Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

-{ Hey Sister ! (Oktavia)

Freya Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor ● Sixième année
Célébrité : Magdalena Zalejska
Âge : 24 Parchemins : 154 Gallions : 304 Date d'inscription : 10/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

H E Y               S I S T E R            !                (      O K T A V I A         )T E N T E - D E S - S I L A Ï E V



Parfait. Tout aurait pu l’être. Sans doute dans une autre vie. Le nom des Silaïev aurait pu ne jamais exister. Freya se serait sans doute fait à cette idée. Échanger son dragon de mère contre un adorable petit elfe de maison. Cette pensée lui paraissait excellente. Mais s’imaginer que l’éveil de sa fratrie ne puisse se révéler… Jamais elle n’aurait pu se l’imaginer. Impensable. Indiscutable. Inimaginable. Elle ne pouvait pas. Elle avait été élevée et préparé à de nombreuses choses. Native de pôle négatif d’où jaillit l’énergie marsienne, Freya s’avérait être connu pour ses luttes et ses initiatives. Elle était destinée à conquérir par son extrême puissance tous ses objectifs en éliminant implacablement ses opposants. Seulement, on ne l’avait pas formé pour être l’élément perturbateur de la famille, la destructrice du noyau interne. Et pourtant. Un jour, elle le serait.

Vous aimez les défis ? Les évolutions dramatiques ? Le angsty et les familles déjantées ? Les liens tordus, l’ombre et la gloire ? Vous n’avez pas peur du sang ou de vous écorcher les genoux ? Vous être prêt à rire, pleurer et souffrir ? Freya était prête pour ça… Elle avait déjà connu une partie de cette liste. Et dans l’avenir, cette dernière n’allait faire que s’allonger. Elle pouvait déjà se voir. « La lettre que tu arraches. Détruis-moi. Le mot sur les lèvres de ta mère. Your Turn. Et ça tu savais que tu l’accepterais. Tu refusais d’être enchaîner à un destin qui ne sera jamais le tien. » Attacher à un homme qui ne serait pas pour elle. Peu importe ce qui lui en coûterait. Jamais ça n’arriverait. Si jeune. Si inconsciente. Si naïve. Elle savait que sans ses aînés, elle n’aurait jamais su ce qu’il lui fallait. Parce que l’adrénaline dans ses veines, lui permettrait de faire ce qu’il faut. Parce qu’elle aimerait la sensation quand elle briserait ses propres chaînes. Peu importe ce que ça lui coûterait. Elle provoquerait l’apocalypse s’il le fallait, mais jamais elle trébucherait. Dans son monde dangereux qui était le sien. Le monde qui l’encercle, tels des vautours. Népotisme.

Elle était née pour courir. Seulement, elle ne pouvait parler à la place de ses frères et sœurs. Dimitri avait subi son destin de Silaïev sans rien dire. Quant à Oktavia, elle n’avait pas soulevé le moindre cri. Et dans tout ça, Freya avait toujours eu peur d’être typique. Regardant les corps de sa fratrie devenir misérable. Toujours accrochée au visuel. Elle aurait voulu être invisible. Regardant de ses yeux leur calvaire. Ils étaient des enfants prodigues, mais aussi une partie d’elle-même. Ils avaient peut-être été élus, mais ne l’avaient pas forcément voulu. Freya ne voulait pas être « l’hypothétique », elle voulait être elle-même. Maîtresse de sa vie. Elle ferait tout pour être fière et originale. Elle ne voulait pas être le produit du système, une catastrophe. L’epoxy d’entre deux mondes. Un chef d’œuvre, qui serait à moitié-malade. Elle laisserait le corps de son âme être une partie d’elle-même. Mais jamais elle n’accepterait d’être noyée dans le désert de son monde.

A cette pensée, Freya serra dans ses mains Sigmund, son pingouin en peluche. Depuis la fin du dîner, elle errait dans la chambre de son aînée. Sur l’une des étagères, un joli coffret incrusté de métaux précieux témoignaient de la richesse de la famille et de la position sociale du maître de maison. Ce coffret, Freya en possédait une réplique exacte. Ces derniers contenaient les précieuses babioles de la famille Silaïeva. Soudain ses yeux opalescents de colère croisèrent ceux surpris de sa sœur : « Alooors, comment était ta soirée avec ton ami ? Dont je ne connais pas encore le nom d'ailleurs ! ». Bien sûr, tout cela avec son plus beau sourire de petite fille sage.


Revenir en haut Aller en bas
Oktavia Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : serdaigle ϟ deuxième année de gisis en médecine magique
Célébrité : Barbara Palvin
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 1679 Gallions : 1070 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
90/100  (90/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1326-oktavia-ou-la-perfection-du-nom http://www.mumblemumps.com/t1455-oktavia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t1510-brownie-les-petits-parchemins-d-oktavia http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
hey sister
   
Tu avais tout fait pour trouver un moyen d’éviter que tes parents apprennent que tu comptais passer la soirée avec Maddox. Cela serait bien trop inadmissible si cela arrivait aux oreilles de ta génitrice, alors tu avais mentit, préférant prétendre que tu retrouvais un ami apprécié, sans aucune ambiguïté. Ignorant ce qui déplairait le moins à ta mère, le statut social du jeune homme ou le fait que tu décides  à fréquenter quelqu’un d’autre que ton fiancé. De toute manière, vous n’étiez pas liés pour l’instant, une simple espérance de vos parents respectifs, tant que votre vie n’était pas entrelacée tu ne devais rien à Thomas. Loin de là, alors tu voulais profiter un petit peu, surtout que le français ne t’attirait aucunement, contrairement au jeune anglais, que tu n’arrivais pas à sortir de ta tête peut importe ce que tu pouvais te dire ou bien faire. Alors, tu préférais le protéger, te demandant au final si Rowan n’avait pas un peu raison, même si tu ignorais si tu protégeais Maddox ou toi même en cachant la situation à tes parents. Tu ne voulais pas être au centre d’un scandale familial, tu te doutais que tu risquais de devoir le faire tôt ou tard, après tout tu ne voulais pas perdre le serdaigle. Incompréhension, cela serait la réaction de tes parents, toi qui avait toujours tout fait pour les besoins de ta famille, en sacrifiant certains de tes principes. Tu ne voulais pas accepter de te soumettre à un mariage ? Tes parents ne pourraient pas comprendre, ne te laisseraient pas le choix, surtout avec la récente rencontre avec les De La Rivière. Tout était en engagé pour que tu finisses dans un manoir auprès du jeune Thomas dans le sud de la France. Quelle ironie.

Tu passais donc une soirée tout à fait agréable avec le jeune anglais, malheureusement tu savais très bien que tu allais devoir rentrer assez rapidement. Il commençait à se faire tard, si jamais tes parents remarquaient que tu tardais trop tu subirais un interrogatoire interminable, alors autant que tu ne laisses pas trop le temps filer. Même si tu ne ressentait aucune envie de laisser Maddox, bien au contraire, tu voulais que cette soirée continue encore, mais il avait raison, il fallait que tu rentres, cela serait plus simple. Tu le laisses te raccompagner à quelques pas de la tente familiale, préférant éviter qu’il se retrouve devant si jamais l’un des tiens se décidait à en sortir. Tu levais les yeux vers l’anglais en souriant, tenant le pégase en peluche qu’il avait réussi à avoir avec un peu de difficulté pour toi. Chose qui t’avait bien amusée pendant la soirée, passer un peu de temps devant le stand de tir et devoir l’aider à se concentrer était l’un de ces petits moments qui rapprochent. Il fallait que tu rentres, alors tu t’approches de lui pour déposer un baiser sur sa joue et le laisser là après une soirée merveilleuse, plein d’étoiles dans les yeux tout en rougissant pour rejoindre la tente.

Tes parents ne semblaient pas être dans la grande pièce qui dominait la tente, étaient-ils de sortie ? Tu en doutais, néanmoins, tu ne le cherchais pas en rentrant dans ta chambre. Tu restes ébahie en voyant ta petite sœur tenir son pingouin à l’intérieur de ton espace, n’aurait-elle pas dû être couchée dans son lit ? Tu lâches d’ailleurs la peluche des mains en la voyant. « Alooors, comment était ta soirée avec ton ami ? Dont je ne connais pas encore le nom d'ailleurs ! » Tu rougis de nouveau chose qui n’était pas dans tes habitudes lorsque l’on te parlait d’un garçon décidément Maddox te changeait complètement. Mais ce n’était pas plus mal. Tu ramassais ta peluche puis te rapprochais de ton lit pour t’y asseoir sans lâcher ton pégase, tu souriais bêtement. « Parfaite. » Tu répondais à ta cadette tout en te laissant choir sur le lit, gardant un sourire ravi sur le visage, cette soirée était certainement l’un des instants les plus magiques qui étaient arrivés dans ta vie. « On a fait le train fantôme, je crois que Dimitri n’aurait pas supporté. » Freya comprendrait mieux que n’importe qui ce que tu sous-entendais, les frayeurs de votre aîné dans ce genre d’attraction étaient tellement drôle. Tu voulais éviter te parler de Maddox, premièrement parce que tu avais peur qu’elle le répète à quelqu’un, mais bon il fallait bien que tu lui annonces ce que vous aviez décidé avant la rentrée non ? « Tu me promets de rien dire à nos parents ? S’ils l’apprennent je doutes que je puisse repartir à Poudlard cette année... » Cela ne t’étonnerait pas que ta mère décide de te garder auprès d’elle jusqu’a ce que le mariage soit prononcé.    
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
On dit que lorsque l'on rencontre l'amour de sa vie, le temps s'arrête. Et bien c'est vrai. Ce que l'on ne vous dit pas, c'est que quand le temps reprend son cours, il fils à une vitesse folle pour rattrapper son retard — .
MADDVIA
Revenir en haut Aller en bas
 
-{ Hey Sister ! (Oktavia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quoi de mieux que de résister à la tentation ? Y céder {Dja'
» REE ϟ la meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
» “A best friend is a sister that destiny forgot to give you.” (ft. Cassiopée) [terminé]
» [Ile de Ronapura] Sister Act I : Une soeur appelée à prier
» Hey Sister, do you still believe in love I wonder ? [Ellie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: