Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

(rowan&iverna) game over... let's break them down !

Rowan Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : 2e année de GISIS Sécurité magique
Célébrité : Diego Barrueco
Pseudo : .sparkle Âge : 27 Parchemins : 630 Gallions : 555 Date d'inscription : 30/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1704-rowan-heartbroken http://www.mumblemumps.com/t1731-rowan-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1730-rowan-maella-la-chouette-triste http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

game over... let's
break them down !


grande icone  grande icone
Début décembre, début des célébrations des fêtes de fin d’année. C’était le premier week-end du mois et la plupart des élèves avaient hâte de se rendre à Pré-au-Lard pour faire leurs premiers achats de Noël et préparer leurs cadeaux. Rowan, quant à lui, n’avait pas encore l’esprit à la fête. Le sorcier comptait lui aussi se rendre à Pré-au-Lard, mais pour une toute autre raison. Depuis quelques mois, Rowan échangeait des lettres avec un de ses amis, devenu auror depuis près d’un an. Ce type était voisin avec Zoella, avant. Il était lui aussi né-moldu et lui aussi sorcier, c’était pour cette raison qu’ils se connaissaient. Ils n’avaient pas le même âge, ce garçon était plus âgé qu’elle, plus âgé que Rowan, mais de quelques années seulement. Il avait découvert la relation entre Zoella et Rowan le jour où Rowan traînait près de chez la jeune Serdaigle. Il connaissait déjà Rowan à Poudlard, il était heureux pour lui. Et après la mort de Zoella, c’est lui qui avait été annoncer la nouvelle aux parents de la jeune fille car Rowan en était incapable. Cet ami, c’était probablement le seul né-moldu avec qui sa relation n’avait jamais changé après la mort de Zoella. Rowan l’aimait bien, il était attachant et sincère. Il ne l’avait jamais insulté, il n’avait jamais cherché à se battre avec lui. Ils étaient amis. Ils s’échangeaient des lettres, ils se rappelaient de Zoella ensemble, il l’aidait à se souvenir d’elle. Cette fois, Rowan avait une nouvelle faveur à lui demander. La dernière fois, c’était quand il avait été voir les parents de Zoella à sa place, cette fois, c’était pour qu’il le mette en relation avec une auror, sa coéquipière, Iverna Donnelly. Il lui parlait souvent d’elle, ils s’entendaient bien. Elle était forte dans ce qu’elle faisait. Il l’admirait et il en parlait en bien à Rowan, ce qui donna l’idée au Gryffondor de la rencontrer pour voir si elle pouvait l’aider. Tout comme l’apprenti auror et Zoella, Iverna Donnelly était née-moldue. Elle pourrait accepter de l’aider s’il jouait sur cette corde, même si elle devait être très occupée. Rowan jouait tout sur cette rencontre. L’apprenti auror avait demandé à Iverna de le rencontrer, elle ne lui avait pas donné de réponse précise, mais le Gryffondor l’attendrait à la Tête de Sanglier dans l’après-midi du samedi 2 décembre. C’est donc à la Tête de Sanglier qu’il se rendit ce jour-là, sans détour. Quand il poussa la porte de l’auberge, quelques regards se tournèrent vers lui. Il n’était pas un habitué, mais ce n’était pas la première fois qu’il venait. Il s’installa à une table, dans un coin. Il était le seul élève seul à une table, elle n’aurait pas de mal à le trouver si elle décidait de venir. Car il y avait toujours la possibilité qu’elle change d’avis, qu’elle décide qu’il ne valait mieux pas perdre son temps avec les demandes d’un élève. Rowan espérait la convaincre.

Il était encore tôt, il ne savait pas à quelle heure elle arriverait, mais il patientait avec un whisky pur feu. Il observait les gens autour de lui, il repensait aux évènements des derniers mois. Il y avait eu la quarantaine à la rentrée, mais heureusement, personne de son entourage ne semblait atteint. Ni lui, ni ses sœurs, ni ses meilleures amies, ni ses amis, ni sa fiancée. Ils semblaient tous épargnés par l’épidémie. Rowan n’était pas superstitieux, mais à cette pensée, il toucha du bois. Il s’était aussi rapproché de sa meilleure amie, Cassandre. Ils s’étaient embrassés. Il lui avait dit ce qu’il ressentait pour elle. Il avait empêché sa sœur cadette, Maelys, de sortir avec un né-moldu, Zeppelin. C’était en partie à cause de ces deux-là qu’il était là. Après ce qui était arrivé à Zoella, il fallait que la menace des parents cesse. Il fallait qu’ils puissent enfin vivre en paix. Pour qu’ils soient libres de fréquenter qui ils souhaitaient, Zeppelin pour Maelys et Cassandre pour lui, il fallait que ses parents soient reconnus coupables de leur crime, l’assassinat de Zoella, et qu’ils soient jugés. S’ils pouvaient faire un petit séjour à Azkaban, Rowan n’en serait que plus satisfait. C’était une toute petite vengeance par rapport à ce qu’ils avaient fait. Il avait encore un trou dans le cœur quand il pensait à Zoella, et même si aujourd’hui, il avait tourné la page et qu’il avait des sentiments pour Cassandre, un part de son cœur appartiendrait toujours à la douce Serdaigle. Rowan sortit de ses pensées quand il vit une femme entrer dans l’auberge. Elle était avec l’apprenti auror, mais ce dernier ne resta pas. Il fit un signe de tête à Rowan avant de s’en aller. Rowan s’approcha. « Bonjour, Iverna Donnelly ? Je suis Rowan Moore. » Il ne savait pas trop comment il devait l’appeler, c’était la première fois qu’ils se rencontraient, alors il l’appela par son nom complet et se présenta. Son ami avait dû parler de lui. Il avait intérêt à n’avoir dit que du positif. « J’ai cru que vous n’alliez pas venir. » Ajouta Rowan, il avait l’impression d’avoir attendu pendant des heures, alors qu’en fait, il avait seulement eu le temps de terminer un verre. Il la laissa commander et prit un autre verre du même whisky pour lui, et après, il s’arrêterait sûrement là avec le whisky pur feu. « Je vous remercie de m’accorder de votre temps. Votre coéquipier parle toujours de vous en bien… » Dit-il en s’installant à nouveau à sa table. Il ne tarda pas à l’éclairer un peu plus sur l’objet de leur rencontre. « J’aimerais mettre mes parents en prison et j’ai besoin de votre aide. Je suis sûr qu’ils ont commis un crime, mais je n’ai aucune preuve et… s’ils apprennent que je cherche à les dénoncer, ils s’en prendront à ceux que j’aime. » Rowan avait un peu d’argent de côté, il en avait dépensé une partie pour acheter un bracelet pour l’anniversaire de Cassandre, cet été, mais il lui en restait sûrement assez pour s’offrir les services de l'auror.

-- Rowan & Iverna --
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Iverna Donnelly
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : auror + ancienne gryffondor
Célébrité : gal gadot
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 932 Gallions : 563 Date d'inscription : 25/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2618-iverna-let-s-think-about-us http://www.mumblemumps.com/t2655-iverna-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t2654-luciole-les-petits-parchemins http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
game over... let's break them down !
Tu n’écoutais pas un seul mot de ce que ton coéquipier était en train de te raconter, ne comprenant toujours pas pourquoi tu avais accepté cette idée. Comme si aider un gamin à trouver le meurtrier de son amour perdu était efficace. Tu en doutais fortement, néanmoins tu tentais de faire un effort pour une fois. Apparemment c’était important que le binôme fonctionne pour ton chef alors tu restais silencieuse et tu acquiesçais simplement en haussant les épaule. Faire attention à ce que l’autre demande, toi tu ne lui demandais rien de spécifique, ne voulant pas le mêler à ta vie. De toute manière tu perdais tous ceux qui y entraient alors pourquoi laisser quelqu’un d’autre souffrir ? La seule qui semblait rester pour l’instant était Mila et encore heureux tu ne saurais que faire si jamais ta filleule venait à disparaître de ta vie. Sauf que là tu ne parlais pas de la fille de ta cousine mais tu écoutais ton coéquipier parler de la tragique mort de son ancienne voisine qu’il considérait comme une sœur, sans réellement écouter. Tu avais entendu le principal, le nom du jeune homme qu’il souhaitait que tu rencontres, le nom de la gosse et le fait qu’elle soit née-moldue et que les parents du jeune sorciers avaient du mal à cela. C’était tout ce dont tu avais besoin pour l’instant, cherchant à comprendre pour quelle raison il essayait toujours de jouer la carte enfant de moldus avec toi. Cela ne fonctionnait pas, n’avait-il pas compris que tu ne voulais plus rien à voir avec eux ? Tes parents t’ayant dégoûtés bien vite des êtres démunis de magique, même si la guerre avait eu le même effet avec les sorciers au final.

Tu avais donc proposé qu’il te rejoigne à la Tête de sanglier, endroit le moins fréquentés par les élèves de Poudlard. Tu te demandais souvent pourquoi, certainement à cause des types habitués, pourtant c’était là que les aurors basés à Pré-au-Lard possédait leur quartier général. Tu te fichais bien de ce que l’on pouvait penser après tout, sauf que ce n’était pas réellement ton job d’enquêter afin de trouver des meurtriers. Ton rôle était part la suite de les interroger et il fallait avouer que parfois tu ne lésinais pas sur les moyens quitte à passer quelques mesures de sécurité. Tu entrais donc dans le pub, accompagné de ton coéquipier qui te montrait la table à laquelle était assise son ami. Tu soupirais rien qu’en y pensant, mais peut-être que cette conversation pourrait être plus intéressante que tu puisses le penser. Tu signales à ton jeune collègue qu’il peut s’en aller, tu ne voulais pas de deux gamins dans les pattes pour cette rencontre, un seul suffirait. Tu t’approches doucement avec un signe vers l’un des barman afin qu’il te serve un whisky pur feu. « Bonjour, Iverna Donnelly ? Je suis Rowan Moore. » Tu fis un signe de tête pour simple réponse, comme si tu ne t’en étais pas douté. Après tout c’était lui que tu venais voir donc cela semblait logique. « J’ai cru que vous n’alliez pas venir. » Tu émet un léger rire, légèrement froid en le regardant un instant dans les yeux pour essayer de comprendre ce qu’il voulait réellement de toi. Tu le scrutais aussi profondément que tu le pouvais quitte à le rendre mal à l’aise tu t’en fichais. « Je ne pensais pas venir. » Autant ne rien cacher, pourtant tu étais là, tu avais été catégorique dans un premier temps, ton coéquipier ne devait pas faire d’enquête sur quelque chose qui le touchait de trop prêt. Par conséquent tu avais décidé d’accepter de le faire à sa place pour le protéger de son coté trop impulsif.

« Je vous remercie de m’accorder de votre temps. Votre coéquipier parle toujours de vous en bien… » Tu roules des yeux en t’asseyant attendant toujours le verre que tu avais demandé au bar. Tu en doutais, tu n’étais pas particulièrement gentille avec lui. Tu lui faisait quelques coups vaches parfois, mais il fallait qu’il apprenne, c’était pour son bien. « Et que dit-il de si merveilleux sur moi ? » Tu n’étais pas vraiment curieuse de savoir ce qu’il pouvait raconter sur toi, mais tu oulais en apprendre un peu plus sur sa façon d’être en dehors de vos heures passées ensemble. « J’aimerais mettre mes parents en prison et j’ai besoin de votre aide. Je suis sûr qu’ils ont commis un crime, mais je n’ai aucune preuve et… s’ils apprennent que je cherche à les dénoncer, ils s’en prendront à ceux que j’aime. » Tu le regardes un instant, te demandant s’il était réellement sérieux cherchant à comprendre pourquoi il souhaitait faire vivre ce genre de choses à ses parents. Tu connaissais la prison d’Azkaban et ce n’était pas particulièrement agréable d’y passer une partie de sa vie. Alors, même si certains pouvaient le mériter, tu ne le souhaitais à personne. Tu prends ton verre pour le boire d’un traite histoire de te remettre de cette requête. Tu fais signes au barman qu’il te ramène le même. « Je vois… tu as des états d’âmes parce que ta douce a été assassinée et tu vois le mal partout. Des fois des gens meurent sans que personne puisse l’expliquer ça s’appelle la vie. » Tu ne te montrais pas réconfortante, ce n’était pas dans ton caractère, sans aucun doute. Tes parents ayant que trop bien réussi à te forger une carapace te permettant de limiter certaines émotions humaines que tu agrémentais de quelques verres pour aider. « Tu es certain de vouloir utiliser cette option ? Azkaban n’est pas un voyage dans un pays paradisiaque. » Tu le regardes sans rien dire de plus.
   
⇜ code by bat'phanie ⇝


i don't even know
if I believe
everything you're trying to say to me
Revenir en haut Aller en bas
Rowan Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : 2e année de GISIS Sécurité magique
Célébrité : Diego Barrueco
Pseudo : .sparkle Âge : 27 Parchemins : 630 Gallions : 555 Date d'inscription : 30/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1704-rowan-heartbroken http://www.mumblemumps.com/t1731-rowan-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1730-rowan-maella-la-chouette-triste http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

game over... let's
break them down !


grande icone  grande icone
Quand Rowan vit son ami entrer dans le bar avec Iverna Donnelly, il se dit qu’elle serait peut-être la personne qui allait changer sa vie en lui permettant de se débarrasser de la pression de ses parents et de se venger. L’auror était une femme d’une bonne dizaine d’année de plus que lui, mais elle ne les faisait pas. Elle avait l’air charismatique, d’après ce qu’il pouvait voir d’elle. Il attendit qu’elle se rapproche de lui pour se le confirmer. Il se présenta, au cas où elle n’avait pas repéré qui il était. Le sorcier attendait beaucoup de cette rencontre. Tout comme lui, elle commanda un whisky pur feu, c’était probablement la meilleure boisson de cette auberge. Rowan lui dit qu’il avait cru qu’elle ne viendrait pas, ce qui la fit légèrement rire. Il ne savait pas si elle se moquait de lui ou pas. Elle le fixait jusqu’à provoquer une réaction, une réaction qui ne vint pas car il était difficilement mis mal à l’aise. Lui aussi avait l’habitude d’essayer d’intimider les autres depuis l’année passée, il connaissait bien cette technique. « Je ne pensais pas venir. » Finit-elle par répondre, mettant fin au doute. Tout ce qui comptait, c’était qu’elle avait finalement décidé de venir. Pourquoi ? Pour son collègue ? Parce qu’elle était curieuse ? Parce qu’elle n’avait rien de mieux à faire ? Rowan la remercia d’être venue et lui dit que son ami parlait toujours d’elle en bien, ce qui était vrai. Il se doutait qu’elle ne lui menait pas la vie facile, mais il ne l’avait jamais réellement critiquée. Elle lui apprenait beaucoup. « Et que dit-il de si merveilleux sur moi ? » Demanda-t-elle à Rowan, sans doute par curiosité. Est-ce qu’elle en doutait ? Le Gryffondor eut un léger sourire. C’était surtout une impression générale et puis, son ami lui avait vivement recommandé Iverna. « Que vous lui apprenez beaucoup, que vous êtes pour lui un exemple… je crois que si j’en dis trop, il va m’en vouloir. » En tout cas, ce qu’il voulait qu’elle comprenne, c’était que son ami avait beaucoup d’estime pour elle, même s’il ne le disait peut-être pas souvent parce qu’il la trouvait aussi très impressionnante. Elle l’inspirait dans son travail. Rowan aimerait beaucoup travailler avec une femme comme elle dans son futur métier, et il était bien parti pour devenir lui aussi auror un jour, s’il suivait la voie tracée par ses parents. Après lui avoir raconté un peu ce que son collègue disait d’elle, Rowan aborda le sujet principal de ce rendez-vous : mettre ses parents où ils le méritaient, c’est-à-dire en prison. Il voulait qu’ils payent pour le meurtre de son ancienne petite-amie. Il voulait qu’ils payent pour la vie qu’ils lui imposaient en le menaçant de s’en prendre à ceux qu’il aimait. Il voulait être libre. Contrairement à un elfe de maison qui n’avait besoin que d’un vêtement, la tâche n’allait pas être simple. Il ne cacha pas la situation à Iverna. Avec elle, il ne portait pas un masque. Il attendait sa réponse. Il attendait une réaction. Elle but son verre tout en semblant réfléchir, puis en commanda un autre. Rowan ne savait pas trop si elle accepterait de l’aider. Il n’arrivait pas à deviner son intérêt sur son expression, elle restait impassible.

« Je vois… tu as des états d’âme parce que ta douce a été assassinée et tu vois le mal partout. Des fois des gens meurent sans que personne puisse l’expliquer, ça s’appelle la vie. » Des états d’âme ? Rowan n’appréciait vraiment pas la façon dont elle lui parlait de la mort de Zoella, qui l’avait touché plus que tout dans sa vie jusqu’à présent. Il termina son deuxième verre plutôt que de s’énerver sur le champ. Iverna avait peut-être l’habitude de travailler autour des morts, mais pas Rowan. Si Zoella était morte d’une mort naturelle, tout serait différent. Elle avait été assassinée. C’était important. Elle en parlait comme si des meurtres arrivaient tous les jours, ce qui était peut-être le cas pendant la guerre, mais pas dans la vie du sorcier. « Tu es certain de vouloir utiliser cette option ? Azkaban n’est pas un voyage dans un pays paradisiaque. » Ajouta l’auror. Rowan savait très bien ce qu’était Azkaban, même s’il n’y avait jamais été et espérait ne jamais y aller. Le sorcier avait aussi entendu dire que les conditions y étaient maintenant plus agréables car il n’y avait plus les détraqueurs, les détenus étaient surveillés par des aurors. C’était d’ailleurs pour cette raison que ses parents voulaient qu’il devienne auror, ils voulaient qu’il ait de l’influence dans cette prison, qu’il puisse s’y infiltrer au cas où ils en auraient besoin un jour. Ils pouvaient pourrir en prison, cela ne lui ferait rien. Ou presque. Il savait qu’Ornella, une de ses petites sœurs, par exemple, n’approuverait pas du tout. Ornella lui en voudrait d’avoir mis ses parents là-bas. Maelys, quant à elle, était un peu plus rebelle ces derniers temps, avec son petit-ami né moldu. Elle ne lui en voudrait probablement pas autant, au contraire, elle serait peut-être fière de lui parce qu’il agissait enfin pour s’opposer à ses parents. Rowan répondit à Iverna : « Ils ne méritent pas un voyage dans un pays paradisiaque, croyez-moi. » S’ils étaient vraiment les assassins de Zoella, alors ils méritaient Azkaban. Et peut-être qu’il n’y avait pas que Zoella. Les mangemorts étaient jetés en prison depuis la fin de la guerre, ses parents avaient toujours été pro-mangemorts sans jamais le devenir eux-mêmes. Ils n’avaient pas été condamnés, cependant cela ne voulait pas dire qu’ils ne le méritaient pas. « Ils ont soutenu le mage noir pendant la guerre, ils n’étaient peut-être pas mangemorts, mais ils ne sont pas innocents. » Entendre la jeune femme dire qu’il voyait le mal partout, il ne pouvait pas le supporter. Elle voulait qu’il doute de ce qu’il avançait. Ses parents étaient responsables. Il en était persuadé. Certes, ils ne l’avaient jamais avoué, il ne pouvait pas le prouver pour le moment, mais il le savait au fond de lui. « Je ne vous demande pas d’avoir pitié de moi, juste de faire votre boulot. Il me faut des preuves. Vous allez m’aider, oui ou non ? » Demanda le brun, légèrement agacé. Il commanda un troisième verre, le dernier, promis.

-- Rowan & Iverna --
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Iverna Donnelly
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : auror + ancienne gryffondor
Célébrité : gal gadot
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 932 Gallions : 563 Date d'inscription : 25/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2618-iverna-let-s-think-about-us http://www.mumblemumps.com/t2655-iverna-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t2654-luciole-les-petits-parchemins http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
game over... let's break them down !
Tu ne comprenais toujours pas ce que tu faisais-là. Retrouver un petit gamin pour qu’il te parle de ces états d’âmes et petits problèmes de famille. Comme si cela pouvait t’intéresser. Mais ta curiosité avait été piquée, pour quelle raison ce jeune homme voulait-il absolument envoyer ses parents à Azkaban. Même si la prison avait changeait depuis ton passage, avec l’absence de détraqueurs, tu avais besoin de comprendre ce qui lui passait par la tête. L’amour ne pouvait pas faire faire des choses pareilles. Tu avais aussi une certaine rancoeur pour tes parents mais de là à vouloir les envoyer un prison ? Tu ne pouvais pas, les éviter et les rayer de ta vie avait été la meilleure chose que tu ais pu faire. Grâce à Piros et Annabeth, sans eux tu n’aurais rien pu faire, tu te serais certainement retrouver sous un pont étant donné qu’il était hors de question pour toi de repartir dans ta famille moldue. Cependant tu te concentres à nouveau sur le gryffondor, d’une certaine manière il te faisait penser à toi. Ne serait-ce qu’un petit peu. C’était certainement une des raisons pour lesquelles tu te retrouvais devant lui, mais tu préférais ne rien dire. Alors, tu attendais qu’il te répondre vis-à-vis de son amis ton coéquipier. « Que vous lui apprenez beaucoup, que vous êtes pour lui un exemple… je crois que si j’en dis trop, il va m’en vouloir. » Un rictus se dessine sur tes lippes. Tu as tendance à avoir du mal à y croire pourtant tu laisses dire. Répondre ne servirait à rien surtout que tu n’étais pas là pour parler de toi ou même du sorcier qui te servait de binôme même si au final tu pouvais en dire beaucoup sur ce gamin bien trop spontané.  

Tu écoutes donc le jeune Rowan cherchant à comprendre pourquoi il voulait faire vivre ce genre de choses à ses parents. Tu comprenais qu’il puisse en vouloir à ses parents pour la mort de sa petite amie de l’époque. Néanmoins, tu ignorais comment tu pouvais avoir des preuves sur ce point, tu ignorais bien trop de choses sur la famille Moore. Tu savais que tu avais du lui faire du mal en parlant de ces états-d’âmes. Mais tu t’en fichait, il n’avais rien à dire, s’il voulait ton aide, il fallait qu’il se fasse à ta façon d’être, un point c’est tout. « Ils ne méritent pas un voyage dans un pays paradisiaque, croyez-moi. » Un nouveau rictus se dépose sur tes lèvres. C’était ce qu’il pensait, mais comment réagirait-il le jour où ils seraient effectivement enfermé dans l’une des cellules crasseuses de la prison ? Aurait-il des remords ? Tu ne voulais pas être celui qui briserait ses désillusions, parce que s’il n’était pas prêt à sacrifier sa famille, il ne pouvait pas te demander d’enquêter de la sorte. Si tu acceptais de te lancer dedans, tu trouverais les coupables et ceux-ci finiraient en prison sans aucun hésitations. « Ils ont soutenu le mage noir pendant la guerre, ils n’étaient peut-être pas mangemorts, mais ils ne sont pas innocents. » S’il cherchait à t’émouvoir cela ne servirait à rien. Tu étais peut-être une née-moldue, tu avais été persécutée pendant la guerre, mais tu savais très bien que certains n’avaient pas le choix. Une partie de tes amis proches avaient travaillés avec ou pour le Seigneur des Ténèbres. Un choix que tu n’approuvais pas, mais cela faisait partie de leur passé que tu ne pouvais pas changer. « Je ne vous demande pas d’avoir pitié de moi, juste de faire votre boulot. Il me faut des preuves. Vous allez m’aider, oui ou non ? » L’impatience, c’était bien un défaut de la plupart des jeunes d’aujourd’hui, tu le remarques de plus en plus en côtoyant certains. Tu n’accepterais pas, pas pour l’instant, il fallait que tu t’assures de ce dont il était capable. Tu bois une gorgée de ton verre pensive, cherchant les mots pour qu’il comprenne que tu n’étais pas complètement contre le fait de l’aider.

« Je ne suis pas certaine d’être la meilleure personne pour le faire... » Tu le regardes un instant restant encore silencieuse, tu te doutes qu’il va mal réagir qu’il va croire que tu ne veux pas l’aider. Tu allais accepter que s’il te prouvait qu’il ne changerait pas d’avis. « Je comprend ton point de vue, je n’ai pas pitié de toi, la mort est complexe à côtoyer. Tu fais partie de cette génération bien trop jeune pour cette guerre qui nous a bouffé de plein fouet. Chaque sorcier à fait ces choix lors de la guerre, certains ont choisi le mauvais côté pour d’autres, celui qui leur semblait le plus juste. » Tu le regardes, il fallait qu’il comprenne ce que tu sous-entendais. « Certains ont fait ce qu’ils fallait pour protéger les leurs quitte à sacrifier certains principes. Ils s’en veulent certainement maintenant. Pourtant ils continuent de vivre. » Tu soupires, cela ne lui plairait pas, tu en avais conscience, d’une certaine manière tu protégeais ses parents et il ne pourrait pas comprendre. « Es-tu certain de vouloir sacrifier ta famille pour ça ? Tu as peut-être des frères et sœurs, qu’est-ce qu’ils penseraient de cette idée ? Penses-tu qu’ils seraient de ton côtés ?  Que tu ne les sacrifierais pas ? » Tu voulais bien lui faire comprendre que c’était une voie sans issue si jamais ses parents étaient réellement les meurtriers de son amour. « Je suis certaine que ma petite sœur m’en veut toujours de ne jamais être revenue la chercher et l’avoir laissé avec mes parents… je l’ai sacrifiée pour ma sécurité, es-tu sûr de vouloir tout sacrifier ? » Il perdrait bien plus que ses parents en le faisant mais ce n’était pas ton choix, mais le sien après tout.
   
⇜ code by bat'phanie ⇝


i don't even know
if I believe
everything you're trying to say to me
Revenir en haut Aller en bas
Rowan Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : 2e année de GISIS Sécurité magique
Célébrité : Diego Barrueco
Pseudo : .sparkle Âge : 27 Parchemins : 630 Gallions : 555 Date d'inscription : 30/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1704-rowan-heartbroken http://www.mumblemumps.com/t1731-rowan-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1730-rowan-maella-la-chouette-triste http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

game over... let's
break them down !


grande icone  grande icone
Rowan devait absolument convaincre l’auror de l’aider. Depuis le début, elle ne semblait pas très emballée à l’idée de lui accorder ses services. Il le voyait dans son regard, Iverna ne le prenait pas au sérieux et c’était à la fois fâcheux et vexant. Rowan lui raconta ce que son ami avait raconté sur l’auror. S’il l’appréciait autant, c’était qu’elle était bonne dans ce qu’elle faisait, en plus d’être bonne tout court, soyons réalistes. Mais il ne fit aucune allusion à ce sujet. Il n’était pas là pour cette raison. Pourquoi n’acceptait-elle pas directement de mettre ses parents en prison ? Elle ne les connaissait pas. Elle ne connaissait même pas Rowan, comment pouvait-elle supposer qu’il le regretterait ? Elle réalisait sûrement qu’il hésitait depuis très longtemps pour avoir attendu tant de temps. Quoiqu’il en soit, le Gryffondor commençait à s’impatienter. Il ne comprenait pas pourquoi elle perdrait son temps avec lui si elle n’allait pas accepter de lui venir en aide. Enfin, Iverna entreprit de lui répondre : « Je ne suis pas certaine d’être la meilleure personne pour le faire… » Rowan regarda l’auror sans vraiment comprendre ce qu’elle voulait dire. Qui d’autre serait meilleure qu’elle pour l’aider ? Il avait toujours l’option d’aller vers un autre auror, mais pour quelle raison ne pouvait-elle pas le faire ? Ne pensait-elle pas que s’ils étaient vraiment coupables de ce dont Rowan les accusaient, ils méritaient d’aller à Azkaban ? Heureusement, elle reprit la parole : « Je comprends ton point de vue, je n’ai pas pitié de toi, la mort est complexe à côtoyer. Tu fais partie de cette génération bien trop jeune pour cette guerre qui nous a bouffée de plein fouet. Chaque sorcier a fait ses choix lors de la guerre, certains ont choisi le mauvais côté pour d’autres, celui qui leur semblait le plus juste. » Rowan but une gorgée de son troisième verre. Il écoutait ce qu’elle lui disait, mais elle ne semblait pas non plus le comprendre. Elle prétendait le faire, mais c’était du vent. Le Gryffondor se dit que sa vie aurait pu être bien pire et bien plus courte si ses parents l’avaient forcé à suivre leurs idées avant la grande bataille et qu’on aurait vu en lui un ennemi à abattre. Heureusement, le sang-mêlé n’en avait rien à faire des idéologies des mangemorts. Ce n’était pas le cas pour Ornella, il était soulagé qu’il ne lui soit rien arrivé et puis il espérait qu’elle ait changé d’avis, comme Maelys l’avait fait. C’était justement là qu’Iverna voulait en venir. « Certains ont fait ce qu’il fallait pour protéger les leurs quitte à sacrifier certains principes. Ils s’en veulent certainement maintenant. Pourtant ils continuent de vivre. » Ce n’était absolument pas le cas de ses parents. Rowan était persuadé qu’ils recommenceraient sans hésiter. D’ailleurs, après la guerre, ils n’avaient pas changé de mentalité. Ils continuaient à penser que le sang d’un sorcier était déterminant et ils voulaient que Rowan continue à purifier le sang de la famille Moore en épousant une sorcière de sang-pur. En revanche, Maelys, la cadette, vivait dans le regret d’avoir dénoncé son frère et sa petite amie moldue et conduit à la mort de cette dernière.

« Es-tu certain de vouloir sacrifier ta famille pour ça ? Tu as peut-être des frères et sœurs, qu’est-ce qu’ils penseraient de cette idée ? Penses-tu qu’ils seraient de ton côtés ?  Que tu ne les sacrifierais pas ? »  Rowan semblait très absorbé par le contenu de son verre, mais en réalité, il réfléchissait aux paroles de la jeune femme. Elle marquait un point. Rowan avait déjà ce que Maelys voulait, elle ne voulait plus de l’influence de leurs parents, elle encourageait même son frère à fuir, mais il n’allait pas fuir, il allait se battre. Pour Ornella, c’était une histoire différente. Elle était plus proche de leurs parents qu’eux ne l’étaient. Rowan ne savait pas ce qu’elle en penserait, il n’avait jamais eu une réelle discussion avec elle sur ce sujet. Il ne savait pas si elle était plus de son côté à lui que de celui des parents. « Je suis certaine que ma petite sœur m’en veut toujours de ne jamais être revenue la chercher et l’avoir laissé avec mes parents… je l’ai sacrifiée pour ma sécurité, es-tu sûr de vouloir tout sacrifier ? » Demanda Iverna au sorcier. Le Gryffondor ne connaissait rien de l’histoire de cette femme, mais elle semblait trouver des similarités entre leurs deux vies. Elle avait fait un choix et lui devait faire le sien. « C’est ce que vous pensez, mais vous ne le savez pas avec certitude ? Peut-être qu’elle ne vous en veut pas autant que vous le pensez. Peut-être que c’est ce qu’elle souhaitait pour vous, pour votre bien. » Rowan ne connaissait pas la famille d’Iverna, donc il ne savait pas comment sa sœur avait pu réagir, mais elle aurait réalisé que c’était mieux ainsi. Par contre, si sa petite sœur était en danger elle aussi, alors c’était une autre histoire sur laquelle Rowan ne s’exprimerait pas. « Pour répondre à votre question, j’ai deux sœurs, un peu plus jeunes que moi. Elles ont toujours plus ou moins suivi mes parents. Enfin, c’est ce que je croyais… La cadette, Maelys, est différente. Elle a changé, elle ne pense plus comme eux. Elle en est même jusqu’à se trouver un copain sang-de… né-moldu. C’est aussi pour elle que je fais ça… parce que je sais ce qu’il risque d’arriver à son copain un jour... elle ne semble pas s’en rendre compte. » Lui s’était éloigné de tous les nés-moldus de son entourage pour ne prendre aucun risque, cela le rendait donc fou de voir Maelys risquer de vivre la même chose que lui alors qu’il en avait souffert atrocement. Il ne voulait pas voir sa petite sœur souffrir autant que lui. « Elle voudrait que je cesse de les écouter moi aussi. Mais si je fais ça, ils s’en prendront à ma meilleure amie, Cassandre. » Elle était bien plus que sa meilleure amie, elle était celle dont il était tombé amoureux alors qu’il s’était juré qu’il n’aimerait plus jamais après la mort de Zoella. « J’en ai rien à foutre de les voir pourrir en prison, je ne le regretterai pas. Maelys s’en remettra elle aussi. Quant à mon autre sœur, Ornella… J’en sais rien, honnêtement. Mais elle est forte, elle comprendra. Je préfère lui montrer que si on fait des conneries, on va en prison plutôt que l’inverse. » Rowan ne voulait pas voir Ornella mal tourner. Il préférait qu’elle voie qu’on ne peut pas faire ce qu’on veut dans la vie. Il regarda la jeune femme avec un regard d’une intensité à faire pâlir presque n’importe qui. Pourtant, il savait qu’elle, elle ne fléchirait pas. Contrairement à ce qu’elle semblait penser, il était persuadé qu’elle était la personne la mieux placée pour l’aider.

-- Rowan & Iverna --
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Iverna Donnelly
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : auror + ancienne gryffondor
Célébrité : gal gadot
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 932 Gallions : 563 Date d'inscription : 25/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2618-iverna-let-s-think-about-us http://www.mumblemumps.com/t2655-iverna-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t2654-luciole-les-petits-parchemins http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
game over... let's break them down !
Tu pouvais comprendre le besoin de vengeance que certaines personnes suite à la guerre et les pertes que celle-ci avait causé. Cependant, lorsqu’il s’agissait de vengeances familiales tu semblais beaucoup plus perplexe. Principalement à cause du fait que des querelles avaient pu surgir à cause de profondes mésententes. Mais de là a entendre qu’un fils souhaite un enfermement de ses parents, tu avais du mal. Tu n’aurais certainement jamais le cran de faire ce genre d’actions avec les tiens et c’était fous ce qu’ils t’avaient fait vivre tout de même. Donc tu souhaitais bien lui faire comprendre que si tu trouvais des preuves démontrant que ses parents étaient bien dans cet assassinat, il ne se remettrait pas en question. Si tu commençais, tu irais jusqu’au bout quoi qu’il puisse vouloir par la suite, il ne devrait pas faire machine arrière. « C’est ce que vous pensez, mais vous ne le savez pas avec certitude ? Peut-être qu’elle ne vous en veut pas autant que vous le pensez. Peut-être que c’est ce qu’elle souhaitait pour vous, pour votre bien. » Tu soupires, n’appréciant pas que ln arle de ta vie privé, ou que l’on essaie de te faire penser que cela puisse être possible. Tu avais abandonné Siobhàn une fois Poudlard terminé, c’était aussi simple que cela. Tu n’arrivais pas à te le pardonner parfois, pourtant il valait mieux que tu retrouves la conversation normale, celle pour laquelle le jeune sorcier était venu te voir.

« Pour répondre à votre question, j’ai deux sœurs, un peu plus jeunes que moi. Elles ont toujours plus ou moins suivi mes parents. Enfin, c’est ce que je croyais… La cadette, Maelys, est différente. Elle a changé, elle ne pense plus comme eux. Elle en est même jusq trouver un copain sang-de… né-moldu. C’est aussi pour elle que je fais ça… parce que je sais ce qu’il risque d’arriver à son copain un jour... elle ne semble pas s’en rendre compte. » Tu souris en le remarquant se soucier des mots qu’il utilisait devant toi. S’arrêtant en remarquant qu’il donnerait une insulte pour un sorcier tel que toi. Tu t’en fichais au final, tu avais appris à vivre avec les sorciers pensant que vous leus voliez leur magie, alors. Plus rien ne pouvait te choquer sur ce point. Surtout que bon tu avais fini à Azkaban à cause de ce statut lors du règnes de l’un des plus grands sorciers, enfant d’un moldu. « Elle voudrait que je cesse de les écouter moi aussi. Mais si je fais ça, ils s’en prendront à ma meilleure amie, Cassandre. » Tu soupires, il faisait ce qu’il voulait, tu t’en fichais bien de ce qu’il comptait faire, tant que tu ne te retrouvais pas bridées avec des informations sur leurs parents. Tu prends ton verre afin de le terminer et de faire un signe afin d’en avoir un nouveau. Qu’il pense que tu puisse boire trop, tant pis. « J’en ai rien à foutre de les voir pourrir en prison, je ne le regretterai pas. Maelys s’en remettra elle aussi. Quant à mon autre sœur, Ornella… J’en sais rien, honnêtement. Mais elle est forte, elle comprendra. Je préfère lui montrer que si on fait des conneries, on va en prison plutôt que l’inverse. » Tu émets un petit rire, tout en restant silencieuse, il te faisait rire le jeune sorcier pour le coup. Tu pouvais comprendre, que cela pouvait faire un exemple s’il le souhaitait. Un rictus reste sur ton visage. Tu le regardes à nouveau, en restant silencieuse.

« Très bien. » Tu ne dis rien de plus, cherchant à voir comment lui dire, que tu acceptais de faire ce qu’il te demandais dans la limite de ton possible. Il fallait bien que tu lui fasses comprendre que tu acceptais à ta façon. « Je ferais ce que je peux pour t’aider. Mais il y aura des conditions. » Il fallait bien que tu décides de mettre en place des règles, pour en savoir plus sur ses parents, sur sa familles, sur sa petite amie décédée. « Il va falloir que tu me donne des informations, sur tes parents, toute ta famille, ta petite amie décédée. Il faut d’abord que je sache le plus possible sur tous les liens qui vous lient tous. Ensuite, je verrais ce que j’ai à faire. » A lui de tout te dire, peut-être devais-tu lui signaler que tu voulais savoir toute l’histoire. « Je dois tout savoir, rien ne doit être omis, surtout sur les circonstances de sa mort. » Tu regardes le serveur te ramener ce verre que tu attendais, en lui faisant un signe que c’était bon. Tu soupires en y pensant. Tu ne pouvais pas continuer, il fallait d’abord t’assurer qu’il t’offrirait les informations dont tu avais besoin.    
⇜ code by bat'phanie ⇝


i don't even know
if I believe
everything you're trying to say to me
Revenir en haut Aller en bas
Rowan Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : 2e année de GISIS Sécurité magique
Célébrité : Diego Barrueco
Pseudo : .sparkle Âge : 27 Parchemins : 630 Gallions : 555 Date d'inscription : 30/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1704-rowan-heartbroken http://www.mumblemumps.com/t1731-rowan-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1730-rowan-maella-la-chouette-triste http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

game over... let's
break them down !


grande icone  grande icone
Rowan raconta plus en détails la raison de sa venue dans ce bar et de son appel à l’aide. Elle lui avait demandé s’il ne risquait pas de se mettre ses sœurs à dos en condamnant leurs parents, il avoua qu’il le faisait aussi un peu pour elles. Enfin, surtout pour Maelys. Il ne savait pas ce qu’en penserait Ornella. Pour le futur de Maelys, pour le sien avec Cassandre éventuellement, il fallait arranger cette histoire. C’était le rôle que devait jouer Iverna Donnelly. Elle était une de ses dernières options. Elle pouvait bien sûr refuser de l’aider, mais il irait voir un autre auror. Il n’abandonnerait pas, pas cette fois. Il était trop tard pour faire demi-tour, ce que le sorcier ne souhaitait pas de toute façon, quelles que soient les conséquences, il assumerait. Comme il venait de le dire à l’auror, il préférait montrer à sa sœur qu’on ne peut pas faire de conneries sans être puni, au cas où elle souhaitait continuer à suivre aveuglement les idées de leurs parents. Ce qu’il venait de dire semblait faire sourire Donnelly. Elle restait silencieuse, il s’attendait à ce qu’elle cherche encore d’autres moyens de le faire reculer. Mais au contraire, elle dit : « Très bien. » Iverna ne semblait plus chercher à s’assurer que le sorcier ne regrette pas son geste un fois la machine en route. Elle semblait en avoir assez entendu, mais il n’était pas sûr qu’elle ait réellement accepté. Il attendait qu’elle le lui confirme, ce qu’elle ne tarda pas à faire. « Je ferai ce que je peux pour t’aider. Mais il y aura des conditions. » Rowan était soulagé d’entendre qu’Iverna allait l’aider, mais quand il entendit la suite, il fut curieux de savoir de quoi elle parlait. Il se demandait quelles seraient les conditions. Elle reprit : « Il va falloir que tu me donne des informations, sur tes parents, toute ta famille, ta petite amie décédée. Il faut d’abord que je sache le plus possible sur tous les liens qui vous lient tous. Ensuite, je verrais ce que j’ai à faire. » Puisqu’il souhaitait l’aide d’Iverna, il lui donnerait toutes les informations dont elle avait besoin. Il ne ferait pas d’histoires. Il était venu vers elle, il était normal qu’elle sache tout. « Je dois tout savoir, rien ne doit être omis, surtout sur les circonstances de sa mort. » Le problème, c’était que Rowan ne savait pas tout. Il n’était pas là quand elle était morte, il était à Poudlard. Elle était en fuite. Il n’avait plus eu de nouvelles d’elles et un jour, il l’avait appris de la bouche même de celle qui l’avait trahie. « Bien sûr. » Répondit Rowan, prêt à lui dire tout ce qu’il savait. Du coup, par où commencer ? Il regarda le serveur apporter un autre verre à la jeune femme. Il n’en commanda pas un autre pour lui, il avait assez bu. C’était une discussion trop importante pour que l’alcool vienne gâcher ses chances de se venger de ses parents et du meurtre de son ancienne petite amie.

« Par où commencer ? Premièrement, j’étais le premier à me foutre de la nature du sang des autres sorciers dans ma famille, avant que Maelys se réveille… J’ai toujours été en bons termes avec les nés-moldus, ce qui m’a valu plusieurs remarques de la part de ma famille, mais c’est tout. » Rowan n’avait commencé à avoir des problèmes que le jour où sa famille avait découvert qu’il sortait avec Zoella. « Jusqu’au jour où je suis tombé sous le charme d’une née-moldue, comme votre collègue a dû vous le raconter, Zoella. Elle et moi, c’était une évidence. On a tout fait pour garder cette relation cachée, sauf que certains ont fini par le découvrir. J’étais fou amoureux d’elle, c’est dur à cacher, plus qu’on ne le croit… Maelys et Zoella étaient de la même année et de la même maison, comme vous pouvez vous en douter, elles ne s’entendaient pas particulièrement, on peut même dire que ma sœur la détestait. » Le Gryffondor n’avait jamais réellement compris pourquoi. Pour lui, Zoella était une fille parfaite. Il ne comprenait pas qu’on puisse la détester. Il n’avait jamais vraiment voulu en savoir la raison non plus. Mais dès le jour où sa sœur l’avait appris, il n’avait cessé de défendre sa petite amie qui ne méritait pas cette haine selon lui. « Mes parents ont mis la pression sur mes sœurs pour qu’elles surveillent mes fréquentations. Ils voulaient savoir si j’avais enfin trouvé une petite amie de sang-pur. Elles n’ont rien dit, mais ils ont fini par faire craquer Maelys. Et… elle leur a parlé de Zoella. » Depuis, Rowan le lui avait pardonné, mais il lui en avait longtemps voulu. Il l’avait tenu pour responsable de la mort de Zoella pendant très longtemps. « Je suis tombé amoureux de Zoella en 1997. L’année suivante, à cause du statut de son sang, elle n’a pas pu revenir à Poudlard, elle a fui. Elle et moi, nous étions toujours en contact de temps en temps. Elle se faisait passer pour une cousine. Grâce à nos hiboux, on a réussi à se parler pendant quelques mois… et un jour, plus de nouvelles. » Plus les semaines passaient et plus il s’inquiétait. Il n’avait aucun moyen de savoir ce qui lui était arrivé en dehors des lettres. Elle ne répondait plus. Le hibou de Rowan revenait même avec ses lettres. Il avait le cœur serré. « Quelques semaines plus tard, Maelys est venue me voir en pleurs après avoir entendu le nom de Zoella à la radio parmi les victimes de la guerre… Elle a avoué avoir parlé d’elle à nos parents quelques semaines avant. Pour moi, il n’y a aucun doute. Ce n’est pas la guerre qui l’a tuée, c’est eux. » Sur cette affirmation, il fit une pause dans son discours. Il venait d’en dire déjà beaucoup, il fallait un petit temps pour que les informations s’imprègnent dans l’esprit de l’auror. Il y avait probablement beaucoup d’autres choses qu’il pouvait raconter, mais il allait falloir qu’elle l’éclaire un peu en lui posant des questions un peu plus précises.

-- Rowan & Iverna --
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Iverna Donnelly
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : auror + ancienne gryffondor
Célébrité : gal gadot
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 932 Gallions : 563 Date d'inscription : 25/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2618-iverna-let-s-think-about-us http://www.mumblemumps.com/t2655-iverna-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t2654-luciole-les-petits-parchemins http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
game over... let's break them down !
Tu comprenais ce besoin d’en savoir plus sur la mort de sa petite amie, cela semblait logique s’il était réellement attaché à elle. Mais à son âge, n’avait-il pas le temps de penser à d’autres paires de jambes ? Tu réfléchissais à ce que tu comptais faire pour l’aider, rien de très précis d’ailleurs, pas pour l’instant. Tu avais d’abord besoin de savoir ce que tu pouvais afin de l’aider au mieux, il pouvait comprendre , il le devait d’ailleurs s’il souhaitait que tu l’aides. « Bien sûr. » Alors tu ne t’étonnes pas qu’il accepte facilement, tu prenais le verre que l’on venait de te déposer pour l’écouter, tu étais certaine que cela prendrait bien trop de temps. Tu aurais besoin d’un peu de réconfort. Tu sais que ce n’est pas forcément facile pour lui, alors tu laisses au jeune gryffondor le temps de réagir comme il veut, tu ne comptais pas fuir immédiatement.

« Par où commencer ? Premièrement, j’étais le premier à me foutre de la nature du sang des autres sorciers dans ma famille, avant que Maelys se réveille… J’ai toujours été en bons termes avec les nés-moldus, ce qui m’a valu plusieurs remarques de la part de ma famille, mais c’est tout. » Tu ne commentes pas, tu n’avais jamais compris cette aversion des sorciers envers les sorciers tels que toi, mais tu n’étais pas un bon exemple. Au final tu détestais presque autant les moldus que certains pro-sang-pur . Néanmoins tu essaies de remettre les noms des membres de sa famille en place, même s’il ne t’avait pas dis celui de ses parents. Tu avais bien compris que ses sœurs s’appelaient Maelys et Ornella. Apparemment, il n’y en avait qu’une sur les deux qui semblaient ouvrir les yeux selon lui.  « Jusqu’au jour où je suis tombé sous le charme d’une née-moldue, comme votre collègue a dû vous le raconter, Zoella. Elle et moi, c’était une évidence. On a tout fait pour garder cette relation cachée, sauf que certains ont fini par le découvrir. J’étais fou amoureux d’elle, c’est dur à cacher, plus qu’on ne le croit… Maelys et Zoella étaient de la même année et de la même maison, comme vous pouvez vous en douter, elles ne s’entendaient pas particulièrement, on peut même dire que ma sœur la détestait. » Tu connaissais un peu l’histoire de la jeune serdaigle, parce qu’il te l’avait raconté, ton binôme. Mais bon, au final que pouvais-tu savoir de plus sur elle ? Tu l’ignorais. Mais les querelles enfantines tu les connaissais, pour les avoir vécu à leur âge, tu savais bien ce que cela faisait de te retrouver propulsée dans le monde magique du jour au lendemain. « Mes parents ont mis la pression sur mes sœurs pour qu’elles surveillent mes fréquentations. Ils voulaient savoir si j’avais enfin trouvé une petite amie de sang-pur. Elles n’ont rien dit, mais ils ont fini par faire craquer Maelys. Et… elle leur a parlé de Zoella. » Tu souris un instant, la pression parentale, c’était assez logique au final de craquer, surtout lorsqu’ils sont capables de prétendre que cela pourrait créer des conséquences importantes. « Je suis tombé amoureux de Zoella en 1997. L’année suivante, à cause du statut de son sang, elle n’a pas pu revenir à Poudlard, elle a fui. Elle et moi, nous étions toujours en contact de temps en temps. Elle se faisait passer pour une cousine. Grâce à nos hiboux, on a réussi à se parler pendant quelques mois… et un jour, plus de nouvelles. » Tu fermes les yeux un instant sachant parfaitement ce que tout cela sous entendait. Tu avais fais la même chose au final, tu ne donnais aucune nouvelle, à personne. Pas même à Mila, sait-on jamais, qu’ils ne s’en prennent pas à elle à cause de ton statut.  « Quelques semaines plus tard, Maelys est venue me voir en pleurs après avoir entendu le nom de Zoella à la radio parmi les victimes de la guerre… Elle a avoué avoir parlé d’elle à nos parents quelques semaines avant. Pour moi, il n’y a aucun doute. Ce n’est pas la guerre qui l’a tuée, c’est eux. » C’était toutes les preuves qu’il avait ? Tu soupires un instant. Cherchant un moyen de lui faire entendre une possibilité sans qu’il ne le prenne mal.

Tu bois une nouvelle gorgée de ton verres en réfléchissant de quelle manière lui dire une partie de ce que tu penses. Parce qu’il a besoin de savoir que ce ne sont pas forcément ses parents qui ont tués sa petite amie. Il pouvait s’avérer plus tard que tu en ais la preuve d’ailleurs, tu en parlerais certainement à Eliael, il était un informateur assez intéressant sur ce genre de choses, tu le savais que trop bien. « Il y a eu beaucoup de dommages collatéraux pendant la guerre, je veux que tu n’oublies pas qu’il y a une possibilité qu’elle ait été tuée seulement à cause de son sang. » Tu respires, tu comptais lui parler d’une partie de ton vécu que tu évitais bien souvent, pour qu’il comprenne bien ce que cela pouvait sous-entendre.  « Lorsque le Seigneur des Ténèbres a pris le pouvoir au ministère, j’ai fuis, je suis partie me cacher, j’ai donné aucune nouvelle au seul être qui m’étais cher à l’époque. » Tu parlais de ta filleule bien entendu, elle a bien souvent été la seule qui comptait dans sa vie depuis le décès de sa mère. « Malheureusement des raffleurs m’ont trouvé, ils m’ont emmené dans le cirque de celui que je prenais comme un frère, il a tué l’un de nos meilleurs amis qui était comme moi... il aurait pu faire la même chose, mais j’ai été envoyé à Azkaban…. c’était sa façon de me protéger, soit... » On pouvait ressentir la rancoeur que tu possédais contre Piros, mais tu voulais lui faire comprendre que ce n’était pas forcément ses parents qu avaient tués sa petite amie. « Il est possible qu’elle ait été un contrat, que tes parents aient pu demander ou il se peut juste qu’elle se soit trouvée au mauvais endroits au mauvais moment, comme moi… je veux que tu prennes en compte la possibilité qu’ils n’y soient pour rien dans cette histoire. En fonction des preuves que je pourrais trouver tu pourras être surpris. » Tu finis ton verre d’un coup, réfléchissant au fait que tu venais de parler d’un moment de ta vie que tu évitais la plupart du temps. Azkaban n’était pas la pire chose que ait vécu dans ta vie, ni même la guerre, néanmoins cela n’avait pas été une partie de plaisir.
   
⇜ code by bat'phanie ⇝


i don't even know
if I believe
everything you're trying to say to me
Revenir en haut Aller en bas
Rowan Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : 2e année de GISIS Sécurité magique
Célébrité : Diego Barrueco
Pseudo : .sparkle Âge : 27 Parchemins : 630 Gallions : 555 Date d'inscription : 30/04/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1704-rowan-heartbroken http://www.mumblemumps.com/t1731-rowan-liensrp http://www.mumblemumps.com/t1730-rowan-maella-la-chouette-triste http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

game over... let's
break them down !


grande icone  grande icone
L’histoire de Rowan et Zoella n’était pas très heureuse, à cause de son dénouement. Mais le cœur de l’histoire en elle-même l’était à ses yeux. Il entreprit de raconter à l’auror ce qui le menait à elle, comme elle venait de le lui demander, en détails. Après la fin de son histoire, Iverna soupira. Rowan ne savait pas comment le prendre. Il ne pensait pas lui demander l’impossible, il y avait forcément quelque part une preuve qui pourrait incriminer ses parents, en dehors de sa propre conviction qui ne servirait à rien lors d’un procès. « Il y a eu beaucoup de dommages collatéraux pendant la guerre, je veux que tu n’oublies pas qu’il y a une possibilité qu’elle ait été tuée seulement à cause de son sang. » Cette réponse ne lui faisait pas plaisir, mais l’auror n’avait pas totalement tort. Il y avait un infime chance que Zoella ait été tuée par quelqu’un d’autre, qu’il se trompait sur toute la ligne. Le sorcier ne voulait pas y penser. Il savait que ses parents étaient responsables à cause de leurs sous-entendus, de la façon dont il parlait de sa précieuse Zoella. Toutefois, le brun savait qu’ils n’avaient rien avoué et qu’ils avaient peut-être joué sur cette hypothétique coïncidence pour le remettre dans le droit chemin. « Lorsque le Seigneur des Ténèbres a pris le pouvoir au ministère, j’ai fui, je suis partie me cacher, j’ai donné aucune nouvelle au seul être qui m’était cher à l’époque. » Il appréciait qu’elle lui en dise plus sur son passé comme elle l’avait fait précédemment en lui parlant de sa petite sœur. A sa grande surprise, l’histoire d’Iverna semblait ressembler en partie à celle de Zoella. Elle pourrait alors peut-être s’identifier à elle et mieux consentir à aider Rowan. Le Gryffondor s’était toujours demandé si c’était de sa faute si Zoella avait été tuée. Est-ce parce qu’ils s’échangeaient encore des messages ? Leur amour les avait peut-être aveuglés et leur avait fait croire qu’ils savaient dissimuler leurs identités, mais ils s’étaient sûrement fourvoyés. « Malheureusement des raffleurs m’ont trouvé, ils m’ont emmené dans le cirque de celui que je prenais comme un frère, il a tué l’un de nos meilleurs amis qui était comme moi… il aurait pu faire la même chose, mais j’ai été envoyé à Azkaban… C’était sa façon de me protéger, soit… »  Rowan se demandait s’il était arrivé quelque chose à Zoella avant qu’elle ne soit assassinée. Elle n’avait pas eu la même chance que l’auror, elle n’avait pas survécu. « Il est possible qu’elle ait été un contrat, que tes parents aient pu demander, ou, il se peut juste qu’elle se soit trouvée au mauvais endroit au mauvais moment, comme moi… je veux que tu prennes en compte la possibilité qu’ils n’y soient pour rien dans cette histoire. En fonction des preuves que je pourrais trouver, tu pourras être surpris. » Rowan voulait-il apprendre la vérité ou voulait-il seulement confirmer ses doutes quant à ses parents ? Si Zoella avait été tuée par quelqu’un d’autre et que cela revenait à innocenter ses parents, voulait-il vraiment le savoir ? Il réfléchit un instant à la question. Il était tellement persuadé que ses parents étaient les coupables qu’il n’avait pas pensé à une autre option depuis très longtemps.

« S’il s’avère que mes parents n’y soient pour rien dans cette histoire, je veux quand même savoir ce qui est arrivé à Zoella. Je sais qu’il y a une possibilité qu’ils soient innocents, même si ça me tuerait de l’admettre… J’accepterai le résultat quel qu’il soit. » Assura le sang-mêlé. Dans les faits, ce ne serait peut-être pas le cas. Il ne pouvait pas promettre qu’il l’accepterait. Il ne pouvait pas promettre qu’il la croirait sans questionner ses découvertes. Il fallait qu’elle trouve une preuve irréfutable de l’innocence de ses parents pour qu’il cesse de les croire coupable. « Si c’était un contrat et qu’ils ne se sont pas directement sali les mains, on est d’accord qu’ils paieront quand même ? Ils pourriront à Azkaban ? » Le sorcier était presque certain qu’ils n’avaient pas tué Zoella de leurs propres mains, l’hypothèse du contrat était donc la plus probable. L’histoire d’Iverna était touchante aux oreilles de certains, mais pour Rowan, cela ne voulait pas dire que Zoella avait vécu la même chose. « Je veux savoir ce qu’il lui est arrivé… même si ce n’est pas ce que je veux entendre. » Confirma-t-il à la jeune femme. Il voulait savoir ce qu’elle découvrirait, si bien sûr elle finissait par découvrir quelque chose. Il était aussi au courant qu’il se pouvait qu’elle ne trouve absolument rien. Rowan appuya ses coudes sur la table et se pencha vers l’auror. « Alors, on a un accord ? Vous allez m’aider ? » Elle lui avait demandé qu’il lui raconte tout ce qu’il savait sans omettre de détails, il l’avait fait. S’il avait des choses à ajouter par la suite, il n’hésiterait pas à le faire. Il suffisait qu’Iverna le contacte et elle savait où le trouver. Il ne pouvait pas aller bien loin, incapable de quitter la proximité de Poudlard. « Quel est votre prix ? » Encore une chose dont ils n’avaient pas encore parlé. Rowan était prêt à y mettre le prix, mais il ne voulait pas non plus se faire escroquer. Il lui payerait sans doute une partie avant, et une autre ensuite, quand elle trouverait quelque chose.

-- Rowan & Iverna --
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Iverna Donnelly
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : auror + ancienne gryffondor
Célébrité : gal gadot
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 25 Parchemins : 932 Gallions : 563 Date d'inscription : 25/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2618-iverna-let-s-think-about-us http://www.mumblemumps.com/t2655-iverna-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t2654-luciole-les-petits-parchemins http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope


   
game over... let's break them down !
 Tu regardais le jeune sorcier attendant de voir ses réactions, ce que tu lui expliquais n’était pas réellement facile à comprendre et à entendre. Surtout que la douceur n’était pas ton fort, bien au contraire, il devait donc comprendre ce que tu sous-entendais. Ses parents ne seraient pas forcément la cause de la mort de son ancienne petite amie. Il devait ne pas trop mal le prendre, parce que ce n’était pas une mauvaise chose. Cela pouvait être tout à fait intéressant au final. Tout du moins c’était ce que tu pensais, à lui de prendre les faits comme ils seront après tout. Donc tu parles, tu expliques ce que tu comptes faire en quelque sorte, que tu acceptes, mais qu’il y aurait des conséquences. Il est assez grand pour s’en rendre compte au final. Tu lui parles donc de ton histoire, ce qui a tendance à te rendre un point ennuyée. Tu n’aimes pas en parler, mais il faut qu’il comprenne qu’à cette époque, il suffisait d’être au mauvais endroit au mauvais moment et l’on pouvait se faire attraper, torturer, voire tuer.

« S’il s’avère que mes parents n’y soient pour rien dans cette histoire, je veux quand même savoir ce qui est arrivé à Zoella. Je sais qu’il y a une possibilité qu’ils soient innocents, même si ça me tuerait de l’admettre… J’accepterai le résultat quel qu’il soit. » Tu restais cependant septique à cette affirmation, parce que vu sa réaction et son ressentiment, tu pensais que cela serait compliqué à lui faire entendre raison si jamais. Du fait que ses parents n’y seraient pour rien, à l’heure actuelle tu n’en savais rien. Tu ne pouvais pas te dire qu’il avait raison ou non, tant que tu ne te ferais pas d’idée de la situation à tu ne pouvais pas te permettre d’y penser. « Si c’était un contrat et qu’ils ne se sont pas directement sali les mains, on est d’accord qu’ils paieront quand même ? Ils pourriront à Azkaban ? » Tu souris, la naïveté te faisait rire la plupart du temps, toi tu ne savais pas ce qu’il se passerait une fois que tu aurais fait les interrogatoires et tout ce qui allait avec ton rôle. Le jugement et le choix de sanctions n’étaient pas dans tes attributions. Les aurors ne font qu’être les mains des bureaucrates au final rien de plus. Une fois que vous lâchiez les chiens, vous ne pouviez plus rien faire. « Je ne les jugerais pas, je ne peux rien te promettre. Je ne fais qu’arrêter les coupable, le reste c’est le magenmagot qui s’en occupe. » Tu ne voulais pas gâcher ses envies mais, il fallait qu’il comprenne que ce n’était pas une mauvaise chose au final. Tu ne pouvais pas tout faire au final.

« Je veux savoir ce qu’il lui est arrivé… même si ce n’est pas ce que je veux entendre. » Tu pouvais comprendre, tu avais eu du mal à accepter ce qui c’était passé avec Judickaël au final. Même si Piros n’était pas totalement en tors ou tout du moins, pas tout seul. Tu ne pouvais pas lui en vouloir plus que ça pour lui. Ce n’était pas réellement lui qui avait fait, même s’il avait la main de cet enfoiré de Shafiq. « Alors, on a un accord ? Vous allez m’aider ? » Tu acquiesces d’un mouvement de tête, parce qu’il y avait pas grand-chose à dire de plus au final. Il comprendrait, tu ne pouvais lui dire non, pas pour cette sorcière qui se devait être vengée si quelqu’un l’avait assassinée. Tu estimais que la justice devait être faite, sans que tu puisses y faire complètement, tu n’aurais pas le dernier mot quoi qu’il ait pu se passer pour elle en tout cas. « Quel est votre prix ? » Tu soupires tu ne cherchais pas à être payée tant que cela, tu ne comptais pas profiter de lui pour cela en plus. Alors tu finis ton verre, tout en commençant par remettre ton blouson de cuir avant de commencer à lui répondre. « Je ferais ce que je peux pour savoir ce qui lui est arrivé, ce qu’elle a vécu... » Tu gardes le silence encore un peu en te levant. « Quant à mon prix, tu me donneras ce que tu voudras lorsque j’aurais quelque chose d’intéressant, je vais pas te priver de ton argent de poche. » Surtout que tu ne l’utiliserais pas pour toi au final, tu le donnerais à Mila, puisqu’elle en avait bien plus besoin que toi. C’était ses cadeaux au final, depuis qu’elle était en âge de choisir ce qu’elle voulait, tu préférais lui offrir de l’argent plutôt que des choses inutiles. Elle pouvait en faire ce qu’elle voulait de cette manière. Tu regardes le jeune sorcier en souriant, avant de le laisser. « Essaie de profiter de ta vie quand même, je m’occupe de celle de Zoella. » Tu le laisses ainsi, sans rien de plus, quittant le pub pour enfin aller chez toi.  
⇜ code by bat'phanie ⇝


i don't even know
if I believe
everything you're trying to say to me
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
(rowan&iverna) game over... let's break them down !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Connaissez-vous Prison Break ?
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Game of Thrones
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: SAISON 2-
Sauter vers: