Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

One more problem (sujet commun personnel et Aurors)

Mumblemumps
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Parchemins : 1670 Gallions : 5094 Date d'inscription : 13/02/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com

ONE MORE PROBLEM
You'll no longer fear when your heart's turned to gold.

ϟ Sujet commun Adultes L’inquiétude règne parmi les membres du personnel. La quarantaine, l’épidémie, ces élèves disparus… Trop de choses à assimiler en même temps. Certains de leurs collègues sont également enfermés dans les cachots, éventuellement infectés. Les cours des professeurs sont plus compliqués, les élèves sont plus dissipés. En même temps, il y a de quoi. Alors, après concertation, le personnel rescapé de la quarantaine décide de se bouger, en cette fin du mois de novembre. Avec quelques Aurors à leurs côtés, ils s’avancent vers les cachots, déterminés. Ils ont insisté, pour l’avoir cette réunion, ce soir. Ils en ont tous besoin, pour poser les choses. Certains sont dubitatifs, alors que d’autres sont motivés comme jamais. Ils arrivent dans une grande salle. C’est là où ceux en quarantaine mangent, généralement. Des chaises ont été installées, ainsi qu’une grande paroi en verre en plein milieu de la pièce, similaire aux portes et aux murs des cachots, bien que plus épaisse. Les membres du personnel en quarantaine ont été conviés à la réunion, sous haute surveillance, derrière cette paroi. Il faut qu’ils parlent, tous, de ce qu’il se passe en ce moment dans l’école. Tout le monde s’assoit devant la paroi. Ceux en quarantaine peuvent parler sans téléphone, tout a été mis en place pour une réunion dans de bons termes. Un des Aurors accompagnateurs s’avance. Il est du côté des membres du personnel libres. « Bien. A votre demande, nous avons autorisé cette réunion afin de discuter de ce qu’il se trame actuellement dans l’école. N’approchez pas trop de la paroi de verre, vous les entendrez même de loin. » Tout le monde se regarde. Oui, il est temps qu’ils aient une vraie discussion. L’Auror continue de parler. « Je dois vous avouer que les choses sont compliquées, ces derniers temps, même pour nous qui surveillons ce qu’il se passe en quarantaine. Je tenais à dire que… » Sans avoir le temps de finir sa phrase, l’Auror s’écroule au sol, les yeux écarquillés, lâchant des cris strident. Il semble presque convulser au sol, sans raison apparente. La douleur semble lui prendre aux tripes. Est-ce que tout le monde dans cette école perdrait la raison ?



Les adultes de Poudlard (professeurs, membres du personnel, aurors) sont réunis pour discuter des récents événements (quarantaine, disparitions, etc).

A SAVOIR - Les disparitions ne concernent plus seulement les élèves, Viktor Blackstone, ancien professeur de Sécurité Magique est porté disparu. Cela fait déjà quelques semaines.

- Sa disparition n'est pas passée inaperçue pour les professeurs et membres du personnels membres du Cercle (ceux qui ont détruits la chambre des secrets et qui sont désormais liés par une magie très puissante). Depuis quelques temps, leur comportement a changé. Ils préfèrent la viande crue, et se montrent parfois sauvages. Pas de doute, ils ressentent les instincts animaliers de Viktor Blackstone qui était animagus.

- L'Auror qui a un malaise dans ce contexte est un PNJ, il fait partie du Cercle.

Privilégiez les posts courts et surtout, amusez-vous !
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Zephÿr Rosenberg
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Garde-chasse.
Célébrité : Gerard Way.
Pseudo : from the morgue Âge : 20 Parchemins : 1194 Gallions : 1649 Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
60/100  (60/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1167-the-outsider-rosenberg http://www.mumblemumps.com/t1187-like-a-ghost-z-r http://www.mumblemumps.com/t1448-rosenberg-z-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2066-fromthemorgue-s-journal


One more problem
Personnel & Aurors

« Paint me the colors of sky and rain, teach me to speak with their voices, show me the way and I'll try again. » - Roses, POTF
Zephÿr a bel et bien l’impression qu’on se fout de lui, à force. Il a gueulé pour qu’on le sorte, avant de sombrer peu à peu, et c’est maintenant qu’ils le font. Enfin, il ne sort pas de Quarantaine, malheureusement pour lui. C’était trop beau pour être vrai. Les Aurors sont venus les chercher, lui et les autres membres du personnel dans les cachots, pour une réunion. Il a eu un peu de mal à comprendre le but d’une réunion dans ces circonstances. Ils comptaient faire quoi ? Il l’ignore, mais comme visiblement, il n’a pas vraiment le choix, il suit les Aurors sans broncher. Il a arrêté de broncher. Ils se font emmener dans la salle où ils mangent habituellement. Il hausse un sourcil, étonné, mais il ne dit rien. Il y a une grande paroi en verre, similaire au verre des cachots. Les Aurors les invitent à s’assoir sur les chaises, disposées une à une le long de la paroi, alors Zephÿr s’exécute. Il ne comprend pas, il n’adhère pas forcément, mais il ne lutte plus. Il s’assoit sur la chaise la plus éloignée vers la droite, et croise les bras, droit, fixant le sol. Le garde-chasse est fatigué. Moralement, physiquement. Ses cheveux sont blancs, il en a marre. Il lève la tête quand il entend des pas s’approcher. Les autres membres du personnel, ceux qui sont libres, sont là, eux-aussi. Une réunion entre personnel et aurors. « Bien. A votre demande, nous avons autorisé cette réunion afin de discuter de ce qu’il se trame actuellement dans l’école. N’approchez pas trop de la paroi de verre, vous les entendrez même de loin. » Zephÿr fronce les sourcils. « Je dois vous avouer que les choses sont compliquées, ces derniers temps, même pour nous qui surveillons ce qu’il se passe en quarantaine. Je tenais à dire que… » Que quoi ? Il sursaute quand il entend le corps de l’Auror toucher le sol, se lève maladroitement, manquant de tomber, quand il entend les cris qu’il lâche. Il recule, fixant ceux d’en face, ceux qui peuvent réagir. Sa voix tremble un peu, sur le coup. « Mais faites quelque chose, bon sang ! »
(c) DΛNDELION




DEMOLITION LOVERS
I'm trying, i'm trying, to let you know just how much you mean to me. And after all the things we put each other through and i would drive on to the end with you. A liquor store or two keeps the gas tank full and i feel like there's nothing left to do but prove myself to you and we'll keep it running until the end of everything. (by endlesslove)
Revenir en haut Aller en bas
Sabal de Vandekeybus
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : professeur d'art à l'école poudlard, tel un prophète dans le désert le voilà à tenter d'apprendre à voir aux plus déterminés des aveugles.
Célébrité : jeffrey dean morgan
Pseudo : baba yaga Âge : 22 Parchemins : 375 Gallions : 106 Date d'inscription : 10/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

One More Problemeverybody knows that the boat is leaking. Everybody knows that the captain lied. Everybody got this broken feeling. Like their father or their dog just died.C'est cruel le temps qui passe. Parce qu'il te cogne au passage sans te laisser la possibilité de cogner en retour. Le temps est tellement plus fort que toi. Il l'est. Il est le maître des espaces et se fiche bien que tu ne l'ai pas attrapé à temps pour profiter un peu de ta vie. Et les jours rient, les secondes hurlent. Les années brûlent, elles calcinent chaque parcelle de peau pour la vieillir prématurément. Attends d'avoir vécu un peu trop et t'es fripé comme une pomme oubliée en quelques instants à peine. Tu détestes le sentiment de pas avoir le temps, cette sensation qui t'éttoufe la nuit quand tu penses à ce qui se passe en bas du chateau, tout en bas, là où on aime oublier qu'il y a des gens. Des gens qui comptent pour toi. Bordel que t'es vide sans eux prêt de toi.

Parce qu'il y a Zéphyr. Mais pas que. James. Zirwya. Johannes maintenant. Putain mais quand auront-ils fini de te prendre les gens que tu aimes et qui te sont chers dans ce château à la con ? Chaque jour qui débute, c'est une épine en plus entre tes côtes. Une qui te susurre de te barrer, de tout laisser tomber. Si des dizaines de Mangemort ont pu échapper à la justice et se barrer quelque part sur le globe, pourquoi toi tu pourrais pas ?
Les abandonner ? Vraiment ? Non. Aujourd'hui tu peux pas. Hier tu aurais pu. Mais plus maintenant, c'est trop tard, tu as trop changé. Ils t'ont trop changé. Non pas seulement d'un point de vue émotionnel. L'amour est puissant, mais tu peux toujours fuir. C'est douloureux, certes, mais ça s'apaise avec le temps. Il suffit de te berner de mensonges quelques mois, voir quelques années, et un jour tu te réveilles en te disant que finalement ils ne comptaient pas vraiment. Là, toi, tu ne pourrais pas faire ça. Parce qu'il y a bien plus que de 'laffection. Il y a un lien. Et ce lien il te brime, il te retient ici. Et ce lien, depuis que Vikot est loin, il est douloureux. Parce que tu sens qu'il est toujours quelque part, pas ici, mais pas trop loin non plus. tu ne sais pas. Il y a des réactions qui ne sont pas les tiennes, il y a des douleurs affreuses certains soirs qui te questionnent, qui te brûlent les côtes. Ces douleurs, elles hurlent que Viktor est pour toi ce que ne sera jamais un autre humain. De même pour Zirwya. James. Sarah. Alexis. T'es lié. Vous êtes liés. tu sais pas encore réellement comment. Tu te dis que c'est magique, sans jeux de mots. Tu te dis aussi que ce sont les personnes les plus à même d'être liées à toi. Toi et tes souvenirs de prison, toi et tes blessures de guerre. L'un d'eux pourrait peut-être trouver la solution à tes misères quotidiennes. T'es un vieux con, mais tu peux être sauvé.

Tu entres dans la salle du sous-sol. T'es anxieux. Tu ressens la présence des autres, toute proche. Et tu angoisses, parce que Zephÿr sera aussi de l'autre côté de la porte. T'es pas allé le revoir depuis le début de la quarantaine. En vérité, plus d'une fois tu t'es arrêté en haut des escaliers. Tu t'es dis que t'allais descendre, faire un scandale, briser les murs pour l'extirper de cette antre sordide. Mais tu l'as jamais fait. Parce que t'avais pas encore trouvé la raison de cette maladie. Tu lui as promis, que tu trouverais. Et tu trouves pas. Alors tu reviens pas. T'as peur de sa réaction, de ses yeux, de son aura. T'as peur de ce que tu vas retrouver dans cette pièce...dans quel état est-il ? Dans quel état sont-ils ?   

T'entres dans la pièce comme un cygne noir déplumé, ton visage s'est creusé, tes mains tremblent sans relâche. T'as tout d'un malade sur pattes, sauf que toi tu peux encore lancer des sorts. Il est ironique le destin, parfois. Tu regardes le sol, t'oses pas lever les yeux. Puis quand tu le fait, t'as le coeur qui s'arrête. Une vitre. Des chaises. Et eux. Tu déglutis, tu sais pas quoi faire. Tu reconnais pas Zephÿr. C'est lui, certainement, mais tu ne le reconnais pas et ça t'achève. T'aurais du revenir. Bordel. Ses cheveux, ses yeux. Tes pieds bougent d'eux même pour t'asseoir sur la chaise en diagonale de lui. Pas en face. Non. Trop frontal, même pour toi. T'écoutes pas les mots qui volent autour de toi. Et c'est quand le garde chasse sursaute que tu te lèves. Tu te tournes. Les cris brisent tes tympans sans prévenir, les convulsions de l'auror te paralysent. Juste quelques secondes. Le temps que la voix de Zephÿr te cogne les côtes à leur tour. Tes jambes se délient, tu te précipites vers l'auror. Tu te baisses, tu regardes autour de toi. Puis vers la vitre. Zirwya.
- Zir' ! Qu'est-ce que je fais ?!

C'est elle la médicomage ici, non ? L'infirmière, celle que tu vas voir quand le monde s'écroule et que tes crises d'angoisse terminent en bal de nerfs. Et là, une vitre vous sépare. Alors tu serais ses mains, tremblantes, mais présentes.
©️ 2981 12289 0


let 'em burn
They repeat a lie till it becomes a fact. We gotta burn it down so we can build it back

Revenir en haut Aller en bas
Tamara N. Sokolova
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Directrice de Gryffondor et Professeur d'astronomie
Célébrité : Jenna-Louise Coleman
Pseudo : Marie / LittleJuice Âge : 22 Parchemins : 1962 Gallions : 2452 Date d'inscription : 28/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1548-tamara-mon-frere-a-divorce-d-av http://www.mumblemumps.com/t1573-tamara-i-m-just-a-little-girl-in-a-woman-body http://www.mumblemumps.com/t2388-journal-d-une-peluche

One more problem
Le personnel & les aurors


Elle ne veut pas être ici. Non, elle ne veut pas quitter ses appartement pour rejoindre les cachots. Elle a pas envie d’affronter tout et encore moins de voir son regard sur elle. James. Il est là-bas, il est enfermé et jamais encore elle n’a trouvé le courage de venir le voir. C’est lâche, elle le sait, elle assume. Le côté Serpentard qu’elle a toujours eu qui ressort aujourd’hui encore mais elle fait avec et surtout, elle assume. Pourtant, elle prend sur elle, elle sait qu’elle doit y aller à cette foutue réunion demandé par bon nombre des membres du personnel. Elle peut les comprendre, elle reste humaine malgré cette carapace qu’elle s’est forgé et ce coeur de pierre qu’elle s’efforce d’entretenir depuis quelque temps maintenant. Elle est comme ça Tamara, elle ne peut pas s’en empêcher de se renfermer sur elle-même à la moindre complication et aujourd’hui ne fait pas exception. Elle prend une profonde inspiration en poussant la porte des cachots. Ils sont déjà tous là, ou presque. Il y a une paroi vitrée entre les malades et les autres. Elle est des autres elle, elle voudrait être de l’autre côté pourtant. Idée stupide qu’elle n’a, elle ne veut pas s’en soucier, elle voudrait juste s’approcher de la vitre pour qu’il la voit, pour qu’il sache qu’elle est là et malgré les distances, elle le soutient. « Bien. A votre demande, nous avons autorisé cette réunion afin de discuter de ce qu’il se trame actuellement dans l’école. N’approchez pas trop de la paroi de verre, vous les entendrez même de loin. » La voix de l’auror retentit et elle grimace. Ce qu’il se trame dans l’école. Le grand mystère pour tout le monde. Personne ne comprend, personne ne sait et c’est ce qu'il y a de plus effrayant. Elle aimerait se dire que ça n’est qu’un cauchemar et que bientôt, elle va se réveiller et tout sera revenu à la normal mais elle est réaliste Tamara. Elle sait que tout n’ira pas mieux en un claquement de doigt. « Je dois vous avouer que les choses sont compliquées, ces derniers temps, même pour nous qui surveillons ce qu’il se passe en quarantaine. Je tenais à dire que… » Et puis plus rien. Il est au sol, il ne répond plus à rien et pourtant, elle reste impassible. La peur la ronge oui mais ce n’est pas pour ça qu’elle est prête à réagir. « Mais faites quelque chose, bon sang ! » Elle a le regard qui se relève et voit qu’il s’agit de Zéphyr. Il ne peut rien faire lui, c’est comme ça qu’elle comprend à qui il s’adresse. A eux, à ceux qui sont libres qui peuvent tout mettre en oeuvre pour aider cet auror. « Zir' ! Qu'est-ce que je fais ?! » Et là, c’est à Sabal de parler. Elle ne fait rien la professeur d’Astronomie, elle a même tendance à faire un pas en arrière, c’est plus fort qu’elle. Tamara, elle veut fuir mais c’est la panique ici et si elle part, elle sait qu’elle pleurera jusqu’à ses appartement et elle ne prendra pas le risque que des élèves en dehors de leur dortoirs puissent la voir ainsi. Alors elle prend sur elle, elle prend une profonde inspiration et s’avance de nouveau jusqu’à rejoindre Sabal. « Il faut que nous nous calmions déjà. Ce n’est bon pour personne d’être dans un tel état. On va pas l’aider comme ça. » Pour la première fois depuis longtemps, elle est calme, elle est réfléchit et ne pense pas qu’à sa propre personne. Non, elle fait les choses dans l’ordre et ça commence par se calmer afin d’aider au mieux tout le monde, enfermés comme libérés et surtout cet auror, à terre, sans que personne ne sache pourquoi.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.


 
Sometimes, the hardest thing and the right thing are the same ♡
Revenir en haut Aller en bas
Johannes L. Rosenberg
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Concierge
Célébrité : Dan Avidan
Pseudo : Zire Âge : 24 Parchemins : 1197 Gallions : 935 Date d'inscription : 22/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1268-what-am-i-willing-to-put-up-wit http://www.mumblemumps.com/t1275-johannes-you-can-t-open-up-the-story-of-my-life-and-just-go-to-page-738-and-think-you-know-me http://www.mumblemumps.com/t1304-johannes-i-am-the-unicorn-wizard http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire

La salle est scindée en deux. Cette salle dans laquelle ils font chacun de leurs repas, cette salle qu'il commence à bien connaître après presque un mois. Un mois qu'il est là, bon sang. En un sens, il s'y attendait. Il a fallut deux mois avant que les premières personnes enfermées en quarantaine par erreur soient libérées, Johan se doutait donc bien qu'il n'en faudrait pas moins pour qu'on le relâche. Mais ici bas, avec ces journées si similaires les unes aux autres, chaque jour semble plus long que le précédent et même avec la plus grande patience du monde, certains moments sont particulièrement pénibles.

Les élèves qui subissent toute cette histoire avec eux sont déjà retournés dans leur cachot et eux sont là, à attendre, des Aurors ne les quittant pas des yeux. A attendre que leurs collègues les rejoignent, pour une réunion qui lui semble pas mal improvisée malgré les précautions prises pour éviter la contagion. Distrait, le concierge décroise les bras pour venir tapoter du bout de l'index l'épais verre qui les sépare de l'autre côté de la pièce, presque en tout point similaire à ce qui sert de porte à leurs cellules. Un soupir, puis il les recroise, son regard se portant sur ceux qui sont avec lui. Zirwya. James. Zephÿr. Il s'en fait pour chacun d'eux, pour certains plus que d'autres. Son frère semble être dans un état déplorable, pire que lorsqu'il est passé le voir après son anniversaire, pire que lorsque lui-même les a rejoint ici. Et James... Bon sang, James. L'Allemand s'assoit à la demande des Aurors, ne laissant rien transparaître de son inquiétude quant à tout ça sur son visage.

Bien. A votre demande, nous avons autorisé cette réunion afin de discuter de ce qu’il se trame actuellement dans l’école. N’approchez pas trop de la paroi de verre, vous les entendrez même de loin.

Ce qu'il se trame... Il n'est pas certain que qui que ce soit ici ait la moindre réponse à apporter. En tout cas, lui n'en a pas. La remarque à propos de la distance à respecter lui arrache un début de rictus méprisant, la fatigue laissant resurgir certaines facettes de lui qui l'épuisent lui-même.

Je dois vous avouer que les choses sont compliquées, ces derniers temps, même pour nous qui surveillons ce qu’il se passe en quarantaine.

Clairement, oui. Aussi compliquées que de subir test après test comme eux le font. L'amertume se fait sa place entre ses côtes et il baisse la tête, ses boucles plus que désordonnées dissimulant sans peine ses expressions alors qu'il se contente d'écouter.

Je tenais à dire que…

Johannes se redresse brusquement en entendant les cris, prêt à se relever, mais il réalise bien rapidement qu'il ne peut rien faire. Pas de derrière la vitre. Et il n'est pas le seul à le comprendre. Mais faites quelque chose, bon sang ! Plus que ce qui se passe, c'est le tremblement dans la voix du garde-chasse qui fait naître la panique en lui. Comme s'il lui fallait ça pour réaliser. Sa respiration se fait moins contrôlée, ses doigts se serrent autour de ses biceps, presque douloureusement. Sabal se précipite aux côtés de l'Auror, cherchant de l'aide auprès de l'infirmière, et la situation se fait de plus en plus réelle à chaque seconde qui passe : ils risquent d'être nombreux à être impuissants. Entre ceux bloqués et ceux qui n'ont pas la moindre idée de ce qu'ils peuvent bien faire. Le fait qu'ils n'ont pas la moindre idée de ce qui se passe. Le concierge se rapproche de nouveau de la vitre, mais réduire la distance ne l'aide pas à comprendre, ne lui donne pas plus d'indices. Tout ce qu'il voit, c'est un homme qui se tord de douleur. Il faut que nous nous calmions déjà. Ce n’est bon pour personne d’être dans un tel état. On va pas l’aider comme ça. Elle a raison, Tamara. Se laisser gagner par la panique n'apportera rien de bon. Vous ne pensez pas qu'aller chercher vos collègues les médicomages serait une idée judicieuse ? Son ton est froid, son regard glacé, quand il s'adresse aux Aurors présents dans la pièce avec eux. Qu'ils servent à quelque chose d'autres qu'à jouer avec des cobayes, pour une fois. Est-ce que quelqu'un a passé du temps avec lui, avant de venir ? Quelqu'un sait s'il a consommé quoi que ce soit ? Il essaye de penser rationnellement, mais même avec plus de données, il n'a pas la prétention de savoir quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Plus de trois mois qu’elle était enfermée, Zirwya croyait devenir folle. La seule chose qui la faisait probablement tenir, c’était de voir Kamen chaque jour. Kamen qui ne se laissait pas abattre, qui survivait, à quelques mètres d’elle. Comment pouvait-elle se laissait mourir lorsque lui continuait un tant soit peu à y croire ? Et tous ces gens autour d’elle faisaient la même chose. James. Zéphÿr. Alors elle se laissa une nouvelle fois mettre en cage, comme si elle avait contracté la peste ou le choléra. Comme si elle allait polluer l’air de ses miasmes, contaminant alors Poudlard et le monde. Pendant un an on l’avait laissée vagabonder à sa guise dans le château, on l’avait laissée faire son travail pour aider tous ces pauvres gens, ça n’avait jamais posé de problèmes à qui que ce soit. Elle s’assit sur une chaise, comme les autres membres du personnel devenus bestiaux. Elle prit soin d’être près de James. Elle ignorait pourquoi et comment elle avait fini par placer une confiance en lui. Parce qu’il était un compagnon d’infortune, probablement.

Un auror prit la parole. Elle le reconnut. Il avait lui aussi participé à la destruction de la chambre des secrets, il avait lui aussi obtenu l’Ordre de Merlin. Elle l’aurait presque respecté si ses premières phrases ne semblaient pas indiquées qu’en plus d’être de sales animaux, ils étaient féroces. Ne pas s’approcher des cages, animaux dangereux. C’est ça. Elle aurait voulu cracher à la vitre pour rappeler qu’elle était toujours humaine, mais ça n’aurait qu’aggravé son cas. Elle ne s’en sentait plus la force. Alors elle écouta la sérénade de l’homme, jusqu’à ce que tout s’arrête, qu’il s’écroule, et qu’elle ressente cette vive douleur dans le cœur, l’abdomen, dans la tête, dans ses membres. Agonie.

Ce n’était pas la première fois, ces derniers temps elle avait cru ressentir les sentiments des autres, les envies des autres, la douleur des autres. Elle savait que James était devenu loup-garou, et étrangement, elle avait l’impression de l’être devenue aussi, d’avoir des instincts animaux. Tout comme elle avait cette horrible impression de n’avoir envie que de viande crue, et elle savait pertinemment qu’il existait une personne parmi le corps enseignant qui était animagus. Le lien semblait farfelu, elle ne le comprenait pas, mais elle ne voyait pas d’autre explication. Surtout en ce moment précis, lorsque la douleur parcourut son être. Elle réprima un cri, contint la souffrance en un visage crispé, agrippant sa chaise. Elle entendit Sabal, incapable de lui répondre. Un bézoar. C’était la seule chose à laquelle elle pensait, ils n’avaient pas le temps d’analyser ce que pouvait bien avoir l’homme, même si cela ressemblait à l’œuvre d’un violent poison.

Elle tenta de murmurer ce qu’elle voulait dire à Sabal, mais celui-ci semblait ressentir la même douleur qu’elle, tout comme James, Sarah et Alexis. Pourquoi eux ? C’était à n’y rien comprendre. « UN BEZOAR, VITE. QUE CA S’ARRETE. » Elle ne sut très bien comment elle avait trouvé la force de crier, mais ses membres se dérobèrent sous son poids, et la voilà qui était à terre, tentant de reprendre le contrôle d’elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 29 Parchemins : 1061 Gallions : 1272 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

ONE MORE PROBLEM
Sujet commun membres du personnel & aurors.

Cette réunion, tout le monde l'attend, sans vraiment savoir ce qui va en ressortir. Voilà des mois que la quarantaine est effective et que de nombreuses personnes, élèves et professeurs confondus, défilent pour subir des tests, restent aux cachots ou sortent pour les plus chanceux. Ilia sait ce qu'elle doit faire, elle est chargée de veiller à ce que tout se passe au mieux dans cet endroit dénué de chaleur humaine, côtoyant de trop près les malades pour se poser la question de la contamination. Chacun s'observe, se jauge et espère ne pas être atteint.
Ce soir, la Bulgare est du mauvais côté de la barrière, chargée d'escorter les patients à la salle qui sert habituellement de réfectoire. Ils ne rechignent pas, la douleur est palpable tout autant que la contrariété et le plus bel exemple reste le garde-chasse à coup sûr. Lui fait vraiment peine à voir et si elle le pouvait, la jeune femme les aiderait tous à sortir d'ici. Mais les conditions de l'épidémie restent encore trop floues pour qu'on puisse se permettre une telle chose.

La salle a été vidée de ses tables et des chaises ont été disposées le long d'une paroi de verre d'une épaisseur affolante. La sécurité est quelque chose qui tient à cœur au directeur de l'établissement mais sûrement bien plus à l'auror qui se lève pour parler. Lui craint une mutinerie depuis le premier jour et bien que certaines échauffourées auraient pu tourner au drame, rien de tel n'est à déplorer. L'homme prend la parole afin d'expliquer le but de la réunion, rappelant qu'il fait partie des gens ayant autorisé la discussion. Ilia reste droite, impassible au fond de la pièce. Elle sait qu'elle prendra part à la réunion d'une manière ou d'une autre, mais pour le moment, on lui a demandé de surveiller les infectés. Ils n'ont pas tous l'air malade et c'est un affront que de ne pas se servir des compétences de la medicomage selon Ilia qui aurait fait autrement si elle avait pu avoir son mot à dire.

Soudain, tout se passe rapidement. L'auror s'écroule en poussant des cris de douleur et personne ne sait plus quoi faire. La directrice de Gryffondor impose le calme à ses collègues afin de trouver une solution au problème et c'est finalement la voix de Zirwya qui surplombe celle des autres, leur lançant d'employer un bezoar. C'est exactement ce qu'aurait fait la jeune auror si elle avait été de l'autre côté. Bonne élève, elle se rappelait de ses leçons et de ce qu'il fallait faire. « Professeur De Vandekeybus ! Les médicomages ont un chariot tout de suite à droite en passant la porte. Il doit y avoir tout ce qu'il faut ! » renchérit Ilia dont la disposition des cachots n'a pas de secret pour elle. Plus vite on stoppe la crise, mieux ça sera pour le pauvre homme à terre. Espérons-le. Plus rien ne se passe normalement dans cette école.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.


Mon frère, tu étais ma fierté, ma vie. Aujourd'hui, j'apprends à vivre sans toi, sans tes sourires.
Je me relève grâce à ton souvenir. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.


Revenir en haut Aller en bas
James Martell
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Professeur de Zoomagie, directeur des Serdaigle et s'occupe aussi des retenues
Célébrité : Daniel Gillies
Pseudo : Emi. Âge : 27 Parchemins : 2935 Gallions : 863 Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t234-james-martell-revele-tous http://www.mumblemumps.com/t241-james-martell-la-lecture-une-felicite-qui-se-merite http://www.mumblemumps.com/t623-james-martell-you-ve-got-mail http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

ONE MORE PROBLEM
Sujet commun membres du personnel & aurors.

Une réunion ? Maintenant ? Comme si leur avis comptait... Comme s'ils faisaient encore parties du corps enseignant ou du personnel de Poudlard... Cette blague, une bonne vieille blague... Si James n'avait rien dit et c'était laissé trainé jusque-là, c'était parce qu'il savait qu'il pourrait peut-être avoir la chance de croisé Sarah et peut-être même Tamara... Johannes ? Toutes ses personnes qui font parties de son entourage et dont il avait cruellement besoin plus que jamais ces derniers temps... Il arrive alors dans leur salle de repas, une grande vitre a été installée, un regard vers les autres infectés, ils étaient tous plus ou moins dans le même état, abattu, plus aucune envie de se battre, si James avait encore une raison de se battre ? C'était sa propre fille qui elle aussi était enfermée avec lui... Cependant il n'était plus très loin de rendre les armes lui aussi... Tandis qu'ils s'installent, un aurors prend finalement la parole, entre les nausées, les sueurs froides, les douleurs, les yeux de Sarah, ceux de Tamara... Le Zoomage a du mal à suivre ce qui se passe néanmoins il est tout aussi ébranlé que les autres lorsque l'auror s'effondre devant eux. Il se lève lui aussi, mue par un instinct primaire de vouloir aider mais derrière leur vitre les infectés sont tous impuissant...

Tandis que tous s’affolaient que des cris se faisaient entendre, que sa douce Tamara demandait le silence, James prenait conscience d'autre chose... Son regard se posait sur Zirwya en premier et puis Sabal, Alexis... Et encore Sarah... Il y avait quelque chose, ils semblaient tous ressentir la même chose, une douleur sourde et puissante, c'était aussi accompagné d'une envie de viande rouge pour James, mais il se demandait si ce n'était pas son côté loup-garou qui ne jouait pas des siennes... Cette situation était nouvelle pour lui, c'était encore une chose qu'il ne maitrisait pas et enfermé au fin fond des cachots disons que ce n'était pas quelque chose avec laquelle il apprenait réellement à vivre, il subissait plutôt qu'autre chose... Ilia finit par prendre la parole, est-ce que réellement la médecine allait pouvoir faire quelque chose ? James avait de sérieux doute, cependant pour une fois, il restait silencieux, au final pas grand-chose d'autre ne comptait que ses proches et il les dévoraient des yeux, ne se sentant même pas honteux, il essayait de graver leurs traits en mémoire, parce qu'une part de lui en était certaine à présent, il ne sortirait plus jamais d'ici...

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.



Revenir en haut Aller en bas
Mumblemumps
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Parchemins : 1670 Gallions : 5094 Date d'inscription : 13/02/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com

ONE MORE PROBLEM
You'll no longer fear when your heart's turned to gold.

ϟ Clôture Cette réunion avait été demandé par un grand nombre des professeurs. Qu’ils soient en quarantaine, ou non, presque tous se préoccupaient grandement de l’avenir désormais incertain de leurs élèves. Incertain car plus personne ne pouvait maintenant savoir de quoi l’avenir serait fait. Même la plus avisée des voyantes ne saurait conter les jours sombres qui planent au dessus de leur tête. Et ça, tous l’ont compris ce soir. Les cachots ont été le témoin de ce qui devait être une réunion banale entre membres du personnel de la plus prestigieuse école de sorcellerie. Mais avec le temps, tous ont appris, souvent à leur dépend, à ne pas prendre chaque chose pour acquise. Il y a un long chemin à faire, semé d’embuche bien souvent. Dans une école de sorcellerie, on pourrait croire que tout se résoud en un claquement de doigts. En un coup de baguette magique en tout mais c’est faux. Tout est faux, tout n’est qu’illusion ici. La seule chose qui soit bien réelle, c’est cet auror, tombé au sol. Etait-il mort ? Juste inconscient ? Personne n’osait aller vérifier. Tout le monde avait peur de ce qu’il pourrait découvrir. La simple idée qu’il soit mort les terrorisait. Pourquoi lui ? Pourquoi pas un autre ? Pourquoi simplement ? Il y a des questions sans réponse, il y en a trop peut-être et c’est pour ça que personne ne sait où donner de la tête. L’infirmiere est en quarantaine, elle était la seule apte à aider. Les autres, ne sont que des professeurs, liés ou non, pris par la panique et l’inquiétude. Qui sera le prochain ? La question est dans tous les esprits, personne n’ose pourtant la poser, ça semble bien trop impensable. Et finalement, sans que quiconque n’ai eu besoin de faire quoique ce soit, ils le voient se redresser, ils le voient se frotter les yeux comme s’il venait d’être tiré d’un profond sommeil. C’est à ne rien y comprendre. « Que regardez-vous ? Ce n’était qu’un malaise. Tout va bien. » Mais avec ces mots, qui essaye-t-il de convaincre ?
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
One more problem (sujet commun personnel et Aurors)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sujet-commun : Intrigue 1
» 2. Bal masqué - Sujet commun
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)
» ‣ SUJET COMMUN : Repas de Début d'année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: dungeons and basements :: Quarantaine-
Sauter vers: