Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

Looking through the glass ✞ Neileen

S. Nead Sawbridge
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Célébrité : Frank Dillane
Pseudo : Blimey! Âge : 24 Parchemins : 178 Gallions : 267 Date d'inscription : 07/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2361-sinead-nead-sawbridge-empty-vei http://www.mumblemumps.com/t2364-nead-sawbridge-they-built-you-up-and-broke-you-down-again http://www.mumblemumps.com/t2384-nead-sawbridge-you-never-liked-to-get-the-letters-that-i-sent#61199 http://www.mumblemumps.com/t2071-journal-de-blimey#61215

✞ Fin octobre 2000 ✞
Looking through the glass.

(auror) Sinead Saw… 
(nead) Nead
(auror) Monsieur Sawbridge, vous avez une visite. 

J’regarde mon geôlier et je sais pas quoi m’dire. Alors qu’j’tentais de pioncer sur ce lit pas aussi moelleux qu’dans mon dortoir, voilà qu’il vient m’déranger. Même enfermé dans c’putain d’cachot, jsuis pas tranquille. J’me souviens encore du matin où ils sont v’nus m’chercher, me présentant une putain d’lettre manuscrite, comme si d’l’encre sur un parchemin suffisait à m’condamner. Malade, enfermé. J’avais même pas protester, juste une ou deux conneries balancées à la volée. Ils avaient même pas réagis et m’avaient emmenés comme si j’étais un putain de criminel. L’plus drôle, dans tout ça, c’était qu’ils avaient même pas osé m’toucher. Comme si l’simple fait d’entrer en contact avec mes vêtements risquait d’leurs provoquer des vomiss’ments et autres conneries. J’ai bien ri. C’tait pas comme si j’pouvais faire autre chose t’façons, hein ? Handicapé d’la baguette comme j’étais.

Quand c’con directeur avait parlé d’épidémie, j’avais vu certains d’ces abrutis d’invités m’regarder. Beaucoup d’gens m’avaient vus rater un simple sort, après tout, ça m’arrivait tout l’temps. Beaucoup s’étaient dit qu’j’devais être malade et déjà, j’les avais vu r’tracer dans leur p’tit crâne leurs mouv’ment, chercher s’ils avaient déjà été en contact avec moi, un jour. J’savais qu’ils allaient v’nir m’chercher. Dire qu’j’avais pas eu l’espoir d’y échapper aurait été un mensonge, mais j’me faisais pas trop d’illusion. À croire qu’j’avais toujours su qu’il m’arriverait qu’de la merde. Alors j’l’avais fermé et j’les avais suivi.

L’ambiance était si pourrie ici, alors qu’le soleil filtrait même pas à l’intérieur. Les autres d’venaient dingues alors que moi, j’savais toujours pas si j’trouvais ça dérangeant ou pas. Ouais, on bafouait mes droits et blabla. J’les avais entendus, tous, tenter d’se rebeller, penser qu’ils pourraient y faire quelque chose. Dire que c’était inadmissible et tout l’tintouin. Moi, j’étais content d’pas avoir à aller en cours. Y avait qu’des études, et fallait dire qu’y avait pas vraiment d’prof qui s’était dévoué à v’nir nous enseigner ici. Alors j’foutais pas grand chose et ça m’allait.

Mais, voilà qu’quelqu’un a décidé d’venir m’voir. J’me dis qu’ça doit être Ash, ou Axel ou quelqu’un d’la bande. Ma connerie doit leurs manquer, et c’vrai qu’égoïstement, j’kifferais bien qu’ils soient là, avec moi. C’serait plus fun qu’avec ces deux bulgares qui font l’concours de c’lui qui tirera l’plus la tronche.
Alors j’me lève en soufflant, remettant une d’mes dread hors d’mon visage. J’laisse ma robe d’sorcier sur mon lit, c’pas comme s’ils allaient m’emmerder avec les conventions, quand même. J’passe la porte d’mon cachot en r’montant mon pantalon trop large et j’remonte l’allée froide en m’disat qu’ils auraient quand même pu nous enfermer dans un endroit plus accueillant.

Alors j’approche d’la paroi vitrée, j’vois ta chevelure reconnaissable entre milles et j’fronce les sourcils. J’avoue qu’jamais j’aurais pensé t’voir ici, Eileen. J’me souviens encore d’quand j’ai du d’te d’mander d’l’aide, forcé par ma directrice d’maison. J’trainais les pieds en y allant, et j’crois qu’au début t’m’aimais pas trop. De toutes façons, ça sert à rien qu’j’te disais. Mais grâce à toi, j’ai eu mon année. J’m’approche d’la vitre alors qu’tu m’tournes l’dos, tu m’as sûrement pas entendu arriver ; J’crois qu’rien passe au travers d’te parois, t’façon. J’cogne sur la surface transparente et l’auror chargé d’nous surveiller m’lance un r’gard de travers. J’m’en fou, j’le regarde même pas. Sans t’quitter du r’gard, j’prend le combiné dans ma main, m’amusant de l’ironie d’la chose : un objet moldu pour assurer la communication avec une personne qui pourrait bien finir par en d’venir un. Amusant.

(nead) Eileen ? Qu’est-ce tu fous là ? C’pas comme si j’avais jamais été capable d’cacher c’que j’pensais. J’suis content d’te voir, mais j’comprends pas. J’sais même si moi j’serais venu t’rendre visite, si t’avais été à ma place. P’t’etre, si j’y avais pensé. (nead) Ça s’passe, à la surface ?

Nead, quel abruti. Trop occupé à faire comme si rien ne l’atteignait pour montrer qu’il était p’t’etre bien mort de trouille, au fond. Perdre ses pouvoirs, beau climax de la vie d’un adolescent qui n’avait jamais réellement eu le loisirs d’en jouir, de ces pouvoirs. Alors, il mime l’indifférence, prétend le détachement. Sûrement qu’il berne tout le monde, ou presque, dans ce cachot d’inconnus. Toi, pas sûr qu’il y arrive.
code by bat'phanie


N E V E R M I N D

Revenir en haut Aller en bas
 
Looking through the glass ✞ Neileen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Bleuz'aïe de Golbuth, Briz' glass!
» « The parting glass. » (08.01.11 - 10h48)
» Attaquant fragile / Glass Cannon
» Glass no Kamen
» There's nothing more than a daydream colored stained glass cathedral (22/05, 16h53)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: dungeons and basements :: Quarantaine-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: