Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Les femmes ne sont que des prisons ¤ ft. Maelys [hot]

Zeppelin Johnson
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Alberto Rosende ♥
Pseudo : Pandore Malone Âge : 36 Parchemins : 215 Gallions : 852 Date d'inscription : 17/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
75/100  (75/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2146-zeppelin-johnson-i-m-with-you-u http://www.mumblemumps.com/t2181-zeppelin-ledz-do-something-great#55348 http://www.mumblemumps.com/t2185-zeppelin-ps-l-oiseau-pince#55357

Les femmes ne sont que des prisons ¤ ft. MaelysPré-au-Lard, 10 Août 2000.

Alors que la journée s'achevait sur le village en fête, on voyait les gens badauds retourner au campement pour le dîner. Le match de l'après-midi avait été intense puisqu'il s'agissait de l'Angleterre. Tous - et surtout Zeppelin - étaient sur le pied de guerre pour ce grand match, les couleurs de l'équipe envahissant les alentours. Beaucoup de points marqués mais ce fut presque trop rapide quand l'attrapeur se saisit du vif d'or, mettant ainsi fin au match du jour. Victoire ! Le cœur était à la fête et pour l'occasion, le jeune né moldu envoya une note à une très jolie jeune femme qu'il fréquentait depuis quelques semaines maintenant.
Il avait eu l'occasion de rencontrer Maelys au moment de la cérémonie pour les premières années mais aucun d'eux n'était dans l'optique de faire connaissance, lui notamment trop concentré à faire en sorte que sa sœur ne se sente pas trop seule chez les Serpentard, elle qui se lie si difficilement. Il a pu lui trouver des amis mais restait présent pour elle malgré tout. Zeppelin, toujours plus extraverti que sa jumelle a su se faire des amis, des conquêtes aussi puisqu'il cumule les aventures autant que les heures de colle !

Cet été, il a vraiment su se rapprocher de la jeune Moore, devenue de plus en plus belle avec les années. C'est une soirée un peu alcoolisée qui les a fait se parler, puis passer le reste de la soirée à rire et la nuit à bien d'autres affaires... La légèreté de l'été, loin des cours et de la pression de la réputation, le jeune homme a découvert une sorcière agréable et plus ouverte qu'il n'y paraît. Quand on côtoie Rowan Moore au quotidien, on se pose des questions sur le reste de la famille... (mange Row!) Maelys est intéressante, loin d'être bête et elle a d'agréables formes qui lui donnent des idées peu catholiques... Mais ce n'est pas vraiment pour ça qu'il lui a écrit une note cette après-midi, mais plutôt pur l'emmener manger un morceau sous les étoiles. Romantique ? Hum... non, ce n'est pas le style du gars, mais impressionner de par les attentions dont il peut faire preuve, c'est dans ses cordes ! Ignorant pourquoi il tenait à lui montrer ce côté de sa personnalité, le Gryffondor est à l'heure au point de rendez-vous, dans une clairière presque vide de toute âme. Le village est trop animé pour être tranquille.

« Hey ! Te voilà. » dit-il d'une voix suave en passant une main dans ses cheveux pour se « recoiffer » négligemment, un petit air qu'il se donne et que les filles adorent. Mais elle, elle n'aime pas spécialement son air prétentieux de bourreau des cœurs, se laissant tout de même charmer par les belles paroles du Londonien. « Je me suis dit qu'un petit pique-nique serait une bonne idée pour fuir la cohue. » Un sourire charmeur sur le visage, il espérait sincèrement lui faire plaisir. Leur relation était toute récente, ils se disaient à peine être en couple mais passaient leur temps libre ensemble, parfois dans des coins isolés pour se bécoter, ou alors se promenaient main dans la main. Zeppelin appréciait d'afficher à son bras une si belle jeune femme mais se sentait par moments affreusement maladroit dans sa manière d'être proche de Maelys, comme un gamin un peu idiot. Il n'a jamais vraiment pris la peine de se poser dans une relation plus longue qu'une nuit, alors avoir envie de passer la fin de son été avec une seule et même femme l'étonnait autant que certains mais l'idée lui plaisait.
©️ 2981 12289 0



True love always finds its way
Revenir en haut Aller en bas
Maelys Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Célébrité : Danielle Campbell
Âge : 36 Parchemins : 72 Gallions : 468 Date d'inscription : 25/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur




 
Les femmes ne sont que des prisons

 
And men can fake a whole relationship

 
Pré-au-Lard, 10 Août 2000.

Le Quidditch, Maelys adorait ça. Elle aurait bien postulé pour entrer dans l’équipe de Serdaigle mais elle avait préféré la voie de la sagesse, pour une fois. Elle aimait jouer avec son frère et sa soeur, participer en tant que spectatrice mais n’était pas assez masochiste pour aimer être frappée à coup de cognards. Ni assez sadique pour aimer frapper ses camarades. Avec la coupe de Quidditch, elle avait le droit de se promener à Pré Au Lard. Le village sorcier s’était paré de mille couleurs pour l’occasion et l’ambiance festive ne manquait pas de la faire sourire. Un sourire qui s’élargit en recevant une note de la part de l’un de ses camarades. Zeppelin Johnson était un élève de la même promotion qu’elle mais il était à Gryffondor, comme son frère aîné. Il était connu pour être un coureur de jupons, changeant de petite amie chaque semaine ou presque. Pourquoi le laissait-elle l’approcher ? Elle pensait qu’elle arrivait à un âge où ces choses devaient la concerner et qu’il était plutôt facile d’avoir une histoire, même courte, avec le jeune homme.

Oui, Maelys n’était pas si naïve et ne s’imaginait pas faire sa vie avec Zeppelin. C’était juste le meilleur moyen de se faire une expérience. Un argument qu’elle se répétait en boucle pour se persuader qu’elle ne tombait pas sous le charme du Don Juan. Ils n’avaient pas vraiment eu l’occasion de se côtoyer jusque là et il fallait avouer que la réputation du jeune homme n’avait jusque là que susciter une forme de mépris. Jusqu’à ce match. Jusqu’à ce match où la sorcière avait compris qu’elle avait ses chances et qu’il serait idiot de ne pas en profiter pour au moins savoir ce que cela faisait d’avoir un petit ami. Ou un semblant de petit ami. Elle ne s’imaginait pas l’épouser, surtout parce qu’elle s’attendait à voir sa fratrie lui tomber dessus. C’était un peu l’hôpital qui se foutait de la charité, elle qui avait condamné Zoella, sa camarade, pour s’être trop approchée de son frère. Un secret que personne ne savait.
Loin d’être un ange, elle se laissait séduire par le démon aux yeux de velours qui lui donnait rendez-vous. Ignorant si le Gryffondor éprouvait un sentiment particulier à son égard, c’était le coeur léger qu’elle se rendait au lieu indiqué. Arrivant dans la clairière, elle découvrit la silhouette du jeune homme qui l’attendait. S’approchant de lui un grand sourire aux lèvres, le coeur battant un peu plus vite que prévu, elle hocha la tête. « Oui, me voilà ! Tu ne m’as pas attendu trop longtemps ? » Cette chaude nuit d’été ne laissait place qu’au bruit des criquets. Une ambiance toute romantique que la sorcière adorait. Habillée d’une robe blanche à petites fleurs bleue, elle cadrait parfaitement dans cette ambiance champêtre. Mais elle regrettait d’avoir mis cette robe, elle n’était pas vraiment à l’aise. Pourquoi avoir voulu copier Ornella ? Pour se sentir jolie. Moins garçon manqué. C’était un rencard après tout, elle n’allait pas y venir en jean et pull ? Seul une veste en jean rappelait son naturel.

L’observant se recoiffer d’un regard neutre, insensible à ce genre de parade, elle l’écouta lui annoncer le programme. Un pique nique. Penchant la tête sur le côté, son sourire s’élargit. « J’adore ! » Elle vit la nappe à carreaux posée sur l’herbe et avança vers celle-ci tout en liant sa main à celle de Zeppelin. Ses yeux brillaient d’excitation et de joie mêlés, c’était vraiment très touchant. Par contre, elle regretta à nouveau sa robe. S’assoir n’allait pas être une mince affaire, elle n’avait pas la dignité et les manières de son aînée. « J’oublie quelque chose... » Elle le tira soudain à elle et réclama un baiser. « Merci ! » Oui, se sentir libre, c’était grisant. Ici, il n’y avait personne pour les gêner, pour leur dire quoi faire. Personne pour les surprendre ou bien les réprimander. Ici, ils étaient libres d’être qui ils voulaient. S’agenouillant sur la nappe aux côtés de Zeppelin, elle le laissait gérer le panier. Il ne fallait pas contrarier les hommes, selon Ornella. Elle avait décidé de suivre ce conseil, quand bien même elle mourrait d’envie de prendre les choses en main.

  ☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Zeppelin Johnson
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Alberto Rosende ♥
Pseudo : Pandore Malone Âge : 36 Parchemins : 215 Gallions : 852 Date d'inscription : 17/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
75/100  (75/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2146-zeppelin-johnson-i-m-with-you-u http://www.mumblemumps.com/t2181-zeppelin-ledz-do-something-great#55348 http://www.mumblemumps.com/t2185-zeppelin-ps-l-oiseau-pince#55357

Les femmes ne sont que des prisons ¤ ft. MaelysPré-au-Lard, 10 Août 2000.

Le jour était encore haut dans la ciel en ce début de soirée, permettant de ne pas se retrouver dans le noir avant encore quelques heures. Le jeune homme qui se trouvait là admirait le travail accompli. Ça semblait si bête venant de lui et pourtant, il était bel et bien en train de préparer un pique-nique pour une fille. Et pas n'importe laquelle puisqu'il s'agissait de sa conquête du moment, la délicieuse et belle sang pure Maelys Moore. Beaucoup d'efforts pour une simple proie qu'il jettera certainement la semaine prochaine ou même juste après leur repas de ce soir si son cœur se lasse déjà de sa présence. Mais Zeppelin ignore que c'est peu probable, il se refuse de penser qu'il peut désirer à ce point une nana. Mais c'est vrai que maintenant qu'il a pu aborder la Serdaigle et découvert qu'elle n'était pas aussi frigide qu'il y paraît, ça l'intrigue de voir jusqu'où il peut aller avec elle et d'user jusqu'à l'os la situation, sans mauvais jeu de mots.

L'anglais finissait toujours par se lasser mais même en partant de ce principe, il restait toujours une excitation certaine dans l'attente de l'autre. Une excitation qui se traduisit par un sourire ravageur lorsque la brunette pointa le bout de son nez après quelques minutes d'attente. Le Johnson s'approcha de la jeune femme en scrutant chaque parcelle de peau visible. « Non, pas trop. » se contente-t-il de dire avant de présenter le plan de la soirée. Ça changeait de celui de la dernière fois, qui consistait juste à la retrouver derrière une boutique pour l'embrasser jusqu'à plus soif. Le pique-nique semblait être une bonne idée au vu du sourire de Maelys et sa façon de se rapprocher de lui pour lier ses doigts aux siens. Ce geste si spontané surprit agréablement le Gryffondor qui se prie au jeu pour entraîner la demoiselle vers la grande nappe étalée au sol.

« J'oublie quelque chose... » susurra la bleuette en attirant son petit-ami contre elle, leurs lèvres se liant dans un baiser que Zeppelin se fit un plaisir de lui rendre, avec avidité, sa main libre se posant délicatement contre la hanche de la sorcière. « Hum... Je trouve l'entrée très appétissante. » lança le jeune homme avant de rire légèrement. « Je n'savais pas ce que tu aimais alors j'ai pris un peu de tout. Tu as soif ? » demanda-t-il alors en sortant deux verres et une bouteille de ce qui ressemblait à du jus d'ortie mais qui était loin d'en être. Une façon de se mettre dans l'ambiance tranquillement tout en entamant leur dîner. Zeppelin se chargea de sortir quelques tupperwares, dont la plupart de ces plats fait maisons avaient été fait avec l'aide de sa sœur jumelle. Il sait cuisiner, il n'a pas eut le choix d'apprendre à vrai dire, mais il n'avait aucune idée des goûts de la jeune femme alors il avait demandé à April ce qu'elle aimait afin de faire un mix entre les plats moldus et ceux des sorciers. Il n'était pas temps de faire un impair et si la Serdaigle appréciait ce qu'il avait préparé, il pourrait se vanter d'être un bon cuisinier !

Ça aurait pu être une bonne idée si cela ne lui rappelait pas les coups de son père puis sa jeunesse passée dans la rue, dans des squats. Il était très loin d'être digne de Maelys, il le savait bien, mais il avait à cœur de démontrer qu'il n'était pas juste un pouilleux de né moldu sans le sou et idiot. Zeppelin avait ses forces aussi et on ne pouvait lui ôter le fait d'être un Rouge et Or, couleurs qu'il arbore avec fierté à chaque occasion. Maelys découvrait un jeune homme qu'elle ne connaissait pas encore vraiment malgré ces six années d'école passées côte à côte ou tout comme. Il ne fallait pas qu'elle écoute les on-dit. Sauf si ça l'excitait ce côté mauvais garçon et là il était tout à fait son homme, mais il se donnait beaucoup trop cette façade, afin de se protéger et de protéger ses proches des assauts de certaines personnes mal intentionnées.
©️ 2981 12289 0



True love always finds its way
Revenir en haut Aller en bas
Maelys Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Célébrité : Danielle Campbell
Âge : 36 Parchemins : 72 Gallions : 468 Date d'inscription : 25/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Les femmes ne sont que des prisons

And men can fake a whole relationship

Pré-au-Lard, 10 Août 2000.Maelys avait entendu beaucoup de rumeurs à propos du Gryffondor. Coureur de jupons invétéré, il passait son temps à briser des cœurs, allant de fille en fille comme s’il cherchait Merlin savait quoi. La Serdaigle n’avait encore jamais pensé être celle qui le changerait. À ce moment-là, dans son esprit, elle le voyait comme une expérience facile. Il n’était pas vraiment exigeant et elle n’avait pas de sentiments particuliers pour lui. Au début. Elle se plaisait seulement à le voir comme un initiateur, histoire de ne pas mourir idiote. Oui, c’était bien son plan de départ mais les choses évoluaient. Elle découvrait que ce jeune homme avait une personnalité touchante, une facette qu’elle questionnait sur la sincérité. Peut-être était-ce une ruse… Elle n’en savait trop rien. C’était un né moldu, une sang mêlé. En théorie, rien ne devrait venir se mettre en travers de leur chemin si ce n’était l’ambition de ses parents. Ces derniers rêvaient de pouvoir intégrer leurs enfants dans la haute sphère de la société sorcière, celle qui se disait de sang pur. Ces ambitions commençaient à devenir archaïques aux yeux de la jeune femme. Elle n’avait pas envie d’un mariage arrangé et comptait bien imposer ses choix. C’était la petite dernière, celle à qui l’on passait beaucoup de choses et elle comptait bien jouer cette carte à son avantage, plus ou moins consciemment. Sa relation avec Ornella et Rowan était fragilisée présentement et Zeppelin lui permettait d’oublier un peu ces tracas.

Il suffisait d’un sourire. Ravageur ? Certainement, parce qu’il chassait toutes les sombres pensées qui agitaient le cœur encore tendre et innocent. Son regard qui la caressait ne la gênait nullement, elle n’y prêtait pas vraiment attention, trop inquiète de savoir s’il n’avait pas trop attendu. Souriant en découvrant sa surprise, elle se détendit et lui prit la main jusqu’à rejoindre la nappe posée sur l’herbe tendre. Avant de s’assoir, elle réclama tout de même un baiser. Oui, elle n’était pas de celles qui avaient froid aux yeux, bien au contraire. Elle n’était pas la petite chose fragile qui attendait qu’on la protège, même si c’était le rôle qu’on lui donnait à la maison. Ce côté garçon manqué la poursuivait. Sauf quand elle essayait d’imiter Ornella, elle perdait ses moyens. Ou quand il posait sa main sur sa hanche. Ce geste devait être naturel mais c’était quelque chose de nouveau. Elle frissonna au contact. « Hum... Je trouve l'entrée très appétissante. » Baissant les yeux en se sentant rougir, la sorcière lui rétorqua qu’il devait cesser de dire des bêtises en riant légèrement. « C’est vraiment parfait, je suis sûre que j’aimerais ! », tenta-t-elle de le rassurer en hochant la tête pour accepter la boisson. Mais qu’était-ce que cette boisson ? Fronçant les sourcils, Maelys l’interrogea : « Qu’est ce que c’est ? » Prenant le verre et l’approchant de son nez pour sentir, elle essayait de deviner. Son regard fut néanmoins attiré par Zeppelin qui sortait plein de boîte. « Wow, tu as fait tout ça ? » Il y en avait pour un régiment. Attention, elle n’était pas du genre à se restreindre sur son assiette. Bien au contraire.

Elle ignorait tout de sa vie de moldu. Et elle ne l’envisageait pas comme digne d’elle ou non. Cette idée ne lui traversait pas l’esprit. Le côté mauvais garçon pouvait être attrayant mais ce n’était pas ce qui la touchait. Ni même le côté bon garçon. Ce qu’elle voulait, c’était simplement d’avoir un été un peu moins morose en bonne compagnie. Egoïste ? Peut-être bien. Ou bien cherchait-elle seulement de se protéger pour s’éviter de finir en larmes comme toutes les précédentes. D’ailleurs, les précédentes l’ennuyaient. « Dis-moi… Pourquoi tu sors avec autant de filles ? Cherches-tu quelque chose en particulier ? » La question était venue naturellement et sentant venir les belles paroles, elle prit encore les devants : « Sincèrement ? Je ne veux pas entendre de jolis mots, nous nous amusons bien ici mais je ne m’attache pas. Je sais qu’à la rentrée tu ne me connaîtras plus. Ou bien d’ici Noël. Peu importe. » Oui, elle était du genre franche quand elle voulait et cela pouvait même être une technique de manipulation puisqu’elle l’empêchait de jouer les siennes. En théorie. Esquissant un sourire, elle n’avait toujours pas bu une goutte.

☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
Zeppelin Johnson
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Alberto Rosende ♥
Pseudo : Pandore Malone Âge : 36 Parchemins : 215 Gallions : 852 Date d'inscription : 17/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
75/100  (75/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2146-zeppelin-johnson-i-m-with-you-u http://www.mumblemumps.com/t2181-zeppelin-ledz-do-something-great#55348 http://www.mumblemumps.com/t2185-zeppelin-ps-l-oiseau-pince#55357

Les femmes ne sont que des prisons ¤ ft. MaelysPré-au-Lard, 10 Août 2000.

Zeppelin était habitué à toutes ces filles qui se jetaient sur lui pour obtenir un baiser, une étreinte ou plus encore. Il n'allait certainement pas rejeter la brunette qui était des plus entreprenantes, pour ne pas lui déplaire. Autrefois, il devait bien l'admettre, Maelys lui était complètement passé au-dessus de la tête, bien trop discrète et sage peut-être. Mais depuis cet été et l'occasion s'étant trouvé de la voir sous un jour nouveau, le sorcier lui trouve un intérêt particulier. Il ne se fait pas d'illusion, elle sera une parmi tant d'autres et sa collection est loin d'être terminée, mais une petite amourette de vacances lui fait du bien, lui permettant de penser à autre chose qu'à son avenir et ce qu'il allait devoir faire après ses ASPIC. Le futur est ce qui effraie peut-être le plus le Johnson sans qu'il ne se l'avoue, bien trop occupé à vouloir profiter du moment présent.
Et c'est avec sa petite-amie de la semaine qu'il entame une bien belle soirée, riant de l'entendre dire qu'il dit n'importe quoi en la trouvant appétissante. Ah les filles ! Toujours besoin d'être rassuré. Mais ce n'est pas son genre et il se contente de lui donner un nouveau baiser avant de l'inviter à s'installer sur la nappe.

C'est très moldu comme pique-nique et il ne peut pas renier ce qu'il est. Maelys est d'une gentillesse extrême, pensant qu'elle aimera. Jusqu'ici, personne n'était mort de la cuisine du Johnson et il souhaitait que cela continue. Il servit un verre à sa camarade tout en déposant ensuite le sien sur le sol pour ouvrir le panier. « C'est un vin qui vient de Londres. Je n'pense pas qu'on en trouve dans le monde sorcier mais j'aime beaucoup. » répond le brun en étalant quelques boîtes sur la nappe. Il y en a pour faire comme on dit ! De quoi nourrir tous les orphelins du pays, dont ses amis de la banlieue, pour ceux qu'il connaît le mieux et n'ont rien à manger. « Wow, tu as fait tout ça ? » demande alors la Serdaigle, ce qui étire le sourire charmeur de son amant qui oubliera de préciser qu'il ne l'a pas fait totalement seul. « Ouais. C'est meilleur que d'acheter tout prêt. Tu m'en diras des nouvelles. » Zeppelin présenta les plats, faisant sa promotion dans ceux qui sont sa « spécialité ». vantard ? Un peu oui, mais il dévoile là quelques détails de sa personnalité : la patience, le partage, la gourmandise aussi. Il y a peu de monde qui sache réellement qui est le né moldu, il ne montre que trop rarement ses fragilités et déteste qu'on les voit. Être faible c'est être une cible de choix pour tous les anti-moldus qui traînent encore. La guerre n'est pas si loin et le jeune homme risque peut-être encore sa peau.

Le moment est agréable et le Gryffondor goûte ce vin qu'il a amené avec un sourire. Mais la question de Maelys le stoppe dans son envie d'en boire une nouvelle gorgée. Que veut-elle savoir exactement ? C'était la première fois qu'une nana avec qui il sort lui pose cette question. Il faut se la jouer fine pour ne pas perdre la belle. « Bah... » Voilà qu'à peine il réfléchit à sa réponse que la jeune fille lui coupe la parole, lui ordonnant pratiquement de se montrer sincère avec elle. Au moins, la Moore n'est pas une idiote qui pense vivre une idylle/ avec le prince charmant, parce qu'il n'a rien de tout ce rêve bleu que l'on imagine. Cette désinvolture dont elle fait preuve force le respect du bellâtre et le pousse peut-être à changer légèrement sa réponse. Il prend alors quelques secondes de plus pour lui répondre. « Déjà, je n'suis pas sûr qu'on puisse t'oublier, tu sais t'imposer, j'adore. » Il ne peut s'en empêcher, la drague fait partie de ses hobbies. « Mais pour te répondre franchement... j'sais pas. Comme tu dis, je m'attache pas, je profite de me faire des expériences. On a dix-sept ans, on a le temps de voir venir. Pis... contrairement à certains de l'école, j'ai pas à me soucier d'un mariage arrangé, je choisis qui je veux, je suis libre. » La liberté est une chose vitale pour le Johnson qui n'est véritablement attaché qu'à une seule personne sur cette terre, sa jumelle. Elle est la seule femme de sa vie et il serait difficile de passer avant elle tant ils sont fusionnels. Les gens ne comprennent pas leur relation et ils s'en fichent bien. April n'a apprécié aucune des petites amies de son frère jusque' là, peut-être que cela pèse aussi dans la balance mais il ne saurait le dire, ne réfléchissant pas habituellement à ce genre de choses. « Je pense que ça ne doit pas te déplaire vu que tu ne veux pas non plus t'attacher. Tu es maligne. » fit le né moldu en posant sa main sur la cuisse de sa petite-amie. Deux jeunes qui prennent du bon temps, rien de plus. C'est du moins ce qu'il pense et puisqu'il ne veut pas anticiper l'avenir, Zeppelin ne se doute pas un seul instant de ce qui est en tain de s’immiscer dans son cœur...
©️ 2981 12289 0



True love always finds its way
Revenir en haut Aller en bas
Maelys Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Célébrité : Danielle Campbell
Âge : 36 Parchemins : 72 Gallions : 468 Date d'inscription : 25/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur




 
Les femmes ne sont que des prisons

 
And men can fake a whole relationship

 
Pré-au-Lard, 10 Août 2000.N’ayant pas conscience d’agir comme toutes ces filles qu’il pensait à ses pieds, elle avait juste voulu échanger un baiser. Discrète ? Sage ? Oui. Oui elle avait été écrasée par ses aînés mais ceux-ci avaient eu la bonne idée de lui tourner le dos et depuis elle était entrée dans une forme de rébellion et ne les écoutait plus. Leur autorité n’avait d’égale que sa colère envers eux. Sauf dans les bras du jeune homme où elle aimait s’y blottir. Le monde ne paraissait plus si gris contre lui. Elle pouvait oublier les longues journées à la maison à attendre que l’on daigne lui accorder de l’attention. Elle n’avait d’ailleurs pas vraiment envie de rentrer mais tant que la coupe du monde de Quidditch durait elle pourrait le voir.

S’installant sur la nappe, elle découvrait cette charmante idée du piquenique. Attrapant le verre qu’il lui tendait, elle observa le liquide grenat. Un vin de Londres ? Comment avait-il eu de l’alcool ? « Oh si… On en trouve. J’ignorais seulement que tu pouvais en avoir, nous ne sommes pas majeurs pour les moldus, je me trompe ? » Le fixant de ses yeux verts, la jeune femme n’était pas vraiment dupe. Pour se procurer ce vin, Johnson avait dû user de sorts sur un pauvre moldu ou bien l’avoir volé… Observant toutes les boîtes, elle fut impressionnée par la présentation. Quand avait-il trouvé le temps de préparer tout ça ? Le sourire ravageur qui lui répondit par l’affirmative. Wow. L’écoutant lui présenter chaque met, elle ne faisait pas attention aux vantardises. Elle n’avait rien goûté, elle ne pouvait dire si c’était bon ou si elle finirait avec une intoxication alimentaire.

Portant le verre à ses lèvres, elle trempa les lèvres dans le breuvage carmin. Le goût fruité s’imposa dans sa bouche avec une sorte d’amertume. Elle se retint de grimacer. Le vin, ce n’était pas vraiment son truc finalement. Posant le verre sur l’herbe, elle lui posa une question qui lui troublait l’esprit. Une question dont la réponse risquait bien de lui déplaire mais Maelys, à ce moment-là, n’était pas encore amoureuse. Ce moment y participerait certainement, cependant, elle continuait d’apprendre ce qu’était qu’avoir un petit ami. Tant qu’elle n’était pas attachée, elle pouvait entendre la vérité. Elle le somma donc d’être sincère. « Déjà, je n'suis pas sûr qu'on puisse t'oublier, tu sais t'imposer, j'adore. » L’observant sans être nullement impressionnée, elle commença à sourire. Non, elle n’était pas dupe. « Oh je sais que tu m’oublieras Johnson, aussi sûrement que je t’oublierai aussi. » En revanche, le discours qui suivit la toucha bien plus. Liberté. Choix. « Je suis d’accord avec toi. Nous somme à un âge où l’on peut tout se permettre et je compte bien en faire autant maintenant ! »

Avec ou sans lui. Oui, elle était loin de se douter que son cœur se mettrait à battre pour lui.  Il fallait vraiment qu’elle évite les idylles si elle ne savait pas comment y faire face. Sans expérience, il lui était toutefois difficile de le comprendre. Elle découvrait tout avec Zeppelin. « Je crois que je serai capable de tout plaquer pour une personne qui en vaudrait la peine. C’est assez tendu à la maison depuis quelques temps… ». Ne connaissant pas vraiment sa sœur, Maelys ne la mentionna pas. « Je suis à Serdaigle, je suppose que la bêtise n’est pas vraiment notre défaut… ». Oui, eux réfléchissaient avant d’agir. « Tu as raison, ton envie de liberté ne me gêne pas. » Elle sourit et frissonna en sentant la main chaude de son camarade se poser sur sa cuisse. Était-ce déjà les effets du vin ?

Maelys réalisé qu’elle ne connaissait pas grand-chose à ces jeux-là. Un peu stressée, elle masqua cependant le tout en reprenant une gorgée de vin et en détournant habilement l’attention. « Et sinon… Je meurs de faim ! » Regardant les tomates cerises, elle attrapa un fruit et le mit dans sa bouche. Le jus un peu acide et sucré lui remplit le palais et, elle en attrapa une autre pour la poser sur les lèvres du brun. « Elles sont délicieuses ! » Un sourire ravi aux lèvres, Maelys profitait pleinement de l’instant. Au fur et à mesure des gorgées, nul doute qu’elle serait un peu moins sobre. Rien de mieux pour pouvoir se lâcher. « Alors, Johnson. Dis-moi… Quel a été le moment le plus embarrassant de ta vie ? » C’était un bon moyen de rire ensemble. Elle pourrait lui raconter sa mésaventure également, pas celle concernant Zoella mais au moins une autre. « Et ne mentionne pas Rowan… Ce nom est interdit ce soir. Je ne veux pas entendre parler de lui… »

Dictant ses règles, elle souriait et riait, perdant peu à peu ses réserves. Tous ces plats lui semblaient délicieux et il lui était difficile de résister.

 ☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Zeppelin Johnson
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Alberto Rosende ♥
Pseudo : Pandore Malone Âge : 36 Parchemins : 215 Gallions : 852 Date d'inscription : 17/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
75/100  (75/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2146-zeppelin-johnson-i-m-with-you-u http://www.mumblemumps.com/t2181-zeppelin-ledz-do-something-great#55348 http://www.mumblemumps.com/t2185-zeppelin-ps-l-oiseau-pince#55357

Les femmes ne sont que des prisons ¤ ft. MaelysPré-au-Lard, 10 Août 2000.

Cette journée ne pouvait pas mieux se terminer. Elle n'avait pas été mauvaise en soi puisqu'il avait été au match du jour avec ses amis et sa sœur, profitant de la présence de celle-ci pour préparer un pique-nique somptueux. April lui avait fait quelques réflexions afin de savoir à quel moment il allait larguer la Serdaigle, mais pour l'instant, il se sentait bien. La chaleur de l'été et l'effet des vacances produisaient chez lui une euphorie certaine. La demoiselle Moore avait du caractère et ça lui plaisait qu'elle ne lui saute pas au cou en bavant devant sa personne. Oh il adore qu'on soit à ses pieds, mais pas qu'on devienne trop collante et mièvre. C'est sans aucun doute la raison qui le pousse à fuir les relations amoureuses. Les premiers émois lui plaisent, découvrir l'autre dans toute sa splendeur, passant bien rapidement aux plaisirs charnels afin de goûter à chaque parcelle d'intimité de la fille du moment. Mais une fois ladite conquête amourachée, ça lui faisait peur et cette attitude de demande excessive et surtout l'exclusivité faisait peur au Johnson qui avait pourtant toutes les qualités pour être un Gryffondor, le courage ne faisant pas exception.

Avec Maelys, c'était autre chose, pour le moment du moins. Son inexpérience et sa naïveté lui plaisaient et bien qu'il ait pu goûter à sa peau de porcelaine, il appréciait de passer le restant de l'été à ne se soucier que d'elle, oubliant les autres. Un petit flirt de vacances ne lui ferait pas de mal ! Il verrait à la rentrée ce qui se passerait. Zeppelin était presque certain qu'à la fin du mois d'Août, il en aurait marre de la voir son visage et d'entendre sa voix, comme avec toutes les autres... Mais pour l'heure, il avait mis le paquet comme on dit ! Un vin venant de Londres que la jeune femme était surprise de trouver ici, à leur âge. Le sourire innocent du brun ne trompait personne sur la provenance de cette bouteille. « J'ai de la ressource, on va dire ! » Il n'irait pas lui dire ouvertement comment il avait pu se procurer de l'alcool, mais il y avait fort à parier que ce n'était pas très légal et qu'il valait mieux ne pas ébruiter l'affaire avec des aurors plein le village.

Une gorgée de vin plus tard et la présentation des plats terminée, le Gryffondor se sentait prêt pour le reste de la soirée, ne rêvant que de déshabiller la brunette et se rouler dans l'herbe à ses côtés. Mais la question que lui posa Maelys le stoppa dans ses réflexions lubriques et il fut bien obligé de répondre. La sincérité ? Ce n'est pas forcément quelque chose qu'il emploie au quotidien, du moins pas avec ses petites-amies, mais puisqu'elle à l'air d'être sur la même longueur d'onde que lui, autant jouer franc jeu. L'oublier ? Hum.. peut-être oui. Il ne se rappelle plus le nom de certaines de ses camarades, bien que quelques unes soient de sa maison et pire, de sa promotion. Heureusement qu'Ethan tient les scores pour l'aider à ne pas faire trop de boulettes. Dans l'ensemble, il se souvient surtout des plus chiantes ou des plus actives au lit. Pas très gentleman tout ça...

mais à dix-sept ans, on est jeune et con, ne pensant pas à mal et se fichant des conséquences. Le Johnson a grandi sans figure autoritaire, ses parents ayant abandonné le combat depuis bien longtemps maintenant. Il s'était forgé tout seul, à la force de ses points, de ses sorts aussi, pour défendre l'honneur de ses proches. Aucun modèle pour le guider. Il déteste les hommes qui représentent l'autorité, les préfets, les professeurs sur son dos. « Hum... Oui, il faut que ça en vaille la peine. Autrement, ce serait stupide. Je comprends. » répond le brun en prenant en considération les mots de la bleuette qui s'émerveille de tant de liberté. Une chose à laquelle lui-même n'est pas prêt à renoncer.

Bien rapidement, la gêne installée fut dissipée par l'appel de l'estomac. Zeppelin avait lui aussi faim d'avoir préparé tous ces plats et voir la jolie brune apprécier ce qu'elle goûtait lui faisait plaisir. Personne n'était jamais mort de sa cuisine jusque-là et il espérait que ça continue. Voir la mort de la Moore sur la conscience n'était pas l'idéal pour pouvoir terminer sa scolarité sans se faire tuer par Rowan au détour d'un couloir sombre...C mec était un malade mais il ne serait nullement abordé ce soir, c'était une règle d'or ! Alors le griffon se plia au jeu et quand la tomate cerise se posa sur ses lèvres, il ouvrit la bouche afin de l'accepter, prenant soin de faire glisser sa langue sur le fruit en effleurant les doigts de sa petite-amie.
Celle-ci lui demande alors de lui raconter une anecdote embarrassante et le jeune homme en rit d'avance intérieurement, tant il a fait de conneries depuis le temps. « Promis ! Toute façon, c'est pas le moment le plus gênant. Je m'en tape de sa vie. » dit-il à propos de Rowan, un homme qui avait trop de testostérone comme lui pour qu'ils s'entendent et se considère. Il ne portait pas encore attention au Moore mais ça viendrait... « Alors... Tu as le choix en fait... Quand j'y pense, si tu veux du moment embarrassant drôle... » Il en avait des moins drôles et plus personnelles mais il n'avait pas trop envie de passer pour un sans le sou non plus, bien que ce soit ce qu'il est. « Je crois que c'est quand le professeur De Boissieu nous a surpris pendant son cours avec Ethan en train de parler de ses seins. Elle nous a collé la honte su siècle quand elle est entrée dans la classe et nous a dit de fermer nos gueules et nos braguettes. » Il y avait tout le monde ce jour-là et bien que les garçons soient habillé convenablement, la phrase avait siccité l'hilarité chez leurs camarades et les deux amis s'étaient fait tout petit, se cachant des regards portés vers leur pantalon. Un souvenir dont ils rient aujourd'hui et une phrase qu'ils emploi aujourd'hui entre eux quand l'un parle d'histoires de cul.

« Et toi ? Quelque chose à partager ? Je suis sûr que tu en as faist de bonnes aussi. » rétorqua le Gryffondor en lançant un regard malicieux à la jolie brune en reprenant une bouchée du cake qu'il avait fait – et qui était délicieux au passage. Il n'avait pas envie de lui avouer un moment gênant spécifique, ça avait fait le tour de l'école de toute manière quand Pandore l'avait renvoyé de l'équipe de Quidditch pour avoir tabassé Xander, le préfet des jaunes et noirs. Il s'était senti misérable face à elle et préférait effacer ce souvenir de sa mémoire, ainsi que ceux de son enfance.
©️ 2981 12289 0



True love always finds its way
Revenir en haut Aller en bas
Maelys Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Célébrité : Danielle Campbell
Âge : 36 Parchemins : 72 Gallions : 468 Date d'inscription : 25/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Les femmes ne sont que des prisons

And men can fake a whole relationship

Maelys était dans le même état que son petit-ami. La chaleur pesante en ce mois d’août et les matchs de quidditch avaient un goût de bonheur et ce dîner venait compléter le tableau de la plus exquise des façons. Zeppelin percevait l’adolescente comme ayant du caractère, ce qu’elle avait pour sûre, mais loin d’être la jeune fille naïve et mièvre. Oui, à ce moment-là, elle jouait à être l’amoureuse mais non transie d’amour. Zeppelin Johnson était un coureur de jupons, il ne fallait donc pas que l’amour s’en mêle. Collante ? Non plus. Elle ne savait pas ce qu’était l’amour du moins elle préférait ignorer les battements de son cœur et les signes qui pourtant lui auraient fait comprendre qu’elle tombait amoureuse bien malgré elle. Au fond, sa réserve jouait en sa faveur puisque cela permettait au Gryffondor de ne pas se sentir assaillir et privé de liberté. Elle se montrait curieuse et n’avait pas froid aux yeux, compensant certainement son inexpérience sur le sujet.
Au mois de septembre, il se mettrait probablement à l’ignorer et enchaînerait avec une nouvelle tête. Y penser la peinait un peu parce qu’elle aimait le découvrir et le trouvait de plus en plus attachant. Prétendant donc être aussi libre que lui, parce qu’elle le pensait vraiment, elle en profitait pour lui poser des questions. C’était mieux de savoir qui posait la main sur vous, il y avait un minimum d’amour propre quand même.

Portant le verre de vin à ses lèvres, la réponse du brun ne fit aucun doute sur la manière dont il avait dû acquérir la bouteille. Wow. Il prenait de tels risques pour l’impressionner ! Souriante, Maelys ne put s’empêcher de rire. « Oh, je suis certaine que tu es plein de ressources ! » Elle lui tapota le bout du nez avec un naturel déconcertant. Tout était si simple, avec lui. Elle ne se prenait vraiment pas la tête et ne se posait pas dix milles questions. « Je trouve ça assez excitant de savoir que tu es prêt à prendre autant de risques pour m’impressionner… » Les yeux brillants, Maelys le fixait de ses yeux d’émeraudes.

Prenant le temps de l’écouter lui présenter l’ensemble des plats, Maelys ne savait pas que Zeppelin ne pensait qu’à lui sauter dessus. Sa robe était suffisamment légère pour laisser le vent agiter le tissu, l’obligeant parfois à retenir le bas pour ne pas finir comme Marilyn Monroe. Elle ignorait qui elle était exactement mais elle avait entendu la remarque une fois lorsque la mésaventure était arrivée à une autre camarade. Une autre qui la remplacerait ici aussi. Ce n’était pas grave. Elle chercherait ensuite la bonne personne, voilà tout.

Sûre de son choix, elle prétendait vouloir vivre. Elle ne mentait pas en annonçant son ambition mais il était difficile de sortir de l’ombre de son frère et de sa sœur. La liberté qu’elle découvrait avec lui ouvrait un monde de possibilités. Et si elle quittait sa famille ? Si elle envoyait balader tous les préceptes et envies de ses parents ? Ceux-ci après tout l’avaient trahie. Une Serdaigle était morte par sa faute et elle en portait la responsabilité. Naïvement, elle avait cru sa mère quand celle-ci lui avait assuré qu’elle n’en souffrirait pas. Depuis un an maintenant ni son frère ni sa sœur ne lui adressait vraiment la parole. Depuis, elle avait appris à s’affirmer, à se détacher de sa fratrie pour prêter attention aux autres. Et pourtant, elle ne connaissait pas encore la véritable histoire du jeune homme et toute la violence qu’il avait connu. Au final, il ressemblait à Rowan bien plus qu’elle ne se l’avouerait jamais. Enfin… Rowan avait changé. Elle préférait la version moins colérique.
Mieux valait profiter du moment. Maelys entreprit donc de poser une tomate cerise sur la bouche du Gryffondor qui s’amusa bien avec ce petit jeu. Sans le quitter des yeux, elle sourit avant de sentir un nouveau frisson lui parcourir l’échine. Toutes ces sensations étaient nouvelles pour elle. Et, pour faire tomber la tension, elle préféra donc lui poser une question un peu personnelle mais qui devrait amener quelques rires entre eux. « Tu as bien raison… ». Et pourtant un voile de tristesse passa dans son regard. Lui aussi avait une vie tragique puisqu’il avait perdu une fille qu’il aimait. Et le pire dans tout ceci c’était que Maelys ne s’en voulait pas. Pas pour cette camarade qu’elle jugeait indigne de lui, non pas par rapport à son sang mais par rapport à ce qu’elle était. Cassandre était très bien et elle attendait le jour où son frère s’en apercevrait. « Drôle, oui, de préférence », répondit-elle avec un nouveau rire. Elle ne voulait surtout pas ruiner cet instant d’insouciance. Johnson mentionna donc une mésaventure avec De Boissieu. N’en croyant pas ses oreilles, Maelys ne put que rire. Alors ça, oui c’était bien embarrassant ! « Devant elle c’est mieux, mais j’espère bien qu’elle ne le sera pas trop pour moi ! »

Effectivement, Maelys Moore n’avait pas froid aux yeux. Elle n’était pas de celles qui rêvaient trop, qui voulait un prince charmant. Elle appréciait les attentions du Gryffondor, bien sûr, mais elle n’avait pas peur de braver les codes. Joueuse, elle s’amusait bien à ses côtés. « Moi ? », interrogea-t-elle avec un sourire. « Pas tant que ça… Laisse-moi réfléchir. » Baissant les yeux, elle fouillait dans sa mémoire. Avec ses aînés, elle avait peu eu l’occasion de faire des bêtises. « Je sais. Je devais avoir huit ou neuf ans et nous étions en vacances avec Ethan. Nous jouions avec le chien des voisins, un berger. Je portais une jupe d’Ornella parce que j’avais sali mon pantalon la veille au quidditch. Bref. J’appelais ce chien pour qu’il ramène la balle mais… La jupe a glissé. Je me suis retrouvée cul nu devant à peu près tout le monde. C’était très gênant ! » Elle rit en repensant à ce souvenir et attrapa également un morceau du cake pour y goûter. « Mmmmh délicieux ! »

☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
Zeppelin Johnson
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Alberto Rosende ♥
Pseudo : Pandore Malone Âge : 36 Parchemins : 215 Gallions : 852 Date d'inscription : 17/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
75/100  (75/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2146-zeppelin-johnson-i-m-with-you-u http://www.mumblemumps.com/t2181-zeppelin-ledz-do-something-great#55348 http://www.mumblemumps.com/t2185-zeppelin-ps-l-oiseau-pince#55357

Les femmes ne sont que des prisons ¤ ft. MaelysPré-au-Lard, 10 Août 2000.

De la ressource, il en avait, c'est certain et il savait où placer ses intérêts. Il n'avait pas hésité à dérober habilement une bouteille pour rendre la soirée plus intéressante et le compliment de Maelys à son égard le faisait se sentir comme le coq de la basse-cour qui bombe le torse pour montrer qu'il domine le poulailler. La sorcière lui donna une tape sur le nez du bout du doigt et ça le fit sourire, malgré que ce geste soit enfantin. L'excitation se lisait pourtant dans les prunelles lumineuses de la jeune femme et attisait les envies de son petit-ami en entendant ces mots. « Tu mérites ce qu'il y a de mieux. » répond le brun, sachant pertinemment que ce n'est pas la première fille à qui il tient ce genre de discours. Elle aussi doit le savoir, elles sont toutes au courant mais adorent se sentir unique dans ses yeux. Et il sait y faire dans ce domaine. Elles tombent toutes dans le panneau et même si Maelys est intelligente, elle sera touchée par les paroles du Gryffondor, parce qu'il sait les dire avec l'émotion nécessaire pour les rendre vraies.

Et pour continuer sur ce rythme chaud s'alliant à la perfection au climat du mois d'août, le jeune homme attrape entre les lèvres la tomate cerise que lui tend sa camarade, se délectant de la voir changer de couleur lorsque la langue du né moldu effleure ses doigts. Un sourire conquérant s'affiche sur son visage alors que Maelys détourne les yeux, avant de changer de sujet. La Serdaigle était inexpérimentée dans ce domaine et il l'avait bien ressenti, ce qui en faisait une proie idéale pour le maître en la matière. Ses amis l'enviaient, d'autres étaient moralisateurs, mais lui se fichait de tout ça. Zeppelin avait besoin de se sentir vivant et il trouvait ce qu'il cherchait chez ses conquêtes, bien qu'il se lasse de leurs corps blancs. Il sait faire semblant, mais pas indéfiniment et il faut bien passer à la suivante. Jusqu'à ce qu'une créature lui mette le grappin dessus... Il ne pensait pas que ça arriverait de sitôt, ne comprenant pas encore les battements de son cœur pour la jeune bleuet qui pour le moment rêvait tout autant de liberté que lui.

Cherchant à détendre l'atmosphère et certainement à éloigner un peu cette tension sexuelle qui pointait son nez et le Johnson n'allait pas s'en offusquer. Elle serait mûre au moment voulu et ils pourraient profiter de la nuit qui tombait pour avoir un peu plus d'intimité. Place à la rigolade en attendant et aux anecdotes gênantes. Zeppelin en avait beaucoup en réserve et presque toutes avait pour complice Ethan. Les deux se connaissaient depuis la première année mais étaient devenu réellement inséparables au moment de la Grande guerre, s'entraidant dans leurs malheurs et se découvrant un véritable amour fraternel. Les jumeaux ont accueilli Ethan comme s'il était leur troisième partie, et on les avait appelés les triplés pendant un moment, les faisant rire. Le né moldu avait vécu bien de drôles d'histoires avec son meilleur ami et il ne se doutait alors pas de ce qui se passerait dans les mois suivants, pensant son amitié sincère.

Pour l'instant, il plaisantait sur le fait que la professeur de sortilège les aie mis au piquet devant toute la classe en leur parlant de leurs pulsions d'adolescents en chaleur. Ethan et lui en riait encore parfois le soir. Mais la jolie Moore avait aussi son lot de petites culottes et quand son camarade lui retourna la question, il ne s'attendait pas à ça du tout. L'hilarité le gagna en imaginant la scène, la brunette avec une jupe trop grande pour elle. « Ethan s'est bien gardé de m'la raconter celle-là ! Tu devais te sentir tellement mal ! » Le griffon riait de bon cœur, accompagnant la douce voix de sa petite-amie. Il n'avait jamais eu à subir ce genre d'humiliation, se retrouvant en caleçon quand il le désirait et non contre sa volonté. Bon, dans les dortoirs des garçons, c'était un peu différent mais ils n'étaient pas devant tout le monde non plus alors les jeux débiles allaient bon train ! « Il faut toujours porter une ceinture, tu le sais maintenant. » continua-t-il sur sa lancée.
« Oui ? Tu aimes ? » demanda l'homme au nom très rock'n'roll, curieux de connaître ses goûts. Jusque-là, le sorcier avait tapé dans le mille et il savoura sa victoire avec une nouvelle gorgée de vin. « Tu veux voir autre chose de délicieux ? » demanda le jeune homme en sortant son plus beau sourire, faisant mine de regarder autour de lui pour trouver un autre amuse-bouche. Puis, sans trop faire attendre la demoiselle, Zeppelin posa sa main sur la joue de sa petite-amie, accompagné par ses lèvres qui rencontrèrent celles de Maelys avec une douceur presque étrangère au brun. À force de la voir bouger les lèvres et porter des choses à sa bouche, il avait eut envie de l'embrasser, sans pour autant passer pour un taré en la plaquant au sol. Non, il se montrait très délicat pour le moment, appréciant de ressentir les frissons de sa petite-amie contre lui. Il se détacha sans rien dire, la laissant se remettre de cette petite attaque surprise, un sourire charmeur sur le visage comme pour lui dire « alors ? »
©️ 2981 12289 0



True love always finds its way
Revenir en haut Aller en bas
Maelys Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Célébrité : Danielle Campbell
Âge : 36 Parchemins : 72 Gallions : 468 Date d'inscription : 25/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Les femmes ne sont que des prisons

And men can fake a whole relationship

Flatter l’ego des garçons. C’était bien l’un des seuls conseils que Maelys avait réussi à entendre et qu’elle mettait en pratique. Même si elle ne trouvait rien d’exceptionnel à voler une bouteille de vin et condamner l’acte en lui-même, elle jouait l’admiration. Et à ce jeu, Johnson était bien meilleur puisqu’il en maîtrisait tous les codes. Pour autant, elle lui tapota le bout du nez de son index, un geste peut-être enfantin mais elle avait appris aussi qu’il ne fallait pas se montrer trop forte. Les garçons aimaient pouvoir protéger leur dulcinée. Tout un tas de règles qui enfermaient la jeune Moore dans un rôle qui n’était pas vraiment le sien. Ceci dit, celui-ci n’était pas encore trop pesant. « Oh, on en est là maintenant ? ». Non, elle n’était pas si dupe. Elle savait que ce genre de phrase, il les servait aux autres. « Je ne suis pas sûre de mériter ce qu’il y a de mieux… Mais tes efforts pour préparer tout ça, c’est vraiment gentil à toi. » Oui, elle n’en attendait pas tant mais il fallait avouer qu’il jouait très bien les princes charmants.

Lui tendant une tomate cerise pour le faire taire, le geste se transforma en quelque chose de bien plus sensuel que prévu. Frissonnant et ressentant des choses qu’elle ne maîtrisait pas, Maelys avait détourné les yeux pour retrouver sa contenance. Le sourire conquérant, elle ne le vit pas et cela valait mieux. Oui, elle avait tout de la proie idéale car après tout elle ne connaissait rien au jeu de l’amour et Zeppelin qui se jouait des codes finirait par lui-même se faire piéger. Ils n’en étaient pas encore là. Il pouvait se lasser, elle, elle attendait ce jour. Ce jour où elle vivrait d’amour. Ce jour où elle trouverait un être aussi seul qu’elle. Ce jour ce serait quand ? Elle aussi ignorait avoir rencontré celui qui ferait chavirer son cœur.

Elle avait beau découvrir cette tension étrange, Maelys restait brave. Elle ne savait simplement pas comment gérer tout ça et comme ils mangeaient, elle ignorait si elle pouvait vraiment se montrer spontanée. Elle ne tenait pas à faire de bourde. Ethan était le témoin de nombre de moment gênants, pour l’un comme pour l’autre mais il avait cette grande qualité de discrétion. Jamais Maelys n’avait entendu parler de ce moment embarrassant et elle fut soulagée de voir que Zeppelin ne connaissait pas l’anecdote du chien. Et pour cause… Il fallait dire que la brune avait les meilleurs moyens du monde pour tenir la langue de ce Gryffondor.

Entendre Zeppelin rire de façon aussi sincère la fit sourire. Il était si beau à ce moment-là. Si simple, si… Lui. Elle appréciait beaucoup cette vision. L’accompagnant dans cette rigolade, elle hocha la tête. « Oh non, il ne te la racontera pas. Parce qu’il riait à en pleurer et menaçait de le raconter à tout Poudlard alors je lui ai sauté dessus et je lui ai arraché son slip… ». Elle rougit légèrement. En tant qu’enfant, elle n’avait pas mesuré la rage de son geste. « Et je lui ai fait bouffer l’herbe. » Ce souvenir faisait écho à des jours heureux. La sœur d’Ethan avait même dit à l’époque qu’elle se garderait bien de raconter ce moment de vie, craignant de subir le même sort. Mais elle n’était plus. Son cœur se serra légèrement en repensant à cette âme perdue quand Zeppelin lui sortit la morale de l’histoire : porter une ceinture. Maelys sourit. « Ou ne porter que ses affaires. »

Attrapant un morceau de cake, elle s’extasia sur le goût de celui-ci et hocha la tâte. « Mmmmh oui oui, je l’aime, c’est vraiment une tuerie ! », répondit-elle avec entrain. Avalant sa bouchée, elle leva la tête en entendant la question du Gryffondor : « Tu veux voir autre chose de délicieux ? » Penchant légèrement la tête sur le côté, la Serdaigle se doutait bien qu’il y avait un sens caché à sa question. « Vas-y, montre-moi », répondit-elle. Elle le vit chercher au milieu des amuse-bouche quand soudain il posa la main sur sa joue. Maelys se sentit rougir alors que ses yeux s’écarquillaient légèrement sous la surprise et que quelque chose se posa sur ses lèvres. Le goût de ce baiser lui parut tout aussi délicieux et un léger gémissement se fit entendre malgré elle. C’était si bon. Oh il était hors de question à présent que le jour ne se couche sans le goût de lui sur sa bouche ni même que le jour ne se lève sans le goût de lui sur ses lèvres. Quand il rompit le contact et recula, Maelys rouvrit les yeux et vit son interrogation muette. Oh. Portant la main sur ses lèvres, elle semblait surprise, prise de court. Pas pour longtemps parce que cette fois elle considéra qu’elle pouvait cesser de jouer les jeunes filles bien. Elle se jeta sur lui, entourant le cou du Johnson de ses bras et l’embrassa à son tour avec une certaine impatience et exigence. Elle se servit de son élan pour le pousser en arrière, jusqu’à ce qu’il ne soit allongé dans l’herbe. Ce n’était rien de bien méchant, n’est-ce pas ?

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Zeppelin Johnson
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Alberto Rosende ♥
Pseudo : Pandore Malone Âge : 36 Parchemins : 215 Gallions : 852 Date d'inscription : 17/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
75/100  (75/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2146-zeppelin-johnson-i-m-with-you-u http://www.mumblemumps.com/t2181-zeppelin-ledz-do-something-great#55348 http://www.mumblemumps.com/t2185-zeppelin-ps-l-oiseau-pince#55357

Les femmes ne sont que des prisons ¤ ft. MaelysPré-au-Lard, 10 Août 2000.

Bien qu'elle ne le croit pas, la jeune femme méritait le meilleur et même si Zeppelin disait ça avec une pensée détachée, il comprendrait bientôt la sincérité de ses mots, en espérant qu'il ne soit pas trop tard alors. Gentil, un mot qu'on emploi pas souvent en parlant de sa personne. Flynn le traité de taré mais n'était pas mieux, Xander voulait l'enfermer, Freya détestait son infidélité et avait un jour confondu April avec une conquête du griffon, ce qui avait provoqué l'hilarité des jumeaux Johnson. Leur couple n'était que fraternel mais le né moldu avouait sans mal que la seule femme trouvant grâce à ses yeux était sa sœur, parce qu'elle le prenait comme il était, le complétant d'une certaine manière. Il était le feu, dévastant tout sur son passage. Elle était la glace, douce et fraîche et pourtant si proche de la pâleur de la mort. Son don de voir les morts l'avait longtemps terrorisé et elle était resté cloisonner souvent dans sa chambre, n'ayant que pour relation avec le monde extérieur son jumeau. L'extraverti avait prit son envol et sa liberté, mais il n'était pas indépendant, loin de là puisqu'il avait constamment besoin d'April pour se sentir en sécurité.

Avec Maelys, il se sentait bien, libre d'être lui-même puisque la jeune Serdaigle partageait sa vision des relations amoureuses et ne souhaitait que prendre du bon temps avec quelqu'un qui ne s'attacherait pas à elle. Elle avait tiré le gros lot avec lui ! Ils ne faisaient rien de mal et personne ne souffrait de leur amourette. Enfin... pas encore. L'été avait quelque chose d'éphémère qui leur permettait de se montrer plus spontané l'un envers l'autre, parlant et riant sans conséquences. Et leurs moments les plus gênants étaient partagé par un dénominateur commun. Un qui aurait pu se charger de présenter son meilleur ami à une aussi ravissante créature. Une femme si belle, belle à mourir. Peut-être avait-il peur de perdre une précieuse amie si le né moldu venait à lui faire du mal. Parce qu'il lui en ferait inévitablement, comme inscrit dans les étoiles. Le prince charmant n'existait pas dans son code génétique et aucun modèle masculin à l'horizon pour lui inculquer cette valeur de ne pas traiter les femmes comme des objets. Pour lui, les femmes sont des prisons, et sans s'en rendre compte, le Rouge et Or allait faire la sienne au cœur de Maelys à l'aube de ses dix-sept ans.

« NOON !!?? Oh j'aurais adoré voir sa tête ! Tu m'étonnes qu'il s'en vante pas le Prewett ! » Zeppelin était mort de rire, imaginant son ami se retrouver à poil devant toute l'assistance. « J'lui ai jamais fait devant tout le monde, mais une fois, quand il sortait de la douche, j'ai tiré sa serviette et les gars se sont bien marré. » Puisqu’elle avait lancé les hostilités, autant continuer sur sa lancée. Ethan faisait les frais de ses camarades et n'avait pas finit d'entendre parler de cette histoire ! Lui aussi devait apprendre à s'habiller. « Oui aussi ! Mais tu es très belle en robe. » Le jeune homme avait remarqué que sa petite-amie n'était pas à l'aise dans cette tenue et qu'elle devait certainement appartenir à sa sœur une fois de plus. Maelys était un peu plus garçon manqué et ce n'était pas pour lui déplaire. Elle avait un caractère bien trempé derrière cette douce timidité et quand elle se montrait féminine, rien ne pouvait lui résister, pas même celui qui disait vouloir sa liberté et refuser l'amour.

En réalité, Zeppelin avait peur. Il redoutait que l'ennui s'installe dans sa tête et qu'il doive repartir encore pour une série de conquêtes, sans jamais trouver celle qui le ferait vibrer de tout son être, au point de ne plus chercher ailleurs. Cette peur, il la ressentait en présence de la bleuette, désireux de passer un bon moment sans comprendre ce qui se passe dans son cœur. Tout ce qu'il ressent à cet instant, c'est la fierté d'avoir préparé un repas apprécié par sa petite-amie du moment, et une certaine envie de jouer avec elle.
Maelys demande à voir ce qu'il estime être plus délicieux que le cake et après avoir fait mine de chercher un plat, il avait fait prisonnières les lèvres de la sorcière. Un baiser doux mais qui attisa un feu ardent dans le creux de ses reins, redonnant une lueur plus sensuelle à la soirée.

Se retrouvant à nouveau libre de ses mouvements, Zeppelin était heureux, sincèrement, d'avoir partagé cet échange avec sa bien aimée. Et voilà que Maelys se prend d'une fougue insoupçonnée. Et voilà qu'elle ose. Accueillant la Moore avec plaisir, le jeune homme se retrouva rapidement plaqué au sol, basculant sous la force de jet de sa camarade. Être au-dessous ne lui déplaisait pas, bien au contraire et alors qu'elle était allongée sur lui, Maelys devait sentir à quel point le griffon aimait ce qu'elle lui faisait. Zeppelin passa ses bras autour d'elle, une main sur la taille tendit que l'autre agrippait les cheveux de la brune pour la presser contre lui en liant leurs langues avec envie. Cette pulsion bestiale avait chassé toute peur de l'esprit de l'Apollon qui ne pensait plus qu'avec son entrejambe à présent.

Il reprit son souffle un instant, faisant basculer Maelys sur le côté afin d'avoir une main libre de ses mouvements. Main qu'il alla délicatement placer sur la poitrine de la jeune femme, se permettant d'appréhender la fermeté de celle-ci en restant coller à elle dans une étreinte qui ne présageait pas une fin de repas calme. D'ailleurs, dans son action, Zeppelin avait envoyé valsé une des assiettes et son verre par la même occasion. Se rouler dans l'herbe était agréable quand on est en bonne compagnie. « J'ai très... envie... de toi. » balbutia le sorcier entre deux baiser sur la nuque de sa belle. Ses mains se baladaient sur sa peau avec délectation, ses ongles griffant légèrement le bras de Maelys pour réveiller en elle cette même ferveur.
©️ 2981 12289 0



True love always finds its way
Revenir en haut Aller en bas
Maelys Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Célébrité : Danielle Campbell
Âge : 36 Parchemins : 72 Gallions : 468 Date d'inscription : 25/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Les femmes ne sont que des prisons

And men can fake a whole relationship

Trop tard. On disait qu’il n’était jamais trop tard pour rattraper les choses mais cette vision optimiste provoquait parfois de lourds chagrins. A ce moment précis de sa vie, Maelys acceptait cette relation comme l’opportunité de se faire une expérience avec un garçon, de savoir ce que c’était que d’avoir un petit ami et pourquoi nombre de ses amies pouvaient tout d’un coup perdre la tête pour la gente masculine. Non, elle ne comprenait pas vraiment les effets de l’amour, ne l’ayant jamais vécu elle-même. Se posant comme une jeune fille certes inexpérimentée mais curieuse et toute aussi détachée, elle ignorait encore dans quel plat elle allait mettre les pieds. La jumelle si connue de Zeppelin pour sa bizarrerie, Moore devait bien avouer qu’elle la préférait à distance. Son lourd secret lui faisait craindre que cette Serpentarde ne découvre son crime. Même si elle avait payé sa dette autrement, son secret, si lourd à porter, ne devait pas être su. Rowan le lui avait d’ailleurs suffisamment signifié, comme si ce meurtre était la honte de la famille. Non. C’était la sienne.

Zeppelin lui faisait tout oublier. Elle n’aurait jamais cru, pour un amour de vacances, avoir droit à autant d’égards. Ce joli dîner en amoureux aurait pu être romantique si la jeune femme se savait aimée. Il n’en était rien. Ou plutôt, les deux l’ignoraient encore. Ces battements de cœur, plus forts, plus rapides, étaient de beaux signes mais ils n’en comprenaient pas le sens. Ethan, compagnon d’infortune pour l’un comme pour l’autre, ne leur avait pas permis de se rencontrer. Johnson le regrettait peut-être, n’ayant pas eu la chance de pouvoir la capturer dans ses filets plus tôt. Moore à vrai dire, avait tout fait pour l’éviter. La réputation qu’il traînait faisait naître du mépris. Mais ce sentiment s’était évanoui. Comment mépriser ce soleil vivant ? Ses sourires, ses rires, sa prévenance, tout était si parfait, si lumineux, si joyeux. Loin était l’école et ses examens, loin était la solitude. Dans ses bras, elle oubliait les autres.

« Sa tête…Je pourrai peut-être te confier se souvenir, un jour. Je le revois seulement en train de tout recraché ! », précisa-t-elle avec le rire aussi léger que la brise qui agitait leurs cheveux. « Oh, le coup de la serviette… ». Elle rit mais elle trouvait cette idée si peu originale qu’elle était bien moins impressionnée. Confessant que sa morale portait sur les jupes, elle reçut à sa surprise un compliment sur la robe qu’elle portait. Oui. Ce n’était pas vraiment dans ses habitudes et elle surveillait à chaque mouvement d’air l’orientation du tissu. « Merci, Zeppelin. » Elle rougit très légèrement malgré elle, touchée qu’un jeune homme puisse la complimenter. S’il savait le temps que ça lui avait pris de trouver une tenue un peu féminine. Au final, elle portait un vêtement moldu qui ne plairait certainement pas à ses parents mais elle n’en avait que faire. Maelys se faisait rebelle. Jusqu’au bout.

Le Gryffondor craignait l’ennui et cherchait la bonne personne. La Serdaigle se préparait pour la bonne personne. Chacun ignorant l’avoir déjà trouvée bien malgré eux. Loin seraient les rêves romantiques de la jeune fille quand lui regretterait sûrement ses pensées profondes du moment. S’amusant à se faire goûter des plats ou des crudités selon l’humeur, les rires fusaient, enfantins. Le baiser, lui, le fut moins. Maelys qui ignorait encore tout des codes le prit comme un signal de départ et se jeta sur Zeppelin sans aucune peur, osant lui voler à son tour un baiser. Allongée sur lui, Maelys sentit bien quelque chose mais ne fit aucun commentaire sur le sujet. Ce devait être son genou… Frissonnant quand il l’attrapa par la taille, elle répondit en encadrant son visage de ses mains, suivant la danse langoureuse que se livraient leurs langues avides de se connaître. Fermant les yeux instinctivement quand il passa une main dans ses cheveux, elle se faisait plus dominante, pressant négligemment son genou à un endroit déjà sensible.

Lorsqu’il libéra ses lèvres, Moore en profita pour reprendre également son souffle et couina de surprise quand il la bascula. Oui, elle pensait pouvoir profiter un peu plus longtemps de sa position. Cherchant son regard, elle sentit bien tôt une pression sur sa poitrine. Fronçant légèrement les sourcils, elle sourit : « Ils te conviennent, c’est bon ? » Non parce que… Il allait un peu vite en besogne ce garçon ! Le bruit de la vaisselle avait bien fait réagir Maelys instinctivement mais identifiant l’origine, elle ne s’en préoccupa pas. « J'ai très... envie... de toi. »Les mots fatidiques. Les baisers sur sa nuque la firent agréablement frissonner alors que ses caresses faisaient tressaillir sa peau. Oh Merlin… Se mordant légèrement la lèvre inférieure, elle tourna la tête jusqu’à pouvoir plonger son regard dans le sien. « Je crois que j’ai envie de toi aussi, Zeppelin ». Un murmure, comme pour le cacher des oiseaux qui chantaient aux alentours. Le jeu prenait fin maintenant. Il était temps de devenir adulte.

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Zeppelin Johnson
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Alberto Rosende ♥
Pseudo : Pandore Malone Âge : 36 Parchemins : 215 Gallions : 852 Date d'inscription : 17/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
75/100  (75/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2146-zeppelin-johnson-i-m-with-you-u http://www.mumblemumps.com/t2181-zeppelin-ledz-do-something-great#55348 http://www.mumblemumps.com/t2185-zeppelin-ps-l-oiseau-pince#55357

Les femmes ne sont que des prisons ¤ ft. MaelysPré-au-Lard, 10 Août 2000.

Comment passait-on d'une situation bon enfant à une passion dévorante en quelques secondes ? Passez une journée avec le Johnson et vous comprendrez. La conversation sur Ethan était agréable et leurs rires se mêlaient alors qu'ils partageaient quelques anecdotes pour le moins embarrassantes sur leurs jeunes années, apprenant avec joie que la gamine qu'était Maelys avait déjà un humour et un caractère bien à elle. Dévêtir son camarade ainsi, devant tout le monde, c'était... culotté ! Et lui n'avait pas fait mieux en terme de nudité. Souvent les Gryffondor se faisaient des blagues stupides en se volant leurs vêtements pour que les victimes défilent à poil dans les couloirs ou mettait des bombabouses sous les lits des premières années. Une vraie bande de gosses lorsqu'ils étaient ensemble. Un groupe soudé dont Zeppelin n'était pas le dernier pour avoir des idées débiles. Certains l'admiraient pour sortir avec deux ou trois filles en même temps et trouver le temps de s'entraîner au Quidditch. Depuis qu'il avait été viré l'année précédente, il avait plus de temps libre pour découvrir ce que les deux autres académies Européennes avaient à lui offrir. Il avait connu quelques jolies jeunes filles, dont une ou deux étaient de simples « amies », comme Lou qui était trop fragile et souffrait déjà de son Serpentard trop con pour se rendre compte de son amour et Mathilde, la petite Frenchie qu'il n'aurait pas parce que son meilleur ami avait prévenu la jeune fille et qu'elle se méfiait. Il ne se doutait alors pas que les deux demoiselles le soutiendraient dans une épreuve particulière, alors qu'il n'avait même pas encore entamé de véritable relation avec sa Serdaigle.

Quelques bouchées de carottes et de cake plus tard et voilà que le brun a envie de profiter de la nuit tombée pour s'adonner à d'autres actions que celle qui consistait à dîner. Et quand il vit la Moore fondre sur lui avec excitation, son corps réagit immédiatement et il apprécia de constater la spontanéité de la sorcière. C'était souvent – bien trop souvent – lui qui faisait le premier pas et devait plaquer la fille contre un arbre avant qu'elle n'écarte les cuisses pour se donner pleinement à lui. Ici, c'était Maelys qui désirait avoir un certain contrôle de la situation.
Mais c'était sans compter son petit-ami qui la fit basculer pour avoir une prise plus ferme sur elle. Les ardeurs de l'Apollon ne semblaient pas totalement approuvées et quand sa camarade lui demanda un peu sèchement si ses seins lui convenaient, il se sentit légèrement se crisper. Sa main se détacha alors pour aller se poser sur la hanche de la jeune femme. « Désolé, c'était trop tentant. » souffla-t-il avant de recapturer ses lèvres, ne lui laissant pas le temps de riposter.


©️ 2981 12289 0



True love always finds its way
Revenir en haut Aller en bas
Maelys Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Célébrité : Danielle Campbell
Âge : 36 Parchemins : 72 Gallions : 468 Date d'inscription : 25/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Les femmes ne sont que des prisons

And men can fake a whole relationship



☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Zeppelin Johnson
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Alberto Rosende ♥
Pseudo : Pandore Malone Âge : 36 Parchemins : 215 Gallions : 852 Date d'inscription : 17/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
75/100  (75/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2146-zeppelin-johnson-i-m-with-you-u http://www.mumblemumps.com/t2181-zeppelin-ledz-do-something-great#55348 http://www.mumblemumps.com/t2185-zeppelin-ps-l-oiseau-pince#55357

Les femmes ne sont que des prisons ¤ ft. MaelysPré-au-Lard, 10 Août 2000.

La soirée battait son plein et après quelques rires sur leurs passés respectifs, ignorant les quelques tâches d'ombres au tableau, les deux camarades avaient trouvé une toute autre activité tout aussi passionnante. Animé d'une nouvelle ferveur, le jeune homme ne comptait pas se contenter de simples baisers innocents le reste de sa soirée. L'été était chaud, l'atmosphère excitante, il n'en fallait pas plus au griffon pour se sentir bien.




©️ 2981 12289 0



True love always finds its way
Revenir en haut Aller en bas
Maelys Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Célébrité : Danielle Campbell
Âge : 36 Parchemins : 72 Gallions : 468 Date d'inscription : 25/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Les femmes ne sont que des prisons

And men can fake a whole relationship



☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Zeppelin Johnson
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Alberto Rosende ♥
Pseudo : Pandore Malone Âge : 36 Parchemins : 215 Gallions : 852 Date d'inscription : 17/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
75/100  (75/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2146-zeppelin-johnson-i-m-with-you-u http://www.mumblemumps.com/t2181-zeppelin-ledz-do-something-great#55348 http://www.mumblemumps.com/t2185-zeppelin-ps-l-oiseau-pince#55357

Les femmes ne sont que des prisons ¤ ft. MaelysPré-au-Lard, 10 Août 2000.

La soirée battait son plein, la chaleur de l'été avait laissé sa place à la fraîcheur de la nuit et les hurlements des supporters s'étaient tus pour laisser les criquets chanter. L'atmosphère avait tout de romantique, le pique-nique avait été préparé avec attention, comme avec une envie de plaire. Zeppelin adorait en réalité ressentir les premiers émois d'une relation, mais sans jamais parvenir à rester attaché à une femme. Les sorcières qu'il avait côtoyé étaient trop rapide dans leur amour pour lui et ça lui faisait l'effet d'une douche froide quand elles cherchaient à le voir, à passer bien trop de temps avec lui, s'incrustant même dans des conversations privées qu'il avait avec son meilleur ami. L'attitude de certaines désespérées lui faisait horreur et il se doutait bien que ça pouvait mal tourner avec Maelys, la sous-estimant encore bien trop. La miss avait un caractère bien trempé et son indépendance lui était capitale. Si seulement le né moldu savait ce qui l'attendait...

Pour l'heure, il s'agissait de ce qui attendait la brunette... Zeppelin se sentait bien, à l'aise malgré le fait d'être serré dans son pantalon. Il découvrait petit à petit le corps de sa compagne du moment et ne pouvait que se laisser charmer. La bleuet était loin d'être laide, c'était même tout l'inverse et sa beauté naturelle l'avait frappé depuis la puberté. Ethan n'avait jamais tenu plus que ça à lui présenter son amie d'enfance, craignant sûrement qu'il ne cherche à lui mettre le grappin dessus, comme il avait tenté de le faire avec Dawn avant de se rendre compte que l'amitié du chevelu était plus importante que n'importe quelle fille et se sachant insatisfait émotionnellement.




©️ 2981 12289 0



True love always finds its way
Revenir en haut Aller en bas
Maelys Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Célébrité : Danielle Campbell
Âge : 36 Parchemins : 72 Gallions : 468 Date d'inscription : 25/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Les femmes ne sont que des prisons

And men can fake a whole relationship



☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
Zeppelin Johnson
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Alberto Rosende ♥
Pseudo : Pandore Malone Âge : 36 Parchemins : 215 Gallions : 852 Date d'inscription : 17/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
75/100  (75/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2146-zeppelin-johnson-i-m-with-you-u http://www.mumblemumps.com/t2181-zeppelin-ledz-do-something-great#55348 http://www.mumblemumps.com/t2185-zeppelin-ps-l-oiseau-pince#55357

Les femmes ne sont que des prisons ¤ ft. MaelysPré-au-Lard, 10 Août 2000.


©️ 2981 12289 0



True love always finds its way
Revenir en haut Aller en bas
Maelys Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Célébrité : Danielle Campbell
Âge : 36 Parchemins : 72 Gallions : 468 Date d'inscription : 25/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Les femmes ne sont que des prisons

And men can fake a whole relationship



☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
Zeppelin Johnson
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Alberto Rosende ♥
Pseudo : Pandore Malone Âge : 36 Parchemins : 215 Gallions : 852 Date d'inscription : 17/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
75/100  (75/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2146-zeppelin-johnson-i-m-with-you-u http://www.mumblemumps.com/t2181-zeppelin-ledz-do-something-great#55348 http://www.mumblemumps.com/t2185-zeppelin-ps-l-oiseau-pince#55357

Les femmes ne sont que des prisons ¤ ft. MaelysPré-au-Lard, 10 Août 2000.


©️ 2981 12289 0



True love always finds its way
Revenir en haut Aller en bas
Maelys Moore
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Célébrité : Danielle Campbell
Âge : 36 Parchemins : 72 Gallions : 468 Date d'inscription : 25/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Les femmes ne sont que des prisons

And men can fake a whole relationship


☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Les femmes ne sont que des prisons ¤ ft. Maelys [hot]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeanne Deveraux ♣ Les femmes ne sont pas que douceur et amour
» Les rêves des femmes ne sont jamais des rêves d'exil, mais d'intimité [PV Victoria]
» Pourquoi les femmes sont elles absentes à ce forum?
» Pourquoi les femmes sont elles plus attirantes que les hommes
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: