Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Unhappy Christmas for a lonely soul ¤ ft. Kamen

Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 29 Parchemins : 1059 Gallions : 1272 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

Unhappy Christmas for a lonely soulCette descente aux cachots, Ilia la redoute un peu. Voilà des mois que ses frères sont en quarantaine, enfermés à tourner en rond comme des animaux en cage. Les infectés voulaient qu'on les considèrent comme des êtres humains mais le comportement de certain s'apparente bien plus à des bêtes sauvages qu'à des adolescents normaux. Les jumeaux ne font pas exception et c'est toujours prêts à mordre qu'ils lancent des regards haineux à leur grande sœur qui ne peut rien, impuissante face à tout ce bordel. C'est pourtant pas faute d'essayer de leur faire comprendre qu'elle n'est pas contre eux mais bien au contraire. Les méthodes sont à discuter mais les résultats peuvent les mener à sortir des cachots et ça, c'est encore bien trop difficile à avaler pour eux.

Aujourd'hui, les élèves ont reçu quelques lettres pour Noël. Des cadeaux de leurs proches, des nouvelles de leurs familles. Le tout a été contrôlé par les aurors avant d'être apporté en quarantaine, histoire d'être certain que rien ne soit contraire aux règles à l'intérieur de la forteresse. La brune déteste voir cette montagne de courrier et est bien heureuse de ne pas trouver quelque chose venant de leur père dans le lot. Les lettres de leur mère sont douloureuses mais elles feront chaud au cœur des jumeaux malgré tout. Cette période n'est en rien une fête pour les Yordanov, à part peut-être pour Andrei... C'est donc la mort dans l'âme que la jeune auror descend les marches la menant à la grande salle à manger.

Le courrier est distribué et on peut voir diverses expressions sur les visages. Certains sont contrariés, d'autres contents, soulagés peut-être. Ilia prend soin de ne pas se trouver trop près de Yassen, encore remonté contre sa personne. Autant éviter de se prendre un malheureux coup bas de sa part. Non, c'est plutôt vers l'autre jumeau que la miss se tourne. Il est un peu plus loin, tout seul pour le déjeuner. Si elle sait qu'elle ne peut pas les faire sortir malgré ses tentatives de plaidoirie auprès des médicomages, elle peut au moins soulager son quotidien. Rien de très légal là-dedans mais c'était un geste désespéré pour renouer le contact.

S'approchant avec soin, l'aînée Yordanov sait qu'elle ne craint pas grand chose en présence de ses colègues, mais la prudence est de mise. « Salut Kamen. Ça va ? » demanda la jeune femme en Bulgare pour plus d'intimité. Leur langue maternelle est toujours la manière dont ils ont communiqué tout au long de leur vie et par chance, peu des aurors présents comprennent cette langue. Elle sert un peu de traductrice quand un élève s'emporte dans une langue Slave, afin d'être sûr de les canaliser pour les bonnes raisons. « Je peux ? J'ai quelque chose pour toi. » Elle n'en dit pas plus, pas pour le moment, au cas où il l'envoie balader. En espérant que Yassen ne vienne pas se mêler de leurs affaires et créer un esclandre.

©️ 2981 12289 0


Mon frère, tu étais ma fierté, ma vie. Aujourd'hui, j'apprends à vivre sans toi, sans tes sourires.
Je me relève grâce à ton souvenir. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.


Revenir en haut Aller en bas
Kamen Yordanov
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : slytherin
Célébrité : Ash Stymest
Pseudo : Elly Âge : 22 Parchemins : 2727 Gallions : 914 Date d'inscription : 01/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t304-kissing-death-and-losing- http://www.mumblemumps.com/t310-you-re-poison-runnin-through-my-veins-kamen#3919 http://www.mumblemumps.com/t975-kamen-flask http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

Unhappy Christmas for a lonely soul
Ilia & Kamen
Lover, hunter, friend and enemy, you will always be every one of these. Nothing's fair in love and war. In life, in love, this time I can't afford to lose for one, for all, I'll do what I have to do. You can't understand, it's all part of the plan.

La seule chose qui permet à Kamen de ne pas sombrer entièrement dans les ténèbres et la démence, c’est la pensée de Lou. Il lui a avoué son amour. Enfin, après tout ce temps, il lui a dit qu’il l’aimait. Il l’aime depuis toujours. Quand il y pense, Willa n’était pas une fille pour lui, il aurait voulu qu’elle le soit, mais elle n’était pas comme Lou. Lou est unique, Lou est magique, et Lou lui a promis de ne pas le laisser tomber. Elle est la seule sur qui il peut compter désormais. Sa famille l’a détruit, Quentrys et Perséphone se trompent à son sujet, et les autres. Y’en a-t-il d’autres qui pensent à lui ? Il en doute. Il a souvent été jugé sur ses tatouages et ses marques de brûlures sur son corps. On chuchotait sur son passage, à Durmstang et Poudlard. Mais Kamen n’a jamais fait attention aux rumeurs, ils disaient bien ce qu’ils voulaient après tout. Lui, le maître des poisons, il sait qu’il n’est plus rien maintenant. Terminé les fêtes clandestines organisées avec son frère. Terminé les combats nocturnes. Il n’est plus que l’ombre de lui-même, enfermé dans les cachots. Il sait que le sevrage est compliqué pour tous, lui, Yassen, même Andreï. Au moins Zoya elle a pu s’en aller. Au moins elle a pu s’éloigner et fuir toute cette merde. Mais Kamen reste lui, il n’a pas le choix, personne ne viendra le sauver, pas même sa grande sœur Ilia. Elle les a trahis. Quand il repense à cet été, à leur rapprochement, au fait qu’il y a cru une nouvelle fois, mais qu’encore, elle s’est moquée de lui. Il se trouve idiot. Il ne lui fera plus jamais confiance.  Yassen a raison, elle n’est pas de leur sang.  Un sevrage compliqué oui, mais Yassen y arrive mieux que lui. Kamen sent que le manque de poison l’atteint profondément. Les cauchemars sont trop réels pour être nocturnes. Les douleurs à l’estomac trop intenses pour être liées aux tests des médicomages. Le jeune Yordanov se sent mourir à petits feux, parce qu’on lui a tout pris. Alors il s’éloigne.

Lors du déjeuner, il mange rarement avec les autres. Il s’isole et reste le plus loin possible de Teodor et Zirwya qu’il côtoie déjà assez souvent. Même Yassen n’est plus un appui pour lui en quarantaine, depuis qu’ils se sont retrouvés un soir un peu trop sombre, et que son frère l’a pris pour un autre. Kamen préfère oublier cet épisode et les sentiments qu’il a fait naître en lui, il préfère simplement purger sa peine. Il pense comme un prisonnier, mange comme un prisonnier, respire comme un prisonnier. C’est peut-être pour ça qu’elle vient vers lui aujourd’hui, parce que les prisonniers ont droit à des temps de répit, à des cadeaux, à des petites attentions. C’est Noël, mais pour Kamen c’est un jour comme les autres. Il a la lettre d’Andreï posée à côté de son assiette, elle n’est pas ouverte, il ne peut pas s’y résoudre. Que va-t-il lui dire, cet homme monstrueux ? Il n’a pas envie de le savoir. Et il n’a pas non plus envie d’être confronté à Ilia. Elle avance vers lui, pleine d’espoir, il le voit dans ses yeux. Elle lui demande s’il va bien, et il ne répond pas. Elle se moque de lui ! Comment pourrait-il aller bien ? Il est coincé derrière des barreaux, privé de tous les plaisirs de la vie, traité comme un animal. Il lui jette un regard noir, mais il n’arrive pas à mordre, à la renvoyer d’où elle vient. Il sait que cette période est aussi dure pour elle. Cela fera un an, un an que leur frère est mort. Kamen n’arrive pas à l’appeler le bâtard, il sait qu’Oxana ne se gène pas pour le faire, mais lui, il n’y arrive plus. Si Zahari avait été là, il aurait tout fait pour le sortir de là. Pas comme Ilia. Elle lui demande si elle peut s’assoir et il ne bronche pas, mange sa bouillie infâme et continue de fixer le mur d’en face. Il a besoin d’énergie, mais pour quoi faire ? Les prochains tests qui l’attendent sont ceux de réactivité aux potions. A chaque fois, il prie pour qu’un des médicomages oublie l’un des flocons, pour qu’il puisse le piquer. Mais cela n’arrive jamais. Ilia est installée maintenant, et elle lui annonce qu’elle a un cadeau pour lui. Kamen lui accorde enfin l’attention qu’elle mérite. Il ne comprend pas. « Tu crois qu’un cadeau pourra tout arranger ? A moins que tu me promettes que tu vas me faire sortir d’ici, je ne veux rien de toi. » Il n’a pas parlé avec haine, il est las de tout ça. Et finalement, il ajoute : « Non, en fait, tes promesses ne valent rien. » Les retrouvailles sont glaciales, mais une fois encore Ilia ne fait que le décevoir. Quand prendra-t-elle enfin son rôle de grande sœur au sérieux ?



(c) chaotic evil


destructive love
Ce baiser est mille fois mieux que tout ceux qu’il a pu recevoir et donner dans sa vie. C’est un baiser chaud, langoureux, qui vient du cœur. Un baiser beaucoup plus fort que n'importe quel poison.



Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 29 Parchemins : 1059 Gallions : 1272 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

Unhappy Christmas for a lonely soulLe silence et à peine un regard, il fallait s'y attendre. Ce comportement était une vieille habitude pour les jumeaux, depuis l'enfance et les clans formés au manoir Yordanov grâce à la volonté de leur père. Il avait toujours su monter les gens les uns contre les autres et ses propres enfants ne faisaient pas exception, si bien que les cadets n'ont jamais vraiment cherché à connaître les premiers nés. Haine, jalousie inavouée, tristesse cachée, fierté surtout avaient été les émotions dominantes de la progéniture d'Andreï et il prenait un malin plaisir à cultiver cela au fil du temps, nommant son premier fils à lui pour lui succéder. Ilia avait tout fait pour rendre fier son père avant d'apprendre la vérité sur la naissance de ses cadets, avant l'horrible révélation qui la hante encore et qu'elle préférerait oublier. Le fossé était encore plus grand à présent et malgré l'été presque radieux, Kamen et sa sœur avaient de nouveau perdu ce semblant d'affection qu'ils partageaient autrefois à Durmstrang. Elle se savait coupable de tout avoir abandonné pour prendre soin de Zahari, pour le protéger dans cette nouvelle école où elle savait que les jumeaux l'attendraient au tournant. Mais la brunette en avait oublié qu'eux aussi ont un cœur. Avec la quarantaine, Ilia a brisé un peu plus le cœur de son frère, incapable de transgresser les règles pour le faire sortir

Mais elle résiste et s'avance malgré tout vers lui qui se tient à l'écart des autres. Un regard vers Yassen, l'espace d'une seconde, pas plus et elle se trouve près du jumeau qui l'intéresse, si vulgairement nommé le numéro 1. il n'est pas très réceptif et ça se comprendre. Cela fait quatre mois qu'ils sont enfermés et passent des tests afin de calculer l'éventualité d'une perte de magie doublé d'un risque de contamination potentiel. Nul ne sait ce qui se passe et les médicomages n'ont pas l'air bien plus doués. Ilia essaie d'user de ses talents pour obtenir des informations et trouver une faille qui lui permettrait d'aider ses frères et les quelques personnes qu'elle connaît et apprécie à sortir s'ils sont enfermés par erreur. Oui car même si elle voudrait voir ses cadets libres, tant que le risque de contagion n'est pas éliminé, elle ne peut pas se permettre de mettre en danger les autres élèves.

Kamen ne bronche pas et Ilia s’assoit sur le banc, juste à côté de lui. Elle tourne le dos à la table contrairement à lui qui tente d'avaler un énième repas de bagnard. Plusieurs fois elle a suggéré à ses collègues qu'on ordonne aux elfes de maison de préparer quelque chose de mieux pour donner le sourire aux infectés. Ils ont tous la mine abattue et malade réellement ou non, ils perdaient tous bien plus que la magie... L'espoir les quittait peu à peu et la renonciation se lisait sur les visages dans la salle commune chaque jour qui passait. Le cœur de la Bulgare se serra en même temps que sa main sur la poche de son uniforme alors qu'elle se faisait rabrouer une nouvelle fois. La voix de Kamen était comme lointaine, fantomatique et seul son corps semblait se mouvoir sans vraiment d'envie particulière. Ce cadeau qu'elle lui promet ne peut pas lui permettre de sortir, non en effet. Mais il lui allégera le quotidien à coup sûr.

« Kam... » commence-t-elle alors que le brun ajoute : « Non, en fait, tes promesses ne valent rien. » En temps normal, l'auror serait restée hermétique à toute insulte, prenant son rôle très au sérieux et refusant de flancher face aux élèves mais dans la situation présente, la façade qu'elle arbore habituellement se fissure quelque peu. Ilia a toujours tout fait pour tenir ses promesses et ce n'est que depuis son arrivée à Poudlard qu'elle a du mal à mettre un délai sur celles-ci, tombant sur des obstacles bien trop grands pour elle. Se mordant la lèvre inférieure, la jeune femme cherche à reprendre le contrôle d'elle-même, occultant ses pensées vers le passé, où tous les deux étaient proches et ou Zahari vivait encore. Oui parce que la disparition de celui qui était tout pour elle ne l'aidait pas vraiment. Lui aurait transgressé les règles pour les jumeaux, il aurait supplié sa grande sœur d'aller les chercher et elle lui aurait obéi sans difficulté parce que Zahari savait y faire... Et s'il avait été enfermé, c'est elle qui aurait mis Poudlard à feu et à sang pour le faire sortir. Mais pourquoi était-elle alors incapable de bouger une oreille pour les jumeaux ? Parce que l'image de son père violent et le dégoût de ce qu'il a fait subir à Katja étaient trop présents ?
Mais il n'était plus là malheureusement et même si sa voix résonnait au loin dans l'esprit de la sorcière, la raison et la mission qu'on lui a confié doit être gardé en tête et il n'est pas temps de se faire remarquer. Les aurors connaissent le passé d'Ilia et savent qu'elle peut se montrer instable. Elle a dû leur prouver sa valeur et sans le soutien entre autre de Siegfried ou d'Ismaël, elle ne serait pas là aujourd'hui à porter l'uniforme et s'installer à la table de son frère pour faire ce qu'elle s'apprêtait à faire.

« Que tu me crois ou non n'as pas d'importance. Je trouverais un moyen de vous aider. En attendant, mets ça dans ta poche et tâche d'être discret. » souffle-t-elle à Kamen tout en observant la salle en faisant mine de surveiller les mangeurs. Elle avait discrètement glissé sous la table sa main, trouvant à tâtons la cuisse de son cadet pour l'inciter à prendre ce qu'elle tenait fermement. Ilia ne détacha alors plus les yeux de lui, constatant avec horreur ses traits émaciés et les yeux injectés de sang mais également cette ressemblance avec le premier né mâle de la fratrie Yordanov. Leurs yeux étaient identiques bien que ceux de Zahari aient toujours été empli de joie et de fierté. « Ça devrait t'aider jusqu'à Noël je pense. Mais fais attention à toi, d'accord ? » demande la brune en appuyant ses mots d'un regard lourd de sens. Elle tenait à lui même si elle n'avait pas su l'exprimer correctement, il était son petit frère, tout comme Yassen et les deux étaient de son sang. On n'abandonne pas sa famille...

©️ 2981 12289 0


Mon frère, tu étais ma fierté, ma vie. Aujourd'hui, j'apprends à vivre sans toi, sans tes sourires.
Je me relève grâce à ton souvenir. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.


Revenir en haut Aller en bas
Kamen Yordanov
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : slytherin
Célébrité : Ash Stymest
Pseudo : Elly Âge : 22 Parchemins : 2727 Gallions : 914 Date d'inscription : 01/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t304-kissing-death-and-losing- http://www.mumblemumps.com/t310-you-re-poison-runnin-through-my-veins-kamen#3919 http://www.mumblemumps.com/t975-kamen-flask http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

Unhappy Christmas for a lonely soul
Ilia & Kamen
Lover, hunter, friend and enemy, you will always be every one of these. Nothing's fair in love and war. In life, in love, this time I can't afford to lose for one, for all, I'll do what I have to do. You can't understand, it's all part of the plan.

Si il était à l’extérieur, Kamen aurait mené bataille pour libérer son frère. Mais ils étaient tous les deux enfermés, survivants de quelque chose de beaucoup plus grand, de beaucoup plus fort qu’eux. Kamen n’avait pas voulu croire Yassen quand il lui avait dit que c’était Ilia la fautive, c’était elle qui les avait dénoncé. Mais quand il la voyait aujourd’hui, fière représentante de l’ordre, il ne doutait plus. Ilia ne pensait qu’à son propre succès. Elle n’a toujours été que de son propre côté. Même quand Zahari était vivant, elle ne pensait qu’à elle. Parce que si elle aimait vraiment sa famille, elle aurait tout fait pour les faire sortir. Kamen ne voulait plus entendre ses promesses, ses mensonges. Quand elle était venue à Poudlard, elle avait dit que c’était pour être près d’eux, pour ne pas les perdre, et pourtant quand elle avait quitté Durmstrang quelques années plus tôt, elle avait laissé Kamen auprès d’Oxana. Kamen ne peut pas en vouloir à son aînée, Oxana a toujours voulu les aimer, à sa façon. Mais il ne pouvait plus pardonner à Ilia ses erreurs. Ca lui trouait le cœur. « Que tu me crois ou non n'as pas d'importance. Je trouverais un moyen de vous aider. En attendant, mets ça dans ta poche et tâche d'être discret. » Kamen ne lève pas les yeux, il ne veut plus croire en ses paroles. Le moyen de les aider, elle l’avait déjà, après tout, elle faisait partie des Aurors gardant la quarantaine, elle pouvait duper ses collègues pour quelques secondes et les faire sortir. Mais pour aller où ? Kamen se sentit soudain idiot. Il n’avait nulle part où aller. Hors de question de retourner en Bulgarie, au Manoir, il n’était pas prêt à subir les foudres et la pression d’Andreï… et Katjia… il avait peur de la retrouver dans un état misérable. Dire qu’ils avaient prévu de la faire revenir, de la cacher… Ca aussi c’était un mensonge.

Mais Ilia force le passage, elle passe sa main sous la table, résigné, Kamen la rejoignit en chemin. Il accepta son présent sans conviction, mais quand il sentit l’objet au creux de sa pomme, il tourna enfin la tête vers elle, pour la regarder. Elle vit le désespoir, la souffrance, la fatigue, la colère. Il vit la compassion, le regret, la culpabilité, l’espoir. Ilia venait de lui apporter une dose d’espoir. « Ça devrait t'aider jusqu'à Noël je pense. Mais fais attention à toi, d'accord ? » Kamen avait envie de pleurer. Il avait envie de crier. Mais il ne fit rien. Il ne pouvait rien faire. « Pourquoi tu fais ça ? » Il n’arrivait pas à croire qu’elle venait de lui apporter ce qu’il ne pouvait pas avoir. Quelques secondes de liberté. Il souffrait tellement que ce poison ne serait certainement pas assez fort pour le soulager. Il se sevrait à peine après tout, était-il prêt à tout envoyer balader ? Savait-elle ce que cela représentait pour lui ? Il ne comprenait pas. Elle était pourtant du côté de Lou, elle l’avait toujours été. Lou qui se bat depuis toujours pour… pour qu’il arrête cette addiction, cette destruction. Kamen sent une larme couler malgré lui le long de sa joue. Il l’ignore et plonge à nouveau le regard devant lui, dans le vide. Il est de nouveau le pantin, le fantôme. Pas un merci, pas un sourire. On ne remercie pas les traîtres.




(c) chaotic evil


destructive love
Ce baiser est mille fois mieux que tout ceux qu’il a pu recevoir et donner dans sa vie. C’est un baiser chaud, langoureux, qui vient du cœur. Un baiser beaucoup plus fort que n'importe quel poison.



Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 29 Parchemins : 1059 Gallions : 1272 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

Unhappy Christmas for a lonely soulL'espoir est une chose bien trop fragile pour qu'on la laisse disparaître totalement, Ilia en est bien consciente et c'est aujourd'hui avec une forte envie de redonner espoir et confiance en l'avenir à son frère, qu'elle s'est approché de lui. Elle ne savait pas si elle le ferait vraiment, mais Kamen semblait tellement mal en point que son cœur se serra et sa main alla machinalement à sa poche. Personne ne regardait. Les deux parlaient dans leur langue natale et aucun auror n'irait s'aventurer près d'un Yordanov en pleine discussion. Ilia n'était pas auror depuis longtemps mais elle savait se faire respecter et prouver que son âge ou la nature de son sexe ne faisait pas d'elle une faible, bien au contraire. Ses idées et ses envies la font avancer et progresser à une vitesse folle. La sorcière a toujours été comme ça, elle en veut et son désir d'atteindre le sommet de l'échelle lui donne le courage d'écraser ses opposants sans le moindre remords. Il ne vaut mieux pas l'avoir à dos la miss ! C'est de famille !

Donnant les poisons au jumeau numéro 1, un frisson la parcourut, le frison de danger. On pouvait la sanctionner si on la voyait faire, c'était dangereux pour sa carrière mais voir cette lueur dans le regard de son frère valait bien de prendre un risque aussi démesuré. C'était la première fois que Kamen la regardait droit dans les yeux sans éprouver – et lui faire éprouver - le sentiment d'être une traître à son sang. L'incompréhension également se lisait dans ses yeux et sa question était tout à fait justifiée. La réponse la plus simple et la plus vraie aux yeux de la Bulgare fut de lui répondre : « Parce que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. »

C'était une raison suffisante, il n'y avait pas besoin d'en dire plus, cette doctrine familiale s'appliquait une nouvelle fois à la situation. Il ferait attention, il tiendrait le coup et on le retrouverait plus fort à la sortie. Parce que oui, il sortira ! Ilia se convainc de ça en tout cas. Il est vrai que si une certaine jolie brunette apprend ce qu'il vient de se passer, elle hurlera contre les Yordanov, mais elle n'était pas obligée d'être au courant, Kamen reprendrait son sevrage une autre fois, s'il désirait réellement arrêter. Jusqu'ici, il n'avait pas voulu s'empoisonner pour mourir et n'était jamais arrivé à disparaître, peut-être faisait-il vraiment attention et resterait en vie. Il fallait y croire.
Le cadet tourna la tête sans un mot de plus, acceptant le cadeau silencieusement. Sans plus de cérémonie, Ilia se leva. Les deux n'avaient pas besoin de se dire au revoir ou autre chose d'ailleurs, elle allait faire sa garde simplement et serait là. Yassen l'observait toujours avec méfiance et dégoût, peu importe. La sorcière retourna près de son collègue, l'informant simplement que Kamen n'avait pas l'air en forme mais tenait le coup, insistant sur le fait qu'il fallait changer la nourriture encore une fois, pour ne pas exprimer son désir de voir ces cachots fermer pour de bon.

©️ 2981 12289 0


Mon frère, tu étais ma fierté, ma vie. Aujourd'hui, j'apprends à vivre sans toi, sans tes sourires.
Je me relève grâce à ton souvenir. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Unhappy Christmas for a lonely soul ¤ ft. Kamen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Merry Christmas!!
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Le soul Gardien, le vaisseaux des rebelles démoniaque
» !! ..: Poor Soul :.. !!
» Body & Soul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: SAISON 2-
Sauter vers: