés en dehors de leur salle commune, ils étaient loin de baisser les bras. Mais plutôt que de foncer dans le tas comme les Gryffondors l'auraient certainement fait, ils prenaient le temps de réfléchir aux options qui s'offraient à eux. Et selon Mila, aucune n'était particulièrement plus attirante que les autres. Mais ils n'avaient pas d'autre alternative et devaient choisir entre se diriger vers un sifflement, des bruits de pas ou un rire. Aucun de ces choix n'était très rassurant et surtout aucun ne leur garantissait de trouver la clé pour ouvrir la salle commune des aigles. Néanmoins, ils devaient prendre une décision et après avoir donné son avis, Mila s'appliqua à écouter les arguments de chacun. « C'est vrai que des clés volantes peuvent faire ce bruit là. » Concéda-t-elle en hochant lentement la tête. Maddox n'avait pas tort, elle avait immédiatement associé le sifflement avec une menace sans penser qu'il pouvait provenir d'un objet magique. « Mais vu le sifflement, soit elles sont très nombreuses, soit il n'y a qu'une clé et elle est énorme. » Ajouta-t-elle après avoir considéré cette explication. Maintenant que Maddox avait proposé une explication tangible, la préfète envisageait de nouveau l'option d'aller vers les sifflements. Sans être négatif, cela ne les aidait pas non plus à avancer. Ils avaient besoin de réduire le nombre de possibilités qui s'offraient à eux et si chaque bruit avait une explication parfaitement logique ça allait s'avérer plus compliqué que prévu. Heureusement, les explications de la plus jeune permirent de voir les choses autrement. Mila lui adressa un sourire, la relève des Serdaigle était bien assurée, il n'y avait aucun doute à avoir. « Alice a raison, les bruits de pas peuvent venir de n'importe qui et vu l'aide que les aurors nous ont apporté au banquet, je ne sais pas vous, mais je n'ai pas très envie de les mêler à tout ça. On peut éliminer cette option si ça vous va. » Elle jeta un coup d’œil à chacun de ses camarades, ils avaient tous vécus le banquet différemment, mais elle ne pensait pas trop se tromper en supposant que leur confiance en les agents du ministère avait pâti de leur implication lors du fiasco de la rentrée. Elle attendit d'avoir, ou non, leur assentiment avant de conclure qu'ils n'avaient plus que deux options devant eux. Si tout le monde partageait son avis, ça leur permettrait d'avancer un peu. « Ce qui nous laisse avec un sifflement qui peut provenir de clés volantes et un rire qui est là depuis de début. Sans grande surprise, je penche pour la seconde option, mais je me rangerai à la majorité. » Si le rire était là depuis le début, c'était certainement une piste à ne pas écarter trop rapidement. Adèle aussi avait raison, ce n'était qu'un rire, ils n'avaient pas à en avoir peur. Malgré tout, Mila espérait qu'il ne s'agirait pas du rire de Peeves, elle avait bien assez eu à faire à l'esprit frappeur pour toute une vie. Même si elle était préfète, Mila n'avait aucune intention d'imposer quoi que ce soit à ses camarades et s'ils choisissaient d'aller vers le sifflement elle les suivrait sans sourciller.

Mila s'apprêtait à proposer un vote afin de départager leurs options quand un nouveau bruit de pas attira son attention. Cette fois-ci, le bruit n'avait rien à voir avec les pas précédents, il était bien plus faible, comme hésitant. Elle se dirigea vers son origine et découvrit un tout jeune première année dans les escaliers. « Salut Fraser, ça va ? » Lui lança-t-elle doucement après l'avoir reconnu. Il n'avait pas l'air rassuré et son instinct la poussa à s'assurer en premier lieu qu'il allait bien. Elle lui adressa un sourire encourageant avant de lui faire signe de les rejoindre. Elle remarqua qu'il tenait une pierre dans sa main, c'était certainement moins pratique qu'une baguette, mais elle ne fit aucune réflexion. Ils avaient tous leurs moyens de se rassurer. « On est bloqués en dehors de la salle commune et on a entendu un rire et un sifflement. On cherche leur origine. Est-ce que tu as entendu quelque chose ou vu quelqu'un passer ? » Avec un peu de chance, il aurait des informations à leur donner pour faciliter leur décision. Et bientôt, ils pourraient rejoindre le confort de leur salle commune et considérer ce contretemps en riant. Enfin, d'abord fallait-il trouver la clé, pour le moment, ils étaient loin de crier victoire.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.



Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 2e année de GISIS Médecine magique
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle / .sparkle Âge : 27 Parchemins : 1792 Gallions : 1043 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Quête de Serdaigle
Keep calm and be creative
Plusieurs bruits se firent entendre, le mystère restait. Maddox avait une théorie sur les sifflements, mais il ignorait si c’était plausible. Il pensait qu’il s’agissait peut-être des battements d’ailes des clés. Mila approuva son hypothèse : « C'est vrai que des clés volantes peuvent faire ce bruit-là. Mais vu le sifflement, soit elles sont très nombreuses, soit il n'y a qu'une clé et elle est énorme. » Maddox pensait plutôt à de très nombreuses clés. Des rumeurs disaient que cela s’était déjà produit par le passé, à l’époque où Harry Potter était à Poudlard avec eux. Il ignorait si c’était idiot de penser qu’une situation similaire pouvait être reproduite. Alice approuva aussi : « C’pas bête le coup des clés volantes. Perso, j’suis pas très chaude pour suivre un rire comme celui-ci hein… Et puis pour les pas, ça peut être un peu n’importe quelle personne qui se baladerait dans l’coin, non ? Après bon, ça peut aussi être un auror qui peut nous aider hein… » Oui, les pas pouvaient être ceux de n’importe qui comme ceux d’un auror. Le rire ne leur inspirait pas confiance, mais c’était sûrement celui du coupable. « Alice a raison, les bruits de pas peuvent venir de n'importe qui, et vu l'aide que les aurors nous ont apporté au banquet, je ne sais pas vous, mais je n'ai pas très envie de les mêler à tout ça. On peut éliminer cette option si ça vous va. » Maddox approuva parce que c’était Mila qui le disait, elle avait forcément raison. Il valait mieux éliminer l’option des pas. « Ce qui nous laisse avec un sifflement qui peut provenir de clés volantes et un rire qui est là depuis de début. Sans grande surprise, je penche pour la seconde option, mais je me rangerai à la majorité. » Un frisson le parcourut en imaginant la suite des évènements. Ils allaient chercher la source de ce rire. Maddox ne se sentait pas très partant. « On ne va quand même pas se laisser intimider par un rire stupide… » Dit la Française qui s’était approchée discrètement. Alice se tenait à ses côtés. « Oui pour les clés volantes, c’est une idée. Je ne sais pas, je n’en ai jamais vu. » Personne ne semblait en avoir vu et ne pouvait confirmer si sa théorie se tenait ou pas. « On tente la théorie de Maddox ou on tire au sort l’une des deux autres solutions ? » Maddox n’avait tellement pas confiance en lui qu’il était prêt à voter pour l’idée du tirage au sort plutôt que pour sa propre idée. Du coin de l’œil, il vit Mila s’en aller, vers l’escalier. Il l’entendit parler à quelqu’un. Il regarda les autres, puis ils s’approchèrent. « On est bloqués en dehors de la salle commune et on a entendu un rire et un sifflement. On cherche leur origine. Est-ce que tu as entendu quelque chose ou vu quelqu'un passer ? » Si c’était le cas, il l’aurait sûrement déjà dit, mais Maddox ne dit rien. Il ne connaissait pas l’élève dans les escaliers. Il finit par dire : « Vous savez, je ne suis pas très sûr de ma théorie… je pense qu’on devrait suivre le rire, finalement… Euh… Comment tu t’appelles, déjà ? » Demanda-t-il, gêné, à la jeune fille qu’il ne connaissait pas, mais qui connaissait pourtant son nom à lui. Quand elle lui dit son nom, il continua : « Je pense qu’Adèle a raison et qu’on ne devrait pas se laisser intimider par ce rire… On est pas dans un film d’horreur, on est à Poudlard. » Maddox avait dû voir un bout de film d’horreur dans sa vie, quand il était petit, sur la télé de ses parents moldus un jour où ils s’étaient absentés. Il s’était dit qu’il n’en regarderait plus jamais.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Thears P.
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Première année à Serdaigle
Célébrité : Maisie la choupi
Pseudo : Manu Âge : 92 Parchemins : 3332 Gallions : 2489 Date d'inscription : 30/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2205-alice-thears-presa-petite-ameri http://www.mumblemumps.com/t2216-alice-thears-presa-princesse-avec-de-minuscules-ailes#56072 http://www.mumblemumps.com/t2256-alma-chouette-qui-aime-sa-rapace-de-maitresse#57203

Keep calm and be creative



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Serdaigle, la maison des petits êtres réfléchis. Pas de doute vu comment chacun abordait le problème. On était un peu une Justice League avec un peu moins de muscles, mais beaucoup plus d’esprit, hein ! Du coup, Mila c’était Batman ou Superman dans le lot ? oO A méditer… D’ailleurs, en parlant de la préfète, elle rappelle que si c’est l’option des clés la vraie ça en suppose soit une très grosse, soit de très nombreuses, et ça nous aiderait clairement pas. Et alors, le grand moment arrive, elle rajoute : Alice a raison, bla-bla-bla bla-bla-bla-bla Alice a raison ? *.* La préfète venait de dire que j’avais raison ? *.* Et en plus elle me souriait type sourire de fierté, quoi ! Wow ! Trop bien ! … Oh, au fait, elle avait dit quoi après ? J’avais pas trop suivi du coup. Ce qui nous laisse avec un sifflement qui peut provenir de clés volantes et un rire qui est là depuis de début. Sans grande surprise, je penche pour la seconde option, mais je me rangerai à la majorité. Oh oui, tiens, pas faux, le rire était là depuis le début. On ne va quand même pas se laisser intimider par un rire stupide… Ça, ça venait de ma protectrice française désignée par moi-même de manière tout à fait arbitraire. Pas tout à fait faux, mais pas tout à fait vrai non plus hein. Après tout, un rire, ça venait forcément de quelque chose, et ce quelque chose, pas dit qu’il ne soit pas intimidant au possible, hein ! Mais bon, plus on avançait dans l’histoire, plus ça paraissait être la meilleure solution, alors intimidant ou pas, perso, j’étais prête à lui refaire la face façon Shiloh. Bref, on parle tirage au sort quand Mila entend du bruit et va vers les escaliers. Maddox nous regarde. Je regarde Maddox. Je regarde Adèle. Je regarde Mila. Bref, Maddox suit Mila, alors on suit Maddox.

On est bloqués en dehors de la salle commune et on a entendu un rire et un sifflement. On cherche leur origine. Est-ce que tu as entendu quelque chose ou vu quelqu'un passer ? Oh mais elle parle à… à… FRASER !!!! *.* Jlâche direct l’espace vital d’Adèle pour me précipiter devant Fraser avant de m’arrêter aussi sec. Euh… Jdevais faire quoi là ? Si c’était Hattie j’l’aurais prise dans mes bras, mais j’avais un peu peur de lui faire avoir une crise cardiaque avec ça à lui… Hm allez, un grand sourire, ça suffira pour le moment, hein. Ah tiens, il a encore un de ses trucs dans la main. Fraaaaseeeer ! Contente de te voir ! Ton caillou-là, il peut pas nous aider à entrer dans la salle commune ? Sait-on jamais hein… Vous savez, je ne suis pas très sûr de ma théorie… je pense qu’on devrait suivre le rire, finalement… Euh… Comment tu t’appelles, déjà ? […] Je pense qu’Adèle a raison et qu’on ne devrait pas se laisser intimider par ce rire… On est pas dans un film d’horreur, on est à Poudlard. Ouais ‘fin vu c’qui s’était passé au Banquet hein, le directeur pouvait très bien s’improviser scénariste de films moldus ! Bon bah puisqu’on semble tous d’accord, autant aller vers le rire, non ? De toute façon, si on en parle encore longtemps, on va finir par s’endormir dans les escaliers si ça continue ! A un moment, fallait passer à l’action. Du coup, vu que tout le monde semblait ok, il était temps de suivre la piste du rire pour en trouver la source. Et de toute façon, Fraser et moi, on était entouré de grands, donc qu’est-ce qu’il pouvait nous arriver ?

Revenir en haut Aller en bas
Adèle de Lestang
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Cara Delevingne
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 872 Gallions : 920 Date d'inscription : 17/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Keep calm and be creative

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


- Adèle, répondit-elle simplement à Maddox.

Normal de ne pas retenir tous les prénoms. D’ailleurs, elle serait vraiment admirative si quelqu’un parvenait à retenir tous les prénoms de chaque élève, d’autant que leur nombre avait considérablement augmenté depuis l’instauration de l’échange.

La réflexion poursuivit son cours. Adèle suivit le mouvement pour continuer la discussion lorsque la préfète s’éloigna et découvrit un première année. La décision fut bientôt prise à l’unanimité de prendre la direction du rire. Tout à coup, elle était moins sûre d’elle. Elle resserra sa prise sur sa baguette et sans laisser paraître ses doutes, elle avança avec le reste du groupe vers ce rire sinistre.

Prudemment d’abord, analysant les moindres recoins d’ombres, la respiration mesurée et surveillant chaque mouvement suspect, la Française marchait dans le couloir. Plus ils avançaient et plus Adèle s’agaçait de la situation. Le rire était grotesque et il semblait de plus en plus probable qu’ils soient victimes d’une mauvaise blague. Ils découvrirent bientôt le propriétaire de ce ricanement sordide. Peeves. Évidemment. L’esprit frappeur s’était volatilisé ne leur laissant aucun indice, si ce n’est qu’il était visiblement responsable de leur mésaventure de salle commune.

- Qu’est-ce que je disais, un rire stupide d’un stupide fantôme… lâcha-t-elle avec dédain.

Évidemment maintenant qu’ils étaient certains de l’origine du rire, elle était satisfaite d’avoir motivé les troupes à le suivre. Cependant la clé n’était pas encore en leur possession.

- Hum… par quoi on commence ?


Le couloir n’était pas non plus immense et le mobilier était sommaire. Bien sûr, la clé ne se trouvait pas au sol au milieu de l’allée, sinon cela aurait été trop simple. Sous les bancs ? Cela paraissait trop évident… Il y avait bien les habituels portraits sur les murs… Adèle les fixa un instant du regard, réfléchissant.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Si ça allait? Fraser ne répondit pas mais hocha vigoureusement de la tête à l’adresse de Mila. S’il avait entendu quelque chose ou vu quelqu'un passer ? Difficile à dire… Il hésita et secoua cette fois la tête en signe de dénégation.

Fraser avait du mal à s’exprimer en général, mais plus il y avait du monde, plus il perdait ses moyens. Pas parce qu’il était timide. Simplement parce qu’il avait du mal à se concentrer sur toutes ces personnes… Ça allait trop vite, trop de stimuli, trop d’émotion. Et BOUM! Alice est là!

Alice est trop. Elle est tellement qu’elle le fait paniquer. En même temps elle rayonne si fort qu’elle le captive et fait écran à tout ce qui l’agresse autour de lui. Ouais, Alice, c’est une avalanche. On s’en fiche que la pente soit raide quand on surf sur la déferlante.

Fraser amorça un sourire pour répondre au sien quand elle parla du caillou…

- Euh? Et bien non… C’est qu’un caillou…

Et ça c’était un mensonge… Parce que pour certaines personnes, ce n’était pas seulement un caillou. Agglomérat minéral… Certains empilements sont des points de repère, des portes. Mais pas sur la salle commune… Oh non! Et pas pour elle, ni pour lui là maintenant, ce n’est qu’un caillou. Une fugitive expression de peur…

Fraser se ressaisi. Les aider… Il regarda autour de lui et remarqua qu’Adèle observait les murs…

- Et les gens dans les tableaux, vous leur avez déjà demandé leur aide je suppose?
Revenir en haut Aller en bas
Mila V. Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle, deuxième année de GISIS en Zoomagie, préfète & membre des clubs d'astronomie et du 2ACM
Célébrité : Lily Collins
Pseudo : Barling Âge : 26 Parchemins : 3299 Gallions : 3398 Date d'inscription : 12/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t400-mila-it-s-always-darkest- http://www.mumblemumps.com/t1385-mila-you-know-what-they-say-about-hope http://www.mumblemumps.com/t1390-mila-hibouxbox http://www.mumblemumps.com/t2088-journal-de-mila

Quête des Serdaigles
Keep calm and be creative.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mila fut soulagée de voir Fraser lui affirmer qu’il allait bien mais un peu déçue de voir qu’il n’en savait pas plus qu’eux sur les différents bruits qu’ils avaient entendus. Dommage, ça les aurait bien aidé dans leur choix. Finalement, d’un commun accord les Serdaigles choisirent de se diriger vers le rire étrange. C’était l’option la plus logique, le rire était là depuis le début et il traduisait une présence dans les couloirs, au moins ils étaient sûr de trouver quelqu’un à l’autre bout. Et effectivement, à l’autre bout du couloir une présence les attendait : Peeves. « Qu’est-ce que je disais, un rire stupide d’un stupide fantôme… » Le dédain d’Adèle était palpable et Mila le partageait sans mal, l’esprit frappeur n’était jamais synonyme de bonne nouvelle et le voir rigoler devant eux n’avait rien de rassurant. Cette situation le faisait bien trop rire pour qu’il ne soit innocent, le coup de la porte bloquée c’était lui à n’en pas douter. La préfète pinça les lèvres en se souvenant de toutes les horreurs que le fantôme leur avait lancées lors de leur partie de bavboules. Elle adressa un regard mi-rassurant mi-inquiet à Maddox, il avait été présent ce jour-là et elle se doutait qu’il pensait à la même chose qu’elle. Elle se préparait déjà mentalement à une nouvelle attaque de l’esprit quand celui-ci leur lança un regard plein de défi avant de disparaitre purement et simplement sans même leur avoir adressé la parole ou donné le moindre indice sur ce qu’il avait fait. Un soupir s’échappa des lèvres de l’anglaise, ils en étaient toujours au même point, enfermés en dehors de leur salle commune avec toujours aucune clé en vue.

Mila entendit vaguement Adèle demander ce qu’ils devaient faire maintenant, elle lança un regard à ses camarades d’infortune pour voir si l’un d’eux avait une idée à proposer mais tous semblaient parvenir aux mêmes conclusions. La clé se trouvait sûrement dans les parages, sinon la présence de Peeves n’avait aucun sens, mais ils devaient fouiller pour la trouver. La question était où chercher. « Et les gens dans les tableaux, vous leur avez déjà demandé leur aide je suppose ? » La voix de Fraser sortit la bleue de ses pensées. Elle le fixa un instant, satisfaite de voir que le plus jeune ne perdait pas son sens logique malgré la situation étrange. Entre Alice et lui la relève était assurée. « En fait non, pas encore. » Avoua-t-elle en réfléchissant. Ils avaient envisagé cette option un peu plus tôt, mais une chose en avait entrainé une autre et ils ne l’avaient jamais mise en œuvre. Maintenant que Fraser remettait cette idée sur la table, il était sûrement sage de la reconsidérer. Après tous les tableaux assistaient à tout ce qu’il se passait dans les couloirs et, de fait, ils en savaient certainement plus sur ce qu’il se tramait dans le château que tous les élèves réunis. Mila jeta un coup d’œil autours d’elle, ils pouvaient certainement interroger les peintures mais le problème était que la moitié des personnages peints étaient absents de leur tableau tandis que l’autre moitié était endormie. D’expérience, la préfète savait qu’il n’était jamais une bonne idée de réveiller les tableaux de l’école. « Les tableaux sont plutôt capricieux par ici et si on les réveille ce n’est pas dit qu’ils acceptent de nous aider. » Expliqua-t-elle avec une petite grimace. Mila était consciente que c’était ridicule mais elle savait aussi qu’il ne fallait pas prendre le caractère des peintures à la légère. Elle ne comptait plus le nombre de fois où elle avait trouvé des Gryffondors endormis devant leur salle commune parce qu’ils avaient réveillé la Grosse Dame et que celle-ci s’était vengée en refusant de leur ouvrir. En sortant les tableaux de leur sommeil ils avaient autant à gagner qu’à perdre. Mais tout ça avait donné une idée à la préfète. « On pourrait peut-être vérifier si Peeves n’a pas caché la clé derrière leur toile ou dans leur cadre. Qu’est-ce que vous en pensez ? » Proposa-t-elle en regardant ses camarades pour récolter leur avis. Ça pourrait leur permettre d’avancer sans s’attirer les foudres des tableaux.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.



Revenir en haut Aller en bas
Alice Thears P.
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Première année à Serdaigle
Célébrité : Maisie la choupi
Pseudo : Manu Âge : 92 Parchemins : 3332 Gallions : 2489 Date d'inscription : 30/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2205-alice-thears-presa-petite-ameri http://www.mumblemumps.com/t2216-alice-thears-presa-princesse-avec-de-minuscules-ailes#56072 http://www.mumblemumps.com/t2256-alma-chouette-qui-aime-sa-rapace-de-maitresse#57203

Keep calm and be creative



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]N’empêche que Justice League ou équipe d’enquêteurs, on avançait bien doucement dans tout ce merlin de bazar. Et jcommençais à me dire que l’option ‘dormir sur un banc dans le couloir’ n’était pas une si mauvaise idée. Après tout, on était nombreux, il ne pouvait rien nous arriver. Et puis, à tête reposée, plus facile de trouver la solution non ? Mouais pas sûre que ça plaise à tout le monde tout ça, hein ! Surtout, pas sûre que ça plaise à Fraser. D’ailleurs, son caillou, alors, il avait quelque chose de spécial pour qu’il le tienne comme ça ? Euh? Et bien non… C’est qu’un caillou… Oh… Ok… C’était rien décevant quand même. Surtout qu’il avait pas de lance-pierre dans l’autre main. Et un caillou sans lance-pierre, c’était pas hypra utile, non ? Bon, pas grave, l’idée était d’aller vers la source du rire. Jsuivais les grands sans lâcher Fraser, jveux dire, en restant dans son espace vital, un peu comme avec Adèle juste avant. Pas que j’avais peur hein, mais bon à deux on était plus fort, non ? Et quand on arrive dans le couloir-source, l’origine du mal d’Harry Quebert, on tombe sur Peeves qui se fend la poire avec la nôtre. Ah bah bravo ! Qu’est-ce que je disais, un rire stupide d’un stupide fantôme… Rien vrai pour le coup ! Jme demandais bien ce qui poussait les hautes instances de ce château à garder un ectoplasme aussi inutile. Non parce que bon, un ptit coup de proton-pack et c’était réglé hein ! Surtout que bon, si son jeu, c’était de nous faire dormir en dehors de la salle co’, c’était rien nul. Sûr qu’il s’amusait à nous voir ramer comme des galériens ce mauvais génie. Et les gens dans les tableaux, vous leur avez déjà demandé leur aide je suppose ? Regard vers Fraser puis vers Mila. Alors, répond nom de Merlin, mais répond ! Notre vie en dépend ! VITE ! (Euh… Alice, jcrois que tu t’emportes, là…) En fait non, pas encore. Ohlala, pour l’adaptation ciné, il allait falloir bosser les dialogues histoire de rendre le tout mystérieux, un poil abscons, et très Psycho Mag, genre ‘La réponse n’est pas toujours dans les reflets d’une simple peinture, mais peut-être en toi-même.’ Et là violons, zoom lent vers le visage, expression d’une découverte, épiphanie. … Ouais c’était ptet trop de mise en scène et on perdrait pas mal de temps, déjà qu’on en perd beaucoup hein, laissons tomber…

Les tableaux sont plutôt capricieux par ici et si on les réveille ce n’est pas dit qu’ils acceptent de nous aider. C’était partir défaitistes, mais d’un côté vu l’heure et le temps qu’on mettait pour chercher une maudite clef, c’était rien logique, et puis elle connaissait mieux le château que moi, donc bon, jm’abstiens. On pourrait peut-être vérifier si Peeves n’a pas caché la clé derrière leur toile ou dans leur cadre. Qu’est-ce que vous en pensez ? Rien pernicieuse comme idée de cacher la clef là-bas, mais bon, après tout, venant de lui, c’était pas si bizarre. C’pas une mauvaise idée, et puis si on réveille un tableau en le bougeant, on pourra toujours lui demander s’il a vu quelque chose… ‘Fin s’il passe sur ses caprices évidemment, hein ! Ceci dit, certains de ces tableaux devaient peser rien lourd. Est-ce que les sorts fonctionnaient sur eux ou une magie les maintenait au mur ? Bonne question, tiens ! Et en parlant de bonnes questions. En plus, jdois avouer que jme suis toujours demandé si quelque chose se cachait derrière les toiles magiques… *.* … Euh, Lili, reprend-toi, jpense qu’à cette heure-ci, tout le monde se fout de connaître toute la batterie de questions que tu peux te poser, hein. Bon, et à part Mila et moi, les autres étaient prêts pour l’aventure ‘retournons les tableaux sans leur accord préalable’ ? Fraser Maddox Adèle ? Une objection à son honneur la préfète ?



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nerval
Mon cœur encore tendre et novice,
Ne connaissait pas la noirceur,
De la vie en cueillant les fleurs,
Je n’en sentais pas les épines,
Et mes caresses enfantines
Étaient pures et sans aigreurs.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] (code by Joy . gifs by .sparkle)


Coffre de princesse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 2e année de GISIS Médecine magique
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle / .sparkle Âge : 27 Parchemins : 1792 Gallions : 1043 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Quête de Serdaigle
Keep calm and be creative
Puisqu’ils étaient unanimes, les élèves décidèrent de suivre la piste du rire. Il n’était pas très rassuré, mais il suivit les autres. Finalement, ce rire, c’était celui de Peeves. Encore celui-là ! Il était visiblement responsable. Il fallait s’en douter. Maddox échangea un regard avec Mila. Elle aussi se souvenait des tours que ce maudit esprit leur avait joués. Il ne leur restait plus qu’à trouver la clé eux-mêmes car l’esprit frappeur n’avait bien sûr été d’aucune utilité. « Qu’est-ce que je disais, un rire stupide d’un stupide fantôme… » Commenta Adèle, lui ayant rappelé son prénom quelques minutes plus tôt. Elle semblait bien sûr d’elle, peut-être même trop. C’est bien une Française. « Hum… par quoi on commence ? » Lança-t-elle juste après. La clé devait être cachée sous leur nez, Maddox sentait qu'ils allaient mettre du temps à la trouver. L’ami d’Alice demanda : « Et les gens dans les tableaux, vous leur avez déjà demandé leur aide, je suppose ? » Les tableaux ? C’était peut-être une bonne idée, mais le brun n’était pas certain qu’ils soient heureux d’être dérangés. La préfète fut la première à répondre : « En fait non, pas encore. » Maddox ne parlait jamais aux tableaux. Il avait toujours trouvé dérangeant l’idée que des peintures puissent parler. C’était peut-être son côté moldu qui l’empêchait de les considérer comme des vivants. « Les tableaux sont plutôt capricieux par ici et si on les réveille ce n’est pas dit qu’ils acceptent de nous aider. On pourrait peut-être vérifier si Peeves n’a pas caché la clé derrière leur toile ou dans leur cadre. Qu’est-ce que vous en pensez ? » La préfète proposait donc de vérifier derrière les tableaux sans réveiller les occupants. Cette tâche s’annonçait compliquée. « C’pas une mauvaise idée, et puis si on réveille un tableau en le bougeant, on pourra toujours lui demander s’il a vu quelque chose… ‘Fin s’il passe sur ses caprices évidemment, hein ! » Émit Alice, confirmant l’idée de Mila au passage. Maddox bailla discrètement dans son coin. Il trouvait le temps long, il avait très envie de s’affaler dans un des fauteuils de la salle commune, là maintenant, mais il fallait déjà ouvrir cette maudite porte. « En plus, j’dois avouer que j’me suis toujours demandé si quelque chose se cachait derrière les toiles magiques… » En voilà au moins une qui semblait heureuse du déroulement de la situation. Le sorcier avait peur qu’elle soit vite déçue si elle s’attendait à des merveilles. « Sans vouloir briser tes jolis rêves, derrière les toiles, il y a un mur… Et peut-être que parfois… il y a un passage secret. Mais bon, cette fois, il pourrait y avoir une clé. » Maddox mit posa main au sommet du crâne d’Alice pour lui ébouriffer vaguement les cheveux. Elle était mignonne, Alice, avec son coup de cœur pour Flynn. Il se demanda d’ailleurs si ce coup de cœur lui était passé ou s’il était toujours là. Puisque personne n’objecta, ils décidèrent de regarder prudemment derrière les portraits sur les murs en espérant y trouver la clé tant attendue.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Adèle de Lestang
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Cara Delevingne
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 872 Gallions : 920 Date d'inscription : 17/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Keep calm and be creative

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ha. Et bien non. Personne n'avait ouvert le dialogue avec les personnalités des tableaux parce que tout le monde était parti du principe que ces derniers étaient susceptibles et que donc ils perdraient leur temps. La préfète énonça à voix haute cette explication avant de suggérer d'analyser les tableaux. Tout le monde semblait d'accord avec l'idée de chercher cette clé dans les portraits. Alice s'imaginait déjà trouver des merveilles incroyables derrière les châssis des toiles, Adèle craignait plutôt d'avoir de la poussière plein les doigts.

Heureusement, ils étaient nombreux et ne seraient pas de trop pour réaliser cette tâche. La Française s'avança vers le mur résolue à en terminer au plus vite. Elle tendit les bras vers un cadre accroché un peu plus haut que son visage. Elle avait volontairement choisi un cadre vide pour s'épargner les réprimandes de son propriétaire. Elle passa d'abord sa main sur la toile mais ne sentit aucun relief de clé. Elle saisit les montant du cadre et tira pour le soulever. Elle avait peut-être choisi la tranquillité mais pas la simplicité, celui-là était un peu lourd.

- HA ! Mais qu'est-ce que vous faites, espèce de folle ?!
Hurla une petite voix stridente.

Adèle sursauta surprise, et lâcha le cadre qui claqua contre le mur. Correction, elle n'avait pas choisi la facilité. La propriétaire du tableau qu'elle avait choisi, avait regagné sa place et paraissait très en colère. Les plumes de sa coiffe s'agitaient en tout sens.

- Je cherche une clé, vous avez vu quelque chose ? Demanda poliment Adèle
- Il n'y a pas de clé ici, répliqua la petite dame ses yeux la fusillant sur place.
- D'accord, je vais juste regarder der...
- Arrêtez ça ! Hurla de nouveau la dame

Adèle s'agaça et posa de nouveau ses mains sur le bord du cadre pour le soulever.

- Mais arrêtez ! Je vais hurler ! HAAA ! Au secours ! On m'agresse ! Aidez-moi !

La jeune fille se dépêcha de glisser sa main en espérant y trouver la clé, mais en vain. Il n'y avait rien. Elle reposa le cadre et porta ses mains à ses oreilles ; le portrait lui avait crevé les tympans. Les autres portraits protestaient également. Adèle s'éloigna du mur, laissant aux autres le soin de finir de regarder les tableaux. La détraquée aux plumes lui avait passé l'envie d'explorer.

Revenir en haut Aller en bas
Mila V. Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle, deuxième année de GISIS en Zoomagie, préfète & membre des clubs d'astronomie et du 2ACM
Célébrité : Lily Collins
Pseudo : Barling Âge : 26 Parchemins : 3299 Gallions : 3398 Date d'inscription : 12/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t400-mila-it-s-always-darkest- http://www.mumblemumps.com/t1385-mila-you-know-what-they-say-about-hope http://www.mumblemumps.com/t1390-mila-hibouxbox http://www.mumblemumps.com/t2088-journal-de-mila

Quête des Serdaigles
Keep calm and be creative.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mila commençait à trouver le petit jeu de Peeves fatiguant. En fait, en y regardant de plus près, tous les bleus qui l'entouraient avaient l'air fatigués, les mines étaient lasses et l'envie de pouvoir enfin se poser dans la salle commune pouvait se sentir même les yeux fermés. Seule Alice avait l'air encore motivée par cette quête improvisée. L'idée d'inspecter les tableaux sembla la ravir et Mila ne pu s'empêcher de sourire en entendant toutes les questions qu'elle se posait. Son émerveillement lui rappela les premiers mois qu'elle avait passé au château et elle était contente de voir que malgré tout ce qu'il se passait avec la quarantaine, le château n'avait pas perdu de sa magie aux yeux des plus jeunes. Tous les Serdaigles étant d'accord pour chercher la clé sur les tableaux, chacun se dirigea vers une œuvre. Du coin de l'œil, la préfète vit Maddox bâiller, réprimant à son tour un bâillement contagieux, elle donna un coup de coude discret au sorcier pour le taquiner. « Tu me donnes un coup de main ? » lui souffla-t-elle tout en désignant du doigt un gigantesque tableau qui représentait un groupe de sorcier occupé à jouer à une sorte de croquet magique. Enfin, c'était ce dont la bleue se souvenait parce que pour le moment, les personnages étaient occupés à piquer un somme adossés à des arbres peint autour d'eux. L’œuvre était immense et ils ne seraient pas trop de deux pour l'inspecter, surtout s'ils devaient soulever la lourde toile. Se postant à une extrémité du tableau, Mila commença par passer délicatement sa main sur le cadre, elle savait que soulever le tableau ne manquerait pas de réveiller ses occupants aussi se décida-t-elle à commencer par des méthodes moins invasives. Rapidement, elle constata que le cadre ne cachait aucune clé, elle jeta un coup d'œil à Maddox et secoua doucement la tête pour lui indiquer qu'elle avait fait chou-blanc. Vu l'expression de son meilleur ami, lui aussi avait les mains vides. Ensemble, ils soulevèrent la toile pour pouvoir regarder derrière. Malgré leurs précautions de vives protestations, se firent tout de suite entendre. Les occupants de l’œuvre ne tardèrent pas à les abreuver de noms d'oiseaux et de menaces en tout genre. Ils avaient eu raison de redouter leur susceptibilité, les tableaux n'avaient aucune envie de les aider. Se rependant en excuses Mila se dépêcha de jeter un coup d’œil à l'arrière du tableau. Rien.

Rien, il n'y avait rien. Ni derrière la toile, ni sur le mur de pierre. Quelle déception. Mila fit signe à Maddox de lâcher le tableau avant de l'entraîner au milieu du couloir, laissant les personnages peints continuer de râler dans leur coin. D'ailleurs, ils n'étaient pas les seuls à exprimer leur mécontentement, tous les autres Serdaigles s'étaient également fait taper sur les doigts pour avoir réveillé une œuvre. Mila jeta un coup d’œil à ses camarades. « Bon... Les tableaux, on oublie. » Commença-t-elle avec un petit soupir, tentant d'oublier le vacarme. À moins que Peeves n'ait caché la clé au fin fonds du château -et il était assez fourbe pour ça- elle ne pouvait pas être bien loin. Mais les options étaient plutôt limitées au final et pas très inventives. « Ce qui nous laisse les bancs ou les escaliers. » Enuméra-t-elle en désignant de la main leurs deux meilleures options. Elle prit un moment pour réfléchir, ils avaient assez perdu de temps comme ça, le couvre-feu était tout proche et la préfète commençait à se lasser de ce petit jeu. Chercher la clé sous les bancs aurait été bien facile, mais justement ça paraissait trop évident. Peeves n'était pas un esprit farceur pour rien, cacher la clé sous des bancs n'était pas à la hauteur de sa réputation. Tandis que les escaliers... « Je suis la seule à penser que Peeves est assez tordu pour avoir caché la clé sur des escaliers mouvants ? » Elle adressa un regard entendu à ses camarades. Nul doute que Peeves rigolerait bien en les voyant lutter contre des escaliers capricieux pour trouver une minuscule clé. Ça, ça lui ressemblait plus, mais ça n'avait rien de rassurant.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Pour Fraser, parler à des tableaux avec des représentations animées par je ne sais quelle magie, c’était tout naturel. Enfin, dans sa famille, on parlait bien aux pierres, non? Fraser jeta un coup d’œil aux murs qui l’entourait. Ce serait si simple.

- C’est plus un esprit frappeur qu’un fantôme en fait. Peeve… Les esprits frappeurs sont un autre genre d’esprit… Ma tante Sam est morte une fois. C’était un fantôme mais elle arrivait à faire des trucs d’esprit frappeur… Maman dit que c’est parce qu’elle était tellement en colère...

Fraser ne cherche pas la clef derrière les tableaux. Il a bien trop peur de toucher aux murs par inadvertance… Alors il discute tout bas pour se donner une contenance, les mains dans les poches en laissant Alice s’y coller. Fraser ne discute jamais sauf s’il est seul. Mais là personne ne va le remarquer hein? Parce que Alice est là…

Ok... Fraser, ferme-la... Avoir un fantôme dans sa famille, un fantôme en colère... Ça pouvait passer... Mais la suite n'était pas une histoire qu'on pouvait raconter... Enfin, ce n'était pas le genre d'histoire qui lui permettrait de s'intégrer. Allons, on se recentre et on se rend utile!

Les escaliers? Il en venait des escaliers, lui.

- J’ai entendu du bruit quand j’y étais. Un rire et des pas… J’ai cru que c’était vous les pas… Et Peeves ne marche pas.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Thears P.
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Première année à Serdaigle
Célébrité : Maisie la choupi
Pseudo : Manu Âge : 92 Parchemins : 3332 Gallions : 2489 Date d'inscription : 30/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2205-alice-thears-presa-petite-ameri http://www.mumblemumps.com/t2216-alice-thears-presa-princesse-avec-de-minuscules-ailes#56072 http://www.mumblemumps.com/t2256-alma-chouette-qui-aime-sa-rapace-de-maitresse#57203

Keep calm and be creative



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Bon l’idée des tableaux était ok pour tout le monde ? Sans vouloir briser tes jolis rêves, derrière les toiles, il y a un mur… Et peut-être que parfois… il y a un passage secret. Mais bon, cette fois, il pourrait y avoir une clé. Un passage secret ? oO Hm Maddox était hyper pragmatique et en même temps très rêveur, ça f’sait un mélange rien bizarre. En tout cas, j’étais sûre qu’on pouvait trouver des trucs bien plus drôles que juste un mur, hein. Imagine que t’aies accès jsais pas comment à l’envers du décor présent dans le tableau. Genre la salle de bain de la Grosse Dame ! Ce s’rait juste trop drôle quoi ! Bref, passons (et sur l’ironie dans la réponse du gentil relou et sur tout ça) et avançons dans le mystère parce que bon, on allait pas enfiler des perles gentiment toute la soirée dans un couloir gelé hein. Mais ! O.O Maddox venait d’me décoiffer là avec son ébouriffage de cheveux ! O.O Il savait combien de temps ça prenait à coiffer ces trucs-là ? U.U Heureusement que c’était l’soir hein !

Bref, tout le monde se mettait en quête de tableaux à bouger. Et j’avais beau regarder en m’éloignant un peu de Fraser, jvoyais aucun petit truc que j’aurais pu bouger, moi. Non parce que vous avez vu la taille des cadres, là ? Vous m’imaginez deux secondes bouger un truc comme ça ? Ok j’étais un peu plus forte qu’une petite fille lambda, à cause d’une certaine hybridité, mais j’étais pas Hit Girl non plus, hein. En plus, j’étais pas fan des perruques violettes, donc bon… C’qui était rien marrant, en tout cas, avec Nicolas Flamel, c’était sa carrière de libraire. En plus le gars n’était pas que libraire hein, il était libraire-juré, et du coup, il avait l’droit de pas payer de taxes, entre autres. Et c’était même dit que l’autre avait plein de fois utilisé ce droit pour pas avoir à payer différents impôts. Pour un mec qui transformait le plomb en or, c’était quand même rien moyen comme demande, mais bon, ça, les moldus le savaient pas. Ouais ouais, comme je m’ennuyais un peu, je repensais au bouquin que jlisais avant de venir ici. Non parce que b-WOW ! O.O Pourquoi ils criaient tous comme ça les tableaux d’un coup ?! Ah ouais non, ils aimaient pas du tout ce qu’ils faisaient. Et la vieille qu’Adèle avait bougé, quelle harpie ! Pire que ma mère biologique, c’était rien sûr ! faire des trucs d’esprit frappeur… Maman dit que c’est parce qu’elle était tellement en colère... Mais qu’est-ce qu’il racontait Fraser ? oO Est-ce que toute l’école était en train de dérailler ? oO

Bon, pendant que les autres teubés des tableaux se calmaient doucement, nous voilà à tourner encore en rond autour de la réponse. En plus, vu que personne avait rien trouvé de drôle derrière les tableaux, moi jcommençais vraiment à plus trouver ça attrayant hein comme recherche. Oui évidemment ‘fallait trouver la clé surtout hein, les trucs drôles c’était pour une autre fois apparemment. Ohlala quel Filles du calvaire ! U.U Je suis la seule à penser que Peeves est assez tordu pour avoir caché la clé sur des escaliers mouvants ? Bah clairement non ! Evidemment qu’il était assez tordu pour ça ! Le gars était assez tordu pour avoir fait bouffé la clé à une créature de la forêt interdite en la cachant dans un steak même ! … O.O Oh mais… Non espérons que ce ne soit pas ça la clé de l’énigme… T’imagines sinon ? >.> Sûr qu’on dormirait dehors cette nuit. J’ai entendu du bruit quand j’y étais. Un rire et des pas… J’ai cru que c’était vous les pas… Et Peeves ne marche pas. Tiens, c’était pas faux ça. Ptet qu’il avait un complice dans l’école… LE DIRECTEUR ! O.O Evidemment. Le mec était rien tordu ! Et ça expliquerait pourquoi il l’a pas viré, du coup. Bon calme-toi Lili, tu fais une fixette sur le dirlo, mais c’est pas l’cas de tout le monde hein, soyons réalistes et allons regarder ces fichus escaliers pour trouver cette fichue clé et regagner nos fichus lits une bonne fois pour toute par Sarah Good et tous ses aïeux ! Du coup, clairement, y’a de grandes chances de trouver la solution là-bas, même si bon, on va rien ramer. Je retourne à côté de Fraser, sait-on jamais qu’on trouve un truc bizarre là où on allait. Jdirais pas non à mon lit en tout cas Ouais ça, jlavais dit moins fort hein, c’était plus une réflexion en l’air qu’autre chose d’ailleurs. Bref, après les caprices des tableaux, voici notre joli groupe allant contre vents et marées vers ceux des escaliers. Gageons qu’ils obtempérerons plus facilement parce que même si une chasse au trésor, c’était drôle, là ça devenait un poil agaçant…



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nerval
Mon cœur encore tendre et novice,
Ne connaissait pas la noirceur,
De la vie en cueillant les fleurs,
Je n’en sentais pas les épines,
Et mes caresses enfantines
Étaient pures et sans aigreurs.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] (code by Joy . gifs by .sparkle)


Coffre de princesse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Quête de Serdaigle part IV - Keep calm and be creative.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quête des Serdaigle - PART I
» MATCH #1 SERDAIGLE vs POUFSOUFFLE
» MATCH #3 - POUFSOUFFLE vs SERDAIGLE
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: sixth floor-
Sauter vers: