Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

(sakura&johannes) an apple a day keeps anyone away

Sakura Swanson-Okada
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : 7e année
Célébrité : Masaki Sato
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 302 Gallions : 185 Date d'inscription : 28/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1519-sakura-i-m-famous-it-s-my-job http://www.mumblemumps.com/t1523-sakura-don-t-mess-with-me http://www.mumblemumps.com/t1635-sakura-laissez-un-message-apres-le-bip http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Sakura & Johannes
an apple a day keeps anyone away
if you throw it hard enough
Après sa première journée de cours de la rentrée, Sakura était épuisée. Elle n’avait qu’une envie : retrouver son lit et dormir pendant des heures. Malheureusement, elle avait déjà quelques devoirs à faire. L’année dernière, Sakura avait été la reine des devoirs non rendus ou bâclés. Elle n’avait pas travaillé de l’année et elle avait bien failli redoubler. Quand elle avait appris qu’elle avait réussi ses examens et qu’elle passait en septième année, elle était extrêmement surprise. Elle avait dû être très convaincante car elle n’avait clairement pas de quoi être fière de ses notes. Cette année, si elle ne voulait pas se retrouver dans le même pétrin, elle allait devoir faire des efforts et travailler aussi souvent qu’elle le pouvait. Seulement, son envie de revoir son pays adoré et de retrouver sa carrière ne l’aidaient pas à mettre du cœur à l’ouvrage. Et elle se souvenait d’une promesse qui n’avait pas été tenue. Le professeur Abberline avait dit qu’elle l’aiderait à quitter Poudlard si elle faisait de son mieux aux examens. Elle avait fait plus que de son mieux, elle était passée à l’année supérieure. Elle avait même réussi à avoir un Acceptable dans sa matière et pourtant, Sakura n’avait pas eu de ses nouvelles de tout l’été. Elle n’avait rien fait pour l’aider à convaincre la direction de la laisser arrêter ses études. C’était une menteuse. Sakura décida sur un coup de tête d’aller lui dire tout ce qu’elle pensait de ses encouragements et de ses promesses dans le vent et quitta le groupe d’élèves qui retournaient au dortoir en prenant la direction opposée dans les escaliers. Sakura ne savait pas si le professeur Abberline avait cours ou non, mais à cette heure-là, c’était peu probable. En plus, elle avait sûrement moins d’élèves que les autres professeurs et devait travailler moins longtemps que les autres. Si elle ne se trouvait pas dans sa salle de classe, elle devait donc se trouver soit dans son bureau, soit dans son appartement, soit dans la salle des professeurs. La salle des professeurs était l’option la plus proche d’elle, elle avait donc moins de chances de se faire attraper. La Japonaise ne se découragerait pas tant qu’elle n’aurait pas eu une discussion avec le professeur. Elle ne pouvait pas attendre de la voir en classe, elle avait son cours beaucoup trop tard dans la semaine et elle ne pouvait pas non plus aller l’interrompre à l’heure du repas. Tout ce qu’elle pouvait faire à l’heure du déjeuner ou du dîner, c’était lui jeter des regards noirs et comme elle ne la regardait pas, ce plan ne pouvait pas fonctionner. Avant même qu’elle ne le réalise, elle était déjà au rez-de-chaussée. Sakura frappa à une porte qu’elle pensait être celle de la salle de professeurs. Elle ne s’y était jamais rendue par le passé et cette porte menait forcément quelque part. Elle patienta en attendant qu’on vienne lui répondre. Elle s’apprêtait à frapper encore une fois quand elle entendit des bruits de pas. Elle vit une ombre sous le pas de la porte et baissa donc la main.

Du haut de son mètre cinquante-six, Sakura fut impressionnée par la taille du professeur qui ouvrit. Il était géant à ses yeux, elle n’avait jamais été aussi près de lui, alors elle ne l’avait pas remarqué. Mais très vite, elle ne s’en formalisa pas. Au Japon, il n’y avait peut-être pas beaucoup de grands, mais elle avait étudié à Durmstrang et Poudlard, et là, elle en avait vu des grands, et même parmi les élèves. Elle n’y faisait plus tellement attention, mais quand elle avait débarqué dans l’école slave la première fois, elle avait presque eu peur de l’endroit dans lequel elle s’était retrouvée. La jeune fille ne savait pas quelle était la matière que ce professeur enseignait. Elle s’amusa un instant à le deviner, mais quand il s’interrogea de la voir, à son expression, Sakura se dit qu’elle ferait mieux de s’expliquer avant qu’il ne la renvoie d’où elle venait. « Bonjour professeur. Je peux entrer un instant ? Merci. » Demanda-t-elle tout se glissant dans l’espace entre le professeur et la porte pour entrer, avant même qu’il ne puisse lui dire si oui ou non elle en avait le droit. La pièce était bien plus petite qu’elle ne l’aurait imaginé, mais très vite, Sakura reporta son attention sur l’homme face à elle. Si elle n’était pas aussi remontée, elle aurait sûrement remarqué qu’il n’y avait dans ce bureau qu’une place et qu’on pouvait difficilement y caser plus d’un professeur. Elle ne se trouvait pas au bon endroit. Et avec la taille du professeur, la pièce n’en avait l’air que plus disproportionnée. « Dites... vous êtes professeur de quoi ? » Demanda Sakura, curieuse et souriante, à celui qui n’était en réalité pas un professeur, mais le concierge du château. Sakura ne le voyait qu’à la table des professeurs, alors elle ne l’avait jamais réalisé. Et en y repensant, il lui semblait l’avoir déjà vu discuter avec le professeur Abberline lors d’un repas. « Je viens voir le professeur Abberline. Elle est là ? » Et enfin, elle se tourna pour observer plus en détails la pièce. Il était seul, dans cette petite pièce qui n’était qu’un bureau. Il n’y avait pas d’autres portes. Il n’y avait rien. C’était un peu pitoyable pour une salle des professeurs. Elle se dit alors qu’elle s’était trompée. « Oups. Je crois que je me suis trompée d’endroit… J’ai pas fait attention. » Alors qu’elle s’excusait avec un sourire gêné, enfin ce qui ressemblait à des excuses pour elle, elle s’installa sur une chaise face au bureau. Maintenant qu’elle était là, Sakura comptait bien emprunter un peu du temps à cet homme qui ne semblait pas si occupé. « Vous pouvez vous asseoir. » Dit-elle comme si c’était elle, le professeur dans cette pièce. Elle croisa les bras et attendit qu’il s’exécute. Elle avait très envie de faire connaissance avec lui. Il ne ressemblait pas tout à fait aux autres, elle était curieuse de savoir quel genre de personne il était. Et les limites élèves/membres du personnel, elle ne les connaissait pas réellement. Après tout, elle était bien amie avec un infirmier. Il fallait qu’elle passe voir Hadès quand elle le pourrait, mais il devait être occupé avec cette histoire d’épidémie.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Johannes L. Rosenberg
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Concierge
Célébrité : Dan Avidan
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1072 Gallions : 687 Date d'inscription : 22/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
12/22  (12/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1268-what-am-i-willing-to-put-up-wit http://www.mumblemumps.com/t1275-johannes-you-can-t-open-up-the-story-of-my-life-and-just-go-to-page-738-and-think-you-know-me http://www.mumblemumps.com/t1304-johannes-i-am-the-unicorn-wizard http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



An apple a day keeps anyone away

ft. sakura swanson-okada


La première véritable journée de reprise est pénible. Du boulot, il n'a jamais réellement cessé d'en avoir, même cet été, alors qu'il s'assurait régulièrement que tout était en état, que les élèves restés dans le château faute de profiter du camping et des auberges de Pré-au-Lard ne dérangeaient rien qui n'était pas nécessaire. Mais même avec tout ça, tout était plus calme. Ses journées plus doucement rythmées. Plus de pression liée au fait de les retrouver dans les couloirs à des heures improbables : chacun était libre, tant qu'il y avait un minimum de respect pour le bâtiment et ses habitants. Tout était plus calme, suffisamment pour que la différence avec les premiers jours de Septembre soit parfaitement claire, parfaitement marquée. Plus de bruit. Plus de présences. Pour lui qui a profité du quasi-silence des couloirs pour laisser sa tête tourner à plein régime, ce nouveau son fait naître dans son crâne un début de migraine. Le bruit. Sa tête qui fonctionne trop. Les récents événements. Beaucoup de coupables, dans cette affaire.

Johannes finit par trouver refuge dans son bureau quand la journée de cours se termine, pour profiter d'un moment d’accalmie pour se préparer à attaquer ses tâches du soir, celles qui précèdent l'heure du dîner. A l'instant même où il referme la porte, un soupire passe ses lèvres, un noeud dans son estomac se dénoue. Il n'imaginait pas être stressé, il doit pourtant se rendre à l'évidence. Il ne sait pas à quoi il peut bien être dû. Peut-être est-ce cette nouvelle année qui débute, ces nouveaux étudiants qui arrivent. Si c'est parce que ça fait bientôt un an qu'il est là, et qu'il n'est pas resté au même endroit aussi longtemps depuis des années. Quasiment huit ans, à vrai dire. Il doit y avoir un peu des deux. Il a toujours un peu de mal à se sentir à l'aise ici, dans ce monde qu'il apprend à connaître chaque fois, cet univers qui est si loin de ce avec quoi il a grandi. Au bout d'un an, il a de nouvelles habitudes, de nouveaux réflexes, mais il a toujours cette étrange sensation sous la peau, ce quelque chose qu'il a du mal à décrire et qui pourtant le réveille parfois la nuit. Il porte une main à son torse, pensif, puis vient contourner son bureau pour y mettre un peu d'ordre.

Quelques coups sont frappés contre le bois qui sépare son bureau du couloir et l'Allemand relève la tête, se demandant un instant s'il a bien entendu, ou si c'est la fatigue de la reprise. Il attend quelques secondes mais n'entend rien de nouveau. Pourtant, il se lève pour aller vérifier, curieux. Quand il ouvre la porte, il se retrouve face à Miss Swanson-Okada, qui le regarde avec une pointe de surprise dans les yeux avant de se reprendre immédiatement, plus rapidement que lui, en tout cas. Il ne comprend pas ce qu'elle fait là, et ça doit se voir. Bonjour professeur. Je peux entrer un instant ? Merci. « Professeur » ? Voilà qu'elle le perd un peu plus, mais il n'a pas le temps de réagir qu'elle passe déjà le pas de la porte pour rentrer dans son bureau, sans qu'il puisse dire un mot ou même lui faire signe de s'avancer. Il la laisse faire, soupirant à nouveau, puis referme derrière elle. Dites... vous êtes professeur de quoi ? Le concierge se demande un instant si elle se moque de lui, ou si elle ignore vraiment tout de lui. Il pensait ne pas passer inaperçu, mais il semblerait probable qu'elle ait complètement loupé sa présence lors de la dernière année scolaire. Étrange. Il s'interroge : est-il censé se sentir vexé ? Si oui, alors quelque chose ne doit pas fonctionner normalement dans son esprit en ce moment, parce qu'il ne l'est pas un poil. Il laisse malheureusement le temps de lui répondre s'échapper, à réfléchir. Je viens voir le professeur Abberline. Elle est là ? Il entrouvre la bouche, la referme. Alexis. Elle est venue chercher Alexis. Un court moment, il se demande si elle a une raison pour venir la chercher ici, auprès de lui, mais balaye vite cette probabilité. Le fait qu'elle l'appelle « professeur » tend à clairement indiquer qu'elle se croit du côté de leur salle à eux. Non, elle n'est pas là. Il ignore où elle peut se trouver à cette heure. Il ignore ce qu'elle peut faire. Il se pose la question. Il s'intéresse à la réponse. Mais il ne l'admettra pas, têtu.

Oups. Je crois que je me suis trompée d’endroit… J’ai pas fait attention. Ah. Le voilà, le moment de réalisation. Il acquiesce lentement, les sourcils doucement froncés. Effectivement, je crois que vous n'êtes pas dans la bonne pièce. Et alors qu'il tend la main pour rouvrir la porte, la laisser repartir à la recherche de la professeur d'étude des runes, la jeune femme décide de s'installer dans la chaise face à la sienne, devant son bureau, le laissant dans l'incompréhension la plus totale. Qu'est-ce qu'elle fait, bon sang ? Vous pouvez vous asseoir. Est-ce qu'il doit rire ? C'est ça, n'est-ce pas ? C'est une blague ? Incrédule, il fait un pas vers elle, la regarde croiser les bras. Pardon ? Malgré sa surprise, il finit par passer de l'autre côté du bureau, et s'asseoir après de longues minutes d'hésitation. Il ne sait pas pourquoi il joue le jeu, mais le voilà là, à croiser les doigts sur le bois devant lui. Vous avez besoin de mon aide ? La salle des professeurs est un peu plus loin, vous aurez surement plus de chances de trouver... Son bref silence n'est pas dû à l'hésitation sur l'identité de la personne recherchée, mais à celle sur la manière dont il doit l'appeler. Il parle tellement rarement d'elle avec les autres que ça ne lui vient pas naturellement. ... Miss Abberline là bas. A moins que vous ne souhaitiez aborder un autre sujet ? Là, tout de suite, il ne voit pas. Il ne voit pas ce qu'elle peut bien attendre de lui, surtout alors qu'elle souhaite voir Alexis. Il refuse de se dire que c'est parce que ça se sait. Parce qu'elle sait pour eux. Ce serait trop improbable.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


©️ Moutarde

Revenir en haut Aller en bas
Sakura Swanson-Okada
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : 7e année
Célébrité : Masaki Sato
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 302 Gallions : 185 Date d'inscription : 28/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1519-sakura-i-m-famous-it-s-my-job http://www.mumblemumps.com/t1523-sakura-don-t-mess-with-me http://www.mumblemumps.com/t1635-sakura-laissez-un-message-apres-le-bip http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Sakura & Johannes
an apple a day keeps anyone away
if you throw it hard enough
Tête-en-l’air était un adjectif qui pouvait parfois qualifier Sakura quand elle pensait à bien trop de choses en même temps. Cette fois, il lui allait parfaitement. En entrant dans le bureau du membre du personnel, elle n’avait pas réalisé qu’il n’était pas professeur, premièrement, et surtout qu’elle n’était pas dans la salle des professeurs, deuxièmement. Le professeur, qui soupirait déjà alors qu’elle venait à peine de passer le pas de sa porte, ne semblait pas très motivé à travailler. Elle le dérangeait peut-être dans un de ses seuls moments de détente. Mais c’était la rentrée, il fallait bien se remettre au travail, surtout si on la forçait elle à reprendre des cours alors qu’elle en avait encore moins envie que l’année précédente. Quand Sakura lui demanda très sérieusement quelle matière il enseignait à Poudlard, elle patienta, mais comme il prenait trop de temps, elle passa à l’objet de sa venue : voir le professeur Abberline. « Non, elle n'est pas là. » Répondit-il à la Japonaise. Elle put enfin entendre sa voix. Mais peut-être qu’elle ne lui avait pas laissé le temps d’en placer une jusqu’à présent. Elle se dit qu’elle ferait mieux de se calmer un peu et d’attendre ses réponses ou elle allait finir par paraître impolie, ce n’était pas son but non plus. Réalisant qu’elle n’était pas dans la salle des professeurs, elle se sentit un peu honteuse pendant quelques secondes, puis elle se rappela qu’on lui avait appris à ne pas avoir honte de ses actions et à assumer. Si c’était son caractère, elle ne pouvait rien y faire, ces petits défauts pouvaient aussi être son charme. « Effectivement, je crois que vous n'êtes pas dans la bonne pièce. » Confirma le professeur à Sakura, même si elle n’en avait pas besoin. Elle soupira discrètement avant d’aller s’asseoir sur la chaise face au bureau. Elle n’était quand même pas venue le déranger pour rien, elle allait faire un effort pour discuter avec lui. Il était tout seul, il devait s’ennuyer. Elle lui indiqua qu’il pouvait s’asseoir à son bureau. « Pardon ? » Sakura se tourna vers lui. Est-ce que ses cheveux l’empêchaient d’entendre parfaitement ce qu’elle venait de dire ? Il ne bougeait pas. « Vous pouvez vous asseoir. » Répéta Sakura pour être certaine qu’il ait bien entendu cette fois-ci. Quand elle le regarda contourner le bureau, elle se dit que cette fois, le message était passé. Si cela n’avait pas été le cas, elle avait deux ou trois suggestions à lui donner. Le professeur s’installa et regarda Sakura en croisant les doigts. Il avait soudain l’air beaucoup plus sérieux en effectuant ce geste et derrière ce bureau. La Japonaise se souvint du jour où elle avait été dans le bureau du directeur, à Durmstrang. C’était le jour où elle avait attaqué Aiko en lui lançant des sortilèges impardonnables. Elle avait passé un très mauvais quart d’heure avant que ses parents arrivent, ainsi que ceux d’Aiko. En fait, elle avait passé une très mauvaise journée. Perdue dans ses pensées, elle resta silencieuse face à cet homme.

« Vous avez besoin de mon aide ? La salle des professeurs est un peu plus loin, vous aurez sûrement plus de chances de trouver... » Le professeur marqua une hésitation. Il ne se souvenait peut-être plus du nom du professeur qu’elle cherchait. Après les problèmes d’audition, il avait maintenant des problèmes de mémoire. C’était peut-être l’âge. Pourtant, il faisait plutôt jeune, pour avoir autant de problèmes. Elle allait ouvrir la bouche pour le lui rappeler, quand il recommença à parler : « ... Miss Abberline là-bas. A moins que vous ne souhaitiez aborder un autre sujet ? » La question du professeur la fit réfléchir un instant. Est-ce qu’elle voulait aborder le sujet avec lui ? La jeune fille ne le connaissait pas et il n’était pas un de ses professeurs, elle ne savait pas s’il pouvait l’aider avec son problème. Mais peut-être qu’elle pourrait l’aider avec d’autres. « Vous devez être un professeur plutôt important pour avoir votre propre bureau au rez-de-chaussée. Sauf si c’est parce que vous ne voulez pas monter les marches… » Sakura se demandait si en plus du problème d’audition et de mémoire, il avait aussi un problème de mobilité. Ce professeur, elle ne savait pas vraiment quoi en penser. « Vous ne m’avez toujours pas dit quelle était votre matière. Vous enseignez l’art ? Vous avez l’air d’enseigner l’art. Je suis une chanteuse, vous savez ? La musique, c’est un art. Mais vous, vous enseignez… la peinture ? » Avec ses longs cheveux en bataille, il avait l’air d’un peintre. Et puis un peintre n’a pas besoin d’entendre ou de beaucoup se déplacer, alors elle trouvait que ce métier lui allait bien. Ainsi, sans attendre sa réponse, elle pouvait discrètement dériver vers son problème à elle. « Dites-moi, professeur. Vous êtes dans le conseil des professeurs, non ? Avec le professeur Abberline ? Ceux qui parlent des élèves après les examens ? Pour ceux qui suivent votre matière en tout cas. Est-ce que le professeur Abberline a parlé de ce que je lui ai demandé de dire pendant qu’on étudiait mon dossier ? Parce qu’elle avait promis. Si je travaillais, elle avait promis que même si je ratais mes examens, elle demanderait aux autres professeurs et au directeur que je puisse arrêter mes études. Elle l’avait promis et elle l’a pas fait. N’est-ce pas ? » Si Sakura demandait au professeur d’études des runes si elle en avait parler, elle pouvait très bien lui dire oui, alors qu’elle ne l’avait pas fait. Elle pouvait très bien lui mentir. Sakura n’en saurait jamais rien. Il fallait que quelqu’un lui dire ce qu’il s’était réellement passé.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Johannes L. Rosenberg
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Concierge
Célébrité : Dan Avidan
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1072 Gallions : 687 Date d'inscription : 22/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
12/22  (12/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1268-what-am-i-willing-to-put-up-wit http://www.mumblemumps.com/t1275-johannes-you-can-t-open-up-the-story-of-my-life-and-just-go-to-page-738-and-think-you-know-me http://www.mumblemumps.com/t1304-johannes-i-am-the-unicorn-wizard http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



An apple a day keeps anyone away

ft. sakura swanson-okada


Vous devez être un professeur plutôt important pour avoir votre propre bureau au rez-de-chaussée. Bien, donc cette réalisation quant à la pièce dans laquelle se trouve la jeune femme n'en était pas une, c'est bien noté. Elle semble complètement à côté de la plaque, et il n'est pas au bout de ses surprises. Sauf si c’est parce que vous ne voulez pas monter les marches… Il comprend comment elle peut en arriver à cette pensée, mais pas comment elle a pu le confondre avec un des membres du corps professoral. Peut-être qu'elle n'a jamais fait attention qu'à ses propres professeurs. Il ne voit que ça, comme explication. Vous ne m’avez toujours pas dit quelle était votre matière. Parce qu'il ne pensait pas en avoir besoin, en fin de compte. Clairement, il se trompait. Vous enseignez l’art ? Vous avez l’air d’enseigner l’art. Je suis une chanteuse, vous savez ? La musique, c’est un art. Mais vous, vous enseignez… la peinture ? Il a l'air d'enseigner l'art ? Vraiment ? L'image de Sabal lui vient en tête avec ces quelques mots et quand il se compare à lui, il n'arrive pas à trouver la moindre ressemblance, ni dans le physique, ni dans l'attitude. Alors qu'est-ce qui fait un professeur d'Art, en soi ? Il ne sait pas, il n'en connait pas beaucoup, à l'exception de de Vandekeybus et de Miss Deslunes. Et avec elle non plus, il ne trouve pas de ressemblance. Encore moins, si c'est possible. Dites-moi, professeur. Vous êtes dans le conseil des professeurs, non ? Avec le professeur Abberline ? Il aimerait bien qu'elle lui laisse le temps de répondre, au lieu d'enchaîner et de passer du coq à l'âne, mais il aurait aussi aimé passer un peu de temps seul, et voilà où il en est. Ceux qui parlent des élèves après les examens ? Pour ceux qui suivent votre matière en tout cas. Est-ce que le professeur Abberline a parlé de ce que je lui ai demandé de dire pendant qu’on étudiait mon dossier ? Parce qu’elle avait promis. Là, Johannes ne se rappelle pas qu'elle ait abordé quoi que ce soit de ce genre avec lui. Avec d'autres professeurs, peut-être, mais lui n'a pas la moindre information. Pourquoi en aurait-il, d'ailleurs ? Ils ne se sont pas réellement parlé depuis des mois, et ça ne rentre pas dans ses compétences, alors elle n'avait aucune raison de se déranger pour ça. Si je travaillais, elle avait promis que même si je ratais mes examens, elle demanderait aux autres professeurs et au directeur que je puisse arrêter mes études. Elle l’avait promis et elle l’a pas fait. N’est-ce pas ? Il laisse quelques secondes s'écouler, le temps de comprendre qu'elle a enfin fini de parler, que c'est enfin son tour. Il ne sait pas vraiment par où commencer.

Tout d'abord, il va falloir mettre une chose au clair, pour que cette conversation ait un peu plus de sens pour vous comme pour moi. Je ne suis pas professeur, miss Swanson-Okada. Je suis le concierge. Il ne sait pas pourquoi devoir le rappeler comme ça le dérange à ce point. Peut-être parce que ça marque un peu plus la différence entre lui et eux, une différence qu'il n'aime pas tant que ça même s'il a choisi son poste, qu'il ne s'est pas retrouvé avec par défaut, par obligation. Mais si je devais enseigner une chose, ce serait certainement les Soins aux Créatures Magiques. L'information n'est pas utile, mais il se sent de rectifier le tir, juste parce que. Oui, s'il devait être professeur, il se serait sûrement tourné vers ce domaine-là, de toute évidence. Mais il ne l'est pas, donc ce n'est pas le cas. Pour en revenir à votre problème, je n'ai aucune information concernant votre scolarité ici, mais vous comprendrez que rien ne justifierait qu'on m'en parle avant que la moindre décision ne soit prise, voire même après. Est-ce qu'il serait mis au courant, dans le cas où une élève se retrouvait à quitter l'école avant la fin de ses études ? Il n'en a pas la moindre idée, à vrai dire. Il en doute très fortement. Comme il vient de le dire, rien ne justifie une telle chose. En revanche, je connais miss Abberline depuis quelques temps déjà, et il me semble surprenant qu'elle vous ait promis quelque chose et n'ait pas tenu cette promesse. Si vous me demandez si elle la fait, c'est bien parce que vous n'avez pas la certitude que ce n'est pas le cas, n'est-ce pas ? Peu importe l'état de leur relation actuellement, il la connait, il sait qu'elle n'est pas du genre à revenir sur ses promesses facilement. Il en est absolument certain. Si vous n'avez pas eu de nouvelles de votre dossier, et de cette demande en particulier, c'est peut-être parce personne n'y a accédé. L'Allemand a bien conscience que ça peut ne pas faire plaisir à entendre, mais il n'est pas là pour la ménager, surtout quand elle semble ne pas passer par quatre chemins quand elle a quelque chose à dire. J'imagine que vous n'avez pas encore eu l'occasion d'en discuter avec elle ? Sinon, elle ne serait pas venue la chercher ici. Je vous en prie, avant de vous mettre en tête cette idée qu'elle vous a trompé, essayez de tirer les choses au clair. Je suis certain qu'il y a une explication à tout ça... Si je ne suis pas indiscret, qu'est-ce qui vous pousse à vouloir quitter Poudlard ainsi ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


©️ Moutarde

Revenir en haut Aller en bas
Sakura Swanson-Okada
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : 7e année
Célébrité : Masaki Sato
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 26 Parchemins : 302 Gallions : 185 Date d'inscription : 28/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1519-sakura-i-m-famous-it-s-my-job http://www.mumblemumps.com/t1523-sakura-don-t-mess-with-me http://www.mumblemumps.com/t1635-sakura-laissez-un-message-apres-le-bip http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

Sakura & Johannes
an apple a day keeps anyone away
if you throw it hard enough
Aujourd’hui, Sakura semblait d’humeur à discuter. L’inverse était de toute façon très rare. Elle était toujours très bavarde et n’avait que peu de filtres, ce qui lui était souvent reproché dans son travail. C’était pour cette raison qu’on ne la laissait pas souvent parler à la télévision et qu’on ne l’envoyait pas toute seule aux interviews. Sakura avait besoin d’être canalisée. Cette fois, c’était le professeur qui subissait son flot de paroles. S’il avait vraiment envie qu’elle s’en aille, l’homme pouvait l’arrêter et la renvoyer d’où elle venait, mais il ne l’avait pas fait. Alors elle s’était dit qu’elle ne devait pas le déranger plus qu’elle ne le devrait. La sorcière lui demanda s’il savait si le professeur Abberline avait oui ou non tenu sa promesse. Elle attendait des réponses, elle espérait qu’il pourrait lui en donner. « Tout d'abord, il va falloir mettre une chose au clair, pour que cette conversation ait un peu plus de sens pour vous comme pour moi. Je ne suis pas professeur, miss Swanson-Okada. Je suis le concierge. » Sakura regarda l’homme avec de grands yeux surpris. Il n’était pas professeur, il était concierge. Elle avait bien entendu, mais elle était choquée. S’il était vraiment concierge, pourquoi ne l’avait-elle pas remarqué plus tôt ? Elle se sentait terriblement bête, elle était juste parfois trop spontanée. Il ne pouvait donc pas l’aider, s’il n’était pas professeur. Mais pourquoi l’avait-il laissé parler ? Il reprit la parole avant qu’elle ne puisse le faire : « Mais si je devais enseigner une chose, ce serait certainement les Soins aux Créatures Magiques. » Est-ce qu’elle l’avait vexée en lui disant qu’il avait l’air d’un professeur d’art à ses yeux ? Elle n’arrivait pas à le savoir. Elle acquiesça pour montrer qu’elle avait compris, cette fois. Le concierge de l’autre côté du bureau devait aimer les créatures magiques, ce n’était pas vraiment le cas de la Japonaise. Mais elle n’était pas là pour se trouver des points communs avec cet homme, après tout. « Pour en revenir à votre problème, je n'ai aucune information concernant votre scolarité ici, mais vous comprendrez que rien ne justifierait qu'on m'en parle avant que la moindre décision ne soit prise, voire même après. » Sakura baissa les yeux. Il avait raison. Puisqu’il était concierge, il n’avait aucune raison d’être au courant de sa situation. Il s’en fichait d’ailleurs très probablement, comme la plupart des autres membres du personnel. Et la seule personne qui semblait s’y intéresser lui avait peut-être menti sur toute la ligne pour qu’elle se mette au travail. Sakura serait terriblement déçue du professeur Abberline si c’était le cas.

« En revanche, je connais miss Abberline depuis quelques temps déjà, et il me semble surprenant qu'elle vous ait promis quelque chose et n'ait pas tenu cette promesse. Si vous me demandez si elle l’a fait, c'est bien parce que vous n'avez pas la certitude que ce n'est pas le cas, n'est-ce pas ? » Dit-il par la suite à la jeune idole. Elle hocha la tête une nouvelle fois. Sakura n’était sûre de rien. Elle ne pouvait pas accuser directement le professeur de lui avoir menti, elle ne savait pas si elle en avait parlé, elle aurait aimé avoir une confirmation extérieure avant de lui en parler elle-même. C’était un sujet essentiel à ses yeux, elle y tenait énormément et son avenir en dépendait. Maintenant qu’elle était de retour à Poudlard, la Japonaise avait peur d’y être enfermée une année, impuissante devant la situation. Il poursuivit : « Si vous n'avez pas eu de nouvelles de votre dossier, et de cette demande en particulier, c'est peut-être parce personne n'y a accédé. » Il n’avait pas tort, le concierge. Sakura savait que c’était une possibilité, que son départ de Poudlard soit refusé et qu’elle soit obligée de terminer ses études comme les autres. « J'imagine que vous n'avez pas encore eu l'occasion d'en discuter avec elle ? » Sakura secoua la tête, toujours bien silencieuse par rapport à avant, elle laissait le concierge s’exprimer. « Je vous en prie, avant de vous mettre en tête cette idée qu'elle vous a trompé, essayez de tirer les choses au clair. Je suis certain qu'il y a une explication à tout ça... Si je ne suis pas indiscret, qu'est-ce qui vous pousse à vouloir quitter Poudlard ainsi ? » C’était peut-être par simple curiosité, mais le concierge était la deuxième personne à prendre de son temps pour lui demander pourquoi elle voulait arrêter ses études après le professeur Abberline. « Je fais partie d’un groupe d’idoles moldu au Japon, c’était gérable quand j’étais à Durmstrang, mais j’ai dû mettre ma carrière en pause en arrivant ici. Et depuis, on ne m’a pas laissé retourner là-bas une seule fois. » Le concierge pouvait voir le problème. Elle était absente depuis plus d’un an, presque deux même. Dans n’importe quel métier, une telle absence n’était pas la bienvenue. « Je sais que vous ne pouvez sans doute pas me comprendre, mais c’est important pour moi, plus que mes études, plus que le monde des sorciers. Je risque de tout perdre si je n’y retourne pas : ma place, mes fans, mes amies, ma carrière et mes perspectives d’avenir. » Car Sakura savait déjà pertinemment qu’elle voulait continuer à travailler dans cet univers, et que le jour où elle ne pourrait plus être idole, il y avait toujours d’autres métiers accessibles comme celui d’actrice par exemple.

« Je croyais être enfin comprise, quand j’ai discuté avec le professeur Abberline… mais vous avez raison, il doit y avoir une explication, il faut que je la trouve pour lui en parler. » Il n’y avait qu’elle qui pouvait avoir la réponse, cela ne servait à rien d’embêter plus longtemps le concierge de l’école. C’était la première fois que Sakura entendait parler d’un concierge à Poudlard, elle devrait être un peu plus attentive à ce qui l’entourait. « Je suis désolée d’avoir débarqué de cette façon dans votre bureau et de vous avoir pris pour un professeur d’art… ce n’était pas une insulte, j’aime beaucoup l’art. Mais, je suis sûre que c’est super d’être concierge aussi… vous faites quoi, exactement ? » La Serpentard s’intéressait sincèrement aux occupations du concierge, et même si elle se doutait bien de quelques-unes de ses tâches quotidiennes, elle avait envie d’en savoir plus. L’homme avait bien sûr l’option de la mettre à la porte, elle ne s’imposerait pas plus longtemps s’il décidait qu’il n’avait plus envie de discuter avec elle. « Au fait… comment vous vous appelez ? »
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Johannes L. Rosenberg
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Concierge
Célébrité : Dan Avidan
Pseudo : Zire Âge : 23 Parchemins : 1072 Gallions : 687 Date d'inscription : 22/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
12/22  (12/22)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1268-what-am-i-willing-to-put-up-wit http://www.mumblemumps.com/t1275-johannes-you-can-t-open-up-the-story-of-my-life-and-just-go-to-page-738-and-think-you-know-me http://www.mumblemumps.com/t1304-johannes-i-am-the-unicorn-wizard http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire



An apple a day keeps anyone away

ft. sakura swanson-okada


Je fais partie d’un groupe d’idoles moldu au Japon. Johan acquiesce doucement. Il ne s'y connait pas franchement, dans ce domaine-là, mais il voit un peu ce dont il s'agit. On lui a expliqué, lors de son passage là-bas, donc au moins pourra-t-il visualiser un minimum. C’était gérable quand j’étais à Durmstrang, mais j’ai dû mettre ma carrière en pause en arrivant ici. Et depuis, on ne m’a pas laissé retourner là-bas une seule fois. Effectivement, la situation pose problème. Personne, ici, n'a eu la moindre occasion de quitter Poudlard et ce depuis un an -un peu moins pour lui qui est arrivé en fin d'année civile- et si la chose est gênante pour les élèves qui ne peuvent pas voir leur famille, elle l'est d'autant plus pour une étudiante qui se retrouve loin de son travail. Il sait que certains verraient surement ça comme un passe-temps, un hobby pour la demoiselle, et la gravité de la chose leur échapperait. Mais c'est loin d'être un simple hobby : c'est un métier, c'est un engagement. Et comme pour tout engagement, une absence aussi longue est rarement bien vue. Alors il pince un peu les lèvres, fronce un peu les sourcils. Je sais que vous ne pouvez sans doute pas me comprendre, mais c’est important pour moi, plus que mes études, plus que le monde des sorciers. Elle n'a pas besoin de plus pour qu'il comprenne que c'est une passion dévorante, et que ça dépasse tout le reste. C'est rare, des sorciers qui ont tant à cœur quelque chose de moldu. Qui y tiennent plus qu'à tout le reste. Plus qu'à ce qui les sépare de ces non-sorciers, justement. Rare, mais pas inexistant. Et si, effectivement, il ne peut pas vraiment comprendre parce qu'il ne connait pas de passion similaire, ça ne l'empêche pas de mesurer l'importance de tout ça aux yeux de la jeune Serpentard. Je risque de tout perdre si je n’y retourne pas : ma place, mes fans, mes amies, ma carrière et mes perspectives d’avenir. Ce qu'il entend dans sa voix, ce qu'il lit sur son visage, ça ressemble tristement à du désespoir. Je croyais être enfin comprise, quand j’ai discuté avec le professeur Abberline… mais vous avez raison, il doit y avoir une explication, il faut que je la trouve pour lui en parler. Avec ces nouvelles informations, l'Allemand comprend sans la moindre difficulté les raisons qui ont pu pousser Alexis à promettre à la jeune femme qu'elle essayerait de lui permettre de quitter Poudlard. Le monde moldu, ça a toujours été une part importante d'elle, qu'elle embrasse sans la moindre hésitation. Qu'elle lui a appris à apprendre, à comprendre. Face à une telle chose, il était évident qu'elle tenterait de faire de son mieux, qu'elle essayerait de l'aider. Ce qu'il comprend moins, c'est pourquoi la demoiselle n'a eu aucun retour sur tout ça. De ce qu'il se rappelle, ce n'est pas franchement le genre de l'Anglaise de promettre et d'oublier... Le souci doit venir de plus haut. Sûrement, même.

Je suis désolée d’avoir débarqué de cette façon dans votre bureau et de vous avoir pris pour un professeur d’art… ce n’était pas une insulte, j’aime beaucoup l’art. Elle parvient à lui arracher un sourire amusé. Est-ce que sa réaction l'a laissée penser qu'il l'avait mal pris ? C'est assez loin de la vérité, il n'a pas été vexé une seule seconde. S'il n'est pas vraiment artiste dans l'âme, loin de là, même, il est capable d'apprécier ses différentes formes et possède un respect monstre pour ceux qui pratiquent. J'imagine, oui. Sa réponse est discrète, plus comme une pensée prononcée à voix haute qu'autre chose. Elle doit aimer l'art, pour participer à sa création. Mais, je suis sûre que c’est super d’être concierge aussi… Il a l'impression qu'elle tente de se rattraper, parce que c'est bien la première fois qu'un élève ici lui dit penser son travail  « super ». Il est rarement regardé de haut pour ça -bien que ça lui soit déjà arrivé-, mais ça s'arrête généralement là. Vous faites quoi, exactement ? Il hausse un sourcil, une pointe d'humour toujours sur les lèvres. Ça vous intéresse vraiment ? Il en doute sincèrement. Au fait… comment vous vous appelez ? Johannes. Johannes Rosenberg. Il lui laisse quelques secondes, pour voir si elle semble sur le départ, mais elle a l'air décidée à rester, bien installée sur la chaise face à lui. Il nie doucement de la tête, puis reprend. En ce qui concerne mon travail, la liste de choses à faire est assez longue, mais mettons que je m'assure surtout de l'état du château et de ses salles. Je fais aussi pas mal de surveillance, notamment de nuit -mais avec le règlement mis en place l'an dernier, je partage cette tâche avec les Aurors et les professeurs. Je récupère vos camarades quand ils se font de petites balades nocturnes pour rentrer en douce dans la bibliothèque ou quand ils décident de scier des pieds de chaise. Et plus récemment, j'ai empêché la salle de Défense contre les Forces du Mal de finir en flammes pour un feu magique oublié. La plupart du temps, ses nuits sont calmes, mais c'est nettement moins distrayant à raconter. Mettons que c'est loin d'être le travail le plus passionnant du monde, mais ça a l'avantage d'à la fois m'occuper l'esprit et me laisser un peu de temps pour moi. Puis ça l'a rapproché d'ici, ça lui offre un toit bien défini et, si quelques mois plus tôt, il mourrait d'envie de repartir sur les routes; si cet été, il aurait vraiment préféré voyager à travers le monde, quitte à revenir à la rentrée, il réalise après presque un an qu'au final, un peu de stabilité, ça lui fait du bien. Même si les choses sont loin de se dérouler comme il l'aimerait. Ça fait longtemps que vous êtes une idole ? J'avoue ne pas y connaître grand-chose, surtout pas l'âge moyen des membres de tels groupes... Vous êtes toujours en contact avec vos... Collègues ? Vos amies ? J'imagine que toutes ne sont pas nécessairement au courant de vos capacités ? Qu'est-ce que vous leur avez dit, vis à vis de votre... « Année sabbatique » ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


©️ Moutarde

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
(sakura&johannes) an apple a day keeps anyone away
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partenariat avec Green Apple *-*
» Sakura Shinji
» We were not meant to be together – ft. Apple
» { APPLE SPRING } • ressources avatars & codes
» Apple Spring

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: ground floor-
Sauter vers: