Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Improvisation 103 : jingle bells, jingle all the way ¤ ft. Nigel ♥

Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 28 Parchemins : 1003 Gallions : 1211 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

Improvisation 103 : jingle bells, jingle all the wayPar la fenêtre on voyait les flocons tomber en nombre et le paysage changeait. Décembre était maintenant bien installé, avec son ambiance festive et ses couleurs rougeoyantes aux vitrines des échoppes du village. Même à Poudlard, on avait revêtu les couleurs de Noël, fête que beaucoup de gens apprécient au plus haut point. Les vacances allaient arriver et bien que personne ne soit supposé quitter l'école à cause de l'épidémie, trouvant tous un prétexte pour dire à leurs parents qu'ils étaient retenus à l'école par diverses animations, tous avaient l'air heureux en apparence. La jeune femme assise  près de la fenêtre des trois balais ne semble pas prendre part à l'euphorie générale, les yeux plonger dans son épais roman. Les fêtes de fin d'année ne l'intéresse pas, ou du moins plus depuis l'an dernier. Depuis l'installation des décorations à Pré-au-Lard, ses cauchemars sont revenus, plus violents encore à l'approche du jour J. Son visage s'était renfermé depuis quelques semaines, elle se réfugiait dans le travail pour ne pas penser à tout le reste, évitant le contact avec les jumeaux au maximum, s'entourant de ses collègues lorsqu'elle était de garde aux cachots pour ne pas risquer une attaque de leur part, pour ne pas s'effondrer, tout simplement...

Et pourtant, elle voulait se rapprocher d'eux en cette période si marquante, Kamen en particulier puisqu'il partageait un peu plus ses sentiments que les deux autres cadets. Mais pour l'heure, Ilia releva les yeux. Un son familier lui indiqua la présence au dehors des élèves de Poudlard, autorisés à sortir pour l'après-midi. Son cœur se souleva et une drôle de chaleur l'envahit alors. C'est elle qui avait donné rendez-vous à Nigel, comme c'était souvent le cas avec lui, puisqu'il n'était pas forcément enclin à la sortie. Depuis l'été, elle avait appris à le connaître, ces heures passées à parler de tout, de rien et de magie les avaient rapproché. Ils avaient beaucoup en commun malgré le fait qu'il reste encore beaucoup de mystères autour de Nigel. Elle n'avait pas eu peur de lui confier des choses, se sentant étrangement proche de lui sans savoir pourquoi. Sans comprendre pourquoi. Il ne parlait pas vraiment de lui, somme une timidité maladive, une méfiance à son égard, mais il avait l'air bien avec elle.

L'heure était venue pour la Bulgare d'aller affronter le froid de l'hiver pour rejoindre son ami et profiter du temps qu'ils avaient loin de l'école pour se promener un peu, avant de se trouver un coin au chaud. Ilia avait acquis une nouvelle bizarrerie magique qu'elle souhaitait partager avec lui et il lui faudrait inviter le Serpentard chez elle, dans son petit appartement de fonction, là où ils se sentiraient libres de laisser tomber leurs masques. Plus besoin d'afficher un sourire forcé pour faire croire que la fin d'année était heureuse, plus besoin d'être contrarié de se trouver dans une école au lieu de vivre sa vie d'aventures. Tous les deux pouvaient être plus « vrais » avec l'autre et Ilia avait besoin de ça. Nigel lui donnait l'impression d'être elle-même, chose qu'elle ne s’expliquait pas étant donné la discrétion et la retenue du jeune homme. Il était toujours droit comme un « i », évitant le contact et pourtant, depuis quelques semaines, il ne reculait plus aussi violemment quand la main de la brune venait l'effleurer pour une raison ou pour une autre.

« Nigel ! Tu vas bien ? » demanda-t-elle en arrivant à sa hauteur, ses pas crissant dans la neige. C'était une autre bande d'auror qui avait accompagné les élèves aujourd'hui, permettant à Ilia de ranger son appartement afin qu'il n'y ait pas TROP de grimoires étalés et que ses notes sur l'épidémie reste secrètes. Elle cherchait à comprendre, récoltant des indices pour aider ses frères et les autres sorciers, craignant que cela ne s’étende hors des murs du château. Sans effusion de sentiments, les deux quittèrent le groupe d'élèves pour marcher un peu. « Alors, cette fin d'année ? Vous faites quoi chez les Serpentard ? Quand j'étais à Durmstrang, la salle commune était toujours bondée et bien que notre fratrie soit l'élite de l'école, on avait tout sauf l'air sages. » plaisanta la jeune femme en riant, se rappelant ses années d'école avec nostalgie.

©️ 2981 12289 0



Always
Oh, if I could go back in time when you only held me in my mind Just a longing gone without a trace Oh, I wish I'd never ever seen your face I wish you were the one, Wish you were the one that got away
Revenir en haut Aller en bas
Nigel H. Shaw
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard - GISIS sécurité magique 1e année 09/2000
Célébrité : Alden Ehrenreich
Âge : 97 Parchemins : 283 Gallions : 914 Date d'inscription : 28/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2030-nigel-h-shaw-i-m-made-of-stone- http://www.mumblemumps.com/t2103-nigel-h-shaw-the-end-is-getting-near http://www.mumblemumps.com/t2104-haze-jr-shaw-le-porteur-de-lettres#53507

Improvisation 103
- * soupir * -

- Non, non, non, Nigel ! s’exclame-t-elle soudainement, en plein milieu du groupe qui doit aller à Pré-au-lard.

Elle agrippe la manche de Nigel et le tire hors du groupe. Elle semble paniquée. Nigel la dévisage, cherchant à comprendre. Elle vient pour parler, mais elle hésite et elle tire sur le collet de l'aîné, le forçant à plier les genoux pour être à sa hauteur. Elle s’approche et elle essaie de chuchoter, mais disons qu’elle baisse surtout le ton.

- Je peux pas y aller, je peux pas aller voir papa et maman pour Noël clame-t-elle, les larmes aux yeux. Et leur dire que je serai pas là à Noël ! Je peux pas leur mentir ! Je sais pas mentir !
- Tu veux rire, t’es super douée pour mentir pour faire des surprises, essaie-t-il de la rassurer.
- Mais c’est pas pour une surprise… c’est pour leur mentir ! Et pour un truc super important ! Je veux pas rester ici pour Noël ! Mais on est obligé ! Et on peut pas le dire pourquoi ? Je vais pas y arriver, maman va le deviner tout de suite que c’est pas vrai ! Toi ! Toi, va leur mentir ! Toi, t’as une bonne raison, t’es furieux contre papa…
- Hattie, tente-t-il de la raisonner, mais elle resserra sa poigne sur le manteau de Nigel.
- Non, j’arriverai pas à leur dire ! Je peux pas leur mentir ! C’est même pas un gentil mensonge ! Même si j’écris, ils vont savoir ! Maman va deviner ! Faut que tu leur dise que je ne serai pas là à Noël !
- T’es sûre ?
- Non. Mais oui.

Il éprouve soudainement une bouffée d’empathie pour sa soeur. Tellement qu’il attire Hattie contre lui pour un câlin, devant tout le monde, enfin, pour peu qu’on s’intéresse à eux.

- Papa et maman seraient fier de toi s’ils le savaient, chuchote-t-il à son oreille.

Et c’est seul qu’il fait le trajet avec les autres vers Pré-au-lard. Il reste silencieux et concentré. Ce qui concrètement ne change en rien de ses habitudes, mais il se prépare concrètement à affronter ses parents et a sans doute les attrister, tout ça pour couvrir sa petite soeur qui ne veut pas mentir en pleine face à ses parents. Et tout ça parce qu’on a exiger de ne pas révéler pourquoi personne ne rentre pour les fêtes de fins d’années… ils auraient pu au moins se forcer et inventer une bonne raison et mentir eux-même à tous les parents au lieux d’obliger les enfants à mentir à leurs parents. Quelle bande de lâches… de méprisants personnages, d’êtres abjectes… il déteste cette école, viscéralement.

Dès qu’ils arrivent, Illia apparaît devant lui et durant quelques secondes, il oublie un peu ses préoccupations de l’instant, mais dès qu’elle lui demande comment il va, elles déferlent à nouveau.

- Non, répond-t-il, sans élever la voix.

Elle ne semble pas avoir entendu sa réponse, ou du moins elle n’en a pas saisit le sens, parce qu’elle continue de sourire et elle amorce avec comment les Serpentards fêtent Noël. Sérieusement, il n’en a absolument rien à faire des Serpentards et encore moins de leurs festivités, et pas du tout s’ils sont sages ou non. Et il ne répond pas à la question, mais il fait plutôt une proposition, qui n’a pas l’air de lui plaire.

- Je… je dois aller voir mes parents… ça ne sera pas long… Tu peux attendre ici… ou ailleurs… où tu veux... tu peux aussi venir si tu veux, mais je ne te ferai pas entrer… je dois leur annoncer que Hattie et moi restons à Poudlard. Ça risque de ne pas leur plaire…

Elle le suit, alors qu’il lui a donné le choix. Et le court trajet, entre leur point d’arrivée et la résidence secondaire des Bantry à Pré-au-lard, il le fait en silence, l’air concentré. Il n’a pas envie d’en parler maintenant, avec que ce soit fait. Mais il a son plan, sa stratégie, pour épargner Hattie. Elle a raison, lui, il sait mentir. Il ment à tout le monde depuis toujours. Presque tout le monde. Ils arrivent peut-être un peu trop rapidement sur le seuil de la porte des Shaw.

- Tu devrais rester loin de la porte… et n’écoute pas, s’il-te-plaît, dit-il avant de marquer un bref temps d’arrêt devant la porte, comme s’il entrait sur le champs de bataille.

Bien étrange manière de dire d’attendre ici quelque minutes, mais elle comprend rapidement ce que ça signifiant lorsqu’elle entend les éclats de voix à l’intérieur. Le ton monte rapidement et Nigel sort brusquement de la maison, dévale les quelques marches de la grande galerie et si Ilia s’est approchée, il la saisit par le bras et la pousse devant lui, sans la brusquer, mais avec empressement. Ils n’ont pas parcouru la moitié du terrain avant lorsque Ernst Shaw sort à son tour de la maison.

- NIGEL HUGUES SHAW, REVIENS ICI TOUT DE SUITE, CETTE CONVERSATION N’EST PAS TERMINÉE !
- Elle est terminée, Père, réplique Nigel avec la même fermeté que l’est son visage, mais il n’a pas cessé de marcher.
- NIGEL ! NE FAIS PAS UN PAS DE PLUS OU…

Nigel s’arrête brusquement, laissant Ilia poursuivre seule et se retourne d’un bloc, baguette à la main, prêt à en user, tout comme son père, semble-t-il.

- Ou quoi, Père ?
- Ernst ! s’interpose Maud en saisissant la pointe de la baguette.

Les deux époux s’affrontent du regard. Impossible de savoir quelle attitude affiche la mère, mais le père affiche une sorte de fureur effarée, comme s’il n’arrivait pas à croire ce qui se passe.

- Va-t-en, Nigel, propose tante Lavinia, une grande Dame qui doit avoir au moins soixante-dix ans et un port de reine.

Si Ilia croyait avoir vu la droiture de Monsieur Shaw chez Nigel, elle a eu tort. C’est un héritage Bantry dont Lady Bantry est la parfaite représentante. Nigel ne se fait pas prier, il a un léger hochement de tête et obtempère, rapidement. Encore une fois, il agrippe Ilia par le bras et l'entraîne à sa suite, jusqu’à ce qu’ils soient hors du champs de vision de la maison. Alors seulement, Nigel ralentit le pas et il relâche Ilia.

- Je suis désolé, lâche-t-il, froidement, mais ce n’est qu’une façade.

Juste derrière, il est ébranlé.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.


I’m made of stone. I dont’t breakTime is ticking it makes me feel content with what I have inside. Constant paranoia surrounds me. Everyone I see is out to get me
Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 28 Parchemins : 1003 Gallions : 1211 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

Improvisation 103 : jingle bells, jingle all the wayComme à son habitude, Nigel est sérieux et son air grave pourrait entacher le moral de n'importe qui, celui d'Ilia comprit si elle n'avait pas pris l'habitude de le voir ainsi. Elle arrive quand même à lui faire esquisser un sourire, parfois, même un tout petit est une victoire pour la demoiselle qui met beaucoup d'efforts dans cette tache ardue. Alors quand il répond que ça ne va pas, elle ne prend pas la mesure de la situation, pensant qu'il s'agit simplement de Nigel qui fait son Nigel. Mais celui-ci révèle rapidement ce qui le tracasse et le visage de son amie se fige dans une expression contrariée. En effet, aller rendre visite au grand auror Shaw n'est pas une mince affaire et vu la relation entre le père et le fils, c'est compréhensible qu'il n'ait pas très envie de se rendre à la propriété. Il propose même à Ilia de rester au village le temps de cette besogne mais quel genre d'ami serait-elle si elle acceptait de le laisser affronter la situation tout seul sans un peu de soutien, au moins moral ? « Je comprends, oui... Mais je viens avec toi. Ça va aller. » lui dit-elle en étant très peu convaincu. La sorcière connaissait le père de Nigel, c'était un grand auror avec des méthodes particulières et si on n'allait pas dans son sens, ça pouvait finir très mal, notamment pour son fils de ce qu'il semblait.

Suivant son camarade le long de la route qui les emmenait à la demeure des Shaw, le silence était presque assourdissant, le visage du jeune homme complètement fermé. L'inquiétude gagnait la Yordanova qui tentait de se distraire en observant le mouvement dans les branches des sapins alentour, qui dansaient lentement sous les quelques flocons qui tombaient. La propriété Bantry était à portée de vue et ce n'est que lorsque les deux amis eurent atteint le seuil de la maison que le Serpentard ouvrit la bouche, non sans desserrer les dents. Malgré la problématique, il donnait des directives claires à Ilia : rester loin et ne pas écouter. Ce n'est pas son habitude d'écouter aux portes et elle n'avait aucune envie de se retrouver avec le courroux de Ernst sur le dos. Aussi, une fois que Nigel eut disparu derrière les grandes portes, elle descendit quelques marches  afin de s'éloigner de la porte.
Mais pour ne pas entendre la dispute éclatée, il aurait fallu se trouver au village... Les cris étaient incompréhensibles mais on reconnaissait bien la voix de l'auror qui faisait trembler les murs de la maison et le corps d'Ilia. « Nigel... » eut-elle à peine le temps de souffler que celui-ci dévala les marches du perron pour attraper son bras avec force et l'entraîner au loin. La brune ne comprenait pas comment une discussion aussi basique avait pu faire éclater le patriarche de la famille, d'autant qu'il savait ce qui se passait à Poudlard. Mais sans demander son reste, Ilia se laissait pousser le plus loin possible.

Ernst hurle à son fils de revenir parler avec lui, bien trop énervé pour que ça puisse encore ressembler à une conversation normale entre les deux hommes. L'homme est tellement menaçant que Nigel s'arrête brusquement dans sa course, Ilia sur sa lancée met quelques fractions de secondes avant de réaliser et de faire volte-face à son tour, voyant Nigel sortir sa baguette. « Nom d'un gobelin ! » s'exclama la jeune femme en portant la main à sa ceinture sans pour autant dégainer. En tant qu'auror, elle doit faire preuve de sang froid et se tient prête à faire le nécessaire en cas d'attaque. Il est inconcevable que cela se règle de la sorte ici ! Les Yordanov ne sont pas les seuls à se parler à coup de baguette magique et c'est d'une tristesse à pleurer. Tellement triste et dangereux que la mère de Nigel lui hurle de s'en aller, cherchant à canaliser son mari comme elle le pouvait. Cette scène faisait beaucoup de mal à la Bulgare qui avait tellement peur que son ami prenne un sortilège qu'il ne méritait pas. Un père contre son fils... C'était trop lui rappeler Zahary pour qu'elle ne se mette pas à trembler de peur et de rage. Noël fait faire de drôle de choses aux sorciers, et l'épidémie n'y est pas forcément pour quelque chose... Le petit papa Noël allait avoir une liste réduite de cadeaux à apporter si ça continuait..

« Nigel... viens... » lui dit-elle, sa voix imitant celle de la vieille femme sur le perron dans sa supplication ferme. Ce dernier obtempéra et agrippa de nouveau le bras de sa camarade afin de quitter définitivement la propriété Bantry. La force des doigts de Nigel sur son poignet ne sont pas un problème pour l'instant. Ce qui compte, c'est de s'éloigner et ce n'est qu'une fois loin de toute cette cohue que le jeune homme relâche sa prise et ralentit le pas considérablement. Ilia se masse le poignet douloureusement en l'entendant dire qu'il est désolé. « Hey ! Arrête ! Pourquoi tu t'excuses ? » s'étonne la brune, choquée. « C'est lui qui devrait s'excuser et avoir honte ! On ne menace pas son fils comme ça ! » dit-elle avec une lueur contrariée dans les yeux. Nigel est contrarié, son visage est plus fermé que jamais, mais son amie ne laissera pas tomber. « Nigel, cesse de te torturer. Je suis là. Parles-moi, je t'en prie. » Ilia cherche à établir le contact avec lui, voyant bien qu'il souffre intérieurement. Elle ose lui saisir le bras, bien plus délicatement que ce qu'il a pu faire précédemment à son égard et cherche son regard, même s celui-ci est d'une noirceur sans limite. Elle doit l'inciter au calme afin d'éviter qu'il n'aille chercher la querelle pour terminer la conversation avec son père.

©️ 2981 12289 0


Always
Oh, if I could go back in time when you only held me in my mind Just a longing gone without a trace Oh, I wish I'd never ever seen your face I wish you were the one, Wish you were the one that got away
Revenir en haut Aller en bas
Nigel H. Shaw
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard - GISIS sécurité magique 1e année 09/2000
Célébrité : Alden Ehrenreich
Âge : 97 Parchemins : 283 Gallions : 914 Date d'inscription : 28/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2030-nigel-h-shaw-i-m-made-of-stone- http://www.mumblemumps.com/t2103-nigel-h-shaw-the-end-is-getting-near http://www.mumblemumps.com/t2104-haze-jr-shaw-le-porteur-de-lettres#53507

Improvisation 103
- * soupir * -

Nigel essaie de se raisonner et de reprendre le contrôle de sa personne. Non, mais s’il n’arrive pas à se recentrer sur ce qu’il a à faire et faire ce qu’il faut pour suivres les lois, règles et ordres, quel genre d’auror ferait-il ? Son père a peut-être raison de le faire attendre… si ça se trouve, son père sait déjà qu’il n’a pas ce qu’il faut pour être auror. Mais il n’a pas envie de penser à ça pour le moment. Il inspire et essaie de se calmer. Il a fait ce qu’il devait faire. Il a suivi les consignes, l’ordre de ne rien dire au sujet de la quarantaine. Il se désole, mais Ilia interprète mal ses paroles, ou plutôt, elle interprète mal le sens qu’il voulait y donner. Elle s’offusque de la réaction de son père, plutôt. Nigel semble désemparé un moment. Quoi ? Pourquoi il s’excuse ?

- Je suis désolé de t’avoir bousculée, réplique-t-il en essayant de rester froid. Il réussit assez bien. Pas pour ce qui vient de se passer, je t’avais proposé de rester au village et m’attendre, tu n’as pas voulu, ajoute-t-il, sec.

Nigel est un parfait exemple de contrôle de soi. Trop peut-être. Trop, sans aucun doute. Et pourquoi se désoler de quelque chose qu’il avait provoqué ? Non, il n’est pas désolé pour ça. Il est ébranlé, parce que si son père et lui discutent généralement de manière assez froide et directe, c’est la première fois qu’il ment ouvertement à son père. Et ce n’est pas la colère de son père qui le secoue le plus. C’est son inquiétude. Nigel a menti à son père et son père le sait. Lui parler ? Lui parler de quoi ? De ce qui vient de se passer ? Mais…

- C’est moi, qui l’ai menacé en premier, dit-il en essayant de rester impassible et implacable, mais il reste quelque chose d’agité chez lui.

Subtilement, il essaie de se soustraire à la main d’Ilia. Subtilement parce qu’il a remarqué qu’elle semble déçue chaque fois qu’il évite qu’elle le touche, mais lui, pour sa part, n’est toujours pas à l’aise avec cette manie qu’elle a. Enfin, le malaise a toutefois un peu changé de signification. Au départ, c’était répulsif, mais maintenant, c’est surtout parce que ça commence à lui plaire et parce qu’il n’est pas question que ça se sache. Surtout pas qu’elle le sache.

- Je ne me torture pas, j’ai fait ce que je devais faire, même si c’est de la torture. Et c’est parce que tu es là que je ne voulais pas y passer tout l’après-midi, affirme-t-il d’un ton neutre, voulant changer de sujet et laisser tomber celui-là, sans se rendre compte vraiment de la portée de ses paroles.

Interagir avec les gens, ce n’est pas naturel pour Nigel, du moins pas depuis sa deuxième année. Pas depuis qu’il a décidé de repousser tout le monde.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.


I’m made of stone. I dont’t breakTime is ticking it makes me feel content with what I have inside. Constant paranoia surrounds me. Everyone I see is out to get me
Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 28 Parchemins : 1003 Gallions : 1211 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

Improvisation 103 : jingle bells, jingle all the wayL'ambiance a changé du tout au tout en quelques minutes à peine. Nigel et son père avaient eu une altercation plutôt violente et voir l'homme sortir baguette en main a réveillé chez Ilia un souvenir plus que douloureux. Elle aussi s'était préparé au cas où, craignant que la situation échappe à tout contrôle. Alors entendre Nigel s'excuser, elle ne comprend pas la raison de ses mots, car son cœur est retournée par tellement de souvenirs malheureux qu'elle ne sait pas vraiment de quoi il parle et il le lui prouve en lui répondant qu'il s'excusait simplement de l'avoir bousculé. Ilia se fiche de ça, c'était compréhensible dans le feu de l'action, mais qu'il lui mette dans les dents qu'il avait proposé qu'elle reste au village en attendant lui renvoyait que c'était sa faute à elle s'il avait été brusque. En effet, la miss avait voulu accompagner son ami pour lui exprimer son soutien et voilà qu'elle se faisait rabrouer d'avoir été gentille. Elle ne répondit rien.

Mais tout de même, menacer son enfant comme l'avait fait Ernst était intolérable ! Et s'il avait jeté un sortilège ? Sans l'intervention de la femme, tout aurait pu basculer à coup sûr et partir était la meilleure solution pour éviter un massacre. L'auror Shaw était réputé pour avoir des idées bien arrêtées et le contrarier était répréhensible, tout comme avec Andreï Yordanov qui ne se gênait pas pour user de ses pouvoirs pour arriver à ses fins et éliminer les rivaux. D'abord son propre frère, puis ensuite Zahari, qui était un bâtard pour la famille. Que Nigel ait menacé en premier son père ou non, la brunette s'en fichait, le résultat était là, tout était en train de partir en vrille et elle, de son côté, ressentait ce vide dans son cœur et la peur de perdre son ami. Une peur bien trop grande qu'elle essayait de réprimer du mieux qu'elle pouvait. Avoir posé sa main sur le Serpentard avait eut un effet positif sur ses nerfs bien que lui rejette le contact en permanence. Il le faisait plus délicatement qu'au début, ne s'éloignant pas de dix mètres comme il pouvait le faire les premiers temps. Il avait comme pris l'habitude de ces gestes qui se voulait tendre et l'électricité n'était plus la même entre les deux. N'en restait pas moins que le voir se retirer, même doucement, faisait ressentir à Ilia un manque qu'elle n'identifiait pas réellement.

Nigel assurait qu'il avait fait ce qu'il convenait de faire pour que ses parents comprennent pourquoi il ne viendrait pas passer les fêtes de Noël avec eux au village. La quarantaine était trop présente et le travail était conséquent à Poudlard, à tel point que les tensions se ressentaient partout où Ilia allait. On la dévisageait, on l'insultait aussi quand elle entrait dans les cachots, mais heureusement pour elle, ses amis lui restaient proche. Les ordres sont les ordres. « Et c'est parce que tu es là que je ne voulais pas y passer tout l'après-midi. » ajouta le jeune homme, faisant stopper Ilia dans sa réflexion pour lever les yeux vers lui. Nigel était donc capable de sentiments humains et voulait passer du temps avec elle. Un demi-sourire étira les lèvres de la Bulgare, secrètement. Il fallait qu'elle rebondisse sur ça et lui change les idées. « Alors ne restons pas bloqué sur ça toute la journée. C'est si rare que tu puisse venir à Pré-au-Lard, est-ce que tu veux qu'on aille boire un verre quelque part ? » Ilia n'était pas contrariante du moment qu'il redevenait plus calme et ne pensait plus à son père. Bien qu'elle, elle y penserait jusqu'à la fin de la journée et même jusqu'aux fêtes de fin d'année.

La période hivernale la rapprochait trop de la perte de Zahari et si Nigel n'avait pas entendu parler de l'histoire ou ne faisait pas le lien, tout ça obsédait la sorcière, la replongeant dans sa morosité de l'an dernier. S'il voulait boire un verre, c'est certain qu'elle aurait besoin d'un bon remontant en premier lieu ! La vie vous joue parfois de drôles de tours, des sales coups  qui vous semble insurmontable. La mort, l'enfermement, l'absence de reconnaissance, l'impuissance. Face à un père abusif, elle ne pouvait que se révolter et bien qu'elle ait envie de changer de sujet alors que les deux marchent ensemble vers le village, une question trotte dans son esprit... « Dis... Tu crois qu'il aurait vraiment pu te jeter un sort ? » demanda la brune en sachant qu'elle avait dit qu'il valait mieux changer de sujet. Mais le silence de Nigel était aussi pesant que leurs pieds dans la neige.

©️ 2981 12289 0


Always
Oh, if I could go back in time when you only held me in my mind Just a longing gone without a trace Oh, I wish I'd never ever seen your face I wish you were the one, Wish you were the one that got away
Revenir en haut Aller en bas
Nigel H. Shaw
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard - GISIS sécurité magique 1e année 09/2000
Célébrité : Alden Ehrenreich
Âge : 97 Parchemins : 283 Gallions : 914 Date d'inscription : 28/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2030-nigel-h-shaw-i-m-made-of-stone- http://www.mumblemumps.com/t2103-nigel-h-shaw-the-end-is-getting-near http://www.mumblemumps.com/t2104-haze-jr-shaw-le-porteur-de-lettres#53507

Improvisation 103
- * soupir * -

Ne pas y penser ? Oui, d'accord, Il pouvait faire un effort. Mais il avait menti à son père et celui-ci le savait. Ça n'allait pas se terminer là, Nigel le sait bien, mais pas aujourd'hui. Sa mère ne le permettrait pas. Maud et tante Lavinia arriveraient bien à contenir Ernst pour le moment. Elles n'avaient qu'à ne pas le laisser seul. Après, des qu'il serait seul, ce serait autre chose. Nigel ne mentait pas. Pas à son père et pourtant, J'attire le lui avait demandé et il l'avait fait. Il devait bien se douter que son père le dérangeait tout de suite. Tant pis. Il avait essayé. C'était moins difficile avec le reste du monde. C'était même plus facile.

- Oui, c’est une bonne idée, quelque chose de fort, propose-t-il, bien que ce soit que pour se calmer les nerfs.

Nigel est bien loin du type qui se met en état d'ébriété, surtout s'il doit retourner à Poudlard dans quelques heures. Non, c'était juste pour se détendre, pour chasser cette agitation qui l'aurait fait trembler de colère s'il était du genre à ne pas cacher cet état. Alors, ils se dirigent vers le village, en quête d'un endroit tranquille… oui, tranquille où ils pourront discuter. En chemin, elle lui demande si son père aurait jeté un sort.

- Évidemment, c'est un auror, s'il avait cru que j'allais attaquer le premier, il n'aurait pas hésité.

Mais il se rend bien compte que ça secoue Ilia et bon, si c'est vrai que ça ne devait pas être agréable vu de l'extérieur, c’était un truc de famille. Mais il se sent soudainement triste avec une pointe de peur… pas une petite peur… une grosse peur… une peur qui ne lui appartient pas. Oh ? Mais pourquoi ? Oh… oh non… il fait soudainement le lien avec ce qui bien de se produire entre lui et son père et les événements tragiques qui avait tué le petit frère d'Ilia. Nigel s'arrête brusquement et il semble plus mal à l'aise que jamais.

- Ilia, je suis désolé… je… il… mon père m'aurait probablement lancé un sort de désarmement, ou de confusion, il… mon père n'est pas le tiens…

Il pose sa main sur le muret tout près, pour ne pas perdre l'équilibre. Oh non, pas ça, pas maintenant. Il entend les sirènes qui approchent et les limites de son champ de vision semblent se dissoudre. Non, pas question. Il serre la mâchoire et se concentre sur la réalité, pas sur ce qui se passe ailleurs, plus tard, ou avant, peu importe. Non, il est ici, à pré-au-lard, avec Ilia. La neige est froide sous sa main et Ilia est là. Pas question qu'il se tape la honte d'une crise de panique devant elle. Parce que c'est ce sont, des crises de panique, pas des visions. Pour tout le monde.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.


I’m made of stone. I dont’t breakTime is ticking it makes me feel content with what I have inside. Constant paranoia surrounds me. Everyone I see is out to get me
Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 28 Parchemins : 1003 Gallions : 1211 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

Improvisation 103 : jingle bells, jingle all the wayLe duo se mit d'accord pour aller prendre un verre et oublier toute cette histoire. Il le fallait pour ne pas bloquer dessus et gâcher le peu de temps qu'ils pouvaient passer ensemble. Nigel était élève et devait travailler et une relation, même amicale, avec un auror est mal vu. Ilia doit penser avant tout à sa carrière et ne pas se mettre en danger inutilement. Mais avec lui, elle a trouvé une personne aussi intelligente qu'elle, qui soutient les débats et se passionne pour d'obscures choses dont seuls les élus ont les clés. Alors ce verre serait le bienvenue. Quelque chose de fort ? Ilia était son homme ! Elle n'avait pas peur des boissons fortes, venant d'un pays où il n'y a que des alcools qui piquent bien comme il faut. Loin d'elle l'envie d'être une soûlarde, mais c'était surtout pour se requinquer.

Malgré ses dires, la brunette ne put s'empêcher de revenir sur le sujet du père Shaw et de son attitude. Il avait voulu lancer un sort à son fils, l'attaquer. Bien que les torts étaient partagés, jamais elle ne pourrait supporter de voir une scène de ce genre, lui rappelant à quel point son petit frère lui manquait... Nigel répondit comme à son habitude par une réponse de son cru. Il connaissait bien son père et le savait capable d'utiliser sa baguette en cas de menace. La réponse fit grincer des dents la sorcière qui resta silencieuse, son cœur battant la chamade. Une sorte de terreur s'empara de son être et son souffle se fit cours.
Son ami sembla sentir la peur qui prenait la Yordanova aux tripes et se figea sur place. Ilia du s'arrêter elle aussi, lorsqu'elle entendit le Serpentard s'excuser avec ferveur et sincérité. Se mordant l'intérieur de la joue pour que son esprit ne parte pas vers ses pensées sombres, elle se retourna alors que le brun lui disait que Ernst n'avait rien à voir avec son père. Elle le souhaitait de tout cœur.

« Je l'espère sincèrement... » souffla la belle en relevant les yeux vers lui. Le grand auror Shaw avait une réputation bien claire et il n'était pas question de lui tenir tête. Par chance, il avait l'air d'être un peu plus consciencieux qu'Andreï Yordanov. Une chance pour Nigel qui ne devrait pas disparaître dans un tragique « accident », un attentat. C'est en posant les yeux sur le visage de son ami que la Bulgare remarqua le teint blafard de son camarade. « Nigel... ça va ? » osa-t-elle demander. « N'en parlons plus. Viens. » dit la brune en tendant sa main au sorcier afin qu'il la suive. Il n'avait pas l'air bien. « Mon appartement n'est pas loin, tu veux qu'on fasse une halte pour être tranquille ? » Ilia n'avait aucune double intention envers lui, mais le calme d'un petit appartement confortable était peut-être préférable pour parler, si tentait que Nigel souhaitait e confier sur ce vertige qui l'avait pris, plutôt que dans un pub bondé de monde en quête de chaleur.

©️ 2981 12289 0


[HRP : pardon !!  je t'aime ♥️ ]


Always
Oh, if I could go back in time when you only held me in my mind Just a longing gone without a trace Oh, I wish I'd never ever seen your face I wish you were the one, Wish you were the one that got away
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Improvisation 103 : jingle bells, jingle all the way ¤ ft. Nigel ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫
» Improvisation 103 : jingle bells, jingle all the way ¤ ft. Nigel ♥
» Jingle Bells, Jingle Bells... [Amy, Bhupal & Kathy]
» « Jingle Bells ♪ »
» Jingle Bells ♪ ♫

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: Hogsmeade :: Wizard's houses-
Sauter vers: