Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Fragmented memories [PV Freya]

Ethan R. Prewett
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Harry Styles
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 823 Gallions : 1084 Date d'inscription : 22/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
80/100  (80/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2603-you-can-be-great-again-ethan#68 http://www.mumblemumps.com/t2620-i-m-gonna-fly-like-a-bird-through-the-night-ethan#68878 http://www.mumblemumps.com/t2626-knock-knock-there-s-a-letter-for-you-o-ethan#68970 http://www.mumblemumps.com/t3709-l-antre-d-alessea#101931

Fragmented memoriesWith FreyaL'après-midi. Voilà un bon moment qu'Ethan avait terminé ses cours - pour le peu qu'il a pu suivre disons. Il errait telle une brebis égarée dans les couloirs à faire les cent pas, son livre de Sortilèges contre la poitrine, habillé d'une épaisse couche de vêtements et d'une écharpe aux couleurs de sa Maison. L'hiver n'était pas encore là que le froid avait déjà commencé à s'installer. Mais quand bien même avait-il du sang écossais dans les veines, celui-ci trouvait cette température désagréable;

Une drôle d'impression le harassait en plus d'une vilaine migraine. Une impression d'être désorienté, de ne pas savoir ce qu'il faisait, ce qu'il cherchait précisément. Enfin si, mais poser des mots dessus relevait d'une incapacité aussi mystérieuse que soudaine. Lorsque les professeurs déversaient leurs flots d'explications, c'était limite s'il arrivait à comprendre, comme si ses oreilles les percevaient dans une langue étrangère à la sienne.

Ethan s'arrêta, grommelait, agacé dans son coin et passa une main dans ses cheveux ondulant jusqu'à ses épaules. Sa chevelure cadrait désormais son visage aux traits de moins en moins juvéniles, contrastant à merveille avec ce joli regard émeraude que le jeune homme arborait, chose que l'on remarquait aisément en premier lorsqu'on se posait sur ce faciès plaisant à scruter. « Allez réfléchi...Raah, qu'on m'achève. » Il se massait l'arête du nez, à tenter de ressembler ses esprits de sorte à trouver une explication plausible à tout ça. A moins d'un miracle, c'était mal parti.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Freya Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor ● Sixième année
Célébrité : Magdalena Zalejska
Pseudo : Scarredjaw Âge : 25 Parchemins : 573 Gallions : 1894 Date d'inscription : 10/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
F R A G M E N T E D               M E M O R I E S                    (      E T H A N         )FIRST - FLOOR



Dans ce monde où des milliards d’êtres humains foulent le sol, Freya aurait pu exister en tant que grain de sable et pourtant l’univers avait décidé de lui donner un rôle d’individu. Et plus particulièrement celui de sorcière. La magie aurait pu n’être que mythes et légendes, et pourtant elle était là. Présente. Fragile. Instable. A l’image de l’orchidée bleue. Éphémère, elle l’était. Et l’épidémie qui régnait à Poudlard, menacer le monde des sorciers. Mais ça, Freya était à des années lumières de cette pensée. Elle était occupée, trop occupée à réfléchir. Comme la plupart des sorciers qui l’entouraient présentement. A l’échelle planétaire, ils n’étaient qu’un fragment de la pierre. Des petites fourmis qui travaillaient et pensaient avec acharnement. Freya aurait dû être obsédé par la catastrophe qui trônait à Poudlard. Après tout, cette épidémie avait raflé un certain nombre de ses proches, sa sœur en particulier. Et ça, elle n’arrivait pas à l’admettre. Il y avait une crise dans le monde. Et pourtant, l’adolescente restait obnubilée par l’avenir de sa sœur. Si elle ne retrouvait pas sa magie que pourrait-elle faire ? La plus jeune des Silaïeva était terriblement inquiète de la possible future réaction de son aînée. Cette dernière n’avait jamais vécu sans magie. Et dans son imaginaire, Freya s’attendait au pire. Elle sentait que sa sœur serait capable du pire. Sauter de la tour d’astronomie. S’empoisonner avec du thé à la belladone. Ou pire : s’autoétouffer avec sa main. Huuum… elle ferait sans doute un malaise avant d’y arriver. Alors pour cette théorie, Freya n’avait pas de soucis à se faire.

Après tout, il y avait tellement de façon de périr dans ce monde. La jeune lionne avait tout un tas de théorie sur la sienne. Mais, elle avait particulièrement réfléchi à celle d’Albus Dumbledore, enfin pour ça aurait-il fallu qu’il soit encore de ce monde. Mais s’il avait été encore en vie, il aurait eu une belle et très longue vie. Et dans la tête de Freya, l’homme aurait eu la plus longue barbe au monde, et il se serait sans doute cassé le cou après avoir marché accidentellement sur elle. Pour un sorcier de sa prestance, ça n’aurait eu aucun sens. Mais alors, si le monde n’a absolument aucun sens, qu’est-ce qui nous empêche d’en inventer un ? C’est cette unique théorie qui avait permis à Freya d’arrêter temporairement de penser à sa sœur. Mais cela n’allait sans doute pas durer. Pourtant, elle ne se voyait pas flancher. Elle avait déjà épuisée toutes les larmes qu’elle avait en stock. Et peu importe les diverses tentatives d’Oktavia pour la rassurer. Cela n’avait rien changé à son précédent état d’esprit.

Le temps semblait défilé à toute allure. Elle se voyait bouger, parler, interagir avec son environnement, et pourtant son esprit était à des années lumières de Poudlard. Dans un autre monde. Pourtant, elle fut ramenée à la réalité lorsqu’elle tomba littéralement nez à nez avec Ethan. Ce dernier semblait contrarié, et la sixième année se demandait ce qui pouvait bien le contrarié.
« Raconte ! Je peux peut-être t’aider ? Qu’est-ce qui t’arrive ? » Elle voulait savoir ce qui lui arrivait. Quand elle l’avait quitté la veille, il lui avait semblé parfaitement normal (évidemment dans sa propre définition de normalité). Ça c’était ce qu’elle croyait…


Revenir en haut Aller en bas
Ethan R. Prewett
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Harry Styles
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 823 Gallions : 1084 Date d'inscription : 22/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
80/100  (80/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2603-you-can-be-great-again-ethan#68 http://www.mumblemumps.com/t2620-i-m-gonna-fly-like-a-bird-through-the-night-ethan#68878 http://www.mumblemumps.com/t2626-knock-knock-there-s-a-letter-for-you-o-ethan#68970 http://www.mumblemumps.com/t3709-l-antre-d-alessea#101931

Fragmented memoriesWith FreyaEthan se sentait stupide, dépossédé de sa personne. Une horrible sensation qu’il n’avait encore jamais vécue. Tout du moins, pas comme ça. Il se persuadait que cela ne serait que passager, quand bien même l’anglais tentait d’en trouver difficilement la cause. En fait, il ne savait pas ce qu’était le pire entre sa perte de mémoire d’origine inconnue et les hallucinations qui partaient aussi vite qu’elles étaient venues. Pour l’instant, elles lui fichaient la paix. Tant mieux !
Puis une voix. Familière. Le lion d’or lèva le nez et remarqua ce visage qu’il côtoyait régulièrement. Ethan savait qui elle était mais voilà que son prénom ne lui traversa même pas l’esprit.

Ah. POURQUOI.

Il bugua l’espèce d’un instant en la scrutant de la tête aux pieds. Cligna des yeux, la bouche entre ouverte. "Récapitule Ethan. C’est une fille . Elle est a Gryffondor comme toi, en sixième année. Et…Bordel, ça recommence. Je vais craquer. " Le Gryffondor agita violemment la tête et passa une main dans ses cheveux, tout grognon quant à cette situation qu’il n’arrivait pas à contrôler. Et quand il avait cette impression d’être impuissant, ça l’énervait et l’angoissait. « TU VEUX SAVOIR ? J’EN SAIS RIEN  JUSTEMENT ! » Freya devait sûrement se questionner sur l’étrange attitude. Ou le prendre pour un aliéné.
Ou les deux en fait. « Je sais pas, depuis ce matin c’est le bazar ! Les profs parlent une fois sur deux dans une autre langue du coup j’ai quasiment rien compris, à un moment je vois des...trucs monter au plafond et maintenant j’ai l’impression d’avoir oublié quelque chose de super important ! Quoi ? Mystère total ! Mais suffisamment important pour me pousser comme un demeuré à faire des aller-retours dans le couloir sans savoir pourquoi ! » Inconsciemment, sur le coup de l’émotion sûrement, Ethan s’était saisi des épaules de son amie et la secouait alors qu’il lui déversait désespérément son problème en pleine figure.  En plus pour couronner le tout, il sentait des paires de yeux les regarder. Certains ricanaient en passant, du fait d’avoir entendu de telles absurdités sortir de sa bouche. Parce oui, autant dire que ça paraissait être du grand n’importe quoi ! Pourtant, c’était la pure vérité. Enfin pour lui. Pas sûr pour les autres.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Freya Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor ● Sixième année
Célébrité : Magdalena Zalejska
Pseudo : Scarredjaw Âge : 25 Parchemins : 573 Gallions : 1894 Date d'inscription : 10/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
F R A G M E N T E D               M E M O R I E S                    (      E T H A N         )FIRST - FLOOR



Des gens disparaissent tous les jours. Des jeunes filles s’enfuient de chez elle. Des enfants s’éloignent de leurs parents et on ne les revoit jamais. Des femmes au foyer prennent l’argent des courses pour prendre un taxi pour la gare. La plupart de ces disparus finissent par être retrouvé, après tout chaque disparition a son explication. Du moins, en général. Curieux, ce dont on se rappelle, des images et des impressions qui nous accompagnent tout au long des années qui passent. Comme ce moment, où Freya s’était rendu compte qu’elle n’avait jamais posséder de balai, qu’elle n’avait jamais vécu assez longtemps pour avoir un objet aussi simple (enfin dans la vie d’un sorcier). Et comment à ce moment précis, elle ne désirait rien de plus au monde que de posséder son propre balai. C’était un mardi après-midi, six mois après la fin de la guerre. D’une certaine manière, le souvenir qu’elle avait du jour de la victoire en Europe et fin de la plus sanglante et la plus terrible guerre dans toute l’histoire de l’humanité s’estompait chaque jour davantage. En revanche, elle se rappelait chaque détail de la journée où elle avait vu la vie à laquelle elle aspirait exposée dans la vitrine d’un magasin. Quelques fois, elle se demandait ce qui se serait passé si elle avait acheté ce balai et si elle lui avait trouvé un foyer. Cela aurait-il changé quoi que ce soit à sa vie ? Aurait-elle été plus heureuse ? Qui peut le dire ? Ce qu’elle savait avec certitudes, c’est que même aujourd’hui après toutes les souffrances, les morts et les chagrins qui ont suivi, elle ferait encore le même choix. Celui de choisir qui elle voulait être…

Elle se demandait aussi ce que sa sœur deviendrait si elle ne récupérait pas le côté magique de sa personne. Elle deviendrait peut-être actrice, chanteuse d’opéra ou pourquoi pas poissonnière ? Freya aurait pu y penser si dans l’enfer de l’épidémie, elle n’avait pas autant de distraction. Et la dernière qui l’occupait actuellement se nommait Ethan. Ce dernier semblait contrarié et même carrément à l’ouest. Sa manière d’agir aurait pu troubler Freya, mais elle avait suffisamment vu de gens bizarres à Poudlard pour s’en offusquer. Après tout, Pandore se parlait bien toute seule. Alors bon… Seulement, ce n’était pas dans les habitudes du jeune homme. Naturellement, elle lui demanda ce qui lui arrivait. Elle n’aurait finalement peut-être pas dû. Sans prendre gare, Ethan l’attrapa par les épaules, la secouant comme un prunier tout en se lançant dans un discours incompréhensible. Des trucs montés au plafond ? Ouiii mais bien sûr ! « Est-ce que tu consommes des Potions d’Aiguise-Méninges ? Ou l’Elixir Cérébral de Baruffio ? » A hautes doses, ses potions s’avéraient néfastes pour les capacités des sorciers. Mais là, l’état du Prewett était une énigme pour la jeune Silaïeva. « Est- ce que tu as pris d’autres potions que celles que je t’ai déjà donné hier ? Toi et moi on se connait bien non ? Tu me dirais si tu prenais des potions illicites ? » Elle ne s’imaginait pas encore la situation qu’aurait pu donner entre un mélange aussi nombreux de potions. A voir…

Au vu de la situation, la Gryffondor savait d’avance que son ami ne lui donnerait pas de réponses. Ah moins que ?! Peut-être que… Un oubliette ? Un sortilège d’amnésie pourrait aussi être à l’origine du cerveau détraqué du septième année. Enfin ça, c’est ce que Freya aurait voulu entendre. Elle ? Se sentir coupable ? Pas du tout. Innocente. Jusqu’à ce qu’on lui démontre le contraire. Ethan disait aussi qu’il avait oublié quelque chose de super important ? Un objet ? Ou quelqu’un peut-être ? Et pourquoi pas son propre nom. « Ah ! Est-ce que tu peux me donner ton nom au moins ? » Question simple, réponse simple ? Ou pas.  

Revenir en haut Aller en bas
Ethan R. Prewett
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Harry Styles
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 823 Gallions : 1084 Date d'inscription : 22/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
80/100  (80/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2603-you-can-be-great-again-ethan#68 http://www.mumblemumps.com/t2620-i-m-gonna-fly-like-a-bird-through-the-night-ethan#68878 http://www.mumblemumps.com/t2626-knock-knock-there-s-a-letter-for-you-o-ethan#68970 http://www.mumblemumps.com/t3709-l-antre-d-alessea#101931

Fragmented memoriesWith FreyaSes pensées, c'était un bazar total dans sa tête. A le voir, on aurait dit un gamin paniqué à la recherche de son joujou. Ça aurait pu être le cas, s'il n'avait pas au moins dix ans de plus que cette époque révolue. Certes, on le traitait parois comme tel, et Ethan en avait horreur. Sa mère la première. Rien d'étonnant, elle était encore une grande enfant et voir son fils grandir devait lui donnait un coup de vieux monumental. Il avait encore droit au tirage de joues, aux surnoms affectifs niais et à la surprotection qui devenait limite obsessionnelle. Sur ce dernier point, le Gryffondor ne pouvait pas la blâmer. La mort de Dawn l'avait beaucoup affectée et ce lien maternel qu'elle partage avec ses enfants est au delà de tout, jusqu'à ressentir lorsque quelque chose ne va pas. Combien de fois Ethan a-t-il reçu des lettres où on lui demandait comment il se portait quand son moral était dans les chaussettes ? Il en était persuadé, le sang de médiums qui coulaient avec vigueur dans leurs veines de sang-mêlés était surement en cause. Pourtant, lui n'avait pas hérité d'un tel don, si ce n'est ces rêves prémonitoires qu'il n'arrive pas à traduire comme tel lorsque ça arrive...La poisse.

Pas pire qu’actuellement, en fait. C’était à peine si le Prewett arrivait à sortir des choses sensées. Il cligna des yeux, l’air perplexe suite à la question posée par sa comparse « Euh...Bin à part les tiennes, non. Je crois. Attends quoi, j’en ai bu…? » Ethan ne s’en souvenait même pas. Et Freya qui est plus au courant que lui sur son état visiblement. C’est le monde à l’envers ! Elle le prenait pour un drogué ou quoi ? Puis son nom, évidemment qu’il s’en souvient ! Non mais. Son faciès affichait une expression renfrognée, sourcils baissés. « Je suis paumé mais pas idiot quand même ! Je m’appelle… » Silence. Bouche entrouverte à en gober une mouche. « ...Ah. »

Jack ? Non ça c’est le nom de son père. Le lion recula d’un pas et passa sa main sur son visage. Pour couronner le tout, sa migraine faisait encore des siennes. Il resta ainsi quelques secondes avant de relever le nez « C’est quoi déjà…? » C’est là que par delà l’épaule de la sixième année, Ethan vit d’autres élèves agiter leurs baguettes. Réalisation. Il écarquilla ses yeux verts puis se mit à chercher promptement sur lui. « Où est-ce que j’ai foutu la mienne ? »  Dans son long manteau, qu’il enleva et balança par terre avec son écharpe. (?) Rien. Son sac en bandoulière, où il commença à tout vider au sol. Pareil. Et il resta planté tel un piqué, le regard rivé sur ses affaires en train de se geler. Sa peau frissonnait à travers ses vêtements.

Bravo, bien joué Ethan. Magnifique. Tu es totalement en train de perdre la boule.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Freya Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor ● Sixième année
Célébrité : Magdalena Zalejska
Pseudo : Scarredjaw Âge : 25 Parchemins : 573 Gallions : 1894 Date d'inscription : 10/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
F R A G M E N T E D               M E M O R I E S                    (      E T H A N         )FIRST - FLOOR



Le chaos. Le Néant. L’esprit dérangé d’Ethan se fondait dans un brouillard spectral. L’Apocalypse avait tout rasé, exterminé, ne laissant aucun survivant. Si ! Il y en avait un. Une petite fleur blanche à la tige doré tenait encore debout au milieu de ce désert. Elle n’avait pas besoin d’eau ou de soleil pour vivre, sa seule nourriture avait un autre goût et nom. Sa nourriture s’appelait espoir. C’était ce qui avait donné son nom à la pierre, à l’arme créée par les Anges. Un courant d’air glacial inclina la fragile plante. Des créatures composées de feu, de terre et de sang sortirent du sol et encerclèrent la survivante. Elles avancèrent et au moment de poser leurs doigts –ou ce qu’il leur servait de doigts- sur ce petit être, elles hurlèrent. Elles s’écroulèrent et se tordirent de douleur. Leurs cris inhumains auraient déchiré les tympans de n’importe quelle créature. Puis, dans un éclair, les monstres firent corps avec la terre et disparurent. Elle se croyait à l’abri, elle avait fait erreur. L’ennemi frappa une fois supplémentaire. Le sol se découpa sous les racines profondes de la plante qui bascula dans le vide pour finir sa chute dans l’oubli. L’Equilibre de ces mondes était rompu… Le Mal avait vaincu… Tout était perdu…

Ou presque. Les nuisibles potions de Freya auraient pu anéantir les dernières volontés de Dawn, ainsi que les ambitions d’Ethan. Et pourtant, elles n’avaient pas été assez puissantes pour éteindre les rêves et l’avenir qu’il se construisait.  Il n’y avait plus rien de normal dans la caboche du jeune Prewett. Ce dernier ne se rappelait même plus de son propre prénom. Alors pour un début : on n’était très mal parti. La question de Freya ne servait donc à rien. Surtout s’il ne se souvenait plus de l’avoir côtoyé la veille. « Bien ça ne m’aide pas vraiment. Oui, tu en as consumée une… Mais vraiment une toute petite. Ou bien peut-être deux ? L’une d’elles était peut-être un peu trop dosée… » Ou bien mal préparée. Freya avait un léger doute sur son expérience de la veille. On parlait d’expérimentation après tout. Si tous ses tests allaient à vau-l’eau, elle finirait par perdre son cobaye. Le premier breuvage avait pour but d’augmenter la mémoire procédurale  à court terme. En deux secondes, vous deveniez le nouveau  Ludwig van Beethoven des temps modernes. Le second breuvage était quant à lui davantage expérimentale. Recette déviée d’une de ses propres potions, qui consistait de base à accélérer la pousse des plantes. Celle qui aurait dû booster les effets de la première, semblait au contraire l’avoir entravé. Et même détourner. Des hallucinations. Des pertes de mémoire. Un comportement suspect. Si elle ne le connaissait pas personnellement, Freya aurait pu le prendre pour un détraqué. Un arriéré. Un psychopathe. Voir un cornichon. Il ne manquait plus qu’il lui fasse un remake de la méchante belle-mère de Blanche Neige, et on aurait été vite  au bout du rouleau. Miroir, Ô mon beau miroir, dis-moi qui est le plus beau ! Ou dis-moi qui je suis putaiiin…

Freya regardait s’agiter Ethan dans tous les sens. Elle n’avait jamais eu à gérer de situations aussi épiques à Durmstrang. Elle regretterait presque son ancienne école. Sûrement pas. Mais, là tout de suite, elle était tellement éberluée par l’état de son ami qu’elle restait planter là comme une statue. Aussi vide, que raide. Et inutile. De celle qui ne comprend pas, et qui ne possède pas la réflexion pour le faire. Au final, elle n’était qu’une vulgaire humaine. Impuissante. La détérioration de l’état d’anxiété de son ami était telle qu’il la paralysait. Est-ce qu’elle devait le frapper pour lui faire reprendre conscience ? Son raisonnement était perturbé par l’affection qu’elle portait au gros tas de molécules qui gigoter sans s’arrêter. Dans son expérience, il n’y avait pas de méthode inductive. L’expérience précédée le raisonnement. Lui servant de guide, l’interprétation des phénomènes par les phénomènes, la théorie puisée dans la pratique, et tout cela dans sa plus sévère application. Debout, il faisait les cent pas, il marmonnait à propos de sa baguette. Freya, stoïque, le regarda déballer ses affaires sans ménagement, se déshabillant à la vue de tous. OKAY ? On se calme maintenant ! Ce fut chose faites lorsqu’il déclara forfait à la destinée. Son air de petit chiot rendait la situation encore plus surréaliste.

Il était temps pour Freya de prendre les choses en main. Enfin avec ce qu’elle pouvait. Et son travail n’allait pas être très fructueux pour le moment. Ça allait lui demander un peu de temps. Si elle devait se rappeler à la place d’Ethan et agir à sa place : le pire pouvait encore arrivé. C’est en réalisant  ce qu’il venait de se passer, que Freya se demanda comment Ethan avait pu survivre toute la journée avec l’araignée qu’il avait dans la tête. Ce n’était pas croyable. Bien aimés Cœurs de Lumière, l’Etre qui est présent est un être qui dissoudra ce qui en vous est inconscient et qui vous amènera à surmonter des difficultés, des souffrances et des incompréhensions de votre propre vie. Oromasis. Le dragon de feu d’or. C’est ce que Freya devait transmettre. Elle devait agir. Et sa magie était son meilleur allié. La sorcière frappa l’air de sa baguette, et l’énergie de lumière frappa l’imperfection altérable du précieux bordel d’Ethan. Dans la dissolution de ses problèmes, la Russe récupéra le manteau ainsi que l’écharpe de son compagnon. C’est au vol qu’elle se planta devant le sorcier. Dans un geste de quiétude, elle laissa filer sa main qui retomba sur le corps de son ami. Afin de la prévenir de sa présence, et non pour le toucher. Ou bien les deux à la fois. « Ethan ! Hé ! Ethan. Ne t’inquiète pas. Tout va bien. Je suis là. » Je serai toujours là pour toi. Enfin, ça c’était du surplus. « On va faire le parcours de ta journée à l’envers. Et on finira bien par retomber sur ta précieuse. Mais d’abord rhabille-toi ! » Elle tenta de faire passer la cape par-dessus les épaules du Gryffondor. Mais sa taille lui sembla grandement problématique.

Le chemin de vie d’Ethan recommencerait à prendre forme. La manifestation d’une plus grande paix était à venir. Freya devait faire face à ses frasques, et son nettoyage de conscience planétaire ne faisait que commencer. Une activité qui allait lui demander de la ressource.   

Revenir en haut Aller en bas
Ethan R. Prewett
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Harry Styles
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 823 Gallions : 1084 Date d'inscription : 22/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
80/100  (80/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2603-you-can-be-great-again-ethan#68 http://www.mumblemumps.com/t2620-i-m-gonna-fly-like-a-bird-through-the-night-ethan#68878 http://www.mumblemumps.com/t2626-knock-knock-there-s-a-letter-for-you-o-ethan#68970 http://www.mumblemumps.com/t3709-l-antre-d-alessea#101931

Fragmented memoriesWith FreyaAh ha ! C'était bien cette maudite potion à l’origine de toutes ces bizarreries !...Encore faudrait-il qu'il s'en souvienne, malgré les explications de sa camarade. On pouvait lui dire qu'un grizzli était venu squatter dans son lit durant la nuit, il aurait du mal à prouver l'inverse, aussi absurde que cela puisse paraître. Au moins, c'était un bon début que d'admettre que quelque chose clochait chez lui, et pas des moindres; le Prewett fixait la Gryffonne avec de grands yeux ronds. « Ah... » se contenta-t-il de sortir de sa bouche, en se questionnant sur le pourquoi du comment. Par la Barbe de Merlin ! C'était quoi son délire, s'il voulait s'hydrater, il n'avait qu'à boire quelque chose de normal !

Oui, parce qu'Ethan était persuadé d'avoir avalé ces concoctions pour apaiser sa soif.

Le froid s'infiltrait à travers son pull. Sa peau. Son épiderme frissonnait, quoique pas suffisamment pour le faire réagir. Allez, ça ira mieux demain hein. Enfin peut-être. Sinon sa vie était fichue, FICHUE ! En tout cas, il avait surtout l'air stupide. Le pauvre. Le lion s'était transformé en chaton sous les yeux confus de Freya. Remarquez, elle n'avait pas cherché à se moquer alors que la porte était grande ouverte pour le faire. Ni profiter de la situation en lui faisant gober n'importe quoi d'ailleurs. Tant de gentillesse, c'est beau. Au contraire ! Hop ! En un coup de baguette, ses affaires étaient de nouveau en ordre. Dieu merci que la magie existe. Même en tant que sang-mêlé, il aurait du mal à imaginer sa vie sans. Elle régissait son quotidien, facilitait son existence, nourrissait en permanence sa créativité. Et lui donnait surtout un sentiment de sécurité, si sa vie venait à être de nouveau menacée ou celle de ses proches. La Grande Bataille l'avait traumatisé mais l'a aussi aidé à donner le meilleur de sa personne pour atteindre son objectif final. S'il y arrivait, Ethan espérait que son exemple servirait à d'autres sorciers, serait source d'espoir et ouvrirait les mirettes de certains sur cette stupide idéologie du sang-pur comme gage de réussite n'était que foutaises, ne causant que chaos et mépris. Ainsi, l'anglais pensait qu'en ayant son nom inscrit à côté des plus grands, il pourrait porter la mémoire de ces Prewett tombés héroïquement au combat. Puis qui ne rêverait pas d'être célèbre ?

Le touché de la Gryffonne le fit sursauter, le sortant de cette transe bizarre dans laquelle il se trouvait. Ses traits s'apaisèrent aussitôt que Freya eût parlé. Elle tenta tant bien que mal de remettre sa cape sur les larges épaules de son ami apathique qui frôlait le mètre quatre-vingt, lui soufflant que tout allait s'arranger. Il demeurait silencieux, pas sûr d'avoir tout compris. A vrai dire, quelque chose avait attiré son regard. Pas les jolis yeux de l'adolescente qu'il admettait volontiers trouver captivants et magnifiques, mais ce qu'elle tenait précisément dans les mains. Tête baissée à scruter l'objet, Ethan releva la tête et plissa les yeux, confus. « Attends... C'est à moi ça ! Pourquoi tu ne m'as pas dit que tu avais pris ma baguette ?! ». Sans vergogne, il tira dessus pour la lui dérober, persuadé qu'il s'agissait de sa fidèle alliée magique qu'il tentait de retrouver depuis toute à l'heure alors que pas du tout ! « Mais lâcheee ! Tu m'as assez aidé, rends-la moi maintenant ! » C'est qu'elle était pire qu'un Pitbull la Freya, pourtant c'était pas faute de forcer ! Puis en plus, ils étaient en train de se donner en spectacle. Plusieurs élèves les regardait se chamailler et ricanaient dans leurs dos - chose à laquelle le lion n'avait étrangement rien à foutre pour une fois. Non, il avait une idée en tête et ne comptait pas abandonner l'affaire. Deux têtes de mules, y'en avait pas un pour rattraper l'autre !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Freya Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor ● Sixième année
Célébrité : Magdalena Zalejska
Pseudo : Scarredjaw Âge : 25 Parchemins : 573 Gallions : 1894 Date d'inscription : 10/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
F R A G M E N T E D               M E M O R I E S                    (      E T H A N         )FIRST - FLOOR



Voyager… Voilà un rêve qui germe dans bien des esprits, qui trotte dans bien des cervelles, mais qui ne se réalise pas, hélas. Ou bien, que pour un bien petit nombre de privilégiés. La vapeur et l’électricité, en supprimant les distances, nous ont rendus, il faut l’avouer, extrêmement curieux. On ne croit plus aujourd’hui comme au temps de Boileau : que tout finit, où finit son domaine. Non aujourd’hui nous tenons à connaître nos voisins, à nous promener chez eux, et même à se mêler un peu de leurs affaires. Puissiez-vous n’aspirer qu’à voir les plus étranges choses du monde ; ne rêver que de voyages et de courses aventures ; ne projeter que lointaines excursions ; ne plus tenir en place comme on le dit familièrement. On aimerait vous mener dans le pays le plus fantastique qu’il soit possible de parcourir ; et cela sans vous obliger à faire vos malles, ni même à prendre le train, la voiture ou le paquebot. Ne croyez pas toutefois que l’on songe à vous mettre un bâton à la main pour que vous fassiez la route en transplanant. Non ! Nous n’en voulons pas à vos jambes ; et nous vous demandons seulement de vouloir bien ouvrir les yeux. Que dis-je encore, les yeux ! Un seul est nécessaire ; vous fermerez l’autre si vous y tenez vraiment…

Un homme célèbre a dit : « Nous créons nos propres démons. ». Qui a dit ça ? Ça veut dire quoi ? Peu importe. Je le dis parce qu’il l’a dit, et comme il était célèbre ça fait deux personnes célèbres qui le disent. Je n’ai pas… Ai-je dit que j’étais une personne célèbre ? Okay… Je recommence. On reprend tout depuis le début. Je vous raconte ça, parce que Freya venait de créer un démon sans même le savoir. Enfin, sans le savoir ? Pour l’instant, la jeune Russe ne se doutait de rien. Mais dès la fin de cette histoire, elle se rendrait enfin compte de ce qu’elle avait créé. Un monstre. Une créature digne d’Hitchcock. Un démon des enfers. Plus niais que le monstre de Frankenstein, et encore plus têtu que lui-même. Ethan Prewett était devenu un monstre. Vous pourriez objecter que le Monstre dont nous allons parler n’est pas un monstre comme les autres, étant donné que son histoire ne contient aucune monstruosité. Cet adjectif décrivait particulièrement la potion qui l’avait rendu amorphe. Pour le coup, on pouvait trouver mieux ; c’était une immondice. Une balayure. Une impureté. Une merde. Un truc bien chiant qui avait réduit le quotient intellectuel d’Ethan à celui d’une huître.

Le feu d’or avait partiellement rempli sa mission. Il semblait avoir apaisé l’âme perturbé du Prewett, le rendant mollasson et inoffensif. On aurait dit un nouveau-né qui venait de voir le jour pour la première fois. Si innocent. Si pur. Et si stupide. Oromasis avait raté son coup, censé dissoudre les problèmes ; il venait de réveiller le dragon qui sommeillait en la sublime Russe. Elle rêvait où est-ce que l’insouciant Prewett venait de lui dérober sa baguette ? SA BAGUETTE ? Son bien le plus précieux. Celui qu’elle défendrait corps et âme. Une erreur impardonnable. Un geste inacceptable qui finirait en règlement de compte. Et en plus l’ingrat lui reprochait presque de l’avoir aidé. A trop vouloir être gentille, Freya finirait par suivre la voie des dieux. Lao-Tseu a dit : « Il faut trouver la voie ! » ; et Freya l’avait trouvé : elle allait couper la tête du Prewett. On n’avait jamais recensé un tel acte de trahison dans son entourage depuis ? Toujours. « Ethan ! Je t’aime bien, tu le sais ! Mais je rêve où est-ce que tu viens de me rafler ce qui m'appartient ? » Il osait croire que la baguette était SA précieuse ! On aurait tout vu dans ce château de malade. Il avait osé toucher à son bébé. Il avait posé ses doigts d’Outlander sur sa remarquable. Provocation. Pure et dure. Voler sa baguette à un sorcier ? La meilleure solution pour lui déclarer la guerre. Freya aurait pu croire à une blague du sorcier, si seulement ce dernier était encore conscient de ce qu’il faisait. Le Gryffondor semblait fou d’admiration pour le bois d’aulne qu’il tenait dans ses mains. Freya voyait son ami tripoté sa précieuse, et ça ne lui plaisait pas du tout. Et un accident était si vite arrivé… La baguette de la jeune Silaïeva était connue pour être capricieuse, et elle ne se laissait pas aller aux mains de n’importe qui. « Pose-la doucement sur le sol ! Et tout ira bien…» Eveillée la rage de la plus jeune des Silaïeva n’était pas la meilleure idée au monde. « Ethan. Pour notre bien, et surtout pour le tien : je te conseille de me la remettre ! » Mouais, les paroles de la jeune femme semblait inefficace. Elle aurait pu prendre l’apparence d’un pingouin, que l’écossais n’aurait pas bronché. Bien, il ne restait plus qu’une chose à faire. La manière forte.

Freya avait vu faire ça à la télé lors d’un match de WWE. Jamais elle n’avait pensé reproduire cela. Mais ce qui ne nous tue pas, nous rend fort. C’est dans un élan d’espoir – ou de désespoir, que Freya se mit à bondir comme un fauve ; elle s’étira de tout son long et se rua sur le Prewett. Telle une bête enragée, les bras de la Russe s’enroulèrent autour des mollets du voleur, le fauchant violemment au passage. Touuuuuuuuuch down. Et rideauuuu.  

Revenir en haut Aller en bas
Ethan R. Prewett
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Harry Styles
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 823 Gallions : 1084 Date d'inscription : 22/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
80/100  (80/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2603-you-can-be-great-again-ethan#68 http://www.mumblemumps.com/t2620-i-m-gonna-fly-like-a-bird-through-the-night-ethan#68878 http://www.mumblemumps.com/t2626-knock-knock-there-s-a-letter-for-you-o-ethan#68970 http://www.mumblemumps.com/t3709-l-antre-d-alessea#101931

Fragmented memoriesWith FreyaNon mais c'est quoi ça ?? Par la barbe de Merlin ! On lui faire boire n'importe quoi et après on lui pique ses affaires ! Freya ou pas Freya, ça n'allait pas se passer comme ça, non mais oh !

En tout cas, c'était ce que se disait naïvement le lion.

« N'importe quoi, c'est à moi ! » Ils étaient en train de se chamailler comme des chiffonniers - pour changer ! - pourtant, il suffirait qu'elle ai l'idée de le chatouiller pour qu'il soit à sa merci, mais cela ne semblait pas lui avoir effleuré l'esprit. Tant qu'aucun des deux ne lâchait l'affaire, ils risquaient de passer des heures ainsi. Seulement d'après ce que sous entendait la Gryffonne, il valait mieux l'écouter blablabla...Oui bien sûr ! Ça rentrait d'un côté, et sortait de l'autre, à continuer dans sa connerie. Ethan était certain qu'elle balançait ça pour le convaincre d'abandonner. Mais le Prewett n'était pas un Gryffondor pour rien : lorsqu'il avait quelque chose en tête, difficile de le lui enlever. Alors comment signer son arrêt de mort ? Ne sachant plus quoi faire, sa camarade s'élança alors sur l'anglais et le plaqua violemment au sol. BAM ! TOUCH DOWN SURPRISE ! Heureusement qu'il se servit par réflexe de ses coudes pour tenter d'amortir sa chute, parce que sinon...Ouille le crâne. Ça n'empêchait pas qu'il avait méchamment dégusté, bien qu'il était plus surpris qu'autre chose. Faut dire que les bleus, les bosses et autres blessures, c'était rien du tout pour le casse-cou qu'il était ! En tout cas, ça avait fonctionné puisqu'il avait lâché prise. Ethan gémit de douleur, grimaça tandis qu'il releva le nez. Cette fille est folle. Complètement folle. Définitivement. Il resta quelques instants à la fixer non sans être aucunement gêné par la situation et...Se mit subitement à rire aux éclats, étalé par terre comme une crêpe avec sa robe qui avaient encore quitté ses épaules. Ridicule. Le lion avait l'impression qu'on le chatouillait alors que pas du tout ! On aurait même dit qu'il était en train de se moquer de la miss. Tout du moins, on aurait pu le prendre ainsi s'il n'essayait pas de marmonner ceci entre deux bouffées d'euphorie, le tout les larmes aux yeux : « Au secours Freya... ! J'ai l'impression qu'on me torture ! Stop ! Haha ! »

Ok, là y'avait vraiment un soucis.  Et encore, ils n'étaient pas au bout de leurs peines. On entendit sortis de nulle part un toussotement exagéré dans leurs dos de sorte à attirer l'attention des deux Gryffondors. Une femme au regard sévère se tenait là, étrangement similaire à celui de Mme McGonagall, du genre à vous sentir petit dès que vous le voyez. Pour le coup, l'autre sagouin avait arrêté de se fendre la poire mais en ressortait avec un les commissures des lèvres qui le tiraient et un mal lancinant son abdomen. Oh oh. Qu'est-ce qu'elle leur voulait ? « Allons, où sont vos manières ? Ne restez pas là, levez-vous ! » L'anglais cligna des yeux à plusieurs reprises, un peu perdu par ce qu'on venait d'ordonner à lui et à sa camarde. Il remarqua surtout ce que le professeur avait dans sa main, une baguette qu'elle agitait devant Ethan. C'était la fameuse. La sienne, faite en ce bois magnifique qu'est le Chêne Rouge que les Ollivander qualifient comme étant l'un des plus beaux. « Qu'est-ce qui vous arrive aujourd'hui, M.Prewett ? Entre votre étrange comportement en classe et ici d'après ce que je constate, vous oubliez aussi votre baguette dans ma salle de classe ! Qu'allez-vous oublier la fois suivante ? Votre tête ? » Cette dernière le réprimandait, bien qu'on sentait de la bienveillance à son égard. Elle poussa un long soupire puis tendit la baguette à son propriétaire d'origine qui n'avait pas bougé d'un pouce. « M. Prewett ? Tout va bien ? » L'enseignante paraissait à la fois suspicieuse et inquiète face à l'attitude du sorcier, dont celui-ci prit de court tout le monde en demandant : « Qui êtes vous...? » Alors là c'était le pompon ! Si la prof apprenait qu'il avait avalé une concoction illégale, ils allaient avoir de sérieux problèmes. Miséricode. Et puis quoi encore ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Freya Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor ● Sixième année
Célébrité : Magdalena Zalejska
Pseudo : Scarredjaw Âge : 25 Parchemins : 573 Gallions : 1894 Date d'inscription : 10/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
F R A G M E N T E D               M E M O R I E S                    (      E T H A N         )FIRST - FLOOR



Il existe des êtres luminescents doués d’une sensibilité excessive et ayant des sympathies bien établies. Qui provoquent un rayonnement d’une intensité sans égale. Qui à l’ouverture de leur passage, illumine la pièce. Et qui se rendent indispensable par leur simple présence. La vie de Freya tournait comme ça : avec des engrenages bien huilés qui remplissaient des fonctions importantes dans le bon fonctionnement de sa vie. Ils l’aidaient à supporter les charges de la vie, refroidissaient les pièces mobiles de son volcan quand il le fallait, et la prévenaient de ses limites. Et puis à côté de cela, il y avait les autres ; les rouillés qui foutaient tout en l’air. Et dans ce fastidieux bordel, il y avait dans des cas rares ce que l’on appelle les hybrides. Alors eux, c’était sans doute les pires. Ceux qui vous font prendre conscience de ce que vous pouvez faires ou ne pas faire, jusqu’à l’atteinte de vos propres limites. Vous aviez les hybrides originels, qui sont des tarés de naissances. Et puis vous aviez les hybrides créés grâce (ou à cause) d’une anomalie dans leur vie. Ici c’était le cas d’Ethan, et l’anomalie vous la connaissez forcément. Je ne la citerais pas, trop de honte pour l’assumer. Enfin pour l’instant.

N’importe quoi, c’est à moi ! A moi ? A MOI ? A LUI ? Il n’en fallut pas plus à la plus jeune des Silaïeva pour faire place au monstre qui était en elle ! Il faudrait penser à lui trouver un nom à celui-là. Depuis que Freya était à Poudlard, la sorcière laissait peu à peu tomber ses inhibitions. Mais pas seulement, elle s’affirmait davantage et prenait conscience de qui elle était. Mais aussi des gens autour d’elle et ce qu’elle voulait. Elle apprenait aussi qu’elle était un peu déjantée et peut-être un poco folle. Mais ça c’était la faute d’Ethan. Et pour le punir la Russe l’avait sauvagement agressé en le plaquant au sol. Freya retomba violemment sur son ami : merci Monsieur le matelas ! Pour une tentative de rapprochement, on ne pouvait pas faire mieux et plus direct. Mais bon, Freya n’était pas encore prête à tripoter ouvertement Ethan. Ce serait pour un autre jour, pour l’instant elle était plutôt d’humeur à le baffer. Si Freya avait été une moldue, elle aurait excellé dans le catch professionnel ou dans le football américain. Dans ce violent écrasement, Monsieur le Seigneur Prewett daigna enfin relâcher son otage. Au plus grand propriétaire de la fameuse baguette. La stratégie avait payé et Ethan avait enfin abdiqué. Freya se dégagea des bras d’Ethan sans ménagement. Elle crapahuta au sol sur quelques mètres avant d’atteindre sa précieuse. « Ah enfin ! Dans mes bras ! » Ethan était un idiot. Et elle saurait lui faire savoir.

La Russe détaillait scrupuleusement sa baguette à la recherche de minimes dégâts, elle fut soulagée de voir que sa remarquable n’avait rien. Son attention fut détournée lorsque son ami le lion se mit à pouffer de rire... Pour rien, précisons le bien. Cet enfant était malade. Il priait pour qu’on vienne l’aider et le sauver du châtiment qu’il subissait. Si seulement Freya avait pensé à le chatouiller… Son problème aurait été plus vite régler. Allez BIM, mange ton karma ! Un sourire machiavélique avait pris place sur la face victorieuse de la lionne. Son lion qui lui demandait de l’aide ? C’était trop réjouissant pour les yeux de la Silaïeva. Son extrême tolérance ainsi que son empathie naturelle avaient été réduites à néant. Enfin du moins pour la journée… Actuellement, elle jubilait. Blablabla Freya ! Blablabla tu m’as assez aidé ! Et maintenant, il la suppliait de l’aider. Blablabla ! Ethan n’avait qu’à se débrouiller seul. La scène était si sidérante que le fou-rire d’Ethan provoquait l’hilarité chez Freya. Cette dernière se mit à rire à gorge déployée et sans aucune retenue.

Alors qu’elle ne pouvait retenir son rire, un toussotement la sortit de son hystérie. Où étaient ses manières ? Parties avec le cerveau du Prewett… Ce qui voulait dire très loin. Si Oktavia passait par ici, elle ne reconnaitrait sans doute pas sa sœur… Si elle passait inaperçue dans la foule, ce serait un mal pour un bien. En une seconde, Freya retrouva sa grâce naturelle. Elle se releva dans un subtil élan, comme la grâce du vent. Elle flottait. Pas comme Ehan qui jonchait encore sur le sol. Discrètement, la Russe lui donna un petit coup de pied afin d’attirer son attention. OUUUUH ! La frappe de malade. Hum hum… Promis, un jour Freya arrêterait de frapper Ethan… Mais pas aujourd’hui, il était trop à la masse pour ça. L’anglais était déphasé. Pendant combien de temps ? Ça c’était ce que se demandait la sixième année… « Si je peux me permettre Madame, je vais récupérer ceci ! » La jeune Silaïeva lui arracha la baguette des mains. Si Ethan s’en emparait, ils seraient dans la merde. Il mettrait sans doute le feu à ses propres cheveux au vu de son état de conscience. Huuum, s’il ouvrait la bouche : il ferait tout capoter. Freya se plaça devant lui en prenant la parole : « Ethan a malencontreusement perdu un pari contre Johnson… Vous savez comment ils sont ! Je crois qu’il est un peu perturbé aujourd’hui… » La jeune Silaïeva se tourna vers le sorcier offusqué par ce qu’il venait de dire. Il allait griller leur couverture. Elle s’approcha gentiment de lui, posa une main sur son front et lui chuchota à voix basse. Qui êtes-vous ? « Ton pire cauchemar si tu oses dire un mot ! » Son sourire hypocrite posé sur sa face de dictatrice, elle détourna la scène à nouveau sur l’état de santé du lion. « Je ne suis pas médicomage… Mais je crois qu’il commence à être malade ! Il semble un peu… limité ! Si vous le permettez, je vais l’accompagner jusqu’à l’infirmerie ! » Et pourquoi pas lui faire la peau pendant qu’elle y était…
 

Revenir en haut Aller en bas
Ethan R. Prewett
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Harry Styles
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 823 Gallions : 1084 Date d'inscription : 22/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
80/100  (80/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2603-you-can-be-great-again-ethan#68 http://www.mumblemumps.com/t2620-i-m-gonna-fly-like-a-bird-through-the-night-ethan#68878 http://www.mumblemumps.com/t2626-knock-knock-there-s-a-letter-for-you-o-ethan#68970 http://www.mumblemumps.com/t3709-l-antre-d-alessea#101931

Fragmented memoriesWith FreyaAvec toute cette mascarade, il fallait que la prof pointe le bout de son nez. Si elle découvrait que son élève était complète drogué par une mixture non identifiée, ils risquaient de sérieux problèmes ! Bon en réalité, le Prewett était plus préoccupé par les conséquences de cette barre de rire sur ses abdominaux, à s'égosiller en cœur avec Freya que par la menace de se faire sanctionner. Dans cet état en tout cas. Quoique, le "gentillet" coup de pied de sa camarade eut l'effet de l'arrêter au moins. Même s'il était dans un état de démence assez bizarroïde, il ressentait toutefois un manque soudain de proximité lorsqu'elle se releva. Comme quoi, il y avait encore un espoir de retrouver ce bon vieux Ethan; puis après ce fût au tour de sa baguette que l'enseignante voulu lui tendre, tel un jouet qu'on agiterait devant le nez d'un enfant curieux d'être l'objet de sa convoitise. En posant les yeux sur le bois de Chêne Rouge, une impression de familiarité l'empara. Plus que la baguette que sa camarade venait de récupérer. Et alors qu'il tentait de se relever tout débraillé pour récupérer enfin son précieux, voilà que la Gryffonne vint encore s'interposer pour la lui piquer des mains. C'est quoi qu'elle nous fait, une collection au quoi ?? Voleuse ! « Hé ! » Beaucoup sont morts en restant avec le bras tendu comme il le faisait vous savez, sous l'incompréhension totale de la prof. Notre héros du jour voulait ouvrir la bouche quand la russe tenta de justifier son comportement, parce que ça lui paraissait totalement faux - et ça l'était - sauf qu'il se ravisa aussi vite lorsque cette dernière vint poser une main sur son front toute en le menaçant gentiment de la boucler. Cette lueur dans son regard ne disait rien qui vaille. C'est qu'elle pouvait faire flipper des fois la Freya ! Juste des fois, faut pas exagérer quand même. Bah du coup, le Prewett faisait la carpette par terre - et la carpe aussi - en restant muet la bouche entre ouverte. Est-ce qu'on lui en donnait le choix ? Euh non, pas vraiment. Après les justifications de la demoiselle, l'enseignante poussa un long soupire, à la limite de la désespération. Parce que effectivement Ethan l'était, désespérant. « Bien, je suppose que je peux vous faire confiance pour garder un œil sur votre camarade. En cas de problème, vous savez où me trouver. » Bien qu'encore suspicieuse, elle tourna les talons, abandonnant les deux lions derrière. Son départ délia la langue du rouge et or, qui bailla à s'en décrocher la mâchoire avant de se relever également sur ses guibolles. « On doit vraiment aller à l'infirmerie...? J'ai juste envie de dormir moi, là... » Désolé pour toi mon coco, mais tu rêves ! Vu la bestiole qu'est Freya, tu n'auras sûrement pas le choix que de la suivre vers d'autres de ses folles aventures....Si tant était qu'elle essaye de le faire revenir à la normale, que de le laisser zinzin toute sa vie.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragmented memories [PV Freya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Best Memories With Memories
» L'esprit du vieux manoir [ Pour l'équipe Caruso, Rivière et Memories.]
» (F/LIBRE) FREYA MAVOR
» Une virée nocture qui tourne mal (pv Freya)
» Nous sommes riches aussi de nos misères [Freya :3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: first floor-
Sauter vers: