Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Gwansun | Me and the devil Walking side by side

Invité
Consumed by the shadows
avatar

관순
avec Lee Sunmi. (nienna)
Un visage, une voix, un sourire... Non, pas d'sourire. Les clients peuvent toujours attendre pour t'voir sourire, toi, la Barmaid à la Tête du Sanglier. Un an qu'tu bosses dans c'rade et t'en es bien satisfaite. Ta vile caboche a vu le jour à Busan, en Corée du Sud, le 28 Septembre 1975. Tes parents, bien que sorciers, n'ont rien de purs, quelque soit l'sens qu'on donne à ce mot, hein, c'qui fait de toi une sang mêlée, tout ce qu'il y a de plus banal. À présent, tu crèches à Pré-au-Lard. Quand t'étudiais, si on peut appeler ça ainsi, à Mahoutokoro, ton niveau scolaire était, tu pourras l'admettre, plus que médiocre. Tes enseignants pensaient forcément que t'avais pas inventé l'eau chaude. Faut dire que t'as un sacré caractère. On peut reconnaître qu'tu sois plutôt autonome, créative et spontanée, mais, faut admettre que t'es aussi pessimiste, radine et foutrement sans gêne, voire provocatrice. Ta baguette magique est en bois de houx, mesure vingt-trois centimètres et contient une plume d'oiseau-tonnerre, même si tout le monde s'en contrefiche, toi comprise. T'as jamais vraiment eu l'occasion d'lancer un patronus, mais tu l'as fait suffisamment de fois, une fois quoi, pour savoir qu'il prend la forme d'un bruant des neiges. Face au miroir du risèd, tu vous vois, toi et ton mari, dans un lieu que t'arrives pas tout à fait à reconnaître, bien que tu sois sûre qu'il fasse écho à ton enfance. Et si jamais un épouvantard passe dans l'coin, on peut être sûr qu'il prendra l'apparence de ton époux, recevant le baiser d'un détraqueur, assez traumatisant comme image, c'est sûr.
We have more questions...


ϟ Quel était votre camp lors de la Grande Bataille ? Tu peux pas dire que t'y as activement pris part... Au moment d'la Grande Bataille, le seul contact que t'avais avec Poudlard, et tout bêtement avec le Royaume-Uni, c'était cet homme qui allait d'venir ton époux. En fait, s'il avait pas été dans l'équation, à c'moment là, t'en aurais pas su autant sur ce qui s'tramait. Bien sûr, t'entendais parler d'la Seconde Guerre des Sorciers, Voldemort, les mangemorts, tout ça, mais la politique étrangère, ç'avait jamais été ton fort et t'avais déjà bien assez à faire dans ton pays pour t'intéresser à cette crise que tu voyais pas vraiment comme un danger immédiat pour ton existence.

ϟ Dans ce nouveau monde sans Voldemort, qu'est ce qui a changé pour vous ?  Sans la défaite de Voldemort, t'aurais jamais mis les pieds à Pré-au-Lard. Très clairement, dans ces temps troublés, on peut pas dire que l'Royaume Uni, c'était une terre qui t'attirait particulièrement. Donc, oui, on peut le dire, ça a quand même changé pas mal de choses. T'as accepté d'te marier parce que ce pays n'est plus pour toi synonyme de guerre civile. Sans la chute finale de Voldemort, tu serais toujours hôtesse d’ascenseur au Ministère de la Magie sud-coréen... ou tu t'serais fait virer et tu travaillerais dans la boucherie de ton oncle, perdue au milieu de nul part. Peu réjouissant tout ça. Même si on peut pas vraiment dire que d'bosser à la Tête de Sanglier soit plus joyeux. Mais toi, ça t'convient.

ϟ Quelle est votre théorie sur les perturbations magiques qui ont lieu depuis noël ?    Les théories, c'bon pour les autres. Si tu perdais ton temps à faire des théories sur tout ce qui s'passe autour de toi, on n'serait pas sortie de l'auberge. Tu préfères clairement écouter celles des autres, au comptoir. Ça, c'est sympa. Et des théories sur le sujet, t'en a entendu des masses. C'est limite l'un des seuls sujets de conversations des poivrots ces derniers temps. Ça et la présence oppressante des aurors. Après, si tu réfléchis deux secondes... Non, franchement, t'as pas du tout envie. Tu t'en fiches très clairement que des sorciers perdent leurs pouvoirs et si ça t'arrivait, t'en aurait cure. Depuis quand tes pouvoirs sont essentiels ? Faut pas abuser, les sorciers se reposent trop là dessus et ça te gave depuis que t'es toute petiote. Du coup, toi, t'a évolué différemment et t'a appris à faire tout ce que tu pouvais faire avec de la magie, sans. C'est bien sympa, comme petit plus la magie, mais ta vie tourne pas autour et tu comprends pas que tout le monde panique à ce point. C'est pas comme si les gens perdaient la vue, l'ouï ou tout autre sens... Là, tu comprendrais. Et en c'qui concerne les désagréments magiques qui arrivent un peu partout, ça t'fait rire plus qu'autre chose. Tu t'demandes juste ce qui se passait si tout ça dégénérait et que les moldus apprenaient notre existence. C'est p't-être la seule curiosité qu'éveille ces évènements.

ϟ Quelle est votre réputation à Pré-au-Lard ?  On dit qu'tu trompes ton mari autant d'fois par semaine qu'un elfe de maison s'excuse auprès d'son maître. On dit qu'tu descends une bouteille d'whisky-pur-feu aussi vite qu'un contrôleur de magicobus à la retraite. On dit qu'tu piques dans la caisse de ton patron et qu'tu dépenses tout en vêtements. Et toi, tu souris. Tu leur ris à la face avec l'innocence fraîche de tes vingts ans et la provocation basse de tes tripes. Tu fais pas l'unanimité, c'est l'moins qu'on puisse dire. Mais t'en joue aussi, t'es pas à plaindre. Si tu voulais, tu pourrais jouer à l'épouse parfaite, à la bonne petite employée responsable, à la bonne citoyenne sage... en faisant en douce tout ce dont on t'accuse. Et là, pas d'doute, les gens t'apprécieraient p't'être un peu plus. Les gens, ça s'arrête à la façade le plus souvent. Au moins, avec ton attitude, t'es sûre que les cons n'iront pas chercher plus loin. La paix. C'est tout c'que tu veux. Mais bon, ça t'fait mal quand même, tout ça, faut pas s'mentir. Surtout les commentaires sur ta soi-disant infidélité. C'est y aller un peu fort et tu t'retiens de foutre des baffes aux crétins qui t'insultent de la sorte. Bon, y a qu'en même une ou deux personnes qui essayent de redorer ton blason. Pour eux, t'es juste une nana un peu paumée, qu'a pas épousé la bonne personne et qu'est certes un peu étrange, mais pas méchante pour autant... juste un peu conne peut-être. Ou trop détachés, ils s'accordent pas sur ce point, certains ne voulant vraiment pas d'vexer, quand même. Quand t'y réfléchis, tu préfères presque l'autre vision de toi, au moins, on fait pas d'toi une gamine perdue et dans l'erreur involontaire.
The best day of my life...


À l'aut' bout du monde, la guerre fait rage. Embarquant autant de jeunes élèves que des adultes d'un certain âge. L'horreur. La peur. L'angoisse. Et toi... Et bien toi, t'en a pas vraiment conscience. Pour l'heure, t'essaye de comprendre comment t'a pu te retrouver dans une situation aussi merdique. Une baston de bar et un coquart, c'est pas l'genre de trucs que tes employeurs apprécient. T'es pas très fan non plus en fait. La violence, c'est pas ton genre, malgré c'que les gens pensent. Mais voilà, des fois, l'alcool, ça fait des ravages. Ok, souvent, pas des fois. Et ce soir ne fait pas exception à la règle. T'aurais mieux fait d'rentrer directement chez toi après avoir quitté le Ministère de la Magie, plutôt qu'de rejoindre une connaissance...

C'gars, c'est une putain d'anomalie dans le processus d'évolution d'l'espèce. Plus tu l'regarde, plus t'en es persuadée. Y a aucune autre explication à un tel taux de connerie concentrée dans un être humain. Déjà qu'les autres sont pas bien malins, en général - et toi, p't-être encore moins qu'eux, mais lui, c'est quelqu'chose quand même. Il s'vexe pour un rien en plus.

c  h  o  c  .
j    o    u    e    .
d    o    u    l    e    u    r    .


Outch. T'étais pas attentive, idiote. Ça t'apprendra à pester intérieurement contre les autres alors que t'as mieux à faire. Ton délicat visage vient de faire la malencontreuse rencontre avec le poing serré d'un homme aux dents de travers. Il a dû en prendre des bonnes c'lui là, tient. T'es pas bien sûre d'être le destinataire de ce bourpif, mais peu importe l'intention... C'est bien toi qui t'es prise le coup. Tu t'lèves alors d'un bond, pour diriger ton talon brusquement jusqu'à l'entre-jambe du monsieur. D'façon, autour de toi, la situation a déjà dégénérée. Tu n'as même pas à t'retenir de sortir ta baguette pour leur mettre une raclée, tu l'as pas sur toi. T'as passé la journée à manifester avec des moldus et tu t'balades assez rarement avec.

s    i    r    è    n    e     s    .
f    u    i    t    e    .
s    o    u    f    f    l    e        c    o    u    r    t    .


Ouais, il est temps que tu passes ton permis de transplanage. Ça serait franchement utile dans des cas comme celui-là. Au lieu de rentrer chez tes parents, tu prends la direction d'un club pour y finir ta soirée.
ϟ Ton pseudo : nienna. ϟ Ton âge : 24 ans. ϟ Ton avis sur mumblemumps : Nice. ϟ Le mot de la fin : Le style d'écrire est probablement voué à évoluer vers quelque chose de plus "oral", comme si le narrateur parlait vraiment au personnage - donc pas de "ne" dans la négation ou des trucs du genre... Je pense, du moins. Je vais aviser au fur et à mesure de l'écriture de la fiche.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

The Devil Inside
Tu r'penses pas trop à ta vie. Tu vois pas l'intérêt. Sérieusement, ce qui est passé, c'est fait, pas besoin de s'y attarder. T'as déjà bien trop de trucs en tête pour t'amuser à te lancer dans un tripe autobiographique un peu égocentrique. Mais parfois, tu peux pas empêcher les souvenirs de refaire surface. Ils débarquent comme ça et même pas ils frappent avant de pénétrer dans ton conscient. Tu t'retrouves alors face à des tas de moments, dont certains qui auraient mieux fait de continuer à se terrer dans un coin reculé de ton ciboulot.



r    i    r    e    s    .
f    r    o    i    d    .
n    u    i    t    .


Le vent s'engouffre dans ton manteau mal boutonné. Tu frissonnes. Maman couvre ton cou d'une écharpe, trois fois trop longue pour toi, mais rouge. Le rouge, c'est chouette. T'es habituée à être dehors, tard le soir. C'est la vieille femme qui vit dans la chambre en face, sur votre palier, qui te garde après l'école. Elle te gardait déjà l'année dernière, avant que tu ne rentres à Mahoutokoro. Mais c'était plus ennuyant. Tu la voyais toute la journée, au bout d'un moment, tu voulais jouer avec d'autres enfants, quand même. Maintenant, il lui arrivait d'être absente quand tu rentrais. Du coup, t'étais toute seule. Mais elle est toujours gentille. Alors que tu marches à côté de ta maman, dans le parc désert, ta petite main fermement fouinée dans la sienne, tu repenses au visage de la vieille dame et tu te demandes si toutes les halmeoni sont comme ça... T'as pas vraiment de comparaison à disponibilité. L'une de tes grands-mères est restée coincée en Corée du Nord alors que ton père était encore tout jeune garçon,  l'autre a renié ta mère dès son mariage. Tu sais même pas si elles sont encore en vie. Mais elles te manquent pas, hein. On ne peut pas ressentir l'absence de ce qu'on n'a jamais connu.

"- Aigo, mes petites fleurs !"

Papa. Tu le regardes avec l'amour d'une galaxie concentrée au fin fond des prunelles C'est ton héro. Il est pas aussi beau que maman. Il a même un drôle de nez et il oubli tout le temps de se raser. Mais si maman l'a épousé, c'est bien qu'il lui a plu à un moment donné. Il s'avance vers vous. Tu trouves qu'il marche bizarrement un peu, mais il tient dans ses mains un beau bouquet qu'il tend à maman lorsqu'il arrive à votre hauteur. Tu ris et il te prend dans ses bras. Tu sens aussitôt l'odeur de l'alcool. Tu n'aimes pas quand papa va avec ses collègues de travail. Tu sais qu'il peut pas vraiment refuser, mais tu comprends pas encore bien pourquoi il ne peut pas non plus être modéré dans ses soirées. T'es trop p'tite. Tu fronces les sourcils.

"- Waeg. Tu sens pas bon. Ton ton est plus amusé qu'autre chose.
- N'embête pas ton père, Gwansuna, te rouspète maman. Tu fais la moue"

Vous vous baladez encore un peu, tous les trois, avant de finalement transplaner jusqu'à votre petit appartement. Il paye pas d'mine de l'extérieur, mais maman est douée comme sorcière. Elle l'a agrandit magiquement et gère tout d'une main de maître. Tu te déchausses et file rapidement te glisser sous ta couette. Tes yeux se ferment tout seuls, mais ni papa ni maman n'est là pour te souhaiter bonne nuit... Dans la pièce d'à côté, tu les entends rigoler bêtement. Tu t'endors.



p    i    e    s    .
l    a    r    m    e    s    .
b    e    e    t    h    o    v    e    n    .


Les yeux fermés, tu profites du morceau de musique que papa a mis. T'es rentrée pour les vacances et Mahoutokoro ne te manque pas du tout. Mais alors là, vraiment pas. Tu préfères largement écouter du Beethoven avec ton père pendant que maman travaille. Il a encore du mal à s'habituer à la situation, papa, d'ailleurs. Faut dire que les gens parlent. Mais t'espère, comme toute la famille, qu'il restera pas trop longtemps au chômage. Maman est pas très heureuse dans cette entreprise de potions. Tu l'sens bien. Puis, elle doit quand même s'occuper de tout à la maison. Papa, c'est pas ça.

Une odeur de brûlé te chatouille les narines. Papa a encore oublié de surveiller le repas et t'es obligée de courir aller éteindre les flammes sous la poêle, avec les moyens du bord. Tu peux pas encore utilisé de magie en dehors de l'école, alors un torchon imbibé d'eau fera l'affaire. Mais, il est où ? Tu regardes autour de toi. Rien.

"- Abba !"

Pas de réponse. Tu sors la tête par la fenêtre et tu vois trois voisines entrain de parler devant la maison. Tu tends l'oreille. Tu ne les aimes pas beaucoup, alors si tu peux avoir un ou deux ragots, voire de quoi les faire chanter, tu ne vas pas t'en priver.

"- En tous cas, c'est ce que j'ai compris, moi..., déclare le première, tout de même assez hésitante.
- Oui, oui, confirme la seconde. C'est ce qu'ils lui ont dit quand ils sont venus le chercher.
- Il a transplané de suite, complète la première.
- Terrible, commente finalement la troisième.
- Après, fallait s'y attendre, elle n'avait pas les nerfs solides, ajoute la première.
- Oui, je l'ai croisé avec les yeux rouges assez souvent, enchérit la seconde.
- Mais tout de même, laisser un mari s'occuper seul d'une enfant... La troisième marque une pause, avant de conclure. Quel égoïsme. Quelle honte.

L'air te manque. T'es pas bien sûre de comprendre. T'as peur. Tu as un hoquet et rentre rapidement la tête avant qu'elles se retournent pour te regarder. Tu te recroquevilles dans l'entrée. Tu fixes la porte. Tu attends. Une heure. Deux heures. Puis trois. La peau de ton pouce gauche n'est plus très lisse. Tu t'es un peu acharnée dessus. Un grincement. Le pied de ton père apparaît dans ton champ de vision. Il s'accroupit pour se mettre à ta hauteur. Ses yeux sont secs d'avoir trop pleurés. Il ouvre la bouche, mais seul un son rauque en sort. Finalement, aucun mot n'est échangé. Il se jette dans tes bras. Tu comprends.

Et au fond retentissent les dernières notes de la Sonate 32.



b    l    a    n    c    .
m    u    r    m    u    r    e    s    .
p    u    n    i    t    i    o    n    .


On peut dire que t'es pas très concentrée ces derniers temps. T'a jamais été douée à l'école, c'est certain... mais tu pourrais quand même faire des efforts. C'est ta dernière année que diable ! Et tu t'trimballes toujours avec cette foutue robe rose... Bon, c'est vrai, le rose n'est plus exactement le même que celui que tu avais au début de ta scolarité, il s'approche même du violet. Sauf que tes camarades ont tous abandonné cette nuance depuis bien longtemps. Tu devrais avoir honte de marcher dans les couloirs de Mahoutokoro. On t'le dit souvent. Tu pleures parfois. Mais jamais devant eux.

Tu sors à peine du bain public de l'école. Il y avait pas grand monde aujourd'hui. Par un petit chemin, tu quittes les bâtiments principaux de l'établissement pour te rendre dans un petit pavillon où la technologie moldue fonctionne. T'a cru comprendre qu'en dehors de l'Asie, les communautés sorcières ne se sont pas encore franchement intéressées aux merveilles moldues... Pourtant, par ici, et surtout par chez toi, en fait, la ligne de séparation entre moldus et sorciers est bien moindre. T'en es bien contente, parce que, faut avouer que la télévision, c'est divertissant. Tu retrouves plusieurs élèves, absorbés dans un épisode de drama japonais. Tu parles pas bien japonais. Ici, comme partout en Asie sorcière, tout l'monde parle mandarin. D'ailleurs, t'a essayé un jour d'parler avec un chinois, mais il t'a ris au nez en pensant que tu lui parlais comme aux temps anciens des Ming. En même temps, t'imagines que les occidentaux non plus ne se mettent pas à papoter en latin avec leurs concitoyens moldus... Tu sais pas trop c'qui t'avait pris sur le coup. Tu t'installes au sol, ouvrant grand ta robe d'un coup d'baguette. Tu préfères largement les tenues plus modernes et plus pratiques. Comme le short que tu portes aujourd'hui. Tu détestes particulièrement les kimono. Tu détestes le japonais. Tu détestes le japon. Une haine sourde, ancestrale, gronde encore en toi, comme un réflexe qui n'a rien d'inné, mais que tes grands-pères t'ont inculqué pendant l'enfance. Alors que tu repenses à tout ce qu'ils t'ont raconté, tu dardes un méchant regard sur un de tes camarades japonais, puis soupire en entendant les supliccations du personnage du drama face à son tortionnaire.

Tu te lèves et reprend le chemin de l'école. Sur la route, tu croises Kim Taeyung. Il se faufile tel le vaurien qu'il est entre deux rangées d'arbres. T'as une drôle de sensation en l'voyant passé. Tu l'suis. Lorsqu'il s'approche d'une source lumineuse, tu comprends pourquoi sa silhouette t'avait semblé étrange et pourquoi il semblait si secret. Sa robe est blanche. Blanche. T'es pas bien surprise, même si tu pensais être la première de vous deux à ne pas respecter le code du secret magique - ou si ça s'trouve, il a même tenté la magie noire, mais tu s'rais surprise pour le coup. Tu cours pour le rejoindre et le fait sursauter en donnant un grand coup du plat d'ta main dans le bas de son dos.

"- Taeyunga ! T'écris-tu, avant de reprendre, d'un ton très sarcastique, Taeyunga, Taeyunga, Kim Taeyungssi ! Qu'as-tu encore fait ?
- Tu m'as fait peur, te répond-il, tout bas.
- Le blanc te va pas très bien au teint.
- J'ai merdé, concède-t-il, mais t'aurais vu la tête de cette moldue ! Elle voulait qu'on s'revoit après mon numéro !
- Tu lui a fait l'coup des cadeaux qui apparaissent devant elle ?
- Clairement, elle était belle comme tout ! Tient, regarde. Il sort un petit polaroïd.
- Daebak ! Ah oui ! Tu marques une pause. Sauf que maintenant, t'es mal."

Un mois plus tard, t'assistais au procès de ton ami, qui s'était a priori amusé à bien d'autres sorts face à des moldus ce soir-là. T'étais en colère. Il était pas mauvais élève, lui, il aurait pu avoir un bon diplôme. Maintenant, il a allait rentré en Corée, déshonoré. Juste parce qu'il s'était un peu amusé.



t    a    l    o    n    s    .
h    y    p    o    c    r    i    t    e    s    .
f    a    t    i    g    u    e    .


T'es droite comme un piquet. Ton visage est figé en un sourire forcé depuis tellement d'heures que t'en as mal au niveau des pommettes. Ton petit orteil te lance comme s'il recevait un coup chaque seconde de cette foutue journée. Mais surtout, ta vessie ne tient plus en place. Si ton supérieur ne te laisse pas t'éclipser dans les trois minutes à venir, tu te demande si l'prochain sorcier à emprunter ton ascenseur en ressortirait pas avec la délicieuse odeur de l'intérieur de ta vessie sur les chaussures. Charmant. Tu t'masses le cou dans un vain effort pour te détendre un peu, quand la porte de l'ascenseur s'ouvre. Trois employés du Ministère s'engouffrent alors à l'intérieur, sans prêter attention à ton petit corps qui se courbe dans une salutation polie. On t'donne rapidement les étages désirés, toujours sans t'accorder le moindre regard. L'engin se met en mouvement après que tu aies appuyé sur le bouton.

Les trois employés discutent. Ils discutent tous. Toi, t'es pas là. Tu t'demandes bien à quoi ça sert, ton métier. T'es une potiche, en tailleur, talons et maquillage. Tu souris. Tu t'inclines. Tu parles dans l'vide. Mannequin de cire, c'est pas un métier ça. C'est rien. Les portes s'ouvrent, tu t'inclines à nouveau en leur adressant tes meilleurs voeux pour cette fin de journée. Révérence encore pour ceux qui entrent à leur tour. Ainsi de suite. Encore une heure. Puis tu respires. Une collègue vient prendre ta place.

"- Eunaea, fighting ! l'encourages-tu."

Elle te sourit mélancoliquement. C'est pas gagné. Tu vas t'changer dans la salle des hôtesses. Merlin qu'ça fait du bien d'enlever ces putains d'talons ! Tu masses ton pied gauche, puis entreprend d'en faire de même avec le droit. Sauf que tu t'rappelles soudain ton envie pressante d'il y a une heure. T'es tellement douée pour ne pas écouter ton corps que t'avait failli oublier. Tu cours jusqu'aux toilettes et en ressort avec le visage de celle qui vient de vivre l'un des plus beaux moments de sa vie. Tu transplanes jusqu'à chez toi.

Là t'attendent ton chat, une bouteille et ton grand-père. Papa ? Il travaille. Tu salue le vieux avec affection, puis tu t'enfermes dans ta chambre. T'as mal au crâne. Tu penses. T'aimes pas penser. T'aimes plus penser. T'as juste envie d'oublier pour pouvoir recommencer demain. Et recommencer encore. T'es pas bien sûre d'pourquoi on recommence comme ça, quelque soit notre quotidien. Mais tu l'fais. Aussi, tu fais léviter à toi une bouteille de soju que tu te mets à siroter comme certains boivent de l'eau. Ce soir, toutes les collègues avec qui tu t'entends sont de service... Sauf que toi, tu peux pas être éveillée et sobre. Tu peux plus. Tu veux plus. Du coup, même seule, tu t'saoûles. Éventuellement, tu finis par t'endormir.



â    m    e    s    .
c    h    a    n    t    s    .
e    n    t    r    a    i    l    l    e    s    .


T'observes le visage de la mudang. Une asymétrie parfaite. Même les yeux ne sont pas vraiment alignés et ne regardent pas exactement dans la même direction. Son teint, bien que couvert d'une épaisse couche de maquillage, ne semble pas uni. Son menton est à la fois trop large et trop aigu. Elle est sublime. Tu es subjuguée par son aura et tes yeux se perdent dans le rouge de ses lèvres. Merde, tu veux être elle. T'as jamais regardé quelqu'un qui dégage cette intensité. Tu veux attraper les entrailles de chaque personne qui croisent ton regard. Tu veux éprouver le regard des autres jusqu'à tes viscères. T'es v'nue là pour un basique rituel, une petite prière afin de soulager tes maux de crânes. Mais t'as l'impression que quelque chose s'est réveillé, au milieu de ton corps. T'sais pas bien quoi. D'façon, tu sais jamais rien. Mais là, tu l'ressens.

Elle se lève. Son costume est magnifique. Plein de couleurs, plein de vie. Elle tient entre ses mains une petite plaquette de bois qu'elle coince à sa ceinture. Elle se met à tourner sur elle-même. Des tambours s'enchantent alors pour faire résonner dans la petite pièce un rythme de plus en plus rapide. Ses gestes sont saccadés, mais d'une précision meurtrière. Chacun de ses mouvements t'achèvent petit à petit. Tu assistes à ce spectacle comme un croyant qui verrait son Dieu apparaître devant lui. Des rites chamaniques, t'en a vu. T'en a même fait. T'as croisé plein de mudangs et quelques baksu pendant ta scolarité, et même après. Mais ça. Ça... jamais. Puis sa voix. Sa voix aux relents gutturaux. Sa voix profonde. T'as pas l'impression que les sons qui sortent de sa gorge soient humains. Toi qui n'a plus foi en la magie, tu l'éprouves pour la première fois depuis bien longtemps. C'est pas ces conneries de sortilèges à la con que tes collègues utilisent tous les jours, ni les sorts m'as-tu-vu des jeunes employés du ministère qui ameutent tant de femmes lorsqu'ils font leur apparition. C'est pas cet espèce de magie occidentale sans âme, sans beauté. Celle-là, ça t'gêne pas d'la remplacer par des moyens moldus, parce qu'elle n'a que le côté pratique. La magie, la vraie, ça fait bien longtemps qu'elle a disparue. Enfin, à tes yeux. Et voilà qu'elle renaît. Une larme, une seule, coule le long de ta joue gauche.

Ton mal de crâne, tu l'as oublié. Ou il a cessé. Qui sait. C'est peut-être pas un vrai sort, ou peut-être que ç'en est un. Mais ça a marché et en rentrant ce soir, tu t'installes aux côtés de ton grand-père, ce que tu n'as plus fait depuis l'adolescence. Lui dort déjà. Tu fixes son visage, cherchant à comprendre l'histoire de sa vie, qu'il t'a dévoilée, tout au long de ta vie, à travers ses rides. Tu as l'impression de voir ses joies dans les ridules de ses yeux, ses craintes dans celles de son front, ses douleurs dans celles de ses joues. Tu prends peur face à ce visage abîmé par la vie qui te renvoie face à ta propre fin. Les gens sont pas à l'aise avec des vieux, surtout quand ils sont malades. Pas parce qu'ils ressentent leur douleur, mais parce qu'ils se projettent dans ce corps faible et en fin de vie. Un vieux, c'est effrayant. Tu n'avais pas regardé, réellement regardé, ton grand-père depuis longtemps. Tu t'en rends compte, parce que tu découvres de nouvelles rides, de nouveaux signes de vieillesse. Malgré la nostalgie qui s'empare de toi, tu t'endors sans avoir ingurgité quatre verres de soju. Paisible.



r    e    g    a    r    d    s.
f    u    m    é    e    .
v    e    n    t    r    e    .


Un elfe de maison vient vous apporter votre commande. La table se retrouve bientôt couverte d'une quantité astronomique de petits plats et de petites assiettes. Si tu n'étais pas habituée à ce genre de repas, il y aurait de quoi perdre la tête tant on ne sait pas quoi commencer. Ça fait un moment qu'vous n'vous êtes pas fait un repas entre collègues. Vous êtes une petite dizaine, les autres ne valent pas l'coup, qu'on se le dise. Vous vous êtes toutes apprêtées et, même si pour la plupart, vous travaillez dès le lendemain matin, vous savez déjà que la nuit est loin d'être terminée.

Vos verres se remplissent et se vident, sans que vous y fassiez attention. Tu sais pas combien de minutes se sont écoulées depuis qu'vous êtes arrivées. Ça doit bien faire plus d'une heure, en fait. Le temps passe si vite. La tête de tourne un peu, mais enfin, tu t'sens plus à l'aise. Tout le monde est détendu. Un rire. Tu tournes la tête brusquement pour en chercher l'origine. Il est étrange ce rire. Un peu comme un chiffon qu'on frotterait sur le pare-brise d'une voiture. C'est celui d'un homme d'une trentaine d'années, pas moche au demeurant. Il est attablé avec quatre hommes, dont un occidental.

"- Unni ! t'appelle une collègue."

Ton attention se reporte sur tes amies. La soirée suit son cours. Les plats se vident. Les verres ne désemplissent pas. On rit. Ça fait du bien de rire. Dans des moments comme ça, t'oublies le stress des longues journées au Ministère, t'oublies la tristesse de papa, la mélancolie de grand-père. T'es juste une jeune femme qui profite de sa vie et tu t'dis qu'elle est pas si mal que ça. L'alcool, ça aide à voir les choses positivement... ou négativement. En fait, ça soit dépendre de l'ambiance générale. En tous cas, ça exagère ce que tu éprouves. Et comme en ce moment, t'es un peu contente, tu te sens heureuse, sans réelle raison.

Un serveur trébuche à côté de toi. Tu fais mine d'avoir essayé de le rattraper, mais t'étais plongée dans tes pensées et tu as eu la flemme de lever le bras. Sauf que t'as tourné la tête, quand même. Et ton regard est de nouveau tombé sur la tablée, un peu plus loin. Intriguée, tu regardes un peu plus l'occidental. Tu sais pas c'que les autres racontent, mais il a l'air un peu gêné. Tu l'vois pas très bien, il est à moitié caché par un de ses compères. Mais son malaise t'amuse.

Tu te lèves pour aller aux toilettes. En marchant, tu ne quittes pas l'homme du regard. Il y a quelque chose, hein. On va pas s'mentir, son costume te plaît. Est-ce seulement son costume ? Ses mains aussi. Ses avants-bras. T'avances comme ça, en le détaillant un peu, sans aucune discrétion, si bien qu'il finit par lever les yeux vers toi. Sauf que toi, tu l'vois pas, t'es déjà entrain de fixer ses genoux qui semblent assez inconfortablement installés. Pas habitué à s'installer par terre, l'gars, ça s'voit. Puis à son âge, c'est pas maintenant qu'l'habitude va venir. Tu entres dans les toilettes.

Lorsque tu reviens à table, tu tournes presque automatiquement la tête vers l'homme. Il semble fort intéressé par ce que lui dit son voisin de gauche. Il fronce même les sourcils dans sa concentration. Tu dois le fixer trop longtemps, car il lève à nouveau la tête vers toi. Tu croises ses yeux. C'est cliché de dire ça, c'est probablement parce que tu regardes trop de drama moldus, mais ça t'fait quelque chose de croiser le regard de cet homme. Tu es tentée de détourner le regard, mais finalement, tu le soutiens. Quelqu'un passe devant toi et lorsque l'homme rentre à nouveau dans ton champ de vision, il semble s'être désintéressé. Il s'est même levé pour aller fumer avec son voisin de gauche.

Tu t'lèves. Tu sais pas vraiment c'que tu fais. Un jour, va falloir que t'apprennes à savoir des choses, parce que pour l'moment, dans ta vie, t'as pas compris grand chose. Tu t'postes dehors et fais mine d'attendre quelque chose, ou quelqu'un en t'amusant avec ta baguette. T'entends sa voix. Il parle anglais. Sa voix a une sorte de vibrato, mais est très grave à la fois. T'es perturbée. Tu tournes la tête pour le regarder à nouveau. Il a quoi ? Cinquante ans ? Cinquante-cinq ? En réalisant ça, tu t'demandes ce qui peut bien t'être passé par la tête. Tu veux rentrer à l'intérieur. Tu t'dis qu'tu vas tranquillement reprendre ta soirée. Mais c'est ton ventre qui vibre quand tu regardes cet homme. Ton ventre, il vibre pas souvent. Et surtout pas comme ça. Là, c'est autre chose. Presque comme quand tu reçois les pulsations de percussions bien placées en pleine poitrine et que tu en éprouves chaque battement. Son collègue, de ce que tu as vaguement compris de la discussion, rentre, se plaignant du froid. Il reste seul, à finir sa cigarette. Tu continues à l'regarder et encore une fois, il finit par s'en rendre compte. Quand il te salue d'une légère révérence polie, t'es déjà décidée.

"- Hi... Tu te rends compte que ton anglais s'arrête aux quelques expressions utilisées en coréens et aux salutations.
- Hello, te répond-il, très poliment.
- Jal saeng gyeoss eoyo, le complimentes-tu, en désignant toute sa personne avec un grand sourire et une expression exagérée.
- What ?
- You. Good. Nice. T'hésites un peu.
- Oh. Thanks. Il est tout aussi hésitant que toi, se demandant probablement si tu veux bien dire ce qu'il a cru comprendre.
- Me ? t'enquis-tu, soudain joueuse.
- Heu... Yes. You're... nice, te répond-il, franchement étonné."

Tu souris et d'un coup de baguette fais apparaître un bout de parchemin avec ton nom.

"- You. Patronus. Me, dis-tu presque sur le ton de l'ordre.
- Maybe... but... what do you want ? I'm sorry, I'm a little bit confused right now.
- I want you. dis-tu de but en blanc, avant de lui mettre le parchemin dans la main et retourner retrouver tes amies, non sans te retourner pour lui sourire une dernière fois."


___________________________________________________

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Keir D. Lowe
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : 1e année GISIS zoomagie en redoublement
Célébrité : PJ Liguori
Pseudo : Zire Âge : 24 Parchemins : 866 Gallions : 197 Date d'inscription : 01/05/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1712-keir-your-body-is-no-more-than- http://www.mumblemumps.com/t1713-keir-there-s-not-much-to-do-when-your-friends-are-all-fish http://www.mumblemumps.com/t1894-keir-everyone-has-a-chapter-they-don-t-read-out-loud http://www.mumblemumps.com/t2074-journal-de-zire

Du coup, bienvenue officiellement

Bon courage pour la suite de ta fiche Puis j'espère que tu te plairas ici !
Revenir en haut Aller en bas
Zephÿr Rosenberg
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Garde-chasse.
Célébrité : Gerard Way.
Pseudo : from the morgue Âge : 20 Parchemins : 1194 Gallions : 1649 Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
60/100  (60/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1167-the-outsider-rosenberg http://www.mumblemumps.com/t1187-like-a-ghost-z-r http://www.mumblemumps.com/t1448-rosenberg-z-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2066-fromthemorgue-s-journal

Bienvenue sur Mum.
Bon courage pour la suite ta fiche, j'aime trop la bouille de ton avatar.
N'hésite surtout pas si tu as un souci, ou des questions, mes MPs te sont grands ouverts.




DEMOLITION LOVERS
I'm trying, i'm trying, to let you know just how much you mean to me. And after all the things we put each other through and i would drive on to the end with you. A liquor store or two keeps the gas tank full and i feel like there's nothing left to do but prove myself to you and we'll keep it running until the end of everything. (by endlesslove)
Revenir en haut Aller en bas
Dimka Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 9ème année en sécurité magique
Célébrité : Nicholas Galitzine
Pseudo : Emi. Âge : 27 Parchemins : 2009 Gallions : 1412 Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1181-dimka-dimitrov-nos-choix-ne-nou http://www.mumblemumps.com/t1198-dimka-dimitrov-a-chacun-son-destin#26688 http://www.mumblemumps.com/t1756-dimka-dimitrov-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

OKAY D'ACCORD JE SUIS DEJA EN KIFFE SUR TON PERSO

Le choix, d'avatar, le métier, ta façon d'écrire je veux un lien, sûrement avec Eliael ou Sören qui sont mes personnages de PAL mais je veux un lien

Brefouille avec tout ça j'en oublie les bonnes manière lol

BIENVENUE CHEZ NOUS

Courage pour la suite de ta fiche si tu as des questions, nos boites à mp sont grandes ouvertes, surtout la mienne

Ahhh et aussi ton pseudo me dit quelque chose mais j'arrive pas à savoir d'où T_T

Plein de bisouuus




Inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Merci à tous pour vos petits mots

Et miiih, merci Dimka pour ton enthousiasme, ça motive

Pour le pseudo, je ne sais pas si ça peut t'aider, mais le prénom est en référence à Ryu Gwansun, une lycéenne, figure du mouvement pour l'indépendance de 1919, qui a été arrêtée à 16 ans et est morte un an et demi plus tard des suites de la torture qu'elle a subit, tout en refusant jusqu'au bout de changer de convictions.

Et le nom de famille, c'est uniquement qu'une de mes correspondants a ce nom de famille là et que ça change des Kim et des Lee (aaa) (Mais il y a une actrice assez connue qui porte ce nom, Moon Geun-young, si ça te parle).

Revenir en haut Aller en bas
Helge Petterson
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : slytherin
Célébrité : Erika Linder
Pseudo : ELLY Âge : 22 Parchemins : 1603 Gallions : 403 Date d'inscription : 17/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1469-helge-the-heart-thief http://www.mumblemumps.com/t1505-helge-fight-back#36419 http://www.mumblemumps.com/t1504-right-move-helge http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

coucou mon petit

je suis juste fan de cette jeune demoiselle que tu nous décris, j'ai juste envie de lire la suite en plus, son métier va forcément nous amener à avoir un lien toutes les deux notamment avec Piros, mon homme de PAL ! Bref, je te souhaite la bienvenue par ici ma jolie & j'espère que tu as tout ce dont tu as besoin, n'hésites pas à faire appel au staff


never forgive, never forget
φ Sometimes I feel like throwing my hands up in the air I know I can count on you ▬ Sometimes it seems that the going is just too rough and things go wrong no matter what I do.


Revenir en haut Aller en bas
Dimka Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : 9ème année en sécurité magique
Célébrité : Nicholas Galitzine
Pseudo : Emi. Âge : 27 Parchemins : 2009 Gallions : 1412 Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1181-dimka-dimitrov-nos-choix-ne-nou http://www.mumblemumps.com/t1198-dimka-dimitrov-a-chacun-son-destin#26688 http://www.mumblemumps.com/t1756-dimka-dimitrov-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

En fait je parlais de ton pseudo à toi : nienna.

Mais c'est chouette j'aime beaucoup son prénom




Inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 29 Parchemins : 1061 Gallions : 1272 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

bienvenuuee !!! :)


Mon frère, tu étais ma fierté, ma vie. Aujourd'hui, j'apprends à vivre sans toi, sans tes sourires.
Je me relève grâce à ton souvenir. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.


Revenir en haut Aller en bas
Mila V. Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle, deuxième année de GISIS en Zoomagie, préfète & membre des clubs d'astronomie et du 2ACM
Célébrité : Lily Collins
Pseudo : Barling Âge : 26 Parchemins : 3299 Gallions : 3398 Date d'inscription : 12/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t400-mila-it-s-always-darkest- http://www.mumblemumps.com/t1385-mila-you-know-what-they-say-about-hope http://www.mumblemumps.com/t1390-mila-hibouxbox http://www.mumblemumps.com/t2088-journal-de-mila

Bienvenue sur MUM ma jolie
Bon courage pour ta fiche !



Revenir en haut Aller en bas
Ethan R. Prewett
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Harry Styles
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 823 Gallions : 1084 Date d'inscription : 22/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
80/100  (80/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2603-you-can-be-great-again-ethan#68 http://www.mumblemumps.com/t2620-i-m-gonna-fly-like-a-bird-through-the-night-ethan#68878 http://www.mumblemumps.com/t2626-knock-knock-there-s-a-letter-for-you-o-ethan#68970 http://www.mumblemumps.com/t3709-l-antre-d-alessea#101931

Gwansun Moon a écrit:
Pour le pseudo, je ne sais pas si ça peut t'aider, mais le prénom est en référence à Ryu Gwansun, une lycéenne, figure du mouvement pour l'indépendance de 1919, qui a été arrêtée à 16 ans et est morte un an et demi plus tard des suites de la torture qu'elle a subit, tout en refusant jusqu'au bout de changer de convictions.

Ooh, je me souviens de cette histoire ! Mon prof de civilisation coréenne en avait parlé en cours, ça m'avait perturbé je t'avoue, tellement c'était horrible

Je rejoins totalement les autres, j'adore ta façon d'écrire, ton avatar ET ton personnage. Je suis vraiment très curieuse de voir comment elle va évoluer INRP pour le coup. Parce que l'Angleterre c'est clairement un autre monde que la Corée du Sud (déjà qu'il pleut souvent, et quand il fait froid tu sens plus tes doigts ).

Bon courage pour ta fiche chaton, et bienvenue surtout !


Revenir en haut Aller en bas
Lionel Lemaire
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : première année en politique magique, rugit son appartenance à la maison des lions.
Célébrité : cole mohr, bb
Pseudo : Prim Âge : 22 Parchemins : 1629 Gallions : 943 Date d'inscription : 03/01/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
75/100  (75/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue sur le forum. I love you J'aime beaucoup la façon dont tu as construit le personnage ainsi que ce que j'en ai lu. Ta plume fait des merveilles et est tout bonnement fascinante, sans parler de la référence du nom qui est tout bonnement à tomber. Il me tarde de te voir en jeu (et d'avoir des liens avec toi parce que je suis en amour ) Si tu as la moindre question, interrogation, n'hésite pas à interroger toute l'équipe, nous sommes là pour toi. Il y a aussi la section parrainage qui est à ta disposition, si jamais tu as besoin de te faire accompagner pour tes premiers pas par ici. Bon courage pour la suite de la rédaction, ma belle fleur, n'hésite pas s'il y a quoi que ce soit.




Et qu'on se noie dans les nuits fauves.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Vous êtes adorables

Merci pour vos petits compliments et tout, maintenant, je n'ai plus qu'à essayer de faire un reste de fiche à la hauteur de vos attentes, parce que sinon, je vais me sentir mal
Revenir en haut Aller en bas
A. Mahra Vargas
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Dresseuse de Sombrals
Célébrité : Ira Chernova
Pseudo : Loupiotre Âge : 31 Parchemins : 280 Gallions : 122 Date d'inscription : 18/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2459-i-m-an-invisible-monster-mahra http://www.mumblemumps.com/t2471-mahra-h-o-p-e-hold-on-pain-ends#63372 http://www.mumblemumps.com/t2559-send-me-a-letter-mahra

Bienvenue par ici !

Je suis bien d'accord avec tout le monde, très jolie plume


Holy image of Lies.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Athéna V. Borgin
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : deuxième année en médecine magique
Célébrité : madelaine petsch
Pseudo : Prim Âge : 22 Parchemins : 505 Gallions : 849 Date d'inscription : 08/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Je suis restée une bonne minute à fixer mon écran, quand j'ai terminé la lecture de ta présentation, parce que ta fiche était une pure merveille et un plaisir sans nom à lire. Ton écriture est simplement divine ; je n'aime pas particulièrement la deuxième personne, mais tu en as fait quelque chose de vivant, qui a réussi à m'entraîner et à me laisser prendre au jeu. I love you À de nombreuses reprises, je me suis surprise à rire et à sourire, mais en même temps, à réfléchir et à reconsidérer mon point de vue sur certaines choses. Tu abordes le monde avec une simplicité, mais une sensibilité tout à fait impressionnante, tu nous proposes un personnage aussi remarquable comme si ce n'était rien, comme si c'était normal de vendre autant de rêve, et je ne sais pas quoi dire d'autre, si ce n'est que je suis sous le charme.   Le choix du souvenir est parfait, montre la personnalité de la demoiselle, et l'HISTOIRE, l'histoire est merveilleuse, tu as exploité une culture que je connais moins, mais il y avait un univers, une galaxie concentrée au fin fond de tes mots, devrais-je dire, pour reprendre les mots d'une grande plume. C'est avec un grand plaisir que je te valide et que je te souhaite une belle aventure sur le forum, va vite briller dans d'autres prunelles que les miennes, il me tarde de te voir en jeu.

Bienvenue à
Pré-au-Lard
Maintenant que tu es validé, tu vas pouvoir torturer les élèves de Poudlard.      

N’oublies pas qu’ici, tu peux t’amuser rapidement alors n’hésites pas à nous rejoindre soit dans le flood soit sur la ChatBox ! Tout le monde est le bienvenue. Tu peux maintenant commencer à créer de nouveaux liens avec les autres sorcier de mumblemumps.    tu trouveras tout ça dans  le journal du sorcier. Ensuite; si tu as la moindre question, n’hésites pas à envoyer un hibou à l’un des membres du Staff. Allez, nous t’attendons vite à Poudlard et nous tenons à te remercier de t'être inscrit sur MUM !    Si tu as envie de RP mais que tu n'as pas de partenaire, viens t'inscrire au speed dating version sorcier. Tu peux aussi consulter le répertoire des sujets libres et communs. Pour ne pas te perdre dans la chronologie du forum, voici un petit rappel.
Si tu as du mal à te retrouver dans le château, que tu te fais intimider par les élèves ou que tu as été victime d'un sortilège de confusion, tu peux toujours demander un parrain pour te guider.  

Tu trouveras le QG des habitants et les secrets qui l'entourent, par ici !  N'hésite pas, d'ailleurs, à dépenser tes gallions pour découvrir des indices sur l'épidémie, pour la quête des habitants ou pour t'acheter des objets. Tu trouveras toutes ces choses dans la boutique. Il te faudra également installer ton hibou dans la volière pour pouvoir recevoir du courrier.    

Si tu veux agrandir ton cercle d'ami et que tu as une idée en particulier, n'hésites pas à créer ton propre scénario, une fois que tu auras deux semaines d'activité sur le forum et un RP en cours, que tu peux faire ici.  Enfin et pour surtout, gagner le coeur de nouveaux sorciers, nous t'invitons à voter pour MUM dans la session que tu trouveras dans la taverne. I love you

N'oublie pas le plus important : amuse-toi bien sur MUM !


Cordialement,
Le Choixpeau Magique
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.


when will we finally breathe
I hear the sound, echoes beneath angels and skylines meet, and I'm straining to reach the light on the surface, light on the other side.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Wow. Merci beaucoup pour tes commentaires. Ça me touche vraiment Surtout le coup de la simplicité et de la sensibilité, fiu, je sais pas quoi dire, mais merci !

Et merci d'avoir pris le temps de me lire et me valider

Maintenant, plus qu'à me lancer dans le grand bain
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Gwansun | Me and the devil Walking side by side
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» The Walking Dead

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: Les fiches des anciens membres-
Sauter vers: