Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

alcyavia + i need you

Oktavia Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : serdaigle ϟ deuxième année de gisis en médecine magique
Célébrité : Barbara Palvin
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 2216 Gallions : 564 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
90/100  (90/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1326-oktavia-ou-la-perfection-du-nom http://www.mumblemumps.com/t1455-oktavia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t1510-brownie-les-petits-parchemins-d-oktavia http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
i need you
   
Cela faisait plus d’une semaine que tu étais enfermée dans la zone de quarantaine et tu commençais déjà à tourner en rond dans ton cachot lorsque tu t’y trouvais. Chose tout à fait inutile au final, tu ne pouvais rien y faire, les autorités prouveraient que trop rapidement ton état avancé, ta magie s’en allait, tu le ressentais, tu le remarquais. Mais tu ne voulais pas accepter cette idée, tu ignorais comment vivre sans magie, tu faisais partie de ses anciennes familles de sorcières russes, pouvant prétendre à ne pas être souillé par un impur. Même les cracmols étaient bien souvent répudiés ou bien simplement supprimés dans les temps anciens, pratique des plus barbare d’après toi. Pourtant tu ne pouvais rien y faire, même si tu n’acceptais pas ce genre de mentalité, apparemment les dernières générations protégeaient leur lignée. Ne s’attardant pas sur le sang de certaines personnes pouvant partager leur couche, tout comme l’avait fait ton père, avant de découvrir l’existence de Mila. Tu comprenais qu’il ait pu aller voir ailleurs, tu n’as jamais vu une once d’amour entre tes parents, ils ont été mariés par devoir, pour préserver leurs lignées respectives. Comme vous deviez le faire, ils l’avaient bien décidé pour Thomas et toi après tout, d’ailleurs celui-ci ne t’avait toujours pas envoyé de lettres. Cela t’étonnait un peu, il avait beau ne pas vouloir t’être exclusif, tu pensais qu’il aurait au moins pu faire l’effort de s’assurer que tu allais bien. Tant pis, Maddox était là pour ça, même Anton l’avait fait malgré votre dispute des plus violentes à cause de ta relation avec le né-moldu.

Ce jour là alors que tu étudiais comme le demandait les aurors vous surveillant, tu lisais, un remède pour certaine mentale dû à l’isolement. Assez ironique au final, chose qui te faisait porter un rictus des plus ennuyés. Devoir continuer à travailler tes cours de médecines magiques enfermée dans un cachot était une chose assez étrange. Surtout qu’au final, ils pourraient te laisser dans le laboratoire avec les médicomages, au moins cela te donnerait une bonne idée du travail qu’ils effectuaient. Cependant, tu savais très bien que cette idée était impossible, même si tu devrais tout de même la présenter à un auror, autant que ça te serve à quelque chose d’être enfermée non ? Surtout qu’il fallait avouer que tu voulais en savoir un peu plus sur l’épidémie. Alors quoi de mieux que de travailler avec les médicomages ? Tu continuais à lire, remarquant l’heure, Alcyone n’allait pas tarder à arriver pour venir te voir. Son hibou t’avait fait le plus grand bien ce matin, le fait qu’elle prenne le temps de viennes te rassurais. Pour une fois, cela serait peut-être à elle de gérer tes craintes, de calmer certaines ardeurs que tu avais. Ne voulant pas rester enfermée ici aussi longtemps que les autorités les souhaitaient. Même si tu doutais du fais que tu allais partir d’ici rapidement. Bien au contraire. Tu prenais quelques notes afin d’éviter des crises de paniques pendant que tu resteras enfermée ici. Chose d’assez pratique au final de devoir lire des livres sur les névroses psychotiques lorsque l’on se retrouve en quarantaine. Un petit avantage sur certaines autres personnes enfermés avec toi, tu te fichais bien que les heures d’études soient terminés que l’auror qui vous surveillait l’ait signalé. Ils ne pouvaient pas vous empêcher de faire passer le temps non ? Autant être prolifique sur tes cours et continuer à étudier un peu plus, déjà que tu ne pouvais pas suivre les cours de médecine magique, autant que tu puisses travailler lorsque tu le souhaitais. Après tout tu te retrouvais enfermée dans un cachot, que pouvais tu faire d’autre ? Alors que tes camarades de cachot arrêtait ce qu’ils faisaient, tu regardais vers la porte alors que tu voyais Alcyone. Un sourire illumina ton visage bien vite, le fait de la voir de faisait du bien. Tu te rapprochais de l’interphone afin de pouvoir lui parler. « Je suis tellement heureuse que tu sois là. »
   
⇜ code by bat'phanie ⇝


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Alcyone Shafiq
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : 1ère année GISIS en Zoomagie, Serpentard
Célébrité : Emily ❤ Didonato
Pseudo : Loupiotre Âge : 30 Parchemins : 652 Gallions : 929 Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1169-alcyone-curiousers-and-curiouse http://www.mumblemumps.com/t2362-alcyone-entre-l-aube-et-la-findans-l-antre-de-ta-main http://www.mumblemumps.com/t1751-alcyone-petits-hiboux


   
i need you
   
Pire qu’une prison, la zone de quarantaine inspirait que frissons et dégout aux yeux de la Shafiq. Dire qu’elle passait devant tous les jours. Dire que ces élèves, ces profs étaient enfermés la dedans tels des rats de laboratoire. La scène qui avait eu lieu dans la Grande Salle lors de la rentrée était encore dans tous les esprits. Ils avaient clairement drogué les élèves pour mieux faire passer la pilule. Comment les aurors pouvaient cautionner ? Le château vivait en autarcie. Alcyone n’arrêtait pas de se demander qui était ce maudit directeur pour pouvoir prendre de telles décisions. L’été n’avait été que la poudre aux yeux pour faire oublier au monde la séquestration des élèves. Au final, aucun d’eux n’avait pu rejoindre réellement leur famille à couvert de la coupe du monde. Plus le temps filait et plus les étudiants se posaient des questions. Plus rien ne tournait rond dans cette école.

Et encore, jusqu’à présent, Alcyone n’avait pas été touchée de près par tout cela. Certes, elle était troublée, révoltée. Mais autour d’elle, personne n’avait été malade. Ses proches étaient encore là. Jusqu’à ce qu’elle apprenne qu’une nouvelle vague avait été enfermée. Jusqu’à ce qu’elle sache qu’Oktavia s’était elle aussi retrouvée la dedans. Cette soeur de coeur. Ce petit morceau de femme qui équilibrait Alcyone et son comportement si impulsif. Ce regard qui comprenait le sien sans prononcer le moindre mot. La Slave était rentrée dans sa vie sans prévenir lors de cet échange scolaire et Alcyone ne pouvait s’en passer. La douleur de la savoir enfermée était terrible.

Les démarches pour rencontrer les infectés s’avéraient fastidieuses. L’entrée était contrôlée. Et si Alcyone n’avait jamais rendu visite à son frère à Azkaban, elle s’imaginait facilement que les contrôles étaient tout aussi périlleux. Ils avaient même inspecté sa baguette pour connaitre les derniers sortilèges qu’elle avait jeté. Lorsqu’elle pénétra dans un petit box vitré, Alcyone aperçu rapidement Oktavia de l’autre côté. Un mélange entre joie et peine s’emmêla dans tout son être. Loin d’elles les sorties shoppings en cet instant. Cela lui semblait à la fois lointain et tout proche. La Serdaigle s’approcha à son tour le sourire aux lèvres. « Je suis tellement heureuse que tu sois là. » La brune se tient alors debout devant cette vitre qui les séparait. Si proche et si éloignée à la fois. Le sourire de la Serdaigle était pourtant communicatif et Alcyone lui rendit comme pour lui donner tout le courage dont elle aurait besoin pour résister à cette situation. « J’ai essayé d’avoir les permissions aussi vite que possible… » Alcyone posa sa main sur la vitre comme pour chercher à réaliser que c’était réel. Tant de questions traversaient son esprit. Jamais Oktavia lui avait mentionné un doute sur sa santé. « Okta… Qu’est-ce que tu fais la dedans ? Je… J’ai rien vu en plus… » Alcyone avait l’impression d’être la pire des amies. Si Oktavia était réellement touchée par cette épidémie, elle n’avait même pas su remarqué une quelconque détresse chez son amie. Avait-elle si bien caché son jeu ou était-ce Alcyone qui était trop aveugle pour voir quoi que ce soit. « J’arrive pas à y croire… » Un murmure. Jusqu’à présent ce n’était pas concret. Dans un monde bercé d’illusion, Alcyone n’avait pas réellement réalisé ce qui les attendait. Cela ne touchait que les autres non ? Mais quand les autres devenaient un « nous », alors, qu’advenait-il ?
   
⇜ code by bat'phanie ⇝



Fire In My Heart
I betcha didn't know, you started up a chain reaction. I saw no intention on your face, it might have been some kind of chemical attraction. I felt a spark, it left a mark I can't erase. It likes something like a bolt of lightning. It's going on inside
Revenir en haut Aller en bas
Oktavia Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : serdaigle ϟ deuxième année de gisis en médecine magique
Célébrité : Barbara Palvin
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 2216 Gallions : 564 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
90/100  (90/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1326-oktavia-ou-la-perfection-du-nom http://www.mumblemumps.com/t1455-oktavia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t1510-brownie-les-petits-parchemins-d-oktavia http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
i need you
   
Tu restais donc dans ton cachot en silence sans réellement te mêler à tes nouveaux camarades de quarantaine. Principalement parce que tu ignorais qui ils étaient et que tu ne te sentais pas assez à l’aise avec la situation pour parler avec quelqu’un comme si de rien était bien au contraire. Il fallait que ce soit une personne de ton entourage qui te remette en place toi et tes idées farfelues. Tu comprenais le point du vue de la quarantaine, en tant qu’élève en médecine magique, cela semblait le plus logique, le temps de comprendre comment fonctionnait cette épidémie. Mais de là à enfermer des personnes qui ne montraient aucun symptômes, tu étais septique. Alors, tu envoyais autant de lettres que tu pouvais à tes amis, pour oublier cette solitude dans laquelle tu étais plongée sans l’avoir demandé. Néanmoins, les membres de ta famille ne semblaient pas ressentir le besoin de venir te retrouver à l’intérieur des cachots. Chose qui t’énervait au plus au point, leur peur panique de perdre leurs pouvoirs n’étaient pas l’une des meilleurs choses qui puisse y avoir pour toi. Comme si tu ne paniquais pas à l’idée de ne plus être capable d’utiliser la magie, si cela arrivait tu avais que trop peur de la réaction de tes parents. Cette honte que tu représenterais pour eux… Etrangement, ce point-là t’inquiétais bien plus que d’apprendre à vivre sans la magie, devoir effectuer des gestes bien trop compliqués pour toi. Les élèves venant de familles mixtes ou de parents moldus ne pourraient pas comprendre, tu ne faisais que très peu de choses sans l’aide de la magie. Alors te retrouver dans le monde non magique dont tu ignorais tout du jour au lendemain te faisait légèrement paniquer lorsque tu y pensais.

Lorsque des pas se rapprochaient de ton cachots, tu savais, tu te doutais bien qu’il s’agissait d’Alcyone et ton visage s’illumine en voyant l’une de ses rencontres que Poudlard t’avait permis d’avoir. « J’ai essayé d’avoir les permissions aussi vite que possible… » Tu souris, effectivement, elle avait été rapide, bien plus rapide que d’autres personnes de ton entourage et tu ne pouvais que lui en être reconnaissante. Elle était la seule à être venue te voir pour l’instant, pas de Dimitri, Nikolaï, Freya, pas de Thomas, pas d’Anton, pas de Maddox, mais pour le dernier tu n’attendais pas à ce qu’il vienne. Ne voulant pas le forcer à faire quelque chose qui le fait paniquer. « Okta… Qu’est-ce que tu fais la dedans ? Je… J’ai rien vu en plus… » Tu soupires, tu avais gardé cela secret autant que tu le pouvais, même si au final tu n’en avais parlé qu’avec Moïra et Maddox récemment même si c’était plutôt lui qui en parlait. Alors, tu hausses les épaules cherchant une explication pour la belle Shafiq qu’elle ne puisse pas prendre mal.

« J’arrive pas à y croire… » « Pourtant je suis bien derrière cette vitre... » C’était une réponse assez catégorique, tu ne cherchais pas à être méchante ou méprisante. Tu constatais juste la situation. Un petit soupir sorti de ta bouche alors que tu levais les yeux vers ta meilleure amie bien trop inquiète. « Je commençais à m’en douter depuis un moment, mais je voyais pas comment en parler avec qui que ce soit. Les examens on était compliqué à la fin de l’année dernière, j’ai eu du mal en sortilèges, alors que c’est l’une de mes matières de prédilections… mais le banquet de la rentrée m’a fait ouvrir les yeux... » Tu commences à chercher tes mots et ta respiration, tu ne voulais pas dire ce que tu pensais et ce que cela impliquait. Ta gorge se serrait. Alors, tu pose machinalement la main sur la vitre au même endroit que celle d’Alcyone afin de rechercher ce contact que tu ne sentirais pas. « Il faut juste espérer que les médicomages comprennent cette épidémie le plus vite possible afin de savoir comme cette chose se répand après on sera tranquille. » Tu cherchais à la rassurer et à le faire pour toi même également. Sans aucun doute, ce n’était pas seulement des mots pour la vipère, tu avais besoin de les entendre. Que tout irait bien et qu’il ne t’arriverait rien. « Je suis certaine que Thomas va en profiter pour demander l’annulation des fiançailles au moins quelque chose de positif ressortira de cette épidémie si je perds mes pouvoirs. » Et voilà tu étais à nouveau pessimiste.
   
⇜ code by bat'phanie ⇝


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Alcyone Shafiq
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : 1ère année GISIS en Zoomagie, Serpentard
Célébrité : Emily ❤ Didonato
Pseudo : Loupiotre Âge : 30 Parchemins : 652 Gallions : 929 Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1169-alcyone-curiousers-and-curiouse http://www.mumblemumps.com/t2362-alcyone-entre-l-aube-et-la-findans-l-antre-de-ta-main http://www.mumblemumps.com/t1751-alcyone-petits-hiboux


   
i need you
   
Lorsque les premiers malades avaient été touchés, Alcyone n’avait guère été affectée par leur emprisonnement. L’amortentia avait eu raison d’elle dans un premier temps. Elle n’avait pas réalisé ce qu’il arrivait. Trop obnubilée par sa cousine et les réminiscences que sa présence avait éveillé en elle. Loin de comprendre, ce n’est que le lendemain, lorsque son esprit était libéré de cette douce drogue qu’elle avait compris. Une chance, personne qui comptait pour elle avait été retrouvé la dedans. Ce n’est que plus tard qu’elle compris que cela ne semblerait jamais s’arrêter. Des élèves y étaient envoyé régulièrement. Certains parvenaient à en sortir malgré tout. Après une batterie de tests en tout genre. Ils étaient traités comme du bétail. Des rats de laboratoire. Voila à quoi ils étaient tous réduits dans ces cachots. Etre malade ne donnait pas le droit aux grands pontes de les traiter de la sorte. Il semblait oublier qu’ils étaient des êtres humains avant tout… quelque soit leurs carences… Pourtant tout le monde ne semblait pas penser comme elle. Certains semblaient rassurés de ne pas avoir à les croiser. Et si cela était contagieux ? Bien sûr… Elle n’osait imaginer sa réaction si elle devait être touchée par cette épidémie. Elle aimait trop ses pouvoirs… Eux qui lui étaient si précieux dans ses créations magiques. Elle qui embellissait son travail sa une touche féérique. L’idée lui faisait peur mais comment les gens pouvaient fermer les yeux sur ce qui arrivait aux personnes malades ? Il y avait certainement des méthodes moins violentes que celles appliquées dans ce château. Son Oktavia. Enfermée la dedans. C’était ce qui lui avait fait prendre conscience, bien plus encore, de cette situation. C’était le chaos. Parfois, elle venait à penser que ce n’était gère mieux que du temps du lord. Et encore, à cette époque, sa famille avait au moins le mérite de briller dans la société…

Alcyone avait passé les contrôles de sécurité sans cacher son mécontentement aux aurors. Pourtant elle se contenait. Elle voulait voir Oktavia. Et si son caractère grincheux l’en empêchait, ce serait ridicule. Surtout qu’elle avait fait tout ce qu’elle pouvait pour venir le plus rapidement possible. Quand elle vit la silhouette fine et gracieuse se dessiner derrière cette vitre Alcyone frisonna. Elle aurait voulu la prendre dans ses bras. Elle n’avait pas imaginé que cela se passerait ainsi. Une vitre. Une barrière, telle une frontière infranchissable. « Pourtant je suis bien derrière cette vitre... » Alcyone s’approcha pour poser ses mains sur la vitre comme pour vérifier qu’elle était belle et bien réelle. Elle avait du mal à réaliser. Cela semblait tellement surréaliste. « Je commençais à m’en douter depuis un moment, mais je voyais pas comment en parler avec qui que ce soit. Les examens on était compliqué à la fin de l’année dernière, j’ai eu du mal en sortilèges, alors que c’est l’une de mes matières de prédilections… mais le banquet de la rentrée m’a fait ouvrir les yeux... » Quand ceux d’Alcyone avait été complètement détournés par la mascarade orchestrée par le directeur de cette maudite école.

Les mains d’Oktavia viennent alors compléter les tiennes à travers ce verre qui vous sépare. Les yeux d’Alcyone ne quittent pas ceux de la Slave. Elle sait qu’elle doit se montrer forte pour elle mais elle ne peut s’empêcher de laisser la peine se lire à travers son regard. « Il faut juste espérer que les médicomages comprennent cette épidémie le plus vite possible afin de savoir comme cette chose se répand après on sera tranquille. » Alcyone hocha la tête pour abonder en son sens. « Il n’y a pas de raison. La médecine sorcière est puissante. Ils vont bien trouver comment remédier à tout cela. » Elle cherchait à se convaincre autant qu’Oktavia. « Je suis certaine que Thomas va en profiter pour demander l’annulation des fiançailles au moins quelque chose de positif ressortira de cette épidémie si je perds mes pouvoirs. » Alcyone laisse un petit rire s’échapper à cette remarque. « Je crois qu’il se pliera à toutes les volontés que ses parents lui imposent. Je crois qu’il pourrait se rebeller seulement si on lui collait un veracrasse entre les pâtes. » Le regard d’Alcyone observa un instant les lieux. « Tu as de quoi t’occuper ? Qu’est-ce que vous faites la dedans ? »
⇜ code by bat'phanie ⇝



Fire In My Heart
I betcha didn't know, you started up a chain reaction. I saw no intention on your face, it might have been some kind of chemical attraction. I felt a spark, it left a mark I can't erase. It likes something like a bolt of lightning. It's going on inside
Revenir en haut Aller en bas
Oktavia Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : serdaigle ϟ deuxième année de gisis en médecine magique
Célébrité : Barbara Palvin
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 2216 Gallions : 564 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
90/100  (90/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1326-oktavia-ou-la-perfection-du-nom http://www.mumblemumps.com/t1455-oktavia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t1510-brownie-les-petits-parchemins-d-oktavia http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
i need you
   
Tu souriais en voyant ta meilleure amie arriver, la voir te faisait le plus grand bien. Etre enfermée dans cette pièce n’était pas ce que tu préférais, malheureusement tu n’avais pas le choix tu devais faire avec. Sans pouvoir en parler à ton père, ce qui t’inquiétait d’autant plus, pour une fois que tu ressentais un besoin incessant de demander de l’aide à celui-ci, tu ne pouvais pas le faire. Les élèves ne pouvaient pas expliquer à leurs parents ce qui se passaient durant cette quarantaine. Pour quelle raison stupide encore ? Ne pas affoler la population. Idiotie, comme si les élèves ne l’étaient pas déjà assez, ils avaient besoin d’en parler à leur parents, les autorités ne pouvaient-elles pas le comprendre ? La sorcière de sang-pur que tu étais paniquait bien plus que les autres, tu ignorais comment vivre sans magie, alors te sentir aussi incapable n’était pas réellement une bonne chose pour toi. Tu n’arriverais certainement pas à vivre correctement sans magie, alors tu paniquais un peu. Ne voulant pas trop le montrer devant Alcyone, tu voulais faire bonne figure devant la vipère, afin de ne pas l’inquiéter. Tu remarquais qu’elle l’était déjà bien trop en te voyant derrière cette vitre qui vous séparait. « Il n’y a pas de raison. La médecine sorcière est puissante. Ils vont bien trouver comment remédier à tout cela. » Tu doutais parfois des médicomages, certes tu n’étais qu’en deuxième année de médicomagie, mais te semblait que trop bien que les tests qu’ils vous faisiez exécuter n’étaient pas tous adaptés. Tu ne comprenais pas qu’ils ne puissent pas faire plus que cela, il n’essayaient aucun traitement, ils cherchaient juste une aiguille dans une botte de foin. Tu soupirais rien que d’y penser. Espérant qu’elle ne remarquerait pas trop que tu n’avais aucune confiance en la médecine magique sur ce coup.

Une fois que tu parles de tes fiançailles et du fait que Thomas avait une excuse parfaite pour t’évincer. La réponse de ta meilleure amie fut cinglante. « Je crois qu’il se pliera à toutes les volontés que ses parents lui imposent. Je crois qu’il pourrait se rebeller seulement si on lui collait un veracrasse entre les pâtes. » Tu n’avais pas réussi à t’empêcher de rire, bien amusée par cette réponse. Elle ne t’étonnait pas sur ce coup-là Alcyone, bien au contraire. « Je croyais que tu étais amie avec lui ? Et bien plus proche que je le serais jamais avec lui ? » Tu t’amusais de la situation, n’oubliant pas de lui faire remarquer qu’elle l’avait vu dans la plus simple tenue, elle. Non pas que cela t’intéresse et si tu n’arrivais tout de même pas à t’en défaire, tu finirais bien par le voir aussi dans la même tenue. Un petit sourire amusé continuait de rester sur tes lèvres. « Le prend pas mal hein ! Mais je suis ravie que tu ne me compare pas avec un veracrasse... » Un nouveau rire sort d’entre tes lippes, c’est fou comme elle était capable de te faire oublier tes craintes parfois. Alcyone était certainement la meilleure rencontre que tu ais pu faire en arrivant à Poudlard.

« Tu as de quoi t’occuper ? Qu’est-ce que vous faites la dedans ? » Tu regardes autour de toi, sans vraiment répondre immédiatement. Tu ne faisais pas grand-chose mis à part lire à l’intérieur de ton cachot. Tu cherches un moyen de lui expliquer à quel point cela pouvait bien être ennuyant, tu n’arrivais pas à imaginer Alcyone à ta place pour le coup. « Je lis, on a pas vraiment le droit à beaucoup d’objets personnels, tout est vérifié par les aurors avant d’entrer ici. » Tu soupires rien que d’y penser. Certes tu aimais lire, on ne t’avait pas autorisé de prendre tes affaires de dessin chose qui te chagrinais un peu. Peut-être qu’elle arriverait à le faire entrer. « J’ai même pas pu prendre mes fusains et mon carnet à dessin, si jamais tu arrivais à me les ramener j’en serais ravie... » Tu souriais, c’était quelque chose que tu comptais demander à ton aîné, mais il ne semblait pas vouloir venir te voir pour l’instant. Comme si t’éviter était la meilleure chose à faire, ce qu’il pouvait être idiot parfois Dimitri. Tu avais besoin de la présence des tiens, mais ils semblaient se faire bien trop discrets pour le coup. Celle qui t’avait le plus étonné était Mila, la seule qui avait étrangement essayé de faire quelque chose pour toi. « Si jamais demande à Dimka, je suis certaine qu’il peut réussir à faire récupérer mes affaires de dessin à l’une des filles de mon dortoir. » Tu ne voulais pas qu’elle demande à Mila, tu pensais que tu avais déjà assez exagéré en lui demandant de s’occuper de Maddox et d’essayer de prévenir vos parents.
   
⇜ code by bat'phanie ⇝


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Alcyone Shafiq
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : 1ère année GISIS en Zoomagie, Serpentard
Célébrité : Emily ❤ Didonato
Pseudo : Loupiotre Âge : 30 Parchemins : 652 Gallions : 929 Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1169-alcyone-curiousers-and-curiouse http://www.mumblemumps.com/t2362-alcyone-entre-l-aube-et-la-findans-l-antre-de-ta-main http://www.mumblemumps.com/t1751-alcyone-petits-hiboux


   
i need you
   
Alcyone ne comprenait toujours pas ce qui avait pu se passer dans la tête de ces adultes. Elle aussi était une adulte. Majeure et vaccinée… mais aussi jeune soit-elle, aussi immature qu’elle l’avait toujours été… elle se demandait comment il était possible que ces personnes avec d’aussi hautes fonctions aient pu un jour décider d’enfermer les malades ainsi. La répression était horrifiante. Depuis quand pouvait-on tolérer ce type d’action dans ce gouvernement qui se voulait moderne et en totale contradiction avec Voldemort et ses virulentes positions ? Le directeur, si mystérieux et le ministre avaient-ils comploter ensemble à ce sujet ? La Shafiq n’avait jamais porté attention à la politique mais de nombreuses questions lui venaient à présent à l’esprit. Surtout depuis que ses proches se retrouvaient enfermés dans des cachots traités à peine mieux que certains animaux cobayes. C’est ce qu’ils étaient dans le fond. Des cobayes sur lesquels des tests étaient réalisés…

Lorsqu’Alcyone chercha à rassurer Oktavia sur la médecine sorcière, elle vit le léger soupir qui s’échappa d’entres ses lippes. L’Aiglonne n’en pensait pas moins que la Shafiq. L’espoir était mince, mais la brune s’en rendait bien compte. Mais elle n’allait pas non plus lui dire que c’était fichu d’avance… La conversation dériva doucement sur les fiançailles de la Slave avec Thomas. « Je croyais que tu étais amie avec lui ? Et bien plus proche que je le serais jamais avec lui ? » Alcyone s’amusa de la pique de sa meilleure amie au sujet du Français. « Le prend pas mal hein ! Mais je suis ravie que tu ne me compare pas avec un veracrasse... » La Serpentard se mit à rire avec Oktavia alors qu’elle en rajoutait une couche. « Je suis son amie, mais je suis réaliste. Et puis… lui non plus est loin d’être un véracrasse, je tiens à te le signaler. Si tu t’ennuies, je suis sûre qu’il sera pas le dernier à vouloir occuper ton temps. » Alcyone continue de dériver sur ce sujet puisqu’Oktavia en a décidé ainsi. Juste pour la mettre un brin mal à l’aise pour la taquiner. Les deux comparses sont très proches mais très différentes. Elles viennent pourtant de milieux similaires mais Alcyone a eu la chance d’être protégée par ses frères. Elle en oublie ses devoirs, ses obligations. Petit électron libre de vaquer à ses occupations même si elle redoute le jour où la réalité viendra la frapper de plein fouet.

Elle lui parle de ses ustensiles pour dessiner qu’elle n’a pas eu le temps de récupérer. « C’est dommage, ça aurait été l’occasion de faire de nus de Thomas. » Alcyone lui lance un regard amusé qui se fige en à peine quelques secondes lorsqu’elle mentionne le prénom de Dimka. . « Si jamais demande à Dimka, je suis certaine qu’il peut réussir à faire récupérer mes affaires de dessin à l’une des filles de mon dortoir. » En ce moment il n’arrête pas de t’éviter. Depuis cette fichue promesse qui a eu le mérite de durer quelques semaines, il a le don pour disparaitre de son champ de vision. « Je vais voir à qui je peux m’adresser pour te récupérer ça oui. Je ne sais pas si je peux trop compter sur Dimka en ce moment. » Elle veut pas rentrer dans les détails. Elle n’a pas envie d’embêter Oktavia sur ces doutes concernant l’Aiglon. Après tout, elle a bien des choses à penser dans cette prison de verre. Pas besoin de venir raconter ses malheurs si insignifiant à la jeune femme. Alors la brune détourne doucement l’attention. « Tu voudrais récupérer d’autre chose ? Des vêtements, des gâteaux ? Des photos de moi à accrocher au-dessus de ton lit ? » Petit sourire amusé qu’elle adresse à sa meilleure amie. Elle s’approche de la vitre et y poser une main. « J’ai jamais autant ressenti le besoin de te prendre dans mes bras. »
⇜ code by bat'phanie ⇝



Fire In My Heart
I betcha didn't know, you started up a chain reaction. I saw no intention on your face, it might have been some kind of chemical attraction. I felt a spark, it left a mark I can't erase. It likes something like a bolt of lightning. It's going on inside
Revenir en haut Aller en bas
Oktavia Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : serdaigle ϟ deuxième année de gisis en médecine magique
Célébrité : Barbara Palvin
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 2216 Gallions : 564 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
90/100  (90/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1326-oktavia-ou-la-perfection-du-nom http://www.mumblemumps.com/t1455-oktavia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t1510-brownie-les-petits-parchemins-d-oktavia http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
i need you
   
Au moins la présence de l’anglaise, malgré le fait qu’elle soit simplement derrière cette vitre te faisait le plus grand bien. Cela te permettait d’oublier un peu le fait que tu étais enfermée la dedans, sans pouvoir faire grand-chose. Son sourire ravivait un peu le tien, même si vous saviez toutes les deux que cette situation était inacceptable, il fallait simplement faire avec au final, vous n’aviez rien faire. Vous ne pouviez rien dire. Cependant, tu ne disais rien de précis ici, parce que tu n’avais pas envie que tout le monde entende ce que tu pouvais raconter, ta vie privée ne regardait en rien tes camarades de cachots. Il fallait donc que votre conversation bifurque un peu, alors qu’elle partait assez étrangement vers tes fiançailles d’ailleurs.

Tu la regardes amusée par son idée de véracrasse pour Thomas, bien contente de ne pas être assimilée comme tel. « Je suis son amie, mais je suis réaliste. Et puis… lui non plus est loin d’être un véracrasse, je tiens à te le signaler. Si tu t’ennuies, je suis sûre qu’il sera pas le dernier à vouloir occuper ton temps. » Tu la regardes en croisant les bras, comme si tu boudais, il était hors de question que tu joues sur ce terrain là avec Thomas. Pas tant que tu n’avais pas de bague au doigts et que tu y sois obligée. Si jamais vous deviez arriver jusqu’au mariage, chose qui risquait d’être assez étrange au final et pouvait se stopper grâce à ta maladie. Pour le coup, sur ce point tu étais contente d’être malade, même si ce n’était pas une bonne chose. « C’est dommage, ça aurait été l’occasion de faire de nus de Thomas. » Tu roules des yeux en riant, sérieusement ? Le pire c’est que cela ne t’étonnait même pas qu’elle le propose, tu rougissais à l’idée de faire des nus. Sur ce point-là Alcyone et toi étaient bien différentes, tu n’avais jamais vu aucun jeune homme nus, alors qu’elle avait profité de plusieurs bras réconfortants. Toi tu les repoussais, en partie parce que tu n’en ressentais pas le besoin et surtout que l’ont t’avait toujours appris à respecter une règle soit disant importante pour tes parents. La virginité pour le mariage. « Je doute que mes parents seraient ravis que je le vois nu avant la Grande Nuit. » Tu soupirais à cette idée assez archaïque que tu acceptais étrangement, même si tu pensais plus au penchant romantique de te laisser à l’homme de ta vie. Tu avais toujours eu cet espoir qu’ils te laissent la possibilité de le choisir, en vain.

« Je vais voir à qui je peux m’adresser pour te récupérer ça oui. Je ne sais pas si je peux trop compter sur Dimka en ce moment. » Votre conversation avait changé de tout au tout en parlant de tes affaires de dessins que tu voulais récupérer. Mais tu restes assez septique vis-à-vis de sa phrase. Elle pourrait toujours compter sur Dimka tu en étais certaine, même s’il était un parfait crétin avec toi, avec Alcy il était bien différent. Alors que tu veux lui poser la question, elle change trop vite de sujet. « Tu voudrais récupérer d’autre chose ? Des vêtements, des gâteaux ? Des photos de moi à accrocher au-dessus de ton lit ? » Tu te mets à sourire lorsqu’elle parle de photos d’elle, cette fille était réellement folle parfois. « J’ai jamais autant ressenti le besoin de te prendre dans mes bras. » Tu regardes la main qu’elle pose à nouveau sur la vitre qui vous séparait. Tu soupires en posant presque instinctivement la tienne. « On le droit à pas grand-chose ici, des livres ça me suffira… des livres dans ma langue, je vais finir par devenir folle à devoir tout me traduire... » Tu connaissais suffisamment l’anglais pour te débrouiller, même si ton accent ne te quittait pas, jamais et tu faisais tout pour qu’il ne te quitte pas. Tu en avais besoin de cet accent, il faisait que trop partie de toi. « Et si tu me racontais ce qu’il se passe avec Dimka ?  Je te rappelle qu’avec le fait que je sois enfermée ici, on sait plus grand-chose. » Tu souriais en penchant la tête afin de la faire craquer. Tu avais besoin de savoir que ton compatriote lui avait fait encore pour comprendre ce qui se passait dans la tête de ta meilleure amie.   
⇜ code by bat'phanie ⇝


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Alcyone Shafiq
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : 1ère année GISIS en Zoomagie, Serpentard
Célébrité : Emily ❤ Didonato
Pseudo : Loupiotre Âge : 30 Parchemins : 652 Gallions : 929 Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1169-alcyone-curiousers-and-curiouse http://www.mumblemumps.com/t2362-alcyone-entre-l-aube-et-la-findans-l-antre-de-ta-main http://www.mumblemumps.com/t1751-alcyone-petits-hiboux


   
i need you
   
Elle lui manque sa meilleure amie. Ca lui fait mal de la voir derrière cette vitre. Cette soeur de coeur à son opposé. Son équilibre. Le petit ange sur son épaule qui lui murmure d’être sage. Elle, Alcyone, le démon qui la traine, Oktavia, sur les chemins de la fête et de l’insouciance. L’Etoile fait un peu d’humour. La pique comme elle a l’habitude de le faire sans ce décor sordide. Elle ne peut s’empêcher de rire alors qu’elle croise les bras avec un air boudeur. Et elle continue la Shafiq. Quand elle est lancée, elle ne s’arrête pas. Cela a le mérite de la faire rire à son tour. « Je doute que mes parents seraient ravis que je le vois nu avant la Grande Nuit. » Une sourire amusé étire les lippes d’Alcyone. « Tu perdras pas ton hymen en le regardant tu sais ? » Elle lui demande alors de récupérer son matériel pour dessiner. En passant par l’Aiglon qui lui triture les méninges. Bien vite, la brune cherche à changer de sujet. Passant sur le ton de l’humour. Elle avait toujours fonctionné ainsi. Elle n’était pas une grande bavarde finalement. Elle écoutait souvent. Préférait rire, plutôt que de se confier. Cacher ses petits démons qui la hantaient au loin espérant ainsi les étouffer et les oublier.

Lorsqu’elle pose sa main de l’autre côté de la vitre, Alcyone ressent une mince chaleur l’envelopper même si ce n’est que fictif. « On le droit à pas grand-chose ici, des livres ça me suffira… des livres dans ma langue, je vais finir par devenir folle à devoir tout me traduire... » La Serpentard hoche la tête et se promet de trouver tout ce qu’elle pourra pour lui amener au plus vite. Elle sait qu’Oktavia aurait agit de la sorte avec elle aussi, si elle avait été de l’autre côté de la vitre. « Et si tu me racontais ce qu’il se passe avec Dimka ? Je te rappelle qu’avec le fait que je sois enfermée ici, on sait plus grand-chose. » Malgré le sujet, Alcyone ne peut s’empêcher de sourire devant sa petite tête penchée pour la faire craquer. « Tu es vraiment une crapule quand tu t’y mets, tu le sais. » Alcyone soupire et se met à jouer avec le pendentif qu’elle porte autour de son cou machinalement, réfléchissant à comment aborder le sujet Dimitrov. «Je sais pas ce qui se passe avec Dimka… » Elle hésite car elle n’arrive pas à mettre de mots sur ces sentiments. Elle ne parvient pas à exprimer ses pensées si diffuses. « C’est plus comme avant. J’y comprends plus rien. Avant on dormait ensemble sans même arrière pensée. Maintenant… » Maintenant ? Elle ne sait même pas l’Etoile. Elle ne parvient pas à déterminer ce qu’il se passe précisément. Elle sait juste qu’à force de l’éviter pour ne pas perdre leur amitié, c’est qu’ils finissent par détruire tout ce qu’ils avaient construit. « On s’est embrassés plusieurs fois, on se cherche mais c’est différent. Cet été je l’ai repoussé alors qu’on était à deux doigts de coucher ensemble. » Elle chuchote presque les dernières paroles. « J’ai pas envie qu’il me prenne pour une de ces filles qu’il se tape et que notre amitié se ternisse à cause de ça. Du coup, je l’évite et je crois que c’est pire que tout… » Le regard bleuté d’Alcyone se perds dans celui d’Oktavia. Elle s’attends presque à la voir rire d’elle.
⇜ code by bat'phanie ⇝



Fire In My Heart
I betcha didn't know, you started up a chain reaction. I saw no intention on your face, it might have been some kind of chemical attraction. I felt a spark, it left a mark I can't erase. It likes something like a bolt of lightning. It's going on inside
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
alcyavia + i need you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: dungeons and basements :: Quarantaine-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: