Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

pirerna + misery

Iverna Donnelly
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : auror + ancienne gryffondor
Célébrité : gal gadot
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 932 Gallions : 563 Date d'inscription : 25/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2618-iverna-let-s-think-about-us http://www.mumblemumps.com/t2655-iverna-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t2654-luciole-les-petits-parchemins http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
misery
   
Avec tous ses événements récents depuis la fin de la guerre, tu commençais à penser que le monde magique foutait le camp. Pour toi qui t’étais décidée à côté le monde des moldus pour ne plus jamais y remettre les pieds, à cause des horreurs que tes parents t’avaient fait subir. Tu commençais à te demander si les sorciers n’étaient pas encore pire parfois, mais en y repensant tout le monde n’était qu’un simple humain. L’humanité étant l’espèce la plus monstrueuse, sans aucun doute, toutes ses guerres le prouvaient. Tu n’avais plus vraiment d’espoir sur le fait que le monde puisse s’améliorer, surtout en remarquant certaines actions de tes plus proches amis, que ce soit Keyah ou bien Piros, aucun d’eux ne pouvaient prétendre que la race humaine était bonne. Bien au contraire, tout le monde suivait les histoires de pouvoirs, de contrôle du monde, alors tu avais perdu espoir de revenir à un semblant de calme. Les disparitions récentes à Pré-au-lard le prouvaient d’ailleurs, mais que pouviez vous y faire, pour l’instant vous aviez les mains liés. Aucun des aurors se retrouvant aux abords du village ne comprenait ce qu’il se passait, surtout qu’il fallait que vous sépariez vos effectifs entre le village et Poudlard. Comme si des gamins avaient besoin d’être surveiller, l’école n’était-ce pas être l’endroit le plus de tout le Royaume Uni, après Gringotts ? Tu en doutais cependant, alors que tu effectuais ta rondes dans le village, vêtue à la moldue, incapable de supporter leur robes de sorciers et capes. Tu n’arrivais pas à te faire cet accessoire, ton blouson en cuir et tes docs martins noires étaient bien plus confortables et agréables d’après toi. Tu ne cherchais pas à t’approcher des passants et des habitants, tu scrutais simplement ce qu’il se passait autour de toi, rien de plus.

Tout en continuant ton tour des différents allées de Pré-au-lard, ne remarquant rien de très suspicieux, le calme revenant peut à peu suite au départ des élèves et des touristes venus pour la coupe du monde de Quidditch. Quelle connerie d’ailleurs tout ça, comme si les monde magique britannique avait besoin que le monde entier braque les yeux vers lui, surtout après ce qu’il s’était passé avec le Seigneur des Ténèbres et la récente épidémie qui est censée rester secrète. Tu pensais cela impossible, même si apparemment les aurors se trouvant au château effectuaient très bien leurs jobs, rien n’avait encore fuité pour l’instant. Etrange avec le nombres de petits morveux se trouvant dans l’école, tu t’étonnais que l’un d’un n’ait toujours pas réussi à prévenir l’un de ses parents. Certes, ils étaient surveillés, tu ne doutais pas que quelques esprits malins seraient capable de venir à bout de la surveillance mise en place.

Tu t’arrêtes devant la Tête de sanglier, un petit sourire en coin remarquant une tête connue, tu soupires, cherchant à savoir si c’était une bonne idée ou non de rentrer à l’intérieur. Après tout, le propriétaire ne pouvait rien te dire, tu effectuais une ronde, tu possédais le droit de rentrer dans son pub sans qu’il ne bronche et de faire une vérification d’identités s’il commençait à bavasser sur le fait que les aurors tuaient son business. S’il jouait à la tête de mule tu pouvais le faire aussi, poussant la porte du bar tu regardes autour de toi, la salle semblait étrangement vide, chose qui n’était pas étrange. Tu soupires en te demandant si ce que tu comptais faire était une bonne idée, pourtant tu ne pouvais pas t’en empêcher. Une subite envie de le voir, douce petite espérance de retrouvé ce qui avait été brisé. Comme si votre lien pouvait vivre à nouveau, tu en doutais réellement, tu t’approches du bar afin de réclamer une bouteille de whisky pur feu et deux verres. Tu oubliais le temps d’un instant que c’était mal vu de boire en service, mais qui savait que tu l’étais ici ? Personne, alors tu t’approches de la table de Piros en déposant les verres devant lui, sans rien dire tu t’assoies. Les dernières paroles que tu avais vociféré en sa faveur n’était pas très agréables alors que des rafleurs t’embarquaient pour te ramener à Azkaban. « Ce teint ne te sciais guère, on pourrait presque croire que tu as fais un tour dans l’une de ses prisons tenue par les détraqueurs. » Quelle ironie, au final vous y aviez tous les deux finis à un moment donné et tu savais à quel point cela pouvait briser une vie. Même si au final la tienne était brisée avant même que tu y finisses. Tu lui sers un verre ainsi qu’à toi, puis lèves ton verre pour porter un petit toast. « A notre vie merveilleuse et remplie de joie. » Fut un temps, tu aurais pu le penser grâce à lui, lorsqu’il arrivait à te faire oublier les aiguilles et différents fils électriques que tes parents t’enfonçaient afin de comprendre d’où venait ta magie.
   
⇜ code by bat'phanie ⇝


i don't even know
if I believe
everything you're trying to say to me
Revenir en haut Aller en bas
O. Piros Fortescue
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : ancien gryffondor, choixpeau flou qui n'avait pas l'étoffe d'un lion, il est désormais directeur d'un cirque, maître des cauchemars.
Célébrité : hugh dancy
Pseudo : elly Âge : 22 Parchemins : 2878 Gallions : 794 Date d'inscription : 14/11/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2148-my-cure-and-my-curse-piros#5490 http://www.mumblemumps.com/t2156-piros-le-maitre-des-cauchemars#54910 http://www.mumblemumps.com/t2155-bernie-atterrissage-d-urgence#54906 http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

misery
pirerna
Lover, hunter, friend and enemy, you will always be every one of these. Nothing's fair in love and war. In life, in love, this time I can't afford to lose for one, for all, I'll do what I have to do. You can't understand, it's all part of the plan.
first night. first meeting.

Le sentiment d'impuissance était sûrement celui que Piros avait le plus de mal à gérer, depuis toujours. Étrangement ou pas, c'était celui qui l'étreignait le plus depuis la récente arrivée des Aurors à Pré-au-Lard. D'abord, parce qu'il n'y avait plus rien à faire, parce que c'était trop tard, parce qu'il avait peur. Injustice, frustration mais surtout, impuissance. Surtout en comparaison de ceux qui pouvaient sentir le vent de la liberté contre leur peau.

L'ambiance était électrique à la taverne ce soir là. Piros ignorait combien de verres d'alcool il avait pu ingurgiter, mais il était encore capable de marcher droit, ce qui n'était pas négligeable. Il venait de commencer une danse endiablée avec une magnifique créature, quand le tavernier lui rappela qu'il lui devait une revanche. En effet, la semaine précédente, le vieux bonhomme avait passé la soirée à jouer avec Piros aux échecs version sorcier. Le vieillard était très doué avec les pièces, mais il avait malheureusement du mal à se rappeler des coups de son adversaire, ce qui avait donné l'avantage à Piros. Passer du temps avec le tavernier faisait du bien à Piros. Il se rendait compte que ça l'aidait beaucoup à faire son deuil. Le deuil de son père qui hantait encore et toujours ses pensées. Alors qu'il sentait que son gosier réclamait à boire, il laissa quelques instants la belle femme qui mouvait juste devant lui, en lui annonçant qu'il retournait se chercher à boire. Une fois que la pinte lui fut servie, il prit quelques gorgées, avant de décider de retourner à sa table. Le jeune homme pouvait bien voir passer devant lui toutes les femmes pulpeuses du village, il ne pensait qu’à une seule. Une silhouette aux cheveux noirs de jais sur des chevaux ailés.

Quand il retourne à sa table, le jeune homme n’est plus vraiment aussi énergique que quelques minutes plus tôt. La fatigue le gagne. Le bruit est trop fort. Il se tient la tête entre ses mains pour rassembler ses idées. Et quand il la relève, il trouve un fantôme face à lui. « Ce teint ne te sciais guère, on pourrait presque croire que tu as fais un tour dans l’une de ses prisons tenue par les détraqueurs. » Piros ne répond rien et regarde la femme s’installer en face de lui. Elle a apporter une bouteille avec deux verres, mais il ne peut pas détacher ses yeux du visage de l’inconnue. Non, ce n’est pas une inconnue. C’est un fantôme de son passé, une perle qu’il a failli brisé. Iverna. Sa meilleure amie de toujours à Poudlard. La dernière fois qu’ils se sont vu, il l’a épargné. Il a réussi à l’épargner elle, mais pas son autre ami. Piros ferme les yeux, il ne veut pas repenser à cet épisode qui hante déjà ses nuits. Et quand il repense aux paroles d’Iverna, il se dit qu’elle n’a pas tord. Les détraqueurs lui ont fait des dégâts et à elle aussi. « A notre vie merveilleuse et remplie de joie. » dit elle en levant son verre. Piros prend le sien malgré lui, il n’a pas envie de trinquer. A contre cœur, il boit une gorgée et le liquide lui brule la trachée. Il a envie de vomir. La soirée vire au cauchemar. « Qu’est-ce que tu veux Ivy ? » Il n’a pas le droit de l’appeler ainsi, mais il le fait quand même. Il sait qu’elle le déteste plus que n’importe qui sur terre, mais si elle vient avec une bouteille, c’est peut-être en amie. « Je suis content pour toi, tu as été promue. » remarque-t-il en désignant l’insigne des Aurors sur la veste en cuir de la jeune femme. Il aime son côté rebelle, elle qui ne porte pas l’uniforme habituel des Aurors. « Tu viens m’arrêter, c’est ça ? Après tout ce temps… » Piros joue avec le feu, il le sait bien. Mais il faut délier les langues. Ils se retrouvent ce soir pour mieux se détruire, comme ils l’ont toujours fait depuis la guerre.




(c) chaotic evil


wicked, wicked to the core
The smoke is part of circus legend: once upon a time, we were burned to the ground. But we did not die. Instead we kept burning, kept moving, kept growing. The smoke surrounds us, even if we no longer burn.  

Revenir en haut Aller en bas
Iverna Donnelly
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : auror + ancienne gryffondor
Célébrité : gal gadot
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 932 Gallions : 563 Date d'inscription : 25/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2618-iverna-let-s-think-about-us http://www.mumblemumps.com/t2655-iverna-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t2654-luciole-les-petits-parchemins http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
misery
   
Le chahut dans le bar ne te dérangeait étrangement pas, tu ne comprenais pas, en général ce genre de situation avait tendance à te rendre folle. Surtout ses derniers temps, le brouhaha n’était pas réellement ton fort. Néanmoins, tu te rapprochais donc de l’un de ses sorciers de ton passé. Sans comprendre pour quelle raison, toi qui te décidais de l’éviter au plus possible, tu cherchais un moyen de le retrouver. Peut-être était-ce instinctif, parce que malgré la rancœur que tu avais contre lui, une partie de toi souhaitait retrouver ce que vous aviez perdu. Lui qui avait été l’un de tes piliers lors d’une période très noire de ta vie, tu ne pouvais pas y renoncer par rancune. Cependant tu n’arrivais pas à avoir un peu de lumière pour votre avenir, vous qui aviez passé tant de temps ensemble. Tu avais l’impression que tout était perdu, surtout que ton incapacité à ne pas lui en vouloir ressortait bien trop. Tu n’arrivais pas à concevoir qu’il puisse penser que tu étais assez forte pour la prison. Avec toutes les situations houleuses que tu avais vécue depuis que tu étais devenue une sorcière, tu espérais que l’un des sorciers te connaissant le mieux aurait pu comprendre lorsque tu étais incapable de gérer seule. Incapable de combler un manque d’aide conséquent de l’une des personnes qui te caractérisait. Enfin, tu ne pouvais rien y faire à présent le passé ne pouvait pas être changé sur ce point, malgré toutes les discussions que vous pourriez avoir. Il avait failli d’après toi . Rien ne changerait ce fait, peut importe les paroles que vous puissiez avoir l’un pour l’autre.

Donc le fait d’apporter la bouteille du drapeau blanc n’était pas la meilleure solution, mais c’était une bonne chose dont tu avais besoin. Cherchant un instant comment entrer en matière face à lui, complication effective. Tu t’installais donc à sa table sans rien dire en cherchant un moyen de lancer une conversation, comme si rien ne s’était passé. C’était impossible vous ne pourriez pas oublier, tous les deux. Tu te remémorais un instant les insultes que tu avais pu proféré, lorsque son choix ne s’était pas porté sur toi. Tu ne comprenais pas, tu n’entendais pas, ce qu’il s’était passé dans sa tête ce jour-là, il avait préféré t’envoyer aux mains des détraqueurs. Malgré ce qu’il avait fait à Judickaël, il aurait pu se rattraper à tes côtés, mais il ne l’avait pas fait, il n’avait pas réussi à te protéger. S’il y avait bien un personne pour qui tu aurais pu risquer ta vie à une époque c’était bien lui, cet être incapable de te protéger. « Qu’est-ce que tu veux Ivy ? » Le savais-tu toi même ? Certainement, tu tiques un instant alors qu’il t’appelle comme il l’a toujours fait, par ce surnom que tu avais tendance à ne plus supporter. Parce qu’il te ramenait bien souvent à lui, à eux, à ceux qui avaient vécu à tes côtés à Poudlard. Tu n’y étais plus habituée et cela sonnait étrangement d’après toi, cependant tu soupirais en le regardant. Ne sachant pas quoi répondre au sorcier.  « Je suis content pour toi, tu as été promue. » Un rictus désobligeant et un haussement pour tout réponse, alors qu’il montrait ton insigne d’auror. « Apparemment cela aide d’avoir des moldus comme parents après une guerre. Si je l’avais su avant, j’aurais aidé à la provoquer. » Sarcasme sans réelle conviction, tu avais souffert de cette guerre bien plus que tu ne comptais l’avouer et il le savait. Il s’en doutait, il devait le voir, il t’avait connue bien plus joyeuse que cela, toujours sarcastique, mais bien plus blasée que tu avais pu l’être par le passé.

« Tu viens m’arrêter, c’est ça ? Après tout ce temps… » Tu le regardes dans les yeux cherchant à savoir ce qu’il voulait. Sérieusement, tu soupires en reprenant un verre. « Je suis peut-être en service c’est vrai, j’aurais toutes les raisons de le faire d’ailleurs... » Tu laisses un moment de suspense en sirotant ton verre et regardant autour de vous, sans vraiment regarder. Cherchant un moyen de répondre sans paraître aussi rancunière que tu pouvais l’être la plupart du temps. « Je préfères te voir t’auto-détruire tout seul, j’ai rien à faire, on meurt tous à petit feu … certains plus vite que d’autres. »    
⇜ code by bat'phanie ⇝


i don't even know
if I believe
everything you're trying to say to me
Revenir en haut Aller en bas
O. Piros Fortescue
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : ancien gryffondor, choixpeau flou qui n'avait pas l'étoffe d'un lion, il est désormais directeur d'un cirque, maître des cauchemars.
Célébrité : hugh dancy
Pseudo : elly Âge : 22 Parchemins : 2878 Gallions : 794 Date d'inscription : 14/11/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2148-my-cure-and-my-curse-piros#5490 http://www.mumblemumps.com/t2156-piros-le-maitre-des-cauchemars#54910 http://www.mumblemumps.com/t2155-bernie-atterrissage-d-urgence#54906 http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

misery
pirerna
Lover, hunter, friend and enemy, you will always be every one of these. Nothing's fair in love and war. In life, in love, this time I can't afford to lose for one, for all, I'll do what I have to do. You can't understand, it's all part of the plan.
first night. first meeting.

Il ne voulait pas de la bouteille d’Iverna. Généralement, quand on offre une bouteille, c’est pour fêter quelque chose. Aujourd’hui, ils n’avaient rien à fêter, pas même leur retrouvaille, parce que finalement, ils n’étaient rien. Piros et Iverna, les amis de toujours, ne signifiaient plus rien l’un pour l’autre. Etait-ce une vérité ? Piros l’ignorait. Il n’arrivait plus à distinguer la vérité de l’illusion, la vérité des regrets. Les mensonges l’ont toujours tenu à l’écart de la réalité. Mais cette fois-ci, plus de mensonge. Juste deux adultes hantés par leur passé. Iverna n’a pas perdu son charme, ni son sarcasme. Piros a envie de rire à sa remarque sur ses parents moldus, mais il ne le fait pas. Il ne veut pas rentrer dans son jeu, et si avant il en aurait éclaté de rire, aujourd’hui il n’arrive pas à trouver ça drôle. Elle a trop souffert à cause de ses parents. Ils l’ont traité comme… une bête de laboratoire. Et Piros l’a soutenue. Jusqu’à ce que lui aussi la trahisse, parce que c’est certainement comme ça qu’elle doit l’avoir ressenti. Si il avait eu le choix… Non Piros ne peut pas discuter avec son esprit. C’est idiot. Alors il se jette dans la gueule du loup. Elle pourrait l’arrêter.  « Je suis peut-être en service c’est vrai, j’aurais toutes les raisons de le faire d’ailleurs... » Piros ne répond pas, il se perd dans les profondeurs de son verre presque vide. « Je préfères te voir t’auto-détruire tout seul, j’ai rien à faire, on meurt tous à petit feu … certains plus vite que d’autres. » Elle le punit. Elle a raison, c’est tout ce qu’il mérite. Mais ça le rend fou.

« J’aurai préféré crever à sa place ! » C’est une plainte, un cri de loup qui gémit. Il ne l’a jamais avoué, mais il le pense sincèrement. Sur le moment, c’était sa vie contre la sienne. Il était lâche, comme d’habitude. Mais si c’était à refaire, il savait qu’il ne referait pas la même erreur. Voilà trois ans que leur ami est mort de ses mains, et Piros n’arrive toujours pas à s’en remettre. Il voit la colère dans les yeux d’Iverna, elle reflète sa propre haine qu’il éprouve contre lui-même. Non, si c’était à refaire, il choisirait la mort. « Tu crois que c’est facile de vivre avec ça sur la conscience… » Piros s’arrête. Il connait Iverna, il sait ce qu’elle lui répondra. « Non je ne veux pas me défendre ou me donner une excuse, mais merde, on a tous fait des choses dont on est pas fier. Alors si tu es là pour me faire payer mon erreur, sache que je m’en sors très bien tout seul. » Il ne peut pas supporter de ne pas pouvoir la retrouver comme avant. Mais rien ne sera jamais plus comme avant. « En tout cas, j’espère que tu as une promotion, parce que Pré au Lard c’est pas vraiment le meilleur des endroits pour arrêter des criminels en fuite. » Il se veut ironique… mais il sait que c’est peine perdue. Ce soir, ils ont tous les deux la gueule de bois. Cela fait trois ans que ça dure.




(c) chaotic evil


wicked, wicked to the core
The smoke is part of circus legend: once upon a time, we were burned to the ground. But we did not die. Instead we kept burning, kept moving, kept growing. The smoke surrounds us, even if we no longer burn.  

Revenir en haut Aller en bas
Iverna Donnelly
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : auror + ancienne gryffondor
Célébrité : gal gadot
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 932 Gallions : 563 Date d'inscription : 25/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2618-iverna-let-s-think-about-us http://www.mumblemumps.com/t2655-iverna-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t2654-luciole-les-petits-parchemins http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
misery
   
Tu ignorais ce que tu faisais là devant lui avec ta bouteille de whishy pur feu, ce n’était ton genre d’aller voir quelqu’un de cette manière. Encore moins lorsque le froid le plus glacial c’était immiscé entre vous, un froid bien trop complexe à gérer autant pour lui que pour toi. Vous qui étiez pourtant si proches comme auraient pu l’être un frère et une sœur, mais il était loin le temps où vous passiez votre temps à répondre aux volontés de l’autre. Où vous faisiez attention à tout ce qui se passait dans vos vies, c’était révolu et bordel qu’est-ce que cela pouvait te manquer parfois. D’oublier, oublier ce qu’il avait et n’avait pas fait. Comment il s’était laissé embobiné par des mangemorts, afin de suivre leur ordres et tuer des sorciers dont l’un de vos meilleurs amis. Tu ne comprenais, certes il était loin d’être le plus fort de votre groupe, il avait toujours été le plus influençable, mais tout du même tu ne comprenais pas. Tu avais eu besoin de lui et c’était comme s’il avait préféré t’oublier, tu n’entendais pas cette réaction de la même manière que lui.

« J’aurai préféré crever à sa place ! » Tu relèves tes yeux vers lui quittant ton verre un instant, cherchant à savoir pourquoi il te répondait cela. Tu ne cherchais pas à ce qu’il se défende, tu t’en fichais bien. S’il le faisait cela devait être pour ton enfermement à Azkaban par pour la mort de Judickaël. Tu soupires en le regardant comprenant que trop bien qu’il saturait tout autant que toi, mais craquer pourrait lui faire du bien vous faire du bien à tous les deux. Mais si tu craquais cela ne serait pas ici, pas aux yeux de tous ces sorciers. « Tu crois que c’est facile de vivre avec ça sur la conscience… » Tu secoues la tête sans réellement répondre, tu n’a jamais tué aucun sorcier, tu as pu les torturer pour avoir des informations c’est vrai, mais jamais de mort, donc tu ne savais pas cela faisait. Certes la torture était différente et pas très conventionnelle pour ton poste, mais tu t’en fichais bien, tu avais appris à faire la part des choses, oublier tes émotions le temps de le faire. Comme pour te faire oublier le fait qu’ils puissent réellement souffrir. « Non je ne veux pas me défendre ou me donner une excuse, mais merde, on a tous fait des choses dont on est pas fier. Alors si tu es là pour me faire payer mon erreur, sache que je m’en sors très bien tout seul. » Tu émets un petit rire sournois, tu ignorais pourquoi tu étais-là, pour le faire payer ? Peut-être qu’il avait raison, mais tu n’en étais pas réellement certaine. Tu aurais bien voulu un point de vue extérieur, non tu t’en fichais, les gens n’avaient rien à dire sur votre conversation. « En tout cas, j’espère que tu as une promotion, parce que Pré au Lard c’est pas vraiment le meilleur des endroits pour arrêter des criminels en fuite. » Tu poses ton verre afin de regarder le sorcier dans les yeux et soupirer à nouveau, parler de ton boulot à Pré-au-lard n’était certainement pas une bonne idée mais tu t’en fichais au final.

« Je me retrouve à jouer les baby-sitter pour un gamin je sais pas trop si c’est une réelle promotion tu sais... » Tu soupires rien que de penser à ton nouveau jeune binôme dont tu avais réussi à te débarrassé pour la journée. Comme si tu n’en avais pas assez, il fallait que tu te charges de lui, de le supporter et de l’écouter t’ennuyer tous les jours à te poser des questions inutiles. « Je me fous de ce qui c’est passé avec Judickaël tu sais... » C’était certainement la première fois que tu le disais ouvertement, puisque au final c’était assez faux. Tu voulais qu’il comprenne que tu aurais pu être là s’il l’avait fallut que vous auriez du être là l’un pour l’autre à ce moment. « Ce qui me fait chier, c’est que tu te sois laissé contrôlé par ce putain de Shafiq... » Tu prends à nouveau ton verre afin de boire une gorgée, le reposant tu regardes à nouveau le sorcier. « Oberyn… on aurait pu le faire ensemble, on aurait du le vivre ensemble… on aurait jamais du se laisser tomber comme ça… foutue fierté mal placée de merde. » Tu l’avais appelé par son véritable prénom, chose que n’avait pas fait depuis longtemps, depuis le jour où tu l’avais supplié avec ce seul mot de ne pas les laisser t’envoyer à Azkaban. Tu secours la tête afin de t’enlever cette vision de la tête. Cherchant à penser à autre chose.   
⇜ code by bat'phanie ⇝


i don't even know
if I believe
everything you're trying to say to me
Revenir en haut Aller en bas
O. Piros Fortescue
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : ancien gryffondor, choixpeau flou qui n'avait pas l'étoffe d'un lion, il est désormais directeur d'un cirque, maître des cauchemars.
Célébrité : hugh dancy
Pseudo : elly Âge : 22 Parchemins : 2878 Gallions : 794 Date d'inscription : 14/11/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2148-my-cure-and-my-curse-piros#5490 http://www.mumblemumps.com/t2156-piros-le-maitre-des-cauchemars#54910 http://www.mumblemumps.com/t2155-bernie-atterrissage-d-urgence#54906 http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

misery
pirerna
Lover, hunter, friend and enemy, you will always be every one of these. Nothing's fair in love and war. In life, in love, this time I can't afford to lose for one, for all, I'll do what I have to do. You can't understand, it's all part of the plan.
first night. first meeting.

Pendant un instant, la tête gonflée, Piros se demande si Iverna va continuer à l’enfoncer, à lui cracher toute sa colère. Et puis finalement, elle se ravise, ils se déchireront plus tard, ne l’ont-ils pas déjà assez fait ? Piros secoue la tête et vide une nouvelle fois son verre avant de se resservir. « Je me retrouve à jouer les baby-sitter pour un gamin je sais pas trop si c’est une réelle promotion tu sais... » Piros esquisse un demi-sourire, à une époque c’était elle qui avait besoin d’une baby-sitter. Il se souvient parfaitement du don qu’elle avait pour se fourrer dans les ennuis, elle l’emmenait partout, le poussait à prendre des risques, ils étaient là l’un pour l’autre, invincibles… « Je me fous de ce qui c’est passé avec Judickaël tu sais... » Mensonge. Comment pourrait-elle s’en moquer ? Il a tué leur ami, son meilleur ami. Jud était quelqu’un de bon, grâce à lui, Piros n’était pas le moins que rien de service, il avait de la valeur. Mais Piros n’a pas pu, pas su être à la hauteur de cet homme, de cette amitié. Le maître des cauchemars soupire, ce souvenir revient le hanter encore et encore. Il n’y a pas de fin. « Ce qui me fait chier, c’est que tu te sois laissé contrôlé par ce putain de Shafiq... » Malgré lui, Piros serre un peu plus fort son verre, ses phalanges blanchissent. Il a toujours été un crétin, capable de se laisser influencer par plus fort que lui, à cause de la peur.. Quand il était à Azkaban, Piros se pensait au font du trou, n’ayant jamais aucune visite, à subir les traitements des détraqueurs, il se savait condamné. Shafiq lui a proposé un el dorado, une chance, et il l’a saisi, sans réfléchir aux conséquences. Mais le voilà aujourd’hui, l’ombre de lui-même, et ce Shafiq qui sortira bientôt…

« Oberyn… on aurait pu le faire ensemble, on aurait du le vivre ensemble… on aurait jamais du se laisser tomber comme ça… foutue fierté mal placée de merde. » Il lève les yeux vers elle et il y voit pour la toute première fois les regrets. Iverna n’a jamais cessé de croire en lui, il a toujours compté pour elle, mais ils étaient juste idiots, tous les deux, trop fiers, trop orgueilleux. Pourtant, il reste des traces, il sait qu’elle ne peut pas tout oublier, même si lui le veut, il n’a jamais réussi. Oublier ne changera rien, ils sont désormais prisonniers de leur propre vie, et pour s’en sortir il leur faut arrêter d’être seuls. « Il va sortir tu sais… Shafiq. » La vengeance, c’est ce qui pourrait les réunir ? Piros voit rouge, il espère que Iverna le soutiendra. « Cela nous donne une chance d’être ensemble, tu ne crois pas ? » Le jeune homme sent que l’auberge tourne autour de lui, il est en retard et il a trop bu. Il se lève, prêt à s’en aller, prêt à lancer les dés. « Ne me laisse pas tomber… » Mais il n’attend pas la réponse de son amie, il s’en va déjà, loin dans la nuit.





(c) chaotic evil


wicked, wicked to the core
The smoke is part of circus legend: once upon a time, we were burned to the ground. But we did not die. Instead we kept burning, kept moving, kept growing. The smoke surrounds us, even if we no longer burn.  

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
pirerna + misery
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Misery loves my Company.
» •Misery Loves My Company•
» Sweet Nightmare} Manni
» Christopher McDowell
» Misery machine Δ LIESIAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: SAISON 2-
Sauter vers: