Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

and what happens if i save you? - ft. maddoux

Philomène Nott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Ravenclaw en GISIS Politique Magique avec Finances Magiques, Sortilèges et Métamorphose
Célébrité : Phoebe Tonkin
Pseudo : spf. Âge : 25 Parchemins : 708 Gallions : 256 Date d'inscription : 26/09/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t270-name-has-power-you-know-p http://www.mumblemumps.com/t1266-allies-today-enemies-tomorrow-nott http://www.mumblemumps.com/t576-phily-write-for-live http://www.mumblemumps.com/t2081-journal-d-une-nott-et-d-une-medici

Philomène n’avait jamais pensé qu’elle ferait ça un jour, aider Maddox Berkeley, un né-moldu. Mais le fait est qu’un jour trainant au ministère pour passer le temps, l’avantage de ne pas avoir à travailler et de pouvoir dilapider la fortune familiale lui laissait d’immense temps libres à combler. Or, passer ses temps libres à errer au ministère pour en apprendre plus sur le fonctionnement des lieux sous couvert de se trouver un travail était devenue une sorte de passe-temps comme un autre pour elle. Toujours est-il que c’est en trainant au ministère qu’elle avait entendu dire que Maddox avait été jugé et qu’il allait être envoyé à Azkaban avec les détraqueurs, un de ses anciens camarades non plutôt son ancienne victime allait finir à Azkaban. Cela n’avait rien d’étonnant sous le règne du Seigneur des Ténèbres et cela n’aurait pas du autant l’affecter en soi mais en se retrouvant dans l’ascenseur avec l’ancien professeur Ombrage, elle ne put s’empêcher d’agir. Ses relations avec l’ancienne inquisitrice de Poudlard devenu un élément primordiale dans la chasse aux sang-de-bourbe était bonne aussi elle joua sur cela et aussi sur le fait qu’elle comptait exploiter Maddox pour réussir à obtenir gain de cause. L’idée était simple, le Seigneur des Ténèbres et donc le Ministère souhaitait l’éradication des né-moldus, les tuer et les priver de baguette mais les résultats actuels était gênant puisque cette vermine errait sur le chemin de Traverse le rendant invivable. Or, exploiter cette vermine en tant que nouvel elfe de maison pourrait être intéressant et permettrait un véritable nettoyage de la rue tout en visant du long terme sur la terreur. Dolores Ombrage aima l’idée et accepta de voir ce que cela pouvait donner avec Maddox en cas d’essai et c’est ainsi qu’arriva ce fameux jour.

Faisant les cent pas devant les cachots du Ministère, Philomène observait les né-moldus en attente de jugement et les détraqueurs qui les entouraient. Elle s’était positionnée devant l’accès aux escaliers pour observe tout ce petit monde de loin mais ne pas s’en approcher, elle ne souhaitait pas ressentir le désespoir des détraqueurs. Pourtant, elle dut bien y faire face quand deux d’entre eux s’approchèrent en encadrant son ancien camarade visiblement pas au mieux de sa forme. Cela ne dura qu’un court instant, un chat vint lui rendre espoir en gardant Maddox au regard paniqué dans son enfer personnel. « Comme vous pouvez le constater, il y a eu un changement dans la décision vous concernant, monsieur Berkeley. Mademoiselle Nott, une sorcière digne de ce nom et respectée dans notre monde magique, m’a fait part d’un projet qui me semble correct et vous serez le test. Je vous laisse donc à ses bons soins et nous nous reverrons dans un mois… » Souriante, Philomène remercia la directrice Ombrage et de quelques coups de baguette rapide, empêcha le garçon de parler, lui ligota les mains et l’embarqua sans sommation vers l’ascenseur avec les formules de politesse d’usage. Elle ne daigna pas lui accorder un seul mot durant le voyage jusqu’à l’ascenseur, puis de l’ascenseur au cheminé du hall, plus Maddox était paniqué et moins de personnes ne viendrait lui cherchait des noises. Une sortie des toilettes fut assez rapide et en quelques pas Phiomène se glissa dans l’ombre pour transplaner jusqu’au Manoir familial.

Les grilles du Manoir s’ouvrirent dès son apparition laissant voir une longue allée de gravier et des jardins typiquement anglais. Le Manoir en lui-même possédait trois étages en plus de son grenier avec une répartition assez classique dans la famille Nott. Le rez-de-chaussée était divisé en deux grands espaces, l’un était une salle de bal et l’autre une salle à manger accompagné de l’espace de l’elfe de maison soit la cuisine et une petite pièce où il pouvait dormir. Le premier étage était un étage encore accessible à des personnes étrangères à la famille puisqu’il s’agissait des chambres d’amis dont l’une avait été préparée pour Maddox, ce fut d’ailleurs là que Philomène le conduisit. Le second étage était réserve au couple parental et comprenait leur chambre ainsi que leurs bureaux respectifs et d’autres pièces que les enfants Nott n’avait jamais réellement pu visiter. Le troisième étage était celui des enfants, divisée en trois espaces il y avait celui d’Arturus, celui de Philomène et celui des cousins des enfants pour quand ils y venaient séjourner quelques temps sur place. Les deux premiers espaces disposaient chacun d’une chambre, d’une salle de bain ainsi que d’un bureau-salon-bibliothèque tandis que le troisième était un agencement de chambre avec espace douche autour d’un petit salon. Enfin restait le grenier, véritable bibliothèque et lieu du savoir pour toute la famille qui disposait de nombreux ouvrages rares. La chambre prévue pour Maddox disposait, elle aussi d’une salle de bain personnelle à l’image de celles des invités ou enfants Nott soit un lavabo, des toilettes et une baignoire le tout puant le luxe sorcier.

Philomène ne s’était jamais intéressée aux goûts de Maddox aussi elle avait décidé de décorer sa chambre avec un lit à baldaquin aux couleurs des Serdaigle avec pour meuble une simple armoire, un bureau et une bibliothèque dans les mêmes tons. C’est cette pièce après avoir vu un hall au sol carrelé avec les armoiries de la famille et un escalier massif en marbre que Maddox découvrit. D’un geste de baguette Philomène l’envoya s’asseoir sur le lit pendant qu’elle prenait la seule chaise de la pièce pour s’y installer avec un grand sourire. « Salut Maddox ! Ah oui…attends… » D’un coup de baguette, elle le délivra de ses liens et aussi de son incapacité à parler bien qu’elle l’invita à l’écouter d’un geste de la main avant de dire quoique se soit. « Je compte pas te tuer ou te torturer enfin ça dépend si tu estimes que faire du ménage, préparer de la nourriture soit une torture… J’ai entendue ta condamnation à Azkaban et je me suis dis que tu méritais pas ça alors j’ai réussi à convaincre Ombrage de se servir de toi comme test. Après tout, enfermer tous les gens comme toi à Azkaban serait une perte de temps et d’énergie alors qu’on put vous utiliser comme elfe de maison ou du moins comme des dérivés d’elfe de maison… Bref, on peut vous rendre utile et éviter de vous laisser trainer n’importe où à faire je ne sais pas quoi… Ici c’est ta chambre, elle doit toujours rester ouverte au contraire de ta salle de bain que tu as l’autorisation de fermer. Je peux te faire visiter le reste de la maison, mes parents ne seront pas là avant le diner et il n’y a pas d’invité actuellement, enfin en dehors de toi mais tu n’es pas vraiment un invité… Ou je peux répondre à tes questions si tu en as déjà, à moins que tu veuilles attendre la fin du tour du propriétaire ? » La jeune Nott essayait de se montrer gentille mais on ne pouvait pas dire que cela lui réussissait beaucoup, elle ne pouvait pas occulter et mettre sous silence son éducation d’un claquement de doigt non plus.


Revenir en haut Aller en bas
Maddox Berkeley
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 2e année de GISIS Médecine magique
Célébrité : Matthew Daddario
Pseudo : Estelle / .sparkle Âge : 27 Parchemins : 1781 Gallions : 991 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1334-if-i-don-t-see-it-it-doesn-t-ex http://www.mumblemumps.com/t1340-maddox-liens-rp http://www.mumblemumps.com/t1433-maddox-je-vous-presente-chouette http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

and what happens
if i save you ?


Ce jour-là, Maddox avait rendez-vous au ministère de la magie. Il avait reçu plus tôt dans la semaine sa convocation. Il devait se présenter devant la commission d'enregistrement des nés-moldus. Il ne restait que quelques semaines avant la rentrée, cette convocation au ministère ne lui inspirait rien de bon. Une fois passé devant le juge, la sentence était tombée : il avait soi-disant volé sa baguette magique à un vrai sorcier et il serait envoyé à Azkaban. La baguette, dont le sorcier propriétaire ne pouvait pas être retrouvé, comme par hasard, avait été détruite sous ses yeux. Maddox s’apprêtait à être escorté en prison par les détraqueurs, quand il remarqua qu’on les avait arrêtés. Il ne savait pas ce qu’il se passait, les détraqueurs, comme leur nom l’indiquait, détraquaient déjà son cerveau. Tout ce qu’il savait, c’était qu’il n’avait pas envie d’aller à Azkaban et qu’il avait terriblement peur à côté de ces créatures des ténèbres. D’une humeur plus basse que terre, Maddox peina à lever les yeux vers la dame rose qui avait fait irruption devant eux. « Comme vous pouvez le constater, il y a eu un changement dans la décision vous concernant, monsieur Berkeley. » Le Serdaigle ne savait pas ce qu’elle racontait, il tourna alors la tête et vit Philomène. Qu’est-ce qu’elle faisait-là ? Maddox ne fit pas le lien entre ce changement de décision et la jeune fille. « Mademoiselle Nott, une sorcière digne de ce nom et respectée dans notre monde magique, m’a fait part d’un projet qui me semble correct et vous serez le test. Je vous laisse donc à ses bons soins et nous nous reverrons dans un mois… » Un test ? Pendant un mois ? Maddox ne savait toujours pas de quoi elle parlait. Il fallait à tout prix qu’il s’éloigne de ces détraqueurs qui le rendaient plus inutile que jamais. Avant qu’il n’ait le temps de réagir, il avait les mains ligotées et était entraîné par Philomène loin de ces monstres. Peu à peu, il retrouvait ses émotions et le bon fonctionnement de ses pensées. Maddox aurait voulu demander à Philomène où elle l’emmenait, ce qu’Ombrage voulait dire par test et ce qu’il se passait, mais il ne pouvait plus parler. Il avait beau essayer d’annuler le sort lui-même, sans sa baguette, il ne parvint à rien. En plus, Philomène ne lui disait rien. Il se contenta alors de suivre sans comprendre. Quelques minutes plus tard, ils se retrouvèrent devant un manoir, lui rappelant celui de la famille North. Il en déduit qu’il arrivait dans le manoir où vivait la brune. Maddox ne comprenait toujours rien, il suivait Philomène, elle le mena vers une chambre magnifique aux couleurs de Serdaigle. Elle le força alors à s’asseoir sur le lit, avec la magie, alors qu’elle aurait tout simplement pu lui demander de le faire. Philomène le regardait enfin avec un grand sourire aux lèvres. « Salut Maddox ! Ah oui…attends… » Enfin, la sorcière le délivra de ses liens et il put ouvrir la bouche normalement. Il passa ses mains sur ses poignets pour frotter l’endroit où se trouvaient les liens. Ils étaient serrés assez fermement afin qu’il ne s’en défasse pas. Philomène lui demanda de l’écouter avant de dire quoique ce soit.

« Je compte pas te tuer ou te torturer, enfin, ça dépend si tu estimes que faire du ménage, préparer de la nourriture soit une torture… » Bonne nouvelle, déjà, il n’allait pas mourir. Maddox ne souriait pas, mais s’il en avait eu envie, il l’aurait sûrement fait. Il se doutait bien qu’elle ne l’avait pas libéré pour le tuer, il ne lui avait jamais rien fait qui puisse le justifier. Par contre la torture le surprenait un peu moins parce qu’elle avait toujours aimé s’en prendre à lui. S’il avait un peu d’humour, il aurait dit à Philomène que si elle mangeait ce qu’il lui préparait, ce serait plutôt elle qui serait torturée. Il n’avait jamais réellement fait la cuisine à part assembler deux-trois trucs pour survivre ou mettre un plat tout prêt dans le micro-onde. Elle continua : « J’ai entendu ta condamnation à Azkaban et je me suis dit que tu méritais pas ça, alors j’ai réussi à convaincre Ombrage de se servir de toi comme test. » Maddox restait silencieux. Il ne savait pas si elle voulait qu’il le remercie ou pas. Il ne savait pas encore ce qu’elle entendait par test, mais si c’était une idée approuvée par Ombrage, il avait un peu peur. « Après tout, enfermer tous les gens comme toi à Azkaban serait une perte de temps et d’énergie, alors qu’on peut vous utiliser comme elfe de maison ou du moins comme des dérivés d’elfe de maison… Bref, on peut vous rendre utile et éviter de vous laisser trainer n’importe où à faire je ne sais pas quoi… » Ce que Philomène lui disait avait bien commencé jusqu’au moment où elle le compara à un elfe de maison, il leva un sourcil. Elle voulait faire de lui un esclave, en gros ? Il se demanda l’espace d’un instant s’il ne préférait pas aller à Azkaban, puis il regarda autour de lui et décida de laisser une chance à Philomène et à ses idées tordues. De toute façon, dans un mois, il devra y aller quoiqu’il arrive. « Ici c’est ta chambre, elle doit toujours rester ouverte, au contraire de ta salle de bain que tu as l’autorisation de fermer. » Pourquoi devait-il laisser la porte de sa chambre ouverte ? Il n’en savait rien. Maddox regarda à nouveau la chambre. Elle était vraiment magnifique, mille fois plus belle que la sienne. C’était déjà un point extrêmement positif. « Je peux te faire visiter le reste de la maison, mes parents ne seront pas là avant le diner et il n’y a pas d’invité actuellement, enfin en dehors de toi, mais tu n’es pas vraiment un invité… Ou je peux répondre à tes questions si tu en as déjà, à moins que tu veuilles attendre la fin du tour du propriétaire ? » Philomène n’arrêtait pas de parler, elle était toujours aussi bavarde qu’au château, même si habituellement, ce n’était pas à lui qu’elle parlait parce qu’il était né-moldu. A cet instant, quand la sorcière lui donna la parole, il resta sans voix.

« Qu’est-ce qui t’a donné cette idée ? » Demanda premièrement le brun à Philomène. Il se demandait à quel moment elle s’était dit qu’elle ferait bien de lui un elfe de maison et si c’était vraiment parce qu’elle ne voulait pas qu’il aille à Azkaban. C’était le sort de dizaines de sorciers. Pourquoi lui ? Est-ce qu’il était le seul né-moldu pour qui elle avait un peu de sympathie ou est-ce qu’elle était tombée sur lui par hasard ? Maddox avait des milliers de questions à poser, mais au lieu de celles-ci, le sorcier demanda : « Pourquoi est-ce que je ne peux pas fermer la porte de cette chambre, mais que je peux fermer celle de la salle de bain ? C’est une de tes règles ? » Le Serdaigle n’avait pas dit ma chambre parce qu’il avait du mal à croire qu’il allait vraiment pouvoir y dormir. C’était bien trop luxueux pour lui par rapport à ce qu’il connaissait, c’était similaire aux chambres de chez Flynn, mais chez Flynn, il était bel et bien un invité. « Tes parents sont au courant ? Ils étaient vraiment d’accord avec ça ? C’est des mangemorts, tes parents, non ? Ils vont vraiment me laisser vivre-là ? Ils… vont pas vouloir me tuer, eux ? » Si Philomène avait pu être dure avec Maddox ces dernières années, il ignorait quel serait la réaction de ses parents envers lui. Il avait peur, les mangemorts de son procès n’avaient eu aucune pitié envers lui, même le père de Lyra Yaxley, une de ses camarades. « Après le mois de test… je devrai quand même aller à Azkaban ? Si oui, tu aurais dû me laisser y aller tout de suite au lieu de faire ce que tu cherches à faire… Qu’est-ce que tu cherches à faire exactement ? » Finalement, le Serdaigle avait eu plus de questions que ce qu’il aurait cru, il espérait obtenir les réponses attendues.

-- Maddox & Philomène --
made by guerlain for bazzart



wit beyond measure is
man's greatest treasure
Revenir en haut Aller en bas
 
and what happens if i save you? - ft. maddoux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Lena& Carmelia ♦ save me ~
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» [Mécanisme] Système de fichiers save et MAJ du jeu
» Save the last Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: fun is infinite-
Sauter vers: