Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Once upon a time (OS de Noël)

Colombe A. Devereaux
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : officiellement élève à Poudlard, en GISIS de pédagogie magique, mais en vérité, elle est cracmolle et s'est portée volontaire pour subir des tests au laboratoire du château.
Célébrité : josefine pettersen
Pseudo : elly Âge : 22 Parchemins : 2352 Gallions : 473 Date d'inscription : 27/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t874-don-t-give-up-i-won-t-give-up-co http://www.mumblemumps.com/t885-colombe-vois-comme-le-monde-le-monde-est-beau#18537 http://www.mumblemumps.com/t2112-colombe-one-little-owl#53641 http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

Once upon a time
Atolombe
Lover, hunter, friend and enemy, you will always be every one of these. Nothing's fair in love and war. In life, in love, this time I can't afford to lose for one, for all, I'll do what I have to do. You can't understand, it's all part of the plan.

Ses cris déchirèrent le silence aussi violemment que les plaintes d'un loup sauvage. Hurlant son mal à un astre tragiquement sourd, elle ne se sentit pas tomber lourdement contre le sol froid. La douleur, autant physique que psychologique, se répercuta dans tout son corps. Les échos de son âme brisée rebondirent contre les murs, faisant trembler le monde qui resterait à jamais gravé dans sa mémoire comme le tombeau d’un être parti trop tôt. Ses mains tremblantes cherchèrent le contact de sa peau glacée, se perdirent dans une masse de cheveux bruns, retracèrent les contours de son visage figé dans une expression de peur. Parce qu’elle n’avait pas été là. Il l’avait laissé, encore, alors qu’il s’était juré de ne plus jamais commettre la même erreur. Et maintenant elle suppliait, la gorge serrée, le regard embué de larmes qu’elle ne se pensait même pas capable de produire. Elle suppliait qu’on le lui rende, par pitié. Par pitié, elle murmurait. Oh, elle n’avait plus grand chose de cet fille que tout le monde adorait, de cet être que tous pensaient deviner sous ses traits mensongers. Quelle importance, désormais ? Sa guerre se retrouvait bien futile, tout à coup. Douloureusement inutile.

Gestes mécaniques, pantin léthargique. Colombe se coucha par terre, à côté de sa dépouille. Le sang était déjà presque séché, il était parti tout seul et il ne l’avait même pas senti, il n’avait même pas compris. N’avait-il pas eu ce regard un peu trop dangereux avant de lui dire au revoir ? N’avait-il pas posé trop de questions pour savoir si elle rentrerait tard ? Aveuglée par des ambitions qui semblaient soudain bien vides de sens, elle n’avait rien vu, rien aperçu. Comme une idiote, elle était partie chasser des fantômes. Parce que sans lui, ses beaux projets redevinrent des chimères auxquelles elle n’aurait plus jamais vraiment envie d'aspirer. Rien n’avait de sens s’il n’était plus à ses côtés pour partager cet empire dont il lui avait tant parlé.

Elle était déjà poussière, Colombe. Qu’allait-elle devenir là-bas, sans lui ?

Mais soudain, le temps s’arrêta, le monde cessa tout simplement. Les larmes restèrent figées et se solidifièrent sous le nez de leur créatrice. Colombe se retrouvait face au corps d’Atos, froid, irréel. Et devant elle apparut une maison. Une maison qui était sans aucun doute la plus belle maison qu’elle ait pu voir. Une maison qui était non seulement magnifique, mais qui sentait bon la cannelle, la vanille et le chocolat. Toujours en larmes, Colombe se lève, poussée par une force invisible. Il faut qu’elle entre dans cette maison, il le faut, pour lui, pour elle, pour eux. Colombe s’approche de la maison en pain d’épices, toutes sortes de confiseries couvrent son toit. Non en fait, ce sont elles qui constituent le toit. Les ardoises sont des plaques de chocolat, les fenêtres des sucres d’orge et la porte une énorme part de gâteau. Colombe sent soudain la fin la tirailler. Depuis quand n’a-t-elle pas mangé ? Depuis quand ne s’est-elle pas sentie vivante ? Elle s’approche et quitte le corps de son amoureux. Elle ne remarque pas qu’une fois qu’elle a rompu le lien, il disparaît. Elle ne remarque pas qu’Atos a ouvert les yeux. Elle s’éloigne de lui pour entre dans cette mystérieuse maison.

Quand elle entre à l’intérieur, l’odeur est plus forte, plus intense, plus sucrée. Colombe a envie d’arracher les murs pour se les mettre en bouche, pour dévorer ses sucreries et combler le manque dans son cœur. Elle veut manger pour oublier, manger pour se consoler. Elle s’assoit sur l’un des fauteuils en caramel et commence à déguster les mets qui se présentent à elle. Elle ne voit pas que derrière elle, un homme avance et franchit le pas de la porte. Un homme brun aux yeux noirs et vilains. L’homme c’est Atos, revenu des morts. Il s’approche de Colombe mais elle ne voit toujours rien, elle noie son chagrin en se gavant comme une oie. Atos est maintenant derrière elle, il attrape l’écharpe de la blonde et la serre autour de son cou. Elle a le temps de lever la tête et de croiser son regard. il est son démon, son bourreau, son cauchemar. Elle est sa faiblesse, son aurore, son étoile. Il était une fois….

Quand Colombe se réveille en sursaut à cause de l'agitation autour d'elle, elle devine aux décorations du dortoir que c'est le jour de Noël. Joyeux Noël petite colombe...



(c) chaotic evil





DOVE

and here is old Picasso and the dove and dreams as fragile as pottery with dove in white on clay dark brown as earth is brown from our old battle ground


Revenir en haut Aller en bas
 
Once upon a time (OS de Noël)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» All Time Low

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: one shot-
Sauter vers: