Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

sorry for party rocking + zabitrov (+18)

Lucrezia Zabini
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année ϟ serpentard
Célébrité : ashley moore
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 683 Gallions : 509 Date d'inscription : 08/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1907-lucrezia-mefie-toi-des-apparenc http://www.mumblemumps.com/t1947-lucrezia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t2015-brutus-les-petits-parchemins-de-lucrezia#52057 http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
novembre 1999. SORRY FOR PARTY ROCKING
   
Tout était prévu pour que la soirée se passe dans le plus grand des calmes et des secrets, comme si un secret pouvait le rester bien longtemps à Poudlard. Certains sorciers venant d’arriver souhaitaient découvrir les bonnes choses que les anglais pouvaient leur offrir. Chose faisant rire la métisse, loin d’être très hospitalière avec certains de ces nouveaux élèves. Même si quelques petites exceptions pouvaient déjà s’apercevoir de temps en temps, elle n’appréciait pas cette idée d’échange magique. Devinant que cela risquait d’ennuyer bon nombres de jeunes gens, comme si la guerre et les désastres qu’elle avait provoqué ne donnait que du positif. Bien sûr, la jeune sorcière avait eu du mal à accepter de descendre à cette fête, principalement parce que son coeur n’y était pas. Peur de s’ennuyer ? Sans aucun doute, comme si les français coincés et les russes bien trop frigides pouvaient faire bon ménage avec les élèves de la maison de Salazar Serpentard. Néanmoins, ayant râlé plusieurs fois dans la journée à cause de cette soirée, la vipère s’était décidée à rejoindre ses camarades. Sans pour autant avoir fait beaucoup d’efforts vestimentaires en mettant l’une de ses combinaisons préférées aux couleurs de sa maison, laissant ses bouclette noires évoluer comme bon leur semblaient. Certaines de ses amies n’arrêtaient pas de lui dire, qu’elle devrait apprendre à porter des robes, mais Lucrezia préférait être à l’aise pour pouvoir faire ce qu’elle voulait. Pauvre petite enfant hyperactive, incapable de jouer à la petite princesse modèle comme certains le souhaiteraient.

Une fois en bas, elle cherche de loin les camarades qu’elle pourrait aborder, étrangement aucun de ses amis anglais n’étaient encore présents, pourtant la fête semblait battre son plein. Un léger rictus se déposa sur les lippes de la métisse, sans qu’elle ne sache pourquoi d’ailleurs. Finalement, Blaise n’était pas présent, tant mieux, elle n’aurait pas besoin de le voir batifoler avec l’une de ses pimbêches tombant comme des mouches sous son charme. Dévastateur, terme bien plus adéquat afin de parler de son cousin, dans toutes les relations qu’il possédait d’ailleurs, elle n’en pouvait plus la pauvre Lucrezia. Sauf qu’elle devait se retenir, rester calme, devant le peuple, ne pas faire de crise, pourtant elle ne rêvait que de cela, lui faire une scène à cause du nombre de jeune femme tombant dans ses bras et dans ses draps. Etre l’unique aurait été plus simple pour la vipère, avec sa possessivité sans pareil. Sauf qu’il ne lui laissait pas le choix, alors tant pis, elle jouerait, tant qu’il voulait perdre, elle ne le lui laisserait aucune raison de lui demander de rester chaste avec d’autres jeunes gens. Après tout, elle pouvait bien s’amuser à son âge, c’était des jeux amusants, parfois dangereux, mais l’enjeu valait bien souvent le coup. La colère du Zabini était bien trop puissante parfois, chaotique, incontrôlable, tout comme la vipère. Il ne pouvait pas gérer ce qu’elle était, il n’avait jamais pu, pas depuis qu’il l’avait ouverte au monde des sens. Tant pis pour lui.

Doucement, Lucrezia se rapproche de la partie bar proposée, un soupir en remarquant les boissons bien trop ennuyantes pour elle. Elle cherchait ce qu’elle pourrait bien prendre, pour ne pas s’ennuyer dans cette soirée qui semblait bien trop calme à son goût pour l’instant. Surtout qu’elle n’avait pour l’instant croisé ni Alcyone ni Perséphone, sérieusement, elles lui avaient fait un foin pour qu’elle les retrouvent et elles n’étaient pas là, les saletés, elles allaient le payer. Gentiment certainement, mais les piques risquaient de fuser dès lors que l’une d’elle daignerait se joindre à la fête. Une fois qu’elle trouve enfin une bouteille intéressante la métisse se jette dessus en la prenant avec elle, du whisky pur feu, rien de mieux que pour commencer une soirée. Un peu d’alcool afin d’oublier la médiocrité de la situation, sérieusement, elle ignorait qui avait organisé cette petite soirée, mais si elle avait décidé de mettre son grain de sel cela aurait été grandiose, tant pis. Personne ne lui avait proposé en même temps. Elle s’approche doucement d’un des fauteuils près de la cheminée, surprises de voir un des rares russes faisant partie de son entourage. « Je croyais que cette fête horrible était limité aux verts… tu arrives à t’incruster partout Dimka. » Un petit rire, un sourire en coin et elle s’assoit sur l’accoudoir près du slave. Ouvrant enfin sa précieuse bouteille pour la déverser dans son verre et oublier la connerie dans laquelle elle s’embarquait. Elle ne serait pas seule en compagnie du Dimitrov et visiblement du cousin de celui-ci. « Je vois que vous êtes déjà accompagnés, ça en fera plus pour moi. » Elle parle des verres qu’ils ont déjà en main et de sa bouteille qu’elle ne voulait pas partager.

parce que j'aime trop cette tenue:
 
   
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Toutes les familles possèdent, dit-on, d’épaisses strates de silence tendu, des souffrances engluées dans des secrets cachés bien au fond de belles armoires à linge. — .
zabini family
Revenir en haut Aller en bas
Dimka Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : 9ème année en sécurité magique
Célébrité : nicholas galitzine
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1555 Gallions : 915 Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1181-dimka-dimitrov-nos-choix-ne-nou http://www.mumblemumps.com/t1198-dimka-dimitrov-a-chacun-son-destin#26688 http://www.mumblemumps.com/t1756-dimka-dimitrov-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


sorry for party rocking
Novembre 1999
~ Zabitrov ~


C
e soir les Serpentard faisaient la fêtes... Dimka ne savait pas vraiment à quoi s'attendre, il n'était pas certain qu'Andreï  le sache lui-même. Mais les slaves savaient faire la fête et ils n'hésiteraient pas à ramener ce qu'il fallait pour être certains de s'amuser.  Il ne s'était pas changé, il avait seulement enlevé sa cravate et avait défait quelques boutons de sa chemise et c'était parfait. Son cousin c'était occupé de le faire entrer. Qui a dit que les Serdaigles n'entrerait pas dans cette soirée ? Ils se retrouvent au milieu des verts et argents et pourtant il se sentait comme un poisson dans l'eau. Il savait très bien où il aurait terminé s'il n'avait pas été chez les aiglons, il était juste plus réfléchit que d'autres, aimait réellement ses études, c'était ce qui finalement avait fait la différence avec d'autres. Enfin de ce qu'il avait compris... Tout était tellement différent ici, la seule chose qui vraiment valait le coup, était que les deux cousins Dimitrov pouvaient alors agrandir leur tableau de chasse, il y avait tellement de divine créatures en ces murs et ils s'en donnaient à cœur joie, une chose était certaine, ils n'avaient pas perdu de temps ! La musique battait son plein. Dimka avait fini par sortir les bouteilles qu'il avait ramené tandis qu’ils s'installaient lui et Andreï en bonne compagnie, mais rien qui ne le distrayait réellement... Les verres s'enfilaient les uns après les autres tandis que du regard, il partait à la chasse, ce soir, il ne finirait pas la soirée seule, il le savait déjà... Il jetait un regard complice à son cousin.

"Celle-ci ?"
Demandait-il alors dans sa langue maternelle en désignant une petite blonde pas loin, aguicheuse, petite, très jolie, mais cela ne finissait pas de lui plaire finalement... Jusqu'à ce qu'une voix qu'il connaissait déjà se fasse entendre. Dimka tournait la tête en découvrant Lucrezia. D'un regard il la détaillait de haut en bas. Il avait déjà goûté la jeune femme et elle ne l'avait pas déçu, loin de la... Cependant Dimka avait cette fâcheuse tendance à ne jamais remettre le couvert deux fois avec la même personne... Mais, peut-être bien qu'aujourd'hui ferait exception ? "J'ai mes petits secrets." Répondait-il complètement charmeur accompagnant son sourire et son accent d'un léger clin d'œil. Tandis qu'elle s'assoit sur l'accoudoir, c'est naturellement que Dimka passait son bras autour d'elle, ses doigts frôlant sa peau bronzée de sa hanche, laissant deviner son humeur à la jeune femme. Il sourit en l'entendant, en regardant ce qu'elle avait apporté, avant qu'elle ne porte quoique ce soit à ses lèvres, Dimka s'emparait de son verre. " On peut dire ce qu'on veut. Rien de tel qu'un peu de vodka de Russie." Lâchait-il, il lui servait un autre verre, plutôt que ce je ne sait quoi qu'elle leur avait apporté, elle allait lui dire merci. Dimka tournait ensuite le regard vers son cousin, il n'avait pas besoin de parler, Andreï comprendrait déjà l'idée qu'il avait en tête, la question était à savoir s'il serait partant. Vue la manière d'agir de l'aiglons, son cousin pouvait facilement deviner qu'il était déjà en terrain conquis et que donc s'il le lui proposait c'était que la jeune femme en valait vraiment le coup... S'approchant un peu plus de Lucrezia, il venait lui murmurer à l'oreille.

"Et si je te montrais comment on danse par chez nous ?" C'était une question, mais en réalité il se levait déjà, l'entrainant sur la piste de danse, un regard entendu vers Andreï, il les rejoignait dès qu'il le souhaitait... La petite serpentard n'aurait alors plus aucune chance de leur résister...

(c) Emi.

_________________


Balyrinthe:
 
Revenir en haut Aller en bas
Andreï Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Serpentard, 9ème année en Politique Magique
Célébrité : Stephen James
Pseudo : Loupiotre Âge : 30 Parchemins : 648 Gallions : 49 Date d'inscription : 17/11/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
80/100  (80/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t632-like-a-russian-party-andrei#1147 http://www.mumblemumps.com/t2363-andrei-you-are-on-your-own-lost-in-the-wild-so-come-to-me-now http://www.mumblemumps.com/t1752-les-courriers-d-andrei


sorry for party rocking
Novembre 1999
~ Zabitrov ~


L
a musique s’étire déjà dans les cachots tandis que tu glisses à travers quelques danseurs afin d’atteindre l’entrée de la salle commune. Ton regard observe, scrute. Ces petits anglais qui veulent montrer qu’ils savent faire la fête. Il parait que les Serpentard sont les plus malsains, les plus pervers. Peut-être que c’est pour cette raison qu’une majorité de Durmstrang se retrouve dans cette maison. Il faut avoir que vous êtes nombreux à vous y retrouver. C’est pas plus mal. Vous restez entre vous. Il n’y a bien que Dimka pour avoir été réparti chez les Aiglons. La maison des érudits. Ceci dit, c’est loin de t’étonner. De vous deux, c’est le plus posé, celui qui réfléchit avant d’avoir. Il pourrait être pire que toi qui agit impulsivement sans penser aux conséquences. Lorsque Dimka agit, il a déjà tout calculé. Tu passes l’entrée et attends à peine quelques minutes pour voir sa silhouette se dessiner. Et il n’est pas venu les mains vides. Parce que leur whisky, c’est pas mauvais, mais merde, la vodka bien frappée c’est quand même meilleur. Vous trouvez rapidement une place dans la pièce avec deux fauteuils libres. Vous avez beau être cousin, vos traits se ressemblent peu. Pourtant dans ta tête, il est plus qu’un frère. Plus, car tu l’as choisi. Vous êtes presque vêtu de la même façon. Seules vos cravates d’uniforme ont disparu. Dimka sort alors ses bouteilles et les sers. Vous en enchainez plusieurs comme le veut la tradition Russe. La vodka se boit dignement et cul sec. Dimka te désigne alors une blonde qui ondule sous vos yeux. Presque vulgaire. Une vraie pétasse. Il n’y aurait plus qu’à écarter ses cuisses pour s’y retrouver au chaud. Un rictus étire tes lippes. « Une salope, aucun challenge… »

Des courbes sensuelles s’approchent alors de vous et comme ton cousin, tes iris la scrute sans gène. Entre elle et toi, c’est un jeu du chat et de la souris. Et c’est souris, cette petite vipère ondule rapidement. Juste pour le plaisir de te frustrer. Elle s’étonne de voir Dimka et à ses gestes, ses paroles, tu comprends qu’elle ne l’a pas fait courir lui. Un éclat de rire rauque s’échappe de tes lippes alors qu’il lui impose votre vodka. Tu ris car dans le fond, tu sais que s’il l’embrasse il veut le goût de votre alcool sur sa langue plutôt que le whisky. Et il a raison. Vous échangez un regard rapide, à peine marqué. Pourtant tu sais ce qu’il a en tête. Tu t’enfonces dans ton fauteuil alors qu’il invite la sulfureuse Lucrezia à danser. Tes yeux les observent un peu plus loin. Les hanches de ton cousin se collent aux siennes. Il impose ton rythme à la jeune femme. Déjà ses mains se font possessives. Tu préfères attendre quelques minutes avant de te redresser. Tu attrapes la bouteille de vodka que vous avez glacée à l’aide d’un sortilège et remplit trois shots. Deux dans une main, le dernier dans l’autre. Tu te faufiles jusqu’à eux, te glisses dans le dos de la créature exotique qui s’amuse à te faire bander sans jamais terminer sa besogne. Tu te colles à elle sans gêne, ton souffle s’impose à sa nuque. Ton assassine ne tenant qu’un verre, le fait glisser du carré de sa mâchoire tout le long de son cou. La fraicheur de l’alcool franchissant le verre pour s’imposer à sa peau hâlée. Tu fais lentement descendre le récipient devant elle, t’arrêtant la naissance de sa poitrine. « Ca se boit cul sec chez nous. » Tu as murmuré, juste assez pour que Dimka puisse lui aussi t’entendre. Tu lui donnes d’ailleurs l’autre verre que tu as apporté pour chacun puisse porter la liqueur à ses lèvres. « Pour l’accueil des anglais… et des anglaises. »
(c) Emi.

_________________
Comme Une Ombre
Je serai l'accident sur le bord de ta route. La larme du poison cachée entre les gouttes. Le joueur de pipeau qui fait danser les serpents. Je serai comme une ombre à chacun de tes pas. Comme une maladie qui frappe et qui s'en va.


Mum Awards   :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lucrezia Zabini
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année ϟ serpentard
Célébrité : ashley moore
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 683 Gallions : 509 Date d'inscription : 08/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1907-lucrezia-mefie-toi-des-apparenc http://www.mumblemumps.com/t1947-lucrezia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t2015-brutus-les-petits-parchemins-de-lucrezia#52057 http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
novembre 1999. SORRY FOR PARTY ROCKING
   
Finalement, aucune de ses amies voulant absolument qu’elle les retrouvent ne se trouvaient dans la salle commune. Elle soupirait rien que d’y penser, il fallait qu’elle se trouve une distraction du soir, mais les français pouvaient l’ennuyer parfois, c’était fou. Les anglais, elle les connaissait tous, rien de bien neufs, même si après cette guerre et la dernière année passée dans l’école n’avait certainement pas été la meilleure pour la plupart d’entre eux. La vipère se rendait compte, qu’il fallait qu’elle trouve quelqu’un avec qui passer sa soirée, puisque les filles avaient certainement du trouver une marchandise ailleurs. Après avoir scruté la salle commune, elle s’était rapprochée d’un élève qui n’aurait pas dû être là, chose qui la fit sourire. L’avantage du tout nouvel aigle était qu’elle n’avait pas besoin de jouer plus que cela avec lui, pas comme avec son très cher cousin qui se trouvait à ses côtés. En l’entendant qu’il avait ses petits secrets, elle se mit à rire un instant, se doutant bien qu’Andreï avait dû le faire rentrer. Le bras du bleu se déposaient doucement sur sa hanche, elle répond d’un sourire ravageur à son clin d’oeil, comprenant que trop vite ce qu’il souhaitait d’elle. n’était-il pas le premier à ne pas vouloir repasser dans les draps de la métisse ? Le culot qu’il avait de lui enlever son verre la fit soupire, sérieusement ? Même si celui-ci lui proposait la boisson russe par excellence, la vipère était loin d’être ravie, pestant gentiment. « Tu t’imposes à un soirée des serpents et tu oses prétendre que votre maudite vodka est meilleure que notre whisky ? Tu te fous de moi ? » Un petit sourire malicieux dont elle avait le secret se déposait sur ses lippes, même si elle râlait la jeune femme laissa le russe faire étrangement, loin d’être capable de laisser le contrôle à quelqu’un aussi facilement. Néanmoins, ce n’était pas comme s’il lui avait laissé le choix, loin de là.

Le regardant s’approcher, elle reste sur le qui-vive sait-on jamais avec les idées qu’il pourrait avoir. Surprise de l’entendre parler de danse, il fallait avouer qu’elle ne s’y attendait pas, au point de se laisser entraîner au milieu des élèves en train de danser. « Tant que tu ne me forces pas à faire l’une de ses danses ennuyantes que les petits princes adorent... » La vipère se moque ouvertement des russes, elle ne voit pas cette histoire d’échange inter-écoles d’un bon œil, loin de là. Mais elle doit faire avec, tant pis pour ses envies, elle supporte des filles dans son dortoir, les entendre pialler en français ou en russe. Au moins, ils avaient le bon goût de faire des efforts et de ne parler qu’en anglais avec eux. Doucement, elle profite de la musique pour se déhancher dans les bras du slave. Laissant ses mains aller et venir sur elle. Sourire amusé, sachant parfaitement ce qu’il voulait d’elle, doucement elle se rapproche de lui afin de chuchoter à son oreille. « Moi qui croyait que tu ne t’attachais pas. » Petite boutade pour le slave, elle s’amuse de lui pour l’instant, n’étant pas méchante loin de là et ne pensant aucunement ce qu’elle racontait. Bien plus amusée par la situation qu’autre chose. Au bout de plusieurs minutes à danser contre le serdaigle, elle sent une présence dans son dos. Un frisson commence à la parcourir, courir le long de son cou et remarquant le verre devant elle, un sourire carnassier se dépose sur ses lippes tout en croisant le regard de Dimka. En entendant la voix d’Andreï dans son dos, ses yeux pétillent. Leur accent était certainement plus délicieux que l’élixir qu’ils souhaitaient lui faire boire. « Certaines accueillent mieux que d’autres... » Un petit clin d’oeil pour Dimka, se doutant bien de la frustration du serpentard, vis-à-vis d’elle, elle appréciait que trop le fait de fuir à chaque fois qu’il s’approchait, jouant à un jeu dangereux. Néanmoins, la vipère ne prends pas le verre que le slave lui propose, préférant déposer sa main sur le poignet de celui-ci, remontant la main de celui-ci vers ses lèvres. Bien plus douée pour mener que se faire mener, loin d’être prête de devenir cette proie qu’ils souhaitent avoir. Dirigeant le slave pour qu’il lui fasse boire la vodka glacée qu’il lui proposait. Fermant les yeux un instant à cause de la fraîcheur de cette boisson, sentant la liqueur poursuivre son chemin, décidément elle préférait le whisky. Lucrezia se retourne afin de faire face à Andreï, tournant le dos cette fois-ci à Dimka. Se rapprochement dangereusement de l’oreille du russe, tout en lui mordillant   le lobe de l’oreille. « Qui te dit que tu en profiteras ? » Ni une ni deux, elle se retourne à nouveau vers Dimka offrant sa chevelure frisée en guise de cadeau pour le serpent. Se rapprochant ses courbes de l’aigle déposant ses bras autour du cou de celui-ci et en se déhanchant de nouveau devant lui, avec son petit sourire malicieux.   
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Toutes les familles possèdent, dit-on, d’épaisses strates de silence tendu, des souffrances engluées dans des secrets cachés bien au fond de belles armoires à linge. — .
zabini family
Revenir en haut Aller en bas
Dimka Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : 9ème année en sécurité magique
Célébrité : nicholas galitzine
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1555 Gallions : 915 Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1181-dimka-dimitrov-nos-choix-ne-nou http://www.mumblemumps.com/t1198-dimka-dimitrov-a-chacun-son-destin#26688 http://www.mumblemumps.com/t1756-dimka-dimitrov-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


sorry for party rocking
Novembre 1999
~ Zabitrov ~


L
ucrezia allait bientôt lui remercier de lui donner de leur vodka à eux plutôt que ce whisky quasiment imbuvable... Non Dimka n'en était pas amateur loin de là. Et à la remarque de la jeune femme il ne faisait que hausser les épaules, ce n'était pas comme s'il en avait quelque chose à faire n'est-ce pas ? De toute façon cela importait peu au final il l'entrainait déjà sur la piste de danse. Dimka avait déjà pu être témoin de ce jeu qui se déroulait entre la jolie Lucrezia et son cousin. Pourquoi lui avait-elle cédé à lui et non à Andreï ? Il n'en avait pas la moindre idée. Mais ce soir si tout se passait comme prévu, elle en aurait deux, pour le prix d'un ! En l'entendant il haussait un sourcil, il n'avait aucune idée de ce dont elle parlait, mais il était bien décidé à lui montrer de quel genre de danse il songeait et très rapidement. Il ne rétorque rien, il agit tout simplement. Ses mains viennent s'emparer des hanches de la jeune femme naturellement et son corps vient coller le sien tandis qu'ils bougent alors en rythme tandis qu'il ne cache rien de ses attentions à la verte et argent ces attentions étaient plus que bien clair, elle n'avait pas besoin d'un dessin pour s'en rendre compte. Lorsqu'elle vint lui chuchoter à l'oreille, il la fait alors tourner sur elle-même avant de la ramener contre son corps d'un coup sec... Son souffle vient alors frôler la peau de la jeune fille sur son cou tandis qu'il remonte jusqu'à son oreille...

"Détrompe-toi, je ne m'attache pas... Il se trouve juste que quelques fois il m'arrive de faire des entorses à mon propre règlement..." Chuchotait-il alors tout contre elle. Inutile qu'elle se fasse des films, il n'y aurait jamais rien de plus. Était-elle assez intelligente pour le comprendre ? Il l'espérait, il n'avait jamais donné de faux espoirs, les filles qui s'accrochaient ? Très peux pour lui... Il n'avait vraiment pas besoin de ça... Qu'elle soit jolie, ouvre les cuisses et sache le satisfaire c'était tout ce qu'il demandait, il n'avait même pas forcément besoin qu'elle sache se taire, il n'allait pas dans ces conditions extrêmes contrairement parfois à son cousin, il était un peu plus tolérant même s'ils avaient eu la même éducation... Continuant de danser avec la jeune femme, son cousin ne mettait pas longtemps à les rejoindre, approchant tel un prédateur, à deux leur proie n'avait quasiment aucune chance... S'en rendait-elle compte ? Ou s'en rendrait-elle compte trop tard ? Une fois leur plan complètement refermé sur elle ? Dimka prend également son verre et lève le sien avant de boire cul sec tous comme ses deux acolytes de la soirée. Dimka laissait la jeune femme jouer avec Andreï tout en sachant que ce dernier lui ferait sans doute payé cette attente tôt ou tard... Un petit sourire entendu avec Andreï, elle pouvait jouer autant qu'elle voulait, c'était elle qui allait perdre... Il suit son petit manège des yeux, il sait que cela ne va pas plaire à son cousin, mais entre eux, il n'y a aucune dualité, jamais il n'a été une question d'égo loin de là et Dimka ne se sentirait jamais supérieur à celui qu'il considérait comme un frère loin de là. Ses mains viennent de nouveau s'emparer de la jeune femme, il la fait de nouveau tourner et l'arrête une fois face à Andreï... Il vient alors coller son torse contre le dos de la jeune femme... Dépose un baiser sur la base de sa nuque et remonte une nouvelle fois vers son oreille...

"Oserais-tu réellement nous dire non Lucrezia ?" Demandait-il d'un air faussement vexé... Ses mains remontaient alors sur son corps lui rappelant alors l'étreinte sauvage et passionnée qu'ils avaient pu échanger quelques semaines plus tôt... "Je me sens plutôt d'humeur à partager ce soir..." Laissait-il alors entendre à la petite brune, lui laissant alors le temps pour comprendre ce qu'il était en train de souligner... "Nous ferais-tu plaisir ?" Demandait-il alors à son oreille... Sa voix séductrice, ses mains tentatrices sur son corps lui promettait alors déjà monts et merveilles... Le regard de Dimka rencontrait alors celui d'Andreï, il allait sûrement devoir l'aider un peu pour la faire tomber définitivement dans leur filet...
(c) Emi.

_________________


Balyrinthe:
 
Revenir en haut Aller en bas
Andreï Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Serpentard, 9ème année en Politique Magique
Célébrité : Stephen James
Pseudo : Loupiotre Âge : 30 Parchemins : 648 Gallions : 49 Date d'inscription : 17/11/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
80/100  (80/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t632-like-a-russian-party-andrei#1147 http://www.mumblemumps.com/t2363-andrei-you-are-on-your-own-lost-in-the-wild-so-come-to-me-now http://www.mumblemumps.com/t1752-les-courriers-d-andrei


sorry for party rocking
Novembre 1999
~ Zabitrov ~


T
u imposes ta présence dans le dos dans la Zabini sans aucune gêne. Ton corps se colle au sien, ondule au rythme de la musique suivant les mêmes mouvements que ton cousin lui dicte. Votre dessein se resserre autour de la Tentatrice qui est devenue en cette soirée votre proie. Prise en étau entre vos deux carcasses. Sous l’emprise de votre perversité. Lubricité malsaine que de jouer avec la même fille. Partager aux creux des draps cette beauté métissée. Un jeu que vous pratiquez souvent. Sa main se pose sur ton poignet et tu la laisses te guider pour lui faire le verre d’une seule traitre. Tout comme tu enchaines le tien avec un regard complice pour Dimka. Quand elle se tourne pour te faire face, tes mains se posent sur ses hanches. Son murmure accompagné de sa morsure t’exaspèrent autant qu’ils t’excitent. Ce jeu qui dure entre vous parvient à t’agacer. Pourtant tu arrives à prendre sur toi parce que dans le fond ça t’amuse. Car elle en a autant envie que toi. Pour l’instant, tu joues le chat qui court après sa souris. Tu sais qu’elle finira par se jeter dans ta gueule. Il faudra juste faire preuve de patience. Et peut-être que ce soir, cela finira par arriver.

Avant qu’elle ne se retourne, tu agrippes sa chevelure, la forçant à te regarder alors qu’elle a déjà le dos à moitié tourné. Tu es brusque, mais la douceur n’est pas ce qui fait ta réputation. Tes lèvres frôlent le carré de sa mâchoire. « T’en crève d’envie Zabini. » Tu la relâches presque aussi sèchement que tu ne l’as attrapé alors qu’elle s’accroche à ton cousin, tes mains glissant sur sa nuque, la massant doucement, glissant sur ses épaules avant de continuer leurs routes le long de sa colonne vertébrale. S’en allant en tout liberté faire connaissance avec la chute de ses reins. Tes assassines connaissent déjà ses courbes. Il faut dire que pour vous allumer, vous ne faites pas semblant. Tu repars souvent le membre dur et les couilles pleines… Tu la libères juste lorsque Dimka décide de la faire tourner sous prétexte d’un pas de danse, la figeant de nouveau à toi. Ton regard d’acier glisse sur ses courbes tandis que ton frère de coeur dépose un baiser sur son épaule.

Ton bassin se colle alors à celui de Lucrezia. Tes mains, elles, glissent là où celles de Dimka ne sont pas. Et s’il l’embrasse d’un côté de sa nuque, tes lippes s’attaquent à l’autre. Tu entends les paroles de ton cousin, esquisse un sourire à mesure qu’il parle. Tes lippes glissent le long de son cou, remonte à son oreille. « Tu as peur ? » A ton tour, tu lui mords la chair tendre de son oreille. Autour de vous, la température monte doucement. Vous attirez lentement les regards. La tension qui vous embrase est certainement palpable. Et personnellement, baiser au milieu de la pièce ne te dérangerait même pas. Tu regardes par dessus l’épaule de l’Anglaise ton cousin. « Elle a pas assez de cran. » Tu attrapes le visage de la Vipère, coinçant son menton entre ton index et ton pouce, faisant mine de l’étudier. Ton visage se penche vers le sien, tes lèvres encore gelées de la vodka vont frôler les siennes. Un susurre. « Serais-tu qu’une allumeuse dans le fond ? » Sans réellement t’éloigner, tu tends juste assez le bras pour attraper la bouteille de vodka avant de la porter à tes lèvres sans la quitter du regard. D’un mouvement, tu retrousses tes manches jusqu’aux coudes dévoilant une partie de tes tatouages.
(c) Emi.

_________________
Comme Une Ombre
Je serai l'accident sur le bord de ta route. La larme du poison cachée entre les gouttes. Le joueur de pipeau qui fait danser les serpents. Je serai comme une ombre à chacun de tes pas. Comme une maladie qui frappe et qui s'en va.


Mum Awards   :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
sorry for party rocking + zabitrov (+18)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sorry for party rocking ! [#Appart 04]
» like resignation to the end ► 10/04 - 14H07
» Sorry for Party Rocking [Terminé / Hot]
» Sorry For Party Rocking ~ ft. Redfoo/Skyblu
» Bisounours Party | V. 2.0

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: